Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

on vous invite à privilégier les fantômes, les médiums et les immunisés psychiques
nous sommes présentement en août 2017. c'est pluvieux et humide, prévoyez vos cirés.
n'oubliez pas qu'un recensement est en cours par ici vous avez jusqu'au 22/06 pour vous manifester !

Partagez | .
 

 He loves the beat but not that hard ♛ ft. Vaska

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
vampire ○ kill of the night
messages : 1217
double-compte(s) : Hunter - L'exécuteur
crédits : (c) (vava +gif moi / sign wiise)
MessageSujet: He loves the beat but not that hard ♛ ft. Vaska   Mer 22 Nov - 18:45


He loves the beat but not that hard
Vassily & Thaddeus



Depuis cette fameuse nuit de 1405, rares avaient été les jours où je n'étais pas accompagné par ma garde personnelle. Finalement, elle changeait bien plus régulièrement que je ne me promenais seul. Plusieurs raisons à cela. La première d'entre-elles, ma paranoïa. Difficile de ne pas l'être lorsque l'on était un personnage aussi en vue autant chez les humains que chez les créatures. Pour les simples mortels, j'étais un trésor sur patte. A moi seul, je faisais pâlir le PIB de beaucoup de pays qui se disaient riche. Rien de bien surprenant quand on avait traverser les siècles et vu comment l'honneur avait été remplacé par le patrimoine pour ne devenir plus que des valeurs numériques et dont tout le monde souhaitait s'emparer quitte à écraser ses proches. Très sincèrement, moi, ça me faisait rire tout autant que cela me dégoûtait. Non pas pour jouer le vieux con, mais de mon temps, nous avions des vraies valeurs; celles qui exaltaient même les plus modestes...Mais il fallait vivre avec son temps et tel le caméléon, je m'étais prêté aux jeux des nouvelles générations. Parfois, il y avait pas mal de choses qui me plaisaient, un exemple parmi tant d'autre : le XVIIIE siècle, en France. Cette période de ma vie m'avait tellement plu que si j'avais pu y rester pour l'éternité, j'aurais tout de suite signé. Malheureusement, personne pour le moment n'en avait les capacités...Mais sûr que le jour où j'entendrais que c'est possible, sûr que je vendrais mes châteaux, mes bibelots et peintures, pour revivre ça une nouvelle fois.

Non, ce n'était pas réellement de la nostalgie.

Si j'avais tant aimé l'Europe lorsqu'elle avait été sous monarchie, c'était principalement parce que je me trouvais dans le camp des vainqueurs et même sans me dévoiler, je parvenais à faire exécuter mes plus sombres desseins. Mais une fois que la France tomba, mon pays de cœur, ce fut la débandade. Seul le royaume uni, parvint à conserver un semblant de monarchie...Une vaste blague. Beaucoup d'entre-nous, se sont exporté sur le nouveau continent pour essayer de l'enfermer dans l'ancien système, d'autres, comme moi, ont compris que le temps était venu de nous effacer pour mieux revenir; de toute façon nous n'étions pas à un siècle près. Aussi, plus nous avancions dans la modernité et plus la clameur populaire attendait notre retour sans jamais oser le formuler. En ça, les créatures et les humains, se rejoignaient. Ils voulaient des figures d'autorités, et, sans prétention, je correspondais à leurs désirs. Cela faisait quelques siècles que je me battais pour enfin atteindre le sommet et vu mon physique, cela n'avait pas été facile de rallier des gens à ma cause. Du coup, j'avais vite compris que mon esprit était mon arme la plus insidieuse et efficace. Néanmoins, une telle attitude ne m'avait pas fait que des amis. Être ambitieux au point de vouloir renverser l'ordre établi, ça parlait à beaucoup de monde, mais la hiérarchie qui en découlait, pas toujours.

Or, il n'y avait qu'un seul chef; qu'un seul maître: moi.

Mais pour me sentir entièrement dominant, il me fallait être capable de me promener dans les rues de Blackwater Falls sans aucune garde rapprochée. Et même si je contrôlais quasiment la totalité des ruelles de la ville, je savais à quel point l'exemple était important; aussi, un seul écart de mes partisans et je ne reculais pas à l’exécuter en bonne et due forme. Et pour le moment, tout allait très bien; personne ne paraissait s'être donné rendez-vous à cette heure tardive...En tout cas, j'y crus jusqu'à ce que mes oreilles de vampire interceptent des paroles fortes intéressantes. "Mouchard" , "Chasseur", "Faire la peau". Bien qu'ignorant tous les tenants et aboutissant, je forçais l'allure jusqu'à arriver à la ruelle où l'altercation avait lieu.

- Alors comme ça, c''est toi qui nous vends aux chasseurs ? s'écria le premier

- Tu crois qu'on va te laisser t'en sortir ? Tu viens juste de signer ton arrêt de mort, là mon gars !

- Ouais, on aime pas les mouchards !

Si j'avais cru pouvoir assister à ce genre de scène dans ma vie ? Non, et bon sang, je crois que j'en avais rêver toute ma vie, en fait. Les deux hommes qui entourait le jeune indic, je les connaissais, des malfrats insignifiants dont la mort ne ferait aucune peine à qui que ce soit. Aussi, je déboulais dans la ruelle; les deux agresseurs parurent aussi étonnés qu'impressionnés. Le chef de leur nid avait dû déjà parlé d'un boiteux sans état d'âme...M'appuyant sur ma canne, j'avançai jusqu'à atteindre leur niveau, puis les regardais tour à tour. Et avant qu'ils aient eu le temps de réagir, je tirais le pommeau de ma canne, laquelle abritait une longue lame que je vins expédier dans le cou du premier tandis que le second eu le droit à une découpe moins efficace mais plus sadique. A peine tâché par le sang, je me retournais vers le jeune homme qui s'était vu attaqué et lui adressai un sourire engageant.

- J'ignore depuis combien de temps tu joues les doubles-jeux, et pour le coup, je m'en contrefiche. Mais sache qu'à partir de maintenant tu me dois la vie.

Je lui adressai un clin d’œil malicieux.
 
- Tranquillises-toi, je ne suis pas le genre à exiger quoi que ce soit. Néanmoins, je connais ces types et je sais que s'ils t'on prit pour un mouchard, ce n'est pas par mégarde. Aussi, tu ferais bien de cracher le morceau, autrement, tu n'aura jamais fini d'avoir ce genre de mésaventure.

Un sourire sadique se dessina sur mes lèvres.



