AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Revenir en haut Aller en bas



 
n'oubliez pas que les fantômes et les polymorphes ont besoin d'amour, eux aussi.
nous sommes présentement en juin 2017. l'été arrive en ville, sortez la crème solaire

Partagez | .
 

 Sympathy for the Devil. # ft. Alrune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 103
double-compte(s) : nope
crédits : (c) PRIMO, drivingmradam tumblr
MessageSujet: Sympathy for the Devil. # ft. Alrune   Ven 27 Oct - 11:11



PLEASED TO MEET YOU HOPE YOU GUESS MY NAME
But what's puzzling you is the nature of my game

Des minutes. Des heures peut-être. Ses lèvres épousèrent parfaitement le verre de tequila whiskey qui descendait déjà, à une allure folle, se faire une place dans le vide qui s’était formé depuis maintenant plus de deux ans. Parce qu’à présent, l’alcool ne servait plus qu’à ça, non plus par plaisir, mais bien à remplir le putain de trou qui lui bouffait l’intérieur. Il le remplissait de la meilleure manière qu’il avait trouvée. A la manière d’un véritable texan. Il s’en foutait tellement de savoir si c’était la meilleure manière, c’était bien le dernier de ses soucis. Il comptait juste sur ça pour pouvoir oublier, le temps de quelques heures, le temps d’une soirée, juste oublier. La douleur était moins présente, moins dure à contenir. Il avait apprit à vivre avec ce vide, mais les rares fois où il pouvait l’oublier, étaient les plus salvatrices.

« La même. »

La serveuse acquiesça dans un mouvement de tête compréhensif. Elle devait en voir passer des comme lui. Oh ça oui le bar grouillait de gars brisés comme lui. Elle se doutait bien que si tout allait dans sa vie, il serait avec femme et enfant. Il n’avait plus rien de tout ça. Ce droit lui avait été enlevé il y a bien longtemps. Comme un mauvais revers de médaille. On lui avait fait ce qu’il avait passé sa vie à faire. Mais ça il ne l’avait pas encore comprit de cette manière. Il ne connaissait pas d’autre manière de penser quand il en venait à la chasse. C’était ainsi, c’était dans ses gênes, tout son être ne résonnait que comme ça. Essayer de comprendre était une chose encore abstraite pour lui. Chaque monstre devait être exterminé, il n’avait pas sa place sur Terre. C’était ainsi, pas autrement. Et si son monde n’attendait que de s’agrandir ?

« Celui la est pour moi. »

Un clin d’œil. Elle n’était pas si mal à vrai dire la petite serveuse. Il lui fit un sourire de remerciement et attrapa son verre. Pas ce soir. Il se détourna légèrement du bar comme pour lui signifier qu’il n’était pas intéressé et reporta son attention sur une table légèrement dans l’obscurité. Il scruta de nombreuses secondes comme s’il avait vu un fantôme, elle lui ressemblait tellement, il avait tellement besoin de la voir. C’était si dur de se dire qu’il était à l’origine de la condition non-humaine de sa femme, pardon ex-femme, ça aussi il avait du mal, de la séparation de sa famille, de la perte de son enfant. C’était dur de se dire que la faiblesse d’être tombé amoureux d’elle soit la cause de sa mort. Car oui elle était morte. La femme qu’il avait aimé été morte, transformée, morte.

« Un charmant jeune homme comme toi ne devrait pas rester seul tu sais… »

Ses paupières bougèrent rapidement comme si elles s’étaient arrêtées de battre pendant quelques minutes et il tourna la tête vers la serveuse en souriant, d’un sourire faux mais poli. Y a des années il aurait pas dit non. Maintenant il s’en foutait. Il n’eut pas le temps de répondre qu’une présence blonde se fit sentir à ses côtés. Une sacrée présence blonde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
demon ○ breaking bad
messages : 524
double-compte(s) : -
crédits : Lux Renerna
MessageSujet: Re: Sympathy for the Devil. # ft. Alrune   Ven 3 Nov - 18:42


