AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 
n'oubliez pas que les humains, les polymorphes et les fantômes ont besoin d'amour, eux aussi
nous sommes présentement en mars 2017. le printemps arrive, ne perdez pas espoir
veuillez noter que les télékinésistes et les troisième oeil sont pour le moment fermés, veuillez privilégier d'autres dons

Partagez | .
 

 – dance in the graveyards. (jim)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
paranormal ○ walk the line
— administratrice —
○ messages : 457
○ double-compte(s) : tadhgán, eli, major, claire, sylvia, ichabod, bartimeus.
○ crédits : avatar (c) kinjiki. – signature (c) the strumbellas, tumblr.
MessageSujet: – dance in the graveyards. (jim)   Mer 22 Juin - 20:55


JIM HAWKE O'CALLAGHAN
oh that girl, she taught me to pray, i saw heaven every day
○ âge › trente-trois ans, officiellement — pour à peine dix d'âge mental, la plupart du temps. ○ date et lieu de naissance › le vingt-huit août mille neuf cent quatre vingt trois, à pensacola, en floride (usa). il est néanmoins d'ascendance irlandaise, bien que n'ayant jamais eu la chance de visiter la terre de ses ancêtres. un jour, qui sait, peut-être. ○ profession › il a durant de nombreuses années été acrobate et cracheur de feu dans un cirque qui parcourait le mexique, mais a quitté la troupe il y a trois ans déjà. il a continué d'errer sur les routes après ça, enfilant toutes les casquettes nécessaires à avoir légalement de quoi manger le lendemain. depuis qu'il s'est installé à blackwater falls, il a déniché un boulot de mécanicien dans un petit garage ; c'est pas la plus grande de ses passions, mais ça lui fait passer le temps et ça permet permet de payer son loyer. ceci étant, au quotidien, il est plutôt bandit de grand chemin ; l'arnaqueur  de première classe, les mains prêtes à s'emparer des biens, et sans jamais se séparer de son sourire en coin. tous les boulots par lesquels il est un jour passé lui ont servi, et ont contribué à le rendre polyvalent et passe-partout. car ce qu'il fait le mieux, c'est voler. manipuler, bercer, berner. faire tourner le monde à son avantage, et toujours se tirer de toutes les complications dans lesquelles son goût pour le risque le fait sans arrêt tomber. oui : c'qu'il fait le mieux, c'est décidément filer au nez et à la barbe du monde entier. ○ situation amoureuse › veuf, même si il préfère se dire célibataire. il s'en laisse parfois la bague au doigt, ou la passe à la main droite pour qu'il n'y aucun malentendu. ceux qui savent se demandent comment il fait pour encaisser. les autres ne se douteraient jamais de la perte qu'il a essuyée, tant les sourires charmeurs sont familiers à ses traits. ○ orientation sexuelle › hétérosexuel jusqu'au bout des ongles — il en est quasiment persuadé, même s'il part du principe qu'il ne faut jamais dire « jamais », et que dans la vie, tout peut arriver. autrefois, pour plaisanter, il lui arriver de se dire « mica-sexuel » ; mais maintenant qu'elle n'est plus là, il n'est plus sûr que la plaisanterie soit toujours d'aussi bon goût. ○ situation financière › moyenne. il n'a jamais eu pour habitude de rouler sur l'or ; et d'ailleurs, il s'en fiche. il ne gagne pas trop mal sa vie, mais il ne consomme de toute manière que peu, et ramasse sa bouffe et ses affaires un peu partout où il peut. l'argent a une drôle de valeur pour lui, et s'il peut donner parfois l'impression qu'il fait tout pour se remplir les poches, il n'accorde en réalité qu'une importance très moyenne aux biens pécuniaires. ○ don et niveau › troisième oeil de niveau 4, il n'a jamais dit à personne qu'il possédait une telle faculté. pas même à sa défunte femme. personne. ○ groupe › pistols at dawn. ○ avatar › luke arnold. ○ crédit › tumblr.
malin, adaptable, calculateur, désinvolte, impulsif, ambitieux, lucide, insolent, indépendant. celui qui paraissait se foutre de tout, dissimulant sa vraie nature sous ses sourires, son arrogance, son apparente insouciance et son égoïsme. le manipulateur, prévoyant, réfléchi, habile, subtil, vindicatif, déterminé, réactif et inventif, analysant tout ce qui lui passait sous l'oeil et la pensée. dissimulant avec habileté sa maturité, son efficacité, sa responsabilité, sa souffrance et sa loyauté.

