Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  TWITTERTWITTER  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

on vous invite à privilégier les fantômes et les petits humaiiiiiiins
nous sommes présentement en automne 2017 (septembre, octobre, novembre) I love you
RH célèbre ses deux ans ! merci à tous, on vous aime !

Partagez | .
 

 And up through the ashes I rose like wildfire Feat. Rodin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Auteur
Message
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 652
double-compte(s) : Oren, Asher & Alec
crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: And up through the ashes I rose like wildfire Feat. Rodin   Mar 19 Juin - 8:44

C'était pas forcément logique comme idée, et Rodin avait probablement raison sur ce point, c'était du grand délire, mais c'était pas tout à fait ça non plus... il ne se sentait pas connard de ne pas approuver sa manière de se nourrir, personne ne devait vraiment l'approuver, c'était pas anodin de devoir tuer des gens... ceci dit lui n'avait aucun scrupule à manger des animaux qui étaient eux aussi tué à un moment donné... enfin c'était pas tant le problème à ses yeux, parce qu'il se fichait pas mal de ce que mangeait Rodin, ce qui l'embêtait, c'était surtout qu'il se rendait compte qu'il y avait comme un gouffre entre eux et il se sentait connard en constatant que le vampire faisait quand même des putains d'efforts pour lui épargner son cotés vampire justement, sauf que encore une fois, Haven avait juste l'impression de le brider. Il avait l'impression qu'il l'obligeait à renier une partie de lui quand ils étaient ensemble et ça ne lui plaisait pas, parce que ça lui donnait l'impression que tout n'était pas forcément réel et qu'il y avait une partie de fausse dans cette histoire. Mais le plus ridicule dans tout ça, c'était qu'il n'était pas sur d'être capable de supporter qu'il en soit autrement... alors il aurait tout aussi bien put la fermer et ne pas mettre le sujet sur la table, mais c'était un peu trop lui demander à vrai dire. Il avait besoin d'extérioriser et en plus Rodin était un peu à cotés de la plaque dans cette histoire, c'était même pas ça le soucis en lui même, il avait aucune envie de le voir tuer qui que ce soit, mais il ne voulait juste pas le voir renier ce qu'il était pour lui. Il avait donc commandé sa pizza et en raccrochant, il avait laissé tomber le téléphone sur le matelas avant de se rapprocher du vampire pour revenir se coller à lui, passant ses bras autour de ses épaules en disant :

- C'est pas ça... enfin si, en partie, disons que j'aurais vraiment beaucoup d'mal à te voir buter quelqu'un, mais encore... ça dépend qui... enfin c'est pas trop le soucis en fait, le soucis, c'est que j'ai l'impression que quand t'es avec moi, t'es obligé de renier qui tu es, de renier tes instinct, ton cotés vampire, et c'est pour ça que j'me sens connard, parce que j'ai pas envie de t'obliger à ça...

C'était pas simple à expliquer, surtout qu'il ne savait pas exactement lui même ce qu'il ressentait et il ne savait pas non plus comment ça allait être prit du cotés de Rodin... il avait pas envie de s'embrouiller avec lui, il avait juste envie pour une fois qu'ils aient une discussion sérieuse sur ce qu'il se passait entre eux et sur comment ils percevaient les choses. C'était pas du tout son genre de discussion, et il était plutôt mal à l'aise, surtout qu'il avait du mal à trouver un angle d'attaque pour aborder le sujet... mais il fini par lâcher un soupir avant de dire :

- Tu vas probablement râler, mais j'sais pas comment aborder le truc alors tant pis... quand j'me suis engueulé avec Eliott, il a pas arrêté de te présenter comme étant « mon mec »... et il y avait un truc qui me gênait là dedans, premièrement parce que le terme est ridicule, on est pas des putains d'adolescentes non plus... mais en fait c'était pas ça qui me dérangeait le plus, enfin sur le moment si, mais après réflexion... c'est surtout le fait que j'ai eu cette impression, l'impression de t'obliger à renier une partie de toi quand t'es avec moi et ça m'a pas plut...

Il haussa un peu les épaules, il se doutait que le fait de ramener Eliott sur le tapis n'allait pas lui plaire, mais c'est le meilleur angle qu'il ai trouvé pour aborder le sujet. Et encore, il s'était un peu perdu en court de route... Il l'écouta alors admettre qu'il pourrait ne pas tuer, mais que c'était un peu compliqué comme procédé, il pouvait comprendre, franchement, il était le premier à ne pas aimer chercher midi à quatorze heures. Il hocha la tête légèrement avant de dire :

- Je crois que... oué, peut être que je pourrais faire un effort et te laisser manger comme tu veux chez moi à condition qu'il n'y ai pas du sang partout, et qu'il n'y ai pas de cadavres...

Il aimait pas le sang, mais après tout, il laissait Eliott se transformer et laisser traîner des bouts de peaux et des morceaux humains partout, il pouvait bien laisser Rodin se nourrir... mais le truc, c'était qu'il ne voyait pas trop comment il pourrait faire sans qu'il y ait de cadavres... il fronça un peu les sourcils avant de demander avec un ton curieux :

- Ça fait mal ? J'veux dire... la morsure. Parce que vu la mâchoire que vous avez, ça doit être super douloureux, mais des fois dans les films et séries y a des histoires de drogues qui anesthésies ou des conneries comme ça quand les vampires mordent...

Il y croyait pas trop, de son point de vue, ça devait juste faire un mal de chien et laisser des putains de cicatrices bien vilaines...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
messages : 1229
double-compte(s) : Seth ,Emrys
crédits : cheschirecat/tumblr
MessageSujet: Re: And up through the ashes I rose like wildfire Feat. Rodin   Mer 20 Juin - 3:45

Il posa sa main sur son avant bras et la laissa glisser la sienne dessus. La culpabilité c'était quelque chose d'assez inconnu pour lui, il avait passé ce stade depuis tellement longtemps, que ça ne le touchait plus de tuer. Surtout que ces gens, ils ne les connaissaient pas, ce n'était que de la nourriture et il avait même fini par ne voir les humains que de cette manière là. Mais pas Haven. Il s'était bien fait avoir tiens. Rodin ne s'en voulait pas vraiment, mais il se sentait coupable d'avouer à un humain qu'il en tuait d'autre sans vraiment s'en soucier, il n'avait pas envie que ce dernier le voit comme un monstre. Et c'était vraiment con, parce qu'il n'avait rien contre sa propre condition avant ça... ou du moins, il avait réussi à enterrer tout ça bien profond depuis des siècles, et il n'avait pas envie que ça change. Le vampire laissa échapper un rire, un peu moqueur, seul moyen de défense qu'il trouva. Ça l'emmerdait qu'Haven pense comme ça, même si ce n'était pas faux, mais ça ne venait pas de lui, il ne l'obligeait à rien. Le seul qui restreignait ses instincts ici, c'était lui.

De toute manière, malgré tout ce qu'il avait envie de renier à ce sujet, les vampires et les humains n'étaient pas si éloignés, déjà il avait conservé sa forme humaine, et n'était pas devenu tout poilu ou atrocement moche comme les loups garous ou les wendigos, là, dessus, il avait eu de la chance … Mais outre son mode de nourriture et sa vie un peu trop longue, ils n'étaient pas si différent . Seulement, ça en général, il essayait de l'oublier … en général. Parce qu'avec Haven, c'était plutôt le contraire. Rodin secoua doucement la tête. « T'es bien un con, mais pas pour ça » répliqua t'il, calmement. Il aurait pu lui mettre sur le dos, il aurait pu, et d'une certaine manière, ça l'était, indirectement, mais s'il agissait comme ça, c'était de son fait à lui, pas de celui d'Haven. Et là dessus, il n'avait rien à se reprocher, sauf de lui avoir plu sans doute. Le vampire tourna un peu sa tête dans sa direction en l'entendant reprendre. Qu'est-ce qu'il allait bien pouvoir dire pour le faire râler ? Ah, oui parler d'Eliott, c'était un bon moyen déjà … Rodin attendit patiemment la suite, parce que ce terme là, c'était un peu comme rencard, il s'en fichait en fait. Le poids des mots ne pesait pas grand chose à ses yeux de toute manière. Alors quoi ?

