Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

on vous invite à privilégier les fantômes, les médiums et les immunisés psychiques
nous sommes présentement en août 2017. c'est pluvieux et humide, prévoyez vos cirés.

Partagez | .
 

 If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Auteur
Message
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 413
double-compte(s) : Rhys & Rodin & Seth & Raziel
crédits : havana
MessageSujet: Re: If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]   Lun 19 Mar - 19:56

Si, d'une certaine façon, il fallait connaître un peu les gens pour s'y attacher...Parce qu'il savait que lui, au premier abord il pouvait être plus qu'abrupt, donc c'était impossible pour lui de penser qu'on pouvait s'attacher à lui. Surtout qu'il n'avait fait aucun effort avec Oren, ni la première, ni la seconde fois alors bon ...Mais qui sait, c'était peut-être vrai, parce qu'après tout, il avait beau dire ça, il s'était bien rendu compte qu'il appréciait Oren, c'était même plutôt pour ça qu'il s'était barré, parce qu'il comptait quitter la ville, ça ne servait à rien de s'y intéresser plus. Donc comme quoi, il se trompait sûrement. Mais il finit quand même même par baisser les yeux à nouveau quand Oren ajouta qu'il commençait à l'apprécier l'autre fois, pas étonnant qu'il soit incapable de s'entourer s'il passait son temps à fuir aussi. Enfin, c'est pas comme s'il pouvait y faire grand chose maintenant, si ce n'est essayer de ne pas faire la même erreur deux fois. Emrys ne sut pas quoi répondre quand il commença à parler de son frère, parce que la famille n'était jamais un sujet facile, sans compter qu'étant fils unique, il n'avait aucune idée de comment un grand frère était censé se comporter. « ça va faire très niant, niant, mais c'est un peu comme ça que sont tout les parents, à vouloir envoyer leur gamin à l'école. C'est la vie normale de tout les non-chasseurs »Tenta t'il, avec un sourire désolé. Enfin là, il parlait de son frère, mais vu qu'il n'avait pas mentionné personne d'autre, il commençait à penser que ça devait être son aîné qui s'occupait de lui. Et puis c''était pas une généralité ce qu'il disait, parce que son père n'en avait jamais rien eu à foutre de ce qu'il pouvait bien faire, mais il n'était pas psy, et c'était difficile d'extrapoler des choses alors qu'il ne connaissait pas le frère en question. Mais ça l'embêtait un peu de le voir comme ça.

Par contre, il devait reconnaître qu'il avait sans doute une image tronquée du chasseur, parce qu'il ne sembla pas apprécier sa vision des choses. Emrys secoua la tête, pourquoi tout de suite loser ? Effectivement, il ne le voyait pas spécialement dans le groupe des populaires, mais ça c'était plutôt à cause de ce qu'il lui avait dit, le fait de bouger tout le temps devait faire de lui le nouveau, et c'était pas souvent le bon rôle. Il le regarda un peu étonné, ne s'attendant pas à ce qu'il ait le même âge, il avait compris que leur différence était moindre, mais malgré les apparences, il s'était persuadé qu'il était plus jeune. « Un vampire ? Au lycée ? Ça ressemble à un titre de teen movie » grimaça t'il, essayant de plaisanter parce que c'était assez stressant à imaginer. Donc les vampires étaient bien réels et allaient en cours ... Rester à espérer qu'il n'y en avait pas à l'université pour le coup. « J'ai dit que je m'étais trompé, t'excite pas, en même temps, je t'ai vu que sur ton terrain de chasse, je n'en sais rien de comment tu es lorsque tu n'es pas face à des vampires ou des wendigos, j'ai compris je me suis planté » Il secoua la tête, il ne voulait pas le vexer .

La question suivante le fit froncer doucement les sourcils. « Je bosse surtout, entre autre là où s'est croisé l'autre fois, ou je traine à l'université » Bon surtout au boulot, faut dire qu'il enchaînait pas mal de petit boulot ces derniers temps, pas le choix. Emrys parcourut à son tour la pièce avec un sourire un peu triste. « ça dépend les périodes, mais en général, je gaspille des fortunes en sel pour être tranquille. Surtout que vu que je ne peux pas les voir, c'est assez dérangeant comme impression » Même quand il n'y en avait qu'un ou deux d'ailleurs, cette impression d'être observé, de sentir quelque chose sensé ne pas être là. « Mais ça doit être le même chose pour tout le monde dans ce genre de maison » Il haussa les épaules, ce genre de sensation, dans des vieilles maisons, tout le monde était capable de les imaginer, et de toute manière, il n'avait jamais réussi à prouver à Oren qu'il avait réellement le moindre don. « T'as même déjà l'air de chercher un fantôme, le wendigo t'as pas suffi, t'en redemande déjà ? » ajouta t'il, un peu moqueur, parce que vu son état, c'était pas dit qu'il gagne contre un ennemi invisible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 242
double-compte(s) : Haven & Asher
crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]   Mar 20 Mar - 21:32

Il avait sans doute raison, c'était le propre de tout les adolescent, et de ce qu'il voyait autour de lui, tout les lycéens avaient des parents qui les envoyaient au lycée et qui s'assuraient qu'ils assistent aux cours et aient de bonne notes... mais là ou c'était le plus étrange pour Oren, c'est que ça n'avait jamais été une norme chez eux. Leur père en avait rien à faire qu'ils aillent au lycée, ils les inscrivaient à chaque nouvelles ville, premièrement parce que Silas lui aimait ça, et deuxièmement parce que c'était obligatoire et qu'il ne voulait pas se retrouver les services sociaux sur le dos, mais sinon il se fichait pas mal qu'Oren sèche les cours pas. Silas était un peu plus dur, il avait toujours aimé ça le lycée, il avait aucun mal à se faire des amis, et il était doué en plus, il avait jamais redoublé une seule classe et il aurait sans doute put avoir un brillant avenir sans la chasse... mais même en étant un peu plus axé sur le sujet que leur père, c'était bien la première fois qu'il lui faisait le coup de le laisser autant seul dans une ville et de l'obliger à mener une vie à peu près normale... et ça c'était bizarre, enfin dans le sens ou c'était pas habituel et quelque part, ce n'était pas non plus ce que Oren voulait parce que lui le lycée c'était pas son truc et il n'avait aucune facilité dans ce domaine et n'aurait jamais un brillant avenir alors à quoi bon obtenir son diplôme de fin d'études ? Ça lui apparaissait comme inutile et il ne pouvait pas se retirer de l'esprit qu'en fait son frère cherchait simplement à se débarrasser de lui afin de pouvoir partir à droite et à gauche pour chasser dans son coin sans même que le blond sache quoi ou encore les risques qu'il encourait lors de ses chasses... il détestait ça, il détestait cette sensation d'être mis à l'écart et d'être laissé sur la touche. Et puis c'était ça le truc, ils n'étaient pas normales et ils étaient des chasseurs alors il ne voyait pas l’intérêt d'adopter le comportement des gens normaux... il haussa un peu les épaules avant de dire d'un ton un peu vague :

- Je suppose que tu as raison... mais le fait est qu'on est pas normale... et on est des chasseurs, et franchement je suis tellement mauvais au lycée qu'à ce rythme j'y serais encore à trente ans...

Il était un peu dépité sur la fin de sa phrase, il secoua la tête, c'était un peu bizarre de parler de ça avec Emrys, déjà c'était un peu bizarre qu'il confie ce genre de choses, c'était pas le truc dont il était fier et qu'il aimait chanter sur les toits, et encore moins à Emrys... il savait pas trop pourquoi mais le brun avait cette tendance à le mettre sur la défensive, parce qu'il était compliqué et peut être aussi parce que dans un sens, il l'impressionnait, il savait pas sur quel pied danser avec lui, il avait toujours peur de faire gaffe et là les mots s'échappaient de sa bouche sans qu'il n'ait aucun contrôle dessus... alors forcément c'était bizarre. Il avait même été jusqu'à parlé de cette histoire avec Vaska... il était pas sensé en parler et franchement il se dépitait lui même là, c'était idiot à ce rythme là il allait lui confier ses secrets les plus intime... boarf pour ce qu'il y avait à raconter... il le prenait sans doute déjà pour un loser, rajouter le mot « puceau » à l'équation ferait pas grande différence. Il laissa échapper un léger rire un peu amer à cette pensée avant de revenir sur le sujet, il leva les yeux vers le brun avant de dire :

- Oué... et si tu le voyais, il a vraiment tout du vampire de Teen Movie en plus... mais j'aurais pas dut te dire ça... en fait je suis pas sensé en parler donc tu peux oublier s'il te plaît ? Et puis je m'excite pas... arrête de toujours croire que les gens prennent tout mal, c'est toi qui a tendance à faire ça en général...