(heaven knows) ❖ jim est né de l'aventure d'une humaine et d'un démon. sa mère ne lui a pour autant jamais tourné le dos, et a tenté de l'élever comme s'il n'était pas le fruit d'une union fortement controversée. elle en a traversé, des années difficiles ; et quand il a disparu, elle avait déjà commencé à refaire sa vie pour ne pas sombrer, entraînée vers le fond par ce garnement qui lui faisait plus de cheveux blancs qu'autre chose. quand il avait quatorze ans, après s'être mis dans un énième sac d'ennuis, il s'est caché sur un bateau pour échapper à des poursuivants. malheureusement pour lui et pour sa compagne de fuite, l'embarcation a pris la mer en direction du mexique alors qu'ils y étaient toujours dissimulés. lorsqu'ils sont sortis de leur cachette, les marins ont refusé de les ramener en floride, et ils ont débarqué sur la côte mexicaine sans jamais réussir à retourner vers les usa. mica et lui ont trainé pendant deux ans, misant sur les talents de filou de jim et sur tout ce qu'ils pouvaient bien trouver pour survivre. finalement, ils se sont retrouvés sur le chemin d'un cirque, auquel ils se sont intégrés sans difficultés. ils se sont mis ensemble après plusieurs longues années de disputes, de malentendus et de jalousie, lorsque jim avait vingt ans. ils se sont mariés peu de temps après. lorsqu'il avait vingt-cinq ans, mica est tombée enceinte. mais quelques jours avant d'accoucher, un banal accident les a tués, elle et le bébé. désespéré, refusant de la perdre, jim a conclu un pacte avec un démon pour les sauver toutes les deux, et effacer les souvenirs de mica sur l'accident afin qu'elle ne se doute jamais de rien. à compter de ce jour, il ne lui restait plus que cinq ans à vivre. catrina, leur fille, est née le lendemain. passé maître dans l'art de ne rien paraître depuis longtemps déjà, il a vécu ses cinq années comme si de rien n'était, aimant sa femme et sa fille comme personne, et ne désirant changer de vie pour rien au monde. il a néanmoins vu que d'avoir sauvé mica encore enceinte de catrina a créé entre les deux un lien bien plus fort que ce qu'il n'aurait pu imaginer. quelques semaines avant les cinq ans de catrina, la petite a fait une chute fatale en voulant jouer à l'acrobate. mica l'a sauvée en concluant un pacte, à son tour ; ce démon-là n'a néanmoins pas offert d'années en échange de la vie de l'enfant, et jim n'a pu que ramasser le corps sans vie de la seule personne pour qui il aurait donné la sienne à l'infini. lorsque la veille des cinq ans de catrina est arrivée et que le démon est venu réclamer son dû, il est tombé sur l'enfant. refusant que du mal soit fait à son père et souhaitant revoir sa mère, la petite a accepté de venir avec lui en échange de l'immunité de son géniteur jim. la boucle était bouclée, et malgré toutes les tentatives de renégocier pour récupérer catrina, rien n'y a fait : quel démon aurait échangé une âme pure contre une damnée par tous les malheurs qu'elle a provoqués ? après ça, il a quitté le cirque. il est resté quelque temps sur la route, errant sans but, mettant le plus de distance entre lui et tous les gens qui auraient pu imaginer qu'un quelconque malheur avait marqué au fer rouge son coeur. au bout de quelque temps, il a commencé à mettre à profit toutes les recherches qu'il avait faites pour tenter de ramener mica et catrina : presque instinctivement, il s'est mis à chasser, restant sur les routes jusqu'à il y quelques mois. il a sillonné l'amérique du nord, pendant les trois dernières années, et a finalement atterri à blackwater falls après une chasse mouvementée. la population surnaturelle des parages l'a intrigué, et il a décidé de rester pour quelques mois, histoire de savoir ce qui se tramait ici — et comprenant bien que s'il y avait un endroit où des réponses à ses questions pourraient se trouver, c'était bien ici.

