AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 
n'oubliez pas que les humains, les fantômes et les polymorphes ont besoin d'amour, eux aussi.
nous sommes présentement en mars 2017. le printemps arrive, ne perdez pas espoir
en raison d'un déséquilibre dans la répartition des créatures, les démons et les vampires ne sont plus autorisés jusqu'à nouvel ordre.
veuillez noter que les télékinésistes et les troisième oeil sont pour le moment fermés, merci de privilégier d'autres dons

Partagez | .
 

 Quel malheureux hasard [PV Lana & Jacob]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
paranormal ○ walk the line
○ messages : 46
○ double-compte(s) : Samuel Gregory
○ crédits : Moi-même
MessageSujet: Quel malheureux hasard [PV Lana & Jacob]   Dim 21 Mai - 16:05

Assis à la terrasse d'un café, je touillais lentement ma tasse sans quitter des yeux la jeune femme qui parcourait rapidement le trottoir d'en face. De ma main libre, je levais une photo, après y avoir jeté un œil par dessus mes lunettes de soleil, je constatais que la fille du trottoir d'en face était bien la femme se trouvant sur la photo. Lorsque je relevai la tête, elle avait disparue. D'un geste brusque, je rangeais la photo dans une poche intérieur de mon blouson, déposai quelques pièces à côté du café vidé à la hâte et sifflai Sam pour qu'il suive mes pas.

Quelques minutes plus tard, j'étais de retour chez moi. J'ouvrai la porte du camping-car assez fort pour qu'elle manque de sortir de ses gonds puis j'allai m'asseoir sur la banquette. L'adrénaline du moment m'avait submergée. Mon intuition me disait que cette fille avait quelque à voir avec le paranormal. Néanmoins, je n'avais aucune preuve tangible. Tout avait commencé avec ce type que j'avais reconduit chez lui. Il m'avait parlé d'une belle brune aux yeux charmeurs. Ils auraient flirtés tout les deux avant qu'elle ne lui déclare être capable de le faire ré-intégrer son entreprise en échange d'un service quelconque. Il avait accepté tout de suite. Depuis, dès que je le ramenais chez lui à la fin de ses soirées, il paraissait de plus en plus dépité. Finalement, il avait été retrouvé mort chez lui, sans lettre d'adieu, ni rien qui puisse attester d'un suicide, mais évidemment, rien ne laissait présager un meurtre non plus. Bref, cette fille, tout ce que je savais d'elle, à part cette histoire, c'était son prénom. Lana, un barman m'avait assuré que c'était bien avec elle qu'il avait plusieurs fois vu mon client discuter.

Ses maigres indices me conduisent donc à penser que cette femme est un démon, et qu'elle a conclu un pacte avec le pauvre type. En plus, elle a été vue dans plusieurs bars, le même soir, ayant le contact facile. Ça me fait beaucoup trop penser à l'attitude d'un démon en manque de pacte. Il fallait que j’en ai le cœur net. Après, elle pourrait tout à fait être une jeune femme qui cherche à s'amuser. C'est possible que je sois totalement à côté de la plaque. Mais je préfère en être sûr.



Plus tard, en fin de soirée



Je gare mon véhicule dans la rue principale de Upper Town, celle où on trouve le plus de bar. Je rejoins rapidement le trottoir dans ma tenue de travail : un costume trois pièces surmonté d'une parka noir. Les mains dans les poches, adossé au mur, je regardais les gens passer. Je me faisais volontairement discret pour qu'ils aillent de préférence vers d'autres chauffeurs. Au bout de plusieurs minutes, après avoir du trouver une excuse pour refuser un client, je me retrouve presque seul. La voilà qui arrivait enfin. Il y avait bien quelques personnes mais j'arriverai à attirer son attention. Je me décollai nonchalamment de mon confortable mur et lui fit un bref signe de la main :

"Si jamais vous avez besoin, je peux vous emmener où bon vous semble. je suis arrivé après les autres, j'ai pas eu le temps de faire mon chiffre... Vous saurez où me trouver si jamais
, fis-je en traversant la route pour regagner ma voiture. "

Maintenant, j'étais prêt à attendre. Elle savait que j'étais là et disponible. Donc bon, au pire, elle ne reviendrait pas, et dans ce cas-là, tant pis, c’est moi qui reviendrai demain soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
demon ○ breaking bad
○ messages : 64
○ double-compte(s) : Aucun pour l'instant
○ crédits : .nephilim
MessageSujet: Re: Quel malheureux hasard [PV Lana & Jacob]   Mar 6 Juin - 10:35




