AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 
n'oubliez pas que les humains, les polymorphes et les fantômes ont besoin d'amour, eux aussi
nous sommes présentement en mars 2017. le printemps arrive, ne perdez pas espoir
veuillez noter que les télékinésistes et les troisième oeil sont pour le moment fermés, veuillez privilégier d'autres dons

Partagez | .
 

 Sinking ship & Tsunami • Ft. Asmodée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
paranormal ○ walk the line
○ messages : 609
○ double-compte(s) : aucun
○ crédits : © Miss Pie (signa/profil) (avatar) [Bazz]
MessageSujet: Sinking ship & Tsunami • Ft. Asmodée   Ven 7 Juil - 8:58

 
Sinking ship & Tsunami
Asmodée & Lawrence

ஐ Pour les uns, qui voyagent, les étoiles sont des guides. Pour d'autres elles ne sont rien que de petites lumières. Pour d'autres qui sont savants elles sont des problèmes. ஐ
Moi qui avait choisi cette ville pour sa tranquilité je n'avais pas été ménagé ces derniers temps. Entre une enquête policière au sein de ma propre librairie pour une affaire de vol de je ne sais plus quoi dans la rue, le fait que des choses étranges aient lieu dans les environs de la forêt mêlé à de petites contrariétés personnelles j'avais pas chômé. Mais parallèlement à ça j'avais fait de bonnes rencontres donc l'un dans l'autre je ne pouvais me plaindre. D'ailleurs je note dans un petit coin de ma tête d'aller voir ce qu'il se trame dans les bois, tout cela ne m'évoque rien de bien bon. Je ne dis pas que j'ai le flair pour ce genre de choses, juste que mon intuition me dit que les événements qui se sont déroulés là bas n'ont rien d'anodins. - A noter donc -

Pour une fois je pu apprécier le calme d'un début de matinée légèrement ensoleillé. Les températures extérieures étaient loin d'être excellentes mais pour décourager un Écossais vivant au Canada il en faudra peu être un petit peu plus. Et puis c'était tout de même agréable de ressentir cette timide chaleur de ce soleil bien pâle en ce début de mars. Heureux de cette journée qui semblait bien commencer j'avais débuté mon travail par le traditionnel travail d'inventaire. C'était sûrement la tâche sur laquelle ma procrastination vivait le plus. J'avoue c'est très moche, mais ce n'est pas passionnant les inventaires, surtout quand on est seul à faire tout ça. Mais je m'étais fixé la limite de deux heures ce matin et d'en faire donc le plus possible en ce temps imparti. Tel un valeureux guerrier combattant contre la montre, je n'avais pas levé les yeux jusqu’à neuf heures trente. Car oui, ces jours là je m'obligeais de prendre plus tôt le matin si je ne voulais pas dormir ici le soir à continuer d'éplucher ces fiches et cartons qui commençaient parfois à prendre un petit peu de place dans la réserve. Heureusement pour moi; ma torture matinale pris fin et je pouvais m'adonner à faire quelque chose de plus passionnant. Enfin ça c'est pour la plupart des personnes qui aiment bien faire un peu de bricolage. Comment dire que l'aspect bricolo je ne l'avais pas du tout en moi? C'était tout simplement pas dans les gênes dont j'avais hérité. On fait avec .. enfin en l'occurrence plutôt sans.

Je m'étais senti incroyablement idiot devant ces multitudes de petites pièces en carton épais qui devaient former un point de lieu de vente en forme de petit bateau sur lequel se trouverait les ouvrages destinés à la jeunesse. Donc l'explication était à peu près digne de la construction d'un jouet Kinder (je sais de quoi je parle j'en ai plein chez moi ).  Plein de détails pénibles avec des numéros et des lettres disposées aléatoirement sur ce bout de papier et dont les références n'étaient même pas inscrites sur les cartons. A croire que savoir quel bout va avec quoi était d'une évidence pure .. évidence que j'avais un peu de mal à saisir d'ailleurs. Bref. Après avoir étudié et essayé des imbriquements. avec le même sérieux qu'un employé de la Nasa à pour surveiller l'une de ses fusées j'étais fier d'admirer mon merveilleux bateau de carton qui finira aux ordures dans trois semaines. Enchanté d'avoir réussi je m'étais empressé de disposer les livres dessus et de mettre un point final à cette affaire de bateau. Oui .. tout aurait été magnifique et parfaitement parfait si en me retournant je n'étais pas tombé sur cette pièce. Oui, CETTE pièce que j'avais oubliée de mettre, ce fameux petit morceau dont on se demande quelle est sa place .. ce fameux morceau qu'on essaye de tourner et de caser dans des endroits incongrus pour voir où il peut rentrer. - Merde .... - Bon ça avait l'air de tenir sans cette cale qui ressemblait plus à une chute qu'autre chose, mais une petite voix me disait que c'était une très mauvaise idée de passer à autre chose.

