AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 
n'oubliez pas que les humains, les fantômes et les polymorphes ont besoin d'amour, eux aussi.
nous sommes présentement en mai 2017. le printemps est doux et ensoleillé
n'hésitez pas à aller vous inscrire aux nouvelles missions juste ici

Partagez | .
 

 In the night ahead there's a light upon this house on a hill... Feat. Rodin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
vampire ○ kill of the night
○ messages : 51
○ double-compte(s) : Haven & Oren
○ crédits : Ilyria
MessageSujet: In the night ahead there's a light upon this house on a hill... Feat. Rodin   Dim 5 Nov - 17:51

Cette ville avait quelque chose d'étrange, quelque chose qu'il avait du mal à déterminé, mais depuis qu'il y était, il avait l'impression que sa conditions empirait... de ce qu'il en savait, normalement la folie meurtrière des vampires était sensé se tasser avec le temps, mais là pour le coup, c'était de pire en pire. Il passait ses journées à boire, sans que ça eu le moindre effet, à converser avec des fantômes entre deux moments ou il fermait les yeux pour dormir un peu, à tourner en rond comme un lion en cage, et lorsque la nuit tombait, il ne pouvait s'empêchait d'avoir cette soif qui s'intensifiait, qui se faisait de plus en plus importante et qui grandissait, jusqu'à le pousser à sortir de cette vieille bâtisse abandonné qu'il avait trouvé dans les vieux quartiers de la ville. Il savait qu'il ne pouvait pas rester indéfiniment dans le coin, il allait finir par se faire griller, malgré toutes ses précautions, il y avait certaines nuits ou il avait l'impression d'être à peine conscient et donc il devait pas beaucoup effacer ses traces derrière lui... à ce rythme là, la ville allait croire qu'il nouveau Jack l’Éventreur sévissait dans le coin et ils allaient tous se mettre à sa recherche... Alors il tâchait de ne pas trop s'y habituer, de toute manière il n'allait pas non plus se sentir chez lui dans une vieille maison en ruine... mais malgré le cotés vieux et abîmé, il avait des fantômes plutôt sympa dans le coin, ça lui faisait au moins des gens à qui parler, même si à proprement parlé, ce n'était plus vraiment des gens... mais au moins ils répondaient, enfin pour la plupart.

Et puis c'était pas comme s'il avait autre part ou aller, il devait s'éloigner le plus possible des gens, s'il n'avait pas eu cette contrainte, il aurait prit une chambre d'hôtel, mais là pour le coup c'était un peu risqué. Il n'y avait qu'à voir son comportement quand la faim le prenait, comme cette nuit là d'ailleurs... il était sortis, uniquement pour acheter une bouteille à l'épicerie du coin, il s'était fait discret, se disant que ce serait rapide, il n'avait même pas accordé un regard au vendeur, son odeur avait été suffisante de toute manière... mais alors qu'il était sur le chemin pour rentré, il y avait eu ce type... une espèce de crétin avec un trop grande gueule, il l'avait bousculé et il avait fait tombé sa bouteille qui avait explosé au sol. Et l'autre s'était en plus permis de râler comme quoi il ne regardait pas ou il mettait les pieds... pourquoi fallait il toujours que les gens fasse ce genre de truc stupide... provoquer un vampire c'était déjà con, mais un vampire hors de contrôle, c'était doublement con et l'homme était de ce fait doublement mort. Ash n'avait même pas fait attention aux alentours, n'importe qui aurait put le voir faire, n'importe qui aurait put appeler à l'aide... la seule chose qui comptait, c'était ses dents dans la chair de cet homme et son sang qui coulait dans sa gorge. C'était meilleur que le whisky... ce dernier avait un goût pas terrible depuis sa transformation, sans compter qu'il n'avait plus vraiment d'effet non plus... l'éternité allait être longue s'il pouvait même plus se saouler la gueule.

Et du coup il était rentré chez lui les mains vides, les fringues tâchés de sang, après avoir balancé le cadavre du type dans une benne à ordures, les autorités le trouverait bien dans les jours qui allaient venir, de toute manière que pouvait il faire d'autre ? Il n'allait pas l'enterrer dans son jardin, il n'en avait pas, et puis pour que ce crétin décide de devenir aussi un fantôme et de hanter la maison qu'il squattait ? Non merci... il se détestait déjà bien assez, il n'avait pas en plus besoin d'avoir le fantôme d'un type qu'il avait tué sur les bras lui reprochant tout les jours sa mort. D'ailleurs il n'en oubliait pas non plus la raison de sa présence dans cette ville, il devait voir Luka, il devait veiller sur lui, il devait... mais il ne pouvait pas en fait, parce que s'il l'approchait, il y avait de grande chance pour que le plus grand danger que court le plus jeune, ce soit lui ! Manquerait plus qu'il tue l'unique raison qui le rattachait encore à ce monde... l'unique chose qui le poussait à continuer et à essayer d'avancer... sans compter qu'il s'en voulait déjà pour la mort de Logan, si il tuait son petit frère, il ne se le pardonnerait jamais... Et il était encore partis pour une nuit à s'apitoyer sur son sort, à geindre et à se punir pour ses actes... sauf qu'il n'aurait pas de whisky pour accompagné ses plaintes... la vie c'était à chier, mais alors la mort c'était pas mieux en fait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
○ messages : 545
○ double-compte(s) : Gray & Seth & Emrys
○ crédits : cheschirecat
MessageSujet: Re: In the night ahead there's a light upon this house on a hill... Feat. Rodin   Lun 6 Nov - 4:50

Son énervement avait décru. Il était toujours un peu énervé que son repas se soit fait boulotté par quelqu’un d’autre, mais il s’en remettrait, ce n’était pas vraiment une proie importante, juste un débile de plus qui ne savait pas où était sa place, quoi que maintenant si, il y était , la benne n’était pas franchement une bonne idée pour éviter les problèmes, mais ça avait le mérite d’être plutôt représentatif. Il le méritait. Quoi qu’il pouvait parler niveau sécurité, il n’y faisait attention que depuis peu, il ne voulait pas que ses déchets cause des problèmes au nid, ce que faisait les autres vampires n’étaient pas vraiment son problème … Quant il ne piquait pas ses proies en tout cas… Il comptait bien lui apprendre la vie à celui-là, il foutait quoi dans son nid ? Voler ses chasseurs, non mais merde quoi. Quoi que vu comment les choses avaient dégénérait rapidement, ce n’était même pas sûr que ce vampire ait réalisé à qui il avait à faire, le mort non plus n’avait pas du réalisé tout de suite … et maintenant c’était trop tard. Il aurait pu réagir sur le coup mais ça aurait été risqué, et puis avant d’attaquer bêtement autant en savoir plus, il n’avait pas envie de se prendre le reste du nid sur la gueule parce que ce type tuait n’importe comment. Il avait rapidement compris qu’il n’y avait pas d’autres vampires, pas de présence supplémentaire. Est-ce qu’il était vraiment seul ? Ou est-ce que son nid était ailleurs ?

