Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

on vous invite à privilégier les fantômes, les médiums et les immunisés psychiques
nous sommes présentement en août 2017. c'est pluvieux et humide, prévoyez vos cirés.
n'oubliez pas qu'un recensement est en cours par ici vous avez jusqu'au 22/06 pour vous manifester !

Partagez | .
 

 L’illusionniste et la brebis (Perceval)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Auteur
Message
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 169
double-compte(s) : Nop
crédits : .Cranberry ● faceclaimhq
MessageSujet: L’illusionniste et la brebis (Perceval)   Mer 7 Mar - 20:26

Ombelline & Perceval
L’illusionniste et la brebis



Samedi soir, dans un bar, on fait la fête. Je suis avec des copine set tout se passe bien, on boit quelques gorgées d'alcool et c'est cool, enfin, on a bu deux verres de bières chacune, boissons offertes par des garçons très gentils. Alors que j'ai décidé de rester au coca, les cpines acceptent de continuer de boire, malgré mes protestations. En tout cas, j'aime bien passer du temps avec mes copines. On s'amuse, on rigole, bref on fait la fête. J'essaye de jouer au billard, trichant de temps à autre pour le plaisir, surtout quand on joue contre des mecs qui ont décidé de jouer les gros durs avec des paris débiles. En gros nous pécho. Ok pas de soucis. Les filles au début étaient pas très chaudes, mais j'ai finis par les convaincre. Et puis bon, j'ai un pouvoir génial et je sais être discrète (ou presque, mais avec des débiles bourrés c'est assez simple), alors on s'arme de nos outils et on joue. Je souris, avec beaucoup d'amusement, laissant parfois les mecs gagner, mais surtout les filles. BRef, trois matchs plus tard, on les rétame et on a le droit à des coups et ça, c'est cool. Je ris à pleins poumons avec beaucoup d'amusement, les mecs sont beaufs mais bons perdants et je trouve ça chouette. Je suppose que s'ils avaient gagnés, ils n'auraient pas été si beaufs que ça, enfin, sait on jamais.

En attendant, j'ai envie de partir, je décide donc de prendre congé des filles, après qu'elles m'aient promis de m'envoyer un sms quand elles seraient rentrées et d'arrêter de boire. Je partirais en voiture, je pense être capable de conduire jusque chez mon oncle, j'ai pas énormément de route à faire. Mes cheveux sont attachés en queue de cheval, j'ai une robe, des talons et porte une longue veste ainsi qu'une écharpe. Mon sac sur l'épaule, je marche en direction de ma voiture, je l'ai garé pas très loin, donc ça devrait aller.

C'est alors qu'un bruit attire mon attention. Je regarde à droite et à gauche, c'est à gauche que le bruit s'installe. Je fronce les sourcils et m'approche, apercevant deux silhouettes sous la pénombre « Euh ... tout va bien ? » demande je d'une voix hésitante essayant de capter quelque chose malgré la nuit. Je déglutis, s'il faut, j'utilise mes pouvoirs, j'en suis capable. J'espère juste pas tomber dans une situation un peu compliquée, ce serait tout moi ça ...
©️ code par Nostaw.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
messages : 140
double-compte(s) : le télépathe Tierney, le trio Harker et le démon Tokarev
crédits : eb-ycid, mrssalvatorediaries
MessageSujet: Re: L’illusionniste et la brebis (Perceval)   Jeu 8 Mar - 9:15

Frustration, nervosité, rage et colère. C'était ce qui pouvait te qualifier ce soir. Certes tu avais pu jouer un peu, trouver de bon contrat, des infos intéressantes mais là… Le fait est que quelqu'un te devait de l'argent et qu'il commencer à être en retard. Tu l'avais donc attendu à la fin de ton boulot dans un coin de rue. Adossé à un mur et dévorant ton paquet de cigarette au fur et à mesure que les heures défilaient, tu devenais de plus en plus nerveux. Il devait maintenant être prêt de vingt heure et toujours rien. Tu écrase ton paquet vide et décide d'aller chercher toi même l'enfoiré du soir.

