AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 
n'oubliez pas que les humains, les fantômes et les polymorphes ont besoin d'amour, eux aussi.
nous sommes présentement en mars 2017. le printemps arrive, ne perdez pas espoir
en raison d'un déséquilibre dans la répartition des créatures, les démons et les vampires ne sont plus autorisés jusqu'à nouvel ordre.
veuillez noter que les télékinésistes et les troisième oeil sont pour le moment fermés, merci de privilégier d'autres dons

Partagez | .
 

 Devil devil {Amenadiel}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
demon ○ breaking bad
○ messages : 26
○ double-compte(s) : //
○ crédits : Pando
MessageSujet: Devil devil {Amenadiel}   Jeu 8 Juin - 14:26


Amenadiel Hector Flint
Demain dés l'aube où blanchit la campagne
○ âge › Beaucoup trop d’années écorchées. L’âme torturée, l’apparente quarantaine effleurée. ○ date et lieu de naissance › L’approche de l’été, un certain vingt mai, d’une année lointaine et oubliée, sur ses terres de France. Ce même paysage qui deviendra son royaume. ○ profession › Secret de l’ombre. Il s’est approprié un club, le « Wrath » lieu de débauche, de déchéance, où ils observent ses âmes en perdition, qui dansent. L’alcool à profusion, qui brouille l’attention. Il y va flirter, chasser, se mêler à la foule et à ses péchés. Oiseau de nuit.  ○ situation amoureuse › L'âme libre et le coeur sans attaches. Trop noyé dans les méandres des plaisir pour vouloir s'engager. Il n'est guère du genre à jurer fidélité. ○ orientation sexuelle › Le genre n’a pas d’importance. Il ne se fie à rien d’autre que le plaisir des yeux. La personnalité lui importe peu. Pour lui, les humains ne sont que des jouets, que l’on manipule, que l’on use, jusqu’à s’en lasser.○ situation financière › Aisée. Indécente. Richesse opulente. Il profite de ses rentes. Il assoit son empire et manipule les faibles, sans scrupules. Juste par pur égoïsme. Pour nourrir ses plaisirs et ses ambitions. ○ fonction et pouvoir/don et niveau  › Démon de la colère, de la rage, de la hargne. Flammes dansantes dans un regard carmin. Les mains tentées de sang, écorchée, abîmés. Les poings qui frappent, qui détruisent. L’absence d’âme et de conscience. La force est herculéenne, les réflexes aiguisés, l’observation développée, la rapidité exacerbée. À l’affut du monde et de ses mystères. Amenadiel a toujours aimé observer, se délecter de l’humain et de ses défauts. Défauts qu’il peut faire chavirer, raviver. Il a le don de pousser à la colère, à la rage exacerbée, à l’envie de cogner. De faire sortir le monstre enfouis, terré, au fond de l’âme et de l’humanité. Il pousse à la hargne, à la violence physique, aux coups, par quelques regards, par quelques paroles, par quelques pouvoirs. Hypnotisme. Il se défend, aussi. Il repousse, télékinésie, champ de force, peu maîtrisé. Il brise, il détruit, sans se canaliser. Il n’est pas pudique, encore moins intimidé. Il ne cherche pas la paix, encore moins la sérénité.  ○ groupe › Bad Company, démon de la colère. ○ avatar › Hugh Dancy ○ crédit › Heroes get made (tumblr)
○ psychologie › Le caractère est aussi sombre que l’être. Aussi démoniaque que son état. Le monstre jubile de la douleur, rit de la souffrance et s’excite du manque de pudeur. Il ne craint rien, ni personne. La chair humaine, n’est qu’un amusement d’un temps, dont il se délecte comme d’un met délicat, entre deux soupirs, entre deux ébats. Il s’amuse de ses êtres qui fourmillent, qui ignorent tout où qui au contraire, se mette en tête d’exterminer ceux de son espèce. Il leur rit au nez, à gorge déployée. Ignominie de l’enfer, rejeton du diable qui fait de la terre son éden. Qui évolue avec aisance dans la société humaine. Il s’y fait, aux mœurs et aux traditions. Il crache sur la religion. Il a de ses sourires carnassiers qui vous mettent mal à l’aise. Il vous attire, autant qu’il vous horripile. Il rit, comme il gronde. Il tue, sans une once de remord, sans une once de regret. Il pousse au vice comme au péché. Il n’a d’attraction que pour les plaisirs, entretien son égoïsme. Il manipule, réfléchi et calcule. Il s’entoure, assoit sa domination, sans laisser le temps de quelques questions. Juste des réponses. Il est le seul maître. Insouciance des plaisirs de la terre, sentiment libérateur que d’avoir quitté les enfers. Il se veut curieux de tout. Observateur, aux aguet, à l’affût de proies comme de nouvelles expériences. Immature, parfois. Légère insouciance. Pourtant le fond est autre. L’engeance démoniaque défini son plan, éradique les menaces, ne laisse place ni à la pitié, ni à timidité. Il écrase, éviscère et sacrifie, juste pour vivre un peu plus. Un peu plus longtemps. Jeux d’enfants.