(renegade) ❖ jim, on ne penserait jamais qu'il ait pu autant souffrir : toujours un sourire aux lèvres, toujours une remarque déplacée sur le bout de la langue, il apparaît comme un adolescent tout simplement détestable, coincé dans un corps d'adulte. il ramasse d'ailleurs des coups plus souvent qu'à son tour, nullement aidé par sa tendance à sauter à pieds joints dans tous les sacs d'embrouilles passant à sa portée. pourtant, derrière son insolence et son arrogance, il dissimule avec une extrême habileté sa véritable personnalité, bien moins insouciante que l'on peut l'imaginer. peu de gens sont capables de faire tomber la carapace, et même ceux qui savent se voient offrir sa désinvolture naturelle en réponse aux situations quotidiennes. pourtant, il a toujours une longueur d'avance. il a l'air d'improviser — et bien souvent, c'est ce qu'il fait —, mais il a déjà tout analysé quand il commence à agir. lire les esprits humains, ç'a toujours été une seconde nature, et il est particulièrement habile pour soutirer aux gens ce qu'il veut. généralement, on s'en rend compte, ce qui n'en fait pas quelqu'un de très apprécié, mais eh, qui s'en soucie ? pour parvenir à ses fins, tous les moyens sont bons. véritable renard, il est aussi doué pour se mettre dans des imbroglios que pour s'en sortir. de la folie ou du pur génie ? là est la question permanente. à cela, son qi de 141 et sa faculté incroyable à résoudre des problèmes répondront que bien souvent, la vie n'est qu'un subtil mélange des deux. indépendant et lucide, il a compris comment le monde fonctionne depuis bien longtemps déjà. il a toujours l'air d'un parfait crétin, mais chacune de ses cartes est posée sur la table au bon moment, et il a l'art de faire pousser des cheveux blancs à ses adversaires, quels qu'ils soient. jim, il voit les fantômes depuis qu'il a six ans. et à dire vrai, si c'était plutôt fugace et loin d'être une constante durant les premières années de sa vie, ça s'est considérablement amplifié à son adolescence. il n'a jamais voulu s'approcher d'eux avant longtemps, mais il a toujours su que ce n'était pas spécialement normal et n'en a jamais parlé à personne. il a vécu avec ce fardeau, sans ciller, sans rien laisser paraître. quelques personnes ayant croisé son chemin durant ces dernières années, alors qu'il chassait, s'en doutent, mais personne ne sait vraiment. aujourd'hui, il maîtrise très bien cette faculté, et il ne fait plus de bond depuis longtemps en tombant nez à nez avec un spectre. il lui arrive même de leur faire des commentaires, juste en passant — incapable de la boucler, incapable de s'arrêter. ça a néanmoins forgé sa tolérance à l'égard du surnaturel, et il est loin d'être un chasseur extrémiste et haineux. il n'est pas croyant. pourtant, il conserve en permanence autour de son cou un petit crucifix d'argent, qui avait appartenu à sa femme. elle allait à l'église, elle priait ; et chaque semaine, il va s'asseoir sur un banc d'un de ces espaces sacrés, pour s'autoriser à laisser le chagrin lui retomber sur les épaules. s'autoriser à souffrir, s'autoriser à penser à elle, à sa fille, et à la vie qui leur a été arrachée. il est tatoué, en l'honneur des deux femmes de sa vie. la catrina, personnage populaire de la culture mexicaine et figure emblématique de la fête des morts — dont est d'ailleurs tiré le nom de sa fille —, est gravée sur son épaule gauche. le tatouage (photo) lui rappelle sa vie passée et, plus subtilement, sans que quiconque le sache, renvoie également à sa capacité à voir les morts. son premier tatouage, il l'a cependant fait à l'adolescence : il s'agit du symbole anti-possession, qu'il arbore à l'intérieur de l'avant-bras droit, près de la pliure du coude. son alliance est bien souvent portée à l'une de ses mains. et si ce n'est pas le cas, il la garde passée à une chaîne, suspendue à son cou à côté de son crucifix. pas question de s'en séparer, et pas question d'oublier. mica, ç'a durant trop longtemps été toute sa vie, et ce n'est pas de l'avoir enterrée qui y changera quoi que ce soit : mica restera toujours mica, et l'amour et l'affection qu'il a pour elle sont aussi éternels qu'inconditionnels. que ce soit sur lui ou à portée de main, il garde toujours une photo de sa femme et de sa fille, pliée et abîmée par le temps. le souvenir d'une vie passée qu'il se refuse à oublier ; un petit objet si simple et si précieux, qui lui donne autant de sourires tristes qu'heureux. manipulateur et calculateur, il sait obtenir ce qu'il veut, et n'est surtout pas à sous-estimer. il réfléchit, il analyse, il comprend et il déforme pour tourner à son avantage. si on lui résiste, il sait proférer les mots qu'il faut, et toujours faire revirer les choses en sa faveur. s'il aura toujours l'air de préférer la fuite à l'affrontement du danger, il n'en reste pas moins un combattant à ne pas sous-estimer. sa coordination oeil-main est assez impressionnante, et il ne faut surtout pas oublier que des couteaux, durant ses années de cirque, il en a lancé plus souvent que la plupart des gens ne le feront dans leur vie. jim, il parle trop. il ne peut pas s'en empêcher, c'est comme ça : même quand il devrait la fermer, il l'ouvre. sa langue trop déliée, c'est son principal atout et son plus grand handicap. c'est ce qui le fout dans la merde, et ce qui l'en tire. on lui casse le nez plus souvent qu'à son tour, et il n'est pas vraiment homme à riposter — en fait, il se sait parfois le mériter. tester les limites de tout et de tout le monde, c'est un jeu auquel il s'exerce inconsciemment, et à longueur de temps. pour autant, son instinct de survie est suffisamment développé pour qu'il sache s'arrêter — in extremis — lorsque cela pourrait lui coûter la vie. la plupart du temps, du moins. il joue de plusieurs instruments à cordes et possède entre