Il grimaça un peu. Parce que ce n'était pas faux, mais encore une fois, s'il le faisait c'était de son propre chef … « Renier quoi ? Être un vampire ça ne veut pas dire que ce nourrir. Si j'étais un de ses stupides végétariens là, tu me ferais pas pousser de la salade en plein milieu de ton salon non ? J'ai toujours du m'adapter, être avec toi me demande juste une adaptation différente. C'est pas un problème » grogna t'il, un peu agacé, de ne pas savoir quoi lui répondre. Il avait déjà pas été à l'aise de lui dire que oui, il pouvait tuer, mais comment lui expliquer que c'était comme ça et pas autrement ? Que ses instincts de vampire, il fallait bien qu'il les restreigne un peu, mais que ce n'était pas si grave au fond … Son agacement disparu devant la suite, et ses lèvres retrouvèrent un sourire amusé. Alors, oui, il était peut-être pas une foutue adolescente comme il venait de dire, mais il trouvait ça assez mignon … irréalisable, mais mignon. « C'est le meilleur moyen pour te mettre dans la merde. Parce que si je ne tue pas, mon repas va s'en rappeler, donc autant dire qu'il vaut mieux que j'évite de me nourrir ici . Mais j'apprécie la proposition» Rodin secoua la tête. C'était vraiment une idée de merde. Et ne pas tuer ou foutre du sang partout, c'était compliqué. Se débarrasser du corps aussi … donc non. Il leva un sourcil, blasé devant la suite. « Je suis pas chirurgien non plus, des drogues ? Pas plus que je brille au soleil non. Je suppose que ça doit faire mal » finit il, en baissant à nouveau les yeux.  ça dépendait comment il l'a joué aussi, mais ça devait rarement être agréable, les cris étaient un bon indice … mais il n'avait jamais été mordu lui même donc de ce point là, il n'avait qu'une impression extérieure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 652
double-compte(s) : Oren, Asher & Alec
crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: And up through the ashes I rose like wildfire Feat. Rodin   Jeu 21 Juin - 17:15

C'était pas forcément simple d'aborder des sujets sérieux avec Rodin, il avait l'impression de devoir constamment marcher sur des œufs, parce qu'il ne savait pas quand est ce qu'il allait dire une connerie et donc quand est ce que ça allait se retourner contre lui. C'était un peu con dans un sens, parce que pourtant c'était le genre de conversation qu'ils devaient avoir, parce que Haven se posait bien trop de questions et avait bien trop de doutes à propos de la manière d'agir de Rodin avec lui. Surtout quand il entendait Eliott dire que c'était un monstre, que tout ce qu'il voulait c'était son sang et qu'il finirait par le bouffer... sauf qu'il se rendait bien compte que depuis que leur relation avait en quelque sorte « évolué », il n'avait jamais été question de ça, c'était même encore pire, parce que Rodin n'avait jamais montré la moindre caractéristiques de son cotés vampirique depuis qu'il avait râler à cause de ses démonstrations de forces vraiment pas cool qui lui donnait un peu l'impression d'être un putain de pantin qui ne pouvait pas faire ce qu'il voulait quand il le voulait. Et c'était con mais... en fait c'était juste presque trop parfait, et ça lui faisait un peu peur, parce qu'il avait aucune envie d'oublier que Rodin était un vampire e qu'il pourrait trop facilement le tuer s'il le voulait, ou encore qu'il allait rester figer comme ça toujours alors que Haven lui allait vieillir... et s'il s'attachait un peu trop à lui, ça poserait clairement problème tout ça et c'était vraiment pas une bonne chose en soit. Peut être que c'était ça le fond du problème, ce qui lui faisait le plus peur, à savoir s'attacher un peu trop au vampire et finir par vraiment en avoir plus rien à foutre qu'on emploi des termes débiles du genre « petit ami » ou encore « son mec »... et il y avait de quoi flipper dans un sens, parce que de une, c'était pas du tout son style, et de deux, c'était bien la première fois qu'il n'avait pas déjà envie de mettre un terme à une histoire de ce genre parce qu'il était déjà lassé ou parce qu'il s'en fichait tout simplement.

Alors il avait besoin de comprendre et il avait bien compris que la parlotte, c'était pas trop le truc du vampire et que ce dernier n'allait pas être tout à fait franc et quand bien même, il n'allait pas juste dire les choses calmement sans s'énerver... non, il préférait ronchonner et bouder comme un gosse comme toujours, en comparant en plus ce qui n'était pas comparable... franchement, ça sortait d'où cette histoire de cultiver des plants de salades là ? Il leva les yeux au ciel, ayant bien envie de jouer au con juste pour le plaisir de le remettre à sa place et vu qu'il était pas du genre à se restreindre là dessus...

- Ben tu serais surprit j'te signal ! J'fais bien poussé des plants de cannabis, alors pourquoi pas des plants de salade ? Ça doit pas être bien compliqué et j'ai la main verte en plus ! Mais t'es vraiment, con parce que ça a rien à voir putain... j'aurais aucun soucis à manger avec un type végétarien, même s'il devait bouffer des graines ou je n'sais trop quoi... ça me poserait aucun problème, alors c'est pas vraiment comparable là...

Parce que à contrario, le voir manger quelqu'un ou du moins mordre et drainer le sang d'une personne jusqu'à la mort de celle ci, clairement ça lui couperait un peu l'appétit... autant dire que se faire un restau avec Rodin c'était assez tendu comme truc... Et oui, ils devaient tout les deux s'adapter, mais le soucis, c'était que dans cette histoire, Haven lui n'avait pas trop l'impression de s'adapter, il avait imposé ses règles, Rodin les suivait, mais lui... ben lui en gros il avait pas trop d'effort à faire quoi... et il avait pas trop l'habitude d'en faire, mais là pour le coup, il avait l'impression que l'un des deux partie était lésé et c'était pas lui.

- Et tu peux pas genre... avoir des poches de sang de l'hôpital ? Je suppose que ça doit pas être terrible, mais bon ça te permet de manger quand tu veux, où tu veux et sans faire de victime non... ?

Il essayait de trouver des solutions et il avait bien compris que ça énervait un peu le vampire, mais c'était plus fort que lui, fallait qu'il en profite pour demander tout ce qu'il avait à demander. Et même aller jusqu'à demander si la morsure faisait mal... c'était con, parce que évidemment que ça faisait mal, vu la mâchoire du type l'autre soir, ça devait être quelque chose... mais sa curiosité sur le sujet était quelque peu malsaine.

- Ben c'est con... si tu m'avais dit que ta morsure permettait de planer un peu, je t'aurais demandé de me mordre sur le champs !

C'était de l'humour, d'ailleurs il ne se gêna pas pour lâcher un rire amusé, parce qu'il n'était pas à l'aise avec l'idée, et pourtant il devait admettre qu'une petite partie de lui avait besoin de savoir... et avait aussi besoin de faire cette expérience dans le but de se rassurer et de se dire que lui aussi était capable de faire des concessions et des efforts...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
messages : 1229
double-compte(s) : Seth ,Emrys
crédits : cheschirecat/tumblr
MessageSujet: Re: And up through the ashes I rose like wildfire Feat. Rodin   Ven 22 Juin - 4:07

Bon la comparaison ne marchait pas vraiment, Mais il trouvait cette histoire stupide aussi. Parce qu'il ne comptait pas bouffer ici. C'est pas comme s'il pouvait passer son assiette au lave-vaisselle ni vu ni connu. Même s'il faisait un effort pour ne pas en mettre partout, ça ne pourrait être qu'une catastrophe et encore une fois, tuer quelqu'un ici, c'était censé être interdit, et puis bordel, il s'était déjà cassé le cul pour aller jeter les peaux dégueulasses de l'autre con là l'autre fois, à l'autre bout de la ville pour pas lui causer de problème, c'était pas pour laisser un putain de cadavre dans son salon. « Ouais, bah je compte pas me mettre aux graines » C'était pas le problème, et il s'en rendait bien compte. Mais en même temps, Rodin n'était pas sur de tout suivre. Parce qu'Haven était humain, il aimait encore moins la vue du sang qu'une partie de ses congénèreS et que ça lui causerait des problèmes avec les autorités, alors pourquoi il se sentait soudain coupable sur un sujet pareil, parce que même le vampire qu'il était, comprenait très bien pourquoi il ne voulait pas voir ça. Non, il ne comprenait pas ce qu'il lui prenait là ...

Non, pas qu'il n'appréciait pas l'intention derrière, mais ça n'en restait pas moins stupide. Mais il n'aimait pas se sentir aussi peu à l'aise, merde, tuer, il le faisait depuis tellement longtemps que ça lui paraissait naturel, mais l'avouer à Haven, ça ne lui plaisait pas tant que ça, même s'il était bien placé pour le savoir et qu'il avait toujours dit que tant que c'était pas dans son champ de vision ça n'était pas si grave ... mais maintenant il lui demandait plus d'information à ce que sujet... Pourquoi est-ce que ça pouvait bien l'intéresser. Rodin soupira, en même temps, est-ce qu'il ne lui avait pas déjà fait le coup, un nombre incalculable de fois ? A poser des questions toujours plus gênantes les unes que les autres, dans des contextes toujours décalé ? Il secoua la tête, un léger sourire amusé, oui, c'était clairement pas la première fois. Mais là, ça le perturbait un peu, parce que c'était le genre de questions qu'il aurait attendu bien plus tôt, il avait fini par se dire qu'il ne les poserait jamais. Et ça ne l'aurait pas tant gêné. « Tu supposes bien » répliqua Rodin en soupira, se laissant un peu tomber sur lui. Non, c'était même carrément dégueulasse.