Rodin avait continué à l’observer, à distance, la manière de se tenir, l’air sur son visage, tout ce que dégageait cet homme finit par atténuer sa colère, ce n’était pas qu’un simple connard piquant sa nourriture, pas volontairement en tout cas. C’était un nouveau-né, apparemment bien paumé. Ses lèvres se retroussèrent un peu, ça pouvait être amusant ça. Non parce qu’Iago, il l’empêchait un peu trop d’emmerder les filles, il y avait pourtant tellement moyen. Jouer sur leurs culpabilité, sur leur envie de sang ; il fallait bien les pousser un peu à bout pour leurs apprendre. C’était pas sympa de l’empêchait de participer vraiment à leur apprentissage. L’odeur de whisky aussi était un sacré indice, déjà se bourrer la gueule c’était compliqué dans leur état, mais soit c’était un alcoolique avant sa transformation, soit c’était simplement pour essayer de cacher son ressenti très très loin sous le tapis. Ça ne servait à rien, il le savait bien. Le vampire resta silencieux jusqu’à ce qu’il débarque dans une vieil baraque. Oula il allait falloir qu’il revoit son gout pour le logement, déjà que ça ne devait pas être bien confortable, c’était presque un appel à être trouvé. Quoi que si un chasseur se pointe pour un fantôme, il ne s’attendrait surement pas à tomber sur un truc un peu plus pointu…

Le vampire ouvrit une des fenêtres, c’est fou ce que les mécanismes du coin était merdique, quoi que cette maison semblait abandonné depuis un bon moment. Il se cala sur le rebord, une jambe replié, l’autre se balançant doucement, attendant que l’inconnu débarque dans ce qui avait sans doute été un salon, il n’eut pas à attendre longtemps. « On t’a jamais appris à pas piquer le repas des copains ? » commença-t-il simplement, un air faussement agacé sur le visage. « Ou au moins à être plus discret ? C’est pas terrible ce que t’as fait là » Son sourire se fit désolé, comme si c’était triste d’être aussi manche.  Bonjour ? Se présenter ? Pas vraiment dans ces habitudes, et puis merde, à la base, il lui avait quand même piqué son casse-croute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
○ messages : 51
○ double-compte(s) : Haven & Oren
○ crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: In the night ahead there's a light upon this house on a hill... Feat. Rodin   Mar 7 Nov - 5:49

Il était blasé, sa soirée n'avait pas été productive du tout, et il n'avait même pas put ramener du whisky... et pour couronner le tout il avait encore laissé un cadavre derrière lui, dans une benne à ordure, c'était super subtile comme truc, à croire que devenir un vampire lui avait grillé tout les neurones. Un jour il avait été humain, il avait cet humain qui calculait tout au détail prêt, qui ne laissait jamais rien au hasard, qui établissait des plans d'enfer et respectait les règles... ce jour là était bien loin maintenant, il n'avait plus rien de cet humain, il était juste une bête assoiffé de sang qui était négligeant et qui laissait bien trop de trace derrière lui. A ce rythme, il allait se faire chasser de cette ville avant même d'avoir eu l'occasion de faire ce pour quoi il était là... et après quoi ? Il allait vivre éternellement dans le regret parce que son meilleur ami était mort par sa faute et qu'il avait été incapable de tenir la seule promesse qu'il lui avait fait faire ? C'était pourris comme perspective et ça l'enchantait pas du tout. Il fallait qu'il se reprenne, il fallait qu'il réussisse à se contrôler, au moins un minimum pour pouvoir approcher Luka, lui parler de Logan, lui parler de sa tante qui elle pour le coup était pas un vampire qui avait quand même une sacrée expérience dans la vampirisation... mais c'était compliqué, et peut être que le fait de gérer tout cela seul n'aidait pas, mais il avait juste trop de fierté pour se pointé dans un nid de vampire en réclamant de l'aide... il n'aimait pas les vampires et il n'oubliait pas qu'il était mort dans un de ces putain de nid justement ! Alors il valait sans doute mieux être seul que mal accompagné... sauf que pour le coup, en entrant dans la vieille maison en ruine, quelque chose le frappa : il n'était pas seul justement !

Il avait sentis cette présence, c'était un peu étrange... c'était froid, c'était pas spécialement amical non plus, et c'était chez lui ! C'était la première fois qu'il se retrouvait nez à nez avec un autre vampire depuis sa transformation, celui là avait l'air d'avoir de la bouteille et il n'avait pas du tout l'air d'avoir peur de lui. Le brun s'était dirigé dans le salon pour le trouver là, assis sur le rebord d'une fenêtre, l'air de rien, comme s'il était en visite, et ce dernier l'accusait visiblement de lui avoir piqué son repas... Ah... alors il y avait bien eu un témoins de sa précédente attaque... heureusement que ça avait été un vampire aussi, mais à vrai dire, viendrait le jour ou ça sera un chasseur et ce jour là il allait sûrement il laisser sa peau... ou sa tête à vrai dire. Il avait encore les mains tâché du sang de sa victime, sans parler de ses fringues et de son visage... ça devait pas être beau à regardé, et la présence de cet autre vampire chez lui était dérangeante... il n'aimait pas l'idée qu'on l'ai suivit et qu'on s'impose comme ça dans sa vie.

- Je pense pas que toi et moi soyons copains... et si vraiment tu en avais voulu de ce type, je ne doute pas une seconde que tu aurais été en mesure de m'arrêter...

Mais il ne l'avait pas fait, voilà ce qui le dérangeait le plus, parce que oui, il aurait aimé être arrêté, peut être pas sur le coup, parce qu'il avait été totalement perdu dans sa soif de sang, mais sur le long terme, il aurait été reconnaissant d'avoir été arrêté avant de commettre un meurtre de plus... d'ailleurs il avait perdu le compte, ça faisait un peu trop, sans compter que certains restaient assez flous dans sa mémoire, comme si le sang avait littéralement chamboulé ses sens... mais le type marquait un point, la discrétion c'était pas son fort, et c'était pas terrible la manière dont il s'était débarrassé du cadavre. L'espace d'un instant, son attitude dure s'effrita un peu, il baissa les yeux vers le sol, observant au passage ses mains tâchés de sang avant de se reprendre et de reporter son attention vers le vampire blond :

- Et alors quoi ? T'es venu là pour me faire le leçon ? Pour me proposer d'être mon « papa vampire » ? J'ai pas besoin de toi... les gens comme toi, je les traque... enfin... je les traquais...

Il avait plutôt bien réussis à prendre une attitude sur de lui sur le début, mais ça s'était une fois de plus légèrement effrité sur la fin. Bien sur qu'il ne traquait plus les vampires, puisque maintenant il en était un. Mais s'il avait été encore humain, il n'aurait pas hésité une seconde... c'était peut être pas un bon plan de dévoiler ce genre de détails à propos de lui même d'ailleurs, mais c'était plus fort que lui, il se sentait en colère et il ne savait pas trop ce que ce vampire lui voulait, mais il n'aimait pas trop son attitude, il avait l'impression qu'il le narguait et se foutait de lui, ça n'avait rien de bien agréable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
○ messages : 545
○ double-compte(s) : Gray & Seth & Emrys
○ crédits : cheschirecat
MessageSujet: Re: In the night ahead there's a light upon this house on a hill... Feat. Rodin   Mer 8 Nov - 3:40

Vu son attitude jusque-là, il ne s'attendait pas spécialement à être bien accueilli, en même temps quand on rentre chez les gens sans leurs permissions, faut pas s'attendre à ce qu'on vous servent le café. Ah tout de suite il jouait sur les mots, copains, amis, inconnus, ça n'avait pas d'importance, il n'allait pas le reprendre sur une simple formulation quand même. Le vampire leva les yeux au ciel, bah si, il avait l'air d'avoir encore plus mauvais caractère que son visage laissé à penser. Quant à l'empêcher de finir sa proie, Rodin avait bien envie de dire que oui, il aurait pu ; mais il n'avait pas cherché à le faire pour plusieurs raisons. Déjà étant donné qu'il avait l'impression d'avoir affaire à un nouveau-né, donc forcément plus sauvage, il n''était pas sûr d'avoir le dessus niveau force brute, puis il ne l'aurait pas tenté pour si peu ; au contraire ça lui avait donné une bonne raison de se plaindre … Rodin ne répliqua même pas, se contentant d'abord de l'observer, nouveau-né du genre bonne grosse culpabilité, donc sans doute transformé contre sa volonté. Et vu sa réaction suivante, sans créateur dans les parages, bien, ça l'aurait emmerdé de devoir s'expliquer à un autre vampire, c'était moins chiant comme ça. Rodin pencha la tête sur le côté, l'air pensif, ça faisait longtemps que la culpabilité avait disparu de son répertoire d'émotion, quoi que, il grimaça, bon pas totalement, mais tuer un humain ça par contre ça ne l'atteignait plus depuis longtemps. Et il ne se rappelait que vaguement de cette époque. Est-ce que c'était aussi horrible que ça ?

