AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 
n'oubliez pas que les humains, les fantômes et les polymorphes ont besoin d'amour, eux aussi.
nous sommes présentement en avril 2017. le soleil pointe enfin le bout de son nez
en raison d'un déséquilibre dans la répartition des créatures, les démons ne sont plus autorisés, tout comme les vampires de plus de 100 ans.

Partagez | .
 

  I Don't Wanna Be Friends ¤ Alrune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
paranormal ○ walk the line
○ messages : 228
○ double-compte(s) : Neil & Richard
○ crédits : (c) Mellister •■ / (c) Miss Pie
MessageSujet: I Don't Wanna Be Friends ¤ Alrune   Mar 10 Oct - 6:54

Comme bien souvent en début de semaine, je prenais le temps de courir un peu. Dépenser le trop-plein d’énergie que j’avais en moi me faisait du bien. J’avais vraiment l’impression par moment que cumuler tout ça me rendait chèvre alors courir devenait la meilleure chose que je pouvais faire. En plus il y avait un parc non loin de chez moi ce qui impliquait que je n’avais besoin de faire beaucoup de route pour trouver un endroit sympa ou me dépenser. Je croisais les personnes autour de moi, m’amuser bien souvent à leur imaginait des vies débiles bien souvent en rapport de près ou de loin avec la musique que j’avais dans les oreilles au moment où je courais. C’était une motivation comme une autre après tout, sans doute un peu étrange, mais j’avais l’habitude de me sentir différent. Ce n’était pas comme si toute ma vie avait remise en question récemment.

Ma respiration était des plus régulière, j’avais l’habitude de courir, j’avais l’habitude de faire du sport et pour le coup, c’était un passe-temps qui me plaisait, même si je devais bien admettre que je n’allais pas passer ma vie à ça. J’aspirais à plus que la vie que j’avais à l’heure actuelle, un jour peut-être je pourrais dire que j’étais fier de ce que j’avais, mais en tout cas, aujourd’hui, je me contentais de paraitre décomplexé et prêt à tout pour séduire. C’était assez bien pour pouvoir attirer des femmes et des hommes dans mon lit, savoir ce que l’on voulait était ce qui plaisait le plus de toute façon. Pas question de jouer les fleurs bleues et tout ça du moins pas avec la première inconnue venue. Je n’étais pas intéressé parce ce genre de relation.

Mon esprit était totalement loin alors que je regardais devant moi. Je n’entendais pas les bruits environnement à cause de Lady Gaga qui chantaient bien trop fort dans mes oreilles. C’était typiquement le genre de musique que je ne pouvais pas écouter quand Adri était dans les parages si je ne voulais pas me faire défoncer, mais quand j’étais tout seul dans mon coin à courir ou dans ma salle de sport je ne me faisais pas prier et je savais en profiter. Enfin tout ça pour dire que je me retrouvais à terre l’instant suivant.

J’étais tout simplement incapable de savoir ce qui s’était passé entre le moment où j’étais debout et celui où j’étais par terre. Le bras qu’Adri avait martyrisé quelques jours plus tôt me faisait un mal de chien alors que je me servais de mes mains pour amortir ma chute. En parlant de chien, je me retrouvais avec un canidé qui me léchait la joue. Je ne me rendais pas vraiment compte de ce qui était en train de se passer, mais une chose était certaine cette situation me semblait tout simplement bien ridicule. J’aurais presque pu rire si je n’avais pas été la victime de cette histoire.

- On se calme le chien, s’il te plait…

C’est à ce moment-là que je commençais à sentir un fil dans mes jambes et je remarquais alors la laisse du chien. Je ne savais pas trop s’il y avait une personne de l’autre côté pour l’instant, mais je me redressais tout de même pour me retrouver assis par terre les jambes totalement emmêlées. Je souriais bêtement à la belle blonde qui était propriétaire du chien en question. C’était tout simplement ridicule, mais je n’étais pas du genre à prendre cette histoire mal. Jusqu’à ce que je réalise que cette histoire m’avait sans doute totalement décoiffé…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
demon ○ breaking bad
○ messages : 362
○ double-compte(s) : Yelena Trochkova
○ crédits : Winter Soldier
MessageSujet: Re: I Don't Wanna Be Friends ¤ Alrune   Dim 15 Oct - 12:59


can't touch this
Aden & Alrune




Lorsque j’avais adopté Roverandom (volé aurait été un terme plus correct), je m’étais faite une priorité de son éducation. Peu importait s’il avait fallut des cours ou les meilleurs dresseurs spécialisés qu’il soit pour en arriver au résultat souhaité. Mais les Shiba Inu étaient des chiens fidèles et enthousiastes et chacun de ses apprentissages avait ressemblé à un jeu passionnant, tant et si bien que finalement, ma détermination s’était transformée en amusement et son éducation n’avait jamais vraiment cessé. Et aujourd’hui encore, par cette magnifique journée dans le parc, une nouvelle occasion se présentait à nous de parfaire encore la gamme de ses tours. 
Le coureur aux beaux yeux clairs avait déjà été repéré depuis un moment. Un corps de sportif, un visage taillé à la serpe et une attitude générale très attirante d’un homme ouvert aux propositions indécentes. En tant que démon de la luxure, il me semblait bien plus facile d’apprécier ce que dégageaient les personnes dont je croisais la route, mais peut être faisais-je seulement plus attention ou alors était-ce le résultat de mes années d’expériences dans le côtoiement d’être humains...
Avançant d'un pas plus rapide que celui d'un être humain en simple balade dominicale, Rover allait à la même allure à côté de moi, laisse détendue, la tête droite, bien je le savais attentif : il l'était toujours, même quand il éventrait joyeusement la moitié des coussins de mon appartement. Soudain en plein milieu d'un des chemins qui découpaient le gazon et des motifs géométriques particuliers, je m'immobilisai, et m'accroupis vers mon animal. Il y avait des chances pour que la manœuvre rate, mais il fallait bien tenter le coup... Jetant un coup d'oeil autour de moi, je vérifiai que personne ne trainait aux alentours ou qu'en tout cas, personne ne faisait attention à nous.

