AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 
n'oubliez pas que les humains, les fantômes et les polymorphes ont besoin d'amour, eux aussi.
nous sommes présentement en mai 2017. le printemps est doux et ensoleillé

Partagez | .
 

 ≡ les chasseurs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
pnj ○ come with me now
○ messages : 211
○ double-compte(s) : pnj.
○ crédits : avatar (c) hallows.
MessageSujet: ≡ les chasseurs.   Ven 20 Mai - 13:07

les chasseurs
Dans cette annexe, vous trouverez toutes les informations nécessaires à savoir sur les chasseurs. Que ce soit à propos de leur mode de vie, de leurs techniques ou de leur histoire, il est important de lire cette annexe afin de bien saisir qui ils sont et quelle est la nature de leur travail.
informations générales.
le guide des chasseurs.
les armes.
les grandes familles.
note – Si des questions persistent après la lecture des annexes, sachez que la FAQ du forum en couvre déjà une partie : n'hésitez donc pas à la consulter. Si votre interrogation n'y figure pas, n'hésitez pas non plus à contacter une administratrice pour la poser ; vous n'êtes peut-être pas le/la seul(e) à vous interroger !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
pnj ○ come with me now
○ messages : 211
○ double-compte(s) : pnj.
○ crédits : avatar (c) hallows.
MessageSujet: Re: ≡ les chasseurs.   Ven 20 Mai - 13:11

les chasseurs
Fidèles au poste dans le combat contre le surnaturel, les chasseurs sont des gens qui se sont donnés pour mandat de protéger les populations des créatures et phénomènes paranormaux qui secouent le monde. Ils présentent pour cela nombre d'aptitudes, et de solides connaissances dans de nombreux domaines. Vous trouverez dans ce sujet la majorité des informations dont vous pourriez avoir besoin à leur propos ; si des questions vous restent, n'hésitez pas à les poser !


généralités

origines ❖ Les chasseurs existent presque depuis aussi longtemps que les phénomènes surnaturels : les techniques ont changé avec les époques, se sont perfectionnées en même temps que les croyances des peuples changeaient. Mais de mémoire de civilisation, les gens en lien avec le surnaturel et cherchant à prévenir le Mal et à le combattre ont toujours existé. Depuis le début des années 1900, cependant, le nombre de chasseurs de surnaturel a eu tendance à exceptionnellement croître, en réponse aux phénomènes eux aussi de plus en plus répandus. Devenir chasseur n'est cependant pas toujours un choix : beaucoup voient cette destinée faire partie de l'héritage légué de génération en génération, et se retrouvent sur ce chemin sans vraiment l'avoir demandé. Il arrive néanmoins que certains chasseurs fassent leurs premiers pas dans le monde de la chasse au surnaturel suite à un événement paranormal étant survenu dans leur vie, les ayant ouvert à ce nouvel horizon et leur ayant donné envie de le combattre. Dans tous les cas, devenir un bon chasseur ne se fait pas du jour au lendemain, en claquant des doigts : tout le monde peut s'auto-proclamer chasseur de surnaturel, mais un sérieux entraînement et l'acquisition de solides compétences et capacités prend parfois de longues années.

mode de vie ❖ La voie de la chasse au surnaturel n'est pas des plus aisée à vivre au quotidien. Les chasseurs sont généralement appelés à se déplacer, parfois même à traverser le pays pour mener leur enquête sur des phénomènes qui leur paraissent étranges. Néanmoins, ceux restant perpétuellement sur la route et n'ayant aucun lieu d'attache ne sont pas les plus fréquents. Certains sont de cette trempe de vagabonds qui se déplacent sans cesse, écumant sans arrêt le pays ou le monde à la recherche d'affaires à se mettre sous la dent, faisant du surnaturel le fil conducteur de leurs vies. D'autres choisissent en revanche de prendre leurs chasses comme une sorte de voyages d'affaires, et finissent par toujours retomber au même endroit. Il arrive même que quelques-uns ne chassent que dans une zone très réduite, près de chez eux, et ne s'éloignent que peu. La pratique dépend de la manière dont ces chasseurs ont été formés, ou dont ils ont envie de vivre. Dans tous les cas, il faut savoir que les chasseurs ne sont pas payés pour ce qu'ils font, et beaucoup choisissent donc de s'établir pour trouver du travail, et de voyager uniquement lorsque les chasses l'exigent ; le surnaturel a beau être une préoccupation de taille pour la sécurité des populations, à quoi bon vouer sa vie à le chasser si on n'a pas de quoi manger pour la journée ?

aptitudes ❖ La nature de leur tâche pousse les chasseurs à être curieux par nature, et à observer et écouter avec attention les nouvelles que le monde leur offre. Ce sont généralement des gens plutôt doués en recherche, qu'elle se fasse par le biais de livres ou d'un ordinateur : il est en effet impératif pour eux de comprendre à quoi ils vont avoir affaire, et d'être au maximum informés et préparés sur ce qu'ils s'apprêtent à affronter. Ils sont généralement très habiles pour tirer des renseignements aux gens, et ont bien souvent appris à décrypter leurs attitudes, et à les manipuler pour obtenir ce qu'ils veulent d'eux. Qui plus est, comme le suggère le titre qu'on leur donne, ils sont particulièrement doués à remonter la trace des gens et des phénomènes, et leur activité requiert généralement un sens de l'observation et une attention particulièrement pointus. Ils sont également tenus d'être en bonne condition physique, et sont connus pour être particulièrement bons en combat rapproché. Ils possèdent également une grande maîtrise d'armes diverses, qu'elles soient de poing ou de distance, et se doivent de toujours être équipés en conséquence pour leurs chasses (voir la partie « armes »). Ils n'est également pas rare que les chasseurs présentent des aptitudes un peu moins légales : ainsi, beaucoup sont capables de crocheter des serrures, de pirater des outils informatiques, ou encore de voler nombre d'objets, du sandwich à la voiture, en passant par des pièces à conviction pour leurs traques. Nombre d'entre eux usent de techniques de déguisement, et il est plutôt commun de voir un chasseur se faire passer pour un policier — ou tout autre membre des forces de l'ordre — afin d'obtenir des accès et des informations qui leur seraient normalement défendus. Par ailleurs, beaucoup de chasseurs tiennent des journaux sur leurs affaires, leurs techniques, et les nombreuses créatures qu'ils croisent : cela leur permet de pouvoir filer de bons tuyaux à des collègues, et les aide parfois à se remémorer des détails qui pourraient leur resservir par la suite. La plupart ont également de solides bases en latin, la langue la plus souvent utilisée pour les incantations, les exorcismes, et pour quelques sorts de protection.

la religion ❖ Tous les chasseurs sont plus ou moins croyants, dans une certaine mesure. Beaucoup n'ont pas la foi en Dieu et ne prient pas, mais pour exercer leur boulot, ils n'ont pas le choix de croire à tout ce qu'ils voient. C'est parce qu'ils connaissent l'existence de ce que tout le monde ignore qu'ils sont capables de faire ce qu'ils font le mieux — ainsi, pour eux, la notion d'Enfer, de démons, d'âme et de fantômes est tout ce qu'il y a de plus vrai. S'ils savent que le Mal existe, et que des entités défiant le pragmatisme de l'humanité hantent la Terre, ils n'ont pas pour autant une croyance ferme en le Bien. Certains en sont dotés, et croient en l'existence d'anges, du Paradis, voire même de Dieu (voir annexe). Mais pour la plupart, seul le repos fait face à l'Enfer, et les humains aux créatures démoniaques. Chacun sa vision de la chose, chacun ses croyances — chacun sa religion aussi. Une seule chose est sûre pour eux : le Mal, lui, existe. Leur vie est vouée à le combattre, et à permettre au maximum d'âmes perdues de reposer en paix.


