Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  TWITTERTWITTER  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

on vous invite à privilégier les fantômes et les petits humaiiiiiiins
nous sommes présentement en automne 2017 (septembre, octobre, novembre) I love you
RH célèbre ses deux ans ! merci à tous, on vous aime !

Partagez | .
 

 L'aube et son aura (ft Ashley Callaghan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
human ○ drink the water
messages : 1500
double-compte(s) : Abel & Magdalena & Jack
crédits : (c) hallows
MessageSujet: L'aube et son aura (ft Ashley Callaghan)   Jeu 3 Mai - 15:17

Les portes craquent doucement alors que je suis penché en avant, essayant de protéger ce lapin de toutes mes forces. Le vent se fait de plus en plus intense, l’air me manque, mes paupières se closent naturellement pour éviter de recevoir quelque chose dans les yeux. Le bois continue de craquer, les feuilles rentrent dans la chambre par poignées, mais le lapin est toujours là, blottit contre mes genoux. Je ne peux pas le laisser.

Profondément endormi, roulé en boule sous la couverture, je geins.

La cheminée s’est allumée, le feu grandit avec le vent. Bientôt il prend son envol, en tourbillons jaune, orange et rouge. Il me tourne autour comme un rapace ayant repéré un cadavre. Mais je ne suis pas encore mort. Je ne peux pas mourir. Je n’en ai pas le droit. Sinon le lapin n’aura plus aucune chance. J’essaye de faire fuir les éléments de la main, repousser le vent et les flammes de la paume.

Un bras se dresse mollement hors de la couette. C’est le miens.

Le feu se calme enfin alors que le vent se transforme en véritable brise. Le lapin, aussi blanc que la neige, ose sortir un œil de mon giron. J’ai réussi. J’ai enfin réussi. J’ai réussi à repousser les esprits qui en voulaient à ce lapin. Mon souffle se calme à son tour, ne laissant plus aucun bruit si ce n’est la respiration conjointe du lapin et de moi-même. La transpiration coule de mon torse nu, jusque sur sa pauvre fourrure.

Je suis évidemment en sueur. La couette ne couvre que mon bassin, désormais.

Le lapin se redresse sur ses pattes arrière et s’essuie le front avant de recommencer à regarder autour de lui. Soudain la terre se met à trembler, avec rage. C’est comme si plus rien ne touchait terre chez moi. Le lapin revient se cacher entre mes jambes et d’une voix claire me hurle dessus.

« HÉ ! HABILLE TOI !  »  

Drôle de voix pour un lapin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: L'aube et son aura (ft Ashley Callaghan)   Jeu 3 Mai - 18:47

Il est tôt, lorsque les pieds nus foulent le plancher. Même tirer les rideaux n’amène pas la lueur du soleil qui peine à se lever. Encore invisible, aux yeux des matinaux, il laisse simplement deviner sa présence, de par la couleur orangée des nuages qui s’amoncellent à l’horizon. Au réveil d’un sommeil sans rêve, la sombre silhouette vacille entre les couloirs. Quatre petites heures de repos qui s’additionnent, tout au plus. Les nerfs de ses bras le tiraillent sous la peau, ses cuisses, à chaque mouvement, paraissent trop lourdes. Rien que la douche précédente n’ait pu réparer. Ils sont arrivés il y a peu de temps à Blackwater Falls, débarqués dans ce coin qui leur semble si loin de tout. Avec les cartons et le camion fourré de meubles. Il aura fallu qu’Ashley s’impose pour ne pas que son ami se brise le dos à tout installer. L’est con, Cecil, trop gentillet, à penser qu’il peut tout faire, alors qu’ils ont engagé des personnes pour prendre le plus lourd. Et toute cette installation n’aura pas été sans traces. C’est un sport trop peu nourri pour le cadet Callaghan, un exercice auquel son corps n’est pas habitué. Il n’aurait pas craché sur des bras en plus mais, Kelly et Bonnie ne sont pas encore arrivés.

