en haut
en bas
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
les créatures sont présentement surpeuplées ! on vous invite donc à privilégier les petits humains (ainsi que, toujours, les fantômes).
nous sommes présentement en hiver 2017-2018 (décembre, janvier, février)

Partagez | .
 

 News Holmes & Watson ? -ft. Kaitlin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
Aidan Mersch
hunter // ultraviolence
messages : 86
multicompte(s) : pas encore de dédoublement de personnalité
crédits : (c) Antiope / tumblr / Luz / bat'phanie
MessageSujet: News Holmes & Watson ? -ft. Kaitlin   Dim 13 Jan - 14:56


New Holmes & Watson ?
Aidan & Kaitlin

Le mois de Janvier venait à peine de commencer qu'Aidan faisait face à une difficulté. Et pas des moindres. Il devait embaucher quelqu'un. N'ayant jamais fait partie d'une boite privée, l'exercice lui semblait infaisable. Offrir un boulot à quelqu'un représentait pour lui un joli cadeau, de ce fait, il lui était compliqué de savoir à qui l'offrir. Surtout quand les Cv se ressemblaient tous. D'accord, il y avait certains qu'il pouvait écarter sans problème mais pour d'autres cela relevait du casse-tête. En plus de cela, il attendait un ou une assistante débrouillard, actif et qui a de la jugeotte. En gros, le contraire de la "secrétaire" qu'il avait jusqu'ici. Celle-ci d'ailleurs, c'était révélée être un joli monstre venue dans ses locaux pour le surveiller. Aidan avait dû faire le nécessaire ... Là aussi, il faudra qu'il soit vigilant dans son choix. Ne pas prendre un créature surnaturelle. Cela a déjà fait tâche pour un chasseur, il devait se reprendre.

Alors, ce matin, il se trouvait dans l'accueil de son petit cabinet, ouvert sur la salle d'attente qui portait bien son nom : il attendait le 3e rendez-vous qu'il avait posé pour un entretien. Une certaine Kaitlin O'Reilly. Le nom de famille l'avait tout d'abord fait sourire. Il s'agissait du nom qu'il avait pris lors d'une filature. Celle qui aura bousculé sa vie d'ailleurs. Alors, cette potentielle recrue marquait déjà un tout petit point, par sympathie. En même temps, il s'agissait d'un nom aux consonances irlandaise assez commun. Et vu qu'il s'était donné le faux prénom de "Liam", ce fut trop tentant. Puis, elle n'était pas de Blackwater Falls, même si cela n'était pas forcément un avantage pour obtenir des informations, au moins, elle n'était pas là pour l'espionner. Ensuite, elle travaillait dans le tourisme, elle avait donc le contact facile avec les autres et adaptable, ce qui faisait aussi un point bien positif pour la demoiselle.

Appuyé sur le bureau de son ex-secrétaire, il feuilletait encore le Cv déposé dans sa boite aux lettres quand la porte du cabinet s'ouvrit sur une jeune fille rousse flamboyante. Plutôt jeune, elle faisait bien les 25 ans inscrits sur le papier blanc. Sa démarche semblait assuré même si son air semblait incertain. Aidan analysait la nouvelle venue d'un regard perçant. Il avait été formé à cela, analyser les situations et les personnes pour anticiper au mieux. Faisait-elle la même chose avec lui ?  Enfin elle arrivait à son niveau et il lui tendit la main avec un sourire rassurant : « Bonjour Kaitlin, Aidan Mersch, enchanté de faire ta connaissance. ». Il le disait avec avec une réelle sincérité, il avait hâte d'en savoir un peu plus sur la demoiselle en face de lui. Toujours avec sa décontraction, il lui demanda : « Un café ? Un thé ? », liant la demande à la démonstration, il se resservit du café de la petite cafetière sur la commode juste derrière le bureau. Ils en auraient bien besoin avec la journée qui s'annonce. Une fois une gorgée prise, le détective reprit : « Alors, Kaitlin, question un peu bateau, mais j'ai besoin de savoir : pourquoi avoir posé son CV pour postuler ici ? », avec un léger sourire, il compléta : « Et si c'est parce qu'il y avait de la lumière et parce qu'il fait chaud, ce sont tout à fait des arguments valables ! ». Voir comment elle réagissait au second degré et à l'humour constituait aussi une forme d'examen, révélateur d'une personnalité, d'un état d'esprit. L'entretien d'embauche commence toujours un peu avant et les premiers moments étaient toujours révélateur.