« J'ai l'impression que tu me parles d'un snack » reprit il, en levant les yeux au ciel. « Alors oui, c'est possible, enfin c'était possible quand je connaissais des gens sur l'hôpital, c'est plus vraiment le cas vu que mon nid s'est barré. Et en voler, c'est encore possible, mais c'est chiant, ça finit par se voir et surtout j'ai rien pour le garder au frais. Donc encore une fois, niveau logistique, c'est pas le top. » répondit Rodin, en soupirant. Oui, depuis que Yelena était partie avec les autres, c'était plus compliqué et de toute manière, ce n'était qu'un dernier recours à ses yeux, pour espacer un peu les meurtres, parce que stupide ou non, la police finissait souvent par être un problème à la longue. Le vampire se décolla d'Haven pour lui jeter un regard surpris. « Tu commences un peu trop à faire une fixation sur mes dents, et je suis content que tu sois jamais tombé sur un vampire qui t'aurais dis ça, t'aurais eu l'air con en découvrant qu'il avait menti ... » Rodin fronça les sourcils. « Dis moi que t'es pas en train d'y penser sérieusement, parce que si tu veux que je bouffe chez toi, je peux aussi te piquer de la pizza, ça réglera la question » Il avait beau avoir dit ça, sur le ton de la plaisanterie, le vampire n'était pas trop rassuré. Il en connaissait déjà un capable de donner volontairement son sang comme ça, dans cette ville en tout cas, parce qu'au fil des époques, il en avait trouvé d'autres des détraqués, à vouloir devenir immortel ou simplement à assouvir leur besoin de noirceur. Mais sachant qu'il ne voyait Haven dans aucune de ses deux cases, ça le perturbait un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 652
double-compte(s) : Oren, Asher & Alec
crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: And up through the ashes I rose like wildfire Feat. Rodin   Lun 25 Juin - 15:35

Franchement, imaginer Rodin se mettre à manger des graines comme les lapins, c'était plutôt comique, déjà lui le ferait pas, il était pas difficile sur plein de trucs, mais concernant la bouffe, il était du genre à aimer tout les trucs les plus gras et les plus mauvais, il était carrément amateur de pizzas, de fast food et de trucs du genre, alors manger de la salade et des graines, non merci. Mais pour un vampire, c'était encore pire à imaginer, et il ne put s'empêcher de lâcher un rire amusé en l'entendant dire ça, parce que c'était tellement improbable et ridicule que s'en était comique. De toute manière ce n'était pas vraiment le sujet, il n'essayait pas de changer le régime alimentaire du vampire, il avait bien compris que c'était perdu d'avance comme entreprise, mais il essayait juste de trouver une solution afin de contenter tout le monde et de faire en sorte que Rodin n'ai pas à étouffer une partie de lui même dans cette histoire. Et peut être qu'il essayait aussi de satisfaire un peu sa curiosité... d'un autre cotés, il se sentait coupable, parce qu'il avait l'impression de ne faire aucun effort, il gueulait sur Rodin parce qu'il refusait de passer par la porte, bon ça à la limite, c'était justifié, il s'agissait des règles de bases quand même, sans compter que c'était pas discret quand il passait par la fenêtre et qu'un jour son proprio allait probablement appeler les flics à force... il lui gueulait dessus quand il faisait des démonstrations de force un peu trop grandes vis à vis de lui, quand il se battait avec Eliott... enfin en gros, il avait l'impression d'en demander beaucoup à Rodin, même si en soit, c'était des choses assez normal et logique dans une certaine mesure qu'il demandait, mais de son cotés, lui n'avait pas l'impression de faire grand chose. Enfin, il acceptait d'être avec un vampire, mais tout en sachant que ce vampire ne tuerait pas et ne se nourrirait pas devant lui... ça lui semblait injuste et il avait un putain d'élan de culpabilité tout à coup.

- J'ai un frigo... et si t’arrive à en avoir malgré tout, ça ne me dérange pas de t'en garder, pour quand tu viens... j'me dis que je peux faire au moins ça...

Il avait bien compris que c'était pas terrible, mais que ça se faisait et que ça pouvait bien dépanner, comme là par exemple, alors que lui allait manger sa pizza, Rodin lui aurait put manger aussi... enfin c'était pas l'idéal, mais de toute manière personne mettait les pieds chez lui, sauf Eliott et ce dernier laissait traîner des morceaux de lui un peu partout donc il allait pas faire chier pour quelques poches de sang dans le frigo... même si ça risquait de tourner en dispute encore une fois, mais bon il assumait et puis de toute manière c'était son choix. Il avait passé ses bras autour du blond, laissant ses mains se balader sur son torse, réfléchissant à tout ça et oui, il était curieux de cette histoire de dents, mais il ne le serait clairement pas autant avec n'importe quel vampire non plus, il le prenait pour une groupie ou quoi ? Il avait vu à quoi ça ressemblait dans la bouche de l'autre là, la dernière fois, et il avait pas du tout apprécié ça. Il secoua la tête en levant les yeux au ciel avant de dire :

- Tu m'prends pour une putain de groupie ou quoi ? Ça m'ferait carrément pas le même effet de la part d'un autre vampire tu peux en être sur... enfin quoi que ça dépend... faudrait qu'il soit canon...

Il fit mine de réfléchir sur la fin de sa phrase, c'était provocateur, dans le seul but de faire râler Rodin et d’attiser un peu le cotés jaloux et possessif, parce que s'il voulait l'emmerder, lui aussi pouvait le faire un peu chier. Il connaissait ses points faibles aussi après tout. Par contre il fut un peu prit au dépourvu par sa question, il fronça un peu les sourcils, parce qu'il était pas très sur... il pouvait pas nier qu'il y avait songé, mais c'était le genre d'idée folle qui lui avait traversé l'esprit à la vitesse de l'éclair avant de repartir aussi vite... il secoua donc la tête avant de dire :

- Non... enfin... peut être que ça m'a traversé l'esprit, mais non... en fait j'me sens juste coupable parce que j'ai l'impression de t'avoir mis une putain de laisse et j'me dis que ça te permettrait d'être plus... toi même, mais très franchement, l'idée m'emballe pas du tout... peut être un jour mais pour l'instant... j'le sens vraiment pas...

Il sentait surtout qu'il serait bien fichus de tourner de l’œil si ça devait arriver, donc autant éviter. Et puis il notait que Rodin mangeait de la pizza du coup il esquissa un sourire en coin avant de demander :

- Mais j'veux bien partager la pizza... ça te fais quoi d'ailleurs de manger des trucs normaux ? Genre ça a le même goût ? Ou c'est dégueulasse aussi ?

Il se demandait, parce que en soit, il était du genre à aimer la bouffe pour la bouffe, pour le goût et pas pour la nécessité, ce serait triste de plus pouvoir sentir le goût des aliments franchement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
messages : 1229
double-compte(s) : Seth ,Emrys
crédits : cheschirecat/tumblr
MessageSujet: Re: And up through the ashes I rose like wildfire Feat. Rodin   Mar 26 Juin - 3:56

Outre le la logistique, le sang en libre service, ça n'avait jamais été son délire. Parce que la chasse faisait partie du tout, parce que c'était bien moins bon comme ça, et il trouvait ça un peu ridicule, comme dans ses films d'ado à la con. Quoi que c'était presque moins pire que du sang d'animaux, il en connaissait certains qui se nourrissaient sur le gibier du coin. Franchement, il préférait presque se nourrir de graine à ce niveau là. Presque ... Donc non, ça ne l'intéressait pas comme système, mais il resta un peu con face à la proposition d'Haven. Son expression un peu blasé par tout ça, s'adoucit. Il ne savait pas trop quoi en penser, surtout que ça ne l'intéressait toujours pas de boire comme ça, mais c'était ... Il ne savait pas trop, et il resta à regarder Haven comme si la réponse allait s'afficher sur son visage. Merde, il se sentait touché. Rodin détourna la tête, un peu gêné. Il aimait pas trop être comme ça. « Si jamais je mets la main dessus, j'y réfléchirais. Mais ça serait surtout pour voir ta tête à la vue du sang dans ton frigo » répondit il enfin, faussement moqueur. Il l'avait surpris là, vraiment. Et ça lui faisait vraiment plaisir pour rien bordel. Il aimait même pas ça le sang en conserve là.

Heureusement qu'il était reparti sur les morsures. Parce qu'il avait vraiment l'impression qu'il faisait une fixation sur ses dents, et sur les morsures en général, et ça, par contre, ça lui déplaisait plutôt. Sa réaction le rassura un peu. En premier lieu. Avant de lui envoyer un léger coup de coude dans les cotes, pas dupe qu'il se foutait de lui, enfin l'espérant en tout cas. Mais oui, au final, ça ne l'aurait pas étonné si certains vampires mentaient sur l'effet de la morsure, les humains étaient tellement naïfs quant à leurs capacités, tous ses livres et films en avaient fait des cibles faciles... Mais il était quand même un peu inquiet, espérant qu'il ne le pensait pas vraiment. Ça l'aurait surpris, mais parfois la curiosité poussait à faire des conneries, et il connaissait le niveau de curiosité d'Haven ... Rodin fronça les sourcils, en l'entendant dire qu'il y avait vaguement pensé. Puis se détendit devant la suite. « Je suis pas un putain d'animal de compagnie hein » répliqua t'il rapidement. C'était stupide cette histoire de laisse ! Mais le reste encore une fois, c'était touchant ...

