Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

on vous invite à privilégier les fantômes et les petits humaiiiiiiins
nous sommes présentement en automne 2017 (septembre, octobre, novembre) I love you
RH célèbre ses deux ans ! merci à tous, on vous aime !

Partagez | .
 

 Le pianiste [+18]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
werewolf ○ bad moon rising
messages : 49
double-compte(s) : aucun
crédits : (c) Dandelion
MessageSujet: Le pianiste [+18]   Dim 8 Juil - 23:36


I'm up for the wicked.
Ruby venait de passer une longue journée. Non. S’il fallait être plus exact, Ruby venait de passer une longue semaine à finir à pas d’heure, de se réveiller bien tôt et alors qu’elle aurait pu se rendre chez elle pour se jeter dans son lit et dormir de tout son saoule, elle avait décidé de passer chez elle prendre une douche et de se changer pour enfiler une robe lui arrivant à mi-cuisse, noire avec une ceinture tombant et magnifiant sa taille fine avec ses hanches un peu plus généreuses. Elle s’observe dans le miroir et opte pour une paire de talon aiguille noire. Cela faisait certainement trop pour une simple sorti au bar, mais elle aimait trop les vêtements pour ne pas faire de chacune de ses sorties quelque chose de spécial. Elle se mit alors en route en prenant avant de sortir son sac noir et n’arriver pas à se décider dans lequel se poser.

La blondinette se gara et se mit à parcourir la rue où plusieurs bars se trouvaient, entrant dans le troisième bar, la musique qui s’y jouait lui plaisait et il n’y avait pas de cri ou de chant de personnes déjà bien imbibés par l’alcool. Elle pourrait peut-être même se trouver une personne sympa avec qui passer la nuit ? Après tout, ce genre d’activité maintenait éveillé un temps et une fois l’orgasme atteint, il n’y avait pas meilleur sommeil qui suivait. Mais elle préférait ne s’attendre à rien, juste une envie du moment, mais elle ne serait pas déçue non plus si elle devait revenir seule.

Il y avait ce jeune homme, assit derrière le piano, habillé d’un jean foncé, une chemise pourpre et une veste noire, cette dernière posé sur le piano, élégant malgré la simplicité des vêtements et il faut le dire…plutôt séduisant. Sa façon de jouer était assez intéressante, il semblait totalement absorbé par les notes qu’il jouait sur le piano légèrement en retrait et Ruby semblait totalement absorbée par cette vision. Personne ne semblait le regarder, ou alors ce n’était que pour l’observer quelques instants avant de retourner vers l’homme qui la drague et qui commencerait bien les préliminaires dans les toilettes du bar. Ruby se mord la lèvre inférieure avant de s’approcher du bar afin de se renseigner sur le jeune homme. Concrètement, elle ne demanda pas son nom, juste s’il travaillait ici et on lui annonça alors qu’il venait parfois ici, mais n’était jamais au même endroit, il touchait une paye à la fin de son show et récupérait aussi des pourboires de client. La blondinette demanda s’il savait sa boisson préférée et demanda à ce qu’on aille lui offrir un verre sur son compte.

Elle s’installa et se commanda un autre verre, ce qu’elle ne remarqua, c’est que le pianiste prenait une pause et le serveur vint lui porter son verre tout en désignant la jeune femme qui venait de le lui offrir, c’est-à-dire Ruby.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
vampire ○ kill of the night
messages : 43
double-compte(s) : Aucun
crédits : Dandeliondesign, 2981 12289 0
MessageSujet: Re: Le pianiste [+18]   Lun 9 Juil - 1:20



The Artist Jackson & Ruby Pendant que certain passé leur journée au travail, Jackson se contentait seulement de rester couché dans un lit, entre les bras de Morphée à attendre que le jour daigne enfin se coucher. Il est vrai que la tendance actuelle porte à croire que les vampires, si tentaient qu'ils existent, vive la nuit afin d'éviter le soleil qui, une fois au contact de la créature à comme effet immédiat de le brûler telle une torche humaine. C'est totalement faux, ou du moins en partie. Certes les vampires préférant nettement mieux la clarté de la lune à la lumière du soleil mais ce n'est pas pour autant qu'ils crament sous l'éclairage naturel du beau soleil, ils seront simplement étourdis après une longue exposition à celle-ci. Enfin, revenons-en à Marshall le vampire. Dormant à œil fermé alors que le jour défilait peu à peu, il ne fallut que quelques instants de plus pour que son réveil se mette à sonner, le réveillant alors en soupirant, manquant de le fracasser contre un mur. Se levant doucement, il prit rapidement une poche de sang prélevé d'un hôpital du coin qu'il avait fraîchement volé quelques nuits plus tôt, d'ailleurs il faudrait qu'il refasse bientôt un petit stock, le réfrigérateur se vidant peu à peu. S'habillant rapidement d'un jean foncé et d'une chemise pourpre munis d'une veste d'un noir corbeau, le jeune homme se dirigea en sifflotant vers la porte de l'entrée, prenant soin au passage de frappé dans la porte du voisin qui, comme à son habitude, mettait la musique à fond. D'ailleurs, il faudrait qu'il pense un jour à se débarrasser de cet enfoiré une bonne fois pour toutes, mais ça ramènerait forcément les flics dans le coin et Dieu sait que ce n'est pas bon pour lui. Enfin, il pourrait s'en occuper avant de partir en vacances.

Il ne lui fallut que quelques minutes pour arriver au fameux bar où il était destiné à jouer durant une partie de la soirée, son appartement n'étant pas très loin de là. L'ambiance de la salle était plutôt calme, à part deux trois bavardages par-ci par-là, rien ne sortait vraiment du lot. Enfin, heureusement qu'il était là pour agrémenter la soirée, d'ailleurs il était déjà impatient de commencer à balader ses doigts sur le piano avec tant de grâce, à vrai dire il en était presque friand. Pour Jackson, il ne suffit pas bêtement d'appuyer sur des touches sans y réfléchir, non au contraire, il faut savoir attendre le bon moment pour que les sonorités puissent se mélanger entre eux afin de procurer un son plaisant aux oreilles attentionnées. En jouant, il ne se contentait pas simplement de suivre un rythme, il laissait parler ses émotions à travers ses mains, que ce soit la rage qu'il avait ressentie envers son père en lui gâchant son enfance ou encore la haine qu'il ressent envers les autres créatures surnaturelles car sans elle, sa vie ne se serait certainement pas effondré et à l'heure actuelle, il serait devenu un avocat respecté au côté d'un père aimant. Couplé au bonheur de vivre une vie simple, mais appréciable. Sans avoir besoin de se démener pour vivre car il faut l'avouer, il n'aurait certainement pas le courage de reprendre une vie « normale » après tout ce qu'il a dû subir. La mélodie jouée par le jeune vampire était à la fois élégante et sauvage, une harmonie parfaite entre le bien et le mal qui de par sa nature apaisée bien des rancœurs et des maux.

Alors qu'il prit sa pause durement méritée, un serveur vint le voir munis d'un verre fraîchement sorti du bar, pourtant celui-ci n'avait pas le souvenir d'avoir commandé quoi que ce soit. Sa lanterne fut très vite éclairée puisque le serveur lui montra qui était à l'origine de cette bonne action. Apparemment, le bon samaritain n'était autre qu'une jeune femme blonde, il faut le dire extrêmement séduisante, portant une robe noire arrivant à mi-cuisse comme personne ne l'avait fait auparavant, une vraie déesse dans le corps d'une humaine. Prenant alors sa veste en la plaçant sur son avant-bras tel un riche l'aurait fait, car après toutes les vieilles habitudes a la vie dure, Jackson s'avança vers elle pour finalement se poser à ses côtés sur un tabouret, le verre en main.

« Belle ambiance, n'est-ce pas ? »

Lança-t-il en observant les nombreuses bouteilles d'alcools entreposés sur des étagères faîtes en bois. C'est fou comme les bars sont toujours bien équipés pour étancher la soif des gens, s'il pouvait exister un bar pour les vampires remplis de mille et une poches de sang, Jackson y passerait certainement une partie de la nuit, au moins il n'aurait plus besoin de se démêler pour avoir un peu de sang avec de subvenir à ses besoins.

« Je voulais vous remercier personnellement pour votre geste. Jackson, enchanté. »
© Justayne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
werewolf ○ bad moon rising
messages : 49
double-compte(s) : aucun
crédits : (c) Dandelion
MessageSujet: Re: Le pianiste [+18]   Lun 9 Juil - 9:10


I'm up for the wicked.
Le public ne semblait pas réellement au rendez-vous, pourtant au vu de son visage il devait en faire chavirer des cœurs ! Et les fans de musique pourraient au moins lui apporter un peu d’attention. Elle en aurait presque râlée, mais au lieu de ça elle l’écoutait et le regardait. Il semblait habité par sa musique et sentait comme une sorte de dualité, était-ce juste pour cette musique ou était-e quelque chose de plus profond en lui ? Car souvent, on y laisse transparaitre nos propres émotions. Elle va s’en quérir alors auprès du serveur s’il était ici tous les soirs et la réponse fut un peu évasive, car il semblerait qu’il n’ait pas réellement de jour assigné. Elle avait donc de la chance !

S’installant sur l’un des grands tabourets du bar, elle demanda à ce qu’on serve au pianiste sa boisson favorite. Elle ne saurait trop lorsque celle-ci lui serait apporté, mais ce fut au bout de son deuxième verre qu’elle fut surprise d’entendre une voix à côté d’elle, ayant juste fini sa conversation avec le barman. La voix était plutôt grave, presque à lui faire courir un frisson le long de son échine et en tournant la tête et le regard, elle vit le fameux pianiste s’installer à côté d’elle, cependant il observait droit devant lui plutôt que vers le minois de la blondinette. Elle ne cacha néanmoins pas son sourire, ce dernier étant sincère.

« En effet. Elle se mordit à nouveau la lèvre inférieure avant de poursuivre. Puis ce pianiste a un véritable talent, il est juste dommage que personne ne semble vraiment l’écouter. »

Elle prit quelque gorgée d’un cocktail dont elle avait déjà oublié le nom, laissant le soin au barman de laisser libre court à son imagination et ce dernier en sembla ravi ! Elle n’était même pas certaine que cette boisson soit noté quelques parts sur une carte ou sur le tableau derrière lui. Le pianiste ajouta qu’il voulait la remercier personnellement et un instant elle se demanda pourquoi, puis fini par comprendre. Puis il lui donna aussi son prénom. Jackson, cela sonnait bien à l’oreille.

« Je vous en prie, avec la chaleur qui monte pouvoir boire quelque chose ça fait du bien. Même si en soit l’alcool pouvait aussi faire monter la chaleur corporelle. Ruby, ravi de vous rencontrer Jackson. Elle tendit sa main vers lui mais soupira en la laissant tomber. Désolée, déformation professionnelle. »

Si elle avait bien apprit quelque chose, c’est que dans les bars on ne se serait pas la main, sauf lorsque l’on faisait la connaissance d’ami, d’ami, mais la plupart du temps les personnes que l’on y rencontrait finissait soit dans un lit, soit à donner un numéro de portable ou soit tout simplement dans l’oubli s’il n’y a pas eu de déclique ou une attirance mutuelle. Puis il tourna enfin son visage vers elle, un léger sourire en coin sur les lèvres qui faillit lui faire mordre à nouveau les siennes. Puis son regard était presque perçant.

« Vous venez souvent jouer dans ce bar ou c’est juste mon jour de chance ? »

Bon, elle y allait peut-être fort, à mettre directement une pointe de flirt ici. Au moins elle ne jouait pas encore avec ses cheveux, d’ailleurs il était bien rare qu’elle le fasse à dire vrai. A la place elle reprit une gorgée de son cocktail.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
vampire ○ kill of the night
messages : 43
double-compte(s) : Aucun
crédits : Dandeliondesign, 2981 12289 0
MessageSujet: Re: Le pianiste [+18]   Lun 9 Juil - 11:21



The Artist Jackson & Ruby Jackson ne portait nullement attention aux autres, portant uniquement sa concentration sur sa musique pour éviter de faire une fausse note, car même les habitués peuvent faire des erreurs. Était-il dans ce bar à jouer du piano tous les soirs ? Sûrement pas, pour dire vrai celui-ci vogué de pubs en pubs pour amasser un peu d'argent de droite à gauche afin de subvenir aux factures de son appartement, la nourriture n'étant pas un problème pour lui, s'alimentait uniquement de sang, que ce soit volé dans les hôpitaux où directement prélevé de ces victimes, même s'il est vrai qu'il préfère largement faire un petit stock de poche de sang afin d'être tranquille pour quelque temps. Il faudrait d'ailleurs qu'il pense un de ces quatre à en reprendre, il ne doit lui en rester que quelques-unes de côté.

