AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 
n'oubliez pas que les humains, les fantômes et les polymorphes ont besoin d'amour, eux aussi.
nous sommes présentement en avril 2017. le soleil pointe enfin le bout de son nez
en raison d'un déséquilibre dans la répartition des créatures, les démons ne sont plus autorisés, tout comme les vampires de plus de 100 ans.

Partagez | .
 

 ghost over it (lawrence)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
hunter ○ ultraviolence
○ messages : 25
○ double-compte(s) : aucun
○ crédits : (c) sophia
MessageSujet: ghost over it (lawrence)   Ven 8 Sep - 8:44

Des rumeurs étranges qui circulaient au sein du lycée et sur les réseaux sociaux, des langues qui se déliaient à propos d’un endroit apparemment hanté, des jeunes qui aimaient à se lancer dans des défis stupides pour le moindre frisson, il n’en fallait guère plus pour que Maxwell tende l’oreille et s’intéresse à cette histoire de vieil entrepôt abandonné, habité par on ne savait quoi. On parlait d’objets qui tombaient sans raison, par des fenêtres qui s’ouvraient toutes seules, des grincements étranges. Les jeunes avaient certes tendance à enjoliver leurs histoires pour paraître plus courageux qu’ils ne l’étaient en réalité, toutefois, en cet après-midi où le professeur de physique n’avait pas cours, il s’était décidé à aller vérifier ces dires. Le Harker se gara non loin du lieu, espèce de vieux bâtiment que les années avaient desservi et qui se retrouvait à présent à l’état de vaste hall abandonné, comme figé dans les méandres du temps, image abimée d’une époque d’activité révolue.

Dans la caisse derrière les sièges du véhicule, Maxwell s’empara d’un chargeur de balles en fer, arma son semi-automatique et le rangea dans la poche intérieure de son blouson. Même en plein jour, même si les signes semblaient se dérouler de nuit quand les curieux en mal d’adrénaline venaient squatter l’endroit, on ne savait jamais sur quoi on pouvait tomber. En sortant de la voiture, le chasseur fut saisi par le froid au résidu hivernal qui régnait encore sur la région, et tout en marchant, il remonta son col pour se protéger le cou. L’entrepôt était entouré d’une vieille clôture métallique, comme si cela pouvait décourager qui que ce soit de trop curieux et rapidement, Maxwell trouva un pan de grillage entaillé, coupé à la pince. Il se glissa entre les mailles béantes et considéra en silence le bâtiment qui se dressa face à lui. Outre le fait qu’il ne soit plus tout jeune, l’endroit avait l’air parfaitement normal à première vue. Ou du moins, normal dans le sens où dans les archives, il n’avait pas trouvé d’événement recensé qui pouvait ressembler à des accidents ou des meurtres, ou quoi que ce soit qui pouvait justifier la présence d’une créature de l’entre-deux. Alors quoi ? Etait-ce devenu le repère d’autre chose de plus tangible ?

Bien déterminé à en avoir le cœur net, voilà que le chasseur venait d’entrer dans le bâtiment à pas de loups. Les lueurs diaphanes qui perçaient à travers les vieux carreaux poussiéreux éclairaient l’endroit d’une faible lumière, qui donnait au lieu une atmosphère à la fois mélancolique et onirique. Çà et là, entre les piliers métalliques qui soutenaient la vaste structure, l’on pouvait encore trouver des palettes de bois aux lattes cassées, empilées, ou soutenant des vieilleries oubliées, vétustes, n’attirant même pas les pillards. Vers le fond, à l’abri entre quelques plateformes délibérément entassées là, on eut dit l’aménagement à peine confortable d’un squat, désert pour l’instant. Maxwell observa un instant la disposition de cette aire de jeu miteuse, constata dans un baril rouillé, les cendres d’un feu probablement ravivé pendant les soirées. Quelques bouteilles vides trainaient au sol, il ne manquait plus que les éclats de voix des jeunes qui se retrouvaient là pour en saisir l’ambiance.

Accroupi là, et donc incapable de distinguer l’entrée de l’entrepôt cachée par l’empilement des palettes, le jeune professeur s’empara de son EMF, en quête de la moindre perturbation dans le champ magnétique. Cependant, un bruit provenant de plus loin, probablement vers l’entrée du bâtiment, l’empêcha de se relever. Alerté et intrigué, Maxwell s’immobilisa, les oreilles aux aguets. Se pouvait-il que ce soit un autre jeune curieux ? Le premier d’une bande s’étant donné rendez-vous ici ? Il aurait sans doutes été plus bruyant… Il lui sembla entendre comme des bruits de pas, calmes et prudents, rien à voir avec le type de public qui fréquentait habituellement l’entrepôt, songea le Harker. Et… un bref écho ? Un éclat de voix qu’il n’avait pas bien distingué.

