Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

on vous invite à privilégier les fantômes et les petits humaiiiiiiins
nous sommes présentement en automne 2017 (septembre, octobre, novembre) I love you
RH célèbre ses deux ans ! merci à tous, on vous aime !

Partagez | .
 

 (Titan Niwl) Want yo rad bromance.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
demon ○ breaking bad
messages : 12
double-compte(s) : Cristian le Sang-Coureur
crédits : AVENGEDINCHAINS
MessageSujet: (Titan Niwl) Want yo rad bromance.   Ven 13 Juil - 21:10

Titania Titan Niwl
Unlucky for you; I'm queen of the bored.


○ âge › Traînant ses guenilles et ses chausses depuis un demi millénaire, son faciès reste éternellement figé à ses vingt-deux ans.○ date et lieu de naissance › Vers 1520, en Angleterre○ profession › Son record d’un emploi stable, c’est un an à tout péter. Sa fierté personnelle. D’ici là, la seule vraie activité qu’elle n’a jamais vraiment quitté, c’est musicienne itinérante. Troubadour ou barde, faut dire que c’est vachement désuet. Par contre, au coup du temps, les instruments ont souvent changés. ○ situation amoureuse › En chie suffisamment, entre ses multiples coup de cœurs. ○ orientation sexuelle › Changeante comme ses humeurs et ses besoins du moment.○ situation financière › Rien ne l'ennui plus que le confort. Ses maigres deniers sont jetés au vent dés qu'elle en a la moindre occasion.  C'est carrément plus intéressant que les laisser reposer dans une banque.○ fonction et pouvoir  › Démon de l'Ennui envers et contre tout. Sa vie n'est qu'un triste néant qu'elle essaye de remplir avec toute la peine du monde. Constamment à la recherche de ce qui fera enfin définitivement battre le palpitant, elle traîne avec sa tristesse et en guise de malédiction, se voit offrir la triste capacité de pouvoir plonger autrui dans le même état léthargique qu'elle. Ainsi elle peut les plonger dans  une triste dépression, condamnés comme elle, a en jamais être satisfait de ce qui les entoure. Mais surtout : bien plus sujet à rester auprès d'elle. Un état qu'elle peut lever à sa guise. Sauf pour elle, à son éternel désarroi. ○ groupe › Bad Company – Démon  ○ avatar › Luanna Perez

Esseulée; Sociable; Pas bien méchante; Mais destructrice; Possessive, le temps qu'elle ne s'ennuie pas; Extrêmement malheureuse de sa condition; Hyperactive; Puérile; Changeante; Rentre-dedans; Observatrice; Artiste; Curieuse; Débrouillarde; Égoïste; Sans-gêne; N'a peur de rien, si ce n'est de l'ennui
Des siècles à courir après le rien pourrait forger un caractère nihiliste et désabusé. C’est parfois un peu le cas, quand Titan embrasse le vide autour d’elle. Clope au bec et nez en l’air, à observer des étoiles qui n’ont jamais eu pitié d’elle. Ces guides en carton-pâte qui la narguent au loin sans même prendre la peine de lui tenir la main. Alors elle a toujours avancé toute seule, un pied devant l’autre, là où ses jambes voudront bien la traîner. Les yeux aux aguets, la gueule large et le cœur prêt à offrir et à prendre.
Parce que malgré ses démons, la plus grande tragédie est que Titan n’abandonne pas. Elle se bat contre ce qu’elle avec toute la hargne du monde. A vomir le rien avec lequel sa malédiction la remplit. Désabusée certes, mais toujours entière. Elle devrait pourtant abandonner, elle le sait. Laisser tomber et épargner le plus de gens possibles en restant le séant visé à un bas, regardant d’un air désabusé le monde évoluer et s’écrouler. Mais que nenni.