« Tu m'emmerdes sérieux » ajouta t'il, en secouant la tête. « Tu te prends la tête pour des choses qu'on pas lieu d'être. J'ai pas prévu de te mordre, y a assez de monde dans cette ville pour ce rôle là. Et arrête de te sentir coupable ok, j'ai pas à me plaindre et t'es pas capable de me mettre une laisse » ajouta t'il avec un sourire en coin. Pas réellement en tout cas, mais oui, il devait reconnaitre qu'avec Haven, il avait tendance à calmer ses instincts de vampire et plus d'une fois, mais ça ne le dérangeait pas tant que ça. Et c'était presque ça qui le gênait le plus. Que ça ne le gêne pas. Lui qui prônait la supériorité des vampires sur les médiocres humains .. il était plus vraiment crédible. Rodin se retourna vers lui, et le repoussa sur le lit, le plaquant contre celui ci. « Je te signale que je suis le plus à même à te faire faire quelque chose ici » reprit il, avec un sourire arrogant. C'était faux, il s'en rendait bien compte, ce 'n'était pas la force physique le sujet ici, mais encore une fois, ces efforts qu'il faisait, il ne les trouvait pas si difficile au fond . Mais c'était compliqué de le lui dire ouvertement. Il se pencha et laissa glisser ses lèvres sur son cou, comme pour le prouver avant de le relâcher et de se remettre au bord du lit . « Et pour information, c'est juste plus fade, et pas du tout nourrissant » répondit il, en haussant les épaules. « Mais c'est pas dégueulasse non plus, je me serais pas forcé la dernière fois . Après tant que t'as pas pris un truc avec des ananas dessus, ça devrait aller. » Une nouvelle grimace passa sur son visage. Ouais non, fallait pas pousser non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 652
double-compte(s) : Oren, Asher & Alec
crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: And up through the ashes I rose like wildfire Feat. Rodin   Jeu 28 Juin - 17:52

Il esquissa une grimace, parce que ce con avait visé juste, ça allait pas être super plaisant d'ouvrir son frigo et de tomber sur des poches de sang, il allait pester, il allait râler, surtout le matin en se levant et en voyant ça, mais il n'était pas totalement dupe non plus, il avait remarqué le regard de Rodin, la rougeur sur son visage, et il avait comprit que sa proposition l'avait touché. Pour une fois, il n'avait pas eu de réaction ronchonne, il avait juste détourné les yeux comme s'il avait peur qu'en le regardant un peu trop Haven arrive à voir ce qu'il se passait dans sa tête, sauf qu'il avait pas besoin de ça, les expressions étaient plutôt visible sur son visage. Il était pas spécialement doué pour cacher ce qu'il ressentait, il n'y avait qu'à voir la manière dont il rougissait trop souvent et certes, il l'avait un peu lâcher avec ça, parce que de toute manière, il avait dut déjà faire toutes les blagues possibles et imaginable sur le sujet... mais il n'en trouvait pas ça moins mignon pour autant. C'était ce qui avait rendu Rodin le plus humain qui soit à ses yeux et ce qui avait fait qu'il avait craqué pour lui, alors forcément, il aimait le voir rougir. Même si ce con venait de retourner sa gentille proposition contre lui... Il lui envoya une légère tape derrière la tête, levant les yeux au ciel, pas la peine de répondre, de toute manière, il comptait pas mentir en disant que ça ne lui poserait aucun problème, outre le fait que ce serait probablement une nouvelle source de disputes avec Eliott, il avait vraiment un soucis avec la vue du sang... mais il était vraiment prêt à faire cet effort et même s'il ne pouvait rien répondre à ça, il pouvait quand même retourner un peu la situation...

- C'est ça, détourne le regard avant de rougir un peu trop... ce serait con que j'vois ça... quoi que attends... j'ai déjà vu ! Je crois que j'connais à peu près toutes tes variétés de rougissements maintenant, de la gênes, à la colère, en passant par le plaisir...

Le début était moqueur, mais la suite s'était fait plus sous entendus, jouant sur les mots et sur l'effet qu'il savait avoir sur le vampire, affichant un sourire en coin provocateur au passage. Il fini par lâcher un léger rire, avant de secouer la tête, tandis qu'ils en revenaient à cette histoire de morsure, parce que oui, il y avait pensé, pas beaucoup, parce que ça ne le tentait pas plus que ça et encore moins avec un autre vampire, hors de question qu'il laisse un type qu'il connaissait pas et en qui il n'avait aucune confiance faire un truc pareil... avec sa chance, il se ferait tuer avant d'avoir put dire quoi que ce soit... mais juste pour emmerder Rodin, il voulait bien enjoliver un peu les choses, ce qui lui valut un coup de coude dans les côtes et lui arracha un rire amusé. Mais il avait dut s'expliquer, dire la raison de ce retournement, même si en soit, ça n'en était pas encore un de retournement, mais ça s'en approchait et il en avait conscience. Il secoua la tête avant de répondre :

- C'est tout ce que tu retiens... ? Je vais finir par croire que ça te plairait cette histoire de laisse... t'es plutôt... mon vampire de compagnie, sauf que du coup, ben j'te nourris pas... et dieu merci, t'as pas besoin de moi pour faire tes besoins ! Quoi que vu comment t'es vieux, ça pourrait finir par arriver... t'as pas de problèmes d'incontinence, ça va... ?

Il se foutait un peu de lui, après tout, il l'avait cherché aussi. Et pour toute réponse le vampire fini par lui dire qu'il l'emmerdait, avant de le plaquer sur le lit en lui disant qu'il était le plus à même de lui faire faire ce qu'il voulait... pour le coup, c'était presque tentant et il lui lança un regard lubrique avant d'afficher un sourire en disant :

- Ah oui... ? Je demande à voir ça...

C'était de la provocation encore une fois, et il ne s'en cachait pas du tout, mais il se raidit quand même légèrement quand il approcha ses lèvres de son cou, il avait confiance, mais vu la conversation, il se demandait quel allait être la manière de réagir du vampire... il se redressa quand ce dernier le lâcha avant de revenir se coller à lui en l'écoutant dire que la nourriture n'était pas si dégueulasse... c'était une bonne chose...

- Pas d'ananas, j'suis pas fan des mélanges sucrés salés, mais du coup si c'est fade, t'auras qu'à demander de la sauce piquante ! Mais je persiste... au final c'est quand même moi qui te fais faire le plus de truc !

Il afficha un grand sourire, sans lui laisser l'opportunité de répondre avant de se pencher pour l'embrasser avant qu'il ne se mette à ronchonner comme il le prévoyait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
messages : 1229
double-compte(s) : Seth ,Emrys
crédits : cheschirecat/tumblr
MessageSujet: Re: And up through the ashes I rose like wildfire Feat. Rodin   Ven 29 Juin - 3:54

C'était con, c'était vraiment con. Parce qu'être content pour si peu et pour quelque chose dont il n'avait pas vraiment d'intérêt. C'était vraiment con. Il n'aimait pas le sang comme ça, et ça allait être vraiment chiant d'en récupérer Mais l'idée même qu'il lui propose ça, ça lui fait plaisir. Et c'était tout aussi con. Merde, il arrivait vraiment à lui faire ressentir n'importe quoi. Et le pire, c'est que c'était pas passé à la trappe. Ou mieux, il aurait pu s'en rendre compte, mais non, ça comme d'habitude, c'était trop demandé. En plus de l'avoir bien vu, il fallait qu'il le lui dise et qu'il se foute de lui. Rodin ne répondit même pas, émettant juste un petit grognement. Rougir, c'était vraiment n'importe quoi ce truc. Ça ne servait strictement à rien en plus. Et il aurait pu lui en rajouter une couche avec cette histoire de plaisir s'il n'était pas parti sur d'autres vampires. Haven avait tendance à bien trop se foutre de lui, à l'atteindre surtout. Parce qu'il savait qu'il faisait exprès de le rendre jaloux et le pire c'est que ça marchait en partie.

Parce qu'il y en avait pas mal des vampires en ville, et qu'il aurait pu très bien ne pas être le premier à tomber sur lui . Sans compter que malheureusement, il y avait des putains de vampire végétarien aussi, ou du moins qui ne se nourrissait pas de sang humain, ça revenait au même à ses yeux. Qu'est ce qu'il se serait passé si c'était l'un d'entre eux qui était tombé sur Haven avant lui ? Il n'en savait trop tiens. Quoi que l'idée d'Asher tombant sur Haven lui tira un léger rire, qu'il étouffa rapidement. Ça dans le genre ridicule. Quoi que maintenant, il en avait encore moins envie, c'était pas le moment que son coloc raconte des choses à Haven. Ce dernier avait déjà assez de pouvoir sur lui sans avoir besoin de savoir qu'il rougissait même en son absence, rien qu'avec des souvenirs. Non merci non. Mais pouvoir ou non, il n'était pas un putain d'animal de compagnie, ou de vampire de compagnie non plus. Son regard s'était fait un peu plus agressif, face à toutes les conneries qu'il débitait. Entre le côté animal de compagnie et l'incontinence, il avait un donc pour le mettre de bonne humeur.