C’est pas son truc, à Ashley, de transpirer pour sa santé, pour s’entretenir ou pour avoir l’air plus beau. Toutefois, l’effort venait de lui-même, en fonction de ce qu’il avait à faire. La marche, parfois longue, pour ses repérages. L’escalade, quand il trouvait un endroit particulier d’où il voulait prendre une prise de vue. Et le poids, bien évidemment, de ses accessoires qu’il trimballait partout où il allait. A son sens, c’est bien suffisant.

La nuit fut courte, l’envie de bouger, pressante. C’est une toute nouvelle région, un endroit où il n’aurait jamais cru venir s’installer, même temporairement et il y a tant à voir, à capturer. Quand Ashley jette un œil par la fenêtre, c’est comme si la ville était plongée sous un voile opaque, préservant pudiquement ses secrets. Tentatrice. Trop pour qu’il puisse y résister.
Ainsi, après une attente qui lui semble durer l’éternité – et un café promptement avalé. Sa langue lui brûle encore – Ash se dirige vers la chambre de son ami. Même pour ce dernier, il est trop tôt. Cependant, le Callaghan ne se sent pas de patienter plus longtemps et ses yeux verts glissent sur le corps de l’endormi. Fuck. Il peut pas porter quelque chose quand il dort ?

« Hey. »
Ashley détourne pudiquement le regard avant de se frotter le visage de la paume. Ses joues sont chaudes. « Ce’, tu m’entends ? » Mais nulle réponse. Il est loin, c’est ce qu’il se dit, donc l’éveillé se penche en posant un bout de son genou contre le matelas, et il attrape l’épaule de Cecil. « Habille-toi. Eh. Debout. » Ce n’est même pas une question. Si l’autre peine encore à émerger, Ashley le tire par le bras « Habille-toi j’ai dit. J’ai fait du café.»
C’est tout juste s’il ne le force pas à s’asseoir « J’ai des photos à prendre. Tu viens avec moi.»
Ce n’est même pas une question.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
human ○ drink the water
messages : 1500
double-compte(s) : Abel & Magdalena & Jack
crédits : (c) hallows
MessageSujet: Re: L'aube et son aura (ft Ashley Callaghan)   Jeu 3 Mai - 19:15

Bientôt le lapin disparait dans un énorme nuage de fumée. Une fumée qui me pique les yeux, qui remplit ma vue, qui ne laisse plus de place pour quoi que ce soit d’autre. Le tremblement de terre ne cesse pas, jamais, comme s’il attendait que je tombe pour s’arrêter. D’ailleurs je tombe, doucement, sur le dos. « Lapin ? »

Yeux grands ouverts. Je me redresse.

« Mmmh… Il est quelle heure ? J’ai trop dormi ? » Mon regard cherche l’horloge murale avec un air d’inquiétude, papillonnant encore beaucoup trop pour le soin que je prend à articuler les mots de manières intelligibles. Elle indique une heure honteuse, obscène, où les braves gens dorment encore du sommeil du juste. « Mais... Mais il est six heures du matin, Ash… On s’est couchés y a cinq heures… »

Je fais mine de me recoucher en lâchant un bâillement, comme pour souligner davantage mes propos, mais tu ne me laisses pas retomber dans mon somptueux lit queen size. En maugréant un peu, je soulève la couette pour révéler un short vert pomme en coton qui se faisait discret jusqu’à présent. Sans tarder, je m’extirpe de mes draps et je me dresse de toute ma hauteur pour aller fouiller dans la commode en bois blanc qui fait l’angle de ma chambre.