Sa plus grande peur est le rien, alors elle le peinturlure de teintures de cheveux bizarres, le crie sur les toits, le chante aussi parfois. Courant après la moindre once d’adrénaline, la moindre étincelle qui peut réchauffer le glacier de son existence. Il ne lui est plus possible d’être transparente depuis longtemps. Grosse lunettes chevauchée sur son nez, look dépareillé, chewing-gum qui claque, instrument divers juché sur l’épaule, elle avance avec ses grosses bottes avec une aisance particulière teintée de nonchalance. Prête à sauter sur la moindre occasion de s’occuper. Tout pour échapper à l’ennui. Elle fait la nique à la vie, danse au bord du précipice, peut mettre le feu au poudre et attendre de voir ce qui va exploser en premier, créer des choses pour les casser en deux… Elle évolue entre son amour de la vie, et la déception de voir que rien ne change avec le temps. Avec elle, aucun jour ne se ressemble. Elle offre une nouvelle perceptive du monde a tout ceux qui ont l’audace de la suivre sur le chemin pentu et dangereux qu’elle trace pour eux. Et pourtant, pourtant Titan s’ennuie. Pour toujours et à jamais, elle s’ennuie.

Elle s’est souvent entichée de moult personnes, mais elle les a tous ultimement laissé derrière elle, meurtrie et pétrie de culpabilité. Elle les a tous aimé avec passion et sincérité, et dans un égoïsme particulier dont elle maudit et révulse le moindre fil, elle fait de son mieux pour marquer leur mémoire au fer rouge : il ne lui plait pas qu’ils l’oublient. Elle aimerait, pouvoir être capable de laisser les pauvres gens en paix, mais démone ils l’ont fait, et démone elle perdure. Faire souffrir autrui ne lui fait nullement plaisir, mais à son plus grand désarroi, il semble que cela lui fait de moins en moins de peine. Elle en a laissé plus d’un au désespoir, et parfois, quand les gens se lassent avant elle, c’est le seul moyen qu’elle a pour les retenir. Leur faire ressentir le même vide qui l’habite chaque nanoseconde. Elle les plaint et les pleure. Mais pour eux, ce n’est qu’une affaire de temps. Pour elle, c’est l’éternité.

|| La débrouille, c’est son maître mot. Chasseuse de squat, trublion de votre canapé, aménageuse de dessous de ponts, abandonneuse d’appartement, Titan est une reine pour se faire une vie douillette sans l’ombre d’un dollar. Ça a le mérite de l’occuper un moment || Vous voyez la personne absolument insupportable qui se balade en ville à coup de skate ou de patin à roulette ? Voilà. || Titan est une artiste. Elle l’a souvent oublié. Outre le fait qu’elle fait régulièrement toute seule ses propres vêtements, elle écrit et compose beaucoup de chansons. Souvent mélancolique, quasiment toutes pessimistes, régulièrement dédiées ou données à autrui, finalement prenants toute la poussière dans le bordel qu’est sa tête. || Certaines créatures surnaturelles sont toujours emprunts d’une certaine nostalgie du temps passé. Que ce soit au niveau de leur langage ou façon de se comporter. Titan ? Non. Elle n’envie pas la vieille époque, et semble parfaitement s’accommoder du temps qui évolue.|| Sa nature lui fait s’intéresser d’avantage aux artistes. Beaucoup de musiciens des années 70/80, parfois oubliés, ont eu le malheur de croiser sa route. Tour à tour, elle s’improvisa groupie, parolière ou compositrice, selon les époques et ses envies. Elle a ainsi contribué ou inspiré quelques tubes qui sont encore écoutés aujourd’hui. En pêle-mêle, elle a fait partie de l’entourage d’Iggy Pop, David Bowie, Kate Bush, Betty Davis et Cliff Richards entre beaucoup d’autres. Certains ont mal finis, mais tous ont connu une intense période de dépression à cause d’elle. || Son corps n’a jamais guérit des mauvais traitements qu’elle a subit, et est constellé de cicatrices.

