Revenir en haut
Aller en bas



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
on vous invite à privilégier les fantômes, les djinns et les petits humains
nous sommes présentement en hiver 2017-2018 (décembre, janvier, février) I love you

Partagez | .
 

 — blind trust.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Auteur
Message
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 253
double-compte(s) : nope.
crédits : (c) carnabae.
MessageSujet: — blind trust.   Mer 31 Oct - 14:21

janis  « sin » guidry
god sent me here to make shit worse

○ âge › Trente-quatre ans, l'esprit semble avoir tous les âges. Créature folle. ○ date et lieu de naissance › Dans la nuit du vingt-et-un au vingt-deux mai 1983, elle s'est extirpée d'entre les cuisses de sa mère noyée dans le taureau (la terre) et le gémeau (l'air). Minuit pile, mélange de poésie et de malédiction qui a creusé son berceau à la Nouvelle-Orléans, Hollygrove neighbourhood. ○ profession › Voyante, elle exploite la déception de toujours en une escroquerie grotesque. Les mensonges sortent aisément et pénètrent l'âme de ses clients comme s'il s'agissait de la pure vérité. Les vieilles sont les plus crédules, si bien que Sin n'a pas à utiliser son don maudit. Pour le reste, rien ne l'amuse plus que l'ambition et l'envie de tromper le monde. Baignant dans l'univers underground de Blackwater Falls depuis son arrivée, elle s'est affiliée à l'Organisation et est actuellement en charge du trafic d'armes du réseau. Plus généralement, Sin est la personne qu'on appelle pour tout type de mission à risque. Son don est utile, et tant qu'elle peut y gagner, elle prend ce qu'on lui propose. ○ situation amoureuse › Le cœur est aux affaires et à l'individualisme. Seule, elle ne se tape que de temps à autres les brebis égarées, humaines (pour la plupart), avant de les relâcher dans la nature sans aucun remord. Au plus profond d'elle-même, elle s'accroche aux souvenirs d'autrefois, lorsqu'elle gardait encore une certaine sensibilité. ○ orientation sexuelle › Pansexuelle. ○ situation financière › Aléatoire ; elle ne pense pas tant à sa propre richesse et se veut instable. Elle n'a néanmoins jamais eu le moindre soucis, et sait parfaitement s'en sortir. ○ don et niveau  › Manipulation psychique ; don qui s'est révélé lorsqu'elle avait onze ans. Ce n'est pas ce qu'elle voulait. Sin a été élevée dans la renommée de sa mère, prêtresse vaudou dotée du don de clairvoyance. La gamine, fille unique, n'avait qu'un seul désir : lui succéder. Lors du développement de son don, elle l'a premièrement renié. Il ne correspondait ni à ses espoirs, ni à sa destinée. Ce n'est que quatre ans plus tard qu'elle a compris ce qu'elle était ; une malédiction. Sin — le péché. Aujourd'hui, elle est au quatrième niveau de la maîtrise de son don, et frôle la perfection. ○ groupe › Smoke and mirrors. ○ crédit › Moi-même.
○ pseudo › BALACLAVA, mais appelle-moi chloé. ○ et à propos de toi ? › boarf. ○ comment t'es arrivé ici ? › par la grande porte. ○ un dernier mot ? › giga love.
≡ recensement avatar. (obligatoire)
Code:
<bottin>adesuwa aighewi</bottin> › <bott>@"sin guidry"</bott>

