Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

on vous invite à privilégier les fantômes, les médiums et les immunisés psychiques
nous sommes présentement en août 2017. c'est pluvieux et humide, prévoyez vos cirés.

Partagez | .
 

 If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Auteur
Message
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 242
double-compte(s) : Haven & Asher
crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]   Mer 11 Avr - 16:13

Fallait vraiment qu'il arrête de raconter sa vie, surtout si c'était pour raconter des trucs aussi con... du genre les soirées de lycéens où il se faisait humilier et cette histoire de coucher avec un loup garou juste pour que son frère ne se doute pas qu'il chassait tout seul... c'était ridicule, en fait il se rendait compte qu'il y avait bien trop de choses ridicule dans sa vie, surtout depuis qu'il avait mit les pieds dans cette ville, à croire qu'elle était vraiment maudite celle là... enfin dans tout les cas, il ne prenait pas encore totalement conscience de ce qu'il racontait, mais demain, quant il aurait reprit ses esprits, s'il se souvenait de tout cela, ça risquait de faire mal. Et il avait envie de s'en souvenir en fait, parce que le contraire serait dérangeant... il y avait certaines choses dont il avait envie de se souvenir, bon il pouvait oublier ses déballages gênant, c'était pas trop un soucis, mais il avait envie de se souvenir que Emrys avait souris, pire, il avait rit, et qu'ils avaient discuté calmement, qu'ils avaient rigolé et que pour une fois les choses avaient été simples. Parce que en soit, il était vraiment pas sur que les choses soient aussi simple quand il se réveillerait le lendemain. Et non, effectivement, il n'avait pas le droit de chasser tout seul c'était un peu la règle d'or et il la respectait en général, mais depuis qu'ils étaient ici, son frère faisait que de se barrer à droite et à gauche et du coup il se retrouvait tout seul comme un con, à devoir aller au lycée et à devoir vivre « normalement » alors qu'il n'avait rien de normal. Et merde, il avait besoin de ça, lui aussi avait perdu son père, et lui aussi avait envie de le venger, alors il ne pouvait pas lui retirer la chasse... mais bon, il pouvait concevoir qu'avoir un frère gay, c'était moins grave qu'avoir un frère mort pour Silas, surtout que ce dernier n'était pas du genre à émettre le moindre jugement sur ce style de choses, il était plutôt du genre à s'en foutre. Il afficha un léger sourire avant de dire :

- Bien sur que non ! C'est dangereux de chasser seul, c'est comme ça que ma mère est morte et mon père aussi... avec mon frère on s'était promis de ne jamais le faire, et je m'y serais tenue s'il ne passait pas tout son temps à essayé de me maintenir en dehors de ses propres chasses... mais comme il le fait, je me retrouve à être obligé de faire le mur pour aller traîner dans de vieux lieu hantés... et donc à lui faire croire que je couche avec un loup garou...

C'était encore plus ridicule dit comme ça, il secoua la tête, laissant échapper un rire amusé, parce que franchement c'était le genre de truc qu'il aurait été bien incapable d'inventer tellement ça sortait de nulle part. Il hocha alors la tête à sa question, parce que oui, il avait dut jouer le jeu, même s'il lui avait fallut un moment avant de comprendre de quoi il était question, parce qu'il ne s'était vraiment pas attendu à ça, et quand il y repensait, il se sentait vraiment con.

- J'ai mis au moins une bonne minute avant de comprendre de quoi il était question et je crois ne jamais avoir autant rougit... mais j'ai joué le jeu, assez pour qu'il ne me pose pas plus de questions. Attends tu... tu me propose de faire croire qu'on a des genre de pratiques sexuelles super violentes pour pas avoir à dire à mon frère que je me suis fait malmener par un Wendigo ? Il va finir par croire que j'ai un sérieux problème...

Il ne put s'empêcher de rire à nouveau, parce que c'était tellement pas lui... déjà avoir des pratiques sexuelles... c'était pas quelque chose qu'il faisait en général, non pas qu'il était contre, mais il n'avait jamais eu l'occasion et ni même l'envie avec qui que ce soit d'ailleurs, mais alors en plus quand il s'agissait de trucs bizarre et violents... non, Silas aurait du mal à l'avaler là, heureusement qu'il n'avait pas trop à s'en faire pour ça.

- T'en fais pas, il est pas là... je sais pas trop où il est, mais il est partis y a plusieurs jours pour une chasse avec d'autres chasseurs... et il est pas sensé rentrer avant plusieurs jours, d'ici là je serais assez remis pour ne rien laisser paraître... tu n'auras pas besoin de dire que tu m'as frappé dans un cadre bizarre...

Il tourna la tête vers lui, affichant un sourire amusé, et posant quelques questions, c'était personnel, mais bon vu tout ce que lui balançait, Emrys pouvait bien en dire un peu... ou pas... apparemment, il avait touché une corde sensible. Le brun répondit le plus vaguement possible, se redressant, se relevant même, et le blond fit de même, avec un peu plus de difficulté rien que pour se redresser en position assise. Mais il avait compris, il devait aller dormir, c'était juste que...

- Si je vais dormir, est ce que demain tu vas redevenir... tu sais... toi, enfin l'autre version de toi, la version, moins sympa, et moins souriante... ?

Le ton était un peu hésitant, parce qu'il voulait pas le vexer, c'était pas ce qu'il cherchait à faire, il voulait juste savoir si c'était juste... parce qu'il était shooté ou qu'il lui avait sauvé la vie et qu'il pensait lui devoir quelque chose, ou si vraiment c'était plus que ça et qu'il continuerait à être sympa même après... Il se releva, ayant un peu de mal, sa tête tourna, il se retint un peu au lit le temps que ça se stabilise avant de se diriger vers la porte de la chambre pour que Emrys lui montre la sienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 413
double-compte(s) : Rhys & Rodin & Seth & Raziel
crédits : havana
MessageSujet: Re: If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]   Mer 11 Avr - 16:45

Emrys ne savait pas vraiment quoi en penser, donc non, il n'était pas censé chasser tout seul, parce que c'était dangereux, preuve en était que ces deux parents n'y avaient pas survécu, mais il faisait quoi tout seul chez lui alors ? Il savait très bien qu'il n'était pas en état de se plaindre, Oren lui avait sauvé la vie, et il s'en était tiré sans trop de casse , mais c'était un risque qu'il avait pris. Et de ce qu'il était en train de lui raconter, c'était pas le seul. Ça n'avait rien de bien rassurant de savoir ça. Déjà de base, il ne comprenait pas trop comment on pouvait arriver à se mettre en danger pour sauver d'autres personnes ou pour tuer des créatures qui sortaient de romans, non, ça lui échappait, et c'était aussi sans doute pour ça qu'il l'aimait bien. Parce que ça faisait un bien fou à son pessimisme de voir quelqu'un capable de ça, un peu comme un enfant à qui on prouve que le père noël existe. Il se renfrogna légèrement, sauf que ce dernier n'existait pas, et les héros non plus ... Ou alors ils ne vivaient pas bien vieux. Mais malgré ses pensées là, Oren réussi à lui tirer un nouveau rire, l'image était quand même assez cocasse fallait le reconnaître.

Puis se fut à son tour de ses paroles de le faire rire, il secoua la tête. « Non, non, je l'ai pas dit comme ça » se défendit il, un peu trop énergiquement. Ça lui apprendrait à proposer son aide tiens. Il espérait pour Oren que ce dernier ne se ferait pas coincée, et que son frère ne remarquerait rien, il n'avait pas envie de lui attirer des problèmes. Et en même temps, une part de lui avait bien envie du contraire, pas de lui poser des problèmes, mais que son frère se rende compte de certaine chose, mais ce n'était pas à lui de s'inquiéter de ce genre de choses. « Parce que ça aurait l'air crédible » répliqua t'il, en haussant un sourcil comme si c'était stupide, finalement, autant il aurait ressemblé à un joueur de hockey, il aurait pas dit, mais vu sa corpulence, ça paraissait difficile à croire. Emrys perdit rapidement son sourire amusé, parce que sa dernière question là, elle ne lui plaisait pas du tout. Il aurait pu mentir ou juste survoler le sujet, mais il avait tendance à vouloir lui répondre honnêtement ; seulement là, il ne voulait ni y penser, ni en parler. Donc autant passer à autre chose, ou à envoyer monsieur se coucher avant qu'il ne lui pose une autre question dérangeante.

