Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  TWITTERTWITTER  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

on vous invite à privilégier les fantômes et les petits humaiiiiiiins
nous sommes présentement en automne 2017 (septembre, octobre, novembre) I love you
RH célèbre ses deux ans ! merci à tous, on vous aime !

Partagez | .
 

 butterflies & hurricanes (leora)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Auteur
Message
avatar
paranormal ○ walk the line
— administratrice —
messages : 1273
double-compte(s) : tobias le bb loup et sarah la médecin utopiste.
crédits : (c) hallows ♥ (avatar), old money (codes sign), tumblr (img)
MessageSujet: butterflies & hurricanes (leora)    Lun 12 Fév - 16:17

leora selene drake
citation ici citation ici
○ âge › elle a vingt-neuf ans, elle déteste ce chiffre. Les trente ans approchent, ça risque de faire mal. ○ date et lieu de naissance › elle a vu le jour le 12 avril 1988, à Springfield (Illinois) ○ profession › elle est passée par beaucoup de métiers sans jamais vraiment en garder un. Actuellement elle est serveuse dans un bar de Blackwater Falls, mais ça non plus, ça ne durera pas. ○ situation amoureuse › célibataire, qu’on ne lui parle plus de relation amoureuse avant au moins un demi-siècle. Sérieusement. ○ orientation sexuelle › Elle aime les hommes, elle aime les femmes. Elle aime surtout ceux qui lui offrent leur affection en retour, et c’est bien souvent ce qui lui cause des ennuis. ○ situation financière › c’est tendu, mais elle s’en fout royalement. Elle a flambé tout son fric avec son dernier mec, elle vit maintenant de ce qu’elle gagne au jour le jour. ○ fonction et pouvoir/don et niveau  › elle est dotée de télékinésie, bien qu’elle ne veuille pas encore vraiment l’admettre. Elle est de niveau 2, juste assez pour qu’elle commence à se poser de vraies questions sur ce qui se passe autour d’elle. ○ groupe › Smoke and Mirrors ○ avatar › Phoebe Tonkin   ○ crédit › eriam.
Impatiente, têtue, instable, très curieuse, franche, dotée d’une imagination particulière et sans limites, optimiste, jalouse, orgueilleuse, rancunière, fière, habile de ses mains.
○ crois-tu à l'existence du surnaturel ? › Leora elle n’y croit pas, c’est tout. Elle croit aux sorcières dans les livres, elle croit aux fées et aux trolls, elle aime les histoires et le fantastique, tant que ça reste dans un monde imaginaire. Elle n’imagine pas que ça puisse être autrement. La seule chose qu’elle admette, ce sont les superstitions : la chance, le destin, les signes, elle veut bien y croire. Mais le reste, non. Pas de fantômes, pas de vampires, tout ça, ça n’existe pas dans le monde où elle évolue. Pourtant, elle commence à voir des choses qui mettent en doute cette foi dans le réel. Surtout autour d’elle, quand elle voit bouger des objets sans qu’elle ne les touche. Elle préfère regarder ailleurs, détourner le regard et penser à autre chose, mais les signes s’accumulent et restent gravés là, quelque part dans un coin de sa tête, et ils finissent par la ronger petit à petit. Depuis son enfance, on lui a souvent dit qu’elle était folle quand elle réagissait à l’inverse des convenances, mais ça ne l’avait jamais inquiétée, elle savait bien qu’elle était normale – normale selon ses propres critères qui étaient juste différents de ceux des autres. Mais maintenant elle se demande si vraiment, elle ne serait pas en train de virer cinglée. Parce qu’elle les voit bien, ces choses qui vibrent quand elle s’énerve, ces verres qui explosent, ces cadres qui tombent … Non, c’est pas réel, c’est tout.  
Elle a hérité de l’âme d’artiste de son père, comme Ismael, mais elle ne l’exprime pas au travers de la musique. Son père avait bien essayé de la mettre sur un instrument, mais elle perdait trop vite patience et rien de bon n’en résultait. A la rigueur elle préférait chanter, mais elle a vite découvert sa vraie passion, le dessin. Elle a toujours un carnet et un crayon sur elle, et elle peut s’arrêter en pleine rue pour dessiner une scène, un visage, un détail. Elle peint également, sur toutes sortes de surfaces. Elle ne vend pas ses œuvres, elle les offre ou elle les échange contre des services, mais elle ne veut pas faire de sa passion un gagne-pain. Les arts font partie de sa vie, pas uniquement le dessin ou la peinture. Elle aime la musique, bien qu’elle ne pratique aucun instrument, et elle a toujours ses écouteurs dans les oreilles quand elle voyage. Elle ne chante pas si mal, elle se souvient de soirées à accompagner son père et Ismael quand ils se mettaient à jouer. Elle aimait inventer des paroles sur leurs mélodies, à une époque elle était même devenue assez douée pour créer des choses qui tenaient la route. Elle est bonne danseuse également, elle a pris des cours pendant longtemps au lycée et même ensuite – c’est d’ailleurs la seule chose qu’elle suivait plus ou moins assidument à cette époque. Elle adore les danses ethniques, et elle ne passe jamais par un pays sans aller