Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  TWITTERTWITTER  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

on vous invite à privilégier les fantômes et les petits humaiiiiiiins
nous sommes présentement en automne 2017 (septembre, octobre, novembre) I love you
RH célèbre ses deux ans ! merci à tous, on vous aime !

Partagez | .
 

 I'm pleadin' guilty and my fate's been sentenced... Feat. Charlie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 336
double-compte(s) : Haven, Asher & Alec
crédits : Ilyria
MessageSujet: I'm pleadin' guilty and my fate's been sentenced... Feat. Charlie   Jeu 17 Mai - 17:59

C'était encore les vacances scolaire et c'était pas dommage, pour une fois, il n'avait pas à culpabiliser de ne pas aller en cours, il pouvait dormir autant qu'il le voulait et autant dire que dormir ça faisait quand même partie de ses activités favorites pour le coup, et il pouvait chasser aussi ! Son frère avait passé un peu de temps avec lui pendant ces vacances, mais il n'avait pas été question de chasse... en fait c'était resté plutôt superficielle, ce qui lui laissait fortement pensé qu'il lui cachait des choses et il n'aimait pas beaucoup cette idée. Il avait tenté de demander, mais évidemment Silas avait nié avec tout l'aplomb dont il était capable... alors forcément, il avait fini par laisser tomber en se disant qu'il découvrirait bien lui même ce qu'il lui cachait à un moment ou un autre. Il avait donc commencé à fouiller un peu dans ses affaires à commencé par son téléphone, il avait repéré des sms étranges, échangés avec un autre chasseur, un type qu'il connaissait, c'était un ami de leur père en fait, mais il n'avait pas eu de nouvelles de lui depuis bien longtemps, alors quand il lisait des sms du genre « On l'a repéré » ou encore « on la suit », la question qui s'imposait dans sa tête c'était : qui ? Ou quoi en fait... enfin quoi que ce soit, c'était féminin apparemment, et c'était ce que son frère semblait traquer dernièrement, avec des amis de leur père, et c'était aussi ce qu'il lui cachait... vraiment, il y avait un truc louche derrière tout ça et il avait besoin de comprendre, il avait besoin d'en savoir plus, sauf qu'il savait qu'il n'obtiendrait rien de plus de la part de Silas. Et d'ailleurs ce dernier avait fini par repartir dans sa traque... ça faisait trois jours, la rentrée était pour dans quelques semaines, et il était de nouveau tout seul. Il passait pas mal de temps avec Seth, ils avaient dénichés quelques affaires sympa depuis le wendigo, rien de bien énorme, mais assez pour les occuper. Et puis il y avait Emrys aussi, les choses étaient toujours un peu étrange avec lui... mais ça lui plaisait bien de pouvoir le voir de temps en temps, sauf que ce dernier travaillait évidemment.

Du coup ça limitait les échanges. Et d'ailleurs aujourd'hui, c'était Seth qu'il devait voir, il avait déniché un truc apparemment, des informations sur le Croatoan dont ils avaient entendus parler... il était pressé de savoir ce qu'il pouvait bien avoir, parce que jusque là, ils n'avaient pas trouver grand choses à part quelques références du genre bibliques... c'était vraiment mince. Il s'était arrêté dans un café en face de son immeuble, il était probablement le seul anglais au monde à ne pas aimer le thé et à avoir une addiction pour la caféine, mais il l'assumait très bien... il l'assumerait moins si un jour ils retournaient en Angleterre, mais ils en étaient pas là visiblement. Il avait donc commandé son café à emporter, il comptait le boire sur le chemin pour aller chez Seth, mais au moment de sortir, il se débâtit un peu avec les clés de la voiture qui s'étaient coincé dans la poche de son jean, et alors qu'il était concentré sur le fait de les décoincé, il ne remarqua pas la jeune fille qui entrait au moment ou il allait sortir et lui rentra dedans. Sur le coup, il faillit renverser son café, d'ailleurs heureusement qu'il y avait un capuchon dessus sinon il l'aurait sûrement ébouillanté... mais au lieu de lâcher son café, il eu le réflexe de lâcher ses clés. Ça risquait moins, pour une fois, c'était un bon calcule. Il releva les yeux vers la jeune fille, rougissant un peu d'embarras, c'était chiant d'être blond tiens... avant de dire :

- Désolé je... j'ai pas fait gaffe et... enfin leur gobelets sont super résistants au moins...

Il afficha un sourire un peu embarrassé, c'était pas son point fort sociabiliser, encore moins avec des gens qu'il ne connaissait pas et qui risquaient en plus de lui crier dessus en lui disant de regarder devant lui et que c'était bien la peine d'être aussi grand si c'était pour pas être capable de voir les gens en face de soit... oui ça lui était arrivé, faut dire qu'on le loupait pas trop avec son mère quatre vingt treize... enfin du coup, il avait un peu oublié ses clés qui étaient toujours par terre, et il s'attendait un peu à se prendre une réflexion pas très sympa de la part de la jeune fille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
shapeshifter ○ leave my body
messages : 135
double-compte(s) : ruth
crédits : avatar ; (c) merenwen / sign ; ASTRA
MessageSujet: Re: I'm pleadin' guilty and my fate's been sentenced... Feat. Charlie   Lun 11 Juin - 17:01

I'm pleadin' guilty and my fate's been sentenced...

All my secrets that you weren't supposed to know. And everybody wants to know what I got going on below. And everybody wants to see, but then then they'll never get all of me

oren
&
charlie
C'était le jour J. Elle ne pouvait plus le repousser, cet interrogatoire de police. Un moment fatidique qui faisait stresser Charlie depuis des jours et des jours. Allait-elle s'en sortir ? Allait-elle réussir à rester zen, elle qui les avaient craints depuis des mois... Combien de fois avait-elle eu peur qu'il lui tombe dessus lorsqu'elle était à la rue et qu'ils la renvoient chez les Soeurs ? Mais aujourd'hui c'était différent. D'un côté, la jeune polymorphe se dit qu'ils pourront jamais deviner ce qu'elle est réellement et donc qu'elle ne risquait rien. Mais d'un autre côté, ils peuvent toujours se douter que quelque chose clochait chez elle...

- Pourquoi ne nous racontes-tu pas ce qui s'est passé la nuit où tu as disparu ?

- Je ne peux pas. Je ne me souviens de rien.

Charlie répondit à son interrogation tout en se penchant vers l'inspecteur pour montrer qu'elle était ouverte tout en injectant une note d'excuse dans sa voix. Comme elle l'avait répété avec Camden et seule, tant de fois. Tout en faisant attention à ce que ses paroles ne ressemblent pas à du par coeur.

- Quelle est la première chose dont tu te souviennes, Savannah ?

Il y avait quelque chose chez lui, la façon dont ses bras étaient positionnés comme ceux de Charlie sur la table, qui l'invitait à se fier à lui. À se confier. Fais attention. La jeune femme avait tendance à faire confiance aux gens trop rapidement. À voir du bon dans chacune des personnes qu'elle croisait.

- Il y a environ quelques semaines, j'étais en train de marcher dans la rue et en apercevant mon reflet dans la vitre de voiture, soudain, j'ai su. Je ne peux pas le décrire. C'était juste... Mon nom était Savannah Hawkins.

- Qu'est-ce que tu as fait ensuite ?

Le plus difficile quand on ment, ce n'est pas de soutenir le regard de l'autre. C'est de se souvenir de cligner des yeux. Elle les clignait. Ne détournait pas le regard. Chaque mot, chaque geste était étudié.

- J'ai été à la bibliothèque et j'ai lancé une recherche sur... moi-même. C'était vraiment bizarre. C'est là que j'ai découvert ce qui s'était passé, la disparition et tout ça.

- Pourquoi n,'as-tu pas contacté ta famille immédiatement ?

- Au début je n'étais pas sûre. J'avais peur. Vous... Vous ne pouvez pas savoir ce que c'est de ne rien se rappeler sur soi. J'espérais que d'autres souvenirs allaient émerger. J'en ai eu quelques-uns, plutôt flous. Incomplets. Je ne savais pas ce qui s'était passé. Les journaux.... Ils donnaient tous des histoires si différentes.

- Et la nuit de ta disparition. Te souviens-tu de quoi que ce soit ? La moindre bribe, le moindre détail qui pourrait être utile.

- C'est ce dont je ne me souviens pas. Ça et les... mois, je suppose, après ça.

- Tu as dit que tu avais des flashs de souvenirs parfois. Comme quoi ?

À ce moment-là Charlie réalisait qu'elle avait fait une erreur en disant ça. Elle aurait dû rester évasive comme lui avait conseillé Camden. Cependant, elle avait craint qu'en disant trop peu ça les pousse encore plus à chercher la petite bête. Pour se tirer de cette situation, la jeune polymorphe se contenta de donner des mots au hasard qui lui venait à l'esprit. Tel une scène de film.