@Kaitlin O'Reilly

HJ ::
 



(c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaitlin O'Reilly
paranormal // walk the line
messages : 45
multicompte(s) : aucun
crédits : (c) carole71, Tumblr
MessageSujet: Re: News Holmes & Watson ? -ft. Kaitlin   Mar 15 Jan - 10:08


New Holmes & Watson ?
Aidan & Kaitlin

Kaitlin avait longuement hésité. Etait-ce une bonne idée que d’avoir postulé à cette offre d’emploi ? Pourquoi diable avait-elle fait cela ? Quelle idée abracadabrante que de vouloir travailler pour un détective privé…. Elle n’avait pas eu sa dose dans les Keys avec sa collaboration forcée avec la police ? D’autant plus que pour l’heure, aucun revenant n’était venu troubler sa quiétude, depuis cette sordide affaire de meurtres, impliquant le meilleur ami et associé de son frère Sean. N’avait-elle pas eu sa dose en adrénaline ces derniers mois ? Ou bien, cela lui manquait-il, contrairement à ce qu’elle voulait bien prétendre ? La jeune femme n’avait en réalité aucune réponse à toutes ces questions. Elle avait eu beau se les passer et repasser en boucle dans son esprit depuis ce matin, malgré l’appréhension, elle savait qu’elle se rendrait d’une manière ou d’une autre à cet entretien d’embauche. Non pas qu’elle n’appréciait pas son travail de serveuse au Galway. Mais ce n’était qu’un mi-temps, et si elle voulait pouvoir prétendre à son propre appartement dans cette ville, et un salaire décent, un autre job ne serait pas superflu. Et lorsqu’elle avait vu cette petite annonce – qui ne payait pas de mine certes – sur la recherche d’un ou d’une assistante pour un détective privé, il avait fallu qu’elle envoie sa candidature, ce fut plus fort qu’elle. Oh bien sûr, elle ne se faisait pas trop d’illusions…. Elle n’avait pas de connaissances juridiques, n’était pas secrétaire, ni comptable de formation, et n’avait pas écrit dans son CV qu’elle avait été mêlée à une affaire de meurtres en série récemment. Encore moins qu’elle voyait des fantômes.

Kaitlin se rendit donc pleine d’incertitudes au cabinet dudit privé. Aidan Mersch. A la fois curieuse et anxieuse, c’est dans un état d’esprit plutôt mitigé que la jeune femme poussa donc la porte du bureau, s’attendant à se retrouver sur le grill par un homme d’entre deux âges, fumant le cigare, légèrement dégarni et ventripotant, vêtu d’un costume bon marché. Au lieu de çà, elle fut accueillie chaleureusement par un homme d’une trentaine d’années tout au plus, à l’allure amicale et charismatique, de haute stature. Néanmoins, son regard était celui d’un homme qui a déjà vu beaucoup de choses dans sa vie. Tandis qu’il la jaugeait, elle eu le sentiment qu’il pouvait la déchiffrer comme un livre ouvert. Mais malgré tout, il lui inspira immédiatement un élan de sympathie. Kait s’empressa de serrer la main qu’il lui tendait. La poigne ferme, assurée. Tant mieux, car elle avait horreur des poignées de main mollassonnes.

« Ravie de vous rencontrer également » répondit-elle, avec un sourire. Elle jeta un bref regard autour d’elle, histoire d’avoir une vue d’ensemble sur le lieu de travail du détective. Et son potentiel futur lieu de travail à elle aussi, qui sait ? « Café noir s’il vous plaît. Merci. » Elle avait beau avoir des origines irlandaises, le thé n’était pas son truc. Un irish coffee en revanche….. mais bon, pour l’heure un café tout simple ferait amplement l’affaire. Lorsqu’il lui demanda pourquoi elle avait postulé, elle eut envie de lui répliquait qu’elle n’en savait rien. Mais toute vérité n’était pas bonne à dire, néanmoins, elle n’était pas non plus du genre à broder.

« Effectivement, même si je supporte les basses températures, je suis plutôt une habituée de la chaleur. » rétorqua-t-elle, amusée, faisant allusion à sa vie en Floride. « Pour tout avouer, j’adore me compliquer la vie et me mettre en danger. Ca doit être une sorte d’addiction à l’adrénaline. » Bon sang, dans le genre réponse nullissime, on ne pouvait pas faire mieux ! Elle se mordilla la lèvre inférieure, en quête d’une réplique un peu plus potable. En vain. « Ecoutez, j’ai un job de serveuse à mi-temps, et je cherche à compléter mes fins de mois. Ca ne fait pas longtemps que je suis en ville, et je ne connais pas grand monde mais je suis débrouillarde… » Là, elle avait la désagréable sensation de s’enfoncer plutôt qu’autre chose. « J’ai récemment collaboré avec la police en Floride. » Allait-il rebondir là-dessus ? Après tout, un privé avait l’habitude d’enquêter sur les gens, il avait bien du mener sa petite recherche sur elle et tous les autres postulants, afin de savoir à l’avance à qui il avait à faire. Et ses mésaventures à Key West n’étaient pas un secret et avaient fait la une des journaux quelques mois en arrière.