Prenant finalement sa pause, un serveur lui apporta un verre en prenant soin de préciser l'auteur de cette générosité. Dans ce genre de bar, la plupart des femmes préférées papoter avec des riches plein au as plutôt que de s’intéresser à un simple pianiste ne venant que de temps à autre pour agrémenter un peu la soirée. Dans le cas présent, il faut dire qu'il fut surpris de se rendre compte qu'une aussi jolie jeune femme porte son attention sur lui, car les hommes ne manquaient sûrement pas dans la pièce. Se levant pour s'installer sur le tabouret, juste à côté de celle-ci, le jeune homme engagea la conversation en parlant de l'ambiance qui pesait sur le bar. Alors comme ça, personne ne semblait vraiment l'écouter, quel dommage. Enfin, au moins aurait-il sa paye en fin de tournée et puis il faut l'avouer, il venait tout de même de faire une rencontre plus qu'intéressante.

« Les gens ne sont pas assez ouverts d'esprit pour profiter pleinement de cette douce mélodie. » Buvant une petite gorgée d'alcool fraîchement sorti du bar, il reprit ensuite calmement. « Pourtant une jeune femme ravissante semble lui porter de l'attention, je dirais même qu'il a plutôt de la chance à vrai dire. »

La chaleur. Ce n'est pas vraiment un problème pour lui étant donné qu'il est mort, c'est au moins un bon avantage à être un vampire. Sirotant gracieusement son verre de temps à autre, celui-ci ne put s'empêcher de faire les présentations, habitude qu'il avait toujours prise durant sa vie d'humain. Elle se nommait Ruby, il aurait presque pu lui sortir une phrase en rapport avec les pierres précieuses pour tenter de la charmer, mais c'était certainement du déjà vu pour elle, et puis beaucoup trop facile. Il fut cependant stupéfié de voir la blondinette lui tendre la main, chose plutôt inhabituelle dans un bar. Déformation professionnelle, tout porté à croire qu'elle travaillait dans une entreprise, chose intéressante à retenir.

« Ne vous excusez pas, nous avons chacun nos tics. Ruby, c'est un très joli prénom. »

Tournant finalement son visage vers le sien afin d'y plonger son regard envoûtant dans le sien, esquissant par la même occasion un léger sourire, il remarqua brièvement la jeune femme se mordre les lèvres, c'est que le macchabée devait certainement en jeter en cette belle soirée, et le pire c'est qu'il le savait et ne se gêné par pour s'en servir, après tout c'est un avantage crucial lorsque vous êtes un vampire, ne serait-ce que pour attirer les femmes dans une ruelle isolée afin d'être tranquille pendant un petit moment, le temps de boire son sang. Que voulez-vous, ces créatures ne vont certainement pas siroter du coca pour se nourrir. Elle lui demanda ensuite s'il venait souvent dans ce bar, chose qui était impensable pour lui, ne cherchant sûrement pas à s'établir quelque part, non. Il préférait nettement aller de bar en bar, n'aimant absolument pas la routine, d'ailleurs il détesté la vie en prison où il était enfermé quelques années plus tôt.

« Je dirais que c'est votre jour de chance, vous devriez peut-être jouer à un jeu d'argent, vous pourriez certainement gagner le gros lot. » Posant son verre afin de porter son attention uniquement sur la jeune femme. « Et vous, vous venez souvent dans ce bar, ou c'est seulement mon jour de chance ? »

C'était peut-être direct comme approche, mais en toute honnêteté, il adorait ça. Au moins celle-ci a le mérite de ne pas passer trente ans à tourner autour du pot, il allait certainement se résigner à ne pas la mordre, du moins pour ce soir. De toute façon, il devait lui rester une ou deux poches de sang dans le frigo.
© Justayne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
werewolf ○ bad moon rising
messages : 49
double-compte(s) : aucun
crédits : (c) Dandelion
MessageSujet: Re: Le pianiste [+18]   Lun 9 Juil - 12:24


I'm up for the wicked.
Si l'ambiance lui avait plus, pourquoi était-elle rentrer dans ce bar plutôt qu'un autre ? Pourquoi ne pas avoir passé son chemin voir si les autres ne donnaient pas de quoi promettre ? Peut-être par lassitude, ne pas avoir envie de marcher plus pour finalement peut-être devoir rebrousser chemin et revenir sur son idée de départ ? En tout cas elle ne regrettait pas son choix. N'ayant d'yeux que pour le pianiste, ne parcourant même pas la salle plus du regard pour tenter de tromper la solitude d'un mâle transpirant la testostérone et en quête d'aventure. De ces hommes qui vous racontent comment il revient tout juste de Tahiti, vous montre la photo de sa dernière jaguar acheté la semaine dernière... tout pour en mettre la vue aux filles et où Ruby faisait semblant de s'intéresser ne voulant pas blessé le macho en lui. Riche, pauvre, elle s'en moquait bien la jeune femme, mais elle préférait qu'ils aient un peu de conversation et de répondant.

Si la tradition veut que ce sont les hommes qui offrent un verre pour la femme qu'ils convoitent, elle écrasa de son pied à nouveau ces codes pour offrir une boisson au mystérieux joueur de piano, lui glisserait aussi certainement un pourboire plus tard, s'excusant presque de ce mauvais public. Mais elle ne s'attendait pas à le voir prendre place à ses côtés, pensant qu'il préférait la compagnie des touches blanches et noires que des discutions possiblement ennuyantes de bonnes femmes, pour ne pas dire agaçantes. Mais ce devait parfois faire un peu de bien à l’ego du musicien, alors elle lui passerait un peu de pommade, mais elle n'irait pas se pâmer avec un sourire et un rire stupide en lui disant qu'il était drôle alors qu'elle n'en pensait pas un mot. Ruby était plutôt direct et à exprimer tout haut son avis, même si ce dernier peut-être blessant, essayant de moduler tout de même en fonction de la personne lui faisant face.

Ils rompent le silence, elle alla jusqu'à lui avouer qu'elle lui trouvait du talent et se nota d'ailleurs mentalement de lui demander quelque chose permettant de le contacter pour pouvoir le débaucher lors de ses soirées, elle le payerait gracieusement, à la hauteur de ce qu'il devrait recevoir pour donner du plaisir aux oreilles des invités. Il renchérit en précisant que le public n'était pas assez ouvert d'esprit, son visage se fend d'un léger sourire lorsqu'il stipule qu'une jeune femme, ravissante, semble pourtant l'écouter et qu'il en a donc de la chance. Finalement, serait-il deux à jouer à ce jeu là ce soir ? Elle l'espérait, un petit frisson grisant la jeune femme en voyant la répartie et l'aplomb du jeune homme. Il ne semble pas arrogant, du moins pour l'instant.

« La jeune femme aurait du faire un peu plus d'effort tout de même pour mieux attirer son attention. »

Elle aurait du passer un peu plus de temps sur son maquillage pour attirer l'attention sur son regard bleu plutôt qu'un simple eye-liner noir et du mascara, ses cheveux aussi aurait pu être attacher dans un chignon un peu fou plutôt que de les avoir laissé lâcher, allant jusqu'à caché légèrement son décolleter. Ils se présentent l'un à l'autre, Ruby devant s'excuser devant sa manière de vouloir lui serrer la main comme lorsqu'elle rencontrait un nouveau collaborateur et ce dernier ne sembla pas lui en vouloir, plutôt même s'en amuser.

« Ma mère a insisté sur ce prénom, reléguant celui choisit par mon père à la deuxième place. »

Ruby peut enfin apercevoir ce visage si attirant à ses yeux, charmant et charmeur ? Il semblerait bien ! Poussant la jeune femme à vouloir jouer, flirter, car elle était là pour ça, finalement. Alors elle se lança, un peu direct, demandant s'il venait souvent jouer au bar où si c'était bien son jour de chance. Il lui répondit, délaissant même son verre qui semblait moins attrayant que la blonde. Elle aurait pensée qu'il se serait braqué, elle avait eut cet effet là sur certains hommes qu'elle avait draguer directement, ils auraient préférés être ceux ayant le dessus, la draguant en premier. Oh, elle arrivait à se faire pardonner, par une pirouette et une fois dans leurs lits bien souvent ils oubliaient qu'elle fut aussi direct. Elle aborda un sourire, allant même jusqu'à tourner entièrement son corps vers lui, signe qu'il était le centre de son attention pour ce soir.

« On dirait bien que nous sommes chanceux tout les deux ce soir. Elle finit par vider son verre, de léger picotement sur sa langue la prévient de ralentir sur l'alcool, car elle allait bientôt avoir la tête qui tourne. Il faudrait que je tente alors, vous auriez une idée de jeu ? Histoire que je me renseigne. »

Elle aurait une furieuse envie de passer une main dans sa masse capillaire couleur corbeau. Glisser ses phalanges le long de la manche de la chemise afin d'y sentir d'un peu plus près sa musculature qu'elle ne faisait que deviner. Alors son regard se perd quelques instants sur le corps qu'elle peut à présent mieux voir, vu qu'il n'est plus derrière son piano, s'attardant un peu plus sur la courbe de son postérieur qui donnerait presque envie d'y plonger ses mains, avant de ne revenir vite à son visage. Ruby ne rougit pas, l'alcool s'étant déjà occuper de supprimer en elle la moindre gêne qu'elle pouvait avoir et elle lança un nouveau sourire, en coin cette fois-ci alors qu'il avait bien remarqué qu'elle l'avait détailler.

« Un billet de loto devrait faire l'affaire, je ne suis pas assez douer pour tout ce qui est jeu de casino. Elle pousse un léger soupire alors que sa main vient attraper son verre vide, faisant tournoyer les quelques gouttes restantes au fond pour dire de s'occuper les mains, mais se rapprochant de lui. Mais je suis certaine que de votre côté, vous trouvez toujours une jolie femme là où vous travaillez pour vous faire la conversation. »

Elle ne se voile pas la face, même s'il tenterait de faire croire qu'elle est la seule, il en aurait une chaque soir, prête à se donner corps et âme pour lui.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
vampire ○ kill of the night
messages : 43
double-compte(s) : Aucun
crédits : Dandeliondesign, 2981 12289 0
MessageSujet: Re: Le pianiste [+18]   Mar 10 Juil - 11:26



The Artist Jackson & Ruby Il est vrai que Jackson aurait très bien pu rester dans son coin, profiter de la compagnie des touches blanches et noires, balader longuement le bout de ses doigts sur la surface du piano, mais que voulez-vous, la compagnie d'une si jolie femme ne se refuse pas, surtout qu'il doit se refaire un petit stock de sang, ça serait un bon moyen pour faire d'une pierre deux coups. Il faut avouer que celle-ci en jeter, que ce soit physiquement qu'à sa manière de parler, elle avait une certaine prestance et ça, le vampire adorait ça. Il devrait peut-être se raviser un peu, ça serait dommage de briser une future relation entre eux, c'est qu'il aurait peut-être des avantages dans le lot. S'il est vrai que les vampires aiment bien se faire plaisir dans un lit de temps à autre, l'appel du sang est bien plus fort pour eux. Cependant, pour Jackson c'est tout le contraire, certes à un moment donné si celui-ci ne s'abreuve pas en sang la faim sera insupportable, mais ressentant les émotions beaucoup plus intensément, inutile de dire qu'il n'avait qu'une seule envie, lui sauter dessus. Mais bon, ça n'aurait certainement réussi qu'à la faire fuir, et puis il faut être patient si l'on veut obtenir quelque chose.

Se sentait-il mal d'avoir été celui qui reçoit le verre ? Sûrement pas, au diable les règles. D'ailleurs il déteste les règles, pour dire s'il pourrait emmerder le président, il le ferait. Il devrait peut-être s'engager à l'armée, juste pour casser les pieds à ses supérieurs, et dans le pire des cas où la situation dégénère, il n'aura qu'à les zigouiller, en plus ça fera du sang pour le nourrir. Il devrait peut-être y penser, dans un siècle ou deux. Enfin, s'il survit assez longtemps, chose rare pour les gens de son espèce, c'est même un exploit d'être âgé de plus d'un siècle, alors deux.

Il faut avouer que se parler à la troisième personne est une chose assez bizarre, voire même étonnante. Mais bon, Jackson est d'humeur joviale ce soir, sans doute grâce à la musique. En effet, la musique lui permet d'échapper la colère qui pourrait s'accumuler en lui, et l'empêche par la même occasion d'arracher la gorge au premier venu qui le regarderait de travers. Quand vous ressentez les émotions plus que n'importe qui au point de changer votre manière de voir le monde qui vous entoure en une fraction de seconde, ça vous change littéralement un homme. Il ne faut pas croire, s'il avait eu le choix entre ressentir les sensations ou ne rien ressentir du tout, il aurait certainement voulu devenir un mort-vivant à l'état pur, il déteste ça.  Alors la plupart du temps, il joue du piano, une façon simple et efficace d'évacuer toute émotion négative, ou positive. Ça dépend essentiellement de sa façon de jouer en quelque sorte.

