AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Revenir en haut Aller en bas



 
n'oubliez pas que les fantômes et les polymorphes ont besoin d'amour, eux aussi.
nous sommes présentement en juin 2017. l'été arrive en ville, sortez la crème solaire

Partagez | .
 

 A walk in the woods - pv. Cory

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 113
double-compte(s) : ლ(ಠ益ಠლ)
crédits : Vava ©popgun ☩ Sign ©ASTRA
MessageSujet: A walk in the woods - pv. Cory   Mer 1 Nov - 14:19


a walk in the woods
Blake's second home - The greatest party
18.03.2017
______________________________
Act II


Rien ne s'était déroulé comme prévu. Cette soirée était un véritable cauchemar pour Feliks qui dévalait gauchement les escaliers pour rejoindre le salon de leur résidence secondaire. De toute évidence, pris de panique. Rien ne filait droit. Et ce, tant à cause de Ruth qui l'avait soudainement laissé en plan, que par l'intervention fortuite de Dereck un peu plus tôt dans la soirée lui proposant « un verre de la paix ». L'absence de Foster quant à elle, mettait un réel accent sur son angoisse grandissante. C'était comme si tous, s'étaient légués contre lui afin de le tenir à l'écart. Malheureusement pour eux, Feliks finissait toujours par découvrir le pot aux roses. D'une manière ou d'une autre, il découvrait la vérité. La douloureuse vérité. Cette même fatalité qu'il dû encaisser après avoir passé dix bonnes minutes à chercher Foster pour finalement le retrouver en compagnie de Ruth. Trop proches, trop complices. Son cœur cessa de battre devant cette triste aquarelle. Pourquoi... Pourquoi se retrouvait-elle à caresser les joues de son frère après ce qu'ils avaient partagé un peu plus tôt à l'étage ? L'avait-il fabulé, cet instant que Feliks considérait comme magique ? Ce rapprochement inattendu entre eux ? Feliks avait encore toute sa tête. Alors si ce qu'ils avaient vécu était bien réel, pourquoi flirter avec Foster...? L'avait-elle accosté en premier lieu pour lui soutirer des informations sur son frère qui faciliterait ensuite son jeu de séduction...? S'était-elle réellement servit de lui pour mieux l'envoyer paître... ? Tant de questions et si peu de réponses. A nouveau, Feliks était perdu.

A fleur de peau, le moindre comportement facétieux à son encontre le heurtait. La moindre bousculade involontaire lui donnait l'impression de pouvoir chavirer à tout instant. Pourtant c'était déjà bel et bien le cas. Feliks se noyait à pleins poumons dans une mer tumultueuse de spéculations à mesure que les gobelets rouges se portaient les uns après les autres à ses lèvres. Il avait été naïf de penser pouvoir endosser un rôle autre que celui de l’électron libre sans attache qu'il avait toujours été. Stupide, d'avoir songé acquérir une importance vis à vis d'une personne autre qu'un membre de sa famille. Les projecteurs s'étaient posés sur lui l'espace d'un court instant, en compagnie de Ruth, ce qui avait suffit à lui brûler définitivement les ailes. Qu'elle aille donc se faire foutre par son frère, s'il n'y avait que ça pour lui faire plaisir. Claquant son nouveau gobelet contre l'une des tables de ping-pong dépliée pour l'occasion, il dégaina peu de temps après sa ventoline. L'agitant alors frénétiquement, de quoi s'administrer trois bonnes inhalations salvatrices avant de déserter cette partie de bière pong qu'il venait de perdre lamentablement. Alors oui, il aurait dû ralentir sur la boisson et ne plus se laisser influencer par les convives pour ingurgiter un verre de plus. Mais ainsi attrapé par les uns et par les autres, il fut à nouveau contraint de trinquer avec les invités. Jusqu'à ce que l'alcool finisse par lui monter à la tête. Jusqu’à ce que Ruth devienne une réelle obsession. Jusqu'à ce que son regard distant et envieux s'accroche définitivement sur eux, toujours ensemble, toujours collés. 'Quelle pauvre traînée...' Une simple réflexion mûrement réfléchie à l'égard de la brune. Prélude d'un de ses futurs articles.

***

L'electro-house qui rythmait la soirée depuis sa genèse continuait de cracher ses puissantes basses à travers les côtes grinçantes du squelette du manoir Blake. Malgré ce son assourdissant, Feliks parvint à capter des hurlements faramineux et rires bien trop nombreux pour être totalement innocents. Détachant difficilement son regard de Ruth et Foster pour tenter de jeter un œil à ce qui se tramait à quelques mètres de lui, c'est d'un plissement de paupières excessif qu'il finit par décrypter la scène. Jake, son chien, entouré de quelques petits fêtards qui prenaient un malin plaisir à vouloir abreuver le canidé à l'aide de leurs gobelets. D'un bousculement intempestif à son encontre, sa propre bière termina par entacher son pull sombre. Cette soirée était définitivement à chier. On avait beau lui tendre un nouveau gobelet pour remplacer celui qu'il venait à peine de se renverser dessus, que ça n'y changerait rien. Verre, qu'il déclina qu'un claquement sec de la langue contre son palais. Frustré, énervé. D'un élan mal contrôlé, il se dégagea du bar contre lequel il s'était appuyé un peu plus tôt pour observer les deux autres tourtereaux. Filant aussi rapidement qu'il le pouvait en direction de Jake qui semblait parfaitement apeuré, il passa le revers de sa manche sous son nez.