Heureusement qu'il était encore touché par ses paroles d'avant, et calmé par ce qu'ils avaient avant pour que ça ternisse pas trop cette humeur.... D'autant que si ça l'agaçait dans l'immédiat, c'était carrément ça qui lui plaisait chez lui. Il en avait donc profité pour lui faire une petite démonstration de force, pour lui rappeler que ce n'était pas si facile de lui faire faire quoi que ce soit. Mais la réaction d'Haven lui fit disparaître tout début de mauvaise humeur. Il grogna entre ses dents pour la forme comme s'il était agacé que son petit coup d'éclat ne lui fasse pas peur, mais retrouva rapidement un sourire en coin. Parce que c'était difficile de lui en vouloir quand Haven avait cette expression là et qu'il le surplombait comme ça. Ce n'était pas de lui faire peur qui venait en priorité sous sa tête. Rodin s'était donc éloigné un peu, histoire de calmer ses ardeurs. Le vampire allait se plaindre à nouveau de la suite, mais il l'en empêcha, le coupant complètement de son élan. Tant pis, dans l'immédiat, ça lui allait très bien. De toute manière dès qu'il quitterait ses lèvres, il ne comptait pas le laisser impuni. « Je te signale que je t'ai fait enterrer ton instinct de survie bien profond, sinon tu m'approcherais pas comme ça, pas en sachant ce que je suis mais ça n'a pas l'air de te déranger tant que ça. »Répliqua t'il, dès qu'il en eut l'occasion. Rodin n'avait jamais eu une bonne image de l'instinct de survie d'Haven, mais quand même. « Et puis même si c'était vrai, tu devrais être content, c'est pas tous les jours qu'on peut se vanter de me faire faire des choses » reprit il, avec un petit air fier. Changeant de technique. Parce qu'après tout, il avait beau essayer de s'en défendre, c'était pas totalement faux. « Par contre, la porte, crois moi je la prendrais  que quand j'en aurait bien envie » ajouta t'il, avec un sourire innocent. Lui aussi, il pouvait l'emmerder un peu ! « D'ailleurs ton livreur là, il va passer par la porte je suppose, va peut-être falloir que tu mettes un truc sur le dos non ? »  ou pas, lui, ça lui allait très bien sa tenue actuelle, mais bon, il avait pas envie de se mettre en colère contre le livreur vu qu'il n'avait pas droit de s'en prendre à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 652
double-compte(s) : Oren, Asher & Alec
crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: And up through the ashes I rose like wildfire Feat. Rodin   Mar 3 Juil - 17:54

Rodin pouvait bien la jouer vampire dominant s'il le voulait, Haven savait déjà de toute manière que physiquement parlant, il ne faisait pas le poids et que le vampire pourrait trop facilement en faire ce qu'il voulait, mais il savait aussi qu'il n'en ferait rien. Parce que s'il le dominait physiquement parlant, Haven ne savait pas trop comment ni pourquoi, mais il avait une certaine influence sur lui. Et c'était d'ailleurs un peu ça qui lui posait problème, parce qu'il en arrivait à se demander s'il n'avait pas justement un peu trop d'influence, et si le vampire n'en faisait pas un peu trop pour lui faire plaisir, au point même de négliger à cotés ce qu'il était et ses besoins. Ça ne lui plaisait pas, enfin... disons qu'une partie de lui appréciait, mais un autre partie trouvait ça un peu injuste, parce qu'il n'avait pas l'impression qu'ils étaient à égalités dans cette histoire. Mais du coup, il était hors de question pour lui de se laisser dominer par la peur en compagnie de Rodin, surtout pas quand il le menaçait de cette manière, alors qu'ils étaient à poil, sur son pieu et qu'ils venaient en plus de prendre leur pied... non, il y avait aucune chance qu'il ai peur qu'il le bouffe ou qu'il lui fasse du mal là tout de suite, il était plus excité par la situation qu'autre chose à vrai dire. Il était revenue se plaquer contre lui quand il l'avait lâché, le taquinant encore un peu avant de l'embrasser pour lui couper la parole avant qu'il ne réponde, mais il savait bien qu'il ne résisterait pas et à la seconde où il l'avait lâché, il avait reprit la parole pour lui rappeler qu'il lui avait fait enterrer son instinct de survit, sinon il ne serait pas avec lui... sauf que c'était là le truc, Haven avait toujours son instinct de survie, il avait plutôt l'impression que c'était lui qui faisait taire l'instinct vampirique de Rodin quand ils étaient ensemble.

- Tu crois ? Parce que dans ma tête, j'ai plutôt tendance à m'dire que c'est moi qui te fais enterrer ton instinct de vampire... mais t'en fais pas pour mon instinct de survie, il est intact, si ce que tu es me dérange pas, c'est uniquement parce que je sais que tu t'en prendra pas à moi...

Il afficha un grand sourire sur de lui, il l'était, sinon c'est clair qu'il aurait déjà prit la fuite, s'il n'était pas sur de Rodin, du fait que ce dernier ne comptait pas lui faire de mal, il aurait mit un terme à tout ça depuis bien longtemps, et il n'aurait jamais prit sa défense face à son meilleur ami d'ailleurs. Mais encore une fois, une partie de lui était contente de cette situation, c'était agréable de savoir qu'il pouvait être tranquille avec lui, sans craindre pour sa vie, tout en gardant à l'esprit qu'il s'agissait quand même d'un vampire, parce que malgré tout, il ne l'oubliait pas, quelques fois, il l'occultait un peu, mais il ne l'oubliait jamais pour autant. Son sourire se fit un peu plus joueur alors qu'il répondait :

- Oh mais j'en suis content, d'ailleurs je suis en train de me dire que si j'ai tant d'influence sur toi, peut être que je devrais en profiter... à moins que tu ne préfères poursuivre la soirée Twilight...

Son sourire s'agrandit, alors qu'il laissait une main glisser sur son torse et descendre jusqu'à son ventre et encore plus bas... cherchant clairement à l'allumer et surtout à bien lui faire comprendre ce qu'il avait en tête au cas où il n'aurait pas été clair... il se fichait un peu de cette histoire de porte pour l'instant, il avait tout autre chose en tête, mais par contre il avait aussi un peu oublié cette histoire de livreur... merde, c'était peut être pas le moment de commencer un truc pour être encore une fois interrompu par le livreur de pizzas... il retira alors sa main avant de lâcher un soupir un peu blasé, mais se reprit vite en haussant les épaules avant de dire :

- Et pourquoi ? J'suis chez moi, j'ai l'droit d'me balader à poil si j'veux et puis j'suis sur qu'il va apprécier la vue en plus...

Il afficha un sourire en coin, c'était de la provocation encore une fois, d'ailleurs il fini par lâcher le vampire, descendant du lit avant de s'étirer un peu, surjouant un peu au passage juste pour attirer le regard de Rodin avant de dire :

- C'est pas tout les jours qu'on a le droit à une si jolie vu quand même...

Il prit un air sur de lui, il était loin d'être si narcissique, il se trouvait pas vilain, il se trouvait même plutôt pas mal, il était assez sur de lui en général, mais de là à dire qu'il était un dieu, fallait pas abuser, il manquait un peu de muscles pour ça... d'ailleurs il fini par rire, mais sursauta un peu en entendant justement la sonnette qui retentissait :

- Ah... quand on parle du loup !

Il se dirigea vers la porte de sa chambre, sortant, sans prendre la peine d'enfiler le moindre vêtement, c'était encore un peu de la provocation, s'il avait été seul il aurait au moins enfilé un boxer... mais il avait envie de faire un peu ronchonner Rodin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
messages : 1229
double-compte(s) : Seth ,Emrys
crédits : cheschirecat/tumblr
MessageSujet: Re: And up through the ashes I rose like wildfire Feat. Rodin   Mer 4 Juil - 3:36

Rodin ne comptait pas transiger sur l'instinct de survie d'Haven, il était défaillant. Là dessus, il n'avait aucun doute. Parce qu'arriver à faire confiance à un vampire, c'était bien la preuve que quelque chose clochait. Et puis avoir une poisse pareille aussi, ça aurait dû le pousser à être plus sur la défensive, parce que là, entre vampire et loup-garou, il accumulait les rencontres sympathiques ... Mais non, il était là, sans la moindre peur ou du moins il la cachait bien. Sans arme ou sans la moindre envie de rester à distance ... C'était n'importe quoi. Ça Rodin le pensait toujours, mais il était loin de pouvoir s'en plaindre. Le vampire avait secoué la tête et levé les yeux au plafond. C'était vrai. Il ne comptait pas le mordre, pas lui faire moindre mal. Pour l'instant en tout cas, parce qu'il savait qu'il pouvait être changeant par moment, mais il ne préférait pas y penser, parce que ça lui paraissait impossible. Mais là où Haven avait aussi raison, c'était sur ce qu'il arrivait à lui faire faire, il ne le voyait même pas comme un problème, mais il avait tendance à restreindre son côté vampire. Lui rappelant un peu malgré lui, qu'un vampire était loin d'être si différent des humains ...