Il avait parlé d'un ton calme, il n'y avait aucun reproche, rien d'agressif, juste une constatation. Il avait alors cherché à en savoir un peu plus sur le brun, il apprit qu'il allait à l'université... encore un truc qui ne serait jamais pour lui tiens... mais il avait quand même un peu de mal à imaginer Emrys dans ce cadre là aussi, du coup il fronça un peu les sourcils en demandant :

- Tu étudie quoi à l'université ?

Il était un peu curieux, et puis il parlait beaucoup de lui même et il avait du mal à se concentrer donc essayer d'en savoir plus sur le brun lui paraissait être une bonne idée pour détourner un son embarras. Il hocha la tête quand il parla des fantômes et de sa consommation de sel, il ne pouvait s'empêcher de regarder partout autour de lui comme si un allait surgir d'un coup...

- Oué c'est assez caractéristiques... la température chute d'un coup, les objets électroniques se détraquent, les portes claques... c'est vrai que c'est pas super agréable, mais j'espère que t'as bien refait ton stock de sel parce que là avec tes super cachets je suis bien incapable d'affronter un fantôme... enfin c'est super efficace, je sens plus rien... mais j'ai l'impression que je ne contrôle plus vraiment ce qui sort de ma bouche aussi... donc désolé d'avance si je dis des conneries. Ça te fais ça à toi aussi ?

Il avait levé une main devant lui, observant ses doigts, c'était bizarre, il les voyait, il les bougeait, mais il les sentait pas vraiment... pour le coup cette drogue était vraiment efficace !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 413
double-compte(s) : Rhys & Rodin & Seth & Raziel
crédits : havana
MessageSujet: Re: If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]   Mar 20 Mar - 22:18

C'est vrai que ça paraissait logique de son point de vue, les études, tout ça, c'était normal pour quelqu'un qui ne passait pas son temps sur les routes à chasser des contes de fée. La vie d'Oren ne l'était pas. Mais il aurait bien tout le temps d'être chasseur une fois le lycée finit, ça ne lui coûterait rien de mettre ça de côté pendant quelques temps, histoire d'avoir plus de possibilité que simplement chassait. Emrys c'était déjà posé la question la première fois, il l'a lui avait posé aussi, mais apparemment cette vie ne gênait pas Oren, il n'était pas forcé ou quoi que ce soit, et il découvrait bien malgré lui, que oui, il y avait besoin de chasseurs, mais le lycée lui paraissait une étape tellement normal, que ça aurait été dommage qu'il passe à côté. Ce n'était pas le paradis sur terre, mais une fois fait, on était tranquille. Mais encore une fois, c'était son point de vue, du côté des gens normaux ... Il ne sut pas quoi répondre, et préféra se taire que de sembler méprisant malgré lui, il n'avait pas envie de faire la moral ou que se soit pris comme ça surtout , pas au type qui venait de lui sauver la peau.

Par contre cette histoire de vampire le stressait pas mal, il était pas censé les tuer ? C'était dangereux non ? « Oublier qu'un vampire se balade en plein lycée, évidemment que je peux faire ça. » Ironisa t'il, heureusement qu'il n'avait personne de proche sur place, parce que ça l'aurait stressé un peu. Mais il préférait nettement se dire que si Oren ne l'avait pas tué, c'est qu'il ne devait pas être si dangereux que ça ... Quoi qu'il avait quand même dit l'avoir empoisonné. Donc il était mort ? Emrys le regarda, l'air un peu perdu, légèrement effrayé aussi, parce que bon, les fantômes, il avait toujours vécu avec mais les vampires, si c'était du même genre que les wendigos, c'était vraiment pas pour le rassurer. Il allait continuer sur cette histoire de vampire, pas certain de pouvoir l'oublier, mais il referma sa bouche, l'air légèrement vexé. Air qu'il perdit rapidement parce que c'était vrai, il le savait très bien, la preuve, c'est exactement ce qu'il était en train de faire. Il soupira, et secoua la tête. « Je peux pas dire le contraire » lâcha t'il, finalement, les yeux rivés sur l'accoudoir de son fauteuil. Ça aurait été mentir. « J'étudie l'histoire, enfin quand j'ai le temps d'y aller » Ce qui était de moins en moins le cas, et il commençait sérieusement à penser qu'il perdait son temps. « Mais maintenant que je sais que pas mal de truc surnaturel sont vrai, je vais peut-être voir certaines choses différemment . Surtout sur l'histoire du coin » A commencer par les wendigos.

« Merci pour ce cours sur les fantômes, mais ça j'étais au courant » répliqua t'il, presque sans froideur, juste un peu moqueur de le voir déballer tout ça. Il ne lui avait pas demandé une liste de preuve que les fantômes étaient présents, mais bien une question de ressenti, comme avoir la sensation dans les maisons vides d'être observés. « Alors si on se fait attaquer par des fantômes, je t'en tiendrais pour responsable parce que ça non plus c'est jamais arrivé ici » Des plus farceurs que d'autre, il en avait vu, mais des agressifs comme à la dernière soirée qu'il avait fait, non, jamais, à croire que ce n'était que des anciens amis de sa mère qui revenait ici. « Donc à part si on a vraiment la poisse, ça devrait pas arriver » Le pessimiste n'avait aucune envie de l'être pour une fois. Par contre, Emrys était assez impressionné par l'effet des cachets sur Oren, au moins il n'avait plus mal, c'était l'effet escompté. « Alors pour être honnête, je m'en rappelle pas des masses, j'avais personne pour en être témoin et à part si j'ai raconté ma vie à un fantôme, je ne saurais pas te dire si ça m'a fait le même effet. Mais tant que tu n'as plus mal, c'est le principal, c'était pas pour te droguer que je te les ait filés, rassure toi » conclut il, avec un air un peu désolé, parce qu'il avait vraiment pas prévu ça en lui proposant, mais au moins, il n'avait pas besoin de se battre pour l'empêcher de prendre sa voiture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 242
double-compte(s) : Haven & Asher
crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]   Mer 21 Mar - 14:27

Il n'avait pas vraiment noté le sarcasme, ou l'ironie, franchement c'était étrange, il avait l'impression que son cerveau tournait à plein régime, mais un peu dans le vide. Il pensait à des choses, des choses pas spécialement importantes, mais il semblait y accorder une forte importance tout à coup, comme si c'était grimpé en tête de ses priorités tout à coup. Et il en oubliait un peu ses véritables priorités du coup, comme rentrer chez lui, ne rien dire que des choses du genre « il y a un vampire en liberté au lycée... », du genre éviter de trop s'intéresser à Emrys ou encore de trop s'attacher à lui parce qu'il savait que ça allait mal finir encore une fois et que même si le brun avait précisé qu'il ne recommencerait pas... il y avait quand même de fortes chances pour que ça arrive... enfin tout cela semblait bien être passé à la trappe, et il n'était même plus vraiment en mesure de reconnaître quand le brun faisait de l'ironie, du coup il se contenta de hocher la tête, comme pour le remercier, alors qu'il lui disait qu'il pouvait bien évidement oublier ce qu'il venait de dire... ça l'arrangeait, parce qu'il ne voulait surtout pas que ça se sache et parce qu'il ne le fallait pas, il avait laissé Vaska en vie pour une bonne raison et puis de toute manière il le tenait à l’œil... il lui semblait même avoir compris qui était sa source de nourriture... et franchement si sur le coup ça lui avait fait un choc et une sensation assez mauvaise au niveau de l'estomac, au final il était pas plus surprit que ça... et puis il s'en était tout simplement désintéressé, ça ne le regardait pas, si Cory voulait mourir, c'était en rien son problème, ils étaient pas amis, ils étaient rien du tout. Enfin il avait du coup rangé ce sujet dans un coin de sa tête, rappelant à Emrys que celui qui était du genre à se vexer pour rien, c'était lui, pas le blond, que même s'il trouvait certaines choses ridicule, il n'allait pas s'en vexer pour autant... parce que oui, c'était ridicule de penser qu'il pouvait avoir quelque chose de plus que les autres, quelque chose de spéciale... c'était pas du tout le cas. La seule différence, c'était qu'il avait conscience du monde surnaturel et savait comment le combattre, et d'ailleurs, Emrys aussi maintenant. Il afficha un sourire à sa réponse avant de dire :

- C'est bizarre... je t'imaginais pas vraiment à l'université, mais maintenant que tu parles d'histoire... oui ça colle bien, je te vois bien étudier ça... mais c'est sur que ça doit être intéressant l'histoire de cette ville, j'ai fais quelques recherches avec mon frère avant qu'on s'installe, on a pas trouvé grand choses, mais je suis sur qu'il y a plus que ce qu'on peut trouver sur internet... du coup si tu trouves des trucs intéressant, je suis pas contre quelques infos...