Trop tard. Emrys perdit son air détaché, avant de vouloir dire quelque chose, puis de finalement la fermer. C'était une bonne question, question qu'il se posait déjà lui même en soi, et il ne pouvait pas en vouloir à Oren de se la poser non plus. Il aurait pu se vexer, vraiment et une part de lui avait déjà envie de riposter violemment, mais lui-même trop fatigué pour ça apparemment. « Je n'espère pas » finit il par répondre avant d'ouvrir la porte. Dis comme ça, il avait presque l'impression d'avoir une double personnalité, comme s'il ne se contrôlait pas. Mais il se rendait bien compte que c'était plus fort que lui parfois, d'envoyer paître les autres, de se la jouer petit con arrogant, il n'avait pas tant à se forcer pour le faire... Il l'était après tout. A ses yeux, c'était ce lui plus sympa et plus souriant qui n'était pas lui, il ne savait même pas d'où il sortait au fond. « Je ne peux rien te promettre » Encore une fois rien ne le pousser à être honnête, mais là encore c'était plus fort que lui. Il ouvrit une porte quasiment voisine, c'était la pièce la plus utilisée à part la sienne, vu que son oncle dormait là quand il habitait encore avec lui, ça remontait, mais moins que les chambres de ses parents et c'était clairement plus moderne, ça ferait très bien l'affaire. « T'as besoin de quelque chose ? Histoire que je joue les types sympathiques jusqu'au bout ? » ajouta t'il, l'air un peu peiné de ne pas être capable d'assurer que demain, il n'allait pas pouvoir se forcer à être agréable. Se forcer ? Comme si c'était ce qu'il avait fait ce soir... Mais il avait une excuse, Oren n'était pas dans son état normal, et apparemment ça lui avait suffit pour ne pas avoir à se forcer de quoi que ce soit ... Mais demain était un autre jour et quand tout ça se serait calmé, il aurait le temps de penser à ce soir et d'y réfléchir, ce qui comme d'habitude, il n'allait rien en tirer de bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 242
double-compte(s) : Haven & Asher
crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]   Jeu 12 Avr - 17:16

Il valait mieux qu'il évite de chercher la moindre excuse pour tout ça, de toute façon son frère n'était pas là pour l'instant et d'ici qu'il rentre, il devrait normalement être assez en forme pour ne pas avoir à grimacer à chaque pas qu'il faisait, ça ce serait sans doute pour demain. Mais il voulait pas trop penser à demain, parce que ça impliquait pas mal de choses, et des choses dont il n'était pas vraiment certains, pour commencé, il était pas certain de se souvenir de tout ce qu'il s'était passé là... ce serait dommage, parce que certaines choses méritaient qu'il s'en souvienne, mais il n'avait pas vraiment de prise là dessus. Il regrettait presque d'avoir pris ces cachets en se disant ça. Et ce dont il n'était pas sur non plus, c'était du comportement d'Emrys et il devait avouer que ça lui faisait peur. Parce que ce serait vraiment injuste qu'il se mette à agir comme un con avec lui, il n'avait rien fait de mal, c'était même pas lui qui l'avait embrassé en premier, il l'avait fait OK, et oui, c'était pas désagréable, mais c'était quand même Emrys qui avait commencé. Alors évidemment, il voulait bien débarrasser son lit, il voulait bien lui foutre la paix, vu que le brun semblait pressé de l'envoyer dormir, mais il avait pas put s'empêcher de poser cette question là quand même. Et visiblement, il l'avait prit au dépourvue. Il l'avait suivit en dehors de la chambre, avançant en se tenant au mur parce qu'il se sentait pas très stable, jusqu'à la chambre qui était quasi à cotés de la sienne, alors que le brun semblait pas très sur de lui, lui disant clairement qu'il n'en savait rien et qu'il ne pouvait rien lui promettre... évidemment, ça n'aurait pas vraiment été Emrys si ce dernier avait fait dans le simple en disant clairement que non, il n'allait pas agir comme un con, qu'il serait souriant et sympathique parce que maintenant ils étaient amis, donc c'était comme ça que les amis étaient sensés se comporter entre eux... est ce qu'ils étaient amis d'ailleurs ?

Ça lui semblait un peu étrange, parce qu'il lui semblait pas que les amis s'embrassaient, enfin il en avait pas eu beaucoup, mais il en avait au moins un, et non.. non, il avait aucune envie d'embrasser Seth, du moins pas comme ça, ce serait vraiment étrange, et un peu effrayer, et l'idée ne lui plaisait pas beaucoup. Ce serait comme... embrasser Silas, berk ! Bref, son cerveau divaguait un peu, et c'était pas trop le moment, parce que le sujet était assez sérieux, mais il avait un peu de mal avec le sérieux là et il découvrit la chambre, c'était bien moins chaleureux que celle d'Emrys, mais bon vu son état, il allait sûrement vite dormir, il paniquerait en se réveillant demain sur le fait d'avoir dormis dans une chambre froide, dans une vieille maison sûrement pleine de fantômes... Il entra donc, étudiant un peu les lieux et il se retourna vers le brun quand ce dernier lui demanda s'il avait besoin de quelque chose, histoire qu'il joue les type sympa jusqu'au bout... et c'était trop tentant... et comme il était de toute manière shooté, ben il hésita pas une seconde. Il posa ses lèvres sur les siennes à nouveau, pas longtemps, et lorsqu'il se recula, il esquissa un léger sourire avant de dire :

- Juste au cas ou... on sait jamais si demain était moins sympathique que maintenant...

Être défoncé l'inspirait faut croire, il tourna alors le dos au brun, parce qu'il avait besoin de rien et il se dirigea vers le lit, il fit pas trop attention au reste, il retira son tee-shirt avec des gestes assez maladroit, et se laissa tomber sur le matelas, il retira ses chaussures en s'aidant de ses pieds et s'installa un peu plus confortablement, grimaçant un peu, parce que la douleur commençait à se réveiller légèrement dans son dos, mais ça ne lui prit pas bien longtemps pour chasser cette idée et encore moins longtemps pour s'endormir. A vrai dire, il avait été à peine allongé, il avait à peine fermé les yeux, qu'il dormait. Et il avait rarement aussi bien de dormis de toute sa vie. Il avait jamais eu trop de soucis pour dormir en général c'était facile, il était un grand fainéant et du coup il adorait dormir, mais il avait toujours un peu de mal pour s'endormir, parce qu'il cogitait trop, mais là il fallait croire qu'il avait bien assez cogité juste avant avec Emrys, parce que ça avait été plutôt rapide. Ou alors peut être que c'était les derniers effets des médicaments... il savait pas ce que c'était que ce truc, mais il se fit la promesse de ne plus jamais en reprendre en tout cas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 413
double-compte(s) : Rhys & Rodin & Seth & Raziel
crédits : havana
MessageSujet: Re: If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]   Jeu 12 Avr - 18:29

Oren avait vraiment un don pour lui poser des questions inattendus et pourtant rarement hors de propos. Mais celle là, elle était compliquée à répondre, parce qu'il savait très bien quelle réponse, il aurait voulu lui donner, mais ça aurait été mentir, parce qu'il se connaissait, il savait très bien qu'il n'allait passer une bonne partie de la nuit à ressasser toute la soirée et à chercher des problèmes là où il n'y en avait pas. Il faisait toujours ça, se chercher des excuses, parce qu'apparemment rester tout seul, ça lui plaisait plus, à croire que comme un con il aimait se complaindre dans sa solitude. Ça l'énervait profondément de ne pas être capable d'avoir des certitudes sur ses propres actions, de ne pas être capable de simplement continuer comme ça. Il n'était pourtant pas bipolaire bordel ! Emrys leva les yeux sur son invité, est-ce qu'il aurait été pareil si Oren n'avait pas été shooté ? Parce que c'était facile là de se persuader que de toute manière, il aurait tout oublié donc que ce n'était pas si grave. Et pourtant, ça aussi ça l'emmerdait, il n'avait pas non plus envie qu'il oublie tout. Enfin pas certaines choses en tout cas, parce que ça serait sacrément vexant et puis merde quoi, ça se faisait pas. Il allait se donner mal au crane à force, avec toutes ses contradictions.

Mais tout ça le rendait inquiet, parce que rien ne lui prouvait au final que le Oren shooté était vraiment honnête, peut-être qu'il n'en avait l'impression que parce qu'il était dans cet état justement, et puis ça, c'était encore sans réfléchir à son état à lui. Emrys secoua doucement la tête, simplement incapable d'apprécier un moment pour ce qu'il était. Il tenta de partir sur une note différente, parce qu'il n'avait pas envie de partir sur son incapacité à se décider et préféra jouer son rôle d'hôte. Au final, c'est bien sur une note positive, lui compliquant pourtant encore ses pensées, qu'il finit par s'en aller. Il le regarda un peu surpris, avant de baisser les yeux, appréciant sans aucun doute le contact trop bref, mais un peu gêné aussi de s'être fait surprendre bêtement. Il lui compliquait vraiment la vie, il n'aurait pas pu être désagréable ou être un parfait connard plutôt ? Emrys se contenta de répondre par un simple bonne nuit, incapable de savoir quoi répondre à ça, avant de quitter la pièce. Un parfait connard ? Ça c'était plutôt lui, mais c'était pas le problème, même quand Oren s'était montré distant, ça n'avait rien changé, au contraire, ça l'avait même agacé d'avantage. Donc ça ne servait à rien de se chercher des excuses en disant qu'il était trop gentil ou des conneries comme ça. Ça lui compliquait encore plus la vie justement. Emrys retourna dans sa chambre, enleva une bonne partie de ses fringues et se laissa tomber sur son lit, un peu vide d'un coup. Il ne savait pas vraiment de quoi il avait peur, du fait qu'il ne s'était rapproché de personne depuis des années, et qu'il avait plutôt tendance à faire le contraire, donc, tout ça, c'était un peu perturbant. A quoi bon, en plus, ça servait à quoi ? Il pensait être passer outre cette histoire que de toute manière, il allait quitter la ville, mais non, elle avait simplement attendu qu'il soit tout seul pour revenir insidieusement. Alors oui, il avait mal agit l'autre fois, en partant comme ça, mais ça ne voulait pas dire qu'il avait besoin de s'attacher non plus.