- Ils sont difficiles à décrire. Une cabine téléphonique. La nuit. Hum, un bruit de pneus sur le bitume mouillé. Quelqu'un qui rit.

- Tu parles de pneus sur le bitume mouillé. Mais il n'a pas plu la nuit de ta disparition, ni pendant des semaines après cela.

- C'est peut-être un souvenir d'un autre moment. Je vous donne juste tout ce que j'ai.

Son coeur s'emballa un peu et Charlie eut soudain l'impression de moins contrôler l'interrogatoire. Comme si ses parents ou plutôt les parents de Savannah lisaient la panique sur son visage, ils décidèrent de mettre fin à l'interrogatoire au grand soulagement de Charlie.

- Ça suffit, elle a dit tout ce qu'elle avait à dire. Rien ne sert de la bousculer ainsi. Laissez-la respirer. Ma chérie va nous attendre à l'accueil.

- Je peux faire un tour ?

- ... Oui. Mais sois prudente. Au moindre soucis tu nous appelles.

Cela se voyait que ça leur demandait un effort considérable de la laisser sortir. Ce que Charlie pouvait parfaitement comprendre avec la disparition de leur fille. Aujourd'hui était donc sa première virée à l'extérieur, totalement seule, depuis qu'elle s'était infiltrée au sein de la famille Hawkins. Enfin ! Depuis le temps que Charlie attendait ça. La jeune polymorphe allait pouvoir se transformer sans craindre d'être prise la main dans le sac. Et surtout pouvoir être elle-même et ne pas être sur ses gardes constamment. Resté transformée, en plus de devoir faire attention à tout ce qu'elle disait ou faisait était très fatiguant. Toutes ses sorties jusqu'à maintenant, Charlie les avaient faites majoritairement accompagnée de Shiloh. À croire que les Hawkins craignaient une nouvelle disparition de la part de Savannah. Cette sortie en solitaire était peut-être un test. Cela aurait pu sans doute être l'occasion pour Charlie de s'enfuir retrouver Camden mais sans doute était-ce trop tôt étant donné qu'il ne l'avait pas encore contacté. Elle était également tentée d'aller le voir mais sans doute était-ce une mauvaise idée. C'était lui qui devait revenir auprès d'elle pour lui dire quand tout était prêt. Elle devait s'en tenir au plan. Surtout que le retrouver en sortant directement du commissariat semblait une très mauvaise idée en tout point.

Son ventre gargouillant du fait qu'elle n'avait pas mangé depuis la veille, Charlie finit par se diriger vers le café du coin qui vendait également des pâtisseries en plus de leurs boissons chaudes. Avec Shiloh, elles étaient déjà venues plusieurs fois. Et à chaque fois elle étonnait cette première en mangeant comme trois alors que Savannah avait plutôt l'habitude de faire attention à sa ligne. Cependant, Charlie avait réussi à s'en sortir en sortant l'excuse que ça faisait longtemps qu'elle n'avait pas eu l'occasion de manger à sa faim. Perdue dans ses pensées, la jeune femme rentra dans quelqu'un au moment d'entrer dans le café. Elle allait s'excuser auprès de la personne sauf que le jeune homme qu'elle venait de bousculer la devança.

- Oh non non ! C'est à moi de m'excuser ! J'aurais dû faire attention, surtout que t'es grand je sais pas comment j'ai fait pour pas te voir... Désolée... Et oui, heureusement qu'ils sont résistants.. Je pense qu'ils doivent avoir l'habitude que des gens se rentrent dedans. Tiens, je... Aïe !

Elle n'avait pu s'empêcher de s'excuser à son tour. C'est elle qui rentrait et donc par conséquent c'était à elle de faire plus attention. Comme il l'avait dit heureusement que ces gobelets étaient résistants car surement elle aurait été brulée sinon. Bon il est vrai que dans sa condition, une nouvelle transformation et tout était réglé mais quand même. À croire que sa maladresse ne s'arrêtait pas à cet unique incident car lorsque Charlie voulut ramasser les clefs que le jeune homme avait fait tombé, elle avait réussi à se couper avec celles-ci. C'était la première fois qu'une coupure lui faisait autant mal pourtant elle n'était pas si grande que ça. Surtout qu'elle était encore sous l'apparence de Savannah et c'était bien la première fois qu'elle ressentait de la douleur face à une blessure en étant transformée.

- Quelle maladroite, je fais... On dirait que c'est pas mon jour aujourd'hui.

Charlie tentait de faire de l'humour pour tenter de dissimuler le trouble qu'elle ressentait. Se rassurant en se disant que c'était tout à fait normal d'avoir mal en se blessant, c'était le cas de tout le monde... Et bien que ce soit la toute première fois qu'elle ressentait cette douleur peut-être parce qu'elle s'était coupée un peu plus profondément que d'habitude et voilà...

camo©️015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 336
double-compte(s) : Haven, Asher & Alec
crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: I'm pleadin' guilty and my fate's been sentenced... Feat. Charlie   Lun 11 Juin - 19:53

Pour le coup, on lui disait souvent celle là, qu'il était grand et qu'il était difficilement rattable, surtout qu'il était aussi très blond et pâle, ça n'aidait pas non plus, mais si au niveau physique il avait tendance à pas passer inaperçu, au niveau caractère c'était autre chose, du coup ça devait quand même se ressentir un peu, parce que la plupart du temps, il était plutôt transparent comme type. Et ça lui allait très bien d'ailleurs, parce qu'il n'aimait pas du tout avoir l'attention sur lui et il n'aimait pas non plus se sentir acculé ou épié. Passer inaperçu dans ce qu'il faisait, c'était plutôt une bonne chose, c'était toujours plus simple pour faire de la surveillance ou encore faire traîner ses oreilles pour entendre des choses utiles mais c'était moins agréable quand c'était pour se faire rentrer dedans. Enfin là pour le coup, il était autant coupable que la jeune fille, et il avait réussit à ne pas renverser son café, ce qui était une bonne chose en soit, ça aurait put être pire, quitte à choisir, il avait préféré laisser tomber ses clés. Elles risquaient moins, c'était pas comme si elles allaient se casser, tout ce qu'il avait à faire, c'était de les ramasser. Il allait le faire d'ailleurs, mais la jeune fille le devança un peu, se penchant pour ramasser le trousseau, il la laissa faire, parce que manquerait plus qu'il décide de se pencher en même temps qu'elle et que ça finisse par un coup de boule... après la bousculade, ce serait un peu le clou du spectacle et vu qu'elle avait pas l'air bien plus adroite que lui... il esquissa un sourire avant de dire :

- Ça arrive très souvent t'en fais pas... faut croire qu'être grand ça fait pas tout !

Il avait dit ça sur le ton de la plaisanterie, faisant surtout référence à ces type au lycée qui prenaient plaisir à le bousculer quand ils passaient dans les couloirs, un coup d'épaule par ci, par là... c'était surtout depuis cette fameuse soirée à laquelle Seth l'avait traîné, après cette embrouille avec ce joueur de hockey complètement crétin et aussi avec cette fille qui avait été méchante avec son ami... enfin il avait l'art de se faire des ennemies visiblement. Mais son sourire disparut rapidement alors que la jeune fille ramassait le trousseau et poussait un gémissement de douleur. Il fronça un peu les sourcils, se demandant ce qu'il y avait, il avait un porte clé qui servait aussi d'ouvre lettre, c'était un peu coupant et c'était en argent, ça lui permettait de s'en servir quand il avait quelques doutes sur certaines personnes... sauf que là, il avait aucun doute sur la jeune femme, du moins jusqu'à ce qu'il observe la petite plaie en fronçant les sourcils. C'était minime, vraiment pas grand chance, mais la blessure était boursouflé, comme si elle avait été fait avec une lame chauffée à blanc. C'était typique des blessures chez les créatures qui étaient allergiques à l'argent... ce qui voulait donc dire qu'il avait affaire soit à un loup garou, soit à un polymorphe... et dans les deux cas, elle cachait bien son jeu parce qu'il ne l'aurait jamais soupçonné d'une part, et d'autre part, il allait devoir enquêter pour tirer ça au clair. Son regard sur la jeune fille se fit plus méfiant, il avait perdu son sourire et il l'observait de manière suspect, comme s'il s'attendait à tout moment à ce qu'elle se mette à faire un truc dingue... ce qui était possible d'ailleurs...

- Euh... oui, je suppose...