○ 1523 ? › Il n’a jamais été certain de la date de naissance exacte de Titania. Née dans la fange anglaise, d’une mère irlandaise musicienne qui se déplaçait au gré d’une compagnie d’artistes itinérants. Principalement amuseurs de galeries, malgré quelques invitations de nobliaux, la vie de la jeune gamine se résume principalement à jouer de la musique dans la boue, à servir de main d’œuvres dans les quelques villages avoisinants leur itinéraire, et à marcher de longues distances sous la pluie. Si c’est loin d’être l’idéal, c’est pour beaucoup une norme.○ 1538 › Le train quotidien de la vie à jouer du luth sur des places de villages finit par l’ennuyer profondément et elle prend finalement la décision périlleuse de changer d’itinéraire et de suivre sa propre voix. ○ 1539-1540 › La vie d’une jeune musicienne esseulée à son charme, certes, mais c’est surtout une guerre de chaque instant. Encore plus quand, comme Titania, on ne tient jamais en place. Mais malgré les dangers omniprésents, les grandes périodes de vaches maigres, la recherche perpétuelle d’un foyer, et les prétendants pas vraiment sérieux, Titania est satisfaite. Pire : elle est ravie. Se battre pour sa survie est une activité chronophage et vivifiante. Débrouillarde et résiliente, elle apprend rapidement les ficelles pour vivre seule au milieu de la fosse à serpent qu’est le monde. Elle use ses chaussures sur les routes, ses ongles sur ses cordes de Luth, et ses frocs sur les bancs de taverne, avec des poètes et des brigands, commet même quelques larcins, mais elle apprécie son indépendance et sa liberté. Et surtout, une vie dans laquelle il lui est parfaitement impossible de s’ennuyer. ○ fin 1545 › L’hiver de cette année est particulièrement rude, et laisse la jeune fille dans une situation assez difficile. Les routes sont rudes, à cause de son style de vie, elle n’a pas le moindre denier, même son esprit échaudé sait quand il faut rendre les armes pour le moment. Malgré les mauvaises rumeurs qui hantent le seigneur local, elle finit par devoir accepter sa proposition de jouer à sa cours pour les mois à venir. Elle repartira au Printemps, payée dûment pour la saison, et en attendant sera logée, nourrie et blanchie. Certains contrats sont moins reluisants que d’autres, servir de souffre-douleur à un seigneur local, qui aime particulièrement jeter nourriture et couteau à viande à ses musiciens, elle n’avait jamais eu affaire à une tâche si sordide. Une torture humiliante qui dure plusieurs mois, mais le froid est déjà là, et sans monnaie sonnante et trébuchante, elle ne peut pas survivre. Foutue pour foutue, déprimée et pire : privée de liberté Titania décide de cumuler les jeux dangereux pour s’occuper. Elle répond donc aux avances du fils ainé de son bourreau. Mais aussi de sa fille. Pour survivre aux longues journées qui séparent ses soirées d’horreur, elle cherche à occuper son esprit pour ne pas sombrer dans la folie et l’angoisse. Elle s’acoquine avec le personnel du château, et les persuade d’explorer le château avec elle, quitte à être prit la main dans le sac.○ début 1545 › À son plus grand dam, l’hiver s’éternise. Les sévices vont de mal en pis, et Titania cumule plaies béantes et hématomes, et bien que soignés par amours par ses deux amants, il lui est difficile de jouer du luth avec trois doigts brisés. Les dîners du Seigneur prennent une proportion particulièrement sinistre, mais Titania tient bon. Ses fouilles de l’immense bâtisse ne lui ont malheureusement pas permit de trouver une réserve d’argent à disposition qui lui permettrait de prendre la poudre d’escampette. Mais d’une manière générale, Titania ne songe pas forcément à partir. L’idée de sortir triomphante d’une telle épreuve lui colle à la peau. Et quelque chose lui dit que toutes ses expériences seront sans sel à partir de là. Alors elle tient tête, quitte à perdre la sienne. Étrangement c’est auprès de jeunes moines passant l’hiver au chaud du château, comme elle qu’elle trouve un minimum de salut et de réconfort. Un soir de désespoir et l’alcool, elle finit par se confier à certains d’entre eux, et demande qu’on lui donne l’absolution au cas où le pire devrait lui arriver. Certains sont touchés par son triste sort, d’autres, le sont beaucoup moins.○ Début du printemps 1545 › La libération est proche, et elle savait que la dernière soirée serait la pire. Mais être trainée par les cheveux, battue et groggy par-delà les couloirs du château par le maître des lieux, jusqu’à un prêtre jetant un index accusateur vers elle, pointant la débauche de ses amours nocturnes. Avant qu'elle ne pousse son dernier soupir, il la condamna à une éternité de souffrance, pour son sinistre comportement, signant ainsi le début de son tourment éternel. En voilà une triste fin pour celle qui rêvait de liberté et d’adrénaline. Damnée et laissée pour contre, on jette la pauvresse dans une fosse commune, pour que ses restes soit bouffées par les charognards. La rumeur, elle, lui survit mais déformée, répétée, et régurgitée. On aime bien raconter aux touristes, l’histoire pathétique de la musicienne démoniaque qui séduit tout le château avec sa musique, jusqu’aux pauvres moines trop jeunes pour voir le danger. Avant que leur âmes soit sauvées par un prêtre zélé qui chassa l’hérétique.