Revenir en haut
Aller en bas



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
on vous invite à privilégier les fantômes, les djinns et les petits humains
nous sommes présentement en hiver 2017-2018 (décembre, janvier, février) I love you

Partagez | .
 

 Sink or swim

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 72
double-compte(s) : Cara Rhodes
crédits : (c) altea, faf, eden memories
MessageSujet: Sink or swim   Jeu 1 Nov - 9:42


L'hiver sur cette ville avait le don de la geler jusqu'aux os. Frileuse comme elle était, c'était avec un plaisir certain que Luz s'était enroulée dans la couette épaisse de son appartement fraîchement acquis, un million de fois plus confortable que le motel bas de gamme dans lequel elle avait vécu jusque lors. Et coup de chance, Enola avait même trouvé un petit boulot d'appoint qui lui permettait de vivre de son côté, laissant à la navajo l'opportunité de ne plus se sentir épiée. En revanche, la solitude devenait parfois pesante quand elle rentrait de chasse tard dans la nuit.

Elle n'avait finalement pas dormi de la nuit, bien trop occupée à recoudre en grimaçant la large ouverture que lui avait administré une sirène hystérique le long du flanc, préférant sa propre méthode que les urgences qui l'auraient assommé de question. Ce ne fût qu'en début d'après midi quand elle trouva enfin le sommeil que la sonnerie de son portable la fit sursauter, tatônant pour le récupérer et prête à insulter Enola si elle osait l'appeler à une heure aussi matinale pour lui raconter son dernier date avec l'indien de la réserve du coin...
En revanche, la brune changea très rapidement d'avis en reconnaissant la voix grave de son interlocuteur. Earl. Elle n'aurait jamais imaginé qu'il ne l'appelle et pourtant. Il était là au bout du fil, à demander des nouvelles. Elle en resta coite un instant avant d'enfin réagir, lui proposant de se rejoindre en fin d'après midi au parc histoire de discuter autour d'un verre.

Quand enfin, elle raccrocha, Luz réalisa ce qu'elle venait de dire. Discuter autour d'un verre.

Discuter. Autour. D'un. Verre.

Une alarme mentale résonna dans sa tête en comprenant que c'était quelque chose d'extrêmement normal pour elle. Trop normal. Son dernier pseudo rendez vous s'était soldé par un duel à mort avec un vampire !Ca allait être quoi cette fois ? Et pourtant... Elle se sentait presque heureuse d'avoir proposé ça. Son instinct lui aurait dit de se méfier si Earl était dangereux. Elle l'aurait senti évidemment. C'est donc presque avec entrain qu'elle se leva de son lit, sautant à la douche pour ignorer royalement ses tenues typiquement garçonne de chasse et mettre quelque chose de plus... Mieux. Voilà. Cat se serait moquée d'elle en la voyant peiner à enfiler des bottes à talons, un jean slim et sa veste en cuir. Entre ça et la discrète touche de maquillage... Elle se serait presque crue capable d'avoir fait ça toute sa vie tiens. Mais l'heure avançait aussi attrapa t-elle ses gants de cuir et une écharpe épaisse pour ne pas mourir d'hypothermie, s'arrêtant en catastrophe devant un marchand à la sauvette pour prendre deux cafés brûlants. Et par chance, elle n'arriva au rendez-vous qu'avec quelques minutes de retard. Salut. Lança t-elle à Earl avec un sourire sincère, lui tendant le gobelet de café brûlant. Histoire d'éviter de geler sur place. Plaisanta t-elle en prenant elle même une gorgée brûlante qui la fit immédiatement se sentir mieux. Les rues étaient relativement désertes par ce froid, aussi se mirent-ils rapidement à avancer sur le sentier détrempé du parc. Alors... Comment tu vas ? Loki me déteste toujours de l'avoir empêché de se mettre au chaud trop rapidement ?

Elle n'oubliait pas le pauvre chat qui devait être au bord du gouffre de les voir discuter jusque tard dans la nuit après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 276
double-compte(s) : Rosenwald, Harker, Tokarev & McSteen
crédits : moi (ava), Hiddle-Dog47 (ava origine)
MessageSujet: Re: Sink or swim   Sam 3 Nov - 14:54

Décembre et sa neige. Décembre et son Noël qui se profile à l’horizon. Tu en rigoles un peu et prépare le sapin tranquillement en laissant le soin d’avoir une boule qui traîne dans le salon, par terre, pour que Loki s’en amuse le temps que tu mettes l’étoile tout en haut. Et c’est en observant ton œuvre que tu retournes dans le salon pour vérifier le courrier et le journal du jour. Nouveau maire dans la ville, rien de plus pour la petite de l’ancien maire… Rien ne va plus. Et les disparitions des enfants qui n’en fini pas. Tu soupires et te prépare un thé. Tout ceci sous l’oeil bienveillant de ton chat qui finalement s’allonge sous le sapin.

