AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 
n'oubliez pas que les humains, les fantômes et les polymorphes ont besoin d'amour, eux aussi.
nous sommes présentement en mai 2017. le printemps est doux et ensoleillé

Partagez | .
 

 season one (finale) ≡ the devil you know.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
pnj ○ come with me now
○ messages : 211
○ double-compte(s) : pnj.
○ crédits : avatar (c) hallows.
MessageSujet: season one (finale) ≡ the devil you know.   Jeu 22 Juin - 18:15

season finale : the devil you know

- 21 MARS 2017 -

« TÉMOIGNAGE EXCLUSIF :
BOB LYNCH SE CONFIE SUR SON AGRESSION »
Voilà six mois maintenant, le 22 septembre 2016, un citoyen de Blackwater Falls vécut une journée digne de l'enfer. Bob Lynch, 52 ans, est bien connu de notre petite ville. Mineur depuis plus de vingt-cinq ans, il menait une vie paisible avec sa femme. Son fils aîné ayant rejoint l'armée voilà six ans, et sa fille étudiant à l'université de Calgary, c'est dans leur maison sur la douzième avenue que les Lynch menaient leur petit quotidien. Puis, une soirée de septembre, la tragédie a frappé. Alors qu'il rentrait d'une soirée avec des collègues, Mr. Lynch s'est fait arrêter sur la route par un officier de police. Tout le monde connaît la suite de l'histoire.

Après son agression par le policier devenu fou, Mr. Lynch a été transporté à l'hôpital. Il resta dans le coma pendant quelques semaines, puis ce furent de nombreuses semaines de soins et de réhabilitation qui suivirent. Six mois plus tard, Mr. Lynch s'est remis de la plupart de ses blessures ; mais certaines le marqueront à jamais. « Je ne pourrai plus courir, c'est ce que le médecin a dit » a déclaré Mr. Lynch. « Et je ne peux pas rester debout longtemps. Mes côtes me font trop souffrir. Elles ne guériront jamais complètement. »

Pour la première fois, Mr. Lynch se confie et divulgue des informations sur son agression. L'agressivité de l'officier Byers est à donner des frissons dans le dos. « Il ne disait rien. Il ne faisait que grogner, comme un animal sauvage. C'était terrifiant. » Mr. Lynch ne peut déterminer une raison pour laquelle l'officier se serait mis dans une telle colère. « Il ne m'a jamais dit pourquoi il me faisait arrêter. C'est comme s'il voulait juste... Faire du mal à quelqu'un. Et c'est moi qui a croisé son chemin. » Côtes brisées, lacérations au visage, nez cassé, ecchymoses, la liste des blessures de Mr. Lynch est longue. Certains détails révélés par Mr. Lynch sont particulièrement troublants. « À un moment, il a... C'était très étrange. Il s'est coupé lui-même avec un morceau de vitre, et il a... Il a essayé de me faire boire son sang. Il était complètement fou. Je ne sais même pas comment on peut expliquer un tel comportement... »

Un moment traumatisant pour Mr. Lynch, qui avoue ne plus dormir très bien depuis l'incident. Sa médication est également importante. C'est certain, sa vie telle qu'il la connaissait s'est terminé ce jour de septembre. Le Blackwater Falls Journal souhaite un bon rétablissement à Mr. Lynch, et beaucoup de courage à sa famille et son entourage pour passer au travers de ces moments difficiles.



Le vieil homme leva le nez de son journal. Il reposa sa tasse de café brûlante, et prit une longue inspiration. Reposant l'article, il laissa son regard glisser sur la bibliothèque à ses côtés. Son esprit tournait à vive allure. Serait-il vraiment possible que... ? Se levant d'un bond, il se dirigea vers la bibliothèque, et empoigna un épais livre de cuir noir. L'ouvrant sur la table, il tourna les pages de manière frénétique, jusqu'à arriver au passage qui l'intéressait. Son coeur battant la chamade dans sa poitrine, il parcourut les quelques lignes. C'était ça.
Voilà la réponse.


Comme pris d'un vertige, le vieil homme retomba sur sa chaise. Tout s'expliquait. L'agression du policier. Les adolescents disparus. Les mots qui s'étaient répétés, encore et encore. Agressivité. Colère. Folie. Sang. Toutes les pièces du puzzle se mettaient en place, finalement. Et la dernière pièce se trouvait dans le témoignage du pauvre Lynch. Il a essayé de me faire boire son sang. C'était certain. Il n'y avait aucune autre explication à tout cette histoire. Le virus était à Blackwater Falls.

Le Croatoan.


EXPLICATIONS

≡ Le témoignage de Bob Lynch, à sa publication, fait beaucoup jaser en ville. Les opinions sont partagés : l'homme est-il traumatisé au point de raconter de telles choses, ou est-ce vrai ? Si ça l'est, qu'est-ce qui peut pousser un homme à commettre des actes pareils ?

≡ Pour les chasseurs présent en ville, cependant, et tous ceux connaissant le monde du surnaturel, la réponse est évidente. Le virus du Croatoan est à l'origine de tout ce qui se passe en ville. Le virus a déjà fait quelques victimes. Et bientôt, il ne pourra plus être contenu. L'épidémie est aux portes de Blackwater Falls. Et elle ne va épargner personne...

