Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  TWITTERTWITTER  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

on vous invite à privilégier les fantômes et les petits humaiiiiiiins
nous sommes présentement en automne 2017 (septembre, octobre, novembre) I love you
RH célèbre ses deux ans ! merci à tous, on vous aime !

Partagez | .
 

 (ivy polastri) if i had a heart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
vampire ○ kill of the night
messages : 23
double-compte(s) : nope
crédits : (c) BOREΛLIS
MessageSujet: (ivy polastri) if i had a heart   Mar 21 Aoû - 5:10

ivy livia polastri
Je suis la sueur froide de Jack.


○ âge › Figée à l'aube de la trentaine, elle incarne les vestiges d'une époque révolue, d'un village disparu, ravagé par les affres du temps qui n'ont rien épargne de la polska d'autrefois. ○ date et lieu de naissance › Enfant de warszawa, née avant l'ascension de la ville au rang de capitale -incarnation même du futur polonais- c'est en novembre 1594 que l'histoire commence. ○ profession › Veuve noire, elle dévore les entrailles de leur coeur jusqu'à ce qu'il ne reste qu'un seul battement à ét(r)eindre. Le compte bancaire dilapidé, l'amour profané, le macchabée égaré, c'est un mode opératoire qui attire trop l'attention. Il lui faut désormais changer. ○ situation amoureuse › Elle devient la pièce manquante de leur existence, le chapitre déterminant de leur vie, écrivant instantanément l'épilogue de leur histoire. Ils deviennent des morceaux de son passé, des fragments de sa personnalité, marquant au fer rouge son âme d'une croix supplémentaire à (sup)porter. ○ orientation sexuelle › Il, elle, eux, cela ne représente pas une grande différence. ○ situation financière › Fortunée. Des années à piller la confiance, à tourrmenter la vérité, à disparaître sans laisser de traces, ça rapporte au bout du compte. ○ famille › Un père inconnue, une mère disparue, elle grandit dans un orphelinat, ignorant la vérité. La vie éternelle qui coule dans les veines maternelles de Narcissa Helowski. ○ avatar › Inbar Lavi ○ crédit › des images, écrire ici (weheartit).

astucieuse, attentive, attentionnée, charismatique, calme, calculatrice, coriace, débrouillarde, déterminée, dévouée, endommagée, féroce, intelligente, loyale, manipulatrice, obstinée, optimiste, patiente, protectrice, prudente.
Mère endeuillée. Transformée en vampire par un chasseur, il condamne l'enfant qu'elle porte pour devenir un sujet d'étude. Le chagrin ne périt pas, continue de ruminer au fond de ses entrailles. C'est un de ces drames qui marquent à jamais l'âme. Héritage familial. Détenue par la famille Adamcki durant deux siècles, elle devient un trophée de chasse, conservée dans l'unique but de servir de cobaye. La captive les étudie par la même occasion. Promesse d'une vengeance épouvantable. Famille dysfonctionnelle. Ils se rencontrent dans cette prison de l'horreur, se comprennent dans la douleur. Deux vampires, polymorphes et lycanthropes. Une mixité, un mélange. Ensemble, ils trouvent un moyen de s'échapper pour sauver l'enfant de cette misère. Pacte scellé. En échange de leur liberté,  chaque année ils doivent honorer le contrat, récolter 10 âmes pour Adrastor, le collectionneur. 10 personnes qui ont passé un accord avec lui mais n'en respecte pas les termes. 10 condamnées. Les noms apparaissent sur leur poignet, une encre indélébile pourtant invisible à l’œil nu. Veuve noire. Le charme opère comme une malédiction. Elle devient le centre de leur univers avant partir avec l'argent, laissant un cadavre sur son passage. Toujours des méthodes typiquement humaines pour tuer. La police remonte la piste, trop proche pour son propre bien. La criminelle change de mode opératoire, se contente de voler à défaut d'assassiner. Vendetta impitoyable. Elle piste la famille Adamcki à travers le monde entier, déterminée à les tuer jusqu'au dernier. Il lui faudra des siècles pour décimer toutes les générations. Par chance, le temps est un privilège de l'immortalité. Monstre en devenir, cauchemar qui prend vie. Proie de prédilection. La traque devient une seconde nature. Chasser les chasseurs, un principe, un besoin, un exutoire pour guérir de son traumatisme. De sa perte enfantine qui demeure au plus profond de son être. Aucun d'entre eux n'est innocent à ses yeux.  Polyglotte involontaire A forcer de voyager, elle découvre, apprend, retient presque naturellement. La langue maternelle demeure la première; le polonais écorche ses lèvres quand les propos vulgaires lui échappent. Néanmoins, Livia préfère s'exprimer en anglais ou français, c'est plus naturel, plus discret, n'oubliant pas toutefois, l'espagnol, le portugais, l'italien, le mandarin, le japonais, le suédois, l'autrichien. Blackwater falls. En ville depuis un mois pour retrouver son amie, ayant complètement disparu des radars, l'inquiétude au bord des lèvres. Le nom inscrit sur son poignet, l'âme impossible à collecter, c'est tout ce qu'il lui reste d'une famille. Le chien de l'enfer viendra, il vient toujours. Elle l'attend ce clébard.

○ Novembre 1594 › Avant que le gel ne s'abatte sur toute la polska, la petite Livia vient au monde dans la ville de warszawa. Elle représente l'ultime affront, la conception interdite, le fruit défendu. En effet, conçue hors des lois du mariage, sa naissance est signe de mauvais présage. Son grand-père l'emmène loin de sa demeure pour la remettre aux mains d'un orphelinat situé près de pruszków. ○ 1604 › Depuis qu'elle sait marmonner, l'enfant pose des centaines de questions, cherchant des réponses auprès des villageois du coin. Hélas, personne ne connaissait ses parents, originaires d'une autre région du pays. Les bonnes soeurs refusent de lui donner des informations, ayant promis de garder le silence suite au massacre de sa famille. ○ avril 1613 ›  Cela fait quelques années que Livia ait invité à quitter l'orphelinat mais elle craint de ne perdre ses repères en s'aventurant ailleurs. Pour l'inciter à voler des propres ailes, une des soeurs lui dévoile l'identité de sa défunte mère. Une certaine Narcissa Helowski. Elle décide de retourner à warszawa pour en découvrir plus sur cette mystère histoire. Et surtout, sur la femme susceptible d’être sa génitrice. ○ Mai 1613 › Au cours de son voyage, la polonaise rencontre un homme dont elle tombe éperdument amoureuse. Un marin pêcheur voguant principalement sur la mer baltique, s'étant arrêté pour rendre visite aux siens. Livia trouve une figure familiale en lui et décide de rester à ses côtés, acceptant de l'attendre chaque fois qu'il part sur le rivage. ○ 1623 › Cela fait dix ans qu'ils sont ensemble, huit qu'ils sont unis et sept qu'ils essaient d'avoir des enfants, de fonder leur propre fratrie. Hélas, les tentatives sont vaines, à croire que leur amour ne peut donner vie. La polonaise l'ignore mais l'abandon de sa propre mère l'empêche de procréer. Il lui faut dépasser cette frontière. ○ Décembre 1624 › Peter pense que c'est un véritable miracle, ignorant ce qui s'est passé durant son voyage en mer. La femme étrange qui s'est arrêtée dans son village, ayant interpellé tous les paysans par sa seule présence. Elle dégageait quelque chose de spécial. Livia aussi l'avait remarquée, était allée à sa rencontre pour cette raison, ne se doutant pas que cette inconnue l'aiderait à résoudre son problème. Après son départ, elle est tombée enceinte, malgré l'avertissement de la vieille dame.  ○ Mars 1625 › La polonaise y repense parfois quand l'angoisse l'empêche de dormir. Pourquoi son enfant serait un danger ? Ce n'est qu'un fœtus. L'incompréhension lui donne souvent des frissons. Elle tente d'occulter cette pensée, parvient à le faire la plupart du temps, se demande comment sa propre mère vivait sa grossesse. Autant de questions qui lui permettent de se focaliser sur sa situation plutôt que sur les meurtres perpétués dans le village par un terrible animal. ○ Avril 1625 › Certains disent que c'est une bête sauvage, d'autres que c'est un monstre effroyable. L’épouse pense qu'ils ont tous les deux tort, ne croit pas à ses histoires destinées à effrayer les enfants. Cependant, elle ne sort plus les soirs de pleine lune, superstition ou précaution ? Il paraît qu'un expert de la ville est en chemin pour les aider, un individu présupposé familier de ses crimes particuliers. La polonaise est dubitative, les étrangers se soucient rarement de leur survie. ○ Mai 1625 › Quand la porte s'ouvre, elle sent une odeur nauséabonde se répandre avant de voir son mari s'effondrer à ses pieds. Bien incapable d'hurler, prise de panique, au bord du malaise, Livia appelle à l'aide. C'est le fameux savant, Alfred, qui répond à ses pleurs de détresse, lui expliquant qu'ils doivent partir immédiatement pour atteindre sa demeure et parvenir, peut-être, à le guérir. Il parle d'un loup sans vraiment rentrer dans les détails, la bousculant afin de déguerpir rapidement. ○ Juin 1625 › Captive depuis un mois, dans cette cage fabriquée par l'homme, elle tourne en rond. Bouleversée par le chagrin, traumatisée par la mort de son mari, Livia se repasse la scène en boucle. L'épouse pleurée ne comprend pas les motivations du meurtrier, les explications barbares, les créatures inventées. Ce soir-là, c'est la peine lune. Son voisin de cellule se transforme sous ses yeux horrifiés. Heureusement, les barreaux de la cellule l'empêchent de la dévorer vivante. Ce soir-là, elle repense aux paroles de la vieille dame. ○ Juillet 1625 › Ils vont et viennent tandis que la polonaise demeure enfermée, croisant le désespoir des uns, l’asthénie des autres. Ils ne restent qu'un temps avant de disparaître subitement. Elle ignore ce qu'ils deviennent, demandent sans cesse, cherchent à savoir pourquoi il la garde dans cette prison. Livia craint pour son bébé, devinant que les intentions du savant sont à l’image de son esprit tordu.  ○ Août 1625 › L'enfant va bientôt venir au monde, la mère peut le sentir dans ses entrailles. C'est une question de jours. Alfred le sait également, prépare sa petite expérience depuis des mois. Il finit par lui injecter la maladie et l'observe mourir, lentement. Le foetus ne survit pas. La victime souffrira le martyr, ayant l'impression que du poison court le long de ses veines. Une agonie épouvantable. Elle finira par s'éteindre pour mieux renaître. ○ 1675 › Cinquante ans se sont écoulés depuis la perte de sa fille, pourtant Livia ne s'en remet pas, à jamais meurtrie dans sa chair. La vampire s'en souvient comme si c'était hier, comme si la mort rôdait encore au creux de son être. Elle nourrit un désir de vengeance qui finira par se produire lorsque le savant, trop vieux pour mener son activité, fera l'erreur d'effectuer les tests seul. Profitant de l'absence de son fils, sorti chasser, la polonaise le videra de son sang jusqu'à la dernière goutte. ○ 1676 › Charles a repris le flambeau, souhaitant poursuivre les recherches de son défunt père sur les créatures surnaturelles. Il prétend être un visionnaire, un héros, vouloir sauver l'espèce humaine. Livia le considère comme un meurtrier, au même titre que son prédécesseur. Elle demeure leur cobaye la plus vieille et la plus robuste. Les autres sont trop jeunes et fragiles pour se remettre des expériences. Le ravisseur finit par le comprendre et tente une nouvelle approche. ○ 1686 › La polonaise commence sincèrement à regretter l’époque de sa solitude. Ce nouveau vampire lui tape sérieusement sur le système. Pas seulement car il apprécie de s'abreuver de sang humain, c'est sa personne entière qui la rebute. Ca fait seulement dix ans qu'il est transformé. Dix ans de trop. Elle aimerait presque le tuer de ses propres mains pour le faire taire. Sauf que l’isolement est devenu pesant, Charles passe rarement les voir en dehors des heures de visite et d'osculation. Il leur apprend à endurer la faim pour avoir une emprise sur eux. Quand elle refuse de s'alimenter, c'est par la force qu'il la maintient en vie. ○ 1696 › Nathan demeure une vraie calamité mais sa présence se veut rassurante, la prisonnière imagine mal sa sordide existence sans lui. Ensemble, ils découvrent leurs futurs tortionnaires. Les humains ont le malheur de se reproduire à la vitesse de la lumière. Cette fois, ils sont deux. Un frère et une soeur. Ce sont encore des enfants pourtant ils apprennent vite, à croire que le gêne du diable se transmet tel un héritage familial. ○ 1725 › Détenue depuis un siècle par les Adamcki, elle a perdu tout espoir de sortir un jour de cette cage, à moins d'être morte. Il lui faut se rendre à l'évidence, sa vie d'humaine s'est terminée trop tôt. Son existence de vampire dure bien trop longtemps. Et pourquoi ? Pour permettre à des meurtriers de traquer ses semblables, de les écumer, de les décimer un par un. Livia  tente une nouvelle fois de mettre fin à sa misérable existence mais échoue de justesse. ○ 1825 › Pour pallier au désespoir de sa captivité, elle s'est mise à les étudier, tous autant qu'ils sont. Ceux qui se proclament scientifique, chercheur, visionnaire, héros, tortionnaire.  Ils ont commencé à baisser leur garde il y a bien longtemps, la vampire étant dans la famille depuis deux siècles maintenant, elle fait partie de l'héritage. Ils ne s'imaginent pas qu'un jour, elle causera leur perte. Ils ne s'imaginent pas avoir amené le loup dans l'antre des agneaux. ○ 1847 › La toute nouvelle génération souhaite étudier plusieurs créatures surnaturelles sur le long terme et raflent dans cette optique, deux innocents sur leur passage. Les arrivants ne sont pas des humains destinés à être transformés par les soins des chasseurs. Ils ont d'ores et déjà des capacités et portent en eux une malédiction qui se déclenchent une fois par mois. Livia garde de très mauvais souvenirs des lycanthropes mais réalise avec le temps qu'ils sont aussi des victimes, forcés de subir ces transformations douloureuses. Une relation spéciale se construit , forgée dans la douleur et la malheur. ○ janvier 1887 › Ils ont fabriqué deux nouvelles cages, c’est de mauvais présage. Quelques mois plus tard, un couple étrange se retrouve prisonnier. Il est capable de prendre l'apparence de n'importe qui et provoque immédiatement la méfiance des détenus. Avant de faire naître une forme d’empathie chez eux, lorsque la grossesse de la femme est révélée. Cela déclenche immédiatement l'instinct protecteur de Livia qui souhaite voler à son secours, ainsi que celui de la louve. Cette dernière leur parle d'une échappatoire mais ils ignorent encore le prix à payer pour retrouver leur liberté et sauver l'enfant. ○ février 1887 › Isha descend d'une lignée amérindienne ayant déjà goûté à la fureur et  la promesse d'un démon. Elle connaît les formules pour les appeler, possédant de plus un pentacle depuis la mort de sa mère. Cependant, la jeune louve craint que ce ne soit une erreur. Sa raison la retient d'exécuter l'invocation mais son coeur la pousse à commettre l'irréparable. L'insouciante appelle le collecteur des âmes, aussi appelé le collectionneur. Adrastor. En échange de leur liberté, ils devront lui récupérer 10 âmes chaque année. 10 âmes condamnées.  ○ 1897 › Au début, ils pensent que le pire est derrière eux, pouvant marcher sans craindre à nouveau la captivité. Puis, petit à petit, ils réalisent l'ampleur de la situation, la dette à payer pour éviter les enfers : faire la sale besogne du démon. Les noms s'inscrivent sur leur poignet, douloureux rappel des vies qu'il leur reste à faucher. Ils sont les seuls à pouvoir les voir. Chacun doit participer au moins une fois. Ensemble, ils doivent arriver au bout de la liste. Ils rempliront tous leur part du marché mais les polymorphes se contenteront du strict minimum, ne pouvant se résoudre à devenir des monstres. Les autres devront aligner les cadavres, traquer les personnes qui ont, comme eux, eu le malheur de pactiser avec le diable mais qui n'ont pas respecté les termes du contrat. ○ 1907 › Au fil des années, Livia devient le monstre de ses cauchemars, laissant son humanité aux oubliettes pour remplir sa tâche. Elle s'applique à récolter des âmes pour que ses compagnons n'aient pas à le faire. Pour qu'il puisse se contenter d'une seule quand il en faut davantage. La traque devient une seconde nature, un penchant dangereux qui coule dans ses veines. Quand le temps lui permet de vaquer à ses occupations, la vampire est sur la piste de ses tortionnaires, ayant fait la promesse de les tuer jusqu'au dernier. ○ 1947 › Soixante ans se sont écoulés depuis le pacte scellé et ils demeurent piégés, forcés de tuer ou d’être tués. Abandonner n'est pas une option, ils savent très bien que la faucheuse viendra les chercher comme elle est venue pour Jon, le loup garou hanté par ses crimes, refusant d'en perpétuer plus. Il est désormais aux mains du collectionneur, son âme emportée, son corps réduit à l'état de poussière. Avec lui, toute sa lignée, ses frères et soeurs, leurs enfants et petits-enfants. Un arbre généalogique entier dévasté, ravagé. Le voilà, le prix à payer. ○ 1959 › Afin de se fondre dans la masse et de subvenir à ses besoins, la polonaise épouse des hommes fortunés depuis plusieurs décennies. Elle leur cache sa véritable nature et en profite par la même occasion pour réapprendre à devenir humaine. Un exercice compliqué compte tenu de son passif. Néanmoins, Livia sait que ses efforts ne sont pas vains et lui permettront, soit de retrouver une fragment de son ancienne personne, soit d'en devenir une nouvelle, façonnée par son passé. ○ 1968› Bien qu'ils vivent dans des pays différents, les cinq survivants tentent de se voir une fois par an, le 31 décembre. C'est le moment de se retrouver, de se confier, de se rassurer. Un jour, ils trouveront un moyen d'échapper au démon des enfers. Un jour, ils trouveront un moyen d'être libre, sans aucune entrave ni pacte. En attendant, ils contemplent les noms inscrits sur leur poignet. 10 rayures. 10 âmes récupérées, jetées en pâture, à renouveler l'an prochain. Un cercle vicieux. A l'époque, ils ne s'imaginaient pas quitter une prison pour une autre. ○ 1980 › Pour demeurer hors radar, la vampire use et abuse de méthodes humaines afin d'achever ses époux. En effet, elle tient à éviter d'avoir une horde de chasseurs à ses trousses, préférant leur tomber dessus par surprise. Arme blanche, poison liquide, parfum asthmatique, allergie mortelle, noyade accidentelle, balle perdue, elle ne manque pas d'imagination. Ce qui lui vaut le surnom de Veuve Noire par la police. ○ 1990 › Le couple de polymorphes est mort, tué par des chasseurs. Cependant, leur descendance demeure intacte, ayant respecté la part du marché avant de rendre leur ultime râle. C'est leur fille, Adèle, qui reprend le flambeau et se doit d'honorer le contrat. La malédiction ne connaît aucune rédemption. La famille est condamnée à engendrer le mal. Livia ignore quel malheureux portera son fléau, bien trop préoccupée par la centaine d'âme à récolter avant la fin du mois. Elle ignore que sa mère est toujours en vie, quelque part dans ce monde. ○ 2000 › Les flics remontent les pistes de la Veuve Noire, parvient à découvrir des informations, manque presque de la choper au Mexique. Elle décide de changer radicalement de mode opératoire. Il n'est plus question de tuer ses conjoints, simplement de massacrer leur coeur en emportant leur argent et dignité au passage. C'est amplement suffisant pour l'instant. ○ 2007 › Ils sont tous morts, il ne reste plus aucun Adamcki en vie. Elle pensait que l'extinction de cette famille épancherait sa soif de vengeance mais le monstre ne peut s'empêcher de chasser les chasseurs, ayant développé une profonde aversion pour leur espèce. Un besoin de les écorcher vifs pour guérir de ses blessures, pour oublier ses deux siècles de captivité. Pour oublier qu'ils lui ont pris sa fille. ○ décembre 2016 › C'est au tour de Isha, la louve, d'arriver au stade de non-retour, au point de rupture. Ce moment où envisager de tuer lui cause des spasmes violents, où sa conscience ne supporte plus le poids de ses actes. Ils sont tous passés par là. Ils sont tous anéantis, brisés de l'intérieur. Livia s'inquiète de son état, se rend au Canada pour lui rendre visite avant que l'année ne se termine. Le chien de l'enfer débarque au même moment. Elle parviendra à la sauver de justesse avec l'aide de Nathan, mais il devient urgent de trouver une solution. ○ septembre 2017› Après avoir récupéré ses nouveaux papiers d'identité falsifiés, la vampire prend le premier vol pour retrouver son amie. Cette dernière serait sur une piste pour les sortir de cette misère, ayant mentionné une façon de détourner le pacte. Direction Blackwater Falls, à nouveau. Sauf que la lycanthrope n'est pas là, restant injoignable et introuvable. Sa disparition l'angoisse particulièrement, le mois de décembre approche dangereusement et ils n'ont pas encore les 10 âmes demandées. ○ octobre 2017› Ca fait un mois que Livia est en ville, parcourt tous les recoins pour retrouver la trace de la louve, errant souvent dans les environs de la réserve amérindienne. Elle s'apprêtait à partir pour aider Nathan à traquer la dernière personne de la liste quand le nom a changé. C'est la première fois, en 130 ans, que cela se produit. La première fois que l'un d'eux se retrouve parmi les égarés qu'ils doivent tuer. Isha Atironta. Ce retournement de situation change considérablement la donne, remet en cause le fondement même de leur lien. La vampire réalise que son amie a bel et bien trouvé une échappatoire et surtout, que le démon s'en est aperçu...

Spoiler:
 
fiche (c) prima luce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
messages : 23
double-compte(s) : nope
crédits : (c) BOREΛLIS
MessageSujet: Re: (ivy polastri) if i had a heart   Mar 21 Aoû - 5:10

les liens féminins
cordelia hopkins  › (mother) description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien.
octavia bates  › (unexpected partner) description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien.
nom du personnage  › description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien.
nom du personnage  › description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien.
nom du personnage  › description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien.
nom du personnage  › description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien.
fiche (c) prima luce


ajouter des liens:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
messages : 23
double-compte(s) : nope
crédits : (c) BOREΛLIS
MessageSujet: Re: (ivy polastri) if i had a heart   Mar 21 Aoû - 5:11

les liens masculins
liam wiggins  › (sugar daddy) description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien.
nom du personnage  › description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien.
nom du personnage  › description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien.
nom du personnage  › description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien.
nom du personnage  › description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien.
nom du personnage  › description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien. description du lien.
fiche (c) prima luce


ajouter des liens:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
messages : 23
double-compte(s) : nope
crédits : (c) BOREΛLIS
MessageSujet: Re: (ivy polastri) if i had a heart   Dim 9 Sep - 10:14

les sujets
sujets en cours

(n° 1) here comes trouble › liam wiggins.
(n° 2) titre du sujet › cordelia hopkins.
(n° du sujet) titre du sujet › pseudos des participants.
(n° du sujet) titre du sujet › pseudos des participants.

sujets terminés

(n° du sujet) titre du sujet › pseudos des participants.
(n° du sujet) titre du sujet › pseudos des participants.
(n° du sujet) titre du sujet › pseudos des participants.

sujets abandonnés

(n° du sujet) titre du sujet › pseudos des participants.
(n° du sujet) titre du sujet › pseudos des participants.
(n° du sujet) titre du sujet › pseudos des participants.

fiche (c) prima luce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (ivy polastri) if i had a heart   

Revenir en haut Aller en bas
 

(ivy polastri) if i had a heart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 2011 - Heart burn (tenue uniquement)
» [Fan-Fiction] BIONICLE: Dive to the Heart
» Bérénice (My Tell-Tale Heart) débarque chez Cérès
» Lonely Heart et Pru de la Convention Tonner 2008
» LAST CHRISTMAS, I GAVE YOU MY HEART

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: GESTION :: the wicked ones :: liens-