AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 
n'oubliez pas que les humains, les fantômes et les polymorphes ont besoin d'amour, eux aussi.
nous sommes présentement en mai 2017. le printemps est doux et ensoleillé

Partagez | .
 

  I Don't Wanna Be Friends ¤ Alrune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
paranormal ○ walk the line
○ messages : 1177
○ double-compte(s) : Neil
○ crédits : (c) Mellister •■ / (c) Miss Pie
MessageSujet: I Don't Wanna Be Friends ¤ Alrune   Mar 10 Oct - 6:54

Comme bien souvent en début de semaine, je prenais le temps de courir un peu. Dépenser le trop-plein d’énergie que j’avais en moi me faisait du bien. J’avais vraiment l’impression par moment que cumuler tout ça me rendait chèvre alors courir devenait la meilleure chose que je pouvais faire. En plus il y avait un parc non loin de chez moi ce qui impliquait que je n’avais besoin de faire beaucoup de route pour trouver un endroit sympa ou me dépenser. Je croisais les personnes autour de moi, m’amuser bien souvent à leur imaginait des vies débiles bien souvent en rapport de près ou de loin avec la musique que j’avais dans les oreilles au moment où je courais. C’était une motivation comme une autre après tout, sans doute un peu étrange, mais j’avais l’habitude de me sentir différent. Ce n’était pas comme si toute ma vie avait remise en question récemment.

Ma respiration était des plus régulière, j’avais l’habitude de courir, j’avais l’habitude de faire du sport et pour le coup, c’était un passe-temps qui me plaisait, même si je devais bien admettre que je n’allais pas passer ma vie à ça. J’aspirais à plus que la vie que j’avais à l’heure actuelle, un jour peut-être je pourrais dire que j’étais fier de ce que j’avais, mais en tout cas, aujourd’hui, je me contentais de paraitre décomplexé et prêt à tout pour séduire. C’était assez bien pour pouvoir attirer des femmes et des hommes dans mon lit, savoir ce que l’on voulait était ce qui plaisait le plus de toute façon. Pas question de jouer les fleurs bleues et tout ça du moins pas avec la première inconnue venue. Je n’étais pas intéressé parce ce genre de relation.

Mon esprit était totalement loin alors que je regardais devant moi. Je n’entendais pas les bruits environnement à cause de Lady Gaga qui chantaient bien trop fort dans mes oreilles. C’était typiquement le genre de musique que je ne pouvais pas écouter quand Adri était dans les parages si je ne voulais pas me faire défoncer, mais quand j’étais tout seul dans mon coin à courir ou dans ma salle de sport je ne me faisais pas prier et je savais en profiter. Enfin tout ça pour dire que je me retrouvais à terre l’instant suivant.

J’étais tout simplement incapable de savoir ce qui s’était passé entre le moment où j’étais debout et celui où j’étais par terre. Le bras qu’Adri avait martyrisé quelques jours plus tôt me faisait un mal de chien alors que je me servais de mes mains pour amortir ma chute. En parlant de chien, je me retrouvais avec un canidé qui me léchait la joue. Je ne me rendais pas vraiment compte de ce qui était en train de se passer, mais une chose était certaine cette situation me semblait tout simplement bien ridicule. J’aurais presque pu rire si je n’avais pas été la victime de cette histoire.

- On se calme le chien, s’il te plait…

C’est à ce moment-là que je commençais à sentir un fil dans mes jambes et je remarquais alors la laisse du chien. Je ne savais pas trop s’il y avait une personne de l’autre côté pour l’instant, mais je me redressais tout de même pour me retrouver assis par terre les jambes totalement emmêlées. Je souriais bêtement à la belle blonde qui était propriétaire du chien en question. C’était tout simplement ridicule, mais je n’étais pas du genre à prendre cette histoire mal. Jusqu’à ce que je réalise que cette histoire m’avait sans doute totalement décoiffé…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
demon ○ breaking bad
○ messages : 481
○ double-compte(s) : -
○ crédits : Winter Soldier
MessageSujet: Re: I Don't Wanna Be Friends ¤ Alrune   Dim 15 Oct - 12:59


can't touch this
Aden & Alrune




Lorsque j’avais adopté Roverandom (volé aurait été un terme plus correct), je m’étais faite une priorité de son éducation. Peu importait s’il avait fallut des cours ou les meilleurs dresseurs spécialisés qu’il soit pour en arriver au résultat souhaité. Mais les Shiba Inu étaient des chiens fidèles et enthousiastes et chacun de ses apprentissages avait ressemblé à un jeu passionnant, tant et si bien que finalement, ma détermination s’était transformée en amusement et son éducation n’avait jamais vraiment cessé. Et aujourd’hui encore, par cette magnifique journée dans le parc, une nouvelle occasion se présentait à nous de parfaire encore la gamme de ses tours. 
Le coureur aux beaux yeux clairs avait déjà été repéré depuis un moment. Un corps de sportif, un visage taillé à la serpe et une attitude générale très attirante d’un homme ouvert aux propositions indécentes. En tant que démon de la luxure, il me semblait bien plus facile d’apprécier ce que dégageaient les personnes dont je croisais la route, mais peut être faisais-je seulement plus attention ou alors était-ce le résultat de mes années d’expériences dans le côtoiement d’être humains...
Avançant d'un pas plus rapide que celui d'un être humain en simple balade dominicale, Rover allait à la même allure à côté de moi, laisse détendue, la tête droite, bien je le savais attentif : il l'était toujours, même quand il éventrait joyeusement la moitié des coussins de mon appartement. Soudain en plein milieu d'un des chemins qui découpaient le gazon et des motifs géométriques particuliers, je m'immobilisai, et m'accroupis vers mon animal. Il y avait des chances pour que la manœuvre rate, mais il fallait bien tenter le coup... Jetant un coup d'oeil autour de moi, je vérifiai que personne ne trainait aux alentours ou qu'en tout cas, personne ne faisait attention à nous.

