Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

on vous invite à privilégier les fantômes, les médiums et les immunisés psychiques
nous sommes présentement en août 2017. c'est pluvieux et humide, prévoyez vos cirés.

Partagez | .
 

 If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Auteur
Message
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 242
double-compte(s) : Haven & Asher
crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]   Mer 14 Mar - 18:19

Cette histoire de Wendigo commençait à sérieusement l'agacer... quoi que non en fait, le Wendigo était presque devenue secondaire pour le coup, c'était plus la situation avec Emrys qui l'agaçait parce que ce dernier doutait clairement de ses capacités et il détestait ça. C'était pire que tout pour lui, déjà lors de leur première rencontre il l'avait prit de haut, ce qui avait été plutôt chiant et ça avait d'ailleurs poussé Oren à s'énerver, mais être pris de haut comme ça dans la vie de tout les jours, même si c'était pas plaisant, c'était une chose, mais dans son boulot de chasseur, ça c'était juste insupportable. Et pourtant là c'était même pas une question de le prendre de haut, parce que Emrys n'y connaissait vraiment pas grand chose en chasse, mais la manière dont il essayait de le convaincre de ne pas sortir et même de se casser, ça laissait juste entendre à Oren qu'il n'avait aucune confiance en ses capacités. Ça c'était clairement pas plaisant. Surtout après ce qu'il s'était passé, parce que dans le fond Emrys n'avait même pas cherché à le connaître, il n'avait même pas cherché à savoir qui il était vraiment, il s'était intéressé à tout ce truc de chasse, mais à rien d'autre le concernant, alors il ne pouvait pas vraiment juger. Et puis il l'avait laissé en plan... pile quand Oren commençait à vraiment l'apprécier, quand il commençait à se dire qu'ils pourraient être amis, qu'ils avaient des choses en commun et qu'ils pourraient s'entendre... il l'avait planté là comme ça, de manière brutal et franchement ça il avait du mal à passer outre. Il avait juste l'impression dernièrement qu'il faisait fuir tout le monde... son frère était quasiment jamais là, préférant partir en chasse à droite et à gauche sans lui, il n'avait qu'un seul ami en ville qui était lui aussi un chasseur avec quelques soucis d'ordre sociale... autant dire que c'était vraiment pas la joie.

Et au final tout cela ne faisait que le pousser encore plus à faire ses preuves et à en finir avec ce Wendigo. Il avait donc ignoré les répliques du brun, sortant de la pièce, lui disant de l'appeler si jamais il bougeait et quand il eu la confirmation qu'il y avait bien une porte derrière donnant sur le jardin, il descendit. Il passa par la cuisine pour récupérer les bouteilles qu'il avait préparé, il prit même le jerrican avec l'essence au cas ou, si jamais il pouvait l'achever, ce serait pas une mauvaise chose... et il se dirigea vers l'arrière de la maison. Il trouva facilement la baie virée, il observa un peu, repérant rapidement la créature, mais au même moment son téléphone sonna en le faisant sursauter encore une fois. Il poussa un juron avant de décrocher automatiquement, ayant même pas regardé de qui venait l'appel, du coup il fut un peu surprit en entendant Emrys, surtout quand ce dernier lui indiqua que la créature n'avait pas bougé... pour le coup il le voyait bien de là où il était et il allait répondre mais ce dernier lui coupa le sifflet en lui disant de se taire et de l'écouter. C'était assez brusque... et pour le coup il était surprit, assez pour se taire... visiblement il tentait de faire des excuses, lui expliquant qu'il ne l'avait pas appeler au hasard et qu'il était désolé pour la dernière fois, prétextant même qu'il lui avait fait le même coup que lui détestait qu'on lui fasse... il fronça un peu les sourcils, il aurait aimé en savoir plus, mais là c'était carrément pas le moment... il capta un mouvement de la part de la créature, cette dernière s'approchait lentement de la maison, c'était pas une bonne chose... Emrys semblait avoir terminé du coup il répondit enfin sans quitter la créature des yeux :

- OK... au risque de te décevoir, j'ai pas l'intention de mourir ce soir, alors garde tout ça bien au chaud et tu me le rediras en face quand j'aurais réglé son compte au Wendigo !

Sur ces mots, il raccrocha, remettant son téléphone dans sa poche avant de saisir tout ce dont il avait besoin et il ouvrit la baie vitrée en sortant discrètement, il posa les bouteilles au sol, en gardant juste une en main, referma la porte au passage, au cas où... si jamais il lui arrivait un truc il voulait pas laisser une issus à la créature. Il sortit un briquet de la poche de son jean, releva les yeux pour voir la créature... elle se trouvait à quelques mètres, et elle semblait l'avoir repérer, forcément il était discret, mais pas assez pour échapper à un prédateur... il actionna alors son briquet pour allumer la mèche, il n'avait pas longtemps avant que ça arrive jusqu'à l'alcool qu'elle contenait il siffla alors pour vraiment attirer l'attention de la créature et faire en sorte qu'elle se rapproche, lui même fit quelques pas dans sa direction avant de lancer la bouteille. Elle l'atteignit au niveau de l'épaule, explosant au contact à cause de la chaleur, la créature poussa un crie, sûrement de douleur et de colère, il savait que maintenant qu'il était blessé, il allait devenir encore plus féroce, il ne perdit donc pas de temps, attrapant une autre bouteille qui contenait cette fois de l'essence, ça brûlait encore plus et il l'alluma à nouveau, le Wendigo se secouait un peu, essayant d'éteindre les flammes, il en profita donc pour lancer la seconde lui l'atteignit au niveau du torse, les flammes se firent plus intense à cause de l'essence, il afficha un sourire satisfait, mais il se laissa pas trop distraire, attrapant une nouvelle bouteille, mais quand il s'approcha à nouveau, la créature furieuse, en flamme lui fonça dessus, il avait pas prévu ça, et il n'eut pas le temps d'allumer la mèche qu'elle lui envoyé un coup qui le fit voler un peu plus loin jusqu'à ce qu'il heurte douloureusement le mur de la maison... ça lui coupa le souffle sur le coup, il était un peu sonné mais il avait pas lâché ni la bouteille, ni le briquet... sauf que là tout de suite il était juste incapable de bouger et de voir quelque chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 413
double-compte(s) : Rhys & Rodin & Seth & Raziel
crédits : havana
MessageSujet: Re: If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]   Jeu 15 Mar - 4:32

C'était absolument pas le moment, Emrys s'en rendait bien compte, mais de toute manière, il ne le trouverait pas le bon moment. Il était trop affolé quand Oren avait débarqué et ensuite il s'était agacé de le voir l'ignorer à moitié, puis de toute manière, même à ce moment là, ce n'était toujours pas une priorité, parce qu'il y avait un wendigo qui tournait autour de la maison. C'était toujours le cas, mais c’était maintenant ou jamais. Et pour le coup, c'était pas une manière d'expier ses conneries en pensant qu'Oren allait mourir, c'était juste le moment de le faire parce que sitôt le wendigo hors de l'image, il était persuadé que le chasseur s'en irait et en restant à l'étage, il ne pourrait pas faire grand chose pour l'en empêcher. Mais il n'arrivait pas à trouver les mots, parce qu'il se sentait totalement stupide de lâcher ce genre de chose maintenant et parce que c'était compliqué.. Et quand pour toutes réponses, il obtint un simple ok, Emrys resta un peu con, retenant un peu un rire nerveux. Ok ? Comme j'en ai rien à foutre ? C'était sympa ça.

Le reste le rassura légèrement plus, mais pas tant que ça, ayant plutôt l'impression que c'était des paroles en l'air, et quand Oren raccrocha purement et simplement, il fixa son téléphone l'air un peu à l'ouest. Ok. Il ne savait pas trop quoi en penser. Il se sentait d'autant plus ridicule maintenant, parce que tout ça avait été balayé comme si ça n'avait aucune importance et effectivement face au danger d'un wendigo ça ne pesait pas bien lourd, mais quand même ... Emrys finit par ranger son téléphoneet se rapprocha de la fenêtre, inquiet pour une multitude de raison, vexé un peu, mais ça il voulait bien le mettre de côté un petit moment, il aurait le temps de ressasser tout ça et de s'en énerver une fois que le danger serait écarté. En voyant la créature se rapprochait, il grimaça, vraiment pas rassuré, mais finit tout de même par ouvrir doucement la fenêtre, parce que d'ici, il ne voyait pas Oren qui devait être en dessous et il ne voulait rien rater. Parce qu'aller se cacher maintenant, ça n'aurait pas grande utilité de toute manière. Emrys hésita un instant à aller chercher un extincteur, certain qu'il devait bien en avoir un dans un coin, au cas où les choses dégénéraient, mais il était incapable de quitter la scène des yeux. il ressenti d'ailleurs une jouissance assez impressionnante en voyant la créature s'enflammer, un peu comme un fan de sport voyant son équipe marquait. Pour peu, il se serait retrouvé à encourager Oren. Il faillit laisser échapper un cri lorsque la deuxième bouteille toucha sa cible, sans voulant soudain terriblement d'avoir douté de lui.

