AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 
n'oubliez pas que les humains, les fantômes et les polymorphes ont besoin d'amour, eux aussi.
nous sommes présentement en avril 2017. le soleil pointe enfin le bout de son nez
en raison d'un déséquilibre dans la répartition des créatures, les démons ne sont plus autorisés, tout comme les vampires de plus de 100 ans.

Partagez | .
 

  I can't fear death, no longer, I've died a thousand times.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
paranormal ○ walk the line
○ messages : 174
○ double-compte(s) : Hunter - l'Exécuteur !
○ crédits : Vava & gif : moi
MessageSujet: I can't fear death, no longer, I've died a thousand times.   Dim 9 Oct - 11:49


Raven Silverwood
Throw me to the flames
○ âge › 28 ans ○ date et lieu de naissance › 22 mai 1988 ○ profession › Au chômage ○ situation amoureuse › Célibataire ○ orientation sexuelle › Hétéro, à tendance asexuelle. ○ situation financière › Confortable ○ fonction et pouvoir/don et niveau › Troisième oeil de niveau 4 et Clairvoyante niveau 2. ○ groupe › Smoke and Mirrors ○ avatar › Jaimie Alexander ○ crédit › Moi ?

Solitaire - D'humeur changeante - Susceptible - Nerveuse - Méfiante - Excessivement énergique - Esthète - Réfléchie - Superstitieuse - Ouverte d'esprit.

01. Elle s'est toujours sentie différente, principalement parce que le monde ne me faisait que lui rappeler. Dès son entrée à l'école maternelle, ses petits camarades la prenait pour cible ; le parfait cliché que l'on se fait de la victime désignée. Étrange personnage dont on se moque ouvertement. Elle a bien tenté d'inverser la vapeur à plusieurs reprises, en vain. Quelque chose en elle ne plaisait pas, dérangeait profondément le commun des mortels. 02. Elle s'est réfugiée dans tout ce qui pouvait l'éloigner du monde auquel elle ne souhaitait et ne semblait pas appartenir ; grâce à ce rejet catégorique elle s'est construite toute seule. 03. Fana de la littérature noire et des films dramatiques ; elle adore Edgar Alan Poe, probablement en raison de son amour pour les corbeaux. 04. Depuis qu'elle sais lire et écrire, elle veut être écrivain. 05. Elle est gauchère. 06. Si elle devait choisir un mot cela serait : paradoxe. Et 24 serait son nombre. Tandis que Triniti serait sans doute le personnage de fiction qui lui ressemble le plus. 07. Petite, elle souffrait de cauchemars incessants ainsi que de migraine si puissante qu'elle était incapable de se confronter à la lumière du jour...Ce ne fut qu'en grandissant qu'elle réussi à apprivoiser ou en tout cas survivre avec. Pendant des années, personne n'a su expliquer ce qui lui arrivait, jusqu'à « récemment ». 08. C'est durant l'adolescence qu'elle a commencé à s’intéresser à l'astrologie ainsi que la mystique religieuse dans toute sa diversité. 09. A cette même période, elle a enchaîné les délires capillaires, toujours à la recherche de l'excentricité...Avec des résultats plus ou moins mitigés. 10. Parfois, elle regrette de ne pas avoir de frère ou sœur ; plus jeune ou plus vieux, peu importe. Juste des êtres de chair et de sang... 11. Malgré un manque évident de confiance en elle, Raven porte une grande estime à son apparence. Sûrement parce que c'est la seule donnée de son existence qu'elle peut parfaitement contrôler. 12. A presque 30 ans, elle a finit par apprivoiser ses dons, même si parfois ses traumatismes résultant d'un long déni et de divers traitements chimiques, reviennent la hanter.

○ comment vis-tu ton quotidien à blackwater falls ? › choisissez une des quatre questions (la quatrième concernant davantage les créatures surnaturelles, mais pouvant s'appliquer à tous), supprimez les trois autres, et répondez ici en quelques lignes. Voilà plus de trois mois que Raven a posé ses valises à Blackwater Falls; arrivée sous l'impulsion de forces dont la nature lui échappe encore, elle essaie tant bien que mal d'y trouver sa place...Sensible aux ondes qui entour le lieu, elle commence lentement à comprendre pourquoi elle a été envoyée ici: quelque chose d'aussi puissant qu'effrayant s'y dissimule. Ses habitants lui apparaissent comme autant d'homologues surnaturelles que d'ennemis potentiels. Pour autant, Raven se refuse à fuir et veut avoir le fin mot de cette histoire. Alors, profitant de l'héritage que lui a laissé sa tante, elle tente de s'intégrer même si cette opération s'avère est plus compliquée que prévue...Néanmoins, elle garde espoir et être convaincue de trouver, pour la première fois de sa vie, des gens avec qui enquêter et lier.  