Égoïste et sans coeur que le fleuriste avait dit, c'était sans doute vrai, certainement même vu qu'il n'avait entendu que la vérité dans tout le reste, alors à quoi bon ? Surtout qu'à ses yeux, Oren était tout le contraire, donc ça n'avait aucun sens. Ils ne pouvaient simplement pas s'entendre. Il passa doucement sa langue sur ses lèvres, pensif. De toute manière, demain matin, il y avait de forte chance qu'il ait tout oublié alors à quoi bon tourner et retourner les mêmes choses dans sa tête ? Emrys mit un bon moment à s'endormir et quand son réveil finit par sonner, il avait l'impression qu'il venait juste de fermer l'oeil . Surtout que c'était vraiment très con parce qu'il avait juste oublier de l'éteindre ce con de réveil. Il grogna déjà prêt à se recacher sous les couvertures quand les souvenirs lui revinrent finalement. Il hésita un instant, mais finit par passer les pieds par dessus les couvertures, puis sur le sol, il devait avoir une tête de déterré tiens. En passant à côté de sa chaise, il attrapa son tee-shirt et l'enfila en sortant de la pièce, avant de prendre la direction de la pièce voisine, sans chercher à réfléchir. Il verrait plus tard pour ça, quand il serait réveillé, et c'était pas près d'arriver ça. Il ouvrit la porte, avec une pointe de stress comme s'il s'attendait à la trouver vide. Ce n'était pas le cas et le soulagement qu'il ressentit, faillit lui donner envie de se foutre une baffe. « Hey la belle au bois dormant, c'est l'heure du café, donc tu ferais mieux de descendre » C'était pas vraiment dit froidement, un peu abrupt peut-être, parce qu'il valait mieux qu'il soit direct, sinon, il n'aurait pas su quoi dire et plus il allait se réveiller, moins il allait le savoir. L'avantage d'avoir la tête dans le cul, c'est qu'il n'avait pas encore pleinement conscience de tout, et c'était pas plus mal là tout de suite. De toute manière, il n'était pas du matin ... ça tenait déjà du miracle qu'il ait prononcé deux mots avant d'avoir bu son café. D'ailleurs, il avait déjà pris la direction de la cuisine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 242
double-compte(s) : Haven & Asher
crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]   Ven 13 Avr - 11:02

C'était calme... ce qui était étrange, parce que chez lui c'était rarement calme, il vivait dans un vieil immeuble qui était mal insonorisé, du coup il entendait les voiture qui passaient dans la rues, les enfants de ses voisins qui braillaient continuellement les matins, et sans parler de sa nouvelle voisine du dessus qui aimait porter des talons aiguilles chez elle et qui piétinait partout... en bref, c'était jamais totalement calme chez lui, pourtant là tout était très calme. Trop calme, il y avait un truc louche, et puis comme pour illustrer sa première pensée du réveil, il remua un peu avant de se prendre une décharge de douleur lui traversant tout le corps. Ça partait au niveau de son dos, revenant vers son torse, et remontant encore à sa tête... bordel, c'était vraiment pas agréable, il avait la sensation d'être passé dans un rouleau compresseur. Il venait à peine d'émerger, il avait même pas encore ouvert les yeux, il était pas bien sur d'en avoir envie, et puis il se sentait vraiment épuisé encore, il s'était dit que peut être il pourrait se rendormir... mais cette douleur... non clairement, il allait avoir du mal à se rendormir là. Au lieu de ça, il tenta de réunir un peu ses esprits, se focalisant sur ce qu'il s'était passé la veille... le coup de fil d'Emrys, le Wendigo... oui, c'était ça, voilà pourquoi il était tout cassé ce matin. Mais après ça... c'était plutôt flou, et puis alors qu'il essayait de creuser pour se souvenir, il entendit un bruit métallique de poignet de porte, et une voix, un ton abrupt, un peu froid... une voix qu'il connaissait... mais qu'il s'était pas vraiment attendu à entendre un matin au réveil. Il finit par ouvrir un œil, se sentant rapidement aveuglé par la lumière du jour, il grimaça, le temps que ses yeux s'habitue, et il se retourna sur le dos, lâchant un grognement de douleur au passage. Bon sang, il l'avait pas loupé cet enfoiré de Wendigo... il se retrouva à fixer le plafond d'une pièce qu'il ne connaissait pas, mais en observant un peu autour de lui, il se souvint qu'il était venue la veille pour observer par la fenêtre quand il cherchait le Wendigo... alors qu'il s'engueulait avec Emrys...

C'était lui d'ailleurs qui avait parlé... est ce qu'il l'avait rêvé ? Et comment ça se faisait qu'il avait dormit ici ? Pourquoi il n'avait pas de souvenir de... au même moment, un vague souvenir lui revint, il se voyait entrer dans cette chambre, alors que le brun lui demandait s'il avait besoin de quoi que ce soit, histoire qu'il soit un hôte sympa, et... merde... il porta une main à ses lèvres... il avait pas put faire ça ? C'était pas arrivé ! Est ce qu'il était en train d'halluciner ? Et pourquoi ça lui semblait aussi flou ? Il se redressa, grimaçant alors que la douleur au niveau de ses côtes lui faisait grincer des dents, il était bien dans cette chambre, celle de son souvenir, son tee-shirt était posé au pied du lit, ses chaussures éparpillés par terre... Il se passa les deux mains sur le visage, prenant une inspiration, parce que là il y avait un soucis... un gros soucis... il avait embrassé Emrys ? Et pourquoi ce dernier n'avait rien dit ? Pourquoi il l'avait laissé faire ? Pourquoi il avait même pas eu l'air de râler ? Merde alors, Emrys râlait tout le temps, et pour tout ! Un autre souvenir lui revint, c'était plutôt, alors qu'il lui tendait une boîte de médicaments, lui disant que ça l'aiderait pour la douleur...

- Oh merde...

Oui... ça pour l'avoir aider, ça l'avait aider, et ça avait fait des miracle visiblement ! Enfin a moins, il s'était pas réveillé à poil dans le lit d'Emrys, c'était pas si mal. Non... il l'avait juste embrassé ! Il poussa un soupir, avant de descendre du lit, grimaçant alors qu'il remettait ses chaussures, puis son tee-shirt, sa veste devait être resté en bas, là ou devait se trouver le brun... qu'il allait devoir affronter... autant dire qu'il était pas très motivé pour ça. Il se dirigea alors vers la porte, grimaçant un peu à chaque pas, sortis, avant de prendre les escaliers, il se souvenait assez bien de ce qui avait précédé la prise de cachet, du coup il reconnaissait la maison, et il n'eut aucun mal à trouver la cuisine.

- Euh... salut ?!

C'était hésitant, entre la question et l'affirmation, il savait même pas s'il avait le droit d'être ici, il savait même pas si Emrys allait pas le jeter dehors... mais alors qu'il l'observait, un autre souvenir revint, il était allongé sur un lit, fixant le plafond d'une chambre, alors que la tête du brun apparaissait dans son champs de vision et qu'il l'embrassait... Bordel ! Alors quoi ? Il était shooté et ils s'étaient amusés à se rouler des pelles comme des ados en chaleurs ? Merde quoi... c'était quoi ce délire... Il passa ses mains dans ses cheveux, l'air complètement perdu, parce qu'il ne savait plus vraiment quoi penser, et ça le dérangeait un peu d'avoir fait des choses dont il avait pas conscience... surtout il avait peur de la réaction du brun... que ce dernier lui dise à quel point il avait été lourd, à quel point, il avait été chiant, envahissant et à quel point il voulait plus le revoir chez lui... il le sentait presque venir pour le coup et ça l'angoissait totalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 413
double-compte(s) : Rhys & Rodin & Seth & Raziel
crédits : havana
MessageSujet: Re: If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]   Ven 13 Avr - 15:38

Il était tout le temps de mauvaise humeur le matin, ou du moins avant son café, donc finalement c'était pas plus mal qu'il vive tout seul, parce qu'il ne valait mieux pas lui adresser la parole. D'une certaine manière, Emrys était bien content de ne pas être plus réactif, avoir la tête dans le vapes, ça lui permettait de ne pas repenser à hier soir, de ne pas se demander comme allait réagir Oren en se réveillant Une part de lui espérait tout de même que sa douleur ne serait pas trop atroce, parce que vu sa réactivité, il allait mettre trois plombes à l'emmener à l'hôpital. Il se mordilla la lèvre, les yeux collé devant la machine à café. La regardant fonctionner, sans vraiment la voir, à moitié endormi ... Il n'avait pas attendu là haut, l'oreille pourtant légèrement tendu, au cas où . Contrairement à pas mal de monde de son entourage, la médecine, c'était vraiment pas son truc, preuve en est, il avait filé des médicaments à Oren sans prendre le temps de lire les effets secondaires. Sans même se rappeler de l'état dans lequel ça l'avait mis lui. Il le regrettait. En partie seulement, parce que ça lui compliqué la vie. Parce qu'il avait été étonnamment honnête aussi hier soir et sans la moindre excuse, sans avoir la moindre possibilité d'oublier.

