Revenir en haut
Aller en bas



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
on vous invite à privilégier les fantômes, les djinns et les petits humains
nous sommes présentement en hiver 2017-2018 (décembre, janvier, février) I love you

Partagez | .
 

 moto en y (aleaf)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
demon ○ breaking bad
messages : 91
double-compte(s) : aucun.
crédits : av @mittwoch ; sign @blue walrus ; gif @aesthetic on tumblr.
MessageSujet: moto en y (aleaf)   Sam 11 Aoû - 23:16

aucune habitation à près d'un kilomètre à la ronde. ton moteur gronde, crache ses dernières vapeurs avant que tu n'éteignes le contact de la belle bécane. une petite triumph, bonneville scrambler, une super occasion que tu avais déniché sur les petites annonces. un achat que tu n'es pas prêt de regretter. non pas que l'investissement économique dans une moto soit la chose la plus judicieuse à faire, mais cependant, tu avais un projet, qui pour le coup, serait un bon engagement monétaire. tu étais là, pour ça. pour ce terrain, devant lequel tu venais de garer cette sacrée belle bécane. cette friche sur laquelle tu allais vivre, pas dans l'immédiat, cela était certain mais dans un laps de temps plus ou moins court. tu contemplais cette partie de la forêt, étonnement immaculée, vierge de toute trace humaine ou surnaturelle. la pluie est tombée cette après-midi laissant derrière elle, une nature qui réapprend à vivre, les oiseaux, timides, chantent de nouveau, un à un, les uns, lentement après les autres. le soleil qui tente de s'immiscer entre les sommets et ramures de ces arbres, pour la plupart centenaires. et ce silence. ce profond silence à l'intérieur de toi. bercé par les gazouillis du bois qui craque et du vent glissant de feuille en feuille.
tu repenses aux plans que l'architecte t'as confié. c'est une maison que tu construiras par toi-même, olaf le solitaire. tu te mis à compter tes pas en mettant de l'entrain dans tes grandes enjambées afin de mesurer les différentes pièces et délimiter le terrain. la friche devait être nettoyée de son état encore indompté, sauvage. à coups de machette et de hache tu commenças cet exercice périlleux et quelque peu dangereux, en prenant garde à tes mains, bien emmitouflées dans tes gants de moto. « bon ça a déjà plus de gueule maintenant. » satisfait mais en sueur, tu retires le haut. le carré est plus ou moins déblayé, mais pour le coup, tu peux y voir à deux mètres devant toi. mais il n'y a pas de petite victoire pour un tel projet. d'autant que celui-ci prendra du temps, il ne fallait pas baisser les bras dès les premières fastidieuses heures. « diane » qui viens encore perturber ton silence, qui était jusque là imperturbable. le silence est une ressource précieuse, elle te rappelle d'où tu viens, le calme après la tempête et la voilà gâchée par une tierce personne. ne t'énerve olaf, reste détendu, c'est primordial, tu risques de tout gâcher. sans doute une merdeuse qui passe par là, avec son satané cabot à rechercher des truffes. tu en as croisé une la semaine dernière pour cette raison. ce n'était pas sans te rappeler, deux jours après, qu'il n'y a pas de truffe au canada, du moins à l'état sauvage, en forêt. en tant qu'européen tu aurais dû le savoir. « diane » qu'est-ce que ça allait être cette fois ci alors. la cueillette aux loups? peu importe. tu continues de couper, ça la fera fuir la 'diane'. « diane » elle ne pas te lâcher le coude. c'est qu'elle se rapproche de toi la bougre, tu entends les petits murmures les plus enfouis de son esprit, de plus en plus distinctement, plus rapprochés. « insupportable. » il t'est incapable de penser silencieusement, tu es obligé d'extérioriser ce que tu penses, afin de ne pas devenir complètement fou. et la fameuse diane, plantée à quatre pieds derrière toi. c'est pas ton genre de parler ou de demander quoi que ce soit au premier pèlerin venu. l'air grave et le regard insistant, tu la dévisageais, la diane. qu'est-ce qu'elle veut et surtout pourquoi s'est-elle réellement arrêtée? sans doute pas pour admirer ta nouvelle moto, fraîchement lustrée. sans doute pas pour faire du lèche vitrine, puisqu'il n'y a rien sur lequel s'émerveiller. sans doute pas non plus pour couper du bois, elle n'aurait pas les bras et la force pour... bon peut-être que si. la vache. t'as vu la taille de ses bras? c'est une boxeuse tu penses olaf? @alecia madden
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 2045
double-compte(s) : hannah.
crédits : myself (avatar), tumblr & kaspark (img), old money & pando (sign).
MessageSujet: Re: moto en y (aleaf)   Dim 12 Aoû - 12:08