≡ recensement personnage. (obligatoire)
Code:
› sin guidry
bornée, enchanteresse, malhonnête, sarcastique, versatile, individualiste, insensible, loufoque, calculatrice.
Sur-choyée dès la naissance, elle devient reine des bas-fonds, confiante et adulée. Le quartier est pauvre, mais le quartier est sien. Ses pas foulent le bitume cabossé d'une singularité à faire tourner les têtes. Janis est respectée et en joue. Elle est jeune, terriblement jeune, mais détient en elle une invincibilité monstre, qui intimide autant qu'elle intrigue. Enfant reine, Hollygrove l'a vue naître et faire ses premiers pas. Les parents, fiers et chanceux, élèvent Janis dans l'idée de la faire succéder à la Mère, prêtresse vaudou. La réputation a tenir, beaucoup d'espoirs sont placés en elle. La Mère est clairvoyante ; on attend de la fille à ce qu'elle hérite du don familial. Tous prient, tous suivent le succès grandissant d'Isabella. Cérémonies, chants, rites. Baignant dans les eaux de l'au-delà, Janis attend son tour, admirative. L'enfance n'est pas à l'image de l'adolescence. Enfermée dans un don qu'elle n'a jamais voulu — et dans la déception ultime de n'avoir pas reçu celui qu'ils espéraient tous —, Janis devient étrangère. Au monde, à elle-même. Elle se renferme, on la rejette, la prenant comme intrus au milieu qui lui tendait pourtant les bras. Alors, dès jeune, elle s'isole loin. Loin dans ceux qui voulaient d'elle, loin dans ce don qu'elle ne voulait pas mais qui la rongeait pourtant. Janis, doucement, devient Sin. Totalement métamorphosée, on la craint plus qu'on s'inquiète pour elle. Sin est autre, Janis n'est plus. Alors, on l'envoie ailleurs. D'un commun accord, c'est à l'hôpital qu'on amène sa carcasse, et c'est là-bas qu'on lui indique l'entrée de l'asile. Vieille folle dissimulée dans un corps adolescent. Troublé, l'enfant est instable, violente, et haineuse de tout ce qui l'entoure. Au bord de son lit de mort, sa mère pleure et son père n'ose pas la regarder. Tous deux, ils se retournent. Elle ne les verra plus pendant sept ans. A la maison des fous, une part s'y sent à l'aise, et l'autre, terriblement étrangère. Sin se sait lucide, mais préférerait être atteinte. Tous la regarde les pupilles vides de vie, médecins y compris. Pendant sept ans, c'est une vengeance qui évolue de manière sombre et perverse. Environnement idéal pour que le don renié s'y fasse son nid. La manipulation naît réellement en elle durant cette période de solitude, et elle n'a que d'autre choix de le laisser grandir en elle, impuissante, las de son passé doré. Elle déteste sa condition mais en jouit. De la lucidité, la manipulation la tourne à la folie douce, lui rongeant les entrailles et la rendant perfide. Sin devient un mensonge ambulant, puisqu'elle en raconte, en crache et paraît crédible. Le goût de la victoire, saveur arrogante qu'elle savoure ; puisque c'est tout ce qu'elle possède. L'ambition ne cesse jamais de grimper, si haut et si fort, que son propre père devient le fantasme de ses pouvoirs. Au suicide, ils y croient tous. Puisque comment prouver le don de manipulation ? Le père, de lui même, creuse sa tombe et s'enfonce la dague, jusqu'au cœur qu'il lui vole. Sin aime. Aime Sin. Non. Une fois, pas plus. L'amour est dur, aussi compact que les pilules qu'il lui offre comme des fleurs. Julias a un visage angélique, de ceux qui creusent la poitrine pour venir y dénicher de petits papillons. Julias, elle l'aime, un peu, puis beaucoup. Surtout avant. Du deuil de son passé, Sin le rend spectateur et l'écoute, essayant de le posséder, et de peut-être, lui arracher le cœur à son tour. Il lui donne, drogues et coups de reins, mais Julias, doux Julias, ne lui offre pas l'amour. C'est seule qu'elle l'aime, et c'est seule qu'elle reste lorsqu'il décide de s'en aller. Il est tard, tard et tôt à la fois. Un maigre sac comme bagage, elle part, Sin, ambulante et vagabonde. Délaisse le squat, garde les lèvres closes. Le décor de son enfance ne lui convient plus, puisque, pendant ces sept ans de coupure, il s'est altéré. Devenu monstre, elle cherche un monde plus vaste, l'opposé du sien. Blackwater Falls. Parfais mélange de ses deux parents maudits, Sin efface son passé sans ne jamais l'oublier. De partout, ses souvenirs surgissent, si fort qu'elle aimerait se manipuler elle-même. Se forcer à oublier. Pourtant. Sin est une destruction lente, une moisissure sous forme humaine. Parasite, elle s'immisce dans les consciences puis en ressort avec aisance. Elle décide, elle contrôle, Sin. Sans réellement savoir qui elle est.
○ supernatural › Depuis jeune, Sin est destinée à être de ces personnes divines, de ces humains aux capacités hors-normes. La culture de ses ancêtres — descendants directs de Marie Laveau, selon les dires — n'a cessé de lui rappeler l'existence de créatures, de personne célestes. Le surnaturel, on y a cru pour Janis avant qu'elle ne soit née. Le surnaturel, elle est née en son sein, l'a tété jusqu'à l'épuiser. Elle y croit comme personne, Sin, et, depuis jeune, elle se renseigne, auprès de sa mère, auprès de ses tentes. La première fois que la petite
a été témoin d'un événement surnaturel, elle avait trois mois. Cérémonie rituelle de la mère, invoquant la divinité fétiche, rendant aux cieux ce qu'ils lui avaient donné. Clairvoyante, Isabella Guidry ne se cachait pour rien au monde, exerçant son métier devant sa fille, toujours à ses côtés. Aujourd'hui, Sin connaît tout du surnaturel. Tout des créatures, tout de cette vie dont elle fait partie, vie qu'elle veut contrôler.