Le genre de chose qui lui aurait fait péter un câble, il n'y a pas si longtemps, mais qui ne lui semblait pas si grave là tout de suite, avec un humain en question collé à lui, et le trajet de sa main ne l'aida pas vraiment à se mettre en colère, bien au contraire. Mais, c'était pas le moment, même si personnellement ça ne l'aurait pas gêné de laisser le livreur de pizza derrière la porte, c'est pas comme si ça l'intéressait tant que ça. Mais ils avaient été emmerdé tellement de fois que ce n'était pas le moment de recommencer à être frustré à nouveau, non, c'était bon là, ils avaient eu leur dose et Rodin ne comptait pas à ce que ça recommence de sitôt. Surtout pour un putain de livreur de pizza. Le vampire grogna doucement, sachant très bien qu'il se foutait de lui, mais ça l'emmerdait que ça soit si facile. « Tu devrais penser un peu à sa sécurité, parce que dès que j'aurais passé cette porte mes instincts vampiriques peuvent très bien revenir, et il en profitera pas bien longtemps de la vue » Rodin perdit rapidement son air agacé, pour un léger sourire, il devait reconnaître que lui la vue lui allait très bien. Et en même temps, il n'avait jamais caché son attirance physique pour Haven.

« C'est ça remballe ton ego, Apollon »
répliqua t'il, quand même, l'air pas du tout crédible. Il soupira doucement, en sentant le livreur avant qu'il ne sonne, mais eut un léger rire en voyant Haven sursauté. Bien fait tiens. « T'es sûr de vouloir faire ce genre de blague ? Je te rappelle qu'il pourrait être effectivement un loup » ajouta Rodin l'air blasé, avant de se lever à son tour, et de grimacer en le voyant s'éloigner sans le moindre vêtement, il était sérieux là . Il aimait un peu trop l'emmerder ou alors il avait un peu trop tendance à ouvrir la porte au livreur sans rien sur le dos ... Le vampire préférait largement la première option. Il attrapa le premier vêtement qu'il trouva, le roula en boule et lui envoya à l'arrière de la tête, avec un peu trop de force. Heureusement que ce n'était que du tissu. Il se rendit rapidement compte qu'il n'avait rien envoyé d'utile, puisque son pantalon et son boxer étaient là ...Rodin grogna un peu et attrapa les fringues avant de tracer et de le doubler pour lui foutre dans les mains. Bon lui, il était toujours à poil, mais ça, c'était clairement pas le problème. Haven se foutait un peu trop de lui, et il ne comptait pas le laisser faire, même si là, il rendrait complètement dans son jeu ... Et tant pis pour le livreur, il avait qu'à prendre son mal en patience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 652
double-compte(s) : Oren, Asher & Alec
crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: And up through the ashes I rose like wildfire Feat. Rodin   Jeu 5 Juil - 18:07

C'était presque trop facile de faire marcher Rodin, même si en soit, c'était pas non plus quelque chose de si exceptionnel pour Haven, il était pas du genre à vraiment se gêner pour les gens, il était pas exhibitionniste non, plus, mais disons que quand il était chez lui, il se baladait dans la tenue qu'il voulait et généralement, c'était pas très habillé et il avait rarement le réflexe d'enfiler un truc sur lui quand quelqu'un sonnait à sa porte. Le livreur de pizza ne faisait pas exception, et c'était peut être pour ça d'ailleurs qu'il avait toujours été plutôt sympa avec Haven, enfin quand c'était lui, parce qu'il n'était pas tout seul à bosser comme livreur et qu'ils n'étaient pas tous aussi sympa. Enfin quoi qu'il en soit, il était pas plus dérangé que ça d'aller lui ouvrir dans cette tenu, surtout que c'était Rodin qui l'avait tenté et qui l'avait en quelque sorte défié... c'était pas trop le genre de truc à lui dire, il aimait pas vraiment qu'on lui donne des directives sur ce qu'il devrait faire ou ne pas faire... il avait un trop grand esprit de contradiction pour ça. Et il ne s'en faisait pas plus que ça pour la sécurité de ce type, ce serait vraiment pas cool si Rodin se mettait à attaquer des personnes de son entourage, même s'il ne s'agissait que d'un livreur de Pizzas, dont il ne connaissait même pas le prénom, mais bon disons qu'il finirait par se rendre compte de son absence et franchement ce serait pas cool... il était sympa ce type, il avait rien demander à personne... il leva alors les yeux au ciel, pas plus impressionné que ça par les menaces du blond avant de dire :

- Ben passe pas cette porte, comme ça, ça règle la question ! Et puis t'as pas le droit de vouloir tuer les gens que je connais... bon même si je le connais pas vraiment, mais il est sympa et les gens sympa, ça court pas trop les rues dans l'coin !

C'était un bon argument, un argument qui se vérifiait facilement, parce qu'on pouvait pas dire que Haven avait beaucoup d'amis... et pourtant, il avait grandit dans cette ville ! Quoi qu'il soit, il avait commencé à parader, en faisant preuve d'égo et surtout en exagérant sa confiance en lui, parce que c'était marrant et qu'il aimait bien le regard que le vampire portait sur lui en cet instant... merde, pourquoi avait il fallut qu'il commande cette pizza ? Il avait hâte qu'elle arrive pour pouvoir reprendre là où il avait été obligé de s'arrêter, même si c'est vrai que manger ne lui ferait pas de mal, il avait les crocs et il ne résista pas à la blague quand le livreur sonna à la porte. Il leva les yeux au ciel, oui, techniquement ça pourrait être un loup garou, mais bon tant qu'il ne se transformait pas et n'essayait pas de le bouffer, il voyait pas trop où était le problème...

- Ben jm'en fou si s'en est un... tant qu'il essaye pas d'me bouffer... c'est un peu comme toi en fait, t'es un vampire, mais t'essaye pas de me bouffer, donc ça m'va !

Il afficha un sourire, avant de se diriger vers la porte, n'ayant enfilé aucun vêtement, juste par pure provocation envers le vampire, parce que ça lui avait presque semblé être un défis un peu plus tôt... mais alors qu'il était à mi chemin, il reçut un bout de tissus roulé en boule à l'arrière de la tête et le rattrapa en poussant une exclamation indigné avant de constater qu'il s'agissait d'un tee-shirt... ben avec ça, il allait pas cacher grand chose... enfin si, son torse, le truc dont le livreur devait pas mal se foutre en fait... même s'il avait un jolie torse ! Mais le temps qu'il remarque et n'ouvre la bouche pour faire un commentaire, le vampire se tenait sur sa route avec son boxer et son jean à la main. Il afficha un sourire en coin avant de dire :

- Ce sera sûrement déjà plus utile... Ralala... c'que t'es jaloux, et coincé aussi... enfin je veux bien enfiler ça, mais faut pas pousser non plus, je vais pas mettre une combinaison de ski non plus pour ouvrir au livreur de pizzas !

Il avait attrapé le boxer et échangé en remettant le tee-shirt dans les mains du blond avant d'enfiler le sous vêtement avec un sourire fier de lui, ça va, c'était un boxer, autrement dit, le principale était couvert, il pouvait donc aller ouvrir et payer sa pizza maintenant... il contourna alors le vampire avant de dire :

- J'ai une pizza qui m'appelle... et soit sympa, j'ai prévu pas mal de truc pour après... ce serait cool de pas perdre trop de temps...

Il ouvrait la porte en même temps qu'il parlait à Rodin, avec un ton sous entendus, il tourna la tête vers le vampire en lui adressant un clin d'oeil suggestif au même moment ou il tombait nez à nez avec le livreur. Il reporta donc son attention sur lui en lui adressant un grand sourire en disant :

- Quelle efficacité... toujours pile à l'heure !