« Bon… J’imagine que t’as regardé le nombre de vue de la vidéo d’hier soir. Alors on a fait combien jusqu’à maintenant ?   » Je ne te présente que mon dos en parlant, alors que j’extirpe des vêtements pliés avec un soin terrible des tiroirs. Finalement je me tourne, un T-shirt, un short, une paire de socquettes blanche à bout de bras : j’attends une réponse avant de te congédier, de toute évidence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: L'aube et son aura (ft Ashley Callaghan)   Jeu 3 Mai - 20:25

Lapin ? Ashley a un moment de latence, d’incompréhension. Avant de vaguement grommeler en haussant les épaules « Je préfère toujours ça à Canard. » Il s’en voudrait presque, presque, un peu de le réveiller aussi tôt. Cecil avait l’air bien, d’une certaine manière, dans son sommeil. Confortablement installé dans ce grand lit au sein duquel il peut s’étaler de tout son long sans être dérangé par qui que ce soit. Si ce n’est lui, bien sûr.
Satisfait quand son ami se lève enfin, Ashley détourne cependant le regard – encore une fois – tandis que Cecil quitte la couette. Le Callaghan fixe la fenêtre en se redressant, attendant sagement les paroles de l’autre. « Mh. » Il hoche la tête à l’affirmative. Bien évidemment qu’il a regardé, ça aura été son premier réflexe. Les premières heures sont peut-être les plus importantes. Sans demander l’avis de Cecil, il va ouvrir les rideaux. « On avait dépassé les mille vues quand j’ai regardé, c’est monté plus vite cette fois, je crois.»
Et c’est en retournant vers la porte qu’il continue, ne lui jetant qu’un bref coup d’œil « Pendant que tu te prépares, je te sers un thé et un truc à manger. Je vais prendre la GoPro et mon appareil photo. On va avoir de belles images.» Il lui tapote sur l’épaule, l’air de dire ‘‘traine pas’’, même s’il sait que c’est pas le genre du plus jeune. Cecil fait toujours ce qu’on lui dit et surtout, donne le meilleur de lui-même. Probablement un peu trop, parfois. Souvent.
Tout le temps.

Cecil tend à s’épuiser à la tâche et le second ne dit rien, quand il ne rouspète pas franchement. Il préfère observer, surveiller en silence. Combien de fois lui-a-t’il prit un objet des mains juste pour agir à la place de l’Amaury ? Il lui arrive de grogner en se demandant ce que ferait Cecil sans lui, néanmoins ;
c’est réciproque.

Pendant que sa mauvaise foi ne lui permet point de l’affirmer de vive voix.

Sans attendre plus longtemps, Ashley quitte la chambre. Descendant les escaliers en trombe, il active la bouilloire du plan de travail de la cuisine d’un geste hasardeux et il prépare la boisson de son ami – un thé vert, comme d’habitude – et, même si celui-ci ne mange pas le matin, sort tout de même une barre de céréales qu’il pose à côté de la tasse de Cecil. Plus qu’une invitation, c’est un ordre. Une inquiétude muette auprès de celui qui en fait toujours trop. Enfin, il est temps de partir chercher ses affaires dans son sac à dos, noir et picoré de nombreux pin’s, pour en sortir sa caméra et vérifier sa batterie. Il l’avait branchée, avec son appareil photo la veille, pendant qu’ils terminaient de monter la vidéo. Tout est en ordre. Ainsi, il enfile déjà une casquette – noire aussi – sur ses boucles hirsutes pour plus tard. Avec son t-shirt trop large et son jean délavé, Ashley aurait presque l’air d’un adolescent. Il l’est encore, de bien des manières. Et, la sangle placée autour du cou et le sac prêt, il s’en va retrouver Cecil.

« Paré.» qu’il annonce, tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
human ○ drink the water
messages : 1500
double-compte(s) : Abel & Magdalena & Jack
crédits : (c) hallows
MessageSujet: Re: L'aube et son aura (ft Ashley Callaghan)   Ven 4 Mai - 11:10


Le flou du réveil ne me permet pas vraiment de réaliser la vitesse de notre échange. J’enregistre les informations, mais mes réactions se font désirer, elles tardent toujours plus. Finalement, alors que je comptais te répondre, je comprends que tu viens de quitter la pièce. D’habitude c’est moi la pile électrique le matin…

Nouveau bâillement.
Je me frotte doucement les yeux.

