AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Revenir en haut Aller en bas



 
n'oubliez pas que les fantômes et les polymorphes ont besoin d'amour, eux aussi.
nous sommes présentement en juin 2017. l'été arrive en ville, sortez la crème solaire

Partagez | .
 

 bitch i'm fabulous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Auteur
Message
avatar
shapeshifter ○ leave my body
— animateur —
messages : 26
double-compte(s) : suibhne reid ZE BG
crédits : dasvitania (ava) et exordium (sign)
MessageSujet: bitch i'm fabulous   Ven 21 Juil - 16:04

django miloš haluška
whether you sniff it smoke it eat it or shove it up your ass the result is the same: addiction.

             

○ âge › trente-deux ans, déjà un vieux con. ○ date et lieu de naissance › le 26 octobre dans une caravane entre les terrains vagues de montréal et le reste du monde. la grande classe. ○ profession › éleveur de champignons magiques- que je revends aux abrutis de BWF. Et cambrioleur professionnel. ○ situation amoureuse › en chien. ○ orientation sexuelle › pansexuel. je ne fais pas discriminations, j'aime tout le monde et je peux me faire aimer de tout le monde. ○ situation financière › fauché jusqu'à la moelle, sauf quand je viens de ratisser la caisse d'une superette. ○ groupe › shapeshifter. ○ avatar › joe gilgun. ○ crédit › avengedinchains (avatar) et dasvitania (aesthetics).
indolent, artiste, jaloux, immature, chien fou, peu attentif, bruyant, rêveur, mesquin, hypocrite, voleur, extraverti, profiteur, loyal, empathique.
○ comment vis-tu ton quotidien à blackwater falls ? › je le vis bien. trèèèès bien. j'ai ma caravane à la sortie de la ville, ma serre à champignons, ma pipe à crack et mes rangers crados. j'ai pas besoin de beaucoup plus pour être peinard, surtout que les gadjos ont peur des gitans comme moi. ils viennent rarement m'emmerder, sauf quand ils veulent m'acheter de la drogue. à part ça, mon quotidien n'est pas vraiment grand luxe. j'utilise mon pouvoir pour cambrioler des superettes quand je suis en dèche de fric ou pour ratisser les maisons de richman pour revendre leurs meubles au marché aux puces. et je fais fructifier ces biffes en pariant sur des combats illégaux chez des bookmakers pas très recommandables. bref, la routine, vraiment rien d'épique. ce qui est sûr, c'est que vous ne me trouverez jamais en train de faire quelque chose de légal- j'ai une réputation à tenir, je ne fais pas dans les trucs chiants.
01 ► né dans une famille de gitans traditionnelle. ils parlent romani entre eux et le clan est une seule grande famille. le clan est implanté au canada depuis 1880 et n'a eu de cesse de parcourir le pays, tantôt pour organiser des foires ou simplement pour se ravitailler. 02 ► django a grandi au contact du surnaturel et des superstitions. de nombreux médiums et télékinésistes vivent au sein du clan, dont sa propre mère, ainsi que quelques loups-garous et vampires. le clan reste soudé et chacun apprend à contrôler son propre pouvoir avec l'aide de ses pairs. personne n'est laissé aux mains des chasseurs, qui sont craints et détestés de tous. django, comme le reste de son clan, est d'ailleurs très superstitieux et croit au mauvais oeil. 03 ► django n'a pas connu son père. Il s'agissait d'un homme de passage, et plus vraisemblablement d'un polymorphe qui a séduit sa mère pour échapper aux chasseurs. il est resté quelques semaines caché dans la caravane de sa mère avant de disparaître pour toujours, lui laissant le petit django dans le tiroir. 04 ► django est genderfluid, principalement grâce à sa condition de polymorphe : il se considère comme un homme lorsqu'il a l'apparence d'un homme et comme une femme lorsqu'il a l'apparence d'une femme, son genre assigné à la naissance n'a aucune signification pour lui. parfois cela change même selon son humeur, peu importe son apparence physique. c'est aussi pour cela qu'il est pansexuel et qu'il aime les gens indépendamment de leur genre. 05 ► le pouvoir de Django s'est déclenché quelques heures après sa naissance et il n'a jamais cessé de l'exercer depuis. il le maîtrise parfaitement bien et s'en sert plus que de raison malgré la fatigue que cela provoque chez lui. 06 ► il ne travaille pas, il n'a pas fait d'étude et n'a pas d'ambitions particulières dans la vie : django est donc tombé assez facilement dans la drogue et n'en est jamais sorti. c'est son petit rituel quotidien. 07 ► il aime foutre la merde et est toujours le premier à se faire virer des bars ou des boîtes : django n'a aucun respect pour les convenances et ne sait absolument pas se tenir en société. d'ailleurs les gens se méfient de lui à cause de son apparence complètement décalée et de sa grande gueule légendaire. 08 ► lorsqu'il est sur le point d'être sur la paille, django cambriole une superette ou une banque à l'aide de son pouvoir. il n'a jamais été emmerdé par les flics sous sa véritable apparence mais a souvent frôlé l'arrestation sur les lieux de ses crimes. il aime vivre dangereusement. 09 ► il n'a aucune culture générale mais il est malin et a toujours le mot pour rire, ce qui fait qu'il sait se faire apprécier des racailles avec qui il traîne. 10 ► il prend souvent l'apparence de personnes haut-placées pour profiter de leur vie, les cambrioler et/ou ruiner leur réputation : c'est son passe-temps préféré et ça lui sert énormément lorsqu'il veut ajouter son grain de sel dans la politique de blackwater falls. 11 ► il hait les chasseurs et va tout faire pour leur pourrir l'existence et leur faire regretter de s'être attaqué aux gitans. en particulier le chasseur responsable de la mort de son meilleur ami, bien entendu. 12 ► django se fait tatouer à chaque fois qu'il réalise un mauvais coup. Autant dire qu'il est vite devenu une oeuvre d'art. 13 ► django a déjà commis deux meurtres. il a tué son amant lors d'une dispute et son meilleur ami l'a aidé à l'enterrer dans la forêt. suite à ça il a fait une tentative de suicide et a également été sauvé par maloney. enfin, quelques années après avoir été banni il s'est vengé en égorgeant le patriarche de son clan.