○ pseudo › Toujours le même   ○ et à propos de toi ? ›   ○ comment t'es arrivé ici ? › Le biais du St Esprit ○ un dernier mot ? › WOOP WOOP!
fiche (c) blue walrus
   
passeport :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
○ messages : 174
○ double-compte(s) : Hunter - l'Exécuteur !
○ crédits : Vava & gif : moi
MessageSujet: Re: I can't fear death, no longer, I've died a thousand times.   Dim 9 Oct - 11:49

Raven Silverwood, n'a jamais connu ses parents puisque ceux-ci ont péri dans un accident de voiture alors qu'elle n'avait même pas un an. Aucun parent proche ne se manifesta, ce qui obligea l'assistance publique à la placer dans un orphelinat de la ville dont elle était originaire, Mill Valley. Le cadre était plutôt agréable, assez loin des clichés que l'on se fait habituellement de ce genre d'établissement. Situé à un quart d'heure de San Francisco, Raven vécu des années relativement heureuses à l'intérieur de l'institution. Malgré un caractère solitaire et quelque peu belliqueux, elle réussi à trouver sa place et à s’accommoder à sa condition. Cependant, a mesure des années celle-ci devint de plus en plus taciturne ce qui ne manqua pas d'alerter le personnel. Ce n'était pas normal pour une si jeune fille de demeurer assise sur son lit des heures à fixer le vide, gigotant parfois et parlant toute seule. On avait accepté qu'elle possède un ami imaginaire puisqu'elle n'était visiblement pas capable de s'en faire des vrais, mais on s’inquiéta qu'à douze ans celle-ci ne s'en soit toujours pas débarrasser. Pourtant, aucune de ses ombres qui se dessinaient sous ses yeux ne lui semblaient provenir de son imagination. Elles étaient réelles ! Depuis le temps qu'elles la poursuivaient, Raven ne pouvait les ignorer...Malgré tout, elle se rendit rapidement compte que ce genre de choses n'étaient pas normales. Elle n'était pas comme les autres et on ne cessait de lui répéter que ce n'était pas bien d'inventer des mensonges pareils.

« Tu veux quitter cet orphelinat et trouver une famille ? Alors arrête de raconter des bêtises. Aucun parent ne veut d'un enfant qui ment ! » lui avait-on dit.

Elle obéit et lutta contre ses formes qui virevoltaient devant ses yeux nuit et jour, à tel point qu'il lui arrivait de s'arracher littéralement les cheveux. Les quatre ans qui suivirent ne furent qu'une succession de période alternant entre la sérénité et la tempête. Plus elle s'efforçait de combattre et plus les crises s'étendaient dans la durée et se faisaient violentes. Mais l'expérience lui permit de mieux feindre la normalité. Tellement convaincante qu'on arrêta de s'occuper de son cas ; ils n'y virent que du feu, ou tout le moins préféraient y croire. Tandis que sa majorité approchait, une femme entra dans sa vie.

