Revenir en haut
Aller en bas



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
on vous invite à privilégier les fantômes, les djinns et les petits humains
nous sommes présentement en hiver 2017-2018 (décembre, janvier, février) I love you

Partagez | .
 

 Poudre de soleil. || ft. Hélios

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 20
double-compte(s) : Vesper, Paul, Amon & Selen
crédits : (c) Vocivus
MessageSujet: Poudre de soleil. || ft. Hélios   Ven 12 Oct - 11:53

Bonjour Hélios, j'espère que tu vas bien. Est-ce que tu te rappelles de moi ? C'est Oliver, Oliver Harvey. Nous étions à l'école ensemble. Ça fait très longtemps, je sais... Mais je suis de retour à Blackwater Falls. Pour de bon. Alors si tu as envie, peut-être que l'on pourrait se revoir tout les deux ? Dimanche, si ça te va ? N'hésite pas à me rappeler.

Le message laissé comme une course contre la montre. Sa concentration est devenu une alliée ambiguë, fidèle mais vite lassée de ses frasques d'enfant bégayant. Elle perd en compassion, délaisse les envies de l'esprit. Elle l'aide encore, quand il s'agit d'appels, d'importants faits ou de choses à régler. Mais Oliver ne peut plus réellement compter sur elle, à moins de regagner son estime.
Il lutte, et lutte encore. Jours qui s'écoule sur la bourgade et souvenirs qui resurgissent quand le silence se fait. Oliver parle peu, sort peu, voit peu. Uniquement le fils et le frère, points d'ancrage et de bonheur sur cette terre désolé. Sur ces morceaux délaissés. Helen est encore trop présente, mais il ne peut en être autrement, après tout.
Le temps mord et n'a pas fini de se repaître de sa chair.

Ainsi la bataille a besoin de pause, d'un instant à accorder à autre chose que les quatre murs de sa chambre d'enfance. Oliver a cette volonté soudaine de renouer, de retrouver des éclats de farces et de jours solaires. Quoi de mieux qu'Hélios pour ce faire ? Il a su à lui seul éclairer ses passages à vides et ses quotidiens ardus de gamin marginal. Harvey et Beaulieu, duo hors du temps, des bancs d'école aux couloirs de lycée. Hélios et ses candeurs particulières, Hélios, unique ami parmi la foule. A lui de prouver qu'encore une fois, il y a de la chaleur dans son regard. Et qu'encore une fois, il ne fera jamais de mal de s'y brûler un peu.

Rendez-vous pris, accordé. Quelques renseignements grappillés du côté de Peter, le garçon est parti s'exiler seul dans un appartement de la haute-ville. Une pensée pour la maison voisine, vide, qu'Oliver contemple un instant avant de partir. Nathan vient de se réveiller, dans le siège portable que son père ne lâchera jamais. Les yeux forêts sont curieux de cette sortie, lui qui n'avait eu droit qu'aux magasins et au jardin, quand les températures étaient clémentes pour la saison. Le père ajuste le petit blouson, ferme le sien, avant de s'engouffrer dans les rues. Ne parler à personne, ne rien dire, clé vitale pour paraître invisible.

L'immeuble est atteint, la porte trouvée, une sonnette comme appel qui demande à être pressée. La voix se fait confiante. Le clavier dort dans la poche, prêt à être dégainer. Mais ce n'est pas ce qu'il veut, Oliver. Ce qu'il veut, c'est offrir ses mots à ceux qu'il aime. Tout ceux qui comptent. Alors en plus du coup de sonnette, la bouche s'ouvre, tente. Trébuche.

H-H-Hél... ?

Raté. Bon sang. Non, non... S'il te plait, ne me laisse pas tomber. Juste un effort. Je veux le voir, je dois le voir, et ne pas lui faire peur. Car il est spécial pour moi, tu sais ?

Souffle repris, l'esprit n'est plus ailleurs. Il s'engouffre dans les cordes vocales, consolide les lèvres, donne de la profondeur à l'appel. Apaise les angoisses, pour quelques secondes. Pour rappeler au passé qu'il est parfois bon de le regarder.

... Hélios, tu es là ? C'est moi. Oliver.

Tu te souviens ? Des genoux égratignés dans la cour de récré,
Des classes que nous avons subies,
Et des rêves, inatteignables, qu'on lançait au soleil.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
human ○ drink the water
messages : 26
double-compte(s) : Jordan El-Hadji, Pavel Czerny
crédits : (c) NooBody
MessageSujet: Re: Poudre de soleil. || ft. Hélios   Ven 12 Oct - 15:57

Et est-ce qu’il se rappelle ? C’est une bonne question, très bonne question, parce que Hélios ne sait pas. Il a du mal à se rappeler ce qu’il a mangé la veille quand il n’y pense pas assez et puis, parfois il ne sait plus ce qu’il a fait dans l’heure. Alors quand ça date d’il y a aussi longtemps, c’est difficile  pour lui de se souvenir. Alors il a essayé d’abord en réécoutant le message que tu lui avais laissé sur sa boîte vocale, encore et encore, mais le ton et la voix lui était inconnu, ou presque. Parfois il avait l’impression de se souvenir d’une voix, quelque chose de lointain et de précieux à certains égards et puis d’autres fois non. C’est parce qu’il ne fait pas très attention aux détails, sinon il se serait rappelé d’Oliver, il se serait rappelé aussi que Harvey était aussi le nom de Peter.