à blackwater falls

présence ❖  Qui dit activité surnaturelle étrangement élevée dit population de chasseurs l'accompagnant ; et à comparer au reste du monde, le nombre de chasseurs sillonnant les rues de Blackwater Falls est, lui aussi, anormalement grand. S'ils sont normalement étalés un peu partout dans le monde, et notamment sur le territoire nord-américain, beaucoup de chasseurs de Blackwater Falls sont sédentaires, ou y reviennent inlassablement depuis des années déjà. Il semble que pour eux, tous les chemins mènent à cette ville.

dans la réserve ❖ Les croyances sur le surnaturel et les esprits sont bien plus répandues chez les amérindiens que dans le reste de la population de Blackwater Falls et de ses environs ; c'est peut-être pour cette raison que le nombre de chasseurs qui provient de la réserve est lui aussi élevé. Les premiers chasseurs de la région sont issus de lignées amérindiennes, et ce choix de vie est loin d'être rare ou délaissé chez les descendants Cris actuels. Si certains d'entre eux le font uniquement dans l'intérêt de leur peuple, beaucoup se sentent presque un devoir de protéger les habitants extérieurs à la réserve, rendus vulnérables par la pauvreté de leurs croyances surnaturelles.

organisation. ❖ À Blackwater Falls, comme à beaucoup d'autres endroits, les chasseurs ne sont pas organisés selon une hiérarchie particulière. Certains opèrent en petits groupes, tandis que d'autres préfèrent agir en solitaire ; il n'est néanmoins pas rare que lesdits solitaires se connaissent entre eux, et partagent des réseaux de techniques et de connaissances. Depuis une petite trentaine d'années, les chasseurs de la région de Blackwater Falls, et parfois même d'ailleurs au Canada, ont élu repaire dans un petit établissement, situé sur la route entre la réserve amérindienne et la ville : le Qaletaga's Den (voir ici). Ouvert sur le terrain sacré d'une ancienne chapelle par un chasseur amérindien à la retraite, le bar fait office de point de rencontre pour les chasseurs de toutes les cultures, et a toujours été extrêmement bien protégé contre les intrusions surnaturelles. Son premier propriétaire le légua à son fils aîné, qui passa lui le flambeau à sa nièce ; celle-ci dirige l'endroit depuis un an déjà, d'une poigne aussi ferme que ses prédécesseurs. Les patrons n'ont jamais imposé un quelconque mode de pensée, ni prétendu à faire régner un ordre dans la foule de chasseurs qui se présentaient dans leur établissement : ici, chacun se mêle de ses affaires. Mais dans la quête de l'extermination du surnaturel, tous les tuyaux sont bons, et toutes les relations précieuses à avoir. Et tout le monde dans les environs sait que le Qaletaga's Den est l'endroit parfait pour aller à la pêche aux informations, au partage des connaissances, ou même à la recherche de potentiels cas de chasse.


REMARQUE

Rappelons que le commun des mortels n'a pas connaissance de l'existence d'un monde entre la vie et la mort, et n'a aucune idée de l'existence de créatures ou phénomènes surnaturels quels qu'ils soient. En plus de protéger le reste de l'humanité des dangers que tout cela représente, les chasseurs ont pour second objectif de préserver au maximum les populations de la connaissance de ce monde. Certains n'accordent pas beaucoup d'importance à ce mandat, mais d'autres ont vraiment à coeur de les en tenir écartés, tant qu'il leur est possible de le faire. Avoir conscience de ce qui habite les coulisses du monde n'est en effet pas de tout repos, à vivre comme à accepter ; plus d'un admettra que tout cela finit par ronger, et la plupart sont d'accord pour dire que l'ignorance de la majorité des gens est bien plus enviable qu'une vie à craindre toutes les ombres.
(c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
pnj ○ come with me now
○ messages : 211
○ double-compte(s) : pnj.
○ crédits : avatar (c) hallows.
MessageSujet: Re: ≡ les chasseurs.   Ven 20 Mai - 13:13

le guide des chasseurs
Les chasseurs possèdent de nombreuses techniques et astuces pour se protéger et se débarrasser des créatures surnaturelles. Certaines sont connues de tous, d'autres moins ; ce guide n'est pas exhaustif, mais rassemble les plus utilisées d'entre elles.


contre les fantômes

Les fantômes sont les créatures auxquelles les chasseurs sont les plus souvent confrontés. Les désirs changent beaucoup d'un esprit à l'autre, font varier leur nature, et des recherches sont souvent nécessaires afin de mieux comprendre celui auquel on a affaire. (pour tout savoir sur les fantômes, rendez-vous dans cette annexe)

les repérer ❖ Lorsque les fantômes apparaissent aux humains, ils sont les plus faciles à identifier : leur peau pâle, leur aspect souvent translucide, ainsi que leurs yeux hagards sont de clairs indicateurs de leur nature. Bons ou non, les fantômes ne peuvent interagir avec le monde réel comme les humains. Ils circulent à travers l'espace comme dans un monde à part, l'entre-monde. Cependant, si les fantômes choisissent de ne pas apparaître physiquement aux humains, ils sont plus difficiles à repérer. Ils agissent souvent comme des concentrations d'énergie, qui peuvent provoquer des courants d'air froid ou des variations de tension électricité. Les chasseurs utilisent beaucoup les détecteurs de champs électromagnétiques (ou EMF) (voir photo), des outils souvent fabriqués maison, pour repérer les signatures énergétiques provoquées par les esprits. Un médium agile pourra également repérer un fantôme sans trop de difficultés, et c'est pour cela que les chasseurs font parfois appel à eux.

invocation ❖ Il est tout à fait possible d'invoquer un fantôme, mais il s'agit toutefois d'une procédure complexe dont on peut facilement perdre le contrôle. Les invocations peuvent mettre les plus pacifiques des fantômes en colère si elles ne sont pas exécutées proprement. Il existe plusieurs moyens d'invoquer un fantôme. Premièrement, on peut tout simplement l'appeler par son nom. Cela peut sembler plutôt simpliste, mais c'est une méthode efficace chez les fantômes qui ne cherchent qu'à se faire entendre. Si cela ne suffit pas, il faut se rabattre sur des méthodes nécessitant outils et expériences : la planche de ouija est un moyen relativement efficace, qui aide à la communication avec les esprits. Il est possible de discuter avec un esprit de cette manière, en l'invoquant par son nom et en lui laissant le temps de prendre son énergie pour utiliser la planche. Une autre manière d'invoquer les fantômes est l'utilisation d'un talisman. Cependant, cette méthode est considérée comme de la véritable sorcellerie et n'est pas utilisé par les chasseurs. Les chasseurs affectionnent une méthode d'invocation en particulier : il s'agit de placer cinq chandelles en cercle, réunies par un pentacle dessiné avec de la craie (ou du sang pour un rituel encore plus efficace, voir photo), au centre duquel on place un petit bol contenant quelques gouttes de sang et des herbes. Il faut ensuite réciter la formule d'invocation spécifique, en latin. Avoir un objet ayant appartenu au défunt peut également aider la puissance de ce rituel. (note – Un tel rituel, lorsque fait par un médium, ne nécessite aucune formule, seulement les ingrédients.)

formule :
 

s'en protéger ❖ Il existe plusieurs moyens de se débarrasser temporairement d'un fantôme. Premièrement, il est possible de créer un cercle de sel autour de soi afin de se protéger de leurs attaques : les esprits sont incapable de franchir ses cercles, et ceux-ci offrent donc une certaine protection, qui n'est cependant pas garantie comme durable — les fantômes peuvent en effet ouvrir les fenêtres pour faire souffler le vent et briser le cercle, par exemple. Le fer est un matériau efficace : à son contact, les esprit s'évaporent et perdent momentanément leur faculté d'interagir avec le monde réel. Il est également possible de dessiner ou de graver l'oeil d'Horus sur une porte ou un mur, pour empêcher un esprit d'entrer à un certain endroit.

s'en débarrasser ❖ On ne « tue » pas un fantôme, étant donné leur nature. On les débarrasse seulement de leur lien avec la terre, et on les chasse de l'entre-monde, d'où ils peuvent ensuite trouver le repos ou tomber en Enfer. La méthode la plus utilisée et la plus efficace est de saler les ossements et de les brûler. Il suffit de trouver les restes de l'esprit, de les couvrir de sel et puis de les brûler en totalité. S'il n'y a pas d'os à brûler, dans les cas des fantômes qui ont été incinérés, la tâche se complique un peu : le chasseur devra alors trouver l'objet qui relie l'esprit à la terre pour ensuite le saler et le brûler. C'est quand un esprit n'aura plus aucun lien avec le monde réel qu'il pourra s'évaporer. Un autre moyen d'y arriver, plus complexe toutefois, et nécessitant de la recherche, est de résoudre les problèmes de l'esprit. Par exemple, un esprit cherchant son meurtrier pourra quitter la terre une fois le mystère résolu. Le problème est que certains esprits ne restent sur terre que par méchanceté, et seuls les méthodes plus drastiques sauront fonctionner. Finalement, si un fantôme pacifique accepte les derniers rites récités par un prêtre, il pourra trouver le repos.