Après tout, ça pouvait servir d'avoir une connaissance qui était dans le domaine de l'histoire... oué, il avait vraiment oublié cette partie ou la connaissance devait resté à distance... enfin il s'en souviendrait peut être plus tard, en même temps que la douleur, quand les effets des cachets seraient passés. Il avait été un peu surprit par la réaction du brun, il comprenait pas trop, il semblait lui poser une question sur ce que les gens percevaient en général aux contact des fantômes, il lui avait répondu, mais apparemment c'était pas la question... Et il n'eut pas vraiment le temps de répliquer quoi que ce soit, parce qu'il avait poursuivit en lui disant qu'il n'avait jamais été attaqué par le moindre fantôme du coup. Il haussa alors les épaules avant de dire :

- Ben tu as de la chance... mais j'espère pas, parce que j'aime pas les fantômes... enfin c'est pas ma chasse préféré, j'aime les créatures tangibles, que je peux attaquer physiquement... bon du coup elles peuvent aussi m'attaquer physiquement et me faire violemment voler contre un mur... mais c'est quand même mieux...

D'ailleurs, il sentait plus rien grâce au cachets, mais il n'avait pas vraiment regardé l'étendu des dégâts, il espérait que le choc n'avait pas provoqué un truc grave au niveau interne... il allait sûrement avoir de sacrés hématomes dans le dos, mais bon si c'était que des côtes cassés ça allait encore. En tout cas il s'était encore étonné une fois sur l'efficacité des médicaments et il tourna la tête vers le brun, lâchant sa main des yeux qui retomba sur sa cuisse, fronçant un peu les sourcils avant de dire :

- Me voilà rassuré, l'espace d'un instant j'ai eu peur que tu ne cherches à me droguer pour profiter de moi... quoi que ce serait un peu bête parce que tu profites juste des conneries qui sortent de ma bouche du coup... en tout cas je pense que je pourrais pas prendre le volant tout de suite... tu vas être obligé de m'héberger.

Il avait dit le début sur le ton de l'humour, parce que c'était clairement une blague, une blague stupide, premièrement qui aurait envie de profiter de lui ? Deuxièmement vu son état, il y avait encore moins à profiter... mais par contre la fin était plutôt sérieuse, il pouvait pas rentrer chez lui dans cet état là, du coup Emrys allait devoir le laisser se reposer un peu ici avant qu'il ne puisse reprendre la route, il fallait déjà qu'il commence par retrouver ses sensations...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 413
double-compte(s) : Rhys & Rodin & Seth & Raziel
crédits : havana
MessageSujet: Re: If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]   Mer 21 Mar - 15:36

Vu qu'on lui reprochait souvent ses airs supérieurs, il était persuadé d'avoir l'air de ressembler à l'étudiant cliché, mais il était étonné de voir qu'apparemment pas tant que ça. Il ne chercha pas à savoir pourquoi l'histoire lui allait, sans doute qu'Oren avait réalisé qu'il l'avait rencontré dans un musée, ça devait jouer. Par contre, effectivement, internet n’était pas une mine d'or sur cette ville, y avait de quoi faire,mais ça ne serait jamais autant que dans les livres, mais il se rappelait très bien ce dernier dire qu'il préférait internet, c'était donc son choix, mais Emrys était prêt à l'aider avec la version papier, parce que la dernière fois déjà, il avait eu envie d'aider, mais plus encore maintenant, de toute manière il aimait la sensation d’être utile. Étonnamment, il lui sourit avant de hocher la tête, s'il tombait sur quelque chose d’intéressant, pourquoi le garder pour lui ? Enfin, vu tout ce que disait Oren depuis tout à l'heure, c'était pas dit qu'il le pense, mais il était suffisamment soulagé d’être en vie pour ne pas chercher la petite bête maintenant.

« J'avais cru comprendre la dernière fois déjà »  Vu comment il lui avait parlé des fantômes, Emrys avait plutôt compris que c'était pas son délire, maintenant il savait pourquoi, et effectivement, il comprenait que se débarrasser d'esprits intangibles soient plus compliqués que de créatures physiques. « Mais y a pas longtemps j'ai vu des fantômes aussi, envoyaient des gens contre des murs, donc bon. Finalement, je peux comprendre que pour un chasseur se soit chiant. » Il hocha la tête, oui, ça n'avait pas été la soirée du siècle et il commençait à comprendre sa chance de ne jamais avoir eut de problème ici avant. Il avait été bien naïf de voir les fantômes comme de gentilles créatures... « J'avais déjà voulu t’appeler cette fois là » ajouta t'il, un peu gêné Mais bon qui dit fantôme, dit portable hs donc il n'avait finalement rien pu faire. Bon, il avait eu de la chance qu'un chasseur sorte magiquement de nulle part, parce qu'il n'aurait pas donné cher de sa peau ce soir là dans le cas contraire.

Enfin pour l'instant, plus que les fantômes, Oren avait l'air passionné par sa main, comme quoi les médocs que lui avaient prescrit Gavin faisait vraiment un sacré effet. La réponse du chasseur lui tira un sourire, ça aurait été la pire technique de drague du monde et carrément malsain aussi, mais il était rassuré qu'il ne le prenne pas trop mal de se retrouver dans cet état. Parce que c'était pas spécialement sympathique de se retrouver à l'ouest sans avoir été prévenu, mais faut dire qu'il n'y avait pas réfléchit et qu'il ne s'était pas spécialement rappelé de sa propre expérience. Et bon, du paracétamol n'aurait sans doute pas pu faire grand chose pour lui. « Effectivement ça te rend un peu lent, parce que je l'avais déjà compris ça . J'avais déjà du mal à t'imaginer conduire avec tes blessures, mais encore moins comme ça. Et tu viens de me sauver la vie, je vais pas te mettre dehors »  Fallait arrêter de le prendre pour un connard complet. Même si ça lui faisait un peu bizarre d'imaginer quelqu'un rester ici, il s'était plutôt habitué à avoir la maison vide mais c'était loin de le déranger pour le coup. Emrys se leva et jeta un œil au escalier. « Par contre, va falloir que tu fasses un sacré effort, parce qu'il va falloir remonter . Tu peux le faire où tu te contentes du fauteuil ? » Il grimaça un peu, parce que dans le genre confortable pour dormir y avait mieux quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 242
double-compte(s) : Haven & Asher
crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]   Mer 21 Mar - 22:16

Il n'avait même pas conscience qu'il radotait pour le coup, il n'avait plus conscience de grand chose, il avait à peine conscience de ce qu'il pouvait bien dire donc fallait pas trop lui en demander. Mais oui, peut être qu'il lui avait déjà parler de ça, et peut être qu'il était mode pipelette qui ne pouvait plus s'arrêter de raconter sa vie et de poser des questions au passage... c'était con parce qu'il était même pas sur qu'il se souviendrait des réponses d'Emrys demain... il espérait quand même, c'était à peu près la première fois qu'ils avaient une vrai conversation civilisés tout les deux, sans que le brun ne se braque, sans qu'il ne l'envoi promener, sans qu'il ne cherche à se dérober, alors dans un sens, peut être que ça le mettait en confiance aussi, peut être que ça mêlé aux cachets, ben ça lui plaisait bien. Il avait pas eu de compagnie depuis un petit moment, son frère n'étant presque jamais là, il se retrouvait souvent seul le soir chez lui, il voyait Seth de temps en temps, mais c'était pas pareil, ils ne parlaient quasiment que de chasses ou de trucs de lycée... là il s'agissait presque de quelque chose de banal, il n'était pas question de popularités, de filles, de chasse, il était juste questions de choses banales... bon il y avait un peu de la chasse aussi, mais ça restait superficielle en quelque sorte parce que Emrys ne s'y connaissait pas tant que ça. Ce n'était pas avec lui qu'il allait parler arme à feu, à savoir si le neuf millimètres était plus efficace que je bon vieux fusil pour abattre un chupacabra... il devait même pas savoir ce que c'était d'ailleurs... enfin du coup il se perdait un peu, et il savait quelque part dans sa tête qu'il n'aurait pas dut, mais il appréciait quand même, c'était plus fort que lui. D'ailleurs il fut un peu surprit quand il lui apprit qu'il avait eu affaire à des fantômes pas sympathiques du tout dernièrement et qu'il avait voulu l'appeler à ce moment là... il l'observa quelques secondes, en fronçant les sourcils avant de demander :

- Comment ça s'est terminé ?