Après quelques secondes (trop longues) de réflexion, je réussis à comprendre qu’il fera trop frais dehors pour sortir en short. Je troque donc mes vêtements contre d’autre : un jean noir, des sneakers vertes et un t-shirt de la même couleur avec une veste bomber noire aux couleurs d’Harry Potter (Serpentard, donc) (Le serpent me fait froid dans le dos, mais j’adore le vert). Lorsque je quitte ma chambre, il se dirigeait vers celle-ci d’un pas décidé.

« Oui oui, je suis prêt. » que je balance à la va-vite, comme pour parer à l’éventualité d’une nouvelle bourrade de l’empressé. Mes mains se redressent presque aussitôt en barrière, d’ailleurs, comme par prévention. Mais finalement tout se passe bien. Nous descendons les escaliers rapidement (j’ai presque l’impression que si je traine il me poussera) (je n’ai pas envie qu’on me pousse dans les escaliers) lorsque je reprends enfin la parole.

« Tu as déjà une idée des endroits où tu veux aller ? Les prises de vues que tu veux prendre ? » Doucement mes doigts rencontrent le col en V de mon t-shirt pour tirer légèrement dessus, révélant un collier en mailles noires.

Dans la cuisine, j’attrape la tasse qu’il m’a préparée et bois quelques gorgées, ignorant la barre de céréales pendant un temps. J’engloutis mon thé davantage que je ne le bois vraiment, assoiffé par cette nuit trop chaude. Trop tôt dans la matinée j’ai vraiment du mal à manger quoi que ce soit, comme si mon estomac avait des horaires d’ouvertures. « Je vais mettre mes chaussures et on peut y aller ! » lâché rapidement en reposant la tasse dans l’évier avant de mettre les bouts vers l’entrée.

Dans le petit couloir, je m’installe sur l’une des rares chaises restées là depuis la fin du déménagement, comme perdue toute seule. Je m’y affale serait plus exact, enfilant mes chaussures et faisant mes lacets. « Tu penses qu’on sera rentrés vers quelle heure ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: L'aube et son aura (ft Ashley Callaghan)   Sam 5 Mai - 10:35

Quand Cecil lui demande s’il sait où il veut les emmener, l’autre prend plusieurs secondes à répondre, observant tout d’abord son ami de bas en haut. Des secondes qui paraissent soudainement plus longues. Tout ce vert.
« Yep, Malfoy. » Il a un bref sourire accompagné d’une œillade amusée. Fier de lui. Ashley va s’appuyer contre le comptoir de la cuisine pendant que son ami sirote son thé mais, ne prend pas la barre. Alors, ses lèvres finement tirées retombent et il lève les yeux au ciel en soupirant. Il grogne de manière audible – faisant savoir, peut-être de façon immature, son mécontentement – tout en récupérant l’objet protéiné pour la ranger dans son sac. Crétin. Je ne te porterai pas si tu défailles.
Déjà, Ashley accroche la caméra à la petite perche de maintien. Petit clignotement, bruit succin lorsqu’il l’allume et l’œil commence à enregistrer. Le jeune homme fait quelques pas, capture la vue depuis leurs fenêtres, avant de retourner vers Cecil en train de nouer ses chaussures. Un zoom sur ses mains, ses doigts pâles qui travaillent ses lacets. Même pour un simple geste comme celui-ci, son ami transpire d’une douceur tendre, précautionneuse. Il n’est clairement pas le genre à abimer ses affaires là où les baskets d’Ashley se mettraient à pleurer d’injustice si elles le pouvaient.