don't wake up 
Jim & Alrune




Ce qui était difficile quand on était une personne aimant sortir régulièrement, c'était de varier les plaisir. En trouver de nouveaux dans les mêmes paysages. Heureusement les commerces changeaient et les personnes changeaient plus rapidement encore. Un vrai délice pour les sens que tous ces changements. Je n'avais de cesse de m'en délecter, moi et ma faim sans nom qui m'empêchait de fermer les paupières la nuit, me retenant parfois même hors de chez moi jusqu'au petit matin ou plus loin encore, à moins de rentrer tôt et accompagnée.
Ce soir encore mes gourmandises incessantes m'avaient conduites dehors, à travers des bars, tout une enfilade de bars, où ma carte de crédit avec accepté de s'échauffer pour m'offrir toutes les bulles que je désirais. Mais satisfaire ma soif ne suffisait pas et il y avait des choses que l'argent ne pouvait combler.
Peut-être là, installée dans un coin haut du bar, je venais enfin de trouver la solution à mon problème.
Ca faisait un moment que j'observais l'homme penché au dessus du comptoir sans que le bras au bout duquel il tenait son verre ne tienne en place un seul instant. Si on avait pu dire que j'avais un genre, ce blond là en faisait partie. Pas le côté alcoolique évidemment, quoi que... Tous les vices étaient causés pour une raison, peut-être voulais-je connaître cette raison... Ou juste l'utiliser à mon escient.
Mais bientôt je repérai des sourires, trop de sourires de la jeune barmaid derrière le comptoir. Et un regard que je ne connaissais que trop bien. Il n'en fallait pas plus pour lancer la partie et la jeune femme avait perdue d'avance... Il n'y avait pas grand chose qui me réjouissait plus à l'instant !
Me redressant avec une lenteur délicieuse, je traversai la pièce en prenant tout mon temps. Lorsque j'atteint le comptoir, je me penchai au dessus, saisis le poignet de la barmaid trop étonnée pour le retirer et croisai son regard. Un contact physique, un visuel et une voix plus douce qu'à son habitude, il ne m'en fallait pas plus.

‹‹ Vous devriez aller à l'autre bout de la pièce, vous devez mourir d'envie de répondre aux moindres besoins de tous ces clients assoiffés. ››

Un mensonge, l'important était qu'elle y croit. Et elle y croyait. Je ne lui en donnais pas le choix. La jeune femme comme piquée à vif se retourna et rejoignit à grands pas pressés l'autre bout du bar. Le reste ne m'intéressa pas.
Me hissant sur la chaise près du beau blond, je croisai les jambes pour laisser remonter ma robe le long de ma cuisse. Pendant tout ce temps, je n'avais pas lancé un seul regard à l'homme.

‹‹ Une coupe de champagne s'il vous plait. ››

Furent les seuls mots que je prononçai et ils n'étaient même pas pour le beau blond mais à la nouvelle serveuse, plus âgée, qui venait d'apparaitre devant nous. Après tout peut-être n'avait-il pas besoin qu'on lui parle. La compagnie pouvait suffire... Mais si plus était nécessaire, j'y étais également toute disposée.


(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 103
double-compte(s) : nope
crédits : (c) PRIMO, drivingmradam tumblr
MessageSujet: Re: Sympathy for the Devil. # ft. Alrune   Lun 20 Nov - 10:57

Il y a bien longtemps que Jim ne portait plus grand intérêt à la gente féminine. Bien qu’il se servait de son charme ravageur –humhum- pour les besoins d’informations lors des chasses, jamais il n’avait dragué à nouveau. C’était un plaisir qui s’était naturellement effacé quand il avait connu Victory. A présent c’était presque s’il ne savait plus comment faire. Il était rouillé et ça en était presque vexant. Un sourire amusé se logea sur ses lèvres quand la jeune femme blonde prit les devants. Il la laissa faire avec attention, il ne sait si elle lui portait secours par dépit ou plus par envie. A choisir la deuxième option semblait plus attirante. Il la laissa s’installer, jetant un rapide coup d’œil sur ses jambes dénudées, il n’en avait pas perdu d’apprécier les jolies formes.

Elle paraissait jeune et à la fois elle semblait avoir la maturité d’une femme ayant tout vécut. D’un côté il ne s’en plaignait pas, elle en était presque hypnotisante. Et le pire c’est qu’elle ne semblait rien faire pour. Elle avait ce charme et cette présence naturelle qui détournaient les regards et intriguaient. Il resta un instant silencieux, un sourire aux lèvres qu’il ne pouvait déloger. Il n’avait pas l’habitude d’être secouru surtout par une femme. C’en était assez déstabilisant. Il fallait le reconnaître aussi, c’en était assez plaisant.

« Je ne sais pas si je dois vous remercier ou si vous me réservez pire que cette pauvre serveuse. » Lâcha-t-il en lui souriant avant de reporter son attention sur son verre.

