AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 
n'oubliez pas que les humains, les fantômes et les polymorphes ont besoin d'amour, eux aussi.
nous sommes présentement en mars 2017. le printemps arrive, ne perdez pas espoir
en raison d'un déséquilibre dans la répartition des créatures, les démons et les vampires ne sont plus autorisés jusqu'à nouvel ordre.
veuillez noter que les télékinésistes et les troisième oeil sont pour le moment fermés, merci de privilégier d'autres dons

Partagez | .
 

 ≡ le folklore.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
pnj ○ come with me now
○ messages : 205
○ double-compte(s) : pnj.
○ crédits : avatar (c) hallows.
MessageSujet: ≡ le folklore.    Lun 16 Mai - 20:13

le folklore
Le forum est ancré dans le surnaturel, mais touche également beaucoup le folklore amérindien, très important à Blackwater Falls. Les diverses légendes et mythologies sont donc partie intégrante de l'univers de Raise Hell, il est donc important de les connaître.
les croyances amérindiennes.
mythes et légendes.
autres mythologies.
dans le monde moderne.
note – Si des questions persistent après la lecture des annexes, sachez que la FAQ du forum en couvre déjà une partie : n'hésitez donc pas à la consulter. Si votre interrogation n'y figure pas, n'hésitez pas non plus à contacter une administratrice pour la poser ; vous n'êtes peut-être pas le/la seul(e) à vous interroger !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
pnj ○ come with me now
○ messages : 205
○ double-compte(s) : pnj.
○ crédits : avatar (c) hallows.
MessageSujet: Re: ≡ le folklore.    Lun 16 Mai - 20:15

les croyances amérindiennes
Le peuple Cri possède de nombreuses croyances. Certaines sont encore d'actualité dans le monde moderne, d'autres moins. Il n'en reste pas moins qu'elles font toutes parties du folklore de ce peuple, et qu'elles doivent au moins être respectées pour leur importance historique.


LA NATURE

le respect de la nature ❖ La nature est un lieu sacré, à protéger et à respecter. En effet, selon les Cris, la nature repose sur un équilibre que les autochtones doivent honorer à chaque instant de leur vie. Les rivières, les arbres, tout mérite le respect et fait partie du grand cycle de la vie. Dame Nature possède sa propre volonté et il faut absolument la respecter. Tout ce qui est cueilli dans la nature doit donc avoir un but précis — par exemple les herbes médicinales ou les fruits pour se nourrir. En échange, les autochtones honorent la nature par le biais de cérémonies spirituelles.

les animaux ❖ Tout comme la nature, les animaux sont extrêmement respectés dans la tradition amérindienne. En effet, les autochtones ont comme mission d'honorer et de protéger tout ce qui a été placé sur terre. Ils font également partie de ce cycle de la nature, et leur faire du mal est extrêmement mal vu, sauf lorsqu'il s'agit de pure défense ou de chasse pour se nourrir. Si le cycle naturel est rompu, cela peut avoir des conséquences désastreuses. L'aigle est un animal particulièrement honoré dans les croyances, car il représente le Grand Esprit.


LES ESPRITS

signification ❖ Les esprits font partie intégrante de la religion des autochtones. À leurs yeux, les esprits ne sont pas nécessairement malfaisants, mais servent plutôt de guides pour leur vie quotidienne. La communication avec eux est fréquente, qu'elle soit voulue ou non. Ils apparaissent souvent en rêve, et peuvent offrir des solutions ou des réponses. Les esprits font partie de la nature et il est inutile de nier leur existence. Ils vivent partout autour des hommes, et les autochtones ont souvent recours à eux afin d'obtenir des réponses à leurs questions ou des solutions à leurs problèmes.

communication ❖ Comme mentionné précédemment, il arrive que la communication se produise par rêve, mais elle peut également être désirée et contrôlée. C'est souvent le chaman de la tribu qui s'occupe de la communication avec l'entre-monde — quoique tout le monde puisse le faire en suivant les rituels nécessaires. Cela demande par contre beaucoup d'énergie et peut s'avérer être une expérience éprouvante, et c'est pour cela que c'est généralement le chaman qui s'en charge. Il existe une croyance qui dit que si quelqu'un a besoin d'un esprit pour le guider, c'est l'esprit qui viendra à lui, et non pas le contraire. Il est également conseillé de ne pas mettre les esprits en colère par provocation ou arrogance.


LES SONGES

leur signification ❖ La notion de rêve est également importante dans les croyances amérindiennes. À leurs yeux, c'est souvent dans les songes qu'on est en mesure d'entrer dans notre propre conscience et de se comprendre. Le monde des rêves est extrêmement vaste et complexe, il faut donc l'explorer avec précaution mais également le laisser nous remplir, le laisser nous guider. On ne peut pas forcer les rêves : ils arrivent tout simplement. Traditionnellement, les rêves était reliés à la chasse et à la pêche, on se tournait vers eux pour savoir si les prises allaient être bonnes.

les papillons ❖ Les Cris croyaient fermement que si un papillon apparaissait dans un rêve, il avait une signification bien particulière. Les papillons agissaient en effet en tant que prophétie, pour prédire l'avenir. La nature de la prophétie pouvait être interprétée selon la couleur du papillon dans le rêve. Un papillon blanc signifie la chance, un présage de bonne nouvelle ou de fortune soudaine. Un papillon jaune signifie le conseil, offrant un guide à une question ou un problème posé. Un papillon brun signifie la perte, que ce soit celle d'un proche ou d'un objet cher au rêveur. Un papillon rouge signifie le danger, avertissant le rêveur d'une possible menace. Finalement, un papillon noir signifie la mort, celle du rêveur particulièrement. Ce dernier est extrêmement rare.