Et cela te fais penser à quelque chose en parlant de disparition. Tu repenses à cette femme qui était venue toquer à ta porte un soir de pluie. Elle avait cherché sa sœur sans relâche et sans nouvelles. Tu avais espéré l’aider, juste un peu, mais rien. Il n’y avait rien de plus que tu pouvais faire. Enfin si, mais cela voulait dire utiliser ton don et tu n’étais pas sur que cela marche ou qu’elle te croit. Tu soupires de plus belle et décide simplement de prendre de ses nouvelles en l’appelant. Tu laisses ainsi la tonalité faire son travail avant d’entendre la voix de la chère Luz.

Et c’est dans une voix un peu éveillée que tu réponds à l’amérindienne. Tu demandes avec politesse si tu la déranges, mais bien au contraire, la discussion vient comme si de rien n’était. Elle te propose finalement d’aller la rejoindre au parc. Tu avais répondu positivement avant de raccrocher et d’aller ainsi te préparer pour sortir dehors. Avec la neige, tu avais bien sûr prévu un long manteau et une écharpe. Loki te regardes, comme si tu allais l’abandonner. Tu soupires.

-Je vais juste au parc mon bon ami. Je reviens.


Que tu lui dis avant de fermer la maison à clé et d’aller à pied jusqu’au lieu de rendez-vous.

C’était certes dans la basse ville, mais c’était assez pour permettre à ton corps de te réchauffer pendant la marche. Tu traverses donc la ville avec le sourire, un peu avance, comme d’habitude. Au final, elle arrive un peu en retard, mais cela ne te dérange pas tellement. Ce n’était l’affaire que d’une ou deux minutes, pas plus. Pas assez pour faire croire à avoir poser un lapin ou pour paraître irrespectueux.

-Salut.

-Bien le bonjour très chère.

Tu la regardes te tendre un gobelet de café fumant, que tu ne refuses pas.

-Oh c’est gentil.

-Histoire d'éviter de geler sur place.


Tu rigoles un peu à sa plaisanterie hivernal avant de la suivre lentement prendre une gorgée chaude, t’offrant mille frissons dans le corps engourdis par le froid. Et vous commencez ainsi à marcher à rythme modéré sur le sentier.

-Alors... Comment tu vas ? Loki me déteste toujours de l'avoir empêché de se mettre au chaud trop rapidement ?
-Oh je ne pense pas. Le nez dans ses croquettes, il a vite oublié mon retard.


Tu souris en gardant le gobelet chaud entre tes mains.

-Je n’ai pas pu appeler plutôt à cause du travail. On a eu pas mal de cérémonie, mise en terre et caveau à faire en ce moment. Je voulais juste prendre des nouvelles pour savoir s’il y avait du nouveau pour votre sœur ou si tout se passait pour le mieux dans votre vie.


Juste de la curiosité. Amical. Politesse.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 72
double-compte(s) : Cara Rhodes
crédits : (c) altea, faf, eden memories
MessageSujet: Re: Sink or swim   Sam 3 Nov - 16:17


Au moins, le café réchauffa un peu son visage trop peu habitué à des températures aussi basses. Les gens étaient décidément bien fous de rester vivre ici volontairement, quand le sud promettait un confort de chaleur et des économies de chauffage. Une buée légère s'échappa de ses lèvres tandis qu'elle prenait une nouvelle gorgée de café, marchant doucement aux côtés de Earl. C'en était presque agréable si on enlevait l'épaisseur de neige qui aurait rendu jaloux tout amoureux du froid.
La discussion commençait en douceur, la brune lui offrant un sourire amusé après s'être assurée que Loki n'essaierait pas de la tailler en pièce si elle était amenée à le recroiser.

Elle l'écouta parler avec intérêt en prenant une nouvelle gorgée de café brûlant quitte à y perdre sa langue, tiquant en l'entendant à nouveau utiliser une politesse à laquelle elle n'était décidément pas habituée.

Pitié. Tutoie moi. J'ai l'impression d'avoir... L'âge de grand mère feuillage dans ce dessin animé Disney dont on me parle tout le temps à cause de mes origines.

Au moins. Elle lui fit même une petite grimace de convenance en lui faisant remarquer avant d'en rire. Son calme et son intérêt pour son cas lui arracha un sourire de remerciement, baissant doucement la tête vers le sol.

Pas la peine de t'excuser. Rien ne t'y obligeais et la démarche me touche. Sincèrement. Ils avaient presque atteint la sortie du parc qu'ils avaient longés quand elle reprit enfin la parole. C'est ... Compliqué. dit-elle en cherchant ses mots, reprenant un peu de café pour se donner un semblant de courage rien qu'à l'idée d'en parler. J'ai toujours pas de nouvelles. Mais y'a un truc qui me fait dire qu'elle est toujours vivante.