assister à une danse traditionnelle. Elle aime faire des expériences, elle aime toucher à tout. Très curieuse – trop, la plupart du temps – elle veut savoir ce que ça fait. Les expériences dangereuses, les choses interdites, ça l’attire comme un papillon est attiré par une flamme. C’est pas qu’elle soit téméraire, c’est juste qu’elle ne sait pas reconnaître le véritable danger. Et puis, elle se croit invincible. La mort, c’est un concept assez flou pour elle, une menace qui flotte très loin au-dessus d’elle. C’est pour les autres, vous voyez, mais ça ne lui arrivera pas à elle. Elle est comme une enfant, trop naïve et crédule, elle aime avancer sans se soucier des conséquences. Elle arrive toujours à retomber sur ses pieds et n’imagine pas que ça puisse être autrement, malgré les douloureuses chutes qu’elle a pu faire par le passé.   Elle n’a pas fait d’études, elle n’a jamais su ce qu’elle voulait faire de sa vie. Les grandes ambitions, elle les laissait aux autres, mais ça ne l’a jamais touchée. Elle n’est pas matérialiste, elle n’a pas besoin de beaucoup d’argent pour vivre, elle est heureuse avec ce qu’elle a. Pourquoi s’embêter à trimer pour se construire un empire, quand la vie offre tellement de plaisirs accessibles et tout simples ? De fait, elle n’est pas capable de garder un travail pendant plus de quelques mois. Elle s’ennuie très vite, alors elle change, elle va voir ailleurs. De toute façon elle aime découvrir et elle s’adapte facilement, elle n’est pas difficile. Si un job ne lui plaît pas, elle ne restera pas. Si quelque chose lui plaît, elle est capable de s’intégrer un moment, mais il faudra forcément qu’elle s’en aille au bout d’un certain temps. Elle aime voyager, on pourrait même dire qu’elle a la bougeotte. Il faut qu’elle découvre, qu’elle explore, qu’elle voie de nouvelles choses. Elle n’est jamais plus heureuse qu’avec son sac à dos, à marcher le long d’une route sans savoir où elle dormira la nuit prochaine. Elle a un atlas dont elle se sépare rarement, où elle marque tous les endroits qu’elle a déjà visité, et tous ceux qu’elle voudrait voir. Le volume commence à tomber en morceaux à force d’avoir été ouvert et contemplé, mais elle le raccommode patiemment sans se résoudre à en acheter un nouveau. Il est le témoin de la vie qu’elle se crée, plus précieux encore à ses yeux que son téléphone ou son ordinateur portable. Au fil des années et des voyages, elle a perdu pas mal des photos qu’elle a faites, mais son atlas conserve ses souvenirs plus précieusement que tous les appareils électroniques qu’elle pourrait avoir. Elle est une télékinésiste qui s’ignore. Ca fait maintenant plusieurs années qu’elle a remarqué divers phénomènes autour d’elle, des objets qui bougeaient sans qu’elle les ait touchés, mais elle n’a pas encore accepté qu’elle puisse avoir un don. Elle n’y croit tout simplement pas, comment pourrait-elle faire le lien ? Elle ne tente donc pas de contrôler les choses, et les étranges phénomènes se multiplient autour d’elle. La plupart du temps, ils sont liés à ses émotions les plus violentes … Et c’est un problème pour elle qui traverse la vie avec passion, car elle ne sait pas canaliser ce qu’elle ressent. C’est de plus en plus effrayant, et elle commence à se demander si elle ne perdrait pas la raison. Elle a deux frères, un plus grand et un plus petit, mais elle a toujours eu l’impression d’être la benjamine, et ça lui allait bien comme ça. Avec Mason, l’aîné, elle n’avait pas beaucoup d’affinités pendant l’enfance, et ils ne se sont pas souvent revus après leur séparation à l’adolescence. Mais avec Ismael, c’était différent. Juste un an d’écart, et des caractères bien différents, mais ils se complétaient à la perfection. La séparation a été terrible, déchirante, une véritable incompréhension, et le début de toutes les rebellions pour Leora. A cette époque, il n’y avait bien qu’Ismael qui pouvait la calmer, mais ils se voyaient trop rarement pour avoir un effet important. Il lui a manqué, beaucoup trop. Elle a plusieurs tatouages, notamment un sur le poignet où on peut lire « Joy », qu’elle s’est fait après sa cure de désintoxication. Elle est rancunière, et elle ne laisse jamais rien passer sans une revanche derrière. Elle est du genre « œil pour œil, dent pour dent », mais une fois la tempête passée, elle veut bien pardonner. Elle n’est pas ponctuelle, c’est un fait, il faut faire avec. Elle n’aime pas l’admettre, mais elle a peur de l’eau, surtout des étendues naturelles. Elle sait nager, son père y avait veillé, mais elle n’aime pas quitter les endroits où elle a pied. Elle ne sait pas ce qui se passe sous elle dans l’obscurité et elle panique très vite.
○ Avril 1988 › Naissance de Leora, seconde enfant dans une famille pas comme les autres. Papa est musicien, très grand musicien, passionné. Et maman le suit partout où il va, fidèle et conquise par son art. Mais la venue de Leora commence à compliquer les choses. Ce n’est pas une vie pour deux enfants.