AUTRES INFORMATIONS

les totems ❖ Les totems sont une forme d'art particulièrement populaire chez les autochtones. Ils voyaient ces petits objets, généralement fait de bois sculpté à la main, parfois peint, comme véritable talismans où l'énergie spirituelle se concentrait et se propageait à travers l'air. Les totems peuvent tenir dans la paume d'une main ou faire cinq mètres de haut : plus ils sont grands, plus l'énergie concentrée est grande. Les totems sont d'ailleurs souvent au centre des cérémonies spirituelles. Ils sont les illustrations physiques des esprits et de la nature entourant les hommes.

le chaman ❖ Le chaman est la personne choisie dans une tribu pour communiquer avec les esprits. Traditionnellement, c'était pour savoir si la pêche allait être bonne, ou pour emmener la pluie pendant la sécheresse, par exemple. Dans les croyances amérindiennes, plus le chaman est vieux, plus il est puissant. Les chamans sont donc souvent des personnes très âgées. Il/Elle est un expert en la matière, et la communication avec les esprits est faite plus facilement et avec plus d'agilité. Ce sont des personnes qui possèdent généralement un don, le plus souvent de médium, ou parfois de troisième oeil. Ils sont extrêmement respectés dans les tribus, et beaucoup de gens font encore appel à eux afin d'obtenir guérison ou réponses.

les lieux spirituels ❖ Si les catholiques ont leur église, les amérindiens possèdent également leurs lieux spirituels. Il s'agit souvent d'un petit endroit, généralement une hutte, où sont placés divers objets et où divers encens sont brûlés afin de favoriser une bonne harmonie entre tous les éléments de l'univers — la nature, les hommes, les animaux, les esprits. C'est généralement dans ces endroits que les chamans exercent leur communication, mais l'endroit est ouvert à tous pour parler à Dame Nature ou au Grand Esprit.

protection ❖ Il est possible de se protéger soi-même des esprits malveillants ou des créatures diverses par le biais d'incantations ou de rituels bien précis. Il faut généralement faire appel au chaman pour de telles cérémonies mais n'importe qui s'y connaissante est en mesure de le faire. Il est également possible de consacrer un lieu afin de le protéger des forces sombres de la nature, mais c'est un rituel extrêmement difficile, qui nécessite beaucoup d'énergie. Seulement quelques endroits à Tall Oak Cree sont sacrés — et notamment le Qaletaga's Den (voir l'annexe sur la réserve).
(c) hallows
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
pnj ○ come with me now
○ messages : 205
○ double-compte(s) : pnj.
○ crédits : avatar (c) hallows.
MessageSujet: Re: ≡ le folklore.    Lun 16 Mai - 20:16

mythes et légendes
De nombreuses histoires circulent à Blackwater Falls. Légendes, mythes, il est parfois difficile de discerner entre ce qui est vrai, et ce qui reste encore à prouver.


LA DAME BLANCHE

l'histoire ❖ La légende de Dame Blanche a toujours existé, et a toujours hanté les humains. Dans l'ancien folklore, la Dame Blanche serait une fée, à moitié déesse et à moitié sorcière, qui habiterait les forêts et s'attaquerait aux passants. Elle serait aussi une lavandière, dans certaines régions du monde, qui lavent leurs vêtements en chantant, au clair de lune, qui réclament de l'aide aux passant, cassant les bras de ceux ayant de mauvaises intentions. Selon les légendes irlandaises, elle serait annonciatrice de mort. Quoique prenant diverses formes et ayant des origines variées, deux caractéristiques les rassemblent tous : il s'agit d'une femme, vêtue de blanc, qui cherche à se venger d'un tort qu'on lui a causé.

à blackwater falls ❖ Beaucoup de gens ont prétendu avoir déjà aperçu une Dame Blanche, notamment près de l'ancien barrage électrique. Elle apparaîtrait tard dans la nuit, éloignée des passants, chantant doucement en se promenant, sa longue robe blanche traînant dans la boue. On raconte qu'elle serait une femme, trompée par son mari le jour de leurs noces qui, déchirée par le désespoir, se serait jetée du haut des chutes. Elle n'attaque personne, et ne fait même pas mine de voir les passants. Cependant, beaucoup lui attribuent le bris du barrage électrique, qu'elle n'approuvait pas et qui dérangeait son lieu de paix, ainsi que le meurtre de l'homme qui voulait remettre le barrage en marche voilà quelques années.

vrai ou faux ? ❖ La légende est vraie, et la Dame Blanche hante vraiment le barrage électrique de Blackwater Falls. De nombreux chasseurs ont déjà essayé de l'attraper, mais sans succès ; on ne sait pas ce qui la relie encore à la terre, ou ce qu'elle veut accomplir, puisqu'elle ne s'attaque pas aux passants.


