AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 
n'oubliez pas que les humains, les polymorphes et les fantômes ont besoin d'amour, eux aussi
nous sommes présentement en mars 2017. le printemps arrive, ne perdez pas espoir
veuillez noter que les télékinésistes et les troisième oeil sont pour le moment fermés, veuillez privilégier d'autres dons

Partagez | .
 

 Bélial || Heaven needs a sinner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
demon ○ breaking bad
○ messages : 35
○ double-compte(s) : Aveline et Gene les paranormales, Simon le chasseur et Basile l'humain
○ crédits : fae (ava) | unknown (signa)
MessageSujet: Bélial || Heaven needs a sinner   Sam 17 Sep - 14:17


BELIAL KARNA BARSAMAIN
YOUNG BLOOD, HEAVEN NEEDS A SINNER
○ âge › 38 ans en apparence, en réalité il a dépassé les 1600 ans il y a peu ○ date et lieu de naissance › Il y a longtemps au mois de Juin non loin des côtes antiques de la Syrie ○ profession › Consultant pour de grosses entreprises ○ situation amoureuse › Célibataire sans attache, il va d’aventure en aventure sans penser aux conséquences ○ orientation sexuelle › Pansexuel, tant que ça lui plait, ça finira dans son lit ○ situation financière › Très aisée, il sait qu’il ne manquera jamais de rien ○ fonction et pouvoir  › Démon de la colère, en plus des pouvoirs acquis par tous les démons, il est capable d’échauffer le sang des autres, aussi bien littéralement que métaphoriquement ○ groupe › bad company, démon ○ avatar › Hugh Jackman ○ crédit › de la bannière. écrire ici

Sarcastique – Minutieux – Stratège – Brutal – Impitoyable – Vicieux – Vindicatif – Loyal – Fier – Susceptible – Colérique – Curieux – Assuré – Noble



ಯ Très vieux démon, Bélial est né il y a plus de mille six cents ans dans une communauté araméenne aux abords de la Syrie, à l’époque où le christianisme s’installait encore tout juste au Moyen-Orient, là où s’étendait autrefois la partie orientale de l’empire romain. A l’instar des barbares responsables de l’effondrement de la moitié de cette société, il s’est attaqué à l’une des églises tout juste construites sans s’attendre à se faire maudire par l’homme de foi qu’il ne manqua pas d’égorger. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’après sa mort, il atterrit réellement en Enfer.

ಯ Né et élevé dans un milieu très martial, Bélial a toujours eu un don et un goût poussés pour la guerre. Excellent tacticien, il fait un général de renom et ne manque jamais une occasion d’aller sur le terrain, montrant l’exemple à ses soldats comme il l’a fait depuis ces seize derniers siècles.

ಯ Avec son caractère bien souvent explosif, il n’y a rien d’étonnant à ce qu’il se soit changé en démon de la colère. S’il représente très bien son péché, il a aussi appris à canaliser ses pulsions en un pouvoir redoutable : celui de réveiller celles des autres, de sublimer leur rage jusqu’à ce qu’elle les consume. Cette rage, il peut aussi l’utiliser physiquement et la retourner contre ses adversaires pour leur faire bouillir le sang.

ಯ Toujours avide de nouvelles expériences et de découvertes inédites, il ne manquera pas de s’intéresser de plus près à tout ce qui peut retenir son attention, qu’il s’agisse d’un évènement notable, d’un lieu, d’un objet ou d’une personne. Il n’est pas forcément le plus avare des hommes, mais il apprécie le confort matériel et l’assouvissement de ses désirs.

ಯ Bélial a personnellement formé quelques démons qui sont encore sous ses ordres. Il a choisi ces poulains pour leurs capacités, leur détermination et leur volonté d’exécuter leur mission et d’embrasser pleinement leur nature malfaisante. Il ne comprend pas ces démons qui retournent leur veste et cherchent à se détourner de ce qu’ils sont vraiment, ou pire : qui se mettent à aider les humains.

ಯ S’il ne déteste pas la race humaine, Bélial est en revanche très condescendant avec les Hommes. Il en a été un, il y a très longtemps, et il ne l’a pas oublié ; seulement, il est devenu totalement autre chose maintenant, une créature puissante et ancienne avec un certain goût pour la crainte qu’il peut inspirer chez autrui, et il se complait dans l’idée qu’il ne lui faudrait pas fournir beaucoup d’efforts pour souffler les humains comme on souffle des fétus de paille.

ಯ Très fier, Bélial a tendance à pécher par orgueil et cela lui joue quelques mauvais tours. Il a été exorcisé plus d’une fois à cause de ses excès de zèle, et s’il se jure à chaque fois qu’on ne l’y reprendra plus, le goût du pouvoir, du sang et de la peur finissent toujours par venir à bout de ses résolutions, fussent-elles bonnes ou mauvaises.