(c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
messages : 56
double-compte(s) : Nop
crédits : (c) Ilyria
MessageSujet: Re: He loves the beat but not that hard ♛ ft. Vaska   Ven 24 Nov - 16:04

Il l'a bien compris Vaska... que sa vie ne serait jamais rien de plus que de la merde à présent... il l'a compris le jour même où son créateur, par là il entend le vampire qui a fait de lui une créature de la nuit, est mort, l'abandonnant sans aucun soutien dans ce monde qu'au final il ne connaît pas. Et depuis il n'a fait que patauger, patauger pour s'en sortir jusqu'à se retrouver dans cette situation peu enviable ou lui, puissant créature normalement ! Se retrouve sous la tutelle d'un chasseur qui n'a rien trouvé de mieux que de le mettre dans une situation encore plus dangereuse pour lui que d'être sous la menace permanente des chasseurs... Traitre à son propre sang, à sa race et aux autres surnaturel... c'est encore pire que d'être détesté par les humains ! Car il n'auront jamais de repos, si jamais ils découvrent la vérité, tant qu'ils n'auront pas mis sa tête au bout d'une pique. Et de ce fait il le sait que c'est dangereux Vaska, qu'il doit absolument trouver une autre solution et ne pas faire ça mais en attendant... si les contacts de Suibhne n'ont toujours été que caresse, il est aussi le plus proche de lui trancher la gorge et il ne peut pas encore fuir en disant simplement merde comme si de rien était. Nan, avant de tout jeter il lui faut un putain de parachute... mais jusqu'à maintenant l'opportunité ne s'est malheureusement jamais présentée à lui.

Alors il le fait, il joue les indiscrets, laisse traîner ses oreilles, récolte un maximum d'informations qu'il rapporte à son chasseur et qui, bien entendu, provoque de plus en plus de conséquences. Et il s'en sort plutôt bien le petit ! On ne le soupçonne pas en premier lieu car il n'est personne après tout, invisible parmi les monstres si ce n'est pour son joli minois à la limite ou ses cheveux décolorés qui le rende un peu trop visible... peut être pas la meilleure idées qu'il ait eut ça... Dans tous les cas il joue avec le feu Vaska et c'est donc presque logique qu'à un moment... tout cela ne vienne lui brûler au visage. Car Vaska ce n'est pas un génie du crime non plus, il a peut être toujours eut quelque chose d'assez malsain... mais ça ne reste qu'un jeune adulte, un qui n'avait pas forcément envisagé à l'époque de devenir un monstre doublé d'un génie du crime. De ce fait il fait des erreurs, n'efface pas assez ses traces, laisse trop d'indices qui permettent de remonter jusqu'à lui et c'est ce qui fini par arriver quand, rentrant chez lui, il se fait prendre en chasse par deux individus. Et il n'est pas con le russe, il se doute immédiatement et donc forcément il prend la fuite, il prend ses jambes à son cou car il se sait pas de taille pour les affronter. Car qu'importe sa vitesse, qu'importe sa force, ceux ci en ont peut être tout autant si ce n'est plus et donc il n'a pas le moyen de les égaler. Mais il fait des erreurs, perturbé par cette ville qu'il pense connaître pour y avoir vécu son enfance mais dont sa mémoire le trompe. Il tourne, zig zag mais fini vite bloqué dans une impasse qu'il n'a pas prévu du tout dans son plan. Et le temps de réfléchir à une solution... le choc se fait violent et il tombe à la renverse. Il n'avait pas tant de marge que ça finalement...

Il tente cependant de se rattraper Vaska, de montrer un peu de répondant ! Mais chaque tentative est avortée par un nouveau coup. Ils ne lui laissent pas de temps, pas la chance d'essayer de se défendre, non, il se fait juste molester et recouvrir d'injure. Et il lutte, il lutte, mais au final il se met juste en boule, encaissant et rageant de ne pouvoir faire mieux et voulant hurler face à sa vie pitoyable qui promet de s'achever beaucoup plus tôt que l'éternité qu'on lui à promis. Et il est presque prêt à l'accepter Vaska, presque, jusqu'à ce qu'une troisième personne se fasse entendre. Il a presque envie de lui hurler lui même de dégager si il tient à sa vie, de pas l'emmerder pendant qu'il se fait tuer... mais le silence des deux autres l'interpelle étrangement et, relevant la tête... disons juste que ce n'est pas ce à quoi il s'attendait pour le coup. Car ce nouveau personnage, un boiteux en trop beau costard, fini par dégainer une lame cachée dans sa canne pour éliminer ces deux petites frappes comme ci ils n'étaient rien d'autre que de la vermine. Se redressant légèrement, finissant à genoux devant son « sauveur », il l'écoute parler, le regardant d'un air un peu perplexe et méfiant. Il se demande... ce que ça va lui coûter encore. Mais ce qu'il entend le fait doucement rire. Il lève les yeux au ciel, regarde les cadavres autours de lui et crache sur un avant de se redresser, tentant d'essuyer la crasse sur ses vêtements « Pas le genre à exiger quoi que ce soit... mais en attendant tu as pas oublié de me faire comprendre que je te dois la vie et c'était pas dit sans arrière pensée... Et j'imagine qu'une pipe sera pas suffisant pour que je puisse juste me casser et rentrer chez moi ? » Il soupire, il sait que ça ne sera pas aussi simple car il n'a pas oublié que son sauveur veut aussi savoir quelque chose... et que sans cette information il ne le laissera sans doute pas repartir en paix... vie de merde, décidément « Qu'est-ce que tu veux savoir ? Si ce qu'ils disaient était vrai ? Tu as toi même avoué que tu t'en doutais alors à quoi bon confirmer... Et j'y gagne quoi à cracher le morceau ? À tout te déballer ? Autant que je sache je finirais quand même la tête coupée après coup et tant qu'à faire autant la perdre en fermant ma gueule, histoire de sauver le peu d'honneur qu'il me reste... si j'en ai au moins... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
messages : 1217
double-compte(s) : Hunter - L'exécuteur
crédits : (c) (vava +gif moi / sign wiise)
MessageSujet: Re: He loves the beat but not that hard ♛ ft. Vaska   Lun 27 Nov - 15:45