L'AUTO-STOPPEUR

l'histoire ❖ Cette légende urbaine populaire existe également sous plusieurs formes. Il s'agit généralement d'une femme, souvent habillée de blanc, ou d'un homme relativement âgé qu'on retrouve sur les bords des routes tard le soir. Une fois entrés dans les voitures, ils disparaissent comme s'ils n'avaient jamais été là. Certains auto-stoppeurs sont plus violents que d'autres. On raconte que certains provoquent des accidents, ou coupent la gorge de ceux qui veulent bien les conduire. D'autres ne font qu'embarquer dans la voiture avant de disparaître, ou font même la conversation aux humains avant de disparaître une fois arrivés au bout de la route. Le phénomène se produit sur des routes peu fréquentées, le conducteur doit généralement être seul et la rencontre se produit toujours au même endroit.

à blackwater falls ❖ On raconte qu'il y a bien un auto-stoppeur à Blackwater Falls. Il se trouve sur la route 8, une petite route peu utilisée menant à l'ancien hôpital psychiatrique dans la forêt. L'auto-stoppeur serait un homme dans la soixantaine, vêtu d'un chapeau et muni d'une petite valise, qui sourit doucement aux conducteurs passant par là en pleine nuit. Il est toujours posté au même endroit, avec son sourire. Il est cependant pacifique, et ne fait qu'entrer dans la voiture sans dire un seul mot, touchant son chapeau en signe de remerciement. Puis, au bout de trois kilomètres, il disparaît soudainement. On raconte qu'il serait un ancien docteur de l'hôpital psychiatrique ayant eu un accident sur cette route, dans les années 50.

vrai ou faux ? ❖ L'auto-stoppeur est bien présent sur la route 8. Il y a de nombreux témoignages sur sa présence, et des chasseurs ont également eu à faire à lui. Cependant, sa nature pacifique fait en sorte qu'il est difficile à attraper. Tout comme la Dame Blanche, on ne sait pas ce qui le retient sur cette route.


VAISSEAU FANTÔME

l'histoire ❖ La légende est celle d'un bateau ou d'un navire maudit, condamné à errer sur les océans et les cours d'eau, avec à bord un équipage de squelettes ou de fantômes. Le vaisseau fantôme est fréquent sur la mer, ou sur les océans, moins sur les lacs. Il s'agit souvent d'un présage de naufrage, ou d'avertissement pour les matelots. Les équipages chantent parfois des hymnes graves donnant la chair de poule. L'un des plus connus est bien sûr le Hollandais Volant.

à blackwater falls ❖ Il y a eu quelques histoires, au cours des dernières décennies, où des gens prétendaient avoir aperçu un bateau fantôme sur le lac Coldlake. Il s'agirait d'un bateau de pêche, blanc et rouge, qui errerait dans les alentours. Il n'y aurait qu'un seul homme à bord, observant la rive de ses yeux vides. Son histoire est inconnue, quoique certains prétendent qu'il se serait perdu sur le lac et serait mort de faim. Il serait donc à la recherche de la terre afin d'obtenir la paix. Les témoignages sont peu nombreux, cependant.

vrai ou faux? ❖ Il n'y a aucun vaisseau fantôme à Blackwater Falls. Des chasseurs ont déjà enquêté sur le sujet après un témoignage, mais il a été prouvé comme faux. Ce que la personne avait cru apercevoir était en fait un simple reflet de la lune dans l'eau. L'existence des autres vaisseaux fantômes, comme le Hollandais Volant, restent cependant encore à être prouvés.


BLOODY MARY

l'histoire ❖ La légende urbaine de Bloody Mary est une des plus populaire de ce siècle. Il s'agirait d'un fantôme apparaissant dans un miroir après que son nom ait été appelé trois fois de suite. Certains folklores prétendent que l'apparition de Bloody Mary n'est qu'un présage. Le rituel implique s'enfermer dans une pièce sombre, devant un miroir, ne tenant dans sa main qu'une chandelle. Traditionnellement, on racontait que les jeunes femmes le faisant allait voir apparaître le visage de leur futur mari dans le miroir. Il y avait cependant une chance de voir le visage de la Grande Faucheuse, ce qui signifiait qu'elles allaient mourir avant d'avoir eu la chance de se marier. Les légendes contemporaines racontent une autre histoire, cependant : en invoquant Bloody Mary, cette dernière pouvait apparaître aux appelants puis leur hurler au visage, les insulter, ou même sortir du miroir et s'attaquer à eux en les étranglant, en leur arrachant les yeux ou en les démembrant violemment.