‹‹ Rover. ››

Vérifiant que j'avais l'attention de l'animal, je m'arrangeai pour attirer son regard vers l'homme en mouvement, le faisant suivre des yeux sur quelques mètres pour qu'il comprenne que c'était une chose animée qui nous intéressait, je ne voulais par me retrouver avec une branche d'arbre à mes pieds.

‹‹ Rover... ››

A nouveau, quand j'estimai qu'il avait compris ce que je lui montrais et pour lui indiquer qu'un ordre allait suivre. Doucement, je posai la laisse rigide au sol, ne lâchant pas mon chien du regard.

‹‹ Vas chercher ! ››

Le canidé détalla à grande vitesse, coupant l'herbe en son milieu, fonçant droit vers l'homme. Pendant un instant encore je l'observai, avant de me mettre à suivre mon animal à grands pas, arrivant sur le lieu du crime au moment même où le beau brun performait de se redresser de sa position au sol, après le passage de l'ouragan Rover. Un air paniqué sur le visage, coinçant nerveusement une mèche de mes cheveux derrière mon oreille, je me baissai, agitée, pour récupérer la laisse de Rover, tout en lançant un regard inquiet à l'homme.

‹‹ Je suis vraiment désolée ! Vous n'avez rien ? ››


(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
○ messages : 1177
○ double-compte(s) : Neil
○ crédits : (c) Mellister •■ / (c) Miss Pie
MessageSujet: Re: I Don't Wanna Be Friends ¤ Alrune   Dim 15 Oct - 18:56

Je regardais toujours le chien devant moi. Cette histoire n’était quand même pas banale. C’était bien la première fois qu’il m’arrivait un truc comme ça. Quand je regardais la femme à qui appartenait l’animal arrivait derrière, il ne me fallut pas longtemps pour me dire que j’avais eu beaucoup de chance. Peut-être même trop de chance ? Comment je pouvais avoir trop de chance ? Ce n’était pas un truc qui me parlait en tout cas. Je lui souriais l’air de rien. Oui, j’avais toujours le cul par terre et alors ? Ce n’était pas pour autant que je n’allais pas jouer le mec charmeur. Surtout qu’admettons que cette belle blonde était plutôt totalement mon genre. En même temps, mon genre était à peu près quiconque ayant du charme, un joli sourire ravageur et des yeux qui dégagent cet éclat. Je ne saurais pas vraiment le déterminé mieux que ça, peut-être la luxure, mais une chose était certaine, c’est qu’elle l’avait.

- Oui ça va. Il en faut plus pour m’arrêter. Plus de peur que de mal.

Finalement, j’avais fini par me libérer de cette histoire et j’étais donc rapidement de nouveau sur mes deux pieds. Je n’avais peut-être pas été blessé par cette chute impromptue, mais mon égo de son côté c’était un peu une autre histoire. Elle m’avait vous voyez, pour beaucoup de personnes c’était sans doute une marque de respect, mais pour moi, c’était plutôt une façon de faire la différence entre nous et je trouvais ça tellement dommage. Je me baissais pour récupérer mon téléphone resté au sol. Il ne me fallut pas longtemps pour le déverrouiller et vérifier qu’il n’avait rien. Ainsi rassuré, je pourrais donc me concentrer sur ce détail qui avait à présent toute mon attention. Je la regardais essayant par la même occasion de définir son âge. Sans doute assez proche du mien. Du moins, ce n’était pas un truc qui m’étonnerait. Je finis par ouvrir la bouche et dire avec un peu d’humour.

- Mais, vous sérieusement ? Je suis sûr qu'il y a mieux et puis je ne fais quand même pas si vieux que ça ? Si ? Aden.

