AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 
n'oubliez pas que les humains, les polymorphes et les fantômes ont besoin d'amour, eux aussi
nous sommes présentement en mars 2017. le printemps arrive, ne perdez pas espoir
veuillez noter que les télékinésistes et les troisième oeil sont pour le moment fermés, veuillez privilégier d'autres dons

Partagez | .
 

 I See A Darkness. ⛧ Alrune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
demon ○ breaking bad
○ messages : 339
○ double-compte(s) : /
○ crédits : (c) blue walrus / (c) miss pie
MessageSujet: I See A Darkness. ⛧ Alrune   Mar 4 Juil - 9:29

Pourquoi est que j’étais en train d’obéir à la demande de Tyr moi déjà ? Oui, sans doute parce qu’il était mon patron. J’avais encore du mal à me dire que j’avais une vie normale malgré le fait que je sois un démon. J’aurais tellement aimé ne pouvoir ne rien faire et me contenter de draguer de belle plante féminine où faire dévier du droit chemin des hommes. C’était un sport qui me plaisait bien, enfin, c’est dernier temps, je m’en sortais plutôt bien puisque j’avais réussi à influencer suffisamment de personnes autour de moi grâce à mon pouvoir. Il était évident que ce ne serait jamais suffisant et qu’il y aurait toujours des démons en enfer attendant d’être délivré, mais en vérité que pouvais-je faire de plus ? J’avais déjà fait mon travail et ce plutôt deux fois qu’une. Il y avait bon nombre de mes semblables qui n’en avaient strictement rien à faire de tout ce qui se tramait. Du moment qu’il était à l’air libre, cela leur suffisait pour être heureux. J’avais cette feuille entre les mains, j’avais complètement oublié la raison pour laquelle je devais me rendre à la mairie.

Les premiers mots du papier me le rappelaient assez facilement, le théâtre avait besoin d’une autorisation spéciale pour faire un spectacle dehors à l’occasion de la fête du printemps. Maintenant pourquoi c’était moi qui m’y collais ? Parce qu’une fois de plus je l’avais fait chier. Il faut dire que ma dernière tirade faite à la dernière répétition ponctuée par beaucoup trop de "moi, je" avait fini par lui taper sur le système. Pourtant je ne vois pas comment ça pourrait être le cas. Je m’étais simplement contenté d’être moi-même ni plus ni moins. C’était sans doute le ni moins qui posait un problème dans la situation actuelle. Je savais que mon égocentrisme avait tendance à ne pas forcément plaire, souvent pour que ça passe un peu mieux, je me servais de mon pouvoir pour influencer ce que mon public pense d’eux, s’il se sent comme un moins que rien, il ne peut pas me contredire. Enfin, tout un art tout ça.

Il ne me fallut pas beaucoup plus de temps pour atteindre la porte de la mairie. Je soupirais de façon un peu trop ostensiblement en ouvrant la porte. Je n’étais pas content d’être là et je devais le faire savoir. Pourquoi sur le chemin avait-il fallu que je tombe nez à nez avec une vitre parfaitement nettoyée m’offrant un reflet parfait de ma personne ? Je n’en sais rien, mais quelqu’un était définitivement en train de me tenter. Après avoir passé quelque instant à me regarder, j’étais fini par rentrer, le hall d’entrée était parfaitement vide. Visiblement si je voulais trouver quelqu’un à qui remettre mon papier, il faudrait que je m’aventure un peu plus dans le bâtiment. Une petite brune apparut dans mon champ de vision et je décidais alors de l’interpeler.

- Excusez-moi, vous auriez deux minutes à m’accorder…

Cette dernière se tourna rapidement dans ma direction et pour le coup, je devais bien dire qu’elle offrait un magnifique spectacle. Je lui offrais alors mon plus beau sourire avant de reprendre d’une voix un peu plus suave.

- Hello, Dear… J’ai une demande à remettre à la mairie.