Son expression changea brutalement, parce que l'équipe adverse ne semblait pas d'accord pour se laisser marcher dessus comme ça. « Attention ! » C'était inutile mais ça lui avait échappé et il ferma les yeux en le voyant s'envoler. Merde, merde. Il était censé faire quoi là bordel ! Le regardait se faire bouffer et voir sa maison cramer ensuite, parce que c'était exactement ce qui allait se passer si Oren se relevait pas maintenant. Emrys s'éloigna de la fenêtre et jeta un oeil autour de lui, cherchant une idée miraculeuse. Merde, si au moins, il avait eu une arme sous la main... Et qu'il avait su viser .... Et que ça avait eu la moindre utilité contre ce genre de créature. Il fallait qu'il gagne du temps.... Aucune idée miraculeuse. Mais un début de quelque chose, qui espérait il serait suffisamment pour tenir la créature éloignée d'Oren et de sa maison aussi au passage, parce qu'elle était déjà bien trop près à son goût vu les flammes sur lui. Emrys attrapa un bouquin sur l'étagère à côté de lui et siffla à son tour, essayant d'attirer son attention au moins pour quelques secondes. Finalement qu'elle soit si proche l'arrangeait bien, il balança le premier bouquin avec force, bien content de la gravité soit de son côté quand il percuta la tête de la créature. C'était sans doute une piqûre de moustique pour elle, mais ça eut le mérite de la déconcentrer et les pages s'enflammèrent au passage, amplifiant le problème du wendigo. Un deuxième suivi, puis un troisième. Le quatrième tomba bien trop loin, mais il ne se débrouillait finalement pas trop mal pour quelqu'un d'aussi peu sportif que lui, ce qui ne l'empecha pas de continuer . De toute manière, Emrys n'essayait pas de lui faire tant de dégât que ça, il voulait simplement gagner du temps, espérant que ça le tiendrait éloigner du chasseur le temps suffisant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 242
double-compte(s) : Haven & Asher
crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]   Jeu 15 Mar - 9:21

Il s'en sortait bien, il était lui même assez impressionné à quel point il s'en sortait plutôt bien pour le coup... mais c'était pas encore gagné, il avait réussit à infliger pas mal de dégâts à la créature et il se disait qu'avec une bouteille de plus, il réussirait enfin à la faire fuir, mais il avait été peut être un peu trop confiant et surtout il avait peut être un peu trop sous estimer à quel point un prédateur blessé pouvait devenir dangereux. Il avait baissé sa garde, c'était toujours le même problème, il faisait bien les choses au début, et puis si ça allait dans son sens, il avait tendance à se montrer un peu trop confiant et du coup il finissait par baisser sa garde et ça se retournait toujours contre lui. C'était pas la première fois, et ce ne serait sûrement pas la dernière d'ailleurs, mais c'était toujours aussi douloureux par contre. Il avait heurté le mur avec force, il lui avait semblé entendre un truc... la voix d'Emrys, mais il était pas bien sur, et puis il pouvait aussi bien l'avoir imaginé vu la situation. Son dos et sa tête avaient fortement heurté le mur de la maison, il avait des chandelles qui dansaient devant les yeux et il avait un peu de mal à reprendre sous souffle qui s'était coupé net sous le choc. Vu sous cet angle là, il était clair qu'il était en mauvaise posture, vraiment mauvaise, même s'il n'avait quand même pas lâcher ni le briquet, ni la bouteille, il savait pas trop comment ça se faisait, mais il s'était un peu raccroché à ça comme si c'était une sorte de bouée de sauvetage, d'ailleurs les jointures de ses doigts étaient blanches à trop serrer les deux objets... et puis ça n'allait pas lui servir à grand chose s'il était incapable de se redresser et de reprendre un peu ses esprit, parce que la créature allait foncer vers lui et le massacrer s'il restait à terre et qu'il se reprenait pas. Il se força alors à se redresser un peu, reprenant peu à peu son souffle, alors que sa vue devenait moins brouillé... mais vu la vue que c'était, il était pas sur que ce soit bien mieux...

Le Wendigo se tenait à moins de trois mètres de lui, il était encore à moitié en flamme, mais les flammes n'avaient pas atteint sa tête et Oren voyait de plus en plus nettement la lueur dans son regard, cette lueur qu'on retrouvait chez les animaux qui étaient mortellement blessés et qui savaient qu'ils n'avaient plus rien à perdre... il allait se faire mettre en pièce, voilà ce qu'il comprenait en voyant ça et pour le coup il était vraiment pas rassurer. Mais alors que la créature faisait un pas en sa direction, un sifflement venait d'au dessus attira son attention avant que... qu'un livre ? Ne l'atteigne en pleine tête... Alors là, peut être que le choc avait été plus rude qu'il ne l'avait pensé, parce que s'il se mettait à pleuvoir des livres... mais il se souvint assez rapidement qu'il y avait Emrys en haut et ce dernier semblait lui offrir une petite diversion qui était la bienvenue. Il fallait juste qu'il trouve la force de l'exploiter. Il avait ce qu'il fallait entre les mains, il esquissa une grimace de douleur en bougeant, il allait clairement pas s'en sortir indemne... mais tant qu'il survivait, c'était déjà bien... il alluma alors le briquet avant de mettra le feu à la mèche, il observa un peu la créature qui semblait s'énerver de plus belle, et il lança la bouteille dans sa direction. La force n'était plus la même qu'au départ, il était un peu limité par la douleur, mais elle l'atteignit quand même en pleine tête cette fois, ce qui semblait douloureux vu le cri que la créature poussa... il était pas totalement sur, mais là il était clair qu'il l'avait quand même fortement blessé, et la logique voulait donc qu'elle s'en aille, elle était en position de faiblesse... mais en même temps la logique aurait voulu qu'elle n'attaque pas dans un lieu habité... à croire qu'il y avait un truc dans cette ville qui faisait changer les habitudes des créatures surnaturelles.

Il fronça alors un peu les sourcils, ayant du mal à focaliser son esprit encore à cause du choc, il espérait que ça marche et il poussa un soupir de soulagement en la voyant reculer... ça avait l'air de fonctionner, c'était tout ce qu'il demandait... juste qu'elle se casse, et peut être faire une petite sieste aussi... enfin ça c'était pas trop le moment, mais il se sentait un peu à cotés de ses pompes, il avait du mal à garder ses yeux ouverts il savait qu'il fallait pas qu'il se laisse aller à dormir, il avait peut être une commotion ou une connerie du genre et donc il s'obligea à essayer de se relever, mais la douleur lui traversa le corps en le faisant grimacer alors qu'il retombait mollement à terre... peut être qu'il allait rester là un petit moment, juste histoire de respirer un peu... et de se reposer un peu aussi... c'était pas une si mauvaise idée dans le fond... enfin si on omettait le fait qu'il y avait un Wendigo blessé qui traînait dans les parages quoi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 413
double-compte(s) : Rhys & Rodin & Seth & Raziel
crédits : havana
MessageSujet: Re: If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]   Jeu 15 Mar - 10:04

Si on lui avait dit un jour qu'il allait bombarder une créature poilue et en flamme, de bouquin, Emrys aurait hurlé au scénario de mauvais film ... Comme quoi, ça lui apprendrait à parler trop vite. Ça lui faisait un peu mal au coeur, parce qu'il y tenait à ses affaires, encore plus à ces livres, mais rien d'autre ne lui était venu en tête, et ça avait l'air de marcher un minimum, de toute manière, il n'allait pas la tuer comme ça, même si alimentait un peu les flammes ... Non, son but, c'était juste qu'Oren ait le temps de s'en remettre, parce que le chasseur ici, c'était pas lui et il ne mettrait sûrement pas fin à tout ça en balançant des romans sur le wendigo, surtout s'il visait comme ça. En voyant une nouvelle bouteille atteindre la créature en pleine tête, Emrys soupira, s'arrêtant finalement, un livre à la main. Il était pas du genre à avoir de l'espoir, mais là, même si elle n'était pas encore partie , il se sentait déjà un peu soulagé, parce que ça devait marcher, ils n'avaient pas le choix là. Et puis surtout ça voulait dire que sa diversion avait suffi et qu'Oren était de nouveau sur pied, ce qui était rassurant.

En la voyant reculer, Emrys posa le livre à côté de lui et se pencha pour mieux voir en bas, ça ne semblait pas être la grande joie, vu le peu de mouvement. Il jeta un dernier regard au wendigo, espérant sincèrement que ça allait être suffisant, mais vu qu'il ne le discernait quasiment plus, il se sentait plutôt rassuré sur le sujet ... Pas complètement fallait pas poussé, mais il se sentait déjà mieux. Il quitta rapidement la pièce et descendit les escaliers au pas de course, parce qu'Oren ne semblait pas avoir bougé de sa position et autant dire qu'il ne comptait pas le laisser dehors à attendre bêtement que le wendigo revienne le bouffer. Il pouvait être ingrat mais peut-être pas à ce point quand même. Son premier réflexe en sortant fut d'écraser un des livres qui menaçait de foutre le feu partout, avant de s'approcher du chasseur, clairement inquiet. Il savait que bouger les blessés, c'était pas toujours une bonne idée, mais il ne voulait pas le laisser là. « Tu te sens capable de te lever si je t'aide ? » Parce que s'il avait pu le faire tout seul, c'était certain qu'il ne serait plus assis là.