○ 26 octobre 1985 › naissance de django dans une caravane près de montréal. Quelques heures plus tard, tout le clan était au courant qu'il était un polymorphe et des rituels contre le mauvais oeil ont été réalisés par les matriarches de la famille. malgré la solidarité du clan avec les surnaturels, django a vite été mis à l'écart car considéré comme une créature trop difficile à contrôler et peu digne de confiance. ○ 4 avril 1991 › première utilisation malicieuse de son pouvoir. django s'est transformé en petite fille pour faire les poches des passants lors d'une foire organisée par plusieurs clans de gitans. il s'est ensuite acheté assez de bonbons pour mourir d'une overdose de sucre et c'est là qu'il a rencontré son meilleur ami, maloney. sa mère l'a regardé faire et a décidé de lui apprendre à bien maîtriser ses pouvoirs pour qu'il ne se fasse jamais repérer par des chasseurs. ○ 2000 › django commence à prendre de la drogue et à boire, il entre dans les boîtes de nuit en volant l'apparence de personnes majeures et fait les quatre-cent coups avec son frère de coeur. il expérimente avec les hommes et les femmes sans faire de distinctions et passe le reste de son adolescence dans un brouillard de crack. ○ 16 décembre 2004 › premier cambriolage d'une petite superette. django prend l'apparence du caissier et repart avec la recette en cinq minutes. à partir de là il monte un petit gang avec ses cousins et prépare toutes sortes de coups pour se faire du fric.○ 2005 › le petit gang de Django prend de l'ampleur et il commence à se mettre à la culture de champignons hallucinogènes. il vend sa drogue dans les villes où le clan s'arrête pour financer leurs autres activités illégales comme les combats clandestins et le marché noir. le patriarche voit d'un très mauvais oeil le groupe de jeunes mené par django. ○ 28 août 2009 › django commet son premier meurtre. il est défoncé et se prend la tête avec son amant de l'époque. il le tue en lui éclatant une bouteille sur le crâne lorsque ce dernier menace de le quitter. django panique et enterre le corps en forêt avec l'aide de maloney, qui a été témoin de la scène. après ça, django fait une tentative de suicide et est sauvé de justesse par son frère, qui est resté à ses côtés malgré tout ça. django n'a plus été le même après ces évènements et s'est promis de ne plus jamais tomber amoureux de qui que ce soit. Il sombre encore plus dans la drogue ○ 11 mars 2011 › django cambriole une banque avec son gang et se fait repérer par un chasseur qui entend parler du "mec qui change d'apparence". le chasseur prend sa mère en otage pour le faire venir dans un entrepôt abandonné. django s'échappe grâce à maloney qui détourne l'attention du chasseur et il se fait tuer d'une balle entre les deux yeux. django réussit à s'enfuir en prenant l'apparence d'un enfant pour se cacher dans une ferme voisine et le chasseur laisse sa mère en vie en partant à la poursuite du jeune homme. après ça, le clan décide de le bannir car il a commis la faute suprême : attirer un chasseur dans leurs rangs. Le patriarche arrive à convaincre sa mère que django ne pourra jamais s'intégrer au clan et il se fait jeter sur le bord de la route avec un sac à dos et vingt dollars en poche. django se promet alors de se venger du chasseur ayant tué son frère, ainsi que du patriarche et de sa mère, les deux ayant refusé de le soutenir.○ 3 octobre 2014 › django s'est installé dans un petit village à québec et a réussi à semer le chasseur qui le pourchassait (pour le moment). depuis le jour où il s'est fait bannir il a gardé la trace de son clan et les a finalement retrouvés. il s'est faufilé dans le campement au milieu de la nuit en prenant l'apparence de l'une des filles du patriarche et l'a égorgé dans son sommeil. django a ensuite laissé une note ensanglantée aux autres pour leur dire de ne pas chercher à se venger car il n'avait plus rien à perdre. il avait également voulu tuer sa mère mais n'y était pas parvenu, se ravisant au dernier moment par amour pour elle.○ 2017 › django vit à blackwater falls depuis quelques années et s'est fait discret en posant sa caravane à la sortie de la ville. ses activités illégales sont florissantes et il s'éclate comme jamais. mais l'ombre du chasseur est toujours sur sa conscience et il fomente sa vengeance chaque jour un peu plus. en attendant, il a décidé de faire payer tous les chasseurs qu'il rencontre et de leur pourrir l'existence par tous les moyens possibles et imaginables.
fiche (c) blue walrus
  beyond the veil :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
shapeshifter ○ leave my body
— animateur —
messages : 26
double-compte(s) : suibhne reid ZE BG
crédits : dasvitania (ava) et exordium (sign)
MessageSujet: Re: bitch i'm fabulous   Ven 21 Juil - 16:04


