Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

on vous invite à privilégier les fantômes, les médiums et les immunisés psychiques
nous sommes présentement en août 2017. c'est pluvieux et humide, prévoyez vos cirés.
n'oubliez pas qu'un recensement est en cours par ici vous avez jusqu'au 22/06 pour vous manifester !

Partagez | .
 

 echoes of silence (donald)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Auteur
Message
avatar
human ○ drink the water
messages : 52
double-compte(s) : nope.
crédits : cassini.
MessageSujet: Re: echoes of silence (donald)   Jeu 10 Mai - 22:04

Archie a l'impression de se scinder en deux quand Donna abandonne, enfin, et se presse contre lui, fourrant son nez contre son torse près de son épaule. Enfin. Enfin. Il baisse presqu'aussitôt la tête pour laisser son nez effleurer son crâne, inspirer profondément son odeur et en profiter. Ce simple geste lui fait mal et lui donne l'impression que le monde s'effondre sous ses pieds. Il l'a tellement aimée, l'aime tellement encore, et elle lui a tellement manqué, comme une perte physique, un dommage tangible. “ But I am. ” Son coeur s'emballe dans sa poitrine, alors qu'il pense bêtement: elle rentre à la maison. Mais ce n'est à ça qu'elle approuve. “ I wish…oh Archie, I wish I was just- just crazy, I wish this was all a lie, an illusion, I wish I was just brainwashed or something, but it’s-it’s not, I'm not, I’ve seen the beast and I-I know how it feels to transform with every bone in my body breaking, every month. I am a monster. It’s all real and I-I can’t come home. ” Archie a l'impression de plonger sa tête dans une cuve d'eau froide.
La main qu'il a levé pour poser sur sa taille, l'attirer plus proche de lui, retombe. Elle ne revient pas à la maison. Elle ne veut pas. Ce n'est pas ce qu'elle dit bien entendu. Elle dit qu'elle ne peut pas. Mais les raisons qu'elle invoque sont ridicules alors Archie comprend juste qu'elle s'invente des raisons, parce qu'elle ne veut pas. Elle s'éloigne et il ne la retient pas et il y a son coeur qui se brise et ses yeux qui se remplissent de larmes à sa grande honte. Elle aussi semble sur le point de pleurer. Elle l'a aimé, de ça il en est certain, mais peut-être que c'est fini. C'est passé. Est-ce de cela qu'elle parle quand elle dit qu'elle sait que Dieu lui a tourné le dos? Parce qu'elle ne peut pas respecter les voeux qu'ils ont échangés à leur mariage?

You can forsake me…you have to…please Archie, you don’t understand…I’m not…I’m not the person you made the promise to, I’m not even human anymore. If God has turned His back on me, s-so should you Archie. I…I can’t forget my vows, I mean them still. ” Il secoue la tête, il ne pourra jamais la bannir, l'oublier, cesser de l'aimer... Il se souvient de la première fois qu'il a eu le coeur brisé, après le lycée. Il n'arrêtait pas de pleurer et sa mère lui a dit que c'était normal, que ça arrivait, que ça avait l'air si énorme, si important en cet instant précis, mais que la blessure se refermerait avec le temps.
Mais Donna n'est pas une amourette du lycée. C'est l'amour de sa vie. Et il l'a toujours su. Elle le lâche et Archie redevient un petit garçon effrayé du noir qui ne sait pas quoi faire, avec ses grands yeux sombres vissés sur elle, incapables de s'en détacher. La main avec laquelle elle l'a lâchée attrape l'anneau et la bague autour de son collier et elle les embrasse et Archie aimerait comprendre pourquoi elle fait ça, pourquoi elle sale la plaie après y avoir retourné le couteau, mais il ne comprend pas. “ I’m too scared to hurt you when I’m not me. ” Il secoue la tête avec plus de virulence. “ I would never forgive myself if I did.Donna, you would never hurt me, ” dit-il en faisant encore un pas en avant, sauf qu'elle fait un pas en arrière, et sa main esquive la sienne quand Archie essaie de s'en emparer.