○ 1775 › Titania retrouve le sol terrestre pour la première fois, avec joie : elle a largement fait le tour de l’enfer pour s’y ennuyer fermement. Cependant, elle reste perplexe face à l’identité de celle qui l’a invoqué. Une bonne dame de la cours de France qui s’empresse de pleurnicher sur sa vie de petite fille riche laissée pour compte. Un soir d’ennui, quand les tirages de tarots ne suffisaient plus, elle s'est amusée à jouer avec le feu, pour invoquer la fameuse démone d’Angleterre qui aurait séduit tout un château en profitant de la généreuse hospitalité de son maître. La jeune fille est particulièrement exigeante : Elle veut s’amuser, elle veut un amant, elle veut son chez elle, et plus simplement : elle veut qu’on lui offre tout ce qu’elle souhaite en claquant des doigts. Titania lui offre ce qu’elle réclame, lui offre même une place digne de ce nom à la cours de France, pour lui offrir même le statue de proche de la Reine. Pour profiter de son rayonnement pour elle-même découvrir ce nouveau monde, elle se garde bien de lui avertir qu’à ne jamais devoir agir pour avoir ce qu’elle souhaite, elle ne sera jamais satisfaite, et obéit à ses requêtes, contrainte et forcée. ○ 1776› Des mois à supporter des perruques poudrées et des gamines gâtées, Titania renommée pour l’occasion en ‘Trésorine-Léopold de Joyeuse’ a rapidement fait le tour de ce petit monde-là, et s’y ennuie fermement. Une fois Marie-Antoinette comblée d’argent et d’attention, la démone s’en va. Une décision qu’elle regretta amèrement quand elle ouïe dire de la source d’animation que fut la Révolution Française.○ 1785 › L’empire britannique recherche des colons pour le nouveau monde, et Titania s’y rend sans trop y penser. Débarquée au New Jersey, elle trouve un humble emploi de couturière en découvrant les merveilles du nouveau monde. Mais même avec un continent entier à découvrir à sa disposition Titania s’ennuie. 1785 › ○ 1861 › Guerre de sécession américaine, Titania a la tristesse de voir son mari partir au combat pendant qu’elle doit gérer leur maison toute seule. Une activité forte occupante, mais Titania trouve rapidement le temps long. Quand elle apprend qu’il est mort sur place, elle est aussi accablée que soulagée : voilà quelqu’un qu’elle n’aura pas eu le temps de s’en lasser.○ 1914 › Première guerre mondiale : Titania prend le premier bateau pour retourner dans son pays natal. Malheureusement à cause de son statue de femme, son quotidien dans une usine de munition la barbe au plus haut point. ○ 1939 › Pour la seconde guerre mondiale, la démone a mis les petits plats dans les grands, et décide de rejoindre la Air Transport Auxiliary. Quand être pilote ne l’intéresse plus, elle change d’identité et décide de rejoindre le rang des espionnes parachutées au sein du troisième reich. Et même entourée de nazis, Titania s’ennuie. ○ 1973 › Après avoir fait un tour d’Europe à la vaine recherche de quelque chose pour combler son spleen, Titania retourne aux états unis, et traîne dans les milieux les plus dépravés. Elle revient au milieu de l’émergence du mouvement punk, et décide de reprendre la musique après un bon siècle sans y avoir retouché. Elle prend le pseudonyme de Titan pour vendre ses cassettes audio de musique alternative, et laisse la part belle de la scène à des filles plus jeunes. Sa musique a un certain succès. On lui prête des sons mélancoliques, sages et puissants, qui trahissent une personnalité complexe et torturée. En vrai, sa musique ne traduit qu’une seule chose : elle se fait chier. ○ 1988 › La culture alternative pullule de partout, et c’est aussi l’occasion de voir naître d’autres mouvements aussi bariolés que ridicules. Mais Titan s’intéresse de près à tous ces gamins perdus qui se prennent d’affection pour l’occulte. Les adorateurs de satan, les types qui se mettent des fausses canines, et autres hurluberlus. Elle les trouve charmants et s’investi dans ce genre de groupuscules, sans pour autant jeter sa nature à leur face, en cumulant les petits boulots et les squats. Mais comme toujours, Titan s’emmerde. ○ Septembre 2017 › Après s’être intéressé de près à ceux qui la vénèrent, maintenant Titan a trouvé intéressant de lorgner vers ceux qui détestent cordialement le surnaturel. Sa curiosité au détour de ses dizaines d’heures à s’ennuyer sur internet l’a amené à s’intéresser aux trappeurs de l’enfer. Quelques semaines a parloter avec le community manager, et la voilà à plaquer son travail de serveuse pour sauter dans le premier avion pour Blackwater Falls. Une impulsivité parmi tant d’autres, dira-t-on. Pour elle, un besoin viscéral, un geste désespéré, mais non pas sans optimisme. Elle continuera d’essayer jusqu’à ce que l’enfer la ravale et la recrache.