« Pourtant, je peux vous concéder que la jeune femme attrayante n'a eu aucun mal d'attirer son attention, il s'est d'ailleurs déplacé exclusivement pour elle. »

Ruby. Voilà un prénom intéressant. Peu de gens attachent une réelle valeur à ce genre de chose dans les bars, ne cherchant qu'une seule chose, finir la soirée dans un lit. Lui aimait s'intéresser à ce genre de détail, car comme le disait si bien Goyer Rémi, « une vie est faite de détails, mais un détail peut changer une vie. ». Que voulez-vous, Jackson a eu tout son temps d'apprendre ce genre de citation lorsqu'il était plus jeune, passant ses journées dans les livres. Difficile à croire en voyant l'homme, ou plutôt le monstre qu'il est devenu ? Les temps changent, les hommes aussi. Et il n'a pas fait exception à la règle.

Il avait apparemment réussi à attirer son attention, celle-ci se tournant à présent en sa direction. Maintenant, il ne lui restait plus qu'à jouait la touche romantique et le reste se jouerait tout seul, il n'aurait qu'à laisser balader son être en écoutant les émotions, les sensations, l'envie irrésistible de lui sauter dessus, enfin pas pour la mordre, ou du moins pas pour tout de suite. Il faut aussi dire qu'elle lui avait bien facilité la tâche en prenant les devants, au moins c'était une étape de faite. Elle avait sans doute raison, ils étaient bien chanceux en cette si belle soirée, enfin surtout Jackson, le sort de la fille n'était pas encore décidé, allait-il la mordre ou simplement la laisser vivre car elle pourrait peut-être lui être utile plus tard

« Vous devriez peut-être jouer au poker, je suis sûr que vous n'aurez aucun mal de gagner si quelqu'un comme moi vous apprend les quelques tours de passe-passe utile pour sortir victorieux. »

Avait-il remarqué son regard parcourir lentement les belles lignes de son corps ? Certainement. En était-il gêné, absolument pas. Ce n'est sûrement pas lui qui sera gêné de quelque chose, d'ailleurs pour ainsi dire il ne se gêna pas non plus, jetant pour ainsi dire un léger regard  au décolletait de la jeune demoiselle, et il faut dire qu'il était fort généreux. Et puis sans parler de la courbe de ses hanches, pouvant faire rêver n'importe qui, même Dieu en personne, si tentait qu'il existe, bien entendu. Il l'aurait bien pris et emporté dans la nuit mais ça n'aurait certainement pas été la meilleure des choses à faire. C'était décidé, il ne la tuerait pas, du moins pas pour ce soir.

« Je suis certain que vous êtes douée pour beaucoup de choses, alors ne pas l'être pour le jeu de casino, ce n'est pas un problème en soi. Mais ça, je suis certain que vous le savez déjà. »

Se contentant de lui lancer un léger sourire, sachant pertinemment qu'elle comprendrait le message qu'il voulut lui faire passer, il finirait d'ailleurs un peu plus tôt ce soir. C'est ça qui est bien lorsque vous n'avez aucun patron, vous êtes libre de faire ce que vous souhaitez. Bien évidemment ça a ses inconvénients, mais aussi ses avantages. S'occupant les mains avec le verre vide pour se rapprocher peu à peu de lui, la jeune femme renchérit en lui demandant s'il trouvait toujours une jolie femme pour faire la conversation. C'est vrai qu'elle n'avait pas tort, ce n'était sûrement pas la première, et sans doute pas la dernière. Mais à la seule différence que la plupart du temps, les discussions finissaient dans le sang et les larmes, Ruby étant l'exception à la règle. Peut-être que ce n'était pas sage de profiter d'un moment charnel avec une humaine au lieu d'en prélever le précieux liquide rouge, mais le charme à malheureusement déjà opéré.

« Il est vrai que vous n'êtes pas la première. Mais vous êtes sans aucun doute la plus intéressante et la moins prétentieuse. » Celle-ci était maintenant suffisamment proche et allumée pour passer à l'étape suivante, le contact physique. « Vous avez un cil, juste-là. » Fit-il en montrant un endroit, même si évidemment aucun ne se baladait sur son visage, il faut bien établir des stratégies pour remporter une bataille. « Vous permettez ? » Lança-t-il avant de finalement effleurez le bout de son doigt aguerri par les années passées sur les touches d'un piano dont un seul toucher pourrait faire chavirer des cœurs, faisant mine de lui enlever délicatement un cil qui aurait été suffisamment dissident pour rester sur une telle beauté, accompagné d'un léger sourire charmeur en coin.
© Justayne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
werewolf ○ bad moon rising
messages : 49
double-compte(s) : aucun
crédits : (c) Dandelion
MessageSujet: Re: Le pianiste [+18]   Mar 10 Juil - 13:30


I'm up for the wicked.
Flirter était une chose, draguer en est une autre. Si l'un se joue seul il peut se voir un refus ou alors partir sur l'autre, le flirt ou les deux personnes se tournent autour, se cherche, tente de se séduire. Ruby aimait ressentir la réponse de l'autre, de préférence positive et elle cherchait donc souvent à savoir en étant parfois un peu brusque ou alors lorsque la personne face à elle semblait clairement répondre à ses avances. Ici, elle avait bien l'impression qu'il s'agissait d'un flirt plutôt que ça n'aille en un seul sens. Au moins avait-elle réussit à ne pas le faire fuir en lui payant un verre, car après tout il ne fut même pas dans l'obligation de venir vers elle, mais il avait choisi de le faire. Certainement par remerciement et aussi peut-être une touche de curiosité, qui ne chercherait pas à savoir qui est le bon samaritain trouvant bon d'étancher votre soif ?

La jeune femme était curieuse de voir qui se cache derrière cette musique emprunte d'émotion, s'il fait partit de ses artistes à l'âme torturée ou s'il était heureux dans la vie. Elle ne pouvait s'empêcher de vouloir creuser un peu lorsque quelque chose la titillait et ce soir, c'était cet homme qui lui faisait se poser mille et une question dans son esprit, mais aussi ce léger désir naissant à peine au sein de son ventre. S'amusant à parler du pianiste comme ci ce n'était pas lui, la blondinette avait étiré un sourire en l'entendant marcher dans son jeu, après tout il pourrait lever les yeux au ciel et parler de lui-même à la première personne, mais ça lui plaisait bien. Exprimant le fait qu'elle aurait certainement du passer plus de temps dans la salle de bain pour pouvoir captiver l'attention du pianiste bien plus rapidement, Jackson, vu que c'était son prénom, lui assura qu'elle avait bien retenu son attention et pour preuve, il était là, à ses côtés..

« Alors, mon plan a fonctionné. »

Elle n'en dit pas plus, le faillait-il vraiment ? Parlait-elle de l'attirer entre ses filets ? Ou peut-être de l'attirer juste pour pouvoir lui parler et avoir de quoi le contacter pour un éventuel travail de quelques soirs, par-ci, par-là. Comment glisser ça à travers leur conversation ? Il paraît que l'on ne mêle pas boulot et plaisir...autant peut-être en discuter maintenant pour ensuite mieux dériver, en espérant ne pas casser l'ambiance qui s'installe doucement.

« D'ailleurs, il me faudra à tout prix une carte pour vous contacter, je peux peut-être vous proposer des petits contrats plutôt bien payer pour jouer lors de soirées, tout le monde se lasse des Cds qui y passent. »

Elle attendrait simplement une réponse de sa part, savoir s'il pouvait être intéressé et s'il lui glisserait une carte maintenant ou même un peu plus tard. Puis elle pousse le sujet des affaires un peu plus loin pour revenir à ce qui l'intéressait le plus en cette soirée et dans ce bar. Jackson. Allant jusqu'à dire qu'ils étaient donc tous les chanceux de s'être trouvés dans ce même bar, il lui conseilla de jouer à un jeu d'argent et sous la demande de la jeune femme, il lui conseilla le poker. Faisant une légère moue, cette dernière n'était vraiment pas bonne aux jeux de cartes de façon générale, mais s'amusa de l'entendre dire qu'elle n'aurait aucun mal à jouer si quelqu'un comme lui pourrait lui apprendre les tours de passe-passe. Il n'en fallut pas plus pour la convaincre.

« Le poker ce sera alors...mais à une seule condition, c'est que vous soyez mon entraîneur personnel et je préfère vous prévenir qu'il y aura un peu de boulot, vu que je ne suis pas très douée aux jeux de cartes. »

Ni même à tous types de jeu proposés dans les casinos, elle le lui avoua d'ailleurs juste après avoir détaillé son corps d'Apollon. S'il était déjà désirable habillé, elle n'imaginait pas une fois toutes les couches de vêtements au sol. Se mordillant la lèvre rien qu'en tentant de l'imaginer dans sa tenue d'Adam et un frisson d'excitation lui parcourut l'échine. Il ne se gêna pas pour lui rendre la pareille, avec un regard qui aurait pu faire rougir n'importe qui, mais ce n'était pas son cas, elle amena même son verre un peu plus près de lui, un rapprochement, mais une occupation de ses mains afin que celles-ci se tiennent tranquille et ne tente pas de vouloir déjà visiter ce corps. Une phrase lourde de sous-entendus et au vu de leur échange, il ne parlait pas de ses talents de tricoteuse. Ruby se penche alors, lui donnant encore une meilleure vue sur son décolleter et eut un sourire en coin.

« Vous n'avez pas idées... Souffla-t-elle. Et, je peux encore m'améliorer. »

De toute manière, on s'améliore toujours et dans tous les domaines. Pour ce qui est de l'intime, on apprend avec des partenaires différents, des choses que certains aiment et d'autres non. Elle se souvient de celui qui ne voulait faire ses ébats qu'une fois entièrement sous les draps, un autre qui ne pouvait jouir qu'avec ses mains enserrant sa gorge et sans parler de son ex, le loup-garou adepte des plaisirs un peu violent et qui ne supportait pas de ne pas être le dominant. La jeune femme finie par se redresser légèrement et son verre glisse entre ses doigts pour en être remplacé par un remplis. Offert par le barman qui avait très certainement apprécier l'intérêt de la jeune femme pour avoir une discussion normal avec lui. Elle leva cependant un sourcil et s'amusa en regardant Jackson.

« On dirait bien que le barman veut me rendre saoule. »

Il fallait qu'elle soit en pleine possession de ses moyens, autrement elle glisserait bien trop vite dans les bras et les draps du pianiste, le laisserait jouer avec elle de ses doigts précis contre sa nuque et dans sa chevelure blonde. Puis son esprit s'égare, sur ce qu'elle aimerait faire, pouvoir le toucher, mais elle redescend avec la réponse du beau brun ténébreux. Au moins fut-il sincère avec elle et ne disant pas que c'était la première fois qu'une femme l'aborde, mais elle semblait être la première à ne pas être prétentieuse et qui semblerait intéressante. Cette réponse lui va très bien, elle plongea alors par mécanisme ses lèvres dans son verre, en prit une gorgée avant de le délaisser complètement, sa langue picotant à nouveau, comme un rappel au bon sens. Puis elle fut surprise de l'entendre dire qu'elle avait un cil sur sa joue. Elle tenta de le tirer, mais elle ne semblait pas avoir réussi lui demandant de deux simples mots s'il pouvait le retirer.

« Je vous en prie. »

Demande accepté et elle sent un effleurement juste en dessous de l'endroit qu'elle avait touché quelques instants auparavant. Frissonnant au contact de leur peau, elle aurait bien voulu que son cil ne parte pas si facilement, pouvoir sentir un peu plus le bout de ses doigts contre sa joue. D'ailleurs, elle eut une réaction à ce contact, réveillant un peu plus le désir en elle et se fut sa main qui vint se poser sur celle qui traînait encore sur le bar. Son regard ce plonge dans le sien afin de tenter d'y lire une désapprobation, ou au contraire, s'il approuvait ce contact. Un léger sourire se dessine sur ses lèvres lorsqu'elle y lit quelque chose qu'il ne semblait plus pouvoir cacher ou bien venait-il juste de lui laisser apercevoir le désir dans ses yeux ? Alors, sans rien dire, elle se penche et lui vole un baiser, ce dernier avait un goût de trop peu, mais il fallait aussi le consentement de Jackson, même pour du vol de baiser. Elle se mordit un peu plus visiblement la lèvre devant lui et attendant une réaction. Au pire pourrait-elle mettre cette action sur le compte de l'alcool.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
vampire ○ kill of the night
messages : 43
double-compte(s) : Aucun
crédits : Dandeliondesign, 2981 12289 0
MessageSujet: Re: Le pianiste [+18]   Mer 11 Juil - 9:02



The Artist Jackson & Ruby Jackson aime à penser que chaque détail, chaque acte à des conséquences néfastes ou positives. En effet, celle-ci aurait très bien pu éviter de prendre le temps de demander au barman sa boisson préférée, jouant ainsi sur le hasard, mais ce n'était pas le cas, peu de gens s'intéressent autant aux détails portant sur les autres, car en y réfléchissant bien une vie est composés de détail, c'est peut-être l'une des raisons qui ont amené le jeune vampire à s'approcher de son admiratrice secrète, une femme qui ne parle pas constamment de sa personne, une perle qui ne brille pas seulement de sa beauté, mais aussi de sa personnalité. C'est une chose rare en ces temps, tout comme les hommes d'ailleurs, tous en chaleur, ne prenant même plus le temps de savourer un bon verre en compagnie d'une jolie demoiselle, à croire que l'humanité se dégrade au fil du temps.