« Je peux pas donner d’heure. » ça dépend de beaucoup de choses, de lui, principalement. Le faux irlandais se connait, il sait qu’un rien peut attirer son attention et celui de son objectif. Il n’a pas attendu la sortie de Pokemon Go pour parcourir les extérieurs en quête de capture avide. Gourmand. Il suffit d’un détail, un jeu de couleurs charmant, une personnalité curieuse, un simple instant. Et il voudra le faire sien. En réalité, ce n’est pas une GoPro, un appareil photo, qu’Ashley possède. Ce sont autant de boites à trésors numériques.

« Je veux les premiers rayons du soleil sur les maisons du quartier. Et puis c’est calme, en plus. Oh, et tu sais, le Motel qu’on a vu en arrivant, un lever de soleil dessus devrait être sympa. Le coucher aussi. Ce genre d’images, ça fait très ‘‘on the road’’ et les gens adorent ça. Il y a aussi l’église du coin, y a toujours une part de mystère dans les lieux saint et à cette heure, on n’y croisera personne, alors ça sera encore plus frappant. En soit on ne devrait pas prendre trop de temps. »

Il se tourne alors vers la porte d’entrée et l’ouvre lentement tout en filmant progressivement le mouvement du chambrant de celle-ci, donnant sur leur allée. Ensuite, il tourne la tête vers Cecil « ça ira ? » et il attrape son sac pour le caler sur son épaule.

« On peut prendre la voiture, si tu veux. » Si jamais Cecil est pressé. Un froncement de sourcil subtil, Ash peut être oppressant, même pour son ami si facile à vivre. Cependant, il ne veut pas pousser le bouchon trop loin. Cecil est déjà bien assez gentil pour le supporter quotidiennement depuis toutes ces années.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
human ○ drink the water
messages : 1500
double-compte(s) : Abel & Magdalena & Jack
crédits : (c) hallows
MessageSujet: Re: L'aube et son aura (ft Ashley Callaghan)   Lun 7 Mai - 6:23

Langue tiré, je ne vois guère comment avoir l’air plus adulte que ça. Mon regard pour toi n’est cependant rien d’autre que tendresse lorsque tu me donne ce surnom de personnage de fiction. Mon cœur se serre à la pensée du premier visionnage en ta compagnie où, prenant la défense de Malfoy durant des années, tu avais finis par admettre qu’il se forçait à jouer un rôle d’apparat pour plaire à son père (j’ai gagné). Malfoy est un incompris que j’ai compris. Mon cœur est avec lui. Et mes doigts lassent mes chaussures avec une attention toute particulière. J’ai toujours été méticuleux.

Lorsque j’en ai terminé, je me redresse pour prendre le matériel sur mon dos, autour du cou, sous le bras… Un peu comme je peux, pour tout dire. Il y a tellement de matériel, et je suis certain qu’on en utilisera pas la moitié. J’ouvre la bouche pour demander si nous aurons assez de cartes SD, mais je me ravise en réalisant que ça pourrait être interprété comme du sarcasme. Drone, appareils photos, caméscopes, filtres, objectifs… Je pèse soudain dix kilos de plus, si ce n’est pas quinze.

Avec attention, j’écoute ses objectifs et ce qu’il veut capturer. Dehors le soleil commence à peine à montrer le bout de son nez depuis quelques minutes. Je peux déjà dire que tu ne seras pas satisfait par toutes nos prises de vues. Il faudra réitérer demain, ce qui veut dire que je vais devoir faire une sieste cet après-midi. Je déteste les siestes. C’est une perte de temps incroyable sur tout ce que je peux faire de mes journées. J’ai horreur de ça. « Mais oui, ça ira très bien, ne t’en fais pas. On peut prendre la voiture histoire de faire des plans avec elle, je pense que ça rendra bien. Et on pourra les incorporer dans les vidéos à venir sans trop de soucis. »