Son ton était un peu absent, et surtout méfiant, il était focalisé sur la blessure et d'ailleurs, il récupérer ses clés dans la main de la jeune femme, préférant les avoir en mains si ça tournait mal, ce porte clé était le seul en truc en argent qu'il avait sur lui actuellement. Elle avait pas l'air gênée de son cotés, ni trop surprise, ou encore embarrassé, c'était comme si elle n'avait pas vraiment d'idée de la raison pour laquelle ça lui faisait aussi mal... et peut être que c'était le cas, mais alors ça la rendait encore plus dangereuse si elle ignorait ce qu'elle était.

- Tu devrais désinfecté, ça a pas l'ai beau comme blessure... c'est étrange pour une coupure de faire ça... faudrait pas que ça s'infecte.

Il essayait de la tester, de voir ses réactions face à ce genre de questions pour tenter de voir si elle en savait plus qu'elle n'en donnait l'air ou si elle allait continuer à la jouer innocente et ignorante... dans tout les cas, il comptait pas la lâcher, il allait devoir remettre son rendez-vous avec Seth à plus tard, parce que là, il était sur une piste qui allait peut être mener à une affaire... il se disait que le plus jeune lui en serait reconnaissant au final s'il leur trouvait une affaire sympa !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
shapeshifter ○ leave my body
messages : 135
double-compte(s) : ruth
crédits : avatar ; (c) merenwen / sign ; ASTRA
MessageSujet: Re: I'm pleadin' guilty and my fate's been sentenced... Feat. Charlie   Jeu 5 Juil - 17:02

I'm pleadin' guilty and my fate's been sentenced...

All my secrets that you weren't supposed to know. And everybody wants to know what I got going on below. And everybody wants to see, but then then they'll never get all of me

oren
&
charlie
Charlie aurait dû faire plus attention. Mais comment pourrait-elle parvenir à garder ses esprits après être passé au poste de police pour un interrogatoire ? Encore, elle avait de la chance de ne pas être passé au détecteur de mensonges. D'ailleurs était-ce un truc qui se faisait réellement ou c'était que dans les films ? Elle ne savait pas vraiment. Mais en tout cas, cela ne semblait pas faire partit des outils utilisés par la police de Blackwater Falls et bien heureusement. Pour se rassurer, la jeune polymorphe se disait que dans tous les cas, les policiers se seraient dit que l'appareil déconnait. Car ils ne pouvaient pas deviner ce qu'elle était si ? Charlie pensait être la seule à disposer d'une telle capacité. Une sorte de malédiction. L'oeuvre du diable comme l'avait appelé les bonnes soeurs. Elle avait conscience qu'elles avaient raison mais d'un autre côté elle ne voulait pas. Elle ne voulait pas être prise pour quelqu'un de mauvais. Jamais elle ferait de mal à une autre personne consciemment. Pour preuve, le seul fait qu'elle ait malencontreusement bousculé ce jeune homme suffisait à la mettre mal à l'aise et se confondre en excuses. La jeune femme le remercia silencieusement encore une fois le fait qu'il tourne la situation sur le ton de la plaisanterie au lieu de la mettre plus mal à l'aise.

Mais il fallait croire qu'un accident n'arrive jamais seul car Charlie ne tarda pas à se faire mal en ramassant le porte clé du jeune homme. En soit cela aurait pu être un petit accident de tout ce qui le plus banal au monde si seulement ce n'était pas la première fois que sa peau réagissait ainsi face à une blessure et surtout causant une telle douleur. La polymorphe ne comprenait pas. Cependant, elle tenta de ne pas s'alarmer pour le moment. Après tout, peut-être que cette fois, elle avait été plus maladroite que d'habitude. Peut-être que se blesser ainsi lui était déjà arrivée mis elle ne s'en rappelait plus. Après tout elle ne pouvait pas se souvenir de tout. Tout de même troublée, elle ne remarqua pas le changement de comportement du jeune homme devant elle.

- Oui... Je t'avoue que c'est bien la première fois que ça me fait ça... Je pense que oui, je vais suivre ton conseil et aller désinfecté tout ça. Encore désolée pour la bousculade ! J'espère que la prochaine fois qu'on se recroisera, on ne se rentrera pas dedans une nouvelle fois, faudrait pas que ça devienne une mauvaise habitude !

Elle lui fit un clin d'oeil et un geste de la main avant de se retourner pour s'en aller. Sans vérifier au préalable si on l'a suivait, Charlie se dirigea vers un de ses anciens squats. Celui qui avait le plus de chances d'être inoccupé. Bifurquant de ruelles en ruelles, elle finit par arriver à destination. Comme elle le pensait, personne n'était à l'intérieur. Sans perdre de temps, la polymorphe se transforma, abandonnant l'apparence de Savannah pour finalement retrouver sa forme originale. La première chose qu'elle fit une fois la transformation achevée est de vérifier la blessure, sauf qu'elle était toujours là. Elle n'avait pas bougé d'un poil. Alors là, c'était certain que ce n'était pas normal. D'habitude, toutes les blessures qu'elle se faisait, tous les bleus causés par manque d'attention, ils disparaissaient tous sans aucune exception lorsqu'elle changeait de forme. Charlie ne comprenait pas ce qui lui arrivait. Grandement perturbée, elle sortit du squat et se retrouva nez à nez avec le jeune homme de tout à l'heure.

- Pourquoi tu me suis ?

Demanda-t-elle par réflexe avant de se rappeler qu'elle n'avait pas du tout la même apparence que lorsqu'ils s'étaient bousculés. Il était sensé croisé son visage pour la première fois. Mais pourquoi était-il là ? Il ne pouvait pas l'avoir suivit, si ? Il ne pouvait pas savoir que la fille qu'il avait croisé au café était la même que celle qu'il avait à présent devant lui...

- Oh, euh excuse-moi, je t'ai pris pour quelqu'un d'autre....

Tenta-t-elle de se rattraper tout en cachant sa main blessée derrière son dos. Alors oui, Charlie n'était pas du tout crédible surtout qu'elle portait les mêmes habits qu'elle avait lorsqu'elle avait l'apparence de Savannah. La jeune polymorphe essayait de se rassurer en se disant que les garçons n'étaient pas du genre à faire attention aux fringues et que toutes les filles suivant la mode s'habillaient de la même façon alors deux filles s'habillant de la même manière ça ne voulait rien dire... Dans tous les cas, Charlie était persuadée qu'il ne pouvait pas deviner ce qu'elle était, que son cas était unique pour que les autres n'aient conscience que de telles choses pouvaient être possible. Qu'au pire des cas, il pouvait juste trouver ça bizarre de voir des similitudes entre deux jeunes filles rencontrées à deux endroits complètement différents et à quelques minutes d'intervalle. La jeune femme ne savait pas quoi faire, elle ne pouvait pas fuir car il était sur son passage et surtout il trouverait ça étrange.

camo©️015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 336
double-compte(s) : Haven, Asher & Alec
crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: I'm pleadin' guilty and my fate's been sentenced... Feat. Charlie   Jeu 5 Juil - 18:57

Il n'y avait que deux solutions possible, il n'y avait pas tant de créatures que ça qui étaient autant sensible à l'argent, donc soit elle était un loup garou, soit un polymorphe et l'un comme l'autre, ça allait être dur de le déterminer avec exactitude, parce que c'était des espèces assez similaire et que sous forme humaine, rien ne permettait de les distinguer vraiment. Seth lui dirait sûrement qu'il n'avait pas besoin de savoir, qu'il suffisait juste de lui mettre une balle en argent en plein cœur, mais cette fille... elle était pas bien plus vieille que lui, et elle n'avait pas l'air bien méchante, donc il avait des scrupules à la tuer, sans même savoir qui elle était, et surtout ce qu'elle était. C'était con, et oui, il était peut être un peu trop sensible pour un chasseur, on lui avait déjà fait remarqué, mais ça ne changeait pas grand chose... il devait quand même déterminer ce qu'elle était avant de décider de la marche à suivre. Il avait donc suggéré l'air de rien qu'elle devrait désinfecter sa plaie et elle semblait approuver, si bien qu'elle ressortis du café presque aussi vite qu'elle y était entrée, oubliant au passage qu'elle devait vouloir prendre quelque chose, mais qu'elle repartait sans même avoir atteint la caisse, et du coup Oren se mit à la suivre. Il avait attrapé son téléphone rapidement, envoyant un message à Seth pour lui dire qu'il était sur une filature et que du coup il le rejoindrait plus tard, et il avait suivit la jeune fille jusqu'à une espèce d'entrepôt abandonné, ça ressemblait à une sorte de squatte, ça collait pas vraiment avec son style, sa manière de s'habiller et son genre propre sur elle même, elle avait plus l'air d'une fille de bonne famille, mais il savait que même les gosses de bonnes familles achetaient parfois des substances illicites dans ce genre d'endroits. Il l'avait donc vu entrer, mais le temps qu'il atteigne le bâtiment et cherche une fenêtre, c'était trop tard... et il se surprendre par une fille qui sortait et l'agressait en lui demandant pourquoi il la suivait.