○ Mars 1989
Naissance d’Ismael, et bientôt cela signe la fin d’une vie de bohème qui semblait pourtant idyllique. Maman n’en peut plus, maman est fatiguée. Maman ne veut pas élever ses trois enfants sur la route, sans foyer stable, sans toit au-dessus de leur tête. Alors elle s’en va, elle quitte papa et elle se range dans une vie plus conventionnelle avec les trois petits. Papa n’est bientôt plus qu’un visage familier, qu’ils revoient quand il trouve le temps. Ce n’est pas si souvent.

○ Avril 1992
Leora va bientôt avoir quatre ans, elle fait très bien le chiffre avec ses doigts pour ceux qui le demandent, même si c’est un peu tôt. Mais elle ne le fêtera pas, cet anniversaire. Parce que maman est renversée par une voiture juste avant, et que tout d’un coup le monde s’écroule. Papa réapparaît dans leur vie et c’est bien, elle aime papa et elle aime l’écouter faire de la musique, mais maman ne revient pas. Elle a beau l’attendre sur le pas de la porte, elle ne revient pas. Et Leora ne veut pas comprendre qu’elle ne reviendra jamais. Elle aura besoin de beaucoup de temps pour arrêter d’attendre.

○ Juillet 2004
Papa a voulu jouer les héros. Les héros n’existent pourtant que dans les bandes-dessinées, c’est bien connu. Parce que papa est mort d’avoir voulu défendre un parfait inconnu dans la rue. Un coup de couteau, et voilà. Trois orphelins de plus. Pourquoi t’as cru que t’étais un héros ? Leora hurle son incompréhension et sa colère, elle hurle à tous ceux qui s’arrêtent devant elle, elle hurle aux murs, elle hurle jusqu’à s’en casser la voix. Elle ne l’attendra pas devant la porte comme pour maman, elle a compris cette fois. Et c’est pire encore.

