AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Revenir en haut Aller en bas



 
n'oubliez pas que les fantômes et les polymorphes ont besoin d'amour, eux aussi.
nous sommes présentement en juin 2017. l'été arrive en ville, sortez la crème solaire

Partagez | .
 

 /!\ Then We'll Know If It's For Real ♪ Lily

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Auteur
Message
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 254
double-compte(s) : Owen Newton
crédits : (c) Big Bad Wolf
MessageSujet: Re: /!\ Then We'll Know If It's For Real ♪ Lily   Lun 8 Jan - 13:54

Voilà que l'invitation arrivait, confirmant que ce que Lily avait souhaité voir arriver devenait une réalité. Un sourire vint immédiatement étirer ses lèvres, au point qu'elle se demanda si elle avait déjà autant souri en si peu de temps. Pourtant, elle était du genre à ne pas souvent être de mauvaise humeur. Sans l'ombre d'une hésitation, elle suivit les instructions de Neil et déposa le t-shirt noir à côté du caleçon, avant d'accrocher sa serviette à une tige prévue à cet effet. Elle se retourna ensuite et s'approcha de la douche, pénétrant à l'intérieur lorsque la porte s'ouvrit pour l'accueillir. La vapeur qui s'élevait vers la vanne d'évacuation au plafond rendait l'atmosphère chaude, humide et un brin opaque. Des myriades de gouttelettes passaient dans la lumière dispensée par les leds incrustées dans le plafond, formant parfois de petits reflets arc-en-ciel. En réalité, elle n'avait d'yeux que pour son amant qui apparaissait là au milieu, aussi mouillé qu'il était possible de l'être, mais avec néanmoins la prestance d'un dieu des eaux. Cela manquait peut-être un poil d'objectivité, mais c'étaient purement ses sentiments pour lui qui commandaient à son esprit. Depuis quand n'avait-elle pas été amoureuse ? Vraiment amoureuse ? Sans doute depuis l'époque où elle avait rencontré son défunt mari. C'était une sensation délicieuse qui peuplait son ventre d'une volée de papillons, et elle n'était pas près de s'en lasser.

« C'est parfait.

La brune ponctua sa réponse d'un baiser sur les lèvres du chasseur. La température dans la douche était idéale. Faisant face à Neil alors que celui-ci passait ses mains dans son dos pour parcourir ses cicatrices, elle passa ses bras autour de son cou pour l'embrasser doucement à plusieurs reprises. Elle reprit ensuite un peu ses distances pour parcourir à son tour son corps de ses mains, renouvelant la sensation de découverte qu'elle avait éprouvée quelques temps auparavant lorsqu'ils s'étaient mutuellement déshabillés. Maintenant qu'ils n'étaient plus pressés par le sentiment d'urgence lié au désir, Lily avait bien plus le temps de détailler les reliefs du corps de son amant, de contempler les nombreuses cicatrices qu'il arborait. Peut-être que cela aurait pu rebuter certaines femmes. De son côté, elle trouvait que cela lui donnait un charme certain, un petit côté mystérieux sans doute alimenté par l'image de vagabond qu'il se donnait. Plus encore, elle était chasseuse également et elle comprenait donc tous les aspects de la vie qu'il avait menée et qu'il menait encore. Elle le trouvait beau et séduisant, même si ses boucles aplaties sur sa tête lui donnait presque un air de chien battu. Alors qu'il attrapait le gel douche, elle laissa une de ses mains caresser doucement la courbe de sa mâchoire, en une caresse délicate. Un sourire espiègle accompagna la remarque qu'il lui fit.

- Laisse-moi encore quelques années... J'espère que tu m'apprendras tous tes trucs.

La professeure était persuadée que leur cohabitation allait s'avérer encore plus délicieuse et enrichissante qu'elle ne l'avait pensé. Au fond d'elle, l'excitation était réelle. Elle songeait déjà qu'il allait peut-être rester vivre avec elle pour de bon, et pas temporairement. Qu'ils pourraient peut-être construire quelque chose de durable, à deux. Avec douceur, elle déposa un baiser sur son torse, puis prit également un peu de gel douche pour se laver. Au moins restaient-ils sages, mais peut-être avaient-ils passé l'âge des folles étreintes que l'on pouvait connaître dans les premières années. Par ailleurs, ils se devaient d'être prudents... et Neil avait bien fait de l'être peu avant. Désireuse de se montrer plus câline, elle lui fit une proposition d'une voix douce.

- Viens... Je vais te laver le dos, si tu veux. »

Cette fois, Lily passa dans le dos de son amant et prit du gel douche pour l'étaler sur son dos. Bien plus qu'un simple lavage, elle en profita pour se faire douce, caressante, et même pour masser doucement les muscles de son dos et de ses épaules, ainsi que ceux de sa nuque. Elle suivit le trajet de sa colonne mais ne s'y arrêta pas, se faisant exploratrice mais tâchant surtout de provoquer ce soulagement et cette douce langueur pleine de délices qu'un bon massage procurait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 2160
double-compte(s) : Aden Dickinson
crédits : (c) Melly / (c) Miss Pie
MessageSujet: Re: /!\ Then We'll Know If It's For Real ♪ Lily   Lun 8 Jan - 18:52

La remarque de Lily, je devais bien admettre que je ne l’avais pas volée. J’avais fait une remarque et autant dire que la réponse ne me plaisait qu’à moitié. Certaines des blessures que j’avais écopées m’avaient rendu inapte à vivre de façon convenable pendant des mois. Je repensais sans mal à cette jambe cassée qui m’avait voulu de laisser Lysbeth monter derrière le volant. J’en avais fait des cauchemars plus d’une fois alors que j’étais assis à la place du mort, j’avais sans doute compris toute la portée du nom. Elle m’avait fait vivre un enfer, peut être que j’avais un peu exagéré, peut-être pas, en tout cas, il était évident que c’était un souvenir impérissable de ma vie et que je ne souhaiterais à personne d’avoir une jambe cassée. Je lui fis un petit sourire avant de lui répondre avec tendresse.

- Je ne vais quand même pas te souhaiter de finir aussi cabossé que moi, mais oui, compte sur moi pour tenter de t’apprendre mes trucs d’une autre façon qu’ils m’ont été enseignés parce que ce n’était définitivement pas la joie.

