AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 
n'oubliez pas que les humains, les polymorphes et les fantômes ont besoin d'amour, eux aussi
nous sommes présentement en mars 2017. le printemps arrive, ne perdez pas espoir
veuillez noter que les télékinésistes et les troisième oeil sont pour le moment fermés, veuillez privilégier d'autres dons

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | .
 

 mission patient zéro ≡ asmodée, sylvia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
pnj ○ come with me now
○ messages : 200
○ double-compte(s) : pnj.
○ crédits : avatar (c) hallows.
MessageSujet: mission patient zéro ≡ asmodée, sylvia   Jeu 22 Juin - 12:11

mission : patient zéro
contexte — Tout ce qui se passe en ville a attiré l'oeil d'un certain propriétaire de club. Asmodée Hallsonar est piqué de curiosité par les derniers événements, et ne croit pas totalement à la version que sert la police à la population de la ville. Il décide donc de faire sa propre enquête, et de se rendre à l'hôpital pour savoir ce qui s'est réellement passé avec les adolescents agressifs qui ont été retrouvés en forêt.

informations — L'ordre de passage sera d'abord Asmodée, puis Sylvia. La mission a pour but la découverte de la nature du virus, le Croatoan. S'il avait jusqu'ici été contrôlé par le personnel de l'hôpital, les événements feront en sorte qu'il va se propager et déclencher une épidémie à la grandeur de la ville. Have fun.   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
— administratrice —
○ messages : 103
○ double-compte(s) : tadhgán, eli, major, claire, jim, ichabod, bartimeus.
○ crédits : avatar (c) vinyles idylles. – signature (c) sia, tumblr.
MessageSujet: Re: mission patient zéro ≡ asmodée, sylvia   Mar 27 Juin - 12:13


bigger than these bones
sylvia et asmodée / I'm bigger than my body, I'm colder than this home. I'm meaner than my demons, I'm bigger than these bones. And all the kids cried out, "Please stop, you're scaring me." I can't help this awful energy. Goddamn right, you should be scared of me. – HALSEY.

« Oh, excusez-moi. » Elle s’arrête, le regarde de ses deux grands yeux innocents. Les yeux qui prétendent qu’elle ne regardait pas où elle marchait, les yeux qui font comme si elle ne l’avait pas vu arriver. « Y a pas de mal. » ll remet en place sa blouse, sourit. « Vous avez l’air perdue. Je peux vous aider ? » La jeune femme dévisage lentement l’homme, qui s’est approché. Elle le toise un instant avant de répondre. « Police. Je suis venue interroger un témoin. » « À cette heure-ci ? » « Malheureusement. » Il parle trop. Il parle trop, et ça ne lui plaît pas, à Sylvia. Il devrait retourner s’occuper de ses patients. Retourner tenir la jambe à quelqu’un d’autre, et arrêter de la dévisager comme s’il n’attendait que la première faille dans son discours pour la virer du bâtiment — ou pire, l’inviter à dîner. « Les heures de visite sont terminées, vous savez. » « Alors verrouillez vos portes. » Il eut un sourire. Son interlocutrice, elle, ne s’en encombra pas. « Je peux voir votre badge ? » D’un geste rapide, elle le sortit, le lui ouvrant sous le nez. Satisfait ? Il l’étudia un instant, pris le temps de comparer la photo avec le visage qu’il avait sous les yeux. Puis il hocha la tête, enfonçant ses mains dans les poches de sa blouse. « Eh bien, bon courage. Et n’oubliez pas de demander à ce que vos heures sup’ soient payées. » Elle hoche la tête et le regarde s’éloigner. Puis elle range son badge dans sa poche, vérifiant au passage que celui du médecin, habilement soutiré lorsqu’elle l’avait malencontreusement bousculé, y était encore. Bien. Elle était parée.