Emrys n'attendit pas vraiment de réponse, parce que blessé ou non, il valait mieux ne pas rester dehors. Il s'accroupit pour l'aider à se relever, passant son bras autour de ses épaules. Il n'était pas une force de la nature, loin de là, et Oren était quand même plus grand que lui, mais il pouvait bien faire l'effort de le porter à moitié jusqu'au premier fauteuil ou chaise qui aurait l'obligeance d'être sur leur chemin. « T'endors pas, faut que tu me donnes la marche à suivre là » C'était pas spécialement faux, ni vrai d'ailleurs, c'était plus une manière de le pousser à rester réveiller, c'était pas comme s'il venait de tuer quelqu'un et qu'il avait besoin d'information parce qu'il devait enterrer le corps quelque part, pas plus qu'il ne savait réellement ce qu'il pouvait faire pour le soigner là tout de suite. Peut-être qu'il pouvait appeler Luka. « Est-ce que je suis censé t'emmener à l'hôpital? » Le coup lui avait semblé brutal et il ne semblait pas vraiment en forme, mais il n'était pas certain que ce soit une bonne idée, comment il allait expliquer sa blessure exactement ? Il se sentait un peu perdu pour coup parce qu'il avait envie de l'aider, mais à part des pansements et du désinfectant, il n'avait pas grand chose ici ... « Je te dirais bien que t'as pas l'air de péter le feu, mais je suis pas sûr que faire de l'humour soit la solution » Ajouta t'il, l'air un peu nerveux. D'autant qu'il était vraiment mauvais dans ce domaine... mais le soulagement de voir le wendigo partie avait de drôle d'effet sur lui là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 242
double-compte(s) : Haven & Asher
crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]   Jeu 15 Mar - 17:39

Il avait besoin de dormir, oui là tout de suite il avait vraiment très envie de dormir... il en voyait plus de traces de flammes, il n'entendait plus de grognements et de cris d'animaux, donc il devait avoir réussit à le mettre en fuite... c'était une bonne chose, maintenant il pouvait dormir. Ou pas, il était pas chez lui, fallait qu'il rentre, et fallait qu'il passe un coup de fil à Seth pour savoir s'il était partant pour une petite chasse demain... quoi que vu son état tout de suite, c'était peut être lui qui allait pas être super partant... mais dans tout les cas il fallait qu'il lui parle du wendigo, il pourrait en parler à son père et l'envoyer le tuer, parce que sinon ça n'aura servit à rien, il allait se remettre de ses blessures et il allait sûrement revenir pour prendre sa revanche. Il fallait profiter du fait qu'il soit affaiblit maintenant pour le traquer et le tuer. Surtout qu'il avait dut laisser pas mal de traces en retournant à sa tanière... mais tout ça demandait beaucoup de réflexion là tout de suite, et il sentait ses yeux se fermer tout seuls... jusqu'à ce qu'une silhouette apparaisse dans son champs de vision et ne l'oblige à rouvrir les yeux. Il fronça un peu les sourcils, c'était trouble, mais il reconnue vite Emrys... ah oui, c'est vrai qu'il était chez lui, et c'est vrai qu'ils étaient en froid... et qu'il devait rentrer chez lui du coup, parce qu'il avait fait ce pour quoi il l'avait appeler... Il tenta alors de se redresser, mais esquissa une nouvelle grimace de douleur, il avait l'air beau le super chasseur là, franchement c'était assez lamentable pour le coup, il se trouvait à même pas pouvoir bouger. Il releva alors la tête vers le brun, la hochant légèrement avant de dire :

- Je crois oui...

Mais il avait à peine eu le temps de dire ça que le brun l'aidait déjà à se relever et à retourner vers l'intérieur de la maison. Il le laissa d'ailleurs sur ce qui semblait être un fauteuil avant de lui dire de pas s'endormir parce qu'il devait lui donner la marche à suivre... ben là en l'occurence il n'y avait plus trop de marche à suivre... franchement c'était assez simple, ils s'étaient débarrasser du Wendigo, donc chacun rentrait chez soit... enfin non, Emrys était déjà chez soit visiblement, mais bon il ne risquait plus rien... quoi que c'était pas sur à deux cent pour cent non plus, peut être qu'il ferait mieux d'aller passer la nuit chez un ami... ce serait plus sur. Dans tout les cas, il secoua la tête un peu trop vivement, réveillant une douleur au passage sous son crâne quand il prononça le mot « hôpital », il n'avait pas besoin d'hôpital, il allait bien, il avait sûrement une petite commotion, il fallait qu'il fasse gaffe à pas perdre connaissance et à ne pas s'endormir et pour le reste, il avait peut être une côte ou deux de casser, mais encore une fois, c'était pas grand chose et il se remettrait.

- Non ça va... ils pourront sûrement rien faire de toute manière, j'ai mal au crâne et au niveau des côtes, mais ça finira par passer...

Il avait un peu baissé les yeux, parce qu'il avait presque oublié l'espace d'un moment qu'il était sensé garder de la distance avec le brun, et il avait aussi presque oublié que ce dernier avait tellement cru qu'il allait mourir qu'il l'avait appeler pour lui faire ce qui ressemblait à des excuses d'adieu... quand il y repensait, il l'avait vraiment prit pour un débutant... quoi qu'un chasseur plus expérimenté s'en serait sortis en meilleur état peut être... mais bon, il avait quand même réussit. Et il ne put se retenir de laisser échapper un léger rire à sa blague, se souvenant que le brun attendait la marche à suivre...

- Tu devrais fermer toutes les issus au cas où et sûrement aller passer la nuit chez un ami, c'est juste une mesure de prévention, les créatures dans le coin n'agissent pas vraiment comme partout ailleurs... du coup je sais pas trop si c'est une bonne idée que tu reste là pour la nuit, mais demain je contacterais d'autres chasseurs pour qu'ils remontent sa poste et l'achève...

Il avait l'impression que la douleur dans sa tête se calmait un peu, c'était une bonne chose, parce qu'il allait devoir conduire pour rentrer chez lui, et il pouvait pas prendre le volent en voyant à peine à un mètre devant lui. Dans tout les cas, il ne pouvait pas non plus s'empêcher de reparler de ce coup de fil qu'il lui avait passé juste avant qu'il ne s'attaque à la créature, et il releva finalement les yeux vers lui avant de dire :

- Tu vois, je t'avais dis que j'allais pas mourir, ça valait pas le coup de t'excuser pour soulager ta conscience...

Il avait dit ça d'un ton neutre, parce qu'il n'avait vu comme ça, il avait comprit que Emrys flippait qu'il se plante et qu'il y passe, alors il avait voulu s'excuser histoire qu'il ne revienne pas le hanter au cas où... ce qui était impossible puisque le rituel des chasseurs voulait que les corps soient salés et brûlés de toute manière.. enfin dans tout les cas, il s'était pas trop mal démerdé et il avait survécu, donc c'était pas la peine d'en faire toute une histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 413
double-compte(s) : Rhys & Rodin & Seth & Raziel
crédits : havana
MessageSujet: Re: If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]   Jeu 15 Mar - 18:17

Bon il y avait quand même plusieurs bons cotés à tout ça, le wendigo était parti et Oren n'était pas mort, lui non plus d'ailleurs. Ce qui voulait dire que cette histoire était réglée. Pourtant en le voyant comme ça, Emrys ne pouvait pas s'empêcher de penser que tout ne s'était pas non plus dérouler sur des roulettes. L'hôpital lui semblait pourtant une bonne idée, mais c'était un peu comme les héros de film, ceux qui faisaient justice eux-mêmes, c'était pas possible de se faire soigner dans du public sous peine de soulever trop de questions, sans compter qu'Oren était assez jeune, et ça risquait de lui causer pas mal de problèmes après coup. Emrys préférait le croire quand il disait que ça allait passer, mais en même temps, il n'avait pas non plus l'air si bien. « Je comptais pas organiser une porte ouverte non plus » répliqua t'il, sans le moindre sarcasme, avec un demi-sourire. Il était bien trop soulagé pour être désagréable, mais il se connaissait assez pour savoir que ça pouvait revenir bien malgré lui. Par contre, il ne se voyait pas trop débarquer à cette heure là, chez Luka, quoi que ça aurait suffisamment fait chier sa tante pour que ça soit tentant ... Mais sous quel prétexte. Emrys secoua doucement la tête, non, il allait rester ici, la menace était passée ... enfin il l'espérait sincèrement et comptait bien s'accrocher à cette solution, pour une fois, il était prêt à être optimiste.

