Revenir en haut
Aller en bas



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
on vous invite à privilégier les fantômes, les djinns et les petits humains
nous sommes présentement en hiver 2017-2018 (décembre, janvier, février) I love you

Partagez | .
 

 I get nervous cause what comes up must come down [Oren]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
Auteur
Message
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 628
double-compte(s) : Rodin, Seth, Rory
crédits : havana
MessageSujet: Re: I get nervous cause what comes up must come down [Oren]   Dim 4 Nov - 17:50

Ce n'était pas qu'une question d'argent. Parce qu'évidemment que les gens ne pouvaient plus venir vers lui pour ça, ça aurait été idiot de leur part, il n'avait plus rien à donner de ce côté là, il avait à peine de quoi subsister, et encore c'était parce qu'il avait réussi à vendre les voitures et parce qu'il s'était calmé sur les médocs et les visites à l'hôpital sans raison, donc non, il n'avait rien à donner à qui que ce soit. Mais ça lui avait surtout montré, qu'il n'avait pas grand monde autour de lui et que tout le monde finissait par s'en aller, son père avait été le déclic, mais ça avait commencé avant il s'en rendait bien compte … Et plus récemment, se retrouver sur le bord de la route par Luka, ça avait été un renvoie brutal à tout ça. Mais ça allait un peu mieux, et il y avait Oren maintenant … malgré ces tentatives de l'ignorer ou de le rejeter, ça avait plutôt un échec et il ne le regrettait pas. Son pessimisme n'allait pas de lui susurrer que ça viendrait, mais là, là tout de suite, c'était plutôt le contraire. Il lui faisait du bien par se simple présence.

Emrys hocha la tête doucement. Il savait qu'il avait raison, se fermer si hermétiquement, ça ne servait à rien. Mais il avait l'impression que ça l'aidait un peu à filtrer, la preuve Mica et lui avait réussi à passer, même si la première avait disparue, lui au moins, il était encore là … comme quoi, s'ouvrir maintenant n'était pas une si mauvaise chose. Il n'avait pas tout perdu à laisser rentrer quelqu'un. « Je sais bien que tu as raison, mais c'est pas facile de changer si facilement » Ses propres paroles lui tirèrent un léger rire, moqueur, il parlait comme un petit vieux. Seulement, ça faisait tellement longtemps maintenant qu'il rejetait les gens, même avant tout ça, il n'avait jamais cherché à avoir de vrais proches. Les seuls amis qu'il avait, dataient d'avant la mort de sa mère, depuis, il avait un peu tout abandonné. « Je pense que ce n'est pas plus mal que tu ne m'aies jamais connu à ce moment là, je t'aurais filé un billet pour aller voir ailleurs » soupira t'il, non, le petit nouveau en ville, aussi canon soit il, n'aurait pas mérité son attention, surtout qu'à l'époque, le seul à l'avoir c'était son prof. Donc non, au fond, c'est un peu comme si Oren tombait au bon moment pour lui.

Ou peut-être qu'il se trompait et qu'il lui aurait fait le même genre d'effet à l'époque. Il releva les yeux vers lui, sa dernière remarque lui tirant un sourire amusé, il ne l'avait pas vu du tout comme ça, ne pensant qu'en terme d'amitié jusque là … sortir avec quelqu'un ne lui avait même pas traversé l'esprit, mais en entendant Oren avouait que ça ne lui plairait pas, il sourit. « C'est pas au programme , rassure toi » répliqua t'il, avec une expression un peu taquine. Emrys ne savait pas trop où ils en étaient, mais c'était le seul à avoir de l'intérêt sur ce point, à ce niveau là en tout cas. Son sourire se fit un peu plus simple, plus sincère, et il descendit souplement du meuble . « Ton idée me tente bien, » répondit il , pas du tout gêné d'être invité, en général, il se débrouillait pour l'être … sauf que là, c'était venu du chasseur, et ça lui faisait plaisir. « Tu voulais un vrai rendez-vous, je crois, ça y ressemble en partie. On a juste un peu fait les choses à l'envers » rajouta Emrys, avec un soupir amusé, avant de lui attraper le poignet pour l'entraîner vers l'entrée, ayant envie de mettre toute cette conversation derrière eux, pas l'oublier, mais juste rendre ça un peu plus léger « Mais je veux un endroit sans fantôme et sans wendigo, tu peux trouver ça sur Blackwater ? » conclut il, pince sans rire. Au final, il connaissait mieux la ville que lui, mais seulement la partie émergée de l'iceberg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 354
double-compte(s) : Haven, Asher & Alec
crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: I get nervous cause what comes up must come down [Oren]   Mar 6 Nov - 17:49

Il n'avait pas envie qu'il change, il n'irait pas jusqu'à dire qu'il aimait tout chez lui et qu'il était parfait, c'était loin d'être le cas et il y avait quelques petites choses qui le dérangeait fortement chez Emrys, dont sa capacité à justement se renfermé sur lui même. Mais il n'avait pas envie qu'il change, parce que la manière dont il était maintenant, c'était ça au final qui lui avait plut, même si clairement, par moment le brun tirait sur la corde et jouait un peu trop avec ses nerfs... mais non, il ne voulait pas qu'il change, et d'ailleurs, il ne devait pas, changer c'était pas forcément une bonne chose en soit, il fallait être soit même, et changer, c'était se comporter autrement que comme soit même. Non, il devait juste évoluer, il devait grandir, mûrir et apprendre, il devait se laisser aller un peu à ce qu'il y avait autour de lui, se rendre compte que tout le monde n'était pas mauvais et que tout le monde ne l'approchait pas avec une idée étrange derrière la tête. Ça n'avait pas été son cas, et ça ne l'était toujours pas, même si en soit, il avait bien quelques idées derrière la tête, mais vu qu'il les avait déjà formulé à voix haute, il n'était pas sur que ça compte vraiment. Dans tout les cas, il voulait surtout que Emrys prenne conscience qu'il n'était pas inintéressant au point que l'argent en vienne à plus compter que lui, parce que ce n'était pas le cas. Il avait eu de mauvais amis, c'était des choses qui arrivaient, mais ça ne voulait pas dire pour autant que tout le monde était aussi mauvais.

- T'as rien à changer, faut juste que tu prennes consciences de certaines choses c'est tout... comme le fait que tu vaux plus que l'argent qu'à put avoir eu ton père par le passé !

Il esquissa un léger sourire en coin, si seulement Emrys pouvait s'en rendre compte, il était persuadé que ça réglerait pas mal de soucis et que ce dernier se montrerait bien plus ouvert et bien plus agréable si c'était le cas, mais le soucis principale c'était évidemment qu'il avait une mauvaise image de lui même et ça déjà, ça n'aidait clairement pas. Il lâcha un léger rire en imaginant comment les choses se seraient déroulés si jamais ils s'étaient rencontrés à cette époque là... aucun doute qu'il n'aurait pas comprit la raison pour laquelle Emrys lui refilait un billet... parce que celle là, on lui avait jamais fait, surtout qu'il n'aurait probablement même pas osé l'approcher, vu qu'il préférait maintenir une certaine distance avec les autres élèves et encore plus ceux qui avaient l'air de petits cons pourris gâtés, ce que semblait avoir été Emrys à cette époque.

- Je crois que je te l'aurais renvoyé au visage avant de tracer mon chemin... je suis sur qu'on te l'a jamais faite celle là, au moins j'aurais eu l'avantage de l'originalité !

C'était un peu le soucis dans les lycées, la plupart des autres élèves avaient peur, parce que les groupes d'élèves populaires étaient bien souvent des brutes qui ne reculaient pas devant la violence, mais même si Oren était un outsider et qu'il n'avait jamais été populaire, il n'avait jamais non plus été du genre à se laisser marcher sur les pieds. L'avantage qu'il avait, c'était qu'une bande d'ados jouant aux gros bras, c'était loin de l'impressionné, il se battait comme des vampires et des Wendigo après tout... alors même s'il se faisait coincer dans un coin du lycée, aucune chance pour qu'il soit l'élève qui se faisait passer à tabac... il y avait plus de chances pour qu'il soit celui qui allait se faire exclure pour avoir botté le cul à une bande de fils à papa, même si c'était seulement de la défense. Dans tout les cas, il avait quand même trouvé bon de préciser qu'il ne l'invitait pas à sortir avec d'autres personnes, et il était rassuré d'entendre que ce n'était pas prévu, du coup il proposa qu'ils sortent pour aller manger un truc, se proposant même d'inviter et il esquissa un sourire face à la suite :

- Au pire, rien ne nous empêche de remettre les choses dans l'ordre...

Il ne s'était pas vraiment rendu compte que c'était une proposition... le genre qu'il aurait jamais osé faire avant aujourd'hui, mais pourtant s'en était une. Il se laissa alors entraîné vers la porte avant de se souvenir des armes qu'ils avaient laissé derrière au moment où il parla de fantômes et de wendigos...

- Ohh attends, faut pas qu'on laisse traîner les flingues et les munitions... et je suis pas sur de pouvoir trouver ça... je suis dans cette ville depuis bien moins longtemps que toi, donc au pire, je te laisse choisir le lieu !

C'était plus simple, Emrys devait connaître tout les moindres recoins de cette ville, alors que Oren, il connaissait juste les endroits où il avait ses habitudes. Quoi qu'il en soit, il se dirigea derrière, là où ils s'étaient entraînés à tirer, pour récupérer ses armes et ses munitions et les ramener à la voitures, à leur place, dans le coffre. Il valait mieux qu'il évite de laisser traîner des flingues comme ça et puis ça pouvait toujours servir, il valait mieux être préparer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 628
double-compte(s) : Rodin, Seth, Rory
crédits : havana
MessageSujet: Re: I get nervous cause what comes up must come down [Oren]   Jeu 8 Nov - 20:51

Emrys savait qu'il était trop méfiant avec les gens, à imaginer constamment le pire de leur part, et à être tout aussi atroce en retour. Seulement Oren était un peu une preuve qu'il avait des intérêts à s'ouvrir un peu. Il avait toujours cette peur qu'il s'en aille, parce que c'était toujours une possibilité, ça lui pesait toujours. Mais il n'avait pas envie de le voir partir maintenant sous prétexte qu'il pourrait partir plus tard, le chasseur avait raison, c'était idiot, et illogique, et au final, autant ne pas être responsable de son départ, ça serait assez dur comme ça si ça devait arriver, autant que ce ne soit pas sa propre faute. Il laissa échapper un sourire un peu moqueur. Il n'avait jamais pensé ne valoir que son argent, même à l'époque, c’était juste plus facile comme ça. Et maintenant non plus, il y avait énormément de chose qu'il n'aimait pas chez lui, mais il savait bien que l'argent n'était plus vraiment son principal atout.  Mais c'était quand même agréable de l'entendre, lui, le dire, c'était un compliment, et au final, tout ce que pouvait dire Oren, de gentil, lui faisait plaisir. Et c'était amusant de voir a quel point les situations auraient été différentes s'ils avaient été au lycée ensemble, ou si Oren était arrivé quelques années plus tôt.. Parce que tout aurait été bien différent. L'idée de le voir lui renvoyer son pognon à la figure, le fit carrément rire. Oui, ça l'aurait sûrement surpris à ce moment là, vexer aussi ...donc au fond, même si les choses auraient été bien différente, il aurait forcément attiré son attention …

« J'avoue, maintenant, je suis déçu que personne ne me l'ait jamais faite celle là. Comme quoi peu importe la manière, tu aurais quand même attiré mon attention … juste pas forcément dans le bon sens » répondit Emrys avec un sourire amusé. Quoi que, là, ça n'avait pas forcément été une rencontre dès plus favorable, vu qu'ils s'étaient pris la tête tout les deux, et que si Oren n'était pas venu s'excuser, ils n'en seraient pas là. Comme quoi , tout se jouer à des détails parfois . C’était assez effrayant de se dire que si une seule chose avait changé, tout serait différent. Mais est-ce qu'il serait venu vers lui si physiquement il ne lui avait pas un peu tapé dans l’œil ? Plus il le regardait, moins il arrivait à se convaincre du contraire Et finalement, ils allaient peut-être bien se le faire ce rendez-vous plus classique.... Emrys était redescendu de son perchoir pour l'entraîner vers l'étage inférieur. Il tourna la tête vers lui, un peu perplexe. « C'est intéressant comme manière de voir les choses » ajouta t'il, avant que le coin de ses lèvres se relèvent un peu, espérant ne pas avoir mal lu dans ses paroles, parce que l'idée de remettre les choses étaient loin de lui déplaire … à commencer par manger, mais la suite aussi …

Seulement, ils avaient un détour à faire au passage. « Tu aurais pu les laisser là, personne ne viendra ici » Répondit il, en le suivant quand même, ça lui aurait fait une bonne raison de revenir ici, mais après tout, laisser des armes à dispositions, même dans un coin comme celui là, ce n'était sans doute pas une bonne idée. Après tout, personne ne passait ok, sauf qu'un wendigo avait fait un tour assez récemment donc autant ne pas prendre de risque … Et puis, c'était pas toujours la ville la plus ensoleillé, pas dit que le matériel adore la pluie. Il le suivi donc jusqu'à leur champ de tir , puis jusqu'à la voiture de ce dernier. « C'est pas rassurant ce que tu me dis là … Et oui, je connais sûrement plus d'endroit que toi, mais si tu me sors que ceux de ma pizzeria favorite ce sont des ogres ou des vampires, je vais mal le prendre » répliqua t'il, avec un sourire un peu plus prononcé. Même si c'était encore un peu difficile de ce dire que tout ça existait … Emrys grimpa dans cette dernière, déjà prêt à lui indiquer la route. « C'est en centre ville, pas très très loin de chez toi quand j'y pense » Il n'avait pas attendu qu'Oren valide son choix, il s'était donné envie de pizza en en parlant, donc tant pis pour lui. « Tu connais la route … j'espère » se moqua t'il, un peu , avant de se caler un peu plus dans le siège, se sentant un peu plus léger de partir d'ici. Ça n'arrivait pas souvent, il était toujours un peu de mauvaise humeur quand il rentrait, mais quand il ressortait aussi, c'était paradoxale, mais là, il se sentait plutôt bien … chose assez rare pour être noté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 354
double-compte(s) : Haven, Asher & Alec
crédits : Ilyria
MessageSujet: Re: I get nervous cause what comes up must come down [Oren]   Dim 11 Nov - 1:25

C'était étrange à imaginer... qu'il aurait put rencontrer Emrys quelques années plus tôt quand il était encore au lycée et qu'il était apparemment un gosse de riche pas très sympa qui prenait tout le monde de haut. Oren ne l'aurait probablement pas remarqué, parce qu'il ne remarquait jamais grand monde... la raison pour laquelle il avait approché Seth, c'était parce qu'il avait vu sa chaîne youtube et qu'il savait qu'il était une sorte de chasseur, même si au départ, il pensait surtout que c'était un faux chasseur qui ne faisait ça que pour avoir des fans sur youtube et être célèbre d'une certaine manière. Mais il avait découvert qu'ils avaient bien plus en commun avec le plus jeune qu'il ne l'avait imaginé au départ et il ne regrettait pas une seule seconde de l'avoir approché et d'avoir insisté pour faire une chasse avec lui. Pour Emrys, il n'aurait probablement jamais fait attention à lui si ce dernier ne l'avait pas approché de lui même... et s'il ne l'avait pas autant énervé dès leur première rencontre aussi, il devait admettre que ça, c'était un peu idiot quand on y pensait mais ça avait fait une grande différence. Parce que les gens capable de vraiment l'atteindre et l'énerver, ils étaient rares, donc ça l'avait en quelque sorte intrigué. Mais du coup, s'il devait imaginer leur rencontre quelques années plus tôt, autant dire que oui, il y avait sûrement de quoi rire, parce qu'il n'était pas du genre à se démonter ou à se laisser marcher dessus par des gens trop hautain, donc il n'y aurait eu aucune chance pour que Emrys arrive à le déstabiliser... mais peut être qu'il aurait quand même réussit à l'énerver là aussi...

- Des fois, ça peut être une bonne chose d'attirer l'attention dans le mauvais sens... c'est un peu la raison pour laquelle j'ai voulu essayer de mieux te connaître au départ, parce que tu avais réussis à m'énerver et en général, c'est pas si facile de m'énerver, parce que je suis plutôt du genre à laisser dire sans me soucier...

Il haussa un peu les épaules, esquissant un léger sourire, et en se disant que ça aurait été vraiment con de passer à cotés de tout ça, même s'il risquait peut être de le regretter à un moment ou un autre, parce qu'il ne savait toujours pas où il allait exactement avec le brun. Enfin pour l'instant, ils allaient sortir pour manger et essayer d'avoir un vrai rendez-vous. Il esquissa un sourire, il avait prit conscience de son sous entendus, mais au final, il n'était pas si gênant que ça... parce que c'était tentant, il avait bien envie pour une fois de vivre un truc normal, un truc d'humain quoi... enfin d'humain qui n'a pas un pied dans le monde du surnaturel quoi. Mais avant ça, il devait récupérer ses armes, parce qu'il n'aimait pas les laisser traîner, même dans un coin aussi reculé et désert... Il afficha un sourire amusé avant de répondre :

- Tu veux dire à part les Wendigos ? Les armes à feux n'aiment pas l'humidité, ça les enrayent et j'avoue que je suis peut être un peu... voir beaucoup... maniaque avec mes armes... et puis je préfère les avoirs sur moi au cas où aussi...

Il démontait lui même ses armes pour les nettoyer régulièrement, parce qu'il n'y avait rien de pire que de voir son arme s'enrayer en pleine chasse, ça pouvait coûter la vie ce genre de choses, c'était une des premières leçon que son père lui avait enseigné. Donc il y faisait attention. Il lâcha un rire face à la suite avant de répondre :

- Je n'ai jamais vu d'Ogre de ma vie... ça pourrait être amusant ! Et je vois mal des vampires tenir une pizzerias, mais si c'est ta pizzeria préféré, c'est que tu dois y aller assez souvent et si t'es encore en vie, c'est qu'il n'y a pas trop à s'en faire !

C'était dit sur le ton de l'humour, alors qu'il replaçait les armes dans le coffre de sa voiture et qu'il montait du cotés conducteur en écoutant Emrys lui dire qu'ils allaient en centre ville, pas loin de chez lui. Il mit alors le contact avant de songer à un truc...

- Euh... dis, t'as ton permis toi non ?! Parce que dans ce cas ce serait probablement mieux que ce soit toi qui conduise... j'ai pas mon permis et si on se fait arrêter, avec les armes qui sont dans le coffre, pense que je risque d'être sacrément dans la merde...

Il esquissa une légère grimace, c'était un peu con, mais en général, il prenait la voiture que pour aller chez Emrys, vu que c'était assez loin du centre ville et qu'il avait peu de chance de croiser des flics, ou pour la chasse, mais il était conscient qu'il prenait des risques... il serait d'ailleurs peut être temps qu'il le passe enfin son permis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 628
double-compte(s) : Rodin, Seth, Rory
crédits : havana
MessageSujet: Re: I get nervous cause what comes up must come down [Oren]   Dim 11 Nov - 20:20

Ça n'aurai sans doute pas du l'amuser autant, mais au final, c'était bien un sourire en coin sur son visage, parce qu'Oren n'était pas le seul qu'il avait énervé, il était très fort dans ce domaine là, donc n'était pas tant surpris d'avoir réussi avec le chasseur, quand bien même ce n'était pas vraiment ce qu'il avait en tête quand ils s'étaient rencontrés, il voulait juste voir s'il pouvait l'arnaquer un peu, ça avait été un sacré échec … sur le moment en tout cas. De toute manière, Emrys était bien content que cette soirée soit derrière lui, parce que cette journée là, avait été une horreur Sa rencontre avec Oren avait été un peu énervante, frustrante aussi puisqu'il ne semblait pas vouloir le croire pour son don, mais ça encore … Le reste de la soirée par contre, il n'avait aucune envie de ressentir ça à nouveau, se retrouver sur le bord de la route, ça lui avait fait mal, et au final, c'était sur Oren qu'il s’était vengé le lendemain … Plus il y repensait, moins Emrys ne comprenait comment tout ça avait pu s'arranger . C'était un petit miracle en soit

Un petit miracle du à un wendigo au final , comme quoi … sujet qui revint à nouveau dans la conversation quand Oren voulu récupérer les armes laissés dehors. « A part ceux là oui. Me dit pas qu'ils savent se servir de ce genre d'arme , je n'ai pas besoin de savoir ça » Répliqua Emrys avec un léger sourire, persuadé de plaisanter, une créature comme ça ne devait pas savoir se servir de pistolets. Quoi que vu ce qu'il avait vu, ça n'en avait pas besoin pour être terrifiant.  Il hocha la tête devant la suite, s'étant fait la réflexion tout seul, pas étonnant que la pluie et les armes métalliques ne fassent pas bon ménage après tout … Emrys grimaça un peu, parce que savoir que ce dernier avait une arme, ça ne le gênait pas tant que ça, savoir qu'il avait sans doute raison vu ce qui traînait dans le coin, ça, c'était pas très rassurant. Il se demandait encore comment il avait pu être si aveugle, parce que croire aux fantômes aurait déjà du lui faire poser quelques questions. Même si pendant un long moment, il s'était dit que peut-être qu'il était simplement fou, comme sa mère. Savoir que ce n'était pas le cas, c'était aussi rassurant. Donc au final, en lui apprenant tout ça, Oren l'avait bien arrangé.

« Hey te moque pas » se plaignit il. « Si les vampires existent, je ne vois pas pourquoi ça ne serait pas le cas des ogres, ou des fées tiens » Emrys secoua la tête si certains folklores étaient réels pourquoi pas d'autre ?! Par contre que ce soit amusant d'en rencontrer, il n'y avait bien qu'un chasseur pour dire ça. « Je n'en sais rien, ils ne font que se nourrir les vampires, ils n'essayaient pas de se cacher dans la population ? » L'idée d'un vampire pizzaiolo ne le choquait pas tant que ça, surtout que certaines n'étaient ouvertes qu'en soirée. Mais effectivement vu qu'il était encore entier, c'était sans doute que le personnel était humain, ou qu'il n'était pas appétissant ? « Et tu leur apparaîtras peut-être plus appétissant que moi » commenta t'il, en hochant la tête, comme si ça lui paraissait logique. Avant de tourner la tête vers lui en le voyant hésiter.  Emrys fronça les sourcils, avant de se retrouver un peu à sourire comme un con. «  ça me va carrément, ta voiture à beau pas être de la super marque, j'ai tellement pas conduit depuis longtemps que ça me ferait même plaisir » répondit il,, avec un sourire sincère, déjà prêt à prendre sa place et à les amener à bon port. Pas la peine de le lui dire deux fois. «  Tu fais comment d'habitude, tu as une techniques pour les semer ou les éviter, parce que ça à bien du t'arriver non? De leur tomber dessus je veux dire. » C'était un petit miracle, encore une fois, que personne ne les ait arrêtés quand ils étaient revenus de la soirée l'autre fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: I get nervous cause what comes up must come down [Oren]   

Revenir en haut Aller en bas
 

I get nervous cause what comes up must come down [Oren]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

 Sujets similaires

-
» nervous nishman vous salut bien!
» Mauthyse's family !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: BLACKWATER FALLS :: coldlake shore :: résidences-