Il n'avait pas envie de demander concrètement pourquoi il ne l'avait pas appeler, la réponse lui faisait un peu peur, au mieux c'était parce que son téléphone avait été trop bloqué par les interférence, mais au pire c'était une toute autre histoire et il préférait juste ne pas savoir. Il s'était d'ailleurs un peu concentré sur les effets des médicaments que le brun lui avait donné, alors que ce dernier avait bien précisé qu'il ne l'avait pas drogué intentionnellement... il savait pas trop pourquoi il avait ressentit le besoin de le préciser, mais sur le coup ça l'avait fait rire quand même, et il avait surtout admis qu'il allait peut être devoir passer la nuit ici. Apparemment c'était pas un problème, en même temps il avait put constater qu'il y avait pas mal de place dans cette maison, ils pourraient presque ne pas s'y croiser s'il le fallait... c'était triste dans un sens... mais il repartait encore un peu trop dans des réflexions étranges. Il esquissa un léger sourire, regardant le brun se lever, le suivant des yeux, alors qu'il lui demandait s'il allait être capable de se lever pour aller à l'étage ou s'il préférait le fauteuil... très franchement, il était bien là tout de suite, mais vu le coup qu'il avait prit dans dos, aucun doute que demain il allait douiller et si en plus il dormait dans ce fauteuil, ça allait être pire. Il posa alors ses deux mains sur les accoudoir pour s'aider avant de dire :

- Je pense quand même être en mesure de me lever...

Il le pensait, mais entre ce qu'il pensait et ce dont il était capable, il y avait souvent un énorme gouffre et il tomba en plein dedans. Il avait effectivement réussit à se lever sans trop de peine, mais une fois debout, sa tête se mit à tourner, la pièce se mit à tanguer... ou alors c'était lui qui tanguait... et il dut se rattraper au dossier du fauteuil pour pas tomber... il ne put se retenir d'échapper un léger rire un peu gêné avant de dire :

- Oula... enfin peut être qu'un peu d'aide ce serait pas trop mal...

Il avait beau avoir une bonne couche de fierté pour ce qui était de ses capacités, il savait quand même reconnaître quand il avait besoin d'un coup de pouce et là clairement il en avait besoin parce qu'il allait pas réussir à monter les escaliers vu la manière dont sa tête tournait... Et il ajouta même d'un ton plutôt léger :

- Promis, j'essayerais pas de te faire des câlins contre ta volontés... même si tu m'as drogué dans un but pas très subtile...

C'était le genre de truc qu'il aurait jamais dit en temps normal... ce cachets avaient vraiment un effet de dingue... c'était encore pire que l'alcool ou la fumette... à croire qu'il y avait plus rien pour retenir les conneries qui sortaient de sa bouche...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 413
double-compte(s) : Rhys & Rodin & Seth & Raziel
crédits : havana
MessageSujet: Re: If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]   Jeu 22 Mar - 13:57

Emrys haussa les épaules, si sur le moment ça l'avait bien fait flipper, au final, il ne s'en était pas sorti trop mal, il s'en était sorti tout court et c'était le plus important. « On a eu de la chance qu'un chasseur passe par là, et nous tire de là » Ils avaient vraiment eu de la chance, parce que sinon la population d'étudiant de Blackwater aurait souffert d'une sacré perte, parce que les esprits n'avaient pas l'air de vouloir les laisser partir à ce moment là. Enfin, il venait de lui avouer sans le vouloir que finalement, il connaissait bel et bien un autre chasseur, même si connaître était un bien grand mot. Mais au moins, il avait fini par se rendre compte qu'Oren avait eu raison la dernière fois, les fantômes, c'était loin d'être aussi sans danger que lui l'avait toujours cru et s'il s'était toujours rendu compte que la ville était étrange, elle le lui paraissait encore plus ces derniers temps et connaître des gens capables de sortirent de ce genre de situation, c'était une bonne chose. Même si une des personnes en question n'était actuellement pas au mieux de sa forme. Emrys le regarda, un peu sceptique, mais le laissa faire, après tout, s'il pensait pouvoir se lever, il n'allait pas remettre sa parole en doute ... Autant qu'il se prouve tout seul le contraire.

Ce qui ne manqua pas d'arriver. « Heureusement que t'as oublié l'idée de conduire » Emrys secoua la tête, vraiment rassuré qu'il ne cherche pas à s'en aller, parce que c'était l'accident assuré, s'il arrivait même à sortir le véhicule de l'allée. Enfin, il pouvait l'aider à monter, ça ne le dérangeait pas et il s'en doutait un peu, parce qu'il n'avait aucune envie de le voir débouler l'escalier en sens inverse, il avait déjà pris assez de coups comme ça. Il allait se rapprocher pour l'aider et fut un peu surpris par la suite, ne sachant d'ailleurs pas vraiment comment réagir. C'était une blague, ça ne faisait aucun doute là dessus, mais vu comment il avait réagi aux câlins l'autre fois, il ne savait pas vraiment s'il la trouvait amusante, parce qu'il était plutôt partagé. L'idée ne lui déplaisait pas, mais il se sentait assez ridicule lorsqu'il se rappelait comment il avait réagi dans le bus, pas quand il était parti, mais avant, il n'aimait pas se sentir fragile et c'était pourtant l'effet que ça avait eu sur lui. De toute manière ce n'était qu'une blague, c'est pas comme s'il lui avait dit de but en blanc qu'il allait lui faire un calin, il n'en avait aucune raison de le faire.

« Je pensais pourtant avoir été discret sur mes intentions » finit il, par répondre avec un léger sourire en coin, c'était une blague, autant rester là dessus, Oren ne faisait pas attention à ce qu'il disait, donc autant ne pas se prendre la tête pour une simple question de câlin quand même. « Mais ça me va, pas de câlin contre ma volonté, je te tiendrais au courant quand j'aurais changé d'avis » continua t'il, sur le même ton, plus concentré à l'aider, parce qu'il ne semblait pas très stable et il n'était pas vraiment très fort, donc autant faire attention à ne pas finir par terre. Surtout dans les escaliers. « T'étais dans le même état la dernière fois que tu as croisé un wendigo ? Je parle pas des médocs, mais ça doit pas être agréable de finir blessé à chaque fois » Ajouta t'il, en prenant la direction de l'escalier. C'était pas une critique de ses compétences, et Emrys espérait sincèrement qu'il n'allait pas le prendre comme ça, parce que ce n'était pas le but, non, il était juste curieux de voir si on arrivait à s'habituer à ce genre de chose, à la douleur en autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 242
double-compte(s) : Haven & Asher
crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]   Jeu 22 Mar - 22:00

Donc apparemment Emrys connaissait un autre chasseur que lui... enfin connaître c'était peut être un grand mot, parce que de ce qu'il comprenait, c'était plus un inconnue qui était passé par là et qui l'avait sortis de ce mauvais pas, mais ça ne voulait pas dire pour autant qu'ils avaient fait connaissance ou encore qu'ils avaient échangés leurs numéros... dans tout les cas, Oren était quand même étrangement content de savoir que malgré ça, c'était quand même lui qu'il avait appelé pour venir l'aider ce soir... et encore une fois, il n'aurait sans doute pas pensé de cette manière s'il n'avait pas été totalement abrutis par ces foutus cachets qui le rendait aussi moue qu'une loque... d'ailleurs il avait même du mal à tenir debout tout seul et ça c'était un peu rageant, enfin sa fierté en aurait sans doute prit un coup si encore une fois il n'était pas totalement shooté. Parce que en fait il avait juste été capable de lâcher un rire un peu con en demandant un peu d'aide pour pouvoir monter les escaliers et en allant même jusqu'à plaisanter de son propre état... c'était assez lamentable, là tout de suite il ne semblait plus avoir aucune fierté, il discutait avec Emrys comme si ce dernier ne s'était jamais comporté comme le dernier des connards avec lui, comme s'il n'avait pas passé tout ces derniers jours à se demander ce qui clochait avec lui pour qu'il fasse autant fuir les gens qu'il pourrait potentiellement apprécier... au lieu de ça il lui faisait des blagues douteuses, avec des sous entendus que jamais il n'aurait fait en temps normal... non mais sérieusement, c'était quoi ce cirque ? Il en était presque à espérer oublier tout ça, sinon c'était clair qu'en se réveillant demain, il allait être mort de honte et aurait probablement beaucoup de mal à regarder le brun en face... vaudrait d'ailleurs peut être mieux qu'il ai décampé avant qu'il ne se lève, ce serait encore le plus simple.