○ 1983 › Terriblement voulue, la douleur paraît presque docile. Isabella Guidry, née Moten, n'est pas destinée à donner naissance, selon la médecine haut placée. Pourtant, elle essaye, prie, implorant les dieux les mains jointes et les sourcils froncés. Dix années durant, le ventre s'aplatit naissance, creusant un trou au beau milieu de l'abdomen. Les larmes finissent de couler un vingt-et-un mai, au soir, lorsque les cuisses s'ouvrent et laisse entrevoir un crâne sombre. Janis. « God has been gracious ».
○ 1994 — 1997 › Elle a onze ans, l'enfant, et des signes apparaissent. Un sentiment d'étrangeté, comme un malaise, une envie de vomir. Trois ans durant, Janis inquiète et tourmente les esprits de la communauté qui se met à penser que la petite est maudite. Malédiction, elle n'est pas légitime, fruit du démon et d'un espoir essoré jusqu'à l'os. Ils se sont blâmés, elle s'est blâmée. Au creux de ses cellules, un don, pourtant, naît, et non la folie. Ce don, ce n'est pas celui des ancêtres, mais un tout autre, complètement opposé. Manipulation psychique, il se manifeste en la manipulant elle avant tout. Elle se sent changer mais renie l'apparition du don. De là en découlent des troubles qu'on ose pas identifier. Trois années où l'enfer la touche, où les autres se reculent. Les parents sont déçus, prient mais n'y croient plus.
○ 1998 — 2005 › Internée pendant sept années de rebondissements, Janis devient Sin. Le péché sous forme humaine, la malédiction qui refuse de s'éteindre. Elle développe son don dans cette cage qui la renferme, ce qui lui permet une maîtrise limitée mais épanouie. Petit à petit, son don est son jouet, son visiteur, ses heures de loisir. Son don est l'allié et l'ennemi. Elle le déteste mais lui l'adore. Et, à deux, ils s'apprivoisent. Jusqu'à ce qu'elle excelle, jusqu'à ce qu'elle parvienne à corrompre ceux qui détenaient la clé des barreaux qui la gardaient captive.
○ 2005 › Le dehors. Elle redécouvre l'air qui fait semblant d'être pur, Sin. Le péché sort voir le monde, crie librement, crache ses poumons jusqu'à ne plus rien sentir au fond d'elle-même. Le vide est doux, plus doux que l'amour. Puis, Sin ne peut plus bientôt crier. Son souffle la quitte lorsqu'elle apprend la mort de sa mère, Isabella. Cinq ans déjà, et la nouvelle lui parvient d'une tante, d'une âme elle aussi changée. Son père, lui, parti, effacé du présent, remanie le passé. Nouvelle ville, nouvelle femme, nouveaux enfants. Et, pour son cas, cinq années sont trop courtes. Dès l'internement de la prodige, le père a fuit.
○ 2006 › Elle n'attend pas, et, comme d'une impulsion, comme pour se prouver à elle-même qu'elle en est capable, elle part retrouver son père. Elle crie, pleure, se frappe. Lui ne hausse pas le regard, traître à son sang. Mais, bientôt, il la regarde, puisqu'elle lui ordonne. Il se saisit de son canif de poche, puisqu'elle lui ordonne. Et il se tue, puisqu'elle lui implore. Spectatrice, elle en est la cause. Meurtrière invisible, elle fuit à son tour et le quitte, loin. Retournant à la Nouvelle-Orléans, loin d'Hollygrove, à Black Pearl.
○ 2007 — 2009 › Venir des bas-fonds a ses avantages. On lui donne les contacts de ceux qui ont réussi, de ces anciens suiveurs qui se sont dépatouillés du quartier sale. Sin en retrouve un, Samel, et rejoint le squat qu'il partage avec six autres étudiants. Poudres, pilules et herbes sont parties intégrantes d'un business de deal qu'ils dirigent d'une main hésitante, mais d'une main qui reçoit l'argent. Sin, le don facile, sert d'appât, de dernier recours qui devient le premier. Indispensable parasite, c'est dans l'état le plus dispersé qu'elle rencontre Julias. L'opposé d'elle-même ; ou plutôt, ce qu'elle était destinée à être si elle n'avait pas été à l'asile. Rapidement, ils s'attirent, presque naturellement, et se voient, se revoient. Elle tombe folle amoureuse, retrouve un semblant d'humanité.
