AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 
n'oubliez pas que les humains, les fantômes et les polymorphes ont besoin d'amour, eux aussi.
nous sommes présentement en mai 2017. le printemps est doux et ensoleillé
n'hésitez pas à aller vous inscrire aux nouvelles missions juste ici

Partagez | .
 

 Creatures lie here, looking through the windows. ft | Foster

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
hunter ○ ultraviolence
○ messages : 94
○ double-compte(s) : Isaac Lewis
○ crédits : avatar : (c) merenwen ; sign : (c) bat'phanie
MessageSujet: Creatures lie here, looking through the windows. ft | Foster   Mer 9 Aoû - 18:55






► 18 march, blake's second home | quotation
Creatures lie here, looking through the windows.
foster & ruth
Retour à la soirée avec une pointe de déception dans le coeur. Si avant de se rendre à ce comité, l'adolescente avait prévu de faire la fête toute la nuit, en croisant la route de Feliks, son optique avait plutôt changé. Malheureusement, comme l'on disait, tout bonne chose avait une fin. Là voilà donc de nouveau en train d'arpenter la foule, cependant moins sereinement qu'à son entrée. Pour cause, elle percevait quelques chuchotements à son égard. De ces messes à voix basses, elle put se rendre compte qu'elle avait oublié sa veste en cuir. Super… Tant pis, faudra juste qu'elle y pense à la récupérer avant de partir. Seulement, quelques instants après l'adolescente avait déjà oublié ayant décidé de se joindre vraiment à la fête, un verre de nouveau à la main, se sentant euphorique. Il ne fallut pas bien longtemps pour que Foster ne se joigne à elle. C'était lui qui l'avait invité à la base et pourtant elle ne le retrouvait que maintenant. Avec tous les invités qu'il avait ce n'était pas étonnant. Ruth ne savait pas vraiment comment ça fonctionnait précisément mais surement qu'il devait un minimum s'occuper de ses invités. Une fois n'était pas coutume, Foster commença à la draguer. Cela faisait des semaines que c'était comme ça, depuis son arrivée au lycée à vrai dire. Si au début, elle aurait pu se sentir flattée parce qu'il fallait avouer il était plutôt beau garçon, elle était rapidement descendue lorsqu'elle avait découvert qu'il avait déjà une copine. Ruth l'avait donc catégorisé comme « Mec populaire sexy, intéressé par la nouvelle uniquement parce que c'est de la chair fraiche ». Le genre dont il fallait s'en méfier comme lui avait appris les films et les séries qu'elle avait regardées. Cependant, alors que l'adolescente allait lui mettre un râteau définitif, l'attention de Foster fut déjoué par quelque chose d'autre. Un mec plus précisément qui était en train de partir avec une fille, la petite amie du jeune homme il lui semblait. Foster les suivis en trombe, ainsi que Ruth qui était bien curieuse de savoir ce qui allait se passer.

Ruth ne s'attendait pas du tout à ça et pourtant elle aurait dû étant donné que ça lui avait servit d'excuse pour que son père daigne enfin accepté à ce qu'elle vienne à cette fête. Les créatures surnaturelles adoraient profiter des fêtes pour repérer leurs victimes surtout les vampires. Et en voilà un de vampire qui était en train de se sustenter de sa victime. Cependant, avant même que Ruth n'ait le temps de réagir son père débarqua et décapita Dereck pendant que ce dernier était en train de demander à Foster si il avait apprécié son verre. Non… Elle espérait tellement que ça ne voulait pas dire, ce que ça voulait dire… Cependant, l'adolescente n'avait pas le temps d'y songer plus que ça qu'elle voyait son père s'avancer dangereusement vers Foster en lui demandant si il avait bu du sang de Dereck. Elle lâcha son verre dont le contenu se déversa sur le sol, comme le ferait toute personne choquée et attrapa la main de Foster.

- Oh mon Dieu… Viens Foster, on se tire ! Grouille ! Il va nous tuer !