Le finissant d’une traître, il le posa dans un bruit sourd sur le bar et intima la serveuse maintenant plus âgée de le resservir. Il n’était pas là pour finir dans un état pitoyable, loin de là, il tenait très bien l’alcool mais boire lui permettait d’oublier, le liquide lui brûlant la gorge lui permettait d’oublier les blessures béantes qui lui bouffaient les côtes.

« Et resservez un verre à la demoiselle. » Glissa-t-il en jetant un œil à la charmante blonde.

« A moins que vous ayez d’autres projets… »

Dieu sait dans quoi il s’embarquait mais la vie était courte et le simple fait de passer du temps en compagnie d’une présence féminine était un besoin qu’il n’avait pas eut depuis des lustres. Et puis il n’arrivait à expliquer pourquoi elle avait cet effet sur lui. Il avait besoin d’en savoir plus sur elle, sur qui elle était, d’où elle venait et ce que l’avenir lui réservait. Son doigt tourna le long du verre et il se redressa légèrement sur son tabouret haut. Et soudain il pensa à Vic. Si seulement elle le voyait. Comment en étaient-ils arrivés là ? Après tout ce qu’ils avaient vécut, après tout l’amour qui les unissait. Alors comment ? Comment pouvait-il désirer une autre femme qu’elle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
demon ○ breaking bad
messages : 524
double-compte(s) : -
crédits : Lux Renerna
MessageSujet: Re: Sympathy for the Devil. # ft. Alrune   Dim 10 Déc - 8:48


don't wake up 
Jim & Alrune




Installée maintenant sur ma chaise haute un verre à la main, je savourais pleinement la situation, voguant entre l’acquis et un frisson d’incertitude, chassant au plus loin de moi possible toute pensée pouvant avoir de près ou de loin un lien avec Bélial. Quand je ne courrais pas après lui, je passais mon temps à essayer d’attraper ces moments là, lorsque mon esprit était totalement vide de cet homme. Ce soir c’était le cas et j’en pris note rapidement avec une plus grande délectation encore avant de me recentrer sur le beau blond.

A sa remarque concernant le sort potentiellement terrible que je lui réservai, je rendis à l’homme seulement un sourire qui voulait tout et rien dire en même temps. Après tout, je n’étais pas non plus totalement maître de ce qui pouvait arriver. Ce n'était pas comme s'il ne m'était jamais arrivé de tuer quelqu'un après une nuit de folie pour une raison ou une autre. Shit happens. J'avais lu quelque part, selon les dires d'un fantôme, qu'il était plus facile de tuer quand on était déjà mort. C'était vrai pour moi en tout cas.

« A moins que vous ayez d’autres projets… ››

Je fis descendre avec plaisir une autre gorgée de champagne avant de répondre, appréciative à sa proposition de rester un peu plus longtemps en sa compagnie. 

‹‹ Pas pour le moment.  ››

Ses traits me plaisaient, ce que je pouvais deviner de son corps sous ses vêtements me plaisait et il y avait cette lueur au fond du regard... Une petite flamme qui semblait prévenir d’un énorme incendie qui le ravageait. J’avais déjà vu ces yeux là, un nombre incalculable de fois - après tout j’avais vécu la guerre. 

‹‹ Que fait un bel homme comme vous dans la vie à part voler le cœur des serveuses ? ››

J’avais lancé en me retournant légèrement vers lui, mon bras appuyé sur le bar et ma tête appuyée au bout de mes doigts dans un intérêt plus curieux pour le buveur. Pourtant le restant de mon corps restait vers l’avant, comme si à tout moment je pouvais me désintéresser et disparaître. Je le faisais souvent : disparaître. Au petit matin ou parfois avant encore... Mais il y avait aussi des fois où je restais, je trainais jusqu’au delà du raisonnable dans un manque de gêne qui m’était parfaitement caractéristique. Tout dépendait du moment, je n'étais pas du genre à prévoir le moindre détail. Mais instinctive dans ma vie de tous les jours, je savais également manipuler quand les évènements l'exigeaient. De toute manière, j'avais toujours pensé que les relations entre personnes n'étaient qu'un jeu de manipulations et grands les gagnants étaient toujours ceux qui savaient manier les marionnettes à la perfection avec l'air le plus innocent qu'il soit.


(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Sympathy for the Devil. # ft. Alrune   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sympathy for the Devil. # ft. Alrune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» heather ▬ sympathy for the devil
» sympathy for the devil.
» [Recherche] Musiques de Embodiment of Scarlet Devil avec loop + fadeout ?
» Une compil' Devil May Cry ?
» Remix de Touhou 6 : Embodiment of Scarlet Devil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: BLACKWATER FALLS :: historic district :: bars et restaurants-