Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

on vous invite à privilégier les fantômes, les médiums et les immunisés psychiques
nous sommes présentement en août 2017. c'est pluvieux et humide, prévoyez vos cirés.
n'oubliez pas qu'un recensement est en cours par ici vous avez jusqu'au 22/06 pour vous manifester !

Partagez | .
 

 Simone De Veyrac - French Cold Kiss

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
vampire ○ kill of the night
messages : 181
double-compte(s) : -
crédits : (c)
MessageSujet: Simone De Veyrac - French Cold Kiss   Sam 26 Aoû - 16:37

Simone Athénaïs De Veyrac
Enjoy your wings, remember your roots
○ âge › 294 ans○ date et lieu de naissance › 8 novembre 1722 à Limosges, France ○ profession › Assistante personnelle d'Asmodée Hallsonar○ situation amoureuse › célibataire ○ orientation sexuelle › bisexuelle quand il s’agit de s’amuser, pour ce qui est de l’amour par contre, seule la gente masculine est pour le moment parvenue à obtenir ses faveurs ○ situation financière › Elle ne peut s'en plaindre ○ groupe › vampire ○ avatar › Carice Van Houten ○ crédit › trouvé sur 9gag, en attente de nouveau vava.
cultivée – hautaine – loyale – pudique s’agissant de ses sentiments – obstinée – respectueuse – piquante – charismatique – intransigeante – maniaque – froide de prime abord, mais tendre quand on sait l'atteindre- mélomane - esthète - pragmatique et réaliste - absolue – pointilleuse - passionnée - chauvine - épicurienne - intègre - audacieuse – sensuelle - observatrice – autoritaire - maîtresse d'elle-même - joueuse invétérée .
○ comment vis-tu ton quotidien à blackwater falls ? › Pour Simone, la vie ici est une étape parmi tant d'autres dans sa vie qu'elle espère poursuivre encore bien longtemps. La localisation, les évènements quels qu'ils soient n'ont pas de réelle influence sur sa façon de voir les choses. A ce jour, tout ce qui lui importe, c'est de pouvoir mener sa vie comme elle l'entend. Or, pour le moment, ce qu'elle souhaite, c'est demeurer aux côtés d'Asmodée.
Altière, digne et impressionnante. Voilà ce que Simone souhaite dégager et voilà ce à quoi elle parvient parfaitement. Les deux siècles et demi passés sous sa forme vampirique ne sont pas parvenus à effacer les stigmates de l’éducation guindée qui fut la sienne dans la France du 18ème siècle. Simone s’en accommode parfaitement et elle tire un plaisir particulier à concilier ainsi ses origines et sa vie actuelle. Comme si elle prenait un malin plaisir à maîtriser ainsi le feu qui brûle en elle. Elle n’en demeure pas moins résolument moderne et profite pleinement de tous les plaisirs que peut offrir le monde de nos jours. Simplement, si elle se laisse aller, c’est qu’elle l’aura totalement réfléchi et décidé. Il ne s’est ainsi pas encore trouvé quelqu’un qui sache la déstabiliser pour qu’il en aille autrement... enfin presque.

Elle aime : le vin français (forcément) – le jazz et l’opéra – lire pendant des heures installée confortablement dans son fauteuil favori – les caramels – la mode (elle a plus de 200 paires de chaussures dont une qui date de sa vie d’humaine) – le toucher du taffetas – que chaque chose soit à sa place – les pierres précieuses – la bienséance – le poker – les débats – avoir raison – rappeler qu’elle a raison – le parfum du café – sa particule -
Elle n’aime pas : le métal, le rap, tout ce qui heurte ses oreilles de mélomane – être mouillée par la pluie – le désordre – l’inconvenance – la cuisine industrielle – qu’on écorche son nom de famille – être surprise lorsqu’elle n’est pas encore apprêtée – les questions indiscrètes – l’odeur du moisi - perdre patience -
○ 8 novembre 1722› Naissance à Limoges ○ 3 mars 1745 › Mariage avec le Duc De La Gastine○ 15 juillet 1751 › Rencontre avec Stanislas, son futur père-en-ténèbres ○ 19 décembre 1751› Simone devient vampire ○ 4 avril 1753 › Rencontre avec Asmodée ○ 11 juin 1754 › Simone décide de suivre Asmodée ○ 1814-1816 › Relation passionnée avec un vampire qu'elle ne souhaite désormais plus revoir ○ 2015 › Création de son réseau de distribution de sang humain
fiche (c) blue walrus
  beyond the veil :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
messages : 181
double-compte(s) : -
crédits : (c)
MessageSujet: Re: Simone De Veyrac - French Cold Kiss   Sam 26 Aoû - 16:56