Emrys hocha la tête, comme s'il était d'accord avec lui, alors qu'il ne comptait pas appeler le moindre chasseur demain, mais ça ne l'empechait pas d'être complètement en accord avec ça, avoir la certitude que cette créature ne viendrait plus emmerder personne, à commencer par lui, ça lui allait parfaitement. Il réalisa soudain qu'il avait peut-être quelque chose d'utile pour soulager un peu Oren quand il le coupa dans sa réflexion et le fit secouer la tête, légèrement agacé. Il était à côté de la plaque là, et pourtant ça ne le surprenait pas plus que ça qu'il l'ait pris ainsi, d'un point de vue extérieur, c'était exactement ce à quoi ça ressemblait. « Je n'ai jamais dit que t'allais mourir, bon j'étais pas non plus certain du contraire, mais je me suis inquiété pour rien apparemment » Tant mieux d'ailleurs, valait mieux qu'il se soit inquiété pour rien qu'à raison. « Mais je ne vois pas pourquoi tu me parles de ma conscience là, j'avoue que ça m'aurait fait chié si t'étais mort à cause de moi, mais ça n'a rien à voir avec mes excuses » ajouta t'il, en fronçant les sourcils, ça aurait été bien plus facile par téléphone tiens.

« Je me suis surtout excusé parce que je pensais que t'allais te tirer dès que ce truc serait mort et que j'en aurais plus l'occasion » Il baissa les yeux sur le sol, bon y avait aussi la version où il mourrait et effectivement là aussi, il perdait le coche pour s'excuser... mais c'était même pas une question de se sentir moins coupable, parce qu'il l'avait fait et il ne se sentait pas mieux pour autant. « Bref, bouge pas, je crois que j'ai quelque chose qui pourrait t'aider » Il eut un léger sourire, comme pour essayer de compenser le stress qui n'était pas complètement parti, il voyait mal Oren partir pour courir un marathon là tout de suite donc le bouge pas était sans doute de trop. Emrys retourna rapidement à la cuisine, attrapa une bouteille d'eau, avant de passer devant sa veste dans l'entrée et d'en sortir une boite de médicament. C'était censé être pour ses migraines, Gavin lui avait prescrit quelque chose de plus fort et autant dire que ça avait fini par faire effet, mais en même temps, il n'avait plus tenté de forcer sur son pouvoir depuis. Dire que c'était justement à cause d'Oren qu'il avait voulu essayer de faire des efforts sur sa capacité, mais qu'il allait finir par lui passer les médocs qui en avaient découlé, c'était encore une fois un peu ironique. Il lança la boite sur les genoux de ce dernier avant de lui tendre la bouteille d'eau. « ça devrait tenir la douleur à distance » C'était plus facile de s'occuper de l'aspect physique de tout ça, parce qu'il n'était pas certain de vouloir en parler plus de ses excuses ridicules.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 242
double-compte(s) : Haven & Asher
crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]   Ven 16 Mar - 11:19

Il n'avait peut être pas fini en super forme, il ne s'en était pas tiré sans la moindre égratignure, mais au moins il était vivant, il était pas tant blessé que ça et il avait prouvé à Emrys qu'il savait effectivement ce qu'il faisait et qu'il avait réussit à se débarrasser du Wendigo. Ça c'était clairement le point positif, il était fier de lui, parce qu'il continuait à penser que le brun avait remis ses compétence en cause, et qu'il avait été persuadé qu'il allait mourir, alors il était quand même fier de lui démontrer qu'il se débrouillait et qu'il n'était pas juste un gamin qui avait inventé toutes ces histoires de créatures et de chasses. Qui aurait cru que les rôles soient inversés, que ce serait à lui de prouver qu'il était bel et bien un chasseur et qu'il n'avait rien inventé... enfin dans tout les cas, il avait donné quelques conseils à Emrys, comme celui de ne pas passer la nuit ici, ce serait plus sur au cas ou il se planterait sur le comportement de la créature, il ne pensait pas, elle avait l'air assez mal en point, mais après tout il n'en savait rien, les créatures du coins étaient vraiment trop imprévisible... il valait aussi mieux qu'il reverrouille bien toutes les issus, et pour le reste, il n'avait pas put s'empêcher de lui faire remarquer que finalement il n'était pas mort et qu'il n'avait donc pas eu besoin de lui faire ces excuses par téléphone pour soulager sa conscience. C'était quand même un peu amer, parce que en soit Oren n'appréciait pas trop la finalité de tout cela... Emrys l'appelait pour venir le sauver d'une créature, bon c'était déjà un peu vexant de savoir qu'il était là juste pour ça, mais à la limite, c'était son job, mais qu'il s'excuse en plus par obligation parce qu'il le pensait assez pourris comme chasseur pour crever... ça c'était encore moins cool. Mais apparemment le brun n'était pas d'accord avec cette interprétation là... enfin quoi qu'il ne niait pas non plus avoir pensé qu'il allait mourir... Il leva un peu les yeux au ciel, mais fini par froncer les sourcils quand il lui dit qu'il pensait qu'il allait partir tout de suite après que la créature soit partis... il voyait pas trop où était le soucis en fait... pourquoi il ne l'aurait pas fait ?

Il était là pour ça, et pas pour autre chose, donc c'était logique, il faisait son job et il se cassait, c'était comme ça que ça marchait... il pensait quoi, qu'ils allaient se faire une soirée pyjamas ? Il n'eut pas vraiment l'occasion de répliquer, le brun parla de quelque chose contre son mal de tête et il le regarda sortir de la pièce avant de revenir avec une boite de cachets et une bouteille d'eau. Il observa la boite de cachet, délivré par l'hôpital, un truc contre les migraines visiblement, sûrement une conséquences de son pouvoir de médium... dans tout les cas, il ouvrit la boite avant d'en prendre un et de l'avaler avec de l'eau. Ça ne pouvait pas lui faire de mal et puis qui sait, ça marcherait peut être... dans tout les cas, il reporta son attention sur le brun avant de dire :

- Je ne comprends pas trop en quoi il ne faudrait pas que je me tire en fait... tu m'as fais venir pour ça, pour t'aider avec cette créature, c'est ce que j'ai fais, je t'ai aidé, je t'ai donné les directives pour être tranquille... alors je vois pas trop pourquoi je resterais... tu m'as clairement fait comprendre les choses la dernière fois et je suis pas totalement débile, j'ai saisis, alors je ne comprend pas trop en fait... je vois pas l’intérêt de t'excuser, je sais même pas pourquoi tu t'excuses... si c'est pour le fait de m'avoir planter... oué, c'est clair que c'était pas classe, mais bon en même temps, tu vas pas t'obliger à m'apprécier hein...

Il haussa les épaules, comme si ça lui importait peu, c'était pas le cas, c'était vexant et blasant, mais en même temps il allait pas non plus le dire et le montrer. Emrys l'avait vraiment vexé et il avait pas envie qu'il le sache il préférait encore se la jouer détaché et faire comme si de rien était. Dans tout les cas, il poussa un soupir avant se relever, de manière assez douloureuse, esquissant une léger grimace avant de dire :

- Bref vaut mieux que j'y aille... tu as une voiture pour partir ? Et tu sais où aller ?

Il devait bien avoir des potes quand même... quoi que c'était pas certains vu son caractère... mais bon Oren était optimiste, il avait envie de parier sur le fait qu'il devait bien en avoir... et puis il valait clairement mieux qu'il ne reste pas dans le coin. Il était même prêt à le déposer s'il y avait besoin, après tout il n'avait pas fait tout ça pour apprendre demain qu'il était finalement quand même mort chez lui plus tard dans la nuit... ce serait franchement pas cool du tout. Quitte à lui venir en aide, autant le faire jusqu'au bout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 413
double-compte(s) : Rhys & Rodin & Seth & Raziel
crédits : havana
MessageSujet: Re: If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]   Ven 16 Mar - 15:05

S'excuser ça n'avait jamais été son truc, pas sans passer pour un hypocrite et souvent parce qu'il ne supportait simplement pas d'avoir tort, mais là, ça lui avait paru de rigueur. Il lui avait fait un sale coup, mais Oren était quand même venu le tirer de là, et chasseur ou non, il n'en était pas obligé, il aurait très bien pu avoir mieux à faire ou simplement n'en avoir rien à foutre de venir sauver sa peau. Donc oui, clairement, il méritait des excuses, même si elles étaient fouillies et pas du tout compréhensible pour quelqu'un hors de sa tête. Emrys espérait vaguement s'en tirer s'en avoir besoin d'en rajouter plus, en allant chercher de quoi le soulager, mais apparemment ça aurait été trop beau pour être vrai. Et en même temps, ça l'arrangeait un peu ... Il n'était pas certain de ce qu'il allait bien pouvoir ajouter ou s'il allait être capable d'être clair, mais ça l'aurait frustré de le voir partir sans avoir réglé ça. Il avait quand même baissé les yeux, parce qu'effectivement dans l'immédiat, la raison de sa présence était partie, il n'avait donc plus aucune raison de rester, et il le serait déjà certainement s'il n'avait pas été blessé.