Bras croisés sur sa poitrine, histoire de se donner une contenance et masquer à minima ses appréhensions, elle allait reprendre la parole quand une sonnerie l’interrompit. C’était la ligne fixe qui trônait sur bureau à côté d’eux. Une assistante répondait au téléphone non ? Sans attendre l’aval d’Aidan, elle se saisit du combiné. «  Bureau d’Aidan Mersch j’écoute ? » Une voix masculine au bout du fil, et quelques mots brefs. « Il est devant moi, je vous le passe. » Elle tendit le téléphone à Mersch. « La police pour vous. » Un bref instant, elle se demanda si elle n’avait pas été trop audacieuse en prenant l’initiative de répondre à sa place. Mais après tout, qui ne tente rien n’a rien n’est ce pas ?





(c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aidan Mersch
hunter // ultraviolence
messages : 86
multicompte(s) : pas encore de dédoublement de personnalité
crédits : (c) Antiope / tumblr / Luz / bat'phanie
MessageSujet: Re: News Holmes & Watson ? -ft. Kaitlin   Mar 15 Jan - 16:18


New Holmes & Watson ?
Aidan & Kaitlin

La jeune femme parlait d'une voix assurée qu'Aidan appréciait. Elle répondit rapidement à l'invitation de la boisson chaude et il lui servit un café dans la tasse supplémentaire qu'ils avaient pour les clients. Un sourire franc se dessina sur son visage en entendant qu'elle ne voulait rien d'autre avec. Il lui tendit le précieux liquide tout en lui répondant : « Le noir, le meilleur café. ». Une leva sa tasse comme pour saluer son choix avant de reprendre sa dégustation. Ce n'était peut-être pas le meilleure café du monde mais il remplissait son rôle à merveille. La rouquine répondit alors à sa boutade avec entrain ce qui était un bon point supplémentaire. Le sourire d'Aidan ne le quittait pas et il rit légèrement à sa blague : « Avec les douces températures de la Floride, le contraire aurait été étonnant. ». Bien sur que ses recherches sur les postulants avaient été méticuleuses. Non pas pour avoir des préjugés sur les lieux de naissances, mais cela relevait souvent des informations crutiales surtout si on ne venait pas du tout du Canada. Elle répondit alors à sa question classique et il l'écouta avec un silence religieux. Peut-être ne disait-il rien mais il l'observait avec attention. Scrutant ses mimiques ou sa façon de s'exprimer.

Honnête, elle commençait par mettre en avance son goût de l'aventure. Il arqua un sourcil, intrigué. Trèèès bon point vu les aventures qu'il pouvait lui arriver. Cela lui changeait des très classiques "J'ai toujours voulu intégrer la police mais les concours sont compliqués, je suis organisée et les chiffres n'ont aucun secret pour moi et bla bla bla". Au moins, elle visualisait bien les choses auxquelles il pouvait être confronté dans ce métier. Une question émergea alors dans l'esprit du brun : connaissait-elle l'univers du Surnaturel ? Il n'était pas rare que des chasseurs en devenir soient attirés par le frisson de la chasse. Du danger constant qui faisait vous sentir vivant. Elle continua alors, enterrant alors ses doutes. L'honnêteté encore une fois. Au moins, avec lui, elle prenait les devants et se doutait bien que ce n'était pas une bonne idée de lui mentir. En même temps, mentir à un détective relevait peut-être de l'inconscience. Ou alors de la naïveté. Il se demandait alors si elle était honnête avec tout le monde ou si elle possédait quelques talents de mensonge. Après tout, dans ce métier, il fallait parfois faire preuve de ... Ruse.