Concentré dans cette histoire de bateau bancal, voguant tel un catamaran avec une voile en moins dans ma boutique, je ne prêtais absolument aucune intention au monde qui m'entourait. Ça en devient maladif ... j'aurais dû retenir que depuis l'autre accident de bibliothèque c'était mal de me couper du monde aussi vivement. Et pourtant... et pourtant je pris peur de ma propre petite cloche de porte. MA cloche de MA porte.  Une fois n'est pas coutume, un geste brusque en me retournant emporta ce qui devait servir d'ancre à mon moyen de transport de fortune et .... arriva ce qui devait arriver. L'intégralité des deux étagères me tombèrent dessus tel un déchaînement de marée. Un véritable tsunami de romans venaient de me basculer sur le coin de la tête -  Note 1 : s'acheter des mains fonctionnelles - Note 2 : Si possible ne pas choisir deux fois le même côté -

"Haah.... pardon... Bonjour..." affichant un sourire pitoyablement idiot et gêné en direction du client qui venait de pousser la porte. L'avantage avec moi c'est que l'expression : Le ridicule ne tue pas, prends tout son sens. Entouré des livres et des parties de mon bateau je soupirais légèrement, me maudissant intérieurement d'être aussi adroit qu'une poule avec une paire de patins à glace.

@ Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
demon ○ breaking bad
○ messages : 933
○ double-compte(s) : Elie
○ crédits : DASVITANIA (<3 sweetie OwO)
MessageSujet: Re: Sinking ship & Tsunami • Ft. Asmodée   Mer 12 Juil - 17:16

Les librairies, j'y mettais régulièrement les pieds. Les librairies qui fournissaient des ouvrages sur les mécanismes d'horlogerie et l'histoire de l'horlogerie à travers les ages... Beaucoup moins. Si ma nièce était capable d'ingurgiter ces ouvrages comme si il s'agissait de Disneyland, je restais pour ma part très réservé sur le sujet. C'était sans doute le sujet le plus chiant jamais conçue après la bible et tout ce qui tournait autour. Alors pourquoi me retrouvé-je en cette belle matinée, la gueule enfarinée avec un liste de livre concernant les horloges, montres et autres mécanismes tic-taquant ? Parce que la nièce en question n'avait pas les moyens de se les acheter, ne supportait pratiquement pas la présence des gens dans la bibliothèque – ce qui lui valait des crises d'angoisses absolument délirantes – et qu'elle refusait catégoriquement que je lui achète quoique ce soit. Du coup, plus ou moins tacitement, nous avions décidé que, de temps en temps, elle viendrait jeter un coup d’œil à ma bibliothèque personnelle afin de pouvoir consulter les ouvrages qui apparaissaient « « « comme par magie » » » dans les rayons et qui correspondaient, oh miracle, à la liste des bouquins qu'elle jugeait nécessaire pour être la meilleur de sa promo... Oui, elle était particulièrement motivée. Moi, de mon coté, dépenser $200 de bouquins par mois ne me faisait ni chaud ni froid et vu que Bélial la haïssait cordialement, il n'y avait aucun risque qu'il prenne le temps et l'argent d'aider sa progéniture. Des fois, je me demande pourquoi je joue les bonnes poires et dans le même temps je comprends aussi pourquoi je me fais complètement entuber à ce point par mes proches sans que personne ne le calcule un seul instant. GE-NIAL.

Il était donc relativement tôt lorsque je poussais la porte de la librairie pour entendre le bruit épouvantable d'une multitude d'ouvrages s'écrasant sur un libraire, visiblement occupé à penser à bien des choses sauf à l'équilibre précaire de ses bouquins. Parfait. Ça allait être une journée formidable... Oh, ironie quand tu nous tiens. La poignée toujours dans la main, je regardai le pauvre libraires se débattre avec les livres avant de décider de m'approcher de lui et de l'aider à se débarrasser des livres qui l'encombraient. Il avait pris toute une étagère sur le coin de la gueule, son visage, souriant et penaud était contusionné et légèrement sanglant. Je l'aidai à se relever et l’époussetait un peu avec de l'écarter de la bibliothèque tueuse.