○ Août 2004
Elle débarque chez son parrain et sa marraine à Cincinnati, tout juste ado, arrachée à sa famille et casée de force dans une autre qu’elle ne désire pas. Peut-être qu’ils la désirent, eux, mais elle ne se pose pas la question. Elle n’accepte pas la mort de son père, et surtout, elle ne comprend pas pourquoi on l’a séparée de ses frères. Leora n’imagine pas vivre ça sans Ismael, mais on ne lui laisse pas le choix. Dans cette nouvelle famille, il y a deux garçons et une fille, tous plus âgés qu’elle, qu’elle n’avait pas revu depuis des années et avec qui elle n’a jamais eu de véritable connexion. Ca ne risque pas de commencer maintenant. Elle refuse leur affection avec rage, elle fait tout à contre-courant dans le seul but de partager la colère qui bout en elle, pour qu’ils la subissent eux aussi. Elle veut qu’ils la détestent, autant qu’elle les déteste, et au fil des mois elle commence à y parvenir. Ils s’arrachent les cheveux avec elle, et elle se délecte de la pensée qu’ils regrettent de l’avoir recueillie. Ils n’ont pas eu le choix pourtant, mais elle ne veut pas le savoir. Il faut bien un coupable à blâmer, et c’est eux qu’elle a choisi pour ce rôle.

○ Novembre 2005
Elle est censée être au lycée, mais elle s’y rend de moins en moins souvent, ça ne l’intéresse pas. Elle fait plusieurs fugues et découvre un semblant de liberté en parcourant les rues de Cincinnati, les yeux écarquillés. Tant qu’on ne la rattrape pas, elle se rêve une autre vie, elle arrive à être heureuse. Elle dort dans les parcs, elle se fait inviter chez des gens qu’elle vient juste de rencontrer, et elle aime ça, inconsciente des risques qui la menacent. Elle commence à se droguer lors de sa seconde fugue, mais ce n’est rien, ça n’a pas de conséquences. C’est juste pour faire chier un peu plus son parrain qui croit pouvoir la dresser et la faire devenir une gentille petite fille.

○ Mai 2006
Elle est sur une mauvaise pente et elle peut presque s’en rendre compte elle-même, mais elle ne sait pas comment s’arrêter. Elle fait partie d’une bande de gens qu’elle appelle ses amis, et les premières véritables emmerdes arrivent à cause d’eux. Une nuit en garde à vue après avoir ravagé un bar, un coma éthylique, des bagarres dans la rues, la police à chaque fois … Elle panique, elle ne sait pas ce qu’elle fait, il y a quelque chose de mauvais dans tout ça mais elle continue. Elle a besoin de ces gens et elle a besoin de ce qu’ils lui fournissent, la drogue, l’adrénaline, et cette sensation d’avoir une famille … C’est Ismael qui la stoppe, lors d’une de ses visites. Il lui ouvre les yeux comme il l’a toujours fait, il calme la frénésie de son cœur affolé, et elle réalise enfin qu’elle n’avait jamais souhaité tomber aussi bas. Elle veut bien arrêter, elle accepte même de partir en désintox, mais à condition qu’il revienne la voir plus souvent. Elle a juste besoin de lui, finalement, et de personne d’autre.

○ Juin 2006
En cure elle rencontre Hazel, une fille tout aussi paumée qu’elle avec qui elle se lie immédiatement. Elles se soutiennent mutuellement et c’est grâce à elle que Leora reprend le dessin. Ca lui évite de devenir folle entre ces murs qui l’emprisonnent. Elle dessine, encore et encore, et elle découvre la beauté d’Hazel à travers ses dessins. Son cœur se serre quand elle la regarde, et elle la capture sur le papier, à défaut de pouvoir la capturer autrement. Elle ne sait pas comment aimer, Leora, elle n’a jamais essayé. Pour la première fois, elle aimerait bien que cette amitié ne vole pas en éclats, parce que c’est sa grande spécialité, de tout briser. Mais pas cette fois. Cette fois elle fera attention.

○ Septembre 2008
Après avoir enchaîné les petits boulots pour amasser un petit pécule, elle part pour son premier voyage avec Hazel. Leora prend son envol, goûte à la liberté, découvre le monde. Elles ont choisi de partir loin et elles arrivent en Mongolie où Leora se perd immédiatement dans les steppes. Elle se lie d’amitié avec une famille de nomades et dort chez eux pendant cinq jours avant que Hazel ne la retrouve. Elle est heureuse, elle rit, c’est ça la vraie vie.