Si elle me répondait que si, je serais sincèrement très triste. J’aimais croire que je faisais mon âge, ni plus ni moins. J’étais content d’avoir la trentaine, j’étais encore aussi libre qu’à vingt et j’avais déjà ma vie en main. Pour moi c’était parfait, je n’avais rien à redire sur la question. J’avais fait la tête du gars déçu un temps avant d’ajouter mon prénom et de tendre ma main dans sa direction, c’était important de se présenter et j’espérais qu’elle en ferait de même pour que cette discussion puisse avoir une suite. Je n’avais malheureusement pas de liquide sur moi, sinon j’aurais sans doute proposé de l’inviter boire un verre quelque part. Oui, je l’avais rencontré cinq secondes plus tôt, mais ce n’était clairement pas ce genre de chose qui me faisait peur bien au contraire. J’aimais tout particulièrement ce genre de challenge, je veux dire, rencontrer une femme de façon improbable, lui faire un sourire charmeur, l’invité à boire un coup puis l’inviter à me rejoindre dans ma chambre. C’était dans l’ordre classique des choses selon moi en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
demon ○ breaking bad
○ messages : 481
○ double-compte(s) : -
○ crédits : Winter Soldier
MessageSujet: Re: I Don't Wanna Be Friends ¤ Alrune   Dim 22 Oct - 15:57


can't touch this
Aden & Alrune




Mettre les rouages en marche, lancer une nouvelle partie, j'adorais ça ! Peut-être plus encore que d'arriver à mes fins. Le jeu était trop passionnant, jouer avec la chance, les émotions, les envies, tout pouvait changer à cause d'un mot ou d'un geste, on pouvait désirer quelque chose puis le haïr pour un rien l'instant d'après. L'Homme était vulnérable, sensible, constamment dans un équilibre instable et pour rien au monde je n'aurais voulu qu'il en soit autrement, pour moi non plus. J'aimais trop ressentir, vibrer, frissonner parfois... Même si l'amour, je l'aurais volontiers banni de ma vie. Ca m'avait causé trop de soucis, ça m'en causait toujours... Mais mieux valait ne pas y songer.
Quoi qu'il en soit, j'avais eu l'oeil, même de loin : le jeune homme était réellement charmant. Des cheveux sombres, parfaitement coiffés malgré l'effort, des yeux plus hypnotisants encore que je ne les avais imaginé et des lèvres magnifiquement dessinées par une barbe naissante.
Me redressant en même temps que l'homme, je lui laissai la liberté de la suite de la conversation alors que Rover venait se placer sagement à mes côtés.

‹‹ Mais, vous sérieusement ? Je suis sûr qu'il y a mieux et puis je ne fais quand même pas si vieux que ça ? Si ? Aden. ››

‹‹ Non, la quarantaine ce n'est pas vieux. ››

Être trop sympathique ne m'aurait pas ressemblé, j'étais plutôt du genre à utiliser l'ironie, le sarcasme ou la taquinerie plus généralement. Il me semblait que cela rendait les gens moins plats, moins lisses. Le tout prononcé avec un regard franc, comme voulant réellement le convaincre avant de briser mon sérieux en un sourire et de répondre à sa main tendue en glissant la mienne doucement, trop doucement pour que cela paraisse naturel et dénué de toute arrière pensée peut-être. Pourtant ma conversation reprit aussi naturellement que si je ne venais pas intentionnellement de le provoquer physiquement.

‹‹ Pardon. Je plaisantais. Alrune, enchantée de te rencontrer. ››

Ma main mit aussi beaucoup trop de temps à se retirer, sans pour autant que mon regard ou le reste de mon attitude ne laisse transparaitre quoi que ce soit. L'innocence même. Surement aurait-on pu me donner le Bon Dieu en confession... Si on ne me connaissait pas plus que ça en tout cas...

‹‹ Y a t-il un moyen de me faire pardonner pour cet incident ? Je m'en voudrais de te laisser partir avec une mauvaise impression. ››

Bien que je doutais qu'elle soit si mauvaise que ça. En toute modestie.

‹‹ Un café peut-être ?... Ou un verre ? ››

Dis-je après avoir consulté l'heure. Bien qu'à vraie dire, pour moi, il n'y avait pas beaucoup d'heures  auxquelles il n'était pas permis de boire quelque chose d'un peu plus fort qu'un thé glacé...


(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
○ messages : 1177
○ double-compte(s) : Neil
○ crédits : (c) Mellister •■ / (c) Miss Pie
MessageSujet: Re: I Don't Wanna Be Friends ¤ Alrune   Lun 23 Oct - 17:48

J’aurais pu mal le prendre, en temps normal, je l’aurais sans doute mal pris, mais heureusement la demoiselle a vite précisé qu’elle plaisantait, je n’avais donc pas eu besoin de me mettre en colère ni même de jouer l’homme vexé. Pour le coup, j’étais presque rassuré parce que j’aurais eu du mal à l’être bien longtemps en face d’une femme aussi jolie. Il fallait bien l’admettre, elle avait des courbes absolument parfaites et un regard divin. J’avais l’impression qu’elle savait en jouer. Je n’étais pas certain pour autant. C’était comme si elle était sincère et joueuse en même temps. Je la regardais avec un sourire en coin alors qu’elle se présentait à son tour. Sa main était très douce dans la mienne. Je continuais de l’étudier d’un air perdu. J’avais envie d’en savoir plus à son égard parce que je la trouvais curieuse, mais au même stade qu’une autre femme. J’étais de toute façon curieux de nature.

- Tout le plaisir est pour moi.