La nuit durant laquelle Simone vint au monde fut glaciale. Pour un début de mois de novembre, on avait rarement vu une bise aussi tranchante souffler sur le domaine De Veyrac. Aussi, les premiers cris de la nouvelle née résonnèrent chaleureusement dans les hauts et froids couloirs de la demeure, apaisant et réchauffant les cœurs tant des parents comblés que des domestiques. Simone Athénaïs Louise Marie de Veyrac était la troisième enfant de Philippe et Charlotte De Veyrac. Sa venue au monde complétait le charmant tableau lisse et cadré de la noble famille dont le sang bleu trouvait ses origines au Moyen-Âge. Charlotte avait d’ores et déjà rempli ses devoirs d’épouse en offrant au Comte de Veyrac deux fils en parfaite santé, voilà qu’elle le comblait avec l’arrivée d’une petite fille. Plus tard, elle prouverait sa dévotion fertile en ajoutant deux sœurs et un frère à la fratrie.

Tout en allait ainsi chez les De Veyrac, de façon digne et convenable. Nourrisson, Simone ne pleura d’ailleurs pas beaucoup, fut allaitée par une nourrice à laquelle elle eut l’élégance de ne jamais s’attacher, et ne fit jamais de sottises plus graves que de voler une ou deux madeleines dans les cuisines. Comme toute jeune fille de bonne famille, on l’éduqua de la manière qui convenait en l’envoyant d’abord dans un couvent : catéchisme, lecture, écriture, couture, complété par la musique, le dessin, les langues et notamment le latin.  Puis quand elle fut plus âgée, elle eut la chance d’être initiée à la littérature et à la philosophie. C’est le seul défaut qu’on lui trouva enfant : Simone passait des heures dans la bibliothèque, engrangeant avec avidité ce que sa mère appelait avec une affection condescendante les lubies romantiques, sans se douter que sa cadette ne se contentait pas de romans mais épluchait tout ce qui lui tombait sous la main.

Simone était heureuse, aimée de sa famille qui admirait son caractère doux et calme, sa constitution délicate et son sourire pudique. La jeune fille n’était pas peu fière de répondre ainsi aux attentes de ses parents, et ce d’autant plus qu’au plus profond d’elle-même, un monstre sourd ne demandait qu’à sortir. Cette voix qui malgré tous ses efforts parvenait parfois à susurrer à son oreille et à la pousser à l’interrogation. N’était-elle donc que cela : une œuvre de porcelaine destinée à être admirée et à faire la renommée de sa famille ? Simone repoussait avec force ses doutes et ses désirs. Après tout, on lui avait bien appris au couvent que les femmes sont plus sujettes à la tentation que les hommes et qu’il était de leur devoir de se montrer respectueuses. Elle acquit ainsi une maîtrise d’elle-même peu commune : son visage devint le théâtre de ses expressions construites, dont la perfection masquait avec brio la rébellion de son âme. Simone était charmante mais réservée, cultivée mais discrète, avenante mais soumise. En définitive, elle était la plus grande réussite de Philippe et Charlotte. Nombreux furent ceux qui lui firent la cour et Simone n’eut même pas l’audace de pousser son père à la donner au plus séduisant. Non, elle se montra sous son meilleur jour pour chacun d’entre eux et n’eut pas le moindre frisson quand l’élu fut choisi pour son titre et sa richesse. Elle ne haussa pas le sourcil en découvrant le portrait de cet homme au physique quelconque et au crâne dégarni qui avait plus du double de son âge. Les noces furent somptueuses et Simone devint Duchesse de la Gastine.

Comme il se devait, le Duc exposa son épouse comme un trophée. Malgré son ascendance renommée, Simone fut impressionnée par le faste qui régnait dans les soirées organisées par son mari. Il l’emmena même à Versailles, où elle fut brièvement présentée au Roi. Tel qu’il seyait à son rang, Simone fut une maîtresse de maison formidable et elle profita de son statut pour se mêler aux cercles intellectuels qui se formaient en sa demeure lors de diners grandioses. Durant cette période, sa sombre conscience, comme elle l’appelait alors-elle-même, se réveillait de temps à autre pour titiller son esprit avide de savoir et chatouiller son cœur en mal de passion. La jeune femme ne faiblit pas, poursuivant son destin de femme du monde. Son quotidien commença à s’assombrir tandis que, les mois passants, et malgré les visites peu sensuelles de son époux, son ventre demeurait désespérément vide. Elle ne le sut jamais mais toutes les prières du monde et les potions étranges d’apothicaire n’auraient rien pu y changer. Ou alors aurait-il peut être fallu que son mari les consomme. Car Simone était plus que féconde, au contraire du Duc. Seulement, c’est sur elle que se posèrent les regards emplis de pitié et les moues désapprobatrices. Voilà, après un parcours exemplaire, Simone avait failli.

