Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

on vous invite à privilégier les fantômes, les médiums et les immunisés psychiques
nous sommes présentement en août 2017. c'est pluvieux et humide, prévoyez vos cirés.
n'oubliez pas qu'un recensement est en cours par ici vous avez jusqu'au 22/06 pour vous manifester !

Partagez | .
 

 blood in the cut (ft. Vasiliy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Auteur
Message
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 387
double-compte(s) : gavin le chiot
crédits : l.mactans, crack in time
MessageSujet: blood in the cut (ft. Vasiliy)   Jeu 23 Nov - 2:25


– blood in the cut –
VASILIY ET CORY / All I do is pretend to be ok so my friends Can’t see my heart in the blender Lately, I’ve been killing all my time Reading through your messages my favorite way to die Take my head and kick it in Break some bread for all my sins Say a word, do it soon It’s too quiet in this room I need noise I need the buzz of a sub Need the crack of a whipNeed some blood in the cut – K.FLAY.


Il y avait une pluie de nouveaux au lycée… enfin façon de parler, c’était pas comme s’il y avait quinze nouveaux par jour, mais pour un endroit comme Blackwater Falls, c’était pas mal quand même. Oren était sympa comme type, mis à part que c’était un chasseur. Bon sang, il savait que monde du surnaturel c’était pas genre... le pays des bisounours… donc heureusement qu’il y avait des chasseurs… même si ça lui faisait mal au cul de l’admettre. Et en même temps, le blond se sentait inexplicablement attiré par ce monde. Enfin, il y avait une explication : il ne pouvait pas entendre les pensées des créatures surnaturelles ou difficilement… la preuve avec Rodin. Et puis, il y avait cette part sombre de lui… le genre fifty Shade of Grey, dans le rôle de la meuf qui prenait la fessée. La honte. Il était vraiment mentalement dérangé… mais en même temps, dans sa tête, c’était le chaos le plus complet. Il voulait apprendre à contrôler son don, mais chaque fois qu’il essayait de le comprendre ou de s’en servir volontairement, c’étant moralement douloureux et trop fatigant pour qu’il ait envie de retenter l’expérience avant un moment… parfois, il avait envie de se coller une perceuse contre la tempe et de faire taire le monde, une bonne fois pour toutes. À moins de partir vivre dans la forêt avec un groupe de wendigo, il n’avait pas vraiment le choix : endurer son don ou mettre fin à ses jours. Pour le moment, il endurait.

Mais pour en revenir aux nouveaux, il y en avait donc encore un dans son lycée pourri. Un grand blond, genre beau gosse qui aurait pu faire partie des one direction… Quoique Cory le trouvait quand même mieux que les chanteurs à minettes de ce groupe. Et puis, il était plus branché Matt Bomer qu’Harry Styles, de base. Enfin passons, l’atout principal de ce mec, c’était pas sa belle gueule mais l’incapacité que le gamin avait à lire ses pensées. Une personne de plus dans le club très restreint des gens dont le blond ne pouvait pas lire les pensées. Ça ne voulait dire qu’une chose : ce type devait être lié de près ou de loin au surnaturel. Du coup, Cory avait passé un moment à l’observer. Discrètement ou pas, il s’en fichait un peu. Il savait ce qu’il était… enfin non, mais il pouvait faire genre que oui. Du coup, à la fin des cours, il avait décidé d’attendre le garçon à la sortie du lycée. Lorsqu’il aperçut le nouveau sortir, il se dirigea donc vers lui. « Salut… Pardon si je suis un peu trop cash, mais tu serais pas… différent ? » Demanda-t-il (de façon carrément cash, pas qu’un peu) avec une certaine curiosité dans la voix. Il était un éléphant dans un magasin de porcelaine, mais en même temps, il se fichait bien de ce que ce type pouvait penser de lui puisque justement, il n’entendait pas ses pensées… quoi que s’en faire un ami, ce serait peut-être un bon plan… multiplier les connaissances dont il ne pouvait pas lire les pensées, c’était tentant comme idée. Il rangea simplement les mains dans la poche ventrale de son sweat, avec une certaine indifférence.


(c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
messages : 56
double-compte(s) : Nop
crédits : (c) Ilyria
MessageSujet: Re: blood in the cut (ft. Vasiliy)   Ven 24 Nov - 22:34

Qui l'eut cru tout de même... qu'il reviendrait au lycée. Vaska n'est toujours pas certain d'avoir fait le bon choix... il n'est pas certain que cela sera aussi fructueux que ce qu'il pense pour lui mais surtout... bordel, il a toujours détesté le lycée ! Tous ses souvenirs de cette période n'en sont quasiment que des mauvais où sa seule envie était de fuir loin... très très loin... Seulement voilà... il n'est pas certain de beaucoup plus apprécié sa vie autrement... passer ses journées à l'appartement, enfoncé dans ce canapé miteux à regarder des pornos en attendant que Suibhne ne daigne lui donner quelque chose ? Non. Et travailler dans un fasfood au point d'en finir totalement névrosé comme Buffy l'eut été quand elle dû en passer par là ? Encore moins ! Sans compter que cela l'aurait mit devant une vérité qui ne lui plait que bien peu en réalité... le fait qu'il soit seul, vraiment très seul et ne le supporte que très mal. Il ne s'en était jamais rendu compte avant, toujours entouré, toujours choyé... il n'en avait pas conscience quand il a sacrifié le reste de sa famille pour suivre ce vampire et même là ils étaient... tous les deux... vivant une presque idylle aux yeux du plus jeune et quand ça avait prit fin... il s'est retrouvé là, comme un con, emprunt d'une angoisse qu'il ne se connaissait pas. Il était donc totalement hors de question qu'il reste là avec personne d'autre que lui même pour se tenir compagnie, d'où sa décision de reprendre le cour de sa vie ou plutôt de sa non vie dans un lieu qu'il a détesté car ainsi il pourrait espérer... avoir des amis ?

Seulement voilà... Vaska ce n'est rien d'autre qu'une ombre... Il a l'impression d'être là sans l'être réellement, planant dans son coin et tirant un tel nuage sombre autours de lui qu'au final personne n'ose rester dans son sillage. Il a l'impression d'être ce gothique, comme dans ces séries des années 2000, à toujours rester dans son coin, manger seul, ne rien demander à personne et à qui personne ne demande jamais rien. Sauf qu'il aimerait bien vaska... qu'on vienne vers lui... mais il a juste du mal à s'intégrer, du mal à faire semblant alors que tout ça il connaît déjà, qu'il a terminé et qu'au final il est beaucoup plus vieux que ceux qui l'entourent, même si c'est juste d'un ou deux ans cela suffit à le faire se sentir déphaser. Il n'est peut être plus bon pour ça au final Vaska ? Pour la vie normal, pour le contact, pour avoir une vie sociale... et ça le désespère un peu... encore une fois il les envie les stars du lycée et il se promet, si il doit en buter certains pour se nourrir, qu'il commencera par eux, en pur vengeance. Quand à expliquer leur disparition il trouvera bien le moment venu... même si il admet qu'étendre leurs carcasses dépecées sur leur si précieux terrain de sport est une idée qui le fait doucement rêvé, ceci qu'importe les conséquences !