Pourtant il a accepté, parce qu’il ne souvient pas suffisamment des autres dans sa vie, aussi, ou en tout cas, qu’il ait un jour existé d’autres enfants susceptibles de vouloir le revoir, même après toutes ces années. Un mail plus tard, succinct s’il faut le qualifier, froid un peu, aussi, mais c’est comme ça qu’il apparaît quand il n’est pas sûr, qu’il ne connaît pas vraiment ou qu’il croit ne pas connaître. Et pourtant, il s’est donné de la peine, Hélios, un sourire plutôt contagieux sur le visage, parce que les visiteurs sont rares et que c’est un visiteur qui pense bien le connaître. Qu’avoir un invité c’est toujours l’occasion parfaite d’acheter du gâteau rond, blanc et rose, plein de crème blanche qui goûte bon. Et même si sa tortue ne peut pas en manger, il sait qu’elle aussi elle trouverait ça bon si elle le pouvait.  

Puis il a entendu, sans se rappeler de l’heure ou de l’instant, mais ce n’était pas très important. Il a fait des efforts aussi, parce qu’il s’est un peu peigné, a accepté de troquer son pyjama avec des dinosaures pour un pull, un pantalon et un t-shirt, pas dans cet ordre et avec des chaussettes et un caleçon parce que c’est important, tout le temps très important.

Puis finalement, tu es arrivé, il a entendu tes pas, Hélios, il les a même compté avec l’angoisse de ceux qui ne savent plus s’ils ont bien fait et puis qui se rappellent aussi que ça fait peur les inconnus. Et finalement ça sonne, il desserre ses points, s’avance vers la porte aussi lentement que possible, percevant des balbutiements. Et c’est bon, il se rappelle, Hélios, il se rappelle de cette façon particulière d’expirer son H, puis la manière aussi de dire le reste, comme si vous n’aviez jamais cessé d’être des amis. Alors il déverrouille la porte sans prendre la peine de te regarder, l’esprit en quête de souvenir, les yeux en l’air et la bouche en train de sourire et de se rappeler. Il tapote ses deux mains ensemble avec lenteur, le dos déjà tourné à la porte. Oliver, Oliver, Oliver, oui, oui, il se rappelle maintenant. Et il se trouve bête de ne pas s’en être rappelé avant, mais maintenant qu’il se rappelle, il se dit qu’il est très heureux d’avoir accepté et qu’il aurait dû être plus gentil dans son email, oui vraiment.

Ta voix a changé ! Elle est plus grave qu’avant, Oliver ! Qu’il raconte comme si leur dernière discussion datait d’hier. Plus grave et c’est différent alors je ne me souvenais plus beaucoup, mais je me rappelle un peu et c’est bien, parce que je ne me rappelle pas beaucoup. Les échanges de billes, de petits mots aussi et même que c’était secret et que personne n’avait jamais échangé de mots avec lui parce qu’il a toujours eu des difficultés à former les lettres. Il se souvient aussi que c’était bien l’école avec Oliver et après l’école aussi, que les autres existaient pas vraiment ou peut-être cette fille avec des cheveux beaux comme ça, mais qui était jeune et dont il ne se souvient plus vraiment du nom, mais qui est gentil avec lui même aujourd’hui.

J’ai acheté du gâteau blanc et un peu rose et j’ai appris à faire du thé tu sais ! Même si ce n’est pas compliqué, il faut juste chauffer de l’eau et se rappeler de mettre le sachet sinon c’est juste de l’eau chaude avec du miel et ce n’est pas très bon. Et pendant qu’il parle, il ne regarde pas, non il installe la table, il ne fixe pas ses yeux, mais il est heureux, vraiment heureux que Oliver ne soit pas un inconnu et qu’il soit un peu pareil, mais différent aussi, ou du moins quand il l’entend parler. Il termine par découper le gâteau sans se blesser et il appose ses deux mains contre son pantalon pour les frotter et se donner un peu de courage, parce qu’il ne se souvient plus réellement à quoi tu ressembles et il a peur que tu sois trop différent. Mais quand il pose finalement les yeux sur toi il esquisse trois pas en arrière, inspire rapidement pour glisser Oliver je crois qu’il y a un bébé qui te suit. Et il en est même très certain, parce qu’il est là devant ses yeux. Un bébé. Un vrai. Et s’il sait bien quelque chose, c’est que le bébé n’est pas à lui, oh, nooon, jamais. Alors il prend la chaise, la met entre lui et le bébé.   Personne n’avait encore jamais perdu de bébé chez moi. Et c’est très embêtant, très très embêtant. Et s’il se mettait à pleurer ? Et si on disait que c’était sa faute à lui ? Et si on l’oubliait, là, pour toujours ? Le bébé. Pas lui. Ou peut-être..... Hélios ramène sa main dans ses cheveux, l'autre fermement ancrée sur le dossier de sa chaise et décide de reculer un peu plus. Et peut-être même qu’il pourrait se cacher quelque part en attendant que le bébé s’en aille. Parce qu’après-tout s’il avait pu venir ici tout seul, il pouvait bien repartir seul !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Poudre de soleil. || ft. Hélios

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» THE poudre de soleil?
» meilleur bronzer ou poudre de soleil
» Poudre pour creuser les joues
» New view
» Soleil Tan de Chanel : un MUST !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: BLACKWATER FALLS :: upper town :: résidences-