Ses pas la guidèrent rapidement vers les ailes plus isolées de l’hôpital, sans que la moindre autre âme ne croise son chemin. La soirée n’était pas des plus avancées, mais les effectifs du personnel avaient été réduits pour la nuit. Elle le savait. Elle le savait, et c’était pour ça qu’elle était là à cette heure-ci. Moins de monde pour lui traîner dans les pattes — moins de monde pour lui demander ce qu’elle faisait là.

Techniquement, le prétexte n’en était pas un. Elle n’était pas certaine que le patient qu’elle venait voir existait vraiment, mais son instinct lui soufflait depuis quelque temps que si. Que l’hôpital méritait une petite visite, et des petits éclaircissements sur ce qui s’était passé, quelques semaines plus tôt. Quelque chose clochait. Elle le savait. Elle le sentait. Et pas besoin d’être médium pour ça.

Le badge volé lui ouvre l’accès à l’aile d’isolation. Bien vite, elle le range à nouveau dans sa poche et s’engouffre dans le couloir apparu derrière les double-portes. Au bout de quelques mètres, néanmoins, elle se fige. Elle n’est pas seule. La certitude lui sert les tripes et lui fait instinctivement faire volte-face, pour tomber nez à nez avec un homme aux traits à la fois inconnus et familiers. Et elle garde les lèvres scellées, la sauvage, toisant l’importun qui n’a visiblement rien à voir avec le personnel qui sillonne encore les couloirs de l’hôpital à cette heure-ci. S’il n’était ni médecin, ni infirmier, ni technicien, alors il y avait fort à parier pour que sa présence dans le coin — derrière ces double-portes à accès sécurisé, qui plus était — soit plus qu’une simple visite des lieux. Il y avait fort à parier pour qu’il soit là pour les mêmes raisons qu’elle. Et si elle n’avait, à dire vrai, aucune envie d’avoir compagnie, ce que savait ce type pourrait peut-être l’aider. Encore fallait-il qu’il sache quelque chose. Et encore fallait-il qu’il ait envie de le lui dire, qui qu’il soit et quoi qu’il fasse là.

hors rp:
 
(c) blue walrus

_________________


Break down, only alone I will cry out now. You’ll never see what’s hiding out deep down. I know, I’ve heard that to let your feelings show Is the only way to make friendships grow, But I’m too afraid now.
≈ ≈ ≈
keur keur :
 

absente du 17 juillet au 15 août.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
demon ○ breaking bad
○ messages : 933
○ double-compte(s) : Elie
○ crédits : DASVITANIA (<3 sweetie OwO)
MessageSujet: Re: mission patient zéro ≡ asmodée, sylvia   Mer 28 Juin - 10:16

Il s’était passé des choses étranges en ville et dans les alentours dernièrement.  C’était un peu une habitude dans cette ville sauf que la version qu’avait débité les forces de l’ordre sur tous les moyens de communication ne me satisfait pas. Plus je l’entends, moins elle fait sens. Y a baleine sous gravillon. Je ne sais pas encore exactement ce que c’est mais je suis parfaitement déterminé à découvrir quoi. Il y a un truc avec cet hôpital qui me donne envie d’y fouiller depuis un long moment. Mes diverses oreilles et yeux à travers la ville me racontent beaucoup de choses à son propos. Beaucoup de gens n’y prêterait pas sans doute pas attention sauf que je ne suis pas les gens et que les rumeurs ont toujours une origine bien réelle. Du coup à force d’entendre que cet hôpital n’est pas aussi génial qu’on croit et qu’il s’y passe des opérations à la Frankenstein… Il fallait bien que j’aille y faire un tour. A un moment donné, les événements des dernières semaines me donnent un sentiment de déjà vu sans que je parvienne à mettre le doigt dessus. Ce qui m’a également mis la puce à l’oreille, c’est que Sylvia Cohle, l’une des personnes qui me fournie des informations de première qualité puisqu’elle est de la police, a décidé d’y faire un tour. Ce soir, la petite maline. Simone, qui me donne de rapport régulier sur son compte,  m’a mis au courant et je pense que nous ne serons pas trop de deux. Pour être honnête, j’ai  surtout besoin d’action et j’ai besoin d’avoir les informations de première main. C’est trop important. Si c’est aussi gros que je le pense, nous tenons peut-être l’évènement qui fera basculer Blackwater Falls au delà du voile.
Je me suis donc introduit dans le bâtiment à l’insu du personnel, bien évidemment. J’attends l’arrivée de Sylvia. Lorsqu’elle passe enfin les doubles portes de sécurité, je me décolle du mur, silencieusement. J’aime faire mon entrée, comme vous savez. Elle a l’air sur le qui-vive, la pauvre petite… Je sens qu’elle est surprise de me voir là.