○ anecdotes (in)utiles › Se complait dans les joies inutiles de la vie comme prendre un bain ou faire un karaoké. • N’est que rire, mauvais comme sincère. Pied de nez à la vie, déboires salutaires. • Amoureux des arts et du beau. Il se plait à contempler, à observer, à faire briller des yeux de quelques lueurs fascinées. • La vesture élégante et le port majestueux. Tout en lui transpire l’autre monde. Une élégance prononcée. Port d’un roi, depuis longtemps oublié.

comment vis-tu ton quotidien à blackwater falls ? › Pittoresque petite ville qui pourtant, semble un doux écrin de démence. Attiré contre ton gré, l’aura malsaine te fait rester. Rien à redire, tout à faire. Tu combats les arrogants et fait de ce paradis ton enfer. Chaleureux et flamboyant. Bien plus attirant, que la flamme d’antan.
○ 20 mai 1067 › Naissance sur ses terres Franc ○ 1097 › Rejoint l'expédition de la première croisade en Terre-Sainte ○ 1099 › Fait partie des Rois et chevaliers prenant la ville de Jérusalem. Tyran vivant de violence, il orchestre plusieurs massacres et bain de sang. Sera maudit la même année, en tuant un ancien catholique devenu musulman, qui cherchait à obtenir l'asile. ○ 1106 › Meurt décapité sur ses propres terres qu'il défendait contre les « infidèles ». Étant très connu pour sa barbarie en terre sainte, il ne sera en rien épargné, subissant plusieurs violences avant d'être simplement achevé. ○ 1778 › Invoqué par un groupe de satanistes fanatiques français refusant la Révolution. Il les tuera tous dans un excès de rage, quelques minutes seulement après avoir foulé la terre, puis évoluera à la Cour des Miracles pendant plusieurs dizaines d'années.○ 1889 › Attiré par une sorte de magnétisme vers Blackwater. Un groupe d'adolescents curieux tente de l'invoquer, alors qu'il est déjà sur terre. Il les fera s'entretuer sans aucune forme de pitié. ○ 1939 › Sauvé d'une embuscade de chasseurs par une passionnée du surnaturel à laquelle il montrera son vrai visage. La grand-mère de Carlisle.
fiche (c) blue walrus
  beyond the veil :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
demon ○ breaking bad
○ messages : 26
○ double-compte(s) : //
○ crédits : Pando
MessageSujet: Re: Devil devil {Amenadiel}   Jeu 8 Juin - 14:27


[1099, prise de Jérusalem]

De ce visage en feu, la voix effrayante proféra :
"Avant un an, je vous cite à paraître au tribunal de Dieu pour y recevoir votre juste châtiment ! Maudits ! Maudits ! tous maudits jusqu'à la treizième génération de vos races ! »