Prenant un air apeuré, Ruth tira Foster vers elle et l'entraîna vers l'intérieur de la maison. Pendant leur course, de sa main libre elle envoya discrètement un sms à son père avec un simple : « Je m'en occupe. Je t'appelle asap. ». Un message qu'elle était capable d'écrire à l'aveuglette grâce à son vieux BlackBerry qu'elle avait. Qui pouvait de nos jours envoyé un message les yeux fermés avec leurs portables tactiles dernière génération ? Personne. Une fois à l'intérieur, elle verrouilla les portes grâce aux verrous. Emmenant Foster à l'écart des invités, elle posa ses deux mains sur ses épaules.

- Tu vas bien ? Oh mon Dieu, qu'est ce qu'il te voulait ? Tu le connais ? Puis… Elle… Elle.. est morte ?

Adoptant, une voix chevrotante, Ruth jouait parfaitement la fille choquée. Comment se faisait-il que son père était ici ? Pourquoi ne l'avait-il pas prévenu ? Dereck était-il un vampire qu'il traquait ? Et il avait usé de tellement de maladresse… Tuer une créature devant des civils… C'était désormais à elle de réparer les pots cassés. Puis Foster… Qu'était censée-t-elle faire de lui ? Que faire si il avait réellement bu le sang du vampire ?  
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
○ messages : 30
○ double-compte(s) : Aucun, pour le moment.
○ crédits : (c) Merenwen
MessageSujet: Re: Creatures lie here, looking through the windows. ft | Foster   Sam 9 Sep - 12:26



       

 
Ruth
&
Foster
Creatures lie here, looking through the windows.

Cette soirée, Foster voulait qu’elle soit mémorable, que personne ne l’oublie et surtout qu’on en parle encore dans quelques mois. Cependant il était bien loin de se douter que cette soirée allait réellement changer sa vie et que plus rien ne serait pareil. Lui qui avait tout fait pour mettre les petits plats dans les grands pour célébrer le retour à la vie de son frère comme il se doit, n’avait pas été au bout de ses surprises et avaient vu sa vie gâché à tout jamais. Mais ça, il ne le savait pas encore. A ce moment là, Foster était plein de joie, un verre à la main à s’amuser. Ca n’allait plus vraiment avec sa petite copine et il s’en fichait totalement. Il dansait, faisait la fête, buvait plus que de raison avec ses amis et d’autres gens qu’il connaissait moins, avait empêché une nouvelle fois cet abruti de Dereck d’aller emmerder son frère, une soirée banale quoi. Il y avait aussi cette nouvelle, Ruth. Ruth Akerman était arrivé il y quelque semaine au lycée et elle n’était pas passé une seule seconde inaperçue aux yeux de Foster. Belle, intriguant et visiblement un peu sûr d’elle, il ne lui avait même pas fallu une journée pour que le lycéen ne s’intéresse à elle et tente de la séduire. Il avait déjà une copine, mais il s’en fichait un peu. Il ne la trouvait pas intéressant et elle ne devait pas non plus l’aimer vraiment, ils étaient simplement ensemble car ils étaient chacun à leur façon de fortes personnalités du lycée et que ce couple formait une sorte d’évidence. Mais elle n’était ni la première, ni la dernière petite amie qu’aurait Foster et il ne s’en cachait absolument pas. Foster était donc ravi que Ruth ait accepté de venir, quoi qu’un peu étonné et n’avait pas perdu une seule seconde de la rejoindre dès lors qu’il l’eut aperçu. Cette fille avait un quelque chose en plus d’intéressant et il voulait un peu plus la connaitre.