Elle s'appelait Taylor et se présentait comme sa tante. Personne n'y avait donné foi au départ, pourquoi se manifestait-elle que maintenant ? C'était fort étonnant. Cependant, on vit d'un bon œil le départ de Raven et ses manies psychotiques, on avait pas les moyens de garder une énergumène de son genre au sein d'un orphelinat non médicalisé. On passa sous silence ses troubles, pas la peine de la rebuter. Dès lors, Raven vit son existence prendre un nouveau départ et même s'il lui paraissait tardif, elle en était ravie. Très rapidement, les deux femmes apprirent à se connaître et à s'apprivoiser. Jeune quadragénaire et herboriste, Taylor vivait dans une jolie petite maison au cœur de San Francisco. Bien qu'un peu délurée sur les bords, exubérante à outrance et adorant beaucoup trop le mode vie hippie ; Raven s'attacha à ce personnage haut en couleur. Sa présence était si apaisante, qu'elle remarqua une dissipation progressive de ses visions. Parfois, il lui arrivait encore de croiser ses silhouettes filiformes, néanmoins ce n'était plus aussi oppressant...Puis, un jour plus rien. Le vide, le néant absolu. Raven savait qu'elle devait en être heureuse. Ne l'avait-elle pas toujours désiré ? Faire mentir les différents psychologues qui s'étaient entretenu avec elle et ne s'étaient pas gênés pour remettre en cause sa santé mentale. Bien sûr qu'elle ne s'était jamais sentie comme les autres, pour autant elle ne se croyait pas folle...Pas plus que la moyenne. Malgré tout, son nouvel état lui procurait peu de réconfort, elle qui avait vécu entouré d'ombre ; de personnage plus ou moins menaçant. Désormais, seule ; Raven prit conscience de la mesure du trou béant qui l'habitait. Une partie d'elle avait disparu en même temps que ses visions. Naturellement, elle ne put en parler à sa tante ; Taylor ignorait bien ce qui la tourmentait. Comment aurait-elle pu le savoir ? Alors, Raven continua sa route qui ne tarda pas à prendre une mauvaise tournure. Tous les moyens étaient bons pour combler, à dix huit ans elle avait déjà expérimenté plus d'une dizaine de drogues. Mais rien n'y faisait, elle avait voulu fuir durant tant d'années qu'une fois parvenue à ses fins, plus aucun retour en arrière n'était possible. Comme à son habitude, Raven finit par accepter son sort et reprit son existence en main, entra à l'Université ; le parfait modèle de la fille normale.

Mais une nuit, moins d'une semaine après son vingt-deuxième anniversaire ; Raven fit un cauchemar qui la bouleversa. La pleine lune. Une bête. La forêt. Taylor. La mort. En panique à cause du caractère morbide et surtout absolument réaliste de ce rêve, la jeune femme entra en état de choc. La raison ? Ce meurtre...C'était elle qui l'avait perpétré. D'ailleurs, aucun breuvage ne put lui ôter jours le goût du sang dans sa gorge. Que faire ? Que penser ? Elle était de nouveau en proie aux questionnements et elle finit par retrouver cette sensation si particulière qui l'habitait lorsqu'elle était enfant. Quatre ans que Raven désirait renouer avec cette état de transe ; elle aurait tout donné pour revivre ça, mais pas à ce prix. Pourquoi tant de méfiance ? Principalement parce que Raven le sentait au plus profond d'elle, il ne s'agissait pas d'un simple cauchemar. Non. Même sa tante qui avait débarqué en catastrophe en l'entendant crié, l'avait soupçonné. Cette fois-ci, une simple infusion facilitant le sommeil ne saurait effacer les images qui s'étaient matérialiser sous ses paupières. Quelque chose de terrible allait arrivé, Raven en était persuadée ! Cependant, elle garda ses pressentiments sous silence. Peut-être par peur que Taylor ne la prenne pour une folle ? Sans aucun doute, elle lui en avait fait déjà suffisamment bavé avec ses déboires d'adolescente. Pas moins de quinze jours plus tard, on retrouva le cadavre de sa tante dont le cœur avait été arraché et ensevelit négligemment sous un tas de feuilles en plein milieu du domaine de Muir Woods. Les autorité conclu à une attaque de bête sauvage et classèrent l'affaire. De son coté, Raven s'effondra, tout s'écroulait ; l'ensemble de son univers partait en miette...Et l'incertitude se mit à grandir, s'insinuant durablement dans son être.

« Un simple hasard. » Se mit-elle à réciter à longueur de journée, repassant inlassablement les brides de ce cauchemar.