Au milieu de toute ce monde qui dégouline de superficialité tu soupires. Quelque soit les années, les milieux, le système reste le même. Alcool, jolie fille et homme en manque. Vous mélangez tous ça, un peu de musique et bim vous avez un cocktail bien arrosé de sexe, drogue et dérives en tout genres. Tu n'aimais pas ça et tu n’apprécies toujours pas le genre de pratique. C'est trop bruyant, trop lumineux. Tu préfères faire ça dans le cadre d'un bar plus silencieux, vide… oui tu es un grand romantique, étrange, décalé, mais romantique.

Tu secoues la tête et te focalise sur l'homme que tu cherches. Ah.. Tu poses une mains sur ses épaules et sourit à ses amis, mentant un peu sur l'origine de votre relation. De vieux amis d'enfance tu dis. Tu trinques avec eux, mais ne manqueras pas de piquer une serviette pour tout cracher dedans. Dommage, c'est du gâchis, mais cela n'a plus aucune saveur pour toi. Tu arraches de la fête ton bon client et l'attire dans une autre ruelle proche d'un bar plus calme connu des étudiants. La discussion tourne un peu au vinaigre et tu ne peux t’empêcher de le plaquer contre le mur, lui rappelant ce qu'il te doit. Et une jolie voix vous interrompt.

-Euh ... tout va bien ?

Tu allais grogner en voyant le témoin qui risquerait de toute compromettre et… Oh.. Ton sourire s'élargit. Tu relâches ton vis à vis en lui murmurant qu'il lui restait vingt-quatre heure pour te rembourser. Le temps qu'il déguerpisse, tu t'approches de la jeune femme, laissant ton visage apparaître sous la lumière de la rue.

-Ombeline Blanchard… Drôle d'endroit pour vous croiser. Comment allez vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 169
double-compte(s) : Nop
crédits : .Cranberry ● faceclaimhq
MessageSujet: Re: L’illusionniste et la brebis (Perceval)   Jeu 8 Mar - 22:13

Ombelline & Perceval
L’illusionniste et la brebis



Ayant entendu des bruits étranges dans la ruelle, je me suis approchée, elle n'était pas très bien éclairée, du coup, je ne voyais pas très bien ce qu'il se passait, ce qui était relativement chiant. et frustrant. je déglutis, tentant de discerner quelque chose, mais il y avait semble-t-il une lutte, des grognements et des mots qui ont été échangés sans que je puisse comprendre quoi exactement. Bon sang Omb', tu devrais partir ! Toujours à vouloir jouer les bonnes saint Maritain. Ouais, mais j'suis comme ça, c'est plus fort que mi. Fichue licorne chatonesque curieuse. Je serre mon sac à main, lorsque soudain, une silhouette avance vers moi, je recule légèrement et reconnais l'horloger, M. Rosenwald, j'ai vu son nom dans l'annuaire et puis c'est aussi écrit sur la pancarte  de sa boutique. Je rougis aussitôt, il est quand même mignon faut dire ce qui est ! J'eus un sourire accueillant tout en regardant derrière lui « Euh ... oui, je vais bien et vous ? » demande je, tandis que ma curiosité me pousse à demander une seconde fois « Tout se passe bien ? on dirait que vous vous êtes disputés ou je ne sais trop quoi ? » demande je ensuite en souriant, avant de me dire que c'était certainement trop déplacé et que sincèrement, c'est pas mes oignons. Je secoue la tête avec un sourire en coin « Désolée je ... je suis un peu trop curieuse par moment » lance je en m'humectant les lèvres hochant ensuite la tête « Bon bah, je pense que je vais rentrer ... hum ... vous voulez que je vous dépose quelque part ou vous avez une voiture ? » lui propose je, sauf qu'il avait d'autres plans, ce dont je peux comprendre. Quand même une gosse de 17 ans, bientôt 18 (bientôt mon anniversaire aha !) je devrais me méfier des personnes plus âgées que moi. Bon je vais certainement en côtoyer grâce à la fac, mais tout de même ! Bon d'accord je plaide coupable du fait que je trouve effroyablement sexy ... et que je suis quand même inconsciente puisque je ne le connais pas des masses, mais bon, c'est quand même l'horloger de la ville avec très certainement des fréquentations douteuses. Ces infos devraient me permettre de vite fuir, mais on, j'attends de voir, fichue curiosité !
©️ code par Nostaw.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
messages : 140
double-compte(s) : le télépathe Tierney, le trio Harker et le démon Tokarev
crédits : eb-ycid, mrssalvatorediaries
MessageSujet: Re: L’illusionniste et la brebis (Perceval)   Ven 9 Mar - 14:55

