AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 
n'oubliez pas que les humains, les fantômes et les polymorphes ont besoin d'amour, eux aussi.
nous sommes présentement en avril 2017. le soleil pointe enfin le bout de son nez
en raison d'un déséquilibre dans la répartition des créatures, les démons ne sont plus autorisés, tout comme les vampires de plus de 100 ans.

Partagez | .
 

 Books are full of mysteries... • Ft. Lawrence Lloyd

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
human ○ drink the water
○ messages : 40
○ double-compte(s) : Pelipa Pill
○ crédits : (c) vava Elinor
MessageSujet: Books are full of mysteries... • Ft. Lawrence Lloyd   Lun 10 Juil - 13:30

There's that book...583 mots - dialogue en #79BA8A
Jason
Johansen
Lawrence
Lloyd

Je laissais amoureusement courir le bout de mes doigts le long des livres du rayonnage, appréciant l'atmosphère calme et studieuse qui régnait dans cette librairie. J'attendais qu'un titre me frappe suffisamment  pour que ma quête prenne fin. Pour le moment, rien ne retenait mon attention. Déjà lu, pas intéressé, pas le bon sujet, pas le bon auteur... Aujourd'hui, je faisais mon difficile. J'avais envie de me laisser happer par quelque chose de plus grand que la vie de tous les jours, une véritable épopée ou un nouvel univers à explorer, mais pas l'envie de m'y investir réellement. Cela faisait maintenant bien dix minutes que je scrutais les rayons, à la recherche de la perle rare. Pourtant, cette librairie est une véritable mine d'or d'ordinaire ! Mais il faut trouver le trésor... Et pour ça, il faut savoir ce qu'on cherche, ce qui n'est pas mon cas.

Si je reprends une aventure, je risque de voler la première voiture venue et de fuir à nouveau cette ville. Si je choisis quelque chose à portée philosophique, je risque de perdre foi en notre monde. Si je lis une histoire vraie qui se termine bien, la jalousie me consumera. Non, j'ai besoin de quelque chose qui me fasse oublier jusqu'à moi-même, qui m'embarque loin de mon quotidien... Quelque chose qui remplacerait ce billet d'avion magique qui me mènerait vers la destination parfaite, où tout reprendre à zéro en découvrant de nouvelles coutumes et de nouvelles personnes. Comme... Comme ce livre-ci, tiens.

“Les créatures, savoir les trouver... et les vaincre” lus-je à voix basse, étonné qu'on ait pu donner un titre aussi cliché et racoleur à une oeuvre. J'observais sa couverture d'un oeil critique. C'était un vieux livre, mais pas encore assez pour qu'on puisse le qualifier d'ancien. Le titre brillait en lettres d'argent sur sa couverture sombre. Ma curiosité attisée, je l'ouvris, malgré le ridicule : qu'un homme de mon âge lise ce genre de sottises... Créatures supérieures... Pourquoi pas fantômes et malédictions légendaires ? Nos démons enfouis ? Malgré mon scepticisme, je lus la première page qui me tomba sur les yeux. Arrivé au bas de la page, j'avais perdu mon petit sourire moqueur. La description aurait dû me faire hausser les yeux au ciel, mais sa pertinence me donna froid dans le dos. Finalement, ce livre était peut-être bien celui que je recherchais inconsciemment...

Je le refermais d'un geste sec et me dirigais vers le comptoir de la libraire, souhaitant montrer ma découverte à son gérant. Je me sentais agité et inquiet, brusquement. Comment le jeune homme en était-il venu à trouver ce genre de livre capable de donner autant de précisions sur ce qui créait un esprit vengeur ? Je rouvris le livre et cherchais le nom d'un prédécesseur ou une dédicace. Oxford... L'écriture était datée. En espérant que ce recueil puisse venir en aide aux miens.... J'eus l'impression d'être tombé sur la relique la plus précieuse au monde. Arrivé en face de Lawrence, je ne sus pas par où commencer, excité comme une puce.

”Lawrence. Salut. Hum, écoute, je... ” je pris une grande inspiration pour tâcher de mettre un peu d'ordre dans ma prochaine phrase. En chuchotant, je lui demandais des informations. “Tu sais comment ce livre est arrivé ici ? Il... Quelqu'un est venu s'en débarasser chez toi ?”  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
○ messages : 672
○ double-compte(s) : Elijah Pembroke
○ crédits : © Miss Pie (signa/profil/ avatar)
MessageSujet: Re: Books are full of mysteries... • Ft. Lawrence Lloyd   Lun 10 Juil - 16:15

 
• Books are full of mysteries •
Jason & Lawrence

ஐ A great book should leave you with many experiences, and slightly exhausted at the end. You live several lives while reading..ஐ
Certains se demandent si je ne trouve pas le temps affreusement long entouré de mes bouquins toute la journée quand aucun client ne daigne pousser la porte pour venir acheter quelque chose ou bien par simple curiosité. Vous savez ce que je leurs réponds à ces gens là ? Il est impossible de s'ennuyer dans cet océan d'histoires. Il est plus simple de s'y égarer, de laisser son esprit vagabonder sur les pages d'un roman ou d'un polar que de réellement se morfondre dans la morosité ambiante. J'avais d'ailleurs pris quelques libertés aujourd’hui. J'avais bossé d'arrache pied les derniers jours, je n'avais presque pas levé le nez de mes papiers et de mes bons de commande ou bien de ces immenses et lourds cartons qui s'empilaient dangereusement dans mon arrière boutique. A présent je pouvais enfin me détendre et profiter de mon environnement plus que propice à l'évasion.

Salem avait jugé bon de venir se loger dans mon écharpe posée sur un coin du comptoir. Bien qu'adorable, ce chat était un paresseux sans nom et la douceur de cette laine chaude avait fini  par le séduire. Mais je ne lui en voulait pas, après tout nous sommes tous irrésistiblement attirés par les endroits agréables et douillets. Si ce n'était pas le cas je ne serais pas là à lire en laissant l'un de mes clients favoris écumer les étagères récemment remplies.  Je le laissais faire, il connaissait parfaitement les rayons et je savais qu'il lisait beaucoup de choses différentes alors je n'avais pas besoin de l'aiguiller en quoi que ce soit. De toute manière, en cas de problème il savait où me trouver. Passant de temps à autre la main sur le sommet du crâne de mon compagnon félin, je lui grattouillait entre les oreilles, le laissant échapper quelques petits ronronnements de plaisir. Cette boule de poil avait le don de faire craquer une majeure partie de mes clients (sauf ceux allergiques évidemment), et d'après ce que l'on m'a dit, un chat dans une boutique c'est assez étrange mais plaisant. De toute manière si il était là c'était parce que je l'aimais et que je refusais qu'il passe ses journées seul chez moi à s'ennuyer et à faire des bêtises partout dans mon appartement. (Et Dieu sait qu'il est doué pour faire casser des objets et ensuite quémander mon pardon en posant ses petites pattes sur moi).