Il attrapa deux tasses et en remplit une, avant de rejoindre la table et de se laisser tomber sur la chaise, avant de poser sa tête sur ses bras, quasiment prêt à se rendormir. Ça lui était déjà arrivé, plus d'une fois et ses patrons avaient rarement apprécié ... Mais là, il savait qu'il n'allait pas y arriver, il redressa un peu la tête, à moitié caché derrière ses bras, posant son regard sur l' encadrure de la porte. De quoi allait il se rappeler exactement ? Qui sait avec sa chance, il allait peut-être partir sans rien dire ou recommencer à ne pas le regarder comme à son arrivée. Emrys n'avait pas envie qu'il se rappelle et en même temps, il n'avait pas non plus envie qu'il oublie quoi que ce soit... C'était trop compliqué pour son cerveau ensommeillé. Il replanqua sa tête entre ses bras, il n'était pas assez réveillé pour tout ça. Il s'en voulait en plus, parce qu'Oren lui avait quand même sauvé la vie, il était venu après la dernière fois et avait ait fuir le wendigo, rien que pour ça, il aurait sûrement du mieux le réveiller mieux que ça... Surtout qu'il n'était même pas sûr qu'il arrive à descendre par lui même. Il finit par ressortir la tête de sous ses bras en entendant du bruit, et posa les yeux sur Oren, toujours à moitié endormi, bien, c'était rassurant, il n'avait pas l'air d'être au bord de l'agonie.

Il avait l'air un peu perdu, et étant donné que lui même avait complètement oublié l'effet que lui avait fait les médocs l'autre fois, il ne pouvait pas lui en vouloir. Mais c'était un peu frustrant, de ne pas savoir ce qu'il se souvenait, et il n'allait certainement pas lui demander de but en blanc. Emrys le regarda quelques instants, avant de se redresser, l'air plus grognon que jamais, mais pour le coup, c'était juste du au manque de sommeil et même pas par rapport à hier soir, il aurait tout le temps de réfléchir à tout ça plus tard, là, il n'était clairement pas assez réveillé pour ça. « T'es en un seul morceau ? » demanda t'il, finalement, avant d'attraper sa tasse, posant les yeux dessus pour ne plus la quitter. Il ne savait déjà pas sur quel pied danser, incapable de savoir comment il allait réagir lui même. Le stress qu'Oren ne se rappelle de rien commençant à monter, ou qu'il lui en veuille quand les souvenirs reviendraient ... « Tu te sens comment au juste ? » lâcha t'il, à nouveau un peu abruptement. C'était une question plutôt générique, et vu la précédente, ça concernait plutôt le côté physique, les blessures que wendigo avaient pu lui infliger et que les médocs avaient mis de côté ... mais c'était aussi plus général que ça. Les yeux toujours posés sur son café, il indiqua vaguement la machine derrière lui, à côté de laquelle il avait déjà posé une tasse supplémentaire au cas où. « Sers toi si tu veux » ajouta t'il, platement, avant d'enfin boire un peu de la sienne. Parce qu'il allait finir par retourner se coucher à ce rythme là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 242
double-compte(s) : Haven & Asher
crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]   Sam 14 Avr - 11:24

C'était gênant... vraiment gênant, parce qu'il se retrouvait là, dans une maison qui n'était pas la sienne, avec quelques souvenirs partielle de la nuit passé, et il n'avait vraiment aucune idée de comment il en était arrivé là. Enfin si, il s'était fait démolir par un Wendigo et Emrys lui avait refilé des cachets bizarre qui apparemment l'avait mit dans un drôle d'état, un état assez bizarre pour qu'il embrasse le brun. Il faisait pas ça, enfin ça ne lui était jamais arrivé, c'était pas le truc qu'il chantait sur tout les toits, mais en règle général, il se tenait loin de tout ce qui était relation sentimentale et sachant que lorsqu'il était arrivé chez Emrys il avait tout fait pour conservé une bonne distance avec ce dernier, il se demandait bien comment les choses avaient put déraper à ce point. Il se souvenait de ce qu'il s'était passé avant, Emrys s'était excusé pour son comportement, il lui avait même certifié qu'il ne le faisait pas uniquement pour qu'il l'aide, parce que ça aurait été inutile qu'il l'apprécie ou non, il l'aurait quand même aidé, c'était son job et il n'allait pas laisser quelqu'un mourir sous prétexte qu'il avait agit comme un con avec lui, c'était son droit après tout. Mais après ça, c'était le black out... enfin pas tout à fait, il avait quelques flash, il voyait bien Emrys l'embrasser, il avait aussi quelques flash de lui en train de rire et de sourire, et il se voyait lui aussi l'embrasser... mais pour savoir exactement comment ils en étaient arrivés à ça, c'était compliqué. Et là il se retrouvait dans la cuisine du brun, face à lui, alors que ce dernier avait l'air à moitié endormis, et ne semblait pas trop savoir non plus sur quel pied danser... seulement lui savait, lui était sensé se souvenir et avoir les réponses à ses questions, cependant Oren n'était pas totalement sur d'avoir envie de savoir... quoi que si, il voulait savoir, parce que c'était important et que c'était le genre de choses qu'il ne pouvait pas ignorer aisément... mais ça lui faisait quand même un peu peur. Il se passa une main dans les cheveux, avec un air embarrassé, ne sachant pas trop ce qu'il était sensé dire, Emrys n'avait pas l'air en colère, il avait l'air... égal à lui même, et très loin du vague souvenir de lui avec le sourire qu'il avait.

- Euh... oué on dirait bien, mais je crois que les prochains jours vont être assez douloureux... et pour être franc je me sens un peu... dans le brouillard...

Il était perdu oui, mais il allait pas non plus l'admettre aussi facilement. Il préférait rester assez vague sur la question. Il poussa un soupir avant de se diriger vers la machine à café, Emrys avait sortis une tasse pour lui, ce qui était sympa, et il ne se fit pas prier pour se servir, parce que là franchement il avait bien besoin d'un café. Mais il avait aussi besoin de réponse, et il avait un peu peur de la réaction du brun, parce qu'il savait que ce dernier avait tendance à réagir de manière assez virulente et qu'il n'était pas d'humeur à se prendre la tête, il voulait juste comprendre. Il profita alors du fait qu'il lui tournait le dos en se servant du café pour demander d'un ton hésitant :

- Alors... t'es cachets là, c'est quelque chose ! Je crois que j'éviterais d'en reprendre à l'avenir... parce que j'ai quelques trous de mémoires... en fait je me souviens de quasiment rien, juste de quelques petites choses que j'ai un peu de mal à saisir...

Il savait pas trop comment dire ça, il savait pas comment réagir, et bon sang, qu'est ce qu'il lui avait prit d'embrasser Emrys ? Enfin... c'était pas que l'idée le rebutait, pas du tout, mais ce dernier était probablement la personne la plus instable qu'il ai rencontré dans cette ville, alors de toutes les personnes qu'il aurait put choisir d'embrasser, c'était loin d'être sa meilleure idée... et puis il revoyait aussi très bien le brun l'embrasser... il fronça les sourcils, poussant un soupir blasé, parce que c'était pas en tournant autour du pot qu'il allait avoir des réponses et il se retourna vers la table, se posant en face du brun avant de dire de manière un peu direct :

- Je t'ai embrassé ? Et... tu m'as embrassé ?

C'était une question parce qu'il était pas sur de pouvoir se fier à ses souvenirs... et maintenant qu'il y pensait, il se dit que si ça n'était pas arrivé, il allait vraiment passer pour un con et il passa ses deux mains sur le visage avant de dire :

- Oh merde... me dis pas que j'ai imaginé tout ça, parce que ce serait franchement embarrassant... en fait je sais pas ce qui le serait le plus... mais oui, sans doute que je l'ai rêvé... mais si c'est pas le cas, j'aurais vraiment besoin de savoir comment c'est arrivé... parce que je t'assure que c'est pas un truc que je fais en général...

C'était un peu la panique tout à coup, il parlait rapidement, son visage le chauffait, et il se sentait angoissé, comme s'il s'attendait à peu près tout, mais à pas grand chose de bien bon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 413
double-compte(s) : Rhys & Rodin & Seth & Raziel
crédits : havana
MessageSujet: Re: If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]   Sam 14 Avr - 18:25

Le fait de voir qu'il était descendu sans trop de difficulté et qu'il n'était pas en train de hurler d'agonie, était plutôt rassurant. Parce qu'il s'en serait voulu si les choses avaient été plus grave que ça, parce que c'était sa faute si Oren était venu et puis si c'était si grave, il aurait mieux fait de s'en rendre compte hier soir avant de se décider à l'embrasser comme si c'était normal. Qu'est ce qui lui était passé par la tête sérieusement ? Il avait même pas pris de cachets lui ... bon pourtant ça l'empêchait pas non plus d'avoir la tête dans le brouillard, mais ça, c'était tous les matins, donc aucune raison de s'alarmer. Même si c'était bien moins habituel de ne pas être tout seul à cette heure là, c'était un peu étrange de partager sa cuisine comme ça. Emrys finit par quitter sa tasse des yeux, avant de les lever sur Oren, un peu perturbé par ce changement dans sa routine, sans compter par hier soir, cachet ou pas, c'était confus sous son crane aussi. Il les rebaissa rapidement, des trous de mémoires ? Donc c'était certain qu'il ne se rappelait pas de tout ...