Queue entre les pattes, l'animal ne tarda pas à déguerpir à toute vitesse en dehors de la maison, évitant les derniers gobelets volants à son encontre sous les regards assassins d'un Feliks complètement beurré. Sans même perdre le temps de se confronter aux invités tout aussi amochés que lui pouvait l'être, il se contenta de passer entre eux en évitant de les bousculer pour partir à la poursuite de Jake. Seul, dans un froid mordant et avec pour seule arme son iphone à 8% de batterie sur lequel il enclencha sa lampe torche d'un geste maladroit. Au moins, dehors, il n'était plus obligé d'endurer la vision nauséeuse de Ruth et son frère se bécotant. Ce qui devait sans doute être le cas à l'heure qu'il était.



Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 356
double-compte(s) : gavin le chiot
crédits : l.mactans, crack in time
MessageSujet: Re: A walk in the woods - pv. Cory   Mar 7 Nov - 19:14


– a walk in the wood –
FELIKS ET CORY


Les soirées entre gamins, ce n’était pas si différent des soirées avec ses potes plus âgés. Les gens ne pensaient qu'à boire, rouler des pelles à d’autres et éventuellement coucher… ou perdre leur virginité pour certains. Cory aurait été dans ce cas si l’idée d’entendre les pensées de la personne avec qui il pouvait coucher ne le rebutait pas autant. En même temps, qui aurait envie de ce genre d’expérience… surtout pour une première fois. Il n’avait pas envie de mourir puceau mais c’était ce qui allait arriver s’il n’arrivait pas à se débarrasser de son pouvoir… ou s’il n’apprenait pas à le contrôler. Mais il ne savait pas vraiment comment s’y prendre. Après il pouvait être ivre en continu mais ce n’était pas une solution. À priori se ruiner les reins, ça n’aurait rien de bon. Enfin, ce soir, il pouvait boire, c'était le but des soirées. Non ? En tout cas c’était pour ça que la plupart venant. Il avait été invité par Foster mais ne se sentait pas spécialement à sa place parmi les gens populaires… leurs pensées étaient tellement pénibles, attendues ou prétentieuses. Il était plus submergé par les pensées débiles que par l’alcool… Franchement, parfois il se demandait si ce serait pas moins insupportable d’être dans un asile de fous qu’entouré d’ados débiles. M’enfin, il était lui-même un ado débile. Il pouvait aussi avoir des pensées reloues… noyées dans toutes les pensées qui n’étaient pas les siennes. Ce bordel dans sa tête… C’était pire que dans sa chambre et il fallait le vouloir pour que ce soit pire.

Il était donc sortir un peu pour s’aérer le cerveau. Même s’il entendait les pensées dans un certain rayon, il n’était pas assez large pour continuer d’entendre la merde des autres une fois qu’il était dehors. Il ne savait même pas pourquoi il avait accepté de venir… sans doute parce que c’était pour fêter le rétablissement de Feliks et que ça lui semblait important. Il avait parfois l’impression de préférer ses cousins et sa cousine à ses parents… Ce n’était pas si bizarre, ils n’avaient pas la même relation et ses cousins étaient moins envahissants que ses vieux. Il sirotait une bière en solo, un peu à l’écart lorsqu’il remarqua son cousin partir en courant direction des bois. C’était pas une bonne idée de partir seul en forêt la nuit… enfin, il était mal placé pour ce genre de remarque puisqu’il était du genre à aimer faire son jogging en forêt… seul, coupé de tout, de la musique de dépressif dans le casque ou les écouteurs. Le blond s’élança donc à sa suite. « Feliks, attends ! » Lâcha-t-il en rattrapant son cousin. « Tu fous quoi là ? » Il n’avait pas vu le chien sortir, juste son cousin, donc la situation lui semblait bizarre. Et l’avantage avec Feliks, c’était qu’il ne pouvait pas lire ses pensées. Pas la peine de lui demander pourquoi, d’une part il c’était assez chelou de demander à quelqu’un pourquoi on n’arrivait pas à lire dans sa tête et d’autre part, parce que Feliks ne croyait pas au surnaturel donc il le prendrait pour un fou.


(c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 113
double-compte(s) : ლ(ಠ益ಠლ)
crédits : Vava ©popgun ☩ Sign ©ASTRA
MessageSujet: Re: A walk in the woods - pv. Cory   Mar 14 Nov - 16:02


a walk in the woods
Blake's second home - The greatest party
18.03.2017
______________________________
Act II


Déterminé à partir à la poursuite de Jake, ce n’est que lorsqu’une voix masculine l'interpella avec force que le jeune Blake daigna détourner son attention de son objectif principal. Partagé entre un sursaut de terreur et un hoquet de surprise, il planta la lampe torche de son iphone directement dans les yeux de l’individu en question. Main sur son cœur durement sollicité, il tenta avec tant de bien que de mal de retrouver son calme. Jusqu’à identifier les traits de ce visage autrefois inconnu, comme un membre à part entière de sa fratrie : “Coco…? Qu-... T’es pas bien gros !” s'évertua-t-il à articuler difficilement tant l’alcool ingurgité lui donnait l’impression d’être sous sédatifs. Ce que Feliks faisait là ? Pourquoi était-il dehors déjà…? Se murant dans un silence perturbé le temps de quelques secondes à la recherche d’une réponse à fournir à son cousin, Feliks eut un léger moment d'absence avant de cligner à plusieurs reprises les paupières. “J-J’suis après Jake.” A nouveau, les mots sortaient un à un de ses lèvres tremblantes. “Il s’est… Enfui. Il est par là. J’crois.” Et sans même attendre l’accord du blond, Feliks tourna sur lui-même pour partir sur les traces de son labrador. Il n’y avait pas de temps à perdre. Les températures n’étaient pas clémentes et Feliks ne voulait pas prendre le risque de laisser Jake se perdre dans les bois qui entouraient leur manoir familial. Pas à cause de quelques abrutis dénués de toute maturité.