Contenant tant bien que mal son désespoir, Simon conserva sa superbe et sa dignité, même lorsque le Duc se mit à chercher un réconfort et un ventre fertile dans d’autres couches. La jeune femme noyait sa honte en multipliant les soirées, en renouvelant sans cesse les invités de tous horizons. Elle resplendissait en surface, offrant à la vue de tous une véritable image d’Epinal. Parmi tous ces inconnus conviés pour distraire ses mornes journées se trouva un homme qui fit immédiatement sensation. Pas réellement aux yeux des autres convives mais quelques mots échangés avec lui et Simone sentit une corde se rompre à l’intérieur d’elle-même. Stanislas Doroszewski était un gentilhomme polonais dont seul le nom pouvait trahir ses origines. Polyglotte, il parlait un français absolument parfait, dont aucun accent ne s’échappait. Il n’eut pas besoin de s’imposer à la Duchesse. Un simple coup d’œil échangé et Simone fut attirée vers lui comme un insecte vers la flamme. Il n’y avait rien de romantique dans cette attirance mais plutôt une fascination étrange et irrépressible. Allez savoir comment, quelques mots de lui et la créature endormie au plus profond de Simone s’éveilla avec ravissement. Il lui parlait de tout : le vin, la musique, l’art, la philosophie, le monde, ses voyages. Simone buvait ses paroles. Lui seul, entre tous, voyait au-delà du vernis laqué et froid de sa personnalité. Avec douceur et doigté, Stanislas mit Simone face à l’évidence, face à elle-même : elle n’était pas faite pour cette vie, pour se faner ainsi sans remous. Bien que séduite par ses paroles, Simone ne put qu’opposer un sourire contrit et un humour résigné : dans quel monde pourrait-il donc lui offrir ce changement nécessairement à son épanouissement ?

Stanislas sut alors qu’elle était prête. Curieusement, Simone accepta l’aberration d’un monde surnaturel avec une aisance déconcertante. Comme si elle l’avait toujours su, comme si elle l’avait toujours senti. Elle accepta sans le moindre doute, sans le moindre regret, d’abandonner sa vie et de suivre Stanislas sous une nouvelle forme : sa forme vampirique. Les détails n’ont rien de croustillant et Simone n’aime pas se rappeler les premières semaines suite à sa transformation. Mais passée cette période sombre, la jeune femme vécut une véritable renaissance. Il avait fallu qu’elle meurt pour pouvoir vivre, réellement vivre. Son père-en-ténèbres, Stanislas, était en réalité un vampire âgé de plus de 600 ans à l’immense savoir occulte. Avec lui, Simone put enfin concilier les deux aspects de son âme : sa droiture et sa passion.

Elle vivait intensément tout en accompagnant avec dévotion Stanislas dans son périple. En cinq ans, son regard se posa sur plus de nouveautés qu’elle n’en avait vu dans toute sa vie. C’est lors de ses voyages que la jeune femme fit la connaissance d’Asmodée. Il n’était pas le premier démon qu’elle rencontra mais il laissa en elle une marque indélébile. Visiblement, lui et Stanislas se fréquentaient depuis plusieurs générations et un respect mutuel les animait. Sa curiosité piquée au vif, Simone se rapprocha sans s’en rendre compter d’Asmodée, dont la verve et les convictions rayonnaient partout où il se présentait. Le démon dégageait une aura démentielle et son caractère contrastait terriblement avec celui, posé et contrôlé, de Simone. Ils commencèrent à former un duo détonant. Stanislas de son côté, bien qu’éprouvant une certaine forme d’affection pour sa progéniture vampirique, était en quelque sorte lassé. Il aspirait en réalité à déceler chez les humains cette petite et noire étincelle qui feraient d’eux de futures créatures des ténèbres. Or, maintenant que Simone était transformée, le défi de la convaincre de le rejoindre n’existait plus. Ainsi, leurs routes se séparèrent et, de façon assez naturelle, Simone demanda à Asmodée de la laisser le suivre. Il aurait pu refuser. Il aurait pu la repousser. Mais il l’accueillit et la pris sous son aile sans hésiter une seule seconde.