-Vous en faites pas. Vous avez pris une sacrée avalanche de bouquin. Devriez vous asseoir. Vous êtes plein de contusions et de sang. Vous avez une trousse de soin ?


Je penchai la tête et réalisai à quel point cette matinée allait être longue mais l'homme avait l'air tout perdu.

-Vous avez un nom ?


Je voulais vérifier qu'il savait où il était et comment il allait pour évaluer si il fallait appeler les urgences ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
○ messages : 609
○ double-compte(s) : aucun
○ crédits : © Miss Pie (signa/profil) (avatar) [Bazz]
MessageSujet: Re: Sinking ship & Tsunami • Ft. Asmodée   Ven 14 Juil - 7:05

 
Sinking ship & Tsunami
Asmodée & Lawrence

ஐ Pour les uns, qui voyagent, les étoiles sont des guides. Pour d'autres elles ne sont rien que de petites lumières. Pour d'autres qui sont savants elles sont des problèmes. ஐ
Si je disais aux autres que j'étais capable de me tuer avec une poignée de porter on me rirait allégrement au nez. Bon, admettons, pas une poignée mais un quelconque objet du quotidien pourrait être l'origine d'une de mes expéditions immédiates à l'hôpital de la ville. Je pense que je devrais prendre un abonnement là-bas et pourquoi pas y louer une chambre à l'année comme l'avait suggéré pour rire l'une des jeunes interne. Elle devait plaisanter .. enfin tout du moins j'espérais. Mais même avec cet environnement sécurisé je me sentirais mal, j'ai besoin de mon confort et de mon cocooning  personnel et surtout de mes bouquins pour me sentir bien et vivant.  Enfin, tout ces états d'âmes sur ma maladresse ne retirait rien au fait que je m'étais une fois de plus, mis dans une situation profondément ridicule. Je m'en voulais d'imposer ça à ce client que je n'avais d'ailleurs jamais vu. Chouette pour une première visite ... on joue au jeu : ramasse le libraire. Je suis pitoyable.

"Je heu ... ça va je crois .." je disais ça mais je n'avais même pas bougé mon popotin de dix centimètres alors qu'il venait d'éloigner les livres qui avaient constitués une menace importante pour ma tête. Par réflexe je déposa ma main sur ma tempe, constatant qu'effectivement je devais avoir quelques blessures à ce niveau là. Chouette. J'ai le don de m'humilier tout seul comme un grand et de faire perdre le temps des honnêtes gens qui veulent bien m'aider. Je suis lamentable. "Oui une véritable avalanche ... merci beaucoup .. vous n'êtes pas obligé de faire tout ça je suis extrêmement confus pardon"

Mon visage est dans un état désastreux à cause de ces chutes de romans sur le coin de ma tête. Je ne mentirais pas en disant que sur le coup j'avais un peu perdu la notion de ce qu'il m'était arrivé. Leurs poids assez conséquent mêlés à la hauteur à laquelle ils se trouvaient n'avait pas eu un résultat très agréable. "Une trousse de soin .. heu je crois oui" - Sans vraiment trop savoir pour quelle raison obscure je m'étais à demi appuyé sur lui pour me relever, je tentais de reprendre le peu de dignité que je pouvais bien avoir.  Bon la trousse de soin j'en ai une je crois quelque part là dedans.  "Je sais pas du tout où elle est .. je .. pff c'est pas rangé derrière et elle est perdue entre mes cartons " - Il va pas comprendre grand chose à ce que je lui raconte ... même moi je sais plus où j'en suis en fait -

"Lawrence... " je levais alors les yeux vers lui alors que je réfléchissais en même temps de ce que j'avais bien pu faire de cette fichue trousse à pharmacie "et comment se nomme mon sauveur matinal?' demandais-je en essayant de détendre un peu l'atmosphère avant de lancer un regard blasé à tout ce que j'allais devoir faire une fois que je l'aurais renseigné. "Je crois qu'elle est dans l'un des meubles de ma salle de lecture .. " je l'invitais alors maladroitement à me suivre dans la petite pièce annexe, plus ordonnée que ce qui était ma boutique avant que je tente quelque chose.

@ Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Sinking ship & Tsunami • Ft. Asmodée   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sinking ship & Tsunami • Ft. Asmodée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tsunami dans le Golfe du Bengale
» Quelques screen de LORIK, mon GLADIATEUR asmodéen
» [Revue] Hero Factory 7160 : Drop Ship en première mondiale
» Wooden Ship & Iron Men
» Miss Nintendo World 2011 (Par Asmodée et Junior Mallow)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: BLACKWATER FALLS :: historic district :: commerces :: la plume de phénix-