Cliquetis de la cotte de mailles qui résonne à chacun de tes pas, tandis que tu avances dans le sable, dans la poussière, le visage fermé et la rage palpable. Fureur de vivre, fureur de tuer. Ton épée est déjà tâchée de liquide carmin et poisseux, reste de tes victimes. Sur ton visage, le sang se mêle à la sueur et aux grains de sable qui volètent aux gré des brises légères. Tu t’avances, encore, tu massacres, sur ton passage. Tu éviscères sans une once de pitié, avec tes hommes, tes chevaliers. Tu es le messager de la mort, l’ambassadeur de la cruauté. Vous n’êtes là que pour détruire, fracasser, tuer de l’infidèle au nom d’une guerre sainte. Bénédiction du pape catholique pour vos faits et geste, envers les réels principes catholiques. La religion, n’est qu’une affaire d’interprétation. Toi-même, obligé d’embrasser une foi en laquelle tu ne crois pas. Tu ne crois en rien, juste en toi-même. Cette ville, celle de votre sauver, Jésus-Christ, messie crucifié. Cette ville que tu désires catholique, comme ceux qui se battent auprès de toi. En rien pour faire plaisir au pape et à ses disciples, juste par principe de domination, de puissance. Alors, tu n’es qu’un pion supplémentaire, roi sanglant, tyran. Tu passes les portes d’un lieu saint, sacré pour tes ennemis. Là encore, ta lourde épée vole, se plante dans les chairs dans d’affreux bruit sanglant. Le carmin gicle un peu plus, tâche ton armure, s’étale sur ton visage. Tu fermes les yeux un instant, laissant un sourire cruel se dessiner sur ton visage. Tu respires la violence, tu te délectes de ce sang sur ta peau. Envoyé de l’enfer, qu’ils disent. Craint, même par tes pairs. Méfiance des autres rois, chefs de guerre et chevaliers. Tourbillon d’imprévisibilité. Remontant l’allée centrale, tu parviens jusqu’à ce qui s’apparente à un autel. Tu saisis par le col l’homme d’un âge mur qui te lance un regard de pitié. Tu lui ris au nez, lorsque qu’en reconnaissant ses traits occidentaux, il demande asile au nom d’un catholicisme qu’il a depuis longtemps oublié. Tu lèves ton épée, tu lui craches le venin de ta haine, et il te maudit. Il te maudit d’une phrase, peut être deux. Il te maudit sur toutes tes générations à venir. Tu finiras dévoré par les flammes de l’enfer, l’âme torturée à jamais, en réponse à ta cruauté. Ta lourde épée lui tranche la tête, alors que ton visage amusé se ferme sur une expression plus froide. Impitoyable. Face à tes amis, comme à tes ennemis. Démon foulant une terre qu’il ne cesse de souiller. Tu les paieras tes erreurs, ta violence. Tu les paieras très cher.

[1778, Paris, Cour des Miracles]

Pendant que des mortels la multitude vile,
Sous le fouet du Plaisir, ce bourreau sans merci,
Va cueillir des remords dans la fête servile,
Ma douleur, donne-moi la main ; viens par ici.


Inconscients qu’ils sont, ceux qui t’invoquent. Ceux qui font sortir des enfers et de la torture millénaire, le démon dormant. L’enveloppe charnelle foule la terre, la saleté d’un sol de pierre éprouvé par les années et la pauvreté. La nudité s’expose alors que ton apparence démoniaque prend encore le pas sur l’humain que tu es resté. Figé dans le temps. Tes yeux sont d’un rouge flamboyant, alors que tu inspires tes premières bouffées d’air terrestre. L’air qui s’insinue dans ton être et te fait te sentir vivant. Revenir à la vie. Ressuscité pour prendre ta revanche. C’est bon, si bon d’être de retour. Tout ton être en émoi, en transe, légèrement tremblant alors que tu réalises que ces idiots t’ont délivré d’une torpeur sans limite. D’une douleur sans fin. Tu baisses finalement le regard, jusqu’ici axé sur le plafond sombre de la cave dans laquelle tu te trouves. Ils n’osent pas bouger, t’observes, comme admiratif. Attendant un geste, une parole, de l’atrocité qu’ils ont fait sortir de son tombeau d’éternité. Toi. Tu souris, un sourire mauvais, un sourire carnassier. Ils ont libéré la bête, faite seulement de rage et de violence. Celle là même qui n’obéit à rien, ni personne. Alors tu tueras ces hommes, ces femmes. Ces idiots aveuglés par une foi malsaine. Tu les tueras, jusqu’aux derniers, avant de t’enfuir, récupérant leurs affaires. Tu es désormais une âme supplémentaire sur cette terre. Qui compte bien profiter de la vie, se venger des uns, des autres et offrir aux inconscient un peu de tes vices. Jouir des plaisirs de la vie. Se jouer de ses êtres de chair et de sang, innocents.