Alors que j'étais totalement absorbé dans ce sombre polar anglais, bien décidé à savoir qui de M. James ou de la voisine timide de Miss Weston était l'horrible meurtrier du concierge, mon cher client vint jusqu'à moi avec une petite lueur que je connaissais si bien. Déposant rapidement un morceau de papier en guise de marque page à mon ouvrage, je me penchais avec un peu plus d'attention.

Tu sais comment ce livre est arrivé ici ? Il... Quelqu'un est venu s'en débarrasser chez toi ?”   me demanda t'il avec une grande excitation avec un ouvrage à la main. Après un bref regard à celui-ci je reconnu immédiatement celui qu'il avait choisi et visiblement commencé à lire à en juger de son ouverture sur la première page. C'était un choix extrêmement judicieux si l'on ajoute au fait que ce bouquin n'avait rien à faire ici. Je l'avais malencontreusement glissé sur les étagères au lieu de le ranger dans mon sac. La fatigue m'aura fait faire une énième bêtise.

"Oui je sais exactement comment il est arrivé ici ... comme tu peux le remarquer il semble assez unique n'est-ce-pas? Il n'est pas tout jeune non plus sans pour autant dater d'une cinquantaine d'années." je me fis d'un coup plus discret dans mon ton de voix. "Ce livre provient d'Oxford comme cela est indiqué en bas .... j'en ai co écrit une partie avec un auteur en parallèle. Je travaillais ici et lui là bas. Il en existe que trois exemplaires... je te le laisserais le consulter ne t'en fais pas". Je secoua ma tête légèrement puis me mis à sourire tendrement, refusant qu'il se mette à me paniquer dans les pattes au cas où.

"Ce que j'ai écris concerne principalement la partie esprits malfaisants ... même si cela peut te sembler totalement surprenant mais une grande partie de ce qui est écrit est vraie." Je regardais Salem pousser affectueusement la main de mon client du bout du nez puis sourit un nouvelle fois. "Tu sais les livres dont les gens se séparent et dont le contenu me semble important, ne finissent jamais en vente" Je soupirais légèrement, j'étais gêné qu'il tombe sur quelque chose que j'avais partiellement produit. Peu de personnes ont eu l'occasion de lire mes œuvres, j'avais beaucoup trop peur de la critique pour oser proposer quoique ce soit.


@ Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
human ○ drink the water
○ messages : 40
○ double-compte(s) : Pelipa Pill
○ crédits : (c) vava Elinor
MessageSujet: Re: Books are full of mysteries... • Ft. Lawrence Lloyd   Mer 12 Juil - 15:53

There's that book...571 mots - dialogue en #79BA8A
Jason
Johansen
Lawrence
Lloyd

Lawrence eut l'air surpris et légèrement gêné par la trouvaille que je lui présentais avec des étoiles dans les yeux. Je n'eus heureusement pas à attendre longtemps l'explication à cette réaction. Je l'écoutais religieusement me donner davantage d'informations concernant l'oeuvre, suspendu à ses lèvres. Sa voix se mua en chuchotement bien plus bas que celui de convenance, exacerbant d'autant plus mon attention. J'avais véritablement l'impression d'être Indiana Jones venant de trouver un livre résoudant tous ses problèmes pour localiser une tombe ancienne. Plus qu'à m'acheter un chapeau et sauter dans un avion ! Lawrence avoua ensuite en être un des auteurs. Je le contemplais avec de grands yeux, comme si je le découvrais réellement à cet instant. Je me doutais qu'il était un rêveur, tout comme moi, mais qu'il aille jusqu'à rédiger un guide sur les créatures surnaturelles... D'un seul coup, il prenait une toute autre dimension. ”Seulement trois exemplaires ?” répétai-je malgré moi, ébahi. Et il avait voulu les dissimuler ? Avoir trouvé ce livre était vraiment un signe du destin alors !

Je caressais distraitement l'animal installé sur l'écharpe de son maître, trop captivé par ce qu'il ajoutait pour pouvoir lui accorder l'attention qu'il quémandait. Salem m'aimait bien, à mon plus grand étonnement : j'avais en général tendance à faire fuire les animaux. Ils avaient toujours besoin d'un temps d'adaptation avant de m'accepter dans leur environnement, contrairement à d'autres humains. Que Salem m'ait adopté aussi vite, encore plus rapidement que Teddy, qui vit pourtant avec moi et qui dépend de moi pour se nourrir, me reste un mystère impénétrable. Lawrence continuait à parler, un petit sourire timide aux lèvres, alors que je le fixais la bouche ouverte. Je me repris, embarrassé par ma réaction, et posais d'autres questions dès qu'il eut terminé.

”Je ne te demande pas de t'en séparer pour mes beaux yeux, je te le promets.” le rassurai-je, désireux de mettre les choses au point immédiatement. Je n'allais pas embarquer son oeuvre dans mes propres aventures, je souhaitais juste pouvoir la consulter. Et pour y avoir droit... ”Quand tu dis qu'une grande partie de ce qui y est écrit est véridique... Tu veux dire que tu as été témoin d'événements ?” Ma phrase suivante fut dite en un souffle, à voix très basse, pendant que mes yeux fuyaient ceux de mon cadet : ”Tu y crois, au surnaturel ?”

Pour avoir rédigé un livre dessus, oui, sûrement. Mais j'avais besoin de m'assurer de son intérêt pour le sujet avant de lui confesser quoi que ce soit du mien. Les gens n'avaient pas forcément besoin de savoir que j'avais perdu ma mère suite à la rencontre d'un spectre revanchard... Ou que je passais ma vie à être témoin de choses extraordinaires. Des fantômes, j'en voyais régulièrement, malgré moi. Il arrive qu'on ait un radar pour ces choses-là... Ou qu'on soit tel un phare pour elles, au choix. Mais avec moi dans les parages, des choses surnaturelles qui laissaient la police sur les fesses se produisaient toujours.