Cependant son attention fut soudainement porté sur quelque chose d’autre. Dereck, qui encore une fois cherchait à emmerder Foster, en partant cette fois-ci avec sa petite amie. Si Foster n’était pas amoureux d’elle, il n’aimait cependant pas qu’elle traine avec d’autres mecs et encore moins son pire ennemi, ainsi ne put-il s’empêcher de mettre un terme à sa conversation naissante avec la belle Ruth pour rejoindre les deux afin de les mettre dehors avant de littéralement péter un câble. Toutefois si Foster s’était attendu à plein de scénario allant de sa petite amie envoyant péter Dereck à un baiser entre les deux, il ne s’était pas attendu à le voir la bouche contre le cou de sa petite amie, les crocs plantés dans son artère à la vider de son sang.  Si Foster était au courant de l’existence du surnaturelle et surtout de la lignée de chasseur qu’étaient autrefois les Blake, il ne s’était jamais douté que Dereck était l’un d’entre eux. Un vampire qui plus est. Foster voulu intervenir et lui bondir dessus mais il ne savait absolument pas comment tuer un vampire. Il serrait les dents, prêt à tenter le tout pour le tout quand un homme déboula de nulle part et attaqua Dereck qui lui demandait fièrement s’il avait apprécié son verre. Foster ne comprit d’abord pas et n’eux pas le loisir d’avoir le temps de chercher à comprendre, que le type décapita son pire ennemi sous ses yeux. Le lycéen était tétanisé de peur face à cet assassin qui c’était à présent tourner vers lui. N’allait-il pas ? Non Foster n’était pas une créature surnaturelle, il n’avait aucune raison de se faire tuer. Il recula d’abord d’un pas en se justifiant. « Non ! Mais non j’ai rien bu venant de lui ! » Mise à part une bière mais Foster l’aurait vu, s’il y avait eu du sang. C’est alors que Ruth qui l’avait suivi attrapa sa main avant de le tirer pour qu’il la suive. Elle avait raison, resté à paniquer ne servirait à rien, il fallait fuir et se mélanger à la foule.

Elle lâcha son verre dont le contenu se déversa sur le sol, comme le ferait toute personne choquée et attrapa la main de Foster. Ruth le tira jusqu’à ce qu’il soit à l’écard et en sécurité. Foster devait être blanc comme un linge, totalement paniqué. Tout le monde était en danger, il fallait appeler les secours. Mais comment leur dire qu’un chasseur avait surgit de nulle part pour tuer un vampire. C’était horrible. Ruth l’interrogea le sortant de ses pensée en lui demandant ce que ce type lui voulait. « Je sais pas… Je sais pas… La fille, elle est sans doute morte, oh non ma copine s'est fait tué! Et le type aussi, Dereck buvait son sang! Il lui a coupé la tête ! Et il me chasse, mais qu’est ce que je vais faire. Il nous a vus ! On va mourir… » Foster paniquait, il perdait la face et n’arrivait plus à garder l’esprit clair. Ruth aussi avait l’air d’avoir peur et Foster ne pouvait pas la protéger, il ne contrôlait  rien. « Qu’est ce qu’on va faire ? »


CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
○ messages : 94
○ double-compte(s) : Isaac Lewis
○ crédits : avatar : (c) merenwen ; sign : (c) bat'phanie
MessageSujet: Re: Creatures lie here, looking through the windows. ft | Foster   Sam 16 Sep - 13:03






► 18 march, blake's second home | quotation
Creatures lie here, looking through the windows.
foster & ruth
Cette soirée, jamais Ruth n’aurait pensé qu’elle se déroulerait ainsi. Naïvement, elle avait cru que ça allait être une fête banale, sans encombre. Qu’elle pourrait s’amuser telle une adolescente normale l’espace d’une nuit. Faire comme dans les films, danser, se bourrer la gueule, faire de nouvelles connaissances et peut-être même flirter. Ok, tout cela c’était réalisé, tous les critères avaient été remplis au point d’en faire une soirée parfaite. Cependant, une chose vint gâcher ce si somptueux tableau. Un rappel à l’ordre. L’univers qui semblait vouloir la secouer, lui rappeler que quoi qu’elle fasse, elle ne pourra jamais avoir une vie normale. Lui rappeler son rôle dans ce monde. Sa tâche et sans doute ce pour quoi elle était née. Le surnaturel, elle y avait été bercée depuis son plus jeune âge et on l’avait élevé dans l’unique but de lutter contre ça. Les chasser étant son unique aspiration. De par cela, elle ne pouvait rester de marbre devant la scène qui se déroulait devant ses yeux et pourtant elle avait hésité à agir. Elle ne souhaitait aucunement révélé ses activités extra scolaires aux yeux de tous au risque de ruiner sa couverture. Alors qu’elle mettait du temps à réagir, réfléchissant à une solution pour pouvoir s’occuper du vampire discrètement, son père finit par intervenir. Comment avait-il su ? Comment se faisait-il qu’il était là ? Pleins de questions lui taraudaient l’esprit et pourtant, aucune n’y trouvera réponses dans les instants à venir. Ruth devait se la jouer subtile. Faire comme si ce n’était pas son père qui venait de décapité un vampire sous les yeux de Foster. Faire comme si elle était choquée par tous ses événements. Connaissant son père, l’adolescente devait agir rapidement et mettre Foster à l’abri sous peine qu’il tue son nouvel ami à cause de quelques malheureuses suspicions.