Ce n’est pas parce que les Trappeurs sont une idée d’Ash que je ne suis pas capable de m’y plonger jusqu’au cou. Ainsi, avec un thé dans l’estomac et la ferme intention de prendre des plans du feu de Dieu dans la ville jusqu’à ce que la matinée soit assez avancée pour qu’on rentre tiraillé par la faim, je ne peux que sourire de plus belle face à la perspective de nouvelles vidéos à tourner avec mon meilleur ami. Sourire qui, bien vite, s’efface. « Ash. Tu devrais prendre une veste. Il est trop tôt pour qu’il fasse vraiment chaud, et puis s’il pleut plus tard tu seras bien content. » Regard soucieux, sourcils froncés, mordillage de lèvre inférieure. L’inquiétude trace des lignes sur mon front. Encore. Comme toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: L'aube et son aura (ft Ashley Callaghan)   Lun 23 Juil - 9:54

Rien, rien ne serait jamais assez. Ashley a trop d’idées et si peu de temps pour les réaliser. Il voudrait être deux, trois, être capable de penser comme plusieurs personnes à la fois, tout en étant connecté à un même esprit. Une ruche cérébrale, autant de ramifications qui apportent leur part de travail pour la gloire d’une entreprise commune. Cela lui rappelait un film. Des films. Et des livres aussi. Comme quoi, les Aliens pourraient avoir trouvé cette solution pour développer leur technologie. Et, qui sait, c’était probablement pour cette même raison qu’ils enlevaient des humains.

Cependant, le brun n’a pas le temps d’aller plus loin dans son raisonnement que son ami lui fait tourner la tête. Dans un tic infime, sa paupière droite tressaute puis, d’un geste tout autant machinal, Ashley se frotte l’œil du dos du poing.
« …Veste ?» Il regarde Cecil, baisse les yeux contre son torse. « Ah, ouai. Peut-être.» Ashley n’est pas du genre à tergiverser, il a l’habitude que son ami prenne soin de lui, d’eux tous. Il n’a même pas besoin de le regarder pour visualiser ses traits, ces lignes qui se forment sur son front et qui finiront, tôt ou tard, par devenir autant de traces indélébiles de son souci d’autrui. Pas besoin de le voir pour sentir son regard posé sur lui. Ce n’est pas une présence inquiétante ou oppressante, loin de là. Plus une chaleur familière qui rassure et apaise, confort casanier. Autant de détails qui, ensemble, font partie de son charme. Un charme qu'il n'hésitait pas à partager, malgré les blessures au cœur qu'il pouvait récolter.
Ashley préférerait qu'il garde ça pour lui.

Alors, il retire sa sangle pour poser son sac sur la banquette avant de filer bien vite récupérer un blouson en jean, le genre qui parait avoir déjà bien vécu, à force d’être trainé partout. Déchiré à certains endroits, le vêtement présentait cependant une certaine solidité, faisant penser à ces fringues militaires qui paraissent résister à tout. D’une certaine manière, le jeune homme avait l’allure d’un survivaliste du pauvre. Un mauvais cosplay vaguement emo, peut-être. Il tend les bras en se présentant à Cecil « Mieux ?» avant de poursuivre sa route où il tient la porte côté passager à son ami. Ashley attend que ce dernier entre pour fermer l’habitacle et grimper à son tour dans le pick-up tout-terrain. Il démarre le moteur pour faire chauffer la voiture et se passe une main, vague, dans ses boucles noires hirsutes. Avec son style et ses cernes, on le sentirait facilement plus préparé à un braquage ou un kidnapping qu’autre chose.
Finalement, il ouvre légèrement sa vitre et commence à rouler.

« Faudra s’arrêter manger, après. Je t’invite.»
Ce n’est pas une question.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: L'aube et son aura (ft Ashley Callaghan)   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'aube et son aura (ft Ashley Callaghan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 25 et 26 avril bfg/netepic a bucheres ( aube)
» [Question] Contraint par le Roc VS Aube (résolu)
» Jour 5 - L'aube est rouge, beaucoup de sang a dû couler cette nuit !
» Jeu aviation online : L'aube des Aigles
» Intégrer les constellations de l'Aube

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: BLACKWATER FALLS :: residential area :: résidences-