Était-il heureux dans sa vie de vampire pianiste ? C'est une question assez mitigée, bien sûr qu'il aimait sa vie de sombre connard jouant du piano et emmerdant le monde à l'occasion, même si ce soir-là son envie de faire chier le monde n'était pas vraiment présente, il n'en reste pas moins une créature de la nuit. Personne n'est vraiment jamais heureux, il y a toujours une chose pour aire le contraire, certain en font tout un plat, d'autres se contentent de prendre sur eux. Lui se calme en frappant des bouches, rapide et efficace. Bien sûr, il y a toujours la musique, mais c'est moins drôle que de passer à tabac un inconnu, et puis en plus on peut boire son sang, d'une pierre deux coups !

« On dirait bien que oui. »

C'était une femme plutôt intéressante, il faut l'avouer. Mêlant le boulot au plaisir, chose que Jackson ne pouvait absolument pas faire. Pour lui, c'est soit le plaisir en priorité, soit le boulot. Après, plaisir est un bien grand mot pour désigner pas mal de chose telle que la musique, boire du sang frais, le sexe, fracasser des gueules, draguer, en soi Jackson à une palette de choix assez large en matière de plaisir. S'il acceptait sa requête, il se verrait obliger de la laisser en vie pour ne pas briser une aussi belle occasion de se faire une bonne rentrée d'argent, il sembla pendant un instant chercher quelque chose dans sa poche avant de finalement sortir une carte, la glissant lentement sur le comptoir.

« Je suis certain que vous êtes aussi attrayante en affaires qu'en vie privée, j'accepte. Je suis certain que nous aurons beaucoup à faire dans le futur en tant que collaborateur. »

Voilà un mot qu'il n'avait pas utilisé depuis une éternité, « collaborateur ». En même temps, il n'avait encore jamais eu l'occasion de le ressortir. Changeant aussitôt de sujet, les deux jeunes gens abordèrent dès à présent les jeux d'argent, Jackson lui conseillant vivement de se tenter au poker. Au vu de sa réaction, celle-ci ne devait dans l'absolu être assez limité en matière de jeu de cartes mais avec un aussi bon entraîneur que lui, elle pourrait certainement élargir ses compétences. Que voulez-vous, ça forme de passer quinze années emprisonnées dans une prison où les jeux de cartes sa monnaie courante, en plus ça permet de faire passer le temps et c'est plus long que des frappaient des pauvres prisonniers se croyant tout permis, car il ne faut pas se leurrer, le gros dur … ben ils font les durs mais face à un vampire de la trempe de Jack, inutile de dire qu'ils se font très rapidement dessus. C'est qu'il n'était pas vraiment aimé là-bas, mis à part un sombre connard qui lui faisait des échanges de temps à autre, c'est peut-être pour ça que tout le monde semblait heureux quand celui-ci se cassait de la prison, enfin c'était sans compter sur Carl. Qui est-ce ? Un vieil ami que j'ai transformé en vampire juste avant mon départ, pour foutre le bordel. En même temps il avait des antécédents de meurtre, c'était beaucoup trop tentant pour refuser une telle occasion d'emmerder le personnel. D'ailleurs il doit sûrement être mort à cette heure-ci.

« Il suffit seulement d'être patient et malin pour gagner aux jeux de cartes, qualité dont je suis certain que vous possédez, c'est comme pour tout, il suffit seulement d'exercer un peu. »

Le pire avec Jackson, c'est qu'on n'est jamais trop sûr de rien. Lorsqu'il parle, du moins à Ruby, celui-ci laisse à chaque fois planer des incertitudes au niveau du message qu'il veut faire passer, laissant ainsi des sous-entendus sans pour autant l'avouer clairement. Il était clair qu'il tentait de se rapprocher de la jeune femme mais sa façon de jouer avec les mots, les tournait dans un certain sens pour finalement laissait un doute dans la tête de son interlocuteur, c'était assez marrant à voir de son point de vue, et le pire c'est qu'il s'en amusait. S'il est vrai que son offre était plus qu’alléchante, son corps l'était encore plus, si elle en jetait déjà habillé, il ne l'imaginait même pas nue comme un ver, de quoi renforcer son envie de lui laisser la vie sauve, qui s'est-il pourrait être amené à revenir dans son lit. Enfin, ne jetons pas les dès avant d'avoir commencé puisqu'il n'en était pas encore au contact physique, mais en même temps comment réagir lorsque la femme que vous convoitez se penche exprès pour vous en mettre plein la vue sur son décolleté, il l'aurait presque pu se ruer vers-elle mais l'endroit n'est sûrement pas adéquat à une telle … activité physique.

« Oh, je suis sûr que vous irez toujours dans ce sens, en même temps, une femme comme vous ne peut que s'améliorer et ceux, dans tous les domaines. »

Bon, il faut tout de même avouer qu'il se retenait de l'emmener dans un endroit beaucoup plus intime pour se lancer dans les ébats avec elle, il n'est pas vraiment du genre à parler pendant trente ans pour avoir un petit moment de plaisir, mais pour elle, il le faisait. En tout cas, une chose est sûre, l'appel du sang a été de loin dépassait par le désir charnel, dire qu'il ne s'attendait sûrement pas à partir dans une telle direction en une si belle soirée pour se balader librement dans les rues de la ville à la recherche d'aventure, et de sang. On peut aisément dire que la bête a pris le dessus sur Jackson, au point de tomber sous le charme de la demoiselle, en même temps qui ne le serait pas ? Dracula lui-même se serait prosterné devant-elle, même si ce n'est pas du tout le genre de Jackson.

« Il ne faudrait pas que vous perdiez vos moyens, on en aura sûrement besoin plus tard dans la soirée, pour parler professionnel. Bien entendu. »

En parlant d'alcool, heureusement que celui-ci avait pris le temps de boire une poche de sang avant de venir au bar, autrement il aurait certainement eu du mal à résister à l'envie de la morde, buvant soigneusement son fameux liquide rouge de sa gorge. Rien qu'en y pensant, l'envie se faisait un peu plus présente mais le désir qu'il portait pour elle prenait à chaque fois le pas sur son côté vampirique au point de délaisser toute idée de se nourrir d'elle, ce n'était sûrement pas par amour, mais disons par intérêt. En même temps, c'est une future relation professionnelle, il ne faut pas l'oublier. Il observa ses lèvres se posaient tendrement sur le bout du verre encore rempli avant que celle-ci ne prenne une gorgée, il aurait presque voulu être à la place de celui-ci, du moins pour un instant. Tentant une approche pour amorcer le contact physique, il faut dire que le coup du cil est une arme redoutable. Il faut dire qu'il avait été assez rapide dans son action, il aurait certainement dû laisser son doigt un peu plus longtemps pour profiter de ce doux moment avec elle, mais heureusement pour lui celle-ci sembla prendre la suite puisqu'elle posa l'une de ses mains sur la sienne, qui était encore sur le comptoir. Il regarda d'abord un instant la main de la jeune femme tendrement posé sur la sienne avant de finalement relevé légèrement son regard vers-elle, un tendre sourire en coin se dessinant sur son visage. Aucun mot ne sortit, en même ton son expression faciale parlait d'elle-même, il aurait fallu être aveugle pour ne pas comprendre, et encore, dans le cas contraire celui-ci aurait subitement enlevé sa main, mais ce n'était pas le cas. À présent c'était flagrant, il la désirait et ne voulait qu'une chose, la déshabiller pour se jeter sur elle, plonger sa main le long de son corps en effleurant délicatement sa peau en parcourant toutes les courbes de son corps, fusionner charnellement avec elle en laissant parler son désir qu'il porte pour elle. Il fut finalement tiré de ses pensées lorsque celle-ci lui vola un baiser en se penchant légèrement, ne manquant pas de donner une sacrée vue au vampire. Il la regarda un instant, l'observant se mordre la lèvre pour faire monter le désir en elle avant de finalement s'approcher à nouveau de ses lèvres, les posant sur les siennes dans un baiser passionnel, s'ils avaient franchi le pas, la suite des événements seraient certainement beaucoup plus mouvementé.
© Justayne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
werewolf ○ bad moon rising
messages : 49
double-compte(s) : aucun
crédits : (c) Dandelion
MessageSujet: Re: Le pianiste [+18]   Mer 11 Juil - 11:34


I'm up for the wicked.
Si Ruby était sortie dans l'optique de ne pas revenir seule ce soir, elle ne se serait pas douté que son choix se porte sur le musicien du bar, pourtant ils étaient bien souvent les plus intéressant s'ils n'avaient pas un ego surdimensionné et pour Jackson il semblait plutôt être un homme...normal. En tout cas, il ne tentait pas de lui dire qu'il était le meilleur pianiste du monde, qu'il méritait qu'on lui fasse des courbettes ou qu'il fasse des caprices. Non, il jouait d’emblée dans le jeu de séduction de Ruby. La nuit risquait bien d'être intéressante en sa compagnie, elle n'en avait aucun doute. La blondinette ne tenta pas non plus de son côté de l'impressionner avec son statut de PDG ou à lui parler de la villa qu'elle possède, ça ne risquait pas de l’intéresser, ou plutôt elle voulait voir s'il pouvait d'abord s'intéresser à elle sans savoir tout ça...Ce que les personnes peuvent faire parfois en voyant ce qu'une autre peut posséder! Mais au moins se dit-elle qu'elle ne possède pas tout ça en restant assise le cul vissé sur une chaise toute la journée à compléter son compte instagram. Si elle ne pouvait être partout à la fois, elle bossait réellement parfois jusqu'à l'épuisement, proche du burn out et c'était à ce moment là que sa petite sœur venait mettre les pieds dans le plat, clouant la blondinette de force au lit, utilisant les moyens fort s'il le fallait, elle en était venu a acheter une paire de menotte pour l'attacher à sa tête de lit, la forçant à y rester ainsi. Et oui, même en étant loup-garou, là jeune femme n'arrivait pas à brisé ces maudites menottes. Et même si ses employés ne le voyaient pas, elle n'avait pas peur de mettre ses mains dans le cambouis et venir donner un peu plus de son temps.

Mais revenons au temps présent, elle n'avait d'attention que pour Jackson à présent, un léger sourire après avoir dit que son plan avait donc fonctionné, même si elle n'en avait pas vraiment. Mais elle contrôlait un minimum la situation. Elle avait hésité quelques instants pour parler « boulot » ils n'étaient pas vraiment là pour ça, mais il serait bien dommage qu'elle laisse passer ce genre d’opportunité, surtout s'il part sans même lui laisser possibilité de le joindre. Après tout, même s'ils finissent dans le même lit, cela ne veut pas dire que ce ne sera pas « qu'un coup d'un soir » alors autant prendre les devants. Un sourire alors qu'il la complimente encore, elle se saisit de la carte qu'elle range précautionneusement dans son sac afin de ne pas la perdre. Elle tenta de déchiffrer son message, beaucoup à faire dans le futur en tant que collaborateur... Y avait-il un sous-entendus là dedans ou est-ce que son esprit c'était un peu trop perdue dans le côté « sexe ».

« Je l'espère bien. »

Ruby se retrouverait peut-être à faire plus de soirée que prévu à présent...ou des petites soirées privés, pourquoi pas. Après tout, elle en avait les moyens. Des soirées au but de lever des fond pour ses associations caritatives pouvaient toujours être réalisable et...si elle pouvait parfois finir le reste de la nuit avec lui...pourquoi pas ? Le sujet dérive sur le fait qu'elle devrait jouer à un jeu d'argent, au vu de leurs chances ce soir, ce proposant même de lui apprendre l'art du poker et des tours de passe passe. Elle accepta, seulement s'il était la personne qui lui apprenne à y jouer. Parlant de patience, elle tiqua légèrement, ce n'était pas l'une de ses premières qualités, même si avec l'âge elle apprenait à être un peu plus patiente...après tout, elle avait le temps, ce dernier lui ouvrant un peu plus de longévité qu'une simple humaine.