Il fronça les sourcils, observant le visage de la jeune fille qui lui était totalement inconnue, c'était clairement pas la même que celle qu'il suivait, par contre... alors que la fille semblait être prise sur le fait, il baissa les yeux à ses mains, pour voir la coupure, au même endroit qu'elle se l'était faite dans le café, juste avant qu'elle ne fasse disparaître sa main derrière son dos... Et puis même sans ça, il était pas vraiment du genre à faire gaffe aux style vestimentaire, mais il avait vite remarqué que la fille face à lui portait exactement les mêmes fringues que celle du café... il avait donc sa réponse, c'était un polymorphe et il esquissa un léger sourire en coin avant de dire :

- T'es un polymorphe ! Et je compte pas te tuer, enfin à moins que tu me donne une bonne raison, mais je crois pas que ce soit ce que tu veuilles... je veux juste savoir ce que tu fais dans le coin... ?

Les polymorphes n'étaient pas les créatures les plus dangereuses, certaines si, parce que c'était un peu comme chez les humains, il y avait des psychopathes et des tordus partout, mais en règle général, ils vivaient leurs vies comme tout le monde et ne faisaient chier personne, alors Oren ne voyait pas trop l’intérêt de la tuer, à moins qu'elle ne se serve de son pouvoir pour faire des trucs vraiment moches, du genre tuer des gens... mais elle n'avait vraiment pas l'air du genre à tuer, et il était presque sur que le visage qu'elle avait actuellement, c'était son vrai visage. Il regard d'ailleurs de manière un peu plus insistante avant de dire :

- C'est ton vrai visage ça... ?

Il était un peu curieux, en général, il n'avait pas trop l'occasion de parler avec les créatures, mais c'était pas une si mauvaise choses d'apprendre des choses dessus en allant directement la source. Il baissa de nouveau les yeux vers la main de la jeune fille qui était toujours planqué dans son dos avant de dire :

- Si tu pensais pouvoir guérir en changeant, ça ne marchera pas, c'est de l'argent, du coup ça risque de mettre un peu plus de temps à guérir... tu le savais pas ? Enfin... que l'argent c'est ton point faible je veux dire...

Si elle avait tenté de changer, c'était plutôt clair, et maintenant qu'il y pensait, sa réaction au café avait été étrange aussi... elle n'avait pas eu l'air de bien comprendre ce qui lui arrivait sur le coup... dans tout les cas, peut être qu'elle aussi pourrait apprendre certaines choses d'Oren en fait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
shapeshifter ○ leave my body
messages : 135
double-compte(s) : ruth
crédits : avatar ; (c) merenwen / sign ; ASTRA
MessageSujet: Re: I'm pleadin' guilty and my fate's been sentenced... Feat. Charlie   Lun 16 Juil - 12:20

I'm pleadin' guilty and my fate's been sentenced...

All my secrets that you weren't supposed to know. And everybody wants to know what I got going on below. And everybody wants to see, but then then they'll never get all of me

oren
&
charlie
Sa gourmandise pouvait tout à fait attendre. Charlie avait désormais plus important à faire. Cette blessure la perturbait plus qu'il ne faudrait sans doute. Et à vrai dire elle la terrifiait. Pourtant, ce n'était pas grand-chose quelque part. Mais c'était la première fois que ça lui arrivait. Et forcement ça l'effrayait. Alors la première chose qu'elle voulait faire était de se rassurer. S'enfuir dans un coin non peuplé et se transformer pour faire disparaitre cette blessure. Après ça, elle pourra revenir au café et s'acheter tout ce qu'elle voudrait. La polymorphe aurait aimé que cela se passe vraiment ainsi. Sauf que ce ne fut pas le cas. Même après avoir retrouvé son apparence normale la blessure perdurait. Ce qui n'arrivait jamais. C'était de plus en plus étrange... Était-elle malade ? Avait-elle attrapé quelque chose ? Cette blessure pourtant minime allait-elle s'aggraver avec le temps ? Tant de questions qui allaient sans doute rester sans réponse. Charlie avait personne à qui poser toutes ces questions. Et face à ces interrogations, elle se sentait complètement seule. N'avoir personne avec qui partager cela lui laissait comme un grand vide. La jeune femme préféra quitter les lieux plutôt que de se morfondre. Elle avait besoin de voir des gens. De ne plus avoir ce sentiment de solitude qui la rongeait et oublier cette plaie qui la perturbait. Cependant, elle n'aurait pas imaginé une seule seconde que son souhait allait se réaliser si rapidement. À peine avait-elle fait un pas à l'extérieur qu'elle s'était retrouvée nez-à-nez avec le jeune homme de tout à l'heure. Déstabilisée, Charlie avait fait une énorme bourde. Sous-entendant qu'il la suivait alors qu'il ne pouvait pas savoir que c'était elle la fille qu'il avait vue au café. Le temps qu'elle cache sa main il avait été trop tard. Son regard s'était déjà penché dessus. Avec un peu de chance, elle avait mis sa main derrière son dos avant même qu'il puisse remarquer la blessure...

- Un quoi ? Quoi ? Pourquoi tu voudrais me tuer ?...

Effrayée, Charlie recula d'un pas. Trop perturber par les mots qu'il avait employés, elle n'entendit même pas sa question. Non, son attention était restée focaliser par le mot « tuer ». Pourquoi songeait-il à la tuer ? Pour quelle raison ? Qui était-il ? Puis ce mot polymorphe... C'est comme ça qu'on appelait les gens comme elle ? Si il y avait un terme pour ce qu'elle était, c'est qu'il y en avait d'autres comme elle, non ? Elle n'était pas seule. La jeune femme croisa les bras, reculant un peu plus, mal à l'aise lorsqu'il la regarda avec insistance. Elle n'avait pas du tout l'habitude de se montrer sous sa réelle apparence face aux personnes qu'elle ne connaissait pas.

- Oui...

Plus rien ne servait de nier. Même si confirmer qu'elle était une polymorphe pourrait lui donner une raison de vouloir la tuer. Charlie avait du mal à savoir si le jeune homme devant elle était une menace pour elle. Il avait pas l'air bien méchant et lui avait dit qu'il ne comptait pas la tuer... Mais s'il s'est sentit obligé de le lui dire, c'est que l'idée avait dû lui traverser l'esprit. La polymorphe ne savait pas quoi faire, elle était complètement prise au piège sans aucun moyen pour se défendre.

- Non... Comment tu sais toutes ces choses ? Es-tu comme moi ? Un... Polymorphe ?

Charlie ne savait pas trop si elle voulait que ce soit le cas. Elle voulait tellement rencontrer quelqu'un comme elle... Mais d'un autre côté si c'était quelqu'un comme lui, une menace, elle ne voulait pas. Pourtant, il avait eu l'air sympathique tout à l'heure. Elle ne comprenait pas et se posait dix mille questions. Au moins, elle avait eu la réponse à une de ses questions, celle concernant la blessure. L'argent était donc son point faible. Sa kryptonite. Et bien heureusement que lorsqu'elle était encore chez les Soeurs, elle avait fait particulièrement attention à tout ce qu'elle faisait. Sans doute que dans le cas contraire, cela aurait appuyé sur leur croyance comme quoi elle était le fruit du démon. Lui auraient-elle fait du mal en ayant conscience de ce point faible au lieu de se contenter de l'enfermer ? Non, Charlie ne pouvait y croire. Au fond, elles n'étaient pas mauvaises, elle en était persuadée. Elles avaient juste eu peur. Chose qui était tout à fait normal. Peut-être qu'elles auraient fini par la relâcher en se rendant compte qu'elle n'était un danger pour personne. Mais ça, Charlie ne le saura jamais car elle avait fini par s'enfuir elle-même après trois mois d'isolation. Une des soeurs l'avait aidé, comme quoi il y avait tout de même de l'espoir.

camo©️015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 336
double-compte(s) : Haven, Asher & Alec
crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: I'm pleadin' guilty and my fate's been sentenced... Feat. Charlie   Mer 18 Juil - 7:35