un briquet, une flamme et un nuage de fumée. la routine. la pipe entre le pouce et l'index, il aspire de tout son soûl. ah, putain que ça fait du bien. en se laissant retomber contre les coussins, il tousse un bon coup pour laisser la place aux molécules de crack dans sa gorge. un regard sur le côté, l'autre dort encore. le lit de la caravane est un peu crade mais ça l'a pas dérangé, il a dû voir pire et en y réfléchissant bien c'est un peu flippant. qu'est-ce qui est pire qu'un sale gitan comme django, dans une épave de plus de trente ans, une pipe à crack au bec ? non, non, il ne veut pas savoir. il passe un bras autour de son torse dénudé et l'attire à lui pour l'embrasser. il a rien contre les câlins, django, même le lendemain matin, même quand ils devraient déjà plus se connaître. le vis-à-vis ouvre un oeil, fait glisser ses doigts sur les tatouages et sa langue sur ses lèvres avant de réquisitionner la pipe. les commissures de ses lèvres esquissent un sourire et django se venge en lui mordant le cou, rien qu'un peu. ils ont pas besoin de parler, de toute façon l'autre sera parti dans une heure et il ne le reverra sûrement jamais. faut juste profiter du moment, à ce qu'on dit, alors le gitan ne se prive pas.