Je relevais les yeux vers lui, le regardant par en-dessous, malgré mes centimètres de plus. Le chat ronronnait gentiment sous mes doigts, ignorant la tension soudaine qui alourdissait l'atmosphère.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
○ messages : 672
○ double-compte(s) : Elijah Pembroke
○ crédits : © Miss Pie (signa/profil/ avatar)
MessageSujet: Re: Books are full of mysteries... • Ft. Lawrence Lloyd   Jeu 13 Juil - 4:05

 
• Books are full of mysteries •
Jason & Lawrence

ஐ A great book should leave you with many experiences, and slightly exhausted at the end. You live several lives while reading..ஐ
Jason avait définitivement mis la main sur l'un des livres les plus intéressants que j'avais en rayon. Oh je ne disais pas cela parce que je l'avais co écrit, non je n'aurais jamais cette prétention, mais tout simplement parce que j'en connaissais le contenu sur le bout des doigts et que bien évidemment je savais qu'il n'y avait rien de mensonger dedans. Cet ouvrage n'avait jamais été destiné à la vente, ce qui expliquait d'ailleurs ce nombre d'exemplaires si réduit et également le grand nombre d'annotations en bas des pages. "Oh tu sais très bien que je te le laisserais le consulter, ce sera avec plaisir, je ne pensais pas que cet ouvrage pouvait trouver un lecteur potentiel pour être honnête" lui confiais-je avec un sourire vraiment sincère. Autant les livres avec les titres affriolants et les couvertures colorées avec de faux aspects vieillis et mystiques avaient tendance à partir comme des petits pains mais ce type d'ouvrage plus "solennel" restait souvent plusieurs longs mois sur les étagères à attendre une nouvelle maison.

Bien évidemment mes réponses avaient poussées Jason à me poser d'autres questions. Ces dernières étant de manière très logique, liées à mes propos concernant la véracité des informations que j'avais pu annoter sur cet ouvrage assez conséquent tout de même. Maintenant que nous sommes dans le vif du sujet je ne pouvais pas me permettre de m'esquiver comme ça et je ne pouvais pas non plus le laisser sans réponse. C'était l'une des seules personnes que je connaissais depuis autant de temps ici et qui avait été toujours réglo avec moi, je ne pouvais pas lui faire l'affront de lui mentir sans sourciller. De toute manière je ne mentais pas très bien, soyons honnête. D'un regard je lui intimais de s'installer sur le tabouret près de moi, nous allions sûrement avoir une conversation longue et il n'allait pas rester debout à m'écouter. J’eus un léger sourire en voyant Salem lui quémander des câlins. Il était vrai qu'il était très affectueux comme animal mais jamais autant avec des "étrangers". Je reste intimement convaincu que les animaux ressentent des choses que nous humains sommes incapable de percevoir. "Je crois qu'il t'aime beaucoup ... " dis-je alors que ma boule de poil en question tapotait doucement le dos de la main de mon ami avec le bout de ses pattes, les griffes rangées. C'était mignon - Salem est la définition du mot "mignon" je pense -

"J'ai été plus que témoin ... et oui j'y crois. Indéniablement depuis un bon nombre d'années maintenant". Je sentis mon cœur se serrer un petit peu, j'avais peur qu'il me juge quant à mes futurs propos. J'avais la sale impression de me jeter dans une arène remplie de fauves dont leur seul but était de me croquer le plus rapidement possible. Je pris une grande inspiration. Un souffle peu assuré et légèrement tremblotant. - Il me connaît ... il va le remarquer - J'ignorais par où commencer toute cette histoire. J'ignorais aussi à partir de quel moment je ferais parti de son cercle de connaissance étiqueté au rang de "bizarrerie".

"Tu te souviens pour .. pour mes parents?" demandais-je avec un fort pincement au cœur. Un complexe puzzle émotionnel semblait se briser rien qu'à l'évocation de mes géniteurs. Malgré tout ce temps je n'arrivais pas à concevoir que jamais de ma vie je n'avais pu avoir l'occasion de recevoir leur amour et tout simplement une vie normale. "D'après ma tante, ma mère était médium .. une incroyable médium d'après ses dires. J'ai hérité de son don. Celui ci s'est manifesté durant mon enfance alors que j'étais encore en Écosse" cela datait donc avant mon quinzième anniversaire c'était évident. "J'ai .. j'ai la capacité de ressentir les énergies électromagnétiques et vibratoires qui font partie des résidus énergétiques spirituels qui peuvent parfois se trouver proche de moi. J'ai . la possibilité enfin .. j'ai appris à distinguer les bonnes énergies des mauvaises avec le temps et je sais les manipuler avec plus ou moins de facilité".

Toujours dans ces murmures presque religieux je le laissais lentement assimiler ce que j'étais en train de lui raconter. Veillant chacun de ses mouvements de sourcil, chacune de ses expressions même les plus cachées, chaque regard qui se serait voulu fuyant.

"Je ne sais pas vraiment si c'est une extension de ce don ou pas mais ... je peux aussi voir les esprits, ceux ci se matérialisent sous forme de voiles.. d'ombre plus ou moins distinctes. Et lorsqu'ils le veulent je peux les voir comme je te vois toi et les entendre comme je t'entends toi" Mon regard s'abaissa légèrement, j'étais totalement paniqué à l'idée d'avoir vidé mon sac. Sans doute par compassion, je sentis un petit poids bien familier venir se loger sur mes genoux. Des caresses peut assurées entre ses oreilles vinrent le remercier de sa présence. "Je ... t'ai pas fait trop peur?" finis-je par demander en soupirant faiblement.


@ Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
human ○ drink the water
○ messages : 40
○ double-compte(s) : Pelipa Pill
○ crédits : (c) vava Elinor
MessageSujet: Re: Books are full of mysteries... • Ft. Lawrence Lloyd   Ven 14 Juil - 13:23

There's that book...758 mots - dialogue en #79BA8A
Jason
Johansen
Lawrence
Lloyd

Conscient que la conversation allait devenir dans quelques secondes bien plus personnelle, le jeune libraire m'invita à prendre place près de lui, ce que je fis immédiatement. Mon empressement avait tout de celui d'un enfant prêt à recevoir une leçon de son héros favori, et me tira un sourire ironique. Quarante ans, et dix ans dans ma tête... Grandirai-je un jour ? Après mon séjour en prison, la réponse aurait dû être positive, mais... J'avais plutôt l'impression d'avoir regressé. Nous suspendîmes un instant notre conversation des plus sérieuses pour observer de manière attendri le félin, qui quittait son nid pour venir s'installer sur mes genoux. Trop de caresses tue les caresses ! Je souris face à la remarque de Lawrence, amusé aussi bien par le comportement du chat que de l'adoration que lui portait son maître. Ils s'étaient bien trouvés ces deux-là !