Mon père m’avait appris la vie à la dure et pour le coup, je m’en plaignais souvent sans m’en plaindre. Enfin pour le coup, j’étais un peu en train de le faire, mais je ne changerais ça pour rien au monde, peut être que je n’aurais pas connu Jay dans d’autres conditions et c’était typiquement le genre de chose que je n’avais pas envie de changer. Je ne réagissais pas vraiment quand Lily me retira le gel douche que j’avais dans la main et se proposa de me laver le dos. Évidemment ça m’avait sorti de mon état second, mais j’avais d’un coup perdu toute cette détermination et certitude que j’avais pu avoir jusqu’à présent. Je finis simplement par me retourner.

- Euh… D’accord…

C’était sans doute étrange de vivre ce genre de changement dans ma personnalité, c’était comme si par moment trop d’assurance finissait par me décomposer, c’était sans doute parce que je ne savais pas comment agir avec elle ou simplement parce que j’étais trop compliqué. Je n’en savais pas grand-chose. Alors que je sentais ses doigts sur ma peau, je sentais les bienfaits qu’elle était en train de me prodiguer et c’était comme si j’étais transporté, cette fille était définitivement géniale. Je ne comprenais pas comment elle c’était retrouver si longtemps, je savais que son marie était mort et qu’elle n’avait jamais refait sa vie de façon sérieuse, mais peut être que je n’avais pas toutes les pièces, peut-être qui me manquait des choses. Je me laissais aller à ses mains qui touchaient ma peau sans oser dire quoi que ce soit, je n’avais cependant pas pu retenir quelques soupirs d’extase qui avait peut-être été couverte par le bruit de l’eau.

- Tu as des doigts de fée.

Ma phrase avait été timide et je l’avais embrassé au coin des lèvres presque avec un brin de timidité, je lui avais évidemment rendu l’appareil sans pour autant être aussi doué qu’elle pour ce genre de chose. Je n’avais dans mes souvenirs jamais véritablement partagé ce genre de moment tendre avec mon ex-femme, peut-être que les bons souvenirs avaient été effacés par la rancœur que j’éprouvais pour elle. Finalement, après être lavé, le temps arriva de sortir de la douche, j’avais l’impression d’avoir une tignasse de chien mouiller sur la tête. Si j’avais été seul en cet instant présent, je me serais sans doute ébroué en chantonnant une chanson qui rendait hommage au métal de ma jeunesse, mais soyons honnête quelques secondes, faire du headbanding dans une douche n’était pas approprié quand on avait une femme avec soit.

Je sortais avant elle pour lui tendre sa serviette qui était un peu plus loin et commençait à me sécher. Même si nous avions était nue jusqu’à présent, c’est avec pudeur que j’enfilais relativement vite mon caleçon. Non pas que j’avais une quelconque honte de mon corps, disons simplement que je ne me sentais pas à l’aise autrement avant de tenter de discipliner mes cheveux.

- J’ai hâte de pouvoir passer à table, j’ai définitivement l’impression d’avoir l’estomac dans les talons. On fait quoi, on se rhabille ? On risque d’avoir froid sur le canapé.

Non pas que j’avais envie de le faire, mais pour le coup, je me voyais mal passer le reste de la soirée sur le canapé à moitié nu. Ce n’était définitivement pas le genre de programme qui me semblait une bonne idée, surtout qu’il aurait été dommage de tomber malade alors que les températures remontaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 254
double-compte(s) : Owen Newton
crédits : (c) Big Bad Wolf
MessageSujet: Re: /!\ Then We'll Know If It's For Real ♪ Lily   Mar 9 Jan - 10:22

Ce doux moment de partage sous la douche fut un véritable délice. Lily en apprécia chaque minute, jusqu'au moment où l'eau qui coulait sur eux acheva de les rincer. Maintenant qu'ils étaient propres et tout mouillés, l'atmosphère pourtant chaude de la salle de bains semblait s'être rafraîchie. Neil sortit le premier et lui tendit la serviette qu'elle avait précédemment étendue. Après l'avoir remercié, elle s'enveloppa à l'intérieur et prit une serviette plus petite dans un meuble en sortant de la douche pour envelopper ses cheveux et éviter qu'ils ne gouttent partout. Le chasseur avait enfilé en toute hâte un caleçon propre, ce qui fit presque l'effet à la brune qu'il avait peur ou honte de quelque chose. Cela lui fit légèrement pencher la tête d'un air songeur, mais elle laissa couler. La question qu'il posa ensuite fut ponctué par un gargouillement d'estomac équivoque, qui l'amusa et la fit sourire.

« Bien sûr. Je vais dans ma chambre pour enfiler quelque chose. Ensuite je descendrai chauffer le repas et je t'attendrai.

Sur cette dernière réplique, la professeure lui déroba un baiser plein de tendresse avant de sortir dans le couloir. Si elle avait eu l'impression qu'il faisait moins chaud dans la salle de bains maintenant qu'elle était mouillée, c'était sans commune mesure avec la température du couloir. Frissonnante, elle rejoignit sa chambre et entreprit de fouiller dans son dressing pour y trouver une tenue adaptée. Après avoir jeté son dévolu sur des sous-vêtements en dentelle noire, elle choisit également une jolie nuisette rouge et posa le tout sur son lit. Elle se sécha ensuite avec soin et enfila le tout, avant de passer vigoureusement sa serviette dans ses cheveux. Un bref coup de sèche-cheveux et un peu de mousse coiffante plus tard, et elle était prête à redescendre. D'un pas presque sautillant, elle descendit les marches et alla à la cuisine pour faire chauffer leurs plats qui n'étaient même plus tièdes. Un petit coup de micro-ondes plus tard, elle remit la nourriture dans les boîtes prévues à cet effet. Après tout, cela n'aurait pas eu le même charme sur le pouce si elle les avait mis dans des assiettes ou des bols. Elle récupéra des baguettes et sortit de la boisson fraîche du frigo avant de tout amener au salon sur un plateau. Ce fut le moment où Neil réapparut. Lui adressant un sourire engageant, elle désigna la nourriture qui n'attendait qu'eux.