autres un banjo, qu'il traîne depuis de longues années. il a récemment acquis une mandoline et une guitare à douze cordes. il chante très peu, mais plutôt juste ; par contre, quand il a un peu de temps à tuer, il gratte sans discontinuer, jusqu'à ce qu'on l'interrompe ou qu'il ne tombe de fatigue. il aime lire. il n'a pas une grande collection d'ouvrages, et préfère emprunter à la bibliothèque ou récupérer les vieux livres qu'on oublie sur un banc après une balade dans le parc. c'est quelque chose qu'il n'a jamais voulu perdre : malgré le quotidien compliqué qu'il a mené, il s'est efforcé de ne jamais arrêter de lire. les quelques livres qui lui appartiennent sont d'ailleurs ceux qu'il a récupérés durant les premières années au mexique. usés, lus et relus, il les connaît par coeur ; les a narrés à sa femme, racontés à sa fille — même si elle était trop jeune pour les comprendre. faire la lecture est d'ailleurs une activité qu'il adore et à laquelle il s'adonne à coeur joie, si on lui en laisse l'occasion. il a toujours eu le chic pour raconter les histoires, un livre en main ou non. excellent conteur, il sait enjoliver les choses et les rendre captivantes. ça l'aide d'ailleurs dans sa vie de tous les jours : être un bon rhéteur, c'est la clé de survie de bien des situations. faut bien que sa tendance à toujours parler lui serve à quelque chose. il fume régulièrement, et roule ses propres cigarettes. il est capable de se retenir, et n'est pas un grand accro à la nicotine. par contre, il déteste les cigares. ce n'est pas non plus un fan de la marijuana — ça embrouille trop ses pensées et ses capacités de survie pour qu'il aime vraiment ça. en le voyant, on pourrait parfois le croire sorti tout droit d'un mini-van de hippies. il a le chic pour s'habiller comme on ne s'y attend pas, et n'a aucune peur du ridicule. les friperies, ça permet de trouver ce qu'on veut pour un bon prix ; c'est là-bas qu'il va, et il ne s'en cache absolument pas. l'habit ne fait pas le moine, comme dirait l'autre. pas plus que le sourire, d'ailleurs. il a toujours su se débrouiller avec les véhicules et la mécanique : c'est logique, c'est de la résolution de problèmes, et ça n'a pas l'imprévisibilité d'un être humain. il a souvent bossé dans des garages alors qu'il courait les routes, et ç'a donc été naturellement qu'il s'est présenté à l'embauche comme mécanicien, une fois sa décision de rester à blackwater falls prise. c'est un excellent voleur. il a passé ses années d'adolescence à voler à la tire pour survivre, et à faire les poches à tous ceux qu'il pouvait croiser. en grandissant, il a mis la barre de plus en plus haut. le détournement et la fraude sont autant de zones de confort pour lui que ne peuvent l'être les livres, la musique, le calcul ou la négociation. courir les routes lui manque. ç'a été sa vie durant si longtemps qu'il n'avait jamais imaginé se retrouver sédentaire un jour — et faut avouer que se retrouver coincé dans cette ville, ce n'est pas pour lui plaire. il a toujours aimé la vie de bohème, et c'est pour cela qu'être chasseur ne lui a jamais posé le moindre inconvénient : bien au contraire, c'était comme si toute sa vie s'y prêtait, et n'attendait plus qu'après ce but pour retrouver un peu de sens. jim, il a touché à beaucoup de choses. les petits boulots, ça le connaît, et il a appris à se démerder dans toutes les situations où on le mettait. efficace, l'esprit pragmatique et logique, il apprend sur le tas, et à une vitesse folle. en plus de ça, c'est un bosseur. il a toujours une paire de lunettes de soleil à portée de main, des premiers jours du printemps aux derniers jours de l'automne — même parfois en hiver. il les porte généralement sur le sommet de la tête, si ce n'est pas sur le nez, ou les accroche à ses vêtements. c'est un gourmand — et pourtant, dieu sait que niveau bouffe, il est compliqué. les légumes, c'est vraiment pas son truc ; les fruits, c'est mieux, mais c'est pas vraiment ça. s'il pourrait, il ne se nourrirait que de viande, de pâtes, de pommes de terre, de café et de lait. la facilité le pousse à consommer beaucoup de mal-bouffe, mais il est capable de surprendre s'il se pose derrière des fourneaux. pour ça, encore faut-il qu'il en ait la patience ; attraper le téléphone et commander une pizza, c'est tellement plus simple. surtout quand, par dieu sait quel miracle, on ne prend jamais un foutu gramme, quelles que soient les calories absorbées. il n'oublie jamais un visage. les noms, ça lui arrive très souvent — mais les traits, jamais. il n'est pas particulièrement rancunier, mais sa mémoire est à ne pas sous-estimer : qu'il ait ou pas votre nom, votre visage lui suffira amplement à vous retrouver. ce n'est pas quelqu'un de ponctuel, et il ne porte d'ailleurs jamais de montre. il est aussi souvent en avance qu'en retard, mais très rarement à l'heure. et s'il l'est, ça n'a rien à voir avec la ponctualité — s'il l'est, c'est que le hasard s'y sera mêlé.   il parle couramment espagnol, en raison des nombreuses années passées au mexique. il n'a cependant jamais oublié son anglais, et était souvent le petit traducteur officiel des touristes. il a également acquis quelques bases de français, depuis son arrivée au canada — la belle langue pour séduire. il possède un grand esprit de contradiction, et une forte défiance face à l'autorité. ceci couplé à son sourire, on a bien souvent tendance à interpréter ça comme de l'insolence et de l'arrogance. la vérité, c'est qu'il a toujours détesté qu'on lui dise quoi faire, et que marcher dans le sens qu'on lui conseille fait rarement son affaire. son premier réflexe partira toujours dans la direction opposée, que ce soit ou non une bonne idée.
(♀/♂) titre du lien › description du lien recherché, description du lien recherché, description du lien recherché.