Comment expliquer à une personne saine d'esprit qu'elle avait dû jouer sa vie et aller jusqu'à entrer en contact avec des démons pour essayer d'en savoir plus, sans succès. Il y à bien mon autre soeur, Nola. Elle est infirmière ici, et elle me maintient qu'elle l'aurait vue dans une salle d'attente. Mais le temps d'essayer d'aller à sa rencontre elle avait déjà quitté la pièce.

Et si elle était vraiment ici à blackwater... Quel aurait été l'intérêt de fuir Enola sérieusement ? Son regard s'assombrit un instant, aussi retrouva t-elle rapidement un sourire pour rassurer Earl, rajoutant. La bonne nouvelle, c'est que j'ai réussi à trouver un appartement viable dans la basse ville. Donc j'devrais traîner encore dans le coin quelque temps. Peut-être même fêter un vrai noël pour la première fois de ma vie comme les américains.

Il n'y avait rien à rajouter pour sa cadette. Malheureusement. Et puis elle n'avait pas envie de venir assombrir sa seule journée de pure normalité avec ses mauvaises nouvelles. Et toi alors ? C'est pas trop... Compliqué, de gérer constamment des enterrements et des veillées funèbres en ce moment ?

Ils n'étaient plus très loin de ce petit bar Jazz qu'elle avait repéré l'autre jour. Si elle n'en dit mot pour l'instant pour laisser le temps au brun de reprendre ses esprits après l'avalanche d'information qu'elle venait de lâcher, elle comptait bien le lui proposer. Son pauvre corps trop habituée à des températures supérieures la suppliait même de les y emmener pour se réchauffer un peu une fois leur café terminé.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 276
double-compte(s) : Rosenwald, Harker, Tokarev & McSteen
crédits : moi (ava), Hiddle-Dog47 (ava origine)
MessageSujet: Re: Sink or swim   Dim 4 Nov - 15:47

-Pitié. Tutoie moi. J'ai l'impression d'avoir... L'âge de grand mère feuillage dans ce dessin animé Disney dont on me parle tout le temps à cause de mes origines.

Tu fronces les sourcils et tente de deviner de qui elle parle.

-Pocahontas ?


Que tu oses entre deux gorgées tout en avançant dans la fraîches neige de Décembre. Possible que cela prête à rire. Possible que cela n’ai aucune sens, mais depuis longtemps, tu remarque que la vie possède uniquement le sens qu’on lui donne. Puis la discussion reprend doucement son cours.

-Pas la peine de t'excuser. Rien ne t'y obligeais et la démarche me touche. Sincèrement.


Tu souris un peu. Plus détendu. Tu attends qu’elle te réponde pour le reste de ta question. Mais à sa tête, cela va être un peu long. Qu’importe. Sa compagnie n’est en aucun cas désagréable.

-C'est ... Compliqué. J'ai toujours pas de nouvelles. Mais y'a un truc qui me fait dire qu'elle est toujours vivante. Il y à bien mon autre soeur, Nola. Elle est infirmière ici, et elle me maintient qu'elle l'aurait vue dans une salle d'attente. Mais le temps d'essayer d'aller à sa rencontre elle avait déjà quitté la pièce. La bonne nouvelle, c'est que j'ai réussi à trouver un appartement viable dans la basse ville. Donc j'devrais traîner encore dans le coin quelque temps. Peut-être même fêter un vrai noël pour la première fois de ma vie comme les américains.

Qu’elle termine sur une note d’espoir, un vœu cher à ses yeux. Tu réfléchis à tout ce qu’elle te dit. Tu assimiles tout ce que tu as appris. Au final tu comprends que la demoiselle n’avait pas d’accroche, de stabilité avant de trouver cet appartement. Tu fronces un peu les sourcils, mais te contente de ce que tu entends. Pas de ce que tu pourrais trouver dans sa tête.

-Et toi alors ? C'est pas trop... Compliqué, de gérer constamment des enterrements et des veillées funèbres en ce moment ?

Tu t’arrêtes un peu, apercevant l’enseigne d’un bar. Tu le vois bien à ses joues qu’elle va mourir de froid si ça continue. Tu montres donc le bar, en même temps que tu termines ta boisson.

-Et si nous entrons avant que la température nous pousse à écouter la balade ?


D’un sourire tu lui ouvres la porte.

-Après toi.


Que tu dis tout en la laissant passer. En bon gentleman, tu lui retires aussi son manteau. La chaleur du bar monte vite à la tête et tu optes pour une table dans un coin reculé.

-Cela te convient ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 72
double-compte(s) : Cara Rhodes
crédits : (c) altea, faf, eden memories
MessageSujet: Re: Sink or swim   Dim 4 Nov - 17:21


Tiens... Au moins une personne dans ce monde qui semblait connaître ses classiques aussi mal qu'elle, c'était plutôt rassurant.