Et finalement, les neurones épuisés de son cerveau se connectèrent entre eux. Réalisant peu à peu que son cousin était, lui aussi, seul dehors. Pourquoi un tel isolement…? Migraine agaçante, ou simple besoin d’air frais ? Se retournant d’un seul coup pour planter pour la seconde fois sa lampe torche dans les yeux clairs de son cousin, Feliks l’observa de ses petits yeux fatigués. Ajoutez à cela une moue suspicieuse et le tour était joué. “Toi… Qu’est-ce que tu fais tout seul dehors ?” D’un mouvement maladroit d’avant-bras, le brun venu s’essuyer le dessous du nez qui commençait déjà à couler sous la fraîcheur de la nuit. C’était louche. Mais qu’est-ce qui n’était pas louche à Blackwater Falls ? Depuis son retour, Feliks avait développé une sorte de paranoïa. A chercher des signes où il n’y en avait pas. À conclure des choses dans la précipitation quitte à mal interpréter les actions de ses proches. À se sentir mis à l’écart de force. Comme si tous, tentaient de le tenir loin de la vérité. Il se noyait donc jour après jour sous les mensonges de sa famille... Pourquoi tant de mystère ? Depuis quand, était-il devenu si indigne de confiance ? Feliks pouvait comprendre, Feliks pouvait garder des secrets, Feliks pouvait être utile. Même si sa santé fragile pouvait en rendre sceptique plus d’un. Et tandis qu’il fixait Cory de son air inquisiteur, son avant-bras frotta à nouveau le dessus de son nez avec un agacement non feint. Ses reniflements incessants, quant à eux, brisèrent à maintes reprises le calme de la nuit. Peu à peu, une substance pourpre et visqueuse marqua la manche de son blouson. Il fallut bien plusieurs secondes avant que le Blake réalise ce que cela voulait signifier et que son regard se porte sur ses doigts qui venaient de caresser sa lèvre supérieure couverte de sang. Son nez saigner et après un juron contenu, il pressa l’une de ses narines concernée pour garder la tête penchée vers le bas. Il n’aurait jamais boire autant, il n’aurait jamais dû s’énerver autant, il n’aurait jamais dû taper un sprint après les médicaments qu’il avait pris. Il n’aurait jamais dû assister à cette soirée stupide.




Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 356
double-compte(s) : gavin le chiot
crédits : l.mactans, crack in time
MessageSujet: Re: A walk in the woods - pv. Cory   Jeu 16 Nov - 19:09


– a walk in the wood –
FELIKS ET CORY


La lumière du flash de l’iphone de l’autre dans la guerre, ce n’était pas vraiment agréable. Le blond se retrouva aveuglé quelques secondes avant de mettre sa main devant lui, en guise de super bouclier contre cette fichue lumière qui contrastait beaucoup trop avec l’obscurité des lieux. Urg le surnom que lui donnait Feliks, il avait l’impression d’être un perroquet ou un singe… pour un humain, « Coco », ce n’était pas top. Mais bon, il avait l’habitude maintenant. Ce diminutif stupide le suivra sûrement toute sa vie alors bon, autant capituler à ce sujet. Feliks avait l’air d’être bien arraché, ça allait être sympa de babysitter son cousin dans ces conditions. Lui-même il avait bu, mais pas assez pour être cuité. À son plus grand regret puisqu’il n’y avait que l’alcool pour faire taire les pensées des autres. Finalement, le brun lui donna la réponse à sa question. Super, chercher un chien en pleine forêt ça allait pas être simple… en espérant que l’animal ne tombe pas sur un prédateur… genre un wendigo. Enfin, en espérant surtout que, eux, ne tombent pas sur un wendigo. Il trouvait le surnaturel cool, mais les monstres sans capacité de vraiment penser donc impossible à raisonner, c’était pas top comme plan. Et encore une fois, l’autre l’aveugla avec la lumière de son smartphone… Cory grogna avant de refaire le même geste pour se protéger. C’était hyper relou, si l’autre voulait qu’il perde la vue, il était sur la bonne voie. Chose qui n’arrangerait pas me blond : comment il pourrait geeker ou regarder netflix sans sa vue ?