Peut-être qu'elle ne s'attendait pas à tomber sur toi en faites. Surtout dans ce genre d'endroit et dans ce genre de ruelle sombre. Elle te sourit et toi tu t'adosse au mur comme ci de rien n'était, attendant qu'elle s'explique. Elle rougit ? C'est mignon. Tu gardes ton sourire.

-Euh ... oui, je vais bien et vous ? Tout se passe bien ? on dirait que vous vous êtes disputés ou je ne sais trop quoi ?

Tu lâches un rictus nerveux. Tu ne sauras pas dire quelle partie de la discussion elle a entendu et mieux faudrait qu'elle n'ai rien, mais alors rien pigé. Autant pour sa vie que pour son intégralité mentale. Tu ne voudrais pas t'en prendre à elle, si jeune et si jolie avec un bel avenir devant les yeux. Elle passe un regard par dessus ton épaule, mais tu sais qu'elle ne verra pas grand-chose.Ton ancien interlocuteur est déjà parti à l'heure qu'il est et la queue entre les jambes.

-Désolée je ... je suis un peu trop curieuse par moment

Possible. Mais c'est une qualité -ou défaut, ça dépend des gens- que tu apprécies chez les gens en général, car toi même tu l'es. Tu te mords la lèvres en voyant que son regard change. Elle semble…

-Bon bah, je pense que je vais rentrer ... hum ... vous voulez que je vous dépose quelque part ou vous avez une voiture ?

Aie… Il faut que tu rattrapes ça. Tu ne sais pas ce qu'elle a pensé de ce qu'il vient de se passer et il ne faut pas que tu la menaces. Tu dois trouver une alternative et vite. Et t'approches gentiment, le regard le plus doux que tu puisses faire et tu dis simplement :

-Non, j'ai… j'ai ma moto mais heu… Je me disais… enfin.. vous êtes libre ? Que je puisse vous offrir un verre… Je peux vous ramener après. Ca me dérangerais de laisser une jeune fille comme vous seule tard le soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 169
double-compte(s) : Nop
crédits : .Cranberry ● faceclaimhq
MessageSujet: Re: L’illusionniste et la brebis (Perceval)   Ven 9 Mar - 16:11

Ombelline & Perceval
L’illusionniste et la brebis



Je devrais refuser. Vraiment. J'aurais pas dû rester. J'aurais dû racer ma route. Mais j'ai été curieuse, voire trop. Je veux savoir ce qu'il s'est passé. Je devrais pas vouloir, mais je veux savoir. Je demande si tout se passe bien, je rougis violemment de gêne face à son rictus, ya un truc. Omb' casses toi ! Ouais mais j'ai pas envie ... foutue curieuse à la noix ... tu m'étonnes pourquoi Haven a des envies de te gifler si tu continue de jouer les héroïnes de bas étages et les curieuses débiles. Ok Omb, soit raisonnable. MAINTENANT. Je me reprends et m'excuse pour cette curiosité maladive avant de m'apprêter partir tout en lui proposant de le déposer quelque part, même si ce n'est pas réellement une bonne idée de faire ça. Vraiment pas. Je l'écoute et me mords la lèvres, alors qu'il venait de se rapprocher de moi avec une allure plus rassurante que son comportement là dans la ruelle. Tu tombes dans l'panneau Omb ... tant pis, j'suis curieuse. Je m'humecte les lèvres, le regardant dans les yeux et hausse les épaules « Et bien, j'allais partir » lâche je en montrant ma voiture qui n'était pas trop lin d'un mouvement de menton « Mais un dernier verre ne pourra pas me faire de mal » dis je en souriant « Par contre, on ne dirait pas mais, je ne suis pas une simple jeune fille frêle et innocente » ajoute je avant de partir de l'endroit pour que l'on puisse marcher vers un bar moins agité que le précédent. Il ne le sait sans doute pas, mais s'il veut me faire du mal, je suis capable de me défendre et je n'hésiterais pas à utiliser mes pouvoirs, même discrètement
©️ code par Nostaw.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
messages : 140
double-compte(s) : le télépathe Tierney, le trio Harker et le démon Tokarev
crédits : eb-ycid, mrssalvatorediaries
MessageSujet: Re: L’illusionniste et la brebis (Perceval)   Ven 9 Mar - 16:47

