AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 
n'oubliez pas que les humains, les polymorphes et les fantômes ont besoin d'amour, eux aussi
nous sommes présentement en mars 2017. le printemps arrive, ne perdez pas espoir
veuillez noter que les télékinésistes et les troisième oeil sont pour le moment fermés, veuillez privilégier d'autres dons

Partagez | .
 

 – lost in the wild. (harper)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
human ○ drink the water
— administratrice —
○ messages : 2168
○ double-compte(s) : tadhgán, major, claire, sylvia, jim, ichabod, bartimeus.
○ crédits : avatar (c) hallows. – signature (c) lana del rey, myself.
MessageSujet: – lost in the wild. (harper)   Ven 14 Juil - 15:47


lost in the wild
eli et harper / Love, it will get you nowhere. You're on your own, Lost in the wild, So come to me now. I could use someone like you, Someone who'll kill on my command And asks no questions. – MUSE.

Y avait quelque chose dans l’air. Quelque chose d’étrange, quelque chose sur quoi il ne parvenait pas encore à mettre le doigt. Alors il tentait de l’ignorer — et, tant bien que mal, de faire comme si de rien n’était. Il ne s’était pas promené longtemps, se réfugiant bien vite dans un bar pour avaler quelques verres. L’alcool ferait passer le trouble. L’alcool ferait passer l’incompréhension. Ça l’avait toujours fait.

Pourtant, au bout de deux verres, il avait senti le besoin irrépressible de changer d’endroit. Il sentait quelques regards sur son dos, et flairait la méfiance à plusieurs mètres à la ronde. L’inconfort lui collait à la peau. Aussi s’était-il levé, et avait-il payé l’addition avant de sortir.

Les mains dans les poches, il avait fait quelques pas dans le parking. Les sens en alerte, prêt à capter la moindre présence susceptible de le suivre ou de l’observer. Mais alors qu’il faisait quelques pas sur le trottoir pour remonter la rue, l’esprit enfermé dans ses suspicions, ce fut un tout autre spectacle qui attira son œil, un peu plus loin. Il vit la voiture, dans sa lancée à basse vitesse. Et il vit l’homme, batte de baseball en main, se jeter sur le véhicule pour en fracasser le parebrise. « Shit ! » La surprise le fit sursauter, alors qu’il écarquillait les yeux devant tant de violence. Sous le choc, il resta immobile le temps de quelques secondes, regardant le véhicule accidenté s’arrêter avec fracas, un peu plus loin. Toute trace d’alcool soudainement écartée de son système, il laissa l’instinct prendre le relai et fit quelques pas vers la zone de l’accident, cherchant à voir si le conducteur était sauf. En un instant, il eut traversé la route, et s’était approché du véhicule. L’homme qui s’était jeté sur le parebrise ne s’était pas encore relevé — et, à dire vrai, l’ancien soldat ne pensait pas le voir se redresser de sitôt. Focalisé sur la voiture et son conducteur, il s’approcha de la portière, apercevant alors la tête blonde qui lui avait jusqu’ici échappé. « Harper ? » La surprise revint dans son regard, pourtant rapidement balayée par la situation. Il savait qu’Harper était en ville depuis la mort de Charlie, savait qu’elle n’était jamais partie. Si le hasard était donc grand, il n’était pas non plus improbable. « Est-ce que tout va bien ? T’es pas blessée ? » Elle ne voulait pas lui parler, il le savait. Elle ne voulait pas le voir, ne voulait pas savoir ce qu’il pourrait avoir à lui dire. Tout ce qu’elle avait voulu, après l’incident, c’était l’oublier. Mais cette fois, la situation ne se prêtait pas à disparaître pour éviter de l’importuner. Cette fois, les choses étaient bien différentes, et il était hors de question qu’il ne laisse la jolie blonde en difficulté. Pas alors que cette ville semblait lentement mais sûrement devenir folle. Pas alors que son instinct lui hurlait de dégager d’ici avant que qui que ce soit ne profite de la situation. Savait-on jamais, dans cette foutue ville.

