Revenir en haut
Aller en bas



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
on vous invite à privilégier les fantômes, les djinns et les petits humains
nous sommes présentement en hiver 2017-2018 (décembre, janvier, février) I love you

Partagez | .
 

 I get nervous cause what comes up must come down [Oren]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Auteur
Message
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 356
double-compte(s) : Haven, Asher & Alec
crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: I get nervous cause what comes up must come down [Oren]   Mar 16 Oct - 11:36

Il essayait de rendre les choses plus légère, ce qui était étrange, parce que techniquement, c'était lui qui était sensé avoir besoin d'être rassuré, c'était sa première fois à lui, mais il avait comme l'impression que c'était Emrys qui en avait le plus besoin pour le coup... et ça ne le dérangeait pas, parce qu'il avait juste envie que ce dernier arrête de trop réfléchir, qu'il arrête de se prendre la tête et de penser à tout et n'importe quoi, juste qu'il profite du moment présent et qu'il apprécie ce qu'il avait actuellement. C'était pas si compliqué, Oren lui appréciait, vraiment beaucoup, mais l'idée qu'il soit le seul à apprécier ça, il n'aimait pas vraiment. Parfois, il avait l'impression que Emrys était avec lui à contre cœur, que c'était pas vraiment un choix qu'il avait fait, que ça lui était en quelque sorte tombé dessus et qu'il n'avait en aucun cas eu son mot à dire, et donc qu'il subissait tout ça plus qu'il ne le vivait et ne le voulait vraiment. C'était blessant un peu, et il essayait de se satisfaire de tout les petits moments où il arrivait à le faire sourire, à le faire lâcher prise, comme cette histoire de se transformer en cowboy qui tirait plus vite que son ombre... pour le coup, c'était assez marrant et c'était la preuve qu'ils pouvaient rire de tout, il suffisait juste d'éviter de se prendre la tête. Sa proposition d'échanges de bons procédés, c'était aussi dit sur le ton de l'humour, parce qu'il n'y avait pas de ça réellement, même si Emrys voulait arrêter d'apprendre à tirer, ça ne l'empêcherait pas de vouloir coucher avec lui quand même... et il espérait que l'inverse était aussi vrai... même si ça n'avait pas à l'être, parce que ça ne faisait aucun doute que Oren voulait remettre ça, il voulait en savoir plus et surtout en apprendre plus, et découvrir plus de sensations au passage. Mais il n'y avait pas qu'à propos du sexe qu'il voulait en apprendre plus, il voulait aussi en apprendre plus sur Emrys... mais ça c'était visiblement plus compliqué.

Ce dernier savait déjà plein de choses sur lui, des choses personnel, que la plupart des gens ne connaissaient pas... il savait pour son boulot de chasseur, pour ses parents, il savait même des choses plutôt humiliante, comme le fait qu'il était malmené au lycée et qu'il faisait partie de la catégorie des « loser »... il avait vraiment trop parlé quand il était sous pilules... enfin du coup, il savait presque tout à son propos, mais dans le sens inverse, Oren ne savait quasiment rien sur Emrys. Alors oui, il s'en fichait de l'entendre parler de ses relation passé, parce que c'était du passé, et parce qu'il ne se sentait pas spécialement menacé, mais c'était surtout un bon moyen pour essayer de gratter la surface et d'en apprendre plus à son sujet. Mais il sentit rapidement qu'il avait été trop loin quand il sentit le brun se refermer, détourner les yeux, et répondre d'un ton plutôt froid... un ton qu'il n'avait pas employé avec lui depuis un petit moment... Il se redressa alors, voulant lui répondre, voulant lui dire qu'il n'avait pas l'intention de partir... mais de une, il n'en savait rien du tout, et de deux, il n'en eut pas l'occasion. Parce que c'était Emrys qui semblait prêt à partir là. Il le regarda faire, un peu choqué, il lui fallut quelques secondes pour se rendre compte que pour une simple question, le brun était prêt à le planter là...

- Et donc... du coup c'est toi qui part ?! C'est comme ça que ça marche ? Je te pose une petite question dans le but d'essayer d'en apprendre plus sur toi... parce que au final je sais rien... je sais pas pourquoi tu vis ici tout seul, je sais pas pourquoi t'es comme tu es... et juste... toi tu te barre ?

C'était ridicule... et vexant aussi, parce que merde, il méritait mieux que de se faire planté comme ça juste pour avoir cherché à mieux le connaître. Décidément, il n'y avait bien que Emrys pour le faire se sentir aussi mal et pour le mettre à ce point en colère ! Il se leva alors à son tour, attrapant ses propres vêtements et commençant à les enfiler avant de dire :

- Je te rappel que t'es chez toi, tu vas avoir du mal à prendre la fuite et à me planter là après avoir eu ce que tu voulais... alors vaut mieux que ce soit moi qui m'en ailles !

Il pouvait bien dire que ses relations précédentes n'étaient pas sérieuses, que les personnes ne lui plaisaient pas vraiment, au final, il était quand même en train d'agir exactement de la même manière avec lui... et ça c'était vraiment vexant, parce qu'il aurait espéré mieux... il aurait espéré un minimum de considération...

- J'avais pas l'intention de partir... et peut être que tu devrais te demander si parfois, c'est pas simplement toi qui pousse les gens à partir à force de constamment les rejeter !

C'était facile aussi de dire que c'était toujours les autres qui s'en allaient, mais vu la manière dont il se comportait, c'était compréhensible que certains finissent par lâcher l'affaire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 633
double-compte(s) : Rodin, Seth, Rory
crédits : havana
MessageSujet: Re: I get nervous cause what comes up must come down [Oren]   Mar 16 Oct - 14:39

C'était idiot. Vraiment. Mais c'était plus fort que lui, une manière de se refermer presque automatique. Ce n'était déjà pas naturel pour lui de s'ouvrir autant à quelqu'un de nouveau, il fallait forcément qu'il fasse marche arrière, quel idiot … Et plutôt que de se calmer et de répondre quitte à affronter des sujets qui ne lui plaisait pas, il avait à moitié fui … Il se sentait ridicule et ça ne l'aidait pas à se contrôler. Ce n'était pas vraiment une fuite, puisque de toute manière, il était chez lui et dans sa chambre, mais ça s'en rapprochait, parce qu'il lançait le mouvement du départ en se rhabillant. Emrys se raidit en entendant Oren répondre, en même temps, ça l'aurait surpris qu'il se contente de ça, qu'il se contente de le laisser s'habiller sans commenter... Il se retint de répondre qu'il n'était pas parti, qu'il était juste là … mais ça aurait été jouer sur les mots, et pas la peine d'être d'aussi mauvaise fois. Sa mâchoire se serra devant la suite, continuant à s'habiller sans le regarder. Apprendre à le connaître à quoi bon, il allait finir par se casser, ça ne servait à rien non ? Il n'avait aucune envie de s'ouvrir pour aucune raison … Non, c'était faux. Il en avait, mais il avait un putain de blocage. Parce que ça servait à quoi, il allait parler de tout ça, alors qu'il n'en avait aucune envie, et tout ça pour quelqu'un qui allait juste se barrer, et tout serait à recommencer encore.

Il avait envie de parler vraiment, de tout lâcher d'un coup sous l'énervement. Mais pourquoi , pour qu'il ait pitié ? Pour qu'il le trouve ridicule d'être comme ça à cause de ça. Il savait pourquoi il était comme ça, il avait finit par le comprendre, mais il se trouvait tellement faible de penser comme ça. Un putain de gamin qu'il était et ce n'était pas vraiment le genre de choses qu'il voulait crier sur tous les toits. Emrys releva les yeux vers lui, avec surprise. Après avoir eu ce qu'il voulait ? Ah non. Il n'avait pas le droit de voir ça comme ça. Et le fait de le voir partir ne lui plaisait pas non plus … C'était con encore une fois, parce que c'était lui qui avait lancé le mouvement, mais il avait agi sous une impulsion sans vraiment y réfléchir. Ne voulant juste pas réponse à sa question … Se rappelant aussi, que malgré tout ça, malgré ce qu'il appréciait chez lui, Oren allait s'en aller aussi, et il ne pouvait rien y avoir entre eux si ça se basait déjà sur un départ. Emrys secoua la tête. Frustré. « Non, je n'ai pas besoin de me la poser cette question, je connais déjà la réponse » répliqua t'il, un peu sèchement, sachant très bien que c'était le cas. Que c'était volontaire et il ne s'en cachait pas vraiment.