ಯ Malgré sa brutalité, il n’est pas une brute épaisse pour autant, et il sait très bien que s’il veut évoluer librement parmi les hommes sans se faire repérer, il doit jouer le jeu. A dire vrai, il s’en amuse beaucoup : tromper, manipuler, diriger dans l’ombre des gens qui ne se doutent de rien, voilà une activité qui ne lui déplait pas. Il lui est arrivé de faire la même chose avec quelques démons, mais il est à noter qu’il ne lui prendra jamais la folie des grandeurs : ses galons, il les a gagné à la sueur de son front et en étant fidèle à l’Enfer et celui qui le régit, et il ne lui viendra jamais à l’idée de vouloir le doubler.

ಯ Fidèle, justement, Bélial l’est jusqu’au bout des ongles. S’il est bien difficile d’obtenir sa confiance, lorsqu’il l’accorde, il ne le fait pas à moitié, et il restera un allié loyal jusqu’à la mort. En revanche, si on venait à le trahir, nul doute que sa déception serait à la mesure de sa colère, et il faudrait une excellente raison pour qu’il ne tue pas la personne ayant eu la très mauvaise idée de le poignarder dans le dos.

ಯ Têtu comme une mule, il est pourtant ouvert à la discussion, et il lui est arrivé plus d’une fois de remettre ses certitudes et ses idéaux en question plutôt que de s’obstiner stupidement. S’il réalise que son acharnement le dessert, il reviendra sur ses positions – contraint et forcé, certes, mais il le fera malgré tout. Il n’est pas assez idiot pour s’entêter dans une voie qui ne lui convient plus, et avec de bons arguments, il est même possible de lui faire changer d’avis – mais ça, c’est un évènement d’une rareté exceptionnelle.
○ comment vis-tu ton quotidien à blackwater falls ? › Bélial vit particulièrement bien sa vie à Blackwater Falls. Il ne manque de rien et peut aller et venir à sa guise, à la recherche des démons renégats qu’on l’a envoyé remettre sur le droit chemin ou, dans le cas où une telle option ne serait pas possible, pour les abattre. S’il reste méfiant vis-à-vis des chasseurs, il a aussi une piètre estime d’eux et ne manquera pas de les narguer s’il venait à les croiser. Il s’intéresse également beaucoup à la finesse du Voile dans cette partie du monde ainsi qu’à toutes les créatures surnaturelles qui grouillent dans cette petite ville du Canada. Quant à la population humaine, il s’en fiche comme de l’an 40 : il a une pauvre image de l’humanité et il ne le cache pas le moins du monde auprès de ses semblables. Lorsqu’il doit se fondre dans la masse, il joue parfaitement le rôle du consultant en grandes entreprises à l’air charmeur. Le reste du temps, il est à l’image qu’on se fait d’un démon de sa trempe : orgueilleux, impitoyable, intransigeant, malfaisant.
○ pseudo › charonspass, again and again and again ○ et à propos de toi ? › je veux plus faire de comptes, arrêtez, je veux pas, c’est dur ○ comment t'es arrivé ici ? › on est plusieurs dedans ma tête ○ un dernier mot ? › Curcuma, cucurbitacée, curriculum, cumulonimbus, customisé
fiche (c) blue walrus
passeport :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
demon ○ breaking bad
○ messages : 35
○ double-compte(s) : Aveline et Gene les paranormales, Simon le chasseur et Basile l'humain
○ crédits : fae (ava) | unknown (signa)
MessageSujet: Re: Bélial || Heaven needs a sinner   Sam 17 Sep - 14:18