« Déjà, arrête de me foutre ton flash dans la gueule. » Lâcha-t-il une bonne fois pour toutes, un peu grognon. Ça au moins c’était dit. En espérant que l’autre, qui semblait pas mal cuité, arrive à comprendre. Cory n’attendait pas grande chose des gens lorsqu’ils avaient trop bu… il n’était pas mieux lorsqu’il était dans cet état ceci dit. Donc loin de lui l’idée de jeter la première bière aux ivrognes. « Je t’ai suivi parce que t’es parti en courant comme un débile dans la forêt. Dans ton état c’est pas une bonne idée… même jack risque d’être plus débrouillard que toi. » Il était un peu moqueur, mais bon, s’il n’avait pas le droit d’enquiquiner son cousin, il finirait par s’ennuyer.  Surtout qu’il n’avait pas pu le faire pendant un moment à cause de l’accident de Feliks, il avait du temps à rattraper donc.  Bon, il fallait chercher le chien de ce dernier… et il pouvait être n’importe où. Il alluma donc le flash de son propre portable et éclaira les environs. « Il s’est déjà barré comme ça ? » Histoire de savoir s’il y avait un endroit où chercher l’animal ou s’il fallait se contenter d’avancer à l’aveuglette. Quelqu’un de normal aurait dit à Feliks de rentrer et qu’ils verraient ça demain… Mais pour la normalité, il ne fallait pas trop compter sur Cory. Ceci dit, peut-être que son cousin, n’était pas non plus hyper normal… Il n’était pas capable de lire dans ses pensées alors qu’il y arrivait pour tous les autres humains… Mais bon, c’était une autre histoire.


(c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 113
double-compte(s) : ლ(ಠ益ಠლ)
crédits : Vava ©popgun ☩ Sign ©ASTRA
MessageSujet: Re: A walk in the woods - pv. Cory   Dim 19 Nov - 17:51


a walk in the woods
Blake's second home - The greatest party
18.03.2017
______________________________
Act II


Grâce à la lumière de son Iphone plantée sur le visage de l'individu présent à ses côtés, Feliks se détendit légèrement en constatant qu'il s'agissait de nul autre que son très cher et dévoué Cory. Cousin, qui ne semblait guère apprécier sa façon de se tenir face à lui. Notamment à cause du puissant flash qu'il recevait au creux de ses iris d'un noir de jais. Sous l'ordre grognon de son cousin, Feliks daigna finalement exécuter sa requête. A savoir, celle de baisser cette foutue lampe qui l’empêchait de voir plus loin que le bout de son nez. C'est donc à son tour, d'un rire bercé d'un léger vertige, qu'il répondit à sa réplique. Plantant ses yeux fatigués dans ceux si vifs de Cory : « Et toi, arrête de t'pointer derrière moi comme le putain de slender man. » réussit-il à articuler non sans quelques difficultés. « Déjà. » rajouta-t-il ensuite rapidement d'un doigt dressé, pour reprendre la formulation de Cory bien maladroitement. D'un sourire, il écouta distraitement la suite de ses paroles, tentant désespérément de ne pas décrocher au milieu de sa phrase tant cette dernière ne semblait pas avoir de fin. Ok, il l'avait suivi... Pour ne pas le laisser gambader seul dans la forêt, dans 'son état'. Même Jake, selon lui, serait plus débrouillard. Cory venait-il réellement de le caractériser comme une personne incompétente ? Inutile ? Il n'en fallait pas plus pour ébranler son ego sans doute trop précieux. Ou bien sa fierté d'homme alcoolisé, au choix. Son sourire à présent perdu, il plissa légèrement les paupières : « J'vais bien. » se contenta-t-il de trancher d'une voix qui se voulait sans appel. Une claque psychologique de la part du blond, qui lui donnait soudainement envie de décuver, et vite. Ruth s'était déjà jouée de lui, il n'allait pas laisser à Cory le loisir d'en faire de même. Il avait eu sa dose de moqueries pour la soirée. D'autant plus qu'il portait bien trop son cousin dans son cœur pour créer un conflit immature qu'il regretterait une fois sobre. Qu'il le veuille ou non, Cory faisait partie de la famille. Feliks le considérait comme à l'égal d'un frère. Ce qui pouvait expliquer la rudesse et la franchise, souvent blessante, de ses paroles.

La fatigue, les médicaments, l'alcool, l'énervement et la contrariété... Un parfait cocktail d'émotions qui avait finit par lui déclencher une épistaxis. Tête légèrement penchée vers l'avant et cou bien tendu, pour ne pas se retrouver à tâcher sa tenue par quelques gouttes de ce fluide visqueux, Feliks ferma un instant les yeux tandis que l'une de ses mains s'appliquait silencieusement à presser la narine concernée. C'était le bouquet, vraiment. « Non. J'sais pas où il a pu aller. » Murmura-t-il de son timbre de voix transformé par son fameux pincement de nez. Donnant à sa phrase une dimension presque comique, qui contrastait drastiquement avec l'ambiance morose générale. « Faudrait sans doute demander à Fostie. Mais il fornique avec une nouvelle. » des mots bien crus, qui s'étaient échappés de ses lèvres sans la moindre once d'hésitation. Cette fois-ci, le sarcasme suintait bien de ses reproches. Ou peut-être s'agissait-il de dégoût à proprement parler ? Dans tous les cas, Feliks en gardait un goût bien amer dans la bouche. Non pas qu'il critiquait les passe-temps de son frère, loin de là. Disons juste... Que c'était la goutte de trop, pour cette soirée déjà riche en mauvaises surprises. « J'vais me débrouiller. » le teint livide, les yeux toujours clos, Feliks finit par s'asseoir doucement à même le sol enneigé. Le temps de quelques secondes. Juste le temps d'arranger les choses et de retrouver totalement ses esprits. Sa tête lui donnait l'impression de pouvoir exploser à tout instant.