(c) blue walrus

_________________

I drive fast, I am alone in midnight. Been tryin' hard not to get into trouble, But I've got a war in my mind. So, I just ride. That's the way the road dogs do it – ride 'til dark.
⚭ ⚭ ⚭
keur keur :
 
absente du 17 juillet au 15 août.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
human ○ drink the water
○ messages : 90
○ double-compte(s) : /
○ crédits : skairipa (vava)
MessageSujet: Re: – lost in the wild. (harper)   Sam 15 Juil - 11:56


lost in he wild
Eli & Harper


Harper était sous le choc. Elle n’était même plus certaine d’avoir hurlé, tant cela avait été soudain et imprévisible. Son pare brise était en mille morceaux éparts autour d’elle, elle n’avait eu que le temps de mettre ses bras devant son visage pour se protéger, tout en écrasant la pédale de frein. Abasourdie, elle mit un certain temps à comprendre ce qui s’était passé. Un homme – absolument pas dans son état normal semble-t-il – s’était jeté sur sa voiture avec une batte de base ball, avant de réduire en miette son pare brise. Un acte d’une violence peu commune et surtout gratuit. Sa voiture avait terminé sa course dans le trottoir un peu plus loin, fort heureusement sans trop de dommages supplémentaires, étant donné qu’Harper ne roulait jamais vite dans cette partie de la ville.

Le cœur battant à tout rompre, elle retint un cri lorsqu’une silhouette surgit à sa portière, pensant tout d’abord qu’il s’agissait de son assaillant. En réalité, c’était une tout autre personne, et en découvrant l’identité de celle-ci, la jeune femme demeura interdite, incapable de prononcer un mot. Un fantôme du passé. Eli Murphy. Celui qui avait été le meilleur ami de Charlie, le dernier à l’avoir vu en vie par ailleurs. Depuis le drame elle s’était soigneusement tenue à l’écart de cet homme qui était beaucoup trop impliqué dans sa vie passée et le drame qui l’avait brisée à l’époque. Et là, il se tenait là, à vingt centimètres d’elle, s’enquérant de son état de santé, une sincère inquiétude dans le son de sa voix. Toujours muette de stupeur, elle se contenta de secouer la tête négativement. Sa main chercha à déverrouiller la portière afin de s’extirper de son véhicule, désormais hors d’usage. Elle devait aller s’assurer que l’homme qui avait heurté son pare choc et éclaté son pare brise allait bien. Même si elle n’avait aucune envie d’éventuellement porter secours à ce type, son engagement professionnel l’en obligeait. Cependant, elle avait à peine posé un pied à terre qu’un mouvement derrière Eli la surprit : elle n’eut que le temps d’entrapercevoir de ce qu’il s’agissait pour comprendre.

« Attention ! » cria-t-elle tout en poussant de toutes ses forces l’ancien soldat sur le côté. La batte de base ball leur siffla aux oreilles, avant de s’abattre lourdement sur le toit de la voiture de la jeune femme, précisément là où deux secondes auparavant se tenait Eli. Sans réfléchir plus, elle se mit à courir, entraînant ce dernier dans ses pas. Fort heureusement, leur agresseur semblait blessé à la jambe suite à la collision, ce qui l’empêchait de les gagner de vitesse. A bout de souffle, elle s’arrêta au détour d’une ruelle. Sa gorge et ses poumons étaient en feu, cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas piqué un sprint pareil.

« Putain mais c’était quoi ce bordel ! ? s’exclama-t-elle alors, plus à elle-même qu’à l’attention d’Eli, qui ne l’avait pas lâché d’une semelle. Tu le connais ce type ? » Elle jeta un regard inquisiteur à son ancien ami, tout en cherchant son téléphone dans la poche de son jean, afin de prévenir les autorités. Dans la pagaille, elle ne s’était même pas aperçue qu’elle avait une fine entaille à la tempe – certainement suite au bris de glace de son pare brise – et qu’un filet de sang coulait le long de son visage. La recherche de son cellulaire s’avéra infructueuse, à son grand désarroi.

« Tu as un portable sur toi ? » Elle reporta enfin son attention sur Eli, bien obligée d’admettre qu’elle était rassurée par sa présence. Pourtant il n’a pas été d’une grande aide à l’époque pour Charlie, lui souffla une petite voix sournoise dans un recoin de son inconscient. Harper planta son regard dans celui de l’ancien navy, cherchant à y déchiffrer ses pensées. En vain. Saleté de karma. Il était tout de même vicieux par moment. Il y avait eu depuis toutes ces années une multitude de circonstances qui auraient pu provoquer une rencontre entre eux deux. Et pourtant rien. Rien, jusqu’à cet instant précis. Il avait fallu qu’un cinglé armé d’une batte de base ball décide de la prendre pour cible pour qu’Eli refasse irruption dans sa vie.




(c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

– lost in the wild. (harper)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Beta Test The Lost Planet: Red Zone par XTrophx
» Lost Planet 2
» Let's Go Island - Lost on the Island of Tropics
» la mise a jour de gta 4 lost and damned
» 東方茨歌仙 ~ Wild and Horned Hermit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: SEASON FINALE :: the devil you know-