- Il faudra peut-être que je pense à acheter de la bière chinoise pour accompagner tout ça la prochaine fois. Ça te plairait ?

Avant qu'ils ne puisse s'installer, Lily entreprit de pousser un peu la table basse en arrière et d'ouvrir le canapé pour en faire un couchage. Lorsqu'elle s'était installée, elle avait vraiment tout prévu pour pouvoir loger des invités. Elle avait sans doute de quoi faire dormir un nombre impressionnant de personnes, et pourtant cela ne lui arrivait que rarement. Au moins, sa prévoyance allait leur permettre de passer le reste de la soirée tout à leur aise. Lorsque le canapé fut déplié pour former un lit on ne peut plus confortable, elle réajusta les coussins et se saisit de la grande couverture toute douce qui leur permettrait de ne pas avoir froid. Après tout, le temps avait beau se radoucir, il semblait y avoir une loi qui exigeait que toute personne restant longtemps dans un canapé devant la télévision finissait par avoir froid. Tandis que Loki venait leur tenir compagnie en jouant avec une de ses peluches étendu de tout son long par terre, elle s'installa sur le canapé et tapota la place près d'elle pour que Neil la rejoigne. Quand ce fut fait, elle posa le plateau de nourriture et de boissons sur le canapé près d'eux et distribua le repas.

- Bon appétit ! Alors du coup, Captain Fantastic ? »

Pour l'instant, ils allaient manger, mais la brune comptait bien finir la soirée blottie dans les bras du chasseur. Elle ne ferait rien s'il n'en manifestait pas l'envie, mais elle n'en avait pas moins le désir de se musser contre lui. En ouvrant sa boîte de ramen qu'elle avait choisi pour entrée, elle fut surprise par la vapeur qui s'en dégagea. Cela ne l'empêcha pas de trinquer avec son amant... et à la bière s'il vous plaît !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 2160
double-compte(s) : Aden Dickinson
crédits : (c) Melly / (c) Miss Pie
MessageSujet: Re: /!\ Then We'll Know If It's For Real ♪ Lily   Mar 9 Jan - 18:11

Comment s’habiller, ça avait été une question que je m’étais sincèrement posée en retournant dans ma chambre. Je ne pouvais définitivement pas remettre ce t-shirt qui était bien trop ridicule pour une soirée comme celle-là. Il était bien quand on n’avait rien d’important à faire, il était bien aussi pour bricoler, faire du sport, ou éventuellement dormir quand on s’enfichait de la gueule qu’on avait, mais il n’était définitivement pas bien pour la soirée qu’on avait prévue. Je regardais mes fringues d’un air débité, c’était bien la première fois que j’avais un quelconque problème avec ça. En temps normal, j’arrivais toujours à me trouver quoi porter. J’aurais bien pu mettre une chemise et un jean, mais pour le coup, si elle ne s’habillait pas qu’en serait-il ? Je finis par me raisonner et j’enfilais bêtement un de mes jeans avant de descendre. J’avais laissé ma veste avec ma guitare en bas, je pourrais toujours l’enfiler si j’avais trop froid, mais quelque chose me disait qu’avec la proximité de Lily je n’allais pas avoir si froid que ça. Je passais rapidement récupérer ma guitare et la veste dans le but de les poser non loin de la housse.

Je ne m’attendais pas à ce qu’elle soit déjà de retour dans la pièce avec la nourriture fumante avec elle. Je restais totalement abasourdi, mon regard était comme fixé sur elle, si ça devait être la dernière chose que je devais voir dans ma vie, j’aurais été un homme heureux. Je ne m’étais définitivement pas attendu à ça. Je n’avais même pas pris le temps de passer un coup de brosse dans mes cheveux qui devait boucler encore plus qu’à leur habitude. Pendant un instant mon souffle avait été totalement coupé par sa beauté. Je venais de comprendre toute la portée du terme "époustouflante". Je me sentais bien misérable à côté d’elle, il était évident que je n’avais pas son style dans ce genre de moment, en même temps, à quand datais ma relation sérieuse ? Je n’avais été qu’un "enfant" à cette époque-là…

- Tu es magnifique.

J’avais fini par trouver la force d’articuler un compliment, mais ça m’avait définitivement demandé bon nombre d’effort. Je posais l’instrument et la veste contre le mur avant de m’approcher d’elle pour lui voler un baiser. J’avais envie de la serrer contre moi, mais ça allait bien attendre qu’on soit installé.

- Tu sais, pour moi, une bière reste une bière, c’est peut-être à force de vivre sur les routes ou quoi, mais je ne me contente de pas grand-chose. Je ne sais même pas quel genre de gout ça peut avoir, si ça se trouve je n’aimerais pas… Enfin, je n’ai jamais trouvé ma kryptonite dans le domaine donc ça ne pourrait être intéressant.

C’était une vérité, je mangeais pratiquement tout, j’avais des préférences, certainement, mais c’était loin d’être véritablement important. Je finis par réussir à détacher mes yeux de la brune pour pouvoir rallumer le lecteur DVD et changer le disque. Je ne savais pas beaucoup plus ce film que le précédent, mais il n’y avait pas de raison qu’on passe un mauvais moment devant. Avant de m’installer et comme il n’était pas question de me coucher avec le jean que j’avais mis, je le retirer rapidement avant de le laisser sur la table basse et me glisser entre les draps.