[1939, Blackwater Falls, Canada]

Un soir fait de rose et de bleu mystique,
Nous échangerons un éclair unique,
Comme un long sanglot, tout chargé d'adieux.


Tu le sens, le piège qui se referme sur toi. Tu la sens, cette étreinte désagréable qui n’est là pour en réalité que broyer tes os et annihiler ta chair. Tu grimaces, tu t’enfuis. Avant de te tourner, prêt à combattre, prêt à en découdre. Embuscade. Elle a l’air pure, innocente, celle qui te sauve des flammes de l’enfer. Celle qui t’empêche de retourner à une éternité de torture. Tu décides de la suite, dans un élan d’impulsivité et peut être de désespoir. Mais ta fierté l’emporte sur le reste, t’empêchant de paraître vulnérable, de paraître en proie à la peur. Tu n’as jamais peur, c’est ce que tu dis, ce dont tu te targues. Tu ne crains rien, ni personne, à part, peut être, au fond de toi, le retour dans les limbes. Terres de torture et de douleurs. Punition divine pour la violence de ta vie et le sanglant de ton existence.
Cette jeune femme, du nom d’Hortense, est en réalité une passionnée de surnaturel. Elle avait compris, déduit, le fruit du péché que tu es réellement. Le fruit de la violence, arraché aux enfers pour déverser sa haine sur la terre. Tu lui as montré ton véritable visage, tes yeux miroitant de rage. Tu lui as montré les flammes, qui dansent dans ton être, dans tes prunelles. Tu lui as montré le mauvais, mais elle n’a pas reculé. Jamais. Elle t’a sauvé. Par passion, fascination présumée. Tu as fini par t’échapper, sans jamais l’oublier. Elle n’a pas cherché autre chose, une dette ou une récompense. T’avoir aperçu, percé à jour, mis quelques certitudes sur des suppositions, c’est ce qu’elle a toujours voulu. Mais attiré irrémédiablement par le magnétisme et l’aura de cette ville, tu es resté. Dans l’ombre d’abord, puis petit à petit, dans le clair du jour. La réalité jamais altérée. Ton âge, semblant de jeunesse, préservé. Tu as dû changer d’identité, te réinventer. Tu t’es montré créatif, toujours éclairé. Tu as gardé un œil sur elle, Hortense, jusqu’à l’observer s’éteindre, expier son dernier souffle de vie, te gratifiant d’un sourire. Ton aura malsaine, mauvaise, toujours dans un coin et pourtant au fond de tes prunelles, la lueur douce de la reconnaissance. Tu n’es pas un tendre, tu ne prétends pas à t’adoucir, mais tu n’as jamais oublié, ce jour où elle t’a permis de t’enfuir. Ce jour où a gratifié ton existence, de quelques siècles de plus.

[De nos jours, Blackwater Falls, Canada]

Allume ta prunelle à la flamme des lustres !
Allume le désir dans les regards des rustres !
Tout de toi m'est plaisir, morbide ou pétulant ;
Sois ce que tu voudras, nuit noire, rouge aurore ;
Il n'est pas une fibre en tout mon corps tremblant
Qui ne crie : Ô mon cher Belzébuth, je t'adore !


Tu la suis du regard, la silhouette finement dessinée, à la musculature évidente et gracieuse, au port hautain et au regard bourré d’arrogance. Il est beau, teinté de mille défauts que tu embrasses à pleine bouche. Carlisle. Le petit-fils de celle qui jadis, a sauvé ta vie, ta putride existence. Celui là même que tu as observé, une partie de sa vie, par pur voyeurisme. Par pure envie. Fasciné très jeune par un être si prometteur. Tu n’as pas de limites, entre le politiquement correct et cette réalité de vices qui te ronge depuis toujours. Tu n’as jamais eu une seule once de remords à t’incruster dans l’ombre de sa vie. À épier son intimité. À l’entourer de ton aura malsaine, jusqu’à enfin te révéler. Lui offrir le surnaturel, lui présenter sur un plateau la toute-puissance d’un autre monde. La réalité des horreurs, des légendes et des mythes, dans lesquels il a toujours été plongé. Tes prunelles ont pénétré les siennes, lui ont fait effleurer l’enfer, du bout des doigts. La douceur du pouvoir dans une étreinte teintée de luxure. Tu t’es approprié son être, sa peau, son corps. Tu as manipulé son esprit. Tu lui as présenté tes plans, offert tes débauches, ta violence. Écrasé la rébellion par une domination inébranlable. Par une puissance flamboyante. Il s’y est plié, à la vie à tes côtés. Ta large main puissante autour de son cou. Sans lui faire complètement confiance, tu te sers de lui, confie quelques-uns de tes desseins et de tes envies. Tu lui offres une vie de plaisirs, d’argent, de puissance et d’arrogance. Tu te délectes de la façon dont il répond aux autres humains. Dont il les hait, dans leur entièreté. Tu t’en amuses, le regard toujours dans un coin, la présence jamais bien loin.

fiche (c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
— administratrice —
○ messages : 1278
○ double-compte(s) : riley, mica, lester, slade, liv.
○ crédits : avatar par lolitaes. signature par hallows.
MessageSujet: Re: Devil devil {Amenadiel}   Jeu 8 Juin - 14:43

un démon hugh dancy cette fonction ce pseudo FLINT, quoi j'adore trop tous tes choix, j'ai vraiment hâte d'en lire plus les persos tordus c'est les meilleurs

bienvenue sur RH, bon courage pour ta fiche si tu as des questions tu sais où nous trouver I love you

_________________
i have waited, i have waited. takes it's toll, my foolish pride, how long before I see the light? i have waited, i have waited for you to lay me down.
heyhey :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
— administratrice —
○ messages : 1213
○ double-compte(s) : eli, major, jim, claire, sylvia, ichabod, bartimeus.
○ crédits : avatar (c) ultraviolences. – signature (c) kovacs.
MessageSujet: Re: Devil devil {Amenadiel}   Jeu 8 Juin - 14:59


jamais trop de démons de la colère. le bart en moi a hâte que tu te serves de ton don sur lui, en tout cas. (le seul qui va kiffer ça, oué oué) (tu seras son excuse parfaite pour cogner tout l'monde, j'l'ai décidé. )

bienvenue officiellement dans le coiiiin. je viens de réaliser que je t'avais même pas souhaité la bienvenue par mp, sérieux. tu fais ressortir la mauvaise admine en moi, once again. c'est pas bien ça.
bon courage pour ta fiche, en tout cas. avec ces choix de fou qui déchirent tout. I love you si tu as besoin de quoi que ce soit d'autre, n'hésite pas, tu sais où me trouver.

_________________

But boy you're a liar, just a thief. Don't waste your breathe, Cause there's nobody left who believes in who you are. Say what you want, I know just where you're coming from.
✖︎ ✖︎ ✖︎
keur keur :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
demon ○ breaking bad
○ messages : 26
○ double-compte(s) : //
○ crédits : Pando
MessageSujet: Re: Devil devil {Amenadiel}   Jeu 8 Juin - 19:05

Mais cet accueil de fifou làààà ! Ca m'fait plaisir, j'suis émue en vrai

Je valide le fait que les perso' tordus sont les meilleurs Et niveau tordu, vous n'allez pas vous ennuyer avec mon petit démon, j'en suis sure

Oué Flint je suis faible, Black Sails dans les veines, j'admet

Le Bart en toi va pouvoir bien s'amuser à casser des gueules avec un Amenadiel qui se marre en fond sonore, ça va être magique Oui j'aime bien servir d'excuse comme ça, quand il faut se "sacrifier" pour le bien commun hein, j'suis toujours là

Oué franchement j'suis super déçue de ton comportement Tad je devrais te fouette pour la peine Non mais t'inquiète, t'es là c'est tout ce qui compte tavu

En tout cas un grand merci à vous deux, ça fait super plaisir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Devil devil {Amenadiel}   Ven 9 Juin - 4:55

Coucou !! Bienvenue
Pouah un démon Dimitri ne les aime pas beaucoup...
Ton perso en jette et est très prometteur Et je valide le vava très bon choix !!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
demon ○ breaking bad
○ messages : 26
○ double-compte(s) : //
○ crédits : Pando
MessageSujet: Re: Devil devil {Amenadiel}   Sam 10 Juin - 5:38

Merci mon tout beau !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
○ messages : 630
○ double-compte(s) : aucun
○ crédits : © Miss Pie (signa/profil) (avatar) [Bazz]
MessageSujet: Re: Devil devil {Amenadiel}   Sam 10 Juin - 5:50

Oooh un démon!!!! *fuis très loin*

Quel joli avatar bienvenue parmi nous et rejoins nous vite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
— administratrice —
○ messages : 1278
○ double-compte(s) : riley, mica, lester, slade, liv.
○ crédits : avatar par lolitaes. signature par hallows.
MessageSujet: Re: Devil devil {Amenadiel}   Mer 14 Juin - 15:10


bon dieu, ta fiche est TELLEMENT belle. j'adore ta plume, et ce personnage, pfiou j'suis sur le cul je te valide avec grand plaisir I love you j'espère que tu te plairas ici, bon jeu parmi nous (et j'vais venir te harceler pour des liens, tu y échapperas pas )

congratulations !
Oh yeah, ça y est, te voilà validé ! Maintenant que t'as ta couleur et ton groupe, les choses sérieuses peuvent enfin commencer.

Pour commencer, on te suggère fortement d'aller jeter un oeil au registre des avatars, pour être bien sûr qu'on n'aurait pas oublié de le recenser en même temps que de te valider. Après ça, n'hésite pas à visiter toutes les rubriques à gauche, histoire de te familiariser avec le forum, et d'intégrer ton personnage au jeu. Et enfin, si tu as besoin de quoi que ce soit, n'oublie surtout pas que Riley et Tadhgán te sont entièrement dévouées (ou presque), et que leurs boîtes MP sont grandes ouvertes ! I love you

Sur ce, on te souhaite un excellent jeu sur RAISE HELL.
(c) blue walrus

_________________
i have waited, i have waited. takes it's toll, my foolish pride, how long before I see the light? i have waited, i have waited for you to lay me down.
heyhey :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
demon ○ breaking bad
○ messages : 26
○ double-compte(s) : //
○ crédits : Pando
MessageSujet: Re: Devil devil {Amenadiel}   Mer 14 Juin - 15:31

Ouuuhhh

Un grand merci en tout cas !

Avec plaisir pour les liens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Devil devil {Amenadiel}   

Revenir en haut Aller en bas
 

Devil devil {Amenadiel}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Recherche] Musiques de Embodiment of Scarlet Devil avec loop + fadeout ?
» Une compil' Devil May Cry ?
» Remix de Touhou 6 : Embodiment of Scarlet Devil
» [Annulé] BlAcK-DeViL-
» Traduction par Nivii Scarlet Devil Eyes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: GESTION :: death will have your eyes :: fiches validées-