Mais si tu sais... Le dessin animé sur la princesse indienne là. Elle tombe amoureuse d'un anglais. Non ? On arrêtait pas de me comparer à elle ...

Peut-être à cause de ses cheveux longs. Ou de ses origines.  Ou des deux à la fois en y réfléchissant bien. Et dans ce film, t'as une sorte d'esprit de vieille femme ancrée dans un arbre qui parle et qui donne des conseils "du genre écoute ton coeur" blablabla. A la fin ils sont obligés de se séparer parce qu'elle reste avec son peuple, et lui retourne en angleterre. Mais bon dans la véritable histoire elle épouse un autre type est baptisée de force et meurt à vingt et un an alors tout de suite c'est moins romantique...

Peut-être aussi qu'elle parlait trop. Beaucoup trop. Mais au moins arrivèrent-ils devant ce petit bar, alors qu'il lui proposait d'y entrer. Avait-il conscience que c'était précisément à cet endroit qu'elle comptait l'inviter ? Tu lis dans mes pensées ! Plaisanta t-elle en acceptant volontiers le geste de galanterie, quoi que légèrement surprise qu'il l'aide à retirer sa veste. Réprimant une légère grimace en sentant sa cicatrice fraîchement acquise la lancer. Faite que les points ne sautent pas. Se promit la navajo mentalement, s'interdisant de ruiner une fin d'après midi aussi agréable pour une stupidité causée par une sirène agressive. Elle le remercia dans un murmure tandis qu'il indiquait une table un peu éloignée, en profitant pour tirer un peu sur son top à manche longue après s'être assuré que les points tenaient parfaitement en place.

C'est parfait. Hochant la tête pour confirmer ses dires, ils prirent enfin place alors que le chauffage poussé au maximum permettait à sa circulation sanguine de retrouver un flux normal, l'empêchant de grelotter quasi instantanément.  Une reprise d'Armstrong résonnait dans l'air, et le peu de clientèle donnait un aspect un peu plus intime à l'endroit, ce qui n'était pas pour lui déplaire. Un barman prit rapidement leur commande tandis que Luz précisait d'avance qu'elle réglerait le tout, laissant le barman repartir.

Bon. Maintenant que t'en sais un peu plus sur moi, si tu parlais de toi ? Posant sa main dans le creux de son menton pour être un peu plus confortable, elle rajouta. Tu sais que je suis venue ici pour ma soeur, mais toi, qu'est-ce qui t'as amené
là au final ? Le boulot, une envie de changer d'air ? Une passion particulière pour le froid et les nuits à rallonge ?


Si c'était l'avant dernière option, elle ne pouvait que parfaitement comprendre. Elle même avait fait la même chose en quittant la réserve. Il l'intriguait mine de rien. Si poli, si discret, énigmatique même. Tellement différent des brutes épaisse qu'elle avait eu l'habitude de côtoyer par le passé, du petit ami vampire au chasseur assoiffé de sang, sans compter sa famille si sectaire. C'était agréable d'être en sa compagnie elle ne pouvait pas le nier. Leurs verres arrivèrent bien vite sur le table, alors qu'elle se saisissait de sa carte pour payer sans lui laisser le choix. Tu paiera la prochaine si vraiment ça te gêne. Promit-elle avant qu'il ne tente la moindre contestation, lui souriant d'un air amusé.
Du peu qu'elle apprenait à le connaître, il aurait bien été capable de payer en contrepartie du café, aussi jugea t-elle utile de rajouter. Le café c'était une question de survie. Donc non, tu ne me dois rien du tout.  

Et puis ça ne lui enlevait pas de la tête son idée première. En apprendre un peu plus sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 276
double-compte(s) : Rosenwald, Harker, Tokarev & McSteen
crédits : moi (ava), Hiddle-Dog47 (ava origine)
MessageSujet: Re: Sink or swim   Mar 6 Nov - 15:32

-Mais si tu sais... Le dessin animé sur la princesse indienne là. Elle tombe amoureuse d'un anglais. Non ? On arrêtait pas de me comparer à elle ...

Tu fronces les sourcils pour vérifier que le nom que tu avais dis n’était pas une erreur, mais il ne te semble pas. En même temps tu n’avais pas d’enfant pour confirmer tes dires ou pour t’avoir demander mille fois de remettre les même déssin animés en boucle.

-Et dans ce film, t'as une sorte d'esprit de vieille femme ancrée dans un arbre qui parle et qui donne des conseils "du genre écoute ton coeur" blablabla. A la fin ils sont obligés de se séparer parce qu'elle reste avec son peuple, et lui retourne en Angleterre. Mais bon dans la véritable histoire elle épouse un autre type est baptisée de force et meurt à vingt et un an alors tout de suite c'est moins romantique...

-Non oui c’est Pocahontas.