C'était bien le même que d'habitude et ce dernier se mit à rougir un peu alors que le brun le délestait de son carton à Pizza avant de tendre ce dernier à Rodin pour lui occuper les mains avant qu'il ne commette un meurtre et pour pouvoir trouver l'argent pour le payer aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
messages : 1229
double-compte(s) : Seth ,Emrys
crédits : cheschirecat/tumblr
MessageSujet: Re: And up through the ashes I rose like wildfire Feat. Rodin   Ven 6 Juil - 4:21

Il avait pas le droit. Il avait pas le droit, c'était vite dit. Et puis y a pas si longtemps, monsieur c'était plains de brider ses instincts vampiriques, c'était peut-être le moment de lui montrer que ce n'était pas le cas. Tu parles. Rodin savait qu'il ne le ferait pas. Après selon l'attitude du livreur, rien ne l'aurait empêché de lui rendre une petite visite pour lui faire peur, histoire qu'il arrête de le regarder comme un morceau de viande. Comme lui ne s'était pas tant gêné il y a quelques minutes. Mais c'était pas la question. Et sympa ou pas, ça ne rentrait pas en ligne de compte. Surtout que de son point de vue Haven avait une étrange conception de sympa, parce qu'il vivait avec l'autre con, et c'était pas la sympathie incarnée ce type. Et Rodin savait qu'il n'était pas forcément mieux dans ce domaine là, alors bon... Il allait répliqué qu'il avait tous les droits qu'il voulait, mais finit par se taire parce que la petite conversation qu'ils venaient d'avoir, lui avait bien prouvé que non . Au contraire, tuer devenait impossible dès que ça touchait Haven. Pas interdit, non impossible, il n'avait pas envie de lui poser des problèmes. C'était vraiment la merde d'avoir des attaches... « Tu devrais te méfier, ça pourrait changer » bougonna t'il, sans le moindre crédibilité Parce que c'était vrai, et puis parce qu'il n'aimait pas être comparé à un putain de cabot. Il devenait pas poilu et canin, lui au moins.

Rodin aurait voulu ne pas s'y intéresser, sans foutre qu'il se balade à poil devant un illustre inconnu, mais c'était plus fort que lui. Il allait vraiment devoir faire quelque chose pour sa jalousie là, parce que ça allait rapidement devenir invivable. Mais en même temps, c'était normal aussi, on ouvrait pas la porte à moité à poil. Enfin non même pas à moitié là. Il avait voulu remédier à ça, en lui balançant des fringues. Et vu le sourire sur le visage d'Haven, il l'avait fait exprès et se foutait bien de sa gueule. « Ouais, c'est bon, mets ça et tais toi  » Répliqua t'il, grognant un peu. Oui, c'est bon, il avait compris qu'il était jaloux, pas la peine d'appuyer dessus encore et encore. « Et je te rappelle que tu vis dans un coin paumé du Canada, la combinaison de ski, ça serait pas de trop » ajouta t'il, comme pour se chercher une excuse. Elle n'avait aucune crédibilité, cette excuse là, mais il s'en fichait. Comme pour se venger, Rodin lâcha les fringues qu'il avait en main, pas décidé à les porter pendant 3 heures. Déjà qu'il ne comptait pas réellement à ce qu'Haven les remette.

« Tu triches » répliqua t'il, un peu moins bougon. Un sourire en coin. C'était jouer sur ses sentiments, ou plutôt ses envies que de lui faire miroiter un après. Parce que les trucs en question, il était loin d'être contre. Et il se calma un peu. Ne se gênant pourtant pas pour lancer un regard noir au livreur. Il avait de la chance celui là qu'il ne puisse pas s'en débarrasser Rodin ne put s'empêcher de lancer un regard un peu mauvais à Haven alors qu'il lui foutait la pizza entre les mains. Il s'amusait beaucoup trop de tout ça lui. Bien décidé à faire chier son monde, il la cala dans une main, et referma la porte d'un coup, qui claque bien fort. Un léger sourire innocent se dessina sur son visage. « Oh mince, t'avais pas payé encore, je suis désolé » commenta t'il, l'air pas du tout crédible. Et il avait le droit de s'amuser un peu lui aussi. D'ailleurs pas du tout gêné par le fait de ne pas porter le moindre vêtement. Comme quoi, fait ce que je dis, fait pas ce que je fais. C'était un peu sa façon de voir les là tout de suite. Le vampire lui lança un dernier sourire moqueur, avant de s'éloigner avec la pizza et de se laisser tomber dans le fauteuil. Le canapé lui manquait quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 652
double-compte(s) : Oren, Asher & Alec
crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: And up through the ashes I rose like wildfire Feat. Rodin   Sam 7 Juil - 17:19

Il se contenta de lever les yeux au ciel, parce que ça ne fonctionnait pas du tout sa technique... peut être que ça changerait effectivement, un jour, mais pas aujourd'hui, alors il n'avait aucune raison de s'en faire et encore moins de se soucier d'être le prochain repas de Rodin. Et le livreur ne le serait pas non plus, parce qu'il comptait prendre sa pizza, le payer et ça allait s'arrêter là, et peu importe qu'il soit à poil ou en sous vêtements, ou en combinaison de ski... mais il refusait d'enfiler cette dernière, déjà il en avait pas, il aimait pas le froid et encore moins la neige, donc autant dire qu'il n'aimait vraiment pas les hivers à Blackwater... cependant il voulait quand même bien enfiler un boxer, parce qu'il trouvait ça plus correct ne serais ce que pour le livreur et qu'il ne voulait pas non plus pousser Rodin trop loin, c'était marrant comme jeu, mais il ne fallait pas trop en faire non plus, sinon ça risquait d'être moins marrant et c'était pas le but qu'ils en arrivent encore à se prendre la tête bêtement. Il avait quand même affiché un grand sourire en enfilant le vêtement, parce que Rodin avait quand même eu la réaction qu'il attendait de lui, ce qui voulait dire, qu'il gagnait bien évidemment, même si en soit, c'était pas non plus la victoire du siècle sachant que Rodin était grandement prévisible sur tout ce qui touchait à la jalousie en général. Il secoua un peu la tête, alors qu'il parlait de combinaison de ski, et puis quoi encore ? C'était pas parce qu'il vivait au Canada qu'il faisait forcément du ski, il y avait pas vraiment de montages et de pistes dans le coin, il y avait plutôt des forêts qui de ce qu'il savait, étaient pleines de créatures bizarres... et puis être Canadien, ça voulait pas nécessairement dire être champion en sports d'hivers non plus... quel cliché !

- Oué ben j'vis peut être dans un foutue congélateur en hiver, mais je sais pas faire du ski pour autant et ça me tente pas du tout d'apprendre d'ailleurs... donc j'ai pas ce genre de fringues, c'est moche et en plus ça doit pas être confortable...

De base les fringues qui obligeaient à se déshabiller intégralement juste pour aller aux chiottes, c'était pas l'éclate quand même... quoi qu'il en soit, il finit par aller ouvrir au livreur, pas gêné le moins du monde que Rodin lui soit toujours à poil, d'ailleurs ce dernier lui faisait tout un flan pour que lui enfile un truc, et il se tenait là à poil sans sembler en avoir conscience... c'était quand même fort dans le genre. D'ailleurs il avait pas manqué d'afficher un grand sourire satisfait quand le blond s'était plain qu'il trichait... parce que c'était pas vraiment de la triche, c'était totalement ce qu'il avait en tête... le vampire n'allait pas s'en sortir aussi facilement, après autant de temps à être frustré, il allait devoir assurer maintenant ! Mais du coup Haven avait attrapé la Pizza pour la mettre entre les mains du vampire, histoire qu'il se montre utile quand même un peu, sauf qu'il n'avait pas prévu que cette saleté referme d'un coup la porte au nez du livreur. C'était assez violent et ça surprit le brun qui leva les yeux vers lui avec un air indigné :

- T'abuse là... déjà j'te signal que t'es à poil, alors vient pas me chier une pendule la prochaine fois que tu trouves que JE joue les exhibo... et puis me fou pas dans la merde avec le gentil livreur... j'aimerais pouvoir continuer à manger de la pizza sans avoir à me demander s'il a pas craché dedans avant !

Il attrapa un billet de dix dollars dans la poche de son jean qui traînait avant de rouvrir la porte sur le livreur qui avait l'air étonné et de ne pas trop savoir quoi faire ou dire... il afficha un grand sourire avant de dire :

- Désolé, fais pas attention, c'est un exhibitionniste, doublé d'un mal poli ! Voilà pour la pizza, et bonne soirée !

Il lui colla le billet dans les mains avant de lui adresser un nouveau sourire et de refermer la porte à nouveau, moins violemment et plus poliment... Il se tourna alors vers le vampire qui s'était installé dans le fauteuil avec la pizza et s'approcha pour récupérer son bien en disant :

- T'es quand même putain de mal poli toi... sérieux, de ton temps on apprenait pas la politesse aux enfants ?! Pour la peine, je prend la pizza en otage ! T'en auras que si t'es sage !