Je la regardais droit dans les yeux et je sentais qu’elle aurait pu m’emporter d’un simple battement de cil, du moins jusqu’à son lit, pour le reste, ce n’était pas vraiment dans mon optique des choses. Je n’étais pas fait pour chercher l’âme sœur où quoi, juste un bon moment volé entre deux adultes consentants. C’était tout ce que je recherchais. Alors qu’elle me parlait de prendre un café, je portais un regard sur mon poignet où une montre connectée à mon smartphone était fixée. Je fis un moment mine de juger l’heure qu’il était avant de prendre une décision quant à sa proposition de prendre un café ensemble ou un truc du genre.

- Je ne sais pas trop, j’ai un emploi du temps de ministre en vérité. Mais déjà, on peut marcher ensemble jusqu’à la sortie du parc pour échanger.

Hors de question de lui faire prendre l’ascendant aussi rapidement, je savais que du côté ou nous allions, il y avait des cafés et éventuellement même des bars. Nous n’aurions qu’à nous décider à ce moment-là. Pour le moment, j’avais besoin de me dire qu’elle ne gagnerait pas cette histoire, j’avais besoin de lui faire comprendre que moi aussi je jouais et qu’il était hors de question que les choses ne soient aussi simple qu’il n’y paraissait. D’un geste habitué, je m’étirais pour remettre une fois de plus tout en place. Je savais qu’en levant ainsi les bras mon t-shirt plutôt près du corps laisserait apparaitre un peu de mon torse plutôt bien dessiné. Je savais que mon corps était un atout, il aurait été bête de ne pas en profiter. Est-ce que j’avais agi de façon parfaitement consciente et volontaire ? Je lui laissais trouver toute seule la réponse à cette question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
demon ○ breaking bad
○ messages : 481
○ double-compte(s) : -
○ crédits : Winter Soldier
MessageSujet: Re: I Don't Wanna Be Friends ¤ Alrune   Sam 28 Oct - 5:59


can't touch this
Aden & Alrune




Le tout était de savoir être subtile, d'installer le doute quant à un professionnalisme naturel ou acquis au fil des années. Le mieux étant bien sûr de faire croire à une parfaite innocence, un comportement pur et dénué de tout intention préméditée. Un jeu difficile, mais peut-être avais-je déjà mentionné que j'aimais jouer ? Eh bien je le ferais assurément encore.
Quoi qu'il en soit, le très charmant jeune homme me plaisait, de son physique à sa façon de me regarder en passant par le contact de sa peau tiède. S'il ne me semblait pas possible de différencier au premier regard un excellent amant d'un mauvais, en revanche, les adeptes de la luxure se reconnaissaient et j'étais de l'avis de Colette quand elle disait que l'on ne faisait bien que ce que l'on aime.

 ‹‹ Je ne sais pas trop, j’ai un emploi du temps de ministre en vérité. Mais déjà, on peut marcher ensemble jusqu’à la sortie du parc pour échanger. ››

Un moment, je lançai un regard dans le vide, comme entrain de réfléchir à mes plans pour les prochaines heures alors même qu'il n'y avait de cela qu'un instant je lui proposai d'aller boire un verre. Après tout, le jeune sportif m'avait également fait attendre... Et après qu'il se soit étiré en me montrant mieux encore sa formidablement attirante musculature, il était impossible pour moi de ne pas le faire patienter quelques secondes de plus. Le doute s'installa sur mes traits, juste avant de reprendre :

‹‹ Allons y ! ››

Dans un sourire radieux.
Me mettant en marche, je lançai à mon fidèle animal :

‹‹ Viens, Rover. ››

Le Shiba qui était encore assit un instant plus tôt se leva avec une joie évidente pour nous suivre.
L'envie d'attirer le beau brun derrière les haies pour glisser mes mains sous son tee-shirt et ailleurs était plus que tentante, mais résister pour faire durer le plaisir était trop plaisant.

‹‹ Un emploi du temps de ministre alors … ››

Et en plus d'accéder à sa requête avec un air satisfait, je lui donnais un sujet de conversation. Peut-être pour le mettre plus à l'aise encore, peut-être pour éviter que le sujet ne vienne à moi trop rapidement, peut-être pour lui rendre la tâche plus dure encore plus tard et le désorienter totalement quand le moment viendrait...


(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
○ messages : 1177
○ double-compte(s) : Neil
○ crédits : (c) Mellister •■ / (c) Miss Pie
MessageSujet: Re: I Don't Wanna Be Friends ¤ Alrune   Dim 29 Oct - 6:12

Je souriais alors que j’entendais sa remarque. Je devais trouver les bons mots pour expliquer tout ça, ce n’était pas vraiment compliqué, mais je n’avais pas envie de dire des choses erronées. Je voulais dire la vérité, sans pour autant tout dire. Trouver la façon de lui dire pourquoi j’étais aussi occupé sans pour autant lui en dire plus concernant ma vie. Finalement après quelques minutes de réflexion, je trouvais la bonne chose à dire.

- Un emploi du temps compliqué plutôt. Je dirais que j’ai toujours des choses plus ou moins importe à faire. Dans deux heures je dois être à l’autre bout de la ville pour préparer le spectacle dans le bar où je travaille. Par exemple.