Rouvrant peu à peu ses yeux cernés, il resta un instant immobile avant de s'exprimer à nouveau sans pour autant porter son regard nonchalant sur Cory : « Au pire, je dirai à Jake de me ramener à la maison une fois que je l'aurai retrouvé ». Ses phrases devenaient de plus en plus construite à mesure que sa rancœur grandissait. A croire que le dédain pouvait être un remède efficace contre la beuverie excessive. « Après tout, il est plus débrouillard que moi. ». Oui, Feliks avait été blessé dans son estime. Pas uniquement à cause de la taquinerie de Cory. Non. Par rapport à tout ce qu'on lui disait depuis sa sortie de l’hôpital. On l'avait pourtant mis en garde sur les difficultés d'adaptation. Qu'il faudrait peut-être un certain temps avant qu'il puisse retrouver ses marques. S'il s'était dans un premier temps moqué de cet avertissement, il devait bien se rendre à l'évidence... Le retour parmi les vivants était bien plus compliqué que prévu. Rien, n'était plus comme avant. Ce que Feliks avait laissé dernière lui n'était plus aujourd'hui. Ses repères n'existaient plus. Son frère lui cachait des choses. Son père également, à la différence que ce dernier semblait à présent déterminé à le mettre sur un piédestal comparé à Foster.

Le lycée quant à lui était une souffrance à part entière dont il se serait bien passé. Puis... Il y avait Ruth. Par toutes ces pensées diverses et variés, la disparition de Jake passa en second plan. Le tourment psychologique était tel que Feliks ne savait plus quoi faire si ce n'était qu'attendre les épaules tombantes. Attendre quelque chose, là assit sur le sol, le nez pincé depuis déjà quelques minutes alors que le sang filait malgré tout entre ses doigts pour colorer le sol d'une teinte coquelicot. Le jeune Blake avait beau retourner toutes ces informations dans sa tête, il continuerait de stagner. Il en avait bien conscience. Trop de choses n'avaient aucune logique depuis son réveil. Il lui manquait des éléments pour comprendre. « Il s'passe... Des trucs bizarres. » murmura-t-il faiblement, à lui-même, puis à Cory s'il tendait suffisamment l'oreille. Feliks ne voulait pas passer pour un fou, ni pour une personne atteinte de paranoïa aiguë, pourtant, c'est ce qu'il était devenu. A cause des secrets. A causes des cachotteries de son père, de son frère. Peut-être que Cory pourrait comprendre. Peut-être même qu'il était disposé à lui apporter des réponses. Sur ce qui avait pu se passer durant son absence.




Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 356
double-compte(s) : gavin le chiot
crédits : l.mactans, crack in time
MessageSujet: Re: A walk in the woods - pv. Cory   Lun 20 Nov - 17:12


– a walk in the wood –
FELIKS ET CORY


Feliks et son petit caractère… Si Cory ne le connaissait pas depuis si longtemps (normal puisque c'était son cousin), il se serait vexé par la façon dont il le traitait… il fallait aussi souligner que l’autre avait l’air d’être complètement ivre...les gens bourrés étaient parfois cons donc ce n'était pas la peine de s’arrêter à ça. Le blond l’observa un instant avant de regarder les alentours. Il avait beau dire qu’il allait bien, Cory en doutait carrément. Chose qui fut appuyée par le fait que le plus vieux saignait du nez. Et visiblement, il n’en avait pas qu’après le blond mais aussi après son frère. La nouvelle ? C’était la meuf chasseuse qu’il n’aimait pas ? Il n’aimait pas les chasseurs depuis qu’il avait connaissance du surnaturel… et du fait qu’il ne pouvait pas lire dans les pensés des êtres venus de ce monde étrange. Du coup, Feliks devait faire partie de ce monde, mais parler de ça avec le brun, c’était toujours délicat. Il n’était pas très ouvert d’esprit en ce qui concernait le paranormal. Dommage, c’était pourtant un sujet tellement captivant… et dire qu’il y avait des psychopathes qui s’amusaient à vouloir détruire ce monde. Enfin passons, il avait vexé la princesse Feliks et maintenant, il récoltait les remarques contrariées de son altesse. Heureusement que Foster n’était pas comme ça, un seul Feliks c’était déjà assez usant. Le blond regrettait presque de ne pas être encore bourré. Enfin, il prit sur lui et continuait de surveiller les environs avec le flash de son portable.

Il haussa un sourcil en entendant le brun affirmé qu’il se passait des trucs bizarres. Bon, c’était vrai, mais c’était assez étonnant d’entendre ça dans la bouche de Feliks… Du coup, on pouvait dire que la situation actuelle était bizarre justement. Enfin, le blond alla finalement s’asseoir à côté de son cousin. « Quel genre de truc bizarre ? Je veux dire, à part le fait qu’on est assis comme des cons dans la neige, qu’on va avoir le cul mouillé, le tout, en plein milieu de la forêt et en pleine nuit … Et puis, si c’est rapport à des trucs bizarres façon Paranormal activity …je croyais ça te branchait pas les histoires de surnaturel et tout. » Il coupa le flash de son portable pour économiser la batterie pendant qu’ils étaient assis là comme des cons. C’était inutile de la gâcher s’ils commençaient à papoter en mode gonzesses quoi… ça pouvait durer longtemps en plus. Enfin, il espérait que ça n’allait durer si longtemps quand même. Mais l’avantage, c’était qu’il ne supportait pas les pensées des gens pendant ce temps. Perdu au milieu de nulle part en compagnie de Feliks, son pouvoir ne lui cassait pas les couilles au moins. Ceci dit, il était quand même curieux de savoir pourquoi il ne pouvait pas lire dans la tête de son cousin… même s’il était content de ne pas savoir ce qu’il se passait dans sa tête de cette diva. Ce serait surement épuisant moralement. Enfin, il l’aimait bien et il aimait bien le taquiner surtout.