Et puis, oui, sa collaboration avec la police relevait d'un sacré bon point. Il hocha la tête à l'écoute de l'information et lui montra qu'il était déjà au courant : « Oui, c'est vrai, cela remonte à quelques mois, c'est ça ? » et pour ne confirmer les doutes qui devait l'habitude, il reprit avec un sourire en coin : « Google est le meilleur ami du détective en herbe. Vous étiez la coqueluche des journaux locaux à ce moment-là. ». Il termina alors son café et posa sa tasse sur son bureau. Ce fut à ce moment-là que le téléphone choisit son moment pour se mettre à sonner. Son regard fut immédiatement attiré par le combiné, encore pas forcément à l'aise avec l'idée de décrocher. Pour une raison qui lui échappait, il n'aimait pas téléphoner. Aucun moyen de voir son interlocuteur et de déceler ce qu'il pense. Ni même d'anticiper les réactions. Heureusement pour lui, Kaitlin se mit en mouvement pour décrocher avec dextérité. Face à son audace, le géant haussa des sourcils et ses lèvres s'étirèrent en un sourire. Et bien. Elle prenait les devants, excellente initiative. Puis sa voix sonnait très bien. Il s'appuya sur le bureau en attendant d'en savoir plus. Elle lui tendit alors le téléphone. Il la remercia d'un signe de tête, toujours le sourire au lèvres et prit le combiné : « Mersch. Ah, Dylan, c'est toi ... Ouais ... Ma nouvelle assistante, oui. » Un rire s'échappa de ses lèvres : « Non, je ne pense pas qu'elle finisse comme Kimberley. ». Néanmoins après sa boutade, son sourire s'effaça progressivement aux vues des informations qui lui parvenaient au bout du fil. Il leva son regard vers Kaitlin, lui faisant signe de prendre un papier et un stylo pour écrire. : « 3351 boulevard Taschereau Ouest, c'est noté. On va aller jeter un coup d'oeil. La maison est vide ? ... Pas de soucis, je vais voir ce que je peux trouver. ». Une nouvelle affaire. Et visiblement, ce n'était pas une simple querelle de voisins : « Pas de problème Dylan. On se voit plus tard. Ouais ... A toi aussi. ».

Le téléphone raccroché, il décolla du bureau et fit signe à Kaitlin de l'attendre un instant, se dirigea vers son bureau. Il en sortit avec une veste et une écharpe qu'il noua autour de cou. Il l'encouragea alors : « On va voir comment vous vous débrouillez sur le terrain, cette affaire tombe à pique. Des bruits de portes qui claquent et des voisins qui se plaignent. Seul problème, la maison est vide. La police n'a pas forcément de personne à envoyer pour surveiller, mais ils soupçonnent des skouatteurs ou un trafic. On doit leur apporter des preuves pour qu'ils puissent ouvrir un dossier. ». Enfin ... Ce fut ce qu'il déclara à Kaitlin. Dylan était un chasseur de l'Organisation comme lui et les informations qu'il avait relevait plus du fantôme que du drogué. Mais il ne pouvait pas laisser passer cette occasion. Il avait eu le tuyau en avant première et il toucherait une prime de la police. Il invita alors la jeune femme à le suivre pour prendre la voiture.

La route jusqu'au lieu de rendez-vous se fit tranquillement. Les deux adultes étaient de caractères similaires et finalement l'adresse n'était pas très loin. L'hiver posait un manteau étrange et froid sur la ville, qui mordait le moindre morceau de peau qui dépassaient. Même si la chevelure du jeune homme lui protégeait les oreilles, Aidan n'eut d'autre choix que d'enfiler un bonnet. Le quartier avait l'air tranquille en cette matinée, au moins, le duo serait tranquille pour commencer leurs investigations ...


(c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaitlin O'Reilly
paranormal // walk the line
messages : 45
multicompte(s) : aucun
crédits : (c) carole71, Tumblr
MessageSujet: Re: News Holmes & Watson ? -ft. Kaitlin   Mer 16 Jan - 11:18


New Holmes & Watson ?
Aidan & Kaitlin

Lors de leurs premiers échanges, Kaitlin eu rapidement la confirmation qu’Aidan s’était effectivement renseigné sur elle avant de la recevoir dans son bureau. Cela ne l’offusquait pas, elle s’en doutait de toute manière, et n’avait rien à cacher au sens propre du terme. Le terme « coqueluche des journaux » la fit sourire. C’était le genre de notoriété dont elle se serait bien passée à l’époque, d’autant que Key West était une petite ville, et qu’il y eu une période où elle ne pouvait même plus sortir de chez elle sans être accostée par des inconnus. Heureusement, Sean son frère l’avait beaucoup chaperonnée à cette époque là, se montrant surprotecteur avec sa petite sœur.

Non, Kaitlin n‘avait rien à cacher, hormis peut être le fait qu’elle voyait parfois des revenants, et pouvait même parler avec certains d’entre eux. Ce n’était pas une volonté de conserver le secret, mais plutôt de ne pas passer pour une folledingue. Elle se rappelait fort bien les réactions de Sean et de la police – enfin du flic en charge de l’affaire surtout – lorsqu’elle avait voulu tout leur raconter.