○ Décembre 2013
La vie est belle, elle l’est vraiment. Leora entretient sans cesse sa liste de pays à visiter, elle alterne les moments où elle reste à Cincinnati pour travailler et les départs à l’autre bout du monde. Elle s’est fait des amis un peu partout et elle est en paix avec elle-même, elle n’a jamais été aussi bien dans sa tête et dans sa peau. Et puis soudain Hazel lui annonce qu’elle ne partira pas avec elle, pas cette fois. Elle veut fêter Noël avec son petit ami. Surprise ! Rencontré il y a quelques semaines, elle est dingue de lui. Ca dégouline d’amour et Leora se sent de trop à chaque fois qu’elles se voient, même quand elles ne sont que toutes les deux.

○ Juin 2015
Leora s’est habituée à voyager seule, bien que l’absence d’Hazel revienne toujours la titiller de temps à autre. Mais elle rencontre de nouvelles personnes à chaque fois, et elle n’échangerait cette vie contre aucune autre. Et puis un jour, Ismael fait son apparition à ses côtés. C’est la première fois qu’il la rejoint en voyage, et elle l’accueille avec une joie évidente. C’est l’occasion de renouer leur lien, de refaire connaissance. Elle se retrouve à l’écouter jouer de la trompette le soir, elle le pousse sur les petites scènes dans les bars, et l’espace de quelques mois elle est sa plus grande fan. Ils n’ont jamais été aussi proches, elle ne se lasse pas de sa présence à ses côtés. Leur séparation, adolescents, à laissé des marques qui ne se refermeront pas, mais elles cessent enfin de faire mal.

○ Novembre 2015
Ismael s’est encore enfuit pour la nuit, croit-il vraiment être discret ? Il ne doit pourtant pas retrouver de fille là où ils sont, au beau milieu de ce bidonville Sud-Africain. A moins que si ? Il pourrait avoir la décence de le lui avouer au lieu de se cacher comme un gamin pris en faute. Leora commence à trouver son comportement étrange, elle note des détails qui la chiffonnent. Et à chaque fois qu’elle veut lui poser des questions, il s’esquive. Elle lui mettrait des baffes, dans ces moments là. Ca lui rappelle leur enfance, et pas les meilleurs moments. Elle est un peu déçue, mais elle sait qu’elle finira par lui parler, et ça ira mieux ensuite.

○ Février 2016
Après une rixe idiote dans un bar en Amérique du Sud, Ismael devient plus bizarre encore. Leora bout de colère envers le type s’en est pris à son petit frère, et elle regrette de ne pas avoir pu lui arracher l’oreille avec les dents – elle avait bien failli le faire. Ca n’aurait servi à rien mais elle aurait été soulagée un moment, en y repensant. Parce que là, rien  ne va. Ismael ne veut toujours pas parler, malgré ses questions pressantes, et elle s’inquiète pour lui maintenant. Il lui cache quelque chose et ce n’est pas une fille, elle le sait. Elle pressent quelque chose de grave, elle voudrait qu’il ait assez confiance en elle pour lui en parler. Mais non. A force, il finit même par partir, lâchement, comme un amant après un coup d’un soir. Juste un mot sur la table de sa chambre, et il n’est plus là. C’est un coup de couteau dans le dos, rien de moins, et Leora en reste pantoise. Elle a l’impression qu’elle pourrait le tuer s’il réapparaissait devant elle, mais il n’en fait rien, c’est bien dommage. Déçue, trahie, Leora se sent vide sans son frère. Elle écourte son voyage, elle rentre à Cincinnati et se jette dans les bras d’Hazel. Elle est là, elle au moins, elle est toujours là.

○ Mars 2016
Sois heureuse pour moi, Leora ! Elle est pourtant heureuse, rien que de voir Hazel lui sourire ainsi, malgré la douleur que ça remue en elle. Hazel est enceinte et elle a tenu à le lui annoncer la première, avant même de le dire à ses parents. Et puis elle va se marier aussi, ils ne connaissent pas encore la date mais Leora sera témoin. Même si tu es à l’autre bout du monde, hein ! Tu reviendras pour moi. Bien sûr qu’elle reviendra. Toujours.

○ Avril 2016
Un message lapidaire sur son téléphone portable, et à nouveau le monde qui s’écroule. Hazel est morte. Accident en montagne, quelque chose comme ça, c’est assez flou mais la raison importe bien peu à Leora. C’est un choc brutal, elle a l’impression d’avoir perdu une part d’elle-même. Elle reste à Cincinnati juste le temps des funérailles puis part loin, sans savoir où, sans rien dire à personne surtout. Ce n’est pas un nouveau voyage mais une vraie fuite éperdue pour nier ce nouveau deuil qui la frappe. Les manifestations de son don se multiplient pendant cette période et elle s’imagine maudite. Les morts d’avril la poursuivent, d’abord sa mère puis Hazel … Est-ce que ce serait de sa faute à elle ?

