AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Revenir en haut Aller en bas



 
n'oubliez pas que les fantômes et les polymorphes ont besoin d'amour, eux aussi.
nous sommes présentement en juin 2017. l'été arrive en ville, sortez la crème solaire

Partagez | .
 

 season two (ii) ≡ death eyes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
pnj ○ come with me now
messages : 214
double-compte(s) : pnj.
crédits : avatar (c) hallows.
MessageSujet: season two (ii) ≡ death eyes.   Mer 27 Déc - 13:50

season two, episode two

« Et puis j'vous jure, il s'est levé et il juste parti ! Le patron était en furie ! » Les rires résonnent dans le petit chalet, loué à l'occasion du vingt-et-unième anniversaire de Nathan Bridges. Il fait chaud pour la première fois depuis des mois et les jeunes sont rassemblés dans le petit chalet en bordure du lac Coldlake. Toute la journée, ils ont été en randonnée, et à présent que la nuit s'étire, une pluie fine tombe sur Blackwater Falls. La fête bat son plein, avec alcool, nourriture et jeux. Les rires résonnent dans les alentours - la saison touristique n'est pas encore lancée alors les environs sont encore déserts, mais plus pour bien longtemps. Dans une semaine à peine, les touristes commenceront à arriver, et les citoyens viendront dépoussiérer leurs chalets et leurs chaises de plage.

À la fenêtre se trouve une grande blonde, qui tasse un peu le rideau d'une main pour observer à l'extérieur. Tout est noir, la lune éclaire à peine le lac qui s'étends devant eux, et on ne peut que distinguer les arbres à l'horizon. Un léger vent fait retrousser l'eau du lac, et un sourire étire les lèvres de la jeune femme. « Dommage qu'il pleuve », lance-t'elle en mâchouillant un chewing-gum. « On aurait pu aller se baigner. » Un autre secoue la tête. « L'eau est encore trop froide pour ça. » « Chicken. » Et alors que les rires s'étirent, un son fait soudainement taire tout le monde. Un son pas du tout naturel. Comme un cri, strident et perçant, mais personne ne peut le nier, autant que personne n'ose le dire - un cri qui ne peut pas être humain.

« Qu'est-ce que c'était qu'ça ? » marmonne Nathan. La jeune femme à la fenêtre scrute l'horizon, alors qu'un frisson la parcourt. Puis, c'est à son tour de crier - une ombre vient de passer devant la fenêtre. Si rapide qu'on aurait presque pu ne pas l'apercevoir. Elle recule rejoindre ses amis qui se rassemblent au centre de la pièce. Les bruits continuent et deviennent de plus en plus forts - ricanements, grattements, bruissements. Quelqu'un - ou quelque chose - tourne autour du petit chalet de bois. Les jeunes restent immobiles, terrorisés. Car ils ressentent jusqu'au plus profond d'eux-mêmes que cette chose ne leur veut aucun bien. « Quelqu'un, fermez la lumière. Peut-être qu'ils partiront. » Le murmure se répand dans le chalet alors que les bruits cessent à l'extérieur. Personne n'ose bouger pendant plusieurs seconds, jusqu'à ce que le fêté se relève. « J'y vais. » Il prend une longue inspiration et se précipite vers l'interrupteur.

Au moment où il se met à bouger, la porte du chalet s'ouvre en un grand fracas pour laisser place à une créature qui n'est pas humaine - une peau pâle, des yeux blancs et vides, des dents acérées et des membres squelettiques. Les cris sont nombreux alors que les jeunes se précipitent vers l'arrière du chalet afin de fuir la bête. Une se fait presque déchiqueter l'épaule et un autre évite les dents de près. À peine une seconde a passé et Nathan se fait attraper par la jambe. Il ferme les yeux, attendant la mort - mais elle ne vient pas.

Le bruit du shotgun résonne dans la pièce - la créature lance un cri et se tourne vers le tireur, un chasseur préparé. Ce dernier n'a pas le temps d'ordonner aux jeunes de se cacher avant de ressortir du chalet pour attirer la bête plus loin. Lui sait s'occuper du wendigo - et quelques minutes plus tard, la carcasse brûle en forêt. Le wendigo est mort, oui - mais qu'est-ce qu'il faisait aussi loin de la forêt, et aussi près de la ville ? Quelques kilomètres de plus et la créature se serait retrouvée en plein centre-ville. Cela ne peut augurer rien de bon, si même les wendigos décident de quitter leur repère pour s'aventurer dans les villes et semer la terreur dans les rues.



explications

Donc, un wendigo s'est aventuré jusqu'au lac Coldlake, très près du centre-ville de Blackwater Falls. Eux qui ne sortent jamais de la forêt, cet incident inquiète fortement les chasseurs et les habitants au courant du surnaturel. La menace, qui semblait s'être effacée après le Croatoan, gronde à nouveau, et de plus en plus fort.

Les jeunes présents au chalet ont été convaincu qu'il s'agissait d'une bête sauvage, et non pas d'un wendigo. Plusieurs ont été rassurés par ce fait - après tout, ils n'ont pas vu grand-chose - mais d'autres ne sont pas aussi certains.

L'événement a été gardé secret, et n'a pas été connu de la presse. Cependant, les rumeurs courent vite et la ville sait qu'il s'est passé quelque chose d'étrange sur les rives du lac. L'inquiétude est présente en ville, les gens doivent être prudents.
(c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

season two (ii) ≡ death eyes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [ 40k ] Renegade Militia et death korps of krieg
» Jeu de Rôle sur Death Note
» [40k-Death Guard] Les Oubliés du Terminus Est
» Chroniques des Death Vectors
» [2000 pts], Death Guard, pure sans baveux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: ADMINISTRATION :: on the devil's backbone :: intrigues-