AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 
n'oubliez pas que les humains, les fantômes et les polymorphes ont besoin d'amour, eux aussi.
nous sommes présentement en mai 2017. le printemps est doux et ensoleillé
n'hésitez pas à aller vous inscrire aux nouvelles missions juste ici

Partagez | .
 

 (woods) i'm up against the sky

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
human ○ drink the water
○ messages : 31
○ double-compte(s) : aucun.
○ crédits : (avatar: endlessly epic) + (signature: margothon chérie.)
MessageSujet: (woods) i'm up against the sky   Mar 30 Mai - 18:58


annabel woods
holding me like this with poison on your lips
○ âge › trente-et-un ans déjà, la vie qui défile devant toi alors que tu cherches encore un moyen de faire pause, de revenir en arrière, mais apparemment que c'est impossible. ○ date et lieu de naissance › le seize janvier, à blackwater falls. ○ profession › éternelle indécise, tu as passé les dernières années de ta vie comme comptable pour petite entreprise de pâtisserie. depuis ton retour à blackwater falls, tu as repris l'auberge familiale, refusant que tes parents ne vendent la place ○ situation amoureuse › de nouveau célibataire depuis quelques temps. tu as passé presque deux ans avec rust, sans jamais vraiment être en mesure de te détacher complètement de ton premier amour, celui pour qui tu aurais tout donné, mais à qui tu as brisé le coeur. lester, c'est une page de ton passé que tu n'as jamais été complètement en mesure de tourner ○ orientation sexuelle › hétérosexuelle ○ situation financière › si tu n'as jamais roulé sur l'or, tu n'as toutefois jamais manqué de rien. tu es douée avec les chiffres, tu en as fait ton métier, tu réussis toujours à faire beaucoup avec peu. ○ groupe › long walk home ○ avatar › la parfaite daw ○ crédit › tumblr.
tu es très proche de ta famille. vous étiez tissez serrés quand tu étais plus jeune, ton frère et toi toujours dans les pattes de tes parents, à faire des mauvais coups ou des petites blagues, rien que pour entendre ton père soupirer et ta mère rire. benjamin et toi, il n'y a rien que vous n'avez pas fait ensemble, rien que vous ne vous êtes pas dis. il n'y avait pas de benjamin sans annabel et le contraire était tout aussi vrai depuis la mort suspecte de ton frère il y a déjà cinq ans, tu n'es plus tout à fait la même. toi qui était pétillante, pleine de vie et d'entregent, tu n'es maintenant plus qu'une pâle copie de la femme que tu as été. c'est pire lorsque tu es à blackwater falls. à kingston, tu avais su redevenir la jeune femme que tu voulais être, moins dans l'ombre, moins effacée, mais depuis ton retour il y a un mois, tu as l'impression de disparaître à nouveau, et tu détestes le feeling. après le secondaire, tu as fait un cours en comptabilité. tu n'as jamais aimé l'école, n'y trouvant pas l'utilité que d'autres pouvaient y voir. tu savais ce que tu voulais faire avant même d'avoir mis les pieds à l'école secondaire alors les années passées là furent comme un supplice. pas particulièrement populaire, pas particulièrement flamboyante, y'avait benjamin et un petit groupe d'amis pour te faire passer au travers de ces années. t'as toujours été la grande fille dans la dernière rangée sur les photos de classe. du haut de tes 5 pieds 8, tu as toujours eu de la facilité à te faire respecter par les amis de ton frère. tu faisais partie de la gang, tu n'étais pas que la petite soeur et ça, c'est quelque chose que tu aimais. tu faisais du sport avec eux, soccer, basket, volleyball et tu en passes. tu es d'ailleurs une fille avec très active aujourd'hui. tu essayes de courir chaque matin avant le boulot et à kingston tu t'entraînais dans un gym pas loin de ton appartement. tu songes d'ailleurs à recommencer une fois que les travaux à l'auberge seront terminés depuis que tu es revenue à blackwater falls, tu vis dans la maison de ton enfance avec tes parents. ils ont prévus de déménager dans quelques semaines et de te vendre la maison. tu es heureuse mais nerveuse d'être la propriétaire de la maison, il y a tellement de souvenirs avec benjamin ici, t'as peur de jamais être cent pour cent à l'aise ici sans lui tu fumes lorsque tu es nerveuse. si ce n'était qu'occasionnel lorsque tu étais plus jeune ou même à kingston, tu sembles en avoir fait une habitude depuis ton retour. à chaque pause des gars de la construction, tu vas avec eux derrière l'auberge pour