Finalement son initiative de décrocher le téléphone ne paraissait pas déplaire à Aidan, si elle en croyait au sourire en coin qu’il arborait lorsqu’elle lui avait tendu le combiné. Malgré elle, elle tendit l’oreille pour tenter de suivre la conversation. Sa nouvelle assistante ? Cela signifiait-il qu’elle avait le job ? « Non, je ne pense pas qu’elle finisse comme Kimberley. » Kait fronça les sourcils. Qu’était il advenu de sa prédécédrice ? Mais elle n’eut guère l’occasion de s’interroger longtemps, Mersch lui faisant signe de prendre de quoi noter. Prestement, elle sorti de son sac son bloc note et un stylo, et s’empressa d’écrire l’adresse que lui dicta le privé. L’entretien d’embauche prenait une tournure étrange et pour le moins… inhabituelle pour la jeune femme. Lorsqu’Aidan eut raccroché, elle demeura interdite un instant, se demandant ce qu’il lui réservait. Et elle était loin de s’imaginer ce qui allait suivre. Lorsqu’il lui fit un topo de la situation et l’invita à le suivre, elle eu un moment d’hésitation. « Je, ….euh…. oui ok. » balbutia-t-elle, s’emparant de son sac et emboitant le pas au jeune homme. Des portes qui claquent et des bruits suspects dans une maison supposée vide…. Qu’était-elle donc sensée faire sur le terrain une fois arrivée sur les lieux ? Elle voulait bien faire ses preuves, mais dans l’immédiat elle avait du mal à deviner où Aidan voulait en venir. Elle ne fut guère bavarde durant le trajet jusqu’à l’adresse indiquée par le dénommé Dylan, tellement elle était prise de court par la tournure des événements. Si elle avait su qu’elle serait déjà sur le terrain, elle ne l’aurait sans doute jamais cru. Elle réajusta son bonnet sur sa tête en descendant  de la voiture, saisie par le froid. Le ciel était bas, chargé, annonciateur de chutes de neige. L'air se cristallisait devant son visage à chaque expiration.

« Dites, il lui est arrivé quoi à Kimberley ? » demanda-t-elle à tout trac, accélérant le pas pour se maintenir au rythme des grandes enjambées d’Aidan, qui se dirigeait vers la demeure incriminée. Celle-ci se dressait devant eux,sa silhouette décharnée se découpant en contraste sur le ciel gris-blanc. Un volet battait dans le vide, bercé par la brise hivernale. Un frisson parcouru l’échine de la rouquine et ce n’était pas le frima qui en était la cause. Non, c’était ce qui se dégageait de cette habitation à l’abandon. « Ca fait longtemps qu’elle est inhabitée cette bicoque ? » Inconsciemment, elle s’arrêta pour mieux observer les lieux. Un picotement se faisait ressentir sur sa nuque, qui lui était hélas familier. En général, elle ressentait cela lorsqu’elle se sentait épiée. Restait à savoir la nature de celui qui les surveillait à cet instant précis. Portes qui claquent et bruits dans une maison vide….. Bon sang, fallait il vraiment que sa première « affaire » soit mêlée à une histoire de fantômes ? Elle souhaitait avidement qu’il y ait effectivement des squatteurs ou des dealers qui aient choisi cette endroit comme QG. Ca au moins cela restait du concret, du tangible. Et Aidan, ressentait-il la même chose qu’elle ? Elle lui jeta un regard en biais. Elle était intimement persuadée qu’il observait avec attention chacun de ses faits et gestes, chacune de ses expressions sur son visage. Mais ce n’est pas ce qui la mettait mal à l’aise. Non, c’était autre chose. Son instinct lui soufflait de se tenir éloignée de cette demeure. Pourtant,elle n’avait encore vu ni entendu personne. Mais toujours cette sensation d’être épiée. « C’est étrange…. » souffla-t-elle. Comment exprimer ce qu’elle ressentait sans passer pour une illuminée ou une pleutre ? « J’ai le sentiment qu’on nous surveille. » Que dire d’autre ? Pour en avoir le cœur net, il allait falloir explorer les lieux. Rien qu’à cette perspective, une chape glacée lui tomba sur les épaules. C’est à ce moment précis que la porte d’entrée s’ouvrir lentement devant leurs yeux. Fallait il y voir une invitation ou une menace ?