- Tu aurais dû me le dire pour le canapé, je n’aurais sans doute pas pris la peine de... Enfin, je me sens un brin ridicule et …

Je lui fis un petit sourire gêné incapable de dire quoi que ce soit de plus, rougissant légèrement et appuyant sur le bouton play comme pour éviter cette conversation que je n’avais pas envie d’avoir à cet instant. J’attrapais mon verre pour trinquer avec elle et boire deux grandes gorgées. C’était vraiment agréable, mais manger allait sans doute l’être encore plus étant donné que je n’avais pas mangé beaucoup à midi et que l’exercice physique impromptu m’avait donné faim. Je soupirais doucement en ouvrant la première boite qui était pour moi et attrapant avec joie mes baguettes pour me remplir un peu le ventre. Il ne fallait sans doute pas grand-chose pour rendre un homme heureux et la tout était définitivement réuni pour que je le sois. Oui, j’avais encore du mal à savoir comment les choses allaient évoluer entre Lily et moi, mais j’étais heureux d’être là, c’était certain. C’est avec appétit que je mangeais et une fois le repas et la bière terminés, je m’installais un peu mieux dans le canapé-lit pour regarder le film, proposant volontiers à la brune de se blottir contre moi. Le film était bien, mais il fallait bien que je l’admette, je n’arrivais pas à me concentrer dessus avant les derniers évènements de la journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 254
double-compte(s) : Owen Newton
crédits : (c) Big Bad Wolf
MessageSujet: Re: /!\ Then We'll Know If It's For Real ♪ Lily   Mer 10 Jan - 5:30

Lily n'avait absolument rien contre la tenue qu'arborait Neil. Cela ne semblait pas être son cas puisqu'il s'était mis à rougir. D'ailleurs, il avait également l'air d'avoir été stupéfait par la tenue qu'elle portait. Pourtant, elle n'avait pas cherché à faire dans l'exagération. Elle voulait simplement être jolie, sans trop en faire ni trop en rajouter. Au moins elle avait visé juste, et le regard qu'il posait sur elle ne manquait pas de la faire rougir de plaisir. Cela faisait un certain temps que personne ne l'avait regardée de la sorte. Et il fallait avouer qu'avec lui, cela avait une saveur particulière. La brune savait exactement pourquoi : c'était à cause des sentiments qu'elle nourrissait pour lui. Elle était sur son petit nuage et ne comptait pas en descendre. C'était officiellement la plus belle soirée qu'elle passait depuis déjà une petite éternité, et elle ne laisserait rien au monde venir la gâcher. Tout naturellement, lorsqu'il retira son jean pour se glisser sous la couverture avec elle, tout en balbutiant ce qui ressemblait à des excuses, elle balaya tout ça d'un sourire plein de douceur.

« Arrête. Tu es très bien comme ça.

Elle se pencha vers lui pour déposer un baiser sur ses lèvres, dans l'espoir que cela suffise à gommer ses doutes. Puis vint le moment de manger et un silence relatif s'installa entre eux alors qu'ils dégustaient leur repas. Il fallait avouer que c'était vraiment très bon, et cela leur permit au moins de suivre tranquillement le film. Lorsqu'ils eurent terminé toutes leurs boîtes, ils purent se lover l'un contre l'autre pour profiter de la soirée. Le ventre encore bien calé par ce qu'elle avait mangé, et notamment ces délicieuses nouilles sautées au canard croustillant, la professeure se sentait envahie par une langueur bienfaisante. Ce fut avec un plaisir non feint qu'elle s'installa contre le torse de son amant, posant une main dessus pour mieux le caresser du bout des doigts. Elle sentait encore les bosses et les reliefs particuliers des cicatrices, et au fond d'elle elle voulait apprendre à les connaître par cœur. Cela viendrait avec le temps, un temps qu'elle espérait qu'ils auraient. Elle avait envie de quelque chose de sérieux et durable avec lui, mais comment le lui dire ? Après cette soirée, ce serait peut-être un peu précipité. Se mordillant les lèvres tout en levant les yeux vers lui, elle lui glissa quelques mots.

- Il est vraiment bien, ce film. Qu'est-ce que en dis ?


Sans doute aurait-elle eut envie d'une autre discussion, mais Lily craignait de trop brusquer les choses, alors elle se contentait de parler tranquillement et d'entendre le son de la voix de Neil. Elle vint déposer un baiser sur son torse du bout des lèvres, simplement par envie de câliner. Pour rien au monde elle n'aurait eu envie de se glisser hors de ses bras, hors de ce canapé. Elle se sentait bien, détendue, loin de tout souci et de toute préoccupation. Cela faisait vraiment longtemps qu'elle n'avait pas pu se vider l'esprit de la sorte. Elle aurait sans doute pu se questionner et se préoccuper de leur avenir commun, mais elle s'y refusait pour le moment. Elle ne voulait pas gâcher la magie de l'instant. Saisie d'une idée, elle se retourna très légèrement.

- Tu as envie d'un petit dessert ou d'une boisson chaude ? Je peux aller nous couper quelques fruits si tu veux. Et il doit encore rester des pâtisseries. »

On ne pouvait pas en vouloir à la brune de vouloir choyer l'homme qu'elle aimait. D'une manière générale, elle aimait faire plaisir et s'occuper au mieux de ceux qu'elle appréciait. C'était naturel chez elle, et ne découlait pas d'une volonté d'en faire trop. Se redressant en position assise, elle passa doucement les doigts dans les cheveux de Neil. Sans doute aurait-elle eu envie de faire plus, beaucoup plus, de poser une foule de questions... Mais tout venait à point à qui savait attendre. Elle prendrait donc son mal en patience et récolterait ses réponses au fil du temps, même si cela la faisait vibrer d'impatience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 2160
double-compte(s) : Aden Dickinson
crédits : (c) Melly / (c) Miss Pie
MessageSujet: Re: /!\ Then We'll Know If It's For Real ♪ Lily   Ven 12 Jan - 13:46

Autant dire que je me sentais un peu mieux surtout en sentant ses lèvres sur les miennes, elles étaient douces et j’avais l’impression qu’elle était en train de me transporter ailleurs. En cet instant plus rien n’avait d’importance, elle était définitivement magnifique, mon esprit était définitivement en train de vouloir graver ce moment à jamais dans ma mémoire. Et c’est en gardant cette pensée en tête que je continuais de regarder le film qui passait sur la télé, mais dans le fond, je devais bien admettre que je n’arrivais pas vraiment à analyser les images et les sons que j’entendais. La seule chose qui avait d’important c’était Lily contre moi. J’étais toujours dans un état second alors que j’entendais la brune me poser une question et autant dire que c’est toujours un peu ailleurs que je finis par lui répondre.

- Hmm… Oui, il était sympa…

C’était relativement un automatisme de ma part. Je n’arrivais pas trop à réaliser qu’elle m’avait posé une question sur le film. Sans doute que j’aurais vraiment apprécié ce film dans une autre optique, mais ce n’était rien comparé à la magnifique femme que j’avais entre les bras. Je finissais par sortir de ma torpeur avant de poser mon regard dans le sien avec un air un peu désolé. Je n’avais pas vraiment écouté et je m’en voulais. Je fronçais un peu les sourcils, est-ce que je lui avais fait de la peine avec ma réponse ? Je ne savais pas trop, mais il fallait définitivement que je joue cartes sur table avec elle.