De nouveau ce petit geste mignon du passage de la langue sur les lèvres. Tu aurais pu trouver cela terriblement sexy… si la personne en face n'avait pas moins de dix-huit ans. Tu es certes un dragueur joueur, mais pas un pédophile ou quelqu'un qui détourne les mineurs. Tu as tes principes. Foireux ok, mais des principes.

-Et bien, j'allais partir


Manque de bol. Tu pourrais insister encore longtemps, mais après tu pourrais passer pour un dangereux harceleur et tu en connais une qui te dirais que ce n'est pas bien d’embêter les jeune filles qui disent non. Tu baisses la tête, un peu penaud, mais bon.

-Mais un dernier verre ne pourra pas me faire de mal

Tiens ? Tu relèves la tête dans un grand sourire. Finalement c'est plutôt bien partis pour quelqu'un qui ne voulait pas te suivre il y a plus de trente secondes. Tu offres un sourire radieux à la jeune fille et l'invite a te suivre au bar le plus proche. Il faut que tu sauves rapidement ta position et que tu t'assures qu'elle n'ai rien vu.

-Par contre, on ne dirait pas mais, je ne suis pas une simple jeune fille frêle et innocente

Tu rigoles un peu en lui ouvrant la porte. Tu pourrais la croire c'est vrai. Imaginons un instant qu'elle soit porteuse d'un de ces multiples dons que peuvent avoir les humains. Ou que ce soit une créature. Quoi que non. Tu l'aurais senti. Et elle t'aurais déjà démasqué aussi si cela se prouve.

-Oh mais je vous crois. Je n'en pense pas moi, cela reste juste à prouver.

Tu t'approches du bar pour éviter d'être au milieu de la foule. Pas que cela te dérange, mais c'est une question de… discrétion. Autant pour elle que pour toi. Certes salir une réputation ne te dérange pas, mais il y a des limites. Elle ne t'avait rien fait pour le moment. Et tu n'avais certainement pas envie de tomber sur ses parents, sa famille, posant plein de question du pourquoi leur fille fréquente un homme beaucoup plus âgé.

-Vous prenez quoi du coup ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 169
double-compte(s) : Nop
crédits : .Cranberry ● faceclaimhq
MessageSujet: Re: L’illusionniste et la brebis (Perceval)   Ven 16 Mar - 20:19