Ruth espérait que son sms envoyé discrètement à son père suffise pour le freiner dans l’idée de les suivre. Il fallait qu’il la laisse gérer le reste. Heureusement pour elle, il n’insista as, ou du moins il ne semblait pas les avoir suivit et plus aucune trace de lui à l’extérieur. C’était à son tour de jouer. Foster semblait totalement paniqué et c’était compréhensif. Vu la scène qui venait de se dérouler devant leurs yeux, il y avait de quoi être traumatisé. Une attitude que Ruth devait prendre aussi pour ne pas éveiller les soupçons.

- Mais c’est pas possible ! Qui fait ça ? C’était un fanatique ou quoi ? Personne de normal fait ça !  Puis cet homme… Mon Dieu, c’est horrible ! Ça ne peut pas être réel ! Non… On est en sécurité ici. Je pense… Y’a trop de gens ici, il peut rien nous faire tant qu’on est ici. Y’a trop de témoins potentiels, il prendrait pas de tels risques.

Tout en jouant la carte de la fille affolée, elle tentait tout de même de rassurer Foster. Le garder ici, dans la maison était ce qu'il y avait de plus sage à faire. Le seul moyen de parvenir à le garder en vie. Ce qu'il ne savait pas, c'est que grâce à Ruth, il continuait de respirer. Si elle n'avait pas été là au bon moment, son père l'aurait tué lui aussi. Ce dernier préférait commettre un massacre en plus, basé sur de simples doutes plutôt que de risquer de laisser un potentiel vampire courir les rues. Et il avait d'autres chats à fouetter que de s'embêter à surveiller un adolescent nuit et jour pour pouvoir confirmer ses soupçons. Au final, c'était Ruth qui avait prit les responsabilités. Les vampires étaient bien les créatures que haïssait le plus la jeune brune et elle ne pouvait se résoudre que le frère de Feliks en soit devenu un. Après tout il avait l'air tout à fait normal, pour l'instant. Elle plaça chacune de ses mains sur les joues de Foster dans le but de le rassurer davantage.

- On va pas mourir, okay ? On va continuer à s'amuser, faire comme si il s'était rien passé… Sinon on va devenir fous… Il faut raconter ça à personne, on va jamais nous croire… T'as pas quelque chose de fort ? J'ai envie d'oublier tout ce qui s'est passé. Je sais que c'est lâche mais j'ai pas envie que tout ça me hante pour le reste de ma vie. J'ai pas envie de vivre dans la peur. J'ai juste envie que quand je me réveillerai demain matin que je me dise que tout cela je l'ai imaginé ou que je m'en souvienne plus du tout.

Elle espérait tellement que Foster la suive. L'alcool fort c'est la seule chose qui lui venait à l'esprit. Le distraire, tenter de le faire oublier toute cette histoire. Embrumer les esprits. Et surtout qu'il reste auprès d'elle pour qu'elle puisse le surveiller un maximum. 
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
○ messages : 30
○ double-compte(s) : Aucun, pour le moment.
○ crédits : (c) Merenwen
MessageSujet: Re: Creatures lie here, looking through the windows. ft | Foster   Mer 27 Sep - 15:32



       

 
Ruth
&
Foster
Creatures lie here, looking through the windows.