Cependant, avec tout ça, malgré tout ça même, malgré son isolement involontaire et inconscient, il y a un détail qui ne lui a pas échappé... un regard qui ne le quitte plus depuis quelques temps. Il y a ce petit blond, plutôt pas mal en soit bien que toujours caché sous ses sweats, qui passe son temps à le fixer comme ci... comme ci il avait vu un cadavre. Et bien entendu il est curieux Vaska, il aimerait bien savoir ce que le gosse peut bien lui vouloir... mais ça lui a donné envie de démarrer une expérience. Ce petit est-il vraiment obsédé par sa personne ? Assez pour finir par venir le chercher de lui même ? Alors il a continué à faire comme ci de rien était, continué sa vie morne et sans intérêt jusqu'à ce que, enfin, il se décide. Et c'est à la sortie du lycée qu'il fini par tomber nez à nez avec cette petite tête blonde, cette fois pas caché au loin ni quoi que ce soit mais bien en face de lui. Et il entend même sa voix venant lui poser cette fameuse question... une qui le fait étrangement sourire car il s'avoue qu'il ne s'y attendait pas et ceci malgré le danger que cela pourrait représenter pour lui. Il sait qu'il est différent ? Wow... le surnaturel serait-il plus répandu dans l'esprit des mortels qu'il ne le pensait ? Mais il ne compte pas se laisser faire si facilement, sans s’amuser un peu en tout cas surtout qu'au final ce gamin pourrait vouloir demander tout autre chose. Alors Vaska il s'amuse et répond « Si ce que tu veux savoir c'est si j'aime les bites, la réponse est oui. Mais en même temps je ne le cache pas vraiment. » Il l'avoue, il est un peu fier de sa connerie « Mais tu veux savoir ça car t'aimerais faire ton coming out ? Car tu voudrais sortir avec moi ? Ce qui serait oui, soit dit en passant. Ou car tu voulais juste assouvir ta curiosité ? Au quel cas mission accomplie. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 387
double-compte(s) : gavin le chiot
crédits : l.mactans, crack in time
MessageSujet: Re: blood in the cut (ft. Vasiliy)   Dim 26 Nov - 15:03


– blood in the cut –
VASILIY ET CORY / All I do is pretend to be ok so my friends Can’t see my heart in the blender Lately, I’ve been killing all my time Reading through your messages my favorite way to die Take my head and kick it in Break some bread for all my sins Say a word, do it soon It’s too quiet in this room I need noise I need the buzz of a sub Need the crack of a whipNeed some blood in the cut – K.FLAY.


Le monde du surnaturel, c’était comme ces trucs d’isolation sensorielle pour Cory. Enfin, façon de parler. Mais avec les gens normaux le bruit dans sa tête était constant… il était obligé de fuir sa maison souvent, ne supportant pas les pensées de ses parents à son égard. Le fait qu’ils s’inquiètent, qu’ils se demandent ce qu’ils avaient raté dans son éducation et tout ça, c’était usant. Cory voulait vivre parmi les vampires… mais il n’était pas sûr d’arriver à nourrir une dizaine de vampires sans mourir. Déjà que juste nourrir Rodin ça pouvait être fatiguant… particulièrement lorsque celui-ci avait voulu qu'il utilise son pouvoir sur lui. Il arrivait donc à lire les pensées des vampires, mais il avait besoin de trop de concentration et ça l’avait complètement bousillé. Il préférait donc ne pas essayer de lire dans la tête des êtres surnaturels. Enfin passons, il se posait donc des questions sur le nouveau. Il n’arrivait pas lire ses pensées et ça l’intriguait. Il avait le droit de devenir son bff s’il n’était pas con. Cory avait été lui parler, sans doute pas de la meilleure façon qu’il soit. Pour un télépathe il manquait souvent de tact. Bon pour sa défense, il essayait d’ignorer les pensées qu’il entendait et en plus dans le cas du nouveau, il ne pouvait même pas savoir ce qu’il pensait. L’autre répondit donc à sa question… totalement à côté de la plaque. Donc soit il le faisait exprès… soit il pensait vraiment que le blond s’intéressait à ça.  Cory s’en fichait qu’il aime la bite ! Et non il ne voulait pas fait son coming out… ni sortir avec lui. Il n’y avait que dans les Disneys que les gens pouvaient sortir ensemble sans se connaître !

Ça ne pouvait qu’être ironique comme réponse. S’il pensait ce qu’il disait, il n’aurait pas dit qu’il acceptait de sortir avec lui. Le blond leva les yeux au ciel. Ce n’était pas parce qu'il ne pouvait pas lire ses pensées qu’il avait le droit de le prendre pour un con. Est-ce que l’autre pouvait lire ses pensées ? Il n’aurait pas parlé de truc gays si ce n'était pas le cas… il devait donc savoir que Cory le trouvait mignon… Ça ne pouvait pas être une coïncidence ! Il n’avait pas envie qu’on lise ses pensées… il était bien placé pour savoir que c’était facile de juger les gens… même s’il faisait de son mieux pour éviter de le faire. « Je m’en fou que tu sois gay, je parle pas de ça… dit-il un peu contrarié avant de reprendre. Je sais ce que tu es et je vais t’avoir à l’œil. » Il haussa les sourcils l’air de dire qu’il était sûr de lui. En vrai c’était du bluff, il serait sûrement nul au poker. Enfin il ne mentait pas totalement… il savait qu’il n’était pas humain… donc qu’il était surnaturel… donc il savait ce qu’il était, d’une certaine façon. Mais l’autre ne savait pas qu’il ne savait pas vraiment… sauf s’il lisait les pensées. C’était cool le surnaturel, mais compliqué… Cory espérait ne pas être le seul télépathe du monde et en même temps, savoir que quelqu'un pouvait lire les pensées.


(c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
messages : 56
double-compte(s) : Nop
crédits : (c) Ilyria
MessageSujet: Re: blood in the cut (ft. Vasiliy)   Ven 1 Déc - 14:10

Décidément il se dit qu'il a été bien aveugle Vaska, aveugle du temps où il était vivant pour ne pas se rendre compte que ce monde dit secret... n'est finalement pas si secret que cela. Car depuis qu'il a fait son retour dans cette ville, qu'il a fait son retour dans la société en entrant au lycée... il a juste cette sale impression que tout le monde semble savoir ce qu'il est ou qu'au moins il n'est pas comme les autres. Et bien entendu cela ne concerne pas son homosexualité, pas en ces temps où tout le monde s'en fiche et pas comme il s'est amusé à la faire croire à ce blondinet qui est venu le voir en lui disant savoir ce qu'il était... et ça le fait toujours rire maintenant qu'il y pense ! Le gosse il a vraiment peur de rien et surtout il se doute vraiment de rien, pensant qu'un vampire va juste se dénoncer comme ça sans avoir lui même décidé de se révéler et pourtant c'est lui, Vaska le novice, qui dit ça. Alors forcément il le fait tourner en bourrique, lui répond de la merde juste pour voir sa réaction et aussi car il en croquerait bien un morceau... un peu dans tous les sens en fait ! Mais aussi car dans un sens il lui fait penser à lui quand il a rencontré son premier vampire, totalement fasciné et subjugué même si dans ce cas précis on l'avait encore abordé pour lui révéler ce secret et ce n'était pas lui qui le lui avait arraché avec une approche aussi... directe !

Quoi qu'il en soit le petit blond semble bien contrarié par sa réponse, confirmant donc que son véritable intérêt est totalement ailleurs et cela fait beaucoup rire Vaska, le regardant avec un immense sourire alors que celui ci lui dit se foutre qu'il soit gay, ce qu'il trouve bien dommage le vampire, avant d'ajouter qu'il « sait » et que de ce fait il va le garder un œil. Le garder à l'oeil... le sourire de Vaska ne fait que s'agrandir alors qu'il croise les bras, dévorant littéralement du regard le petit blondinet « Alors, ce que tu essayes de me faire comprendre c'est que tu « sais » et que tu compte me surveiller ? Quel message cela envoie selon toi ? » Il ne croit pas que ce soit un chasseur Vaska... il n'en a pas la dégaine, pas l'allure... ou alors maintenant ils sont vraiment recrutés chez les bambins. Puis comme il l'a déjà dit il le fait bien trop penser à lui même pour cela, sa façon de l'aborder en premier lieu n'ayant en aucun cas l'air d'une menace mais bien du contraire. Alors il se dit qu'il ne risque rien à jouer avec lui un peu... à être un peu moins « discret » sur sa condition.