ဿ La roche bouillante lui brûle le dos, le sable s’infiltre dans ses plaies et la poussière se dépose en une fine pellicule grisâtre sur son corps meurtri, lui collant à la peau, se mêlant à la sueur que génèrent les vagues de douleur qui le parcourent. Bélial va mourir et il le sait : le glaive qui lui a traversé le ventre, lui a transpercé l’estomac et troué un poumon ne lui laisse aucune chance de survie. Il aura suffit d’un moment d’inattention, d’une demie seconde de relâchement et d’un manque de réflexes au plus mauvais moment pour que sa vie se termine brutalement. Pourtant, il ne regretter rien. Il souffre, bien sûr, et au fur et à mesure que les acides de son estomac attaquent ses entrailles, il aimerait que cette douleur cesse une bonne fois pour toutes, mais il est mort sur le champ de bataille, arme à la main, et il est tombé au pied du grand palais de Constantinople. La gloire de son peuple et le plaisir de la guerre valent bien de finir en martyr. De toute façon, personne ne peut plus rien faire pour lui maintenant. Les médecins d’Orient ont beau être particulièrement doués et en avance sur leur temps, ils ne sont pas encore capables de recoudre ses organes et de les remettre à l’intérieur de son ventre comme si de rien n’était. Pour ça, il aurait fallu un miracle, et Bélial ne croit pas qu’il y aura droit. Pas d’anges pour lui venir en aide, pas de main tendue venue du ciel pour le remettre debout, guéri de tous ses maux. Il aurait tout le temps de serrer la main de son Dieu plus tard.
Du moins, c’est ce qu’il croit.
Au moment où il rend son dernier souffle, à l’instant où la vie le quitte, son âme ne monte pas vers les cieux miséricordieux qu’on lui avait promis. Bien au contraire : elle chute à pique vers les ténèbres, vers un inconnu qui l’inquiète soudainement. Le fier guerrier ne se souvient pas de la dernière fois où il a eu peur, mais à cette seconde précise, il sent monter une sourde angoisse qui n’annonce rien de bon. Et dès lors qu’il touche le sol et s’éveille dans ce nouveau monde aux mille promesses de torture, il se souvient de ce petit prêtre qu’il a égorgé, ce croyant d’un autre monde qui l’a maudit à brûler dans les flammes de l’Enfer. Il n’y avait jamais cru, prenant ça pour des paroles en l’air d’un homme faisant face à la mort.
Seigneur, il aurait dû y croire.


ဿ Un instant, Bélial est en Enfer, l’instant d’après il a l’impression d’être aspiré vers la surface. Lorsqu’il ouvre les yeux, il n’est plus dans son infernale demeure, mais debout dans une pièce aux murs de pierres drapés de blasons et d’armoiries variées. Il en reconnaît un ou deux, sans plus. A croire que le monde a tant changé en cent ans que toutes ces dynasties qu’il a connu ne sont plus que poussière désormais. Cependant, ce qui l’intrigue le plus, ce n’est pas de se dire que le temps a passé ; non, ce qui l’intéresse vraiment, c’est de savoir qui l’a rappelé dans le monde des humains et pourquoi. Son regard noir tombe enfin sur la silhouette qui se tient devant lui. C’est un jeune homme au visage doux de celui qui est tout juste sorti de l’adolescence mais qui n’est pas encore vraiment façonné comme un adulte. Des boucles d’un blond cendré tombent dans sa nuque et soulignent son regard d’un bleu intense. Le démon lui trouve un air parfaitement détestable, une expression pernicieuse, vicieuse même. Quelqu’un dont l’âme aurait parfaitement sa place là d’où il vient.
Il observe le garçon se redresser avec un air à la fois satisfait et effrayé. S’attendait-il à un petit diablotin cornu pour reculer ainsi devant un vieux guerrier devenu jeune démon ? L’araméen ne veut même pas l’imaginer sur un champ de bataille – ce doit être un bien piètre spectacle.

- C’est toi Bélial ? demande le petit blond d’une voix qui se veut assurée.
- Lui-même, répond l’intéressé en croisant les bras sur son poitrail. A qui ai-je l’honneur ?

Le gamin a l’air heureux comme s’il venait de mettre la main sur le plus beau des trésors. Il est trop zélé, ça finira par lui jouer des tours. Surtout lorsqu’il se prend pour le plus à craindre dans la pièce et que l’assurance lui monte à la tête.

- Silence, démon ! Mon nom ne te regarde pas. Je t’ai appelé, alors obéis !


Un sifflement agacé s’échappe d’entre les dents serrées de l’ancien général, un bruit qui fait trembler l’importun durant une seconde avant qu’il ne reprenne un semblant de contenance. Il récite quelques mots de latin qu’il a dû répéter des centaines de fois avant de les connaître par cœur et Bélial grogne de douleur, la langue sans âge le forçant à se soumettre là où il aurait voulu rugir et déchaîner une fureur qui croissait à chaque seconde. Son regard furibond croise celui du jeune noble et il marmonne :

- Très bien. Qu’est-ce donc que tu veux ?

L’autre en face a l’air aux anges d’avoir réussi son coup. Il déchantera bien assez tôt, mais Bélial compte bien ne pas lui gâcher la surprise.

- Mon père a désigné ma sœur comme son héritière lorsqu’il mourra. Ça n’a aucun sens ! Je suis son fils, je devrais avoir le trône ! Qu’elle soit mon aînée n’a aucune importance : c’est une femme, que connait-elle aux arts de la guerre ? Je veux que le roi revienne sur sa décision et ensuite je veux qu’il meurt la prochaine fois qu’il ira guerroyer.