He loves the beat but not that hard
Vassily & Thaddeus



Cela faisait quelques semaines que la rumeur enflait sur la présence d'un traître parmi les créatures et si j'avais suivis cette histoire d'une oreille; au fond, je connaissais beaucoup trop bien mes partenaires pour savoir qu'aucun d'eux n'aurait la folle idée de jouer les taupes et puis, j'avais des impératifs strict en ce qui concernait mes acolytes. Étonnement, dès que les premiers bruits avaient couru, je n'avais pas imaginé une autre créature qu'un vampire. Notre race, et je le déplorais, était probablement la plus lâche de toute la création après les êtres humains, naturellement. A force d'avoir chasser les miens, je l'avais vu et même durant les belles époques où la dignité et l'honneur n'étaient pas vides de sens, mes frères n'hésitaient jamais à passer à table...Parfois par la force mais souvent la simple menace suffisait. Bon, je n'allais pas non plus m'en plaindre puisqu'au fond cela avait servit mes intérêts, cela étant dit, nous passions vraiment pour des êtres lamentables. Mon épuration n'ayant été menée jusqu'à son aboutissement et même si cela paraissait être un échec; j'étais désormais suffisamment agé et expérimenté pour savoir que tout ne se réglait pas par le sang et la violence. Certes, ce n'étaient pas deux petites frappes décapitée qui servait mon propos. L'art de l'entrée en scène, une drama queen que j'étais. J'avais été élevé dans une société où l'apparence et les premières impressions déterminaient le reste de votre existence, aussi, j'essayais autant que faire se peu d'inculquer ça à mes nouveaux enfants. En serait-il de même avec le jeune homme qui me faisait face ?

Bien qu'au courant de son existence, même si j'ignorais qu'un si joli et pure visage puisse avoir aussi peu de noblesse, il n'était pas dans mes habitudes de laisser la vie sauve aux cafards. Était-il possible de le sauver ou s'était-il totalement fourvoyé ? Sans doute avais-je une part de responsabilité dans cette histoire; une sorte de retour du bâton. Combien de vampire avais-je transformé et abandonné à leur triste sort. J'imaginais sans peine que d'autres avant lui avait servi d'indic. Malgré tout, je devais songer aux nombreuses possibilités qui émergeaient de cette rencontre. Et pour le coup, mes mots avaient dépassé ma pensée lorsque je lui avais fais remarquer que sans moi, il serait mort. Des fois, il m'arrivait de laisser mon empressement s'exprimer au-delà de la réflexion calculatrice qui me caractérisait la plus grande partie de ma vie. Même les meilleurs avaient leurs petits défauts...En six cinquante ans, j'avais beaucoup travaillé et sans prétention, je pensais avoir beaucoup évolué, contrairement à mes congénères. Dans un sens, j'avais tout fait pour et vu que je haïssais la médiocrité, il était hors de question que je m'y vautre. Ça et la vulgarité...Et ce petit là, cumulait les deux. Sans doute savait-il que son joli petit minois était une arme mais avec moi ça ne marchait pas et pire encore, ses paroles. Loin d'être prude, j'aimais que l'on parle crûment mais sans jamais sombrer dans le langage du micheton de base. En tout cas, cela en disait long sur lui.  

- D'accord, je ne suis peut-être pas aussi désintéressé que je veux bien l'avouer, avouai-je en souriant,cela étant, toi aussi tu devrais apprendre à t'adresser aux autres si tu souhaite réellement conserver un minimum de dignité. Être un traître à ton sang, ne te suffit pas ? Un si joli visage mérite mieux qu'une attitude de prostitué de bas-étage.

Je l'aidais à se relever, époussetait son vêtement comme l'eut fait un père affligé par un fils débraillé.

- Si j'insiste autant, c'est pour savoir si tu l'assume ou si tu le vis comme une honte...Aussi, tu pourra partir et rentrer chez toi; trembler à chaque instant parce que je t'aurais laissé libre pour mieux te voir persécuté. Peut-être même que les prochains qui te rendront visite viendront de ma part. Peut-être même que ces deux là, déclarai-je en pointant du bout de ma canne les cadavres des deux hommes, l'étaient déjà. Qui sait ?

Un ricanement sonore résonna dans la ruelle. Aucun élément dans mon discours n'était faux et le jeune homme devait le sentir à la façon dont je me gargarisais. Les premières impressions, toujours primordiales. J'ignorais s'il vivait ici depuis longtemps, mon absence dans cette ville avait le double de son âge, et s'il était vampire depuis suffisamment longtemps pour avoir entendu parlé de moi et de fait, j'aimais soigner mon image.

- Cela étant dit, repris-je en reprenant mon calme, je perçois une certaine lueur d'intelligence dans ton œil et beaucoup d'instinct de conservation. Alors, je me dis qu'il est possible de parvenir à un petit compromis. Qu'en dis-tu ?

Je plongeais mon regard perçant dans le sien, tachant de sonder son esprit.



(c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
messages : 56
double-compte(s) : Nop
crédits : (c) Ilyria
MessageSujet: Re: He loves the beat but not that hard ♛ ft. Vaska   Dim 3 Déc - 6:51

Il sait bien qu'il va en chier Vaska, qu'il a pas fini d'en chier et que ses premiers pas dans l'immortalité ne se font pas en douceur. Il sait qu'il lui faudra du temps pour remonter la pente... si au moins il arrive à la remonter mais qu'importe... il a beau le savoir cela le fait chier ! Vaska quand il est devenu vampire... il était sensé atteindre de grande chose ! Pas finir dans la fange, battu par des petites frappes et incapable de se défendre car, malheureusement, il n'a pas reçu l'enseignement requis pour pouvoir se débrouiller seul. C'est ça malheureusement d'avoir été le bijoux et l'amant d'un vampire à l'esprit dominant. Il voulait une douce créature, le genre à protéger, le genre à lui donner cette impression de luxure... donc certains enseignements sont passés après d'autres et si il peut être une merveilleuse prostitué il n'est en rien un fier combattant.

Alors il est obligé de se reposer sur les autres... lui qui essaye à présent de ne pas faire de vague et de rester dans l'ombre étant donné sa situation complexe il doit uniquement compter sur l'aide d'autrui et il déteste ça... car les gens ne font jamais rien gratuitement, surtout pas aider son prochain ! Et pour le coup, cet espèce de dandy boiteux ne fait aucunement exception à la règle, débarquant au milieu de ce lynchage en bon et dû forme pour donner quelques coups de sabres spectaculaires afin de le sauver, lui tendant alors la main qui prend de suite des allures de griffes quand d'entrée de jeu il annonce la couleur : Tu me dois la vie, tu me seras redevable... merveilleux... C'est l'épisode Suibhne qui se répète encore et encore avec chaque individu un minimum puissant qu'il rencontre... enfin au moins cela place Vaska dans un domaine qu'il connaît comme il disait : Faire la pute ! « Tu parles de ma dignité ? Hahaha ! Si tu en vois encore une trace dis le moi car personnellement je l'ai perdu de vu il y a un moment... Et j'ai perdu mon statut de « prostitué de luxe » en même temps que ma dignité... » Car au final c'est ce qu'il était réellement... il a beau dire ce qu'il veut de son vampire, d'à quel point il l'admirait, l'aimait... à la base il ne voulait pas de lui, il ne voulait pas plus que le dévorer et c'est bien son joli minois qui l'a poussé à le transformer et le garder à ses côté. Il était juste un merveilleux boytoy mais maintenant même ça il ne l'était plus.