Spoiler:
 
fiche (c) prima luce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
demon ○ breaking bad
messages : 12
double-compte(s) : Cristian le Sang-Coureur
crédits : AVENGEDINCHAINS
MessageSujet: Re: (Titan Niwl) Want yo rad bromance.   Ven 13 Juil - 21:11

les liens
Cuilin Mari  › description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien.
Cecil Amaury  › description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien.
Pavel Czerny  › description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien.
Dorian Crow  › description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien.
Rhys Harker › description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien.
nom du personnage  › description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien.
fiche (c) prima luce


ajouter des liens:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
demon ○ breaking bad
messages : 12
double-compte(s) : Cristian le Sang-Coureur
crédits : AVENGEDINCHAINS
MessageSujet: Re: (Titan Niwl) Want yo rad bromance.   Ven 13 Juil - 21:12

les sujets
sujets en cours

(n° du sujet) titre du sujet › pseudos des participants.
(n° du sujet) titre du sujet › pseudos des participants.
(n° du sujet) titre du sujet › pseudos des participants.
(n° du sujet) titre du sujet › pseudos des participants.

sujets terminés

(n° du sujet) titre du sujet › pseudos des participants.
(n° du sujet) titre du sujet › pseudos des participants.
(n° du sujet) titre du sujet › pseudos des participants.

sujets abandonnés

(n° du sujet) titre du sujet › pseudos des participants.
(n° du sujet) titre du sujet › pseudos des participants.
(n° du sujet) titre du sujet › pseudos des participants.

fiche (c) prima luce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
messages : 113
double-compte(s) : Dezba, Zeus & Aidan
crédits : twisty rain
MessageSujet: Re: (Titan Niwl) Want yo rad bromance.   Sam 14 Juil - 15:00

Hello I love you Un petit lien ? (quand tu me réponds tu peux me mentionner please ? Parce que sinon je vais pas savoir )

Aloooors je pense qu'on peut trouver un truc avec Aidan, Dezba, Auxence, et Zeus è Tout le monde mdrr.

Pour Aidan vu qu'ils ont pratiquement le même âge ils pourraient être potes ? Enfin Aidan aime grave bouger, faire n'importe quoi et tout, donc ils pourraient s'entendre ? (et on peut même faire un RP avec Aidan si tu veux mdrr).

Pour Dezba je pense qu'elle pourrait être l'une des chasseuses à ses trousses, peut-être que parce que Titan a fait un truc près de chez elle, genre exploser une poubelle ou un truc nul, Dezba s'est fâchée, s'est renseignée, et pop Titan est sur sa liste de traque

Pour Auxence, peut-être qu'ils ont pu avoir une très très courte relation dans le temps ? C'est un vampire assez vieux tout de même, qui a beaucoup voyagé et qui est français de base. Donc maybe ...