Du coup le sourire de Vaska se fait carnassier, il se rapproche du plus jeune, décroise les bras pour poser une main sur son épaule « On dirait presque une mise en garde, une menace. Mais ne crois tu pas que, si vraiment je suis ce que tu penses... ce serait un peu jouer à un jeu dangereux de m'aborder comme ça ? Ça pourrait... me mettre tellement sur la défensive que certaine mesures pourraient s'imposer à moi... » Et tout en parlant la main de Vaska s'est rapproché du cou du petit blond, l'entourant à présent de ses doigts et caressant du pouce sa jolie gorge. Et quelle jolie gorge d'ailleurs... c'est que cela lui donnerait franchement faim... Et il la fixe d'ailleurs, il la fixe un bon moment avant de relever son regard vers les yeux du bouclé avant de se mettre à rire, se glissant à ses côté, passant son bras par dessus son épaule avant de l’entraîner un peu de force à l'écart de tous ceux sortant du lycée. « Allez je déconne ! Cela dit je sens que toi et moi on a beaucoup à se dire, donc marchons un peu ! Du coup tu penses que je suis quoi ? Je suis curieux ! Et promis, si tu chauffes je me montrerais franc si toi tu me dis ce que tu es ou veux exactement de ton côté, d'accord ? » Il se sent d'humeur joueuse Vaska, quitte à en dire beaucoup pour voir ce que ce gars à dans le ventre. Surtout que bon... au pire il pourra toujours s'en débarrasser, ce ne sera pas bien difficile et il y prendra un plaisir plus que certain, là dessus il n'a pas la moindre doute. « C'est quoi ton nom d'ailleurs ? Non car dans ma tête t'es Boucles d'Or depuis tout à l'heure. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 387
double-compte(s) : gavin le chiot
crédits : l.mactans, crack in time
MessageSujet: Re: blood in the cut (ft. Vasiliy)   Dim 3 Déc - 11:36


– blood in the cut –
VASILIY ET CORY / All I do is pretend to be ok so my friends Can’t see my heart in the blender Lately, I’ve been killing all my time Reading through your messages my favorite way to die Take my head and kick it in Break some bread for all my sins Say a word, do it soon It’s too quiet in this room I need noise I need the buzz of a sub Need the crack of a whipNeed some blood in the cut – K.FLAY.


Okay, Cory était un peu con parfois. Se faire passer pour un hunter devant quelqu'un de surnaturel, on avait vu mieux comme idée. L’autre n’avait pas vraiment tort à ce sujet… La réflexion et Cory, c'était pas trop une grande histoire d’amour. Lui, il était du genre spontané, à parler ou agir avant de réfléchir… En gros, il n’était pas un génie… ou alors, dans le sens ironique du terme. Le nouveau devint donc plus menaçant… pas étonnant, c’était Cory qui avait commencé avec ses conneries. Il plissa les yeux lorsqu'il commença à approcher sa main de son cou. Ils étaient en public, il ne pouvait donner rien lui faire… mais en vrai, il avait le cœur qui commençait à battre la chamade. Est-ce qu'il était un vampire ? Son cou semblait l’intéresser… Enfin, il n’était pas un chasseur donc il ne pouvait être sûr de lui… ce qu'il savait, c’était qu’il ne pouvait pas lire dans ses pensées et que c’était un soulagement. Il pouvait se forcer, mais si c’était pour finir dans le même état que l’autre fois, avec Rodin, non merci. Il essayait donc de rester impassible mais il n’était sûrement pas très crédible en vrai. Et d’un coup, l’autre changea de ton et l’attira avec lui, un peu plus loin… Putain, c'était quoi ce mec chelou. Et puis… boucle d’or ? Il était sérieux l’autre là… Il n’était pas un caniche, non plus, fallait pas exagérer. Cory détestait des assez ses cheveux comme ça, pas la peine d’en rajouter.

Le blond grogna. “Je suis pas bouclé mais ondulé” dit-il en vérifiant avec ses doigts que ses cheveux ne s’étaient pas trop rebellés à sa tentative de lissage… il enviait les mecs aux cheveux lisses putain. En vrai, il était boudulé… il n’y avait aucune cohésion de groupe dans ses cheveux… et voilà qu’il pensait à ses cheveux… vlà le sens des priorités quoi… “je ne vais pas donner mon nom à type qui me menace…” il était toujours contrarié. Sans doute parce que l’autre l’avait menacé ou, encore plus probable, parce qu’il ne l’avait pas pris au sérieux. Cory avait son petit caractère des fois. “Et au passage, à en juger par ta façon de reluquer mon cou, je dirais que t’es un vampire. Ils sont incapables de regarder les gens dans les yeux quand ils voient une belle gorge.” Lâcha-t-il finalement, assez ironique. Sa gorge n’était pas spécialement belle… enfin, en même temps de son point de vue, une gorge c’était une gorge… pas de quoi s’y attarder pendant dix ans. Du coup, il avait continué de bluffer, si ça se trouve, il était un loup-garou ou un démon… il ne connaissait pas grand-chose… en fait il connaissait juste les vampires… un vampire, pour être précis. Clairement, ça ne faisait pas de lui un chasseur… et si l’autre était un vampire, il voulait bien être ami avec… à condition qu'il arrête de dire qu’il était bouclé. Cory était susceptible sur certains détails…


(c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
messages : 56
double-compte(s) : Nop
crédits : (c) Ilyria
MessageSujet: Re: blood in the cut (ft. Vasiliy)   Dim 3 Déc - 17:25

Décidément... il n'y a pas un jour où il semble s'ennuyer dans ce lycée Vaska ! Cela dit aujourd'hui il trouve la distraction... bien plus intéressante que des cas comme Oren. Pourquoi ? Car là ça sent la douceur, ça sent le sucré... pas le novice qui cherche par tous les moyens de le débusquer quitte à lui envoyer du sel dans les yeux... non le petit blond là... il a ce côté adorable, inoffensif ! Bien que Vaska devrait être le premier à savoir que les apparences sont parfois trompeuses. Mais là il doute d'avoir quoi que ce soit à craindre et de ce fait il ne peut s'empêcher de vouloir s'amuser un peu. Et cela commence par une réponse totalement hors de propos par rapport à ce qu'il lui demande réellement... avant de rebondir sur ses réponses, de lui faire... un petit coup de pression à ce gosse qui veut faire croire qu'il est impressionnant alors qu'il semble aussi dangereux qu'une licorne en peluche. Du coup il se moque un peu, tente de lui faire peur, le met en garde et rit intérieurement bien qu'au final il a peut être fait trop d'un coup le décoloré. Car immédiatement, alors qu'il tente d'attirer le petit blond au loin, ce dernier se renfrogne, comme vexé à la manière d'un gamin qu'on traiterait de petit et qui s’assumerait pas sa taille. Woaw... alors celui là n'est vraiment pas un chasseur !