(c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 113
double-compte(s) : ლ(ಠ益ಠლ)
crédits : Vava ©popgun ☩ Sign ©ASTRA
MessageSujet: Re: A walk in the woods - pv. Cory   Mar 21 Nov - 18:14


a walk in the woods
Blake's second home - The greatest party
18.03.2017
______________________________
Act II


La remarque de Cory sur le fait qu’ils se trouvaient tous deux comme des cons le cul dans la neige lui arracha un sourire sincère. Si son cousin n’avait pas pris la peine de soulever ce détail, Feliks ne s’en serait sans doute jamais formalisé. Mais maintenant qu’il le réalisait, c’est vrai qu’il faisait un peu frais. Il pouvait même sentir la poudreuse à moitié fondue humidifier son jean, son caleçon. “J’ai l’impression... D’avoir à nouveau six ans. Et d’sortir d’un rêve de toilettes. Traumatisant.” se confia-t-il d’un soupire à la fois dramatique et dévasté, sans faire preuve d’aucune pudeur. Mentionnant ses accidents d’enfance sans même rougir tant l’alcool exterminait toute bride de honte.

Paranormal activity ? Come on Coco’... Comment pouvait-il lui sortir une pareille référence de l’ordre de la fiction  alors qu’il s'apprêtait à se confier à lui, sur un sujet important et surtout, bien réel. D’une moue désespérée, il leva les yeux au ciel avant d’inspecter l’état de son nez. Il était encore trop tôt pour relâcher la pression de sa narine. Appuyant à nouveau, il fronça ses sourcils en cherchant silencieusement par quel bout de son histoire commencer. Tout se chevauchait tellement dans son esprit. “Je crois… Ou du moins, j’ai le sentiment… Que… Qu’on...” S’il le disait, Cory allait le prendre pour un mec totalement parano. Mais s’en souviendrait-il le lendemain ? De lui en avoir parlé ? Cory était une personne de confiance, simple, qui ne lui avait jamais caché quoi que ce soit. C’était du moins l’impression que Feliks avait toujours eu en présence de son cousin. Et il l'enviait pour ça. Pour sa franchise. L'agrippant soudainement par le col, il l’attira à lui avant de jeter un dernier coup d’œil anxieux dans les environs. Pour être sûr qu’une tierce personne ne se trouvait pas dans les parages. Le regard planté dans celui de son cousin, il humecta rapidement ses lèvres avant d'extérioriser ses pensées enfouies : “Je crois… Qu’on a essayé de me tuer”. D'un murmure à son oreille, c’était dit. Relâchant de sa main le col de la veste du blond, il laissa un rire dépité s’échapper de ses lèvres avant de retrouver son sérieux. D’une seconde à l’autre. “J’sais pas pourquoi. J’sais pas qui… Mais j’ai l’impression... Que des gens sont au courant. Que des gens, sont complices. Des gens, à cette soirée. Peut-être même... Celui qui a provoqué mon 'accident'.” Accident… Ce n’était pas un accident. Feliks aurait pu y mettre sa main à couper. Il avait toujours été bon conducteur. Il n’aurait jamais fait un stupide écart de route sans une excellente raison. Il n’aurait jamais perdu le contrôle de son véhicule, sans une excellente raison.

“Certaines personnes me dévisagent.” souligna-t-il comme une preuve de malhonnêteté de la part des convives. Comme si regarder une personne de travers signifiait pour le jeune Blake que ladite personne cachait quelque chose de plus grand. “...Plus qu’avant, en tout cas.” précisa-t-il malgré tout. Merde… C’était louche. Puis ce type qui venait déposer des fleurs dans sa chambre d'hôpital…? Qui en plus de ça, se disait être un de ses amis. Feliks n’avait pas d’amis. Putain. Pourquoi la mémoire ne lui revenait pas. Pourquoi n’arrivait-il pas à se souvenir clairement de tout ça ?




Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 356
double-compte(s) : gavin le chiot
crédits : l.mactans, crack in time
MessageSujet: Re: A walk in the woods - pv. Cory   Mer 22 Nov - 14:26


– a walk in the wood –
FELIKS ET CORY


Les souvenirs de pipi au lit… Cory n’en avait pas. Enfin ça lui était peut-être arrivé mais franchement, il ne s’en rappelait pas. Bon évidemment, à l’époque où il portait encore des couches, ouais il avait dû se laisser aller. Mais il se souvenait qu’il utilisait le pot pour enfants lorsqu'il était petit… Il rit un peu à la remarque de son cousin, pas par moquerie, mais juste parce qu'il trouvait ça presque mignon qu’il lui sorte ça comme ça. De la part d’un gamin de six ans, c’était pas spécialement honteux en plus. Enfin, à dix-sept ans, avoir le cul mouillé c’était déjà un peu plus gênant. Et Cory allait entendre le jugement des gens… pourvu que ça sèche entre-temps quoi. Enfin passons, Feliks commença à se confier avant de l’attraper par le col pour chuchoter à son oreille. Il n’y avait personne autour d’eux… en tout cas rien d’humain. Mais bon il ne pouvait pas dire à son cousin que s’ils n’avaient pas été seuls, il aurait entendu les pensées d’un potentiel tiers personne. Ce que le brun lui révéla lui glaça le sang. D’accord Feliks pouvait être hyper chiant lorsqu'il le voulait… mais il n’y avait pas de raison d’attenter à sa vie… c’était trop radical comme méthode. Il fronça les sourcils en continuant d’écouter son cousin, un peu choqué et paumé. Est-ce que l’autre était juste parano ou est-ce que ses spéculations étaient basées sur du vrai ? Après, le fait qu’on le dévisage n’était pas forcément une preuve en soi Cory était souvent dévisagé, en tant que weirdo, mais jusque-là personne n’avait pensé vouloir le tuer… ou alors il n’avait pas chopé la fameuse pensée.