Bientôt, elle ne sortit plus le nez dehors, sombrant peu à peu dans la paranoïa ; s'empêchant de dormir et même de fermer les yeux, de peur qu'une nouvelle vision d'horreur ne la surprenne. Fortement éprouvée par le décès de Taylor, elle se mit à l'apercevoir flotter en permanence autour d'elle. Pas de visage, seulement une présence familière. Puis, un beau matin la porte d'entrée vola en éclat. Devant les volets fermés, l’empilement des journaux dans le jardinet devant la maison, les voisins finirent par demander à la police d'intervenir. Stupéfaits, ils retrouvèrent Raven recroquevillée dans un coin de la salle de bain à l'étage. Chétive à l'extrême, ce n'était qu'une question de jour avant que la mort ne la fauche. Cette intervention, sans nul doute, lui sauva la vie. On tenta d'établir un contact, mais aucune parole intelligible n'était en mesure de franchir la barrière de ses lèvres.

Après une batterie d'analyses psychiatriques, on finit par mettre un mot sur sa maladie : trouble de la personnalité paranoïaque, parsemé d'épisodes psychotiques plus ou moins violents provoquant amnésie temporaire ou durable. Ceci expliquant pourquoi Raven était bien incapable de dire où et quand s'était-elle décidée de se recouvrir l'épiderme d'une cinquantaine de tatouage, dont la logique et la signification lui échappait. De simples détails, rien qui ne méritait l'attention des psychiatres qui la suivait...C'était vite dit. Internée contre sa volonté, elle fut envoyé en dehors de sa zone de confort et atterris à la frontière séparant USA et Canada. On disait que l'air frais de l'Alaska l'aiderait à se remette sur pieds. Là encore, les choses étaient n'étaient pas aussi simple. L'extérieur, Raven n'en voyait qu'un minuscule aperçu lorsqu'on l'autorisait à faire ses quinze minutes de promenade quotidienne. Les sorties se firent rares au début, puisqu'elle se refusait à avaler les cachetons qu'on lui prescrivait, absolument convaincue que l'on essayait de la rendre docile pour mieux lui laver le cerveau. Des semaines entières attachée à son lit, nourris par intraveineuse et la menace de passer par la case électrochoc, arrivèrent à la faire céder. Antipsychotiques et psychorégulateurs étaient son lot quotidien. Elle qui n'avait jamais rechigné à s'envoyer de la mauvaise médecine dans le sang, maintenant son avis se faisait plus mitigé. Pour autant, les effets ne tardèrent pas à se manifester.

« Vous faites des progrès incroyable, mademoiselle. Depuis six ans que nous nous voyons, j’entraperçois un avenir pour vous en dehors de cet hôpital. » S'était félicitée le Dr. Sullivan.

Raven l'entendait mais n'y faisait guère attention ; son esprit s'était déjà perdu. Son passé, son présent et son futur, c'était cet endroit ; aucune perspective ni échappatoire. Elle s'était laissée aliéner, jamais elle ne pourrait recouvrer un semblant de vie. On souhaitait, encore une fois, se décharger du poids qu'elle représentait. Aux risques et périls de la société mais aussi d'elle même. Comme prévu, on la fit sortir. D'abord sous surveillance, puis lui lâchant un peu plus de leste, Raven se raccommoda au reste du monde. A raison de consultations toutes les semaines à l’hôpital, on lui octroya le feu vert définitif pour qu'elle puisse s'installer et recommencer tout à zéro. Deux conditions rendaient cela possible : la prise impérative de ses médicaments et la mise à demeure en Alaska.

Raven se plia à ses impératifs...Pendant un temps, du moins. Une nuit suffit pour la faire basculer, le panneau de Blackwater Falls se tenait face à elle. On l'avait appelé, on voulait qu'elle soit là. Les frémissements se dégageant de l'endroit, faisaient échos à ceux éprouvés des années plus tôt...

« Ce n'est pas un simple hasard. »

fiche (c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: I can't fear death, no longer, I've died a thousand times.   Dim 9 Oct - 11:52

Bienvenue parmi nous!

Joli choix d'avatar!
Bonne rédaction! ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
hunter ○ ultraviolence
— administratrice —
○ messages : 1247
○ double-compte(s) : eli, sylvia, ichabod, carson.
○ crédits : avatar (c) ultraviolences. – signature (c) kovacs.
MessageSujet: Re: I can't fear death, no longer, I've died a thousand times.   Dim 9 Oct - 12:10

ouiiiiiii, elle est là.
rebienvenue dans les parages avec Raven la parfaite. j'ai vraiment hâte d'en découvrir plus sur elle, et de la voir en action. bon courage pour la fin de ta fiche, et puis si tu as besoin de quoi que ce soit d'autre, tu sais où nous trouver. I love you

_________________

But boy you're a liar, just a thief. Don't waste your breathe, Cause there's nobody left who believes in who you are. Say what you want, I know just where you're coming from.
✖︎ ✖︎ ✖︎
keur keur :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
○ messages : 174
○ double-compte(s) : Hunter - l'Exécuteur !
○ crédits : Vava & gif : moi
MessageSujet: Re: I can't fear death, no longer, I've died a thousand times.   Dim 9 Oct - 12:17

BLOP, BLOP!