« Je peux encore m'améliorer en patience, je me frustrerais un peu pour ne pas vouloir savoir y jouer parfaitement du premier coup. »

Elle comprenait les sous-entendus, s'en amusant elle-même, ils s'allumaient tout les deux sans restrictions, sans se préoccuper de savoir si quelques près d'eux pourraient les entendre et cela plaisait à Ruby. Un homme qui semble savoir ce qu'il veut et qu'il n'a aucune peur d'être juger pour ça. La jeune femme savait très bien que lorsqu'elle se pencherait, il ne la regarderait plus dans les yeux, mais elle le fit quand même, sachant pertinemment que son décolleté attiré toujours l'attention des personnes face à elle, elle tentait juste de le cacher en milieu professionnel, mais là, elle lui donna un aperçut de sa peau et de leurs formes, plutôt généreuse elle doit bien reconnaître que Dame nature fut bien gentille avec elle. Ruby voulait coller son corps contre le sien, découvrir les muscles du jeune homme de ses mains tout en le laissant découvrir le sien, mais il fallait encore attendre, se frustrer un peu en sachant que se serait encore mieux plutôt que de s'échapper dans les toilettes et de simplement relever le bas de sa robe pour s'adonner à des plaisirs interdits. Ce n'était pas son fantasme de se taper quelqu'un dans les toilettes d'un bar, non.

Un verre pleins se glisses dans sa main, amusé, elle en conclue que le barman la voulait saoule, même si ce n'était pas sa réel intention, d'ailleurs la jeune femme elle-même ne tenait pas à sombrer ce soir dans l'ivresse que l'alcool pouvait lui donner. D'ailleurs, Jackson lui-même lui conseilla de ne pas perdre ses moyens, chose rare... les personnes préférant faire boire la personne un peu plus que de raison pour faire tomber un peu les barrières et obtenir des « oui » qui serait des « non » si la personne était sobre. Elle en bu cependant une dernière gorgée avant de délaisser son verre, il ne lui en fallait pas plus.

Si sa tête tourne légèrement à présent, ce n'est pas à cause de l'alcool, ou tout de moins juste en partie. Elle eut l'impression que son cerveau se déconnecta un instant pour répondre à un instinct un peu plus animal, le désir qu'elle ressentait pour ce pianiste. Dans un lit, contre un mur, sur un comptoir, elle plierait sous ses fantasmes les plus farfelus, tant qu'elle pourrait le sentir en elle. Il n'était plus questions de se draguer à travers des phrases, même si pour une fois on ne lui servait pas des choses bidons, ayant une vrai répartie et une vrai conversation plutôt que du réchauffer pour pouvoir attirer Ruby dans son lit. Ils ne parlaient plus, un cap venait d'être franchit au moment même où il toucha du bout de son doigt sa peau, son corps ressentant comme un signal de consentement et sa main se dirigea pour couvrir celle aux longs doigts du pianiste. Un sourire en coin, signe de victoire peut-être ? Car ils étaient deux à jouer ce jeu...mais elle était tout aussi victorieuse en voyant ce regard, l'envie qui se lisait dedans. Plongeant ses lèvres sur les siennes, elle tenta de se calmer, cherchant aussi un consentement chez lui, car il pouvait très bien la désirer, mais dire non à tout moment. Sans aucun mot, ce fut à son tour de l'embrasser avec un peu moins de timidité, pressant leurs lèvres presque à s'en faire mal, puis sa langue vient chercher celle de Jackson pour la titiller avant de briser le baiser, sentant son propre cœur battre contre ses tempes.

« Je propose que...nous discutions travail ailleurs ? Au vu de son sourire qui venait juste d’apparaître, ce n'était qu'une excuse pour pouvoir sortir d'ici. Chez vous ou chez moi... ? A moins que vous n'ayez pas fini votre journée de travail ici. »

Elle appose quelques baisers sur ses lèvres, peut-être pour donner une certaines frustrations qu'elle ne reste pas assez longtemps pour qu'ils puissent reprendre là où ils en étaient, elle avait une furieuse envie de migrer ses baisers dans son cou, mais pour ça, il leur faudrait tout de même un espace un peu plus intime, privé. Ils se mirent d'accord pour finir la soirée chez elle, elle patienta, le temps qu'il aille chercher toutes ses affaires et surtout sa paye. Une main se glisse dans la sienne et la lève de son siège pour l’amener dehors où elle l'arrête pour embrasser sa lèvre inférieure. Elles étaient douces ses lèvres, faisant certainement revenir des femmes pour quelques baisers de plus. Puis elle l'attira cette fois vers sa voiture en souriant.

« Je suis garée à quelques minutes. »

Juste pendant se trajet, elle sentait le désir monter au creux de son ventre, la faisant se mordre quelques fois les lèvres. Rejoignant sa voiture, plutôt classique, rien de tape à l’œil, de couleur noire elle ouvrit la porte côté passager à Jackson avec un petit sourire avant de fermer la portière et qu'elle s'installe côté conducteur. Heureusement elle n'habite pas trop loin, autrement elle se serait jeter sur lui, après tout les vitres sont entièrement teinté alors personne ne pourrait voir ce qu'il s'y passe...Mais elle se met en route. Si l'habitacle est silencieux, c'est bien à cause de la tension qu'ils ont établis dans le bar, allant jusqu'à se donner envie l'un de l'autre et elle n'avait encore jamais était aussi rapidement avec un homme.

Le quartier est légèrement retirer des autres, deux villa sont voisine, pas totalement accolé l'une à l'autre, laissant un peu d'espace tout de même. Elle se gara devant l'une d'entre elle et se tourna vers Jackson qui semblait assez surprit de se retrouver ici, déclenchant un léger rire chez le blondinette.

« Oui, je ne cris pas vraiment sur tout les toits où j'habite. Mais pour ma défense, c'est mon père qui l'a fait construite quand j'étais plus jeune et...l'intérieur est encore plus démesuré. »

Un léger sourire, puis elle finit par plonger de nouveau sur ses lèvres, attisant un peu plus leur désir avant qu'elle ne sorte de la voiture et ne le fasse entrer chez elle, entrant un code pour supprimer l'alarme. Elle jeta son sac et ses clefs sur une petite table avant de se rapprocher du jeune homme, approchant ses lèvres, mais ne faisant que les effleurer, jouant un peu avec lui. Voyant s'il ne lui sauterait pas dessus.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
vampire ○ kill of the night
messages : 43
double-compte(s) : Aucun
crédits : Dandeliondesign, 2981 12289 0
MessageSujet: Re: Le pianiste [+18]   Mer 11 Juil - 19:26



The Artist Jackson & Ruby Jackson n'était sûrement pas comme la plupart des musiciens, prétentieux à souhait voulant tout sur un plateau en argent et dont les moindres désirs doivent être comblés tel un enfant le ferait. Non, même si c'était un connard de vampire ne cherchant qu'à subsister dans un monde où le chaos règne entre les conflits incessants opposant les chasseurs aux monstres, et parfois les monstres aux autres créatures. Pour lui, c'est simple. Tu viens le faire chier, tu finis dans la rue à moitié vidé de ton sang et ce seulement si tu as de la chance et que celui-ci et en bonne santé, dans le cas contraire, bonne chance pour survivre à sa fureur, car quand il est en colère, il ne fait pas semblant. Vous voyez Hulk . Eh bien vous avez presque la personnalité d'un Jack contrarié, après la force c'est sûr que ce n'est pas pareil. Que faut-il remercier pour ça ? Son côté vampirique qui a eu la bonne idée d'intensifier ses émotions, comme-ci un vampire en avait réellement besoin, quel pouvoir pourri.

Enfin, après avoir échangé quelques mots tournant autour d'une situation professionnelle, le jeune homme lui tendit sa carte au cas où celle-ci et besoin de ces services, professionnel ou personnel, peu importe car dans les deux cas, ce n'était pas pour le déplaire, bien au contraire. Pensait-il au sexe lorsque celui-ci parlait de future collaboration, probablement. Dans tous les cas, il adore laisser des sous-entendus dans ses propos, surtout en séduction, il faut dire que ça donne un air mystérieux, et s'en se cacher, il adore ça. Après, ne vous méprenez pas, Jackson déteste par-dessus tout les relations sérieuses, il n'est sûrement pas du genre à vouloir se caser quelque part, bien au contraire, c'est un électron libre après tout, il aime se sentir libre. De toute façon, si on lui refuse la liberté, ça finit souvent dans le sang. Pas celui du vampire, mais plutôt celui de la victime. Il est même du genre à avoir plusieurs partenaires, que voulez-vous, il n'a jamais été présenté en saint, il pourrait vous tuer un innocent sans ressentir le moindre remords et dormir sur ses deux oreilles ensuite. Que faisait-il actuellement avec cette Ruby ? Il s'amusait, tout simplement.

« Amusant, vous seriez donc prête à perde délibérément pour prendre plus de cours avec un maître en poker tel que moi ? »

S'il faut avouer quelques choses, c'est l'efficacité de Jackson dans les jeux de cartes, il pourrait presque battre n'importe qui, enfin après il n'est pas le meilleur des meilleurs, mais disons qu'il se débrouille plutôt pas mal, il est surtout fort pour plumer les autres en un temps-record. Celui-ci ne manqua pas d'admirer la vue que lui offrait la jeune femme en se penchant légèrement, il faut dire qu'elle était très bien équipée, il aurait presque pu se jeter sur elle afin de lui retirer toutes ces couches de vêtements, mais ce n'était sûrement pas le lieu adapté pour. S'il lui conseilla d'éviter de boire plus que du compte, ce n'était pas pour paraître gentil, même si ça faisait partie de sa séduction. Il ne voulait certainement pas passer la soirée avec une personne bourrée qui ne lui opposerait aucune résistance, ça ne serait pas drôle. Alors que la conversation avait pris une tournure drastique allant jusqu'à échanger quelques baisers langoureux ensemble alors que la langue de Ruby vint titiller la sienne, celui-ci plongeant peu à peu sa main dans le dos de la jeune femme, ayant du mal à contrôler ses pulsions, ses émotions mais fut finalement stoppée par celle-ci lorsqu'elle lui proposa de discuter affaires ailleurs.

« Les affaires n'attendent pas, chez vous ça sera parfait car je n'ai pas rangé mon appartement, je ne voudrais sûrement pas vous accueillir avec un tel désordre. Laissez-moi seulement quelques instants le temps de prendre ma paye et ne vous inquiétez pas pour ça, je suis totalement indépendant. »

S'il semblait parler d'un calme absolu, en lui c'était un véritable champ de bataille. Il se retenait déjà de prendre la jeune femme par la taille afin de rentrer en son for intérieur, voulant découvrir chaque parcelle de son corps délicatement, chaque atome la composant, sentir son odeur à croquer de plus près, profiter du contact charnel entre leurs deux corps nue pour fusionner ensemble, mais ça n'allait sûrement pas se faire dans les toilettes, il ne faudrait pas gâcher ça. Prenant rapidement son argent ainsi que sa veste posé sur le comptoir, il prit de sa main celle de Ruby afin de la lever de sa chaise, l'amenant finalement dehors avant que celle-ci ne décide de l'arrêter pour profiter d'un autre baiser, sa main voulant à nouveau se glisser le long de ses formes pour en profiter, celui-ci brisant finalement le baiser en voyant son sourire, revenant à la raison. Se contrôler pour un homme en chaleur est difficile, mais quand vous ressentez ce plaisir brûlant en vous ne vous ordonnant qu'une chose, sautez sur la femme qui vous a allumé, et qu'en plus vos émotions sont accentuées, inutile de dire que résister est bien difficile.

« Alors je n'ai que deux mots à dire. En avant. »

Lança-t-il avant de lui voler un dernier baiser. Arrivant finalement à sa voiture après quelques minutes de marche, alors que le désir montait en lui, celle-ci lui ouvrit la porte côté passager, chose inhabituelle pour lui, mais qui n'était pas pour le déplaire, alors que le sourire de la jeune femme ne faisait que faire montait l'ardeur du jeune pianiste. Alors qu'ils étaient à présent dans la voiture, se dirigeant vers le fameux domicile de Ruby, le vampire ne put s'empêcher de regarder avec envie la demoiselle qui l'avait enflammé quelques instants plus tôt. Il put observer que le quartier où celle-ci vivait était plutôt calme, pour ne pas dire isolé. S'attendant sûrement à voir une simple résidence, celui-ci fut surpris d'apercevoir une villa, pour dire vrai c'était plutôt une bonne nouvelle pour lui, elle devait certainement être riche.