Il avait pas mit bien longtemps avant de comprendre à quoi il avait affaire, en voyant un nouveau visage, mais avec les même vêtements et surtout la même blessure... la jeune femme avait dut penser que changer de peau lui permettrait de guérir sa blessure, mais ça ne fonctionnait pas avec l'argent, parce que c'était son point faible, et qu'il infectait son organisme en quelque sorte. La blessure était minime là, elle en aurait juste pour quelques jours à guérir, mais ça n'allait pas disparaître aussi facilement que toutes les autres blessures qu'elle pouvait bien se faire. Et sous l'effet de la surprise de lui tomber dessus comme ça et de se rendre compte de ce qu'elle était, il l'avait dit tout haut, avant de se rendre compte que cela le plaçait dans la catégorie « menace » pour la jeune femme, puisque seul les chasseurs en savaient autant sur les points faibles des créatures, alors il s'en était vite défendus, disant qu'il ne comptait as la tuer, du moins pas tant qu'elle ne lui donnait pas une bonne raison de le faire et pour l'instant, il n'en avait aucune. Elle n'avait fait de mal à personne, elle s'était fait du mal toute seule surtout avec son porte clé... et puis elle semblait avoir la trouille, ce qui n'aidait pas Oren à la voir comme une espèce de monstre qu'il était sensé éliminer... il détestait devoir se battre contre des créatures qui avaient l'air un peu trop humaines. Mais il fut surprit devant l'expression de la jeune femme, elle n'avait pas l'air du tout de comprendre et elle n'avait pas l'air non plus d'avoir déjà entendu parler de ce qu'elle était. Ça aurait put être un ruse, pour tenter de faire comme s'il s'était trompé, mais ça semblait sincère, elle ne savait vraiment pas ce qu'elle était et évidemment, ce qu'elle avait retenue, c'était le fait qu'il ai précisé qu'il ne comptait pas la tuer... génial, c'était lui qui allait passer pour un psychopathe alors qu'elle reculait de quelques pas comme pour essayer de mettre le plus de distances possible entre eux. Il leva ses deux mains, comme pour lui indiquer qu'il ne comptait rien faire, essayant d'apaiser la situation avant de dire :

- Tu n'as aucune idée de ce que tu es n'est ce pas ? Merde...

C'était chiant ce genre de situation, parce que ça laissait supposer qu'elle n'avait pas été élevée par ses parents, qu'elle était probablement orpheline, et donc qu'elle avait eu une vie de merde, et c'était généralement c'est polymorphes là qui tournaient les plus mal a final... il secoua un peu la tête, ne sachant pas vraiment le comportement à adopter, son frère l'aurait probablement déjà tué sans somation, son père aussi, Seth... Seth était pas du genre à faire preuve de sentiment quand ça concernait la chasse, même s'il s'agissait d'une fille pas beaucoup plus âgé que lui à l'air complètement perdu... mais lui... il avait aucune idée de quoi faire. Elle confirma que c'était son vrai visage, ce qui était bien la preuve qu'elle ne savait pas ce qu'elle était, parce que généralement, les polymorphe ne montraient jamais leurs vrais visages... Il lâcha alors un soupir, abaissant ses mains avant de dire :

- Non, je suis pas comme toi, en fait je suis... normal, enfin j'ai pas de capacités comme toi quoi... C'est assez compliqué à expliquer, mais tu es un polymorphe et moi, je suis un chasseur, et les chasseurs traquent les créatures surnaturelles néfaste pour les humains... et techniquement les polymorphes en font partis... mais je te l'ai dis, je vais pas te tuer donc pas la peine de s'affoler !

Il avait relevé les mains devant lui, parce qu'il s'attendait à ce que cette nouvelle ne soit pas forcément très bien accueillit par la jeune femme, mais en même temps, c'était la vérité, et s'il devait lui en apprendre un peu plus sur ce qu'elle était, il allait aussi devoir lui dire comment il savait tout ça. Sauf que là, le lieu n'aidait peut être pas aussi, elle serait peut être plus à l'aise dans un lieu public en sachant qu'il ne pourrait rien faire contre elle...

- Je suis conscient que ça a l'air dingue, mais je te propose un truc, on retourne au café, on s'assoit et on discute tranquillement, je te ferais rien dans un lieu public et toi non plus, donc comme ça ça devrait apaiser les choses, qu'est ce que tu en dis ?

C'était un bon compromis, elle avait pas l'air dangereuse, le pire, c'était qu'elle avait l'air d'avoir plus peur de lui qu'autre chose... alors qu'elle avait bien plus de force et qu'elle aurait put facilement lui faire du mal si elle l'avait voulu... mais il était pas sur qu'elle en soit consciente et en l’occurrence, c'était pas plus mal, parce que comme ça Oren pouvait un peu garder la main sur la situation...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
shapeshifter ○ leave my body
messages : 135
double-compte(s) : ruth
crédits : avatar ; (c) merenwen / sign ; ASTRA
MessageSujet: Re: I'm pleadin' guilty and my fate's been sentenced... Feat. Charlie   Lun 30 Juil - 13:51

I'm pleadin' guilty and my fate's been sentenced...

All my secrets that you weren't supposed to know. And everybody wants to know what I got going on below. And everybody wants to see, but then then they'll never get all of me

oren
&
charlie
C'était bien la première fois que Charlie se retrouvait dans une telle situation. Un miracle vu le manque de discrétion dont elle semblait faire part. C'est ça lorsque l'on ne se méfie jamais des gens, en général. La jeune polymorphe était tiraillée entre deux envies, celle de s'enfuir à toutes jambes et celle d'en découvrir plus sur ce qu'elle était. Un choix qu'elle n'avait pas vraiment à faire, étant donné que la première envie se retrouvait compromise. Le jeune homme se trouvait devant la seule issue possible. C'était sans doute pour cela que ce squat n'était pas souvent utilisé. Les squatteurs n'apprécient pas trop de se faire coincer en général. Charlie finit par arrêter de reculer lorsqu'il leva les mains, restant tout de même méfiante. Elle secoua la tête de gauche à droite pour répondre à sa question. Pourquoi semblait-il embêté par le fait qu'elle ne sache pas complètement ce qu'elle est ?

- Je sais juste que je suis capable de me transformer en n'importe qui...

C'était la seule chose qu'elle savait. Le pourquoi du comment, elle n'en savait rien. Comment cela se faisait-il qu'elle était capable d'une telle chose alors que tous ceux autour d'elle semblait tout à fait normaux ? Qu'est-ce qui la différenciait des autres ? Pourquoi était-elle différente ? Des questions auxquelles elle n'avait jamais pu avoir de réponses. Mais peut-être qu'aujourd'hui tout allait changer. Ce jeune homme avait l'air de s'y connaitre. Et ce détail souleva une nouvelle question. Pourquoi ? Et cette question finit par être résolue. C'était un chasseur... À l'élocution de ce terme, Charlie recommença à reculer à grands pas cette fois-ci. Ses yeux et son esprit s'affolant afin de trouver une porte de sortie. Se demandant si finalement, il n'y avait pas un quelconque trou dans le mur dissimulé derrière une planche en bois. Elle n'avait pas envie de mourir. Face à la nouvelle proposition du jeune homme, elle s'arrêta. Le regardant longuement, le temps de réfléchir. Elle hésitait affreusement. Est-ce que si elle refusait, il la laisserait tout de même partir ? Cela étonnerait Charlie que les chasseurs laissent s'enfuir tranquillement leur proie lorsqu'elles refusent de coopérer. La jeune femme n'avait jamais fait le moindre mal à personne, mais cela faisait-il d'elle une cible si elle refusait de le suivre ? D'un côté il avait l'air différent. Elle n'avait jamais rencontré de chasseurs, pas qu'elle sache du moins. Mais celui-ci n'avait pas l'air très dangereux...

- Ok...

Elle était complètement morte de trouille. Mais le suivre jusqu'au café semblait la seule solution possible. Comme il le lui avait affirmé, il ne pourra pas l'attaquer dans un lieu public. Et le café semblait être bien côtoyé. Dedans elle sera en sécurité. Malgré sa frayeur, Charlie ne pouvait pas passer à côté d'une telle occasion. De la chance, de pouvoir enfin apprendre un peu plus sur ce qu'elle était. Et le monde qui l'entourait également. Car apparemment si elle en déduisait des paroles du jeune homme, les créatures surnaturelles existaient bel et bien. Il y avait d'autre polymorphe et d'autres personnes capables de choses incroyable. En somme, elle n'était pas seule. Savoir ça, la rendait heureuse. Elle se sentait moins à l'écart. C'est sans doute à l'aide de ces pensées que Charlie parvint à trouver le courage pour passer à côté du chasseur et sortir, et surtout le fait qu'elle ne s'enfuit pas une fois à l'extérieur. Cependant, il n'empêchait pas qu'elle faisait attention au moindre fait et geste du blond. Prête à détaler au moindre geste brusque. Peu à peu, la jeune polymorphe commençait à croire en la véracité de ses propos. Qu'il ne lui voulait aucun mal. Après tout, il aurait pu la tuer dans ce squat facilement. Et pourtant, il ne l'avait pas fait. Il lui avait même proposé de se rendre dans le café où ils se sont aperçus pour la première fois afin de discuter tranquillement. Afin qu'elle n'ait plus peur de lui. Quelqu'un qui lui voudrait réellement du mal n'aurait jamais pris cette peine. Sur le chemin, Charlie n'osa pas poser de questions. Préférant les énumérer dans sa tête afin de n'en oublier aucune, une fois arrivée. Et ils finirent par parvenir à destination. Enfin. Le chemin avait semblé durer une éternité, pourtant ils n'étaient pas si loin que ça.