Vaska fronça cependant les sourcils devant l'attitude... bien singulière de son « sauveur », époussetant ses vêtement et s'acharnant pour le rendre présentable... est-il sérieux ? Il se demande si au final il ne l'a pas justement sauvé pour son joli minois... mais pour le moment il se passe de commentaires, préférant garder ce genre de question pour plus tard car faisant preuve malgré tout, un minimum, d'instinct de survie. Et commencer à accuser les gens de n'en vouloir qu'à son cul n'est pas vraiment le meilleur moyen de garder la tête sur les épaules. « J'ai toujours rêvé de devenir un vampire pour servir un chasseur, youhou !... Si tu crois que j'en retire la moindre satisfaction... je ne suis pas un de ces putains d'abrutis au bon cœur, un vampire de roman de pacotille. Je cherche pas la paix dans le monde et je prend mon pied quand je saigne un petit éphèbe qui a cru bêtement que ce soir il était en veine... Je me suis fait connement piéger et à présent je suis une crasse pour tout le monde... Et est-ce que cela change quelque chose aux yeux des autres que je ne sois pas consentant ? Non... je suis un rat et rien d'autre ! Alors franchement tes petites menaces... j'en ai dix des comme ça qui planent au dessus de ma tête donc cherche un autre moyen de me foutre la pression... » Et il reste désinvolte Vaska, il ne montre toujours pas de respect mais pour le coup... ce n'est en aucun cas contre le vampire qui lui fait face. En vrai tout ce qu'il vient de dire c'est un poids, une frustration qui pèse en lui depuis qu'il s'est retrouvé dans cette situation et qui lui donne envie de hurler chaque soir. Et là... cet individu l'a poussé à parlé alors il parle car putain ça lui fait du bien et qu'il a besoin de crier sa rage. Puis il passe une main sur son visage, tente de se calmer tandis que l'autre hilare en fait de même puis pose de nouveau son regard sur lui, un regard moins révolté, plus calme et fatigué « Quel genre de compromis ? Tu veux quoi de moi ? » Et ceci pourrait être prit comme de la désinvolture mais dans ce regard morne et triste l'intérêt n'en reste pas moins clairement visible. Vaska veut se sortir de cette situation... et si quelqu'un lui propose quelque chose d'intéressant il est prêt à l'écouter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
messages : 1217
double-compte(s) : Hunter - L'exécuteur
crédits : (c) (vava +gif moi / sign wiise)
MessageSujet: Re: He loves the beat but not that hard ♛ ft. Vaska   Dim 3 Déc - 16:33


He loves the beat but not that hard
Vassily & Thaddeus



Je hochais doucement la tête en l'écoutant.

Très honnêtement, je ne savais pas trop quoi penser de ce jeune homme. Une partie de moi me sommait de lui rappeler que par ses actes il venait salir l'honneur de toute une race dont je me faisais le devoir de réhabiliter, et rien de mieux que pour le lui signifier qu'une belle gifle comme l'aurait fait un père excédé ? Au fond, il le méritait amplement et s'il venait à se rebiffer ou se plaindre, alors il suffisait de lui dire que contrairement à d'autres lui avait encore sa tête et que pour le moment je faisais oeuvre de miséricorde. Cela me démangeait mais d'un autre coté, je sentais une certaine détresse dans le timbre de sa voix. Il ricanait comme quelqu'un qui n'avait plus aucune autre carapace à exposer. Si cet air désinvolte marchait sur beaucoup de gens, je ne me laissais plus duper depuis longtemps. Sans doute parce que je connaissais ce mécanisme, l'avais utilisé lorsque les gênes de vampires ne m'avaient pas été encore transmit. Il était étonnant de voir comment chacun réagissait avec ce don. Une minorité sombrait réellement dans la soif de sang inextinguible, se transformant en boucher pour l'éternité; l'inverse était aussi relativement peu courant. La haine envers sa nouvelle nature ne durait jamais très longtemps; d'ailleurs je me demandais quel genre de personne pouvait avoir autant en horreur ce genre de cadeau ? Être vampire, c'était la meilleure chose qui était susceptible d'arriver dans l'existence de quelqu'un. Alors, pourquoi ce jeune homme n'en profitait-il pas ? Vraiment, il me manquait des données essentielles pour savoir ce qui se cachait dans sa tête. Le pire, c'était qu'il était parfaitement conscient du mal qu'il faisait au monde surnaturel et à lui-même...Ça me navrait tout autant que m'arrangeait.

Les paumés avaient toujours eu ma préférence; le complexe du père, sans aucun doute. Mais au delà de ça, je savais leur parler ou tout du moins ma situation sociale et financière, y parvenaient très bien. Le jour où je croiserait un être honnête et désintéressé, mes principaux arguments se verraient contrecarré, mais il me resterait mon esprit; le seul bien qui m'importait vraiment. Peut-être qu'il était difficile de concevoir les désirs des autres en raison d'une éducation dans la parfaite ligne de la chevalerie; notions qui depuis longtemps s'étaient perdues. D'une certaine façon, je devrais remercier l'époque moderne et le luxe qui désormais illuminait tous les regards. Montré une pièce d'or à une pie et celle-ci viendra gratter à votre fenêtre. Et pour le coup, le jeune homme était ce genre de volatile. J'ignorais si je devais me sentir outré qu'il l'affiche comme ça, de but en blanc; ou si une fois encore celui-ci me donnait des informations très importantes sur la manière dont il fallait procéder avec lui. Apparemment, à l'instar de beaucoup d'autres jolis mâles, il n'hésitait pas à vivre au crochet d'hommes qui ne lui refusait aucune extravagance. J'en avais connu de ces types là, mais à mon époque on était un peu plus à cheval la façon de le présenter et j'étais assez vieux jeu là dessus. La vulgarité, toujours; à vomir. Malgré tout, je n'avais pas de mal à l'imaginer à s'être acoquiner avec un chasseur pour sa seule survie.       