« C'est stupide » Soupira t'il en l'entendant parler du fait qu'il n'y avait aucune obligation à l'apprécier. C'était gratuit, et ça n'allait pas l'aider, c'était encore un automatisme de merde et ça l'agacait de réagir comme ça. C'était même pas dit méchamment, même pas froidement, et il ne pouvait pas lui en vouloir de penser comme ça. « Excuse moi, je suis trop con » Ouais, c'était plutôt ça. « Je ... » Il en avait marre de ne pas avoir les mots. Lorsqu'il s'agissait d'être froid et désagréable alors là, ça pouvait durer des heures, mais dès qu'il fallait s'expliquer ou être plus gentil, là, y avait plus personne. Il le vit se relever et grimaça, merde, il était pas capable de l'ouvrir autrement qu'à travers un téléphone ou quoi ? Emrys secoua la tête, non, il n'avait pas de voiture, mais alors là, tout de suite, c'était le dernier de ses problèmes, parce qu'il n'avait clairement pas prévu de partir d'ici. « Tu n'as rien saisi du tout » finit il, enfin par répondre, complètement hors sujet quant à la question sur l'endroit où il comptait aller. « Ah aucun moment j'ai dit que je ne t'appréciais pas » Et en même temps, il était aussi très fort pour mentir quand il s'agissait de dire n'importe quoi ... « Et non le fait de m'être cassé comme ça, ça ne le prouve pas » ajouta t'il, rapidement pour contrecarrer tout commentaire à ce sujet, d'une certaine manière c'était même plutot le contraire.

« Merde, je suis désolé ok, j'étais pas bien et je ... » Emrys se bloqua, il n'allait pas lui raconter sa vie, ça ne semblerait être rien d'autre que des excuses, des fausses raisons et de toute manière, il n'avait fait que prouver sa lâcheté à ce moment là et c'était pas forcement quelque chose qu'il avait envie d'avouer, surtout s'en avoir la moindre certitude que ça servirait à quoi que ce soit, se rendre ridicule pour rien, ça serait encore plus pathétique. Mais s'il ne faisait rien, ça finirait pareil, Oren allait se casser et il allait regretter de n'avoir rien dit. « Je regrette franchement » Il secoua la tête, les yeux fixés sur le sol. Il avait une multitude de chose à rajouter, mais n'avait aucune idée de comment les sortir, parce que de toutes manières, il devait simplement passer pour un opportuniste qui voulait simplement ne pas perdre le seul chasseur de son répertoire. Il fronça les sourcils, agacé contre lui même, blessé d'être aussi con, pas étonnant que son seul entourage proche soit Luka, il n'était peut-être pas si con quand il était enfant, c'était à se demander à quel moment les choses avaient merdé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 242
double-compte(s) : Haven & Asher
crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]   Ven 16 Mar - 17:26

Il fronça un peu les sourcils, qu'est ce qui était stupide ? Lui ? Ce serait pas la première fois qu'on lui dirais ça... c'était même arrivé plus d'une fois à vrai dire, mais bon c'était un peu déplacé là tout de suite, il ne pensait pas avoir dit ou fait quoi que ce soit de stupide, il venait même de lui sauver la vie... mais il était aussi complètement épuisé, cassé et il avait juste envie de rentrer chez lui et de se foutre dans son lit... donc peut être qu'il avait mal comprit... et oui, visiblement il avait mal comprit, parce que Emrys semblait plus parler de la situation, quoi qu'il savait pas trop en fait, mais il semblait déterminer à lui faire encore des excuses. S'excuser parce qu'il était con, c'était pas forcément un truc très utile... enfin en général les gens étaient comme ils étaient et ils n'avaient pas à s'en excuser, juste à l'assumer, et oui pour le coup Oren l'avait trouvé con la dernière fois, mais sans doute parce qu'il avait été vexé et blessé, et il mentirait s'il disait qu'il n'avait pas hésité un peu avant de venir jusqu'ici, parce que maintenant il se méfiait, il ne savait plus trop quoi penser du brun, il ne savait pas s'il pouvait avoir confiance en lui, ou s'il comptait se foutre de lui... mais visiblement ça n'avait pas été le cas, il avait vraiment eu besoin de son aide. Dans tout les cas, il valait mieux qu'ils ne restent pas trop dans cette maison pour cette nuit, du coup il avait fini par se relever, demandant au brun s'il avait une voiture, ce à quoi il avait simplement répondu en secouant la tête négativement... Oren allait devoir le déposer chez un ami du coup, mais il valait sans doute mieux qu'ils ne traînent pas trop. Il sortit alors les clés de voiture de la poche de son jean alors que le brun reprenait la parole. Il fronça un peu les sourcils, peut être que son cerveau était un peu lent à cause du choc, mais il avait quand même du mal à comprendre ou il voulait en venir.

Il n'avait certes à aucun moment dit qu'il ne l'appréciait pas, mais il n'avait jamais dit le contraire non plus et son comportement laissait quand même fortement sous entendre qu'il ne voulait plus rien avoir à faire avec lui. Il l'avait planté dans le bus, sans un mot, et il n'avait pas cherché à le contacter depuis, sauf quand il avait eu besoin de ses compétences de chasseurs... c'était quand même assez clair dans un sens. Et puis c'était une vrai avalanche d'excuses là, mais au final Oren ne savait même pas pour quoi exactement il s'excusait... est ce que c'était juste pour l'avoir planté, est ce que c'était pour l'avoir blessé, pour l'avoir vexé, pour cette manière agressive et froide qu'il avait constamment de lui parler, pour l'avoir appeler pour qu'il l'aide... ? Franchement il allait falloir qu'il soit un peu plus clair parce que là le blond avait vraiment du mal.

- Tu n'as jamais dit non plus que tu m'appréciais et ton comportement laissait clairement sentir le contraire...

Il avait dit ça d'un ton calme, il avait aucune envie de s'énerver, il avait aucune envie de se prendre la tête, il voulait juste rentrer chez lui, mais vu que Emrys semblait avoir envie de parler et de s'excuser, ben il était prêt à faire des efforts pour l'écouter, mais il allait quand même falloir qu'il soit un peu plus clair dans ses explications.

- OK, j'ai compris, t'es désolé, mais je comprend pas trop pourquoi en fait... là tout de suite je suis fatigué, j'ai mal au crâne et il paraît que je suis pas super rapide en général, mais du coup je le suis peut être encore moins, alors va falloir être plus clair... et tu veux pas qu'on parle de ça en route d'ailleurs ? Parce que faudrait vraiment éviter de trop...

Il coupa sa phrase en plein milieu, alors qu'il se sentait prit d'un vertige, il se rattrapa au dossier du fauteuil sur lequel il était assit un peu plus tôt, clignant des yeux pour essayer reprendre le dessus avant de dire :

- Woow... euh... peut être que je vais éviter de prendre le volent tout de suite... c'était quoi tes cachets là que tu m'as donné ?

C'était peut être simplement le coup sur la tête aussi, dans tout les cas, ce serait pas une bonne idée de conduire maintenant, manquerait plus qu'ils aient échapper à un Wendigo pour mourir connement dans un accident de la route parce qu'il était pas en état de conduire... merde ce serait la pire façon de mourir pour un type comme lui, là c'est clair que tout les chasseurs auraient de qui bien se foutre de sa gueule s'il faisait ce coup là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 413
double-compte(s) : Rhys & Rodin & Seth & Raziel
crédits : havana
MessageSujet: Re: If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]   Sam 17 Mar - 5:56

Emrys secoua la tête, effectivement, il ne lui avait pas montré le contraire, et pour cause il était comme ça avec tout le monde, sauf que les gens qui l'emmerdaient vraiment, il n'essayait pas de gagner du temps avec eux, il serait parti bien plus tôt s'il ne l'avait pas apprécié. Mais ça, il le savait lui, parce qu'il était dans sa tête, d'un point de vue extérieur ça devait paraître bien différent... Et pour cause, c'était sans doute fait un peu exprès, qui plus est, lorsqu'il avait rencontré Oren, il n'était pas vraiment dans une bonne période, ce qui l'avait un poussé à être pire que d'habitude, à fuir tout simplement. Des fois, il se demandait si ça ne serait pas mieux pour lui de devenir une sorte d'ermite, il arrêterait d'emmerder les gens et les gens arrenteraient de lui prendre la tête... Pourquoi est-ce que l'humain était une créature sociable merde, ça lui aurait bien facilité la vie si ça n'avait pas été le cas, mais il n'était pas capable de vivre à l'écart des autres, malgré les grands airs de solitaire qu'il se donnait.