○ Juin 2016
En arrivant à Mexico City, elle rencontre Micah, un homme de 17 ans son aîné dont elle tombe amoureuse bien trop vite, bien trop fort. Il en profite sans vergogne et la relation devient très vite toxique, Leora expérimente pour la première fois la douleur déchirante d’un amour à sens unique. Elle revient dans une spirale autodestructrice et elle s’aveugle par amour pour lui. Trafic de drogue, blanchiment d’argent, elle prend part à des activités qu’elle n’aurait jamais acceptées en temps normal, mais elle ferait n’importe quoi pour les gestes tendres qu’il ne lui accorde que trop rarement. Quelquefois elle voit passer d’étrangers objets devant elle, elle surprend des conversations qu’elle ne comprend pas. Micah n’aime pas quand elle se mêle de tout ça, mais la violence dont il peut faire preuve ne fait qu’exacerber sa curiosité. Elle voudrait comprendre mais son insistance ne fait que l’éloigner d’elle alors elle arrête de poser des questions.

○ Février 2017
Leora est enceinte. Choc. Micah ne veut pas y croire, il rigole, il allume des cigarettes les unes après les autres, et il finit par partir. Comme ça, sans rien dire. Elle l’attend, longtemps. Mais il ne revient pas. Il ne reviendra pas. Alors elle s’en va aussi, le cœur en miettes, et retourne à Cincinnati. Cette ville s’apparente presque à un foyer, mais elle n’y a plus aucune attache. Et ça lui manque soudain cruellement, comme le rappel de tous ceux qu’elle a perdus et qui ne reviendront jamais.

○ Mai 2017
Elle a laissé passer avril par superstition, mais elle ne peut plus attendre plus longtemps. Soit elle garde l’enfant, soit elle s’en débarrasse. Son amour pour Micah est toujours là, tellement intense qu’elle ne sait plus si c’est encore de l’amour ou juste de la haine qui la dévore. Elle a peur de garder l’enfant, mais elle refuse d’en parler à qui que ce soit. Elle voudrait appeler Ismael, tout lui raconter, mais elle lui en veut encore trop. Elle ne lui dira rien. Finalement, elle se rend dans une clinique et le bébé disparaît. Comme s’il n’avait jamais été là … Mais il est toujours là, dans un coin de sa tête.

○ Juin 2017
Le mari de la marraine d’Ismael est mort. Elle ne le connaissait pas bien, et sa disparition ne l’attriste pas vraiment, mais elle décide quand même de se déplacer jusqu’au Canada, à Blackwater Falls, pour assister à l’enterrement. Elle n’a pas oublié sa rancœur envers Ismael, mais elle l’éclipse le temps de le soutenir dans cette épreuve. Il avait quand même des liens avec cette nouvelle famille, lui. Alors elle débarque, elle glisse sa main dans la sienne, elle joue à la grande sœur pour la première fois depuis très longtemps. S’il a besoin d’elle, elle est là. Tant que la douleur subsistera, elle sera là. Mais ensuite … Elle n’a pas l’intention de partir avant de le confronter une bonne fois pour toutes. Elle est fatiguée des mensonges et des cachotteries, et quoi qu’il lui en coûte, elle va y mettre fin.
fiche (c) blue walrus
  beyond the veil :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
shapeshifter ○ leave my body
— administratrice —
messages : 681
double-compte(s) : riley, lenny, blair, slade, arabella, bazyl, maya, darcy.
crédits : avatar (c) moi-même, signature (c) hallows, bannière (c) johann, icons (c) vocivus, gif (c) dylan.
MessageSujet: Re: butterflies & hurricanes (leora)    Lun 12 Fév - 19:03



je suis tellement contente de te voir iciiiiiiiii
ah ça me fait trop plaisir, et puis avec leora la magnifique, tellement de perfection
le meilleur recyclage qui sois je dis

bienvenuuuuue sur RH emma d'amour, je suis si heureuse de t'avoir hihi
bon courage pour cette fiche et tu sais où nous trouver si tu as besoin de quelque chose
(désolé je viens de réaliser que j'ai jamais répondu à ton mp pardon pardon )