Quelle tristesse ! Quel bonheur !
J'avais tout à y gagner, tout. Intérieurement, j'exultais tandis que j'affichais une mine douloureuse.

- J'ignore ce que ton précédent protecteur t'apportais, mais en tout cas il aurait mieux fait de t'apprendre les bases de la survie que les arcanes de la courtisanerie, dis-je un brin narquois, loin de moi l'idée de le blâmer pour ça; durant certaines époques cela t'aurait suffit pour survivre. Malheureusement, nous ne sommes plus au XVIIIE siècle et les chasseurs, ces races de fourbes, ne reculent devant aucune bassesse pour s'en prendre à des êtres aussi frêles que toi...

Je passai ma main sur sa joue, un geste qui se voulait aussi rassurant que profondément infantilisant. Mon regard plongeait dans le sien, il n'aimait pas être sous-estimé et souffrait de n'être qu'un instrument. Il me l'avait dit de vive voix mais ses iris trahissaient une blessure narcissique qu'il cherchait à panser. Je le croyais quand il m'affirmait aimé tuer et vivre comme un vampire. Il semblait avoir fondé beaucoup d'espoir en cette nouvelle vie, malheureusement rien ne s'était passé comme prévu. Pas difficile de le deviner après qu'il m'ait avoué se sentir en dessous de tout. Je pris sur moi de ne pas enfoncer le clou car cela aurait été contre-productif; il n'était pas du genre à marcher à l'humiliation. C'était tout le contraire, il fallait le rendre exceptionnel et sans même le savoir, il l'était. Sûrement les raisons qui le rendait particulier n'étaient pas spécialement bonnes, mais au point où il en était, cela avait-il encore de l'importance ? Je n'en étais pas bien sûr. Néanmoins, la certitude  que j'avais, je n'allais pas le laisser m'échapper sans avoir essayé de le retourner contre son maître...Si cela serait compliqué ? Non, cela étant, je feindrais le contraire; juste pour lui apporter cette confiance en sa valeur dont il manquait tant. Et oui, six siècles sur Terre ça aidait pour mieux appréhender la psychologie des gens. Vampire, loup-garou, démon ou simple humain, tous avait des fonctionnements identiques bien qu'ils s'en défendaient ardemment. En vérité, je crois bien que jouer les marionnettistes était la chose qui me plaisait le plus. L'éternité, c'était long alors il fallait s'entourer de sa petite troupe si l'on souhaitait échapper à la morosité.

- Je vois que ta contrition est réelle, repris-je après un court silence, et cela me fait de la peine, crois-le bien. Personne ne devrait à subir une pareille humiliation...être un vampire, devrait être une fête qui ne s'arrête jamais. Saigner les badauds, terroriser les bonnes gens; vivre pleinement.

Un sourire de carnassier se dessina sur mes lèvres.

- Cela je te l'offre, si c'est ce que tu désires. Il n'y a rien qu'un être humain ne puisse faire qu'un vampire tel que moi ne sache défaire. Cependant, il va s'en dire que si je t'apporte mon entière protection et quelques extras de ton choix. Toi, de ton coté; tu changes définitivement de camps et m'informes du moindre faits et gestes de ton chasseurs et ses acolytes.

Je sortis ma pipe à opium, la préparait avant de l'allumer tel le gentleman que j'étais.

- Si tu as besoin de temps pour réfléchir à ma proposition, ajoutai-je entre deux bouffées, tu peux toujours venir me retrouver à mon club, il est à quelques rues d'ici; le Brotherhood of the Freaks, ça te dis quelque chose ? Tu sais, l'établissement où la file d'attente dépasse du trottoir. Tu n'auras qu'à demander le Comte Knox.

A peine j'eus fini ma phrase que je tournais les talons avec le profond désir qu'il m'emboîte le pas.


(c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
messages : 56
double-compte(s) : Nop
crédits : (c) Ilyria
MessageSujet: Re: He loves the beat but not that hard ♛ ft. Vaska   Jeu 14 Déc - 21:39

C'est vrai... c'est vrai qu'il cherche à ne plus être tout seul Vaska, qu'il espère toujours qu'un jour un autre vampire le prendra enfin sous son aile et remettra tout en ordre. Pourtant là... alors que ce dandy à la con se trouve juste là à lui parler après l'avoir sauvé il ne le sent pas pour le coup... il ne le sent juste tellement pas. À dire vrai il a juste l'impression d'avoir été arraché à une mort certaine et enfermant dans un moment afin de parler avant de le renvoyer vers une mort qui lui est de toute manière destiné. Un peu à la façon des Seigneur du Temps quand ils veulent interroger quelqu'un juste avant le moment de sa mort. Et du coup Vaska, ce qu'il se demande vraiment c'est combien de temps ce sursis va-t-il durer ? Combien de questions lui faudra-t-il avant de se lasser et de lui couper la tête d'un coup net et précis comme il l'a fait avec ses agresseurs ? Le truc c'est que Vaska ne supporte pas le blabla et quitte à ce que la sentence tombe il préfère que ce soit tout de suite, tout le reste étant stress inutile. Pourtant il se plie au jeu. Pourquoi ? Car il sent que sa vie peut réellement en dépendre... à dire vrai il le sait car il le lui a dit. Alors il y va, il y va même avec franchise car il se dit que si ce vampire est aussi ancien qu'il semble le laisser sous entendre il y a bien peu de chance qu'il arrive à lui mentir sans que cela ne se remarque. Puis c'est une bonne excuse aussi... une bonne excuse pour lui vider son sac et balancer toutes ces frustrations qu'il a accumulé Vaska depuis la mort de son créateur.

Quoi qu'il en soit l'histoire du plus jeune semble intéresser le vampire... un bon point sans doute ! Il commente notamment l'enseignement de celui qui aurait du tout lui montrer et vaska est presque amusé car le plus âgé semble vraiment avoir un problème avec le comportement trop « pute » de Vaska. Décidément, lui qui pensait que tous les vampires étaient des obsédés... « Mon protecteur n'a pas eut le temps de m'apporter grand chose. Il est mort bien trop vite pour ça ! Et ouai du coup du peu de temps que l'on a passé ensembles il a été plus intéressé par toucher mon corps que m'apprendre à subsister seul vu qu'il était sensé avoir le temps... puis qu'à la base il ne voulait même pas me garder en vie avant que je ne le fasse changer d'avis et j'ai bien deviné que c'était pas dans l'idée d'avoir un apprenti. Du reste tu peux le blâmer, c'est lui qui a été assez con pour se faire avoir aussi facilement alors qu'il était sensé être expérimenté. Du reste je sais que mes manières manquent et que je ne fonctionne qu'avec les « arcanes de la courtisanerie » mais en attendant cela m'a permis de bien plus survivre que les bases de la survie. Même si là ça m'a fait défaut car il y a des choses que même un corps ne peut pas acheter.... » Il se mit cependant à rire, devant l'ironie des paroles de son interlocuteur « Cela dit tu vas rire, mais c'est avec eux que cela n'a pas marché ! Alors qu'avec le chasseur qui me tient en laisse c'est bien un des arguments qui a fait qu'il ne m'a pas tranché la tête ! Comme quoi... » Car oui, non content d'être une taupe pour Suib et son chien de chasse, il est aussi son boytoy, joli trou à remplir et corps d'une jeunesse parfaite dont il peut abuser sans même avoir à demander l'autorisation lors de ses visites, car tel est le deal. Alors franchement, de la dignité ? Comment ce vampire peut-il penser qu'il en dispose encore...