Il inspira, réfléchissant à ce qu’il pouvait répondre. Et surtout, il se demandait comment savoir si ce que disait Feliks était vrai. Si c’était le cas, c’était très grave et il fallait trouver qui pouvait bien en vouloir à la vie de son cousin… et pourquoi. “À part le fait qu’on te dévisage… t’as d’autres indices ? Je veux dire, tout le monde pensait que tu t’en sortirais pas… c’est normal que qu’ils te voient comme une bête de foire… tu sais comme les gens sont cons au lycée. Il soupira avant de reprendre. Sans indice, je vois pas comment t’aider plus… si on dit ça aux flics, ils risquent juste de se marrer et de te faire sortir du commissariat…” Il lui adressa un sourire désolé. Il était près à l’aider bien sûr, c’était son cousin. Pas question de laisser qui que ce soit faire du mal à son casse couilles préféré. Il hésita un instant avant de reprendre. “J’ai peut-être… un talent spécial qui pourrait nous aider à trouver cette personne mais tu me croira jamais… et je peux pas le te prouver…” Il soupira encore une fois… Il était près à se servir de son pouvoir pour aider Feliks mais il ne pouvait pas lui prouver qu’il lisait dans les pensées puisqu'il ne pouvait pas lire dans celles de son cousin. Forcément, jamais le brun n’y croirait… surtout qu’il était très rationnel comme mec. Au pire, il pourrait mener son enquête tout seul. Mais encore une fois, sans piste à suivre, ça allait vraiment être relou. En attendant, il fallait qu’il garde un œil sur son cousin.


(c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 113
double-compte(s) : ლ(ಠ益ಠლ)
crédits : Vava ©popgun ☩ Sign ©ASTRA
MessageSujet: Re: A walk in the woods - pv. Cory   Jeu 30 Nov - 15:30


a walk in the woods
Blake's second home - The greatest party
18.03.2017
______________________________
Act II


Si Feliks avaient des indices sur ce qu’il avançait ? Oui. Du moins, assez pour rendre ses craintes totalement véridiques. Ce n’était peut-être que des informations qu’on lui avait confié et qui s’étaient déroulées durant son coma, mais qui méritaient tout de même qu’on s’y attarde. D’un léger sourire, il réagit maussadement à la phrase que son cousin venait de prononcer : Tout le monde pensait que tu t’en sortirais pas. “Tu m’as pleuré ?” lui demanda-t-il en feintant l’indifférence. Feliks était curieux, en plus d’être sous l’emprise de l’alcool. Chose qui le débridait sur bien des sujets. Il était évident que se pointer au commissariat du coin en déballant le petit scénario du parfait parano n’allait pas jouer en sa faveur. Ni même contribuer à élucider certains mystères qui l’entouraient. A vrai dire, Feliks ne voulait pas confier cette tâche à la police… Il voulait s’en charger lui-même, aussi approuva-t-il d’un hochement de la tête les propos de son cousin qui semblait encore plus perplexe que lui. D’un nouveau regard dans les environs, il inspecta leur environnement avant de prendre une légère inspiration : “Quand j’étais dans le coma, une personne est venue déposer à des nombreuses reprises des fleurs dans ma chambre... Une personne, qui ne faisait pas partie de mon entourage proche et qui se disait être un camarade de lycée.” avoua-t-il, à la fois songeur et inquiet. “J’ai directement pensé à Dereck.” parler était une véritable épreuve, tant à cause de son mal de crâne que son incapacité à organiser méthodiquement ses pensées. Il y avait tant à dire, tant à trier. Feliks se noyait dans sa propre déduction, remuant de manière incessante sa tête de droite à gauche. “Il m’a fait… M’avait fait... Son coming out. Deux bonnes semaines avant mon accident..” continuer sur les aveux lui donnait un peu l’impression d’être aussi lucide qu’un fou. Et les informations qu’il balançait semblaient être l’oeuvre de sa démence. “Je sais… Je sais… Que c’est bizarre connaissant Dereck.” Après tout, ils avaient grandi plus ou moins ensemble, étudiés dans les mêmes instituts… Aujourd’hui il faisait partie des grands de leur lycée, l'antéchrist direct, le rival exécrable de Foster… Et pourtant… “Il était sérieux et je l’ai envoyé chier, sévère. Ça ma coûté un aller direct la tête dans les chiottes… Le lendemain, j’ai eu droit à un mot dans mon casier qui s'apparenterait à une menace.” Malheureusement, Feliks n’avait jamais été quelqu’un de très impressionnable. Au contraire, son esprit cartésien l'empêchait bien vite de céder à la panique. “Tout ça pour dire… Qu’à part Dereck… J’voyais pas qui ça pouvait bien être. Sauf que la description que Jenny m’a donné n’a rien à voir avec Dereck, justement. Corpulence chétive mais assez sportive, brun, yeux noisettes, nez plutôt rond. Le seul détail caractéristique de l’individu serait son sourcil gauche légèrement en broussaille. Autant te dire… Qu’on est pas dans la merde. ” d’un rire dépité, il en vint à inspecter à nouveau sa narine ensanglantée.