(♀/♂) titre du lien › description du lien recherché, description du lien recherché, description du lien recherché.

(♀/♂) titre du lien › description du lien recherché, description du lien recherché, description du lien recherché.
(c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
— administratrice —
○ messages : 457
○ double-compte(s) : tadhgán, eli, major, claire, sylvia, ichabod, bartimeus.
○ crédits : avatar (c) kinjiki. – signature (c) the strumbellas, tumblr.
MessageSujet: Re: – dance in the graveyards. (jim)   Mer 22 Juin - 20:56

a girl like you
prénom nom.
décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne.
prénom nom.
décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne.
prénom nom.
décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne.
prénom nom.
décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne.
fiche (c) blue walrus.

_________________
I spent a lot of nights on the run And I think oh, like I'm lost and can't be found. And I don't want a never ending life, I just want to be alive while I'm here.
☀︎ ☀︎ ☀︎
keur keur :
 
absente du 17 juillet au 15 août.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
— administratrice —
○ messages : 457
○ double-compte(s) : tadhgán, eli, major, claire, sylvia, ichabod, bartimeus.
○ crédits : avatar (c) kinjiki. – signature (c) the strumbellas, tumblr.
MessageSujet: Re: – dance in the graveyards. (jim)   Mer 22 Juin - 20:58

blame it on the boys
prénom nom.
décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne.
prénom nom.
décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne.
prénom nom.
décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne.
prénom nom.
décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne. décris-moi ton lien avec cette personne.
fiche (c) blue walrus.