Il tourna les talons, le carton à Pizza entre les mains avant de retourner vers sa chambre. C'était pas pratique le salon, il n'y avait plus qu'un fauteuil, alors que dans la chambre, il pouvait se vautrer sur son lit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
messages : 1229
double-compte(s) : Seth ,Emrys
crédits : cheschirecat/tumblr
MessageSujet: Re: And up through the ashes I rose like wildfire Feat. Rodin   Dim 8 Juil - 15:22

Personnellement, sa tenue précédente ne lui déplaisait pas du tout . Mais l'imaginer avec une tenue de ski, voir à en faire, réussi presque à le dérider. Parce que oui, c'était pas vraiment le genre de fringue avec lequel il l'imaginait. Et sans ce foutu livreur de Pizza, il ne serait pas en train de vouloir l'habiller à tout prix. D'ailleurs, Rodin ne se gêna pas le moins du monde pour refermer la porte une fois la pizza dans les mains. Bah quoi, il avait livré son du, il pouvait se casser maintenant non ? Le vampire savait qu'il ne risquait pas de partir sans être payé, pas si facilement en tout cas, mais ça l'avait détendu un peu. Ça l'avait même amusé tiens. Ça faisait un moment qu'il n'avait pas pu emmerder son monde, Haven surtout, et autant dire qu'à force de le rendre jaloux, il fallait bien qu'il se venge un peu. Donc tant pis pour le dommage collatéral qu'était ce pauvre livreur. Rodin haussa les épaules, il s'en foutait d'être à poil, c'était que l'autre crétin derrière la porte mate Haven qui l'emmerdait. Surtout qu'il n'avait pas vraiment apprécié de le voir rougir.

Rodin avait levé les yeux au ciel, le "gentil" livreur. Bah oui, pauvre chou qui venait de se manger une porte. Franchement, c'était pas méchant. Il devait sûrement voir pire vu son boulot d'ailleurs. Pour continuer à l'emmerder, il s'était laissé tomber dans le fauteuil, histoire de lui voler sa place habituelle. Un peu amusé de voir un parallèle avec la dernière fois. Il se mordit la lèvre, amusé, s'empêchant de refaire un commentaire sur l'ancien canapé. « Et d'un vampire aussi ! » ajouta Rodin sans la moindre gêne C'était peu probable que cet idiot y croit, et c'était sorti tout seul, histoire de soit lui foutre la trouille, soit lui faire penser que les gens d'ici étaient trop bizarres et arrêter de livrer à cette adresse. Il l'avait dit assez fort, mais sur un ton désintéressé, comme si c'était plus une mauvaise plaisanterie, mais oui, tant qu'à rajouter un détail sur cette liste là, vampire passait bien avant mal poli et exhibitionniste. Rodin releva les yeux vers Haven, l'air faussement innocent. « Bah quoi, mal poli, c'est pas nouveau et exhibitionniste, on était pas mieux l'un que l'autre l'autre fois dans la rue » commenta t'il, avec un léger sourire en coin. Faut dire que si ça n'avait pas si ça n'avait pas fini sur une dose de frustration pareille, ça aurait pu être une bonne soirée. Un bon souvenir en tout cas, surtout maintenant que la frustration s'était un peu calmé.

« On apprenait pas non plus aux enfants à ouvrir à poil si tu veux tout savoir » répliqua t'il, l'air blasé. Le pire c'est qu'il s'y connaissait en politesse, il s'était déjà incrusté dans certaines courts au fil des siècles. Mais c'était plus un manque d'envie qu'une réel méconnaissance ... Ce qui rendait ça sûrement pire. Rodin haussa les épaules. Pourquoi se prendre la tête pour si peu. Être un peu malpoli, ce n'était rien quand à ce qu'il pouvait lui faire. Il pouvait être content d'être encore en vie déjà. Le vampire lui laissa prendre la pizza sans résister, de toute manière ce n'était pas pour lui à la base. « Oh non, pas de pizza, vraiment, je vais mourir de faim ... » se plaignit il de manière complètement surjoué, en soupirant, avant de se lever et de rejoindre la chambre, non, parce qu'il ne comptait pas juste squatter le salon, il était pas là pour ça. Par contre, c'est vrai qu'il avait faim, et c'était un peu gênant Rien d'atroce, il avait connu bien pire que ça. Mais disons que le corps d'Haven avait tendance à le faire agir instinctivement, de manière un peu trop animal parfois, et il ne voulait pas que cette partie de lui n'en profite. Il aurait tout le temps de se nourrir plus tard. Au pire il lui poquerait une part juste pour lui faire plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 652
double-compte(s) : Oren, Asher & Alec
crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: And up through the ashes I rose like wildfire Feat. Rodin   Lun 9 Juil - 12:49

Il avait levé les yeux au ciel au commentaire du vampire... franchement, dans le genre subtile, il était vraiment nul celui là, parce que ce livreur de Pizza aurait tout aussi bien put être un chasseur au final... bon peut être pas, il avait vraiment pas la gueule de l'emploi, il avait surtout l'air d'être un petit étudiant un peu coincé à qui ce métier en faisait bien trop voir... mais après tout n'étais ce pas le propre des chasseurs ? Pouvoir passer inaperçu et se fondre dans la masse... ? Donc c'était peut être une possibilité, et l'autre crétin qui braillait qu'il était un vampire, en plus d'être à poil et d'être impolis... franchement dans le genre m'as tu vue... mais si le livreur était effectivement un chasseur, il n'en laissa rien paraître, il se contenta d'afficher un léger sourire entre l'amusement et le doute, comme s'il prenait ça pour une blague, mais que d'un autre cotés, il avait quelques doutes sur la question... ou alors c'était Rodin qui lui faisait cet effet, parce que de une, il était toujours à poil et de deux, il était vraiment pas du genre très sympathique quand il s'y mettait. Il avait pas grand chose d'impressionnant physiquement parlant, il avait presque l'air d'un gosse, mais quand il prenait son air renfrogné, il avait un peu l'air inquiétant et c'était sans doute ce que le livreur à avait dut percevoir. Dans tout les cas, il s'était dépêcher de le payer avant de refermer la porte, parce que l'odeur de la pizza lui montait aux narines, et qu'il commençait à avoir sérieusement faim. Il était revenu vers le vampire qui lui faisait remarquer qu'ils étaient pas mieux l'un que l'autre la dernière fois dans le ruelle dans le genre exhibo, c'était pas faux, même si ils avaient pas eu tant l'occasion que ça de vraiment faire les exhibo ce jour là. Il leva les yeux au ciel alors que le vampire lui disait que de son temps on apprenait pas aux enfants à ouvrir aux gens à poils...

- Ben tiens... tu t'en souviens maintenant ? Ceci dit vu que c'était à peu près au temps de la préhistoire, tu devais t'habiller avec des peaux de mammouth ou des conneries comme ça non... ?

Il afficha un sourire provocateur, il se fichait clairement de lui et surtout se moquait de son grand âge, parce que Monsieux était vieux, donc il avait des problèmes de mémoire et il était clairement pas aussi vieux que la préhistoire, mais au moins que le moyen-âge et rien que ça, ça valait le coup qu'il en rajoute encore un peu pour se foutre de lui. Surtout qu'il savait que ça le ferait ronchonner. Il avait donc fini par récupérer sa pizza avant de lui dire qu'il n'en aurait que s'il était sage et de retourner vers la chambre. Vu que Rodin squattait le seul fauteuil de la pièce, autant qu'il aille squatter son lit, ce serait plus agréable pour manger. Il se doutait bien que ça n'allait pas tant déranger Rodin que ça de ne pas avoir de Pizza vu que ce n'était pas son plat favoris, ou du moins celui qui avait la capacité de vraiment le nourrir, mais il se doutait bien que ce dernier n'allait pas bêtement rester tout seul au salon devant Twilight alors qu'il était dans la chambre. Il afficha un sourire satisfait en le voyant débarquer alors qu'il s'était laissé tomber sur le lit et ouvrait le carton à pizza pour en attraper une part et mordre dedans. Il ne prit pas la peine de vider sa bouche en disant :

- T'sais que t'es carrément pas prudent... et si ce type avait été un chasseur hein ? J'me serais encore retrouvé avec un flingue sur la tempe... finalement je commence à me dire que c'est pas toi qui va me tuer, mais que c'est toi qui va m'faire tuer !

Il était pas en colère, et c'était même pas tant un reproche, juste un constat, parce que de toute manière, il avait assez la poisse pour réussir à mourir tout seul s'il se débrouillait bien... il voulait juste que Rodin fasse un peu plus gaffe, parce qu'il n'y avait pas que lui qu'il pouvait mettre dans la merde, c'était à se demander comment il avait survécu aussi longtemps lui aussi sans faire preuve de la moindre subtilité.

- Et puis t'as plus l'droit d'me faire chier avec mon cotés exhibo vu que toi ça te dérange pas de te faire mater à poil par le livreur de pizza... Heureusement qu'il y a pas tant à voir...

Il afficha un nouveau grand sourire provocateur, juste pour le plaisir d'emmerder un peu plus le vampire et de le faire ronchonner... voir peut être de le faire sortir de ses gonds aussi... ça pourrait être intéressant de voir comment il comptait réagir à ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: And up through the ashes I rose like wildfire Feat. Rodin   

Revenir en haut Aller en bas
 

And up through the ashes I rose like wildfire Feat. Rodin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

 Sujets similaires

-
» Epo dragoune rose
» nez rose clignotant....
» le nez de Certiclignote rose, qu'est ce qu'il veut me dire?
» Chronique Politique - Le Flamand Rose par LouisHubert
» La Cabale de la Rose d'Ebène.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: BLACKWATER FALLS :: upper town :: résidences-