django prend ses aises sur la montagne d'oreillers qui leur sert de nid. la drogue fait son petit effet, il se laisse envoûter par le plafond de la caravane et les rideaux dégueulasses en crochet qu'il n'a jamais pris le temps de changer. là, ouais, il pense. c'est déjà rare en soit, on est d'accord. c'est intense, aussi. sa vie, sa vie de marginal, elle ressemble à quoi ? à rien de bien reluisant- mais c'est le sienne, alors il fait tout pour qu'elle soit longue, à défaut de mieux. l'enfance, déjà, était pas super bien partie. django tire à nouveau sur la pipe et les vapeurs conjurent une image de sa mère. ça invoque des souvenirs qu'il veut pas voir mais qui s'imposent. elle, si douce, et lui avec sa première transformation. changé en bébé aux cheveux roux, le même que celui vu au parc, le temps que sa mère aille chercher son biberon. la frayeur, d'abord, et l'incompréhension, avant que les vieux du clan expliquent ce bordel. les rituels contre le mauvais oeil et la méfiance du patriarche, parce qu'il était différent, django. il était un "beng", un démon, une chose à cacher du monde pour ne pas attirer les chasseurs. ils avaient déjà un loup-garou et deux vampires chez eux, pas besoin d'un truc comme lui en plus. c'était un peu la philosophie du clan, donc inutile de dire que django ne s'était jamais vraiment senti accepté. le seul qui l'avait jamais accepté était un petit gamin sans envergure, d'une normalité aberrante. maloney, c'était son nom, sa lumière, et il était devenu son meilleur ami. son frère. ils ont tout fait ensemble - quand django pensait à quelque chose, maloney le savait, et vice-versa. c'était le bon temps.
quoi d'autre ensuite ? une nouvelle taffe, l'autre qui se lève et django qui n'a pas la force de le retenir. il le voit s'habiller du coin de l'oeil mais ça le laisse indifférent. il revoit l'adolescence, les métamorphoses en personnes plus vieilles pour entrer dans les clubs. lui en femme, se sentir femme, complètement et se laisser charmer par des hommes différents. lui en homme, sa peau habituelle ou celle des autres, et chasser de quoi s'occuper à la tombée du jour. django navigue d'un genre à l'autre, sans scrupules, il s'approprie tout et refuse les étiquettes. il est tout le monde et personne, chacun son tour.
à l'époque il était chef de gang. petite frappe, cambrioleur. pour échapper aux journées assis sur une chaise de jardin devant sa caravane, à jouer aux cartes avec des alcoolos qui battent leur femme. il a toujours préféré le splif aux cannettes, c'est plus propre, ça fait moins mal aux autres. et le gang fournissait l'argent que l'autarcie et les préjugés des gadjos ne permettaient pas d'obtenir, ils se débrouillaient comme ils pouvaient sans travail et sans avenir. la découverte des champignons a été un coup de génie de maloney, ça a déclenché sa vocation - devenir marchand de sable pour âmes désespérées, se sentir puissant, compatissant, participer à la déchéance nationale et sombrer avec eux. c'était ça, son talent. les combats clandestins et les paris ont permis de fignoler le tableau, de lui donner le rang d'emmerdeur en chef, aussi bien au niveau du clan que de la ville. il était si fier de lui-même et sa mère pleurait le soir en s'endormant, consciente qu'elle avait dû merder dans l'éducation de son môme.

puis il y a eu le meurtre, celui qui avait tout gâché parce que l'aimé n'avait pas su être raisonnable. ou peut-être que c'était django qui n'avait jamais pu l'être. trop défoncé tout le temps, irascible et jaloux. le coup de bouteille derrière le crâne et le sang ont ternis son innocence. creuser un trou en plein hiver dans la forêt aussi, mais son frère était à ses côtés, envers et contre tout. son amour était malsain, il allait moisir sous terre et django ne pouvait s'en prendre qu'à lui-même. la tentative de suicide a échouée parce que maloney l'a trouvé à temps, lui a fait vomir les pilules avant qu'il ait pu sombrer définitivement. django secoue la tête en voyant l'autre revenir vers lui et son visage se superpose à celui de sa victime, pendant un instant. deux enfants de porcelaine, trop délicats pour les doigts avides du gitan. django fronce les sourcils et son nouvel amant l'embrasse, sensuel, sans comprendre son malaise. il se laisse faire, y'a rien à ajouter parce que ce qui est fait est fait. django le tire par le t-shirt, ramène l'autre et le plaque sur le lit. il ne le laissera pas partir aussi facilement et décide de lui donner une dernière raison de se souvenir de lui en allant le titiller plus au sud. les volutes de la pipe à crack sont enivrantes, elles envahissent l'espace de la caravane depuis les lèvres de son amant pendant que celles de django dansent sur le corps, dévorent. tout ça pour ne pas penser à la suite de sa vie merdique.