- Y’en a d’autres comme moi ?

Ne put-elle s’empêcher de demander à peine eurent-ils trouver une place pour s’asseoir. C’était sans doute la question qui lui importait le plus. Avoir la confirmation de ne pas être toute seule à être comme ça. Avec un peu de chance il pourra même lui en présenter. Elle en rêverait tellement… Rencontrer enfin quelqu’un qui pourrait pleinement la comprendre.

camo©️015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 336
double-compte(s) : Haven, Asher & Alec
crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: I'm pleadin' guilty and my fate's been sentenced... Feat. Charlie   Jeu 16 Aoû - 11:20

C'était une première ça... Oren savait qu'il existait beaucoup de créatures surnaturelles, dont certaines qui pouvaient avoir l'air totalement humaines et se pensaient même humaines avant que leur nature surnaturelles ne se révèlent, mais en général, ils apprenaient vite et comme c'était génétique, ils avaient en quelque sorte du soutiens du cotés familiale, mais cette fille, elle ne semblait rien avoir de tout ça. Elle était là, face à lui, lui indiquant que tout ce qu'elle savait à propos d'elle même, c'était qu'elle avait une capacité pour ce qui était de changer de peau et de se transformer en qui elle voulait. C'était fort quand même et ce qui lui semblait encore plus fort, c'était qu'elle n'ai pas cherché avant à en savoir plus, qu'elle ne se soit jamais demandé si elle était seule dans ce cas de figure, qu'elle n'ai pas fait la moindre recherche... parce que dans cette ville, si elle l'avait fait, elle aurait sans doute rapidement comprit ce qu'elle était. Elle était loin d'être la seule créature surnaturelle dans le coin après tout. Alors oui, il était surprit et c'était d'autant plus emmerdant que si elle ne connaissait pas elle même son point faible, elle était donc vulnérable et qu'elle ne savait probablement pas non plus que des chasseurs pouvaient la traquer et vouloir l'éliminer... il était clair qu'ils allaient devoir avoir une petite discussion, déjà pour s'assurer qu'elle était bel et bien inoffensive, elle en avait l'air, mais les polymorphes étaient connus pour être de bons manipulateurs, donc autant s'en assurer vraiment. Et aussi pour lui apprendre deux ou trois choses, la mettre en garde et essayer de voir comment elle usait de son pouvoir... Il lui avait alors expliqué vaguement les choses, essayant de ne pas paraître trop flippant et lui proposant de retourner au café, de façon à ce qu'ils n'aient pas à trop se méfier, après tout, c'était pas comme s'il allait lui faire du mal dans un lieu public et le contraire était aussi valable techniquement. Il l'avait vu hésité, mais finalement elle avait accepté, ce qui était une bonne chose, parce qu'il devait admettre qu'il ne savait pas trop ce qu'il aurait fait si jamais elle avait refusé...

Il ne se posa pas plus longtemps la question quand la jeune femme le contourna pour se diriger vers le café, il resta sur ses gardes un instant, se demandant si elle n'allait pas détaller, ça le ferait un peu chier de devoir lui courir après, mais bon, il le ferait, parce qu'elle était possiblement dangereuse et que c'était son boulot. Mais elle ne s'enfuie pas, elle se dirigea sagement vers le café et une fois à l'intérieur, ils s'installèrent à une table alors qu'elle commençait à poser une question. Il avait l'impression que cette question lui trottait dans la tête depuis un petit moment mais qu'elle l'avait retenue jusqu'à ce qu'ils soient à destination et ce constat le fit un peu rire. Il se reprit rapidement, se disant que ce n'était sans doute pas une situation risible pour elle et qu'en plus ce n'était sans doute pas très sympa, il hocha alors la tête avant de dire :

- Beaucoup. Tu n'as jamais connu tes parents ? Parce que la polymorphie se transmet dans les gènes, tes parents devaient être comme toi...

Si elle ne savait pas ce qu'elle était, ça ne pouvait vouloir dire qu'une chose, qu'elle n'avait jamais connu ses vrais parents. Elle avait peut être été adopté, ou abandonné, mais dans tout les cas, cette situation n'était pas idéale. Il se pencha un peu sur la table afin de pouvoir parler plus doucement et ajouta :

- C'est la première fois que je rencontre une créature qui n'a aucune idée de ce qu'elle est... en général c'est assez dangereux comme truc, parce qu'ils sont souvent hors de contrôle... mais t'as l'air de plutôt bien t'en sortir...

Il haussa un peu les épaules, c'est vrai qu'elle avait pas l'air si mal, et elle n'avait pas non plus vraiment l'air de vivre dans la rue... peut être qu'elle avait été adopté par une bonne famille, peut être qu'elle avait une vie équilibrée et sympa et peut être que son cotés polymorphe était juste un petit plus pour elle...

- Comment tu as sus ?

Dans l'idéal, c'était sympa comme théorie, mais le fait est qu'il en savait rien du tout en fait, alors il avait besoin d'en apprendre plus sur la jeune femme pour se faire réellement une idée et décider si oui ou non elle était inoffensive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
shapeshifter ○ leave my body
messages : 135
double-compte(s) : ruth
crédits : avatar ; (c) merenwen / sign ; ASTRA
MessageSujet: Re: I'm pleadin' guilty and my fate's been sentenced... Feat. Charlie   Dim 9 Sep - 9:44

I'm pleadin' guilty and my fate's been sentenced...

All my secrets that you weren't supposed to know. And everybody wants to know what I got going on below. And everybody wants to see, but then then they'll never get all of me

oren
&
charlie
Charlie ne s'était jamais demandée si il y avait d'autres personnes comme elle, avant aujourd'hui. Peut-être qu'elle aurait dû. Mais le simple fait de pouvoir être capable de faire de telle chose l'avait choquée. Puis comme c'était tout de même récent, elle ne s'était pas plus penchée dessus que ça. Entre le fait qu'on l'avait enfermée, puis qu'elle s'était échappée pour atterrir à la rue avant de mener cette vie de luxe dans la peau de Savannah. Tous les autres gens qu'elle avait pu croit semblait tellement normaux que ça ne lui avait pas effleuré l'esprit qu'il pouvait y avoir d'autres créatures. Même si au fond, elle avait espéré trouver quelqu'un qui pourrait la comprendre. Au final, elle s'était contentée de vivre au jour le jour en espérant un jour découvrir ses origines, le comment du pourquoi elle avait cette particularité. Et ce jour était enfin arrivé. Charlie ne savait pas trop comment prendre le léger rire qui sortit de la bouche de l'inconnu. Est-ce que sa question était idiote ? Mais cette inquiétude fut bien vite chassée lorsqu'elle eue la réponse. Alors comme ça, il y en avait plein comme elle... Le seul fait de le savoir suffit à ce qu'elle retrouve sa bonne humeur. Jusqu'à ce qu'il évoque ses parents et là une moue se dessina sur ses lèvres et elle secoua la tête.

- J'ai été abandonnée à l'âge de sept mois. Je n'ai jamais su qui était mes parents.

Grâce à lui, elle savait désormais que ses parents devaient être comme elle. Mais pourquoi l'avaient-ils donc abandonnée ? Il fut un temps, notamment quand elle s'était transformée pour la première fois, Charlie pensait que c'était parce qu'ils savaient que c'était un monstre. Mais si ils étaient comme elle, pourquoi ? Cependant, Charlie ne leur en voulait pas. Elle voulait juste comprendre. Ils avaient peut-être une bonne raison de l'avoir abandonnée.

- C'est pour ça qu'il y a des... chasseurs ?

Charlie avait toujours du mal à se faire à l'idée. Et ce n'était pas quelque chose qu'elle approuvait. Des chasseurs qui traquent des créatures comme si ils n'étaient que des vulgaires animaux. Mais ce chasseur-là avait l'air gentil. La preuve, il l'aidait à comprendre ce qu'elle était. Alors, la jeune polymorphe avait quand même du mal à l'imaginer en train de tuer qui que ce soit. C'est ce qui l'avait poussé à le suivre dans ce café au lieu de s'enfuir à toutes jambes.