(c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aidan Mersch
hunter // ultraviolence
messages : 86
multicompte(s) : pas encore de dédoublement de personnalité
crédits : (c) Antiope / tumblr / Luz / bat'phanie
MessageSujet: Re: News Holmes & Watson ? -ft. Kaitlin   Dim 20 Jan - 6:38


New Holmes & Watson ?
Aidan & Kaitlin

Le froid était saisissant. Sortir de la voiture procura à Aidan un immense frisson qui traversa son corps. Et pourtant, les frissons l'allaient pas tarder à recommencer ... Il prit son sac à dos à l'arrière de sa voiture tout en sortant du véhicule. Pour le moment, il ne pourrait pas ouvrir son coffre sous les yeux de Kaitlin. Son arsenal risquerait de l'effrayer. De ce fait, il réunissait tout l'essentiel de ses besoins dans ce sac : sel, lames en bronze et argent, ainsi que quelques-chaines aux runes gravés. Rien de trop quand on se lançait dans une histoire inconnue. Même si le détective ne venait ici que pour une mission de reconnaissance et de repérage du terrain. Surtout avec une non-initiée. Malgré cela, au moins, ils étaient parés à toute éventualité.

Une fois à l'extérieur, il lança le dit-sac sur son épaule et entreprit de se diriger vers la bâtisse d'un pas motivé. Ses grandes jambes donnait un rythme soutenu à suivre. La motivation envahissait son corps, la chasse lui procurait toujours cette adrénaline qu'il affectionnait tant. La rouquine le suivait comme elle pouvait et elle s'osa même à une question qui mit Aidan mal à l'aise. Kimberley. Il lui fallait trouver un mensonge tout fait pour ne pas inquiété la postulante et en même temps rester assez proche de la vérité. Les meilleurs mensonges sont ceux basés sur un fond de vérité. Toujours. Alors, il lui répondit d'une voix fausse distraite mais aussi de celui qui avait un peu honte de la situation -les gens n'osaient pas insister quand la personne en face d'eux démontre une part de honte, pour ne pas plus les embarrasser - : « J'ai dû renvoyer Kimberley car elle ... Développait des sentiments à mon égard ... Non partagés. Elle l'a très mal pris et s'est mise à me harceler mon entourage et moi. J'ai dû faire intervenir la police. ». En soit, sans préciser que les sentiments n'étaient en rien romantique et qu'il avait joué le rôle de la police, tout était vrai. Histoire de détendre un peu plus l'atmosphère et rassurer Kaitlin, il reprit avec un sourire : « Ce n'est absolument pas mon genre de mélanger vie professionnelle et vie privée, soyez-en assurée. ». Au moins, cela avait le mérite d'être clair et donnait quelques informations à la jeune femme. Si elle était une sirène, elle était prévenue. Même si le jeune chasseur n'avait pas forcément de doute sur la question, ses enquêtes préalables ayant été utiles pour ne pas refaire la même erreur qu'avec sa précédente "assistante".

Enfin, ils arrivèrent devant la maison. Le frisson qui saisit Aidan fit un joli aller-retour dans sa colonne vertébrale. Non, il n'y avait rien de normal dans cette maison, cela ne faisait aucun doute là-dessus. Merde. Cela n'annonçait rien de facile, encore moins avec une novice. Malgré cela, il lui fallait continuer. Mais au moindre signe de danger incontrôlable, ils sortiraient de là ou se débrouillerait pour la faire sortir. Inspirant une grande bouffée d'air frais, il se préparait mentalement à ce qu'il pourrait trouver à l'intérieur de la bâtisse : un fantôme ? Des revenants ? Un poltergeist ? Au moins, il avait du sec et un petit tisonnier de fer dans son sac, cela pourrait être utile. La question de la rousse le tira de ses réflexions : « Quelques années d'après ce que j'ai compris. Pas plus de 2 ou 3 ans, mais cela suffit à la rendre ... Dans cet état. ». Mêlant les mots avec facilité, il parlait autant pour une personne normal que pour un chasseur. Délabré aurait été le mot le plus approprié. Hanté serait le mot juste. Son regard passait de la maison à la jeune femme pour scruter ses réactions. Voir si cela l'inquiétait à la faire fuir ou si elle s'accrochait. En soit, face à pareil vision, il comprendrait que n'importe qui prenne ses jambes à son cou. Ce métier n'était pas fait pour tout le monde. Cela lui permettait aussi de tester ses connaissances du surnaturel. On pouvait voir les réactions de surprises aux premières expositions de phénomènes paranormaux. A la surprise du jeune homme, Kaitlin semblait beaucoup plus défaitiste que paniquée. Plus d'inquiétude que de peur. Intéressant.