Ombelline & Perceval
L’illusionniste et la brebis



Je regarde l'homme, je ne connais toujours pas son prénom en plus enfin quoi que si ... c'est Perceval Rosenwald, merci Google. Oui j'avais cherché sa boutique juste après en être sortie, la curiosité quand elle nous tient. En tout cas, je regarde le jeune homme, bon sang qu'il est fichtrement sexy. Ouais enfin je devrais rentrer se serait plus raisonnable. Mais j'ai envie de connaître un peu plus le jeune homme, il a l'air sympa et puis si admettons c'est un fou furieux, bah j'utiliserais mon pouvoir contre lui. Finalement j'ai donc accepté et nous nous dirigeons ensemble vers un bar, un autre que celui auquel j'étais, ce qui n'est pas plus mal. D'ailleurs, au fur et à mesure que nous nous approchons du bar, je lui fais part de quelques "révélations", j'ai l'air adorable, mais il faut se méfier du loup qui dort comme on le dit souvent, je le regarde, souris à sa remarque « j'aimerais pas si j'étais vous » lance je en entrant avec un petit air mystérieux. Nous nous approchons ensuite du bar pour commander je regarde la carte et « Je prendrais bien un russe blanc » lui lance je.Le barman me regarde et me demande ma carte d'identité, je souris, toute fière parce que j'suis majeure depuis peu et la lui montre « Et en plus, elle est totalement vraie ! » dis je en souriant. Nous prenons nos verres et nous nous installons à une table, à l'abri de tous « Et si on se tutoyait ? » lui propose je en buvant une gorgée de ma boisson « C'est Perceval n'est ce pas ? » demande je ensuite pour être sûre que j'me suis pas trompée
©️ code par Nostaw.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
messages : 140
double-compte(s) : le télépathe Tierney, le trio Harker et le démon Tokarev
crédits : eb-ycid, mrssalvatorediaries
MessageSujet: Re: L’illusionniste et la brebis (Perceval)   Sam 17 Mar - 6:47

-J'aimerais pas si j'étais vous

Petite menace d'enfant. Petite menace à ne pas prendre au sérieux et tu le sais. C'est comme si un gosse de huit ans disait qu'il battrait son grand frère de quinze ans à la course. C'est mignon. Mais c'est moins mignon en voyant des abrutis qui reluque la pauvre fille dans le bar. Tu soupires et tu tes dis que c'est le risque à prendre quand on est aussi jeune et jolie qu'elle.

-Je prendrais bien un russe blanc

Ohw… Tu souris un peu et commande juste une bière pour commencer. Tu sais qu'il faudra que tu tiennes la soirée sans ton eau de vie. Et qu'il faudra faire vite et discrètement avant de vouloir tout recracher dans un coin. Tu la vois sortir sa carte d'identité. Oh.. Tout majeur. Cela te permet de comprendre certain chose et de savoir où tu poses les limites.

-Et en plus, elle est totalement vraie !

Évidemment. Elle n'a pas l'air d'être du genre à faire un faux pour boire de l'alcool avec ses amis. Ou alors si ? Ce n'est pas son genre ? Si ? Bah. Tu ne l'as connaît pas assez bien. Faut-il alors faire connaissance ce soir ? Possible.

-Et si on se tutoyait ? C'est Perceval n'est ce pas ?

Petite maligne. Tu souris. Elle connaît ton nom, presque facilement que toi tu as su le sien. Mais au moins ça pose les bases et tu peux plus facilement faire en sorte qu'elle te fasse confiance. La drague, la séduction c'est un jeu dangereux, presque aussi dangereux que tes contrats, tes prises d'informations. Mais l'enjeu n'est pas le même.

-Oui. Recherches internet ? C'est rare que je laisse mon nom quelque part pourtant. Je n'aime pas trop ce genre de technologie.


Tu prends ta bière que tu bois une gorgée, sans grimacer. Il le faut, sinon ce serait un désastre. Tu vomiras plus tard.

-Et donc tu… tu étudies quoi ? Sauf si la question semble trop personnelle pour un premier soir. Hum ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 169
double-compte(s) : Nop
crédits : .Cranberry ● faceclaimhq
MessageSujet: Re: L’illusionniste et la brebis (Perceval)   Sam 17 Mar - 7:32