Foster pouvait sans aucun abus affirmé que sa vie partait réellement en couille depuis maintenant quelque temps. L’accident de son frère, la descente aux enfers de sa relation avec son père, mais depuis décembre entre la découverte du surnaturel et maintenant un vampire qui bute sa petite amie sous ses yeux avant de crever à son tour. Non vraiment, ça commençait vraiment à faire beaucoup et ça devenait dur à encaisser. Enfin encaisser ne serait sans doute pas le meilleur mot à employé tant Foster ne saurait décrire ce qu’il ressentait en cette instant. De la peur ? Sans doute oui, son adrénaline devait aussi faire des pics maximaux. De l’angoisse aussi, du stress, son esprit était brouillé. Il avait envie de pleurer, d’hurler, de se planquer dans un coin tout en hurlant au monde ce qu’il venait de se passer. Foster y serait sans doute passer si Ruth n’avait pas été là, il ne fallait pas l’oublier et avoir un chasseur de vampire à ses trousses n’aidaient en rien le jeune homme à se calmer. Pour le moment, il avait fui suite au conseil d’une Ruth paniquée qui tout comme lui avait assisté à cette scène, ce moment où un type sorti de nulle part avait décapité son rival de toujours avec une agressivité déconcertante. Pour le moment Foster continuait d’avoir l’esprit embrouillé réalisant seconde après seconde ce qu’il avait vu, sa copine se faisant vider de son sang jusqu’à l’intervention du mec. Il allait mourir, il en était sur et pourtant il ne le voulait pas ! Non ô grand jamais Foster ne souhaiterait mourir ainsi. Pas à sa propre soirée, pas chez lui tout simplement car il était au mauvais endroit au mauvais moment. Tout se chamboulait, tout était confus et la réaction de Ruth ne l’aidait pas. Elle lui demandait qui était cet homme et tant d’autres choses qu’il ne savait pas. Non je ne savais pas qui il était. Elle pensait qu’ils étaient en sécurité, elle avait l’air tellement sure d’elle. Foster l’admirait pour son self-control, elle semblait gérée la situation. « T’as… T’as sans doute raison… » Il tentait de se calmer mais c’était tellement difficile, il ne cessait de regarder autour de lui, son corps tremblait et sa voix était brisée. Il allait sans doute suivre ses conseils, c’est vrai que ce mec ne pourrait pas s’en prendre à lui en public car il ne pouvait pas tuer tous le monde. Mais d’un autre côté Foster avait l’impression de risquer tellement de vie. Il s’en voudrait si quelqu’un mourrait à cause de lui et pourtant il ne voulait pas mourir. C’était tellement injuste, il n’était pas une créature surnaturelle, il était un lycéen tout à fait normal et sous prétexte qu’il l’a une dernière fois provoqué, il se retrouvait coupable. Il le saurait pourtant s’il avait bu de son sang, pourtant hormis des provocations envers son frère Foster n’avait pas le moindre souvenir de la moindre altercation entrainant du sang. Foster reprenait ses esprits lorsque Ruth posa ses mains sur ses joues l’obligeant à la regarder alors qu’elle le rassurer en lui disant qu’ils n’allaient pas mourir et continué à s’amuser. Comment voulait-elle qu’il fasse la fête. Elle voulait boire, comme si elle niait tout ce qu’elle avait vu. Foster en était incapable. « Mais t’es sérieuse ? Comment tu veux faire la fête après ce qu’on vient de voir ? » Pour ma part, mon esprit festif n’était plus là et je n’arrivais pas à me sortir ces images de la tête. « Y a peut-être un tueur ici, comment t’es sur qu’il est parti ? » Foster se posait encore trop de question et Ruth allait sans doute devoir lui coller une paire de gifle pour qu’il se calme. « Et les vampires si y en a d’autres ? Et s’il tue quelqu’un ? Et… Je sais pas quoi faire… »

CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
○ messages : 94
○ double-compte(s) : Isaac Lewis
○ crédits : avatar : (c) merenwen ; sign : (c) bat'phanie
MessageSujet: Re: Creatures lie here, looking through the windows. ft | Foster   Ven 6 Oct - 18:03