_________________
I spent a lot of nights on the run And I think oh, like I'm lost and can't be found. And I don't want a never ending life, I just want to be alive while I'm here.
☀︎ ☀︎ ☀︎
keur keur :
 
absente du 17 juillet au 15 août.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
demon ○ breaking bad
○ messages : 933
○ double-compte(s) : Elie
○ crédits : DASVITANIA (<3 sweetie OwO)
MessageSujet: Re: – dance in the graveyards. (jim)   Dim 17 Juil - 12:18

Pose mes petites fesses. Bien le bonjour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
○ messages : 127
○ double-compte(s) : Aveline la clairvoyante, Simon le prêtre, Basile l'humain & Bélial le démon
○ crédits : neon demon (ava) | northern lights (signa)
MessageSujet: Re: – dance in the graveyards. (jim)   Jeu 28 Juil - 10:06

Grand frère de coeeeeeeuuuuur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
○ messages : 436
○ double-compte(s) : Raven Silverwood - la folle qui voit les morts.
○ crédits : sign - Blue Walus (Gif(moi)+vava: rhumanesque )
MessageSujet: Re: – dance in the graveyards. (jim)   Mar 9 Aoû - 11:35

Je crois que toi et moi, on peut s'entendre Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: – dance in the graveyards. (jim)   Mer 24 Aoû - 8:08

Salut Princesse

J'ai écrit la base du lien entre nos deux zouaves, le voici !

Citation :
Cet espèce d’avorton qu’il a connu alors qu’il n’était qu’une miniature en train de faire les poches, cette princesse, c’est Jim. Un fouille merde, une tête à claque, un petit con selon son cœur sur qui il a veillé un moment et qui sait d’ailleurs très bien ce qu’il est. Le gamin n’a jamais été impressionné et ça a toujours beaucoup fait Lowell. Il s’est d’ailleurs souvent demandé s’il avait un instinct de conservation quelconque vu la façon dont il attirait à lui les emmerdes quand il ne les cherchait pas. Lowell lui doit aussi d’être enfin entré dans le siècle présent. Le vampire ne pouvait pas franchement se vanter d’être doué avec la technologie. Depuis, il s’est débrouillé seul et il lui arrive de se demander ce qu’est devenu sa princesse puisqu’il a dû mettre les voiles à cause d’une bande de chasseurs trop collants.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
paranormal ○ walk the line
— administratrice —
○ messages : 457
○ double-compte(s) : tadhgán, eli, major, claire, sylvia, ichabod, bartimeus.
○ crédits : avatar (c) kinjiki. – signature (c) the strumbellas, tumblr.
MessageSujet: Re: – dance in the graveyards. (jim)   Mer 7 Sep - 10:46

désolée du temps de retard les gens, j'ai un sérieux problème avec ma gestion des liens.

asmodée, bonjour vous. une envie, un besoin ? je pense que jim peut pas mal fréquenter les petits endroits qu'Asmo tient, c'est bien son genre. à voir si ça va plus loin, si tu connais le papa de ce cher Jim, ou je ne sais point. désolée, je suis pas très productive.

gene puppy, :amour: :amour: :amour: je te réserve une place dans mes RPs, pour un de ces quatre I love you

hunter, je crois aussi. jim est pas très véhément comme chasseur (et surtout pas avec les fantômes, vu qu'il les voit depuis tout petit, il ne va pas aller s'en débarrasser violemment à moins qu'il n'y ait vraiment aucune manière de les raisonner ou de les faire reposer en paix. ça risque de lui avoir attiré du trouble avec certains chasseurs mais bon. est-ce que t'aurais une envie ou un besoin en particulier, pour hunter ? I love you

lowell, tu le sais, c'est parfait. on s'retrouve en rp.

_________________
I spent a lot of nights on the run And I think oh, like I'm lost and can't be found. And I don't want a never ending life, I just want to be alive while I'm here.
☀︎ ☀︎ ☀︎
keur keur :
 
absente du 17 juillet au 15 août.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: – dance in the graveyards. (jim)   

Revenir en haut Aller en bas
 

– dance in the graveyards. (jim)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: GESTION :: the wicked ones :: liens-