Il n'a pas le temps de rajouter quoique ce soit qu'on se racle la gorge. L'homme — Lorenzo — se tient dans l'encadrement de la porte de la chambre, appuyé contre la chambranle, bras croisés sur la poitrine. “ You should leave, ” finit-il par dire, d'un ton catégorique, avant de passer à l'italien, fluidement, au rythme effréné qu'Archie associe avec les natifs de Rome: “ You can't just do that, Donna, it's too dangerous for him and yourself. He could get you killed. He almost did actually. And you could get me killed too, and I won't stand for that--Scusami, asshole, my wife and I are talking right now. And I would never, ever hurt her. So if you think-- You do not understand. You do not understand so I'm going to make it clear for you. If you do not leave, I'm going to call the police and give them that weapon with your fingerprints everywhere on it. If you do not leave us alone, I'm going to have you imprisoned. And if you come back on a full moon, I'll rip your throat. Hell, she'll rip your throat too-- Fuck you. ” L'instant suivant, Archie est sur lui.
Il a envie de le frapper, l'oblitérer, l'encastrer dans le mur mais Lorenzo l'attend de pied ferme et son poing trouve la gorge d'Archie, qui s'étouffe en se pliant en deux, sa main venant aussitôt trouver la plaie à son bras qui lui fait encore mal. Même si il lui rend bien une dizaine de kilos, Lorenzo n'a aucun mal à profiter de la situation pour l'envoyer bouler au sol avec des gestes précis et brusques. Il a mal, tellement mal au bras qui s'est plié sous lui quand il s'est réceptionné au sol: il a l'impression qu'il est en feu. “ Don't, ” entend-t-il l'homme dire à Donna. “ You have to do it the hard way. You know that, Donna. You know that. He can't stay. ” Il tourne de nouveau les yeux vers Archie. “ And you can't come back. You really don't want to come back. Leave your ex-wife alone, it's for the best. Ex-wife. Archie est tellement abasourdi qu'il lève les yeux vers Donna en s'attendant à ce qu'elle démente ce que le dénommé Lorenzo vient de dire.

Mais elle reste silencieuse et il sent des larmes couler sur ses joues qu'il efface rageusement avant de se relever difficilement. Il la regarde une dernière fois, aimerait qu'elle le retienne, dise quelque chose, n'importe quoi. Qu'elle l'aime. Il aimerait juste entendre ça une dernière fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
werewolf ○ bad moon rising
messages : 36
double-compte(s) : aucun
crédits : (c) killer from a gang
MessageSujet: Re: echoes of silence (donald)   Jeu 10 Mai - 23:30

Donna, you would never hurt me, ” Il ne la croit pas, c'est tout ce que Donna entend dans la certitude avec laquelle Archie parle. Quelque part, elle est contente qu'il sache qu'elle, la vraie Donna, la Donna entière, ne lui ferait jamais de mal, elle aime qu'il en soit convaincu, qu'il ne doute pas de ce qu'elle a été. Mais il ne comprend pas, refuse de comprendre et de voir qu'elle n'est plus la même personne. Un ersatz de sa femme, une Donna brisée, un monstre. Au lieu de s'éloigner d'elle il s'approche et c'est elle, comble du comble, qui doit se reculer, qui doit esquiver sa main quand il fait mine d'attraper ses doigts, parce qu'il ne comprend pas et Donna ne sait pas comment lui faire voir la vérité, lui faire croire ce qu'elle lui dit, mais elle sait que le reprendre dans ses bras, le laisser la toucher, se laisser se perdre dans son odeur et sa chaleur serait complètement contreproductif. Elle en est presque soulagée, cette fois-ci, d'être interrompue par un raclement de gorge annonciateur du retour de Lorenzo. “ You should leave, ” presque, parce qu'elle sait que les avoir tous les deux dans la même pièce est une mauvaise idée. Parce qu'elle sait qu'elle-même tolère encore moins la vue de son créateur quand il y a devant elle tout ce qu'elle a perdu à cause de lui. Donna lui adresse un regard noir alors qu'il est toujours tranquillement adossé à l'encadrement de la porte, bras croisés, elle espère le faire fuir et en même temps elle a besoin de son aide parce que c'est surtout Archie qu'il faut convaincre de partir.