Puis il y a sa main qui se pose sur sa joue, une main contre laquelle il se surprend à se lover comme à la recherche de son affection au lieu de se retirer comme un animal farouche. Car au fond il voit très bien ce qu'il essaye de faire... mais en même temps il n'est pas certain de vouloir s'y opposer. Car elles sont pompeuse ses formulations, ses tentatives de le faire se sentir spécial sont terriblement flagrantes et ne marche aucunement sur lui cependant... il n'a pas besoin de tout ça, il n'a pas besoin qu'on lui retourne l'esprit car c'est cela qu'il veut et il le sait très bien. Alors quand l'autre vampire passe enfin à table et lui fait sa fameuse proposition... le choix est tout fait dans sa tête ! Il sait qu'il dira oui. Il sait aussi qu'il ne jurera pas fidélité, que tout cela n'est que par pur intérêt et qu'il lui tournera le dos au moment même où il trouvera mieux ou que cela commencera à devenir inacceptable pour lui. Mais pour le moment il est prêt à dire oui, ceci sans la moindre hésitation. Cela dit il n'a pas le temps de répondre encore car ce mec lui tend sa carte, lui parle de son club à la mode qui lui sert de base et il ne peut s'empêcher de lui trouver un air du pingouin dans Batman... mais en plus canon, fort heureusement ! Il lui fausse alors compagnie, tournant les talon et Vaska observe une dernière fois la carte... ouai, ça va le faire, il en est certain ! Alors il lui emboîte le pas, ayant déjà pris sa décision. « Hey attends ! C'est bon, ça m'intéresse ton deal ! Mais concrètement... je serais quoi moi ? Ton petit protégé ? Un parmi tant d'autres ? Un pole dancer pour ta boite ? » Non car tant qu'à faire... il aimerait savoir dans quoi il s'embarque !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
messages : 1217
double-compte(s) : Hunter - L'exécuteur
crédits : (c) (vava +gif moi / sign wiise)
MessageSujet: Re: He loves the beat but not that hard ♛ ft. Vaska   Sam 16 Déc - 13:54


He loves the beat but not that hard
Vassily & Thaddeus



Se pouvait-il vraiment que nous autre vampires, étions nécessairement des personnages attirés par les plaisirs de la chair ? Comme si la lâcheté ne suffisait pas pour nous rendre parfaitement détestable aux yeux d'un quelconque Dieu. Non pas que cela ait une profonde importance, mais c'était intéressant à constater...Bien que je n'appréciais pas trop l'idée d'avoir ne serait-ce qu'un semblant de ressemblance avec un vampire qui manifestement n'était pas très malin et s'était fait avoir comme un bleu. Mine de rien, il était assez fou de voir que tout ce qui entourait ce jeune homme était teinté d'une médiocrité à faire pleurer le plus endurcis des êtres. Une partie de moi avais envie de le prendre en pitié, parce qu'au fond, s'il était devenu ainsi, c'était surtout parce qu'il n'avait jamais eu des exemples pour le tirer vers le haut. J'ignorais quel genre de personne était-il lorsqu'il était encore mortel, mais manifestement sa famille ou simplement ses connaissances, ne devaient pas être très au fait des bonnes manières à adopter et sa nature de vampire, l'avait pousser plus en amont dans cette déplorable voie. D'un autre coté, je me disais qu'il nous appartenait de surpasser nos propres capacités et vices, à condition de bien le vouloir. L'apathie était tout autant misérable que la lâcheté ou la facilité, aussi je demeurais toujours enclin à le gifler parce qu'il s'était vautré dans une existence qui puait la complaisance. J'imaginais sans trop d'effort qu'en se posant en homme de petite vertu, il était parvenu à conserver sa tête et si je concevais l'instinct de conservation, ça me peinait. Si je passais sous silence qu'en d'autres époques je n'aurais pas hésité à user des mêmes techniques que son ancien mentor ? Tout à fait, mais c'était fini tout ça; j'en avais vu les limites...

Alors pourquoi me prenais-je à revoir son visage lorsque je regardais ce jeune vampire ? Certes, beaucoup de choses les différenciaient...Peut-être pas pour longtemps. Sûr qu'il faudrait énormément œuvrer pour qu'il lui ressemble, mais rien n'était impossible si l'on savait comment s'y prendre. Pourquoi cette soudaine idée me venait en tête ? Cela faisait des siècles que je n'avais pas songer à lui et il n'avait fallu qu'une rencontre fortuite avec l'un de nos représentant les moins respectables pour le déterrer de mes souvenirs. Je ne savais pas trop quoi penser de cette réminiscence...Sans doute était-ce une chance pour ce petit vampire dont l'avenir venait de prendre un nouveau tournant. Détruire tout ce qu'il était pour le forger à son image, une entreprise fortement audacieuse mais qui m'enchantait assez. C'était complètement insensé ! Cela faisait des décennies que je n'avais pas eu à cœur de m'essayer à cet exercice. Dans un sens, les résultats avaient été toujours très décevants. Ils n'étaient jamais assez bien pour quelqu'un comme moi; pourtant je faisais mon maximum pour les rendre parfaits. Étaient-ce mes attentes qui étaient trop hautes ? Ou évoluais-je toujours dans un monde qui depuis longtemps avait disparu ? Lui, serait le premier de ce siècle avec qui mes méthodes se verraient transformées. De toute façon, vu le jeune homme; il était évident que si je souhaitais en faire quelque chose, il me faudrait réfléchir autrement. J'étais un homme de challenge et c'était aussi peut-être pour ça que je voulais voir si après tant d'années je savais y faire face. On pourra dire ce que l'on veut mais déconstruire quelqu'un n'était pas chose aisée !