► 18 march, blake's second home | quotation
Creatures lie here, looking through the windows.
foster & ruth
Tout cela n'allait pas être simple à gérer. Ruth en avait parfaitement conscience. Du même sens, qu'elle savait qu'elle n'était pas faite pour consoler les gens, les rassurer. Ce n'était pas dans ses gênes. La jeune adolescent avait plus été élevée dans la brutalité que dans la douceur. Peut-être qu'avec Foster, elle allait s'y prendre mal. Peut-être qu'elle n'allait qu'empirer la situation. Cependant, elle ne pouvait pas se le permettre. Il fallait qu'elle rétablisse un tant soit peu la situation. Et surtout ne pas faire fuir Foster. Créer des liens avec lui, ce qui n'était pas compliqué en soi vu l'intérêt qu'il avait pour elle depuis son arrivée au lycée. Elle pouvait clairement en jouer. Malheureusement, Ruth ne pouvait pas se tenir qu'à ça. Il venait d'assister à la décapitation d'un vampire et au meurtre de sa copine, tout de même… Le draguer de but en blanc n'allait pas du tout passer. Même si Ruth n'était pas si naïve, elle se doutait bien qu'au final sa petite amie, il ne devait pas tenir à elle tant que ça. Mais il n'empêchait qu'il avait assisté à deux meurtres, en une seule soirée à même pas quelques minutes d'intervalle. Il était choqué cela se voyait. Elle voulait le rassurer mais en même temps, elle devait jouer la fille bouleversée également par ce qu'elle venait d'assister, pour pas éveillée les soupçons. Deux rôles pas évidents à jouer. Mais faut croire qu'elle s'en sortait plutôt pas mal au vu de la réaction de Foster. Évidemment, qu'elle avait raison… Une remarque qu'elle garda pour elle. Malheureusement, la suite se révélait être moins simple. Évidemment, il aurait été trop facile voir même suspect qu'il accepte comme ça, de continuer à boire et faire la fête.

– Foster… Respire ! Y'a pas d'autres mecs malades. Ou sinon ils ont du tous partir au vu de ce qu'il s'est passé. Le tueur est parti sinon il serait déjà planté devant cette baie vitré depuis longtemps. On est en sécurité, ne t'inquiètes pas.

Se trouvant près d'une table, Ruth se permit de leur servir à chacun un verre de vodka. Tendant le verre de ce dernier vers lui tout en accrochant son regard avec le sien avant de lui caresser le bras. Avec son autre main, elle but une gorgée de son propre verre pour l'inciter à faire de même. Sans doute l'adolescente était un peu trop habituée à l'alcool par rapport aux autres filles de son âge. À force de commander des cocktails ou plutôt se les faire payer dans les bars qu'elle fréquentait durant sa chasse aux créatures alors qu'elle n'était même pas encore majeure, c'était loin d'être une petite joueuse. Merci les fausses cartes d'identité et aux hommes toujours prêts à payer les consommations des jeunes filles seules.

– Je veux continuer à faire la fête parce que j'ai pas envie de me morfondre. Je sais que je vais le faire quand je rentrerais chez moi et que je me retrouverais seule dans ma chambre. Mais là… Je suis avec toi. J'ai pas envie de déprimer en ta présence. Je veux juste passer du bon temps avant de me mettre à pleurer. Puis réfléchis… Si les gens te voient paniquer ils vont venir te demander qu'est ce qui ne va pas. Et il ne faut pas qu'ils sachent ce qui vient de se passer sinon ils vont se mettre à paniquer aussi et ça va être l'enfer. T'imagines le bordel que ça pourrait engendrer ? Tout le monde qui se bouscule, le stress… De quoi engendrer des bagarres et là tu peux être certain qu'il y aura des blessés.

Il fallait bien sortir les violons pour ne pas passer pour une fille sans coeur. Faire semblant de faire partit de celles qui paniquaient après. Par contre, Ruth était tout de même agréablement surprise de la sensibilité de Foster. Elle ne le pensait pas du tout comme ça. Ça changeait de l'image qu'il se donnait au lycée.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
○ messages : 30
○ double-compte(s) : Aucun, pour le moment.
○ crédits : (c) Merenwen
MessageSujet: Re: Creatures lie here, looking through the windows. ft | Foster   Lun 23 Oct - 16:44



       

 
Ruth
&
Foster
Creatures lie here, looking through the windows.