‹‹ Rover. ››

Vérifiant que j'avais l'attention de l'animal, je m'arrangeai pour attirer son regard vers l'homme en mouvement, le faisant suivre des yeux sur quelques mètres pour qu'il comprenne que c'était une chose animée qui nous intéressait, je ne voulais par me retrouver avec une branche d'arbre à mes pieds.

‹‹ Rover... ››

A nouveau, quand j'estimai qu'il avait compris ce que je lui montrais et pour lui indiquer qu'un ordre allait suivre. Doucement, je posai la laisse rigide au sol, ne lâchant pas mon chien du regard.

‹‹ Vas chercher ! ››

Le canidé détalla à grande vitesse, coupant l'herbe en son milieu, fonçant droit vers l'homme. Pendant un instant encore je l'observai, avant de me mettre à suivre mon animal à grands pas, arrivant sur le lieu du crime au moment même où le beau brun performant de se remettre sur pieds après le passage de l'ouragan Rover. Un air paniqué sur le visage, coinçant nerveusement une mèche de mes cheveux derrière mon oreille, je me baissai, agitée, pour récupérer la laisse de Rover, tout en lançant un regard inquiet à l'homme.

‹‹ Je suis vraiment désolée ! Vous n'avez rien ? ››


(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
○ messages : 228
○ double-compte(s) : Neil & Richard
○ crédits : (c) Mellister •■ / (c) Miss Pie
MessageSujet: Re: I Don't Wanna Be Friends ¤ Alrune   Dim 15 Oct - 18:56

Je regardais toujours le chien devant moi. Cette histoire n’était quand même pas banale. C’était bien la première fois qu’il m’arrivait un truc comme ça. Quand je regardais la femme à qui appartenait l’animal arrivait derrière, il ne me fallut pas longtemps pour me dire que j’avais eu beaucoup de chance. Peut-être même trop de chance ? Comment je pouvais avoir trop de chance ? Ce n’était pas un truc qui me parlait en tout cas. Je lui souriais l’air de rien. Oui, j’avais toujours le cul par terre et alors ? Ce n’était pas pour autant que je n’allais pas jouer le mec charmeur. Surtout qu’admettons que cette belle blonde était plutôt totalement mon genre. En même temps, mon genre était à peu près quiconque ayant du charme, un joli sourire ravageur et des yeux qui dégagent cet éclat. Je ne saurais pas vraiment le déterminé mieux que ça, peut-être la luxure, mais une chose était certaine, c’est qu’elle l’avait.

- Oui ça va. Il en faut plus pour m’arrêter. Plus de peur que de mal.

Finalement, j’avais fini par me libérer de cette histoire et j’étais donc rapidement de nouveau sur mes deux pieds. Je n’avais peut-être pas été blessé par cette chute impromptue, mais mon égo de son côté c’était un peu une autre histoire. Elle m’avait vous voyez, pour beaucoup de personnes c’était sans doute une marque de respect, mais pour moi, c’était plutôt une façon de faire la différence entre nous et je trouvais ça tellement dommage. Je me baissais pour récupérer mon téléphone resté au sol. Il ne me fallut pas longtemps pour le déverrouiller et vérifier qu’il n’avait rien. Ainsi rassuré, je pourrais donc me concentrer sur ce détail qui avait à présent toute mon attention. Je la regardais essayant par la même occasion de définir son âge. Sans doute assez proche du mien. Du moins, ce n’était pas un truc qui m’étonnerait. Je finis par ouvrir la bouche et dire avec un peu d’humour.

- Mais, vous sérieusement ? Je suis sûr qu'il y a mieux et puis je ne fais quand même pas si vieux que ça ? Si ? Aden.

Si elle me répondait que si, je serais sincèrement très triste. J’aimais croire que je faisais mon âge, ni plus ni moins. J’étais content d’avoir la trentaine, j’étais encore aussi libre qu’à vingt et j’avais déjà ma vie en main. Pour moi c’était parfait, je n’avais rien à redire sur la question. J’avais fait la tête du gars déçu un temps avant d’ajouter mon prénom et de tendre ma main dans sa direction, c’était important de se présenter et j’espérais qu’elle en ferait de même pour que cette discussion puisse avoir une suite. Je n’avais malheureusement pas de liquide sur moi, sinon j’aurais sans doute proposé de l’inviter boire un verre quelque part. Oui, je l’avais rencontré cinq secondes plus tôt, mais ce n’était clairement pas ce genre de chose qui me faisait peur bien au contraire. J’aimais tout particulièrement ce genre de challenge, je veux dire, rencontrer une femme de façon improbable, lui faire un sourire charmeur, l’invité à boire un coup puis l’inviter à me rejoindre dans ma chambre. C’était dans l’ordre classique des choses selon moi en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: I Don't Wanna Be Friends ¤ Alrune   

Revenir en haut Aller en bas
 

I Don't Wanna Be Friends ¤ Alrune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Promotional code and 3 month trial of Full-Friends?
» I know I can be what I wanna be
» Happy Nintendo Friends
» A Freaky Beast wanna say Hell'O . . .
» We are friends

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: BLACKWATER FALLS :: residential area :: parcs-