« T'es beau mec ! C'était un compliment, détend toi. Même si c'est vrai que ça ne se voyait pas. » Et il lui sourit en coin et il ne lui ment pas non plus. Ses boucles... ses ondulations... il trouve ça vraiment mignon Vaska mais bon... et il l'aurait volontiers appelé autrement mais il ne sait pas comment il se nomme et il n'est pas prêt de le savoir car monsieur boude et refuse de lui répondre car il l'a « menacé ». Il est sérieux ? Il se met à rire avant de lui répondre « C'est qui qui m'aborde en mode « Je sais tout ! » avant de me faire comprendre qu'il m'a à l'oeil et que je dois faire gaffe, hein ? C'est toi qui a commencé pour le coup monsieur. Quand au fait que je sois un vampire... » Pour le coup il a visé juste le gamin... il est pas si aveugle que ça finalement, pas comme un certain autre chasseur qui ne pige absolument rien ! Et cette fois il parle de Seth, non de Oren, ce dernier est tout de même plus dégourdit que le brun. Il sourit et s'asseoit sur le rebord d'un pot de fleur, un peu à l'abri des oreilles indiscrètes tout en restant visible à la vue de tous, la parfaite planque quoi ! L'invitant à s'installer à côté de lui « Je t'avoue, j'avais envie de te faire le vieux coup du « Je te plaque contre le mur, yeux droit dans les yeux, et je la joue prédateur » en faisant genre je te charme et je te menace de te bouffer. Cliché, hein ? Hahaha. Je crois que je ne sais pas encore trop comment m'y prendre avec les autres, tout ce que j'ai comme ligne directrice c'est tout un tas de film à la con donc bon... »

Pourquoi faire preuve de tant de franchise ? Il ne sait pas Vaska... peut être que pour une fois il a envie de parler... plutôt que de toujours jouer le mystère, marcher sur des œufs, tout ça tout ça. La pire des choses c'est que ça le pèse de ne pouvoir en parler à qui que ce soit... un peu comme le coming out, quand on est gay et qu'on ne l'a pas encore fait. La seule envie que l'on a c'est d'en parler, de partager ses craintes, de juste... échanger avec quelqu'un quoi... et c'est frustrant. Bien sûr pour le coup c'est quelque chose de quand même... beaucoup plus conséquent qu'une simple sexualité ! Il y a beaucoup de risque, surtout dans cette ville à la con... Mais il se dit que ce petit blond au final... il n'a pas l'air bien méchant, non ? Puis dans le pire des cas le faire taire sera pas bien compliqué même si il n'en est pas encore là. Il sort donc son paquet de clope, s'en allume une avant de tendre son paquet vers le plus jeune « Comment t'as su ? Bien sûr là j'ai pas vraiment décidé de jouer le coup du secret... Mais avant ça, comment tu as su ? » Il tire une taffe de sa clope, devant se concentrer pour faire fonctionner ses poumons qui n'en on plus besoin, avant de recracher la fumée « Enfin t'as du cran. T'es conscient que dans la majorité des cas tu te serais juste retrouvé dévoré dans un coin sombre, hein ? » Et cela peut toujours arrivé selon ses réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 387
double-compte(s) : gavin le chiot
crédits : l.mactans, crack in time
MessageSujet: Re: blood in the cut (ft. Vasiliy)   Lun 4 Déc - 13:19


– blood in the cut –
VASILIY ET CORY / All I do is pretend to be ok so my friends Can’t see my heart in the blender Lately, I’ve been killing all my time Reading through your messages my favorite way to die Take my head and kick it in Break some bread for all my sins Say a word, do it soon It’s too quiet in this room I need noise I need the buzz of a sub Need the crack of a whipNeed some blood in the cut – K.FLAY.


Cory était gay et le savait. Il ne l’avait pas dit à ses parents mais sa sœur le savait. Quant aux gens à l’école… certains s’en doutaient et beaucoup s’en foutaient complètement de savoir si le weirdo de service aimait les filles ou les mecs. Ce n’était pas plus mal. Mais ce n’était pas parce qu'il était gay que ça ne lui faisait pas bizarre qu’un garçon dise qu’il était beau. C’était rare que les mâles assument ce genre de chose. Cory préféra ignorer cette remarque et se concentra sur la suite. Bon okay, l’autre n’avait pas tort… il avait même raison. Mais les menaces du blond étaient moins malsaines que celles du décoloré vu qu’il était un simple humain, contrairement à l’autre. Donc ses menaces à lui ne comptaient pas. L’autre aurait dû le deviner, ce n’était pas à lui de dire “mes menaces c’est du vent”. Il s’installa donc à côté de lui en attendant de savoir si oui ou non, il était un vampire… et la suite lui fit hausser un sourcil. Mouais, faire ça à Cory ce serait un coup à l’exciter plus qu’à le terroriser. Il était trop maso pour se pisser dessus dans ce genre de situation. Ça ne faisait donc pas rire le blond qui se connaissait assez pour savoir que ce genre de situation allait carrément griller son côté déviant… Cory refusa d’un geste de la main lorsque l’autre lui proposa une cigarette… il achetait de la weed à Haven mais n’avait jamais fumé de tabac…ça le tentait moins le goudron que l’herbe.

Bon. Évidemment, le vampire voulait savoir comment il avait su pour sa condition et il affirma aussi qu'il avait du cran… bof, c’était plus du masochisme ou de la bêtise que du cran. Le blond haussa les épaules. “Parce que je peux pas lire tes pensées, alors que celles des humains normaux, je peux. J’ai deviné ce que tu es en mode sherlock holmes, mais c’était pas mal de hasard. J’aurais pu dire n'importe quoi.” Quitte à jouer cartes sur table, autant y aller jusqu'au bout. De toute façon, ils étaient tous les deux des monstres. En vrai, il pouvait lire les pensées des vampires, il en avait eu la preuve avec Rodin mais si c’était pour s’évanouir au lycée, non merci. “Pourquoi tu me bouffes pas, tout simplement ? C’est bien beau de faire des menaces, mais je vais finir par croire que les vampires ont juste une grande gueule et rien de plus.” Lança-t-il provocateur. N’importe qui aurait fermé sa bouche, mais la logique de Cory était… différente. Au fond, il voulait bien mourir, le silence éternel, c’était une idée qui avait du charme. Mais ce qui l’empêchait de sauter du toit du lycée, c’était sa famille… il ne voulait pas leur faire encore plus mal que ce qu’il faisait déjà. “Enfin, je préfère traîner dans l’équipe des monstres, c’est plus calme.” Dit-il en désignant sa propre tempe avec son index. Dans sa tête, c’était plus calme. Avec les humains, c’était juste infernal tout ce bruit tout le temps… tantôt inaudible, tantôt bien trop clair et trop fort. Ça dépendait des gens.


(c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
messages : 56
double-compte(s) : Nop
crédits : (c) Ilyria
MessageSujet: Re: blood in the cut (ft. Vasiliy)   Ven 15 Déc - 20:19

Vaska qui pensait que cette rencontre allait être encore des emmerdes avec un nouveau chasseur dans cette école... il doit bien avouer à présent qu'il trouve cette petite rencontre bien intéressante ! Déjà rassuré qu'un aussi joli minois ne semble pas lui vouer une haine éternel, il est d'autant plus curieux de savoir ce que cet adorable petit bouclé peut bien lui vouloir. Car bien sûr, il s'est bien douté que ses menaces n'avaient rien de réelle ! Avec sa dégaine à moins d'avoir une arme de destruction massive il a du mal à l'imaginer comme une menace. Mais cela ne l'a pas empêché de jouer un peu en le taquinant via un petit coup de pression. Rien de méchant en soit... enfin pas réellement ! Mais qui, tout de même, vexa le beau petit bouclé, ce qui fit doucement rire Vaska alors qu'il est le premier à avoir lancé ce petit jeu. Mais il est temps pour eux de passer à un sujet plus sérieux, de confirmer ou non les soupçons de son petit camarade et il avoue Vasiliy, plusieurs scénarios lui sont venu à l'esprit, du pire au plus doux tout en passant par le plus sensuel et il faut dire que l'idée de le plaquer contre un mur et de le... dévorer... ceci dans tous les sens du terme bien sûr ! Est on ne peut plus tentant.

Cela dit le vampire se retient, se restreint car il n’oublie pas où il est, le monde qu'il y a autour, les risques si il venait à crier et puis surtout le cliché de ce genre de scène ! Alors à la place il s’assoit, l'invite à en faire de même et décide de tout lui déballer. Pourquoi ? Car il lui a demandé lui, il n'a pas forcé la main en tentant de l'intoxiquer alimentairement et puis surtout... soyons sérieux ! Qu'est-ce qu'il risque avec lui ? Non à la limite ce qui l'intéresse plus c'est de savoir comment il a sur car pour le coup... il a peut être un look d'ours mal léché mais de là à ce que cela le vende sur sa condition de vampire... et il hausse un sourcil quand il entend son explication. Lire les pensées ? Tiens donc ! C'est le premier télépathe qu'il rencontre et savoir que ce dernier n'est pas capable de lire ses pensées car il n'est plus « humain »... il doit avouer que c'est une information qui le fait grandement sourire ! Même si il n'a aucun moyen d'être certain que ce soit le cas pour tous ceux comme lui « Télépathe, hein ? Intéressant ! Je commençais à croire qu'il y avait pas d'autres weirdos surnaturel dans ce bahut de merde et que j'avais juste choisis le nid à chasseurs ! » Qu'il répond alors avec un sourire aux lèvres. Même si ce n'est pas totalement faux en soit, des fois il se demande si il n'a pas juste choisis l'école de tous les chasseurs qui ont eut l'idée conne d'avoir des mioches !