La situation ne pouvait pas être pire, cette soirée qui aurait dû être la meilleure de leur vie tournait au vinaigre. Et encore c’était peu dire car si on faisait les comptes, deux personnes étaient tout de même morte chez lui, le tueur se baladait peut-être dans la maison et l’accusait d’avoir bu le sang d’un vampire. Autant dire que rien n’allait et surtout que Foster était littéralement dans tout ses états. Et malgré Ruth qui avait envie de tout oublier et de reprendre la soirée, Foster n’y parvenait pas. Il ne l’en blâmait pas, chaque personne réagissait différemment à ce genre de traumatisme. Pourtant l’adolescent n’avait envie que d’une chose, appeler la police et tout leur dire, mais qui le croirait. Il se voyait mal leur dire que la première victime était morte vidée de son sang par un vampire, que le fameux vampire n’avait plus de tête en sachant que le chasseur devait sans doute avoir tout débarrasser et ne pas avoir laisser la moindre trace de son passage, c’était peine perdue. Foster semblait totalement déboussolé et n’écoutait presque pas les conseils de Ruth. Lui n’en était pas capable et il l’admirait pour son calme bien loin de se douter de la vérité. Et pour Foster, l’envie de boire et de faire la tête était descendue en dernier dans la liste de ses envies actuelles, la première étant sans doute de fuir. Oui fuir lui paraissait pas mal. Heureusement, Ruth toujours très calme arrivait à le calmer avant qu’il ne se mette à faire une crise d’angoisse. Elle lui assurait qu’il n’y avait pas d’autres mecs malades et qu’il y avait trop de monde pour qu’il tente quoi que ce soit. Elle était sûr qu’ils étaient en sécurité, et Foster était tellement brisé mentalement qu’il croirait n’importe quoi. Même ce que lui disait Ruth lui paraissait maintenant logique alors que ça aurait été suspect pour n’importe qui de stable. Il s’était laissé tomber sur l’une des nombreuses chaises de l’extérieur tandis qu’elle leur servait à chacun un verre de vodka qu’attrapait Foster sans résister. Il voulait boire et ne plus avoir peur, boire jusqu’à tout oublier. Il avait sourit lorsqu’elle lui avait caressé tendrement le bras avant de boire son verre d’une traite. Il suivait Ruth qui n’était même pas écœuré du gout de la vodka pure, alors que les autres grimaçaient déjà alors qu’elle était bien souvent diluée. Cette fille était vraiment spéciale, Foster l’avait toujours su. C’est alors que la belle brune reprenait la parole en se justifiant. Elle ne voulait pas se morfondre maintenant, elle le ferait chez elle. Parce comme lui, elle devait surement savoir qu’hormis eux, personne ne croirait leur version des faits et qu’il ne pourrait en parler à personne. Et elle était avec lui alors elle voulait profiter de sa soirée avant de paniqué. Foster ne lui répondait pas et se relevait, les sourcils froncés, il avait attrapé la main de Ruth du bout des doigts hochant de la tête. « Qui nous croirait de toute façon… » Il détournait son regard s’avançant dans la pièce pleine de monde, attrapant une bouteille de vodka, celle qu’elle venait d’utiliser puis toujours en la tirant, il changeait d’endroit pour retourner à l’intérieur. Il espérait que Feliks allait bien mais pour l’instant il voulait tout oublier. « On boit ? » Souriant faussement, meurtri par la peur et l’alcool qu’il avait déjà bu Foster posait ses lèvres contre la bouteille de vodka dont il buvait de nombreuses gorgées d’une traite avant de la tendre à son amie. « Je veux me souvenir de rien. »

CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
○ messages : 94
○ double-compte(s) : Isaac Lewis
○ crédits : avatar : (c) merenwen ; sign : (c) bat'phanie
MessageSujet: Re: Creatures lie here, looking through the windows. ft | Foster   Sam 11 Nov - 14:45