“Un talent spécial…?” s’étonna-t-il ensuite en reportant son petit regard plissé en direction de son cousin. “Mais dont tu ne peux pas me prouver l’efficacité ? Ça semble un peu bancal comme affaire. Non ?” Malgré ses premières réticences, il redressa le dos pour accorder toute l’attention que son cousin semblait rechercher. “Si tu parles de jouer de tes charmes pour la récolte d’informations, laisse tomber. Je vais pas te laisser te prostituer pour une affaire dont moi-même je doute...” L’épiant de son regard opalin souligné de ses éternelles cernes bleutées, il se pinça légèrement la lèvre inférieure avant de lâcher un petit soupire résigné : “C’est quoi ce fameux talent ? Pourquoi tu peux pas le prouver ?” murmura-t-il avant de sortir un mouchoir préalablement tâché de sang de sa poche pour venir essuyer le résidu de sang frais autour de son nez. Il voyait bien que Cory avait quelque chose sur la conscience. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, Feliks était une très bonne oreille. Il avait toujours su écouter les gens. Le soucis, c’est qu’il se permettait constamment de tirer des conclusions ou pire, de juger. Ce qu’il s'efforçait de ne pas faire avec son cousin. Il lui devait bien ça après tout. “En quoi ça nous avancerait ? Tu es une espèce de radar à hommes aux sourcils en broussailles ?” plaisanta-t-il avant de faire glisser un de ses doigts sous son nez, à présent libéré, pour constater avec satisfaction que le saignement s’était arrêté.




Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 356
double-compte(s) : gavin le chiot
crédits : l.mactans, crack in time
MessageSujet: Re: A walk in the woods - pv. Cory   Dim 3 Déc - 5:35


– a walk in the wood –
FELIKS ET CORY


S’il l’avait pleuré ? Les garçons ne pleurent pas, voyons. Le blond détourna le regard en lâchant un léger “évidemment”. Il aimait son cousin, c’était normal qu’il ait souffert en apprenant son accident. Il avait peur de perdre son idiot de cousin pour toujours… et puis, Feliks, c’était aussi un pote plus qu’un simple cousin qu’on se contente de voir à Noël et c’est tout. Alors ouais, il l’avait pleuré, il l’avait presque maudit d’avoir eu cet accident. Enfin, c’était fini. Feliks était de retour. Il s’en était sorti… en même temps, ce n’était pas un petit coma de merde qui allait terrasser le grand Feliks. Ouais Cory préférait relativiser à ce niveau-là. Il écouta donc les paroles du brun. La personne qui avait déposé des fleurs… c’était peut-être un admirateur secret, ou une admiratrice. Et puis, comment il le savait ? Une infirmière lui avait fait un compte rendu à la sortie de son coma . Elle avait peut-être des informations à donner si c'était le cas. C’était comme ça qu’on menait une enquête. Non ? Quant à Dereck… il ne l’avait pas croisé à l’hôpital lorsqu'il allait. Apparemment il y avait eu du drama entre eux… bon, en même temps, Feliks et le drama, c’était un peu comme Laurel et Hardy… l’un allait pas sans l’autre. Enfin bref, en effet, un amoureux éconduit pouvait souhaiter la mort de la personne aimée… genre “si je peux pas l’avoir, personne ne l’aura”. Et connaissant Feliks, il n’avait peut-être être pas été des plus sympas en le rejetant… surtout vu ce qu’il avait expliqué.

La suite fit pouffer Cory. Le sourcil gauche en pagaille… c’était précis quand même… le blond n’était pas du genre à faire gaffe à ce genre de chose donc… “Doit y avoir cinquante pour cent des mecs du lycée qui correspondent à cette description… il pouvait pas être roux aux yeux violets ?” Demanda-t-il ironiquement. “Donc c'est pas Dereck… et qui irait déposer des fleurs dans la chambre de quelqu'un qu’il a essayé de tuer ?” C’était pas logique. Quant à la remarque sur le fait qu’il devait faire la pute...heureusement ce n’était pas ce à quoi le blond voulait faire référence. “Jouer de mes charmes… y aurait rien avec quoi jouer.” Il pouffa à nouveau. Il réfléchit un peu à comment il devait expliquer ça à son cousin… il allait tellement se foutre de sa gueule. Surtout qu'il n'était pas hyper ouvert d’esprit pour les trucs de ce genre. Il inspira profondément avant de prendre la parole. “Je peux lire dans les pensées de la plupart des gens… sauf ceux qui sont liés au surnaturel… donc, vu que je peux pas lire tes pensées…” il laissa sa phrase en suspens, Feliks allait comprendre s’il n’était pas trop bourré… ou pas trop con… Le blond attendait que le couperet tombe. Ça allait être sympa de se faire moquer par le brun. Enfin, au pire, Cory mènerait son enquête tout seul. Il n'avait pas besoin de Feliks puisqu'il était télépathie… enfin, encore fallait-il que le brun qui avait déposé des fleurs ne soit pas lié au surnaturel.


(c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: A walk in the woods - pv. Cory   

Revenir en haut Aller en bas
 

A walk in the woods - pv. Cory

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Halloween / Zombie Walk
» Le c-walk ^^
» Vends Time Walk Unlimited
» Walk Off The Earth
» C-Walk

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: BLACKWATER FALLS :: coldlake shore :: résidences-