Ombelline & Perceval
L’illusionniste et la brebis



A peine rentrés dans le bar, je ne fais pas attention aux regards. Il y en a et en aura toujours. Et puis bon qu'ils essayent de faire quelque chose, ils auront de belles surprises avec moi. S'ils pensent que je me laisserais faire, c'est vraiment mal me connaître.  Je montre ma carte d'identité pour prendre mon russe blanc et nous nous installons plus loin. Là, je lui propose le tutoiement et lui demande si Perceval était bien son prénom. Sa réponse me fait rougir et un sourire timide se forme sur mon visage « Touché ... » répondis je « Mais pour ma gouverne, c'était dans l'annuaire du net, il y avait uniquement ton nom de famille sur le devis et la facture que tu m'as donné » ajoute je avant de porter ma boisson sur mes lèvres et d'en boire deux petites gorgées de son contenu, pour le reposer sur la table et humecter mes lèvres, les essuyant donc d'un mouvement de lèvre et déglutis. Il me demande ensuite ce que j'étudie, je souris et secoue la tête « Bah disons que j'ai finis le lycée, je vas partir à la fac pour étudier les lettres classiques » réctifie je en souriant « Et toi ? Comment ça se fait que tu sois si passionné d'horloge ? Je dois dire que ta boutique est fascinante » dis je intriguée, avec un sourire, tout en posant ma tête sur ma paume droite, dont le coude est posé sur la table
©️ code par Nostaw.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
messages : 140
double-compte(s) : le télépathe Tierney, le trio Harker et le démon Tokarev
crédits : eb-ycid, mrssalvatorediaries
MessageSujet: Re: L’illusionniste et la brebis (Perceval)   Sam 17 Mar - 10:01

Toujours ce petit sourire timide sur son visage. Cela te détend un peu d'une certaine manière. Cela te permet aussi de prendre le masque du gentil qui veut aider. Vraiment.

-Touché … Mais pour ma gouverne, c'était dans l'annuaire du net, il y avait uniquement ton nom de famille sur le devis et la facture que tu m'as donné

Évidemment. C'est tas façon de faire, pour tenir une certain distance avec les clients, éviter de faire des erreurs à la con. C'est mauvais pour le business. Toujours très mauvais. Mais bon. Autant prendre un peu de vacance. Tu l'observes en souriant alors qu'elle joue avec ses lèvres de façon très… Peu subtil du moins. Tu ne sais pas trop comment le dire.

-Bah disons que j'ai finis le lycée, je vas partir à la fac pour étudier les lettres classiques

Lettres classique. Intéressant. Tu te demandes bien quel genre de métier demande ce genre d'études. Tu as sûrement ta petite idée, mais cela ne te rappelle rien de bon, vu que tu as vécu dans un univers qui prônait la guerre. Mais tu balayes cette pensée d'un geste de la main, innocente.

-Et toi ? Comment ça se fait que tu sois si passionné d'horloge ? Je dois dire que ta boutique est fascinante

Tu rigoles en laissant ta bière sur le côté. Peut-être que dans la discussion, elle va oublier que tu ne bois pas. Du moins pas toute ta bière. Tu peux encore jouer sur sa façon de tenir l'alcool.

-Aucune idée. J'avais besoin de changer. Et le bruit me calme.

Oui cela te calme. Te change, te concentres d'une certaine façon quand tu travailles et que tu veux oublier qui tu es.

-Tu comptes faire quoi après tes études ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 169
double-compte(s) : Nop
crédits : .Cranberry ● faceclaimhq
MessageSujet: Re: L’illusionniste et la brebis (Perceval)   Dim 8 Avr - 18:01

Ombelline & Perceval
L’illusionniste et la brebis



Une fois qu'il m'a proposé de boire un verre, et qu'après réflexions j'eusse accepté, nous marchons tous les deux vers un tout autre bar que celui précédent. Je ne connais pas trop l'ambiance, donc je me laisse guider par le jeune homme. Après avoir choisi nos bières, nous nous installons à l'écart de la foule afin de mieux faire connaissance. Je finis par le questionner sur son intérêt sur les horloges, il a l'air fasciné par cela et je me demande bien pourquoi. Il y a peut être fascination sur le temps, la mort, la vie ou que sais-je. Je ne souhaite ni critiquer, ni me moquer, ma curiosité est seulement bienveillante. Il finit par me réponde. Oh, je pensais que c'était quelque chose de plus ... enfin ... je sais pas. Spirituel ou par passion ou je ne sais quelle raison. Mais comme dit, je ne critique pas. Et puis, il n'y a rien à critiquer, certaines personnes n sont pas à l'aise avec le silence pour x ou y raisons. Finalement, la question se portes sur moi. Ce que je comptes faire après ms études ? J'hausse les épaules « Je dois dire que pendant, j'aimerais partir en France ou je sais pas, pour un échange universitaire. J'aimerais bien voyager. Sinon après, je dois dire que je n'ai pas encore réfléchi, j'attends de voir ce que les premières années me réservent » dis je en souriant « Tu as beaucoup voyagé ans ta vie ? »
©️ code par Nostaw.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
messages : 140
double-compte(s) : le télépathe Tierney, le trio Harker et le démon Tokarev
crédits : eb-ycid, mrssalvatorediaries
MessageSujet: Re: L’illusionniste et la brebis (Perceval)   Lun 9 Avr - 5:09