tirer sur un court bâtonnent de nicotine. les mecs travaillent pour toi, et pourtant, tu as su te faire une place parmi nous, comme tu sais si bien le faire, même si ça implique une augmentation de ta consommation de nicotine tu crois n'avoir été amoureuse qu'une seule fois. de lester. mais tu as tout gâché, tu le sais bien même si c'est difficile à admettre. parfois, tu te demandes à quoi ressemblerait ta vie aujourd'hui si tu n'étais pas partie lorsque tu l'as fait. tu te perds dans les scénarios, te demandant si tu serais réellement plus heureuse que maintenant. t'essayes de ne pas y penser trop souvent, parce que ça te tiraille encore le coeur, parce que t'es pas certaine d'être complètement passée à autre chose, malgré tout
○ comment vis-tu ton quotidien à blackwater falls ? › c'est difficile, encore plus difficile que tu ne l'imaginais de revenir à blackwater falls. tes parents sont là pour t'aider avec les travaux de l'auberge avant de partir pour le sud, mais ce n'est pas pareil. pas pareil sans benjamin, sans lester. t'as l'impression de tourner en rond depuis ton retour, alors tu te fatigues dans ton travail, dans les rénovations pour que la ré-ouverture de l'auberge se passe bien. tant que tu penses à ça, t'es pas obligée de penser à tout le reste. mais ça viendra bien assez vite.
○ janvier 1986 › ta naissance, suivant de près celle de ton frère aîné benjamin moins d'un an auparavant. tes parents, se retrouvant rapidement avec le couple de bébés décident que leur famille est maintenant complète ○ juin 1990 › tu n'avais que quatre ans lorsque tes parents ont fait l'acquisition d'une auberge à blackwater falls, mais tu te souviens encore trop bien de l'immensité du projet pour tes petits yeux de gamine. c'est rapidement devenu un point de repère pour toi. les murs t'ont vu grandir de ces marques qu'on appose lorsqu'on mesure nos enfants, tu es devenue indépendante en voyant tes parents travailler d'arrache-pied pour tenir le fort, t'as su comment prendre des initiatives et devenir aidante rapidement dans ta vie grâce à cet auberge. c'est ta deuxième maison, tout simplement, et la gamine que tu étais s'imaginais déjà reprendre l'entreprise une fois que tes parents seraient trop vieux pour continuer ○ mars 2001 › si tu as toujours aidé dans l'auberge dès que tu as été en mesure de le faire, c'est à tes quinze ans que tu t'es trouvée ton premier emploi, comme caissière dans un petit magasin de linge de la ville. tu y travaillais de jour les fin de semaines, continuant d'aider tes parents matin et soir avec l'auberge. tu ne t'appliquais pas particulièrement à l'école, n'y voyant pas d'intérêt puisque tu savais déjà ce que tu voulais faire de ta vie ○ août 2003 › ton frère s'envole pour l'école d'aviation pour te laisser toute seule pour la première fois de ton existence. si t'as toujours été une gamine indépendante et pleine de fougue, benjamin était plus qu'un simple grand frère. il était ton  meilleur ami, celui devant qui tu pouvais te permettre d'être vulnérable. son départ a laissé un trou géant de ta vie d'adolescente, mais vous trouviez le moyen de vous parler tous les jours ○ mai 2006 › benjamin ouvre son entreprise d'aviation à blackwater falls, ressentant lui aussi le besoin d'être proche de l'auberge et de donner un coup de main. il t'engage et s'il est celui derrière le volant de chaque tour d'aviation, tu es la tête derrière toute l'opération, gérant la publicité, les rendez-vous et les comptes de cette mini-entreprise, ce que tu considérais comme une bonne pratique pour la fois où tu serais emmenée à gérer l'auberge ○ février 2007 › lors d'une soirée de st-valentin bidon où tu es emmenée de force, tu y fais la rencontre d'un jeune policier charmant. un jeune policier qui viendrait à rentrer dans ta vie, presque sournoisement, pour s'y faire une place, une très grande place. si vous n'étiez que deux jeunes sans attentes cette soirée-là, la vie en a décidé autrement pour lester et toi ○ juillet 2009 › après un peu plus de deux ans de relation, il semble tout naturel que lester et toi déménagiez ensemble dans votre premier appartement. tout se passe pour le mieux, c'est digne d'une histoire d'amour à la rose d'hollywood, mais tu n'as pas à te plaindre. tu es bien, foutrement bien. tu peux imaginer un futur aux côtés du jeune homme, capable de t'imaginer t'endormir chaque soir près de lui pour être réveillé au matin par l'un de ses