Il y en avait tant de choses à dire, je continuais de marcher regardant son chien marchait autour de nous. Je n’étais pas très familier avec les animaux, mais je les adorais. J’aurais pu passer une heure à gratter le ventre d’une petite boulle de poil. Enfin, je me rendais bien compte que mon explication ne tenait pas vraiment la route et que je devais sans doute en ajouter un peu plus. Bien que j’étais content de lui faire comprendre que notre temps ensemble était compté et que je devais ensuite disparaitre pour aller travailler.

- Ensuite, il va évidemment falloir que j’y participe et tout. Je ne suis pas rentré avant 4 heures du matin. Tu vois le genre ? Et encore aujourd’hui, je n’ai pas grand-chose à faire.

Heureusement pour moi, il y avait des moments où je n’avais qu’un de mes deux jobs à gérer, mais c’était presque déjà trop par moment. Il était évident que j’allais finir par définitivement faire un burnout si je ne me prenais pas en main rapidement, parce que ça et le cours en plus ce n’était vraiment pas évident. Je souriais à la brune, je n’allais tout de même pas lui raconter toute ma vie, elle n’avait pas besoin d’en savoir plus.

- Et toi donc ? Beaucoup de chose à faire ?

J’étais vraiment curieux de savoir ce qu’il en était pour sa vie d’ailleurs. Si elle ne voulait rien me dire, tant pis je ferais avec, mais bon, c’était quand même moins drôle. Mais bon, ce genre d’échange était censé fonctionner dans les deux sens et pour le coup, ce n’était pas vraiment le cas. Alors oui, j’avais cette capacité à beaucoup trop parler de moi, mais tout de même ce n’était pas une raison pour s’étendre un peu trop sur tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
demon ○ breaking bad
○ messages : 481
○ double-compte(s) : -
○ crédits : Winter Soldier
MessageSujet: Re: I Don't Wanna Be Friends ¤ Alrune   Sam 4 Nov - 16:02


can't touch this
Aden & Alrune




Occupé. Tout le monde l'était, il le fallait bien. Au choix entre une longue vie ennuyeuse et une courte vie enivrante, la plupart des gens avaient prit la même décision... Et puis il y avait aussi ceux qui possédaient l'immortalité, accessoirement. Une vie éternelle et passionnante, moi aussi j'avais fait mon choix.
Dans un coin de mon esprit, je pris note du fait que le beau Aden occupait sa vie professionnelle à des spectacles dans un bar. Pas des spectacles de magie j'imaginais. Bien que j'en étais certaine, le voir sortir des lapins d'un chapeau ne pouvait pas être trop désagréable non plus.

  ‹‹ Ensuite, il va évidemment falloir que j’y participe et tout. Je ne suis pas rentré avant 4 heures du matin. Tu vois le genre ? Et encore aujourd’hui, je n’ai pas grand-chose à faire. ››

‹‹ Je vois le genre. ››

Je répétais simplement en utilisant ses propres mots. Evidemment en tant qu'assistante du maire de Blackwater Falls, espionne personnelle d'Asmodée et Démone de la Luxure à plein temps, je savais parfaitement ce que c'était que d'être occupée.

‹‹ Quel est ce bar où tu donnes une représentation ? ››

Parce que par le plus grand des hasards, maintenant que la promenade de Roverandom était faite, je n'avais absolument rien à faire des prochaines heures de ma journée alors si son spectacle incluait de voir le jeune homme se déshabiller sur une musique aux accent lancinants, je ne comptais pas priver mes yeux d'un tel plaisir.

 ‹‹ Et toi donc ? Beaucoup de chose à faire ? ››

Je souris en lançant un regard au brun.

‹‹  Pas aujourd'hui en tout cas, c'est mon jour de repos. ››

Pas vraiment un mensonge, puisque je n'avais pas travaillé, bien qu'en réalité j'étais constamment à la recherche de nouvelles informations, de nouvelles proies pouvant satisfaire mon appétit sans fin de chaire et de passion et de nouvelles façons de faire tomber Bélial sous mes charmes.

‹‹ Il en faut bien, des moments pour s'occuper de soi... ››

Belle comédienne que je faisais, on aurait dit une altruiste qui consacrait la plupart de son temps aux autres. Que de magnifiques foutaises pour une personne comme moi dont l'avis était que chaque bonne action n'était qu'un acte foncièrement égoïste dans le but de flatter son ego ou de soulager sa conscience. Mais ce point de vu bien sûr, ne regardait que moi.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
○ messages : 1177
○ double-compte(s) : Neil
○ crédits : (c) Mellister •■ / (c) Miss Pie
MessageSujet: Re: I Don't Wanna Be Friends ¤ Alrune   Dim 5 Nov - 12:34

Je me doutais bien que j’allais avoir une question de la sorte et que j’allais devoir lui donner une réponse. Je n’avais absolument pas honte de mon boulot, alors je n’allais pas en rougir. J’allais même faire mieux que ça. De toute façon, une jolie jeune femme comme ça devait bien choisir toute seule si elle avait sa place ou non dans un club de strip. Je savais que celui dans lequel je travaillais était un des meilleurs de la ville et qu’il était bien fréquenté, je n’avais donc absolument aucun remord à lui dévoiler le nom.