Douce jeunesse que possède cette demoiselle dans le regard. Douce jeunesse qui t'avait été arraché de force à coup de poings, à coup de pied, à coups de couteau dans la peau. Sang qui coule sur tes bras alors que tu étais attaché sur une chaise à grimacer, sans hurler pour faire plaisir à ton camarade de classe. C'était ça… Alors qu'elle, des années après, s'autorise à rêver dans les livres, la littératures, tu as vécu dans le sang, les cris et le coup de fusil dans les oreilles, les bombardement et la peur au ventre. Jalousie. Mais après ? Il y a toujours un après. Que veut-elle faire de sa douce vie ?

-Je dois dire que pendant, j'aimerais partir en France ou je sais pas, pour un échange universitaire. J'aimerais bien voyager. Sinon après, je dois dire que je n'ai pas encore réfléchi, j'attends de voir ce que les premières années me réservent

Voyage. Ah c'est si beau aux oreilles. Ton sourire s'élargit soudainement. C'est fort intéressant ça. Elle a l'envie dans le regard, l'envie qu'on la transporte ailleurs, loin d'ici, elle à cette jeunesse qui veut que quelqu'un l'arrache de ce quotidien morose. L'espace d'un instant, l'espace d'une vie. Seras-tu ce sauveur ? Non tu n'es pas un héro. Rapidement elle te sourit et te demande :

-Tu as beaucoup voyagé ans ta vie ?

Tu te mords la lèvre en rigolant. Oui. Beaucoup. Mais il faut mentir. Remettre ça dans un cadre plus cours de ta vie. Reprendre comme si tu n'avais que vingt-huit ans. Tout reprendre de A à Z. Réfléchir à tes mots pour séduire la demoiselle. C'est si simple. Est-elle si naïve la beauté devant tes yeux de chasseur ? Tu te rapproches un peu, hésitant. Tu montres un côté fragile.

-Un peu. Je suis né en Allemagne, mais j'ai du partir pour la France assez rapidement. Puis je suis allé en Suisse quand j'avais à peu près ton âge. J'ai passé un temps à Moscou puis Londres avant d’atterrir ici.

Tu baisses un peu la tête. Comme si tu regrettais.

-J'aimerais un jour pouvoir me poser. Sans bouger plus que ça. Je fatigue déjà. Mais toi tu peux encore te permettre de bouger et chercher ce que tu veux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 169
double-compte(s) : Nop
crédits : .Cranberry ● faceclaimhq
MessageSujet: Re: L’illusionniste et la brebis (Perceval)   Ven 27 Avr - 19:51

Ombelline & Perceval
L’illusionniste et la brebis



Voyager, partir, rencontrer de nouvelles personnes, savoir quoi faire de ma vie. J'ai 18 ans depuis quelques temps, j'suis encore jeune, mais malgré tout, j'aimerais mettre mes dons pour le bien, me battre conter les monstres, les démons. Même si c'est assez compliqué, car j'aimerais aussi une vie normale. Je sais pas trop en réalité et c'est bien cela qui me perturbe. Enfin bon, j'lui demande s'il a voyagé, sa réaction me fait froncer rapidement les sourcils. Je l'écoute. Il vient d'Allemagne et me raconte son périple. Je fronce les sourcils, encore plus perplexe « Tu fatigues mais ... t'as quel âge ? » demande je soudainement curieuse, j'pense qu'il doit flipper de l'avenir et du reste, mais il a l'air jeune, genre, j'sais pas « t'as l'air d'avoir ... entre 23-26 ans tout au plus j'dirais » dis je ptet' que jle rajeunis, j'en sais rien, mais il a pas l'air d'avoir une trentaine d'année bien entamée, mais si ce n'est que ça je me sentirais bête. Enfin bon, je prends une gorgée de ma boisson et repose le verre avec curiosité. Cette homme me perturbe autant qu'il me fascine