Il tiqua un peu, de quasiment rien ? Vraiment ? Il ne savait pas vraiment comment prendre cette information, c'était un peu vexant, blessant aussi, parce que finalement, il avait beau dire que ça serait plus simple si Oren ne se souvenait de rien, en entendre la confirmation ça ne lui plaisait plus tant que ça. Emrys releva à nouveau les yeux, l'air toujours grognon, un peu curieux aussi, des petites choses ? Comme quoi ? Donc tout ne lui était pas sorti de la tête, c'était rassurant en quelque sorte ... Il porta à nouveau son café à ses lèvres, histoire d'être un peu plus réveillé, parce que sa mauvaise humeur matinale n'allait pas aider à quoi que ce soit. Il eut rapidement une réponse et se contenta de le regarder sans vraiment réagir. Ok, donc ça, il s'en souvenait, ça lui faisait sans doute un peu trop plaisir, mais il était prêt à ne pas trop y penser maintenant, se contentant d'un air neutre, comme si ça n'avait pas tant d'importance. Et en soit, c'était le cas, ils n'avaient pas couchés ensembles non plus, c'était plutôt chaste franchement, même si Emrys avait la sensation d'en avoir un peu trop profité. Oren aurait été dans son état normal, il n'aurait rien dit, mais ce dernier était à moitié shooté, donc la responsabilité lui revenait. Il allait répondre un simple et alors ? Comme pour tester un peu ce qu'il en pensait, mais la suite le pris un peu au dépourvu.

Emrys se redressa encore un peu plus et le regarda un peu ahuri. Pardon ? Le début l'avait pris de court mais la suite lui fit froncer les sourcils à nouveau. « Embarrassant ? Merci bien, c'est exactement l'adjectif que j'ai envie de recevoir de bon matin après avoir embrassé quelqu'un. Merci ouais » répliqua t'il, froidement, avant de se caler contre le dossier de sa chaise et de se concentrer sur son café. Merde, merci quoi. C'est bon quoi, si ça le dérangeait tant que ça, il avait qu'à pas lui répondre. « Tu sais quoi la prochaine fois, contente toi de me dire que ça t'embarasse, plutôt que de me rendre la pareille ... Deux fois » Il était vexé, et déjà qu'il n'était pas du matin, ça n'allait pas en s'améliorant là. Le pire c'est qu'il s'en voulait, parce que c'était injuste d'en vouloir à Oren, il était shooté lui, il avait une excuse, lui ... C'était pas son cas. « Et oui vu ta réaction, j'ai bien compris que c'était pas dans tes habitudes, tu n'as qu'à mettre ça sur le dos des médocs, si ça t'arrange » Et vu qu'il avait dit qu'il n'en reprendrait plus à l'avenir, ça réglait le problème ... Emrys lui jeta un dernier coup d'oeil, vexé, avant de s'occuper de vider un peu sa tasse. Embarrassant. Ça lui restait en travers de la gorge et pas qu'un peu ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 242
double-compte(s) : Haven & Asher
crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]   Dim 15 Avr - 15:08

Il se sentait gêné pour plein de choses différentes, mais principalement pour son trou de mémoire, parce que c'était vraiment horrible comme sensation, voir un trou de plusieurs heures, durant lesquels il s'était visiblement passé des choses, mais être incapable de dire quels choses... et puis il y avait ces quelques flash qu'il avait, c'était pas grand chose, mais il était même pas capable de dire si ça s'était produit réellement ou si c'était un truc dont il aurait rêvé... enfin en général il se souvenait pas de ses rêves, il faisait partie de ces personnes qui dormaient à point fermé sans être dérangé de quoi que ce soit et encore moins par des rêves et puis clairement, ça aurait été bizarre qu'il rêve d'embrasser Emrys, il était presque sur de ne jamais avoir eu cette idée avant de le revoir dans sa tête... et il savait pas trop ce qu'il ressentait face à tout ça... sûrement encore plus d'embarras, mais surtout dans le sens ou il ne savait pas comment c'était arrivé et qu'il avait peur quelque part d'avoir été lourd, d'avoir provoqué Emrys, ou même de l'avoir forcé... c'était horrible comme idée... il était perdu et face à tout ça, il avait juste posé la question, il s'était dit que peut être pour une fois, le brun serait un peu plus détendu, que peut être il pourrait simplement répondre à ses questions, coopérer et combler les trous qu'il avait dans sa mémoire... sauf que c'était visiblement trop demander. Il avait été plutôt clair dans ses propos, ce qui était embarrassant, c'était la situation, et le fait qu'il ai demandé tout haut s'ils s'étaient embrassés alors qu'il y avait une possibilité pour que ça ne soit pas arrivé et que ce soit juste un truc dans sa tête, parce que ça voudrait dire qu'il y pensait, et que quelque part il en avait envie... mais il ne s'attendait pas une seconde à ce que Emrys prenne tout cela de travers et comprenne que l'idée de l'embrasser était embarrassante... bordel mais est ce qu'il lui arrivait de temps en temps de ne pas su-réagir ? De se poser juste quelques instants, d'écouter attentivement et de ne pas s'emballer comme ça pour rien du tout... ? Non !

- Je... non c'est pas...

Il n'avait pas vraiment eu le temps d'en dire plus, surprit par cette réaction vive, par la manière dont il semblait prendre les choses, et il était dépassé, parce qu'il était perdu, il avait mal, il était fatigué, et il avait un putain de trou de mémoire de plusieurs heures ! Et maintenant Emrys lui parlait de lui rendre la pareil... Oren était peut être à la ramasse, et pas une lumière, mais il avait compris qu'il n'avait pas imaginé tout ça, c'était bien arrivé et visiblement il l'avait lui embrassé deux fois... sauf qu'il ne savait toujours pas comment c'était arrivé, dans quel contexte et pourquoi ? Et tout ce que le brun faisait, c'était de lui cracher sa mauvaise humeur au visage, comme si c'était lui dans cette histoire qui devait se démerder à combler les trous et à essayer de réunir quelques souvenirs éparpillés... la colère grimpa un peu en lui, il aimait pas du tout cette façon de faire, et il se demandait de plus en plus comment il avait put en arriver à l'embrasser... et il aimait pas non plus la sensation que ça lui donnait au niveau de l'estomac, c'était un peu comme s'il avait la nausée, c'était pas agréable, et il se sentait un peu triste aussi... il savait pas trop ce qu'il avait imaginé au final, parce que visiblement le seul moment ou Emrys semblait se comporter de façon sympa, c'était quand il était persuadé qu'il n'en conserverait aucun souvenirs... il baissa les yeux sur sa tasse, prenant une inspiration avant de dire d'un ton le plus détaché possible :

- Ça aurait été embarrassant que je l'ai imaginé... mais je pense que j'ai compris, je vais y aller je crois, je pensais pouvoir avoir quelques réponses, mais apparemment j'en aurais pas...

Il se leva avant de se détourner et de se diriger dans le salon, là où il avait laissé sa veste et surtout ses clés de voitures, de toute manière il avait des choses à faire, il devait appeler Seth, et partir à la recherche du Wendigo pour l'achever et s'assurer que ce dernier n'allait pas revenir. Il avait pas spécialement envie de devoir revivre ça... et Emrys l'emmerdait, vraiment, parce qu'il détestait ce qu'il ressentait en cet instant et que c'était déjà la seconde fois qu'il le faisait se sentir ainsi... et le pire dans tout ça, c'était qu'il n'allait jamais vraiment savoir ce qu'il s'était passé cette nuit et comment il en était arrivé à... non, en fait il valait mieux qu'il arrête d'y penser tout simplement, parce que sinon ça allait clairement lui prendre la tête. Au lieu de ça, il récupéra sa veste, sortis son téléphone pour envoyer un sms à Seth disant « une chasse au wendigo déjà à moitié cuit ça te tente ? », prêt à partir de là au plus vite avant qu'il ne se sente encore plus mal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 413
double-compte(s) : Rhys & Rodin & Seth & Raziel
crédits : havana
MessageSujet: Re: If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]   Dim 15 Avr - 16:57

Il avait beau se dire que c''était comme ça tout les matins et que c'était pas plus mal que personne ne le voit comme ça, parce qu'il était de mauvaise humeur au réveil, et il y avait un peu de ça, mais pas que... Il ne savait pas vraiment comment prendre hier soir, comment comprendre ses propres réactions, parce que c'était stupide, en général quand il embrassait quelqu'un c'était dans un contexte bien différent et avec beaucoup plus d'indifférence en général. Il ne se prenait pas la tête pour si peu. Et pourtant, là, c'était complètement le cas. A croire qu'avant même qu'Oren ne dise quelque chose, il avait déjà décidé d'être sur la défensive et de chercher la petite bête, pour faire comme tout ça n'avait aucune importance, et parce que ce dernier au mieux ne se souvenait de rien, au pire, le regrettait certainement vu qu'il avait agit sous l'influence des cachets. Emrys n'attendit même pas vraiment d'avoir une confirmation sur la manière dont il avait interprété les paroles d'Oren, s'attendait de toute manière à quelque chose de négatif, et ça ne rata pas. C'était vexant, qu'il se demande oralement ce qui serait le plus embarrassant entre l'avoir rêvé ou l'avoir réellement fait... Il n'était pas assez réveillé pour chercher à comprendre s'il avait mal compris et de toute manière l'attaque était toujours la meilleure défense à ses yeux ...