Je sentais qu'il allait me divertir en plus d'être une source d'information tout à fait intéressante. L'utile et l'agréable; en ces temps de tensions, c'était toujours bon à prendre.

- Je ne prétend pas que cette "méthode" ne puisse pas sauver, fis-je un brin de dégoût en bouche, cela étant...je suis relativement étonné d'apprendre qu'un chasseur puisse accepter de passer un tel marché. J'ai rencontré énormément de ces...individus, et aucun d'eux ne se seraient aventurés dans ce genre d'avilissement. Ton cas m'intrigue d'autant plus parce que tu as sans doute su dénicher le chasseur le plus intéressant de l'histoire de leur race. Il faut croire que tu as quand même un certain don pour tomber sur des êtres originaux.

En effet, un chasseur fricotant avec des créatures; ce n'était pas très répandu, même de loin; mais de toute mon existence, je n'avais jamais entendu d'un accord d'une pareille nature. Et je devais dire que mon esprit savait déjà comment utiliser cette première information. Combien de ses congénères allaient être choqués par cette révélation, combien seraient prêts à se retourner contre lui ? Au moins un et pas le plus pacifiste de tous. Plus encore que sa réputation, c'était sa vie qui désormais reposait entre mes mains ! Bon sang, notre coopération n'avait pas réellement débuter que j'avais envie de lui offrir une très belle compensation...Néanmoins, pour l'heure je m’abstiendrais car je n'avais nullement envie de donner des indications sur mes futurs projets. Il était encore tôt pour cela, sa loyauté ne saurait être gagnée après une simple conversation. Un travail de fond allait être nécessaire. En attendant, j'exultais intérieurement devant la multitude d'options qui s'offraient d'ores et déjà à moi. Si je n'étais pas de ceux à croire au destin; il fallait tout de même admettre que ces derniers temps, j'avais joué de beaucoup de chance. Finalement, il ne m'aura fallu attendre quelques siècles avant de voir tous mes efforts récompensés ? Possiblement. Cependant, je préférais encore rester prudent. Les retours de fortunes, j'en avais suffisamment connus pour savoir qu'il ne fallait pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué...Mais c'était quand même bien parti !

Je secouai doucement la tête, un peu pour éloigner ses pensées et aussi pour exprimé ma satisfaction lorsque le jeune vampire se décida à me suivre. Et tandis que je tirais une nouvelle bouffée d'opium, je manquai de m’étouffer devant ses questions. Apparemment, il lui était totalement impossible de se considérer autrement que comme un objet. Le vampire de pouvoir que j'étais appréciais beaucoup posséder des pions sur son échiquier mais il me fallait le rendre bien plus important si je voulais le conserver à mes cotés...Aussi bien pour sa loyauté que pour mon propre intérêt. Du haut de ma tour, je n'avais que ça des êtres sacrifiables, un peu de consistance cela me ferait un bien fou. Si cela le rendrait indispensable ? Personne ne l'est...je suis comme on dit l'exception à la règle. Malgré tout, je fus assez surpris qu'il me croit à la tête d'un sérail rempli de mignons prêts à se plier en quatre pour satisfaire mes attentes. En vérité, l'idée qu'il pu penser que je dispensais mes largesses à tout le monde et n'importe qui m'irrita quelque peu. D'accord, j'avais une importante suite mais il s'agissait d'hommes de main complètement voué à ma cause depuis des années et qui s'étaient battus pour prouver leur valeur et avoir la chance de rester à mon service; bien que tous les jours leur tête était susceptible de tomber. J'avais vécu tant d'années dans un système élitistes et en avait conserver les normes car c'était de mon point de vue bien plus profitable puisque cela donnait l'illusion aux membres d'avoir une valeur intrinsèque et les poussait à faire preuve de zèle, juste pour m’impressionner. Les vampires comme les êtres humains cherchaient les mêmes gratifications, à partir du moment où l'on le savait, il était facile d'en jouer.          

- Figures-toi, je ne collectionne pas les protégés; tu es le seul et je ne dis pas ça pour que tu puisses t’enorgueillir, c'est une réalité. Je n'ai pas pour habitude de jouer les protecteurs, sans doute parce que je n'avais pour le moment pas rencontré un être tel que toi, déclarai-je sans le moindre jugement, et puis il faut dire que je suis un vampire très occupé, j'ai donc bien d'autres choses à faire que courir les rues pour trouver des congénères en mal de compagnie. C'est d'ailleurs, plutôt l'inverse. Autant dire que tu es une vraie exception !

Je fis exprès de ne pas répondre à ses autres questions jusqu'à temps que nous arrivâmes devant mon club. De dehors, il était très classieux et j'y avais beaucoup tenu. Je souhaitais un lieu qui me ressemblait...d'apparence en tout cas. A l'instar de l'image que je renvoyais, Le Brotherhood était d'une élégance renversante et vu le reste des établissements du coin, il était clair qu'il brisait les codes. Mais si l'on savait à qui s'adresser et quels mots prononcer, alors la noirceur se révélait. Aussi, j'allais guetter la réaction de mon compagnon face à la devanture à laquelle les simples mortels se heurtaient. Jeff dont le poste de physio lui allait si bien en raison de sa carrure, en me voyant baissa la tête pour montrer son respect avant d'ouvrir la porte sans même jeter un regard au jeune vampire qui m'accompagnait. Si je sentais déjà la jalousie planer ? Oui et je me retins de rire. Nous pénétrâmes à l'intérieur, à cette heure l'établissement était bondé et c'était toujours un plaisir à voir. A peine entrés, Sandy vint à notre hauteur; je lui chuchotais de nous apporter un champagne millésimé. Puis, invitait mon protégé à me suivre jusqu'au coin VIP situé un peu en hauteur, à la manière des balcons que l'on retrouvaient dans les théâtres.

- Comme tu vois, repris-je, ici nous ne sommes pas très portés sur l'exhibition...j'espère que cela ne te fera pas changer d'avis.

Je me pinçai les lèvres avant de prendre une nouvelle bouffée d'opium. Et alors que Sandy arrivait avec la bouteille, j'observai mon invité avec insistance. La face visible de mon club me plaisait beaucoup, mais il s'agissait avant tout d'une couverture et je me demandais s'il saurait le deviner ou s'il contenterait de cette unique version.  