- Bon, j’admets que je ne les peut-être pas assez regardé pour avoir une vraie opinion dessus…

Ma phrase restait en suspens. Je n’allais quand même pas lui dire que dans ma tête, j’étais en train de construire une chanson. Non, je ne pouvais définitivement pas lui dire ça, elle allait me juger où vouloir que je joue et dans un cas ou dans l’autre, je n’étais pas vraiment prêt à assumer. Est-ce qu’elle avait senti mon hésitation et que c’était pour ça qu’elle proposait de me servir autre chose a mangé ? Je n’en savais rien, mais je n’avais pas envie qu’elle parte, elle était trop bien ici, trop bien contre moi, j’avais presque envie de ne plus bouger d’ici et de dormir la s’il le fallait.

- Je n’ai envie de rien et je n’ai définitivement pas envie de te laisser partir même pour quelques minutes.

Je ne cherchais pas plus longtemps et je l’encerclais presque instantanément dans mes bras, lui interdisant presque de se lever. Je n’avais définitivement pas envie qu’elle bouge d’ici, je voulais la garder près de moi. Je nichais mon nez dans son cou et lui déposais des bisous. J’avais bon espoir que ça lui sortirait de la tête son envie d’aller chercher d’autre chose à manger. Je finis tout de même par retirer ma tête de son cou tout en continuant de respirer son odeur.

- Après si tu as vraiment envie de quelques choses d’autre, je ferais l’effort de te laisser si c’est vraiment ce que tu veux, mais ça me demandera énormément de volonté et je ne suis pas certain d’y arriver.

J’avais parlé d’une voix de calme et posé. Je savais ce que je voulais, maintenant c’était à elle de me dire ce qu’elle voulait. Ce n’était pas spécialement facile pour moi de savoir ce que j’avais envie sur le long terme. Je ne savais pas à quoi m’attendre ni ce que j’avais envie d’attendre. J’avais peur, mais c’était le frisson qui rendait les choses si intéressantes, je me sentais bien plus vivant aujourd’hui que depuis ses quinze dernières années. J’avais desserré légèrement mon étreinte pour lui permettre de s’en échapper si vraiment c’était ce qu’elle voulait, chose dont je doutais un peu. Peut-être que c’était mon égo qui parlait, peut-être pas, mais je n’avais pas envie de la laisser s’échapper.

- Tu sais, je ne sais pas ce qui se passe maintenant, je ne sais pas ce qui se passera demain, mais je m’en fiche, il n’y a pas de moment aussi important que le présent et j’ai envie d’en profiter.

Dire un truc comme ça était peut-être un peu étrange, mais c’était important pour moi, je n’étais pas du genre à me projeter, pour moi seul le présent comptait, c’était sans doute pour ça que la vie de vagabond m’avait convenu pendant si longtemps, même si je commençais à aspirer à autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 254
double-compte(s) : Owen Newton
crédits : (c) Big Bad Wolf
MessageSujet: Re: /!\ Then We'll Know If It's For Real ♪ Lily   Sam 13 Jan - 17:33

Lily était toute prête à aller préparer quelques douceurs, en mettant malgré tout le film en pause pour ne rien rater. Elle avait souri en comprenant que Neil n'avait pas grandement suivi l'intrigue, mais en ce qui la concernait elle avait aussi bien profité de sa présence que regardé ce qui se passait à la télévision. Cependant, il fallait avouer que le chasseur avait des arguments des plus frappants en ce qui concernait la situation présente. Il faisait délicieusement bon et chaud sous cette couverture qui les recouvrait. Le ventre plein, une douce langueur qui alourdissait le corps s'était emparée d'elle. Alors, lorsqu'il lui rétorqua qu'il n'avait envie de rien et qu'il ne voulait pas la laisser partir, elle déposa tout naturellement les armes. Comment lutter ? C'était tout bonnement impossible, et d'autant plus lorsqu'il l'entoura du délicieux étau de ses bras. Les frissons s'emparèrent d'elle lorsqu'elle le sentit enfouir son visage dans le creux de son cou et la couvrir de baisers.

« Bon d'accord, tu as gagné. Comment je pourrais résister à ça ?

Un sourire ravi était venu flotter sur les lèvres de la brune. C'était un peu comme un conte de fées, une bulle de bonheur qui n'appartenait qu'à eux. Ils étaient coupé du reste de l'univers, et en cet instant elle ne songeait même pas au retour prochain de Lysbeth. C'était trop parfait, trop beau, et elle n'avait qu'une envie : rester seule avec lui aussi longtemps que possible. D'aucuns diraient que c'était une certaine preuve d'égoïsme, mais elle avait besoin de cela après si longtemps à vivre seulement à travers son travail. Et la chasse aussi, bien évidemment. En entendant les propos qu'il tenait, elle fut tentée de lui faire part de ses songes, de ses désirs, de ses pensées. Mais quelque chose la retint. Avec douceur, elle se contenta donc d'une simple phrase presque murmurée alors qu'elle approchait ses lèvres des siennes.

- Tu as raison. Le présent est juste parfait.

La professeure commençait à connaître Neil, et elle savait qu'il avait tendance à faire un pas en avant et trois pas en arrière. Par moments, il restait indécis et timoré, manquait d'assurance... et elle ne voulait clairement pas aller trop vite en besogne. Il serait beaucoup plus raisonnable d'en parler lorsque du temps aurait passé et qu'ils en sauraient plus sur leur relation. Cette fois, elle l'embrassa sans plus attendre puis se cala plus confortablement que jamais dans les bras du chasseur pour profiter de la fin du film. Puisque son amant n'avait pas tout suivi, il allait falloir qu'ils pallient à cela en le revisionnant une nouvelle fois. Cela ne lui posait pas de problème car elle aimait vraiment cette histoire. C'était rafraîchissant et drôle à la fois. Alors que le temps passait, elle se sentait croître une certaine soif et une envie de boire quelque chose qui en découlait tout naturellement. Avec un petit soupir qui n'avait rien de négatif, elle posa les mains sur le torse de Neil et caressa doucement sa peau du bout des doigts.