Dans tout les cas, Emrys s'était approché pour l'aider, le guidant vers les escaliers, alors qu'il s'appuyait contre lui, il était un peu plus grand, du coup il était sûrement un peu plus lourd aussi, ça devait pas être le truc le plus facile pour lui... mais il espérait quand même qu'il ne le lâcherait pas dans les escaliers. Par contre il fut un peu refroidis quand le brun lança clairement qu'il ne voulait plus de câlin contre sa volonté... à l'entendre, on pourrait presque croire que Oren avait tenté de le violer... fallait pas exagérer non plus, il lui avait fait quoi, deux ou trois câlins, parce qu'il était énervé et surtout énervant et parce qu'il avait voulu le calmer et à aucun moment il l'avait repoussé... il avait même admis apprécier et voilà que maintenant il en parlant limite comme s'il l'avait agressé... le blond était un peu perplexe et encore une fois les mots s'échappèrent de sa bouche sans qu'il n'ai aucun contrôle dessus...

- Ça va... je pense pas t'avoir violé non plus, faut pas exagéré et puis je te rappel que tu m'as jamais repoussé d'une part et que d'autre part, tu as admis toi même que t'aimais bien ça... alors c'est un peu vache de parler de « câlins contre ta volonté »... et on sait tout les deux que tu me tiendras au courant de rien du tout, mais j'ai compris, je ferais des câlins qu'à ceux qui savent les apprécier...

Le ton était un peu boudeur pour le coup, il l'avait un peu mal prit, surtout il l'avait prit comme une accusation et comme il était presque certains que c'était la raison pour laquelle le brun s'était cassé la dernière fois, et bien disons que ça ne l'aidait pas à prendre les choses un peu plus à la légère. Mais heureusement, ce dernier changea de sujet, en lui demandant s'il avait fini comme ça la dernière fois qu'il avait affronté un Wendigo, et pour le coup, il lui semblait que c'était pire, mais à vrai dire il en savait rien... ils étaient arrivés en haut des escaliers et il se décolla donc d'Emrys un peu, essayant de voir dans son dos, soulevant son haut pour essayer de voir dans quel état c'était, mais bon, il était pas contorsionniste et il voyait rien du tout, il manque juste à nouveau de tomber en se rattrapant un peu au brun avant de dire :

- Je sais pas... t'as pas un miroir pour que je regarde... ? La dernière fois j'ai dut aller aux urgences, j'avais deux côtes cassés et c'était vraiment moche... j'ai douillé pendant des jours... ça a rien d'agréable, mais c'est les risques du métier je suppose... tant qu'on a mal, c'est qu'on est en vie.

C'était ce que son père disait toujours quand il était plus jeune et qu'il se blessait durant les entraînement ou même durant ses premières chasses, c'était sa manière à lui de lui dire de rester fort et que la douleur ce n'était pas une si mauvaise chose... sauf que lui, ben il était mort aujourd'hui, donc forcément, il pouvait plus avoir mal !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 413
double-compte(s) : Rhys & Rodin & Seth & Raziel
crédits : havana
MessageSujet: Re: If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]   Jeu 22 Mar - 22:40

Emrys avait juste voulu continuer sur sa blague, sans avoir l'impression d'être désagréable, mais apparemment, il l'avait encore été malgré lui. Il n'y avait pourtant pas réfléchi, bien plus intéressé à l'aider à monter qu'à vraiment se demander comme il devait le prendre, ce n'était qu'une blague et il n'avait pas prévu d'arriver à l'agacer à nouveau en répondant simplement. Exagérer ? Il n'avait rien dit de spécial, il avait juste rebondit sur ses paroles, et depuis le début, il avait pourtant bien l'impression de lui avoir fait comprendre qu'il n'aimait pas ça. Non, c'était faux, au contraire, mais disons qu'il n'était pas du genre à venir les chercher de lui même. Oui, voilà, il avait admis apprécier ça ... Comme quoi, lui n'avait pas besoin d'être shooté pour dire n'importe quoi. Même si c'était vrai, il aurait eu mieux fait de la fermer quand il avait dit ça. « J'ai juste repris tes mots, c'est tout » Emrys fronça les sourcils, légèrement agacé à son tour, parce que c'était lui qui l'avait dit, c'était Oren et il avait juste volontairement repris ses termes exacts à lui. C'était pas juste de les lui reprocher.

« Je me suis pas plaint, enfin pas vraiment... C'est toi qui m'a dit que tu ne me ferais pas de câlins contre ma volonté, j'ai juste continué dans ce sens c'est tout. La prochaine fois je dirais l'inverse si ça peut te faire plaisir » répliqua t'il, un peu bougon, parce qu'il n'avait pas dit ça méchamment et il n'avait jamais dit qu'Oren avait tenté de le violer, qui exagérait exactement là ? Et puis cette histoire de câlin là, c'était pas vraiment important, parce que le vrai problème, c'était quand même ce qu'il venait d'arriver, et il espérait que le chasseur n'était pas trop blessé, et que ça n'arrivait pas si souvent. Emrys le regarda essayer d'apercevoir son dos, se rapprochant rapidement en le voyant tanguer bien trop dangereusement et le laissa se rattraper sur lui. Il n'allait pas le laisser tomber bêtement. « J'espère que t'as pas la même chose, ça m'emmerderait quand même » dit il, en baissant les yeux sur l'endroit qu'Oren tentait d'apercevoir, c'était con qu'il n'ait aucune connaissance en médecine tiens parce qu'il se sentait un peu coupable.

« Et oui, j'ai un miroir, je ne déteste pas encore ma gueule au point de ne pas pouvoir la voir dans une glace » répliqua t'il, un peu froidement, encore légèrement agacé par cette histoire de câlin finalement. Parce que ... Enfin... Il ne savait pas trop quoi en penser, parce qu'Oren avait raison, il avait beau dire qu'il en voulait pas, il était pas certain que ce soit vrai, c'était vraiment trop con. Apparemment il n'arrivait pas à se décider, mais de toute manière c'était pas du tout le moment. Il ouvrit une des portes, donnant sur une salle de bain et donc un miroir. « Tu devrais arriver à voir quelque chose je pense. » Emrys hésita, pas certain de la marche à suivre, parce que bon, il s'y connaissait pas du tout dans ce domaine, la preuve, il lui avait donné des médocs comme ça, et coup de chance ça lui avait calmé sa douleur, mais ça réglait pas le problème. « Tu crois qu'il faut y faire quelque chose ? Comme désinfecter ? Je suis désolé, mes connaissances en soin, sont vraiment sommaires, je peux pas vraiment t'aider » ajouta t'il, l'air un peu gêné, en quittant son dos des yeux pour les lever vers son visage. Espérant une réponse rassurante, au moins il avait motif de comparaison, s'il s'était à nouveau cassé des côtes, il s'en rendrait certainement compte A ce rythme là, c'était lui qui allait le conduire aux urgences et Emrys préférait nettement que ce ne soit pas si grave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 242
double-compte(s) : Haven & Asher
crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]   Ven 23 Mar - 22:52

Il avait reprit ses mots... le blond fronça les sourcils, essayant de se souvenir de ses propres paroles... il avait dit ça ? Ah oui... peut être qu'il avait dit ça, sur le ton de la plaisanterie, c'était sortis de sa bouche, mais peut être qu'il avait aussi espéré que justement Emrys allait nier ces paroles et non pas les confirmer comme si ça avait été la pire expérience de toute sa vie, parce que ce qui avait été le pire dans tout ça, c'était le moment ou il l'avait planté comme ça sans un mot dans ce bus... ça c'était moche, pour le reste, fallait pas exagéré, il se souvenait même qu'il avait admis qu'il aimait ça dans le fond... mais bon c'était un peu le soucis avec le brun, il y avait tout un monde entre ce qu'il disait et ce qu'il pensait et c'était sans doute pour ça que Oren avait autant de mal à le comprendre, parce que lui était du genre à dire ce qu'il pensait comme ça venait... bon en faisant preuve d'un peu plus de filtre que là tout de suite en général quand même, mais il était plutôt franc en général quand il aimait une chose, il le disait et quand il n'aimait pas, il le disait aussi, mais c'était pas le cas d'Emrys. Lui ronchonnait... tout le temps, même quand quelque chose lui plaisait visiblement, alors comment savoir vraiment ? C'était frustrant et Oren détestait cette sensation de ne pas avoir sur quel pied danser, mais pour le coup, c'était peut être effectivement lui qui était en tord, c'était peut être effectivement lui qui avait tendu la perche, même s'il se rendait compte que ce genre de perche là, le brun les saisissaient bien plus facilement que les autres... Et puis maintenant il voulait lui faire plaisir, c'était une bonne blague ça, parce qu'il s'était jamais soucié de lui faire plaisir jusqu'à présent, et puis c'était pas non plus ce que Oren voulait, il voulait pas qu'il dise des choses juste pour lui faire plaisir, il voulait juste un peu de franchise... Il secoua alors un peu la tête avant de dire :

- Oué bon... peut être que c'est ce que j'ai dis, mais t'étais pas obligé de confirmer... et puis depuis quand tu te soucis de me faire plaisir ? Je veux pas que tu me fasse plaisir, je veux juste réussir à comprendre, mais c'est pas facile vu que t'es juste incapable de dire vraiment ce que tu penses...