Un bruit de grincement attira alors son attention vers la bicoque. La porte d'entrée venait de s'ouvrir doucement, comme une invitation à entrer. Super. Même la maison se mettait à avoir une conscience et les invitait presque poliment à l'explorer. Visiblement l'esprit qui se trouvait là avait le sens de l'hospitalité. A moins que ce ne soit que pour mieux les piéger à la suite. Sortant les mains de ses poches, il répondit à la remarque : « Possible. Mais pour en savoir plus, il n'y a qu'une seule solution. » avant de prendre le chemin de l'entrée en grimpant les quelques marches du perron. Passant la tête par l'ouverture, il ne vit rien du suspect. Il invita donc la jeune femme d'un signe de la main mais sans rien dire de plus. Aux aguets. L'intérieur de la maison représentait son parfait reflet : laissé à l'abandon. La peinture des murs lézardait quand les morceaux de papier peint vieux et délavé ne se décollaient pas. Le parquet au sol, bien que de bonne qualité, grinçait de façon insupportable. Les pas du jeune homme se faisait lent et plein de précautions. Enfin, ils arrivèrent dans le salon, grande salle principale qui donnait sur une terrasse en bois avec des trous partout. Le regard d'Aidan allait d'un coin à l'autre de la pièce. Aucune manifestation pour le moment. Hmmmh, il lui faudrait donc chercher avec plus de soins. Se détendant un peu, il se tourna vers Kaitlin : « Si vous trouvez la moindre chose suspecte, appelez-moi immédiatement. Ou prenez des photos. Si vous croisez le moindre mouvement, courrez. ». Il sortit un morceau de tisonnier de son sac et le tendit à la jeune femme. D'une voix assurée il lui expliqua : « Et si quelqu'un ou quelque-chose s'approche beaucoup trop vite de vous, n'hésitez pas un seul instant. Frappez. ». En même temps, dans la théorie, ils se trouvaient dans un repère de trafic et de junkies. Avoir un moyen de se défendre semblait tout à fait naturel. « Je doute que les skouatteurs aiment beaucoup la compagnie. ». Drogués ou fantômes. Le détective commença alors son inspection de la salle. Il n'y avait pas grand-chose. Les quelques meubles qui n'avaient pas été emportés avaient mal vieilli, faute d'entretien. Il pouvait néanmoins observer quelques photographies qui trainaient par-ci, par-là d'une famille peu nombreuse aux sourires absents. Les personnes qui vivaient ici avaient visiblement des soucis. L'esprit qui habitait la maison devait probablement avoir quelque-chose à régler avant de partir. Maintenant, était-il devenu fou ? Ou possédait-il encore toutes ses facultés ? Une porte qui claqua le fit se retourner d'un seul geste, brandissant son propre morceau de fer dans le doute. Ses pas se firent plus rapide en direction du bruit. La porte de la cave était béante, une nouvelle invitation. Véritablement, l'hôte de la maison avait quelque-chose à montrer. Mais le chasseur se fit plus méfiant sur cette nouvelle proposition, les caves se trouvant être de magnifiques prisons ...



(c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaitlin O'Reilly
paranormal // walk the line
messages : 45
multicompte(s) : aucun
crédits : (c) carole71, Tumblr
MessageSujet: Re: News Holmes & Watson ? -ft. Kaitlin   Mar 22 Jan - 13:09


New Holmes & Watson ?
Aidan & Kaitlin

Aidan lui relata les raisons du renvoi de la fameuse Kimberley, sa prédécessrice. « Oh… » émit-elle simplement. Il cru bon de rajouter qu’il ne mêlait pas vie privée et vie professionnelle. Redoutait-il qu’elle ait le béguin pour lui à son tour ? Elle ne pouvait nier que c’était un homme séduisant, mais loin d’elle l’envie de faire du gringue à son patron. Elle esquissa un sourire à son tour. « Je vous rassure, moi non plus. Ca fait très mauvais ménage en général. » Après cet interlude léger, toute leur attention fut reportée sur la bâtisse qui leur faisait face. Le malaise de Kaitlin semblait partagé par le privé mais il paraissait plus déterminé qu’effrayé. Pour preuve, malgré l’ouverture lugubre et inexpliquée de la porte d’entrée devant leurs yeux, il n’hésita pas à prendre la décision de pénétrer dans la demeure, Kaitlin sur ses talons. Celle-ci n’en menait pas large, mais la curiosité la tenaillait suffisamment pour lui donner du courage. La sensation désagréable d’être observée persistait, sans qu’elle ne puisse réellement l’expliquer ou en déterminer la source.