Du reste Vaska se met à rire, à rire très fort en entendant les nouvelles paroles du bouclé. Est-il sérieux ? D'un coup c'est Vaska qui aurait aimé avoir le pouvoir de lire dans les esprits pour savoir ce qui peut bien lui passer par la tête à celui là. Il passe alors un bras par dessus son épaule, le serre contre lui et le regarde avec un sourire « Car j'aime bien prendre mon temps quand je mange. Tu t'attendais à quoi ? À ce que je te saute dessus devant tout le monde ? Je ne suis pas suicidaire. Mais si ça peut te rassurer... » il se rapproche alors de son oreille et lui murmure « J'ai toujours pas décidé ce que je vais faire de toi. » Et il rit, se reculant un peu sans pour autant le lâcher « En vrai tu m'éclates ! J'ai limite l'impression que tu attends que ça, le moment où je planterais mes dents dans ta peau. T'es pas un peu suicidaire mon gars ? Enfin tu sais, moi ça me va, j'aime juste papoter avant d'en arriver là. » Et il est sérieux Vaska, il n'a jamais dit qu'il ne lui sucerait pas le sang. Il s'est peut être montré sympathique jusqu'à maintenant mais le gosse... le gosse a tellement une bonne bouille, Vaska trouverait ça triste de ne pas en profiter. « Donc profite du calme ! » qu'il rajoute alors avec un sourire, laissant planer le doute sur si il blague ou non même si la réponse est non « Mais ouai d'ailleurs, ça doit être chiant nan ? Car tu le contrôle pas ton pouvoir ? T'es vraiment forcé d'entendre tout ce que les autres racontent ? Woaw... je crois que ça m'angoisserait moi, je préfère encore l'hypocrisie des gens. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 387
double-compte(s) : gavin le chiot
crédits : l.mactans, crack in time
MessageSujet: Re: blood in the cut (ft. Vasiliy)   Ven 15 Déc - 20:54


– blood in the cut –
VASILIY ET CORY / All I do is pretend to be ok so my friends Can’t see my heart in the blender Lately, I’ve been killing all my time Reading through your messages my favorite way to die Take my head and kick it in Break some bread for all my sins Say a word, do it soon It’s too quiet in this room I need noise I need the buzz of a sub Need the crack of a whipNeed some blood in the cut – K.FLAY.


Pourquoi tout le monde trouvait ça « intéressant » qu’il soit télépathe ? C’était juste une grosse plaie pour tout le monde et si le garçon n’avait pas été un vampire, s’il avait pu lire dans ses pensées, il n’aurait sans doute pas été si ravi. Cory hocha la tête au sujet des weirdos… Bon c’est vrai qu’il y avait masse de chasseurs ici… Dont Oren. Ha Oren. Une belle gueule, des cheveux magnifiques, mais ils ne seraient jamais amis. Cory avait tout fait foirer. Comme toujours. Pour un foirage dans les règles de l'art, il était doué. Il ne prit pas la peine de répondre à ça. Il n’avait pas l’intention de balancer qui que ce soit. Sauf peut-être Ruth qui était une vraie chieuse selon lui. Une fois assis, l’autre passa ses bras autour de ses épaules. Décidément, il était tactile ce mec. Hum, c’était pas faux, il ne pouvait pas vraiment le bouffer ici. Cory haussa un sourcil à la réplique sur le fait qu’il ne savait pas ce qu’il allait faire de lui… ça faisait tellement… réplique de film. Quoi qu’il en soit, il se contenta de hausser les épaules en réponse à tout ça. Suicidaire, il l’était. Mais bien plus encore, il était maso. Chose qui le poussait à faire des trucs débiles. Quant à son questionnement, évidemment que c’était chiant. Cory aussi aimait l’hypocrisie… avant d’être capable de lire dans la tête des hypocrites. Du coup, il avait maintenant tendance à préférer les gens honnêtes, ceux qui disaient la même chose qu’ils avaient en tête… parfois pas de la même façon, mais au moins, ça lui évitait de prendre sur lui pour ne pas accuser l’autre d’hypocrite.

« C’est à chier comme don et je contrôle rien. Donc j’entends tout… généralement de façon pas très claire… sauf quand les gens souffrent beaucoup, ça m’agresse vraiment et c'est bien clair et audible. » Il soupira un peu. Il n’aimait pas trop parler de ça. Il détestait son pouvoir et le rejetait le plus possible… Mais Rodin avait raison, s’il ne s’entrainait pas à s’en servir, il serait toujours aussi faible. M’enfin, au moins, avec le nouveau, il n’avait pas de soucis. Il voulait bien en faire son nouveau BFF pour la peine. Il tourna finalement le visage vers le décoloré, on ne peut plus sérieux. « Tu peux boire mon sang si tu veux. Enfin pas ici, pas en public. Mais j’ai assez de sang pour en donner un peu… genre comme ceux qui vont aux collectes de sang. Sur cinq litres ça va pas me tuer d’en perdre genre cinquante centilitres ou un litre… » Il haussa les épaules à nouveau. Il était tellement détaché au sujet de sa santé. Par contre, il serait surement moins détaché au moment T, la douleur, c’était quelque chose qui lui faisait du bien. Peut-être un peu trop parfois. Sans doute parce qu’il était volontaire… Il n’aurait surement pas un orgasme pendant un accident de voiture ou si on lui faisait vraiment du mal sans son consentement, il fallait quand même rester logique. Quoi qu’il en soit, la balle était dans le camp du nouveau, dont il ne connaissait toujours pas le nom, soit dit en passant. Enfin, c’était peut-être bizarre… Rodin avait pensé qu’il pouvait vouloir le piéger… le nouveau pouvait penser la même chose, ce serait assez légitime. Mais Cory était honnête lorsqu’il avait proposé ça à Rodin alors que celui-ci avait voulu le bouffer et il était encore honnête là.


(c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
messages : 56
double-compte(s) : Nop
crédits : (c) Ilyria
MessageSujet: Re: blood in the cut (ft. Vasiliy)   Lun 22 Jan - 16:18

C'est qu'il devient de plus en plus intéressant ce petit blond ! Lui qui n'était rien de plus qu'une distraction... n'est toujours rien de plus que cela pour le moment hormis qu'il est une distraction intéressante pour le coup. Un médium ? Vaska n'a jamais vraiment eut l'occasion d'en rencontrer avant ça, du moins pas à sa connaissance. Du coup il le regarde avec un peu plus d'attention, lui affiche un large sourire même si clairement... le petit blond ne semble pas plus emballé que cela par sa condition. Enfin bref, il a continué à faire tout son blablable Vaska, car Vaska aime parler, sans doute un peu trop, déblatérant sur ce que l'autre aurait sans doute préféré qu'il fasse mais aussi lui faisant comprendre que même si maintenant il ne fait rien... cela ne veut pas dire qu'il ne compte pas faire quelque chose plus tard. Très loin de là même ! Car ce garçon aux si belles boucles blonde et à la peau si douce éveille juste en lui un appétit monstrueux et si il le trouve amusant... il se demande quel goût il a, il se demande comment il réagirait avec ses crocs plantés dans son si joli cou... Car le pire c'est qu'il sent bien que le petit gars il adorerait ça ! La grande question est de savoir... pourquoi ? S'imagine-t-il être Bella et que Vaska est son Edward ? C'est l'immortalité qu'il veut atteindre ? Ou au contraire monsieur est-il juste suicidaire et veut faire cela en prenant son pied avec un vampire ? Non pas que cela ne lui déplaise en réalité, ce sera même bien plus aisé de camoufler ce meurtre après coup avec une victime consentante... victime consentante... cela sonnait tellement étrange aux oreilles du décolorés ! Mais bref, Vaska il est partit loin, loin dans ses réflexions au point... qu'il en a presque oublié le blond qu'il tient pourtant par les épaules.