Quel malheureux hasard

feat  Jacob Mcgregor


Ouf, enfin terminé. Je regarde fièrement le résultat de plusieurs heures de rangement avec un petit sourire. Une après midi entière. C'était tout le temps que j'avais passé à ranger entièrement la librairie ou je travaillais. J'adore mon métier. Vraiment. Déjà parce que je suis passionnée par les livres, mais aussi parce que il me permet de me retrouver moi même. Il me permet de me sentir bien malgré ce que je suis censée effectuer à coté. On ne dirait vraiment pas comme ça, mais passer des pactes avec les humains c'est beaucoup plus difficile que il n'y parait.

Le sexe, l'amour, le pouvoir, la richesse, la beauté. Voila les principales raisons pour lesquelles les humains trouvent moyen de passer des pactes. Personnellement je trouve ça pathétique. Ils cherchent toujours à obtenir plus, sans jamais se contenter de ce qu'ils ont déjà: une vie, sans oublier le fait que ils sont prêts à vendre leur âme sans hésitation. Au final, ils valent pas mieux que nous autres les démons. Je regarde ma montre et constate que il est grand temps de rentrer chez moi. Je prends soin de vérifier que tout est en ordre une dernière fois et enfile mon perfecto en cuir rouge que j'aime tant avant de verrouiller la librairie après avoir afficher le panneau fermeture. Alors que je m'avance dans la rue, je me stoppe net. Soudainement un frisson me parcourt, non pas parce que je suis effrayée mais parce que j'ai comme un mauvais pressentiment. Je me sens épiée. Comme si quelqu'un était la dans l'ombre à surveiller chacun de mes pas. Je ne veux pas chercher à attendre davantage pour savoir si ma théorie s'avère exact ou non. Me retrouver face à un chasseur, c'est bien la dernière chose dont j'ai envie. J’accélère le pas et après avoir tourné à droite à un croisement, je fais en sorte à disparaître le plus rapidement.


De retour chez moi...



Home, sweet home. On pourra dire ce qu'on veut, il n'y a rien de mieux que d'être enfin chez soi. Après avoir pousser un long soupire, j'opte pour prendre une douche bien chaude. Les températures sont particulièrement basses et même si je ne ressens pas le doux froid d'hiver, je veux tout faire pour mener une vie "normale". Et être un démon ne veut pas dire devoir se négliger. Je reste une femme avant tout. Au contact de l'eau chaude sur ma peau, je me détends automatiquement. Je ferme les yeux et laisse toutes mes pensées négatives s'évader durant de longues secondes. Pendant de longues secondes j'oublie jusqu'à ce que je suis vraiment. L'odeur de mon shampoing à la vanille plane dans l'air. Je me sens bien la dans ma salle de bain, au point que j'en ai presque pas envie de sortir et pourtant...

Comme tous les soirs je vais partir arpenter les bars à la recherche de nouvelles victimes. De nouveaux êtres humains suffisamment naïfs pour vendre leur âme au diable. Je finis par sortir de la douche et quand mon regard s'arrête sur mon reflet dans le miroir je ne peux m'empêcher de repenser à cet homme...C'était il y a quelques nuits. Il avait souhaité être ré-intégrer dans cette entreprise à laquelle il était tant attaché. Ce matin même, on l'avait retrouvé mort chez lui. C'était passé aux informations. Ses proches et ceux le connaissant avaient été interrogé par les journalistes. Selon eux, il avait été différent aux cours des derniers jours. Son état s'était dégradé de plus en plus et la cause de sa mort avait été déclaré inconnue. Secouant la tête, je cherchais à chasser de ma tête le peu de culpabilité qui m'avait submergé sur le coup. Si je devais me lamenter de chaque personnes avec qui j'avais passé un pacte au cours de mon existence, alors je vivrais sans cesse dans le remord. Le mieux était de faire en sorte à ne pas y penser, d'agir comme si cela ne m'atteignait pas. Comme toujours.



Plus tard en fin de soirée...