Il releva finalement les yeux du sol, et bien voilà, il avait bel et bien réussi à rendre ses excuses incompréhensibles, bravo, c'était déjà passez gênant comme ça, mais en plus il n'était pas assez clair. Génial. Emrys allait se rétracter, répondre que non, il s'était excusé, tant pis pour lui s'il n'était pas capable de comprendre ... encore un stupide mécanisme de défense, mais il réussit à se taire, difficilement, pour une fois il avait envie de faire les choses biens. Parce que même s'il avait réussi à se rattraper avec Luka, il avait aussi causé pas mal de problèmes depuis la dernière fois, et il en avait un peu marre de blesser les autres par pu égoïsme, il était temps qu'il fasse quelques efforts. Mais de toute manière il n'eut pas vraiment le temps d'en rajouter qu'il senti Oren bien plus fébrile. « Je ne sais pas si ce sont les cachets, tu as quand même pris un sacré choc » Il ne savait pas ce qu'on ressentait en se faisant frapper par un wendigo, il ne voulait pas le savoir, mais ça n'avait pas l'air agréable, pas plus que d'atterrir sur un mur non plus...

Il ne comptait de toute manière pas partir, et il aurait essayé de l'empêcher de faire de même autant qu'il ne se serait pas senti mieux, finalement les médicaments venaient de l'empêcher d'argumenter pendant 3 heures et de se reprendre la tête avec Oren, c'était pas prévu mais tant mieux ... Emrys récupéra la boite pour y jeter un oeil, effectivement conduire semblait déconseillé, comme quoi, il aurait voulu le faire exprès ... « C'est pas dit que tu reprennes le volant sous peu ... Mais tu devrais te rasseoir déjà » Il chercha vaguement à se rappeler si ça l'avait foutu dans un état pareil, mais c'est vrai que son retour de l'hôpital lui paraissait un peu flou, il se souvenait à peine être arrivé chez lui, mais au moins la migraine était passée depuis. « Donc on va devoir rester ici » Comme s'il avait jamais pensé autrement. « ça me permettra peut-être de me racheter pour t'avoir lâché l'autre fois » ajouta t'il, avec un léger sourire, gêné. En soi, il avait été désagréable avec lui, et Oren venait de lui sauver la peau, il pouvait bien lui offrir l'hospitalité, c'est pas comme s'il n'y avait pas la place. « parce que c'était bien pour ça que je voulais m'excuser » conclut il finalement, espérant quand faisant simple, il faisait plus clair.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 242
double-compte(s) : Haven & Asher
crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]   Sam 17 Mar - 17:34

Il savait pas trop quoi penser de tout ça... c'était bizarre comme situation parce que au final il comprenait pas trop ce que Emrys cherchait à faire et il ne comprenait pas la finalité de ces excuses... il avait été persuadé que ce dernier ne voulait tout simplement plus entendre parler de lui, ça c'était plutôt logique vu son comportement, mais du coup maintenant il s'excusait pour le comportement en question et donc... donc quoi en fait ? Finalement il voulait qu'ils soient amis ? Parce que Oren était le genre de type à ne pas avoir beaucoup d'amis, à vrai dire il n'en avait qu'un seul actuellement, mais il n'était pas sur que Emrys en ai beaucoup aussi, d'ailleurs il n'avait pas vraiment relevé quand il lui avait dit qu'il devrait aller passer la nuit chez un ami et vu son caractère, il se demandait si il était vraiment du genre à être entouré. Il suffisait de voir cette maison, elle était plutôt immense, c'était le genre de maison dans laquelle Oren mettait les pieds uniquement pour traquer des fantômes en général et autant dire qu'il n'aurait jamais imaginé vivre dans un lieu pareil, c'était un peu lugubre... et c'était quoi tout ces draps là sur le mobilier ? Il était allergique au ménage et avait pas envie de faire les poussières ? Sans compte que c'était un lieu un peu étrange pour un adolescent, ou du moins un jeune adulte qui semblait vivre seul. C'était reculé, c'était isolé, et pas très rassurant... où était sa famille ? Il avait plein de questions du genre qui lui venaient en tête, et d'ailleurs sa tête, elle lui tournait un peu, il avait même manqué de tomber à cause d'un vertige, il savait pas très bien si c'était le choc, ou si c'était les cachets, mais dans un sens comme dans l'autre, Emrys avait raison, il allait pas prendre le volent tout de suite. C'était pas forcément une bonne nouvelle, parce que c'était quand même dangereux de rester dans le coin, mais d'un autre cotés, c'était tout autant dangereux pour lui de prendre le volent dans cet état. Il suivit néanmoins son conseil et se rassit, surtout parce qu'il se sentait pas trop de rester debout vu comment ça tournait... mais il fini par dire :

- C'est vraiment pas très sur de rester dans le coin... tu viens de l'acheter cette maison ? Parce que vu le coin, c'était pas une très bonne idée de prendre une maison aussi reculé et aussi proche de la forêt...

Il jeta un coup d’œil autour de lui, c'était peut être une réponse à l'une de ses questions, il venait peut être juste de l’acquérir et de s'y installer, ce qui expliquait les draps sur les meubles, mais d'un autre cotés, ça ne se tenait pas vraiment, parce que lors de leur première rencontre Emrys semblait travailler comme guide dans un musé, et un boulot de guide, ça payait pas ce genre de baraque... et d'ailleurs s'il avait les moyens de s'offrir ce genre de maison et de payer l'entretiens, il n'aurait pas eu besoin de ce job non plus... il réfléchissait sans doute trop, parce qu'il était encore en mode chasseur, c'était le genre de questions qu'il ne se serait sans doute pas poser en temps normal, mais il releva les yeux vers le brun quand ce dernier affirma qu'il allait peut être pouvoir se rattraper pour l'avoir lâcher la dernière fois, et que c'était bien pour ça qu'il s'excusait. Certes, c'était clairement le truc le moins sympa qu'il avait fait, mais en soit Oren comprenait toujours pas vraiment pourquoi il l'avait fait et donc pourquoi il ressentait le besoin de s'excuser.

- Écoute, j'ai pas besoin que tu te rattrape, je sais pas ce qu'il s'est passé dans ta tête, je sais pas pourquoi t'as décidé de partir comme ça d'un coup, et si j'ai dit un truc qui fallait pas, je suis désolé, mais à vrai dire je ne comprend pas vraiment ce que tu attends de moi... j'ai essayé d'être sympa, je me suis dis qu'on pourrait être amis, mais ça a pas marché donc si tu ne m'explique pas ce que j'ai put faire de mal, je le referais sans doute et on en reviendra toujours au même point... et j'ai pas vraiment envie de revivre ça encore et encore...

Il commençait à avoir un peu de mal à mettre ses pensées dans l'ordre... il porta une main à sa tête, fermant les yeux quelques secondes en les rouvrant, espérant que l'effet flou passe, mais c'était encore pire.

- Je crois que t'es cachets sont en train de m'assommer... je me sens comme si je venais de fumer trois joints d'affilés... enfin sauf que j'ai pas envie de vider ton frigo...

C'était un peu comme s'il planait, c'était étrange, mais il n'avait plus mal, c'était au moins l'avantage... sauf que du coup il disait un peu tout ce qui lui passait par la tête, le ressortant sans le moindre filtre et sans trop y réfléchir... c'était dangereux de ce genre de chose avec des types aussi susceptible qu'Emrys...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 413
double-compte(s) : Rhys & Rodin & Seth & Raziel
crédits : havana
MessageSujet: Re: If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]   Sam 17 Mar - 19:34

Emrys savait qu'il aurait sans doute du craindre le retour du wendigo, il aurait pu lui proposer de prendre le volant, mais il n'avait aucune envie de partir d'ici, et pour aller où franchement. Non, il préférait se convaincre que cramer comme elle était, la créature ne reviendrait pas. « Vu les dégâts que tu lui as fais, je ne pense pas qu'il reviendra » tenta t'il, autant pour se rassurer, que pour essayer de convaincre d'oublier l'idée de s'en aller maintenant, parce qu'entre sa blessure et les médocs, la voiture allait finir dans le fossé. Son expression se fit un peu étonné, c'était quoi cette question là ? « Non, absolument pas. » Il n'avait pas vraiment les moyens de se payer une maison comme ça, et déjà qu'il n'avait pas de voiture, ça aurait été stupide de décider soudain de s'acheter une maison paumé comme ça ... Quoi que vu son degré de sociabilité parfois, ça n'était pas si impossible de l'imaginer faire ... « Je n'ai pas choisi, et crois moi j'ai jamais eu de problème avant aujourd'hui » C'est vrai qu'avec ce qu'il avait appris, c'était étonnant qu'il n'ait jamais été témoin de quoi que ce soit, à part des esprits évidemment.

Enfin au moins Oren s'était rassit, ce qui était déjà un bon point, parce qu'il n'avait pas envie de se battre pour le forcer à rester. Même si ça voulait dire devoir s'expliquer et c'était pas un domaine dans lequel il n'excellait, parce que ça voulait dire parler de lui, et il avait arrêté de faire depuis longtemps. Malgré tout, ce dernier réussi à lui tirer un léger sourire, légèrement sardonique. Dans sa tête, oui, qu'est-ce qui avait bien pu se passer dans sa tête à ce moment là. Sur le moment, ça lui avait paru logique, impératif qu'il se casse, mais maintenant et même après, il n'avait plus été si sûr de lui. Sauf que c'était déjà trop tard. « Le problème, il est là, tu n'as rien fait de mal et c'est pour ça que je veux m'excuser, parce que c'était pas ta faute, et y a peu de chance que tu refasses quoi que ce soit dans se sens là » Il avait été trop gentil, trop sympa, avec ses câlins là, alors qu'il ne se sentait pas bien et le fait d'entendre que de toute manière il allait s'en aller, ça avait été la goutte de trop après sa soirée précédente. Qui elle même n'avait fait que raviver pas mal de problème qu'il avait déjà. Il n'avait simplement pas voulu s'intéresser à quelqu'un qui de toute manière finirait par partir. Mais là encore, c'était déjà trop tard, puisqu'il s'en était voulu plus d'une fois jusqu'à maintenant et la preuve était, que la première personne à laquelle il avait pensé ce soir, c'était Oren, et pas Tadghan, pas la police.