baisers. t'as la vie presque parfaite, mais tu ne le réalises pas. ou du moins, tu le comprends seulement une fois que c'est trop tard ○ novembre 2011 › tu apprends qu'alors qu'il était parti voler seul, ton frère est décédé de ce qu'on dit d'abord être un crash d'avion. vient ensuite la surprise qu'il ne serait pas mort par le crash lui-même, mais bien après, par un animal ou autre chose. une enquête est menée, lester en faisant partie, te promettant de trouver le responsable, ou du moins une explication complète sur ce qui est arrivée. mais les réponses n'arrivent jamais et tu changes du tout au tout. parce que tu ne sais plus comment être annabel sans benjamin, au plus grand dam de l'homme qui t'aime ○ mars 2012 › tu ne l'as pas vraiment planifié, mais tu l'as fait quand même. un matin, tu as fait ta valise, n'emportant que l'essentiel, et tu es partie. laissant lester derrière, vos projets et vos envies, votre amour aussi. mais blackwater falls, c'était devenu trop grand pour toi sans benjamin. tu ne pouvais plus rester et lester, tu savais qu'il ne pouvait pas partir. ça t'a brisé le coeur de le laisser derrière, mais tu n'avais pas d'autre choix, du moins c'est ce que tu croyais sincèrement. tu as roulé jusqu'à kingston où tu avais espoir de refaire ta vie, de laisser le trou géant de ton univers derrière ○ août 2012 › après quelques mois à changer d'emploi constamment, à la recherche de quelque chose qui te plairait vraiment, tu commences à travailler comme comptable pour une petite pâtisserie du coin. la propriétaire devient alors une amie, quelqu'un sur qui tu peux compter et avec qui tu passes du temps. elle t'enseigne la base de la pâtisserie et en échange, tu lui montres comment bien tenir ses lèvres. elle est la première à te donner une raison de rester et ça te fait du bien, de ne plus être complètement seule ○ décembre 2014 › lors d'un party du nouvel an auquel ta collègue t'emmène, tu fais la rencontre de rust. le courant passe dès la première conversation, ce n'est rien de forcé, rien d'extravagant non plus. vous commencez à vous fréquenter assez rapidement, accumulant les soirées auprès de l'autre sans toutefois vous laissez aller complètement à cette relation. tu ne sais pas vraiment ce que vous êtes, mais ça n'a aucune importance, il te fait du bien et tu ne cherches pas plus loin ○ août 2015 › si ta relation avec rust n'était d'abord que quelques soirées passés ici et là, au fil du temps, tu as bien dû réalisé que la place que vous preniez dans la vie l'un de l'autre augmentait, sans toutefois vous défaire de ce principe que c'est léger, sans aucune promesse, sans aucun projet. si tu partais après une soirée chez lui normalement, maintenant tu dormais à ses côtés, retrouvant une sécurité et une paix d'esprit qui t'avait quitté depuis quelques années déjà dans ses bras. les semaines défilaient, les sorties et les nuits passées ensemble aussi, mais ça vous allait à tous les deux, de pouvoir compter l'un sur l'autre sans être obligés de vous raconter la vie que vous avez chacun fui. une entente non-dite mais respectée à la lettre. une simplicité déconcertante et une affection réelle pour le jeune homme, c'est ce que vous aviez désormais ○ novembre 2016 › et puis comme ça, du jour au lendemain, il doit partir. il a le droit, tu le sais, vous n'aviez fait aucune promesse, aucun plan pour le lendemain, mais ton coeur se serre alors que toute trace de lui dans ton appartement disparaît. ça frappe cette nouvelle solitude, plus que tu n'es en mesure de le dire, ou de lui dire. il te dit de l'appeler si tu as besoin, mais tu ne l'as pas fais. tu ne le feras pas non plus. mais il te manque, étrangement ○ janvier 2017 › si tu avais été en mesure de refaire ta vie dans les dernières années à kingston, tu n'as pas été en mesure de t'empêcher de revenir à blackwater falls. parce que tes parents voulaient vendre l'auberge et que tu ne pouvais pas, tu ne voulais pas t'imaginer un monde où cet auberge n'appartient plus à ta famille. il y a trop de souvenirs là-dedans, trop de morceaux de benjamin sur lesquels tu n'es pas prête à mettre une croix. alors tu reviens en ville, nouvellement propriétaire de l'auberge, mais encore terrorisée à l'idée de devoir faire face à ton passé, de devoir faire face à lester..  
fiche (c) blue walrus
  beyond the veil :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (woods) i'm up against the sky   Mar 30 Mai - 19:16