Un nouveau bar, une nouvelle victime. C'était quasiment tout le temps comme ça que je fonctionnais. Assise au comptoir d'un bar, je sirote tranquillement le cocktail que je viens de commander. Je sais que il ne faudra pas bien longtemps avant de me faire aborder. Après tout je suis vêtue de cette si belle robe blanche, longue et fendue sur un coté, qui met en valeur chaque courbes de mon corps. Mes cheveux longs, bouclés retombent le long de mon dos. Je suis un démon caché sous une apparence presque angélique. Dix minutes. C'est le temps qu'il faut avant qu'un homme ne vienne m'aborder. Très vite, il engage la discussion et comme d'habitude je dois faire semblant de m'y intéresser pour trouver moyen d'en tirer profit. Et voila, encore un qui souhaite la richesse. Je joue mon petit manège et use de mes charmes. Très vite il succombe. Et hop, une nouvelle âme destinée à finir en Enfer. Après avoir pris le temps de me faire plaisir avec un deuxième cocktail, je finis par sortir du bar.

« Si jamais vous avez besoin, je peux vous emmener où bon vous semble. je suis arrivé après les autres, j'ai pas eu le temps de faire mon chiffre... Vous saurez où me trouver si jamais. »


Je regarde l'homme qui vient de m'aborder, loin de me douter de ce qu'il s'agit réellement. Il me propose ses services et je n'ai qu'une envie: Rentrer chez moi et  dévorer un immense pot de glace en lisant un bouquin. Et par dessus tout je veux me faire discrète. Il traverse la rue et il regagne sa voiture. Après l'avoir suivi, je grimpe à mon tour dans le véhicule pour m'asseoir sur la banquette arrière. Je tends un bout de papier avec l'adresse d'une rue voisine. Après tout, hors de question de donner mon adresse précise. Je tiens à rester tout de même un minimum méfiante.

« Pouvez vous me conduire ici je vous prie ? »



Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
○ messages : 46
○ double-compte(s) : Samuel Gregory
○ crédits : Moi-même
MessageSujet: Re: Quel malheureux hasard [PV Lana & Jacob]   Mar 13 Juin - 12:15


La première phase

Enfin bon, quand j'y pense, je pourrais très bien mourir ce soir si je ne fais pas attention. Justement, je dois rester concentré. Je met le moteur en marche. Appuie sur la pédale d'accélération. Braque pour prendre un virage à droite. Me voilà en train de reconduire un probable démon chez lui. J'espère simplement me tromper. J'allume la radio et trouve une station qui diffuse de la musique idéale pour ce genre de trajet, quelque chose de très calme, tout droit sorti des années 70. Je compte essayer différentes choses pour qu'elle se discrédite toute seule. A commencer par lui proposer une bouteille d'eau, j'y ai introduit quelques gouttes d'eau bénites à l'intérieur. Si elle la boit, sa gorge la brûlera pendant quelques minutes. SInon, il me restera une dernière chose. Commençons :

" Tenez
, dis-je en tendant la bouteille pour la déposer sur la banquette arrière, des collègues m'ont dit que les clients apprécient avoir des services gratuits comme une bouteille d'eau. Du coup, elle est pour vous. "

Nous entrâmes dans un tunnel, les lumières ternes caractéristiques vinrent pénétrer la voiture, donnant une teinte orangeâtre à son intérieur. Je posai mon bras sur le rebord de la fenêtre, passant mes doigts sur mes lèvres. Un coup d'oeil rapide dans le rétroviseur m'indique qu'elle n'a pas encore touché à la bouteille :

" Vous n'avez pas froid comme ça avec cette tenue ? "


Il faut que je tienne un semblant de conversation, ou au moins que je fasse comme si c'était ce que je voulais. On approchait du point d'arrivée. Mais je dois avouer que sa robe  lui allait très bien. Là-bas, il allait falloir que j'agisse vite mais discrètement. Garer la voiture là où on pourrait pas voir les plaques d'immatriculations, procéder au dernière vérifications de cette Lana et agir en fonction. La bouteille d'eau est un échec pour le moment, elle ne l'a même pas touché.

Nous voilà finalement arrivé à destination. Par chance, je trouve l'endroit parfait, prétextant me préparer au retour, je fais un créneau pour changer de sens et ainsi plonger ma voiture dans l'ombre, rendant les plaques invisibles pour les curieux aux fenêtres, si tant est qu'il y en ait

" Voilà, j'espère que le trajet s'est bien passé. Pour payer, choisissez, en liquide, ou par chèque voire par carte pour le chèque. Pour le chèque, ce sera au nom de James Christo. J'ai pas choisi mon nom de famille, Christ ça fait pas très modeste je sais... "