Il enfila son haut, toujours tendu, et frustré de ne pas arriver à s'ouvrir, c'était plus fort que lui. « J'ai pas eu ce que je voulais, pas dans le sens où tu l'entends, j'ai pas fait ça dans l'optique de te rouler » dit il, agacé par l'idée et de se rendre compte que ça y ressemblait quand même beaucoup. « Merde, putain, Oren, c'est toi qui arrive avec tes questions aussi, tu t'es pas dit que je n'avais pas envie d'y penser à tout ça, que ça ne me plaisait pas d'en parler » explosa t'il, à moitié. Énervé contre lui. « ça m'amuse pas d'être comme ça, mais tu vas t'en aller, tu me l'as déjà dit, et si ça me fait déjà chier maintenant, ça va être quoi ensuite » Il se frotta rapidement le visage, tendu. « Je n'ai déjà pas envie que tu partes, et toi tu me demandes pourquoi je n'aime pas m'attacher, c'est comme vouloir à tout prix me le rappeler que tu t'en vas » Il était stressé, il avait l'impression que c'était le bus qui recommençait à nouveau mais en pire, en bien pire. C'était ridicule de se focaliser là-dessus, complètement con même, mais encore une fois, il se sentait toujours obligé de voir le mauvais côté des choses, histoire d'être moins surpris ensuite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 356
double-compte(s) : Haven, Asher & Alec
crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: I get nervous cause what comes up must come down [Oren]   Mar 16 Oct - 19:58

Ça le frustrait, parce que oui, il connaissait la réponse, mais ça ne l'empêchait visiblement pas de continuer à repousser encore et encore les gens autour de lui. Il pouvait comprendre que c'était dur de s'attacher aux gens, lui même avait du mal à le faire parce qu'il savait que ce n'était jamais une très bonne idée vu la vie qu'il menait, mais il ne comprenait pas pourquoi Emrys faisait un tel blocage et vu qu'il ne voulait pas lui expliquer, ils allaient clairement avoir du mal à se comprendre. Par ailleurs, il n'était pas le seul à souffrir de cette histoire, il n'était pas le seul à se demander quand est ce que tout cela allait devoir prendre fin, quand est ce que Oren allait devoir quitter la ville... mais en plus de ces craintes là, Oren se demandait aussi à présent ce qu'il était vraiment pour le brun. Ce dernier lui avait dit que ses dernières relations étaient superficielles, qu'il se contentait de gens qui l'attiraient, mais qui ne lui plaisaient pas vraiment, parce que c'était plus facile, il n'avait pas à s'y attacher, et vu qu'il semblait refuser l'attachement avec lui aussi, et bien il était normal qu'il se demande si il ne faisait pas tout simplement partie de ces gens là lui aussi. Peut être que c'était tout ce que Emrys voulait, peut être que maintenant qu'il avait obtenue ce qu'il voulait, à savoir coucher avec lui, il avait juste décidé que ça suffisait et qu'il valait mieux mettre un terme à tout ça avant que ça n'aille plus loin et qu'il ne s'attache trop... mais pour Oren, c'était déjà allé trop loin et il était déjà attaché, sauf que ça, il semblait s'en foutre complètement. Tout comme il semblait se foutre de le blessé en le plantant là, en le repoussant une fois de plus parce qu'il avait eu le malheur de lui poser une simple question personnelle. Il secoua un peu la tête, enfilant son jean, ne relevant même pas les yeux vers le brun avant de dire :

- Ah non ? C'était pour quoi alors ? Juste comme ça ?

Parce qu'il ne comprenait pas trop là en fait, pourquoi donc avoir couché avec lui si au final il n'était même pas capable d'avoir un minimum de considération pour lui ? Si c'était pour prendre la fuite juste après et refuser de lui en dire un peu plus à son sujet ? Il ne voyait pas vraiment d'autres explications pour le coup, parce que cette situation lui laissait juste penser que pour Emrys, il était un type comme tout les autres, un type avec qui il s'amusait et qu'il finissait par repousser par la suite de peur de trop s'impliquer. Il releva finalement les yeux vers Emrys quand il lui reprocha de lui poser des questions, de l'obliger à penser à des choses auxquels il ne voulait pas penser... comme si lui avait très envie d'y penser... c'était même pas la question en fait, il voulait juste en savoir plus sur lui, le comprendre, pas parler du moment où il allait devoir partir... surtout que pour l'instant, ce n'était pas d'actualité, et le jour où son frère déciderait qu'ils devraient partir, Oren pouvait très bien choisir de rester, il était majeur, et même s'il adorait son frère, ce dernier l'avait littéralement laissé tombé dernièrement... alors s'il devait choisir, peut être que son choix ne se porterait pas nécessairement sur Silas.

- Parce que tu crois que moi ça me plaît ? Tu crois que j'ai envie de partir ? C'était même pas la question en fait.. parce que pour l'instant, j'ai pas l'intention de partir, c'est pas d'actualité et je commençais même à me dire que j'avais de bonnes raisons de rester... mais finalement, une de ces raison préfère juste me pousser vers la sortis...

On en revenait à la réponse qu'il connaissait si bien, mais dont il ne semblait pas avoir tant conscience, parce que si il en avait vraiment conscience, il ne se comporterait pas ainsi. Le blond enfila son dernier vêtement avant de lâcher un soupir blasé en disant :

- Si t'as envie de me voir comme les autres, comme une personne attirante mais à qui tu ne veux pas trop t'attacher, OK, j'aurais juste préféré le savoir avant... avant que moi je m'attache et avant que je ne cherche à essayer d'en savoir plus sur toi bêtement...

Il secoua la tête, il était franchement vexé, et blasé et il n'attendit même pas la réponse du brun, il se contenta de le contourner pour sortir de la chambre. Il allait pas rester ici, ça ne servait à rien puisque Emrys refusait tout dialogue avec lui... qu'est ce qu'ils pouvaient bien avoir à se dire si le brun refusait la simple idée de parler de lui ? Il savait déjà presque tout ce qu'il y avait à savoir sur le blond, c'était pas équitable... et il avait beau dire ce qu'il voulait, actuellement, Oren avait juste la sale impression de s'être fait avoir et ça lui laissait un goût franchement amer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 633
double-compte(s) : Rodin, Seth, Rory
crédits : havana
MessageSujet: Re: I get nervous cause what comes up must come down [Oren]   Mar 16 Oct - 21:35

Non pas juste comme ça non plus. Il se prenait jamais la tête pour ça, si ça se passait en soirée tant mieux, mais ça s'arrêtait là, il avait cette idée en tête avec Oren depuis un moment, et ça, ça c'était pas habituel non plus. Parce qu'il n'avait jamais envie de se taper des gens à l'avance, au contraire, le chasseur l'avait très bien dit, il avait tendance à repousser les autres, ça n'en était pas autrement. Les seules dernières fois où il avait finit avec quelqu'un dans son lit, jamais le sien d'ailleurs, c'était parce qu'il avait bu. Sinon ça remontait à avant , quand il était encore riche et se croyait populaire, là, il faisait ça juste pour le plaisir directe. Mais là, non, c'était pas juste pour ça, il en avait eu envie, et la dernière fois aussi, cette soirée où il avait fini dans un sale état . Pour le coup, Emrys aurait préféré refaire la même erreur, revivre la même soirée plutôt qu'être maintenant … Tout ça à cause d'une question idiote. Qui était loin de l'être tant que ça . Et il s'en rendait bien compte, sauf que ça ne faisait que ressortir le pire chez lui. Parce qu'il n'avait pas demandé à le connaître de manière général, Oren avait ciblé ce sujet là directement

Et finalement, plutôt que de se renfermer totalement et ne plus rien dire, il avait explosé un peu. Parce qu'il en avait marre de lui même, marre de se refermer automatiquement à chaque fois, mais c''était inquiétant de s'attacher à quelqu'un qui risquait de partir n'importe quand, persuadé qu'avec sa chance, ça allait arriver rapidement. Non, pas du tout … Emrys allait dire quelque chose mais referma la bouche. Si en fait, c'était exactement ça qu'il faisait, comme d'habitude, sauf que d'habitude , c'était plus net, il mettait les choses aux claires rapidement, comme avec Oren au début, il avait été comme avec tout le monde sec, sarcastique et carrément désagréable. Alors comment est-ce que s'en était arrivé là, comment est-ce qu'Oren en était arrivé là avec lui, jusque là. … La suite par contre le perturba terriblement, parce que ça n'avait plus aucun sens. Absolument aucun à ses yeux. Autant jusque là, c'était vrai, il aurait voulu dire que non, mais c'était vrai, au final, c'était bien lui qui le maintenant à distance et presque volontairement … Mais là... là, ça n'avait plus rien de vrai.