& enfin Zeus : ancien junkie, il commence à peine à reprendre sa vie en main. Donc l'ennui et rien faire de sa vie, ça a été son quotidien pendant plusieurs mois mdrr. Alors ... à voir ?

Ce sont juste des bébés pistes qui me sont venues, on peut partir sur tout autre chose pour tout le monde ! Et si tu veux des précisions sur chaque personnage tu me dis I love you Du coup ... voilààààà ! Je te laisse potasser tout ça, et après on peut creuser tout ça si ça te tente, ou partir dans un autre sens etc.. What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
demon ○ breaking bad
messages : 12
double-compte(s) : Cristian le Sang-Coureur
crédits : AVENGEDINCHAINS
MessageSujet: Re: (Titan Niwl) Want yo rad bromance.   Dim 15 Juil - 12:21

Yellooooo ! @auxence dumont Évidemment que je suis opé pour un/quatre petit-s lien-s

Alors dans l'ordre :

Aidan : Un ptit barman en plus c'est absolument parfait pour le lien que tu propose.   Titan vient d'arriver en ville et elle peut très bien s'attarder dans les bars et commencer à demander à ce qu'on lui parle de BF et qu'on la mette dans l'ambiance. Donc c'est carrément opé pour moi !

Dezba : Si on cherche dans les trucs un peu nuls y'a toujours du tapage nocturnes à la limite. Genre Titan faisait du bruit avec une bande de types, genre je sais pas, à chanter des chansons complètements bourrés, et Dezba a en effet pour débarquer en plein seum pour lui dire de la ferme. Elles se sont accrochés et du coup pouf Pour une chasseuse expérimenté je pense pas que ce soit particulièrement difficile de repérer la vraie nature de Titan, elle est absolument pas discrète de base. Donc c'est opé pour ça aussi !

Auxence : La très courte liaison me va tout a fait. Après avoir épluché un peu ta chronologie, je pense que l'entre deux guerres mondiales est un bon moment. Elle était libre et s'ennuyait fermement. Peut-être à l'époque ou il venait de recueillir Cher justement ? Elle aurait pu se dire que jouer à la petite famille aurait pu être une bonne solution pour elle, mais elle est vite parti quand elle a comprit que ça ne marcherait pas, et qu'elle pourrait faire de vrais dégâts en restant, vu que Cher était un ado et surement un peu fragile 'Fin si ça te convient évidemment.

Zeus : Il a pu effectivement être une victime de Titan, mais cela inclu qu'ils ont été forcément plus ou moins proches à une époque. J'ai pas saisit ou il était pendant cette période de sa vie par contre, toujours dans le Bronx ? C'est tout à fait possible qu'ils se soient croisés à cette époque, Titan a beaucoup trainé dans les grandes villes américaines parce que c'est là ou il y a de l'activité.

VOilàààà, en tout cas je suis opé pour tous, il suffit de voir les détails maintenant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
messages : 113
double-compte(s) : Dezba, Zeus & Aidan
crédits : twisty rain
MessageSujet: Re: (Titan Niwl) Want yo rad bromance.   Dim 15 Juil - 13:10

Nickel pour les 3 premiers alors, à voir de ton côté si tu souhaites qu'on approfondisse ou si tu préfères qu'on attende pour des RP ? Je pars en vacances jeudi du coup ça va être short, et je suis dispo uniquement pour Aidan niveau RP mdrr.

Pour Auxence oui l'entre deux guerres ça peut le faire ! Après j'imagine bien l'idée de la petite famille, même si Auxence se serait davantage concentré sur Cher du coup héhé.

Pour Zeus il a été en France pendant très très longtemps, et a passé quelques années au Bronx avant d'arriver à BF :) Du coup je ne sais pas trop trop si ça peut coller
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (Titan Niwl) Want yo rad bromance.   

Revenir en haut Aller en bas
 

(Titan Niwl) Want yo rad bromance.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [MOC] Hors-Saison : Titan de lumière
» titan eldar
» [fan-fiction]BIONICLE les Titan de Lumière
» [40k] Titan Reaver de Slaanesh
» Titan Reaver fait maison

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: GESTION :: the wicked ones :: liens-