C'est grossier et pas subtil mais on fait ce qu'on peut. Si cette fille était vraiment un démon, le mot "Christo" allait la faire réagir, elle ne pourrait que très mal contrôler sa réaction. Dans la boîte à gant se trouvait mon Five-Seven équipé d'un silencieux. J'étais prêt à m'en saisir s'il le fallait.[/size]

© Nye-Hael sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
demon ○ breaking bad
○ messages : 64
○ double-compte(s) : Aucun pour l'instant
○ crédits : .nephilim
MessageSujet: Re: Quel malheureux hasard [PV Lana & Jacob]   Jeu 6 Juil - 19:26




Quel malheureux hasard

feat  Jacob Mcgregor


Avec le temps j’ai su devenir méfiante. J’apprécie ce service bien que extrêmement soudain mais je n’ai pas soif. J’accepte néanmoins la bouteille par courtoisie mais je refuse d’en boire le contenue. Si ce type est un chasseur, il est hors de question pour moi de tomber dans le piège de l’eau bénite aussi facilement.

« Tenez, des collègues m'ont dit que les clients apprécient avoir des services gratuits comme une bouteille d'eau. Du coup, elle est pour vous.


- Hm, merci. C’est très agréable de votre part mais je n’ai pas soif.  »


Mon ton est assez froid et distant. Non pas que ça ne soit spécialement contre lui. J’agis ainsi avec tout le monde.  Il accélère l’allure et je me sens bien, mon cœur suit le même rythme que la vitesse de la voiture. Je ferme les yeux quelques secondes et quand il met la radio, je me détends et ne pense plus à rien. Je fais comme le vide dans ma tête l’espace de quelques instants.  Mais le peu de temps ou mes paupières se ferment, des flashbacks de l’Enfer me reviennent à l’esprit et je préfère rouvrir les yeux immédiatement.


Nous traversons un tunnel et je me sens légèrement mal…A vrai dire ça peut paraitre stupide mais je déteste me sentir enfermée dans des espaces confinés.  Je suis une démone claustrophobe. C’est spécial mais il y a une raison à ça. Une raison que jusque la, personne ne connait à Blackwater Falls.


« Vous n'avez pas froid comme ça avec cette tenue ?

- Disons que j’ai fini par m’habituer au froid à force. »


Un épais voile de brume est tombé et l’ambiance est devenu similaire à celle d’un film d’horreur à l’extérieur du véhicule. Il se gare et je n’ai qu’une impatience : Enfin pouvoir rentrer chez moi et me prélasser devant un bon livre. Pourtant, je sens bien que quelque chose ne va pas mais j’ignore encore quoi.


Nous sommes parvenus à destination et sans plus attendre je sors mon chéquier de mon sac ainsi que mon stylo. Alors que je m’apprête à demander à quel nom devais-je signer le chèque, un vertige me parcourut immédiatement et mon cœur se mit à cogner violemment dans ma poitrine comme si il cherchait à en sortir.


« Voilà, j'espère que le trajet s'est bien passé. Pour payer, choisissez, en liquide, ou par chèque voire par carte pour le chèque. Pour le chèque, ce sera au nom de James Christo. Je n’ai pas choisi mon nom de famille, Christ ça fait pas très modeste je sais...  »

Mon sang bouillait dans mes veines et j’avais envie de hurler. Ce type était un chasseur. Génial, ça faisait le deuxième en une semaine. A tous les coups  il venait pour moi suite à la mort récente de ce type avec qui j’avais passé ce pacte. Sauf que ce n’était pas ma faute. Enfin si, mais pas entièrement. Si les humains n’étaient pas si avides aussi… Avec un petit sourire, je levais mon regard en direction du rétroviseur principal et mes yeux devinrent entièrement noirs durant plusieurs secondes avant de redevenir normaux.

«Bravo, tu m’as trouvé ! Bon au moins tu n’es pas comme l’autre furie et on va peut être pouvoir discuter toi et moi. »



Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
○ messages : 46
○ double-compte(s) : Samuel Gregory
○ crédits : Moi-même
MessageSujet: Re: Quel malheureux hasard [PV Lana & Jacob]   Mer 12 Juil - 12:56


une possible négociation ?