contre les démons

Les démons sont des créatures fourbes et malicieuses qui sont particulièrement difficiles à chasser. De nombreux chasseurs les évitent comme la peste, et ceux assez braves pour les affronter ne doivent pas avoir froid aux yeux. Ils sont les adversaires les plus redoutables des chasseurs, peu importe leur nature. (pour tout savoir sur les démons, rendez-vous dans cette annexe)

les repérer ❖ Les démons sont difficiles à détecter puisqu'ils habitent généralement un corps humain ou se manifestent sous l'apparence physique qu'ils avaient avant leur mort — et peuvent passer pour monsieur et madame tout le monde. Cependant, il existe quelques trucs afin de révéler leur vraie nature, si quelqu'un a des soupçons. L'eau bénite est souvent utilisée par les chasseurs afin de tester les inconnus — placer un soupçon d'eau bénite dans une boisson, par exemple : si la personne qui la boit est un démon, l'eau bénite lui brûlera la gorge, puisqu'elle agit comme de l'acide sur eux. En lancer sur la personne soupçonnée est également possible, pour quelqu'un qui oeuvre moins dans la subtilité. Il est également possible de prononcer le mot « Christo », qui aura un effet automatique sur n'importe quel démon. Leur présenter un crucifix peut aussi s'avérer efficace pour les faire réagir — voire les éloigner —, pour peu que le démon ne soit pas trop âgé et craigne donc encore la croix divine. Ces méthodes plongent presque toujours le démon dans une colère qu'il ne peut réprimer, provoquée par sa nature profonde, et le forcent dans tous les cas à révéler sa nature en manifestant ses yeux noirs ou rouges. Il est également à noter qu'un démon ne peut pas entrer impunément sur de la terre sacrée — qu'il s'agisse de celle d'une église ou d'un un cimetière.

invocation ❖ Il y a plusieurs moyens d'invoquer un démon, aux risques et périls de celui qui s'y risque. Lors de ces rituels, il faut absolument avoir un objectif précis en tête : invoquer un démon pour le simple plaisir de le faire n'est tout simplement pas une bonne idée, ces rituels étant plus susceptibles de dégénérer que les autres. Pour invoquer n'importe quel démon, il est nécessaire de dessiner un pentacle précis à la craie (communément un symbole de Baphomet), d'allumer quelques chandelles en cercle et de placer un bol rempli d'herbes diverses au centre du symbole. Il faut ensuite prononcer l'incantation d'une voix claire et précise : Ad ligandum eos pariter eos coram me. Si tout a été fait dans les normes, un démon devrait apparaître — ce rituel attire cependant n'importe quel démon, souvent celui le plus proche, on ne peut donc pas s'en servir pour appeler un démon spécifique. Invoquer un démon spécifique requiert un savoir et une méthode plus complexes, souvent particuliers à ladite créature. Les démons les plus puissants possèdent leurs propres rituels — par exemple, Samhain ne peut être invoqué que tous les 600 ans et ce par un complexe sacrifice de sang. Pour invoquer un démon spécifique, il faut donc connaître son rituel personnel. Certains demandent des ingrédients spécifiques, un symbole différent ou une incantation différente, et tous nécessitent une certaine connaissance du monde surnaturel. Il existe également un rituel pour les démons des chemins croisés — les plus susceptibles de s'occuper des pactes avec les humains, car ne demandant aucune affinité particulière avec le surnaturel — ; si quelqu'un désire faire un pacte avec ce genre de démon, il devra suivre ce rituel à la lettre : il faut donc se rendre à une croisée de chemins, soit quatre routes convergeant en un « X » ; il faut ensuite enterrer une petite boîte en plein centre, boîte qui doit contenir une photo de celui désirant faire le pacte, de la terre d'un cimetière, et l'os d'un chat noir (ou le lait d'une vache noire) (ces ingrédients sont souvent disponibles dans les magasins de magie, dont celui à tall oak cree). Il faut ensuite attendre qu'un démon se manifeste. Une incantation peut être prononcée pour aider : Daemon, esto subjecto voluntati meae. Finalement, il est possible d'invoquer un démon qui a déjà été exorcisé, cependant ce rituel demande une énergie plus importante, et ne peut pas être faite par le premier venu. Il faut généralement une sorcière ou un humain possédant un don puissant pour le faire (les chamans en sont également capables, de même que les gens fréquentant le surnaturel depuis très longtemps, et en ayant une grande expérience). Les ingrédients sont difficiles à trouver : il faut le sang de l'exorciste et le coeur d'un chien, placés dans un bol au-dessus d'un symbole, et prononcer l'incantation propre au démon que l'on souhaite réinvoquer.

contre la possession ❖ Même si les démons corporels ne peuvent posséder les humains, il est cependant important de se protéger contre les démons incorporels. Ceux-ci sont sournois et peuvent posséder n'importe quel corps humain qui ne possède aucune protection — ou trop peu. Il existe des moyens variés de se protéger contre la possession ; cependant, chez les chasseurs, un des plus populaires et celui réputé comme la plus efficace est le tatouage. Les chasseurs se font donc souvent tatouer un symbole empêchant la possession démoniaque (voir la photo). Les tatouages ne peuvent être contournés par les démons que s'ils sont physiquement détruits, par exemple par brûlure. Il est également possible de se protéger de la possession par le biais de talismans, bien que cela soit généralement moins efficace.

s'en protéger ❖ Il est complexe de blesser un démon, étant donné leur puissance et leur nature régénératrice. Cependant, l'eau bénite est un moyen extrêmement efficace qui fera inévitablement reculer n'importe quel démon — sauf les plus puissants, tous incorporels. L'eau agit en effet comme de l'acide sur leur peau, et les démons corporels peuvent même en conserver une cicatrice (pour savoir comment fabriquer de l'eau bénite, rendez vous ici). Les crucifix peuvent également fonctionner pour les éloigner — hormis, là encore, si le démon est trop vieux — mais ils s'en remettent assez rapidement, sauf si on le leur colle sur la peau : à ce moment-là, l'objet fonctionne un peu comme l'eau bénite et les brûle. Le sel aura le même effet sur eux que sur les fantômes : se réfugier à l'intérieur d'un cercle de sel est donc un bon moyen de les éviter. Cependant cette méthode n'est pas magique, les démons peuvent trouver un moyen de briser le cercle. Le fer les repousse également. Le feu sacré est extrêmement dangereux pour les démons quoique très peu utilisé par les chasseurs. Le moyen le plus efficace pour se protéger contre un démon est bien entendu de le piéger à l'intérieur d'un piège. Il existe deux types (  premier modèle, second modèle) de piège à démon  (ou « devil's trap », en anglais). Dans tous les cas, le symbole doit être dessiné sur le sol ou au plafond, de n'importe quelle manière. Le support doit cependant être solide et ne pas contenir de fissures : une simple écaille permettra au dessin d'être brisé et au démon de s'en échapper. Une fois à l'intérieur de ce symbole, le démon ne peut pas en sortir, à moins d'en être libéré ou d'être invoqué. Ils perdent de leurs pouvoirs, il ne leur reste donc que la négociation pour s'en sortir. Il est souvent recommandé d'emprisonner un démon à l'intérieur de ce piège avant de l'exorciser.

exorcisme ❖ Étant donné qu'on ne peut tuer un démon, les chasseurs se contentent de les exorciser, et donc de les renvoyer en Enfer. L'acte d'exorciser est donc de chasser un démon du corps ou de l'endroit qu'ils habitent. Les exorcismes sont des rituels non complexes mais éprouvants, qui doivent être accomplis avec beaucoup de soin et de méticulosité. Les premiers exorcismes des chasseurs sont souvent maladroits et il leur arrive de devoir se reprendre - ce sont les plus expérimentés qui le font sans difficultés. Les exorcismes possèdent deux étapes, dans le cas des démons incorporels : expulser le démon de son corps, puis renvoyer l'âme en Enfer ; dans le cas des démons corporels, seule l'expulsion de la Terre se fait, le démon n'ayant pas de corps à libérer. Pour accomplir l'exorcisme, il faut être en présence du démon (préférablement prisonnier d'un piège) et réciter l'incantation nécessaire : cette dernière doit être récitée clairement et dans son intégralité pour que l'exorcisme fonctionne. Le rituel peut être aidé d'un crucifix, et si il est effectué par un prêtre, sa puissance en sera décuplée. (note – un démon peut revenir sur terre après un exorcisme, s'il y est appelé ou s'il trouve un moyen d'y revenir.)