(c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
messages : 56
double-compte(s) : Nop
crédits : (c) Ilyria
MessageSujet: Re: He loves the beat but not that hard ♛ ft. Vaska   Lun 22 Jan - 11:23

C'est donc à ça qu'est sensé ressembler un vrai vampire se demande Vaska ? Il ne sait pas si il doit être impressionné, si il doit rire ou si il doit se mettre à pleurer. Ce mec... ce mec dégage en effet une aura tout à fait terrifiante. Avec son costume bien taillé, ses manières de noble, sa façon de parler très hautaine, il comprend bien que celui qui se tient en face de lui est très loin d'être un petit joueur comme lui ou comme son ancien mentor a bien pu l'être comparativement. Mais bordel... il ne sait pas si il trouve cela cool ou affligeant. C'est donc ça son avenir ? Devenir une vieille antiquité pompeuse mais capable de trancher trois tête en un clin d'oeil ? Il ne sait pas trop... mais à dire vrai son avenir est plutôt incertain pour le coup, pour ne pas dire carrément menacé. Car ce sinistre personnage peut bien se la jouer, il se rend bien compte que si il ne la joue pas docile il rejoindra ses camarades d'un peu plus tôt alors au final... que ça lui plaise ou non, qu'est ce qu'on s'en fiche ? Son instinct de survie ne lui dit qu'une seule chose : Le suivre et l'écouter. Son esprit lui lui dit de ne pas se soumettre et de bien lui faire des doigts. Et son ambition lui dit de tout faire pour lui plaire car Vaska n’oublie pas... il n’oublie pas qu'il a choisit cette voie car il voulait devenir quelque chose de... mieux ! D'infiniment mieux même et il sent qu'aux côtés de ce vampire il y arrivera bien plus aisément qu'enchaîné par un chasseur qui n'a d'intérêt pour lui que ce qui peut servir les siens. « Bienvenue au 21ème siècle mec... » qu'il dit avec toute l'insolence du monde, incapable de réprimer ce trait de personnalité pour le moment, avant d'ajouter « Mais ouai, j'ai un talent fou pour attirer les weirdos... pas toi hein ? » Quoi que... il en est sans doute le roi ! « Mais tous les autres et depuis le départ... Si au moins ça peut ravir quelqu'un d'autre, moi j'avoue j'aurais préféré faire l'impasse sur tout ça et juste bien tomber pour changer. » Tomber sur un bon mentor, sur quelqu'un qui lui aurait tout enseigné, qui l'aurait fait monter en puissance et pas juste finir là où il est actuellement... dans un taudis tenu par un chasseur et avec pour meilleur ami un chasseur totalement idiot incapable de comprendre sa vraie nature et que lui même est incapable de tuer malgré de nombreuses tentatives toutes plus catastrophiques les unes que les autres.

Il emboîte alors le pas du vampire... curieux de savoir ce qu'il a bien à lui proposer. Après tout qu'est ce que cela pourrait bien lui coûter ? Sa tête ? Il a déjà failli la perdre alors il se dit qu'il peut bien la remettre en jeu car justement... les enjeux sont énormes ou au moins peuvent l'être, cela est certain. Mais Vaska ne supportant pas les silence, il décide de briser ce dernier, de le briser en posant un millier de questions qui n'arrêtent pas de lui passer par la tête. Par exemple : Qu'est-ce qu'il sera pour lui ? Est-il le seul ? Un parmi tant d'autre ? Une Harley Quinn qui va se rendre compte du jour au lendemain qu'elle n'est ni la première ni la dernière en observant les cadavres de ses prédécesseurs ? C'est un peu important en même temps... non ? Mais sa réponse le perd plus qu'autre chose... il est le seul... un être tel que lui... il a du mal à comprendre ce qu'il a bien pu lui trouver... il a du mal à comprendre en quoi il sort du lot... il est juste pathétique, pitoyable, sans intérêt... ça n'a juste pas de sens dans sa tête... Mais l'autre ne semble pas se foutre de sa gueule « Je... d'accord... Dans ce cas... merci... même si je vois pas ce que j'ai de si exceptionnel que ça franchement... » à part sa décoloration peut être ? Non, même ça c'est devenu à la mode... histoire de juste l'emmerder un peu plus.

En arrivant finalement devant le bâtiment, Vaska lâche un long sifflement pour exprimer son admiration devant l'endroit. Woaw, vachement pompeux dis donc ! Resta coincé dans sa tête pour le coup, se disant que ça... il peut s'en passer. Il entre, sans trop faire attention au gorille à l'entrée, puis il laisse son regard se perdre un peu partout dans ce lieu absolument noir de monde. Décidément... ce n'est vraiment pas son truc ! Vaska a toujours préféré les lieux un peu plus calmes et intimes mais bon... il lui faut bien reconnaître que la richesse qui puait de ce lieux était... on ne peut plus enivrant. Lui qui n'a jamais roulé sur l'or... il sent dans son esprit revenir ses rêves de grandeur et de château quand, il y a un an, il s'est vu transformé en une créature immortelle. Enfin pour le coup il rencontre un vampire avec réellement de l'envergure. Mais il n'a pas encore vu l'envers du décors et il le sait très bien. Dans tous les cas il le suit, s'installe dans ce petit balcon qui fait se sentir comme un roi et, tout en l'écoutant, son regard se perd toujours un peu partout « Mouai... j'avoue que je m'attendais à un peu plus de débauche ! Même si je me doutais que ce serait de faux espoir, vu les efforts que tu as fait pour recadrer mon comportement dans la ruelle. » Qu'il dit sans se sentir gêné pour le moins du monde. Puis il se tourne vers Thaddeus, un sourire espiègle aux lèvres « Mais c'est bien beau de me montrer la vitrine ! Mais il y a quoi en dessous ? Si tu crois que je vais me laisser berner si facilement par un peu de richesse et de clinquant, je ne suis pas né de la dernière pluie ! Il y a toujours une batcave, un club derrière le club qui déjà doit un peu plus te ressembler... à défaut de me ressembler ! » Qu'il dit, s'adossant contre son siège tel un roi tandis qu'il fait du pied à l'autre vampire, juste l'espace de quelques secondes, pour appuyer ses dire sur ce qui « lui ressemble à lui. » avant de pousser un petit rire. Il prend de l'assurance Vaska, peut être un peu trop... mais il se dit que tant qu'à être l'exception parmi les autres... autant ne pas se comporter comme les autres à juste lui baiser les pieds et lui montrer que lui aussi à du cran.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: He loves the beat but not that hard ♛ ft. Vaska   

Revenir en haut Aller en bas
 

He loves the beat but not that hard ♛ ft. Vaska

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: BLACKWATER FALLS :: upper town-