Son ton n'était même pas agacé, juste fatigué, il en avait marre de se battre et là, après ce qu'il venait de vivre, après les cachets, après son état du moment, il avait vraiment pas la force pour luter, il voulait juste se laisser tomber dans un coin et dormir. Mais son attention qui avait beaucoup de mal à se focalisé vu son état fut rapidement détourné par l'idée qu'il pourrait être blessé comme la dernière fois qu'il avait croisé la route d'un Wendigo, il avait donc tenté de voir à quoi ça ressemblait au niveau de son dos, mais c'était pas trop possible, du coup il avait demandé une glace, avant d'avoir à nouveau le droit à une réplique froide et sarcastique... passer du « je m'en voudrais si tu étais blessé » à ça... à croire que pour chaque truc sympa qu'il disait, il fallait qu'il compense derrière avec un truc froid et agressif. Le blond ne releva même pas, il se contenta de pousser un soupir blasé se retrouvant dans une salle de bain et fixant son reflet dans le miroir au dessus du lavabos... il avait les yeux presque complètement noir tellement ses pupilles étaient dilatés, il se serait piqué à l'héroïne, ça n'aurait sans doute pas fait un autre effet... mais il détourna rapidement ses yeux, retirant sa veste, la laissant tomber par terre avant de soulevé son haut en se tournant dos au miroir pour pouvoir le reflet en tournant la tête. C'était pas terrible, il y avait quelques écorchure dut au mur, mais ça c'était pas grand chose, le plus moche c'était les hématomes qui commençaient à sortir. Mais c'était pas pire que la dernière fois, parce que la dernière fois son dos était presque noir tellement ça avait été fort, donc il pensait mieux s'en sortir là.

- Y a pas grand chose à faire, je pense que ça va aller, y aura juste quelques bleus et je vais douiller demain mais ça passera...

Il remit son tee-shirt en place, mais encore une fois il fut prit d'un vertige, il manqua encore de tomber et se rattrapa à la première chose sous sa main, le rebord d'une baignoire et d'ailleurs il finit par s’asseoir dessus, se disant que ce serait moins risqué avant d'être d'un coup prit d'un fou rire en disant :

- Encore une fois, c'est la baignoire qui me sauve... décidément...

Parce que forcément, il avait pas put s'empêcher de repenser à ce passage dans l'appartement de sa voisine la dernière fois quand ils avaient dut se planquer dans la baignoire... et fallait avouer que c'était drôle, mais dans tout ça, il avait un peu de mal à retrouver les trous dans son tee-shirt où il devait passer ses bras et sa tête aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 413
double-compte(s) : Rhys & Rodin & Seth & Raziel
crédits : havana
MessageSujet: Re: If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]   Sam 24 Mar - 0:06

Il n'était pas obligé de confirmer ? Mais c'était une blague, il avait continué dans se sens là c'est tout, il était censé répondre quoi, va y, fais moi autant de câlin que tu veux ? Il venait déjà de plaisanter sur le fait qu'il l'avait drogué volontairement, fallait pas pousser, parce que ce sujet là, il n'était pas certain qu'il soit si drôle que ça. Parce que vu l'état dans lequel ça l'avait mis l'autre fois, Emrys était pas certain de vouloir recommencer, il allait mieux mais ça aurait été encore plus complexe maintenant, parce qu'il se serait senti en plus coupable si Oren lui en fait à nouveau et il se sentait déjà responsable sans ça. Il ne savait pas trop quoi répondre pour se défendre, parce que c'était pas faux, il n'arrivait pas à dire ce qu'il pensait, d'où le nombre d'incompréhension entre eux depuis le début, mais c'était plus fort que lui, à croire qu'il se sentait obligé de se montrer désagréable quoi qu'il arrive. Incapable de trouver quoi dire, Emrys se tut avant de changer de sujet, espérant ne pas merder à nouveau.

Emrys grimaça un peu en voyant son dos, ça ne semblait pas être catastrophique, ça ne pissait pas le sang de partout, mais c'était pas spécialement jolie pour autant. « Juste quelques bleus ? Vu comment tu es rentré dans le mur, t'es plutôt résistant. J'espère que tu as raison » Il espérait sincèrement que ça ne serait pas plus grave que ça, même si vu la tête de la créature, ça aurait pu être bien pire. Il réagit un peu trop lentement pour le rattraper et soupira de soulagement en le voyant se rattraper, fallait arrêter de lui faire peur comme ça, parce qu'il n'avait pas envie qu'il se casse quelque chose en tombant en plus, il venait de se battre contre un wendigo, il allait pas se faire plus mal à cause de vertige quand même. Emrys fronça les sourcils en le voyant rire, c'était pas spécialement amusant, il aurait pu se faire mal quoi ! Mais il comprit rapidement, et après ses paroles, il dut faire un effort pour ne pas rigoler non plus, effort qui ne servit d'ailleurs pas à grand chose puisqu'il finit aussi par en rire. C'était con, c'était pas vraiment le moment, mais c'était amusant ... « Tu m'avais pourtant promis qu'on finirait plus dans une baignoire » ajouta t'il, un large sourire sur les lèvres, en s'asseyant à son tour sur le rebord, espérant que son fou rire allait se calmer, attrapant un pan du tee-shirt du chasseur pour l'empêcher de bouger dans tous les sens, histoire qu'il arrive à se rhabiller. Heureusement que personne ne l'avait vu lui, lorsqu'il avait pris les mêmes médocs.

Il finit par perdre son sourire, toujours amusé, mais repensant à ce qu'Oren avait dit, c'était vrai qu'il ne disait pas ce qu'il pensait ou du moins que ça ne sortait jamais comme il en avait envie, c'était un peu frustrant « Tu sais que je le pensais ce que je t'ai dit tout à l'heure ? Que j'étais désolé ? » Il était hésitant, parce qu'il n'était même pas sûr qu'Oren s'en rappellerait, mais il voulait lui prouver que ces excuses étaient sérieuses, il n'avait pas dit ça pour avoir la conscience tranquille ou une connerie du genre, non, ça il le pensait. Il s'en voulait pour l'autre fois, parce qu'il savait très bien ce que ça faisait d'avoir l'impression de faire fuir tout le monde, il s'en rendait encore plus compte quand il envoyait bouler Oren et remarquait son air blasé. Emrys ne savait même pas vraiment pourquoi il voulait se rattraper, pourquoi il en se contentait pas juste de voir s'il en avait fait assez ou non, ça l'emmerdait d'avoir l'impression de perdre des points lorsqu'il se montrer froid, ça le frustrait parce qu'il n'avait pas vraiment envie d'être désagréable. Il jeta un regard au chasseur, avant de soupirer doucement, il n'avait qu'une seule solution pour rattraper sa dernière connerie en date, et avant d'avoir cherché à y réfléchir plus, il passa ses bras autour d'Oren, franchement pas rassuré et espérant qu'il était un peu trop à l'ouest pour le rejeter parce qu'Emrys était vraiment pas certain de ce qu'il faisait, mais il avait peur de s'enfoncer plus s'il essayait à nouveau de s'expliquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 242
double-compte(s) : Haven & Asher
crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]   Dim 25 Mar - 1:21