à blackwater falls ❖ Comme partout, on pouvait croire et on pouvait ne pas croire à Bloody Mary. Peu de gens s'essayaient vraiment au rituel, cependant. Puis, dans les années 70, un groupe de jeunes filles ont décidé de se prêter au jeu pour avoir la chance d'apercevoir le visage de leur futur époux dans le miroir. C'est cependant un esprit malveillant qui les a prises en chasse, et on a retrouvé quatre des jeunes filles démembrées et décapitées dans la salle de bain. Une seule d'entre elle avait survécu, et grâce aux informations qu'elle a donné à des chasseurs, ceux-ci ont pu retrouver l'esprit malveillant et le tuer pour de bon. Il s'agissait de l'esprit d'une jeune fille tuée par son petit ami par un morceau de miroir, et qui cherchait vengeance à tous les jeunes de son âge.

vrai ou faux ? ❖ La légende a été prouvée comme véritable. Cependant, Bloody Mary a été tuée par des chasseurs : elle a donc quitté Blackwater Falls pour de bon et il y a peu de risques qu'elle ne revienne, à moins qu'un autre esprit ne prenne sa place.


BOOGEYMAN

l'histoire ❖ La légende de Boogeyman était traditionnellement utilisée par les adultes pour faire peur aux enfants, afin qu'ils agissent bien : « si tu ne m'écoutes pas, le Boogeyman t'attrapera ». La créature n'a pas d'aspect spécifique, bien qu'on le retrouve principalement dans les endroits sombres, et notamment sous les lits ou dans les garde-robes. Toutes les cultures possèdent leurs propres version du Boogeyman, mais ce dernier s'attaquerait généralement seulement aux enfants, sans leur faire du mal, juste pour leur faire peur.

à blackwater falls ❖ La légende était très populaire au début des années 1900, et utilisée à outrance afin que les enfants obéissent à leurs parents. Cependant, personne ne peut prétendre avoir déjà vu le Boogeyman, sauf pour quelques enfants ayant peur de ce qui se « cache » sous leur lit. Il n'existe aucun témoignage dans la ville à propos de cette créature.

vrai ou faux ? ❖ Le manque de témoignages s'explique par le fait que le Boogeyman n'existe pas. Il n'est qu'une histoire inventée par les adultes.
(c) hallows
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
pnj ○ come with me now
○ messages : 205
○ double-compte(s) : pnj.
○ crédits : avatar (c) hallows.
MessageSujet: Re: ≡ le folklore.    Lun 16 Mai - 20:16

autres croyances
Si les religions monothéistes et leurs légendes dominent majoritairement le monde surnaturel, il n'en reste pas moins que d'autres sphères de croyances se voient également représentées dans le quotidien des chasseurs et des créatures. Elles sont moins fréquentes, ce qui rend les recherches les entourant souvent plus périlleuses et plus longues. Les techniques de répression des créatures issues de ces croyances sont généralement peu connues des chasseurs, ce qui en fait des adversaires à ne pas sous-estimer. Vous trouverez ci-dessous les quelques bases nécessaires à cerner certaines de ces croyances.


le vaudou

origines ❖ Le vaudou (aussi orthographié « vodou » ou « voudou ») est une religion originaire d'Afrique de l'Ouest. Elle a été importée dans les Caraïbes et en Amérique du Nord par le biais de ces peuples, à l'époque de l'esclavage, et s'est ensuite majoritairement répandue en Haïti, à Cuba, au Brésil et, surtout, en Louisiane, au sud des États-Unis. Souvent diabolisée au fil du temps, elle a été durant des siècles associée à des cultes satanistes, ou des pratiques cannibales et sorcières ; les croyances occidentales peinent encore aujourd'hui à se faire plus clémentes, et il n'est pas rare que l'évocation des pratiques vaudous évoque appréhension et méfiance chez les adeptes de surnaturel — et chez les chasseurs, plus particulièrement encore.

pratique et applications ❖ Malgré la tendance des occidentaux à voir ces croyances d'un mauvais oeil et à les bannir, les pratiques vaudous sont aussi vastes que leur champ d'application. La bien célèbre poupée vaudou, utilisée pour la torture, n'est qu'un maigre détail dans les possibilités ce que cette religion offre, et n'est d'ailleurs pas la plus populaire chez les amateurs de ces pratiques. S'il est vrai que les sortilèges et les rites offensifs sont part de ces croyances, de nombreux sorts de protection en relèvent également. Ils sont bien souvent méconnus, mais quiconque ayant été initié au vaudou les apprendra bien avant toute utilisation néfaste ou létale. Les applications de défense ou de protection sont nombreuses, mais l'une des plus connues est sans conteste la « goofer dust », mélange spécifique créant une poussière noire, utilisée pour repousser les chiens de l'Enfer (voir annexe). Le vaudou est aussi connu pour sa proximité aux esprits, et les symboles et rites de protection de ces croyances, contre les esprits, sont particulièrement efficaces, et réputés non-invasifs pour les esprits. De nombreux charmes s'appliquent également aux objets, et les traditionnels usagers du vaudou sont connus pour être des spécialistes dans la création de talismans, ou dans la concentration d'énergies dans un même objet ; ainsi, il n'est pas rare qu'il soit fait usage de ces pratiques pour condenser une malédiction dans un objet quotidien, qui est ensuite enfermé dans un coffre scellé, afin d'empêcher les mauvais sorts de poursuivre leurs méfaits. La plupart des gens pourvus de connaissances en pratiques vaudous sont communément surnommés « sorciers », un mot qui n'est que rarement un bon écho, et qui soumet souvent lesdits pratiquants à de bien mauvais jugements.