« Je ne vous juge pas, j'ai moi aussi été amené à grandir dans un grand manoir tenu par mon père qui l'avait construite pour moi. »

Il n'en dit pas plus, après tout c'était inutile et sûrement pas le bon moment pour ressasser le passé. Et puis il n'allait tout de même pas déballer son sac devant la première femme qu'il voit, séduction ou pas, c'est tout de même un méchant vampire. Il fut finalement tiré de sa réflexion lorsque Ruby posant une nouvelle fois ses lèvres sur les siennes, ravivant ainsi la flamme qui s'était peu à peu éteint durant le trajet pour le transformer à nouveau en bête assoiffée de sexe. Il en profita par la même occasion à retenir le code pour supprimer l'alarme au cas où, s'est-on jamais, tout en lui embrassant tendrement le cou pour baisser sa garde afin que celle-ci ne se doute de rien, et puis il faut dire que c'était aussi par pur plaisir ! Entrant dans la résidence, celle-ci jeta son sac et ses clefs sur une table basse avant de finalement effleurer les lèvres du vampire avec les siennes, voyant clairement qu'il le testait. Et malheureusement pour elle, se contrôler n'était plus vraiment envisageable pour lui, à présent le désir était bien au-delà de la soif. L'attrapant soudainement par la taille afin de la surélever, il la plaqua contre une armoire avant de finalement l'embrasser en plongeant sa langue afin de caresser celle de Ruby, la bête ayant décidément pris le dessus.
© Justayne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
werewolf ○ bad moon rising
messages : 49
double-compte(s) : aucun
crédits : (c) Dandelion
MessageSujet: Re: Le pianiste [+18]   Mer 11 Juil - 21:48


I'm up for the wicked.
Comme pour s déculpabiliser, la jeune femme pensa qu'elle n'était pas vraiment au boulot, alors elle pouvait profiter du plaisir de rencontrer un homme séduisant et glisser deux mots sur le fait qu'il pourrait bien avoir quelques contrats en plus pour des soirées, juste à y jouer du piano en ayant un salaire plus que raisonnable, mais il valait mieux pour elle d'avoir sa carte avant qu'ils n'allaient plus loin dans la...discutions, que cela paraisse moins venir de nulle part et elle obtenue le précieux Sesame qu'elle rangea immédiatement dans son sac afin de ne pas la perdre.

La conversation semble presque un message codé que les deux parties semblent pratiquer à merveille, le parlant couramment. C'est qu'elle tenait à présent à apprendre à jouer au poker et que Jackson soi celui qui lui donne les clefs d'un bon jeux et de savoir les tours de passe-passe afin de pouvoir gagner. Elle sourit finalement à son étonnement, si au départ elle pensait surtout dans le sens ou il lui faudrait du temps pour apprendre, elle avait envie d'aller un peu plus loin dans les sous-entendus. Elle le regarda de nouveau de haut en bas, sourire aux lèvres.

« Sans aucun regret...sauf si la partie devient du strip-poker, là, je ne serais pas contre vous faire perdre. »

En vérité ? Elle aurait toutes les chances de perdre elle-même, même en y mettant toute la bonne volonté du monde. Cependant, le poker était aussi l'art du bluff ? Alors là voilà, en train de bluffer, lui faire croire qu'elle perdrait délibérément pour avoir plusieurs session de cours avec lui alors qu'en réalité elle perdrait sans faire exprès, n'ayant jamais comprit les règles ni même pleinement jouer à ce jeu, préférant l'art de la séduction. Mais...avec lui comme professeur, elle sera peut-être un peu plus discipliné et plus à même d'écouter.

Le rapprochement et la magie opère, ils ne se tournent soudain plus autour, déclenchant une fois pour de bon leur désir l'un pour l'autre, elle n'a pas besoin d'entendre s'il a été mal traité lorsqu'il était petit, ni même s'il avait une petite amie ou un petit ami, les sentiments n'étaient pas là tout reposait sur l'attirance physique et pour un résultat de finir cette soirée au lit et non pendu à son téléphone pour avoir des nouvelles après un baiser chaste. Ils avaient franchis cette étape, du baiser chaste, pour partir sur quelque chose de bien plus passionné et il était l'heure de quitter les lieux pour passer aux choses sérieuses. Ce fut elle qui le proposa, déguisant ses intentions sous le fait qu'ils allaient parler boulot, mais il ne devait pas être dupe, acceptant d’ambler en précisant que les affaires n'attendaient pas, coupant court à sa performances de ce soir assit devant son piano, ce soir il était tout à Ruby...où bien était-ce elle qui était tout à lui ? Ils le découvriraient très certainement lorsque la soirée serait un peu plus avancé...après tout, ils avaient toute la nuit devant eux.

Ils s'en allèrent, sans se retourner, sans aucun regret. L'arrêtant juste pour l'embrasser de nouveau, ses lèvres qui donnaient presque envie de les mordre tellement elles étaient pleines et appétissantes. Annonçant qu'elle n'était pas garés très loin, il l'encouragea pour se mettre en route, lui volant un baiser au passage qu'elle lui donna bien volontiers. Jouant la galanterie, parce qu'il n'y avait pas que les hommes qui pourraient tenir la porte aux femmes, elles pouvaient aussi rendre la pareille par moment, ça ne blesserait pas leurs congénères dans leur masculinité. Puis une fois à bord elle conduisit, prudemment, mais on sentait bien qu'elle était légèrement pressée, baissant un peu la pression au sein de son ventre avec le simple fait qu'elle restait concentré sur la route et qu'il n'y avait aucun contact physique.

Arrivé à destination, elle se sentit obligée d'expliquer comment elle pouvait s'offrir le luxe de vivre dans une pareille villa et à dire vrai elle ne l'avait pas réellement choisit, son père l'avait fait pour elle en y installant des pièces et des à côtés parfois indécents. Mais elle fut surprise à l'entendre dire qu'il ne la jugeait pas, partageant un peu sur son passé et le fait qu'il avait lui-même grandit dans un manoir construit pour lui par son père. Elle lui sourit, ne cherchant pas à en savoir plus pour l'instant, se délectant déjà des informations qu'il venait de lui donner en plus, puis elle vint l'embrasser à nouveau pour raviver un peu la flamme du désir. Si elle s'empressa de se diriger vers la porte d'entré, elle n'oublia pas d'éteindre l'alarme, il n'y a pas plus briseur d'ambiance qu'un son strident venant percer vos oreilles. Elle ferma quelques instant les yeux en sentant les lèvres de Jackson contre son cou alors qu'elle commença à entrer le code, ne se doutant pas que ce n'était qu'une supercherie pour pouvoir voir pleinement et retenir ses chiffres. 957826. Ils pouvaient à présent pénétrer la propriété sans danger et elle referma tout de même à clef derrière lui.

Si elle voulait jouer, lui semblait laisser tomber ce qui était conventionnelle, n'ayant plus personne pour les regarder ou les déranger, il la souleva de deux mains ferment, mais douces et elle enroula ses jambes autour de sa taille. Plaquer contre une armoire, elle sentit ses lèvres se presser à nouveau contre les siennes, sans préambule il vient chercher la langue de Ruby qui lui répond avec autant d'ardeur que lui, il semblait presque sauvage et ce n'était pas pour lui déplaire. Ses mains se baladent sur son dos, elle pouvait enfin sentir ce corps, même si pour l'instant un bout de tissu l'empêcher d'en voir plus, d'en sentir plus, alors elle se mit à déboutonner rapidement sa chemise, la faisant tomber au sol, souriant en sentant les avant bras et les biceps du pianiste...Qu'il ne dise pas qu'il ne faisait pas un peu de musculation, elle ne le croirait pas, mais heureusement il n'avait rien non plus du type bodybuildé. Sa main passe enfin dans la chevelure noire, se serrant légèrement afin que son visage ne parte pas et lorsqu'elle reprit sa respiration ce fut pour embrasser le long de sa mâchoire, descendant jusqu'à son cou.*

« Plutôt direct...j'aime ça. »

Sous l'excitation, elle eut l'impression que le cœur du jeune homme battait, mais c'était son propre cœur qu'elle entendait, qui la rendait complètement sourde. Ses mains découvrent ce corps inconnu et qui semble tellement délicieux, son instinct voulut lui défaire son pantalon, mais elle voulait encore un peu le découvrir, passant comme elle pu ses mains sur son torse comprimé contre le sien. Elle avait le souffle court les pensées totalement désinhibé pour laisser place à l'urgence de faire connaissance avec son corps. Son cerveau sembla assez satisfait et ses mains passe sous ses propres cuisses pour dégrafer le pantalon de Jackson qui tomba au sol, le laissant en sous-vêtement. Ses lèvres remontent sur les siennes, la tête légèrement penché sur le côté droit et elle vient de nouveau titiller la langue du vampire avec la sienne.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
vampire ○ kill of the night
messages : 43
double-compte(s) : Aucun
crédits : Dandeliondesign, 2981 12289 0
MessageSujet: Re: Le pianiste [+18]   Jeu 12 Juil - 13:20



The Artist Jackson & Ruby Jackson écouta avec amusement la jeune femme parler de strip-poker, un jeu bien plus intéressant que l'original. Enfin, bien entendu il faut être bien accompagné, sinon quel intérêt. D'ailleurs, il aurait bien aimé jouer à ce jeu-là avec elle, bien sûr il aurait certainement tout fait pour gagner la partie, voulant à tout prix découvrir le corps d'une telle beauté, même si au final il aurait certainement perdu exprès quelques coups pour faire monter ce désir en elle, cette sensation qu'il de plus en plus au fil de cette discussion lourde en sous-entendus sexuels, après tout il faut bien se faire plaisir de temps à autre, un monstre peut se permettre quelques plaisirs de la vie, même s'il n'est plus vraiment vivant.

« Strip-poker ? Oh, je vois que vous êtes bien motivé pour ce genre de jeu, ma foi très intéressante. Je suis sûr que vous apprendrez bien plus vite les ficelles ainsi. N'oubliez surtout pas de vous prendre une couche de vêtement assez conséquente lorsque nous commencerons votre … entraînement. »

Fit-il en lançant un léger sourire en coin en fin de phrase, amusé d'imaginer une telle situation. Bluffait-elle en parlant de le faire perdre, bonne question. Pour dire, il n'en savait rien mais il fallait bien avouer quelque chose, Ruby pourrait aisément faire des ravages en utilisant une seule carte, le bluff. Bon, leur rendez-vous afin de l'améliorer dans ces jeux de cartes pourrait être intéressante puisque ça lui permettrait ainsi de garder contact avec elle, mais en plus leur soirée risquerait de finir par la même occasion dans un lit s'il se lâchait sur le strip-poker, n'est-ce pas parfait ?

Ce fut elle qui posa pour la toute première fois ses lèvres sur les siennes, il fut un peu surpris sur le coup de voir les étapes se succédaient en un rien de temps, mais après tout ça lui allait, au moins la soirée ne serait pas barbante à parler autour d'un verre pendant trois heures pour au final terminer dans un lit, et encore c'était si la personne en face ne voulait pas récupérer le numéro pour se recontacter plus tard, ça lui était déjà arrivé de voir des femmes lui demandant son téléphone pour espérer avec une relation sérieuse, la plupart du temps elle finissait dans une benne à ordure; totalement vidé de leur sang. Mais dans ce cas précis, c'était pour lui proposer du boulot, inutile de dire qu'elle avait frappé fort, et ça Jackson ne pouvait en être que ravie, il venait d'obtenir boulot et plaisir en une seule petite soirée. Après lui avoir répondu en n'utilisant aucun mot, se contentant seulement de lui rendre un baiser plus passionné cette fois-ci, le jeune vampire récupéra rapidement quelques affaires avant de finalement partir en prenant la main de la belle demoiselle vers sa voiture, s'arrêtant de temps à autre pour lui voler quelques baisers, ses lèvres donnant envie d'y rester pour en profiter bien plus longtemps, il aurait presque pu planter ses crocs à l'intérieur.

Une fois à l'intérieur de la voiture, il faut avouer que le désir de passer l'une de ses mains sur ses cuisses mises à nu par une robe arrivant à mi-cuisse étant très tentant, et à voir sa façon de rouler, ça devait sûrement être un enfer de son côté. Calmer une envie lorsque la chose que vous désirez le plus se trouve à quelques centimètres de vous est une chose très difficile, voir presque impossible pour Jackson. Mais au bout du compte, il avait finalement réussi à taire l'envie de lui sauter dessus en pensant à l'heure et l'endroit de son prochain repas, en profitant d'ailleurs pour tenter de trouver le meilleur moment pour s'infiltrer discrètement dans un hôpital de la ville afin d'y voler quelques poches de sang, certes le sang en poche n'est pas meilleur que celui prélevé sur une victime, mais au moins ça a le mérite de pouvoir nourrir le vampire en tout lieu et toute heure.