-Ah, Sylvia Cohle, vous en avez mis du temps, très chère.

Je vérifie que personne ne viendra nous déranger et je lui souris une nouvelle fois. Autant lui donner ce qu’elle veut dès maintenant.

-Baltasar Hallsonnar, vous travaillez en bonne intelligence avec moi ou plutôt avec Simone, mon assistante.

Je suis parfaitement détendu. Elle ne le sait peut-être pas encore mais elle va avoir besoin d’aide si c’est aussi grave qu’on croit.

-Si on allait visiter tout ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
— administratrice —
○ messages : 103
○ double-compte(s) : tadhgán, eli, major, claire, jim, ichabod, bartimeus.
○ crédits : avatar (c) vinyles idylles. – signature (c) sia, tumblr.
MessageSujet: Re: mission patient zéro ≡ asmodée, sylvia   Ven 7 Juil - 20:21


bigger than these bones
sylvia et asmodée / I'm bigger than my body, I'm colder than this home. I'm meaner than my demons, I'm bigger than these bones. And all the kids cried out, "Please stop, you're scaring me." I can't help this awful energy. Goddamn right, you should be scared of me. – HALSEY.

Œuvrer en équipe, ça n’avait jamais vraiment fait son affaire, à Sylvia. La seule exception notable logeait peut-être chez ses cousins, avec qui elle acceptait volontiers de partager ce qu’elle faisait. Mais pour le reste, s’il ne s’agissait pas de l’ordre du shérif ou d’un de ses supérieurs directs, mieux valait la laisser travailler dans son coin. C’était pour cette raison qu’elle était venue seule, ce soir-là. Et ce fut exactement pour cette raison, également, que la vision d’un autre fouineur ne fit au premier abord que serrer les dents.

Et puis, tandis qu’elle gardait les lèvres scellées, il ouvrit la bouche. Il connaissait son nom. Pire encore, même — il l’attendait. Elle ne posa pourtant pas la moindre question, laissant ses paupières plissées et son regard noir interroger l’homme avec plus de ferveur qu’aucun mot ne l’aurait fait. Il ne la fit pas attendre très longtemps. Après un rapide regard qui sembla vérifier que personne ne l’accompagnait, il se présenta. Et, alors, les poings de la petite brune se déplièrent. Ses épaules, en revanche, restèrent crispées tandis qu’elle inspectait brièvement son contact. Elle aurait voulu lui demander comment il avait su qu’elle viendrait. Comment il avait su le jour, comment il avait su l’heure. Mais alors que la question se frayait un chemin dans son esprit, elle l’en chassa aussitôt. Il avait ses sources comme elle avait les siennes. C’était ce qui avait toujours fait leur bonne entente mutuelle, et elle n’était pas assez curieuse pour vouloir s’enfoncer davantage dans les méandres de ce commerce d’information.