Et la surprise l'empêcha de réagir assez rapidement en le voyant s'en aller. Pourtant tant qu'à faire, ça aurait encore le mieux qu'il parte maintenant. Emrys envisagea cette option une fraction de seconde, avant de partir à sa suite. Non, il se plantait carrément et ça, il ne l'acceptait pas. Sa main agrippa sa manche et ne la lâcha pas. « Je t'arrête tout de suite, oui, j'ai peur de m'attacher , parce que je sais que ça finis toujours mal, amis, famille ou peut importe ce qu'il y a entre nous aussi. Mais à aucun moment je n'ai envie de te voir comme les autres, au contraire, ça m'arrangerait. Je pourrais te laisser te casser là, sans en avoir rien à faire. Et je n'aurais même pas essayé d'être avec toi à la dernière soirée ou t'inviter ici ensuite. » Emrys secoua la tête, non, à aucun moment, Oren n'était à comparer avec les autres, ça n'avait tellement rien à voir avec eux. « J'aime que tu cherches à en savoir plus sur moi … juste ... » Il soupira et laissa retomber son bras, se forçant à le lâcher, fatigué d'être sur la défensive en permanence. « Je n'aime pas et je n'arrive pas à en parler, et de toute manière, tu n'aurais qu'à tendre l'oreille en ville, quoi que des rumeurs sur mon père, on peut pas dire que ça cours encore la rue, même eux on du essayait de l'oublier je crois » souffla t'il, en grimaçant. C'était vraiment pas un sujet qui lui plaisait, et encore moins face à Oren, parce que justement , il ne savait rien et ce n'était pas plus mal à ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 356
double-compte(s) : Haven, Asher & Alec
crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: I get nervous cause what comes up must come down [Oren]   Mer 17 Oct - 0:30

Cette histoire le faisait se sentir mal... il avait cette sale impression de s'être fait avoir, d'avoir bêtement cru à des choses qui n'étaient juste pas possible... parce que oui, il avait cru en Emrys, il avait cru que ce dernier s'intéressait vraiment à lui, que ça pourrait être quelque chose de sympa qu'il pourrait y avoir vraiment un truc entre eux... mais au final, il s'était probablement trompé, parce qu'une fois de plus, il se heurtait à un foutue mur. Et tout ça pourquoi ? Parce qu'il avait osé lui demander pourquoi il était comme il était, pourquoi il ne pouvait s'empêcher de repousser les gens, pourquoi même quand tout semblait bien aller, fallait qu'il s'arranger pour trouver une faille et transformer un moment sympa en affrontement... c'était dommage, parce que Oren avait beau garder ses distances avec les gens, il n'avait pas les même tendances à l'autodestruction qu'Emrys... il n'était pas du genre à se saboter, il n'était pas du genre à voir le mal partout. Oui, parfois il se montrait froid avec les gens, distant, mais en général, il préférait juste leur accorder le minimum d'attention, c'était bien plus simple que de constamment chercher la petite bête et l'affrontement. La vie d'Emrys devait être un putain de champs de bataille s'il agissait comme ça avec tout le monde... et il devait se sentir bien seul, ce qui provoquait un sentiment de compassion chez Oren, mais c'était pas suffisant pour passer outre sa vexation actuelle. Il avait simplement fini par quitter la chambre du brun, parce que sinon, c'était lui qui serait partis, et ça aurait été ridicule sachant que c'était chez lui et que c'était SA chambre... il n'allait pas l'obliger à fuir sa propre chambre, juste parce que sa présence semblait ne plus être nécessaire... Mais avant d'atteindre les escaliers, le brun l'avait rattrapé et arrêté en le saisissant par la manche de sa veste. Il fronça les sourcils, pas sur de bien prendre le fait d'entendre qu'il aurait préféré pouvoir le considérer comme tout les autres...

- Alors pourquoi ? Si tu pars du principe que tout finis toujours mal, et qu'il vaut mieux que tu conserve tes distances avec moi... pourquoi tout ça ? Pourquoi avoir passé la soirée avec moi à cette soirée étudiante ? Pourquoi me faire croire que ça pourrait fonctionner, que peut être il pourrait y avoir un truc ?

Parce que le soucis était là, c'était Emrys qui avait fait le premier pas vers lui, quand il était complètement shooté, mais par la suite, il avait remit ça, et à cette soirée, il avait décidé de la passer avec lui, il l'avait même embrassé devant un parterre d'étudiants, sans la moindre retenue... et aujourd'hui, c'était son idée les cours de tir, c'était lui qui lui avait proposé ça... alors pourquoi ? S'il tenait tant que ça à le repousser, il aurait mieux valu qu'il évite de faire en sorte que Oren lui s'attache autant ! Parce que maintenant c'était trop tard, maintenant il tenait à lui, il était curieux à son propos, il voulait le connaître, il voulait passer du temps avec lui, il voulait faire plein de choses avec lui, mais il avait juste l'impression que ce n'était pas réciproque... ou du moins, que Emrys voulait à tout prix que ça ne soit pas réciproque et c'était putain de vexant ! Il écouta la suite, secouant la tête quand il lui suggéra d'aller chercher ses réponses parmi les ragots de la ville... comme si c'était ce qu'il voulait... comme s'il ne cherchait qu'à lui faire parler d'une histoire sordide... mais c'était pas ça, c'était pas le but !

- Tu crois que c'est ce que je veux ? Entendre les ragots à propos de ta famille ? Je veux pas savoir ça... je veux savoir pour toi ! Je veux savoir pourquoi tu agis comme tu le fais, qu'est ce qu'il te fais te sentir tellement mal que tu ne supporte même pas la simple idée qu'on puisse vraiment s'intéresser à toi... ? Je m'en fiche du reste, de ce que les autres dises, ça ne m'intéresse pas...

Il ne comprenait vraiment pas... peut être parce qu'il ne savait pas réellement ce que c'était que de vraiment s'intéresser à quelqu'un de vraiment s'inquiéter pour quelqu'un. Quoi qu'il en soit, ça ne l'aidait pas beaucoup tout ça, et il se sentait pas mieux, au contraire, il se sentait encore plus mal de savoir qu'au final, il compliquait la vie d'Emrys, et que ce dernier préférerait juste pouvoir s'en foutre de lui et le laisser partir... Il secoua un peu la tête avant de dire :

- Si vraiment tu préfères que j'arrête, si tu préfères que je m'en ailles, de manière à ce que les choses soient plus simple pour toi, que tu puisses juste oublier tout ça et passer à autre chose, alors je m'en irais...

Il s'était assez battus, il avait tout fait pour réussir à comprendre Emrys, pour faire en sorte que ça marche entre eux, et il aurait été prêt à faire encore beaucoup de choses pour lui, mais on allait pas se mentir, si le brun ne voulait pas de tout ça, il n'allait pas l'y forcer non plus... il préférait encore s'effacer, avant que tout n'ailles trop loin, même si pour lui, c'était déjà allé bien trop loin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 633
double-compte(s) : Rodin, Seth, Rory
crédits : havana
MessageSujet: Re: I get nervous cause what comes up must come down [Oren]   Mer 17 Oct - 9:28

Pourquoi ? C'était bien ça le problème, il ne savait pas pourquoi il avait baissé sa garde, et pourquoi à chaque fois qu'il la remettait, elle ne tenait pas en place. Comme après la nuit qu'il avait passé ici, le lendemain, il avait tenté de remettre ses défenses en place, ça avait à peine duré quelques minutes, en le voyant partir de mauvaise humeur, ça s'était évaporé, et encore cette fois, il aurait pu très bien le laisser partir, et il aurait été tranquille, ça aurait été mieux de son point de vue, mais non … Encore une fois, Emrys en avait été incapable. Parce qu'il en avait envie de tout ça, il avait envie qu'il ait un truc, il en avait vraiment envie. Mais il était juste incapable de passer tous ses blocages aussi, réagissant automatiquement à certaines choses, et sa manière d'être, ce n'était pas quelque chose dont il voulait parler . Et c'était pas compliqué avec les autres, personne ne le faisait chier avec ça, parce que tout le monde s'en fichait, ils savaient le strict minimum , ce que les journaux avaient dit et c'était suffisamment. Même à Luka, il n'en parlait pas.

Emrys secoua la tête, ayant du mal à croire ce que disait Oren. Non, il savait que venant de lui, c'était sincère, seulement, c'était difficile de penser qu'il pouvait à ce point ne rien en avoir à faire de ce que disais les autres, parce qu'il avait beau dire lui-même, que c'était aussi le cas, ça ne l'était jamais vraiment... Et au final, c'était sans doute pareil pour le chasseur. Mais de toute manière, ce n'était pas le problème, sachant qu'il n'était pas du coin, ce n'est pas comme si Oren allait lui en vouloir pour les conneries de son père . Et finalement la réponse lui échappa, sans avoir pu avoir le temps de réfléchir au reste. « Non, non, non » dit il, en secouant la tête. Non, il ne voulait pas qu'il s'arrête ou qu'il s'en aille, ce n'était pas ce qu'il voulait, malgré tout, malgré le fait d'être persuadé que c'était risqué , il ne voulait pas le voir partir. « Ce n'est pas ce que je veux , c'est vraiment pas ce que je veux » répéta t'il, avec un soupir frustré. Il était vraiment trop con.