Il faut que ce dernier rouvre la bouche pour réussir à le ramener quelque peu à la réalité. Nul à chier son don ? En même temps il n'a pas tort... présenté comme cela ça ressemble plus à une malédiction qu'autre chose. Entendre toujours tout ce que les autres pensent autours de soit sans aucune possibilité de bloquer la chose... ça doit être d'un bruyant... et psychologiquement ça doit être tellement difficile à vivre, de savoir ce que les gens pensent réellement de soit sachant que les gens sont tous hypocrites au final, toujours un reproche en tête, une remarque... il en sait quelque chose pour avoir jugé chaque gosse étant passé dans sa famille qui servait de famille d'accueil, qu'importe les sourires qu'il a pu leur accorder et qu'au fond il les appréciait, il n'empêche que ses pensées étaient rarement douces et agréables « Mais du coup... pourquoi t'as pas juste choisit des cours par correspondance ? Non car bon... au final ça aurait pu t'éviter la cacophonie permanente du monde extérieur. » C'est une idée lancée comme ça, une idée lancée à la con... en même temps ça lui paraît logique ! Si cela est si horrible et insupportable... pourquoi ne pas s'isoler légèrement des zones les plus à problème le temps d'affiner son don ? Enfin il ne sait rien de sa vie Vaska, peut être que c'est un mal moins grand de venir ici que de rester ici pour le bouclé, que ce soit à cause d'un problème interne ou familiale.

La suite de son discours par contre... ça le prend totalement de court Vaska mais genre... vraiment. Vous avez déjà vu un vampire surpris ? Si il respirait il se serait sans doute étouffé. Non à la place Vaska le regarde avec un air incrédule « Alors toi putain... t'es vraiment plein de surprise ! » Qu'il lui répond alors tout en lorgnant sur son cou. Car cette simple annonce... ça lui fait un effet... c'est encore plus prenant qu'une terrible trique quand un mec que vous trouvez mignon vous propose de vous tailler une pipe. « T'es vraiment en train de... tu te rend compte que tu te propose en casse dalle à un... enfin tu vois. Que tu connais ni mon nom, ni le genre de connard que je peux être ni si je serais capable de m'arrêter. » Il le regarde toujours sans le quitter des yeux... enfin il essaye de ne pas le quitter des yeux plutôt pour ne pas observer son cou. Il veut savoir si il le fait tourner en bourrique ou si il est sérieux. Il se mord alors là lèvre... car c'est vrai, ça fait un moment en plus qu'il ne s'est pas nourrit... et avant déjà ce jeune homme lui faisait terriblement envie... Il sent son appétit se renforcer, son désir grandir et alors qu'il se rapproche pour sentir son odeur il dit finalement « Ok, j'en ai envie. Pour une fois que j'ai en face de moi quelqu'un de consentant je vais pas cracher dessus. Mais j'en ai envie là, maintenant, tout de suite... Si t'es partant on a juste à se trouver un coin tranquille ! » Qu'il lui dit, totalement impatient et excité à cette perspective avant d'ajouter « Au fait... moi c'est Vasiliy ou Vaska si tu préfères. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 387
double-compte(s) : gavin le chiot
crédits : l.mactans, crack in time
MessageSujet: Re: blood in the cut (ft. Vasiliy)   Sam 17 Fév - 23:36


– blood in the cut –
VASILIY ET CORY / All I do is pretend to be ok so my friends Can’t see my heart in the blender Lately, I’ve been killing all my time Reading through your messages my favorite way to die Take my head and kick it in Break some bread for all my sins Say a word, do it soon It’s too quiet in this room I need noise I need the buzz of a sub Need the crack of a whipNeed some blood in the cut – K.FLAY.


À la base, Cory était quelqu'un de social, il aimait sortir, faire la fête, rencontrer des gens… il était facile d’imaginer le genre de garçon que le blond serait devenu si son pouvoir n’avait pas tout fichu en l'air. Donc même si rester enfermé pouvait être un début de solution, il deviendrait dingue, coincé entre quatre murs. Et puis, sans compter qu'il faudrait trouver une excuse à donner à ses parents, une excuse qui ne les inquiétait pas. Ils étaient déjà tout le temps en train de se faire du souci et d’imaginer le pire dans sa vie. C’était fatigant, d’autant plus qu’il entendait toutes les pensées de ces derniers lorsqu’il était en leur présence. L’enfer. “Rester enfermé, très peu pour moi” rétorqua-t-il simplement avec un haussement d’épaules se voulant assez neutre. Quoi qu'il en soit, Cory allait vite en besogne, en effet, il ne connaissait pas le nouveau, il ne savait pas quel genre de vampire il était, s’il pouvait s’arrêter à temps, s’il n’avait pas l’intention de le tuer… mais en même temps, le blond s’en fichait, une part de lui voulait mourir, l’autre avait envie d’avoir une vie normale et de ne pas faire de peine à sa famille. Surtout sa petite sœur adorée. Donc ouais, normal que le nouveau soit étonné par la proposition du télépathe. Mais bon, avec le regard qu’il donnait sur son cou, il semblait prêt à accepter de prendre le sang de Cory. Pas dit qu’il soit de bonne qualité vue l’alimentation du gamin, mais si l’autre n’était pas vraiment en mesure de chipoter.

L’humain afficha un petit sourire amusé lorsque le vampire affirma qu’il en avait envie. Sorti de son contexte, ça pouvait carrément être interprété d’une autre façon… Pour le moment, ils n’en étaient pas là, heureusement. Cory n’était pas du genre à coucher facilement… enfin, avec son pouvoir, il n’avait pas vraiment le choix de rester puceau. Mais c’était une autre histoire. Ici, il était question de sang, pas de sexe. Il était question de douleur, chose qui, en soi était assez excitante selon le blond. Ce masochisme qu’il avait fini par développer lui faisait assez honte mais il arrivait à lutter contre… et de toute façon, il n’était pas sûr de vouloir lutter. “Cory.” Il répondit simplement à la présentation du dénommé Vasiliy aka Vaska. Ouais il préférait Vaska c’était plus facile à prononcer, Vasiliy c’était trop chiant selon lui. Il se leva donc et observa les lieux autour d’eux. “Tu veux aller où ? Tu me paies une chambre d’hôtel cinq-étoiles ?” Lâcha-t-il amusé. Ce serait chelou mais au moins, Cory pourrait s'y reposer… il savait d’avant qu’il n’allait pas péter le feu après avoir généreusement fait offrande de son sang. “Ça fait longtemps que t’es un vampire ?” Qu’il demanda, assez curieux.


(c) blue walrus


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
messages : 56
double-compte(s) : Nop
crédits : (c) Ilyria
MessageSujet: Re: blood in the cut (ft. Vasiliy)   Mar 13 Mar - 11:57

Ce gamin était fou... il devait l'être du moins pour se proposer ainsi à un vampire. Bien sûr il savait que cela pouvait arrivé, il avait vu des films... mais tout ça n'était que fiction ! Que quelqu'un dans la réalité puisse vouloir ainsi se mettre en danger... surtout qu'il ne comprenait pas vraiment... qu'est-ce que le blond allait y gagner au final ? Il espérait que Vaska devienne son protecteur ? Qu'il fasse de lui sa reine ? Qu'il le transforme ? Le vampire n'en avait pas la moindre idée... mais au fond... il voulait bien lui donner ce qu'il voulait, prêt à le tuer de toute manière si ses exigences ne lui convenait pas, tant il avait faim et que ce petit gars... était beau et merveilleux avec ses boucles blondes et sa peau de porcelaine. Car oui, tant qu'à avoir quelqu'un a mordre encore et encore... si en plus il pouvait ressembler au plus beau des joyaux autant ne pas passer à côté.