”Teddy va être fou lorsque je vais rentrer sentant bon le chat. Mon Dieu, je suis en train de vivre ce qu'un homme trompant sa femme doit subir !” plaisantai-je en accordant de nouvelles caresses au matou avant de consacrer à nouveau toute mon attention à Lawrence, qui reprenait. D'ordinaire si réservé, aujourd'hui, le libraire se sentait d'humeur à partager un peu de sa vie avec moi. Je fus touché de le voir si en confiance avec moi, un bon à rien notoire, que chaque mère avait dû citer en exemple pour décourager leurs enfants de quitter la ville. Il eut du mal à se lancer, ses rougissements et son souffle accéléré me confirmèrent qu'il prenait réellement sur lui pour répondre honnêtement à mes questions. J'appréciai à leur juste mesure ces efforts. Je tentai de l'encourager discrètement en ne le regardant pas directement, conscient qu'il serait d'autant plus mal à l'aise sous une attention trop marquée.

Finalement, il osa se lancer. Je l'écoutais religieusement, épaté par ce qu'il daignait me raconter. Une mère medium et des capacités héréditaires ? Incroyable... J'étais tout simplement époustouflé par ce qu'il me disait : Lawrence, le timide libraire qui ne pointait que rarement le nez en dehors de sa boutique, possédait des dons extraordinaires. Il pouvait communiquer avec l'au-delà ! Voir des esprits, échanger avec eux, et ce depuis son enfance ! Et dire que je me pensais extraordinaire pour mes rares rencontres avec le paranormal... Me voilà battu à plat de coutures. Je le fixais, les yeux écarquillés et admiratifs. Qu'il soit capable de vivre avec ce don tout en continuant à mener une petite vie tranquille me semble parfaitement incroyable.

Il me donna quelques précisions de plus, achevant de m'impressionner. Il disait tout cela comme si ce n'était rien, de pouvoir communiquer avec les esprits, comme si c'était même gênant ou honteux. Il évita finalement mon regard, le fixant sur son animal qui, par solidarité, était venu s'installer sur lui. Je restais un instant sans voix, le considérant d'un oeil nouveau. Sa question me prit complètement par surprise, je le regardai quelques secondes sans rien dire, interloqué.

”M'avoir fait peur ? ” répétai-je, incapable de comprendre ces mots. Mon visage s'éclaira soudainement et je lui donnais un petit coup de coude dans le bras pour l'inciter à me regarder de nouveau. ”J'ai plutôt l'impression qu'on va être copains comme cochons à partir de maintenant, mon petit Lawrence !” Je lui souris, ravi de pouvoir partarger avec lui ce qui m'arrivait quotidiennement, sans crainte de passer pour un fou ou un menteur. ”Je suis loin de posséder le même don que toi, mais le surnaturel, ça me connaît. J'ai perdu ma mère aussi, tu te souviens ? A dix ans. Et depuis, je n'ai pas cessé d'être entouré de morts ou d'événements suspects, qui laisse la police sans voix. Je ne suis pas capable de communiquer avec eux, mais je crois qu'ils essayent despéremment de me faire passer un message, vu leur présence dans ma vie.” Je me raclais la gorge, gêné de m'être laissé emporter par l'enthousiasme et le soulagement de pouvoir partager ce secret avec quelqu'un. Je conclus rapidement, en agitant le livre pour attirer ses yeux sur autres choses que mon visage rougissant : ”D'où mon intérêt pour ton livre. Hum... Si tu me permets de le lire, bien sûr. Je ne voudrai pas outrepasser mes droits de lecteur assidu.”  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
○ messages : 672
○ double-compte(s) : Elijah Pembroke
○ crédits : © Miss Pie (signa/profil/ avatar)
MessageSujet: Re: Books are full of mysteries... • Ft. Lawrence Lloyd   Sam 15 Juil - 5:41

 
• Books are full of mysteries •
Jason & Lawrence

ஐ A great book should leave you with many experiences, and slightly exhausted at the end. You live several lives while reading..ஐ
Je ne pu réfreiner un petit rictus quant à sa remarque concernant son chat. J'avais toujour eu un bon feeling avec les animaux. Sauf peut être avec l'un des chats de mes cousins. Ce truc à poils devaient être possédé c'est pas possible d'être aussi désagréable avec quelqu'un qui te nourri et te donne un foyer. Mais c'était le seul de la fratrie qui était aussi grognon et qui osait mordre, les autres étaient tous adorables ... mais beaucoup moins que mon Salem. Salem c'est le plus mignon de tous les chats du monde et j'en suis sûr et certain.
"Tant qu'il ne te demande pas un rapport détaillé concernant ce que tu as fait avec le mien je pense que tu es tranquille"  - oui ceci avait un arrière goût de vécu et c'était pas un sujet spécialement drôle non plus. J'avais tout de même fait l'effort de souligner la blague de mon ami en souriant. Après tout il ne peut pas savoir et c'est très bien comme ça.  Un jour peut être il sera mis dans le coup mais honnêtement je ne tiens pas à étaler cette partie de ma vie à tout le monde.

Je m'étais alors mis à lui parler de mes dons et de comment tout ceci fonctionnait. J'avais grandement simplifié la chose pour ne pas l'embrouiller mais être médium est beaucoup plus complexe que de simplement ressentir et comprendre plus ou moins les esprits. Nous agissons parfois comme guide pour les âmes égarées qui voient en nous une petite étincelle qui est existante chez la plupart des êtres humains "ordinaires". L'un d'eux m'avaient une fois confié que cet endroit de demi monde, cette passerelle entre notre monde et celui des âmes étaient parfois terriblement angoissant. Certains d'entre eux n'acceptent pas immédiatement leur mort après que celle-ci soit arrivée et la plupart du temps ils errent littéralement comme des âmes en peine dans l'entre-deux. En un sens c'est assez douloureux de ressentir ce genre de choses et la grande majorité de ces âme égarées sont inoffensives et lâchent l'affaire une fois leur paix acquise.