_________________

look me in my eyes, tell me everything's not fine.
click here :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
werewolf ○ bad moon rising
— administratrice —
messages : 579
double-compte(s) : eli, tadhgán, sylvia, ichabod, janek, leonard, sarwan.
crédits : avatar (c) hallows de mon coeur. — signature (c) ed sheeran, pinterest.
MessageSujet: Re: butterflies & hurricanes (leora)    Lun 12 Fév - 23:48

jlkjhdryrutiykjhfuyiy ma soeur d'amouuuuuuur. comment je suis trop contente de te voir là, je meurs j'ai trop hâte de lire ta fiche, et trop hâte de jouer avec toi, qu'on s'en mette plein les feels et que les drake se mettent à dominer le monde.

bienvenue sur rh en tout cas hihihi. trop contente que tu aies enfin craqué et que tu nous aies rejointes. j'espère que tu te plairas ici en tout cas. bon courage pour ta fiche, j'ai vraiment super hâte de lire ça. et si tu as besoin de quoi que ce soit, tu sais où nous trouver. (et je retourne d'ailleurs de ce pas te faire un mp digne de ce nom, voilà. )

JE T'AIME JE SUIS TROP HEUREUSE VOILÀ

_________________

Well I know there can come fire from the sky. And even though I know this fire brings me pain, Even so, And just the same, Make it rain. ❊ ❊

keur keur :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 237
double-compte(s) : Ciulin Mari / Salomon Grass/Ohanzee Figtree/ Kaelig Taur/Klaudia Bissot
crédits : (c) Jojo
MessageSujet: Re: butterflies & hurricanes (leora)    Mar 13 Fév - 3:58

J'ai un crush démesuré pour cette actrice 😊 ! J'ai plaisir à la voir en visage d'une petite télékinesiste tourmentée ! Bienvenue et j'ai hâte d'en découvrir davantage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: butterflies & hurricanes (leora)    Mar 13 Fév - 6:08

@Leora Drake a écrit:
je n'ai vu que la saison 1 de Supernatural et c'était surtout dans le but de m'inscrire ici et de pas être trop inculte, ne me jugez pas  
Tu as réussi à accrocher? Je la trouve tellement pas cool la S1 surtout Bugs, l'épisode avec les insectes. Il est vraiment compliqué, enfin, j'ai vraiment kiffé quoi...
Mais je suis sur que tu te sentira bien ici tout de même. Je te souhaite la bienvenue ici et bon courage pour le reste de ta fiche ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: butterflies & hurricanes (leora)    Mar 13 Fév - 10:20

PHOEBE TONKIN cte parfait choix
bienvenue
et t'inquiètes pas quand je suis arrivée je n'étais qu'à la saison 2
Revenir en haut Aller en bas
avatar
paranormal ○ walk the line
— administratrice —
messages : 1273
double-compte(s) : tobias le bb loup et sarah la médecin utopiste.
crédits : (c) hallows ♥ (avatar), old money (codes sign), tumblr (img)
MessageSujet: Re: butterflies & hurricanes (leora)    Mar 13 Fév - 10:25

Marianne ; jhgqsdrcfyuwdlskdf je suis tellement contente d'être enfin là aussi, et de pouvoir exploiter tout ce qu'on a pas pu jouer sur TD ça va être COOL je sens
(pas de souci pour le mp, j'étais loin de l'ordi ce week-end de toute façon )

Clo ; mon frangin d'amour sale bête qui me cache plein de trucs va falloir qu'on parle toi et moi
Je suis joie d'être là aussi, et merci de m'avoir intégrée aux Drake

Beitris ; ohhhh merci ton perso a l'air génial aussi, elle a l'air d'un autre monde

Neil ; heu, j'avoue que ça a été dur à certains moment c'est pour ça que j'arrive pas à me lancer dans la S2, y'a rien qui m'y attire vraiment
Merci en tout cas, je suis sûre que je vais aimer être parmi vous