Lorsque je vis ses yeux changer, lorsqu'ils devinrent totalement noirs, je sentis une petite bouffée d'adrénaline. Je m'affalai un instant sur mon siège, offrant un petit sourire à la démone. J'espère qu'elle ne pensait pas vraiment être en droit de "discuter" avec moi. La négociation avec un démon, la pire des erreurs à faire... Pourquoi est-ce qu'elle me prenait de haut comme ça, à me tutoyer, à se croire intouchable. J'étais curieux de savoir qui était cette autre furie mais pas le temps de poser des questions. Je détachai ma ceinture et me tournai vers elle. Mon corps bloquant la vue de la boîte à gant, je pu discrètement attraper mon flingue. Sans attendre qu'elle continue à essayer de s'en sortir, je passai mon bras par-dessus le dossier du siège et appuya le canon du Five-Seven sur la tempe de cette Lana. Un petit déclic annonça que la sécurité était déverrouillée.

" Les balles du flingue sont bourrées de fer, ça te tuera pas, mais deux-trois pétards dans la tête et tu mettras du temps à retrouver quelqu'un qui voudra bien de toi. Allez, sors tranquillement de la voiture et tente rien. "


Je fis de même, attendant qu'elle pose pied à terre. En la regardant rapidement, je réalisai qu'il aurait très facile de tomber sous le charme. Je fermai doucement la porte de la voiture, histoire de ne pas faire trop de bruit. Maintenant, j'avais plus qu'à espérer ne pas être tombé sur une démone plus âgée qu'elle n'y paraît. Bon, ça, on verra.

J'étais passé derrière elle, apparemment, elle n'allait pas être trop virulente pour le moment, tant mieux. Pendant un instant, j'hésitais à simplement lui lier les mains et les pieds. Mais pour plus de sécurité, je l'attirai à moi et, après un dernier coup d'oeil de vérifications des alentours, passais une main sous sa tête. Avec l'autre, je fis en sorte d'enserrer sa gorge quelques instants. Dès qu'elle perdit connaissance, je rattrapai son corps et le déposai ensuite dans le coffre liant fermement ses mains et ses pieds, scotchant un adhésif sur sa bouche pour l'empêcher de crier.

Le trajet se passe bien, à l'arrière, la démone ne s'est pas réveillée, ou alors elle attend une opportunité. Si ça se trouve, elle s'est détachée et elle me sautera dessus dès que le coffre sera ouvert. On va espérer que non. Comme d'habitude dans ce genre de situations, je m'arrête dans un vieil entrepôt désaffecté. Je viens là parce qu'il y a un sous-sol, j'ai réussi à faire poser une serrure par un ami, du coup, je suis le seul à pouvoir y accéder. EN sortant de la voiture, je laisse ma veste à l'intérieur, enlevant aussi ma cravate. Je préfère être à l'aise. Un petit clic m'annonce que le coffre est ouvert. Elle est toujours dans les vappes, tant mieux. Je la transporte jusqu'au sous-sol en la trimbalant sur mon épaule.


Une demi-heure plus tard


J'ai fini de tracer les symboles. J'utilise une craie et je repasse cinq fois pour que ça disparaisse pas d'un coup. Le piège à démon est donc prêt, dessiné sur une planche de bois recouverte de film plastique, empêchant toute fissure de venir briser la sécurité de ces symboles.. Je soulève la fille pour la laisser tomber à l'intérieur, d'un geste sec, j'enlève le scotch. Je viens tirer une chaise pour m'asseoir en face d'elle, et attendre qu'elle se réveille. Depuis toujours, je m'asseois à l'envers dans ces moments là, mon torse déposant sur le dossier. Pour passer le temps, je relis le blabla pour exorciser un démon. J'ai fini par le connaître par coeur mais on sait jamais. Ca fait longtemps que j'avais plus eu à faire à un démon, mais je pense que ça bien se passer. Un mouvement me fit lever le nez. Elle était réveillée. Enfin! Je claquai le petit livre et le rangeai dans ma poche.

" Je te laisse deux minutes pour t'expliquer, si je suis pas convaincu, je te fais retourner en enfer, dans le doute. "


Je jetai un oeil à ma montre, quand j'avais parlé de deux minutes, c'était pas une blague. je suis tatillon sur le temps passé à parler avec un démon. Mes avants-bras posés sur le dossier de la chaise, j'attendis une réponse.

© Nye-Hael sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Quel malheureux hasard [PV Lana & Jacob]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quel malheureux hasard [PV Lana & Jacob]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Clos] Quel malheureux poisson suis-je ?
» Quel est votre jeux 3D glasses préféré ?
» Quel entrainement pour Hattrick?
» MVS !! Quel est le meilleur choix ?
» Quel sorts monter pour un panda agi ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: BLACKWATER FALLS :: upper town :: bars et restaurants-