► 18 march, blake's second home | quotation
Creatures lie here, looking through the windows.
foster & ruth
Ruth espérait réussir à calmer la situation un tant soit peu. Elle était dans une position extrêmement délicate. C'est dans les cas comme celui-ci, qu'elle comprenait pourquoi son père était de nature solitaire. Créer des liens avec des gens, ça ne faisait que compliquer les choses. Si l'adolescente n'avait pas rencontré Feliks un peu plus tôt surement qu'elle ne se serait pas embêté avec tout ça, à cet instant-même. Au lieu de ça, elle se sentait dans l'obligation de protéger Foster. Chose qui était facile pour l'instant. Mais pour combien de temps ? Comment allait-elle faire si elle finissait par avoir la preuve qu'il l'avait bu ce sang de vampire ? Sera-t-elle obligée de le tuer ? Ou de laisser son père le tuer ? Qu'est ce qu'elle pouvait bien faire pour pouvoir se tirer de cette merde ? Le plus simple pour le moment était de faire l'autruche car après tout même si il l'avait bu ce sang, il était toujours un humain. Pour l'instant du moins. Donc pour le moment, Ruth devait uniquement se contenter de maitriser la situation. De faire en sorte que Foster ne fasse pas de conneries, comme mourir, appeler la police ou faire paniquer les autres étudiants présents à la fête. Et la meilleure solution pour cela, restait l'alcool. Ce fameux liquide qui permettait d'embrumer l'esprit de n'importe qui. S'il semblait résistant à sa première tentative, il finit par accepter son verre. Ce fut d'autant mieux lorsqu'il le but d'une seule traite. Bien. L'alcool pourra ainsi agir plus rapidement. L'adolescente, elle, se contenta d'une première gorgée pour commencer.

Avant même qu’elle ne puisse finir son verre, Foster lui attrapa la main avant de l’attirer vers l’intérieur de la résidence. Ce qu’elle fit sans porter aucune résistance. Elle avait bien fait de ne pas insister pour finir son verre car le jeune homme finit par lui proposer de boire à la bouteille. Ruth hocha la tête légèrement, répondant à son sourire. Elle se devait de répondre par l’affirmative pour pas risquer à ce qu’il ne s’interrompt dans sa lancée. Cela devenait de plus en plus facile. Cependant, aussi de plus en plus dangereux. L’adolescente pouvait sentir que sa tolérance à l’alcool risquait d’être mise à rude épreuve.

- Moi non plus.

Si cette soirée pouvait aussi ne s’être jamais passé, ce serait aussi bien. Ou du moins juste ce qu’il venait de se passer. Parce que le début, elle ne voulait pas vraiment l’oublier. Surtout que sans doute, cela n’allait plus se reproduire, elle le sentait. Ça ne pouvait plus arriver. Pas si elle devait continuer de surveiller Foster.

- Qu'est-ce que tu veux faire ? En plus de boire, évidemment… Danser ? Se poser quelque part et discuter tous les deux ?

Sa main n'avait pas quitté la sienne, elle se permit même de caresser légèrement la main de Foster avec son pouce. Avant de se mettre enfin à boire quelques gorgées de la bouteille de vodka sans pour autant en prendre autant que le jeune homme. Tous ses gestes et paroles restaient dans le contrôle et devaient le rester. Qui sait ce qu'elle pourrait faire ou révéler si jamais, elle se retrouvait trop éméchée ? Jamais Ruth ne s'était prise une grosse cuite alors elle ne savait pas du tout ce que ça pouvait avoir comme effet sur elle. Comment elle réagirait. Ne voulant pas vraiment avoir à le découvrir ce soir, elle tendit la bouteille à Foster pour qu'il puisse se remettre à boire.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Creatures lie here, looking through the windows. ft | Foster   

Revenir en haut Aller en bas
 

Creatures lie here, looking through the windows. ft | Foster

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nightmare Creatures (1 et 2)
» [Tuto] Installation de l'AppLocale sur windows 7
» Neufbox SFR et Windows 7
» Marre des bugs de FSX sur Windows 7...
» logiciel libéré sous Windows

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: BLACKWATER FALLS :: coldlake shore :: résidences-