- C'est dans ce genre de moment que j'ai envie d'avoir des pouvoirs magiques pour ne pas avoir à me lever pour prendre quelque chose. Je suis trop bien là... »

Lily se voyait très bien faire comme dans Ma Sorcière Bien Aimée ou Harry Potter et se simplifier ainsi la vie. Pour tout dire, elle n'aurait pas été si rebutée si elle avait découvert que cela existait pour de bon. Amusée, elle vint déposer à son tour une série de baisers dans le cou de son amant, allant jusqu'à mordiller tout doucement son menton. Se coulant contre lui, elle ferma les yeux un moment, profitant de sa chaleur, de sa peau contre la sienne, de sa douce odeur masculine mâtinée de gel douche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 2160
double-compte(s) : Aden Dickinson
crédits : (c) Melly / (c) Miss Pie
MessageSujet: Re: /!\ Then We'll Know If It's For Real ♪ Lily   Hier à 9:22

Sa remarque était absolument trop mignonne, elle déclencha un élan d’affection et un sourire vraiment stupide sur mon visage. Mon cœur s’était mis à battre un peu plus vite, elle m’avait touché, c’était une certitude. Si elle ne m’avait déjà pas volé une partie de mon être, il était évident que ça aurait été le cas à cet instant précis. Mais je n’étais pas pour autant du genre à me laisser faire et ce n’était pas parce que j’étais totalement sous son charme que je ne pouvais pas l’embêter un peu.

- Je ne sais pas ? En montrant un peu de volonté.

L’humour faisait sans doute partie des choses légèrement douteuses chez moi, j’étais du genre à chambrer mes proches et c’est sans doute à peu près tout. Certains diront que je suis du genre à être trop sérieux, mais c’est surtout parce que je ne supporte pas qu’on se moque de moi quand on ne me connait pas alors je ne fais pas aux autres ce que je ne veux pas qu’on me fasse. Je souriais en entendant sa remarque, ma phrase l’avait sans doute un peu touché, je ne savais pas, mais elle avait pratiquement repris la même formulation que moi. Mon sourire s’agrandit un peu plus alors que je savais très bien ce que ça voulait dire.

- "No Time Like The Present", ça ferait un joli titre de chanson. Pardon, déformation professionnelle. Enfin, ce ne serait sans doute pas la première fois que tu m’inspirerais une chanson.

Je n’aurais sans doute pas du dire ça, mais je n’allais pas m’en cacher plus longtemps. J’en avais écrit une quand j’avais assisté à son premier cours et il était évident qu’elle m’en inspirait sans doute encore d’autres. Sans doute que certaine seront plus facile à lui chanter que d’autre, mais j’avais encore le temps non ? Sa remarque concernant la magie me ramena un peu les pieds sur terre, elle voulait définitivement autre chose, je ne savais pas vraiment si c’était un dessert ou à boire, mais je ne pouvais pas la laisser comme ça. C’était sincère quand je lui avais dit que je ne désirais rien, cependant, son bienêtre était important pour moi. Je l’embrassais tendrement comme si j’avais l’intention de partir en voyage à l’autre bout du monde alors qu’il ne s’agissait que de la cuisine.

- Dis-moi, j’irais chercher ce que tu veux, même si je comprends bien que tu n’as pas envie que je bouge non plus. Si tu ne me le dis pas, je m’en vais quand même, alors autant le faire.

C’était définitivement une sorte de menace que j’étais en train de lui faire. Du chantage affectif même, mais c’était pour elle que je faisais ça. Je souriais doucement alors que je la lâchais et commençais doucement à sortir des draps. J’étais dans cette maison depuis assez longtemps pour pouvoir satisfaire son désir sans avoir besoin de chercher trop loin. Il ne m’avait pas fallu longtemps pour m’adapter, il ne me fallait jamais longtemps pour ça. J’apportais le plateau de nourriture dans la cuisine et m’occupais de tout ce qu’il contenait avant de réapparaitre quelques minutes plus tard avec ce dont elle avait envie. Je posais presque instantanément un regard tendre sur elle avant de me glisser de nouveau sous la couverture avec elle.

- Je crois que j’aime bien partir pour pouvoir à nouveau me faire accueillir.

Un sourire taquin était présent sur mon visage. Il était évident que j’étais déjà parti deux fois pour mieux revenir, mais quelques choses me disaient qu’elle n’allait pas vraiment être étonnée par ma façon d’agir. Ce n’était pas comme si j’étais un pro pour ce genre de chose. C’était peut-être un peu méchant de le souligner, mais pour le moment, ce n’était pas si grave, si ? Je ne me rendais pas vraiment compte du double sens que pourraient avoir ses paroles, en tout cas, en ce moment, je n’avais définitivement pas envie d’aller plus loin que la cuisine. Je la laissais profiter du plateau que j’avais rapporté tout en attendant sagement. Je tentais de me replonger dans le film, même s’il était sans doute déjà presque fini.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 254
double-compte(s) : Owen Newton
crédits : (c) Big Bad Wolf
MessageSujet: Re: /!\ Then We'll Know If It's For Real ♪ Lily   Hier à 15:27

Lily était vraiment incapable de résister à Neil, c'était définitif. Maintenant qu'elle avait doucement mis un pied dans le bain, elle s'y était laissé couler avec un plaisir évident auquel elle n'était pas près de renoncer. Elle avait envie que chaque nouveau jour qui se lèverait ressemble au bonheur de cette soirée. Que plus qu'un colocataire, le chasseur devienne un compagnon. Elle devait se rendre à l'évidence, elle avait des sentiments pour lui, et ils étaient forts. Tout au fond d'elle, c'était sans doute ce qui l'avait conduite à faire cette proposition. Plus encore que cette envie authentique d'aider quelqu'un qu'elle appréciait. Au bout du compte, c'était quelqu'un qu'elle appréciait beaucoup. Beaucoup trop même. Cela faisait des années qu'elle n'avait pas vécu ça, voire même plus.
Puisque son allusion à la magie lui avait valu d'avoir un preux chevalier prêt à faire de ses désirs des ordres, la brune se redressa sur un coude en souriant doucement. Elle n'avait pas voulu qu'il se sente obligé d'aller lui chercher ce qu'elle voulait, au contraire elle aurait voulu y aller elle-même. Cependant cette lueur qu'elle voyait dans ses yeux avait un sens pour elle, et elle se savait impuissante à lutter. Caressant doucement la mâchoire de son amant, elle finit par lui passer une petite commande.