« C'est pas ce que je veux, j'arrive pas à m'enlever de la tête que je devrais pourtant te dire oui, je n'en ai pas envie, j'ai envie que tu restes . Je ne sais même pas si je suis capable de tout de dire, j'ai envie d'essayer … J'ai envie de te connaître aussi, plus. » Il secoua à nouveau la tête, complètement perdu sous son crane entre sa méfiance habituelle et ce qu'il voulait vraiment. « Et pourquoi ? Tu veux savoir pourquoi? Parce que j'en avais envie, parce que quand j'ai envie d'y croire aussi, parce que quand je t'ai vu à cette soirée, j'avais juste envie de la passer avec toi malgré tout, et maintenant encore » Et ça aurait été beaucoup plus simple s'il était capable de passer ses blocages tout seul sans attendre de se mettre quelqu'un à dos. Sa main s'agrippa à nouveau à sa manche, comme pour l'empêcher de partir. Il s'en voulait, il aurait voulu lui dire des choses, sans savoir par où commencer, sans savoir s'il serait les dire sans s'énerver encore , ou simplement si ça avait encore la moindre utilité. « J'ai pas envie de passer à autre chose » souffla t'il, finalement. Parce que de toute manière, il se rendait bien compte que même si Oren partait maintenant, c'était déjà foutu pour lui, ça lui ferait déjà du mal et le fait d'en être responsable n'arrangerait pas les choses. Parce qu'en plus il se sentirait coupable de l'avoir fait se sentir mal lui aussi , et c'était la dernière chose dont il avait envie, savoir qu'en plus d'être l'artisan de son propre malheur, il était le sien aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 356
double-compte(s) : Haven, Asher & Alec
crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: I get nervous cause what comes up must come down [Oren]   Mer 17 Oct - 21:22

Il n'avait aucune idée de où il allait avec Emrys, il ne l'avait jamais vraiment sus, mais quelques instants plus tôt, il aurait dit que ça lui importait peu, que peu importe s'ils allaient droit dans le mur, tant qu'il pouvait en profiter et avoir de bons souvenirs de tout ça... mais finalement, il se demandait si c'était pas les seuls souvenirs auquel il allait avoir droit. Il essayait de ne pas le montrer, mais cette situation le faisait flipper, parce que peut être que pour Emrys c'était simple de rejeter comme ça les gens, de les repousser et de faire comme si rien ne s'était passé, mais pour lui, c'était pas du tout comme ça. C'était pas pour rien si en général il s'appliquait à garder ses distances directement avec les gens... c'était parce qu'il savait qu'une fois qu'il était attaché, c'était trop tard et qu'il était dur pour lui de se détacher. Pourtant, il n'aurait pas vraiment le choix, c'était pas comme s'il pouvait obliger Emrys à être avec lui, si il ne le voulait pas, c'était pas lui qui allait faire pression ou qui allait tenter de le convaincre... parce que c'était pas son genre. Oui, il savait se battre, contre des monstres, pour sauver des vies, mais pour ça... il n'avait aucune idée de la marche à suivre et de comment faire... et ça ne lui semblait pas très juste de s'imposer dans la vie du brun si ce dernier ne voulait tout simplement pas de lui. Emrys ne pouvait sans doute pas imaginer à quel point il angoissait à cet instant, s'attendant presque à se faire jeter, à l'entendre que oui, c'était sans doute mieux comme ça pour tout les deux... ce qui serait faux, parce que ce serait peut être mieux pour le brun, mais clairement pas pour Oren. Sauf que visiblement, c'était pas ce qu'il voulait. Le blond fronça les sourcils, un peu surprit, ne s'attendant pas à ça, à l'entendre répéter une fois, deux fois et même trois fois que ce n'était pas ce qu'il voulait...

Il l'écouta parler, se disant que de toute manière, il en voulait pas non plus qu'il lui dise tout, il n'en avait pas besoin, du moins pas comme ça, pas d'un coup, mais si au moins il pouvait lui en expliquer assez pour qu'il puisse mieux le comprendre, pour qu'il puisse mieux le connaître et mieux appréhender la suite, savoir vraiment ce qu'ils étaient sensés être l'un pour l'autre... Parce que Emrys disait vouloir mieux le connaître aussi, mais à part quelques petites choses, il savait déjà tout ce qu'il y avait à savoir sur lui... il connaissait son secret, et il en avait même apprit bien plus qu'il n'aurait dut quand Oren avait été shooté... à la limite, la seule chose dont il n'avait pour l'instant parlé à personne, c'était les soupçons qu'il avait sur sa mère... mais ça n'avait rien à faire ici pour l'instant.

- Je te demande pas de TOUT me dire... j'aimerais juste savoir ce que je suis vraiment pour toi... savoir la raison de tes réactions, la raison pour laquelle tu agis comme tu le fais... je veux juste essayer de te comprendre, parce que... pour l'instant, j'ai aucune idée de ce qu'on est sensé être... je sais ce que moi je veux, mais je sais pas ce que toi tu veux et... j'ai besoin de le savoir !

C'était aussi con que ça, lui il voulait Emrys, il voulait être avec lui, il voulait le connaître, il voulait passer du temps avec lui, il voulait pouvoir rire avec lui comme à la soirée la dernière fois, être là pour lui aussi, comme quand il avait dut le ramener et l'aider à se mettre au lit, il voulait juste partager des choses avec lui, et pas seulement sur le plan physique... même si maintenant, il devait admettre qu'il voulait ça aussi... La suite des paroles du brun le laissa un peu perplexe et il demanda :

- Alors pourquoi tu fais ça ? Pourquoi tu veux à tout prix compliquer les choses et me repousser tout le temps ? J'ai compris... tu as peur que je m'en ailles et que je te laisse tomber... sauf qu'en agissant comme ça, c'est toi qui me laisse tomber... c'est toi qui me tourne le dos... et de toute manière, je te l'ai dit, j'ai pas l'intention de partir dans l'immédiat, alors pourquoi te focaliser uniquement sur ça au lieu de simplement profiter du temps qu'on peut avoir ensemble ?

Parce que plus il y en aurait, et plus ce serait dur... il en était conscient, mais il lui avait dit un peu plus tôt, il n'était pas sur de partir au final, parce que même si cette ville craignait... il avait Seth, il avait Emrys, il avait ici tout ce qu'il n'avait jamais eu nulle part ailleurs... et puis il y avait aussi cette histoire avec sa mère à mettre au claire et il ne bougerait pas tant que ce ne serait pas fait ! Il passa alors un bras autour des épaules du brun, l'attirant contre lui en disant :

- J'en ai pas envie non plus...

Bien sur que non, il n'en avait pas du tout envie, si ça n'avait tenu qu'à lui, ils seraient encore dans le lit d'Emrys, juste allongé l'un contre l'autre, à parler de tout et de rien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 633
double-compte(s) : Rodin, Seth, Rory
crédits : havana
MessageSujet: Re: I get nervous cause what comes up must come down [Oren]   Jeu 18 Oct - 10:09

Ce qu'il était vraiment pour lui ? C'était difficile à dire. Quelqu'un de nouveau qu'il voulait dans sa vie, ces seuls proches étaient des amis d'enfance, les seuls qui ne l'avaient pas lâché quand il s'était retrouvé sans argent, mais même à eux, il ne disait pas tout. Et il n'avait laissé rentrer personne dans sa vie depuis. Sauf Oren. Emrys baissa les yeux. La raison de sa réaction ? De son habitude de rejeter les gens encore et encore. Il savait plus ou moins pourquoi, mais ça lui semblait pourtant tellement ridicule. L'expliquer lui paraissait tellement... Comme s'il n'était qu'un type incapable de se remettre de quoi que ce soit, à rester bloquer sur son passé comme un idiot. Il hésita un peu, avant de lever les yeux vers le chasseur . Qu'est-ce qu'ils étaient exactement. La question se posait là et au final, elle était loin d'être idiote. Mais il savait que son blocage risquait de le refaire réagir à nouveau comme tout à l'heure, c'était plus fort que lui … A chaque fois, il avait besoin qu'Oren commence à partir pour qu'il se rende compte que c'était déjà trop tard, qu'il n'avait déjà aucune envie de le voir s'en aller.

Emrys hocha la tête. Oren marquait un point. En agissant de la sorte, il refaisait juste comme dans le bus, à ne pas vouloir le voir partir, il le faisait partir. Alors certes, il préférait cette place, il avait l'impression d'avoir choisi, d'avoir eu le contrôle et qu'on le quittait justement parce qu'il l'avait décidé lui, ce n'était plus vraiment un abandon. « Parce que j'ai peur que ça soit pire quand tu partiras... » répondit il enfin. « Mais au final, je n'ai déjà pas envie de te laisser partir, donc c'est déjà trop tard en quelque sorte » Emrys secoua la tête, se sentant complètement ridicule, faible aussi. Pourquoi est-ce qu'il s'était déjà autant attaché à lui au juste ? Il était idiot ou quoi. Il se sentait toujours faible et vulnérable, mais il se sentit déjà mieux en se retrouvant contre lui, déjà moins effrayé à l'idée de le voir s'en aller. « Je suis du genre à trop réfléchir, alors juste profiter du moment présent, c'est un peu compliqué » souffla t'il, la tête posée contre lui.