exorcisme :
 


contre les loups-garous

Les loups-garous sont plutôt rares, et ceux qui s'attaquent aux humains encore davantage. C'est pour cela que les chasseurs ont rarement à faire à eux : souvent, les loups-garous vont se contenter de se nourrir de chair animale. Cependant, il y a des exceptions, et il n'en reste pas moins que la plupart des chasseurs détestent les loups-garous comme toutes les autres créatures surnaturelles, et qu'ils n'hésiteront pas à en tuer un, chair animale ou non. (pour tous savoir sur les loups-garous, rendez vous dans cette annexe)

les repérer ❖ Il est extrêmement difficile, voire impossible, de repérer un loup-garou sous sa forme humaine. En effet, ils ne conservent aucune caractéristique de leur forme de loup après leurs transformations. Cependant, en portant bien attention, on peut remarquer une certaine fatigue, ou des blessures apparaissant dans les périodes de pleine lune. Cela peut être un indice sur la nature de la personne visée, quoique ce ne soit en rien une science exacte.

les blesser ❖ Il est difficile de se battre contre un loup-garou, car ils sont très agiles et forts. Leurs crocs sont acérés et peuvent faire beaucoup de dommage aux humains. On peut les blesser avec n'importe quelle arme, que ce soit un couteau ou une arme à feu. Par contre les blessures se régénèrent très rapidement et n'auront pas un aussi grand effet que sur un humain. Les seules blessures auxquelles ils seront vraiment vulnérables, dont ils mettront du temps à se remettre et dont ils garderont une cicatrice, seront celles causées par l'argent. Le démembrement peut aussi ralentir un loup-garou, mais ce n'est pas une pratique très courante chez les chasseurs.

s'en débarrasser ❖ Comme toutes les créatures, les loups-garous possèdent leur faiblesse : l'argent. C'est en effet le seul matériau qui peut véritablement les blesser, et les tuer. Ils ne se remettent pas aussi facilement des blessures causées par un couteau en argent, et une balle en argent, idéalement tirée en plein coeur, les tuera définitivement.


contre les vampires

Les vampires sont souvent détestés des chasseurs, qui sont répugnés par leur régime alimentaire. Ils sont également souvent arrogants et imprudents, des caractéristiques qui les rendent dangereux. Cependant, ils ne sont pas particulièrement difficiles à tuer, quoiqu'ils se déplacent souvent en groupe. (pour tout savoir sur les vampires, rendez-vous dans cette annexe)

les repérer ❖ Les vampires ont une apparence humaine. Ils ne sont particulièrement pâles, ne s'habillent pas tout de noir et surtout, ils ne brillent pas au soleil. Ils ont l'air parfaitement normaux au premier regard. Pour les détecter, il faut donc bien surveiller leurs régimes alimentaires et observer leur mode de vie. En effet, les vampires dorment généralement le jour et vivent quand la nuit se lève, étant donné leur sensibilité à la lumière du soleil. Comme noté plus haut, ils se déplacent souvent en groupes, créant des petites familles, et une bonne manière de les traquer pour les tuer est de trouver leur nid — soit l'endroit où ils résident. Ce n'est que lorsqu'ils se nourrissent que leur véritable nature se dévoile : une nouvelle rangée de dents apparaît et leurs pupilles se dilatent.

les blesser ❖ Tous comme les loups-garous, les vampires sont insensibles aux armes et aux lames diverses — elles peuvent les blesser, mais sans trop d'importance, et ça ne les ralentira pas véritablement. De plus, les croix, l'ail, l'eau bénite ou la lumière n'ont pas plus d'influence sur eux que sur les humains, et les vampires ont même l'habitude de rigoler lorsque ces méthodes sont utilisées sur eux. Le seul moyen d'affaiblir un vampire ou de le blesser est d'utiliser une lame ou un objet quelconque recouvert du sang d'un mort : c'est un poison pour eux, qui les fatigue de manière abominable et les met alors hors d'état de nuire. Ça ne les tuera pas, mais cela sera suffisant pour les interroger — une méthode souvent utilisée par les chasseurs pour découvrir la localisation de leur nid.

s'en débarrasser ❖ Il existe de nombreux mythes sur la manière de tuer un vampire, notamment à cause de la littérature, qui a répandu l'idée qu'un pieu en plein coeur — en bois de préférence — tuera un vampire. Cette idée est cependant fausse, et a eu raison de nombreux chasseurs voilà des siècles. En effet, un pieu en bois en plein coeur ne tuera pas un vampire — quoique pourra éventuellement le ralentir. La seule manière de se débarrasser pour de bon de l'une de ses créatures est la décapitation, préférablement avec une lame en argent, mais cela n'est pas obligatoire. Alors là seulement le vampire sera vraiment mort.


contre les polymorphes

Les polymorphes ne sont pas très nombreux mais ont l'habitude de rendre la vie des chasseurs plutôt difficiles. Ce sont des créatures loyales, avides de vengeance, qui détestent tout particulièrement les chasseurs et qui n'hésitent pas à s'en prendre à eux. Et il faut dire que le sentiment est réciproque. (pour tout savoir sur les polymorphes, rendez-vous dans cette annexe)

les repérer ❖ Les polymorphes possèdent un corps de base, qui a une apparence tout à fait humaine. Malgré leurs nombreux changements d'apparence, tous les polymorphes ont l'habitude de revenir à cette apparence première, et c'est souvent de cette manière que les chasseurs peuvent les retrouver, en démasquant leur première identité. Leurs transformations leur coûtent de l'énergie, et celle-ci peut être détectée par les chasseurs par le biais des mêmes détecteurs de champs électromagnétiques que pour les fantômes. Cependant, cette méthode n'est pas exacte et les chasseurs ont souvent l'habitude d'attendre que les polymorphes utilisent leurs pouvoirs afin de les repérer. En effet, leur utilisation révèle des yeux blancs, qu'il est également possible d'apercevoir en toute situation sur des images capturées par des appareils électroniques (caméras, appareils photos), ou devant une forte lumière. C'est un indicateur sans faute, et généralement l'un des moyens de vérification les plus efficaces et répandus.

s'en protéger ❖ Il n'existe aucune protection contre les polymorphes : ceux-ci peuvent prendre n'importe quelle apparence, y compris celle de n'importe qui, et n'ont pas besoin de tuer pour s'approprier la peau de quelqu'un — seulement de s'en inspirer. C'est pour cela qu'il faut être extrêmement prudent avec ces créatures. Il est possible de les blesser avec n'importe quelle arme ou couteaux, cependant cela est loin de les arrêter, en raison de leur grande faculté de régénération, et de la capacité à se débarrasser de n'importe quelle cicatrice en changeant d'apparence ; le temps et l'énergie que cela coûte peut cependant donner l'opportunité à un chasseur de les tuer. Le sel, le fer ou l'eau bénite n'ont pas d'effet sur eux. Par contre, l'argent est une faiblesse chez eux, comme chez les loups-garous, et pourra les blesser avec davantage d'importance : il les empêchera de se régénérer trop rapidement, et une blessure importante leur laissera une cicatrice sur leur corps d'origine et leur coûtera souvent trop d'énergie pour leur permettre de se transformer pour s'échapper.

s'en débarrasser ❖ Pour tuer un polymorphe, il faut absolument le faire avec lame ou une balle en argent, plongée ou tirée en plein coeur. Cette méthode est irrévocable et tuera à coup sûr la créature. Certains chasseurs aiment ensuite leur couper la tête afin de rendre le tout plus théâtral, mais l'étape est facultative.


contre les autres créatures

wendigos ❖ Les Wendigos sont des créatures extrêmement difficiles à combattre, à blesser, et encore davantage à tuer. Nocturnes, elles sont habituées à vivre dans la noirceur et il serait logique de les éviter pendant cette période — mais les attaquer de jour signifie souvent devoir s'aventurer dans leurs nids, une idée qui réussit à rebuter de nombreux chasseurs. La peau des Wendigos est dure comme la pierre, et impossible à poignarder ou à lacérer. La décapitation est donc impossible, tout comme l'utilisation d'armes à feu. Il est connu qu'une balle en plein visage, près des yeux, pourra faire reculer un Wendigo, mais ne suffira pas à le tuer. Il est possible d'utiliser des symboles Anasazi afin de se protéger des Wendigos (voir photo), car ceux-ci ne peuvent pas les traverser. Ces créatures possèdent également une vision radar, et donc perçoivent le bruit et le mouvement. En restant immobile, il est possible de leur échapper et de s'enfuir lorsqu'ils s'éloignent, mais ils sont tout de même extrêmement sensibles, et leur flair est également puissant : la discrétion est donc une méthode aussi risquée que n'importe quelle autre. La seule manière, donc, de tuer un Wendigo est de le brûler vif : leur peau ne résiste pas au feu, et c'est seulement comme cela qu'ils périront. Ceci étant, les légendes recommandent de ne pas tuer les Wendigos, car le faire libèrerait à nouveau la malédiction et pourrait engendrer un nouveau cycle. (pour tout savoir sur les Wendigos, rendez-vous dans cette annexe)

sirènes ❖ Les sirènes sont entourées de mythes et de fausses croyances, et il est donc plutôt difficiles de les repérer et de les chasser. En apparence magnifiques et enjôleuses, elles ne révèlent pas souvent leur véritable forme, et rien ne peut les forcer à le faire. Cependant il est parfois possible de voir leur vraie apparence dans un miroir quand la sirène ne fait pas attention. Cette dernière est d'ailleurs particulièrement monstrueuse. Leur poison est puissant et incapable d'être repoussé. Étant donné qu'elles sont plutôt rares, les chasseurs n'ont pas encore trouvé de remède à la toxine qu'elles émettent. Il est difficile se défaire de l'emprise d'une sirène ; cependant il existe une manière très efficace de les tuer pour ceux n'ayant pas été intoxiqué par elles : il suffit de les poignarder avec une lame en bronze, en plein coeur préférablement. (pour tout savoir sur les sirènes, rendez-vous dans cette annexe)

goules ❖ Il est plutôt facile de chasser les goules, mais peu de chasseurs le font, puisqu'elles ne font souvent pas de mal à personne — à part des cadavres déjà inhumés. Cependant il y a des exceptions, où elles commencent à se nourrir de chair humaine, et à ce moment les retrouver n'est pas trop difficile : elles vivent exclusivement dans les cimetières, et c'est donc là qu'il faut aller. Fouiller les mausolées suffit souvent à trouver leur nid, il faut ensuite parvenir à les décapiter pour les tuer définitivement. Il faut noter que les goules peuvent avoir n'importe quelle apparence, et qu'aucun indice existe pour les repérer dans une foule — cependant il est rare qu'elles sortent de leur nid. (pour tout savoir sur les goules, rendez-vous dans cette annexe)

zombies ❖ Les zombies ne sont pas tout à fait ceux que l'on retrouve dans la culture populaire. Ramenés à la vie, ils possèdent en effet la même apparence que celle de leur vivant — il leur faut cependant entretenir cette apparence pour qu'elle puisse continuer de se fondre dans la masse. La décomposition se fait relativement rapidement lorsqu'ils ne prennent pas garde, et c'est de cette manière qu'il est possible de les repérer. Avant tout, une indication sur leur mort apparaîtra généralement sur leur corps, que ce soit le trou d'une balle ou les effets d'une brûlure. Il faut noter que les végétaux et les petits animaux meurent en leur présence. Lorsqu'un zombie est ramené, il agit normalement pendant quelques jours ou quelques heures ; cependant, cette personnalité se dégrade rapidement pour devenir violente et cannibale. Affronter un zombie n'est pas une chose facile, puisqu'ils sont déjà morts. Les balles ou les lames auront très peu d'effet sur eux, quoique pouvant les ralentir. Pour les arrêter, il faut les attirer à leur propre tombe pour ensuite leur planter un pieu en plein coeur, les emprisonnant dans leur propre cercueil. D'autres types de zombies demandent d'être tués d'une blessure en pleine tête, mais ceux-ci sont extrêmement rares, et les rituels les plus fréquemment utilisés pour ramener les morts ne nécessitent que la première méthode. (Pour tout savoir sur les zombies, rendez-vous dans cette annexe.)

shtrigas ❖ Les Shtrigas sont très rares et difficiles à chasser. Elles ne sont vulnérables que lorsqu'elles sont en train de se nourrir, et c'est donc de cette manière que les chasseurs doivent les piéger. Il faut souvent placer un enfant en appât pour attirer la créature, puis poignarder celle-ci avec un pieu en fer, le seul matériau qui sache véritablement leur faire du mal. Pour tuer une shtriga, il faut lui tirer une balle en fer en plein coeur alors qu'elle est en train de se nourrir. (pour tout savoir sur les shtrigas, rendez-vous dans cette annexe)


sortilèges divers

bombe à démon ❖ Ce puissant sortilège permet d'oblitérer tous les démons se trouvant dans un rayon de vingt mètres. Il affecte tous les démons sans exception. Ce rituel est cependant complexe, et les ingrédients nécessaires pour l'accomplir sont non seulement nombreux mais également difficiles à trouver — comme le crâne d'un veau égyptien.  

sortilège de sommeil ❖ Ce sortilège permet d'endormir une personne instantanément. Il suffit de souffler un peu camomille dans le visage de la personne visée, et de prononcer l'incantation en énochien suivante : bah rah gah doh. Cela est cependant peu utilisée par les chasseurs, étant donné que peu parlent énochien, et que beaucoup perçoivent ce genre de sortilège comme s'inscrivant dans le cadre de la nécromancie.

sortilège de localisation ❖ Ce sortilège permet d'identifier la localisation d'une cible et est relativement utilisé par les chasseurs, notamment ceux ayant de l'expérience en ce genre de choses et possédant les outils nécessaires. Il permet de localiser n'importe quel humain, démon, objet, ou créature (à l'exception des esprits). Afin d'accomplir ce sortilège, il faut une carte posée sur une table, avec un instrument ressemblant à un pendule positionné au-dessus (voir photo) ; il faut ensuite réciter une incantation en latin. Le pendule s'arrêtera au-dessus de l'endroit exact où se trouve la cible.

sortilège de consécration ❖ Procéder à ce sortilège permet de sacrer un lieu ou un objet. Le rituel est plutôt simple : il suffit de verser de l'eau bénite sur le lieu en question, et de réciter l'incantation en Latin: Ritum sacrum. Hanc terram consecro. Il faut cependant noter que tous les chasseurs ne peuvent pas accomplir ce rituel : seuls les prêtres ou les gens de grande foi en sont capables — ce qui n'est pas toujours le cas des chasseurs.

les derniers rites ❖ Lorsque prononcés par un prêtre ou une personne de religion, ces paroles peuvent apporter la paix à un esprit, et ainsi le renvoyer de l'entre-monde. La première partie du sortilège permet d'identifier si la personne est véritablement un esprit: Oh Holy Hosts above, I call upon thee as a servant of Christ to sanctify our actions this day, in fulfillment of the will of God. Par la suite, si la personne fléchit ou grogne, il suffit de procéder avec le reste pour terminer le rituel : I call upon the Archangel Raphael, Master of the Air, to make open the way. Let the fire of the Holy Spirit now descend, that this being might be awakened to the world beyond.

note – La liste des techniques utilisées par les chasseurs est loin d'être complète, et ne sert ici qu'à vous donner quelques pistes plus faciliter en jeu.
(c) hallows
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
pnj ○ come with me now
○ messages : 211
○ double-compte(s) : pnj.
○ crédits : avatar (c) hallows.
MessageSujet: Re: ≡ les chasseurs.   Ven 20 Mai - 13:14

les armes
ARMES À FEU

Les armes à feu ne sont pas très efficaces contre la plupart des créatures que chassent les chasseurs, mais sont cependant beaucoup utilisées. Elles sont rapides, faciles à trouver et relativement simples à manipuler. Par contre, afin qu'elles soient efficaces, il faut souvent les armer de balles spéciales (voir plus bas).

pistolets et revolvers ❖ Les pistolets, ou « handguns » en anglais, sont des armes de poing où la chambre est intégrée au canon. Ces armes se tiennent souvent dans une main, et se rangent facilement dans un étui ou dans la ceinture. Elles sont les plus utilisées. La plupart sont semi-automatiques, et il est extrêmement rare qu'un chasseur utilise un pistolet à poudre. Il existe de nombreux calibres (diamètre des projectiles), dont la liste ne sera pas faite ici ; ces armes évoluent constamment et gagnent toujours en puissance. Les types de pistolets sont également extrêmement nombreux. Le chasseur choisit généralement son arme en fonction de sa taille, de son poids, de la puissance de feu et de son calibre. Ces préférences sont personnelles à chacun. Les revolvers sont plus rares, car ils possèdent un barillet où sont emmagasinées les balles, et il faut donc les y mettre une à une. Ils sont plus difficiles à utiliser et plus longs à recharger. Il existe aussi de nombreux types de revolvers, et le choix est personnel à son utilisateur.