C'était rien de bien inquiétant, si il avait eu une hémorragie interne ou une connerie du genre, son dos serait déjà complètement violacé, là c'était juste quelques hématomes qui commençaient à peine à sortir, et quelques écorchures, donc c'était pas si grave. Il ne sentait rien actuellement grâce aux super pilules magiques d'Emrys et demain il allait probablement avoir du mal à se lever, il allait être courbaturer comme un petit vieux, mais ce serait pas une première, il avait connue pire. Du coup il ne s'en inquiétait pas vraiment, il avait simplement haussé les épaules avant d'essayer de remettre son tee-shirt, le brun avait raison, il était résistant en même temps ce genre de choses, ça arrivait assez souvent, il n'avait pas idée de toutes les fractures, de tout les os qu'il avait bien put se briser ces dix dernières années, mais il y en avait un paquet et il se remettait toujours. Et puis de toute manière actuellement, il n'y avait pas grand chose qui l'atteignait à cause de son état, il en avait même presque oublié son coup de gueule un peu plus tôt, et il avait manqué aussi de se vautrer encore une fois, parce qu'il avait un peu de mal à tenir debout, que la gravité c'était un truc chiant et qu'il savait plus dans quel sens il était sensé mettre ce foutue tee-shirt... mais il s'était rattrapé au rebord de la baignoire et du coup il s'était assis dessus, retrouvant un peu de stabilité au passage, avant de se rendre compte que cela le ramenait à un souvenir pas si lointain avec Emrys. Il n'avait pas put s'empêcher de rire en y repensant, faisant un commentaire sur le fait qu'une fois de plus, il s'en sortait grâce à une baignoire, et visiblement ça faisait rire son interlocuteur... il était pas sur de l'avoir déjà entendu rire, ou même vu en fait... enfin un vrai rire, un rire amusé, pas quelque chose de superficielle, de sarcastique, cynique ou encore ironique... juste un rire amusé. C'était probablement une grande première et c'était assez agréable pour le coup.

- Bah... on est pas dedans, on est dessus, c'est déjà mieux ! Sûrement moins embarrassant...

Il avait dit ça en riant également, et il abandonna son tee-shirt entre les mains du brun qui semblait savoir un peu mieux comment s'en dépêtrer que lui... du coup il le laissa faire, assez surprit qu'il lui file un coup de main, lui qui semblait plutôt froid, il l'aurait plutôt imaginé le laisser se démerder et râler parce qu'il mettait trop de temps, qu'il n'avait pas que ça à faire, qu'il voulait aller dormir ou il ne savait trop quelle conneries du genre... mais non, il l'aida. Et il ajouta même quelque chose concernant le fait qu'il avait vraiment pensé ses paroles quand il avait dit être désolé, parce que Oren lui avait reproché son manque de sincérité et le fait qu'il ne sache jamais quand il disait quelque chose de vraiment sincère et quand il disait quelque chose d'ironique ou encore juste pour faire chier les gens... du coup il avait tourné la tête vers lui, encore plus surprit, fronçant un peu les sourcils avant de répondre :

- Non, je le sais pas... T'es dur à suivre, mais OK, si tu le dis, je veux bien te croire.

C'était sortis comme ça lui venait en même temps il était pas capable de faire mieux pour le coup, il était incapable de vraiment mettre de l'ordre dans ses pensées et de réfléchir à ce qui sortait de sa bouche. Il avait donc juste dis ce qu'il pensait. Et c'était vrai, il n'avait pas put s'empêcher de se demander si Emrys était désolé parce qu'il lui était reconnaissant pour ce soir, ou si c'était vraiment le cas... et avant qu'il n'ai de toute manière le temps de dire ou faire quoi que ce soit de plus, le brun s'était approché pour... attends... est ce qu'il était vraiment en train de lui faire un câlin là ? Pour le coup, il était tellement surprit, qu'il restait sans la moindre réaction pendant quelques secondes, parce que ça c'était surréaliste quand même. Mais quand il se rendit compte que c'était pas sa tête qui lui jouait des tours, il referma ses bras autour de lui pour lui rendre son étreinte, demandant quand même :

- Est ce que tu fais ça juste « pour me faire plaisir » ?

Parce que si c'était le cas, bon il allait pas lui en vouloir, parce que c'était sympa de sa part, mais c'était pas utile... il ne lui en demandait pas tant... ou peut être que si... peut être que c'était agréable... ? Sauf qu'il allait avoir du mal à le découvrir, parce qu'il avait dut lâcher le rebord de la baignoire pour lui rendre son étreinte et du coup il perdit l'équilibre en partant en arrière, tombant lamentablement dans la baignoire en entraînant Emrys avec lui... c'était plutôt pitoyable pour le coup, et il allait peut être bien écoper de quelques bleus en plus...

- Ouch... j'ai parlé trop vite que j'ai dis qu'il y avait du mieux...

Parce que finalement, ils en revenaient au point de départ, à savoir DANS la baignoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 413
double-compte(s) : Rhys & Rodin & Seth & Raziel
crédits : havana
MessageSujet: Re: If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]   Dim 25 Mar - 12:22

Emrys ne savait pas trop si c'était le moment de s'en amuser, Oren était blessé, ils venaient de croiser la route d'une créature censé ne pas exister, et en plus il avait encore réussi à le blaser avec cette histoire de câlin. Mais il n'avait pas pu s'empêcher de rire de cette histoire de baignoire, parce qu'à ce moment là les choses n'avaient pas dégénérés l'autre fois et qu'après coup, c'était quand même bien marrant. Le commentaire d'Oren n'arrangea pas son humeur, et il hocha la tête avec un large sourire, oui, c'est vrai qu'il y avait du mieux, ils n'avaient pas fini dedans cette fois, même si vu l'équilibre du chasseur, ça n'avait pas manqué de beaucoup. Mais aussi amusant que ce soit, Emrys avait tout de même voulu s'expliquer à nouveau, même s'il n'était pas certain qu'il s'en rappelle ou le crois, mais ses excuses étaient sincères et ça le frustrait de ne pas arriver à l'en convaincre. Parce qu'il n'avait pas envie qu'ils en restent à cet incident dans le bus, il ne voulait pas qu'il continue à lui en vouloir. Il baissa les yeux devant le début de la réponse, avant de les relever, légèrement rassuré, mais pas encore assez.

C'est sans doute ce qui le poussa à le prouver différemment, parce qu'il s'en voulait vraiment pour l'autre fois. Emrys avait pourtant l'habitude d'être désagréable avec les gens pourtant, mais là, là, ça l'emmerdait profondément. Quand il disait que ce genre de personne était son point faible, il ne plaisantait pas, même si le côté froid d'Oren à son arrivée ne l'avait pourtant pas fait changer d'avis.« J'ai bien envie de te répondre oui, mais je suis pas sûr que ce soit le moment de mentir » répondit il, finalement, essayant de faire un effort pour répondre honnêtement, parce qu'à force de ne pas dire ce qu'il pensait, il allait encore le vexer. Surtout que si c'était pour le convaincre qu'il était réellement désolé et que les câlins ne le dérangeaient pas, c'était plus pour lui que pour Oren, parce que oui, il avait admis qu'il aimait bien ça et il le pensait, donc autant lui prouver qu'il ne mentait pas tout le temps. Par contre, Emrys se rendit rapidement compte qu'il aurait du réfléchir, lui, n'était pas shooté et il aurait du se rendre compte que vu l'équilibre précaire d'Oren, c'était pas du tout le moment ou l'endroit, parce que quand il le sentit partir en arrière, il comprit rapidement son erreur...

L'atterrissage du être un peu plus douloureuse pour Oren, vu qu'il amortit en parti sa chute, mais une fois la surprise passée, Emrys du se mordre la lèvre pour ne pas en rire à nouveau. Il avait failli demander au chasseur s'il allait bien mais vu ce qu'il venait de sortir, il était pas encore aux portes de l'agonie. « ça t'apprendra à parler trop vite. A croire que dès que tu approches une baignoire, tu deviens maladroit. C'est ton point faible ? » demanda t'il, amusé, bien malgré lui. « Et cette fois, j'étais pourtant aimable, j'avais pas besoin de contact plus physique que le câlin de base je te signale » Pour une fois, qu'il avait fait un effort pour être plus sympathique, ça s'était un peu retourné contre lui, mais il ne pouvait pas s'empêcher de trouver ça amusant... Faut dire qu'après la froideur d'Oren et la peur du wendigo, il se sentait quand même rassuré. « Je vais finir par penser que tu le fais exprès » Ajouta t'il, un peu moqueur en levant les yeux vers lui. Pour le coup, Oren pouvait lui renvoyer la pareille, parce qu'il aurait pu y penser avant, c'était lui qui était le plus à même de la situation, comme quoi la maladresse c'était contagieux, mais apparemment ça ne le dérangeait pas tant que ça, vu qu'il ne s'était pas encore précipité hors de la baignoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 242
double-compte(s) : Haven & Asher
crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]   Lun 26 Mar - 0:10