Donc pas de Papa-vampire pour monsieur ? Qu'il ne compte pas sur lui pour endosser ce rôle, il n'était venu que pour jeter un rôle, même si à l'image d'une gamine avec une poupée, il se rendait compte que ça avait peut-être moyen d'être amusant. Et puis s'il se faisait chier, il n'aurait qu'à le laisser crever, il n'était pas responsable de sa transformation donc si jamais l'envie lui prenait, il n'aurait qu'à se tirer. Par contre lui faire la leçon ? En général, c'était plutôt à lui qu'on la faisait, Iago ne se gênait pas d'ailleurs ; inverser les rôles pour une fois pourquoi pas … même si ça sonnerait forcement hypocrite au fond. Rodin leva à nouveau les yeux au plafond avant de faire semblant de répéter ce qu'il disait. J'ai pas besoin de toi blablabla ... Alors de un, il n'avait rien proposé et de deux, si, clairement si. S'il ne voulait pas crever rapidement, il n'avait pas vraiment le choix.

Le vampire s'arrêta et posa à nouveau les yeux sur le nouveau-né. Pardon ? Un large sourire se dessina sur son visage et il sauta à pied joint sur le sol. Attends il avait dit quoi là ? « Noooooon, sérieux » Alors là, c'était la meilleure. « Il parait que le karma est une salope, mais t'es juste de l'ironie sur patte en fait » Un vampire ancien chasseur, génial ; même lui n'avait jamais réussi à la faire celle-là. Il se doutait bien que ça devait arriver assez souvent, après tout à courir après des choses trop fortes pour eux, ça devait bien se retourner contre l'envoyeur à un moment où l'autre. Il se rapprocha rapidement, pas effrayé pour un sou, la curiosité était maladive à ce niveau-là. « Ça fait quoi de devenir ce qu'on tue ? » On avait plutôt tendance à dire qu'on est ce qu'on mange, ça devait être une variante qu'il ne connaissait pas. Et puis encore une fois, on ne faisait pas plus hypocrite, il avait tué plus de chasseur que … Ouais forcement vu qu'il était encore là, les chasseurs n'avaient pas dû le tuer tant de fois que ça. L'ironie de la chose l'amusait profondément et il s'en fichait si ça ne lui plaisait pas, non non, c'était trop bon comme situation. Un chasseur vampire, ça c'était plus qu'excellent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
○ messages : 51
○ double-compte(s) : Haven & Oren
○ crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: In the night ahead there's a light upon this house on a hill... Feat. Rodin   Jeu 9 Nov - 7:58

Il avait affaire à un petit malin, ça s'était vu sur lui dès le départ, il avait à peine parlé qu'Ash savait déjà qu'il allait être prise de tête ce gars là. Il savait juger les gens il avait été flics, même si sa carrière n'avait pas été bien loin, mais de ce fait, il savait reconnaître les petits cons méprisant qui se moquaient de tout et qui pensaient toujours avoir le dessus sur tout le monde. Il avait donc été rapidement piqué par sa manière de lui faire la leçon, d'autant plus que dans le fond il était presque persuadé que ce gars là n'avait de leçon à donner à personne et qu'il devait sans doute avoir fait bien pire que lui. Il l'avait dit lui même, il lui taxé son repas, alors c'était qu'il avait lui même envisagé de tuer ce gars. Dans tout les cas, Ash n'avait aucune envie de débattre sur ça, il voulait juste oublier, comme toutes ses autres victimes, il voulait oublier son visage, oublier ses cris, oublier tout ce qu'il pouvait. Sauf que ça ne fonctionnait jamais, il n'oubliait jamais... Il avait visiblement affaire à quelqu'un de puéril, c'était pas spécialement étonnant, encore une fois il l'avait repéré avant même qu'il ne commence à se foutre ouvertement de sa gueule. Et comme un con, il lui servait en plus des armes pour ça. Il en avait trop dit, il en était bien conscient et il se mordit la langue juste après l'avoir fait... qu'est ce qu'il pouvait être con, comme s'il avait besoin de dire un truc pareil... il savait comment ça fonctionnait, s'il y avait un vampire chez lui, il devait y avoir un nid dans le coin et si ce con allait cherché ses potes ? Et s'ils décidaient de l'éliminer parce que avant d'être ce qu'il était maintenant, il avait lui même éliminé pas mal de leur semblables ?

C'était une possibilité, mais ça n'avait pas l'air d'être l'idée première du blond, ce dernier semblait plus enclins à rire de la situation à se foutre de sa gueule. Il pouvait même pas lui en vouloir à cet enfoiré, il y avait largement de quoi... d'ailleurs au lieu de vouloir faire demi tour, le vampire décida de descendre de la fenêtre en entrant chez lui... ben tiens, qu'il fasse comme chez lui hein, après tout... enfin c'était pas comme si c'était vraiment chez Ash non plus en fait, il ne faisait que squatter le lieu et sympathiser avec les fantômes du coin, mais cette maison ne lui appartenait pas. D'ailleurs il devrait sûrement en changer après cet échange, il n'avait aucune envie que ce vampire puisse revenir avec des potes à lui pour lui faire la peau, ou simplement observé la bête de foire qu'il avait l'impression d'être tout à coup. Il leva d'ailleurs les yeux au ciel, croisant les bras sur son torse, il avait l'impression d'avoir affaire à un gosse, s'en était d'ailleurs peut être un, il avait l'air jeune, peut être qu'il avait été transformé dans son adolescence ou quelque chose comme ça, et peut être qu'il n'était pas très anciens... Il ne marqua aucun mouvement quand il se rapprocha, il n'avait pas peur de ce gars là, il se savait parfaitement apte à gérer un vampire, il l'avait fait de son vivant alors techniquement c'était sensé être plus facile encore aujourd'hui...

- Tu devrais le savoir... T'as forcément été humain avant d'être un vampire, alors tu sais d'être ce que tu tue...

Évidemment, il n'était pas né vampire, mais peut être que ses souvenirs de sa vie humaine étaient lointains... il n'en savait pas grand chose, il ne le connaissait pas au final, mais il ne lui ferait clairement pas le plaisir de s'énerver ou encore d'entrer dans son petit jeu puéril. Il avait passé l'age de ce genre de choses et il avait mieux à faire... enfin pas vraiment, là normalement c'était le moment ou il s'enfermait à l'étage dans ce qu'il avait décrété être sa chambre et ou il s'apitoyait sur son sort pour avoir encore tué quelqu'un... mais bon peut être qu'il préférait ce programme là au fait de faire la parlotte à ce vampire qui semblait bien trop heureux de l'avoir sous les yeux.

- T'as finis de me tourner autour là... tu sais que ce serait simple pour moi de te tuer... j'en ai tué d'autres comme toi, et en étant humain, alors je me dis que maintenant ça devrait être plutôt facile... je me demande si j'aurais assez de force pour t'arracher la tête à main nue...

C'était menaçant, il n'avait pas vraiment l'intention de le faire, mais il voulait que l'autre y croit, du moins assez pour qu'il cesse de l'observer comme une bête curieuse et qu'il cesse aussi d'afficher ce sourire débile sur son visage... tout ça n'avait rien de marrant... du moins ça ne l'était pas pour Ash et s'il continuait, ça ne le serait plus vraiment non plus pour lui... il avait déjà quelques soucis à contrôler ses pulsions avec des humains qui ne lui avaient rien fait, alors face à un vampire qui se foutait de lui... ça pourrait rapidement partir en live...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
○ messages : 545
○ double-compte(s) : Gray & Seth & Emrys
○ crédits : cheschirecat
MessageSujet: Re: In the night ahead there's a light upon this house on a hill... Feat. Rodin   Ven 10 Nov - 4:00

Un chasseur vampire. Elle était bonne celle-là. C'était une des choses les plus intéressantes qu'il ait vu récemment et franchement jusque-là cette ville tenait ses promesses, il s'amusait bien ici pour l'instant. Il grimaça quand le vampire lui répondit et fit semblant d'hésiter avant de secouer la tête, non, ça n'avait rien à voir. S'il était redevenu humain, là, oui, ça aurait été la même situation, redevenir une proie, avoir à nouveau peur de mourir et d'avoir peur des vampires, pas quelque chose qui l'attirait des masses. Mais là devenir une créature de la nuit, pour un chasseur ça devait être presque pire, les haïrent et finir comme eux, tellement ironique. Lui ne détestait pas les humains, il n'aurait donc pas eu de dégout en redevenant mortel, ça aurait été étrange, mais il ne se serait pas détesté de la même manière. Enfin il avait oublié maintenant d'être ces personnes qu'il tuait, donc de toute manière ce n'était pas comparable ; il n'était pourtant pas mort si jeune que ça, mais si certaines brides de souvenir, lui revenaient parfois, le fait d'être mortel lui échappait complètement. Non, c'était bien trop loin maintenant.

Rodin répondit à nouveau par un mouvement de tête négatif, oh, ça non, il n'avait pas fini de lui tourner autour. La culpabilité, c'était un sentiment tellement étrange à ses yeux, il ne l'aimait pas et ne la ressentait plus en tuant d'ailleurs, mais elle était apparemment revenue faire un petit tour dans sa vie récemment et il n'aimait pas ça. La voir chez quelqu'un d'autre, c'était bien mieux. Il hocha à nouveau la tête, de haut en bas cette fois, s'il pouvait le tuer ? Certainement ? Mais il n'était plus très réceptif au danger, l'instinct de survie ? Il ne faisait son apparition que très peu et souvent trop tard. Non, la curiosité était bien plus ancrée chez lui que la notion même de mourir. Et puis s'il voulait lui arracher la tête pourquoi est-ce qu'il ne l'avait pas déjà fait ? Il n'avait pas l'air d'aimer tuer si ? Ou bien est-ce que ça ne marchait que pour les humains ? Pas très juste tout ça. « Techniquement tu dois pouvoir le faire » il prit un air pensif, imaginant la scène, pas dégouté ou effrayé à l'idée. « Mais si t'es dégouté pour un peu de sang sur tes mains, imagine ton état si tu m'arraches la tête comme ça ? Même le pressing pourra rien faire pour toi » Rodin prit un air désolé comme s'il plaignait déjà le pauvre teinturier. Aucune chance de ravoir ses vêtements là.

« Evite de le faire sur un humain d'ailleurs, son sang sera nettement moins bon ensuite » voir même carrément mortel. Il prit un air fier comme si c'était le meilleur conseil du moment. « T'as pas l'air de l'avoir bien pris d'être passé au niveau supérieur, tu devrais en profiter plutôt, ça te servira pas à grand-chose de déprimer » Il haussa les épaules comme si c'était même carrément stupide. « Enfin ça te passera » On s'habitue à tout et souvent plus vite qu'on ne le pense, puis il avait un peu tout le temps du monde devant lui donc ça ne serait pas un problème. Rodin se rendait bien compte qu'il était presque froid dans sa manière d'analyser la situation, mais sa propre transformation remontait à tellement loin que c'était difficile de se rappeler ce qu'il avait ressenti à ce moment-là. De la solitude, ça, par contre c'était bien ancré, l'incompréhension aussi …. Mais comment est-ce que c'était devenu sa propre normalité, il n'en savait plus rien ; le temps sans doute. Il n'y avait qu'à prendre son mal en patience rien de moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
○ messages : 51
○ double-compte(s) : Haven & Oren
○ crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: In the night ahead there's a light upon this house on a hill... Feat. Rodin   Ven 10 Nov - 14:38

Il n'avait pas l'air d'avoir le moindre instinct de survit ce gars là... à croire que son petit jeu était bien plus important que sa propre survit, c'était un concept qui laissait un peu Ash perplexe. Il ne le comprenait pas et visiblement c'était réciproque puisque le vampire face à lui n'avait pas non plus l'air de trop savoir à quoi il avait affaire. Il avait bien saisit qu'il était un chasseur qui avait été transformé en vampire, mais il ne comprenait pas son mode de pensée pour autant. Ash avait du sang sur les mains depuis bien longtemps, bien qu'il ne soit pas un grand fan de cette substance, il s'y était habitué avec le temps, mais pour tout dire, il préférait nettement avoir le sang d'une créature meurtrière que d'un être humain sans défense et sans doute innocent. Il avait un certain sens du devoir, depuis qu'il était gosse, il savait faire la différence entre ce qui était bien et ce qui n'était pas bien, et évidemment, tout n'était pas toujours noir ou blanc, mais clairement pour lui tuer un vampire n'avait rien de comparable avec le fait de tuer un être humain. Le vampire avait la capacité de se défendre, il avait la capacité d'en réchapper, et surtout c'était un meurtrier sanguinaire, il en était la preuve vivante, l'humain lui n'avait pas la moindre chance, à moins qu'il soit chasseur, à moins qu'il ai une formation pour ce genre de choses... il était juste une proie facile et c'était ça qui le dégoûtait le plus dans cette histoire. Alors non, ce vampire ne comprenait pas son fonctionnement et il y avait peu de chance qu'il le comprenne un jour puisque visiblement pour lui le tuer était comparable au fait de tuer un être innocent et sans défense... hors il n'avait vraiment rien d’innocent à première vu ce gars là.

- Je pense que je pourrais survivre à la vue de ton sang tâchant mes mains et les fringues... ce serait même carrément plus sympa que de savoir que j'ai les mains pleines de sang innocent... toi t'as rien d'un innocent et c'est pas comme si tu n'avais pas les moyens de te défendre... même si pour le coup t'as pas l'air bien costaud...

Il l'avait observé de la tête aux pieds, il était pas bien grand, gringalet, en soit il était clair qu'il aurait facilement le dessus, et même s'il ne connaissait pas encore les limites de sa force, il n'y avait pas de raison pour qu'il lui ai mentis sur le fait qu'il serait sans doute en mesure de lui arracher la tête à main nue. Mais il ne le ferait pas... du moins pas comme ça, il n'avait pas encore perdu assez patience pour en arriver à un tel extrême, et puis il avait déjà à faire avec les fantômes de cette maison, il n'avait pas l'intention de tuer quelqu'un ici... un cadavre qui pourris ça pue et c'est pas super pour l'ambiance ! Il fronça d'ailleurs un peu les sourcils quand il lui parla de passer au stade supérieur... alors c'était ainsi qu'il se voyait ? Comme étant supérieur ? Qu'y avait il donc de si supérieur à être un parasite ? Parce que c'était exactement ce qu'il était, un parasite se nourrissant de la vie humaine, sans les humains, il n'était rien, il était vouée à la faim et à la mort...

- Tu veux jouer les psy peut être ? Tu crois qu'être un vampire c'est être supérieur ? Tu te rends bien compte à quel point tu es dépendant de l'espèce humaine ? C'est eux qui sont supérieur, parce sans eux, il n'y aurait pas de toi ! J'ai régressé à l'état d'animal sauvage, je ne vois rien de bien là dedans... et peut être que j'ai pas envie que ça me passe...

Non, il n'était pas encore prêt à faire le deuil de sa propre mort, il n'était pas encore prêt à accepter ce qu'il était, et c'était pas vraiment le discours de ce vampire qui allait changer grand chose. Encore un qui pensait être une sorte de dieu sous prétexte qu'il allait vivre éternellement, enfin s'il ne se faisait pas couper la tête évidemment, et qu'il ne vieillissait pas, mais il y avait plein de créatures du même genre sur cette terre, et ça n'en faisait pas des êtres supérieurs pour autant. Ça le rendait quand même quelque peu curieux tout ça... il se posait des questions sur ce type qui semblait si froid et si dénué d'émotions.

- Ça fait combien de temps ? T'as trouvé ça si génial que ça les premiers temps ?

Il était presque sur que ça ne pouvait pas être le cas, comment on pouvait apprécier d'être esclave de ses propres instinct et de ne plus avoir le contrôle sur rien du tout ? A moins qu'il soit totalement masochiste, ce qui n'était pas à exclure puisqu'il n'avait pas sourcillé une seconde à sa menace précédente, c'était techniquement aimer ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
○ messages : 545
○ double-compte(s) : Gray & Seth & Emrys
○ crédits : cheschirecat
MessageSujet: Re: In the night ahead there's a light upon this house on a hill... Feat. Rodin   Lun 13 Nov - 4:04

Il aurait peut-être dû avoir peur, un ancien chasseur, nouveau-né, ça ne jouait pas du tout en sa faveur, mais c'est vrai qu'il se sentait un peu comme un papillon tournant autour d'une flamme, bien trop intéressant pour faire attention. Rodin fit semblant d'être vexé, pas innocent ? Lui ? Quelle idée ! Il ne s'aventura pas plus sur ce terrain, mais ce n'était pas très sympa de décider ça sur une première impression, ce n'est pas comme s'il était venu tuer quelqu'un sous son nez après tout. Alors oui, il avait prévu de tuer un type, mais eh, il avait besoin de se nourrir, ce n'était pas sa faute si ? Et il n'avait aucune envie de se contenter de sang animal, pas comme ce type-là, il s'appelait comment déjà ? Ça ne lui revenait pas, tant pis, ça n'avait aucune importance, c'était un timbré de toute manière. Boire du sang animal, il en grimaça rien qu'à l'imaginer. Il prit un air innocent, voilà, il n'avait pas la carrure d'être un tueur, donc il fallait lui donner le bénéfice du doute non ? Même lui n'y croyait pas une seule seconde. Une personne si innocente ne rentrait pas par la fenêtre déjà et ne jouait pas avec le feu. Par contre il se contenta de soupirer devant la suite, pas supérieur ? Il pouvait déjà arracher des têtes à mains nues avant ? Non parce que pour lui au niveau physique, il y avait quand même eu une évolution bénéfique de ce coté-là.

Dépendant de l'espèce humaine ? C'était vrai, mais l'humain aussi était dépendant de sa propre nourriture et il était plutôt sûr d'être supérieur à un steak ou une salade donc bon… Mais il n'avait aucune envie de partir sur un débat maintenant, ça ne servait pas à grand-chose d'argumenter avec un type en rogne qui le détestait déjà parce qu'il était un vampire. Ce n'était pas sympa d'ailleurs de le juger sur cette base-là. Il aurait bien voulu jouer la carte de l'injustice mais il se contenta de la garder dans sa poche pour plus tard. « Si crois-moi, t'as envie que ça passe » Il prit un air désolé, à peine forcé. Culpabilisé pour le reste de sa vie, ça n'était pas un programme enviable, surtout que s'il ne se suicidait pas, elle risquait d'être sacrément longue ; et se torturer bêtement pour quelque chose qu'il ne contrôlait pas, c'était stupide. Et triste. Il fallait qu'il passe à autre chose, sinon, oui, il finirait par aller voir volontairement un chasseur pour en finir ; c'était au choix. Non, se torturer pour l'éternité, ce n'était pas un futur souhaitable.

Rodin reprit son sourire insolent et fit semblant de réfléchir. « Hum longtemps, très longtemps » Les premiers temps ? Tout sauf génial, ça c'était certain, mais il avait déjà eu le temps d'y repenser et franchement, il n'avait pas envie de s'exposer à nouveau. « Absolument pas » Rassurant hein ? Il n'avait aucune envie de lui mentir, ça ne lui apporterait rien et ce n'était pas que pour voir un peu de désespoir sur son visage, non, il fallait qu'il sache la vérité, il le savait déjà que c'était difficile comme situation d'ailleurs. « C'est pour ça que tu dois accepter ce que tu es » Ok, il avait peut-être un côté psy au fond. Ça lui tira un nouveau sourire tellement c'était ridicule. Cela dit ce n'était pas faux, il fallait qu'il accepte. « Sinon ça va être pire. Plus tu vas te torturer plus tu vas être d'humeur massacrante » Littéralement. Se mettre en colère tout seul, ça n'aidait pas à se contrôler ; déprimer non plus. « Et vouloir décapiter les gens qui veulent t'aider ce n'est pas très utile non plus » Il hocha la tête avec conviction, non, pas très utile c'est sûr. L'aider ? Il n'était pas sûr que c'était ce qu'il voulait faire, il ne s'était pas encore décidé, mais c'était la première fois qu'il tombait sur un nouveau-né si récent sans personne pour s'en occuper, c'était intéressant d'imaginer ce qu'il pourrait devenir. « C'est pas facile, mais il va bien falloir que tu changes ta façon de voir les choses » Rodin prit à nouveau un air désolé, réel celui-là. Tout était à revoir, les chasseurs n'étaient plus des amis et les humains avaient changés de statut, ce n'était que de la nourriture, il allait bien falloir qu'il s'y fasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
○ messages : 51
○ double-compte(s) : Haven & Oren
○ crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: In the night ahead there's a light upon this house on a hill... Feat. Rodin   Lun 13 Nov - 16:13

Il n'était pas prêt à s'accepter, il n'était pas prêt à vivre comme si de rien était, comme si c'était normal de tuer des gens et de ne pas s'en soucier plus que ça, il avait pas envie d'être un meurtrier de sang froid, un putain de vampire qui ne pense qu'à se nourrir mais sans penser une seule seconde aux vies humaines qu'il supprime pour sa propre survie. Il n'était pas comme ça, lui il protégeait les humains, et il les protégeait des créatures comme lui à présent. Ça n'avait plus aucun foutue sens, il était complètement perdu et ce gars là il n'arrangeait rien, il avait l'impression qu'il essayait de mettre le bordel dans sa tête encore plus, qu'il tentait de le pousser à la faute, de le pousser à être ce qu'il n'avait aucune envie d'être au final. Il n'était pas prêt pour ça, pas prêt à accepter sa propre mort et pas prêt à passer à autre chose. Et d'ailleurs il était bien hypocrite ce type, il lui disait de se laisser aller, que ce n'était pas si mal, alors que lui même n'avait clairement pas apprécié la transformation et les jours qui avaient suivie... évidemment, qui aurait envie d'être ainsi esclave de ses propres instinct sans pouvoir lutter contre ? Visiblement sa transformation à lui remontait à longtemps, de la manière dont il disait ça, Ash avait l'impression que ça voulait vraiment dire longtemps... il était quelque peu sceptique sur le sujet, il ne ressemblait pas vraiment au genre vampire plein de sagesse avec des siècles et des siècles d'expérience...

Il avait croisé les bras sur son torse, fixant l'autre vampire blond, ce dernier se prenait maintenant pour son psy, lui expliquant qu'il devait s'accepter parce que sinon il allait être de pire en pire et surtout de plus en plus incontrôlable... ben tiens, et s'il décidait de jour au lendemain de se dire « chouette je suis un vampire c'est cool ! » il n'aurait comme par magie plus du tout envie de tuer et de se nourrir de sang humain peut être ? Il le prenait pour un con... soit c'était ça, soit il n'était même pas conscient des bêtises qu'il débitait... pour le coup Ash était partagé entre les deux. Et maintenant il prétendait vouloir l'aider, sauf qu'il n'avait pas demandé son aide, il n'en voulait même pas, et il était de plus en plus tenté de le décapiter à vrai dire... ça pourrait être utile histoire de tester ses nouvelles facultés physique, il n'avait pas trop eu l'occasion de le faire jusqu'à présent, face aux humains ce n'était pas tant nécessaire...

- Et donc selon toi si j'accepte le fait d'être un vampire, j'aurais tout à coup plus envie de tuer et de massacrer tout les humains que je croise pour boire leur sang ? Je ne pense pas que ce soit aussi magique que ça ta solution et au cas où tu n'aurais pas tout à fait saisis, je ne t'ai pas vraiment demandé ton aide...

Il n'en voulait pas, il manquerait plus qu'un vampire se mettre à traîner dans ses pattes... déjà qu'il traînait actuellement avec des fantômes, alors qu'autre fois il les renvoyait dans l'au-delà, et maintenant il allait falloir qu'il écoute un vampire qui se prenait pour Maître Yoda et qui pensait pouvoir lui être d'une quelconque utilité alors qu'il avait admis quelques minutes plus tôt que si Ash n'avait pas tué ce mec dans le ruelle, lui l'aurait fait ! Il avait pour le coup aucune envie de ressembler à ça, et encore moins de faire ce genre de choses en toute âme et conscience... alors il ne semblait clairement pas être la personne la mieux placé pour l'aider, mais pourtant ses paroles suivantes eurent un impact... il était conscient qu'il allait falloir qu'il chance, il essayait, de toute ses forces, mais il n'y arrivait juste pas... il fixa le vampire, ce dernier avait presque l'air de vraiment compatir pour une fois... Il poussa un soupir avant de dire :

- Tu crois que c'est facile ? J'ai passé les sept dernières années de ma vie à traquer les gens comme toi et à leur couper la tête... et aujourd'hui c'est moi qui suis dans la peau du monstre et j'ai aucun contrôle sur ce que je fais, sur qui je tue... je ne sais pas qui sera ma prochaine victime... ça pourrait être un gosse, une mère de famille... un vieillard sans défense... comment je suis sensé changer ma façon de penser ? Je peux pas m'empêcher de me haïr pour ce que je fais... pour toi tuer est peut être quelque chose de normal, la vie humaine n'a pas l'air d'avoir le moindre intérêt à tes yeux, mais pour moi c'est important... et c'est pas normal !

Il en avait un peu trop dit... mais bon quitte à vouloir jouer les psy, autant le faire jusqu'au bout et écouter ce qu'il avait le cœur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
○ messages : 545
○ double-compte(s) : Gray & Seth & Emrys
○ crédits : cheschirecat
MessageSujet: Re: In the night ahead there's a light upon this house on a hill... Feat. Rodin   Mer 15 Nov - 9:47

Il soupira, plus amusé qu'autre chose ; non, on n'arrêtait pas de vouloir boire du sang du moment qu'on comprenait ce qu'on était, ça ne marchait pas comme ça. Un humain qui décidait soudain de ne plus se nourrir, n'allait pas survivre par la force du saint esprit non plus. Il s'yattendait à ce qu'il ne se laisse pas convaincre si facilement ; même si lui ne savait plus comment il avait été après sa transformation, il avait déjà vu des gens dans le déni et boire du sang semblait être gênant pour certains … C'était tellement plus facile de tout prendre de manière sarcastique, il était bien placé pour le savoir, mais pour le coup, Rodin le pensait vraiment, il irait mieux quand il s'accepterait, tout simplement. Ce n'était qu'un mode de nourriture différent, il aurait sans doute pu rajouter qu'une fois qu'il serait habitué, il ne serait même pas obligé de tuer ses victimes, il pouvait bien se nourrir sans tuer ; l'anémie n'avait jamais tué personne … Quoi que. Mais il ne comptait pas lui donner tant d'espoir dès le début, il aurait pris le risque qu'il finisse par se nourrir exclusivement de cette manière ou pire qu'il s'en prenne aux animaux, donc non, il faudrait qu'il apprenne à se contrôler et qu'il accepte de tuer point.

Facile ? Il haussa les épaules comme si c'était effectivement le cas. Mais il savait très bien que non, la faim jamais assouvi, ça ne passait jamais totalement. Jamais. Mais autant ne pas le déprimer maintenant, il s'en rendrait bien compte assez vite. « Tu penses que ce serait plus facile de devenir un vampire en étant un simple humain ? Sans savoir ce que tu es devenu ? Sans savoir comment tu peux mourir ? Sans savoir qu'il y en a qui ont décidé de te chasser ? Tu as plus de chance que tu ne le crois » Il avait répondu plus sérieusement qu'il ne l'aurait voulu. Alors, oui, c'était ironique de passer de chasseur à proie, son point de vue était compréhensible, mais au moins il n'était pas dans l'ignorance la plus totale. Il avait la peur de tuer, le dégout de ce qu'il était devenu, mais au moins il n'avait pas, en plus, à subir l'incompréhension. Rodin avait voulu parler de manière générale, mais même à ses oreilles ça sentait un peu trop le vécut.

« Si tu te restreignais pas autant, tu pourrais choisir tes proies ; pas de gosse, pas de personne âgé. Du moment que t'es nourri, tu seras moins une menace pour les autres. T'as qu'à jouer les justiciers, bouffer que les méchants. » Il prit un air fatigué à cette idée, ça sonnait tellement ridicule, mais si monsieur cliché pathétique avait décidé d'atteindre sa pitié, c'était raté. Quoi qu'il pouvait se foutre de lui mais les mômes aussi il les évitait. Non puis, ça ne valait pas le coup, il n'y avait pas assez de sang là-dedans. « Plus tu t'empêches de te nourrir, plus tu vas craquer au mauvais moment, mais c'est toi qui vois. Continue à jouer les victimes ou prends toi en main» Il aurait pu tout aussi bien lui proposer de se faire décapiter, non parce que c'était à se demander ce qui le poussait à continuer là ; la lâcheté ? Non il ne semblait pas être de ce genre-là. Alors quoi ? Il devait bien y avoir un truc qui le poussait à rester en vie parce que vu le niveau de haine contre lui, c'était même étonnant qu'il ait encore la tête sur les épaules.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
○ messages : 51
○ double-compte(s) : Haven & Oren
○ crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: In the night ahead there's a light upon this house on a hill... Feat. Rodin   Hier à 4:25

Il marquait peut être un point, peut être qu'il partait avec un avantage, mais peut être qu'il ne voulait pas de cet avantage... certes, il savait déjà comment ça fonctionner, même si en soit le voir et le vivre c'était quand même deux choses bien différentes... mais dans le fond, ça ne changeait pas grand chose non plus. Il n'avait juste pas besoin de se poser de questions sur ce qu'il était et sur ce qu'il devait faire pour survivre, il le savait déjà, mais pour tout le reste, il était aussi hors de contrôle et meurtrier qu'un nouveau né ne sachant même pas ce qui lui arrivait. Mais la manière dont le vampire blond avait dit ça... c'était un peu comme s'il y avait du vécue la dessous, comme s'il savait exactement de quoi il parlait, comme si... il parlait de lui même. Il fronça un peu les sourcils, il était pas vraiment sur que ce soit le cas, après tout ils en étaient pas encore rendu à se faire des confidences sur leurs vies respectives en se tressant les cheveux, mais peut être que cette manière là de voir les choses permettait à Ash de faire preuve de plus d'empathie. Ça avait toujours été son point faible, tout le monde lui avait toujours fait remarqué d'ailleurs, il avait une faiblesse pour les gens en général, il voulait à tout prix sauver tout le monde, il s'attachait facilement aux personnes en détresses et il ne pouvait s'empêcher de leur venir en aide. Alors peut être que ce vampire jouait simplement sur sa carte sensible, sur son point faible, mais dans tout les cas ça fonctionnait un peu puisqu'il se calma presque aussitôt.

Il avait même baissé les yeux, observant quelques instants ses mains encore tâchés de sang, il ne savait plus quoi penser de tout ça, il ne savait même pas quoi penser de ce type... il l'agaçait, il se donnait des airs supérieur, il venait l'emmerder chez lui, il le prenait un peu de haut, mais d'un autre cotés, il avait la sensation qu'il essayait vraiment de l'aider, qu'il essayait de lui donner de bons conseils et que pour cela il allait même jusqu'à user de sa propre expérience personnelle. Il ne comprenait pas vraiment pourquoi il ferait une telle chose, pourquoi un vampire voudrait vraiment l'aider, et c'était clairement suspect tout ça, mais c'était quand même appréciable d'une certaine manière. Le brun fini par relever les yeux vers ce dernier, beaucoup plus calme, il le fixa quelques secondes avant de dire :

- C'est comme ça que ça s'est passé pour toi ? Tu n'avais aucune idée de ce que tu étais devenu ? T'as fais comment ?

Ça le rendait forcément curieux, il voulait en savoir plus et il voulait aussi peut être s'assurer que ce type était digne de confiance. Ce qu'il disait avait du sens, c'était peut être vrai que son état actuel était dut à la restriction et que s'il savait un peu mieux se gérer, il serait plus en contrôler, mais se gérer, ça voulait quand même dire tuer des gens. Son idée de jouer les justicier n'était pas mauvaise non plus, et ça aurait put fonctionner... sauf que Ash était un flic à la base pas un justicier, et chez les flics il existe un truc qu'on appel la loi et qui dit que tout le monde à le droit à un procès, même les méchants... il pouvait pas vraiment s'improviser juge, jury et bourreau... il laissa alors échapper un léger rire faussement amusé avant de dire :

- Ça risque d'être légèrement compliqué de faire ça... j'étais flic avant d'être chasseur, on ne tue pas les méchants, même s'ils le méritent fortement... C'est ça mon problème, je voudrais ne plus avoir à tuer, c'est pour cette raison que je me restreint, parce que à chaque fois que je tue quelqu'un, j'ai l'impression de sombrer un peu plus...

Il voulait une solution qui lui permettait de ne pas avoir à tuer qui que ce soit, c'était simple, sauf que vu sa nouvelle nature, c'était loin d'être simple à vrai dire... quoi qu'il en soit, il était conscient qu'il n'arriverait pas à quelque chose tout seul, il avait quelques soucis pour ce qui était de se contrôler et de comprendre vraiment la porté de tout ça, il avait besoin d'aide... et il n'était pas encore sur de pouvoir faire confiance à ce type, mais il pouvait bien au moins tenter le coup.

- Tu fais comment ? Pour te nourrir je veux dire... tu es toujours obligé de tuer ?

Il voulait savoir si ça allait s'arranger, s'il y avait un espoir un jour que les choses aillent mieux, parce que si ce n'était pas le cas, autant tout arrêter maintenant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
○ messages : 545
○ double-compte(s) : Gray & Seth & Emrys
○ crédits : cheschirecat
MessageSujet: Re: In the night ahead there's a light upon this house on a hill... Feat. Rodin   Hier à 9:37

Rodin n'avait pas prévu de s'étendre sur sa propre expérience, mais apparemment pour prouver certaines choses, il fallait être honnête et c'était toujours plus facile de ne pas mentir quand on parlait en connaissance de cause. Il n'avait pas vraiment répondu, se contentant d'hausser les épaules, oui, c'était son cas et c'était sans doute le cas de la majorité des vampires, c'était plus une manière de lui montrer qu'il n'était pas le plus à plaindre dans cette histoire. Il ne se rappelait plus suffisamment de son propre passé pour trouver ça véritablement triste, mais même si le dégout de passer de chasseur à vampire devrait être fort, l'incompréhension n'était pas présente et son point de vue c'était une des pires choses après la transformation. Ne rien savoir, c'était pire que tout. Sans compter l'espoir que peut être … Enfin c'était il y a longtemps, ça ne l'atteignait plus vraiment maintenant. Et il l'aurait bien donné la recette miracle pour arriver un tant soit peu à se contrôler, mais il n'y en avait pas, lui, le temps avait fait son effet et il avait eu la chance de ne tomber sur aucun chasseur avant d'y arriver. Le temps rien de plus.

Le nouveau-né réussi à lui tirer un nouvel éclat de rire. Non mais non, il allait toutes les lui faire ? C'était quoi la prochaine ? Qu'il avait obtenu un prix Nobel pour la paix ? Non parce qu'après chasseur, flic, c'était tout aussi inattendu. On ne tue pas les méchants, ils méritent justice, blabla … Non vraiment ce type était maudit, il ne voyait pas d'autre solution. Ce n'était absolument pas sympathique de se marrer alors que quelqu'un était en train de dire qu'il sombrait, mais là, c'était trop ; franchement un ancien flic en plus. Le vampire se laissa tomber dans le fauteuil le plus proche qui répandit un nuage de poussière assez phénoménal. Il n'avait franchement pas trouvé le lieu en meilleur état du coin. « Je suis désolé, c'était plus fort que moi » désolé ou pas, mais ça faisait pas très crédible de vouloir l'aider et d'exploser de rire deux minutes plus tard. « C'est juste que t'as vraiment la poisse, crois-moi la culpabilité c'est le pire truc que tu puisses attraper, va falloir que tu fasses des efforts pour l'ignorer. Et des gros » La culpabilité, la justice, ce genre de connerie, c'était bon à jeter aux loups ; sinon il allait juste se bouffer de l'intérieur.

« Si tu veux être tranquille oui, tuer reste la meilleure solution » Ce n'était pas totalement faux. C'était le coup à se mettre des chasseurs aux trousses de laisser des traces derrière soit, voir d'autres problèmes du même genre. Il Avait déjà vu des vampires se retrouvaient avec des fans un peu trop encombrants, non laisser les humains en vie, ça menait à rien d'autre que des problèmes. C'était peut-être hypocrite de sa part de dire ça vu qu'il se nourrissait sur quelqu'un sans le tuer en ce moment, mais lui savait les conséquences et ce n'était justement qu'une expérience. Le type devant lui, s'il se mettait à se nourrir sans tuer, il allait laisser derrière lui bien trop d'humain au courant de leur existence et ça, ce n'était pas une bonne chose. « Sinon tu peux être sûr que tes anciens collègues retrouveront ta trace assez rapidement. Et puis avant de savoir t'arrêter au bon moment, t'en a pour plusieurs décennies … » voir même siècle selon sa faim. Même pour lui s'arrêter relever du défi …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
○ messages : 51
○ double-compte(s) : Haven & Oren
○ crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: In the night ahead there's a light upon this house on a hill... Feat. Rodin   Hier à 16:53

OK, visiblement il n'avait pas trop envie de parler de sa propre expérience, il s'était contenté de confirmé que ça s'était bien passé comme ça pour lui, mais il n'avait pas vraiment répondu à ses autres questions... à quoi bon utiliser des comparaisons du genre s'il était même pas capable d'aller au bout de ses histoires ? S'il pensait pouvoir l'aider comme ça il avait tord, et il l'aidait encore moins en se fichant de lui comme il le faisait actuellement. Pourquoi il riait comme ça au juste... c'était donc si drôle de savoir qu'il avait d'abord été flic et ensuite chasseur... oué c'est sur que dans la bouche du monstre qu'il était devenue, ça devait clairement avoir l'air ridicule de parler de procès équitable et de laisser une chance à tout le monde sachant qu'il ne laissait plus aucune chance à personne en ce moment... c'était plutôt simple, il croisait un humain, il avait les crocs, il le bouffait et la question était réglée... C'était limite ironique et si les rôles avaient été inversés... oui, peut être qu'il aurait ri aussi, mais en soit là tout de suite il ne trouvait pas ça drôle du tout. Il leva les yeux au ciel, devant faire un énorme effort de concentration pour pas lui sauter dessus pour le frapper... oué il avait bien envie de lui faire ravaler son rire et son amusement là... et en plus il prenait ses aises, se posant comme ça dans le vieux fauteuil à moité défoncé... ben tiens, il voulait pas qu'il lui serve le café aussi tant qu'il y était ?

- Ben tiens...