fusils ❖ Les fusils, ou « rifles » en anglais, sont des armes pourvues d'un long canon ainsi que d'une crosse d'épaule. Les types de fusils sont nombreux, et dépendent généralement de leur emplacement de chargement (par la bouche, à canon basculant, à verrou, etc.), et du type de leur âme (paroi interne), qu'elle soit lisse ou non. Les fusils sont souvent utilisés pour la chasse (surnaturelle ou non), et peuvent être munis d'une lunette optique facilitant la visée. Les fusils d'assaut tirent jusqu'à une distance d'environ 300 mètres, en semi-automatique. Ce sont des armes polyvalentes, qui peuvent tirer un coup à la fois, ou des rafales. Les fusils de précision sont ceux utilisés par les tireurs d'élite, et possèdent tous une lunette optique. Les fusils ne sont généralement pas utilisés pour le combat rapproché et sont plus pratiques pour les cibles à distance.

fusils de chasse ❖ Les fusils de chasse ou « shotguns » sont souvent les armes préférées des chasseurs, étant donné leur grande puissance de feu. Cette arme est dotée d'un long canon à âme lisse ou rayée, avec une crosse d'épaule qui n'est cependant pas toujours utilisée. Il y a de nombreux types de mécanismes, les plus fréquents sont cependant le canon basculant et le fusil à pompe. Cette arme est particulièrement efficace avec les cibles à courte distance, rapides et petites, car leur tir est moins précis. Un fusil de chasse est donc presque inutile à longue distance. Beaucoup de chasseurs scient les canons afin d'augmenter la région couverte par le tir.

balles spéciales ❖ Les munitions dites « normales » ne sont souvent pas très efficaces contre les créatures. Souvent, elles ne feront que les ralentir ou bien les mettre en colère. C'est pour cela que les chasseurs utilisent presque toujours des balles spéciales, souvent forgées par leurs soins, afin de faciliter la traque et l'extermination de leurs cibles. Les balles en argent sont très fréquentes, étant donné leur efficacité contre des créatures comme les loups-garous ou les polymorphes. Les balles en fer le sont aussi — bonnes contre les shtrigas, les fantômes, les démons, etc. Des balles plus difficiles à produire mais très efficaces sont celles contenant du gros sel, aussi particulièrement pratiques pour repousser les fantômes, les démons, et même les chiens de l'enfer. Il est également possible de graver un piège à démon sur une balle, ce qui piègera un démon incorporel dans son enveloppe le temps de l'exorciser.

le colt ❖ Le Colt est une légende chez les chasseurs. On raconte que Samuel Colt lui-même aurait forgé un revolver capable de tuer n'importe qui et n'importe quoi, avec treize balles originelles. Il s'agit d'une réplique d'un Colt Paterson de 1836. Sur son canon serait gravé une phrase en Latin, « non timebo mala », qui signifie « je n'aurai peur d'aucun mal ». Sur le manche est gravé un pentacle. On raconte que ce Colt peut tuer n'importe quoi avec l'une de ses balles — sauf pour quelques exceptions, comme Lucifer. Étant donné que personne n'ait jamais trouvé le Colt, cette arme est considérée comme un mythe bien que beaucoup de chasseurs sont à sa recherche. Si l'arme existe, la personne qui l'a en sa possession la cache très bien — car placé en de mauvaises mains, le Colt pourrait faire bien des ravages.

où se procurer des armes ❖ La politique des armes au Canada est centrée sur leur enregistrement. En effet, n'importe qui ne peut pas se procurer des armes à feu en territoire canadien, et elles ne sont pas en vente chez Wal-Mart. L'enregistrement des armes est obligatoire, et il est illégal d'en posséder sans licence ou avant d'avoir subi une étude de dossier. Ceux possédant un dossier criminel se voient souvent refuser le droit d'en posséder une. En Alberta cette politique demeure donc. Cependant, la plupart des chasseurs n'ont pas de licence et ne respecte pas ces restrictions, étant donné la nature de leur travail. Les armes sont souvent obtenues illégalement, par le biais de vendeur d'armes spécialisés — bien que certains oeuvrent tout de même dans les règles. Il est à noter également que les chasseurs aiment modifier leurs armes afin de les faire subvenir plus efficacement à leurs besoins.


MATÉRIAUX

De nombreux matériaux peuvent être utilisés contre le surnaturel.

le fer ❖ Le fer a des propriétés surnaturelles importantes, et est souvent utilisé par les chasseurs pour se protéger. De nombreuses créatures sont affectées par le fer — les démons, les fantômes, les chiens de l'enfer et les shtrigas. Dans de nombreuses cultures, il s'agit du matériau principal pour se protéger contre le mal. Le fer peut être utilisé de nombreuses manières différentes, notamment dans les balles d'armes à feu, les chaînes et les barreaux de prison. De nombreux items communs sont faits de ce matériau, ce qui le rend facilement accessible lors des chasses — il suffit par exemple d'agripper un tuyau ou un tison pour faire fuir un fantôme le temps de s'enfuir. Le fer sacré est d'autant plus efficace.

l'argent ❖ Tout comme le fer, l'argent possède de nombreuses propriétés qui aident à combattre le surnaturel. Les créatures affectées par l'argent sont les loups-garous, les vampires, les polymorphes et les zombies, notamment ; c'est la raison pour laquelle la plupart des couteaux ou lames utilisées par les chasseurs sont faits d'argent, étant donné qu'ils font généralement plus de dommage. Tout ce qui est fait d'argent peut servir contre ces créatures, que ce soit un poignard ou tout simplement une fourchette de cuisine. Il est également possible de créer des balles en argent pour les armes à feu.

le sel ❖ Le sel n'est pas seulement pratique pour mettre du goût à vos plats. En effet, il est très utilisé pour repousser des créatures comme les fantômes et les démons. Il peut être intégré aux balles des armes à feu ; certaines balles, plus rares, sont même taillées directement dans des cristaux de sel, pour maximiser leur efficacité. Un usage fréquent est de dessiner des cercles de sel et de se réfugier à l'intérieur, car un fantôme, par exemple, ne pourra le traverser. Il est possible également d'en déposer au seuil des portes ou près des fenêtres, pour empêcher les créatures d'entrer. Cependant, si la ligne de sel est brisée le moindrement la créature pourra passer, il faut donc rester prudent. Le sel est également utilisé pour purifier les corps et les os avant de les brûler. De cette manière, on s'assure que le défunt ne reviendra pas en tant que fantôme. Les démons détestent le goût du sel, et celui-ci est souvent utilisé comme moyen de torture avec eux. Il est à noter que l'utilisation du gros sel est préférable ; le sel de table sera plus ou moins efficace.


SYMBOLES

Les symboles pour se protéger du surnaturel sont nombreux et proviennent d'origines extrêmement variées. Ce ne sont pas tous les chasseurs qui les utilisent, mais il est bon de les connaître si jamais le besoin le demande.

symbole anti-possession ❖ Ce symbole, lorsque rattaché à un individu, l'empêche d'être possédé par un démon incorporel. La plupart des chasseurs en possèdent un, que ce soit sous la forme d'un tatouage ou d'un pendentif. Ce symbole est connu pour fonctionner efficacement contre tous les démons incorporels (à quelques exceptions), et ne peut être contourné par eux à moins d'être brisé. Il est constitué d'un pentacle, ce qui est explique le fait qu'il protège celui qui le porte (voir photo).

clé de solomon ❖ La clé de Solomon, aussi connue sous le nom de piège à démon, permet d'emprisonner un démon à l'intérieur de son cercle. Il suffit de le dessiner ou de le peindre sur une surface et de faire en sorte que le démon y pénètre afin qu'il se mette en fonction. Une fois à l'intérieur, le démon ne peut pas en ressortir et ne peut plus utiliser ses pouvoirs. Si le symbole est dessiné avec du sang, il prend de la puissance et n'en est que plus difficile à briser. Le symbole peut être caché sous un tapis ou un objet afin que le démon ne le voit pas au premier regard. C'est souvent comme cela que les chasseurs parviennent à les emprisonner. Cependant, dès que le symbole est fracturé de quelconque manière, il perd son pouvoir et le démon peut s'en libérer. Il est constitué d'un pentacle et de symboles divers (voir photo). Les chasseurs utilisent cependant souvent sa version simplifiée, plus rapide et moins complexe à tracer — quoiqu'un peu moins efficace pour contenir les pouvoirs d'un démon puissant (voir photo).

l'oeil d'horus ❖ Ce symbole est une protection contre les esprits. Dessiné sur une porte ou sur un mur, il empêchera les fantômes d'y entrer. Il est plutôt rare qu'il soit utilisé par les chasseurs mais il est souvent recommandé à ceux qui sont hantés par un fantôme afin de se protéger. Il a également la réputation de détourner les démons incorporels, et d'empêcher le passage de l'une de ces créatures presque aussi efficacement qu'une ligne de sel. Il est constitué de l'oeil d'Horus, symbole égyptien, entouré d'une pyramide (voir photo).