c'est difficile à croire, mais le pire restait à venir. quelque part, il l'avait bien cherché- c'était le karma, la punition divine. il avait gâché une vie et on passe tous à la caisse un jour. il a suffit d'un pauvre cambriolage pour se faire remarquer. un parmi des centaines, celui de trop qui a lancé un chasseur sur sa piste. "le mec qui change de forme", c'est un surnom qui n'est pas anodin et ça évoque tout de suite quelque chose de louche. le chasseur a trouvé le clan aussi facilement qu'un gosse de deux ans, a enlevé sa mère et l'a attiré dans un piège. django était con, évidemment qu'il y avait été. on ne se refait pas. mais là son frère de coeur a décidé de le protéger, encore. ça aussi, c'était la fois de trop et la balle s'est logée entre ses deux yeux au moment où il hurlait à django de s'enfuir. on passe tous à la caisse, n'est-ce pas ? django ferme les yeux, expie ses fautes en donnant du plaisir, mais c'est tellement peu. trop peu pour le faire se sentir mieux. il s'était enfuit de justesse, son pouvoir lui permettant de se cacher facilement, mais le clan l'avait banni. sa mère l'avait renié. le chasseur avait perdu sa trace mais tout le monde savait que ça ne durerait pas et personne ne voulait en prendre la responsabilité. django était un poids. un risque que le patriarche ne voulait plus chez lui. alors il s'est fait larguer sur le bord de la route avec son sac à dos et merci-au revoir.

voilà toute l'histoire. le gitan la voit défiler devant ses yeux, par flashs, pendant que son amant approuve, encore et encore. y'a pas à réfléchir, tout était de sa faute, à django. mais au final, sa vie actuelle n'est pas si mal. juste différente. prendre son envol, loin du clan, lui avait permis de tester de nouvelles choses - sans règles, sans demi-mesures. le meurtre du patriarche aussi, ça avait été une bonne chose. django pouvait maintenant se concentrer sur le chasseur, sur sa haine. un jour, il le trouvera et lui fera payer. pour maloney. pour avoir fait imploser sa famille. et en attendant, quoi ? la routine. la pipe à crack. les champignons et les combats illégaux. sa caravane et ses amants, tous les soirs. une spirale sans fond qu'il explore, affamé. la vengeance est un plat qui se mange froid, rien ne presse. pour l'instant il profite de la vie, django, et ruine celle de tous les chasseurs qu'il croise, qu'ils soient fautifs ou pas. son pouvoir est maîtrisé, le monde est à lui. django se prend pour dieu et les exclamations de l'autre lui indiquent qu'il n'a pas tord.

après une petite mort, il revient se coucher aux côtés de son amant. la pipe repasse entre ses doigts et il s'y perd à nouveau, pour oublier. il ne veut plus penser à sa vie, il veut rêver et c'est franchement pas trop demander. l'autre décide de faire un geste, de lui rendre la pareille. très bien. django ferme les yeux. le rêve commence, maintenant.
fiche (c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: bitch i'm fabulous   Ven 21 Juil - 18:15

j'aime beaucoup le pseudo, puis j'avais jamais vu matty pris sur un forum, c'est super original comme choix, j'adore!
bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: bitch i'm fabulous   Ven 21 Juil - 18:37

Ce choix trop original j'ai hâte d'en lire plus ! Re-bienvenue ici I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
paranormal ○ walk the line
— administratrice —
messages : 3721
double-compte(s) : lenny, blair et slade.
crédits : blue walrus (avatar), hallows (signature), julia michaels (lyrics).
MessageSujet: Re: bitch i'm fabulous   Ven 21 Juil - 20:01

non mais DJANGO, quoi
tellement de classe chez toi REBIENVENUE chez toi
si t'as besoin de quelque chose tu sais où nous trouver