Non, il ne le croyait pas une seule seconde quand il disait qu'il était désolé, il y avait un truc chez ce gars, il avait la tête d'un gosse, un air vraiment angélique, mais tout chez lui lui hérissait le poil... il y avait un truc malsain, il se méfiait, clairement il aurait peut être dut mettre sa menace à exécution et lui arracher la tête, mais la vérité c'était qu'Ash n'avait pas eu de compagnie bien réel... du moins qui ne soit pas un fantôme, depuis un bon petit moment et il mentirait s'il disait que ça ne lui manquait pas. Mais il n'était pas sur que la compagnie de ce type soit la meilleure au monde, surtout que ce dernier lui disait à présent d'oublier sa culpabilité... il croyait quoi lui... qu'il lui suffisait d'appuyer sur un bouton dans sa tête ? Que ça marchait en mode « on » et « off » ? Il vivait dans quel monde lui au juste ? Il était dans cet état depuis tellement longtemps qu'il semblait avoir oublié à quoi ça ressemblait les émotions humaines visiblement, et c'était clairement pas le rôle d'Ash de lui rappeler ça, mais un jour ou l'autre, ça lui jouerait sûrement des tours...

- Tu crois que c'est aussi facile ? Que j'ai juste à décidé de ne plus y penser pour que ça arrive... ? J'ai pas envie d'oublier ma culpabilité, c'est la seule chose qui me donne encore l'impression d'avoir une part d'humanité... ne me dis pas que tu n'en as pas... que quelque part tu n'as pas encore une partie de toi qui aimerais être vivant, qui aimerait être normal... qui aimerait pouvoir avoir une vie... ?

Peut être qu'il pouvait jouer cette carte, peut être qu'il arriverait à tirer quelque chose de ce type, il avait l'impression qu'il n'était pas totalement vide, qu'il y avait peut être un reste d'humanité quelque part... c'était pas de l'utopie, il n'aurait jamais tenté un truc pareil avec un démon, mais là c'était pas un démon, c'était un vampire et peu importe depuis combien de temps, le fait est qu'il avait été humain et le simple fait qu'il refuse d'en parler indiquait qu'il avait des choses à cacher à ce sujet, des choses qu'il préférait taire et qui peut être étaient difficile pour lui. Par contre il n'était pas con, il savait bien qu'il n'apprendrait pas à se contrôler de manière à ne plus tuer avant longtemps... que ça ne viendrait pas tout seul, mais en attendant, il était quand même obligé de supporter le poids de la culpabilité et il ne voulait pas vraiment l'effacer... il voulait se souvenir, même si ça faisait mal.

- Je suis peut être obligé de tuer, mais je ne suis pas obligé de le faire de gaieté de cœur ou encore d'y prendre plaisir... tu as peut être décidé de ranger tes émotions au placard, mais tôt au tard elles ressortiront, et toutes ces années de meurtres, ça va peser lourd sur ta conscience...

Il ne savait pas vraiment à quel point il était âgé, mais il avait laissé sous entendre que sa transformation datait... autant dire qu'il allait vraiment en baver quand il ferait le constat de sa vie de vampire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
○ messages : 545
○ double-compte(s) : Gray & Seth & Emrys
○ crédits : cheschirecat
MessageSujet: Re: In the night ahead there's a light upon this house on a hill... Feat. Rodin   Aujourd'hui à 3:38

Il n'arrivait pas à le convaincre, tant mieux, c'était plus amusant comme ça et puis ça aurait été surprenant qu'il y arrive aussi facilement, ce type-là, n'avait pas l'air d'être des plus malléables et sa condition de chasseur faisait qu'il ne prendrait pas tout ce qu'il disait pour argent contant. Ça aurait été plus simple de convaincre un ancien humain, mais où était le fun ? Quoi qu'il aurait pu s'en amuser aussi, mais là, franchement, il avait trouvé un champion. Le vampire, aussi confortablement installé qu'il le pouvait, haussa les épaules, non encore une fois, il n'avait jamais dit que c'était facile ; c'était un processus qui prenait du temps, mais plus il le comprendrait tôt, plus il pourrait s'y mettre rapidement. Il fallait juste qu'il comprenne ce qu'il lui disait et plus tard il arriverait à l'assimiler, une chose après l'autre, il ne lui demandait pas de changer en un claquement de doigt, il n'était pas naïf sur la nature humaine à ce point. Il prit un air innocent et volontairement pensif. Il n'avait pas de quoi de la culpabilité ou de l'humanité ? Hum question intéressante que voilà. Il leva les deux mains sur le côté, comme s'il n'était pas bien sûr.

« Faudra que j'y réfléchisse » Répondit-il finalement, avec un air faussement intéressé, ce qui donnait justement l'impression qu'il n'en avait rien à foutre. La fin de son petit monologue le toucha pourtant bien plus qu'il n'aurait voulu mais il ne le laissa pas paraitre, au contraire, il se contenta de soupirer fortement comme si c'était la chose la plus chiante qu'il n'ait jamais entendu. Etre vivant ? Avoir à nouveau une vie normal, il sentit un pincement au cœur qu'il effaça d'un mouvement de la main. N'importe quoi. Sa vie normale c'était ça, franchement entre 24 ans de vie humaine que sa mémoire avait fait partir en fumée ou les quasi 700 ans de vie vampirique, il n'avait pas vraiment eu le choix sur ce qu'était sa vie ou non. Peut-être qu'au fond, c'était exactement pour ça qu'il avait viré la culpabilité avant tout le reste, ça n'aurait pas été possible de continuer avec, pas pendant si longtemps. D'ailleurs le pire dans cette histoire, c'est que si oui, il avait voulu être humain à nouveau, sa présence ici n'avait aucune raison d'être, il aurait dû mourir des centaines d'années avant, il n'aurait pas du être là, ni même connaitre les gens qu'il fréquentait actuellement, tout ça, il n'aurait pas dû en avoir le droit. Et il était prêt à bien des choses, mais avouer qu'il n'avait pas sa place ici et maintenant, il n'en avait aucune envie.« Je t'oblige pas à y prendre du plaisir » il soupira à nouveau, ça, ça viendrait bien en temps et en heure, et encore si ce n'était pas le cas, il s'en fichait. « Je t'oblige pas à tuer pour tuer, juste pour te nourrir » Quoi qu'il finirait bien par se rendre compte que tuer, ce n'était pas si important que ça ; une vie humaine était déjà éphémère, il ne faisait que la raccourcir, ce n'était pas grand-chose ; presque de la miséricorde si on le voyait de cette manière.

« Et c’est gentil de t’intéresser à mes émotions, mais elles sont très bien où elles sont » Il lui envoya un sourire entendu, qu’il se mêle de ses affaires merde. Peser lourd sur sa conscience ? Sachant qu’il en avait oublié une bonne partie, il essayait de rassurer en se disant que ça ne serait peut-être pas le cas, il ne voulait même pas y penser, ça n’arriverait pas, point final. Rodin pris un air plus sérieux, bien que clairement blasé. « Ça sert à rien de vouloir être vivant, tu l’es plus ; ta normalité c’est ça maintenant, il va falloir faire avec ; je te le redis encore une fois mais faut que t’acceptes c’est tout ; plus vite tu le feras, plus vite tu t’accepteras, mieux ça ira pour toi » Effectivement la vitesse c’était relatif, le temps aussi quand on est immortel, mais c’était comme ça et pas autrement, le vampire ne pouvait pas le faire à sa place. « Je te dis pas de tout jeter au placard tout de suite, juste de comprendre que tu n’as pas le choix » Sa faim finirait par ressortir, ce n’était pas sa faute s’il était devenu comme ça, tuer c’était inéluctable une fois transformé. Et qu’il culpabilise pour ça ou non ne l’empêcherait pas de prendre des vies. Est-ce que ça lui avait utile jusque-là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: In the night ahead there's a light upon this house on a hill... Feat. Rodin   

Revenir en haut Aller en bas
 

In the night ahead there's a light upon this house on a hill... Feat. Rodin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Shadow Night
» Fight Night Round 4
» Armée du chaos, Night Lord
» Le Golem dans Night slashers ?
» Virtua cop 1 et Vampire night

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: BLACKWATER FALLS :: historic district :: résidences-