L’intérieur était à l’image de l’extérieur : délabré. Pourtant, cette maison avait du connaître son temps de gloire, et être accueillante, mais cela n’était plus le cas depuis un bon moment. Désormais, l’ensemble était inhospitalier au possible, les murs dans un état lamentable. Cela sentait le renfermé et le moisi. Ils débouchèrent sur une grand pièce qui devait être la pièce à vivre fut un temps. Pour l’heure, aucune manifestation d’aucune sorte n’était venue les perturber. Le calme régnait dans la bâtisse. Trop calme ? Kaitlin demeurait aux aguets, balayant son regard tout autour d’eux, à l’affût du moindre indice. Aidan en profita pour reprendre la parole et lui donner quelques directives. Courrez. Vraiment ? Elle lui jeta un regard interrogateur. Qu’était-elle sensée fuir au juste ? Il s’empara de son sac et en sorti une sorte de tige en fer qu’elle identifia comme étant un tisonnier, ou du moins y ressemblant. Elle s’en empara. Le métal était froid dans sa main. Quelqu’un ou quelque chose… de mieux en mieux. Il mentionnait les squatteurs mais elle aurait donné sa main à couper qu’il avait tout autre chose en tête. Se pouvait-il qu’il croie ou voit des esprits, comme elle ? Elle se souvint que lors des recherches qu’elle avait effectué sur les revenants de toute sorte, lors de ses premières « apparitions », elle avait lu que le fer les tenait à l’écart. Décidément, elle allait de surprise en surprise avec Aidan. Pour l’heure, elle opina du chef, soupesant le tisonnier qu’elle tenait fermement. « Il n’y a pas que les squatteurs qui n’apprécient pas la compagnie. » se contenta-t-elle de dire. Inutile d’entrer dans le fond de sa pensée maintenant, au risque qu’il la prenne pour une illuminée.

Une porte claqua, hors de leur vue. Kaitlin réprima un cri, et vit Aidan se diriger vers la source du bruit. Elle lui emboita le pas, le cœur battant à tout rompre, un flot d’adrénaline se déversant dans ses veines. N’étaient-ils pas en train de tomber dans un piège ? Tout ce qu’ils découvrirent, c’est une nouvelle porte ouverte, qui paraissait être celle d’une cave, à en croire l’escalier en piteux état qui descendait dans les entrailles de la demeure. Un nouveau picotement se fit ressentir dans la nuque de la jeune femme, l’incitant à se retourner. Cette fois-ci, elle en eut la confirmation : ils n’étaient plus seuls. L’image était tout d’abord vaporeuse, puis se fit plus distincte avant de se stabiliser complètement. Kait retint son souffle, au bord de la nausée. Devant elle se tenait un garçonnet qui ne devait pas avoir plus de six ou sept ans. Il la regardait avec de grands yeux bleus cobalt, qu’une frange de cheveux bruns masquait partiellement. L’apparition en elle-même n’aurait rien d’effrayante, s’il n’avait pas eu une hache plantée à l’arrière de son crâne. Kaitlin le fixait, l’air complètement hébétée. « Oh mon Dieu…. » murmura-t-elle, le cœur serré. Elle sentait qu’ils n’avaient rien à craindre de ce petit garçon. Lui-même avait du être assassiné dans cette maison. Non, il était là pour leur passer un message, voire pour les aider. Son image vacillai légèrement, tandis qu’il la fixait toujours intensément. « N’y allez pas. » La voix était ténue, fluette. Se disant, il brandit son bras en direction de la porte de la cave. « Il est là, il vous attend. » Instinctivement, Kait s’agenouilla, afin d’être à sa hauteur. « Qui est là ? » demanda-t-elle doucement. L’enfant la regardait toujours, désormais visiblement effrayé. Soudain, il disparu. « Non ! Ne t’en va pas ! » s’écria-t-elle alors, tendant la main là où il se tenait. Dépitée, elle se redressa. Elle réalisa soudain que dans sa « transe », elle en avait complètement occulté la présence d’Aidan dans son dos, et le fait qu’il avait assisté lui-même à toute la scène, sauf que pour lui, il n’y avait jamais eu d’enfant avec une hache dans la tête. Elle se retourna lentement, prête à affronter sa réaction, et probablement son incrédulité. Ou pas. « Est-ce que vous avez vu la même chose que moi ? » le questionna-t-elle, non sans appréhension.



(c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: News Holmes & Watson ? -ft. Kaitlin   

Revenir en haut Aller en bas
 

News Holmes & Watson ? -ft. Kaitlin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» News Kids On The Block
» News Space Marine du Chaos V6
» Sherlock Holmes et autres séries "animalières"
» Liban - FINUL : les news
» Osibo news (blog des années 60 à nos jours)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: BLACKWATER FALLS :: upper town-