Je lui montrais alors la feuille que j’avais entre les mains sans pour autant lui donner. Je n’avais pas envie de faire demi-tour et de rentrer chez moi aussi rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
demon ○ breaking bad
○ messages : 25
○ double-compte(s) : Nop
○ crédits : Schizophrenic
MessageSujet: Re: I See A Darkness. ⛧ Alrune   Mar 4 Juil - 12:46

Bosser, toujours bosser.. heureusement pour cet idiot de maire que j'en avais besoin de ces fichus informations. Cela ferait belle lurette sinon que je m'en serais aller. Faire de la paperasse c'était tellement lassant mais cela me permettait d'entretenir mes ongles longs et vernis contrairement à d'autres métiers. De toute évidence, je ne me serais jamais salis les mains. Je triais des documents depuis le meuble derrière mon bureau. Dos à ma porte qui était de tout évidence grande ouverte pour voir les éventuelles personnes qui se promèneraient dans le bâtiment je chante tout bas un air de chanson. Ce qui avait le don de me faire rire était de faire croire aux autres que j'étais une nana stupide, dénuée de réflexion.. Ce qui était totalement faux bien évidemment. Mes doigts passaient de dossiers en dossiers, je cherchais du regard celui d'une certaine personne à qui je comptais bien faire payer les pots cassés. Non, je n'étais pas colérique.. juste rancunière. On dit que cela va de paire avec la beauté et ce n'est pas moi qui vais contredire ce genre de "on dit". J'entendais soudainement des pas lourds se dirigeaient vers ma porte et une voix masculine m'interpella.  "Excusez-moi, vous auriez deux minutes à m’accorder… " me retournant assez rapidement, j'observais l'homme des pieds à la tête. Charmant, plus de cinquante ans à première vue. Il aurait pu être mon genre si je ne m'étais pas désintéressée dernièrement du sexe. Bien qu'au fond mon corps bouillonnait d'envie, je m'interdisais d'être une fois de plus cette femme d'une fois. Je compris tout de suite son petit jeu lorsqu'il changea de ton et me joua de lui. J'avançais vers mon bureau, la seule frontière qui soit entre nous et un sourire en coin, je viens planter mon regard dans le sien.

"Bonjour.. très bien, voulez-vous bien me donner la feuille dont il s'agit? s'il vous plaît!" je contemplais le bout de papier d'aussi loin qu'il le maintenait, à croire qu'il avait peur que je ne la mange. Je comprenais toujours à l'avance les plans des hommes. Ils n'avaient pas bien évolués en 200 ans il faut dire..Ils se croient si rusés que s'en est drôle de les voir employés encore et toujours les mêmes vieilles techniques de drague. Fort heureusement pour moi, ils n'avaient jamais l'air menaçants. Seulement, lui il avait une carrure assez impressionnante et je me retrouvais dans un bureau presque clos. Seule une porte nous séparait de l'extérieur. Je pourrais encore utiliser mon pouvoir si cela venait à se dégrader. Du moins s'il ne s'agissait d'un autre démon plus puissant.

Dans ce cas il me faudrait sans doute faire preuve de plus de malice que ce dernier. J'avais posée une main sur ma hanche et je gardais avec insistance mon regard dans le sien. J'étais têtue c'était un fait. Peut-être un peu trop.. mais je n'avais pas peur. J'avais vue assez de choses dans ma vie pour être apeurée par cette situation qui après tout n'avais pas lieu d'être effrayante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
demon ○ breaking bad
○ messages : 339
○ double-compte(s) : /
○ crédits : (c) blue walrus / (c) miss pie
MessageSujet: Re: I See A Darkness. ⛧ Alrune   Mar 4 Juil - 19:29

Je sentais dans cette fille quelque chose d’un peu différent. J’aurais été tout simplement incapable d’en dire plus. Elle était si attirante et étrange, je n’étais pourtant pas aussi attiré pour les êtres humains, ce n’était bien souvent que des poupées de chaire incapable d’être intéressante plus de cinq secondes. Le temps de les prendre, s’en servir et les jetait parce que de toute façon elle était alors trop usée pour servir une seconde fois. On ne pourra pas me dire qu’il s’agit d’une remarque machiste étant donné que je mets dans ce panier toutes les personnes qui ont un jour partagé mon lit et Dieu sait que ce n’est pas que des femmes. Oui, en plus de ça je jure par Dieu, je me trouve vraiment si hilarant quand je mis met. Pendant ce brin de monologue intérieur, je la vois se remettre derrière son bureau, c’est donc ça, elle veut mettre de la distance entre nous. C’est bien malheureux.