Comment expliquer alors ce que devint le lien qui désormais les unit ? Un mélange solide de respect, d’affection et de complicité teinté d’une distance apparente pour brouiller les pistes. Pour Simone, Asmodée est un confident, un ami, un appui mais surtout et avant tout, un modèle à suivre. Elle se refuse à l’avouer bien que tous deux en aient parfaitement conscience : Simone dépend totalement de lui. Elle est d’ailleurs la seule à pouvoir calmer ses terribles accès de colère, usant à bon escient de la maîtrise qu’elle a pu acquérir dans son enfance. Jamais il ne lui serait venu de le considérer de façon romantique tant il représente pour elle une figure à la fois paternelle, fraternelle et supérieure. D’ailleurs, Simone a parfaitement su satisfaire ses pulsions de son côté et jouir des plaisirs de la chair avec ceux et celles qui ont su la tenter. Avec Asmodée, Simone a appris à s’affirmer, à profiter de la vie comme elle l’entend, à découvrir ce que sont réellement ses goûts et ses aspirations, débarrassée du carcan qu’elle s’était forgée. Elle aspire à lui ressembler et c’est avec appréhension, soucieuse de le convaincre de l’intérêt de sa démarche qu’elle lui a présenté son projet de réseau de distribution de sang. Elle n’aime pas en parler et quand c’est le cas, elle mime toujours le dégoût, mais elle se remémore avec beaucoup de nostalgie la réaction spontanée d’Asmodée qu’il l’avait alors prise dans ses bras. Il l’a soutenue et accompagnée à sa façon, sans jamais intervenir dans ce qu’il considère être une réussite personnelle. Quoi qu’il en soit, elle est totalement confiante à son égard et si le moindre doute avait pu l’effleurer, sa façon de se comporter envers elle l’aurait balayé. Rien que le mois dernier, elle comprit sans hésitation ses motivations lorsqu’il lui ordonna sans ménagement de se cloîtrer durant l’épidémie. Il vient d’ailleurs tout juste de la retrouver pour lui annoncer qu’enfin, la contagion est sous contrôle…
fiche (c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
demon ○ breaking bad
messages : 1723
double-compte(s) : Elie
crédits : DASVITANIA (<3 sweetie OwO)
MessageSujet: Re: Simone De Veyrac - French Cold Kiss   Sam 26 Aoû - 18:41

:gni:
Re bienvenue et bon courage pour ta fiche. <3

_________________


– I know everything going on –
Oh, there ain't no rest for the wicked. Money don't grow on trees. I got bills to pay. I got mouths to feed and ain't nothing in this world for free.
No, I can't slow down. I can't hold back though you know I wish I could. No, there ain't no rest for the wicked until we close our eyes for good.– Cage the elephant.

(c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Simone De Veyrac - French Cold Kiss   Dim 27 Aoû - 7:59

Bienvenue et bon courage pour ta fiche madame !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
paranormal ○ walk the line
— administratrice —
messages : 784
double-compte(s) : eli, tadhgán, ichabod, ismael, cecilia, mairéad, janek.
crédits : avatar (c) dandelion. – signature (c) ruelle, whi.
MessageSujet: Re: Simone De Veyrac - French Cold Kiss   Dim 27 Aoû - 10:41

elle est làààààààà
super choix de scénario, en tout cas. on va pouvoir se trouver des liens, au moins avec Sylvia et Ichabod, vu qu'ils travaillent tous les deux avec Asmo héhé.

bienvenue officiellement dans le coin, en tout cas. I love you bon courage pour la suite de ta fiche, et si tu as besoin de quoi que ce soit, tu sais où nous trouver, n'hésite surtout pas à venir nous poker. I love you

_________________
Did we ever see it coming? Will we ever let it go? We are buried in broken dreams. We are knee deep without a plea. I don't want to know the other side of a world without you. ✬ ✬

keur keur :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
messages : 181
double-compte(s) : -
crédits : (c)
MessageSujet: Re: Simone De Veyrac - French Cold Kiss   Dim 27 Aoû - 11:30

Merci vous êtes tous adorables
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 162
double-compte(s) : Aveline la poissarde, Gene la naïve & Bélial le moqueur
crédits : carole71 (ava) | blue walrus (signa)
MessageSujet: Re: Simone De Veyrac - French Cold Kiss   Dim 27 Aoû - 12:28

Simooooooooooooone, mon homonyme féminine, quel plaisir de voir ce scénario pris
Promis, le frangin d'Asmodée viendra t'embêter

Bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
— administratrice —
messages : 784
double-compte(s) : eli, tadhgán, ichabod, ismael, cecilia, mairéad, janek.
crédits : avatar (c) dandelion. – signature (c) ruelle, whi.
MessageSujet: Re: Simone De Veyrac - French Cold Kiss   Dim 27 Aoû - 12:32

ta fiche est parfaite, je n'ai absolument rien à redire. ta plume est vraiment très agréable à lire, et j'ai bien hâte de voir Simone en jeu. I love you et qu'on discute liens.

j'attends juste l'aval d'Asmo avant de te valider, du coup.