Tu rigoles. Oui tu avais entendu cette histoire il y a longtemps. Un peu trop longtemps en fait. Tu étais un enfant si tes souvenirs ne te font pas de mauvais tour. Au final tu avais décidé de prendre les devant en l’amenant dedans, dans un bar proche.

-Tu lis dans mes pensées !


Tu bug un peu, pensant avoir fait une bêtise, craignant de ne pas avoir contrôlé ton don, mais son sourire blagueur te ramène à la réalité. Tu oublies que les gens disent ça quand quelqu’un devance un peu les réactions des gens, que c’est un peu ironique. Dans ton cas c’est… compliqué… Tu essayes de ne pas le prendre pour toi et te diriges vers le fond.

-C'est parfait.


Qu’elle dit alors que vous êtes bien installés dans un coin isolé du bar. Tu commandes une tasse de thé et elle confirme qu’elle veut payer la consommation. Tu fronces les sourcils, mais bon.

-Bon. Maintenant que t'en sais un peu plus sur moi, si tu parlais de toi ? Tu sais que je suis venue ici pour ma soeur, mais toi, qu'est-ce qui t'as amené là au final ? Le boulot, une envie de changer d'air ? Une passion particulière pour le froid et les nuits à rallonge ?

Tu continues de sourire.

- Tu paiera la prochaine si vraiment ça te gêne. Le café c'était une question de survie. Donc non, tu ne me dois rien du tout.
 
-Comme tu voudras.

Tu rigoles un peu et pose tes mains autour de ta tasse de thé.

-Je suis venu ici effectivement pour changer de vie. Je n’ai rien d’un homme de cimetière dans ma mon ancienne ville. Bien au contraire.


Tu prends une inspiration. Sa tête va être comment des qu’elle saura elle aussi ? Restera-t-elle ou s’en ira-t-elle ?

-Je viens de Las Vegas à la base, de parents Anglais. Des habitants du vieux continents. Nous avions un cabaret… Je vivais un peu dans le feu des projecteurs… fascinant non.. Un homme plutôt renfermé comme moi… C’est drôle non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 72
double-compte(s) : Cara Rhodes
crédits : (c) altea, faf, eden memories
MessageSujet: Re: Sink or swim   Mar 6 Nov - 17:27


Elle avait mêlé son rire au sien quand le nom de la princesse lui revint, tandis qu'ils avaient prit place en commandant deux thés. Loin de la bouillie infâme que lui servait Enola tous les matins à base de racine. Une vraie de tasse de thé avec de la cannelle et quelques épices qu'elle apprécia un instant avant d'en boire une gorgée.
Earl prit la parole, lui confirmant que c'était bel et bien un changement de vie. Luz ne fit aucune remarque, se contentant de rester silencieuse tandis qu'il semblait presque gêné.
Lui aussi il s'était fait viré de chez lui ? C'aurait été un comble tout de même. Mais non, la raison était tout autre et beaucoup plus intéressante. Un anglais donc. Un colonisateur comme aurait dit la vieille, mais l'origine la fit sourire tandis qu'il racontait son parcours à Las Vegas et surtout... Cette histoire de cabaret.

Sûr qu'au premier abord, si secret sur lui même, elle aurait eu du mal à l'imaginer sur une rampe brillant de milles feux. Bien loin de l'ambiance sombre et endeuillée que pouvait offrir les cimetières. Enfin ... Pour elle les cimetières étaient surtout devenus une routine malheureusement mais c'était une toute autre histoire.

C'est plus fascinant que drôle pour être honnête. Son sourire revint sur ses lèvres, effleurant la porcelaine de sa tasse du bout des doigts. Ca devait être une sacrée vie, mine de rien. Tu faisais quoi ? Du chant, de la danse ?

Et puis surtout à LA. J'ai passé quelques années de ma vie de ce côté ci du globe. Malheureusement on avait très peu le droit de sortir de la réserve mais peut-être que le nom me dira quelque chose. Une petite moue mélancolique s'afficha sur son regard, pensive.En dehors de la réserve tout ce qui touchait au territoire des blancs était jugé trop peu fréquentable. Un comble au vu du nombre de natif qui terminaient sans emploi ou alcoolique - voir les deux - dans le Nevada. Dis... Tu n'es pas obligé de répondre évidemment mais... Ton monde à l'air si attirant vu du mien. Ca à l'air presque féerique. Qu'est-ce qui t'as donné envie de le quitter ?