Je m’avance avec une démarche de prédateur, pénétrant alors dans la pièce avec cette espèce de sourire en coin carnassier, celui que bon nombre de victimes n’arrivent pas à occulter, celui qui en a fait chavirer plus d’un. J’avais fermé la porte derrière moi d’un simple geste du doigt. Il n’y a pas de raison qu’elle me résiste plus qu’une autre, oui mon corps est sans doute plus âgé que le sien, mais je ne suis pas du genre à m’arrêter sur ce genre de détail, de toute façon, je ne m’arrêtais sur aucun détail lorsqu’il était question de sexe. Je la trouvais au contraire plutôt appétissante. Sans une once de savoir-vivre, je m’installais contre son bureau. Une fesse installée dessus, le buste tourné vers elle, le but de la manœuvre ? Et bien, couper cette distance qu’elle avait voulu mettre, lui montrer que ce n’était pas ce qui allait m’arrêter, bien au contraire, je trouvais ça encore plus excitent de devoir chasser ma proie.

- Un truc relativement barbant, je crois, ce n’est pas pour toi, c’est pour mon patron.

Je marquais une pause l’air de rien. J’avais bien l’intention d’aller plus loin avec elle. Je me penchais en avant, m’appuyant un peu plus sur son bureau. J’arrivais à humer l’odeur de son corps et ce dernier me plaisait au plus haut point. J’avais envie de la faire mienne et déjà des images mentales de ce que nous pourrions faire ensemble étaient en train d’apparaitre dans mon esprit. Spoiler, ce n’était pas très catholique je peux vous le dire. Oui, je suis relativement en forme aujourd’hui, j’avoue.

- Je ne voudrais pas t’ennuyer avec ça, Monsieur le Maire n’est pas là ? Ce serait sans doute plus rapide d’avoir affaire avec lui. Je sais que ce doit être rapidement traité si on veut pouvoir tout préparer dans les temps.

Je grognais intérieurement, pourquoi est-ce que Tyr avait géré ça aussi tard aussi ? Pourtant ce n’était d’habitude pas son genre. Peut-être que j’avais le papier depuis affreusement longtemps et que j’avais oublié de le donner ? Oui, c’était sans doute ça la vraie source du problème. Je fixais la brune de mes yeux sombres, il était vrai que je l’avais tutoyé, et non ce n’était pas vraiment un manquement de respect, c’est juste que je ne vouvoyais personne en dehors de mon reflet dans le miroir, il était évident que personne ne m’arrivait à la cheville donc je ne m’étais jamais vraiment posé cette question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
demon ○ breaking bad
○ messages : 25
○ double-compte(s) : Nop
○ crédits : Schizophrenic
MessageSujet: Re: I See A Darkness. ⛧ Alrune   Ven 14 Juil - 16:05

J'observais sa démarche de prédateur qui me faisais presque éclater de rire. Quel pouvait être le problème de cet homme ? Une fois de plus il avait mentalement cédé à mon charme comme tout les hommes que j'avais pu rencontrer avant lui. Il s'installa sur mon bureau, plutôt culotté le brun. Étrangement ou pas d'ailleurs, il était charmant mais con et un brin trop prétentieux, mais après tout qui ne tente rien n'a rien n'est-ce pas ?. Je voyais clair en son jeu, mais lui ne me connaissais pas encore et cela jouais en ma faveur. Je le regardais en battant des cils parce qu'après tout c'est ce qui plaît à ce genre d'homme.

-Je peux très bien m'occuper de cela ! Puis le Maire est occupé.. il ne te recevra pas pour quelques papiers tu sais !