_________________

cause i got issues, but you got 'em too, so give 'em all to me and I'll give mine to you. //
click here :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
shapeshifter ○ leave my body
— animateur —
messages : 26
double-compte(s) : suibhne reid ZE BG
crédits : dasvitania (ava) et exordium (sign)
MessageSujet: Re: bitch i'm fabulous   Sam 22 Juil - 3:52

AHA bon bah j'vous aurais fait une fausse joie, parce que finalement j'vais prendre Gilgun mais le perso va rester tout aussi taré, no worries

Du love sur vous, bande de paupiettes

EDIT : j'ai oublié de vous dire merci pour la rebienvenue, j'suis vraiment un gros boulet J'vous aimes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 317
double-compte(s) : Simon le chasseur, Gene la traductrice, Basile le trafiquant & Bélial le consultant
crédits : faust (ava) | neon demon (signa)
MessageSujet: Re: bitch i'm fabulous   Sam 22 Juil - 5:27

WESH t'as pas fini avec les avatars cool, toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
shapeshifter ○ leave my body
— animateur —
messages : 26
double-compte(s) : suibhne reid ZE BG
crédits : dasvitania (ava) et exordium (sign)
MessageSujet: Re: bitch i'm fabulous   Sam 22 Juil - 5:32

WESHHHHH j'y peux rien, y'a trop de BG dans ce monde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: bitch i'm fabulous   Sam 22 Juil - 5:38

mais GILGUN omg c'est encore mieux quoi
Revenir en haut Aller en bas
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 104
double-compte(s) : nope
crédits : (c) PRIMO, drivingmradam tumblr
MessageSujet: Re: bitch i'm fabulous   Sam 22 Juil - 6:46

mouahah tu gères trop
rebienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: bitch i'm fabulous   Sam 22 Juil - 12:11



Re-bienvenue chez toi Il a l'air cool ce nouveau personnage
Revenir en haut Aller en bas
avatar
shapeshifter ○ leave my body
— animateur —
messages : 26
double-compte(s) : suibhne reid ZE BG
crédits : dasvitania (ava) et exordium (sign)
MessageSujet: Re: bitch i'm fabulous   Dim 23 Juil - 4:56

AHA merci les p'tits poulets

Et ouais, Gilgun ce dieu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
demon ○ breaking bad
messages : 556
double-compte(s) : -
crédits : Lux Renerna
MessageSujet: Re: bitch i'm fabulous   Dim 23 Juil - 6:00

MA DADAAAAA
J'étais entrain de me dire que j'adorais le titre et que ce perso m'avait l'air parfaitement original... Mais maintenant que je vois que c'est toi, je ne suis plus étonnée du tout
Voilà, c'est tout
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
shapeshifter ○ leave my body
— animateur —
messages : 26
double-compte(s) : suibhne reid ZE BG
crédits : dasvitania (ava) et exordium (sign)
MessageSujet: Re: bitch i'm fabulous   Mer 26 Juil - 11:38

Merci ma belle, ça fait plaiz' ça mdr. J'espère ne pas te décevoir du coup ! #dulovesurtoi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
human ○ drink the water
— administratrice —
messages : 3447
double-compte(s) : tadhgán, sylvia, ichabod, ismael.
crédits : avatar (c) hallows. – signature (c) jamie n commons, myself.
MessageSujet: Re: bitch i'm fabulous   Ven 28 Juil - 17:17

ce perso trop hot que tu nous ramènes là. je l'aimais déjà avant qu'il soit là, le petiot. j'ai super hâte de le voir en jeu en tout cas.
rebienvenue dans le coin. bon courage pour la fin de ta fiche. (on te la garde dans sortie le temps de tes vacances, du coup, c'est ok. I love you)

_________________

Truth be told, I'm not the man I once was. But I also know I'm not the man I once was. Search for signs between the lines Of right and wrong; All the while it seems the angels are busy, Busy just singin' their song. ⚭ ⚭ ⚭
keur keur :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: bitch i'm fabulous   

Revenir en haut Aller en bas
 

bitch i'm fabulous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Jeux] Un indice Une image !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: GESTION :: death will have your eyes :: fiches validées-