○ 2009 › Puis elle s'enfonce. Les mois partagés réduis à néant, l'amour devient plaie béante et vive. Julias l'abandonne. Un matin où les mots ne sont pas sortis et où la place vide auprès d'elle n'a jamais été aussi monstrueuse.
○ fin 2009 › Elle l'imagine partout autour d'elle, là où il était autrefois. Son visage au creux de murs, dans les visions que lui donnent les drogues. Elle n'y arrive pas, alors part, le retrouver ou se retrouver elle. Un soir, elle se fait oublier du squat, de Black Pearl, de cette vie.
○ 2010 — 2012 › Plus bas que terre, elle parcoure, grimpe, remonte la pente jusqu'au Canada. Rencontre des âmes, travaille un peu, puis repart, à la conquête d'un paysage qui la comprendrait, à la conquête, peut-être, d'un Julias qui l'attendrait.
○ 2012 › Blackwater Falls. Comme des murs qu'elle peut décider de repeindre, elle s'y sent terriblement chez elle. Terrain neutre, terrain sombre, terrain à pervertir de sa présence. Immédiatement, elle s'installe, ne cherche pas à comprendre. Elle arrive au motel, y reste une année.
○ 2012 — 2013 › Elle étouffe, mais ne se l'avoue pas. S'installer ailleurs que chez elle la bouffe, la fait se sentir traître à son tour alors que, pourtant, ces deux parents ne sont plus. Et, comme pour reprendre un flambeau invisible et maudit, Sin devient voyante, comme l'était sa mère. Sin s'installe, Sin trompe une dame pour venir s'installer chez elle. Escroc, mensonge à elle-même. Elle adore, voir les visages se transformer sous la bonne ou mauvaise nouvelle du futur, évidemment fausse, qu'eux croient vraie.
○ 2013 › Petit à petit, Sin apprivoise la ville sous toutes ses coutures. Elle est bien moins compliquée que la Nouvelle-Orléans et ses innombrables quartiers. Blackwater Falls se lit aisément, et Sin y fait son nid rapidement. C'est un malin, malin comme elle, qui l'initie à l'Organisation. Lui sait lire en elle, une partie, un chapitre seulement. Il comprend sa mascarade et lui offre la possibilité d'en faire bien plus. De tromper le monde, encore et encore, de gagner en puissance. Alors, doucement, Sin entre dans l'Organisation le sourire aux lèvres, comme un bon pressentiment.
○ 2014 › Puis, elle se spécialise, Sin. Devient apprentie pour le trafic d'armes de l'Organisation. Apprentie, pendant une année, et bras droit, pendant la suivante. Contrebandière, elle est en charge de trouver les planques et de les sécurise.
○ 2016 › Finalement, elle gère le trafic dans son entièreté. Opportunité saisie grassement, elle n'a demandé l'avis de personne, s'imposant à la mort de l'ancien chef. Se sachant douée, elle ne tarde pas à le prouver, ce qui légitime sa position.
○ fin 2018 › Toujours en charge du trafic d'armes, Sin continue son activité de voyante escroc. Plus pour un besoin qu'une nécessité, elle ne fait que penser à sa mère, au travail qu'elle aurait du continuer. Elle se déteste Sin, est le meilleur de la pire version d'elle-même. Un sourire et un regard interrogateur, elle devient reine à nouveau, comme avant. Reine des rues malsaines d'une ville qui l'apprivoise.
fiche par prima luce & blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
werewolf ○ bad moon rising
messages : 159
double-compte(s) : none.
crédits : myself.
MessageSujet: Re: — blind trust.   Mer 31 Oct - 14:26