- "Over The Edge", il se trouve dans la haute ville, je ne sais pas si tu connais. Si tu veux venir y faire un tour ce soir, je te payerais un verre. Je ne travaille pas là-bas tous les soirs, donc je ne suis pas sûr de pouvoir reconduire la proposition, mais si jamais tu y vas pendant que je travaille, ce sera avec plaisir.

Oui, j’avais décidé de l’inviter en même temps. C’était tout simplement parfait pour faire connaissance en même temps. Je lui souriais doucement alors qu’elle me parlait un peu d’elle. Évidemment, j’étais curieux et j’avais bien l’impression qu’elle ne me dirait pas le genre de chose que j’avais envie d’entendre. Elle faisait comme moi d’une certaine façon, en dire le moins possible tout en répondant tout de même à la question. C’était vraiment intelligent, je n’allais pas lui enlever.

- On a tous besoin de repos, je sais à quel point c’est bien de pouvoir profiter d’un peu de temps pour soit sans s’inquiétait du reste. Juste son petit nombril et de ses doigts de pieds en éventail.

Je lui fis un clin d’œil en disant ses mots. Je ne le pensais pas vraiment, mais je pouvais comprendre le besoin d’avoir un tel ressenti. J’étais bien content quand je pouvais passer du temps avec Adrian à la maison, même si j’étais du genre à avoir la bougeotte, ne rien faire de vraiment important était un besoin que par moment, il m’arrivait de ressentir.

- Bon, je crois qu’on est arrivé, tu veux que je te paye quelques choses à boire, j’ai encore une bonne demi-heure à t’accorder.

Un petit sourire sur le visage alors que je lui posais la question. Je pouvais vraiment lui payer un café si elle en avait envie. Après on pouvait tout autant se quitter maintenant, pour moi ça n’avait pas vraiment d’importance, oui, j’avais envie d’en savoir sans doute un peu plus la concernant, mais ce n’était pas vraiment une priorité pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
demon ○ breaking bad
○ messages : 481
○ double-compte(s) : -
○ crédits : Winter Soldier
MessageSujet: Re: I Don't Wanna Be Friends ¤ Alrune   Mer 15 Nov - 16:06


can't touch this
Aden & Alrune




Une invitation dans un des bars les plus fréquentés de Blackwater Falls. Voilà de quoi attiser fortement mon intérêt. Bien sûr que je connaissais l'Over the Edge. C'était mon métier de connaître le maximum sur BWF. Je devais être au courant des changements qui s'effectuaient dans la ville. Les nouveaux établissements, les nouveaux noms, jusqu'aux changements de propriétaires, au prénom de leur épouse et au visage de leur amant... Dans le cas le plus complet.
Pour répondre à la question du beau brun, j’acquiesçai avec un : 

‹‹  C’est noté.  ››

Clairement intéressé et avec la ferme intention derrière ces mots de venir le soir même, bien que je ne confirmais en aucun cas clairement ma venue. Lorsqu’il s’agissait d’une aventure, les règles qui s’appliquaient à faire tomber un homme sous son charme ne s’appliquaient pas toutes. L’impatience, la frustration, l’inquiétude, voilà ce qu’il fallait savoir faire naître chez un homme pour le garder plus d’une nuit et cela ne faisait pas partie de mon plan avec Aden. Et même si je changeais ma méthode en chemin, ce serait assurément pour jouer à un autre jeu et non pas pour des raisons d’espoirs à long terme... Il n’y avait de toute façon qu’une seule personne pour laquelle j’entretenais de telles foutaises. Mais tout de même, il fallait opposer une certaine résistance, pas un doute insoutenable, juste un soupçon, un zeste acidulé d'émotions piquantes pour arriver au cocktail désiré. Les ingrédients étaient importants certes, le dosage tout autant.

‹‹  On a tous besoin de repos, je sais à quel point c’est bien de pouvoir profiter d’un peu de temps pour soit sans s’inquiétait du reste. Juste son petit nombril et de ses doigts de pieds en éventail. ››

J'acquiesçai doucement, d'un air parfaitement entendue. Portant mon masque d'altruiste née à la perfection. Peut-être un peu trop parfaitement, mais je m'en fichais totalement. Perdre le jeune homme sur un tas de chemins différents tout en le menant discrètement vers un jeu commun était exactement le but.

‹‹ Bon, je crois qu’on est arrivé, tu veux que je te paye quelques choses à boire, j’ai encore une bonne demi-heure à t’accorder. ››

Un regard à mon petit animal comme pour juger de son état avant de relever mes grands yeux vers Aden.

‹‹ Si l'invitation est prorogeable, je pense rentrer Rover maintenant. De toute manière, une demi-heure ne serait pas suffisant. ››

En lui rendant son clin d'oeil de plus tôt, avec une main qui vint légèrement attraper son poignet l'espace d'un instant. Ensuite je m'écartais et lançai au dessus de mon épaule en m'éloignant doucement :

‹‹ A bientôt j'espère. ››

Et mes pas me portèrent jusqu'à chez moi.