Emrys se rendait bien compte qu'il aurait pu dire les choses plus calmement, mais c'était déjà trop tard. Les sourcils toujours froncés, il se calma légèrement en le voyant baissé les yeux sur sa tasse. Il aurait pu continuer en disant que ouais, c'était pas sympa de dire ça, et donc que c'était normal qu'il soit gêné ... Mais non, ce n'était pas ce qu'il ressentait là tout de suite, ça tenait plus de la culpabilité. Il se sentait un peu con et les paroles d'Oren n'arrangèrent pas ce sentiment. Ok, finalement, il ne sentait pas un peu con ... mais beaucoup. En même temps, il s'attendait à quoi ? Il ni avait plus rien pour le retenir, le wendigo s'était barré et la bonne humeur aussi ... Ce fut à son tour de poser les yeux sur sa tasse, incapable de savoir quoi dire. Parce que merde, c'était pas ce qu'il voulait et en même temps, comment est-ce qu'il aurait pu le prendre autrement ? Pendant quelques secondes, il envisagea bien de le laisser partir, parce que de toute manière, il était bien mieux tout seul, c'était un peu étrange tout ça. Mais Emrys finit par se lever, merde, il lui avait quand même sauvé la vie et lui, il avait cru, sans doute à cause de l'effet des cachets, avoir un peu rattrapé sa connerie de l'autre fois, c'était pas pour refaire la même erreur si ? C'était pas pour le laisser partir comme ça.

Toujours aussi mal réveillé, il se releva sans doute un peu trop brusquement et se prit les pieds dans ceux de la chaise. Le choc ne fut pas agréable mais eut le mérite de le réveiller un peu ... et de le rendre tout aussi grognon. Il se redressa rapidement, se frottant le visage, et sortit de la cuisine, l'air passablement agacé. Heureusement que personne n'avait vu ça. « Attends » finit il, par lâcher en se frottant encore un peu le visage, avant de se frotter le nez, sachant très bien ce que sa rencontre avec le sol allait causer. « Je veux bien te les donner tes réponses, je voulais pas ... » Merde, il n'allait pas s'excuser pour avoir mal compris si ? Il leva les yeux vers Oren, l'air mal assuré, et merde, il n'aimait pas ça, finalement, il aurait du le laisser partir, parce qu'il devait avoir l'air malin tiens ... Sans compter qu'il allait forcément se mettre à saigner du nez, si c'était pas déjà le cas, donc autant dire que sa main elle était très bien là. « Je voulais pas te mettre à la porte, finis ton café au moins avant de partir, je voudrais pas que tu t'endormes au volant ou un truc du genre » ajouta t'il, avant de poser les yeux sur la porte, puis à nouveau sur Oren, finalement, il se préférait endormi que mal à l'aise, c'était moins pathétique. Mais il se sentait responsable de tout ce qui était arrivé, quelle idée de donner des médicaments comme si c'était des bonbons aussi ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 242
double-compte(s) : Haven & Asher
crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]   Lun 16 Avr - 7:02

Il savait plus comment faire là, franchement il avait épuisé toutes ses cartes avec Emrys, il voulait bien être sympa, il avait même été prêt à lui donner une nouvelle chance la veille après qu'il se soit excusé, et apparemment il lui avait tellement donné une nouvelle chance qu'il l'avait embrassé, mais là... franchement il allait trop loin. Parce qu'il avait la sensation que quoi qu'il dise, peu importe comment il aurait tourné sa phrase, comment il aurait abordé le sujet, le brun aurait trouvé un moyen de prendre les choses mal, de les détourner et de piquer sa crise. Alors OK, c'était son truc, il était caractériel et il le savait, mais là c'était pas le moment ! Parce qu'il était peut être de mauvaise humeur, mais lui au moins avait des souvenirs clair de ce qu'il s'était passé, lui au moins n'était pas en train de s'angoisser comme un con à se demander en boucle ce qu'il avait bien put dire ou faire et à quel point au juste il s'était humilié... et c'était vraiment pas agréable du tout de se poser ce genre de questions là. Il était blasé et blessé aussi, parce qu'il se rendait compte qu'en fait quoi qu'il arrive il pouvait juste pas compter sur Emrys, parce que ce dernier continuait encore et encore à se chercher des excuses et que même lorsqu'il lui demander un truc simple, un truc vraiment important pour lui... il était pas capable de rester calme et de simplement lui répondre sans l'agresser et l'envoyer balader. Alors oui, il préférait partir et là tout de suite, il avait besoin d'une chasse au Wendigo, c'était pas forcément l'idée du siècle sachant qu'il avait le dos un peu en miette, mais au moins la colère qu'il ressentait avait le mérite d'occulter un peu la douleur, alors il avait envoyé un sms à Seth, il doutait pas vraiment que ce dernier serait partant, il l'était toujours pour la chasse, et il avait récupérer sa veste et ses clés, au moment un fracas se fit entendre dans la cuisine. Il fronça des sourcils, ne pouvant pas voir de là où il était, mais tendant quand même l'oreille pour essayer de savoir ce qu'il se passait.

Ça ressemblait à une chute, une chute plutôt brutale, mais vu qu'il y avait du mouvement, il en déduisait que Emrys ne s'était pas tué... et d'ailleurs ce dernier émergea de la cuisine, une main sur visage, au niveau du nez, il fronça encore plus les sourcils, se demandant ce qu'il avait bien put foutre... Son regard passa de l'entrée de la cuisine au brun, alors que ce dernier lui demandait d'attendre, il en avait presque oublier ce qu'il s'était passé juste avant tellement il essayait de comprendre ce qui venait juste d'arriver, mais ça le rattrapa assez vite. Il lança alors qu'il voulait bien lui donner des réponses, et le blond poussa un soupir, parce que oui, il voulait des réponses, mais il voulait pas des réponses craché avec mépris et se faire envoyé balader à chaque fois qu'il disait un truc qu'il comprenait mal... Il l'écoutait à peine pour la suite, voyant un filet de sang qui commençait à couler sous sa main, il secoua la tête avant de s'approcher du brun, il lui attrapa la tête pour la pousser un peu en arrière, l'obligeant à la relever et à retirer se main en disant :

- Mais qu'est ce que t'as foutus... ?

Il observa le nez du brun, ça avait pas l'air cassé, c'était une bonne chose, parce que un nez cassé ça faisait vraiment mal... mais là c'était juste un choque qui avait provoqué un saignement, mais c'était rien de bien grave, même si histoire qu'il se retrouve pas avec un bleu, il valait mieux qu'il mette de la glace dessus... Il le repoussa vers la cuisine, il avait pas trop fait attention à ce qu'il avait dit mais maintenant qu'il y pensait, c'était de toute manière inutile... parce que franchement, c'était quoi cette excuse bidon du « je voudrais pas que tu t'endorme au volant » ? Il secoua la tête avant de se diriger vers le congélateur, espérant trouver des glaçons, avant de dire :

- Ça a pas l'air cassé, mais vaut mieux que tu mettes de la glace sinon ça va marquer et ça risque d'être moche... Et je suis plus sur de vouloir des réponses, du moins pas de ta manière à toi de les donner... de toute manière j'ai un Wendigo à aller achever !

Il avait attrapé un torchon avant de mettre les glaçons dedans, et tendit ça au brun pour qu'il le pose contre son nez, le tout d'une manière très détaché, et surtout distante, parce que ça commençait à bien faire cette histoire là... il en avait marre de se laisser atteindre aussi facilement par le brun, il avait l'impression que ce dernier avait un peu trop de prise sur lui et c'était pas forcément le truc le plus agréable qui soit. Surtout que chaque fois qu'il le regardait, il avait des flash, il revoyait des brides de ce qu'il s'était passé durant la nuit, et c'était dérangeant... parce que vu ce qu'il se passait là, ça aurait tout aussi bien put être qu'une grosse hallucination.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 413
double-compte(s) : Rhys & Rodin & Seth & Raziel
crédits : havana
MessageSujet: Re: If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]   Lun 16 Avr - 8:41

Il se sentait ridicule entre sa manière de réagir et pire sa chute, il aurait mieux fait de rester couché, parce que c'était pas un début de journée, bien au contraire. Puis évidemment que son nez commençait à le lancer, il l'avait cherché là aussi. Il en ratait pas une ...Mais il était un peu plus stressé de le voir se casser comme ça que pour son nez pour l'instant, il aurait tout le temps de s'en occuper une fois qu'il se serait certain qu'Oren n'allait pas s'en aller en le détestant encore un peu plus qu'hier ... A croire qu'ils n'étaient pas fait pour s'entendre, quoi qu'Emrys se rendait bien compte que ça ne venait pas du chasseur, mais bien de lui. Il tiqua un peu quand ce dernier s'approcha, il n'était pourtant pas du genre maladroit habituellement, mais faut dire qu'au réveil, tout avait tendance à s'allumer au ralenti sous son crane... « C'est rien » répliqua t'il, c'était rien du tout et puis bon sa chute là, il en avait un peu honte, quelle idée de se lever précipitamment comme ça aussi. C'était ridicule. Il finit tout de même par enlever sa main, à moitié honteux, merde, il l'envoyait bouler et ce dernier semblait s'inquiéter pour lui, déjà qu'il se sentait stupide, maintenant en plus il se sentait encore plus coupable. Génial...