« J'ai pas envie de recommencer la même connerie si ça peut te rassurer » Il savait pourtant qu'il était quand même capable de le repousser encore, sans doute pas en fuyant mais avec de la froideur de temps à autre, il était comme ça malgré lui. Le fleuriste un peu étrange lui avait dit que c'était parce qu'il était seul qu'il était en constante révolte, où du moins l'avait t'il compris comme ça, rien de nouveau, mais peut-être que s'il arrêtait simplement de résister, ça finirait par se calmer. Qui sait. « Quand je te disais que j'étais pas bien, je venais juste de me faire lâcher par un ami et j'avais pas envie que ça m'arrive encore, donc j'ai fait exactement la même chose ... » Elle était belle l'ironie. « Et c'est surtout pour ça que je m'excuse » Parce qu'il savait très bien ce qu'on ressentait une fois laissé derrière et en même temps, c'est pas comme s'il était important pour Oren, il avait sûrement du se sentir vexé plus qu'autre chose, mais ça ne changeait rien à ce qu'il avait fait. Ce n'était pas sympa. Par contre, vu l'état que ses médicaments semblaient causer chez Oren, il n'allait sans doute même pas à avoir honte de ses propos, vu que s'il se sentait comme drogué, autant dire qu'il ne devait pas faire attention à ce qu'il disait, ce qui l'arrangeait autant que ça le frustrait tiens ... « Heureusement parce que je vais pas pouvoir te proposer grand chose » répliqua t'il, malgré lui, amusé. « Je t'aurais pas cru comme ça » Il avait ajouté ça assez naturellement, parce que c'était vrai, il ne le voyait pas comme un connaisser de ce genre de chose et parce qu'il préférait nettement passer à autre chose que sa vie à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 242
double-compte(s) : Haven & Asher
crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]   Dim 18 Mar - 10:46

Il espérait qu'il n'allait pas revenir, parce que clairement il en se sentait pas du tout en état pour une second round là... il se sentait pas en état de grand chose à part peut être s'écrouler dans son lit et dormir, mais même ça, ça semblait pas possible vu qu'il pouvait pas rentrer chez lui. Il était un peu coincé, et il était coincé chez Emrys. Enfin il aurait pensé que cette nouvelle n'allait pas ravir le brun, c'était assez logique vu la manière dont il l'avait fui la dernière fois, mais il n'avait pas l'air d'être plus embêté que ça au final, il avait même presque l'impression que ça l'arrangeait. Peut être qu'il n'avait nulle part ailleurs ou aller et peut être qu'il était donc pas rassuré du tout à l'idée de rester seul chez lui après ce qu'il venait de se passer, c'était une forte possibilité, mais en soit Oren serait bien inutile s'il devait y avoir un autre assaut de la part du Wendigo. En tout cas il était un peu curieux et vu que Emrys semblait dans de bonnes dispositions, après tout il l'avait un peu sauvé... bon en soit, lui aussi lui avait sauvé la mise en détournant son attention après qu'il se soit fait à moitié assommé, mais bon, c'était pas comme s'ils allaient compter les points... mais du coup il avait posé quelques questions à propos de la maison et si les réponses étaient vagues, il avait du coup encore plus envie de poser des questions. Apparemment il ne venait pas d'acheter cette maison et il ne l'avait pas choisis, vu comment elle avait l'air ancienne, dans ce cas il penchait pour une sorte d'héritage familiale... mais vu qu'il n'y avait aucune présence de parents, il préférait être prudent en abordant ce genre de sujet, parce qu'il n'avait pas forcément envie de raviver de mauvais souvenirs ou encore de rendre la situation plus gênante qu'elle en l'était déjà. Dans tout les cas, il était quand même un peu surprit qu'il n'ai jamais eu de soucis jusqu'à maintenant... vue le coin, c'était surprenant quand même.

- Alors c'est genre... un héritage familiale ? En tout cas t'as eu de la chance, parce que j'ai l'impression que dans cette ville le surnaturel est deux fois plus présent et en plus les créatures agissent pas comme d'habitude... les Wendigo chassent pas en dehors de leurs terrains habituels et surtout pas en dehors de la forêt... c'est vraiment bizarre...

Il se posait vraiment tout un tas de questions à ce propos. Et à propos de plein d'autres choses, plus sa tête tournait, et plus il se posait des questions, c'était bizarre ça... autant dire que la sensation était pas forcément des plus agréable, mais étrangement c'était pas désagréable non plus et puis il avait plus mal donc c'était pas une si mauvaise chose... Du coup il avait fini par dire ce qu'il pensait du comportement d'Emrys en lui précisant qu'il n'avait pas besoin qu'il se rattrape, surtout pas si au final il comptait recommencer à nouveau, c'était pas utile, il ferait mieux de simplement garder ses distances avec lui, mais il avait été surprit par sa réponse... il s'attendait pas à avoir droit à autant d'informations, faut dire qu'en général c'était assez compliqué d'avoir des réponses de la part d'Emrys... mais il comprit un peu mieux quand il lui expliqua qu'il s'était fait lâcher par un ami, ça se rejoignait avec le fait qu'il lui ai expliqué ce jour là que ça n'allait pas très bien chez lui... il hocha alors légèrement la tête avant de dire :

- OK... et les choses se sont arrangés avec ton ami du coup... ?

C'était un peu curieux de sa part, mais il savait même pas de quoi il était question... est ce qu'il parlait vraiment d'un ami, ou est ce qu'il était question d'un... ami ami quoi... oui, visiblement shooté le rendait un peu curieux, mais bon en même temps Emrys avait l'air de faire quelques efforts de sympathie, il pouvait bien en profiter un peu... Il fronça alors les sourcils avant de dire :

- Du coup si je comprend bien, c'est quand je t'ai dis que je restais pas souvent au même endroit que ça a merdé... désolé, je voulais pas te donner l'impression que j'allais te lâcher aussi, mais je trouvais ça plus correct que tu le sache... même si pour être franc, mon frère à l'air de vouloir s'attarder dans cette ville et je comprend pas trop pourquoi...

Il baissa un peu les yeux, il se rendait compte que finalement si, il avait quand même dit un truc qui ne fallait pas et il avait quand même sa part de responsabilités... En tout cas les cachets faisaient bien effets, et il avait même plaisanter sur le fait qu'il avait l'impression d'avoir fumer plusieurs pétards, sauf qu'il n'avait pas aussi faim que quand c'était le cas... il releva la tête en fronçant un peu les sourcils vers Emrys quand il parla de ne pas l'imaginer comme ça... comment ?

- Tu m'aurais pas cru comment... ? D'ailleurs désolé si je suis curieux hein mais, tu vis vraiment tout seul dans cette maison ? Parce que je me plains que c'est chiant et vide dans notre appart minuscule vu que mon frère est tout le temps partis à droite et à gauche en ce moment... mais j'imagine qu'ici ça doit être pire...

A moins qu'il n'aime la solitude, c'était possible aussi... mais il trouvait ça triste et dans un sens, ça expliquait peut être pas mal de choses à propos du brun...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 413
double-compte(s) : Rhys & Rodin & Seth & Raziel
crédits : havana
MessageSujet: Re: If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]   Dim 18 Mar - 12:14

« Oui, on peut dire ça » Non, c'était complément ça même. Enfin techniquement elle ne lui appartenait toujours pas vu que son père était bien en vie, mais dans l'idée oui. « J'espère que c'est le seul qui va vouloir faire un tour par ici, je compte pas t'appeler à chaque fois qu'une créature décide de sortir des sentiers battus » ça ne lui était jamais arrivé jusqu'à maintenant, ou alors peut-être pendant son absence, et qu'avant il y avait trop de monde ici. Emrys ne savait pas ce qui avait bien pu se passer dans la tête du wendigo pour qu'il vienne ici et franchement, il n'avait aucune envie de se mettre dans la tête de ce genre de créature. Il préférait même complètement l'oublier, parce que l'idée d'avoir failli se faire dévorer par une légende urbaine, c'était quand même assez moyen. Il avait toujours su que cette ville était étrange, bizarre, mais malgré lui, il était coincé ici, même si une part de lui ne demandait qu'à se casser, mais fallait sans doute pas rêver, ce n'est pas comme si tout ce qui arrivait ici, n'arrivait pas ailleurs, la preuve Oren n'était pas d'ici mais il avait déjà affronté un wendigo. Blackwater n'avait donc pas le monopole sur le bizarre malheureusement.