Quelques heures plus tard, alors que j'avais laissé ma sublime créature à l'appartement et que la nuit avait entièrement fondu sur Blackwater Falls depuis quelques temps déjà, je poussai la porte de l'Over The Edge avec une impatience à peine contenue derrière une grâce appliquée. Avais-je déjà un plan derrière la tête ? Qui pouvait vraiment le savoir si moi même je savais si bien me surprendre ?

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
○ messages : 1177
○ double-compte(s) : Neil
○ crédits : (c) Mellister •■ / (c) Miss Pie
MessageSujet: Re: I Don't Wanna Be Friends ¤ Alrune   Jeu 16 Nov - 7:25

Finalement, je l’avais regardé s’éloigner d’un air un peu pensif. Je n’aurais jamais pensé qu’elle disparaisse comme ça, mais qu’importe, oui, je lui offrirais un verre à boire s’il elle venait dans le bar ou plutôt club de striptease dans lequel je travaillais. Il ne m’avait pas fallu bien longtemps pour rentrer à la maison, finissant par la même occasion mon jogging quotidien. J’avais ensuite sauté sous la douche profitant de l’absence de mon coloc pour prendre mon temps sous la douche. Je savais que s’il avait été présent ce jour-là, il m’aurait défoncé comme à chaque fois que je passais plus d’une demi-heure dans la salle de bain. En sortant, mes cheveux étaient impeccablement coiffés. J’en profitais ensuite pour choisir ma tenue du jour, enfin plutôt de la soirée, j’irais sans doute en pompier. Oui, c’était un bon compromis. Je mis la tenue au fond de mon sac de sport avant de m’habiller avec une chemise rouge et un jean que j’aimais tout particulièrement. J’étais prêt pour la soirée.

Comment souvent, j’arrivais en avance et je préparais la salle. Je ne travaillerais évidemment pas tout de suite en tant que danseur puisque bien souvent les autres avaient besoin de moi et que je me faisais un plaisir de me montrer présent pour eux au besoin. Comme souvent quand je faisais une soirée, c’était moi le dernier à passer, j’étais un peu comme le clou du spectacle et ça me faisait vraiment plaisir. J’avais beaucoup trop de boutons de ma chemise ouverts pour que ce soit décent, mais c’était comme ça que je récupérais un peu plus de pourboire supplémentaire. Mon corps était une arme et je savais m’en servir. Même mieux, je n’hésitais pas à m’en servir. Je fis un sourire à la femme devant moi lui servant sa boisson.

Je ne savais pas depuis combien de temps j’étais déjà en service quand je remarquais la blonde que j’avais croisée dans le parc, elle était tout aussi jolie. Je la regardais s’approcher du bar ne sachant pas si elle m’avait reconnue ou non, mais ce n’était pas très grave. Je m’approchais d’elle d’un air séducteur tout en restant de mon côté du bar.

- Bonsoir Alrune, qu’est-ce que je vous serre, c’est la maison qui offre.

J’avais parlé d’une façon très professionnelle parce que c’était moi qui étais en charge. Enfin, ce serait surtout moi à la fin de la soirée, je n’avais toujours une petite ardoise de verre à payer de toute façon alors ça ne changer pas grand-chose. Si elle n’excédait pas un certain montant, c’était vraiment la maison qui offrait donc ça ne posait pas de souci, surtout que je n’avais encore payé de verre à personne aujourd’hui. J’avais ma pause dans une dizaine de minutes et ensuite, je devrais monter sur scène. Est-ce qu’elle était venue pour assister à ce genre de spectacle ? Je n’en savais rien, mais je finirais sans doute par le savoir bien assez tôt. Pour le moment, je me contentais de lui sourire en attendant une réponse de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
demon ○ breaking bad
○ messages : 481
○ double-compte(s) : -
○ crédits : Winter Soldier
MessageSujet: Re: I Don't Wanna Be Friends ¤ Alrune   Dim 10 Déc - 8:16


can't touch this
Aden & Alrune




Le bar était déjà correctement rempli pour cette heure de la soirée et dès l'entrée passée, la musique entêtante semblait attirer les clients plus à l'intérieur encore. Un lieu agréable, chaleureux, où le chauffage monté à un degré certain en plus des nombreux corps en ébullition qui emplissaient le bar,  faisaient rapidement tomber les vestes à fourrures destinées à affronter le froid quasi constant de Blackwater Falls. Ne manquant pas à la tradition, je laissai moi aussi mon manteau à l'entrée pour dévoiler une tenue bien plus légère. J'avais l'habitude de ce genre d'endroits, persuadée qu'on ne pouvait jamais abuser de quelque chose si on le faisait bien. Aussi, je trouvais rapidement mon chemin dans la foule.
Pour passer ma soirée jusqu'à ce que je repère mon semblant de rendez vous, j'avais déjà consommé quelques verres et laissé mon regard se délecter de quelques délicieux spectacles qui avaient mit mes sens en éveil et réveillé une faim que je me languissais de faire attendre. Puis enfin, je repérai le beau brun, s'affairant derrière le bar avec une tenue qui laissait apparaître beaucoup trop de chaire. Je me permis de l'observer pendant un bon moment, dévorant des yeux son corps et sa peau lisse sur laquelle je m’impatientait de laisser courir mes doigts. Enfin, quand mes yeux se furent repus du spectacle à distance et que je n'en pouvais plus de me tenir aussi loin de lui, je m'avançai vers le bar où Aden servait, un sourire accroché à mes lèvres.