AUTRES

l'eau bénite ❖ L'eau bénite est particulièrement utilisée par les chasseurs contre les démons. En effet, elle agit comme de l'acide sur ces derniers. Elle est d'ailleurs souvent utilisée pour la torture, ou comme distraction le temps d'accomplir un exorcisme. Il est plutôt commun pour les chasseurs de transporter une flasque d'eau bénite sur eux, juste au cas où. L'eau bénite sert également souvent de test afin de déterminer si on se trouve en présence d'un démon ou non. En effet, les démons tolèrent très mal la douleur que son contact provoque (sauf pour quelques exceptions, notamment les démons incorporels les plus puissants) : ils réagiront alors automatiquement, et révèleront leur vraie nature. Les chasseurs peuvent donc jeter de l'eau bénite sur le suspect et observer sa réaction. Un autre moyen, plus subtil, est de mettre un peu d'eau bénite dans une boisson et leur faire absorber.

comment faire de l'eau bénite ❖ Il est possible de bénir n'importe quelle eau, afin de la transformer en arme contre les démons. Pour cela, il faut accomplir le rituel suivant : il faut se placer devant n'importe quelle source d'eau (une flasque, un réservoir, quoique le rituel ne fonctionne pas sur les lacs ou océans), y submerger un chapelet et prononcer l'incantation. Cette dernière est très longue et nécessite de la patience, quoiqu'il existe une version plus courte pour les sources d'eau plus petites : Exorcizo te, creatura aquae. In nomine dei patris omnipotentis et in virtute spiritus sancti..

couteaux ❖ Les couteaux, surtout si pourvus d'une larme en argent, sont des armes très utilisées par les chasseurs pour se défendre contre les créatures. La plupart sont doués en combat rapproché, et compensent les pouvoirs des créatures avec un couteau. Ceux-ci sont souvent dissimulés dans la ceinture, ou au niveau de la cheville. Il est bien rare que les chasseurs partent sans être armés, et ceux qui le font ne vivent généralement pas assez souvent pour exposer les vertus de cette technique.

détecteur à champs électromagnétiques ❖ Cet appareil, aussi surnommé EMF, est extrêmement important à avoir pour un chasseur, surtout lorsqu'ils sont à la chasse d'un fantôme : il est indispensable pour les repérer. En effet, les fantômes émettent des ondes électromagnétiques qui sont captées par l'appareil : si l'aiguille de l'indicateur signale une augmentation drastique à un endroit en particulier, c'est qu'un fantôme s'y trouve, ou s'y est trouvé très récemment. Cela permet aux chasseurs de savoir à quoi ils ont affaire. L'appareil émet souvent un bruit lorsque les champs sont très forts. Tous les détecteurs ne se ressemblent pas. Certains chasseurs les achètent déjà faits, cependant beaucoup préfèrent en créer un avec des matériaux qu'ils possèdent — avec des vieilles radios, par exemple.
(c) hallows
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
pnj ○ come with me now
○ messages : 211
○ double-compte(s) : pnj.
○ crédits : avatar (c) hallows.
MessageSujet: Re: ≡ les chasseurs.   Ven 17 Juin - 10:48

les grandes familles
FAMILLE WILBER

origines ❖ Lorsque les premiers phénomènes surnaturels ont été interprétés par les chamans Cris, et que les sombres prophéties les entourant ont vu le jour, la tribu fut rapidement partagée sur le comportement à adopter. Cependant, la décision d'agir ne mit pas longtemps à être prise, et un des hommes partagea rapidement son intention de faire quelque chose pour empêcher que la colère des esprits ne mette à mal le reste de la tribu. Ce fut ainsi que la lignée des Wilber vit l'un de ses ancêtres s'inscrire dans la chasse aux créatures surnaturelles. Cet homme fut le premier à se dresser avec cette idée, et cette famille est donc la plus vieille d'Alberta à chasser ; dans les veines de ses descendants coule aujourd'hui un sang qui fait plutôt écho dans les archives de la région.

position et mentalité ❖ De par leur statut de plus vieille famille de chasseurs de la région et leur position d'influence dans la réserve, les Wilber sont une lignée assez respectée. Bien que certains descendants se soient quelque peu éloignés de la réserve, leurs croyances restent majoritairement celles des amérindiens, et la distance géographique n'a chez eux aucune incidence sur l'esprit de famille. Plutôt soudés sans en être envahissants les uns pour les autres, les Wilber sont connus pour leur ouverture d'esprit à l'égard du surnaturel, et leur volonté de protection des civils qui ignorent tout de ce monde. Ils n'exterminent pas sans réfléchir, et opteront pour les voies pacifiques dès que l'opportunité se présentera. Ils n'ont jamais obligé personne à endosser la casquette de chasseur, mais c'est presque un honneur de l'être pour leurs descendants, malgré la conscience du danger amplement mesurée. Ils sont entraînés avec la notion de respect pour les créatures qu'ils traquent, et certaines familles de chasseur de la région les considèrent parfois comme un peu trop laxistes. Eux ne se diront qu'ouverts, et ne voient pas le monde comme entièrement noir ou entièrement blanc. Leur philosophie peut rebuter autant qu'attirer, mais il n'en reste pas moins que la sagesse est une des clés des patriarches de leur lignée, et que ceux qui ne les apprécient pas évitent de le faire de manière irrespectueuse : rien n'est plus dangereux que l'eau qui dort.

descendance actuelle ❖ Les Wilber comptent actuellement quatre lignées directes. Ils n'ont jamais répugné à se mélanger aux caucasiens, mais la mixité n'est arrivée que très tardivement, dans les dernières branches de descendants. Deux d'entre elles ne portent d'ailleurs plus le nom de famille si respecté, après que l'épouse a pris le nom de son mari. Ceci étant, ne pas porter le nom ne change rien à l'héritage familial, toujours très important dans le coeur des héritiers. Les Wibler sont d'ailleurs une mine d'informations extraordinaire, bien qu'elles ne soient généralement pas toutes consignées par écrit, et qu'il faille généralement parler avec les plus âgés pour se renseigner, et ainsi perpétuer la tradition du bouche-à-oreille. La plupart d'entre eux sont aussi compétents sur le terrain qu'en recherche, et ils sont connus pour ne faire aucun cas de démarcation entre les sexes.


FAMILLE PEMBROKE

origines ❖ Quand les Cris se sont installés sur les terres de Blackwater Falls, des phénomènes étranges n'ont pas tardé à se produire. C'est suite à une violente querelle à ce sujet que deux vieux amis ont mis une croix sur leur amitié et se sont séparés. Le plus jeune des deux, et le plus croyant, un homme du nom de Aranck, partit donc avec une trentaine d'individus de la tribu et décida de fonder son propre clan. Cependant, après quelques années, une horrible tragédie les décima presque tous : un démon, venu des Enfers, qui massacra hommes, femmes et enfants, ne laissant qu'une poignée de survivants. Aranck jura donc vengeance à cette race de créatures face au monde entier, décidant qu'il dédierait désormais sa vie et celles de ses descendants à leur extinction. Avec le temps, la descendance de Aranck a quitté la culture crie pour se tourner vers le catholicisme — une religion qui détenait toutes les réponses en lien avec les démons, et la manière de les combattre.

position et mentalité ❖ La foi a toujours été importante dans cette famille. Aranck croyait fermement en le cycle de la vie et l'importance de l'entre-monde, et cette mentalité a subsisté à travers les générations. La famille est Pembroke n'est pas strictement catholique ; elle voit simplement la religion comme la continuation naturelle de la foi de ses ancêtres. Dans les années 1800, Duncan Pembroke a donc fait construire une église à Blackwater Falls, et cette dernière leur appartient depuis, située dans la banlieue de la ville. C'est la tradition pour chaque fils aîné d'en devenir le prêtre, et de continuer la bataille contre les démons et le surnaturel. La famille Pembroke n'est pas violente, ou impulsive. Le surnaturel doit être vaincu, mais avec sagesse et patience. Ils sont particulièrement studieux, possédant leurs propres archives, et sont spécialisés dans tout ce qui a trait aux démons et aux incantations. D'ailleurs, chaque Pembroke apprends le latin quand il est enfant. Leur mentalité est de traiter l'entre-monde avec respect tout en le débarrassant du Mal.

descendance actuelle ❖ Les Pembroke sont encore bien présents à Blackwater Falls. Il existe trois branches principales, dont une très prolifique et solide. C'est l'aîné de cette première branche qui est en ce moment prêtre de l'église leur appartenant. La plupart des Pembroke chassent, sauf pour ceux trop vieux et trop jeunes. Certains sont cependant plus orientés vers la théorie, préférant étudier le surnaturel plutôt que d'aller sur le terrain. Ils sont souvent des références pour les chasseurs solitaires, qui aiment visiter leurs archives ou utiliser leurs quelques installations.