_________________
Did we ever see it coming? Will we ever let it go? We are buried in broken dreams. We are knee deep without a plea. I don't want to know the other side of a world without you. ✬ ✬

keur keur :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
demon ○ breaking bad
messages : 1723
double-compte(s) : Elie
crédits : DASVITANIA (<3 sweetie OwO)
MessageSujet: Re: Simone De Veyrac - French Cold Kiss   Dim 27 Aoû - 13:38

Cette fiche est.folle. je l'aaaaaaime. SIMOOOOOOONE OUAAAAAIS

_________________


– I know everything going on –
Oh, there ain't no rest for the wicked. Money don't grow on trees. I got bills to pay. I got mouths to feed and ain't nothing in this world for free.
No, I can't slow down. I can't hold back though you know I wish I could. No, there ain't no rest for the wicked until we close our eyes for good.– Cage the elephant.

(c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
human ○ drink the water
— administratrice —
messages : 3827
double-compte(s) : tadhgán, sylvia, ichabod, ismael, cecilia, mairéad, janek.
crédits : avatar (c) hallows. – signature (c) jaymes young, tumblr.
MessageSujet: Re: Simone De Veyrac - French Cold Kiss   Dim 27 Aoû - 13:40

c'est parfait, alors, je valide tout ça. (flemme de retourner sous Sylvia, mais voilà )

bon jeu dans le coin la belle. I love you

congratulations !
Oh yeah, ça y est, te voilà validé ! Maintenant que t'as ta couleur et ton groupe, les choses sérieuses peuvent enfin commencer.

Pour commencer, on te suggère fortement d'aller jeter un oeil au registre des avatars, pour être bien sûr qu'on n'aurait pas oublié de le recenser en même temps que de te valider. Après ça, n'hésite pas à visiter toutes les rubriques ci-dessous, histoire de te familiariser avec le forum, et d'intégrer ton personnage au jeu. Et enfin, si tu as besoin de quoi que ce soit, n'oublie surtout pas que Riley et Eli te sont entièrement dévouées (ou presque), et que leurs boîtes MP sont grandes ouvertes ! I love you

Sur ce, on te souhaite un excellent jeu sur RAISE HELL.
(c) blue walrus

_________________

I thought I saw the devil This morning. Looking in the mirror, drop of rum on my tongue With the warning To help me see myself clearer. I never meant to start a fire, I never meant to make you bleed. I'll be a better man today.

keur keur :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
vampire ○ kill of the night
messages : 181
double-compte(s) : -
crédits : (c)
MessageSujet: Re: Simone De Veyrac - French Cold Kiss   Dim 27 Aoû - 14:05

Merci merci ! J'ai hâte de commencer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
demon ○ breaking bad
messages : 638
double-compte(s) : -
crédits : Lux Renerna
MessageSujet: Re: Simone De Veyrac - French Cold Kiss   Lun 28 Aoû - 6:43

Ma Noliwa quelle rapidité
Mais je voulais quand même passer te souhaiter la bienvenue dans les règles de l'art et te dire que ta plume est toujours aussi sublime et que jadore ce que tu fais de Simone, je suis certaine qu'elle est entre d'excellentes mains avec toi
Je me réjouis de te voir RP avec ta belle vampire et au plaisir de se faire un petit sujet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
newbie ○ take me to church
messages : 949
double-compte(s) : x
crédits : moi (ava) et ziggy stardust (sign)
MessageSujet: Re: Simone De Veyrac - French Cold Kiss   Lun 28 Aoû - 7:41

bon j'suis encore et toujours à la bourre, mais BIENVENUE SUR RH belle simone ta fiche est magnifique ! trop hâte de voir tes rps avec sassmo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Simone De Veyrac - French Cold Kiss   Lun 28 Aoû - 11:39

En retard également, mais bienvenue à toi :D
Revenir en haut Aller en bas
avatar
vampire ○ kill of the night
messages : 181
double-compte(s) : -
crédits : (c)
MessageSujet: Re: Simone De Veyrac - French Cold Kiss   Lun 28 Aoû - 11:43

Merci merciiii !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Simone De Veyrac - French Cold Kiss   

Revenir en haut Aller en bas
 

Simone De Veyrac - French Cold Kiss

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: GESTION :: death will have your eyes :: fiches validées-