≡ Rendez-vous dans cette catégorie pour avoir plus d'informations sur le virus et pour faire participer votre personnage à l'intrigue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
pnj ○ come with me now
○ messages : 211
○ double-compte(s) : pnj.
○ crédits : avatar (c) hallows.
MessageSujet: Re: season one (finale) ≡ the devil you know.   Jeu 24 Aoû - 21:39

season finale : the devil you know
Haletant, l'homme recula de quelques pas. Le sang avait giclé jusque dans le creux de ses coudes et le corps face à lui venait de s'écrouler et de se recroqueviller sur lui-même. L'attaquant était finalement devenu la victime, et ses mains s'étaient instinctivement plaquées sur la large entaille qui barrait sa gorge. Et lorsque ses yeux se posèrent à nouveau sur l'homme qui le surplombait, son regard avait changé. Plus de place pour la haine, plus de place pour la folie. Les iris s'embrumaient inexplicablement, et la panique avait envahi ce regard si dur encore quelques secondes auparavant. « Qu'e–Qu'est-ce... Qu'est-ce que... » Un gargouillis étranglé l'interrompit, et une vague rouge glissa au travers de ses doigts, gouttant sur le parquet. « S'il... S'il vous plaît... Ai–Aidez-moi... » Au fond des yeux, la panique avait laissé place à une peur viscéral. Celle de l'homme que le froid commençait à envahir — celle de l'homme qui se sentait mourir. « Pi–Pitié... » Et alors, l'autre s'approcha d'un pas. Il s'agenouilla, les yeux écarquillés d'incompréhension. Le fou-furieux avait laissé place à l'enfant égaré, incapable de comprendre ce qui venait de lui arriver. Incapable de comprendre ce qui l'avait tué.

« Shhhh... » Doucement, l'homme posa sa main sur le poignet du mourant. L'autre gigota, attrapa les doigts qui s'approchaient de lui, et les serra. « S'il vous plait... S'il... S'il vous plait... » « Calmez-vous. Ça va aller. J'ai appelé les secours. Ils vont arriver. » L'autre hocha brièvement la tête, non sans lâcher un geignement de souffrance. Il tressauta doucement, son regard accrochant désespérément celui de l'homme à ses côtés. « Ils vont arriver. Tout va bien se passer. » Agitées de spasmes, les paupières se mirent à battre, luttant pour rester ouvertes. « Ils vont arriver... » Finalement, les yeux se fermèrent. La pression autour des doigts de l'homme se relâcha. Au bout de quelques secondes, il dégagea sa main et se releva, interdit, contemplant le cadavre encore chaud. Commençant à comprendre ce qui était en train de se passer, il traîna des pieds jusqu'à la fenêtre, repoussant le rideau pour regarder la rue en bas de chez lui.

Quelques étages plus bas, les habitants de Blackwater Falls battaient des paupières, ahuris, tentant vainement de comprendre ce qui les avait amenés là. Et sans pouvoir véritablement se l'expliquer, l'homme le savait : le virus venait de prendre fin. Aussi abruptement qu'il n'avait pu se déclarer et submerger la ville, il venait de se terminer. Emportant avec lui les cadavres de ceux qui n'avaient pas su lui résister, et laissant dans son sillage des âmes perdues, soudainement saisies d'une amnésie qu'aucun médecin ne pourrait jamais expliquer.


EXPLICATIONS

≡ Après plus d'une semaine à ravager les rues de Blackwater Falls, l'épidémie de Croatoan a soudainement pris fin. Personne ne comprend exactement ce qui a provoqué une disparition aussi abrupte et complète du virus. Néanmoins, ceux qui connaissaient l'existence des activités d'Asmodée Hallsonar soupçonnent le démon d'avoir failli mettre la main sur le coupable de tout ce chaos — d'en avoir été si proche que, soudainement, celui-ci a décidé de disparaître, et son virus avec. Pourtant, quoi qu'il en soit, l'épidémie est terminé. Et rien que pour cela, le soulagement est complet.

≡ Ceux et celles qui étaient au courant du surnaturel au moment où le virus a frappé conservent tous leurs souvenirs des événements survenus durant l'épidémie (soit du 22 au 30 mars 2017). Tous ceux qui n'avaient aucune connaissance de l'existence de ce monde se retrouvent complètement — ou dans certains cas partiellement — amnésiques, qu'ils aient été contaminés, agressés, ou qu'ils soient restés en sécurité. Certains prétendent même avoir passé une semaine des plus normales, comme si de rien n'était. Personne ne peut non plus expliquer ce comportement, mais il s'agit là encore d'un soulagement pour les chasseurs. Malgré le chaos alors inexpliqué qui règne en ville, le secret est étrangement conservé.

≡ Cependant, du Croatoan découle une conséquence que les chasseurs ne peuvent ignorer, et qui les laisse tout de même inquiets. Rendez-vous dans ce sujet pour plus de détails.
(c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

season one (finale) ≡ the devil you know.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [LoL] Finale Saison 2 résultats des Groupes
» [Recherche] Musiques de Embodiment of Scarlet Devil avec loop + fadeout ?
» La finale du Radichou Quiz ! (on lit avant de voter)
» Une compil' Devil May Cry ?
» Remix de Touhou 6 : Embodiment of Scarlet Devil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: ADMINISTRATION :: on the devil's backbone :: intrigues-