à blackwater falls ❖ Les pratiques vaudous ne sont pas les plus réputées dans les contrées canadiennes, qui accordent une place bien plus privilégiée aux coutumes amérindiennes (voir annexe). Si certains chasseurs possèdent quelques connaissances en la matière, l'Alberta n'est néanmoins pas la région du vaudou, et les pratiquants de ces coutumes sont donc plutôt rares. Les amérindiens considèrent cependant cette pratique comme relativement proche de la leur, et les rayonnages de la bibliothèque de la ville possèdent quelques ouvrages sur le sujet. Les connaissances régionales sont cependant relativement restreintes, bien que quelques rites de protection contre les démons et les esprits vengeurs aient réussi à se démarquer des autres applications de cette croyance, et à s'exporter jusque là ; la plupart ont néanmoins oublié leur provenance, qui n'est plus associée à la religion vaudou depuis bien longtemps déjà.


les dieux païens

origines et manifestations ❖ Les dieux païens sont issus de nombreuses croyances, et dresser une liste exhaustive de ces dernières est pratiquement impossible. Ceci étant, la majorité de ceux qui ont trouvé refuge en Amérique du Nord, ou dont les croyances ont été perpétrées jusque dans ces contrées, proviennent majoritairement de la culture nordique — et principalement de sa branche scandinave. Mais qu'ils soient issus de ces régions ou d'autres, tous ces dieux se manifestent sous une forme différente, qui leur est généralement propre, et qui répond à leur fonction et leurs pouvoirs. Certains sont d'apparence humaine, tandis que d'autres choisissent simplement d'en revêtir une ; mais il en est qui, en revanche, ne possèdent pas cette capacité, et se retrouvent incarnés ou invoqués par le biais de symboles gravés, ou de sortilèges prenant leurs racines à un endroit donné. Leurs manifestations sont donc aussi nombreuses que les dieux eux-mêmes, et aucune liste formelle n'a jamais pu être dressée. Qui plus est, bien qu'ils soient également considérés comme des créatures surnaturelles, ils ne sont pas les plus répandus : les chasseurs n'ont pas fréquemment affaire à eux, et ils ne figurent qu'en pied de liste parmi les maux les plus croisés. Ils ne sont cependant pas à prendre à la légère : se retrouver confronté à l'un d'eux appelle généralement les traqueurs de surnaturel à faire des recherches plus poussées que d'ordinaire, et à s'y reprendre à deux fois avant de foncer tête baissée. Ces créatures ne sont ni bonnes, ni mauvaises, mais leurs besoins et leurs techniques en font généralement des êtres condamnés par l'éthique d'une écrasante majorité des chasseurs de surnaturel.

pouvoirs ❖ Une fois encore, les pouvoirs de ces créatures sont aussi variés que leur nombre, mais dépendent tous d'un rituel, qu'il soit annuel, semestriel ou quotidien. Beaucoup trouvent leur source dans la nature, ou dans les croyances humaines. Cependant, un des traits communs noté chez quantité des dieux païens est le goût du sang : qu'ils demandent des sacrifices ou qu'ils aillent les chercher eux-mêmes, l'écrasante majorité d'entre eux ont besoin de la mort pour exister. Autrefois, les cultes les entourant prévoyaient la nécessité de sacrifices humains ; aujourd'hui livrés à eux-mêmes dans un monde majoritairement monothéiste, ceux qui n'ont pas réussi à s'implanter et à remettre en branle le processus de vénération et de sacrifice sont bien généralement obligés d'aller chercher leurs propres victimes. Cette tendance est généralement un indice de base pour les chasseurs : lorsque des meurtres semblent revêtir un quelconque aspect sacrificiel ou rituel, l'hypothèse d'un dieu païen se doit de germer non loin. Le prix du sang permet à ces créatures de survivre, et d'alimenter le reste de leurs pouvoirs. Ceux-ci englobent généralement une force incommensurable, et une résistance d'exception à la plupart des armes des chasseurs. Chaque dieu possède d'ailleurs sa propre faiblesse, et c'est pour cette raison que les recherches sont de la plus haute importance, dans le cas d'un affrontement avec l'un d'eux : avoir ne serait-ce que la moindre hésitation quant à celui que l'on va affronter est bien généralement synonyme d'échec, puisque chacun possède son rituel particulier pour être éliminé.