Merci à vous deux !
(Même moi, j'ai hâte de la faire débarquer !! )

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: I can't fear death, no longer, I've died a thousand times.   Dim 9 Oct - 12:19

Rebienvenue !!!!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
paranormal ○ walk the line
○ messages : 174
○ double-compte(s) : Hunter - l'Exécuteur !
○ crédits : Vava & gif : moi
MessageSujet: Re: I can't fear death, no longer, I've died a thousand times.   Dim 9 Oct - 12:41

Merci bien
(En attendant que Hunter se libère, j'pense qu'on va se caler un lien ahahah!)
I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: I can't fear death, no longer, I've died a thousand times.   Dim 9 Oct - 14:36

Re-bienvenue
Bonne chance pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
demon ○ breaking bad
○ messages : 36
○ double-compte(s) : Aveline et Gene les paranormales, Simon le chasseur et Basile l'humain
○ crédits : fae (ava) | unknown (signa)
MessageSujet: Re: I can't fear death, no longer, I've died a thousand times.   Dim 9 Oct - 16:56

Oooouuuuh quelle belle femme que voilà J'ai hâte d'en apprendre plus sur elle

Rebienvenue parmi nous, tu cèdes au dédoublement toi aussi, c'est bien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
— administratrice —
○ messages : 2404
○ double-compte(s) : lenny et slade.
○ crédits : rivendell (avatar), hallows (signature), lorde (lyrics).
MessageSujet: Re: I can't fear death, no longer, I've died a thousand times.   Dim 9 Oct - 17:22

owiiiiiiiiiiii la fameuse raven elle est si belle, et je l'aime déjà trop cette petite rebienvenue chez toi, bon courage pour tout ça, tu sais où nous trouver si t'as besoin I love you I love you I love you I love you

_________________

she's so hard to please, but she's a forest fire. i do my best to meet her demands, play at romance, we slow dance. 
click here :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: I can't fear death, no longer, I've died a thousand times.   Dim 9 Oct - 18:19

Raven Silverwood a écrit:
Merci bien
(En attendant que Hunter se libère, j'pense qu'on va se caler un lien ahahah!)
I love you

Ohhhh ouiiii !!!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
paranormal ○ walk the line
○ messages : 174
○ double-compte(s) : Hunter - l'Exécuteur !
○ crédits : Vava & gif : moi
MessageSujet: Re: I can't fear death, no longer, I've died a thousand times.   Lun 10 Oct - 5:56

Bélial Barsamain a écrit:
Rebienvenue parmi nous, tu cèdes au dédoublement toi aussi, c'est bien
Ouais ça faisait un petit moment que l'idée me trottait dans la tête
(Je suis passée du coté obscur, ahah!)

Dorian Montgomery a écrit:
Re-bienvenue  
Bonne chance pour ta fiche    
Je te remercie  

Riley Mayfair a écrit:
owiiiiiiiiiiii la fameuse raven            elle est si belle, et je l'aime déjà trop cette petite     rebienvenue chez toi, bon courage pour tout ça, tu sais où nous trouver si t'as besoin I love you I love you I love you I love you

J'apprécie l'engouement

Ca va pulser!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
human ○ drink the water
— administratrice —
○ messages : 2539
○ double-compte(s) : tadhgán, sylvia, ichabod, carson.
○ crédits : avatar (c) hallows. – signature (c) johnny cash, myself.
MessageSujet: Re: I can't fear death, no longer, I've died a thousand times.   Mar 11 Oct - 7:14

Aaaaaah, j'aime tellement ta Raven. le personnage est vraiment intéressant (pis entre gens internés par le passé il nous faudra un lien ), et j'ai vraiment aimé lire ta fiche. J'ai bien hâte de la voir en jeu. I love you