©️ code par Nostaw.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
messages : 140
double-compte(s) : le télépathe Tierney, le trio Harker et le démon Tokarev
crédits : eb-ycid, mrssalvatorediaries
MessageSujet: Re: L’illusionniste et la brebis (Perceval)   Sam 28 Avr - 16:28

Curiosité quand tu nous tiens. Quand la limite avec l'enfance rompt et que tu deviens adulte, le monde qui t'entoures est bien différent. Plus dangereux, froid… Y trouver sa place n'est plus chose aisée.

-Tu fatigues mais ... t'as quel âge ?


Ah. Bonne question. Bien trop. Bien trop pour rester encore en vie, bien trop pour avoir vu le monde. Bien trop pour croire un seul instant que tout changera du jour au lendemain. Bien trop. Mais elle ne comprendra pas. Personne pour le moment le peut. Un jour peut-être. Au détour d'une ruelle. Avec ses yeux bleus. Et ses dents trop longues.

-T'as l'air d'avoir ... entre 23-26 ans tout au plus j'dirais.


Tu rigoles avant de te forcer à prendre une gorgée de cette infâme et inodore boisson. Tu ne grimaces pas, tu prends sur toi et tu vomiras ce soir quand tu seras seul. Tu en connais un qui va t’engueuler de son accent irlandais. Tu l'enverras chier parce que tu seras de mauvaise humeur et qu'importe, vous serez toujours amis.

-Vingt-huit. Presque vingt-neuf. Et oui ma belle… l'heure tourne, le temps s'écoule doucement.


Tu redemandes de quoi boire et lui tend le deuxième verre.

-J'ai peut-être peur de finir seul qui sait.


Petit rire, nerveux.

-Je ne cherche pas spécialement à trouver quelqu'un pour le moment. Je suis trop compliqué et mes vieilles histoires sont encore un peu sur mes épaules.


Des casseroles que personne ne veut supporter… Des vieilles lunes de sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 169
double-compte(s) : Nop
crédits : .Cranberry ● faceclaimhq
MessageSujet: Re: L’illusionniste et la brebis (Perceval)   Lun 7 Mai - 13:09

Ombelline & Perceval
L’illusionniste et la brebis



Je regarde Perceval, je suis curieuse de ce qu'il me dit. Il est fatigué ? Comment ça ? J'eus un sourire perplexe, peut-être a-t-il beaucoup trop voyagé ? Peut-être suis-je un peu trop curieuse ? Pour le coup, je sais pas trop, mais oui, je suis curieuse. Un défaut humain il parait. Je le regarde me demandant quel âge il peut bien avoir, essayant de deviner, mais me plantant presque. 28 ans, enfin, presque 29 comme il le dit, mais il a pas l'air de les faire. Étonnant, voire fascinant. Enfin, bon, je termine déjà mon premeir verre et vla-t-il pas qu'il m'en sert à un deuxième. Je déglutis un peu gênée « Merci hum ... j'pense que ce sera le dernier » dis je en rougissant, je n'aimerais pas rentrer seule complètement bourrée, même s'il sera sans doute avec moi. Mais quand bien même ... fin' j'sais pas je me sens pas très rassurée de rentrer avec quelqu'un je ne connais pas trop. Bien que ... j'sais pas, il a l'air gentil, mais on dirait qu'un truc cloche. Booh ça doit être moi. je l'écoute me parler et hausse les épaules légèrement sans trop savoir quoi dire « Je ne peux que comprendre, je n'ai jamais vécu d'histoire d'amour ou d'événements fantastiques » des tragiques oui mais je m'en garde le droit de le partager

©️ code par Nostaw.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: L’illusionniste et la brebis (Perceval)   

Revenir en haut Aller en bas
 

L’illusionniste et la brebis (Perceval)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: BLACKWATER FALLS :: upper town :: bars et restaurants-