- J'ai eu un malentendu avec quelqu'un puis... C'est arrivé d'un seul coup, sans que je puisse contrôler quoi que ce soit. Ça doit faire un an plus ou moins.

C'était tout de même récent. Cela expliquait sans doute pourquoi, elle n'était pas au courant de grand chose. Charlie préférait ne pas trop entrer dans les détails. Parce que si elle commençait à raconter son histoire, elle devra forcément lui dire également qu'elle se faisait passer pour une fille disparue et ça elle n'était pas certaine qu'il le cautionnerait. En soit, elle ne faisait pas de mal à personne au contraire mais le jour où elle abandonnera pour de bon l'apparence de Savannah ça risque de bouleverser des esprits. Mais, elle espérait que d'ici-là, elle aura trouvé une solution pour minimiser les conséquences. Il y avait sans doute un moyen pour faire ça en douceur.

- Tu pourrais me mettre en contact avec d'autres personnes comme moi ?

Elle espérait de tout coeur qu'il accepte. Même si elle imaginait bien que ce devait être contraire à toute attitude de bon chasseur de mettre en contact des personnes de la même espèce. Eux qui les chassaient, ils pouvaient peut-être trouver ça dangereux de les faire réunir. Mais il était son seul espoir et loin d'elle l'envie de faire du mal à qui que ce soit. Cela ne pouvait que lui faire du bien de rencontrer quelqu'un comme elle.

Un serveur finit par arriver à leur table pour savoir s'ils désiraient quelque chose. Charlie n'hésita pas à prendre la parole la première pour commander un grand chocolat chaud et trois pâtisseries différentes, avant de laisser le jeune homme se prendre quelque chose. Ce dont elle n'était pas certaine étant donné, qu'il avait encore son café. Café dont elle reprit à nouveau conscience de son existence. Sans doute qu'il devait être froid ou tiède depuis le temps.

camo©️015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 336
double-compte(s) : Haven, Asher & Alec
crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: I'm pleadin' guilty and my fate's been sentenced... Feat. Charlie   Lun 10 Sep - 17:54

Ceci expliquait cela... en général, les polymorphes étaient éduqués sur ce qu'ils étaient, pour la simple et bonne raison que leurs parents l'étaient aussi, mais si la jeune femme n'avait pas connu ses parents et avait été abandonné... c'était d'ailleurs un peu étrange, parce que en général, les polymorphes n'avaient pas pour habitudes d'abandonner leurs enfants, mais ils avaient pour habitudes d'être traqués, chassé et tuer par des chasseurs, donc peut être que ses parents avaient tout simplement été tués quand elle était jeune et du coup elle s'était retrouvé sans personne pour lui expliquer ce qu'elle était, et comment ça fonctionnait. Il pouvait au moins l'aider pour ce qui concernait ce qu'elle était, mais par contre, il ne pourrait pas lui expliquer comment ça fonctionnait, parce qu'il n'en avait aucune idée, il connaissait juste le principe de base... le cotés dégueulasse en plus, et le fait que pas mal de polymorphes soient de vrais psychopathes, mais ça n'avait pas l'air d'être son cas. Elle avait l'air plutôt équilibré comme fille, un peu flippé, mais justement, c'était ce qui lui assurait qu'elle ne jouait pas la comédie, parce que si c'était le cas, c'était vraiment digne d'un oscar là... mais elle semblait vraiment perdu et ne pas comprendre ce qu'il se passait, ou même ce qu'était cette histoire de chasseurs... il avait esquissé une légère grimace désolé en l'entendant parler de son abandon et il hocha la tête par la suite à sa question sur les chasseurs avant de dire :

- Désolé pour tes parents... et oui, c'est en partie pour ça, mais aussi, et surtout, parce que en dehors des polymorphes, il existe plein d'autres créatures bien plus dangereuses et meurtrière... et vu que la plupart des gens ne connaissent pas leur existence, ils ne savent pas comment se défendre face à ce genre de créatures... donc c'est là qu'on intervient !

Il avait dit ça presque avec fierté, parce que c'est vrai, il était fier de ce qu'il faisait, il aimait chasser et même si dernièrement il s'était souvent demandé à quoi aurait ressemblé sa vie il avait été un peu plus normal, il n'arrivait pas vraiment à s'imaginer sans la chasse. Il n'aurait pas connu Seth, ou du moins, il n'aurait pas été ami avec lui, il n'aurait pas fait toutes ses chasses en sa compagnie, et qui sait... sa relation avec Emrys n'en serait peut être pas là où elle en était actuellement, même s'il ne savait pas trop encore où elle en était vraiment. Mais il revint rapidement au sujet principale, il était assez curieux de savoir comment c'était arrivé, comment elle l'avait découvert et surtout si des gens avaient été témoins de ses changements... mais déjà, il semblerait que son premier changement se soit fait tard... généralement, ça commençait plus tôt, genre vers le début de la puberté, enfin c'était ce qu'il imaginait... mais là si ça faisait seulement un an, alors pour le coup c'était vraiment tard. Elle avait dut passer son adolescence dans un état un peu étrange, à se demander ce qui clochait chez elle, tout en le retenant en quelque sorte... ça devait pas être plaisant du tout, et Oren savait de quoi il parlait, parce que c'était un peu son quotidien en tant que chasseur chaque fois qu'il débarquait dans une nouvelle ville et dans un nouveau lycée.

- C'est arrivé tard... et il y a eu des témoins ? Parce que en général, c'est mieux quand il n'y en a pas, les gens sont pas vraiment prêt à apprendre la vérité, sans compter que t'as un pouvoir plutôt énorme et que tu risquerais de te faire exploiter...

Il ne voulait pas dire qu'elle était naïve ou facilement exploitable, mais c'était un risque, et elle devait en avoir conscience. Son pouvoir, il y a des gens qui tueraient pour ça. Il esquissa de nouveau une grimace à sa question, c'était pas vraiment courant de voir des chasseurs traîner avec d'autres polymorphes... du coup ça risquait d'être compliqué :

- Ben à vrai dire... t'es la seule que je connais... en général les polymorphes n'apprécient pas beaucoup les chasseurs, ils ont tendance à fuir en nous voyant et quand nous on les traques, c'est parce qu'ils ont fait des trucs vraiment moche et ça fini assez mal pour eux... donc je risque de pas trop pouvoir t'aider sur ce coup là... mais si tu veux, je peux au moins te parler un peu de ton espèce, t'expliquer tes faiblesses, ce genre de choses... ?

Il savait que c'était pas vraiment ce qu'elle attendait de lui, mais c'était tout ce qu'il avait à lui offrir pour l'instant. Il commanda à sa suite un nouveau café et un muffin à la serveuse quand elle se pointa avant de reporter son attention sur la jeune femme en demandant :

- L'endroit où je t'ai trouvé tout à l'heure, c'est là où tu vis ?

Parce que c'était un squatte... et que c'était pas terrible comme lieu de vie... surtout pour une fille, même si elle savait se défendre vu qu'elle avait la force des polymorphes, mais elle n'en était peut être même pas consciente après tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
shapeshifter ○ leave my body
messages : 135
double-compte(s) : ruth
crédits : avatar ; (c) merenwen / sign ; ASTRA
MessageSujet: Re: I'm pleadin' guilty and my fate's been sentenced... Feat. Charlie   Dim 16 Sep - 8:41

I'm pleadin' guilty and my fate's been sentenced...

All my secrets that you weren't supposed to know. And everybody wants to know what I got going on below. And everybody wants to see, but then then they'll never get all of me

oren
&
charlie
Charlie était persuadée que tout aurait été différent si elle avait connu ses parents. Elle aimait s'imaginer entourée de sa vraie famille. Pourtant, longtemps, elle avait cru qu'elle avait été abandonnée car ses parents avaient découvert sa condition. Mais maintenant, qu'elle savait qu'ils étaient comme elle, elle pouvait abandonner cette crainte. Ça la soulageait d'un côté, mais d'un autre ça ne faisait que renforcer le besoin de connaitre la raison de leur abandon. Assez rapidement, la jeune femme appris qu'il existait d'autres créatures qui valait mieux ne pas rencontrer. Et que c'est en partie pour cela que les chasseurs existaient. La polymorphe comprenait tout à fait son point de vue et que participer à cela en faisait sa fierté. Si avant, elle n'approuvait pas trop l'idée qu'il pouvait y avoir des chasseurs maintenant qu'elle en savait la raison c'était différent. C'était une bonne chose qu'il y avait des gens qui pouvaient protéger ceux qui ne connaissent pas l'existence de telles créatures et qui ne pouvaient donc pas se défendre.