Oui, je m'étais mise à le tutoyer, comme il l'avait précédemment fait. Si cela le gênait il n'avait qu'à arrêter. J'avais à la fois envie de le mettre dans mon lit et de le foutre dehors. La tentation était si forte, mais ce qui me plaisait par dessus tout c'était de jouer avec tous. Quelque chose dont je ne me lasserais jamais. J'attrapais donc avec audace le bout de papier, faisant toujours face à ce dernier.


-Ta fesse dépasse sur mon bureau.. Et bien que je ne doute pas du fait que tu trouves ton fessier beau, il ne m'est pas plaisant pour autant de le voir posé de cette façon.

Je pousse délicatement l'homme sur le côté pour attraper une lingette et essuyer mon bureau. Une façon comme une autre de le provoquer. J'agissais ainsi car de cette façon il m'était facile de connaître en quelques minutes le caractère des inconnus que je pouvais rencontrer. Cela avait plusieurs fois porté ses fruits.

par ici..:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
demon ○ breaking bad
○ messages : 339
○ double-compte(s) : /
○ crédits : (c) blue walrus / (c) miss pie
MessageSujet: Re: I See A Darkness. ⛧ Alrune   Mer 19 Juil - 15:41

Mon regard se coula dans le sien. Je n’avais peur de me frotter à elle. Secrétaire du maire ou non, j’étais surtout venu pour ma feuille et si cette histoire se transformer en jeux de chasse cela ne me faisait pas peur, bien au contraire. Je souriais toujours avec ce petit air narquois avant de lui répondre l’air de rien.

- Je ne suis pas n’importe qui, tu sais ? Pour bon nombre, je ne suis qu’un pauvre artiste de théâtre, mais j’étais beaucoup plus que ça avant, mais je me suis lassé. D’ailleurs, je me demande comment une aussi jolie créature que toi peut passer son temps à répondre à tous les désirs du maire ?

Je la regardais avec un brin d’horreur sur mon visage alors qu’elle me poussait de son bureau. J’avais peut-être perdu, mais d’une certaine façon, le premier contact avait eu lieu et c’était suffisant pour me rendre heureux. J’étais un peu triste d’être autant vêtu pour le coup, j’aimais toujours sentir les doigts d’une femme sur mon corps même si c’était pour me virer de son bureau. Pour le moment, je ne me laissais pas démonter pour autant. C’est avec un air détaché que je finis par lui répondre sans animosité aucune.

- Je vois qu’en plus de ça, on joue la fine bouche.

Toujours en train de la surveillé, toujours en train de ne pas savoir comment gérer les choses avec elle. Il était hors de question d’utiliser mon pouvoir, ce serait beaucoup trop simple, j’aimais jouer et même si elle me rejetait comme ça, je savais que ce n’était qu’un test et je n’avais absolument pas envie de l’échouer. Je regardais autour de moi sans pour autant savoir quoi faire. Je finis par m’approcher un peu plus de la femme avant de lui poser les papiers sur son bureau.

- J’aime les femmes de caractère, si tu veux me faire peur de la sorte, c’est raté.

J’avais contourné ce dernier pour arriver à sa hauteur, je la dominais sans problème de toute ma taille et j’avais alors un petit sourire sadique. Je ne faisais pour autant rien de déplacer, je ne voulais pas poser de problème, il était hors de question que je me fasse virer de la mairie et que la demande de Tyr ne soit refusée, j’aurais eu quelques soucis sinon et ça aurait été légèrement embêtant pour le coup. Déjà qu’il n’était pas commode et tant normal alors si je lui rapportais mes déboires, il deviendrait invivable, c’était certain.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: I See A Darkness. ⛧ Alrune   

Revenir en haut Aller en bas
 

I See A Darkness. ⛧ Alrune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Story] Into the darkness
» doom blade vs grasp of darkness
» [MOC] Les MOCs de darkness(newcomer:E and hell furno v2)
» [Blog] Bionicle Garden adventure in the darkness
» The Black Mages III - Darkness and Starlight : Déception ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: BLACKWATER FALLS :: historic district :: mairie-