Ainsi donc, c’est pour une simple histoire de succession, pour de la jalousie mal placée et un orgueil blessé qu’il a été invoqué pour la toute première fois. Il se sent incroyablement vexé, floué de n’avoir pas été appelé pour aider à faire tomber une cité ou prendre un royaume. Il doit se rendre à l’évidence : le général Barsamain est mort il y a longtemps. Il n’est plus désormais que l’ombre de ce qu’il fut chez les hommes. Il ne tient plus qu’à lui, cela dit, de retrouver sa gloire passée et de se faire de nouveaux faits d’armes. Et s’il faut qu’il commence petit, eh bien soit : son ascension commencera avec cette âme misérable. Il détaille le garçon devant lui. Grand gringalet, il est sûrement tout aussi incapable de lever une arme que de gouverner. Tant pis pour lui : il aura ce qu’il réclame. Bélial le toise quelques longues secondes, puis se penche en avant, prenant avantage de sa taille de géant pour être plus important encore.

- Très bien, dit-il de sa voix grave qui semble venir du cœur de la terre. Je m’arrangerai pour que tu montes sur le trône avant la fin du mois. Paye-moi le prix requis et tu seras roi.

Il décroise les bras et tend la main, faisant reculer l’autre qui, tout à coup, semble hésiter. Le guerrier se demande ce qui peut bien lui passer par la tête. A-t-il soudain un élan de conscience et une ombre de remord ? Ou bien a-t-il juste peur de ce qui l’attendra une fois son heure venue ? Finalement, l’appel du pouvoir est le plus fort, et le contrat se scelle enfin d’une poignée de main. Un fin sourire en coin étire les lèvres du démon.

- Ainsi soit-il.


ဿ Les bras croisés dans le dos, les épaules droites et la tête haute, Bélial marche le long des fosses où tombent les âmes. Il les fixe d’un air aussi bien condescendant que curieux. Voilà neuf siècles qu’il en est sorti, neuf siècles qu’il a été façonné à l’image des bourreaux qui ont pris plaisir à le torturer jusqu’à faire de lui un digne représentant de l’Enfer où une simple malédiction l’avait envoyé. Il est loin, le temps où il était un fier guerrier humain ne vivant que pour l’ivresse des batailles. Général, il l’est toujours, mais désormais il sert des entités nées dans les ténèbres ; celles qui dormaient en son sein ont été magnifiées, sublimées et ont fait de lui un démon redoutable et respecté, un impitoyable mentor et un assassin de renom. Il pèche parfois par excès de zèle mais il ne manque jamais une occasion de montrer sa dévotion, que ce soit en pactisant dès que les humains font l’erreur de l’invoquer ou bien en matant les damnés tombant en Enfer tête la première.
Silencieux, sourd aux exclamations de surprise et aux premiers cris de douleur qui peuvent monter à ses oreilles, l’araméen continue son chemin ; aux aguets, il guette, il cherche, ses yeux sombres passant d’une silhouette à l’autre. Parfois, il lui arrive de repérer une âme sortant de la masse grouillante autour de lui. Il n’a pas pris beaucoup de futurs démons sous son aile, mais ceux sur lesquels il a jeté son dévolu ont été forgés dans le feu pour faire d’eux des êtres d’exception. Peut-être est-ce son passé de mentor qui ne l’a jamais vraiment quitté, peut-être est-ce par nostalgie, ou peut-être est-ce parce qu’il estime que les perles rares méritent d’être reconnues pour leur talent, quel qu’il soit. Et s’il est plus particulièrement sensible aux colériques et aux arrogants, rien ne l’empêche de percevoir tous les péchés qui fourmillent autour de lui.
Finalement, le géant s’arrête et son regard se pose sur un homme qui, physiquement, n’a pas l’air bien plus vieux que lui. Il a l’air aussi perdu que lui lorsqu’il avait ouvert les yeux pour la première fois en ce sombre royaume, et quelque chose chez lui attire son attention ; il ne saurait dire quoi, ne pourrait pas vraiment l’expliquer, mais cet homme-là, il ne le laissera pas croupir au fond de ce trou jusqu’à ce qu’il devienne un petit soldat tout juste capable de se faire obéir des chiens. Sans le quitter du regard, il fait signe à l’un des gardes chargés de veiller à ce qu’il n’y ait aucune tentative d’échappée sauvage. D’un mouvement de tête, il lui désigne le grand blond qui vient visiblement de comprendre où il a atterri.

- Celui-là. Apportez-le moi.
- Très bien.

Il n’est peut-être pas le plus puissant d’entre tous, ni le plus vieux, ni le plus haut placé dans la hiérarchie infernale, mais il a réussi à gagner suffisamment de gallons pour se permettre d’exiger une chose ou deux de temps à autres.
En cet instant, il utilise ce droit pour réclamer cet inconnu fraîchement tué, pour avoir la mainmise sur son futur proche et le démon qu’il est amené à devenir.