Alors quoi ? Une manifestation surnaturelle ? Une créature qui rôdait là, ou qui l’avait senti ? Il rangea son appareil et sortit son arme, désengageant la sécurité, se glissant le long des palettes jusqu’à avoir une vue plus dégagée sur l’ensemble du lieu. Entre les piliers d’acier, il crut apercevoir une silhouette qui se déplaçait. Il fronça les sourcils, se releva lentement pour se coller à l’un de ces poteaux, sentant que les bruits de pas s’approchaient de sa position. A avoir été élevé et entrainé chez les Harker, c’était presque s’il n’allait pas finir complètement paranoïaque. C’était encore pire si l’on ne distinguait pas nettement à quoi on avait affaire… La chose approchait de plus en plus, et soudainement, Maxwell sortit de sa cachette, son arme pointée droit devant lui, sa main ne tremblant pas. Face à un visage qui lui était relativement familier, raccordé à ses visites relativement régulières en librairie. Les traits durs du chasseur fondirent en une expression dubitative. Non, son libraire ne pouvait tout de même pas être… « Mais qu’est-ce que… ? » Qu’est-ce que vous foutez ici, demandait clairement le regard du jeune prof, à défaut de sa voix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
○ messages : 672
○ double-compte(s) : Elijah Pembroke
○ crédits : © Miss Pie (signa/profil/ avatar)
MessageSujet: Re: ghost over it (lawrence)   Sam 9 Sep - 9:22

Any landscape is a condition of the spirit. (@Brainyquote // Henri F. Almiel)
Ghost over it !
☆Maxwell & Lawrence ☆
   

   Depuis les derniers événements qui étaient survenus dans la ville j'avais décidé de me changer un peu les idées et de m'éloigner du centre ville. Au cas où une nouvelle horde de fous furieux descendraient d'un coin de la rue pour venir me dévorer la cervelle.. De plus les dégâts causés dans ma librairies étaient assez conséquents et je ne pouvais me permettre de l'ouvrir ainsi. Ca allait me prendre un peu de temps mais je ferais en sorte de tout bien ranger et nettoyer pour que ce désastre ne soit plus qu'un mauvais souvenir. En attendant, après mes jours consécutifs d'isolation dans mon petit appartement je m'étais décidé à mettre le nez dehors. Après tout un petit bol d'air frais ne pouvait que me faire du bien. Et je savais exactement où me rendre, j'avais quelqu'un à revoir là bas.

Une fois arrivé sur place je fis le tour de la propriété avec une certaine méfiance. Ce grand bâtiment délabré était bien souvent le lieu de rassemblement de groupes de jeunes plus ou moins sympathiques qui prenaient ce lieu du passé pour leur squat. Je n'étais pas d'humeur à me prendre la tête avec des adolescents qui perturbent le lieu de vie de quelques esprits errants. Je n'étais d'ailleurs pas très favorable à cette idée là, la plupart d'entre eux pensent que c'est un jeu que de les enquiquiner mais ils ne savent pas ce qu'ils font et ont strictement aucune idée des désastres qu'ils peuvent causer. Enerver un esprit est de loin l'une des idées les plus stupides que je connaisse. Certains d'entre eux restent bons mais si le malheur leur tombe sur le coin du nez un esprit malin peut toujours se joindre à la petite fête et là c'est de suite moins drôle.

Le froid extérieur était foudroyant, même à cette époque de l'année il ne fallait pas être frileux. Les beaux jours me manquent terriblement, vivement que cela s'arrange un peu histoire que j'arrête de me traîner avec mon manteau et ma grande écharpe. Après avoir poussé le petit portillon qui se trouvait à l'arrière du bâtiment j'entrais prudemment dans l'arrière cours, à l'affût du moindre bruit. Je savais "qui" je cherchais et où "la" trouver ce n'était pas vraiment le soucis. Après avoir inspecté rapidement les environs du regard j'avançais doucement sans grande peur. "Scarlett .. tu es là ?" demandais-je d'une voix douce et légère. Une vague froide mais douce parcouru tout mon corps. Comme une caresse de quelqu'un que l'on connaît. Une voix légère vint jusqu'à mes oreilles, me tirant un doux sourire au passage. Cela faisait longtemps que je n'étais pas venue lui rendre visite et visiblement elle était ravie de me voir. Cependant je ressentis une sorte de peur ou de trouble chez elle.

"Qu'est-ce-qu'il s'est passé ici ? .... Tu sembles perturbée" dis-je en avançant doucement n'ayant même pas prêté attention aux bruits de pas qui venaient dans ma direction.  - Il arrive .... il arrive - Voici les seuls mots que la jeune femme me faisait parvenir. Je ne comprenais pas du tout qui était ce "il" en question mais cela semblait la tracasser au plus haut point. Alors que je voulais en apprendre d'avantage sur cet inconnu à l'équation mon regard tomba sur un visage familier.

- Mais qu'est ce qu'il fou là ? ...- J'avais immédiatement reconnu mon client qui me passe souvent des commandes de livres de physiques incompréhensibles pour moi. Son regard en disait aussi long sur son interrogation quant à ma présence ici. Je vais pas lui dire que je suis venu parler à des fantômes tout de même .. si ? "Oh oh doucement l'arme ... pas de bêtise" dis-je en levant les mains lentement pour lui signaler que je comptais rester sage. "Je me promène .. comme vous j'imagine" - Mensonge ... aucun de nous deux ne se trouve dans cet endroit perdu à notre âge pour juste prendre l'air.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

ghost over it (lawrence)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Cherche] SNES Ghost
» [Récit, Starcraft] Histoires d'une Ghost
» Laser Ghost (SEGA System18)
» Ghost stories
» Ce que vous attendez de Ghost Trick

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: BLACKWATER FALLS :: residential area :: zone industrielle-