Du coup c'était décidé pour Vaska ! Il en avait envie, il acceptait ce marché mais surtout... il voulait en profiter maintenant et tout de suite. Car il avait eut le temps d'imaginer... et maintenant il ne pouvait plus résister. C'était un peu comme avec un requin, une fois l'odeur du sang... c'était impossible à arrêter ! Et si lui n'avait pas eut l'odeur il en avait au moins eut l'image ! « Enchanté Cory. » avait-il répondu en entendant son nom, un petit sourire aux lèvres et trouvant cela plutôt cute comme nom. « Et ce serait merveilleux mais je suis pas aussi pété de thune. Je vais plutôt t'amener chez moi, c'est pas le grand luxe mais au moins on sera au calme et tu pourras te poser après. J'ai même du jus de fruit. C'est ce qu'il donne après un don de sang, non ? » Car c'était un peu ça, un don de sang, un don à Vaska afin de l'empêcher de crever de faim mais si en vrai il en était loin mais bon... il valait mieux prévenir que guérir ! Il fit alors signe à Cory de le suivre avant de répondre à sa question « Non pas vraiment... un an tout juste. C'est un peu pour ça en vrai que... je galère encore un peu. Et toi du coup ? Comment ça marche avec les télépathe ? Ton don s'est déclaré quand ? » Après tout, quitte à être avec une créature surnaturelle différente de ce qu'il était, autant être curieux lui aussi !

Il leur fallu bien une demi heure de marche pour arriver chez Vaska et disons le... le bâtiment ne vendait vraiment pas du rêve... Cela ressemblait plus à un taudis qu'autre chose mais au moins... il y était tranquille ! Personne ne venait l'y faire chier « Voila ton cinq étoiles... et t'en fais pas, c'est aussi moche dedans ! » avait-il dit avec humour pour tenter de cacher la misère avant de le mener à son appartement. Une fois à l'intérieur, ayant bien fermé derrière eux et ayant retiré son haut comme il le faisait chaque fois qu'il rentrait chez lui, ce mec passant sa vie torse nu, il lui demanda « Tu as besoin de quelque chose avant ? Manger ? Boire ? Une serviette ? D'ailleurs tu ferais peut être mieux de retirer ton haut, je... mange pas très proprement. Oh et... tu veux peut être que je te morde ailleurs que dans le cou ? Histoire de pas laisser de marque visible. Genre je sais que l'intérieur de la cuisse ça marche bien aussi. Enfin... je t'avoue je suis un peu paumé, j'ai jamais vraiment cherché à... penser à ce que je laissais derrière moi avant. » Concrètement il ne pensait pas trop à laisser ses cibles en vie généralement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 387
double-compte(s) : gavin le chiot
crédits : l.mactans, crack in time
MessageSujet: Re: blood in the cut (ft. Vasiliy)   Mar 13 Mar - 15:56


– blood in the cut –
VASILIY ET CORY / All I do is pretend to be ok so my friends Can’t see my heart in the blender Lately, I’ve been killing all my time Reading through your messages my favorite way to die Take my head and kick it in Break some bread for all my sins Say a word, do it soon It’s too quiet in this room I need noise I need the buzz of a sub Need the crack of a whipNeed some blood in the cut – K.FLAY.


Dans quel pétrin Cory était encore en train de se fourrer ? S’attirer les ennuies c’était un peu comme une seconde nature pour lui. Enfin, vu comme il était maso, c’était pas tellement un souci. Bon, l’autre n’avait pas assez de fric pour l’hôtel cinq-étoiles. Tant pis. Cory avait les moyens lui. Enfin, ses parents. Mais bon, il n’était pas fan du luxe… quoiqu'il portait que des vêtements de marque… mais c’était pas pareil et puis, il lui fallait des fringues solides pour le skate, sinon il devrait racheter des jeans tous les deux jours… et qu’on lui parle pas de protège genoux et tout, c'était pour les bébés et pour ceux qui ne trouvaient pas agréable de se viander au sol parce que ça bloquait la télépathie… C'était alambiqué ouais. Mais depuis que Cory avait compris que la douleur physique lui permettait de mettre son pouvoir en sourdine, c’était presque un avantage de se faire mal en skate. Il était dérangé, ça ne faisait aucun doute. Il haussa les épaules pour la proposition d’aller chez le vampire. C’était dangereux, mais il s’en fichait. “Va pour du jus de fruit. Je ferai une sieste dans ton lit, je te laisserais ton canapé.” Il avait lâché comme une princesse qui imposait ses conditions. En vrai, si Vaska n'était pas d’accord, il n'aurait aucun mal à se faire respecter. Il était largement plus fort qu'en lui. “T’es un bébé vampire donc… évites de me tuer, ce serait dommage pour mes parents. Moi j’ai découvert ma malédiction à treize ans… au moins, sur les créatures surnaturelles, ça fonctionne pas. Enfin sauf si je me force, mais c’est pas une bonne idée.” Il soupira, la dernière fois, avec Rodin, ça avait été catastrophique.

Ils étaient donc arrivés devant l’immeuble de Vaska… ouais rien à voir avec sa maison de bourgeois. Mais il s’en fichait. Il était du genre à traîner dans des squattes avec ses potes. Il se contenta de pouffer lorsque le vampire le “rassura” sur le fait que c’était aussi moche à l’intérieur. Une fois entrée dans l’humble demeure du décoloré, le blond observait les lieux en écoutant Vaska assez neutrement… Jusqu’au moment où il évoqua la possibilité de le mordre à la cuisse. Euh.C’était hyper intime là ! Cory n’était pas sûr d’avoir envie de baisser son froc devant lui… Rodin le mordait au poignet généralement. C’était sans doute le plus pratique. Il avait déjà le bras couvert des scarifications qu’il infligeait et des morsures de l’autre vampire. “La cuisse ? Je suis pas un poulet hein. Le bras ce sera très bien,” Dit-il en enlevant son sweat pour se retrouver juste en t-shirt. Mais apparement, ce n’était pas suffisant pour Vaska… Rodin ne s’en était jamais plaint lui. Roh ces vampires, des putains de diva lorsqu’ils y mettaient. Cory grogna avant de céder… le cou c’était trop visible par ses parents… Donc il n’y avait que la cuisse. “Putain. T’es vraiment une princesse. T’as pas peur que ça fasse sept jours que je porte le même boxer ?” Il avait lancé ça l’air blasé, c’était pas le cas heureusement, il n'était pas le roi de l’hygiène mais sa mère faisait souvent une razzia dans sa chambre pour récupérer ses fringues et tout mettre à la machine à laver… donc il avait toujours des trucs propres à se mettre. Il enleva ses baskets avant de s’attaquer à son jean. Il essaya de se rassurer en se disant que c’était comme dans les vestiaires avant et après le sport… voilà, il était comme un con en t-shirt, boxer et chaussettes… “Dépêches-toi que je puisse me fringuer.” Il s’installa sur le canapé, boudeur et mal à l’aise.