Temperance ; gnnnnnn et que dire de Jessica Chastain ça aussi c'est du choix de ouf
Ah, merci, je me sens moins seule et t'en es où depuis que tu as rejoint le forum ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: butterflies & hurricanes (leora)    Mar 13 Fév - 11:16

@Leora Drake a écrit:
Neil ; heu, j'avoue que ça a été dur à certains moment c'est pour ça que j'arrive pas à me lancer dans la S2, y'a rien qui m'y attire vraiment
Merci en tout cas, je suis sûre que je vais aimer être parmi vous
Il faut commencé à la S4 c'est la que ça devient intéressant xD Je connais plein de gens qui ont sauté les trois premières. Surtout qu'en ayant vu la S1 tu pourra facilement comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
paranormal ○ walk the line
— administratrice —
messages : 1273
double-compte(s) : tobias le bb loup et sarah la médecin utopiste.
crédits : (c) hallows ♥ (avatar), old money (codes sign), tumblr (img)
MessageSujet: Re: butterflies & hurricanes (leora)    Mar 13 Fév - 11:32

Je retiens le conseil peut-être que je le suivrais si je m'y remets histoire d'arriver direct quand c'est intéressant

_________________

--- you matter to me
All of this time I've been keeping my mind on the running away, and for the first time I think I'd consider the stay. Because you matter to me.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: butterflies & hurricanes (leora)    Mar 13 Fév - 11:38

@Leora Drake a écrit:


Temperance ; gnnnnnn et que dire de Jessica Chastain ça aussi c'est du choix de ouf
Ah, merci, je me sens moins seule et t'en es où depuis que tu as rejoint le forum ?

haan merci (en vrai en arrivant j'hésitais entre jessica et phoebe What a Face ). héhé, et bien, étant arrivée le 31 octobre dernier, je viens tout juste de terminer la saison 4 donc saison 5 (oui oui c'est pas beaucoup je sais mais y'a trop de trucs sur netflix et pas assez de temps )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
paranormal ○ walk the line
— administratrice —
messages : 1273
double-compte(s) : tobias le bb loup et sarah la médecin utopiste.
crédits : (c) hallows ♥ (avatar), old money (codes sign), tumblr (img)
MessageSujet: Re: butterflies & hurricanes (leora)    Mer 14 Fév - 12:47

Ah c'est différent entre Phoebe et Jessica, elles donnent deux personnages qui n'ont rien à voir Mais je comprends que tu ais hésité et je suis contente que tu ais fait ce choix

Mais c'est clair, y'a trop de trucs à regarder sur Netflix, et trop de saisons à SPN aussi, c'est pas possible la vie est dure

_________________

--- you matter to me
All of this time I've been keeping my mind on the running away, and for the first time I think I'd consider the stay. Because you matter to me.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: butterflies & hurricanes (leora)    Ven 16 Fév - 7:15

bienvenue parmi nous, heureuse de voir d'autres joueurs de TD dans le coin
(ici Tommy)

je prends les conseils pour les saisons de SPN en passant, moi qui découvre aussi hehe
Revenir en haut Aller en bas
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 255
double-compte(s) : Rosenwald, Harker, Tokarev & McSteen
crédits : moi (ava), Hiddle-Dog47 (ava origine)
MessageSujet: Re: butterflies & hurricanes (leora)    Ven 16 Fév - 8:18

Bienvenue ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 442
double-compte(s) : Rodin & Emrys
crédits : Valtersen
MessageSujet: Re: butterflies & hurricanes (leora)    Sam 17 Fév - 12:48

Owi une télékinesiste
Bienvenue
bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
— administratrice —
messages : 1273
double-compte(s) : tobias le bb loup et sarah la médecin utopiste.
crédits : (c) hallows ♥ (avatar), old money (codes sign), tumblr (img)
MessageSujet: Re: butterflies & hurricanes (leora)    Dim 18 Fév - 8:24

Sara ; oooh Tommy contente de te retrouver ici aussi ! il nous faudra un lien, en souvenir de celui qu'on a pas pu avoir sur TD

Earl & Seth, merci beaucoup !

_________________

--- you matter to me
All of this time I've been keeping my mind on the running away, and for the first time I think I'd consider the stay. Because you matter to me.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: butterflies & hurricanes (leora)    

Revenir en haut Aller en bas
 

butterflies & hurricanes (leora)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: GESTION :: death will have your eyes :: fiches validées-