You can't just do that, Donna, it's too dangerous for him and yourself. He could get you killed. He almost did actually. And you could get me killed too, and I won't stand for that--Scusami, asshole, my wife and I are talking right now. And I would never, ever hurt her. So if you think-- You do not understand. You do not understand so I'm going to make it clear for you. If you do not leave, I'm going to call the police and give them that weapon with your fingerprints everywhere on it. If you do not leave us alone, I'm going to have you imprisoned. And if you come back on a full moon, I'll rip your throat. Hell, she'll rip your throat too-- Fuck you. ” Donna n'a pas le temps d'en placer une, à peine le temps de renifler presque méprisante quand Lorenzo essaye de la persuader elle : il s'y prend mal ce n'est pas pour sa sécurité à elle qu'elle a peur ou qu'elle renierait Archie, encore moins pour celle de Lorenzo. Elle sait qu'elle devrait intervenir quand Archie l'interrompt, toujours drapé dans son innocence qui lui donne des airs naïfs en cet instant précis, et puis quand Lorenzo le menace surtout, elle veut s'insurger, s'approche même de ce dernier, comme si elle comptait physiquement le faire taire, son souffle s'étranglant dans sa gorge quand il dit à Archie qu'il lui déchirerait la gorge. Qu'elle lui déchirerait la gorge. Parce que c'est pas une menace, c'est la vérité. Elle est aussi molle qu'une poupée de chiffon quand Archie saute littéralement sur Lorenzo et que les deux hommes se mettent à se battre.

Quand elle retrouve sa voix pour leur hurler d'arrêter, Lorenzo a déjà largement le dessus, l'altercation a été de plutôt courte durée, le loup ayant bien vite jeté l'homme contre le mur après quelques coups qui ont fait trembler Donna comme si elle en était elle-même le réceptacle. Elle a envie de frapper Lorenzo elle aime, elle qui n'a jamais fait preuve de violence, pas sous cette forme-là en tous cas, mais elle se précipite plutôt vers Archie qui est plié en deux, au sol, seulement retenue par la main de Lorenzo sur son poignet.   “ Don't, ” les yeux Donna envoient des éclairs et elle se débat, mais il tient bon. “ You have to do it the hard way. You know that, Donna. You know that. He can't stay. ” Il relâche son poignet aussi vite qu'il l'a attrapé, comme s'il pouvait entendre les rouages du cerveau de Donna, la logique de son raisonnement qui s'impose enfin à elle. Il ne peut pas rester, sur ce point-là au moins ils sont d'accord et peut-être qu'il a raison, peut-être que le seul moyen c'est de le faire the hard way comme il dit. Le cœur de Donna bat vite, trop vite, quand elle se retourne enfin vers Archie qu'elle a tellement envie d'aller aider à se relever, de prendre dans ses bras, d'embrasser, de rassurer, mais qu'elle ne peut pas. Parce qu'elle hait Lorenzo mais qu'il a raison sur tout la ligne. “ And you can't come back. You really don't want to come back. Leave your ex-wife alone, it's for the best. Ex-wife. Le mot coupe le souffle de Donna aussi sûrement que si Lorenzo lui avait offert une droite en plein abdomen. Ses yeux bleus fuient Archie cette fois et s'emplissent doucement de larmes acides. Ils sont mariés, encore, malgré tout, à cause d'elle en fait parce qu'elle est vivante donc Archie n'est pas veuf et parce qu'elle n'a pas le courage de lui rendre ses bagues et de reprendre ses vœux. Pourtant le mot la blesse, le fait de ne pas pouvoir le nier, encore plus. Elle n'a jamais plus haï Lorenzo qu'en cet instant précis.