« Après vous. » La phrase est tombée sans qu’elle ne cille. Elle enfonce le badge volé dans sa poche, acceptant silencieusement l’idée que le Hallsonnar soit rentré sans même avoir besoin d’en user. Chacun ses méthodes. Chacun ses capacités. Elle se détourne de l’homme, commençant à remonter le couloir d’un pas rapide mais silencieux. La compagnie de Baltasar n’était pas un prétexte pour traîner. Il avait peut-être la faculté de se volatiliser en cas de rencontre fortuite, mais pas elle. Et elle n’avait aucune envie de devoir répondre aux questions qu’on lui poserait si d’aventure ils venaient à croiser quelqu’un. Tout ce qu’elle voulait, c’était découvrir ce qui se tramait. Découvrir si la version des journaux était vraie — ce dont elle doutait. Comprendre ce qui était en train d’arriver à la ville. Et, elle l’espérait, démentir les théories qui s’étaient une à une échafaudées dans son esprit.

hors rp :
 
(c) blue walrus

_________________


Break down, only alone I will cry out now. You’ll never see what’s hiding out deep down. I know, I’ve heard that to let your feelings show Is the only way to make friendships grow, But I’m too afraid now.
≈ ≈ ≈
keur keur :
 

absente du 17 juillet au 15 août.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
demon ○ breaking bad
○ messages : 933
○ double-compte(s) : Elie
○ crédits : DASVITANIA (<3 sweetie OwO)
MessageSujet: Re: mission patient zéro ≡ asmodée, sylvia   Lun 10 Juil - 17:06

Eh ben, le moins qu'on puisse dire, c'est qu'on allait pas se fendre la poire... Je la détaille et je vois bien qu'elle est au moins à deux doigts de me boxer. Ma présence n'était pas prévu et visiblement pourrait poser problème. Personnellement, je me voyais plutôt comme une solution. Pas toujours la meilleur mais j'étais capable de prodige pour peu qu'on prononce « les fées, j'y crois, j'y crois » avec suffisamment de ferveur. Mais là, clairement, je devais m'expliquer vite sous prétexte de me prendre un sacré pain dans la gueule. Alors oui, j'aurais pu l'esquiver, l'envoyer voler ou j'en sais rien mais à un moment donné, c'est pas en faisant voler des femmes flics à travers les pièces d'un hôpital dans lequel on était pas sensé se trouver qu'on découvrait la vérité du mot « discrétion ». Je prie le temps de m'expliquer, souriant comme d'habitude.

Un glacial « après vous » et elle était reparti comme en quarante, la belle rousse. Ben dis donc... On n'était pas près de taper un causette cordiale en déverrouillant une serrure avec un trombone à la lueur d'un téléphone portable. Je la suis, les mains dans les poches et refléchis à ce qu'il va se passer ensuite... Il y a des choses étranges autour de ses adolescent fragiles, un truc que je ne m'explique pas. Parfaite santé physique et il meurt de ce qui semble être une crise cardiaque... ? Nan... Et surtout, je ne crois pas à cette quadruple mort, pas complètement. Pourquoi ? Toutes mes sources ont exactement le même discours et on murmure des attaques qui m'inquiètent beaucoup. Le genre violentes, produites par des gens qui n'ont ni le profil ni la carrure ni les antécédents pour faire ce genre de choses... Alors une personne je veux bien... Mais autant... ?

-Dites, Sylvia, combien de cas de violences inexpliquée vous avez eu récemment ? Des choses étranges qui sortent de l'habituels traintrain de blackwater falls ?

Je parle doucement et louvoie dans les couloirs. Je regarde une carte et plisse un peu les yeux.

-Une aile semble avoir été condamnée, regardez. Ici. Travaux. Meilleur endroit pour cacher ce qu'on ne veut pas voir, vous ne pensez pas ?

Je lui souris joyeusement et prends les devants vers l'endroit fermé. Ca va être une bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: mission patient zéro ≡ asmodée, sylvia   

Revenir en haut Aller en bas
 

mission patient zéro ≡ asmodée, sylvia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [A vendre] Naomi+Dim+Lecteur GD , + Confidential Mission
» [Software] Topic de discussion du jeu "Mission Von Nebula"
» Quelques screen de LORIK, mon GLADIATEUR asmodéen
» [Mission] La bataille de Sanghelios
» Tankrouge va accomplir sa mission.!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: SEASON FINALE :: the devil you know-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet