AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 
n'oubliez pas que les humains, les polymorphes et les fantômes ont besoin d'amour, eux aussi
nous sommes présentement en mars 2017. le printemps arrive, ne perdez pas espoir
veuillez noter que les télékinésistes et les troisième oeil sont pour le moment fermés, veuillez privilégier d'autres dons

Partagez | .
 

 (for all that we’ve got), jica.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
demon ○ breaking bad
— administratrice —
○ messages : 462
○ double-compte(s) : riley, lenny, lester, slade.
○ crédits : avatar par vinyles idylles. signature par hallows.
MessageSujet: (for all that we’ve got), jica.   Ven 2 Juin - 18:04

for all that we've got
let’s let the stars watch, let them stare. let the wind eavesdrop, i don’t care. for all that we’ve got, don’t let go. just hold me. (THE CIVIL WARS)

Le soleil déclinait lentement à l’horizon, propageant une douce lumière dorée. Mica, enlevant ses lunettes fumées, se laissa brièvement aveugler avant de fermer les yeux. Une brise soufflait légèrement, et la jeune femme inspira profondément. L’air s’inflitra dans ses poumons, et elle expira de soulagement à la sensation que cela lui apporta. Il lui semblait avoir ce gros noeud dans l’estomac, qui l’empêchait de respirer normalement depuis qu’elle avait appris la nouvelle. Mais prendre un peu d’air lui faisait le plus grand bien – surtout considérant ce qu’elle avait décidé de faire. Mais c’était le moment, elle n’était plus en mesure de tout garder pour elle. Surtout pas à ce sujet. Et puis, Jim était plus que concerné par la nouvelle – il méritait de le savoir autant qu’elle. Et Mica savait que partager l’information l’aiderait certainement à la comprendre et la gérer. Car pour le moment, elle ne ressentait qu’une légère panique, beaucoup de peur, et une certaine anxiété à annoncer à Jim que leur vie commune changerait bientôt du tout au tout. Même si une part de Mica se doutait que Jim serait heureux de la nouvelle, elle ne pouvait s’empêcher de redouter le moment. La raison de cette peur lui échappait, mais elle était tout de même présente. Elle était donc partie se promener pendant la journée, pour rassembler un peu son courage, et trouver ses mots – mais à présent, c’était le moment de rentrer. Mica replaca ses lunettes fumées sur son nez, secoua ses cheveux emmêlés par le vent et se dirigea vers la caravane. Elle donna quelques sourires à ceux qu’elle croisa et bientôt, refermait la porte de la caravane derrière elle. Jim ne serait pas rentré avec une ou deux heures – ce qui lui laissait amplement le temps de préparer un bon repas. Attachant ses cheveux au sommet de sa tête, Mica retira sa veste, mis un peu de musique et se mit à la tâche.

Une heure et demi plus tard, tout était prêt – le repas dans le four, la table mise, les chandelles allumées. Ça en était presque guimauve, comment elle avait tout préparé pour l’arrivée de Jim, mais elle s’en fichait. Elle avait envie de faire quelque chose de spécial. Mica jeta un coup d’oeil au cadran – Jim devrait arriver d’une minute à l’autre. Se dirigeant vers la partie de la caravane qui leur servait de chambre, elle se changea pour enfiler une robe qu’elle savait que Jim aimait bien – et brossa ses longs cheveux noirs. Puis, elle se laissa retomber sur le lit, jouant instinctivement avec un coin de couverture effilé. Ne restait plus qu’à attendre. Et alors qu’elle guettait l’arrivée de son Jim, la main de Mica se dirigea d’elle-même jusqu’à son ventre. Les doigts se posèrent sur le tissu de sa robe, et ses yeux glissèrent au même endroit. Un bébé. Elle allait avoir un bébé. Ils allaient avoir un bébé.

C’était difficile à imaginer, autant que c’était facile – elle se voyait passer le reste de sa vie avec Jim, ça ne faisait aucun doute. Toujours, il avait été là, et toujours il le serait. Jim était toute sa vie, et maintenant ce n’était que la famille qui s’agrandissait. Et même si être mère faisait un peu peur à Mica, elle savait qu’elle pourrait affronter n’importe quoi en ayant Jim à ses côtés. Un léger sourire étira ses lèvres. Une famille. Elle, Jim, et leur enfant. Son imagination roulait à vive allure, alors qu’elle voyait presque déjà devant elle se dérouler leur vie ensemble – les repas, les promenades, les rires. C’était étrange, de déjà ressentir une telle tendresse – elle n’avait jamais ressenti un tel espoir vis à vis l’avenir, sauf peut-être lorsqu’elle était avec Jim. Mais il y avait quelque chose de spécial avec cet enfant. Quelque chose de vraiment spécial. Soudainement des bruits de pas se firent entendre – Jim, sans nul doute. Mica se redressa et se dirigea vers le four, afin de fermer quelques ronds. La porte s’ouvrit sur le visage familier de Jim, et un sourire se leva tout aussi naturellement sur le visage de la jeune femme. « Hey, you. » Se munissant d’un gant de four, elle ouvrit la porte et retira le plat pour le poser sur le comptoir. « I hope you’re hungry. » Puis, le retirant, elle se tourna vers Jim pour lui voler un baiser. Le goût de ses lèvres l’emplit totalement, comme ça le faisait toujours. « How was your day ? » lui demanda-t’elle avec un regard tendre.  

_________________
he’s raised on the edge of the devil’s backbone, oh i just wanna take him home. +
heyhey :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

(for all that we’ve got), jica.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: FAR FROM ANY ROAD :: out of the furnace :: flashback-