C'est tellement toi.
/croque.

fuck:
 

(re)Bienvenue passe-montagne de mon auberge.
T'es belle, t'es bonne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 253
double-compte(s) : nope.
crédits : (c) carnabae.
MessageSujet: Re: — blind trust.   Mer 31 Oct - 14:48

@nokomis stonedge alors là j'vois pas de quoi tu parles................
moi, une sorcière.......... pff................ et de blanche-neige en plus.....
j'suis plutôt ce gars-là, oui :

(et toi aussi d'ailleurs)

un grand merci petit piéton qui n'est pas con.
je te retourne la bonnitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 2045
double-compte(s) : hannah.
crédits : myself (avatar), tumblr & kaspark (img), old money & pando (sign).
MessageSujet: Re: — blind trust.   Mer 31 Oct - 15:15


la voilà, te voilà.

J'ETAIS PAS PRÊTE. en plus elle s'appelle janis, j'adore.

rebienvenue avec la belle sin.
hâte de jouer notre lien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
messages : 58
double-compte(s) : none.
crédits : (c) poupée morose (avatar et gifs), ASTRA (code signature).
MessageSujet: Re: — blind trust.   Mer 31 Oct - 18:08

Non mais balaclava quoi, en personne Re-bienvenue parmi nous du coup, si j'ai bien compris
J'adore tes créations, et de ce que peux lire pour l'instant, je sens que je vais adorer tes personnages également Bref, j'espère que tu t'amuseras avec ce nouveau perso', mais je n'en doute pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
demon ○ breaking bad
messages : 1165
double-compte(s) : kindness (merrill), shame (jane), pain (thomas) & revenge (rhaena).
crédits : AILAHOZ (avatar), myself (sign), the devil within/digital daggers (lyrics)
MessageSujet: Re: — blind trust.   Mer 31 Oct - 20:52