A ma grande surprise Jason ne se mis pas à courir dans tous les sens en appelant au secours, il n’eut même pas un léger rictus de moquerie ou que sais-je. J'étais tout simplement ravi de voir qu'il m'avait écouté et qu'en un sens il m'acceptait comme je l'étais. C'est vrai ça, c'est loin d'être marqué sur mon front que je possède ces dons et c'est d'autant plus difficile pour moi d'en parler car les gens en règle générale pensent que ce sont des idioties que l'on s'imagine à force de lire les ouvrages ésotériques. Mais est-ce que ces gens s'imaginent un seul instant que si de telles œuvres existent ce n'est pas uniquement le fruit d'un imagination débordante? Hum.

"Je suis réellement ravi et honoré de te compter en ami Jason vraiment" lui dis-je avec la plus grande sincérité possible alors qu'il me donna un petit coup de coude amical pour me rassurer. Je pris d'ailleurs une grande inspiration suivi d'une expiration très profonde. C'était fini. J'avais balancé le plus gros. Mon regard se fit très compatissant quant à la suite de ses paroles. Comment pourrais-je oublier une confession aussi importante que celle du décès de sa mère. "Je m'en souviens Jason .. je suis tellement désolé pour toi si tu savais." encore une fois je savais très bien de quoi je parlais en disant cela "Si tu veux je pourrais t'accompagner si tu as  besoin de quelqu'un lors de ces événements étranges. Si tu les attirent et que je les comprends on pourrait faire des choses formidables tous les deux. Après dans un sens je les attirent moi aussi mais je pense que c'est relativement différent"

La conversation revint au livre. Comment pourrais-je lui refuser de le consulter après toute ce débat surnaturel ? Cela m'était tout bonnement impossible. "Ce livre tu peux le garder autant de temps que nécessaire si il peut te guider pour quoi que ce soit j'ai le double exemplaire chez mes parents alors ne t'en fais pas et puis j'en connais le contenu sur le bout des doigts" Je n'avais pas manqué de voir qu'il était devenu tout rouge - C'est adorable -  "Si tu veux tu pourras passer chez moi si tu souhaites contacter ta mère je pourrais essayer de t'aider ..." j'avais lancé la question sans vraiment attendre quelque chose. J'ignorais si cela faisait parti de ses envies ou non mais j'avais la possibilité de le faire alors autant tenter.


@ Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
human ○ drink the water
○ messages : 40
○ double-compte(s) : Pelipa Pill
○ crédits : (c) vava Elinor
MessageSujet: Re: Books are full of mysteries... • Ft. Lawrence Lloyd   Lun 24 Juil - 15:51

There's that book...714 mots - dialogue en #79BA8A
Jason
Johansen
Lawrence
Lloyd

Sa déclaration calme et chaleureuse me prit au dépourvu. Elle vit en échange mon rougissement s'assombrir. Fichue peau blanche ! Il faudra que je m'obliger à laisser pousser davantage ma barbe si je souhaite cesser de passer pour un éternel adolescent. J'ai quarante ans nom de nom ! Je devrais être capable d'accepter un compliment sincère sans rougir. Je me redressai sur le tabouret et secouai légèremet la tête, essayant de retrouver une couleur normale et acceptable par ce biais. Ou au moins, de retrouver une certaine contenance pour affronter la suite de la discussion, qui allait devenir de plus en plus personnelle. Lawrence m'offrit à nouveau ses condoléances, que j'acceptais d'un signe reconnaissant de la tête. Cette blessure ne serait probablement jamais vraiment cicatrisée, quoi que je puisse en dire.

Je lui offris un sourire que j'espérai rassurant et m'apprêtais à lui répondre qu'il s'agissait d'une vieille histoire, que l'eau avait coulé sous les ponts, emportant la douleur, mais il  ne m'en laissa pas le temps. Mon sourire s'élargit et mes yeux pétillèrent d'amusement lorsqu'il souleva l'idée de m'accompagner sur des lieux "hantés". ”Ah, quelle belle paire nous ferions !” ne pus-je m'empêcher de m'exclamer, m'imaginant très bien la scène : un medium et un véritable pot de miel à fantômes arpentant les couloirs d'une vieille demeure, jetant du sel devant eux et sursautant au moindre bruit. Il continua sur le livre sans m'en laisser le temps. Je fus enchanté d'apprendre que je pouvais le garder, et je me promis d'en copier les pages les plus intéressantes.

Il me prit un nouvelle fois de court en me proposant une offre étonnante. Une séance de spiritisme, pour parler à ma mère ? Mon sourire se crispa légèrement. Parler à ma mère... Dans quel but ? M'excuser en sachant très bien que rien ne changera son état ? Morte elle est, morte elle restera... Et si jamais elle me tenait responsable pour son décès brutal ? Je ne pourrai pas le supporter. Pas ça, pas une accusation venant d'elle. Je... Non, je ne saisirai pas cette chance. Je voulus l'annoncer immédiatement au jeune homme, pour ne pas qu'il se lance dans des explications compliquées.

”C'est très gentil de ta part Lawrence, mais je me vois dans l'obligation de refuser. On ne dérange pas les morts, tu sais ? Elle est probablement tranquille là-haut, je m'en voudrais de la déranger. Merci, mais non merci. ” Je me raclais la gorge légèremment, espèrant ne pas l'avoir vexé avec ma réponse catégorique. Je ne tenais juste vraiment pas à connaître cette expérience, surtout pour rentrer en contact avec ma mère. Quelqu'un d'autre encore...Et tiens, ça me donne une idée ! Mon visage s'illumina tout entier sous le coup de l'excitation : ”En revanche, si tu pouvais m'aider à contacter mon grand-père, ce serait un miracle !” Je tiens de source sûre qu'il connaissait la même chose que moi du temps de son vivant : un véritable phare pour les esprits. De là à ce qu'il ait également un don de medium ou de voyance, comme Lawrence, ça ne tenait qu'à un cheveu.

Je doutais d'avoir hérité de ses dons, ils se seraient sûrement manifestés plus tôt dans ma vie, mais s'il m'a légué sa facilité à "sentir" les esprits... Je voudrais savoir comment la gérer pour qu'elle ne soit plus le fardeau qu'elle est aujourd'hui. ”Il était un peu sorcier, comme toi... Je ne pense pas avoir hérité de ses dons, mais peut-être qu'une certaine facilité à entrer en contact avec les...mânes des vivants m'aura été accordée, ce qui expliquerait ma situation actuelle. D'ailleurs, comment as-tu su que tu possédais ces dons, Law' ? Je peux t'appeler Law' au fait ?”