ဿ Retirant sa lame d’un coup sec, Bélial fixe l'endroit où, un instant plus tôt à peine, se tenait le démon qu'il vient de renvoyer en Enfer comme s'il était encore là, comme s'il pouvait encore le voir. Il le regarde avec un mépris visible dans les traits durs de son visage, une lueur de dégoût étincelant dans ses yeux aux reflets carmins. Lorsqu’il est en colère, on jurerait que ses iris se teintent de rouge. Comme si son allure n’était pas déjà suffisamment impressionnante comme ça. Il se redresse pour nettoyer son arme sur les pans de son long manteau et la remet au fourreau avant de tourner les talons et de s’éloigner sans un regard pour le mort qu’il laisse derrière lui.
C’est le troisième renégat qu’il exorcise cette semaine. Il n’a jamais connu une défection d’une telle ampleur parmi les démons, pas même en mille quatre cents ans d’existence. Il y a toujours eu des petits malins pour se croire plus futés que les autres, plus intelligents, plus discrets que ce qu’ils n’étaient réellement ; mais trahir les enfers, c’est s’attirer les foudres de ceux qui en tiennent les rennes, et ces derniers sont prompts à punir ceux qui désobéissent. Etre un démon, ce n’est pas qu’un simple statut : c’est une mission, un rôle à tenir, une nature à accepter et à exploiter, et il faut être fou et parfaitement stupide pour penser vivre à contrecourant de cette nature-là. Pourtant, il y en a toujours qui essayent, mus par des idéaux que le vieux guerrier ne comprend pas. Qu’on cherche à tourner le dos au royaume d’en-dessous, qu’on se mêle à l’humanité et pire, qu’on cherche à s’y intégrer sans intention de semer le mal, ça le dépasse totalement. Rien n’attend les démons, pas de salut, pas de pardon ; il n’y a que la noirceur de leur cœur damné ou le néant d’une annihilation totale pour eux, rien de plus et rien de moins. Malgré les exemples, malgré les traîtres tellement malmenés qui ne sont plus que l'ombre de ce qu'ils furent un jour, certains ne retiennent pas la leçon. Peut-être qu’à force de retourner dans les ténèbres encore et encore, ils finiront par comprendre, quitte à ce que l’araméen le leur enfonce dans le crâne à coups de dague. Pour le moment, il a fini de chasser pour aujourd’hui. Quelqu’un d’autre prendra le relais à sa place ; lui a du travail dans les fosses. Il a cru y voir une jeune femme qu’il est allé séduire lorsqu’elle était envie, et il est curieux de voir si elle est toujours aussi dépravée ou bien si ses péchés se sont envolés avec sa chute.
Auquel cas, il se fera un plaisir de les rappeler à son bon souvenir.


ဿ Le monde a beau avoir été secoué par le drame qui s’est abattu sur les Etats-Unis exactement deux ans plus tôt en ce jour du onze septembre, la vie a dû reprendre son cours comme si rien ne s’était passé. Ou plutôt : elle a continué teintée de haine, de méfiance et d’un désir de vengeance qui ne fait qu’exacerber les plus mauvais côtés de l’humanité. L’Enfer profite grandement de cette nouvelle manne, comme il le fait à chaque crise qui vient secouer la société des Hommes. Bélial, lui, y voit une aubaine : rappelé sur Terre après la chute des tours jumelles, il s’est glissé dans un rôle taillé sur mesure pour mieux se glisser parmi les humains et les corrompre de plus belle. Après tout, la peur et l’appât du gain sont deux puissants moteurs, deux grands tentateurs, et lui n’est que la petite voix pour mieux pousser les vivants au vice. S’il n’a pas retrouvé les champs de bataille qu’il affectionne tant, il use et abuse de son éloquence et de son assurance pour se faire écouter – et obéir. Ce n’est pas bien difficile cela dit : ceux auxquels il s’adresse sont bien souvent impressionnables et trop crédules pour échapper à l’emprise du démon. Rien d’étonnant à ce que ses compatriotes prennent autant de plaisir à s’inviter dans les conseils d’administration des grandes entreprises pour se faire la petite voix de la raison des gros bonnets et de ces gens qui se pensent si importants. Le vieux général les méprise prodigieusement et ne leur trouve qu’un seul intérêt : être des proies faciles. Des âmes déjà si corrompues qu’il n’a qu’à leur infliger le coup de grâce pour les condamner pour de bon. Des pactes, il en fait encore, mais il trouve un certain plaisir pervers à pousser ses petites victimes dans les bras du vice par de belles paroles ; après tout, c’est eux qui choisissent de l’écouter. Lorsqu’ils se retrouveront au beau milieu de la mer d’âmes torturées, ils ne pourront s’en prendre qu’à eux-mêmes et leur propre bêtise. Peut-être même pourront-ils se plaindre de concert avec les démons que l’araméen ramène au royaume d’en bas par la peau du cou – car c’est une tâche qu’il n’a pas oubliée et qu’il prend très à cœur : pourchasser les renégats, encore et toujours, sans relâche, sans pitié, sans faillir. S’il doit écumer la terre en long, en large et en travers pour trouver ceux qui se terrent hors de sa vue, il le fera sans hésiter une seule seconde. Après tout, ce n’est pas le temps qui lui manque, et s’il n’est pas le plus patient des hommes, il est particulièrement têtu.
Dans son dos, il entend la porte s’ouvrir, et il quitte la vue vertigineuse qu’offre les grandes baies vitrées de ce trente-sixième étage pour se tourner vers la jeune femme qui vient d’entrer.