Peut-être un trop plein de célébrité ? Elle ne s'y connaissait pas assez en culture américaine pour connaître autre chose que les rares films cultes qu'elle avait pu observer à la dérobée dans des motels miteux une fois mais pour ce qui était des cabarets... Clairement ça l'avait faite rêver. Toute ces lumières et ces musiques, ce monde brillant et inaccessible. Ca lui aurait presque donné envie de plaquer la chasse pour se reconvertir là dedans.
Presque. Et tu as vécu en Angleterre aussi ? Le vieux continent. Ca devait être quelque chose tout de même. Cornouailles, Londres tout ça tout ça. Il fait aussi moche qu'on le prétend ? Demanda la brune presque naïvement pour elle qui n'avait jamais rien visité d'autres que les Etats Unis et le Canada. Désolée c'est un peu cliché dit comme ça mais j'ai pas eu l'occasion de beaucoup voyager. Un air désolé et presque gêné naquit sur sur ses lèvres en venant nerveusement jouer avec son pendentif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 276
double-compte(s) : Rosenwald, Harker, Tokarev & McSteen
crédits : moi (ava), Hiddle-Dog47 (ava origine)
MessageSujet: Re: Sink or swim   Jeu 8 Nov - 16:50

-C'est plus fascinant que drôle pour être honnête.

Qu’elle te dit en rigolant. Tu souris devant cette réaction quelque peu inattendue. Cela ne te vexe pas, bien au contraire. Cela te rend plutôt heureux mine de rien. Elle ne semble pas plus surprise que tu te sois perdu dans cette ville étrange, portée d’énergie et de rumeur.

-Ca devait être une sacrée vie, mine de rien. Tu faisais quoi ? Du chant, de la danse ?


Oh rien de tout ça. Tu secoues la tête en repensant à ces foutus affiches, les rires de ta mère et les réprimandes de ton père. C’était la belle vie mine de rien, la réputation de saltimbanque, certes, mais tu avais de la reconnaissance. Les gens croyaient au mythe, à la magie. Tu comptes lui répondre après l’avoir écouté, elle semble avoir tant de chose à dire. Et toi tu es plutôt silencieux…

-J'ai passé quelques années de ma vie de ce côté ci du globe. Malheureusement on avait très peu le droit de sortir de la réserve mais peut-être que le nom me dira quelque chose. Dis... Tu n'es pas obligé de répondre évidemment mais... Ton monde à l'air si attirant vu du mien. Ca à l'air presque féerique. Qu'est-ce qui t'as donné envie de le quitter ? Et tu as vécu en Angleterre aussi ? Cornouailles, Londres tout ça tout ça. Il fait aussi moche qu'on le prétend ? Désolée c'est un peu cliché dit comme ça mais j'ai pas eu l'occasion de beaucoup voyager.


Tu souris de plus belle en la regardant parler. C’est fascinant comment elle semble si sûre d’elle. Pourtant au téléphone, c’était tout l’inverse. Plutôt surprise et peu confiante, comme si quelque chose était différent. Une certaine peur ? Quelques soucis socialement ? Tu soupires. Ne pas fouiller dans sa tête. C’est sur ça que tu dois te concentrer. Pour le moment. C’est assez difficile, mais avec les années…

-J’étais un sorte de magicien, médium. J’arrivais à deviner ce à quoi pensaient les gens.


Un long soupir vient à toi.

-J’ai quitté ce monde à cause de tout ce qui avait derrière. Mes parents voulait faire de moi une vrai star, mais je n’ai jamais été friand de célébrité. Je ne me rappelle plus du nom exact du cabaret. Je dois avoir de vieille affiche chez moi. Si cela intéresse, j’essayerais de la retrouver.

Tu rigoles un peu quand elle parle du pays natale de tes parents. C’est toujours flou ça comme souvenirs. Tu n’en a pas vraiment. Juste des brides de souvenirs accrochés à des objets, des voix...

-J’allais en Angleterre que rarement. J’ai du visité une ou deux fois. Et oui malheureusement le temps est assez nuageux en temps normal. Je suis désolé. Sûrement beaucoup moins en Juillet et Aout.


Tu regardes ta tasse de thé.

-Ce n’est pas pour ça que je n’ai pas ce qu’on appelle les clichés anglais.


Que tu rajoutes en rigolant de plus belle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 72
double-compte(s) : Cara Rhodes
crédits : (c) altea, faf, eden memories
MessageSujet: Re: Sink or swim   Ven 9 Nov - 6:56


Un médium. J'avais raison quand je disais que tu lis dans les pensées alors. Lança Luz avec amusement en prenant une nouvelle gorgée de thé. L'était-il réellement ? Ca c'était une bonne question. Elle aurait été bien incapable de deviner si c'était le cas ou non et quand bien même, elle se voyait mal lui demander de faire son numéro ici et maintenant.
Elle hocha la tête avec compréhension en écoutant les raisons de son départ. Dans un sens, ils étaient un peu similaires. Ils avaient le choix de suivre leur propre chemin plutôt que celui choisi par leur famille. Chaman, médium de cabaret. C'en aurait presque été risible;

Avec plaisir. Dit-elle quand à sa proposition d'affiche. Ça serait toujours amusant de savoir si ils avaient vécus proches de l un et l'autre fut un temps, bien que Las Vegas lui paraisse terriblement loin dans ses souvenirs d'enfance.