Il s'était pas vraiment attendu à cette réponse là et très franchement, il savait pas trop comment il était sensé le comprendre parce qu'il était pas trop en mesure de réfléchir là tout de suite, mais il lui semblait que Emrys reconnaissait que s'il disait qu'effectivement c'était uniquement dans le but de lui faire plaisir, ce serait un mensonge. Donc c'était pas ça... donc il faisait ce câlin parce qu'il le voulait lui... enfin il était pas vraiment sur et puis quand bien même, il était pas certains que Emrys assume totalement ce geste, là tout de suite oui, mais après c'était pas gagné. Parce qu'il avait déjà reconnue la dernière fois qu'il ne trouvait pas ça déplaisant, au contraire, mais il avait pas semblé l'assumer beaucoup par la suite... quoi que par la suite en fait Oren n'avait plus eu de nouvelles jusqu'à aujourd'hui donc il ne savait pas trop au final. Dans tout les cas, il avait pas forcément besoin de réfléchir pour ça, c'était quelque chose d'assez naturel pour lui, de normal, donc il s'était juste contenté de hocher la tête de rendre son étreinte à Emrys, du moins jusqu'à ce qu'il dérape et finisse par s'affaler en arrière dans la baignoire. Il s'était raccroché à la seule chose qui était sous ses mains et donc forcément au brun, et il l'avait emporté avec lui... c'était assez lamentable pour le coup, même si Emrys lui n'avait pas dut se faire bien mal puisqu'il s'était surtout affalé sur lui. Au moins s'il y avait une constante avec les baignoire, cette fois c'était pas lui qui tombait sur Emrys mais le contraire, sauf que ça restait un peu de sa faute puisque c'était lui qui l'avait entraîné dans sa chute... ça devenait compliquer ces histoires de baignoires... Mais il avait décidé de prendre ça à la rigolade, les cachets faisaient encore bien effet du coup même s'il s'était fait mal en tombant, il ne sentait pas grand chose et puis vu le ridicule de la situation, il valait clairement mieux en rire qu'en pleurer. Il secoua un peu la tête avec un sourire amusé à la réplique du brun avant de dire :

- C'est surtout quand je m'approche de toi je dirais... t'es un peu le dénominateur commun dans ce genre de situation, pour information je m'étais jamais vautré dans une baignoire avant la dernière fois...

C'était un peu nouveau de plaisanter avec lui, parce qu'il était pas du genre à plaisanter, il était plus du genre renfrogner à râler et ronchonner constamment, à jouer les froids, les durs et à prendre les gens de haut, du coup Oren savait pas trop si c'était l'effet des médicaments qui lui donnait une nouvelle image, mais ça lui plaisait bien. Il fronça un peu les sourcils, réfléchissant quelques secondes à ses paroles, parce qu'il voyait pas trop ce que ça donnerait plus de contact physique qu'un câlin... il se souvenait même plus avec exactitude de ses paroles de la dernière fois, et encore moins de sa gêne en comprenant le sous entendu derrière du coup il répondit :

- Plus de contact physique qu'un câlin ça semble dur à moins... Oh... euh... ben je crois pas que la baignoire soit forcément un lieu super propice pour ça... enfin ce que j'en sais...

La lumière avait fini par s'allumer dans sa tête à mesure qu'il parlait, mais il n'était pas spécialement gêné cette fois, encore une fois merci les cachets, sinon il aurait sans doute viré au rouge vif et aurait lamentablement tenté de se redresser ce qui aurait été sûrement encore plus ridicule... d'autant plus que Emrys n'avait pas l'air de vouloir bouger pour l'instant. C'était pas spécialement confortable, et il prit d'ailleurs un air un peu outré en l'entendant dire qu'il pourrait le faire exprès.

- Moi je le fais exprès ? Je dirais plutôt que c'est toi... finalement tu dois aimer les câlins plus que tu ne le soupçonnais pour constamment me pousser à me vautrer dans une baignoire avec toi...

Il avait dit ça sur le ton de la plaisanterie, de toute façon c'était pas le genre de chose qu'il prenait au sérieux en général, parce que s'il devait le faire, ça le mettrait mal à l'aise, même si là en l’occurrence les cachets semblait annihiler tout malaise de sa part. Il laissa d'ailleurs échapper un rire amusé avant d'ajouter :

- Finalement c'est pas si inconfortable, je vais peut être dormir ici... au moins je saurais pourquoi j'ai mal partout demain matin !

Encore ne fois, c'était dit sur le ton de la plaisanterie, parce que c'était vraiment pas confortable et parce que Emrys cachait bien son jeu... il était plus lourd qu'il n'en avait l'air...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 413
double-compte(s) : Rhys & Rodin & Seth & Raziel
crédits : havana
MessageSujet: Re: If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]   Lun 26 Mar - 10:10

Ça allait être de sa faute bientôt tiens. Mais pour une fois Emrys n'avait pas envie de le prendre mal et bien le prendre comme la plaisanterie que c'était censé être. Il n'avait pas envie de se montrer désagréable à nouveau, et de toute manière il n'allait pas grogner pour être tombé dans une baignoire alors qu'il avait failli finir en repas pour wendigo un peu avant. Il était quand même capable de mettre les choses en perspectives, bon parfois et là c'était le cas. De plus, c'était pas un chose qu'il pensait réitéré le coup de la baignoire, c'était assez inattendu, et c'était plus amusant qu'énervant au final.... Surtout que ce n'était pas lui qui avait pris le gros de la chute. A ce rythme là, Oren allait surtout se demander si plutôt qu'abuser de lui, c'était pas le tuer qu'il cherchait à faire, non parce que si ça continuait comme ça, c'était en petits morceaux qu'il allait rentrer chez lui. « Comme si j'allais te croire, c'est facile de tout me mettre sur le dos » répondit il, avec un léger sourire, n'ayant aucune envie qu'Oren ne crois qu'il était réellement en train de se plaindre.

Par contre, Emrys perdit son sourire, un peu étonné du temps de réaction de la suite, avant de le retrouver , laissant échapper un léger rire. « Et bien ils font sacrément effet ses médocs, je suis de plus en plus rassuré que personne ne m'ait vu la dernière fois » Il tiqua légèrement sur la fin de sa phrase, l'observant quelques instants avant de passer à autre chose, ça n'aurait pas été très sympa de poser plus de questions parce que vu l'effet des médicaments, il aurait certainement eu des réponses et sans doute involontaire, donc autant se la fermer. Le jeune homme secoua la tête, amusé, ok, donc il voulait vraiment lui mettre ça sur le dos alors ? « Ok, ok, je le reconnais, c'est exactement ça, je me débrouille pour que tu te casses la figure exprès pour avoir plus de câlin » répliqua t'il, faussement ennuyé, avant de commencer à se redresser, parce qu'il n'y croyait pas une seule seconde à cette histoire de confort, fallait pas se foutre de lui non plus. Il l'avait déjà fait une fois, dormir dans une baignoire et il pouvait témoigner que c'était pas l'idée du siècle, surtout que vu son dos, c'était encore moins un endroit pour Oren.

« Pour que tu te plaignes que je ne sais pas accueillir des gens correctement ? Aucune chance que je te laisse là. » Il secoua la tête, avant de se redresser totalement sur ses genoux. Il n'avait accueilli personne ici depuis des années, mais c'était pas une raison pour être un hôte exécrable ... Quoi qu'au fond, ça lui collait assez bien vu son sale caractère. Il se leva avant de passer une jambe par dessus le rebord, un minimum prudent, parce que c'était pas le moment de lui retomber dessus, les anti-douleurs avaient un effet limité, fallait pas pousser quand même.« Tu viens me sauver et je te laisse dans la baignoire ? Je veux bien avoir un sale caractère, mais je suis méchant à ce point » ajouta t'il, avec un sourire en coin avant de lui tendre la main, histoire qu'il sorte en un seul morceau. « C'est pas comme ça qu'on traite les supers héros » C'était à peine moqueur, parce que d'une certaine manière, il ne pouvait pas s'empêcher de voir ça comme ça, aller mettre sa vie en danger pour tuer des monstres, littéralement, histoire de sauver des gens, il ne voyait pas comment ça pouvait être vu autrement. Surtout que ça n'avait pas l'air d'être une vie facile. Autant dire qu'il se sentait plutôt con à côté d'Oren, parce qu'il n'était qu'un type égoïste qui n'arrivait déjà à mener sa vie de front, alors aller aider les autres, fallait avoir bien du courage selon lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]   

Revenir en haut Aller en bas
 

If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Melée ... ou pas] Someone told me Lord Tywin shits gold
» 2009 - Ellowyne Wilde - Essential Ellowyne Too - Raven
» 2006 - Ellowyne Wilde - Red to lift her mood
» comment avoir beaucoup de galaxy chips

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: BLACKWATER FALLS :: coldlake shore :: résidences-