le bijou et la muse
@olaf gentilucci & Alecia madden

Il n'était pas loin de quatre heures du matin lorsque les deux filles verrouillèrent le pub irlandais. Alecia et la petite Blair. Elles n'avaient pourtant que deux ans d'écart et pourtant la métisse avait développé cet instinct de protection envers la jeune rousse. C'était peut-être idiot mais depuis qu'Ichabod lui avait raconté que Blair l'avait vu mourir sous ses yeux et revenir à la vie, ce sentiment d'ange gardien c'était décuplé - même si bon en toute honnêteté Alecia n'avait rien d'un ange. Blair était au courant désormais. Le monde surnaturel lui était apparu sans prévenir et pas de la meilleure des façons. Si d'ailleurs Ichabod pouvait revivre à chaque coup fatal c'était grâce au cousin d'Alecia et d'un sortilège hoodoo, qu'elle-même ne pouvait pratiquer. Elle n'était pas une fille digne de sa mère mambo mais les choses commençaient à changer.

Elle quitta le parking en bécane derrière la voiture de la rousse. Leurs routes se séparèrent à un certain moment mais Blair lui promit de lui envoyer un texto une fois chez elle. Ce fut ce qu'il se passa une petite vingtaine de minutes plus tard et Alecia s'endormit comme un bébé, la conscience tranquille.

Elle se tournait et se retournait dans son lit double, le sommeil troublé. Haven l'avait prévenu, lui avait parlé de ces cauchemars liés à leur don de clairvoyance. Si Alecia avait d'abord cru y passer au travers, elle s'était plantée. Une attaque aux coups et au couteau dans une ruelle. Une attaque raciale, ils étaient quatre hommes blancs, leur victime était noire. Alecia n'était que spectatrice, elle ne pouvait rien faire et c'était ça le pire. Cela pouvait être à Saint-Louis, comme à Chicago. Elle supposait que c'était aux States. Elle ne connaissait rien sur la victime, ni sur les attaquants. Elle ne savait pas si ce rêve allait se réaliser demain, après-demain, le samedi d'après. Elle était impuissante devant cet homme qui souffrait, sanguinolent, qui suppliait de le laisser en vie. Elle ne voulait pas assister à une nouvelle mort, elle voulait se réveiller. Forcer son subconscient a stoppé ces images du futur. En vain, elle sursauta violemment quittant le monde des rêves pour la réalité. Elle transpirait et pourtant elle grelotait entre ses draps. Son appartement était encore plongé dans l'obscurité et elle mit un certain temps avant de digérer cette nouvelle prémonition. Voir des gens mourir et ne pouvoir rien y faire, c'était justement une des raisons qui l'avait poussé à devenir chasseresse. Pour éviter ça. Diane déesse de la nature et de la chasse dans la mythologie romaine, son destin avait semblé été tracé.

Elle avait prit les voiles en début d'après-midi, peu après la pluie tombée. Alecia avait rejoint le Coldlake et son bois aux couleurs de l'automne, en tenue de sport. Débardeur, leggings stretch 3/4 et ses bonnes baskets de course, elle savait que la fraîcheur de ce début d'octobre allait vite se dissiper après quelques foulées. Un sac léger et adapté sur le dos qui contenait l'essentiel comme un poignard et une bouteille d'eau. Il était clair qu'elle ne pouvait pas vivre sans sport et courir ici en pleine nature lui faisait du bien, la déconnectait de sa routine et des problèmes de la vie. L'odeur humide et le lac lui rappelaient les marécages en Louisiane, sans les alligators.