- Monsieur Barsamain ? Le président va vous recevoir.

Bélial sourit, feignant une amabilité à laquelle il serait bien difficile de ne pas croire. Après tout, qui pourrait imaginer que derrière cet air affable et avenant se cache un monstre seize fois centenaire ?

- Très bien, j’arrive immédiatement.

La secrétaire tourne les talons et repart. Bélial, lui, remet en place la cravate accompagnant son élégant costume taillé pour lui et part vers la sortie, en direction d’un bureau qu’il connait plutôt bien maintenant et où il trouvera son jouet du moment.
C’est qu’il y a pris goût, depuis le temps, à ce petit jeu de fascination.
fiche (c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bélial || Heaven needs a sinner   Sam 17 Sep - 14:42

Toi et moi, on va devoir discuter!

Bienvenue parmi nous! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bélial || Heaven needs a sinner   Sam 17 Sep - 17:26

Re-bienvenu parmi nous ! Alors déjà, Hugh Jackman déchire, mais en plus, j'ai hâte de lire tout ça car je sens que ça va péter le feu ! Du coup, bonne chance pour ta fiche mon beau.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
paranormal ○ walk the line
— administratrice —
○ messages : 457
○ double-compte(s) : tadhgán, eli, major, claire, sylvia, ichabod, bartimeus.
○ crédits : avatar (c) kinjiki. – signature (c) the strumbellas, tumblr.
MessageSujet: Re: Bélial || Heaven needs a sinner   Sam 17 Sep - 18:46

il est làààààà, le bélial.
rebienvenue chez toi, avec ce perso si badass pour lequel tu connais déjà mon amour. bon courage pour la fin de ta fiche, hâte de te lire. I love you I love you

_________________
I spent a lot of nights on the run And I think oh, like I'm lost and can't be found. And I don't want a never ending life, I just want to be alive while I'm here.
☀︎ ☀︎ ☀︎
keur keur :
 
absente du 17 juillet au 15 août.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
— administratrice —
○ messages : 2244
○ double-compte(s) : lenny, mica, lester, slade, liv.
○ crédits : avatar par timeless, signature par hallows.
MessageSujet: Re: Bélial || Heaven needs a sinner   Dim 18 Sep - 0:09

le voilà, le fameux petit coléreux
hugh est tellement parfait, mon dieu j'aime déjà tellement ce perso. I love you
rebienvenue chez toi, tu connais la maison, bon courage pour ta fiche

_________________

running through the night, but every perfect summer's eating me alive until you're gone, better on my own.  
heyhey :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
○ messages : 858
○ double-compte(s) : Lance & Tobias
○ crédits : oha (ava et sign), tumblr (gif profil et sign), royal deluxe - i'm a wanted man (txt sign)
MessageSujet: Re: Bélial || Heaven needs a sinner   Dim 18 Sep - 5:55

futur papa de moiiii ça veut dire que tu vas me faire bosser, c'est ça ? pfeuh. *file se mettre à jour et rp dans tous les sens*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Bélial || Heaven needs a sinner   Dim 18 Sep - 6:42

Han naaaan ce vava !!!! *meurt devant tant de classe* quel choix de ouf ♥

Re bienvenue sur le fofo
bonne chance pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
demon ○ breaking bad
○ messages : 35
○ double-compte(s) : Aveline et Gene les paranormales, Simon le chasseur et Basile l'humain
○ crédits : fae (ava) | unknown (signa)
MessageSujet: Re: Bélial || Heaven needs a sinner   Sam 24 Sep - 16:57

@Alrune : En effet, va falloir qu'on discute
Merci beaucoup

@Hardin : Tant de compliments, je ne suis que joie Merci beaucoup, j'espère que ça sera à la hauteur

@Jim : Ouiiii, le fameux Bélial, l'enfoiré de démon n°1 Merci beaucoup, j'essaye de boucler ça vite