Pauvre petit gars. Il venait de réveiller mon côté geek pour tout ce qui concernait l'occulte ; il allait m'haïr à la fin de cette journée, je le saoulerai de questions jusqu'à ce qu'il n'ait plus de salive.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
○ messages : 672
○ double-compte(s) : Elijah Pembroke
○ crédits : © Miss Pie (signa/profil/ avatar)
MessageSujet: Re: Books are full of mysteries... • Ft. Lawrence Lloyd   Mar 25 Juil - 7:37

 
• Books are full of mysteries •
Jason & Lawrence

ஐ A great book should leave you with many experiences, and slightly exhausted at the end. You live several lives while reading..ஐ
Je lui souris véritablement content qu'il s'intéresse autant à tout le petit monde qu'était celui du spiritisme. J'étais tout simplement ravi de pouvoir partager ceci avec quelqu'un même si il ne possédait pas les dons que j'avais. L'ouverture d'esprit qu'il avait pouvait au moins être une bonne alternative à cette absence d'habilité spirituelle.  J'avais déjà eu l'occasion de parcourir des demeures hantées qu'elles soient chez moi en Ecosse ou ici au Canada. Toutes avaient eu leur lot d'histoire et c'est ce qui me fascine le plus dans ces visites. Comprendre ce qui à pu se passer ici des dizaines ou des centaines d'années avant, dialoguer avec les esprits errants entre les murs. "Ce sera avec grand plaisir Jason vraiment. Tu n'as pas idée de à quel point cela peut être merveilleux" - Autant je n'étais pas quelqu'un de très courageux mais autant avec les fantômes je n'avais peur de rien ou presque. De toute manière je le ressentais dans les ondes étaient sombres et néfastes et je faisais de mon mieux pour ne pas les canaliser et les attirer plus que cela sur moi. Difficile à faire lorsque les personnes comme moi sont de véritables phares dans la nuit pour les esprits.

"Tu sais Jason, si les esprits sont bien invoqués cela ne les énervent pas de se présenter à nous. Le respect doit être mutuel. Si nous leur parlons avec délicatesse et politesse ils ne sont pas agressifs envers nous, surtout si cette personne de son vivant n'était pas quelqu'un de méchant et détestable." je lui souris faiblement mais j'avais accepté évidemment le fait qu'il ne veuille pas recontacter sa mère. Ceci est un peu une chimère après laquelle je cours depuis bien longtemps. Oui, je suis le médium incapable de contacter sa propre famille, essais après essais, échecs après échecs. Rien. A croire que je ne suis définitivement pas assez puissant pour contenir mon surplus d'émotions et de désir pour pouvoir absorber les bonnes énergies. Si fortes et si pures qu'elles puissent être.

"Oui je pourrais essayer, je ne te promets rien mais je veux bien essayer pour toi" - Je ne pouvais pas lui certifier qu'on tomberait sur lui au bout d'une séance. Ceci n'est pas comme un rendez-vous téléphonique, contacter l'au-delà est beaucoup plus compliqué que ce que la plupart des gens imaginent. Et beaucoup plus délicat que ce que l'on peut voir dans les films ou autres séries. Ces derniers se présentent à nous que si ils le souhaitent, et se manifestent si seulement ils en ont envie même si il sont parmi nous. Rien n'est plus mauvais que de forcer un esprit, aussi bon qu'il puisse être, à faire quelque chose qu'il ne désire pas.

"Je ne suis pas un sorcier ... je ne pratique pas toutes les choses que les Wiccan font. Je suis qu'un simple intermédiaire entre les deux mondes, rien de plus. Une lanterne dans la nuit, un phare que les esprits voient et suivent si ils le veulent." donnant quelques carresses douces sur le sommet de la tête de Salem qui étirait ses pattes de toute leur longueur sur mes genoux. "Oui tu peux m’appeler Law, c'est un de mes surnoms" je lui souris avant de poursuivre "Je pourrais lui poser toutes les questions que tu souhaites. Après tout tu n'as peut être pas de dons à proprement parler mais une aura particulière ou une sensibilité plus importante peuvent agir dans certaines situations tu sais."

@ Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
human ○ drink the water
○ messages : 40
○ double-compte(s) : Pelipa Pill
○ crédits : (c) vava Elinor
MessageSujet: Re: Books are full of mysteries... • Ft. Lawrence Lloyd   Sam 5 Aoû - 11:14

There's that book...581 mots - dialogue en #79BA8A
Jason
Johansen
Lawrence
Lloyd

Etonné de mon refus, le jeune libraire tenta de m'inciter à revenir sur ma décision, mettant le doigt sans le savoir le noeud du problème. Oui, me retrouver face au spectre furieux de ma mère refroidissait violemment mon envie de la revoir. Que quelqu'un qui me connaisse mieux que personne d'autre ne me dise mes quatre vérités... Je craignais que même en adoptant une attitude respectueuse elle ne me réduise en une boule sanglotante. J'avais déjà du mal à me tirer de mon lit, ma mère n'aurait besoin que de quelques paroles pour me faire renouer avec l'envie d'en finir une bonne fois pour toute. Mais ça, Lawrence ne pouvait pas le savoir, et ne devait de toute façon même pas en être conscient. Ce genre de problème ne concernait personne d'autre que moi. Je ne tenais pas à passer pour “ce gars bizarre”, surtout après lui avoir dévoilé mon intérêt pour le paranormal.

Nos deux regards se perdirent un instant chacun dans coin, revivant des souvenirs et des échecs propres, puis Lawrence reprit, acceptant ma requête. Je lui souris, reconnaissant. J'étais certain que, si mon grand-père daignait répondre à l'appel du medium, j'aurais droit aux informations qui me manquaient pour comprendre ce qui se passait dans cette ville. Lawrence continua, me détaillant davantage ce qui faisait sa spécificité. Le nom qu'il mentionna, les “Wiccan”, m'était parfaitement inconnu. Manifestement, beaucoup plus de choses que je ne soupçonnais m'échappaient. Toutes ces inconnues stimuliaent mon imagination, la faisant marcher à toute allure, se perdant dans mille élucubrations et possibilités. Enfin, quelque chose sortant de l'ordinaire ! Enfin un peu d'imprévu et de surnaturel ! L'aventure me tendait de nouveau les bras et je ne comptais pas lui résister.