le personnage classe qui s'annonce
rebienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
shapeshifter ○ leave my body
— administratrice —
messages : 1197
double-compte(s) : riley, blair, bazyl, maya, darcy, leilani, graham. (aussi lenny, slade, arabella)
crédits : avatar (c) acid rain, icons (c) hallows, gif (c) dylan le frérot.
MessageSujet: Re: — blind trust.   Mer 31 Oct - 21:14



bien sûr, me voilà, comme toujours, en pâmoison devant toi
non mais les magnificences que tu nous ponds, jpp

cet avatar, ce personnage, tout ! j'avais si hâte de la voir arriver, et je suis pas déçue
hâte de lire tout ça, de découvrir ton nouveau bébé, et en espérant que tu t'amuses avec elle (parce que c'est toujours l'essentiel). et t'inquiètes pas, je viendrai te harceler pour des liens

(et btw, j'aime tes notes pour les anecdotes ça ressemble à mes fiches en construction )

BREF rebienvenue chez toi, et bien sûr hésite pas si tu as besoin de quoi que ce soit

_________________

look me in my eyes, tell me everything's not fine.
click here :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
— administratrice —
messages : 1576
double-compte(s) : tobias le bb loup, sarah la médecin utopiste et nicodemo le polymorphe en colère.
crédits : (c) frimelda (avatar), old money (codes sign), tumblr (img)
MessageSujet: Re: — blind trust.   Jeu 1 Nov - 5:58

Ouuuuuh bon sang ce nouveau perso a l'air de déboîter GRAVE
Mais pourquoi l'Organisation, pourquoi ??
Bon courage pour la suiiiite, j'ai hâte de lire tout ça !

_________________

--- you matter to me
All of this time I've been keeping my mind on the running away, and for the first time I think I'd consider the stay. Because you matter to me.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 357
double-compte(s) : /
crédits : (c) Chrysalis <3 <3/Nanami
MessageSujet: Re: — blind trust.   Jeu 1 Nov - 8:11

Re-bienvenue par ici
Ca transpire la classe ici c'est affolant
Bon courage pour la rédaction, je te souhaite de t'éclater avec ce nouveau perso
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
human ○ drink the water
messages : 116
double-compte(s) : //
crédits : (c) Kane
MessageSujet: Re: — blind trust.   Jeu 1 Nov - 10:12



J'ai mouru dans ma bave. Rip.

Les choix, la magnificence de la dame, je crève ptin.

Bienvenue ou rebienvenue à priori. et merci pour ton talent de graph dans lequel je pioche allègrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 273
double-compte(s) : none.
crédits : alittlebitofrain (ava) / anesidora (sign) / excelsior (ouverture rp).
MessageSujet: Re: — blind trust.   Jeu 1 Nov - 13:16

Je sens comme une odeur de CLASSE par ici
Bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 123
double-compte(s) : bb mila (eliza taylor).
crédits : (c) moonlight (avatar), tiny heart (signature), james bay//pink lemonade (quotes).
MessageSujet: Re: — blind trust.   Jeu 1 Nov - 17:40

rebienvenuuue I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
djinn ○ heaven can wait
— administratrice —
messages : 182
double-compte(s) : tadhgán, ismael, janek, leonard, sarwan, catleya. (eli, ichabod, sylvia)
crédits : avatar (c) hallows keur keur. / signature (c) kane, sam tinnesz.
MessageSujet: Re: — blind trust.   Ven 2 Nov - 13:13

sexsin a écrit:
julias, le con. drogues, sa drogue (le con bis).

(plait-il ????????????????       )

salut. t'es belle. tu m'dis quelque chose, on se serait pas déjà croisés par hasard ?                           ( )

NON MAIS.
SIN LA PARFAITE, OK.


je suis tellement heureuse qu'elle soit enfin là, et j'ai trop hâte de jouer notre lien et si tu touches à lani je t'étripes trop hâte de pouvoir dévorer ta fiche aussi, et d'apprendre enfin tout sur la belle sin.
rebienvenue chez toi, en tout cas kjghjyiyjvghjk, et tu sais où nous trouver en cas de besoin hein.