@Riley : Lui-même, le sale con en personne Merci beaucoup, j'espère que la suite te plaira aussi :waii

@Adémar : Autre visage de ma fille Ouais ouais, bosse donc

@Dorian : Oui hein, Hugh est pas assez exploité pour quelqu'un avec sa classe Merci beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
werewolf ○ bad moon rising
— administratrice —
○ messages : 434
○ double-compte(s) : tadhgán, eli, claire, sylvia, jim, ichabod, bartimeus.
○ crédits : avatar (c) schizophrenic. — signature (c) three days grace, tumblr.
MessageSujet: Re: Bélial || Heaven needs a sinner   Dim 2 Oct - 13:13

coucou toua. tes deux semaines pour faire sexy bélial sont passées... est-ce que tu veux un petit délai supplémentaire ? I love you

_________________
So what if you can see the darkest side of me? No one will ever change this animal I have become. Help me believe it's not the real me. Somebody help me tame this animal.
☓ ☓ ☓
keur keur :
 
absente du 17 juillet au 15 août.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
○ messages : 308
○ double-compte(s) : Simon le chasseur, Gene la traductrice, Basile le trafiquant & Bélial le consultant
○ crédits : faust (ava) | neon demon (signa)
MessageSujet: Re: Bélial || Heaven needs a sinner   Dim 2 Oct - 16:23

Bonjour vous
J'aimerais bien encore un peu de temps oui, ça a été un peu animé irl ces derniers temps, j'ai pas eu le temps de me pencher sur sexy démon Désolée du temps que je prends à finir cette fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
werewolf ○ bad moon rising
— administratrice —
○ messages : 434
○ double-compte(s) : tadhgán, eli, claire, sylvia, jim, ichabod, bartimeus.
○ crédits : avatar (c) schizophrenic. — signature (c) three days grace, tumblr.
MessageSujet: Re: Bélial || Heaven needs a sinner   Dim 2 Oct - 16:31

t'inquiète, y a aucun souci. c'était plus une formalité qu'autre chose.
on t'ajoute encore une petite semaine, hésite pas à nous poker le week-end prochain si c'est encore un peu juste.

_________________
So what if you can see the darkest side of me? No one will ever change this animal I have become. Help me believe it's not the real me. Somebody help me tame this animal.
☓ ☓ ☓
keur keur :
 
absente du 17 juillet au 15 août.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
demon ○ breaking bad
○ messages : 35
○ double-compte(s) : Aveline et Gene les paranormales, Simon le chasseur et Basile l'humain
○ crédits : fae (ava) | unknown (signa)
MessageSujet: Re: Bélial || Heaven needs a sinner   Ven 7 Oct - 18:18

Eh bien patron, tu sais quoi ? Je vais abuser de ta gentillesse et te demander encore un peu de temps ... J'ai commencé l'histoire, mais vu que je me suis embarquée dans je sais pas quoi encore et qu'IRL je cavale, j'ai pas eu le temps de faire plus que deux paragraphes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
— administratrice —
○ messages : 441
○ double-compte(s) : tadhgán, eli, major, sylvia, jim, ichabod, bartimeus.
○ crédits : avatar (c) wild heart. – signature (c) tumblr, bryce fox.
MessageSujet: Re: Bélial || Heaven needs a sinner   Ven 7 Oct - 18:52

mais voyons, y a tellement aucun souci. je te rajoute encore jusqu'au weekend prochain, pis hésite pas à poker si tu as besoin d'encore plus. I love you

_________________

Got a touch like a thorn, 'Cause the girl she's hiding horns. She's the beast in my bones. She got two little horns, And they get me a little bit.
☽ ☽ ☽
keur keur :
 

absente du 17 juillet au 15 août.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
human ○ drink the water
— administratrice —
○ messages : 2168
○ double-compte(s) : tadhgán, major, claire, sylvia, jim, ichabod, bartimeus.
○ crédits : avatar (c) hallows. – signature (c) lana del rey, myself.
MessageSujet: Re: Bélial || Heaven needs a sinner   Dim 9 Oct - 22:46

Bélial, ce démon si parfait que j'aime de tout mon coeur.
Ta fiche est super, je suis vraiment in love de ce que tu as fait du personnage, c'est génial, as always. (et je suis triste que Mari ne puisse pas venir te rejoindre, pour le coup, wesh. )
Par contre, y a juste un petit truc qui nous a fait tiquer pis qu'il faudrait changer vite fait avant qu'on puisse te valider. dans ton avant dernier morceau, tu notes que Bélial tue les démons renégats. le truc c'est que pour le moment, on a indiqué que la seule chose capable de tuer les démons c'était le Colt, et que personne ne savait où il était. (on sait que dans SPN y a d'autres moyens mais pour le moment on les met pas en oeuvre, c'est tout ) Du coup faudrait qu'il les exorcise, si c'est possible (ou en tout cas qu'il les renvoie lui-même en Enfer) et pas qu'il les tue. voilà, c'est juste ça, j'suis désolée de repousser un peu ta validation pour ça. mais après ce sera tout bon.