‹‹  Bonsoir Alrune, qu’est-ce que je vous serre, c’est la maison qui offre. ››

Un sourire qui s'élargit encore aux mots du bel homme.

‹‹ Bonsoir Aden. ››

Me hissant sur mon siège, je retenais mon envie pressante d'arracher le restant de sa chemise au brun pour dévoiler enfin son ventre dont les dessins musclés se devinaient plus facilement encore que ce matin sous son fin vêtement.

‹‹ Quelque chose de pétillant s'il te plait. ››

Des bulles, toujours des bulles, bien qu'elles me semblaient toujours monter à la tête plus rapidement que n'importe quel autre alcool. Appuyant doucement ma tête sur ma main ouverte,les yeux décrivant avec avidité l'homme, je l'observai dans un air de grand intérêt.

‹‹ J'espère ne pas avoir raté le spectacle : je ne crois pas t'avoir vu sur la scène ce soir. ››

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
○ messages : 1177
○ double-compte(s) : Neil
○ crédits : (c) Mellister •■ / (c) Miss Pie
MessageSujet: Re: I Don't Wanna Be Friends ¤ Alrune   Lun 11 Déc - 5:00

Je l’observais sans la moindre vergogne. Ce n’était pas comme si j’allais me cacher de regarder les gens autour de moi, surtout qu'eux ne se privaient pas pour le faire. Je lui fis un sourire en coin alors qu’elle ne me donna que très peu d’indications concernant ce qu’elle souhaitait boire. Étant donné que j’étais du genre gentleman, il n’était pas question de lui offrir un truc avec de l’alcool trop fort. Je ne la connaissais pas, je ne connaissais pas non plus sa tolérance, à l’alcool, c’était donc avec un nouveau sourire et en repartant un peu plus loin que je lui répondais simplement.

- D’accord. C’est trop de responsabilité, j’espère ne pas te décevoir.

Il ne me fallut pas longtemps pour mettre la main sûre tout ce que je cherchais. J’avais décidé de lui servir un petit kir royal à base de pêche. Bien souvent ça plaisait aux femmes, maintenant, j’espérais que ce serait à son gout. Elle m’avait parlé de bulle alors tant qu’à faire autant satisfaire sa volonté. J’étais rapidement réapparu devant elle avec un verre à la main avant de lui dire avec une fois de plus ma voix la plus charmeuse et un petit sourire sur le visage.

- Et voilà pour toi. Non, je ne suis pas encore montée sur scène, ce qui en soit ne devrait plus trop tarder si tu veux mon avis. Peut-être l’affaire d’une vingtaine de minutes. Peut-être un peu plus, on n’est jamais vraiment sûr de rien dans ce boulot.

Ayant entendu sa question, je m’étais empressé de lui répondre, même si je sentais qu’il y avait un sous-entendu derrière, elle avait envie de me voir me déhancher sur scène et pour le coup, je ne pouvais pas lui en vouloir. Elle voulait savoir de quoi j’étais capable, elle ne serait pas déçue. Je m’imaginais déjà au fond de moi la voir nue également, je n’étais plus très branché jolie courbe bien ronde et féminine, mais je devais avouer qu’elle me plaisait et que je serais heureux de faire une exception pour une femme comme elle. Cependant, je réalisais que je ne l’avais pas vu non plus et étant donné que je voyais beaucoup de monde d’ici, elle ne devait pas être arrivée depuis un long moment. Je lui fis alors un petit sourire plein de sous-entendu avant d’ajouter.

- Je ne t’ai pas vu non plus, ce qui implique que tu n’es pas là depuis longtemps, donc tu ne risquais pas vraiment de me voir avant si tu veux mon avis.

J’avais conclu ma phrase par un petit clin d’œil. Elle pouvait bien arriver à la conclusion que j’avais espéré la voir toute les soirées si elle voulait. Pour moi, il n’y avait aucune honte à se montrer curieux envers ce genre de chose. Oui, j’avais espéré la voir et non ce n’était pas un truc étrange, c’est juste que j’avais à peine eu le temps de la rencontrer ce matin, ça allait être intéressant de la revoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: I Don't Wanna Be Friends ¤ Alrune   

Revenir en haut Aller en bas
 

I Don't Wanna Be Friends ¤ Alrune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Promotional code and 3 month trial of Full-Friends?
» I know I can be what I wanna be
» Happy Nintendo Friends
» A Freaky Beast wanna say Hell'O . . .
» We are friends

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: BLACKWATER FALLS :: residential area :: parcs-