« Hmm... Une infusion serait parfaite. Et il reste des biscuits et pâtisseries dans le placard. On pourra grignoter un peu.

Il avait certes laissé entendre qu'il n'avait pas envie de manger ou de boire, mais la professeure voulait croire qu'il changerait d'avis. La gourmandise avait tendance à venir avec le temps et la pratique. Lorsqu'il se leva pour aller débarrasser la table et chercher ce qu'il fallait à la cuisine, elle sentit l'air plus frais du séjour s'engouffrer sous la couverture qu'il venait de quitter. Leur chaleur corporelle pouvait rapidement se dissiper dans ces conditions. Frissonnant un peu, elle s'enfonça un peu plus sous la couverture en attendant le retour de Neil. Celui-ci ne tarda pas, revenant avec ce qu'elle avait demandé pour le poser sur la table basse avant de la rejoindre sous la couverture. Ses paroles provoquèrent en elle un certain amusement.

- Et à quel genre d'accueil tu penses ?

Avant de profiter du plateau qu'il avait ramené, Lily se pencha sur son amant pour lui dérober un baiser. Elle était terriblement consciente du double-sens volontaire ou non qu'avaient eu les paroles du chasseur. Et à vrai dire, elle ne se sentait pas prête à rougir. Plutôt à y céder, peu importe ce que l'on pouvait en penser. Dans tous les cas, elle s'assit dans le canapé en le laissant essayer de se remettre dans le film. Elle sucra un peu son infusion et en sortit le sachet avant de remuer pour diffuser le sucre. Puis, tout en buvant à petites gorgées, elle grignota du bout des dents des cookies et muffins qu'elle avait préparés ces derniers jours. Lorsqu'elle eut une main libre, elle prit la liberté de passer doucement les doigts dans les cheveux de Neil en une douce et légère caresse.

- En tout cas, je n'ai aucune envie de te laisser repartir... »

Puisqu'elle avait désormais reposé sa tasse à présent vide, et qu'elle était au moins temporairement rassasiée, la brune avait juste envie de retrouver le délicieux contact de son corps et de sa peau. Se glissant contre lui, elle l'entoura de ses bras et en profita pour lui déposer une multitude de baisers dans le cou. Au moins pour cette soirée et pour cette nuit, il était à elle. Au fond de son esprit, c'était ce qu'elle pensait, même si elle n'avait pas le courage de le dire à voix haute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 2160
double-compte(s) : Aden Dickinson
crédits : (c) Melly / (c) Miss Pie
MessageSujet: Re: /!\ Then We'll Know If It's For Real ♪ Lily   Aujourd'hui à 8:47

La remarque était sans doute emplie d’un sous-entendu et autant dire que la brune avait saisi la perche sans aucun mauvais jeu de mots. Un sourire se serait étiré sur mon visage s’il n’était pas déjà présent sur mon visage. Je la regardais boire et manger du coin de l’œil tout en essayant de me concentrer sur le film que j’avais devant les yeux. C’était difficile, mais je faisais l’effort parce que si mon regard se collait trop sur elle, j’aurais sans doute envie de plus que simplement la prendre dans mes bras. Il était évident que j’avais eu l’impression d’être sur un petit nuage et que c’était ce que je ressentirais à nouveau si je profitais d’elle une fois de plus, mais ce n’était pas ce que j’avais envie, dans le fond, j’aimerais plus tout en sachant pertinemment que je n’assumerais pas un truc comme ça.

- Je n’ai rien de vraiment particulier en tête.

J’avais répondu avec une voix suave, j’essayais de masquer l’envie, mais il fallait que je me rende à l’évidence, j’étais vraiment mauvais pour ça. Le sentiment se fit un peu plus grand quand je sentais ses doigts se glissaient dans mes cheveux. Ils étaient sans doute encore un peu remplis de l’humidité de la douche, mais avaient sans doute retrouvé les boucles qu’ils avaient naturellement. Son commentaire concernant mon départ, me fit battre le cœur un peu plus fort. Je ne savais pas trop comment prendre la remarque, mais pour le moment, je ne préférais pas y réfléchir, il était trop tard pour ça. Le film qui était devant nous était sans doute presque fini d’ailleurs. Sans vraiment penser plus longtemps et choisissant de répondre à côté plutôt volontaire, j’ajoutais taquin.

- Ça va, je ne ressemble pas trop à un mouton ?

Lysbeth m’avait fait la remarque plus d’une fois à la sortie que la douche que mes cheveux faisaient n’importe quoi et je préférais parler de ma coupe plutôt que de continuer de parler de l’éventualité que j’avais de rester ici. C’était tellement plus simple d’avoir une conversation aussi légère. Je sentais alors les lèvres de Lily glissaient le long de mon cou et je n’avais pas besoin de beaucoup plus pour sentir ma respiration s’accélérer. Sans réfléchir je l’attrapais un peu plus pour la serrer contre moi et une partie de moi avait définitivement hâte que ce film se termine pour pouvoir passer à l’étape suivante, oui, nous allions sans doute finir la nuit ici, mais c’était ce n’était pas surprenant.