Emrys se laissa faire, se rendant compte qu'au moins, ça l'éloignait de la porte. Même si clairement, il n'aurait pas été capable de le faire exprès. « C'est rien du tout » ajouta t'il, à nouveau. Ça ne lui arrivait pas souvent, mais c'était pas non plus la première fois de sa vie qu'il se mettait à saigner du nez, surtout que là, vu la chute, ça n'avait rien de surprenant, mais c'était rien, au pire, il aurait un peu mal. Mais merde quoi, l'autre là, il affrontait un wendigo et en plus de ce qu'il était en train d'entendre, il était déjà prêt à y retourner malgré son dos, et lui perdait un combat contre une chaise de cuisine ... Oren aurait eu mieux fait de s'occuper de lui même. « ça m'apprendra à pas regarder ou je marche » grogna t'il, un peu, contre sa maladresse. Mais ça n'avait pas d'importance là tout de suite. C'était pas son premier bleu et ça ne serait certainement pas le dernier. Il baissa les yeux, devant la suite, il l'avait bien cherché en même temps ... Finalement la réaction d'Oren l'avait plus réveillé que la caféine, comme quoi. « Je ... » Il attrapa les glaçons. « Merci » avant de les poser sur son nez, grimaçant à cause de la vague de froid. Il n'aimait pas le ton de sa voix, mais est-ce qu'il pouvait lui en vouloir ?

« Tu vas vraiment y aller aujourd'hui ? » demanda t'il, toujours aussi peu assuré. Il ne voulait pas encore lui donner l'impression qu'il doutait de lui, il était juste inquiet, parce que bon, Oren n'en était pas vraiment sorti indemne hier soir non plus. « C'est pas dangereux dans ton état ? » S'il se sentait dans le brouillard, ça risquait de jouer sur sa réactivité non ? Il posa les yeux sur Oren, l'air désolé, mais apparemment pas capable d'en dire plus, toujours incertain. « Si jamais tu en veux quand même, je peux bien essayer de ... » Essayer hein ? Que c'était magnanime de sa part. Emrys baissa les yeux. « Tu n'as pas rêvé en tout cas, et c'est moi qui ait commencé, si jamais ça te rassure »  Mais quand bien même aurait il, voulu lui répondre simplement, il n'était pas certain de savoir expliquer ce qui lui avait traversé l'esprit à ce moment là. Ça lui avait paru presque logique à ce moment là, et c'était loin de l'avoir dérangé qu'Oren lui rende la pareille, comme il avait si bien dit ... au contraire. Mais il était censé expliquer ça comment au juste ? Surtout que ce dernier ne se rappelait quasiment de rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 242
double-compte(s) : Haven & Asher
crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]   Mar 17 Avr - 11:41

Ça ne l'arrangeait pas trop tout ça, parce que vu ce qu'il venait de se passer, il avait espéré pouvoir s'échapper rapidement, pouvoir prendre sa veste, ses clés et mettre les voiles. Il aurait dut revenir avec Seth pour qu'ils remontent la piste du Wendigo qui passait par ici, mais il n'était pas obligé de devoir faire face à Emrys pour ça. C'était le plus compliqué, lui faire face, tout en ayant ces flash, ces souvenirs de l'avoir embrassé la nuit dernière et tout en voyant très bien à quel point ça le mettait en colère et à quel point il avait envie de lui faire comprendre qu'il n'assumait et n'approuvait rien de ce qu'il s'était passé... c'était une chose, et c'était son droit, mais vu que Oren n'avait aucune idée de comment c'était arrivé justement... et c'était tout ce qu'il voulait au final, juste comprendre, parce que s'il s'était passé un truc entre eux, il voulait le savoir, c'était logique et il devait bien admettre aussi qu'il était curieux, parce qu'il ne comprenait pas trop... Un coup Emrys l'envoyait balader et le plantait sur place, un coup il l'embrassait et le coup d'après l'envoyait à nouveau balader... ça commençait vraiment à être compliqué à suivre tout ça. Donc prendre du recul, de la distance, ça lui semblait la chose la plus simple et la plus sage à faire, sauf que le brun avait apparemment eu un léger accident et s'était cogné le nez... nez qui se mettait à saigner et qui allait sûrement laisser un bleu pas très sympa sur son visage s'il ne mettait pas de la glace dessus. Il l'avait ramené vers la cuisine en lui faisant lever la tête pour essayer d'éviter de trop saigner, avait sortis des glaçons du congélateur qu'il avait enroulé dans un torchon avant de lui tendre pour qu'il le pose sur son nez. Il avait essayé de discuté, prétextant que ce n'était rien et effectivement c'était pas grand chose, c'était pas cassé du moins, mais quand même, s'il pouvait limiter les dégâts ce serait pas une mauvaise chose.

Il avait pas prévue de s'attarder, comme il venait de le dire, il avait un Wendigo à aller achever, il pouvait pas se permettre d'attendre trop longtemps, ces créatures guérissaient vite et plus il allait attendre, plus elle allait reprendre des forces et redevenir une menace. Mais il fut un peu surprit par la question d'Emrys, c'était comme si ce dernier s'inquiétait pour lui... encore un comportement pas très logique, et il avait presque envie de se montrer aussi mesquin que lui en lui faisant remarquer que les risques qu'il prenait ne regardait que lui et qu'il avait pas besoin de faire semblant de s'en soucier, pas après la manière dont il venait encore une fois de l'envoyer promener... mais il se contint, encore une fois... il se contenta d'hausser les épaules, avant de se souvenir que vu l'état de son dos, c'était pas forcément une bonne idée et d'esquisser une légère grimace en disant :

- Faut bien le faire, plus j'attends et plus il va reprendre des forces et redevenir une menace, là il est blessé, c'est le moment ou jamais, alors j'ai pas le choix. Mais ne t'en fais pas, je ne tiendrais pas pour responsable s'il arrive quoi que ce soit...

Vu la manière dont il se comportait, il était clair que Emrys s'en fichait totalement de lui, ce qui voulait dire que sa seule raison d'être inquiet, c'était vis à vis de sa culpabilité si jamais les choses tournaient mal. De toute manière, il ne serait pas tout seul, il était pas fou non plus, il allait pas se lancer après un Wendigo dans son élément tout seul. Quoi qu'il en soit, il avait fini ici, du coup il s'était détourné pour se diriger vers la sortis de la cuisine quand le brun commença à parler, il comprit pas trop où il voulait en venir dans un premier temps, il fronça les sourcils, mais sans se retourner vers lui, jusqu'à ce qu'il lui confirme qu'il n'avait pas rêvé et que si ça pouvait le rassurer, c'était lui qui avait commencé... sauf que ça ne le rassurait pas, il s'en fichait un peu de savoir qui avait commencé, il voulait juste comprendre comment et savoir pourquoi... c'était juste ça ! Il finit donc par se retourner vers le brun, sur le pas de la cuisine, l'observant d'un air assez neutre et détaché avant de dire :

- Ça ne me rassure pas... en fait c'est pas trop ce qui m'intéresse de savoir qui a commencé, je voulais juste savoir comment on en était arrivé à ça... qu'est ce qu'il s'est passé pour que tu m'embrasses et que je fasse de même... ? Est ce que... j'ai dis des choses ?

Peut être qu'il lui avait demandé... après tout, sous l'effet des médicaments, c'était plausible, mais alors dans ce cas, ce serait vraiment embarrassant... c'était pas terrible de réclamer d'être embrassé aux gens... Il poussa un soupir blasé, parce qu'il sentait que ça allait mal se terminer tout ça et il lança d'un ton un peu agacé :

- Écoute... j'ai pas envie de me prendre la tête avec toi... je sais pas pourquoi tu as décidé de prendre mal tout ce qui sort de ma bouche, peut être que j'ai fais un truc qui t'a dérangé la nuit dernière, même si dans le peu de souvenir que j'ai, j'ai pas eu l'impression qu'il y avait quoi que ce soit qui te dérangeait... peut être que tu préfère simplement la version complètement stone de moi... j'en sais rien, mais tout ce que je veux c'est des réponses, alors ce serait bien si pour une fois tu évitais de prendre la mouche au moindre mot que je peux dire et que tu me racontais ce qu'il s'est vraiment passé... si tu peux pas faire ça, il vaut mieux que j'y ailles !

Il pouvait pas faire plus clair pour le coup, il était vraiment pas d'humeur à batailler dans le vide, et il aimait pas la manière dont ça le faisait se sentir en plus... Emrys avait le chic pour l'atteindre d'un peu trop prêt à chaque fois et il n'aimait pas ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 413
double-compte(s) : Rhys & Rodin & Seth & Raziel
crédits : havana
MessageSujet: Re: If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]   Mar 17 Avr - 12:48

Alors oui, il fallait bien que quelqu'un s'occuper de ce wendigo, ça, Emrys était plutôt d'accord après l'avoir vu à l'oeuvre, mais est-ce que ça devait forcément être Oren, est-ce qu'il ne pouvait pas simplement envoyer quelqu'un d'autre ? C'était sans doute égoïste de sa part de vouloir mettre quelqu'un d'autre en danger, mais ça lui plaisait bien plus. Il fronça les sourcils, hey, c'était pas une question de responsabilité, enfin pas que ... Enfin, c'était juste que ... Oui c'était sa faute, si Oren était blessé, il le voyait un peu comme ça, mais même, il avait juste pas envie qu'il lui arrive quelque chose, est-ce que c'était si surprenant que ça. Emrys baissa les yeux, à cause de sa connerie de tout à l'heure, ils en étaient revenus au même point qu'hier quand le jeune chasseur ne le croyait même pas quand il avait dit vouloir l'appeler avant et qu'il était désolé. Si ça se trouve, il ne s'en souvenait même plus. « C'est pas une question de culpabilité » marmonna t'il, derrière la glace. Il devait vraiment être ridicule sérieusement, se lever sans se casser la gueule, c'était quand même pas si compliqué quoi ...