- Il y a quoi comme créatures qui existent ?

Elle était vraiment curieuse de connaitre la réponse. Si ça se trouve toutes les créatures imaginaires que l'on retrouvait dans les romans fantastiques étaient réelles ou du moins une partie. C'était étrange d'être conscience que tout un nouveau monde s'ouvrait à elle. Elle avait encore plein de choses à découvrir. Il y avait bien plus de choses dont elle n'était pas consciente qu'elle le pensait au départ. Au final, heureusement qu'elle avait croisé le chemin de ce gars. Sinon qui sait combien de temps elle aura mit à se rendre compte de tout cela ? Ou aurait-elle au moins pris conscience de tout cela toute seule ? Charlie se mordit la lèvre, prenant un air grave à sa nouvelle question, pour au final hocher doucement la tête.

- Oui… Je… J'étais dans un couvent à ce moment-là. Donc t'imagines bien le scandale que ça a pu faire… Elles m'ont enfermée, me traitant de démon. Je suis restée reclus dans cette pièce pendant un peu plus de trois mois puis j'ai fini par m'enfuir. Pourquoi quelqu'un voudrait m'exploiter ? Pour quoi faire ?

Charlie ne comprenait pas comment une telle idée pourrait traverser la tête de certains. Plus de gens seraient susceptibles de la fuir en comprenant ce qu'elle était mais pas l'utiliser. C'est complètement absurde. Elle ne voyait pas ce qui pourrait pousser des gens à faire une telle chose.

Une légère déception s'imprima sur son visage lorsque le jeune chasseur lui avoua qu'il ne connaissait pas d'autres polymorphes. D'un côté c'était logique et elle s'y attendait un peu. Elle s'imaginait bien que les chasseurs ne devaient pas être très amis avec les créatures et vice-versa. Mais elle ne se laissait pas démonter pour autant. Ce qu'il lui proposait à la place, était toujours bon à prendre.

- Oh, c'est dommage… Mais oui je veux bien. Ça me permettra de comprendre un peu plus ce que je suis.

Après tout elle ne connaissait rien des polymorphes. Et donc quelque part cela voulait dire aussi, qu'elle ne se connaissait pas. Peut-être que grâce à lui, elle se sentira mieux. Qu'elle s'acceptera complètement. Ce n'est pas qu'elle dénigrait ce « don », non elle sait très bien que grâce à lui, elle ne vivait plus à la rue et elle pouvait avoir quasiment tout ce qu'elle voulait mais à cause de lui elle se sentait différente. Obligée de se cacher, de cacher sa vraie nature de peur de comment les autres pourraient réagir.

- Vivait. Après m'être enfuie du couvent, j'ai atterrit dans cette ville et j'ai enchaîné les squats. Mais récemment, j'ai intégré une famille…

Au final, elle avait décidé de lui raconter. Sans trop en dire mais juste assez pour qu'il devine de lui-même comment elle avait intégré cette famille. Ne pas le dire explicitement, lui permettait de démentir la chose si jamais il réagissait mal en comprenant ce qu'elle faisait. Charlie voulait juste ne pas mentir pour une fois. Depuis qu'elle était arrivée chez les Hawkins, elle ne faisait que ça. Cela ne faisait pas longtemps qu'elle y était mais ça la travaillait tout de même. Elle n'était pas habituée à débiter autant de mensonges. Charlie préférait être honnête avec les gens. Plutôt adepte du « ne fait pas aux autres, ce que tu n'aimerais pas qu'on te fasse ». Mais elle n'avait pas le choix si elle voulait se tenir au plan.

camo©️015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 336
double-compte(s) : Haven, Asher & Alec
crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: I'm pleadin' guilty and my fate's been sentenced... Feat. Charlie   Hier à 16:30

Il n'était pas sur que c'était une très bonne idée de lui parler des créatures qui existaient, parce que c'était compliqué de connaître ce genre de choses... ça donnait une certaine responsabilité, une fois qu'on savait, on ne pouvait plus décider d'ignorer, de se mettre la tête dans sable et de faire comme si de rien était, c'était plus possible, il fallait l'assumer et fallait être capable de vivre dans un monde dans lequel vivait des monstres vraiment flippant. Tout le monde n'en était pas capable et même si elle était une polymorphe et faisait en théorie partie de ces monstres, cette fille avait quand même l'air pas mal innocente dans son genre. Elle était peut être plus forte, plus résistante et elle allait aussi vivre plus longtemps que lui, mais il avait l'impression d'avoir une simple humaine fragile juste sous les yeux... c'était un peu étrange d'ailleurs, ça le mettait quelque peu mal à l'aise... il se demandait si ce n'était pas une sorte de jeu bien ficelé... elle ne serait pas le premier polymorphe doué pour la manipulation qu'il croisait... mais bon là, si elle jouait la comédie, c'était carrément digne d'un oscar. Il se reprit un peu, avant de répondre :

- T'es sur que tu veux le savoir ? Parce que en général les gens sont curieux au début, mais une fois qu'ils savaient, ils regrettent leur curiosité... c'est pas aussi simple que ça de continuer à vivre comme si de rien était dans un monde dont on sait qu'il est remplit de monstres...

Il haussa un peu les épaules, avant de se rendre compte que parler de monstres, ce n'était peut être pas l'idée du siècle sachant qu'il était face à l'un d'eux. C'était même probablement insultant pour la jeune femme... du coup il leva les deux mains avant de se reprendre précipitamment en disant :

- Ohh je parle pas de toi... enfin... les polymorphes sont considérés comme faisant partie de ces monstres, parce que beaucoup ont usés de leurs pouvoirs pour faire des choses vraiment moches... mais c'est pas ton cas, enfin... t'as pas vraiment l'air d'un monstre quoi...

C'était pas terrible comme manière de se rattraper, mais il savait pas trop comment faire. Il était déjà en train de remettre en cause tout ses enseignements là... il ne fallait pas non plus trop lui en demander. Il n'allait pas tout à coup classer les polymorphes dans la catégorie « gentils agneaux sans défenses ». C'était loin de la vérité et il était peut être naïf, mais pas à ce point là. Mais vu ce qu'elle lui racontait là sur la manière dont son pouvoir s'était manifesté et sur comment elle avait été traité par la suite... c'était dur de pas avoir de compassion pour elle et de ne pas avoir envie de la considéré comme une humaine, et non comme un monstre. Une chose était sur, il allait éviter de parler d'elle à son frère et sûrement à Seth aussi, du moins pendant un temps, peut être qu'il lui en parlerait à un moment, mais pas tout de suite.

- Désolé... les gens ont souvent peur de ce qu'ils ne comprennent pas, et encore plus quand ils sont du genre... à fond sur la religion... le pire c'est que les démons existent bien, mais t'as pas grand chose d'un démon !

Il lâcha un léger rire, comme pour essayer un peu de détendre l'atmosphère, mais fut un peu surprit par la suite, visiblement, elle ne se rendait pas compte du pouvoir qu'elle avait et de ce qui était à sa portée...

- Tu peux prendre l'apparence et la personnalité de qui tu veux... une personne mal intentionné pourrait te demander de prendre l'apparence de quelqu'un de riche, de quelqu'un d'influent et de faire de mauvaises choses...

C'était logique, en général, les polymorphes n'avaient besoin de personnes pour qu'on les pousse à ça, ils en avaient facilement l'idée tout seul, mais elle, ça n'avait pas l'air d'être son genre. Elle avait accepté sa proposition, du coup il afficha un léger sourire, avant de lui demander si c'était là où elle vivait l'endroit où il l'avait trouvé un peu plus tôt, mais il fronça les sourcils à sa réponse :

- Tu veux dire que... attends, cette fille que tu étais tout à l'heure quand on s'est croisé ici et que tu t'es coupé avec mon porte clé en argent... tu as prit son identité ? Pourquoi ?

Elle ne devait pas l'avoir tué, et si elle avait grandit dans un couvent, il pouvait comprendre qu'elle ai besoin d'une famille, mais une famille à qui elle devait mentir, ça ne devait pas être vraiment agréable comme genre de famille... ni même comme genre de vie... elle pouvait probablement faire mieux si elle le voulait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: I'm pleadin' guilty and my fate's been sentenced... Feat. Charlie   

Revenir en haut Aller en bas
 

I'm pleadin' guilty and my fate's been sentenced... Feat. Charlie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» de fate et d' épées
» Fate Reforged
» 02/11: PTQ Fate Reforged @ outpost Ghent - 10h30 (sealed deck)
» 18/01 Prerelease Fate Reforged @ La Louvière
» [Tactical J-RPG] Fire Emblem (fate ?)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: BLACKWATER FALLS :: upper town :: bars et restaurants-