Ils arrièrent enfin à destination, Jackson étant surpris de voir l'habitation de Ruby, qui n'avait point abordé durant la soirée son statut financier, et il faut dire qu'elle était sans aucun doute riche, très riche. Une femme qui ne se vante pas de sa richesse, il lui aurait presque passé la bague au doigt, enfin il ne l'aurait pas vraiment fait, il préfère être libre qu'avoir des menottes autour des poignées, sauf si c'est sur un lit, là il peut aisément faire des concessions. S'expliquant sur la raison pour laquelle celle-ci possède une maison si grande et si luxueuse, le jeune homme affirma qu'il ne la jugeait point, avouant même qu'il avait lui aussi vécu dans une grande maison de riche, c'était d'ailleurs la première fois qu'il parler de son passé avec une femme, c'est qu'elle devait certainement lui faire bonne impression.  Alors que la flamme s'était peu à peu éteinte durant le trajet au point de rendre l'esprit du vampire plus clair, celle-ci en profita pour la raviver en venant poser une nouvelle fois ses lèvres sur les siennes, celui-ci regardant ensuite droit dans les yeux la jeune allumeuse avec un regard perçant et rempli de désir, la bête était définitivement remontée. Se dirigeant ensuite vers la porte d'entrée, celle-ci en profita pour désactiver l'alarme en rentrant un code, Jackson en profitant pour laisser ses lèvres parcourir le cou de la demoiselle, regardant en passant le fameux code au cas où, ça peut toujours servir dans le futur. Entrant dans la résidence, il jeta un léger coup d'œil au mobilier, il aurait presque envie de s'installer ici mais il s'était tout de même attaché à son appartement, il avait des voisins lui procurant une bonne couverture lorsque des chasseurs passaient dans le coin, s'était aménagé l'intérieur pour qu'il puisse s'occuper en attendant que le jour s'éclipse afin de laisser place à la nuit noire qu'il aimait tellement, en toute honnêteté, il s'était mis plutôt bien. Et puis sans mentir, il y avait beaucoup trop de fenêtre pour qu'il puisse se sentir bien ici.

Elle essaya de jouer avec le jeune vampire, mais c'était sans compter l'envie qui l'avait soudainement qui l'obligea à plaquer ses mains contre ses hanches afin de la soulever, celle-ci enroulant ses jambes autour de sa taille pour ne pas tomber en arrière. À présent, il pouvait laisser libre cours à sa bestialité, il n'avait plus aucun regard autour d'eux pour les épier, ils étaient à présent seuls dans une grande maison, et il voulait ne profiter. La plaquant contre une armoire, il l'embrassa ardemment avant d'approcher sa langue de la sienne, jouant avec elle sans retenue, étant à présent dépendant d'elle. Elle déboutonna rapidement sa chemise afin de laisser balader ses mains sur son corps divinement bien taillé, il faut dire que la chasse au bifteck paye bien. Lui ne se gênait pas non plus, passant ses mains sous les cuisses de la jeune femme pour profiter de ses belles courbes, les laissant ainsi se balader sur son corps de rêve. Il n'avait même plus la force de lui répondre, l'envie du contacte charnelle ayant pris le dessus. La main du vampire vint enlever la ceinture noire qu'elle portait jusqu'ici pour faire tomber sa robe alors que celle-ci avait finalement fait tomber son pantalon avant que celle-ci ne revienne titiller la langue de Jackson. Il ne pouvait certainement pas se lancer dans des ébats plaqués contre une armoire, ça ne vaudrait sûrement pas mieux que les toilettes d'un bar, il voudrait bien pouvoir la lâcher afin que celle-ci ne l'emmène dans sa chambre, mais rien n'y faisait. Il posa les fesses de Ruby sur un meuble avant de finalement lui retirer les talons qu'elle portait, plongeant une main sur l'un de ses seins alors qu'il profiter de la bouche de sa victime, comme un prédateur dévorerait l'une de ses proies.
© Justayne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
werewolf ○ bad moon rising
messages : 49
double-compte(s) : aucun
crédits : (c) Dandelion
MessageSujet: Re: Le pianiste [+18]   Jeu 12 Juil - 16:19


I'm up for the wicked.
Parfois, elle jouait avec le feu, comme quoi cela pouvait lui plaire de se brûler de temps en temps, mais elle n'aimait pas en arriver jusqu'à se piéger elle-même dedans et Dieu sait que ça lui ait déjà arrivé. La mention du strip-poker sembla éveiller l’intérêt du pianiste, souriant sans aucune gêne lorsqu'il lui dit qu'elle semblait bien motivé pour ce jeu et en effet elle l'était ! Jouer pour de l'argent, cela pouvait être sympa, mais elle ne tenait pas plus que ça de gagner quelques dollars Canadien provenant de la poche d'une personne qu'elle risque d'embaucher de temps à autre. Par contre, pouvoir le voir se déshabiller au risque de faire changer la donne et le...jeu, ça elle était plutôt pour, il n'y avait rien de mieux que les soirées qui dérapaient, comme celle-ci, malgré le fait qu'elle ne dérapait pas réellement vu que de son côté, la blondinette avait bien l'intention que cela ce finisse dans une chambre.

« Je prend note, une petite dizaine de t-shirt devrais faire l'affaire non ? Puis quelques pantalons, je porterais juste un peu plus de sous-vêtements aussi. »

Lui lançant un clin d’œil, elle se dit que ce pourrait être une bonne façon de terminer une soirée qu'elle aurait organisé, chez elle en rajoutant des couches de vêtements alors qu'il lui apprenait l'art des cartes. Elle espérait qu'il n'était pas si bon qu'il le disait ou au moins qu'il perdrait quelques manches, histoire d'attiser le désir de la louve. C'était conclus dans sa tête, elle le payerait même pour qu'il soit son professeur, son prix sera le sien, peu importe s'il se décide à les gonfler, peut-être s'essayerait-elle une fois en dehors et avoir un retour sur investissement... puis elle ferait peut-être exprès d'oublier quelques règles, quelques façon de faire. S'il était aussi performant au lit que dans sa répartie, il était clair qu'elle voudrait le revoir plus d'un fois, peut-être pas non plus au point d'en faire son amant régulier...seul le temps le lui dira.

Les barrières se brisent, l'envie se dévoile et se dégageant de chaque pores de leurs peaux, ils ne tiennent plus, peu importe ce qu'il est d'usage de faire, d'en apprendre l'un sur l'autre, ils en savaient déjà autant qu'ils en voulaient. Ils s'envolent se bécotant de temps à autre pour rejoindre la voiture. Dans l'habitacle, elle fut tout de même soulager qu'il n'avait pas plongé dans son cou, qu'il n'avait pas tenter de caresser sa cuisse exposée, il lui fallait déjà une concentration énorme pour se focalisé sur la route et pas uniquement sur l'homme en chaleur à ses côtés. Ce ne fut qu'une fois garer devant chez elle, après une petite explication qu'elle s'autorisa à laisser son désir s'exprimer de nouveau. N'oubliant pas pour autant le code de l'alarme au passage, ne soupçonnant pas des yeux bien trop curieux qui n'admirait pas son décolleter lorsqu'il vint lui parsemer des baisers dans le cou, mais bien rivé sur le cadran de l'alarme, capturant chacun des chiffres qu'elle compose.

A l'intérieur, elle eut juste le temps de refermer derrière et vouloir jouer avec lui pour sentir qu'il prenait les choses en mains, au sens littérale et figuratif du terme, se retrouvant peut-être un peu trop presser entre une armoire et son corps, Ruby ne s'en plaint pourtant pas, laissant aller les pulsions de Jackson, l’effeuillant de ses vêtements inutiles, elle sentait sa peau presque irradié de chaleur, son cœur dans ses tempes la rendant presque sourde. Partager entre l'envie de prendre son temps pour découvrir l'autre et l'urgence d'assouvir une envie qui se faisait de plus en plus urgente, cependant le côté un peu plus primaire et bestiale l'emporter... Elle en profiterait juste après de pouvoir balader ses mains un peu partout sur le corps de Jackson semblant dans le même état qu'elle, sauf qu'il avait déjà céder sur son côté primaire depuis qu'ils avaient passés le pas de la porte. Les vêtements du pianiste tombe sur le sol l'un après l'autre, profitant un peu de la vue entre deux baisers, sa ceinture se défait sous les mains de jeune homme et elle l'aide à se débarrasser à cette belle pièce de tissu devenu bien trop encombrante. La peau est à présent presque entièrement nue, un simple sous-vêtements noire, n'ayant pas eut besoin de soutien-gorge avec ce genre de robe où il était déjà intégré. Ses mains reviennent contre la nuque du jeune homme, ses lèvres cherchant les siennes désespérément et elle plaqua son torse contre le sien.

Elle sentit le meuble ne plus supporter son dos, Jackson décida certainement de l'emmener ailleurs que dans l'entrée, mais ce ne fut que pour la faire s’asseoir sur l'un des meubles un peu plus bas, retirant ses talons qui traversèrent la pièce pour s'en débarrasser, elle allait indiquer où se trouver sa chambre avant qu'elle ne se consume entièrement par le désir et qu'elle le veuille sur place, peu importe où il se trouvait, mais il l'empêcha d'émettre le moindre son en l'embrassant de nouveau. L'une des mains du pianiste venant se former autour de la courbe de l'un de ses seins, son corps entier frissonna sous ce nouveau contact physique, elle vient prendre la main libre du pianiste pour qu'il puisse venir caresser l'autre, avide de se sentir toucher ainsi et de sentir la chaleur l'envelopper un peu plus, soupirant d'aise. Ses jambes quittent un instant la taille du jeune homme alors qu'elle se débarrasse de son caleçon, le faisant glisser le long des jambes de Jackson avec son pied avant de retourner sur sa taille, les forçant à se rapprocher, sentant son désir pour elle à présent qu'il fut nu comme un vers. Oui, elle en profita pour jeter un petit coup d’œil aussi au spectacle qui lui était offert, se tortillant pour se débarrasser du dernier bout de tissu, elle approcha de son oreille.

« J'ai envie de toi Jackson. »

Plongeant de nouveau sa main dans sa chevelure, elle finit tout de même par prendre à nouveau le contrôle d'elle-même. Une lueur de défis dans ses yeux, elle finit par le pousser et descend de la table avant qu'il n'ait le temps de pouvoir la coincer à nouveau là. Un sourire en coin, elle se retourne sans dire un mot et se met à courir jusqu'à sa chambre, prenant de l'avance, jouant certainement à un jeu dangereux si elle savait qu'il était un vampire. La chambre était spécieuse, un décor épuré, juste un pèle-mêle de photo accroché sur son mur avec exclusivement des photos d'elle et de sa sœur, une avec les deux sœurs et le paternelle, une autre bien plus ancienne de la mère. Sur la commode traînes des bijoux, des palettes de maquillage et une paire de menotte avec sa clef exclusivement utilisé par la sœur lorsqu'il fallait clouer Ruby au lit afin qu'elle se repose vraiment. Son lit semble se démarquer de la pièce, seul meuble noir dans se décors blanc, même les draps de soie sont noir, sa tête de lit n'est pas pleine, le fer est formé pour laisser apparaître des motifs, des jours et c'est grâce à sa que la sœur de Ruby peut utiliser les menottes contre elle. Elle plonge sur sa table de nuit, en ressortant un paquet de préservatif et elle en garde un dans sa main. Entendant les pas du jeune homme derrière elle, elle se redressa avec un sourire, se laissant tomber sur le lit alors qu'elle le laisser l'approcher. Si elle n'était pas aussi excité, elle en pourrait en avoir peur, de sa démarche, comme celle d'un prédateur près à fondre sur sa proie. Elle montra alors le préservatif fermé qu'elle avait dans la main alors même qu'il était encore debout.

« Tu veux le mettre ou tu préfères que je le fasse? »

Elle savait que cela était différent pour chacun, certains s'excitant de sentir le plastique se dérouler sur leur virilité, ayant quelques effleurements de doigt étrange et d'autres préféraient encore le mettre eux-même, peut-être pour plus d'efficacité ou par timidité ? Même si le fait de le mettre revenait à devenir intime avec la personne avec qui on partage le moment.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
vampire ○ kill of the night
messages : 43
double-compte(s) : Aucun
crédits : Dandeliondesign, 2981 12289 0
MessageSujet: Re: Le pianiste [+18]   Ven 13 Juil - 14:41



The Artist Jackson & Ruby Jackson regardait d'un air amusé la jeune femme parler de strip-poker, annonçant même qu'elle ne serait sûrement pas contre de le faire perdre pour se délecter de la vue qu'il lui offrirait. Le vampire ajouta cependant en souriant qu'elle devrait forcément penser à rajouter une couche de vêtements assez conséquente pour ne pas finir, nue comme un ver au bout de quelques petites minutes, il ne faudrait tout de même pas brûler les étapes. Elle répliqua finalement tout en faisant un clin d'œil qui aurait certainement fait fondre n'importe quel mâle en chaleur, qu'elle en viendrait à porter une dizaine de t-shirt et de pantalons afin de se laisser une petite marge en cas que les défaites ne s'accumulent pas devant la maîtrise parfaite du poker de la part du jeune homme. S'il s'en amuse déjà, il ne la voyait pas pour autant comme une régulière, bien au contraire pour lui il n'était question que d'un coup d'un soir se terminant ensuite par une relation professionnelle de temps à autre, et peut-être un retour au lit dans un futur plus ou moins proche mais au final, ça ne changerait pas grand-chose dans sa vie, il ne se mettrait sûrement pas à agir comme un saint pour Ruby.