FAMILLE HARKER

origines ❖ Vers 1840, les Européens sont arrivés à Blackwater Falls et ont commencé un système de traite des fourrures avec les autochtones présents. C'est dans ces années qu'un jeune officier du nom de Daniel Harker s'est lié d'amitié avec un vieil homme cri habitant ces terres. Autour d'un feu, alors qu'il faisait cuire un petit écureuil, il a raconté au jeune officier des histoires sur ces terres — comment elles sont considérées maudites, et comment des phénomènes étranges s'y produisent. Le jeune officier, fasciné par les histoires du vieil homme, décida d'approfondir le sujet et de visiter les environs de la forêt. C'est là qu'il tomba sur un Wendigo, qui lui aurait bien arraché la tête si ça n'avait été d'une jeune chasseuse qui avait été dans les environs. Bouleversé, mais déterminé à savoir se défendre à l'avenir contre ce monde, il demanda à la chasseuse de l'entraîner contre ces créatures. Celle-ci accepta à contre-coeur, car elle prétendait que les blancs ne pouvait rien comprendre à sa culture — mais Daniel était déterminé et brave, bien qu'impulsif et imprudent. Ils se marièrent quelques années plus tard, enseignèrent à leurs enfants ce qu'ils savaient, et les Harker ne cessèrent jamais de chasser.

position et mentalité ❖ Descendants d'un officier irréfléchi et d'une chasseuse têtue, les Harker sont certainement les esprits libres des grandes familles. En effet, il est plutôt rare qu'ils répondent à quelconques règles : ils chassent, à n'importe quel prix, voilà tout. Ils aiment ce qu'ils font, détestent ardemment tout ce qui est surnaturel. Ils sont souvent arrogants, téméraires, quoique talentueux et astucieux. Leurs méthodes sont également très brutales, violentes, et ne laissent aucune chance à leurs victimes. Pour eux, la pitié n'existe pas, et en laissant une chance à quelconque de ces créatures veut dire s'exposer, et exposer ceux qu'on aime. Étant donné leurs caractères, les familles descendantes sont souvent dysfonctionnelles, enchaînant les disputes, les séparations, les dénis, les rejets. Il s'agit de la famille qui s'est le plus brisée au cours des décennies, s'éparpillant partout dans le monde. Cependant, un noeud reste bien présent à Blackwater Falls, car ils sont malgré tout fidèles à leurs origines.

descendance actuelle ❖ Comme mentionné plus tôt, les Harker sont ceux qui se sont le plus éparpillés à travers le monde depuis quelques décennies. Il ne reste donc plus beaucoup de membres, deux branches seulement, dont une qui se terminera avec Rowena Harker, récemment attaquée par un Wendigo et plongée dans un coma. Il ne reste donc en fait qu'une seule branche dans les environs, une famille complexe qui possède la fâcheuse tendance de se quereller, puis de se séparer pour ensuite mieux se retrouver.


FAMILLE PEARSON

origines ❖ Les Pearson sont au départ originaires d'Angleterre, et ont toujours revendiqué leur ascendance comme une fierté. L'un des fils Pearson a un jour décidé de venir s'installer en Alberta, et a emménagé à Calgary avec sa femme et leurs deux enfants, à la poursuite du rêve canadien. Un rêve qui s'est rapidement transformé en cauchemar, lorsqu'un fantôme s'est manifesté dans leur maison, n'apparaissant tout d'abord qu'à leur cadette. Ses parents la crurent folle, jusqu'au jour où le fantôme la poussa à la mort, et où l'aîné avoua avoir lui aussi assisté à des manifestations de l'esprit avant cela. Face à cette perte, père et fils se réfugièrent dans la chasse, encouragés par la mère, qui resta cependant en retrait du terrain pour se concentrer sur les recherches et la connaissance du milieu. Ce fut ainsi que les premiers Pearson mirent les pieds dans le monde de la chasse au surnaturel. Cette activité demeure encore aujourd'hui très présente dans la descendance, qui s'est installée à Blackwater Falls à l'époque de Jonathan Pearson, dont la descendance est encore en vie, deux générations plus tard.

position et mentalité ❖ Les Pearson sont particulièrement connus dans le milieu pour être extrêmement soudés et plutôt puristes. Rigoureux et méthodiques, on a rarement vu un des membres de cette famille foncer dans une chasse tête baissée. Le schéma de séparation des tâches des fondateurs de cette lignée de chasseurs a été très longuement maintenu par la suite, et ne commence qu'à se flouer depuis récemment. Ainsi, durant plusieurs générations, les hommes chassaient, tandis que les femmes — bien loin d'être sans défenses, cependant — étaient préposées à faire toutes les recherches nécessaires. Si certains ont vu ce mode de fonctionnement comme sexiste et détestable, le mode d'organisation des Pearson est connu à l'interne pour reposer presque entièrement sur les femmes. Véritables piliers de savoir sans lesquels il serait impossible d'accomplir avec succès autant de chasses, elles sont généralement celles qui se spécialisent dans les sorts, les rituels de protection, de purification d'eau, tout en étant des références en matière d'invocation et d'exorcisme. Les plans d'approche se font généralement dans une mise en commun des informations, et le sexe n'a jamais été un motif de mise à l'écart dans cette famille. Depuis quelques années, une branche de la famille Pearson s'est cependant diversifiée, et les frontières des rôles se flouent. Quoi qu'il en soit, tout Pearson est considéré comme un chasseur, homme ou femme, et quelle que soit sa spécialité.

descendance actuelle ❖ La lignée des Pearson comporte à l'heure actuelle deux branches directes, toutes deux issues d'un fils de Jonathan Pearson. Tous les descendants portent donc le nom, résonnant toujours dans les esprits pour sa rigueur. À l'exception du cadet de Jonathan, les Pearson n'ont jamais eu pour coutume d'avoir beaucoup d'enfants, et ne sont d'ailleurs pas très enclins à aller se mélanger à d'autres que des chasseurs, ce qui explique la faible propension de cette famille à s'être agrandie et élargie. Elle est cependant encore très présente dans la chasse, et il n'est pas un descendant qui ne rentre dans les clous de cette coutume. Leur éducation n'est pas tyrannique pour autant, et la sensation d'avoir le choix est toujours présente ; pour autant, porter le nom Pearson et chasser est un véritable honneur, et bien que les caractères et les points de vue spécifiques sur le surnaturel divergent parfois, leur volonté de s'inscrire dans la quête familiale, elle, ne s'est encore jamais désagrégée.


REMARQUE

Vous trouverez la liste détaillée des descendants de ces grandes familles dans ce registre. Veillez à bien le consulter avant la création de tout personnage lié à l'une de ces quatre familles, afin de ne pas prendre des places déjà occupées, ou de ne pas faire d'incohérences avec les descendances déjà établies.

Vous avez bien entendu la possibilité de créer vos propres familles de chasseurs. Néanmoins, celles proposées ci-dessus sont les plus vieilles d'Alberta :  nous vous demandons de respecter ce point.
(c) hallows & blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: ≡ les chasseurs.   

Revenir en haut Aller en bas
 

≡ les chasseurs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» SKINK CAMELEON -- experts chasseurs
» 3000 pts. (L2999) Les chasseurs d'hérétiques
» [Chevaliers Gris-Peinture] ma mini-armée de chasseurs de démons
» reactions les chasseurs du futur
» Lacher de grenades d'Aigles Chasseurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: ADMINISTRATION :: on the devil's backbone :: annexes-