La jeune femme fit une pause au bout d'une trentaine de minutes, elle souffla, transpirante et se posa sur un tronc d'arbre au sol. Elle but de longues gorgées et resserra son chignon désordonné sur sa tête. Elle était bien là, au calme, au frais, loin du cauchemar de la nuit dernière. Ouais, elle était bien, le chant des oiseaux retentissaient entre les branches, les coups de machette également. Hein ? Derechef, elle se redressa, regardant dans la direction du bruit. Elle possédait cette arme, elle savait en reconnaître une rien qu'au son. Alors bon, elle aurait pu faire demi-tour et retourner à sa moto qu'elle avait sécurisé dans un coin. Sauf que non. La Madden avait toujours cette curiosité qui la piquait alors elle s'enfonça entre les buissons jusqu'au bruit.  Moins de grandes herbes, moins de buissons, elle se retrouva sur une zone plus éclairée, plus dénaturée. Cela ne pouvait être que l’œuvre de l'Homme et cet Homme, il était devant elle. L'homme à la machette et la hache (oh elle adorait les haches), l'homme torse nu à la moto (elle ne pouvait pas la manquer celle-là). Après un instant à se dévisager et se fixer mutuellement, Alecia ouvrit la bouche. « Ta moto est trop stylée. » Hein ? Elle était tellement imprévisible parfois, elle suivait son instinct. Alors oui, il était armé, oui il était peut-être un fou dangereux comme Jack Torrance dans The Shining mais elle, c'était sa moto qui l'intéressait en premier lieu. Tant pis, si elle mourrait aujourd'hui, Alecia ne voulait pas vivre dans la peur et les regrets, elle voulait vivre comme elle l'entendait. Elle s'avança près du véhicule pour contempler. Elle aurait voulu toucher mais ses mains étaient aussi moites que son corps, elle ne risquerait pas de se faire trancher une main. Sa bécane avait un look rétro, elle  a d o r a i t. Sa Honda CBF 600N lui semblait super nulle sur le coup. « Alors t'as une moto et t'es bûcheron ? » dit-elle en se retournant vers l'homme, qui avait l'air de suer autant qu'elle. En général le combo moto et bûcheron ça plaisait aux filles mais elle garda cette remarque pour elle. Même pas consciente une seconde qu'elle pouvait le faire chier.

made by neon demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
demon ○ breaking bad
messages : 91
double-compte(s) : aucun.
crédits : av @mittwoch ; sign @blue walrus ; gif @aesthetic on tumblr.
MessageSujet: Re: moto en y (aleaf)   Dim 12 Aoû - 17:04

elle reste plantée là. elle mate. longuement. elle fait le tour. elle inspecte la moindre mécanique. elle est indiscrète et ça te dérange ; tu as l'impression d'être mis à nu. elle continue de scruter, elle détaille la carrosserie, la tuyauterie étincelante. jolie hein. tu n'aurais pas pensé qu'une femme puisse s'extasier de la sorte devant un tel engin ; comme un chien attend son morceau de viande, comme une femme attend son mari en lingerie. aurait-elle peut-être vendu sa propre mère rien que pour la toucher. ses yeux de désir parlaient, ils étincelaient ; une fine couche d'eau surmontait le globe oculaire, on aurait dit qu'elle allait pleurer devant tant de beauté. il y a un nom à ce phénomène : le retour à l'émerveillement. la fascination, le retour à l'enfance, à la base de notre émotivité. toi olaf, il faudrait que tu te concentres un peu plus sur ces petites choses, qui t'aideront à profiter, à vivre ta vie plus sereinement. après tout, ce que tu recherches c'est la paix intérieure non? alors prends en de la graine sur la minette ; elle a l'air d'avoir tout compris, elle. pauvre tâche.
« ta moto est trop stylée. » tu ne peux pas t'empêcher de la dévisager. encore une qui n'y connait rien. tu continues de l'examiner en prenant toujours garde à tes distances, comme un animal malade que l'on garde loin de soit. mais sérieusement, qu'est-ce qu'elle veut celle là? personne ne débarque de nul part simplement pour admirer de belles jantes. qu'est-ce qui l'a fait venir? tu essayes de sonder son esprit. qu'est-ce qu'elle te cache la méduse? au cas où, elle n'aurait pas vu et si elle ne connaissait pas l'histoire de cette ville, tu avances la hache devant toi et la fait rouler dans tes mains. elle roule, elle roule. tu cranes à trois cent pour cent, tu ne la connais pas et tu ne connais pas ses attentions. il valait mieux mettre en garde, la potentielle adversaire. ses idées sont confuses, mêlées, plusieurs choses ressortent : « diane. vampire. chasse. » quel bordel dans sa tête. mais c'est qui celle-là? tu n'arrives même pas à faire une phrase complète avec ce que tu arrives à déchiffrer chez elle. « et vous êtes qui vous? » monsieur no-tact à parler. et on se tutoie maintenant? elle ne manque pas de culot celle là, bien que tu aies l'air jeune, ce n'est bien qu'une apparence. où est parti le respect aux vieux? « un bûcheron? » plutôt flatteuse la petite. donc elle a bien remarqué la hache. petite provocatrice? tu les adorais les provocateurs, lors de ta chasse d'autre fois. tu les bouffais, tous, un par un. c'était eux, qui avaient le meilleur goût de victoire à la fin de chaque combat à mort. et si elle te cherchait un peu trop, elle saurait trouvé ce grand méchant loup d'olaf, le démon au nom mignon. et toi, tu pourrais une nouvelle fois, goûter à cette provocation une fois de plus ; il faut l'avouer qu'avec le temps, elle se met à te manquer. « non, je déblaye ce qui passe sur mon chemin. » à bon entendeur qui aurait pu interpréter un "ceux". tu avais envie d'accompagner ça d'un sourire amusé. mais tu ne souris pas, jamais. c'est pas ton genre, encore moins ton tempérament. tu as et tu gardes le visage fermé, dur. allons voir si ça allait effaroucher la petite ; à vrai dire ce serait bien, elle parle déjà beaucoup trop. elle te colle un début de migraine, accompagnée d'acouphènes. « chasse aux... vampires. » ah. ça commence à prendre un peu plus forme. tu es un peu moins nerveux ; tu redoubles toujours d'attention quant à elle, mais tu t'autorises à avancer d'un pas vers elle. à ce qui parait, ce que serait un bon moyen d'intimidation. du moins c'est ce qu'on t'as dit. ou tu l'as lu. mais depuis quand tu n'as pas lu? @alecia madden
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 2045
double-compte(s) : hannah.
crédits : myself (avatar), tumblr & kaspark (img), old money & pando (sign).
MessageSujet: Re: moto en y (aleaf)   Lun 13 Aoû - 12:33

le bijou et la muse
@olaf gentilucci & Alecia madden

Intrus sur son terrain, intrus dans sa vie privée, la chasseuse aimait bien fouiner. C’était son job après tout, les vampires n’allaient pas lui tomber du ciel ! Elle s’immisçait si facilement dans la vie des gens alors qu’elle détestait qu’on s’invite dans la sienne. L’américaine n’avait pas de honte par ses manières mais admirant la bécane, du coin de l’œil, elle la vit sa hache. Ne jamais tourner le dos à un étranger, ni à tes amis. Son admiration s’estompa pour l’engin, t’as quand même un type armé derrière toi. Elle pivota ses talons dans la broussaille fraichement coupée, levant les yeux sur l’étranger des bois. Il était torse nu, alors forcément elle mata. Dieu lui avait donné des yeux alors si ce n’était pas pour s’en servir, à quoi bon ? Il avait assez de biscottos pour manier son arme contre des brindilles et contre elle. Elle haussa les épaules, quand il lui posa la question. Oh monsieur vouvoyait en plus, il était de la Haute ? C’est bon, ce n’était pas un vieillard. Alecia vouvoyait seulement les vieux.  « Je suis une coureuse ? » Question rhétorique. Sa tenue  semblait être implicite, non ?  Elle n’avait pas prévu une virée shopping dans les bois, suante. Elle comprit seulement le double-sens de ses mots à la seconde suivante. Coureuse. Tu cours après qui Alecia ? « Tu sais Jacky, tu peux baisser ta hache, j’suis pas une menace. » Jacky, Jack Torrance, le taré qui veut assassiner toute sa famille. Elle espérait qu’il saisissait la référence. Elle était venue ici pour se détendre et calmer la tempête de son esprit, pas pour se fighter. Elle avait un couteau dans son sac à dos mais lui avait une hache et une machette, ce n’était pas du tout fairplay. Il faudrait qu’elle en vienne aux mains.

Par contre, un petit sourire s’afficha sur les lèvres de la métisse à son jeu de mot alors que lui il restait de marbre. La sympathie pour autrui, il n’avait pas l’air de connaître. Elle croisa les bras sur sa poitrine et sourit. On ne pouvait pas dire qu’Alecia souriait souvent ces derniers temps mais face à cette attitude, bizarrement ça aurait même tendance à la faire rigoler. Il était la lune, elle était le soleil. Petite emmerdeuse, elle savait qu’elle était insolente. Il avança un pas vers elle et elle ne broncha pas, étudiant les prochains mouvements de son corps. Non, il n’allait pas l’air de vouloir la couper en deux dans la minute suivante, alors elle passa à la suite. Elle retira son sac très lentement pour pas qu’il s’imagine qu’elle lui prépare un mauvais coup. Et le lâcha au sol. « T’as besoin d’un coup de main mec-qui-sourit-jamais ?  » Elle demanda. Elle aimait provoquer, elle pouvait être pénible mais Alecia était une femme généreuse et elle aimait aider. Il ne lui semblait pas si méchant que ça, elle en avait souvent rencontré des gros durs qui en réalité étaient des nounours. A voir, si cette fois-ci elle avait vu juste.

made by neon demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: moto en y (aleaf)   

Revenir en haut Aller en bas
 

moto en y (aleaf)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» l italie a moto
» Moto modèle unique à vendre
» Nigeria: un client de moto-taxi accusé de vol de... pénis
» Quizz moto.
» Passion MOTO

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: BLACKWATER FALLS :: coldlake shore :: résidences-