En le voyant repartir, Emrys s'était à nouveau senti stressé et avait essayé d'apporter quelques éléments supplémentaires, comme pour le faire rester un peu plus. Merde,pourquoi est-ce qu'il avait si mauvais caractère sérieux ! Il hésita, qu'est-ce qu'il s'était passé exactement ? Il ne savait pas vraiment, ça lui avait semblé logique sur le moment, mais il n'avait pas vraiment de raison bien précise. Emrys allait répondre, mais il laissa Oren terminer, parce qu'il en avait déjà suffisamment fait sans en plus le couper ... Et puis, il ne savait pas vraiment quoi dire alors ça lui permettait de gagner un peu de temps. Il secoua la tête, grognant un peu à cause du mouvement, son nez le rappelant à l'ordre. Non, il n'avait rien fait de mal hier soir et tout à l'heure, c'était juste lui qui avait pris la mouche ... pour rien. Mais il avait tendance à trop se méfier des gens, il le savait bien. C'était sans doute pour ça qu'il l'appréciait lui, parce qu'il n'avait pas l'air d'être comme ça, même s'il avait sûrement son côté trop gentil vu sa facilité à se montrer distant. « Je... » Il déglutit légèrement, avant d'enlever les glaçons de son nez le temps de répondre, parce que ce n'était pas très pratique. « Non, tu n'as absolument rien fait pour me déranger hier soir » lâcha t'il, finalement. « Je voulais pas t'envoyer balader tout à l'heure, c'est pas spécialement contre toi, j'ai tendance à tout prendre mal. C'est une mauvaise habitude. » Il secoua la tête, avant de baisser les yeux. Ouais l'honnêteté c'était surfait aussi, parce que ça n'allait pas l'arranger de dire qu'il était comme ça tout le temps ... Mais ouais, il était un con avec tout le monde pas qu'avec lui ...

« C'est juste qu'hier ouais, tu as dit pas mal de chose, et que ... » Il soupira longuement. Merde qu'il se sentait ridicule de dire ça à haute voix. « Et qu'entre autre, je me suis senti proche de toi, c'est tout, j'y peux pas grand chose si tu t'en rappelle pas » C'était légèrement sur la défensive, parce qu'il se sentait vraiment pas à l'aise de dire ça, mais en y repensant, c'était assez vrai. Ça n'avait rien à voir avec son côté stone, même si c'était ça qui l'avait poussé à parler, mais plutôt à cause de ce qu'il apprenait. « Tu as aussi dit que tu ne pensais pas être normal, et ça ne m'a pas vraiment plu, j'ai voulu te prouver que c'était pas le cas » ça aurait pu échouer d'ailleurs, il aurait très bien pu se faire jeter au fond, parce que vu ce qu'il lui avait dit, il n'était pas certain d'avoir la moindre préférence de ce côté là. Mais il n'y avait pas réfléchi pendant trois heures et il avait essayé, parce que tout simplement, il en avait eu envie. Encore une fois s'il avait été du genre à rougir, Emrys était persuadé qu'il l'aurait fait, et pour éviter cette possibilité, il reposa les glaçons sur son nez, avant de relever les yeux vers Oren. Une très légère pointe d'agressivité dans le regard, comme pour le défier de se foutre de lui. Parce qu'à sa place il l'aurait fait, il se sentait vraiment ridicule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 242
double-compte(s) : Haven & Asher
crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]   Mer 18 Avr - 15:30

Il avait vraiment du mal à le suivre, parce que si c'était pas une question de culpabilité, c'était une question de quoi alors ? Il allait pas lui faire croire qu'il s’inquiétait pour lui parce qu'il l'appréciait, enfin c'était pas logique, parce que Oren ne traitait pas les gens qu'il appréciait de cette manière là... il avait plutôt tendance à être sympa avec eux, à être là pour eux et à vouloir les aider, mais pas à chercher constamment la petite bête, en étant sur la défensive et en prenant toutes leurs paroles de travers pour avoir une excuse pour les agresser. Parce que c'était exactement ce que Emrys faisait, il cherchait des excuses, peu importe qu'elles soient crédible ou pas, il voulait juste une bonne excuse pour se comporter comme un enfoiré, et franchement Oren aurait même put lui dire qu'à ce compte là, il avait pas besoin d'excuse, si il avait envie de le foutre dehors, s'il en avait marre de voir sa gueule, il suffisait juste qu'il le dise, il allait se casser et aller voir ailleurs, il était même prêt à se démerder avec le trou de mémoire qu'il avait et à faire avec s'il le fallait... ça le faisait chier, surtout qu'il revoyait toujours un peu plus de choses, il avait même des brides de conversations et ça le perturbait, parce que ça avait eu l'air facile, ça avait eu l'air sympa et premièrement il devait faire avec le fait qu'il ne s'en souvenait pas totalement et deuxièmement, il avait l'impression qu'en fait Emrys avait carrément préféré la version stone de lui... parce que rien ne l'obligeait à compliquer les choses aujourd'hui, rien ne l'obligeait à changer de comportement, à être sur la défensive, mais c'était pourtant ce qu'il avait fait. Il avait quand même fini par s'arrêter, il avait pas envie de se prendre la tête, mais concrètement, ça le faisait chier de ne pas savoir, alors il avait décidé de laisser une chance à Emrys... encore une fois, mais cette fois, il avait exposé clairement ce qu'il voulait en disant clairement aussi que si ce dernier n'était pas juste capable de rester calme et de lui expliquer, il valait mieux qu'il parte. Il l'observa, fronçant un peu les sourcils, alors qu'il prétendait ne lui avoir rien fait de mal la nuit dernière et être désolé de tout prendre mal...

- Je ne me souviens pas de grand chose... j'ai quelques flash par ci par là, mais de ce que j'en vois, t'as pas pris grand chose mal cette nuit... t'as souris, t'as ris, et tu m'as embrassé... bon j'ai fais pareil visiblement, mais ce que je comprend pas c'est pourquoi tu agis comme ça avec moi maintenant alors que cette nuit tu agissais pas du tout comme ça... j'étais tellement shooté que j'en étais ridicule au point que tu étais même pas capable de m'envoyer chier c'est ça ?

C'était une possibilité, mais bon il aimait pas trop y songer, il savait pas ce qu'il avait put dire, il se souvenait pas assez, mais ça avait pas dut être glorieux, même si ça avait fait rire Emrys visiblement... Il le laissa alors poursuivre, alors qu'il semblait ne pas trop savoir comment dire ce qu'il avait à dire, ça semblait le gêner, mais franchement c'était ridicule, parce que si il y en avait un qui devait être gêné dans l'histoire, c'est quand même lui, c'est lui le type qui s'était ridiculisé en racontant tout et n'importe quoi. Il baissa un peu les yeux, essayant de savoir de quoi il avait bien put parler, qu'est ce qui avait fait que Emrys s'était sentit proche de lui... il lui semblait avoir quelques souvenirs mais...

- J'ai... parlé de mes parents... de mon frère aussi...

Il poussa un soupir blasé devant l'air sur la défensive d'Emrys, comme s'il l'avait accusé de quoi que ce soit... c'était blasant quand même...

- J'ai jamais dit que tu y étais pour quelque chose, franchement on m'a apprit quand j'étais gosse à pas accepter de boire, manger, ou fumer quoi que ce soit sans savoir ce qu'il y avait dedans et j'ai quand même prit tes cachets là... c'est ma faute à moi, mais t'es le seul qui se souvient de ce qu'il s'est passé...

Il balaya l'air avec sa main, comme si c'était pas si dramatique, parce que ça l'était pas, il allait bien, enfin il avait un peu mal au dos, au niveau des côtes, mais il allait bien. Il fixa le brun, quand ce dernier lui expliqua qu'il avait voulu lui prouver qu'il était normal... il avait pas de souvenir de ça... il fronça un peu les sourcils, cherchant avant de pousser un soupir en disant :

- OK... et je suppose que j'ai pas eu l'air beaucoup plus normal après ça... merde j'ai dut être ridicule et raconter tellement de conneries... en tout cas, je sais maintenant que si j'ai pas envie de te voir faire la tronche et râler à tout va, j'ai juste à finir complètement shooté et à déblatérer sur tout et n'importe quoi...

C'était ironique, et dit sur le ton de l'humour, d'ailleurs il esquissa un léger sourire en coin, alors que le brun lui lançait un regard un peu froid, comme s'il s'attendait à ce qu'il se foute de lui... mais merde, c'était plutôt de lui même qu'il avait envie de se foutre là ! Il poussa un nouveau soupir avant de dire :

- Arrête de faire cette tête OK... je pense pas que c'est toi qui a été le plus ridicule dans cette histoire, alors arrête de croire que je vais me foutre de toi ou te rire au nez... d'ailleurs avec toutes les conneries que j'ai dut raconter, t'aurais largement de quoi me la faire boucler je suis sur !

Ça c'était presque certain même... il voulait même pas y penser. Il passa une main derrière sa tête, prenant un air un peu embarrassé... c'était bizarre quand même, il savait plus trop comment réagir du coup...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]   

Revenir en haut Aller en bas
 

If I told you I was down, would you lift me up ? [Oren]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Melée ... ou pas] Someone told me Lord Tywin shits gold
» 2009 - Ellowyne Wilde - Essential Ellowyne Too - Raven
» 2006 - Ellowyne Wilde - Red to lift her mood
» comment avoir beaucoup de galaxy chips

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: BLACKWATER FALLS :: coldlake shore :: résidences-