« Tu sais, tu en sais plus que tu ne crois, mon don, personne ne le connaît par exemple, même pas mes amis » rajouta t'il. Alors oui, ses quelques clients pensaient qu'il avait un don, mais pas du tout celui là, et ce n'était que de la poudre aux yeux. Et il n'en avait jamais parlé à Luka ou Feliks jusque là. Ce n'était qu'un détail, mais seul Oren était au courant. Bon et ce fleuriste aussi, mais ça c'était bien différent et pas vraiment quelque chose dont il voulait se rappeler maintenant. [colorburlywood]« Mais je pense que je peux au moins te répondre, à ce que tu es pour moi ... »[/color] Il lâcha un léger rire moqueur, contre lui même. « tu es la seule personne ces dernières années à qui j'ai envie de m'attacher, à qui j'ai envie de m'ouvrir aussi … qui arrive à m'empêcher d'être complètement renfermer, c'est à peine si j'arrive à être sarcastique avec toi, alors qu'en général j'envoie bouler tout le monde au moindre mot de travers » Emrys secoua la tête, il était vraiment un type si sympathique en temps normal tiens …Mais Oren était le seul avec qui il avait envie de faire effort, vraiment, même si c'était encore loin d’être une totale réussite vu comment même lui, il avait failli le faire fuir... Une mauvaise habitude dont il aurait voulu se débarrasser
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 356
double-compte(s) : Haven, Asher & Alec
crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: I get nervous cause what comes up must come down [Oren]   Ven 19 Oct - 21:42

Il le savait... il l'avait sut dès leur premières rencontre que les choses seraient compliqués avec Emrys, parce que dès le départ, le brun l'avait déstabilisé avec une facilité vraiment déconcertante. Oren n'était pas du genre à se laisser emporter, il n'était pas du genre à se vexer, il n'était pas non plus du genre à se prendre bêtement la tête avec le premier venu sans même le connaître, et pourtant, c'était ce qu'il s'était passé. Il avait suffit de quelques mots à Emrys, d'une attitude mesquine et hautaine, pour qu'il s'emporte. Bon, faut dire que l'entendre lui dire clairement qu'il n'y avait aucune chance pour qu'il le drague, comme si c'était la chose la plus horrible au monde, c'était pas plaisant, ça avait quand même fait mal à son égo à ce moment là, mais ça n'aurait pas dut, parce qu'il ne le connaissait même pas et que c'était en quelque sorte logique... ou alors, fallait croire qu'à ce moment là déjà, Oren avait un faible pour Emrys, mais sans en avoir conscience... ceci dit, il trouvait ça un peu étrange d'avoir un faible pour un mec qu'il ne connaissait pas et trouvait fortement détestable aux premiers abords. Dans tout les cas, aujourd'hui il était bien conscient de l'attirance qu'il avait pour Emrys, et c'était juste ce qu'il demandait, à pouvoir mieux le connaître, à pouvoir en savoir plus à son propos, et surtout, à pouvoir le comprendre. Parce que le brun n'avait visiblement pas la moindre idée d'à quel point il était compliqué à cerner... rien que là déjà, parce que c'était le genre de trucs qui avait tendance à vraiment foutre tout en l'air... quelques instants plus tôt, ils étaient bien, même très bien, et il avait juste suffit que Emrys se referme sur lui même bêtement pour tout gâcher. Maintenant, ils en étaient à s'expliquer, comme s'il y avait matière à s'engueuler pour une simple petite question...

- Ça me fait peur aussi si ça peut te rassurer, mais j'ai pas l'intention de tout gâcher juste parce que j'ai la trouille d'un truc qui n'arrivera pas dans l'immédiat... et qui pourrait tout aussi bien ne pas arriver d'ailleurs... surtout si ça veut dire gâcher les bons moments qu'on peut avoir...

S'il devait effectivement vraiment partir, il avait envie de garder un bon souvenir de tout ça, il avait envie que ce soit positif, pas négatif, même si le fait qu'il s'en aille serait forcément négatif... mais il était peut être un peu trop idéaliste et peut être qu'il ne réfléchissait pas autant que Emrys... mais au moins, ce dernier le repoussa pas quand il l'attira contre lui, au contrairement, il avait la sensation qu'il s'était un peu détendu... c'était déjà un pas en avant, parce que quelques temps plus tôt, il aurait été encore plus sur la défensive face à ce genre de geste là. Il glissa une main dans ses cheveux, le gardant contre lui, avant de froncer un peu les sourcils en disant :

- T'es sérieux ? C'est comme ça que tu m'as abordé la première fois, en me faisant croire que j'avais un fantôme ou un truc bizarre dans mon auras je te rappel... ? J'ai cru que tu me draguais... et aujourd'hui je me dis que j'avais peut être pas tellement tord finalement...

Il avait dit ça sur le ton de la plaisanterie, toute la phrase, en cherchant à détendre un peu l'atmosphère, parce qu'il y en avait besoin là... Et puis il avait aussi remarqué que finalement, Emrys avait moins de mal à lui parler quand il n'avait pas à le regarder en face, quand il n'avait pas à voir son regard posé sur lui. Du coup, il fut un peu surprit face à la suite, mais pas déçu, loin de là, d'ailleurs c'était une bonne chose que le brun ne le voit pas, parce qu'il devait afficher un grand sourire parfaitement idiot pour le coup... Il était plutôt content d'entendre ça et oui, lui aussi il l'avait envoyé bouler au départ, et comme quoi, ça lui arrivait encore de temps en temps, mais il retenait surtout que dans le fond, ce n'était pas réellement ce qu'il voulait, dans le fond, il le faisait inconsciemment, mais pas dans le but de le blesser, juste parce qu'il ne savait pas vraiment comment faire autrement.

- Je crois que j'avais plutôt bien saisit cet aspect de ta personnalité... je dois dire que tu m'as donné du fil à retordre au début, je te trouvais vraiment pas sympa du tout, mais d'un autre cotés, je comprenais pas pourquoi tu agissais comme ça et moins je comprenais, plus ça m'intriguait... et ça m'intrigue encore, parce que j'ai bien compris que tu es en quelque sorte un solitaire... mais je ne comprend juste pas pourquoi. Moi, j'ai la chasse, quelque chose que je cache aux gens, qui me pousse à déménager constamment et donc à préférer garder mes distances, mais toi... tu as grandit dans cette ville, tu es étudiant ici, tu côtoie les même personnes tout les jours...

Il pourrait avoir plein d'amis, il pourrait être entouré, il pourrait s'amuser, comme il l'avait fait à la soirée l'autre fois... mais Oren avait juste eu l'impression que même les autres étudiants qui étudiaient pourtant à la même université que lui, ne le connaissaient pas vraiment... comme s'il était là... mais sans vraiment être là et il trouvait ça triste d'une certaine manière, même s'il avait tendance à faire pareil au lycée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 633
double-compte(s) : Rodin, Seth, Rory
crédits : havana
MessageSujet: Re: I get nervous cause what comes up must come down [Oren]   Dim 21 Oct - 22:23

Il n'aimait pas cette sensation, il se sentait vulnérable et ça, il détestait vraiment, et pire, c'était ridicule, tout ça n'en serait pas arrivé là s'il s'était contenté de répondre plus rapidement, peut-être de répondre à côté de la question, ou avec de l'humour, ou n'importe quoi … Non, il s'était braqué et voilà, que c'était encore pire. Il se sentait vulnérable, et il n'y avait rien qu'il détestait plus que ça. Sauf apparemment voir partir Oren. C'était idiot, parce qu'il le savait ça, que ça finirait pas arriver quoi qu'il lui en dise, il n'en savait rien lui même, donc à quoi bon ? Seulement, plus tard ou maintenant, finalement, Emrys préférait encore la première option, n'ayant aucune envie de le voir partir maintenant. « Moi, j'en suis capable » souffla t'il. Emrys secoua doucement la tête. Non, ça ne le rassurait pas d'entendre ça, parce que lui oui, lui, il était capable de tout gâcher parce qu'il avait peur, il n'était pas un putain de chasseur courageux, il n'avait jamais rien affronté, il préférait rendre les armes en général, c'était tellement plus facile, ou juste se cacher derrière un mur, c'était bien aussi … Sauf que là, il n'en aurait pas l'occasion. Ce n'était pas une option envisageable.

Non, il ne voulait pas le voir partir, et même s'il ne se sentait pas capable de tout dire, pas comme ça, de manière aléatoire, ou sans se braquer, il en avait envie. Et pour lui, Oren en savait déjà plus que pas mal de personne de son entourage. A commencer par son don. « Oui, mais tu ne m'as pas cru … » répondit il. Pas vraiment enclin à lui parler d'un de ses jobs. La suite lui tira un sourire en coin. « Qui sait . » Non. Ce n'était pas le cas. Pas vraiment . Parce qu'en y repensant, certes c'était un nouveau visage, mais il ne prenait pas pour cible des jeunes, ils avaient moins l'utilité de son jeu de médium. Seulement là, il avait voulu tenter quand même … « Peut-être malgré moi.  Mais en tout cas, je ne t'ai rien dit pour mon vrai don, c'était plus du charabia que je vends à certaines personnes pour avoir de l'argent. ça n'a rien à voir. » Merde, il se sentait coupable d’être un escroc tiens. Enfin pas vraiment, au final, les gens repartaient toujours de bien meilleure humeur … Et lui, ça le forçait à se montrer plus sympathique avec eux, ce qui était souvent plus naturel que prévu.

Enfin dans tous les cas, personne ne savait, sauf lui. Personne de proche en tout cas. Parce qu'il avait délibérément séparé sa petite escroquerie de ses amis, pour ne pas qu'ils le regardent différemment, et pareil pour son don … Il préférait qu'il n'en sache rien, sachant qu'ils savaient très bien que sa mère avait passé du temps dans un asile, il préférait que ni Feliks , ni Luka ne l'imaginent finir dans un endroit pareil. Que ses amis le prennent pour un fou, c'était clairement la dernière chose qu'il voulait, même s'il y a peu, avant Oren, il avait même commencé à se poser la question … Emrys releva les yeux enfin les yeux vers lui, n'aimant toujours pas se sentir vulnérable, mais il pouvait bien faire un effort .Les paroles du chasseur le firent grimacer, parce que oui, cette fois là, il aurait pu très bien tout gâcher, il aurait pu gâcher tout ça sans même le savoir, juste passer à côté … Il soupira, se rendant compte que la question revenait sur le tapis,mal à l'aise à l'idée de parler de lui. « Et tu crois que croiser les mêmes personnes tout le temps, rends ça agréable ? Je veux dire, ce n'est pas parce que je les ai vu pendant tout ce temps que ça en fait des bonnes personnes. Au contraire » répliqua t'il, les sourcils froncés, un peu énervé, pas contre Oren, mais contre ces gens là. Certes tous les étudiants n'étaient pas de la ville, c'était l'avantage, pour ça qu'il se rendait à des soirées de temps à autre. « J'ai été au lycée avec une partie de ces étudiants, et si je n'ai plus aucune envie d'avoir à faire avec eux, ce n'est pas sans raison. » rajouta t'il, encore un peu sur la défensive. Ils l'avaient tous lâché quand il avait perdu son argent. Enfin quand son père avait fait faillite. Preuve que toute manière avoir des amis n'étaient pas utiles … Cela dit, il ne sait pas comment il aurait fait sans Luka jusque là. « Et je ne te côtoies pas tout les jours, et pourtant j'ai plus envie d'être proche de toi que d'eux, ça n'a aucun rapport » rajouta t'il, non, autant il avait envie de s'ouvrir un peu avec lui, autant ça ne risquait pas d’être le cas avec tout le monde. Non merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 356
double-compte(s) : Haven, Asher & Alec
crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: I get nervous cause what comes up must come down [Oren]   Mer 24 Oct - 20:01

Oui, il avait bien compris que Emrys pouvait tout gâcher avec une grande facilité dans cette histoire et au final c'était ça qui lui faisait le plus peur, que ce dernier ne finisse par se dire que finalement ça n'en valait pas la peine, qu'il n'en valait pas la peine et qu'il le laisse simplement tomber, tout ça parce qu'il en aurait eu marre d'attendre que Oren finisse par quitter la ville et le quitter de lui même. Il mentirait si il disait que ça ne l'effrayait pas, tout comme il avait été quelque peu effrayé à l'idée qu'il lui tourne le dos une fois qu'ils auraient couchés ensemble, parce que si pour Oren c'était quelque chose d'important et de nouveau, ce n'était pas le cas d'Emrys et il avait envie de croire en lui, de croire en toute cette histoire, mais le brun ne lui facilitait pas la tâche. Il aurait aussi aimé pouvoir lui dire qu'il ne le laisserait pas tout gâcher, qu'il l'empêcherait de le faire, mais ce serait un mensonge, parce que si du jour au lendemain Emrys lui disait clairement ne plus vouloir de lui, il ne se battrait probablement pas pour le faire changer d'avis. Parce que c'était son droit, qu'il avait la possibilité de faire ça et qu'il ne pouvait simplement pas l'en empêcher, quoi qu'il dise ou fasse. Alors tout ce qu'il espérait, c'était que ce jour là n'arrive pas, que Emrys ne prendrait pas cette décision et qu'il ne lui ferait pas un coup comme celui ci... mais il n'en avait pas la moindre certitude et plus le brun le repoussait, plus il se disait qu'il y avait des chances que ça arrive.

- Je sais... c'est justement ce qui me fais peur... et j'aimerais pouvoir te dire que je te laisserais pas faire, mais je suis pas sur de pouvoir...

Non, il n'en était vraiment pas sur et il n'était pas du genre à faire des promesses en l'air, parce que si Emrys le blessait vraiment de cette manière, son égo l'empêcherait sûrement de faire le moindre pas dans sa direction. Il fallait que le brun comprenne, que c'était lui qui avait les cartes en main, que c'était lui qui avait le pouvoir de décider si Oren allait rester en ville ou s'il allait simplement partir une fois que Silas l'aurait décidé. Sauf qu'il ne semblait pas vraiment en avoir conscience pour l'instant. Le blond lâcha un léger rire face à la suite, c'était vrai qu'il n'avait pas du tout cru Emrys au début quand il lui avait parlé de son dons de médium, faut dire que leur rencontre avait été plutôt mouvementé et pas très positive dans un premier temps... mais ça ne l'avait pas empêché de quand même faire appel à lui pour une affaire par la suite, même si c'était surtout une technique pour essayer de démontrer que le brun n'avait pas le moindre pouvoir... ce qui avait été un échec d'ailleurs. Quoi qu'il en soit, il n'avait pas put s'empêcher de lâcher un petit commentaire pour détendre l'atmosphère en disant :

- Oué... je crois que j'avais bien saisis que j'étais le parfait pigeon à tes yeux à ce moment là... sauf que tu t'es quand même fait un peu avoir...

Il devait bien l'admettre, parce que ça s'était retourné contre lui, non seulement son numéro d'arnaque n'avait pas fonctionné mais en plus... quand on voyait où ils en étaient maintenant, ça c'était carrément retourné contre lui. Il lâcha un léger rire amusé, parce que c'était dit sur le ton de la plaisanterie, il ne lui en tenait pas rigueur, il avait été furieux sur le coup, mais c'était plus par rapport à la réflexion vexante qu'il avait put faire, pour le reste, ça semblait logique de cibler les nouvelles têtes pour les arnaques, c'était pas comme s'il ne s'y connaissait pas en la matière... c'était pas toujours facile de gagner sa vie quand on la passait sur la route et ils avaient leurs petites combines avec son frère... Quoi qu'il en soit, il avait besoin de comprendre le brun et visiblement, il était loin du compte...

- Je... je me disais que le fait de grandir dans la même ville, de côtoyer les même personnes, ça devait rapprocher, permettre de nouer des liens plus facilement d'une certaine manière. Alors oui, pas avec tout le monde j'imagine, mais au moins avec certains d'entre eux... mais visiblement, il s'est passé un truc qui fait que tu n'as aucune envie d'être proche d'eux... ou de qui que ce soit d'autres d'ailleurs...

Enfin, il était quand même content de savoir que même s'ils ne se voyaient pas tout les jours, il avait plus envie de le côtoyer lui que les autres... en même temps, vu ce qu'il venait de se passer entre eux, il aurait été un peu vexé que ce ne soit pas le cas, mais là Emrys ne lui expliquait pas grand chose, si ce n'était qu'à ses yeux, les gens de cette ville n'étaient pas des gens bien. Mais pourtant, il avait au moins un ami, il lui en avait parlé, et Oren était quelque peu curieux à ce propos... il avait envie d'en savoir plus sur lui, de savoir à quoi ressemblait vraiment sa vie... c'était tout ce qu'il demandait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 633
double-compte(s) : Rodin, Seth, Rory
crédits : havana
MessageSujet: Re: I get nervous cause what comes up must come down [Oren]   Jeu 25 Oct - 18:46

Et c'est aussi ça qui lui faisait peur, être capable de le rejeter à nouveau, sans qu'il essaye de rester et que les choses finissent comme ça. Il essayait de se rassurer en disant que comme là, que comme l'autre matin, il arriverait à se reprendre assez tôt pour qu'il reste, mais peut-être qu'il finirait par le rejeter une fois de trop. Et ça l'effrayait, de ne pas être capable de juste lui faire confiance … Et en même temps, c'était pire que ça, parce qu'il avait confiance en lui, de son point de vue, il était comme Luka, bien trop gentil pour son bien, même si ce dernier avait prouvé qu'il ne fallait pas le prendre pour acquis et que Oren, pouvait tout aussi bien décidé pour de bon qu'il en avait eu assez. Et il ne pourrait même pas lui en vouloir, parce qu'il était bien incapable de se supporter … Mais encore une fois, imaginer le pire, c'est quelque chose qu'il savait un peu trop bien faire, pour une fois, il pouvait peut-être s'en empêcher, essayer de se dire que tout irait bien … Emrys laissa échappé un sourire un peu sarcastique à cette pensée. Il n'était pas sûr d'en être capable... mais il avait quand même envie d'essayer. Surtout quand il le voyait rire comme ça … Même si c'était à cause de leur première rencontre, qui n'avait rien du tout d'amusant. Enfin sur le moment en tout cas, parce qu'en y repensant, il avait du mal à croire à l'évolution de tout ça .

« Je me suis fait beaucoup avoir même » répliqua t'il, réussissant à replacer un sourire sur ses lèvres, amusé de la tête qu'il aurait pu avoir à ce moment là s'il avait su comment les choses tourneraient. Il n'était même pas certain de rejoindre Oren le lendemain à ce moment là, à effectivement voir si son pouvoir marcher correctement … Il ne savait pas non plus que le soir même Luka le planterait au milieu de nulle part. Ce n'était pas vraiment des jours dont il voulait se rappeler, vu comment il avait lui abandonné Oren le lendemain … Mais d'une certaine manière, y revenir maintenant, lui donnait le sentiment que les choses pouvaient s'arranger, la preuve avec le chasseur,la preuve avec Luka. Ce n'était pas encore parfait ok, il avait eu besoin de l'aide d'un wendigo pour Oren et il avait à moitié failli tout gâcher avec son meilleur ami aussi... mais il y avait du mieux. Il suffisait juste de continuer sur cette voix. De faire des efforts. « Merde, tu sais quoi, tu me rendrais presque optimiste » souffla t'il, en se rendant compte de sa manière de penser. C'était pas si désagréable au fond, de ne pas imaginer le pire encore et encore … Il savait que c'était naïf de croire que tout rentrerais dans l'ordre, mais c'était agréable.

Seulement s'il avait des proches pour qui il était prêt à faire des efforts, ce n'était pas le cas pour tout le monde, et son visage se rembrumit un peu. Clairement il était prêt à ignorer une bonne partie de la ville s'il en avait l'occasion. « Tu n'as pas complètement tort. J'ai deux amis que je connais depuis que je suis petit, et ce sont sans doute les personnes avec qui je suis le plus proche » Sauf qu'il merdait constamment avec l'un et que l'autre avait été aux abonnés absents pendant un temps, et les deux avaient leurs propres problèmes à régler, mais oui, au final, vivre au même endroit avec les même personnes lui avaient permis de développer de sacré amitié. C'était tout ce qui lui restait d'ailleurs. Emrys soupira, n'ayant pas vraiment envie de répondre à ça, mais fini par prendre sur lui. Il repoussa le pot de fleur de la commode la plus proche, et s'assit dessus , essayant de réfléchir à ce qu'il pouvait répondre à ça. « C'est juste que … » Emrys soupira à nouveau. « Avant j'avais de l'argent » Il leva les yeux au ciel, ça commençait bien comme histoire ça tiens. «  Mon père était riche, et autant dire que j'ai jamais manqué de rien, au contraire, j'avais à peine à demander pour avoir quoi que ce soit. Et j'ai eu des proches qui n'en avait qu'après ça » Il faut dire qu'il était encore plus imbuvable qu'avant, vaniteux, égocentrique, un vrai petit prince... S'il se croisait maintenant, il s'en foutrait sûrement une. «  Quand il a tout perdu, je me suis retrouvé tout seul d'un coup, donc non, je n'ai aucune envie d’être amis avec ces gens là, parce qu'ils n'ont aucun intérêt pour moi » Emrys secoua la tête, une partie d'entre eux en plus de le lâcher, s'était sacrément foutu de lui, surtout que vu que l'entreprise de son père employait pas mal de leur parents à eux, il s'était un peu retrouvé dans le collimateur de beaucoup de monde. Et plus encore depuis que son père s'était barré aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 356
double-compte(s) : Haven, Asher & Alec
crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: I get nervous cause what comes up must come down [Oren]   Dim 28 Oct - 15:31

Il n'avait pas put s'empêcher de lâcher un rire amusé, parce qu'il ne voyait pas trop les choses sous cet angle de son point de vue, mais il en doutait pas que pour Emrys, c'était différent... même si d'une certaine manière, lui aussi s'était fait avoir en fait. Parce que aucun d'eux deux ne cherchait vraiment ce genre de chose lors de leur première rencontre. Oren était nouveau en ville, il venait juste de débarquer, il n'avait aucune ami, il était un peu le vilain petit canard au lycée et dans son esprit, il était juste de passage dans cette ville, tout ce qu'il voulait, c'était chasser un maximum de monstres et repartir le plus rapidement possible vers un lieu plus accueillant et moins sinistre... donc quand Emrys l'avait approché, qu'il avait commencé à lui faire son petit numéro à la Madame Irma, il avait été un peu choqué dans un premier temps, mais c'était pas forcément le pire, parce que vu la manière dont Emrys avait insisté, il avait fini par se demander si ce dernier n'était pas en train de le draguer... et franchement, à cette époque il n'était vraiment, mais alors vraiment pas du tout intéressé par l'idée. Parce que d'une part, il n'avait jamais vraiment imaginé que les garçons pourraient lui plaire, et d'autre part, il ne comptait pas rester dans le coin et donc il était hors de question de s'attacher à qui que ce soit... c'était un peu à cause de Seth qu'il avait changé sur ce point, au départ, il voulait simplement pouvoir faire équipe avec le plus jeune et qu'ils deviennent des sortes de coéquipiers, mais il n'avait pas du tout imaginé qu'il s'attacherait à lui et en viendrait à le considéré comme son meilleur ami et à lui confier des choses personnelles sur sa vie sentimentales... et puis ils s'étaient revus avec Emrys et il s'était comporter comme un crétin fini, et le pire, c'était qu'il avait réussit à le blessé, ce qui n'aurait pas dut arriver... Alors oui, ils s'étaient un peu tout les deux fait avoir, mais s'il arrivait aujourd'hui à rendre le brun un peu optimiste, il se disait qu'au final, c'était pas tant une mauvaise chose que ça ! Il afficha d'ailleurs un grand sourire avant de dire :

- Presque, seulement ? Ça veut dire qu'il faut encore que je m'améliore ça... mais je finirais par faire de toi un vrai optimiste j'en doutes pas !

Il avait dit ça sur le ton de l'humour, parce que en vérité, il en doutait fortement quand même... Emrys semblait brisé d'une certaine manière, c'est comme s'il avait été cassé et le réparer, ça allait probablement être compliqué et d'ailleurs, Oren n'avait pas la prétention de prétendre qu'il pouvait le réparer, mais il pouvait au moins essayer de le faire se sentir mieux. Mais ça ne semblait pas uniquement de son ressort, le mal être de Emrys était général, il allait avec cette ville, avec ses habitants... même s'il avait quand même des amis, au moins deux de ce qu'il disait, deux qu'il connaissait effectivement depuis l'enfance et avec qui il avait une amitié pour le moins solide. Le blond afficha un sourire, plutôt content d'entendre ça, parce qu'il n'aimait pas l'idée qu'il reste trop tout seul... mais la suite... il n'avait pas vraiment posé de questions, il essayait juste de comprendre, parce qu'il ne saisissait pas trop ce que le brun reprochait tant aux membres de cette ville... il le regarda s’asseoir sur une commode, et s'approcha de lui, l'écoutant. Les choses s'éclairaient un peu, même si d'une certaine manière, il ne pouvait pas vraiment comprendre, vu que lui, sa famille n'avait jamais vraiment roulé sur l'or, mais ça expliquait cette maison en tout cas. Il esquissa une légère grimace en comprenant un peu mieux, se rapprochant un peu plus du brun en disant :

- Woow... ça explique pas mal de choses, cette maison notamment... j'avoue que j'aurais pas imaginé ça et je suis sûrement mal placé pour pouvoir te comprendre, j'ai jamais roulé sur l'or, déménager constamment, c'est pas terrible pour avoir un boulot fixe et des rentrées d'argents... mais je comprend un peu mieux pourquoi tu déteste cette ville et ces habitants...

Il glissa une main sur le visage du brun, repoussant un peu ses cheveux au passage, avant d'esquisser un léger sourire en disant :

- Mais tu sais, tout le monde n'en veut pas forcément à l'argent... tout le monde ne mérite pas d'être mit dans le même panier... aujourd'hui, tu n'as plus cet argent, et ça ne t'empêche pas d'avoir deux amis de ce que tu m'as dit, et pour que les choses soient clair, je me fiche totalement que tu ais de l'argent ou non... et je suis sur qu'il y a des gens dans cette ville qui s'en foutent également... il faut juste leur laisser une chance...

C'était aussi bête que ça, laisser une chance aux gens, parfois, on pouvait être surprit... ou déçu, mais des fois, le jeu en valait la chandelle, comme là, et histoire de bien lui démontrer, il se pencha pour l'embrasser... parce que clairement, ça avait valut le coup qu'ils se laissent mutuellement une chance !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 633
double-compte(s) : Rodin, Seth, Rory
crédits : havana
MessageSujet: Re: I get nervous cause what comes up must come down [Oren]   Mar 30 Oct - 10:51

Oh oui, lui, il en doutait, il n'avait jamais été très optimiste, déjà avant, déjà enfant, plutôt du genre à imaginer le pire malgré lui, mais presque , c'était déjà pas mal, ça lui faisait déjà du bien à lui, de croire à certaines choses et de ne pas tout voir en noir. Même s'il était encore passé pas loin de tout balancer par la fenêtre en le poussant à partir. Non, presque c'était déjà beaucoup. Et tant mieux si Oren le prenait à la légère, parce que c'était pas le genre de mission qu'il pourrait mener à bien. Mais c'était un peu cet entrain, son optimisme à lui qui arrivait à changer sa perception, rien que sa présence en quelque sorte. Emrys tenta donc d'expliquer la partie la plus simple, enfin pourquoi il ne cherchait pas forcément à ce lier avec tous les étudiants de la ville, parce qu'il n'avait pas vraiment confiance et parce qu'il connaissait déjà trop certains d'entre eux. Au final, il connaissait quand même certaines personnes en cours et arrivait un peu à compter sur eux pour ça, mais entre ces petits boulots, il n'avait pas non plus tant de temps pour se rapprocher . Il y avait bien eu Micaiah mais elle avait disparu de la ville plutôt rapidement, et sans nouvelle, ce qui n'avait pas aidé à le mettre de bonne humeur , ayant un peu l'impression que tout le monde fuyait cette ville.

Oui, par contre le côté financier expliquait bien la maison, même si ça faisait plusieurs années qu'elle n'était plus entretenue comme elle aurait du. Emrys haussa les épaules, c'est pas comme si cette maison était justement ce qui était en train de le couler mais presque Il releva la tête vers Oren, imaginant bien que bouger constamment ne devait pas vraiment permettre de rouler sur l'or. Il est garda poser sur lui, appréciant le contact de sa main sur son visage, se reposant sans doute un peu trop dessus Le chasseur lui tira un léger sourire. Oui, il le savait ça, que tout le monde n'en voulait pas forcement à son argent, même  s'il se rendait bien compte que ce n'était pas très répandu. La preuve même lui, il avait constamment ça en tête, même avec Luka et Feliks, à la base, il n'en avait pas besoin, mais depuis que son père était aux abonnés absents, il avait du leur demander de l'argent plusieurs fois. Donc oui, il faisait parti des gens qui en voulait à l'argent des autres, elle était bonne celle là … Même s'il essayait de ne pas le faire. Parce que c'était le peu d'amis qu'il avait, et après l'autre fois avec Luka, les prendre pour acquis, n'était sûrement pas la solution.

« Je peux bien te croire, vu que tu n'étais même pas au courant » Et que toute manière , il n'avait plus rien donc bon. Mais c'était agréable d'avoir quelqu'un essayant de le rassurer, il n'en avait plus l'habitude depuis longtemps. « T'as sans doute raison, et de toute manière, je n'ai plus vraiment l'inquiétude qu'on en veuille à mon argent. Mais je n'ai pas vraiment le temps de partir à la chasse aux amis. Je préfère en avoir des proches et m'y tenir » Même si ça ne lui avait pas suffit jusque là. Il n'était pourtant pas d'une extrême sociabilité, ça avait toujours été un peu faux quand il était au lycée, cherchant plus de l'attention qu'à être entouré. Mais quand il revenait ici, il se rendait compte qu'il était tout seul et c'était un peu blessant. Finalement, le problème, c'était peut-être cette maison. Emrys profita de ses lèvres sur les siennes, avant de les bras et de le rapprocher de lui. Oui, ça valait sans doute le coup de laisser leur chance à certaines personnes. Sauf que des gens comme lui, il n'en connaissait pas vraiment . « Mais je pense aussi, que y en a pas tant que ça qui le mérite » rajouta t'il tout de même, pas vraiment très optimiste sur les gens non plus. « Tu es un peu un cas à part » Pour lui en tout cas. C'était comme Luka ; ils étaient des cas à part à ses yeux, vraiment, le genre de personne contre qui sa vision plutôt sombre des choses, ne pouvait rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 356
double-compte(s) : Haven, Asher & Alec
crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: I get nervous cause what comes up must come down [Oren]   Ven 2 Nov - 1:30

Il commençait à mieux comprendre... et pour être franc, il avait jamais trouvé que son père était l'homme le plus paternel ou encore présent et même affectueux qui soit, mais il était a moins sur d'une chose, ce dernier ne les aurait jamais abandonné, raison pour laquelle ils avaient rapidement soupçonné sa mort avec Silas quand il n'était jamais rentré de sa chasse à Chicago. C'était vraiment pas terrible comme situation et ça expliquait pas mal de choses, même si c'était quand même dommage... il avait vécu quelque chose de dur, il avait découvert le vrai visage de certaines personnes, et oui, chez certains, la nature humaine n'était pas tendre, mais ce qu'il fallait retenir, c'était que ce n'était pas forcément le cas chez tout le monde. Tout le monde n'avait pas un intérêt démesuré pour l'argent, et tout le monde ne se souciait pas forcément des apparences avant tout le reste au point de refuser d'être amis avec un type qui n'avait pas assez d'argent à leurs goûts... ce qui soit dit en passant était vraiment stupide comme comportement, mais quand i voyait les jeunes de son lycée, ça ne le surprenait pas tant que ça dans le fond. Dans tout les cas, il ne voulait pas que Emrys parte à la chasse aux amis, s'il en avait et que ça lui suffisait, c'était une bonne chose et s'il était content comme ça, c'était pas la peine qu'il se prenne la tête à chercher à avoir plus, mais ce qui était en revanche dommage, c'était de se fermer automatiquement aux gens qui venaient d'eux même vers lui. Parce qu'il était loin d'être dénué de tout intérêt, il n'y avait pas que l'argent qui faisait de lui qui il était, qui pouvait pousser les gens à l'apprécier et il fallait qu'il en prenne conscience, puisque Oren avait vu chez lui quelque chose qui n'avait vraiment rien à voir avec l'argent, et s'il l'appréciait, c'était en aucun cas en rapport avec ça...

- Si ça te conviens comme ça, alors OK... c'est pas moi qui vais te reprocher de ne pas vouloir partir en quête de nouveaux amis, je suis pas forcément le type le plus sociable qui soit... Par contre... Je trouve juste dommage que tu te fermes automatiquement et que tu repousses les gens qui viennent vers toi...

Il avait un ton prudent, pas forcément très sur de comment ça allait être prit, avec Emrys, il fallait toujours se méfier, parce qu'il voyait le mal partout et c'était pas forcément une critique, c'était juste pour tenter de lui faire comprendre quelque chose. Quelque chose d'important et quelque chose qu'il avait visiblement besoin de comprendre.

- Je t'ai pas connu quand tu avais de l'argent, et ça m'a pas empêcher de t'apprécier pour autant... les gens qui viennent vers toi aujourd'hui, ils n'ont pas forcément tous quelque chose derrière la tête et peut être qu'ils s'intéressent juste à toi, tel que tu es aujourd'hui... t'es loin d'être inintéressant tu sais...

Très loin même, parce qu'il avait quand même réussit à capter son attention, alors que c'était pas si facile de capter l'attention d'Oren... et il était parvenu à le mettre en colère et à le vexé dès leur première rencontre, ce qui encore une fois n'était pas si simple... Il esquissa un sourire face à la suite, il aimait bien l'idée d'être une exception, un cas à part, et d'ailleurs quelque chose le frappa et il reprit un air un peu sérieux avant de dire :

- Je suis pas en train de t'encourager à sortir avec d'autres personnes hein... je précise, parce que je crois que j'aimerais pas trop cette idée là... je parle juste d'amitié, rien de plus !

Manquerait plus que le brun croit qu'il le poussait dans les bras des premiers venus... non, vraiment pas, et cette idée ne lui plaisait décidément pas. Il secoua un peu la tête, lâchant un léger rire, comme si cette idée était un peu ridicule, enfin il espérait qu'elle le soit pour Emrys... il savait pas trop qu'il image il avait de ce qu'il y avait entre eux, mais Oren n'aimait pas l'idée de devoir partager... pas de cette manière là.

- Et histoire de bien prouver que je me fiche totalement que tu ais de l'argent ou non, que dirais tu de sortir manger un truc ? Je meurs de faim et évidemment... je t'invites !

Il afficha un léger sourire, ça ne lui posait pas de soucis, son frère lui avait laissé pas mal d'argent a dernière fois qu'il était repassé en ville, assez pour tenir tout seul jusqu'à la prochaine fois... et puis c'est vrai qu'il avait faim, du coup, autant en profiter et sortir un peu, avec un peu de chance, ce rencard allait vraiment finir par ressembler à un vrai rencard !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: I get nervous cause what comes up must come down [Oren]   

Revenir en haut Aller en bas
 

I get nervous cause what comes up must come down [Oren]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» nervous nishman vous salut bien!
» Mauthyse's family !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: BLACKWATER FALLS :: coldlake shore :: résidences-