Par contre avant de la valider j'aimerais juste être sûre avec toi sur un truc. tu écris qu'elle est médium, mais dans ta fiche elle a bien plus l'air de voir les fantômes (troisième œil, donc) que d'être médium ... Tu vas jusqu'à parler d'amis imaginaires auxquels elle s'adresse, de silhouettes et de personnages... Les deux premiers peuvent passer, puisque les médiums peuvent dans certains cas apercevoir des "voiles" en guise d'énergie, et avec de l'entraînement se servir de leur don pour communiquer avec l'entre-monde mais... Je sais pas, à en lire la description que tu en donnes j'ai l'impression qu'elle voit vraiment les esprits. désolée, je chipote un peu je sais, mais c'est vraiment le feeling que j'ai eu en lisant ton histoire, qu'elle était troisième œil et non pas médium, donc je voulais juste mettre ça au clair avec toi. je suis d'accord que la limite est vraiment mince entre les deux (raison pour laquelle ils sont facilement confondables/associables quand le personnage a deux dons), mais pour le coup là je suis pas sûre.

Désolée d'être un peu tâtillonne. c'est mon seul petit détail, après pour moi tout est parfait, je te validerai avec grand plaisir. et réserve-moi des liens. I love you

_________________

I wear this crown of thorns, Upon my liar's chair, Full of broken thoughts I cannot repair. Beneath the stains of time, The feelings disappear. You are someone else, I am still right here. ⚭ ⚭ ⚭
keur keur :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
○ messages : 174
○ double-compte(s) : Hunter - l'Exécuteur !
○ crédits : Vava & gif : moi
MessageSujet: Re: I can't fear death, no longer, I've died a thousand times.   Mar 11 Oct - 7:33



J'ai hésité entre les deux, ce qui manifestement m'a fait un peu tout mélangé (Pourtant, j'ai bien lu les annexes... ) Du coup, oui je pense que tu as raison, Raven possède le don de troisième œil

Mais oui, oui je te réserve un lien bien au chaud I love you (plus on est de fous; plus on rit ! - cette expression ne peut pas être plus appropriée )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
human ○ drink the water
— administratrice —
○ messages : 2539
○ double-compte(s) : tadhgán, sylvia, ichabod, carson.
○ crédits : avatar (c) hallows. – signature (c) johnny cash, myself.
MessageSujet: Re: I can't fear death, no longer, I've died a thousand times.   Mar 11 Oct - 8:26

t'inquiète pas, ça arrive, pis c'est vrai que les deux sont assez proches. du coup c'est parfait pour moi, je te valide. et super pour les liens je viendrai te chercher ça (a)

amuse-toi bien avec ta poupette, en tout cas. I love you

congratulations !
Oh yeah, ça y est, te voilà validé ! Maintenant que t'as ta couleur et ton groupe, les choses sérieuses peuvent enfin commencer.

Pour commencer, on te suggère fortement d'aller jeter un oeil au registre des avatars, pour être bien sûr qu'on n'aurait pas oublié de le recenser en même temps que de te valider. Après ça, n'hésite pas à visiter toutes les rubriques à gauche, histoire de te familiariser avec le forum, et d'intégrer ton personnage au jeu. Et enfin, si tu as besoin de quoi que ce soit, n'oublie surtout pas que Riley et Tadhgán te sont entièrement dévouées (ou presque), et que leurs boîtes MP sont grandes ouvertes ! I love you

Sur ce, on te souhaite un excellent jeu sur RAISE HELL.
(c) blue walrus

_________________

I wear this crown of thorns, Upon my liar's chair, Full of broken thoughts I cannot repair. Beneath the stains of time, The feelings disappear. You are someone else, I am still right here. ⚭ ⚭ ⚭
keur keur :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: I can't fear death, no longer, I've died a thousand times.   

Revenir en haut Aller en bas
 

I can't fear death, no longer, I've died a thousand times.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [ 40k ] Renegade Militia et death korps of krieg
» Jeu de Rôle sur Death Note
» [40k-Death Guard] Les Oubliés du Terminus Est
» Death Smile II 360 - Subtilités???
» Chroniques des Death Vectors

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: GESTION :: death will have your eyes :: fiches validées-