Une question qui se posait était de savoir ce qu'en avait pensé sa famille en revanche si ils avaient travaillés ensembles et qu'il avait fini par mettre les voiles. Mais si lui aussi avait été renié de sa famille, la pauvre navajo commencerait sérieusement à se poser des questions sur autant de similitudes. Imagine qu'on à aussi essayé de le marier à un bon parti. Non, quand même pas. Les natifs et les blancs avaient des idées bien trop différentes pour en arriver à ce stade. Quand à l'Angleterre... Luz grimaça légèrement en entendant parler de mauvais temps.

Ok, donc si j'ai besoin d'une cure de soleil je me contenterais du Nevada. Son rire se mêla au sien concernant les clichés anglais. Oui mais c'est un excellent cliché ! Précisa t-elle en revenant boire une gorgée de thé. Pour ça et la légende du roi arthur, je dois avouer que j'aime bien les anglais.

Bon, pas que. Earl sortait tout de même relativement du lot, loin de ce qu'elle s'imaginait des anglais avec leur montre à gousset et monocle sur l'oeil. En revanche elle l'imaginait mieux en médium de cabaret.
Sa curiosité piquée, elle ne pût s'empêcher de revenir sur le sujet de base.

Je comprends que tu ai voulu vivre ta vie, c'est courageux, et pas toujours évident. Ça a du te faire un drôle de changement d'atterrir ici. C'était bien loin de sa vie d'avant après tout. La terre de cimetière avait remplacé les rampes, et ne parlons même pas de ce climat qu'elle avait tant de mal à apprécier la ou d'autres semblaient presque heureux d'avoir de la neige pour l'hiver. Ils ne l'ont... pas trop mal pris ? Tes parents. Se risqua t-elle prudemment en espérant ne pas appuyer sur un sujet sensible avec la délicatesse d'un trente huit tonne. J'ai eu un peu le même problème, il y a longtemps. Confessa t-elle sans pour autant rentrer dans les détails. C'était bien plus intéressant d'en apprendre sur lui que ses vieilles histoires de dingues accro du tomahawk.

Et ... Comment tu faisais à l'époque pour jouer ton rôle ? Demanda la brune avec un intérêt sincère. Est ce que tu devinais réellement en fonction de ce qu'on te disait, ou bien tout était dans la mise en scène ? Ça devait être impressionnant pour les personnes qui venaient te voir. pour un peu et elle en aurait eu des étoiles dans les yeux.

Les tours de passe passe c'était clairement pas son truc. Elle n'y connaissait absolument rien sur le sujet et encore moins sur comment tenir ce genre de rôle alors.... imaginer quelqu'un maîtriser ce domaine à la perfection évidemment que cela l'intéressait. J'aurai adoré voir ça. Sans compter l ambiance des cabarets qui devait aller avec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
messages : 276
double-compte(s) : Rosenwald, Harker, Tokarev & McSteen
crédits : moi (ava), Hiddle-Dog47 (ava origine)
MessageSujet: Re: Sink or swim   Lun 12 Nov - 15:28

-J'avais raison quand je disais que tu lis dans les pensées alors.

Qu’elle te dit en rigolant. Tu le prend aussi bien que possible, parce que bon… Ce n’est pas comme si ce n’étais réellement pas le cas en fait. Mais elle ne pose pas plus de question là dessus, elle se contente de sourire.

-Avec plaisir.


C’est sa seule réponse quand tu parles de l’affiche. Tu souris un peu, plus détendu en fait. Quelques fois c’est lourd de parler de ce passé qui s’accroche à toi. Avec elle c’est plus léger. Tu ne sais pas pourquoi. Tu ne trouves pas grande chose de plus à rajouter. Du moins en ce qui concerne le cabaret. Tu parles ensuite de ce pays natal que tes parents chérissaient tant.

-Ok, donc si j'ai besoin d'une cure de soleil je me contenterais du Nevada.


Nouveau rire. C’est léger. Mais suffisant pour que l’ambiance qui règne entre vous reste bon enfants. Sans que tout ce qui semble vous peser prenne une trop grande place entre vous.

-Oui mais c'est un excellent cliché ! Pour ça et la légende du roi arthur, je dois avouer que j'aime bien les anglais.


Tu la regardes boire son thé tout en continuant à parler. Depuis quand tu n’avais pas été avec quelqu’un comme ça, sans parler vraiment de ton boulot au cimetière ? Depuis combien de temps en fait tu n’avais pas été plus ou moins boire un verre aussi simplement que ça ? Anna ? Oh que cela remonte alors. Il faut que tu revives mine de rien. Avance… doucement...