huhuhu, la belle annabel comme je te l'ai dit, je suis TELLEMENT heureuse que tu ais craquée pour elle, omg j'ai si hâte de rp avec toi à nouveau ça va être parfait

BIENVENUE sur RH surtout bon courage pour ta fiche, si t'as besoin tu sais où me trouver
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (woods) i'm up against the sky   Mar 30 Mai - 20:54

TU ES LÀ. (sur le canapé, avec moi. )
TU ES FAIBLE.
JE T'AIME.


t'es parf, à nous deux on va rendre la vie à Lester impossible, j'ai tellement hâte.

bienvenue dans le coin, mon chou, en tout cas. si tu as besoin de quoi que ce soit, tu sais où me trouver. I love you
JE STALKE TA FICHE, DÉPÊCHE-TOI DE REMPLIR ÇA.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: (woods) i'm up against the sky   Mer 31 Mai - 16:15

oui, oui, oui, oui, oui, OUI, O U I.
ta fiche est juste parfaite, pifou tu m'as foutu des feels tsunami-tornade-tempête.
ta annabel est tellement merveilleuse, j'ai hâte de rp avec toi, c'est juste parfait

congratulations !
Oh yeah, ça y est, te voilà validé ! Maintenant que t'as ta couleur et ton groupe, les choses sérieuses peuvent enfin commencer.

Pour commencer, on te suggère fortement d'aller jeter un oeil au registre des avatars, pour être bien sûr qu'on n'aurait pas oublié de le recenser en même temps que de te valider. Après ça, n'hésite pas à visiter toutes les rubriques à gauche, histoire de te familiariser avec le forum, et d'intégrer ton personnage au jeu. Et enfin, si tu as besoin de quoi que ce soit, n'oublie surtout pas que Riley et Tadhgán te sont entièrement dévouées (ou presque), et que leurs boîtes MP sont grandes ouvertes ! I love you

Sur ce, on te souhaite un excellent jeu sur RAISE HELL.
(c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (woods) i'm up against the sky   

Revenir en haut Aller en bas
 

(woods) i'm up against the sky

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» En vue d'un achat : Wario Woods sur NES en TBE
» Silvia Woods: la vraie manageuse!
» Through the Woods (PC)
» [M12] Turbofog
» [DKA] Kessig Pod GBr

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: GESTION :: death will have your eyes :: fiches validées-