_________________
Cold as a valley, Where I lay my head. Down in the forest, With the devil in me. Mothers, children, Lock your doors. Hellfire, hellfire, Take my soul.


keur keur :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 253
double-compte(s) : nope.
crédits : (c) carnabae.
MessageSujet: Re: — blind trust.   Ven 2 Nov - 16:39

@alecia madden en bombe que j'suis arrivée, oui un grand merci à toi, j'ai bien hâte aussi de peaufiner tout ça pour qu'on puisse balancer notre style partout partout, genre éclaboussures de swag.
(j'te réponds vraiment à ton mp bientôt, les imprévus arrêtent pas de me tomber dessus.....)

@cordelia hopkins kjnhnkiuhb c'est moi............
merci à toi. c'est vraiment adorable ce que tu me dis, ça me fait trop plaisir, vraiment....... ton kit est superbe, au passage, totalement dans les tons du forum, divin. merci encore

@alecto vayne merci, p'tit bout

@rain crawford mais, mais, mais.......... chaton

/ pleurs de joie /
j'suis toute jkiuhbnjkiuhgbjnkh guillerette et tout là, trop contente qu'elle te plaise, depuis le temps qu'on en parle, jpp. en chair et en os, quoi, ça fait giga plaisir de te voir aussi excited que moi trop hâte que tu m'harcèles, qu'on rattrape tout ce qu'on a pas pu faire avec jem. j'te dois mille liens minimum, là.
et MDRRRRRRRR non mais j'me suis fait rire moi-même pour les anecdotes, jpp. n'empêche que ça aide foutrement bien, ces p'tits mots cons.
merci à toi pipou

@leora drake aaaaaaaaahjkniuhjnk t'es trop un p'tit sucre. un sucre de canne. ceux que j'adore mettre dans mon café. et tout le monde sait que j'adore le café.
bon je m'emballe ijkiojuhjnhn merci à toi p'tit chat, et t'inquiète pas, tu vas l'aimer même si l'organisation t'aime pas ok

@helena murdock maaaaaaah, t'es adorable, un grand merci à toi !

@léo foster j'adore ton blase. je meurs avec toi dans ta bave, du coup, si tu m'fais une p'tit place. j'ai apporté les jeux gonflables.
un giga merci à toi, pour le message tout mignon, les compliments et tout et tout. t'es bien mignonne

@octavia bates c'est parce que t'as fait ton entrée.............
merci, chat

@noah duras merci beaucoup

@julias rhodes le pire pour la fin j'ai envie de dire............. (bon, ok, je rigole, jtm quand même un peu, mais pas trop, après tu passeras plus les portes)
bah ouais, le con, ouais.
et t'en es fier ?
bon, plus sérieusement :

contente d'enfin débarquer et de te rejoindre, vile personne.
on va être bien moches tout les deux mais on va aimer ça, n'est-ce pas ? j'espère que sin sera à la hauteur de nos longues conversations à ce sujet.
merci p'tit love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
messages : 40
double-compte(s) : /
crédits : Poupée Morose ♥; Habits - Plested; ROGERS.;
MessageSujet: Re: — blind trust.   Dim 4 Nov - 13:25

(re)Bienvenue dans le coin, j'avoue que ce que tu as déjà écrit rend vraiment curieux sur la demoiselle
Bon courage pour ta fiche et puis, je doute pas que tu te plaises ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: — blind trust.   

Revenir en haut Aller en bas
 

— blind trust.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» blindé
» Les Emirats se préparent (toujours) à commander 600 blindés 8x8
» musée des blindés de saumur
» Le Blind'Age Capillaire
» Véhicule Blindé Léger (VBL)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: GESTION :: death will have your eyes :: fiches validées-