_________________

I drive fast, I am alone in midnight. Been tryin' hard not to get into trouble, But I've got a war in my mind. So, I just ride. That's the way the road dogs do it – ride 'til dark.
⚭ ⚭ ⚭
keur keur :
 
absente du 17 juillet au 15 août.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
demon ○ breaking bad
○ messages : 35
○ double-compte(s) : Aveline et Gene les paranormales, Simon le chasseur et Basile l'humain
○ crédits : fae (ava) | unknown (signa)
MessageSujet: Re: Bélial || Heaven needs a sinner   Lun 10 Oct - 5:55

Je suis vraiment très très très très très très très très nulle
J'ai corrigé ça, désolée pour la connerie, je les ai lues pourtant, les annexes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
human ○ drink the water
— administratrice —
○ messages : 2168
○ double-compte(s) : tadhgán, major, claire, sylvia, jim, ichabod, bartimeus.
○ crédits : avatar (c) hallows. – signature (c) lana del rey, myself.
MessageSujet: Re: Bélial || Heaven needs a sinner   Lun 10 Oct - 8:24

Ben voyons je le sais que tu les as lues les annexes, mais elles sont tellement longues () que ça arrive de plus se souvenir de tout, wesh, même moi je dois retourner les lire des fois. pis SPN peut mindfucker un peu des fois alors franchement, c'est tellement pas grave petit chat.

Du coup, tout est absolument parfait. je te valide donc de ce pas. bon jeu avec Bélial le badass. I love you I love you I love you

congratulations !
Oh yeah, ça y est, te voilà validé ! Maintenant que t'as ta couleur et ton groupe, les choses sérieuses peuvent enfin commencer.

Pour commencer, on te suggère fortement d'aller jeter un oeil au registre des avatars, pour être bien sûr qu'on n'aurait pas oublié de le recenser en même temps que de te valider. Après ça, n'hésite pas à visiter toutes les rubriques à gauche, histoire de te familiariser avec le forum, et d'intégrer ton personnage au jeu. Et enfin, si tu as besoin de quoi que ce soit, n'oublie surtout pas que Riley et Tadhgán te sont entièrement dévouées (ou presque), et que leurs boîtes MP sont grandes ouvertes ! I love you

Sur ce, on te souhaite un excellent jeu sur RAISE HELL.
(c) blue walrus

_________________

I drive fast, I am alone in midnight. Been tryin' hard not to get into trouble, But I've got a war in my mind. So, I just ride. That's the way the road dogs do it – ride 'til dark.
⚭ ⚭ ⚭
keur keur :
 
absente du 17 juillet au 15 août.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
human ○ drink the water
○ messages : 90
○ double-compte(s) : Aveline la sérieuse, Simon le saint, Gene la rêveuse & Bélial le cruel
○ crédits : jackspirit (ava) | endlesslove (signa)
MessageSujet: Re: Bélial || Heaven needs a sinner   Lun 10 Oct - 9:03

Ouais mais c'était quand même écrit noir sur blanc (ou plutôt blanc sur noir là) que y a que le Colt pour tuer les démons
Merci beaucoup patron (j'ai officiellement un personnage dans chaque groupe )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
human ○ drink the water
— administratrice —
○ messages : 2168
○ double-compte(s) : tadhgán, major, claire, sylvia, jim, ichabod, bartimeus.
○ crédits : avatar (c) hallows. – signature (c) lana del rey, myself.
MessageSujet: Re: Bélial || Heaven needs a sinner   Lun 10 Oct - 9:22

ouais, mais je maintiens que c'est pas grave, wesh.
(bravo, je suis fière de toi. ) (moi je connais pas ça, l'équité. )

_________________

I drive fast, I am alone in midnight. Been tryin' hard not to get into trouble, But I've got a war in my mind. So, I just ride. That's the way the road dogs do it – ride 'til dark.
⚭ ⚭ ⚭
keur keur :
 
absente du 17 juillet au 15 août.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Bélial || Heaven needs a sinner   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bélial || Heaven needs a sinner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bélial, Capitaine de la 3ème Compagnie des Archangels
» Snow Heaven
» Heaven or hell > Mon mini jeux à 2
» key of heaven
» « From my last burning desire, no force in Heaven, nor Hell, can save your soul »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: GESTION :: death will have your eyes :: fiches validées-