Emrys n'était pas vraiment à l'aise de s'excuser comme ça, il n'aimait déjà pas s'excuser, mais là, ça le touchait tout particulièrement, parce qu'il savait ce que c'était de se faire lâcher comme ça et qu'il ne connaissait pas assez Oren pour savoir comment faire pour se rattraper. D'ailleurs, ça aussi, il ne le comprenait pas, ça n'aurait pas du le toucher de merdé avec lui vu que justement il le connaissait à peine, et il ne pouvait pas mettre ça sur le fait qu'il venait de lui sauver la vie vus qu'il y pensait déjà depuis plusieurs jours. Il leva un sourcil, un peu surpris de la question d'Oren. « Oui, oui » répondit il, simplement avec un léger sourire. Heureusement, parce que vu son nombre d'amis, il ne pouvait pas vraiment se permettre d'en perdre, surtout le plus ancien. Le jeune homme espérait que ses excuses étaient acceptées, parce que parler de lui ce n'était pas vraiment son genre et il préférait largement l'avoir fait pour une bonne raison que pour rien. « Oui, mais c'était pas ta faute , enfin pas vraiment, tu ne pouvais pas savoir et puis même, on ne se connaît pas tant que ça, j'aurais pas du réagir comme ça. » C'était stupide, et en même temps , il s'était bien rendu compte qu'il commençait à apprécier Oren et vu son état du moment, ça lui semblait juste être la meilleure solution pour prendre un coup supplémentairement.

« Et si ton frère veut s'attarder, c'est peut-être à cause de ce que t'as dit, le fait que la ville soit un terreau idéal pour les créatures » ça lui plaisait pas des masses cette idée de ville maudite, non, parce que c'était complètement ça de son point de vue là. C'était con, mais entendre ça lui fit plaisir, pas que les créatures pullulaient dans le coin, mais qu'apparemment le départ était pas encore prévu. Il n'aimait toujours pas l'idée de s'intéresser à quelqu'un qui de toute manière allait se barrer, mais c'était moins agressif comme sensation que l'autre fois et puis, c'était un peu trop tard pour ça. Emrys allait lui répondre à cette histoire de joint, mais la suite lui coupa un peu la parole. Il se ferma un peu. Il finit par se laisser tomber dans le fauteuil juste à côté, pas certain d'avoir envie de répondre à la seconde partie. « Je ne suis pas souvent là de toute façon » répondit il, finalement comme si c'était la solution ... Il finit par tourner la tête vers lui, préférant s'attarder sur sa première question. « Enfin pour cette histoire de joint, là, je ne te voyais pas comme ça, c'est tout. Plutot du genre sage et bien trop gentil pour son propre bien, mais je dois reconnaître que j'ai un peu revu mon jugement après tout à l'heure » Le wendigo lui ne devait vraiment pas avoir le même avis que lui sur la gentillesse et vu le traitement qu'Oren lui avait infligé depuis son arrivée, apparemment, il maîtrisait aussi très bien la froideur. Comme quoi, il s'était pas mal planté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 242
double-compte(s) : Haven & Asher
crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]   Lun 19 Mar - 13:20

Il était étonné que ce genre de choses ne se soit pas produit avant aujourd'hui... c'était quand même étrange, mais il y avait ce chasseur bizarre, qui lui avait dit que dans cette ville il y avait pas mal de merdes démoniaques qui faisaient perdre la tête aux créatures... peut être que c'était ça, peut être que c'était le soucis et que c'était pour cette raison que ce Wendigo s'était aventuré aussi loin en dehors de son territoire. Dans tout les cas, Oren n'était pas sur qu'il aurait apprécié de vivre dans une telle maison, surtout pour le cotés isolé et puis vu sous cet angle, le soucis de fantômes d'Emrys s'expliquait déjà beaucoup plus, parce que dans ce genre de maison, c'était pas ça qui devait manquer les fantômes... Quoi qu'il en soit, il avait eu le droit à un peu plus d'informations sur le comportement du brun la dernière fois et du coup il comprenait un peu mieux, apparemment c'était une histoire compliqué avec son ami... Il était pas forcément très sur de vouloir les détails de cette histoire, mais il demanda quand même si ça s'était arrangé et apparemment c'était le cas. Il hocha donc la tête, pour indiquer que c'était une bonne chose, à vrai dire il en savait rien, il ne savait pas du tout ce qui avait bien put se passer entre eux, mais c'était jamais cool de s'embrouiller avec ses amis... enfin, il disait ça mais il en savait rien en fait, quoi que si on comparait les amis à des frères... il savait qu'il n'aimait pas du tout quand il s'engueulait avec son frère, et encore moins quand ça durait et qu'il devait supporter le silence et les regards froid pendant plusieurs jours... il préférait encore quand Silas vidait son sac et lui balançait tout ses reproches en plein visage. Enfin l'avantage des cachets d'Emrys, c'était qu'il se sentait détendu, assez pour pouvoir tout entendre, et pour ne pas se vexer quand il prétexta qu'ils se connaissaient à peine et que du coup il n'aurait jamais dut réagir comme ça... ben oué c'était quand même un peu vexant, parce que du coup sous prétexte qu'ils se connaissaient à peine, il avait pas le droit de l'apprécier ça voulait dire ? Un peu blasant comme raisonnement.

- Y a pas besoin de connaître les gens tant que ça pour s'attacher à eux je crois... je me suis fais qu'un seul ami depuis que je suis ici... et je le connais pas tant que ça au final, je sais je l'apprécie...

Peut être que les cachets avaient aussi pour effet de le faire parler un peu trop, mais en même temps c'était la vérité, il n'avait qu'un seul ami, et dans le fond il ne connaissait tant de choses que ça sur Seth, leurs conversations avaient surtout tourner autour du lycée, des filles et de leur condition de chasseurs... ça n'avait pas été beaucoup plus loin. Il haussa un peu les épaules avant d'ajouter :

- Et je commençais à t'apprécier aussi avant que tu me plante dans le bus...

Il était presque sur de lui avoir dit d'ailleurs, et peut être que c'était pour ça qu'il avait prit la fuite... enfin de toute manière ce qui était fait n'était plus à faire... et il fallait juste vivre avec et assumer. Et puis il avait aussi dit que son frère donnait l'impression de vouloir s'attarder et la réponse d'Emrys était logique dans un sens, mais Oren en savait rien du tout... parce qu'il ne lui disait plus rien dernièrement. Il haussa donc à nouveau les épaules, fixant devant lui, les yeux un peu dans le vague avant de dire :

- Je sais pas... sans doute, mais il me tient à l'écart. En un mois j'ai dut le voir à peine une semaine... il est constamment absent, sur des affaires avec d'autres chasseurs et moi il m'envoie au lycée comme s'il cherchait à se débarrasser de moi...

Il secoua un peu la tête, il était en train de s'épancher là, fallait qu'il se reprenne, il était pas chez le psy, du coup il se redressa un peu, essayant de fixer son attention sur le brun, mais il avait du mal, ces cachets c'était quand même quelque chose. Il fronça un peu les sourcils quand il avoua qu'il n'était pas souvent dans cette maison, se demandant un peu où est ce qu'il était du coup... mais il n'eut pas le temps de répondre qu'il avait enchaîné avec cette histoire de joints, il fut un peu surprit du tableau dépeint par le brun et ne put s'empêcher de lâcher un rire assez amer sur le coup :

- Woaah... je comprends mieux pourquoi je me fais pas d'amis, visiblement j'ai l'air d'un loser ! J'ai dix neuf ans, je suis encore au lycée, que je déteste d'ailleurs, du coup je fais que de sécher... oh et l'autre jour j'ai empoisonné un autre élève avec du sang de mort... et oué, c'était un vampire ! Je crois que la sagesse c'est pas trop mon truc... et être gentil ne veut pas forcément dire qu'on ne sait pas s'amuser ou encore qu'on est fermé à tout les trucs que les autres font...

Il avait conscience de parler un peu trop, et de raconter sa vie, mais c'était plus fort que lui, c'était comme si les cachets le faisait parler entièrement sans le moindre filtre, comme si tout s'échappait de sa bouche exactement comme il le pensait.

- Tu es où si t'es pas souvent là du coup ? En tout cas je comprend mieux ton soucis de fantômes... tu dois être servit dans une maison pareil, ça doit pas manquer...

Il avait focalisé son attention sur Emrys au début de sa phrase, mais pour la suite, il avait finit par regarder partout autour de lui, étudiant encore la vieille maison comme s'il s'attendait à voir débarquer un fantôme là tout de suite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]   

Revenir en haut Aller en bas
 

If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Melée ... ou pas] Someone told me Lord Tywin shits gold
» 2009 - Ellowyne Wilde - Essential Ellowyne Too - Raven
» 2006 - Ellowyne Wilde - Red to lift her mood
» comment avoir beaucoup de galaxy chips

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: BLACKWATER FALLS :: coldlake shore :: résidences-