Il lui a tout pris et cette fois-ci elle sait que c'est pour son bien, mais c'est peut-être encore pire. Elle voit du coin de l'œil Archie se relever, sa vision à elle est un peu floue, mais elle sait qu'il se relève et elle sait qu'il la regarde, elle peut sentir ses yeux noirs sur elle, et son visage trop blanc et ses joues rouges et son corps qui tremblent. “ What I told you, ” articule-t-elle difficilement. “ it's true, it's all true, I would hurt you, on a full moon, I would hurt you and nothing and no one could stop me from doing that, ” elle relève les yeux vers lui pour qu'il voit la sincérité dans son regard, espérant qu'il comprenne cette fois la dure vérité. Elle pourrait lui faire du mal, c'est bien la preuve qu'elle n'est pas sa femme. “ Except a bullet like the one in my brother's gun. I would hurt you, I could kill you. Remember that night Archie, remember what you saw. Remember the beast and see its face everytime you think of me. ” Sa voix durcit, comme pour mieux retenir les sanglots qui menacent de lui déchirer la gorge. Elle est sérieuse, déterminée, brisée, à l'idée que sa vision d'elle change, qu'il l'associe à une abomination, à ce qui a tué leur enfant et ruiné leur mariage, mais ça n'est que justice, parce que c'est ce qu'elle.  “ Because that's what I am. And this town is filled with monsters like that, like me, it's not safe, not for you. You have to go. You have to go Archie. ” Ses doigts trouvent de nouveau le métal froid autour de son cou. Elle sait comment le faire fuir, comment faire en sorte qu'il parte sans jamais se retourner, sans jamais vouloir la retrouver. Comment faire pour qu'il parte en la haïssant. The hard way. Ça lui fera mal, tellement mal et elle ne se le pardonnera jamais, de lui faire ça, mais elle a tant de péchés impardonnable désormais Donna, qu'importe un de plus. Et surtout, c'est pour le mieux. C'est un mal terrible certes, mais pour un bien, son bien à lui, son bonheur sa vie qu'il doit refaire ailleurs. Elle le sait. Et pourtant c'est si difficile, ses doigts tremblent en cherchant l'ouverture de la chaîne, vacillent quand ses ongles tentent de faire céder la boucle, elle a le cœur en miette et l'impression qu'elle va s'effondrer quand le poids devenu familier quitte sa poitrine. C'est ce qu'elle aurait dû faire depuis le début plutôt que d'embrasser les anneaux devant lui, mais elle est faible, si faible et égoïste et elle ne sait pas comment vivre en sachant que Archie la hait. Elle s'approche et attrape sa main dans la sienne, sa peau brûlante partout où ils se touchent, dépose rapidement les deux bagues dans sa paume et le force à refermer ses doigts dessus. “ Go.” Elle déglutit difficilement, c'est physiquement douloureux pour elle de se défaire des bijoux, un supplice quand elle sait exactement ce à quoi elle est en train de dire adieu : bien plus que quelques bouts de métal et un diamant. Mais elle trouve le courage et la force de plonger ses yeux ceux de l'amour de sa vie malgré tout, ses prunelles céruléennes humides, mais déterminée, elle essaye d'être froide, pour lui, pour son bien, pour sa vie. “ There's nothing left for you here.” Coup de grâce tant pour lui que pour elle, et elle s'éloigne presque aussitôt, lui tourne le dos, ses doigts trouvant le dossier de la chaise — elle tente de ne pas le montrer, mais elle en a besoin pour rester debout, pour ne pas sauter à la gorge de Lorenzo, pour ne pas le tuer, pour ne pas s'effondrer au sol et éclater en sanglots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

echoes of silence (donald)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: BLACKWATER FALLS :: residential area :: résidences-