Finalement, quand le générique du film commença, je ne réfléchis pas vraiment à la façon dont les choses allaient se passer à partir de maintenant. Je me tournais vers elle plaçant une main derrière sa tête et l’autre sur ses hanches pour commençait à l’embrasser de façon beaucoup trop suggestive pour qu’elle ne comprenne pas où je voulais en venir. Ce n’était pas ce qui était prévu pour cette soirée à l’origine, mais ça aurait été une folie de ne pas profiter de l’instant présent. C’était ça le plus important, pas le reste, juste ça. En la voyant aussi réceptive que ça et n’ayant plus du tout aucune hésitation avec ce qui c’était un peu plus tôt je me laissais emporter par la passion et les émotions. C’était tout de même plus agréable de passer un tel moment une fois le canapé déplié. J’espérais qu’elle ne me poserait pas de question pour avoir l’explication du fait que je sois aussi bien équipé. J’espérais qu’elle ne me demanderait pas de justifier mes sentiments vis-à-vis d’elle. À force d’être aussi volage, je ne savais plus ce que voulaient dire les mots m’engager et pour le coup ça me faisait tout de même absolument peur. Je préférais faire comme si de rien n’était pour le moment, on avait le temps d’avoir ce genre de discussion. Mes bras se seraient un peu plus autour d’elle alors que j’étais dans un état second alors que mon cœur battait trop vite et que ma respiration était en train de reprendre un rythme normal.

- Je n’aurais jamais cru que cette soirée aurait pris une telle tournure.

Un sourire apparu sur mon visage alors que je tournais la tête avec Lily contre moi. C’était stupide, mais je ressentais le besoin de le dire. Petit à petit, j'apprendrais sans doute à mieux la connaitre et à comprendre ses attentes, mais en attendant, il était relativement tard et je sentais que je finirais par s’endormir contre cette femme et j'étais presque soulagé de me dire que je n’aurait pas à s’enfuir avant le lendemain matin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 254
double-compte(s) : Owen Newton
crédits : (c) Big Bad Wolf
MessageSujet: Re: /!\ Then We'll Know If It's For Real ♪ Lily   Aujourd'hui à 16:56

Lily savourait pleinement ce moment de complicité qu'elle vivait avec Neil. C'était agréable, et totalement différent de la franche amitié qu'elle partageait avec Elijah. Cela faisait déjà un bon moment qu'elle n'avait plus pensé à avoir à nouveau une vie amoureuse, et cela lui était tombé dessus sans crier gare. Elle ne s'en plaignait pas, bien au contraire. Elle était surtout remplie d'espoirs, mais craignait de trop s'emballer. C'était bien plus simple de se laisser aller, de savourer le ballet de ses doigts dans les cheveux de son amant, et de garder les yeux plus ou moins rivés sur l'écran pour regarder la fin du film. Car oui, il n'était pas rare que son regard s'égare vers le profil du chasseur près d'elle. Celui qu'elle voulait faire sien. C'était sans doute un peu tôt pour y penser, mais la sincérité de ses sentiments ne lui laissaient aucun doute.
La brune fut tirée de ses songes lorsque Neil reprit la parole pour faire un petit commentaire sur sa coupe de cheveux. Le sourire aux lèvres, elle hésita sur ce qu'elle devait lui répondre. Elle avait bien envie de lui répondre par l'affirmative, mais elle craignait un peu qu'il le prenne comme une moquerie. Mais après tout, si le ton était bon enfant, pourquoi ne pas se lancer ? Tout en lui adressant un regard tendre, elle parcourut une dernière fois son cuir chevelu de ses doigts.

« Un petit peu quand même... Mais j'aime bien les moutons, c'est mignon et tout doux.

Elle ne mentait pas, c'était un animal au demeurant fort sympathique. Elle avait toujours apprécié ces petites bêtes. Au bout du compte, elle se laissa seulement couler contre lui, jusqu'au moment où le générique de fin prit possession de l'écran de télévision. Cela sembla sonner le départ d'un nouveau moment de partage charnel. Après tout, elle n'avait sans doute pas mis cette jolie nuisette pour rien. Et on ne parlait même pas des dessous qui l'accompagnaient. Pour le coup, ils eurent bien moins de tissu à retirer avant de pouvoir passer aux choses sérieuses. Sans rechigner ni se poser de questions, la professeure se laissa emporter par la passion, oubliant tout ce qui n'avait pas de rapport avec Neil. La seule chose qu'elle désirait encore à cet instant était de se perdre à jamais dans la profondeur bleutée de son regard.
Toutes les bonnes choses ayant une fin, Lily ne manqua pas de venir chercher le confort des bras de son amant lorsque celui-ci s'écarta d'elle pour mieux l'attirer contre lui. Forçant sa respiration à reprendre un rythme normale et même une profondeur accrue, elle ferma doucement les yeux en se sentant complète et détendue comme jamais. Des doigts d'une main, elle parcourait le torse de son amant en une sorte de course pleine de douceur. En l'entendant parler, elle sourit avec sincérité.

- Moi non plus, mais ça me plaît terriblement.

Et pour tout avouer, la brune avait espéré en son for intérieur que ce genre de situation pourrait advenir. Parfois, il existait des histoires heureuses qui se réalisaient bel et bien. Elle espérait que cet instant ne s'arrête jamais, et pourtant le temps passait sans les consulter. La fatigue et le plaisir eurent sans doute raison d'eux, car ils finirent par s'endormir et passer toute la nuit blottis dans les bras l'un de l'autre sur ce canapé-lit. Ils n'avaient que cette simple et modeste couverture pour les couvrir, et leurs vêtements les attendaient toujours sagement là où ils les avaient laissés la veille. Ce fut sans doute la lumière douce du jour qui entrait pas la fenêtre à travers les rideaux qui tira Lily du sommeil. Encore à demi dans les bras de Morphée, elle ne s'étira que très légèrement, heureuse de déjà retrouver le contact du corps de Neil contre le sien. Elle n'avait pas rêvé, c'était définitif. Et puisqu'elle n'avait pas à travailler ce jour, elle pouvait bien paresser au lit avec lui. Cela lui irait parfaitement, car elle n'avait aucune envie de quitter le confort de ses bras. Tout au plus lui glissa-t-elle un doux murmure au creux de l'oreille.

- Bonjour... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: /!\ Then We'll Know If It's For Real ♪ Lily   

Revenir en haut Aller en bas
 

/!\ Then We'll Know If It's For Real ♪ Lily

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Pro Evolution Soccer 2008
» [Verkoop/Vente] Various arcade sticks Hori and Madcatz
» Voyage au bout de l'enfer
» La chute d'une ziggourat, et la défaite d'une liche !
» Et oui comme prevu ont est le 8 et ont s'est bien fait Escroquer et entuber par mc

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: BLACKWATER FALLS :: upper town :: résidences-