J'étais extrêmement reconnaissant envers le jeune homme, qui non content de me proposer des réponses à mes questions, m'offrait en plus ce frisson que j ene pensais plus pouvoir ressentir un jour. Ou en tout cas, pas en restant dans la légalité. Je restais un instant silencieux, réfléchissant à tout ce que m'avait avoué Lawrence et à ce que tout cela signifiait. La magie existait bel et bien, tout comme le spiritisme... Ne manquait plus que les créatures et les démons, et le cauchemar des petits enfants et des gens bien pensant était réalisé. Cela me tira un petit sourire à un cheveu du machiavélique. Si seulement tous ces secrets pouvaient être révélés... Cela déclencherait certainement la plus grande panique mondiale jamais connue par l'humanité. Un véritable chaos... Mon souffle s'accéléra légèremment à cette idée. Pouvoir ressentir tous les jours de l'adrénaline... L'aventure à l'état pur... Je pourrais m'en frotter les mains de satisfaction, tel un méchant un peu cliché, mais je n'en fis rien.

Avant de m'enfoncer davantage dans d'autres théories, je tapais mes mains sur mes cuisses et me redressais, ravi et enthousiaste. ”Bien ! Maintenant que tu as levé le voile sur ces activités, que dirais-tu de m'en apprendre davantage ? Qui sont les Wiccan ? En quoi diffère-tu d'eux ? Est-ce que ton don a des conséquences négatives ? Comment as-tu découvert son existence ?” le bombardai-je de questions, les yeux brillants d'excitation. La magie existait réellement et j'avais une personne capable de la maîtriser avec moi, hors de question de laisser passer une si belle occasion !  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
○ messages : 672
○ double-compte(s) : Elijah Pembroke
○ crédits : © Miss Pie (signa/profil/ avatar)
MessageSujet: Re: Books are full of mysteries... • Ft. Lawrence Lloyd   Jeu 10 Aoû - 15:33

 
• Books are full of mysteries •
Jason & Lawrence

ஐ A great book should leave you with many experiences, and slightly exhausted at the end. You live several lives while reading..ஐ
Proposer une séance de spiritisme n'est pas la chose que je fais le plus souvent et je le conçois. En un sens Jason pouvait se considérer comme chanceux pour que je lui offre la possibilité de le faire. C'était pour moi toujours compliqué et infiniment délicat de réaliser ce type de rituels car malgré l'expérience et la maîtrise du sujet on n'est jamais à l'abri d'une erreur ou d'un élément perturbateur qui met toute la séance en l'air avec des problèmes plus ou moins difficiles à gérer. Dans tous les cas si jamais il voulait tenter l'expérience il avait mon accord et savait où me trouver, tout cela ne tenait qu'à lui à présent.

Alors que j'avais mentionné les Wiccans un étrange sourire avait illuminé son visage. Je me demandais bien ce qui pouvait bien se passer dans sa tête à ce moment là. Le sujet étant particulièrement délicat je m'en voudrais de réveiller en lui des tentatives dangereuses pour ce genre de pratiques. Je pinçais un peu mes lèvres légèrement indécis quant à la suite de la conversation. Dans un sens je souhaitais vraiment lui apprendre des choses concernant le surnaturel mais d'un autre côté j'avais réellement pas envie qu'il joue avec le feu. Alors qu'il commençait à me poser tout un flot de questions je souris en me levant allant dans un ds rayons de ma boutique pour revenir avec un livre d'apparence simple et très sobre. Une couverture entièrement rouge avec des dorures sur les angles. Rien de bien folichon et pourtant.

"Alors doucement doucement chaque chose en son temps" dis-je à mon camarade alors que je remuais le livre sous son nez avant de rejoindre mon tabouret et mon chat. "Les Wiccans sont des personnes qui prônent un culte envers la nature et qui pratiquent une forme de magie.Il existe un grand nombre de variantes pour ces cultes et pour être honnête je ne les connais pas tous de tête, il y a vraiment beaucoup" - Je lui ouvre ensuite quelques pages de l'ouvrage que j'ai entre les mains - "Pour eux la magie est une sorte d'énergie cosmique. Je ne suis pas incollable sur le sujet mais certains affirment que ce sont des dérivés du chamanisme par exemple qui serait une sorte d'ancienne alternative à mon don. Les chamans ayant la possibilité de communiquer avec l’au-delà. La différence selon moi est surtout l’appréhension des esprits ainsi que les moyens de communiquer avec eux. De plus contrairement à l'idéologie assez répandue concernant le fait que les chamans peuvent aussi communiquer avec les esprits animaliers est quelque chose qui m'est impossible. Ce qui en soit est aussi une des choses qui me différencient d'eux." - Faudrait vraiment m'arrêter quand je commence à raconter ma vie il va finir par partir en courant tellement il va avoir un mal de crâne à force de m'entendre.  Lui glissant le livre dans les mains je l'encourageait à l'étudier pour pouvoir avoir des informations plus précises que les miennes.

"Pour ce qui est de mon don je m'en suis rendu compte autour de mes quatorze ans. Tu sais l’Écosse est réputée pour ses demeures hantées et on a tout un folklore qui tourne autour de cela. Et évidemment il n'y a pas de fumée sans feu. Des habitations avec un passé encore vivant existent et j'avais à l'époque ressenti des signes de ces manifestations spectrales puis au fil du temps tout s'est plus ou moins amplifié et j'ai dû apprendre à le contrôler et l'utiliser pour ma propre sécurité déjà et aussi parce que cela est un don hérité de ma mère" Je lui souris en passant mes doigts dans la fourrure de Salem qui ronronnait de bonheur entre mes doigts "Ensuite le fait de voir les esprits est venu alors que ... je m'apprêtais à ... honorer mon statut de petit ami disons" Je devint rouge comme une tomate en confiant cette petite anecdote. C'était terriblement gênant. "Concernant les conséquences négatives je dirais que j'ai beaucoup de douleurs à la tête, que c'est épuisant parfois de se concentrer sur une durée importante et que les esprits ne sont pas tous bons et les maîtriser est douloureux et parfois compliqué lorsqu'ils décident de me mener la vie dure" - Les fameuses contre parties de ce don. Rien n'est gratuit, et ce cadeau que j'ai reçu en est belle et bien la preuve.

@ Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
human ○ drink the water
○ messages : 40
○ double-compte(s) : Pelipa Pill
○ crédits : (c) vava Elinor
MessageSujet: Re: Books are full of mysteries... • Ft. Lawrence Lloyd   Aujourd'hui à 6:51

There's that book...924 mots - dialogue en #79BA8A
Jason
Johansen
Lawrence
Lloyd

Je crus avoir dépassé une limite inconnue en voyant Lawrence me passer devant sans répondre. Ma curiosité l'avait-il fait fuir ? Avais-je touché une corde sensible ? J'étais prêt à lui présenter mes excuses lorsqu'il revint, un livre rouge à la main. Je retins à temps une plaisanterie sur le communisme, préférant ne pas m'enfoncer davantage. Pourquoi était-il parti chercher ce bouquin ? Je l'observais avec curiosité, tentant de lire le titre doré un peu effacé. Encore quelque chose sur le surnaturel ? J'allais avoir de la lecture ce soir… Je n'allais pas m'en plaindre, moi qui désespérais de pouvoir me changer les idées en oubliant la monotonie de mon quotidien.

Lawrence semblait ravi de pouvoir partager son savoir à ce sujet, et moi, en total néophyte, je buvais littéralement ses paroles. Les Wiccans sont donc des hippies. Peut-être un peu plus perchés et un peu plus proches de la nature que les autres, mais des hippies tout de même. Je me mordis les lèvres pour ne pas rire alors que l'image de Lawrence en flower power s'imposait dans mon esprit. Nous parlions tout de même d'un sujet sérieux, et je n'avais plus quinze ans. Ricaner sans raison apparente ne se faisait plus à quarante ans. Que c'est triste de vieillir, n'est-ce pas ? Je me concentrais sur ses explications, fasciné. De variantes si nombreuses que certaines échappaient encore à un érudit tel que Lawrence ? Incroyable… Quel univers fascinant… Et dire qu'il était là, si proche, depuis si longtemps, et que je n'en avais jamais eu véritablement conscience !

Je me penchais par dessus son épaule pour apercevoir les lignes et quelques mots des pages qu'il faisait défiler, résistant à l'envie de le lui prendre des mains pour le dévorer plus à mon aise. Encore un peu de patience, je pourrais céder à ma curiosité ce soir, à l'abri dans mon appartement. J'avais, pour la première fois depuis des semaines, vraiment envie de rentrer chez moi. Et Lawrence continuait tranquillement, me révélant toujours plus sur cet univers fascinant qu'est celui de la magie. Chamans, Wiccans, esprits de l'au-delà… Et moi je n'étais qu'un pauvre humain qui se plaignait de voir de temps en temps des apparitions. J'étais impressionné par le frêle jeune homme qui me confiait tous ses secrets avec confiance. Méfiez-vous des libraires… Les personnes les plus calmes et silencieuses sont celles qui dissimulent le plus de choses. Il me mit le livre dans les mains, je le tins comme s'il s'agissait de l'objet le plus précieux au monde. Pas besoin de me le dire deux fois pour que je l'étudie à fond.

Le libraire aborda ensuite la partir plus personnelle concernant son pouvoir. L'Ecosse… J'aurais dû m'en douter. Toutes les légendes les plus impressionnantes viennent de là. A croire qu'être Ecossais vous donne automatiquement le droit d'être sorcier. Les Celtes constituent vraiment un peuple particulier. Je n'avais aucune racine de ce côté-ci, mes ancêtres étaient plutôt Hollandais. C'est peut-être pour ça que j'ai la main verte avec les fleurs, si on accepte de donner dans les clichés… Et apparemment, son pouvoir était de famille. Je me demande si son père avait également des facilités. Est-ce qu'il était plus puissant que ses parents du coup ? Et la magie était-elle toujours héréditaire ? Y avait-il des personnes chargées de former les nouveaux “magiciens” ? Et d'ailleurs, quelle était exactement la différence entre les magiciens et les sorciers ? Lawrence m'ouvrait les portes d'un tout nouveau monde, et j'adorais cet afflux de questions en tout genre qui stimulait mon cerveau. Sa confession quant à sa dernière découverte en matière de pouvoir me tira un rire surpris. On a vu mieux pour un moment romantique ! Je pinçais rapidement les lèvres pour ne pas le gêner davantage, amusé de le voir aussi rouge.

”Tu sais, ça arrive aux meilleurs...” le taquinais-je sans pouvoir m'en empêcher, trop amusé par cette anecdote particulière. C'est son partenaire qui a dû être sacrément surpris ! Heureusement pour mon ego, je ne gloussais pas, et Lawrence orienta rapidement la conversation sur les désavantages d'un tel don. Eh, pour tout bien il y a un mal, c'est l'ordre même de la vie. Je lui tapotais l'épaule, compatissant. ”Oui, effectivement, je n'ai pas de mal à me représenter les problèmes que ça entraîne. Il y a des choses pour te permettre de ne pas trop en souffrir ? La méditation ? Et non, je ne dis pas ça en tant que maître yogi, c'est juste un fait : poser son esprit et faire le vide a toujours un effet positif.” C'est notamment grâce à la méditation que j'ai survécu à mes années de prison sans trop perdre de ma stabilité mentale, moi qui ne hais rien de plus que de tourner en rond. J'ai besoin de stimuli, sinon j'ai l'impression que mon cerveau lui-même s'affaiblit : les défis, les nouveaux paysages, les égnimes, les nouveautés, les idées… J'ai besoin de ça pour me sentir bien. Voilà pourquoi je suis un lecteur aussi assidu.

”D'ailleurs, maintenant que j'y pense… Est-il possible de rentrer en communion avec des esprits lorsqu'on médite ? Tu connais des cas pour lesquels ça a fonctionné ? Est-ce seulement quelque chose qu'on peut apprendre à maîtriser, ou doit-on avoir forcément posséder des facultés surnaturelles ?”  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Books are full of mysteries... • Ft. Lawrence Lloyd   

Revenir en haut Aller en bas
 

Books are full of mysteries... • Ft. Lawrence Lloyd

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Wouha Pandawa terre level 60/Full xP en Pano
» Stuff lvl70 / Stuff full arêne
» Full Friend Rabbit
» "RSS Full" service is not working!?
» le full ventouse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: BLACKWATER FALLS :: historic district :: commerces :: la plume de phénix-