à blackwater falls ❖ Si plusieurs cas de dieux païens ont été relevés au Canada durant les derniers siècles, ils ne sont pas non plus les créatures les plus en vogue sur le continent. Cependant, d'après les sources de quelques vieux chasseurs amérindiens, les énergies de Blackwater Falls pourraient s'accompagner d'un risque d'attirer les dieux païens capables de se déplacer : il semblerait en effet qu'elles pourraient leur procurer une plus grande puissance et une plus grande résistance. Les rumeurs diraient que l'essence ordinairement neutre des dieux païens serait susceptible de s'identifier plus facilement à celle du Voile, et que quelques apparitions seraient donc à prévoir. Néanmoins, pour l'heure, aucun d'entre eux n'a été vu dans les environs de la ville. Un seul s'est un jour rendu à Blackwater Falls, et sa mort a été avérée il y a déjà de bien nombreuses années.
Les dieux païens sont non-jouables.

autres mythologies

mythologie nordique ❖ Bien que certaines créatures connues soient issues de cette mythologie, comme les sirènes, les croyances nordiques sont principalement réputées pour leurs nombreux dieux païens, qui ont toujours donné beaucoup de fil à retordre aux chasseurs. Ce n'est en effet pas parce qu'elles prennent leur source au Nord de l'Europe que ces religions ne se sont pas répandues jusque sur les territoires d'Amérique. Leurs créatures sont peu nombreuses, mais leurs dieux, eux, sont beaucoup proches des humains que dans la plupart des autres cultures. Beaucoup de légendes nordiques trouvent d'ailleurs leur réalisation sur les sols nord-américains, et nombre d'entre elles ont notamment été conséquemment importées au Canada, il y a plusieurs siècles de cela. Il n'est de plus pas rare que les instincts guerriers des anciennes populations scandinaves transparaissent dans les manifestations de leurs croyances : les prix de sang sont ainsi plus réguliers que dans beaucoup d'autres cultures, mais s'inscrivent toujours dans un dessein précis et sont rarement le fait de folies meurtrières sans fondements. Les mythes avérés de ces croyances prennent fréquemment racine dans la nature, et principalement les forêts, ce qui explique leur propension naturelle à s'être installée dans les contrées au nord du continent. De toutes les croyances polythéistes et exotiques, la mythologie nordique est peut-être celle sur laquelle les chasseurs nord-américains sont les plus renseignés, pour peu de chercher au bon endroit. Il s'agit donc de celle à laquelle ils sont les plus aptes à faire face, malgré la difficulté naturelle que l'affront d'une de ces créatures atypiques provoque souvent.

mythologie grecque ❖ Les croyances polythéistes habitant l'ancienne culture hellénique figurent sans conteste parmi les plus connues et les plus étudiées par la population. Ceci étant, elles sont nettement moins majoritaires dans les dossiers des chasseurs de surnaturel : si certains peuvent se vanter avoir déjà croisé un monstre de ces légendes, beaucoup n'en ont généralement pas la « chance ». La plupart des maux issus de cette mythologie se manifestent sous forme de créatures à part entière, et n'ont souvent pas d'apparence humaine : ainsi, beaucoup ont déjà été chassées et exterminées, et celles qui ont survécu se font généralement bien plus discrètes. De nombreux objets magiques subsistent cependant de cette culture, et sont des pièces particulièrement recherchées par les trafiquants du monde surnaturel.

mythologie égyptienne ❖ Les créatures et dieux des croyances d'Égypte antique ne sont que rarement représentées dans le monde moderne. Cependant, de nombreux symboles et rites, eux, persistent. Le plus connu et le plus répandu est le symbole de l'Œil d'Horus (voir annexe), réputé pour la protection qu'il offre face aux fantômes et aux démons. Quantité de sortilèges sont également issus de ces croyances, et il n'est pas rare que les spécialistes en la matière y aient recours. Il s'agit généralement de magie neutre, pouvant être utilisée aussi bien à bon escient qu'à mauvais ; dans tous les cas, les sorts jetés sont souvent puissants, et il est fortement déconseillé à quelqu'un d'inexpérimenté de s'y risquer : même exécuté à la perfection, le sortilège aura plus de chances de se retourner contre son exécutant qu'autre chose, si les énergies qui y sont associées ne sont pas maîtrisées. Ainsi, les rites égyptiens sont connus pour n'être généralement utilisés que par des médiums, et pas les moins puissants d'entre eux — il arrive que même ces derniers répugnent à s'y laisser tenter. Ceci étant, toute forme de magie résultant des croyances égyptiennes est réputée pour être plus puissante et plus efficace que ses consoeurs d'autres cultures, si habilement accomplie, et exécutée par une main confiante.

mythologie africaine ❖ Les croyances africaines ne sont pas les plus répandues en Amérique du Nord. Cependant, elles sont généralement si méconnues et si spécifiques que les chasseurs qui l'affrontent se retrouvent obligés de pousser leurs recherches plus que d'ordinaire. La documentation nord-américaine sur le surnaturel est plutôt pauvre sur le sujet, et il n'est pas rare de devoir appeler des contacts spécialisés dans ces cultures pour être capable de s'en sortir. De manière générale, la mythologie africaine est issue de nombreuses croyances polythéistes. Les dieux ne posent cependant pas plus de problèmes que cela, et sont largement outrepassés par les esprits particuliers qui hantent ces cultures, et les objets enveloppés d'autant de sortilèges que de malédictions. Les techniques utilisées pour se débarrasser du Mal de ces cultures sont généralement plutôt atypiques, à leur tour, et il n'est pas rare que les chasseurs confrontés à ces croyances aient plus de difficultés à parvenir à leurs fins qu'ils ne le pensaient au premier abord.

mythologie asiatique ❖ Là encore, les croyances asiatiques ne sont pas des plus répandues dans les environs. Elles comportent cependant moins de spécificités que leurs cousines africaines, et sont surtout réputées pour concerner des fantômes et des esprits malveillants. Dans nombre de cultures orientales, l'existence des esprits est reconnue et acceptée par les vivants : de fait, ces civilisations ont une connaissance beaucoup plus approfondie de cet aspect du surnaturel que leurs camarades occidentales, et leurs nomenclatures des différents types d'esprits ont en toujours impressionné plus d'un. Dans le cas d'un fantôme récalcitrant ou atypique, il est souvent intéressant de se tourner vers les grandes bibliothèques d'Asie, et vers les contacts orientaux : les réponses à tous les mystères s'y trouveront, à coup sûr.
(c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
pnj ○ come with me now
○ messages : 205
○ double-compte(s) : pnj.
○ crédits : avatar (c) hallows.
MessageSujet: Re: ≡ le folklore.    Lun 16 Mai - 20:16

dans le monde moderne
Dans la société moderne, les croyances païennes ont laissé la place aux religions monothéistes. Et en Amérique du Nord, où nous avons décidé de faire se dérouler le jeu, la chrétienté est plus la plus répandue de ces croyances contemporaines. Plusieurs branches se séparent au sein même de la religion, mais pour les chasseurs et les créatures, ces petites distinctions importent peu : toutes proviennent de cette même source de croyances. Celle-ci est néanmoins extrêmement large, et il convient de mettre au point quelques sujets parfois controversés au sein même des communautés de chasseurs, et parfois même entre les créatures elles-mêmes.

Vous trouverez ci-dessous les précisions nécessaires à cerner ce que nous avons choisi ou non d'intégrer à l'univers de RAISE HELL. Ceci étant, les croyances sont propres à chacun, et le fait que nous n'intégrions pas certains points au jeu ne signifie pas qu'ils n'existent pas, ou que personne ne doit y croire : les personnages — tout comme les joueurs — sont bien entendus laissés libres de leurs croyances. Sachez cependant qu'il ne sera pas possible d'impliquer directement dans vos RPs certains détails mentionnés ci-dessous, faute de preuves de leur existence dans l'univers que nous avons construit.


croyances chrétiennes

influence ❖ Les croyances chrétiennes ont une énorme influence sur le quotidien des chasseurs de surnaturel, comme de certaines créatures : si tout le contenu des écrits saints n'a en effet pas encore pu être vérifié, certaines parts se sont avérées existantes depuis longtemps. Ainsi, il n'est pas rare que la première source de renseignement des chasseurs soit la religion chrétienne elle-même, ainsi que les divers mythes et légendes qui en découlent. La plupart des incantations et exorcismes utilisent d'ailleurs le latin, langue par excellence de la religion chrétienne. Par ailleurs, de nombreux attributs en lien avec ces croyances — comme les crucifix, l'eau bénite, les sols sacrés, les églises, etc. — sont utilisés par les chasseurs pour combattre le surnaturel, et possèdent des propriétés qui ne sont plus remises en question depuis bien des siècles déjà.

dieu et le diable ❖ Ce sujet est peut-être l'un des plus controversés, y compris par les chasseurs et les créatures elles-mêmes. Cependant, bien que les croyances et les ouï-dires aillent de bon train, personne n'a jamais pu prouver l'existence ni du Diable ni de Dieu. Les démons eux-mêmes sont bien incapables de pouvoir témoigner avoir un jour rencontré quelqu'un qui répondrait au nom du Diable, ou qui en porterait le titre : ces deux figures mythiques, à la base de toute la religion chrétienne, ne peuvent donc être inclues dans le jeu. Y croit qui veut, mais reste que personne ne les a jamais vues. (note – l'existence d'un roi des Enfers n'a pas non plus été prouvée ; qui plus est, bien que l'existence de Lucifer ait, elle, été confirmée par plusieurs démons, celui-ci n'est ni le Diable, ni le Roi de l'Enfer.)

anges et démons ❖ Ce n'est pas un secret pour les chasseurs, ni pour le monde surnaturel en général : les démons existent, et ils font partie des pires fléaux que les combattants du surnaturel aient eu à affronter. Cependant, personne n'a jamais pu rencontrer d'ange : jusqu'à preuve du contraire, ceux-ci n'existent donc pas — ou du moins, ne sont pas représentés dans notre univers. On dit que la balance entre le Bien et le Mal est une nécessité : aux démons s'opposent ici les âmes sereines, celles qui ont gagné le droit de reposer en paix, et que rien ne viendra perturber après leur mort.

paradis et enfer ❖ Là encore, la question se pose plus souvent qu'à son tour, et les débats peuvent être longs ; cependant, une fois de plus, les témoignages tendent à mettre la plupart des gens d'accord : si on a une preuve que les Enfers existent, par le biais des démons, personne n'a jamais pu parler en faveur du Paradis. Il semble que seul le repos éternel dans l'Au-Delà s'oppose à l'égarement en Enfer — lieu où, d'après les témoignages, aucun repos n'est possible. Les fantômes n'étant pas condamné à l'Enfer mais revenant de l'Au-Delà n'ont néanmoins jamais pu donner de témoignage sur ce qu'il y a après — et n'ont donc jamais pu confirmer ou infirmer l'existence du Paradis — : tous leurs souvenirs d'une présence hors de la Terre semblent être effacés lorsque leur retour s'y fait. De même, aucune description formelle et précise n'a jamais été donnée des Enfers. Tous ceux qui y sont passés sont catégoriques : cet endroit est le pire où l'on puisse se trouver, et il y a une excellente raison au fait qu'âmes et démons n'ont de cesse de tenter de s'en échapper. Ceux qui l'ont d'ailleurs fait et qui réussissent à conserver quelques souvenirs des lieux les décrivent comme hors du temps et de l'espace : la peur, la souffrance et les tortures y sont permanentes. Les âmes qui y sont égarées perdent généralement toute notion spatio-temporelle en très peu de temps, et nombre d'entre elles virent folles dans un délai de quelques années humaines. Passer trop de temps en Enfer ne fait pas oublier leur humanité aux anciens vivants pour rien : au bout d'un certain temps, la douleur et le Mal sont assimilés, et si l'âme a le destin peu enviable de virer démon, elle sera bien souvent incapable de retrouver une quelconque trace de Bien en elle.

l'entre-monde ❖ L'Entre-Monde porte un nom des plus explicites : coincé entre le monde des vivants et celui des morts, il est l'endroit où errent les âmes qui ne peuvent trouver le repos — plus souvent connues sous l'appellation de fantômes, ou d'esprits. Ce lieu n'en est pas un à proprement parler : il est comme un brouillard qui envelopperait la Terre entière, et qui se confond au monde des vivants. Seulement, rien de ce qui ne s'y trouve n'est encore pourvu de vie, et les lois de la physique y sont totalement différentes : ainsi, ce qui l'habite n'est pas nécessairement visible à l'oeil nu — hormis pour les humains dotés de cette capacité, ou dans le cas des fantômes choisissant de se manifester. Concrètement, l'Entre-Monde se situe donc sur Terre, mais est simplement soumis aux lois de la mort, plus qu'à celles de la vie.


autres croyances

le judaïsme et l'islam ❖ Bien que la plupart des phénomènes surnaturels recoupent la religion chrétienne, prononcer toute forme d'exclusivité serait une erreur : les autres croyances monothéistes ont leur part de mythes et de légendes représentées sur Terre, que les chasseurs sont également appelés à combattre. Néanmoins, elles ne sont pas les plus répandues — et plus précisément encore, ne le sont pas en Amérique du Nord. Dans les régions du monde où ces religions dominent, les événements surnaturels se regroupent davantage autour de ces croyances, et les chasseurs possèdent alors des spécialisations différentes. Cependant, l'hébreu reste une langue régulièrement utilisée dans les invocations et les pentacles — et notamment dans la clé de Solomon, l'une des formes de piège à démon fréquemment utilisée par les chasseurs, qui contient mieux le pouvoir de ces créatures que sa version simplifiée (voir annexe). Ces deux religions comportent également nombre d'applications dans les sortilèges en tous genres — quoique celles-ci soient généralement méconnues.

la vie après la mort ❖ Nombreuses sont les religions où l'on croit à une forme de vie après la mort — qu'elle soit réincarnation humaine, animale, ou autre. Ceci étant, rien n'a jamais été prouvé, et de mémoire de chasseur ou de créature, personne n'a jamais vu quelqu'un dans la capacité et la lucidité de témoigner avec certitude avoir déjà vécu auparavant. La mort réserve bien des surprises, et il arrive parfois que des retours à la vie se fassent au moyen de sortilèges souvent chers payés ; mais de mémoire d'homme, aucune réincarnation ou autre forme de vie après la mort n'a encore été prouvée, ni même notée.


remarques

Certains éléments que nous avons choisi de ne pas inclure sur le forum figurent pourtant dans l'univers de Supernatural : nous en avons conscience, mais la décision de leur inclusion — ou non — relève d'un choix personnel. L'univers de la série est extrêmement large, et tout inclure n'était pas possible ; nous avons choisi de privilégier ce qui nous tenait à coeur de voir incarné sur RAISE HELL. Merci de respecter ceci, et de ne pas inclure les anges, Dieu, le Paradis, le Diable, etc., dans vos RPs.

Vous aurez sûrement remarqué que la description des Enfers reste plutôt vague : nous vous demandons de ne pas entrer davantage dans les détails dans vos histoires ou vos RPs, et de simplement vous en tenir à ce qui vous est indiqué, afin que tout le monde soit sur le même pied d'égalité. De toute manière, le jeu se déroule sur Terre, non ?

Pour toute question plus spécifique, sur quelque chose que nous n'aurions pas mentionné, par exemple, n'hésitez pas à vous adresser directement à une des administratrices, afin que nous puissions éclairer votre lanterne !
(c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: ≡ le folklore.    

Revenir en haut Aller en bas
 

≡ le folklore.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Folklore et tradition
» Les chants de la forêt
» [Background/Officiel] La Grande forêt de L'Empire
» Liste jeux recherchés sur ps3 wii xbox360
» Journeaux gazettes de tout horizons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: ADMINISTRATION :: on the devil's backbone :: annexes-