AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 
n'oubliez pas que les humains, les fantômes et les polymorphes ont besoin d'amour, eux aussi.
nous sommes présentement en mai 2017. le printemps est doux et ensoleillé

Partagez | .
 

 Fear the wall [Hunter]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
werewolf ○ bad moon rising
○ messages : 54
○ double-compte(s) : none
○ crédits : (c) blue walrus
MessageSujet: Fear the wall [Hunter]   Sam 23 Sep - 19:26

La musique sonne comme si elle était enfermée dans une boite en plastique et Vic reste comme ça plusieurs secondes immergées sous l’eau de son bain. La country chantante qui sortait du poste n’allait pas à son humeur, mais aucune chanson du monde pourrait décrire ce qu’elle ressent depuis si longtemps. L’air vient à manquer dans ses poumons et elle se demande si elle devrait se donner la peine de remonter à la surface. Peut-être que si elle n’insistait pas à vivre, elle n’aurait pas à faire face à cette horrible douleur qui la tient éveillé tard la nuit et la réveille au petit matin. L’image de sa fille. Lumen dans ses bras, lui offrant les meilleurs câlins du monde. Vicky mourrait d’envie de la revoir et d’être heureuse à nouveau. La vision d’eux trois, en famille, Jim, Lumen et Vic en train de rire. Un bon souvenir qui lui fit l’effet d’un coup de poignard quand elle sortit la tête de l’eau pour reprendre son souffle et réalisé que c’était à jamais terminé. Elle sort alors du bain et part s’habiller dans la pièce d’à côté qui lui sert de chambre, de cuisine et de salon. Vic vivait dans un minuscule studio et c’était une histoire d’adresse, tout au plus, la plupart du temps, elle passait sa vie à l’extérieur entre sa moto et son camion.

Elle était à l’entrée d’une immense maison en ruine. Inhabité depuis des mois, Vic avait fait son enquête. Plusieurs personnes avaient péri ici. Au fond de son camion, qui l’avait accompagné, à défaut de sa bécane, l’arme qu’elle venait juste d’acheter avec la ferme intention de s’en servir. Il lui fallait sa dose de violence, juste assez pour couvrir la douleur dans sa poitrine comme un acouphène dont on ne se débarrassera jamais. Elle charge la chevrotine de bille en fer et de sel, prête à exploser en mille morceaux, elles déchiquetteraient n’importe quel homme sans nécessairement le tuer. Mais ici, c’était pour éloigner d’éventuel fantômes. Elle devait les identifier et chercher leurs tombes. Lui rappelant ses premières missions. La première fois qu’elle s’était retrouver en danger avec ces choses, elle avait été grisée par l’adrénaline et surtout le silence qui régnait enfin dans son cœur. Bien qu’elle comprenne qu’un jour, cette impression disparaitra et l’écho de son deuil impossible demeurera. Un éclat d’émotion la traverse et elle se surprend à vouloir les bras de Jim autour d’elle, mais rage aussitôt d’y avoir penser. Elle charge le canon d’un geste sec, prête à se lancer dans l’antre du diable, comme on le lui avait présenté.

Quand elle passe le pas de la porte, l’air se fait tout de suite glaciale, même pas la peine d’attendre que la porte se referme. Elle entend bien un bruit de moteur approché au loin, mais elle l’ignore, certainement quelqu’un qui passerait son chemin. D’ailleurs, quand l’entrée se referme sur elle, elle fût étonnée du calme olympien qui regnait dans cette maison. Elle était délabrée et sujette aux fuites d’eau. Alors pourquoi, aucun bruit ne semblait transpercé le silence morbide des lieux. Le papier décrépit porte des traces de cadres et de meubles, certaines gisent encore là, en ruine après le passage de curieux. L’article sur internet qui faisait mention de la maison, rapportait l’horrible acte barbare d’un homme envers sa femme, l’accusant d’avoir trucidé cette dernière avec un tisonnier. Et Vic avait d’abord penser à un démon. Bien qu’elle ne sache presque rien d’eux et qu’elle ne s’y était encore jamais frotter, après enquête, elle soupçonnait une apparition d’esprit vengeur. Elle était même aller voir le pauvre type au parloir, s’étant fait passé pour une future acheteuse de la maison. Et cet homme avait été catégorique « Fuyez la maison ! Ne l’approchez pas ! Ou elle vous tuera comme elle a tué mon pauvre amour » avait-il dit avant de fondre en larme. Vic ressentait beaucoup de compassion pour lui, elle savait ce que c’était de perdre ce qui était le plus cher à vos yeux. Et si elle ne pouvait pas lui rendre la liberté, elle pourrait peut-être le venger.

Alors, Vic savait qu’elle devait chercher une femme. Dans l’historique, deux femmes étaient mortes dans cette maison avant celle du pauvre innocent injustement enfermé. Une vieille de 71 ans, dans les années 20, la maison venait à peine d’être construit et pour l’époque on trouvait qu’elle battait des records de longévité. Les archives rapportent qu’elle est morte de vieillesse mais que ses enfants se sont disputer l’héritage par la suite. Puis Christie, 34 ans, elle s’était donné la mort en se pendant dans sa chambre. C’était dans les années 70, et très peu d’archive avait pu renseigner correctement Vicky sur les raisons qui l’avait amené à un tel geste…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Fear the wall [Hunter]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quelle PSP choisir... pour Monster Hunter bien sûr!!
» xX Soul Hunter Xx
» Nouvelles images de Monster Hunter 3rd
» Monster Hunter Tri à la Japan Expo 2010.
» Monster Hunter sur mobile!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: BLACKWATER FALLS :: coldlake shore :: résidences-