-Je comprends que tu ai voulu vivre ta vie, c'est courageux, et pas toujours évident. Ça a du te faire un drôle de changement d'atterrir ici. Ils ne l'ont... pas trop mal pris ? Tes parents. J'ai eu un peu le même problème, il y a longtemps.

Tu déglutis doucement. Un petit silence de ta part. C’est toujours aussi difficile de parler d’eux alors que tu avais pris un chemin si différent dans ta vie. Devrais-tu retourner voir quelqu’un pour ça ? Tu avais déjà assez donné en psy…

-Et ... Comment tu faisais à l'époque pour jouer ton rôle ? Est ce que tu devinais réellement en fonction de ce qu'on te disait, ou bien tout était dans la mise en scène ? Ça devait être impressionnant pour les personnes qui venaient te voir. J'aurai adoré voir ça.

Tu soupires un peu en écoutant lentement chaque phrase.

-Mes… parents n’ont jamais voulu que je quitte le cabaret. Tout ça s’est fait après… leur accident de voiture.


Tu termines ta phrase en baissant les yeux, plongés dans ton thé aussi noir que les cheveux de ton interlocutrice. Tu reprends une grande inspiration.

-J’ai hérité du cabaret que j’ai revendu. Et d’une boite de vente d’accessoire pour la scène et les films qui marche toujours à mon nom à Las Vegas.


Tu essayes de reprendre un certain sourire avant d’attaquer la partie ‘’comment je fais avec le spectacle’’.

-Et non. J’utilisais des trucs. Des méthodes d’illusionniste…


En partie… Ce n’est pas le moment de lui faire peur avec tes dons...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
messages : 72
double-compte(s) : Cara Rhodes
crédits : (c) altea, faf, eden memories
MessageSujet: Re: Sink or swim   Lun 19 Nov - 10:53


Aïe. Elle avait mal joué ses cartes en parlant d'un sujet qui était finalement bien plus sensible qu'elle ne l'aurait supposé au départ. Avant même que les mots ne franchissent la barrière de ses lèvres, la chasseuse se doutait de la réponse à venir. L'accident de voiture. Pas besoin d'en demander d'avantage pour comprendre qu'ils n'avaient pas survécus. Elle resta silencieuse un instant tandis qu'il expliquait toujours posséder une boutique à las vegas, avant qu'un peu impulsivement, la navajo vienne poser sa main sur celle de l'homme.

Je suis désolée. C'était maladroit de ma part d'aborder le sujet, je n'ai pas pensé à cette éventualité...

Elle retira sa main juste après en réalisant qu'il n'était peut-être pas forcément tactile, reprenant. J'ai moi même perdu ma mère dans un accident quand j'étais jeune. Je n'avais même pas la vingtaine quand c'est arrivé.

Pas de voiture, certes. Mais la vision du corps sans vie et semi dévoré de l'amérindienne par les créatures surnaturelles avait hanté ses nuits pendant de longues années. Et il n'y avait eu qu'en quittant un peu le voie des chasseurs qu'elle avait espéré retrouver la paix sans jamais y arriver réellement. Quand à son père ... Elle ne le mentionna même pas, pour le peu qu'elle l'avait connu. Se rappelant vaguement d'un homme brun dans la quarantaine quand il quitta définitivement leur petit appartement. C'était comme s'il était mort au final à ses yeux. Sa vie de famille était loin d'être idéale après tout. Une grand mère tyrannique, un père absent une mère décédée et maintenant... Une petite soeur disparue. Il ne manquerait plus que son autre soeur meurt et elle était bonne pour se tirer une balle dans la tête, songea t-elle avec son humour noir. Changeons de sujet. promit la brune en écoutant la suite, chassant d'un revers de main les idées noires qui manquaient de les assaillir d'ici peu.

Luz le vit tenter de sourire alors qu'il s'orientait sur un autre sujet brièvement, annonçant qu'il utilisait des illusions pour berner les spectateurs. Elle hocha la tête, compréhensive.

Je crois que le seul tour que j'ai jamais su faire de toute ma vie, c'est découvrir une carte piochée alors ... Je ne peux que te croire sur parole. Admit-elle avec un sourire, venant jouer nerveusement avec une mèche de cheveux d'encre. J'aimerai bien que tu me montre un jour. Enfin si ça te dit bien sûr. rajouta t-elle avec précipitation. Ce serait toujours plus agréable que de parler de la mort de ses parents par exemple. Et à part deviner les pensées des gens, tu as d'autre talents cachés ? le taquina t-elle gentiment en commandant deux autres verres pour leur table au serveur qui était venu s'assurer que tout se passait bien, non sans offrir son plus beau sourire à Luz qui se contenta de ne pas l'envoyer bouler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Sink or swim   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sink or swim

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 1 er FILM DE RONAN : GODDESS
» if you don't swim you'll drown || Mellie
» i can't drown my demons, they know how to swim.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: BLACKWATER FALLS :: historic district :: bars et restaurants-