« Je pense que ça devrait vous suffire … avec un peu de chance. Mais sachez que je ne suis pas un homme corruptible par l'argent. »

S'il avait une tout autre idée en tête en rapport directe avec le sexe, il ne chercha pas à aller plus loin, après tout c'était à elle de comprendre le réel sens derrière sa phrase, il n'allait certainement pas lui jeter les grains pour qu'elle puisse trouver son chemin. Après tout, ce n'était que de simples mots, rien de plus, rien de moins. Cependant, l'idée de faire un strip-poker le motiva un peu plus à vouloir connaître qui diable pouvait être cette belle demoiselle, après il reste bien entendu à voir comment la soirée se déroulera entre eux, car les dés ne sont pas encore jetés.

Alors que les baisers s'enchaînèrent au point de monter la tension sexuelle entre eux deux d'un cran au dessus, ceux-ci se dirigèrent sans attendre vers la voiture de Ruby afin de se rendre dans sa résidence pour parler … affaires. S'ils s'étaient chauffé avant d'arriver à celle-ci, le trajet fut bien douloureux pour les deux jeunes gens, Jackson de son côté ne pouvait presque plus contenir la bête qui sommeillait en lui, avide de sexe et de luxure, n'ayant qu'une envie, fondre au cou de sa victime pour profiter de son corps endiablé. Il observait de temps à autre la cuisse exposée de la jeune femme, voulant à tout prix parcourir armé de l'une de ses mains la surface de celle-ci pour finalement terminé dans un endroit beaucoup plus reculé mais forte heureusement, il arrivait à détourner son regard en observant l'extérieur, jusqu'à ce que la pression redescende finalement de son côté, reprenant ainsi le contrôle. Mais celui-ci fut tout de même assez rapidement brisé une fois que ceux-ci arrivèrent devant la bâtisse où habitait la lycanthrope, en profitant une nouvelle fois pour poser ses lèvres à croquer sur celle du vampire, ravivant ainsi sa flamme qui s'était peu à peu éteinte. Arrivé devant la porte, celui-ci en profita pour assaillir de baiser le cou de la demoiselle en prenant soin d'observer attentivement le code pour désactiver l'alarme, chose qui peut toujours servir.

À partir de là, les choses se déroulèrent très rapidement. En effet une fois que celle-ci est prit soin de verrouiller la porte d'entrée après que Jackson est pénétré à l'intérieur, elle jeta ses clefs et son sac à main sur une table basse avant de tenter de jouer un peu plus avec la bête, ne se doutant certainement pas que celui-ci lui fonde dessus, la prenant par les cuisses pour la plaquer contre une armoire tout en lui enlevant les couches de vêtements en trop, se retrouvant rapidement en sous-vêtements, des deux côtés. Appréciant les mains de la douce sur sa nuque, tout en savourant chacun des baisers qui lui était proposé, il laissa aller ses pulsions pour finalement plaquer le torse contre le sien, voulant à tout prix avoir un contact physique intense avec elle, totalement dépendant du désir sexuel qui s'était installé au fur et à mesure de la soirée, à présent ils étaient seuls, dans une résidence fermée, aucun regard pour ne les épiait, il aurait presque pu la mordre mais une tout autre envie avait prit place, beaucoup plus intense que la soif de sang, s'étant aussi déjà abreuver quelques heures plus tôt.

Il l'emmena finalement sur un meuble non loin de l'entrée afin de lui retirer ses talons noirs qui gênaient leurs ébats, continuant inlassablement à dévorer les lèvres de la jeune femme comme s'il buvait avec extase le sang d'une de ses victimes, alors qu'une de ses mains vint se perde sur l'un de ses seins, appréciant ainsi la forme tout en le stimulant, le caressant alors Ruby, attrapant son autre main, vint la plaquer sur le second, soupirant face au plaisir charnel qu'il lui procurait. Elle finit par enlever le dernier vêtement qu'il lui restait, à savoir son caleçon en utilisant ses pieds, celui-ci serrant un peu plus les lèvres contre les siennes en sentant ce contact physique avant qu'elle ne se tortille dans tous les sens pour s'enlever la dernière pièce qu'il lui restait, plaçant ses jambes autour de la taille de celui-ci pour les forcer à se rapprocher, chose qui ne le déranger pas du tout, appréciant bien au contraire la chaleur corporelle qu'elle dégageait, stimulant beaucoup plus son étreinte sur les seins de celle-ci avant qu'elle ne se rapproche de son oreille pour lui murmurer une phrase qui n'avait comme effet que d'augmenter le désir déjà bien élevé envers-elle, lui lançant un léger sourire bestial, ne se contrôlant même plus.

Alors qu'elle passa l'une de ses mains dans la magnifique chevelure de Jackson, celle-ci eut un moment de lucidité et le poussa sans crier gare, descendant ainsi du meuble où elle était posée pour finalement fuir en direction de sa chambre. Si au départ cela ne semblait pas dangereux au premier abord, c'était sans compter la nature vampirique du jeune homme qui, prenant le dessus, le fit agir tel un prédateur chassant sans répit une proie comme le feraient un lion et une gazelle. S'il la regarda quelques instants fuir dans une direction précise, celui-ci ne put s'empêcher de la suivre d'un pas lourd avec un léger sourire amusé en coin, salivant déjà devant le petit plat qui lui était offert, enfin il n'était pas vraiment entrain de baver, ce n'est qu'une expression. Entrant dans la chambre quelques brefs instants plus tard, ne faisant pas attention au détail de celle-ci, beaucoup trop focalisé sur l'envie de se jeter sur Ruby tel un vampire le ferait, à l'exception qu'il ne la mordrait pas, ou alors pas avec ses dents de prédateur mais bel et bien d'humain, il l'observa se laisser tomber sur le lit telle une bête piégée par son assaillant, en montrant un préservatif fermé. Si ça n'avait pas vraiment d'intérêt étant donné que les vampires ne pouvaient pas être fertiles, pour le bien de son identité « d'humain », il devait bien faire des concessions.

« Je pense qu'il est grand temps de t'apprendre les tours de passe-passe. »

Lança-t-il avec un sourire en coin, s'approchant pas à pas de sa victime jusqu'à finalement poser un genou contre la surface du lit, se mettant finalement face à elle en lui embrassant le cou, descendant lentement vers son torse alors que le désir envers-elle ne faisait que monter au fil des secondes qui s'écoulaient, ayant remarqué avec étonnement une paire de menottes en entrant, il ne se posa pas plus de question car après tout il était dans le même lit qu'elle, les pulsions ayant réellement pris le dessus sur la raison.
© Justayne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
werewolf ○ bad moon rising
messages : 49
double-compte(s) : aucun
crédits : (c) Dandelion
MessageSujet: Re: Le pianiste [+18]   Ven 13 Juil - 20:34


I'm up for the wicked.
Ils se cherchaient l'un l'autre, créant eux-même une tension entre eux dans le bar. Mais une tension bien agréable qui donne envie de jouer un peu plus longtemps, de tirer sur la corde jusqu'à ce qu'elle soit prête à rompre. Le déshabillant du regard, elle ne se sentit en aucun cas gênée car il en faisait de même et en profiter de temps à autre pour se pencher et lui donner alors un échantillon un peu plus conséquent de sa peau. Rien de très indécent, il ne pouvait voir que la naissance de sa poitrine généreuse, arme qui mettait souvent KO les personnes qu'elle cherchait à séduire. A toute les féministe qui lui crieraient dans les oreilles qu'elle n'était pas qu'un corps, elle ne devait pas se traiter comme un objet, elle pouvait les rassurer en leur disant qu'elle ne se considère pas du tout comme un objet et gare à ceux voulait la toucher ou lui faire du rentre dedans lorsqu'elle n'en avait pas envie. La jeune femme avait des ongles et n'avait pas peur de s'en servir ou de donner un bon vieux coup de genou bien placé. Jackson, elle le voulait dans son lit ce soir, il semblait déjà bien sous son charme, alors elle dévoilait quelques atouts, voulant lui faire perdre la tête. Surtout en parlant de strip-poker. S'amusant sur le fait qu'elle devrait se couvrir un peu plus histoire que la partie ne tourne pas trop court, alors qu'elle pensait déjà au fait qu'elle pourrait parfaitement l'embauché comme entraîneur privé de poker, ce dernier ajouta qu'il n'était pas corruptible par l'argent, cela tombe bien, car elle n'avait pas l'intention de le corrompre ou de lui faire faire quoi que ce soit grâce à un chèque, mais peut-être cherchait-il aussi à lui faire comprendre que pour ses cours, il préférait être payer en obtenant les faveurs sexuelles de Ruby ? Et bien, si ce soir là, elle se retrouve d'humeur lubrique, elle pourrait en effet lui faire un payement de la sorte.

« Alors je vous rendrais corruptible autrement. »

Un sourire en coin, lourd de sens, elle s'était penché vers lui cette fois pour que personne ne les entendent. Lui laissant le loisir d'imaginer comment elle pourrait y arriver et surtout comment elle aimerait y arriver, les lèvres de la jeune femme serait à présent closent sur ce sujet, cela lui donnerait certainement envie de revenir afin d'éclaircir ce point. Elle aimait ça, faire languir un potentiel partenaire, même si elle y ajouta une touche de boulot, la blondinette était assez intelligente pour s'envoyer en l'air avec cet homme et pouvoir avoir une relation professionnel par la suite sans que rien ne s'en dégage, mais une fois sa soirée finit, si par malheur les lèvres de Jackson venait traîner sur le cou de Ruby, elle pourrait bien vouloir encore de lui. Que voulez-vous, la chair est faible.

Arrivant un peu plus tard chez elle, les masques tombent, le désir reste, dans des gestes un peu brusque, un peu bestial, elle s'était laissé plaquer contre un meuble, ne prêtant pas la moindre attention à se dernier, plutôt dans l'urgence de se retrouver tout les deux nues afin de s'adonner à un acte jugé si primaire, mais qui pouvait être si bon, si doux. La première couche tombe, ils changent de location, l'aidant avec ses chaussures, elle s'occupa elle-même de défaire les deux derniers bouts de tissus afin qu'ils se retrouvent dans leur tenu d'Adam et Eve. Profitant de ses mains contre sa poitrine, elle en soupira lorsqu'il découvrait ses détails. En les rapprochant de nouveau, elle put sentir qu'il ne mentait pas sur son désir pour elle, elle glissa au creux de son oreille qu'elle avait envie de lui, prête à ce donner même sur ce meuble, mais elle réussit à ce reprendre. Même l'amour bestiale se faisait dans le confort d'un lit ou d'un canapé, afin que tout le monde soit à son aise, alors elle le repousse avec un petit sourire en coin, elle aurait même pu ajouter un « vient m’attraper » mais la blondinette avait bien peur de ne pas pouvoir gagner cette course, les jambes du jeune homme sont plus longue que les siennes, de la triche en somme ! Elle se mit à courir jusqu'à sa chambre, lui indiquant ainsi le chemin sans avoir à le lui dire oralement ou à faire comme le petit poucet en laissant une traînée de petit cailloux derrière elle. D'ailleurs, il ne fut pas loin derrière elle. Lui laissant juste l'occasion de sortir un préservatif de sa table de nuit et de s'allonger sur son propre lit, lui demandant qui des deux lui mettrait le préservatif.

Il s'approche légèrement, était-il le prédateur ? Était-elle sa proie ? Où bien étaient-ils tous les deux prédateurs ce soir ? Il finit par répondre, toujours sur le thème du poker et qu'il allait lui en apprendre les ficelles. Elle l'observa un moment, lui apprendre des tours de passe-passe maintenant ? Puis elle sembla comprendre ce qu'il voulut dire, en quelque sorte, c'était à elle de le servir.

« Très bien monsieur, tes désirs sont des ordres. »

Le vouvoiement est tombé au moment où elle a exprimer tout haut son désir pour lui. Il s'approcha, posant simplement un genou sur le lit avant de venir complètement la rejoindre, fermant les yeux en sentant les baisers dans son cou, elle les ouvrit à nouveau afin de mettre la protection sur le jeune homme, car sans protection pas d'ébats ! Même si elle sait qu'elle ne peut tomber enceinte, il faut garder les apparences et elle n'était pas certaines de ne pas pouvoir se chopper une maladie. Les lèvres du pianistes dansent sur la peau brûlante de la louve, lui faisant se mordre la lèvre inférieure plusieurs fois, son corps voulant se plaquer au sien, voulant réchauffer la peau légèrement fraîche de Jackson. Elle sentait son souffle se raccourcir, son cœur battait de nouveau dans ses tempes en sentant ses lèvres inquisitrices, avides elles aussi de connaître un corps jusqu’alors inconnu encore quelques heures plus tôt. Ses mains se perdent dans la chevelure, tirant sur quelques mèches distraitement, son cerveau c'est déconnectés, seul son corps restant attentif au sien, près à répondre à ses attentes.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le pianiste [+18]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le pianiste [+18]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: BLACKWATER FALLS :: upper town :: bars et restaurants-