(c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
messages : 56
double-compte(s) : Nop
crédits : (c) Ilyria
MessageSujet: Re: blood in the cut (ft. Vasiliy)   Mar 13 Mar - 16:34

Une sieste dans son lit et lui sur le canapé... il s'y croyait le petit blond ! Il pouvait toujours courir ! Le mieux qu'il pouvait espérer c'était soit lui sur le canapé, soit tous les deux dans le lit. Bien qu'en réalité... cela serait surtout pour bien en profiter car après ça il doutait Vaska d'avoir besoin de dormir, clairement. « Pas d'autres exigences ? » avait-il alors simplement répondu sur le ton de l'humour, un sourire accroché aux lèvres « On verra si tu me trouves si bébé après ! Mais ouai en soit et t'inquiète... je ferais de mon mieux pour te garder en vite. Ce serait quand même triste de gâcher un si joli minois, surtout quand je peux m'y abreuvoir plusieurs fois. Mais je vois... dur d'avoir ce genre de don aussi jeune ! Et c'est intéressant ça... mais j'avoue que si tu dois te forcer c'est chiant. » Ironiquement, si Cory devait participer à cette pseudo guerre entre chasseurs et surnaturel... il aurait plus sa place du côté des monstres que du côté des humains. Mais bon... il était préférable pour lui d'avoir ni les uns ni les autres à dos.

Il l'avait donc amené chez lui... il l'avait donc amené dans son antre si jamais on suivait le cliché de la fiction surnaturelle. Seulement voilà, ce n'était pas beau, ce n'était pas impressionnant, c'était triste au possible... mais en même temps il ne l'avait pas emmené ici pour en faire son prince des ténèbres, non, si ils étaient ici au final... c'était pour quelque chose de précis. Au final ça avait un côté sordide, un petit quelque chose de prostitution ou plutôt de plan cul vu qu'il n'était pas question d'argent, à défaut que le but de la soirée était de planter ses dents et non pas autre chose. Mais bon... que pouvait-il faire de plus ? Déjà Vaska était sympa, plutôt que de juste se jeter sur lui tel un barbare il lui avait demandé ce qu'il préférait. Il lui avait même dit de faire gaffe à ses fringues car il voulait que le petit blond puisse rentrer chez lui sans avoir l'air d'être passé devant un serial killer.Du coup... il lui avait proposé une alternative à la morsure au cou mais le petit jeune... ne semblait pas vraiment apprécier ! En même ttemps il était vrai que la dite alternative, la cuisse, était quelque peu... particulière et intime ! Alors en contre proposition le blond proposa le bras mais... « Je suis pas vraiment fan de l'idée... surtout vu tes bras, c'est petit, c'est osseux... c'est pas ce qu'il y a de plus agréable. Je préfère le cou à ce compte là... » et puis ça faisait trop cliché de roman à minette avec le vampire prenant au poignet... très peu pour lui !

Mais du coup, alors qu'il s'attendait à ce que son camarade ne proteste ou ne choisisse le cou... le voir finalement se plier à son autre proposition le surprit ! Il le regarda avec de grands yeux ronds avant de sourire avec beaucoup de malice « Tu peux parler monsieur qui veut me voler mon lit. Et t'inquiète, si il est trop dégueux je te l'arrache. » avait-il alors répondu avec un air plein de sous entendu. Du reste... disons qu'il n'avait pas manqué un miette du spectacle se déroulant sous ses yeux, admirant le plus jeune alors qu'il se dénudait devant lui... retirant certes juste son pantalon mais... offrant un tableau particulièrement délectable. Vaska le trouvait magnifique dans cette tenue... ça avait un petit quelque chose de vraiment excitant et puis ses jambes... elles étaient magnifiques. Heureusement qu'il n'était plus un ado prépubère car sinon... mort ou pas ça aurait été la fête dans son caleçon. Il se rapprocha donc... bien désireux de faire durer le plaisir malgré les exigence de son camarade... avant de se mettre à genoux devant lui. Au final... c'était encore plus tendancieux que jamais ! Il écarta lentement ses cuisses, n'ayant aucune gêne à caresser ces derniers, rapprochant alors son visage de son entre jambes, étant assez proche pour en effet voir que son boxer était absolument propre. Il rapprocha alors ses lèvres de sa cuise droite, effleurant cette dernière, glissant le bout de sa langue contre celle ci avant d'y déposer un baiser... bien désireux de profiter de sa si belle prise puis... Il montra les crocs et se mit à mordre, agrippant ses hanches pour l'empêcher de trop bouger, aspirant le sang du petit blond, essayant d'y aller aussi lentement que possible pour faire durer le plaisir mais surtout... ne pas risquer d'en prendre trop d'un coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 387
double-compte(s) : gavin le chiot
crédits : l.mactans, crack in time
MessageSujet: Re: blood in the cut (ft. Vasiliy)   Mar 13 Mar - 17:44


– blood in the cut –
VASILIY ET CORY / All I do is pretend to be ok so my friends Can’t see my heart in the blender Lately, I’ve been killing all my time Reading through your messages my favorite way to die Take my head and kick it in Break some bread for all my sins Say a word, do it soon It’s too quiet in this room I need noise I need the buzz of a sub Need the crack of a whipNeed some blood in the cut – K.FLAY.


Le blond avait préféré ne pas répondre à Vaska. Il voulait bien arrêter de dire qu’il avait un joli minois ? Putain, il n’était pas une princesse Disney, c’était pas la peine d’essayer de lui faire du charme pour qu’il se marie avec lui. Enfin bref, arrivé chez le vampire, il avait vite déchanté. Gnagnagna ses bras étaient trop petits. Mais que dalle, ils étaient bien ses bras. Enfin, il n’avait pas envie d’y passer la nuit donc il avait cédé pour la cuisse. Le compromis de merde quoi. Enfin il voulait se faire mordre. L’adrénaline et le plaisir de la douleur. C’était con, mais c’était sa drogue à lui. Il grogna à nouveau lorsque l’autre affirma qu’il pouvait lui enlever son boxer. Ouais bah non. Il avait beau être gay, il n’avait pas envie de se retrouver à poil devant un autre mec. Vaska était beau mais il ne le connaissait pas… Ouais il était okay pour donner son sang à un inconnu mais pas pour se retrouver nu devant lui. La logique de Cory… était propre à Cory. Il inspira et s’installa. Putain, se faire écarter les cuisses par un mec canon, c’était vraiment pas agréable… enfin si, c’était justement le fait ce soit agréable qui était désagréable. Cory était un ado en rut qui était condamné à ne pas avoir de relation sexuelle avant de pouvoir contrôler son don… donc forcément, c’était compliqué pour lui de se retrouver dans une telle position. Ceci dit, il ne pouvait pas lire les pensées de Vaska… mais c’était pas le moment de penser à ça.

« Putain… magnes-toi. » Grogna-t-il alors que l’autre prenait son temps entre ses cuisses. La langue et le baiser sur sa peau, ce n’était vraiment pas obligé. Il voulait le faire bander ou quoi ? Il fallait qu’il pense à un truc nul… genre à du vomi… il avait l’habitude de gerber lorsqu’il était ivre. Mais les crocs dans sa chair le déconcentrèrent totalement. Pourquoi est-ce qu’il aimait autant ça ? Surtout que ça, c’était pas une simple morsure au bras. Il avait la tête d’un mec canon entre ses cuisses. Difficile de ne pas penser à ça. Autant avec Rodin, ça risquait pas de trop l’exciter, même si la douleur était présente, autant là… ça aurait pu figurer dans un mauvais porno ou presque. L’autre avait saisi ses hanches et semblait bien prendre son temps… Cory essayait de ne pas penser aux choses que ça lui faisait… Mais c’était pas simple. Se mordiller la lèvre inférieure ne servait à rien et sa respiration devenait de plus en plus rapide. Putain, il n’était pas si inculte, il savait qu’il était de plus en plus excité. Il regrettait amèrement d’avoir accepté. Il attrapa les cheveux de Vaska pour essayer de le dégager. « Arrêtes… ça suffit… » Grogna-t-il alors qu’il sentait sa virilité s’éveiller. Son autre main essayait de cacher ça, justement. Putain, v’là le tableau… Il était rouge de honte et de plaisir alors qu’il avait parfaitement conscience d’avoir mal… quel dépravé.


(c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: blood in the cut (ft. Vasiliy)   

Revenir en haut Aller en bas
 

blood in the cut (ft. Vasiliy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: BLACKWATER FALLS :: upper town-