AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 
n'oubliez pas que les humains, les fantômes et les polymorphes ont besoin d'amour, eux aussi.
nous sommes présentement en avril 2017. le soleil pointe enfin le bout de son nez
en raison d'un déséquilibre dans la répartition des créatures, les démons ne sont plus autorisés, tout comme les vampires de plus de 100 ans.

Partagez | .
 

 red eyes (tyr)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
vampire ○ kill of the night
○ messages : 256
○ double-compte(s) : aucun.
○ crédits : (c) carnavage.
MessageSujet: red eyes (tyr)   Dim 25 Juin - 4:34

tyr bajramovic
I created my own hell and im the demon that crawled up out of it.
○ âge › des décennies écoulées, il ne retient que l'amertume du passé. cent-douze années qu'il erre parmi la foule. ○ date et lieu de naissance › l'année 1905 avait été marquée par nombre de malheurs, mais d'aucun ne prédisait la naissance d'un diable en une terre sainte de russie. ○ profession › passionné de mascarade et de divine comédie, propriétaire du théâtre depuis son arrivée en ville. ○ situation amoureuse › cœur dénué d'amour, homme solitaire, il dévore les corps de ses lèvres affamées, sous une danse endiablée. ○ orientation sexuelle › coups de reins, les femmes et leurs infâmes courbes sont exquises lorsque le regard s'y pose. ○ situation financière › enfant de crésus, avide de richesse et de pouvoir, il se noie sous un immense empire doré. ○ groupe › créature sanguinaire, canines aiguisées, il est le monstre de chair. vampire affamée, bête tapie dans l'ombre. ○ avatar › cillian murphy. ○ crédit › carnavage (bazzart).
abattu, autoritaire, délicat, destructeur, dramatique, enivré, féroce, fracassé, impulsif, manipulateur, ombrageux, solitaire, sanguinaire, pourri, rampant, ravageur.
○ comment vis-tu ton quotidien à blackwater falls ? › L'errance. Une bête de l'ombre qui chavire sur l'éternel rivage de la solitude. Un mirage qui s'annonce, alors que le monde l'étouffe. Il gerberait ses tripes s'il le pouvait, tant les artères de la ville l'éreintent. Il reste tapi dans la pénombre, donc, attendant le crépuscule pour errer sur le bitume. Quelques palpitants qui caressent ses lèvres, et le voilà enivré de cette ville jusqu'au lendemain passé. C'est l'éternelle chute, l'éternelle amertume d'une vie lasse, assouvie par le genre humain et son insatiable écœurement.
Le démon s'était déjà niché dans son cœur alors qu'il n'était qu'un enfant. Il était déjà mort bien avant que la balle ne transperce sa chair. L'éternité n'a fait que de le noyer un peu plus, de le condamner à une infinie errance. Il pourrait lâcher prise. Il pourrait abandonner et rejoindre les Enfers, mais il est né avec le désarroi au cœur. L'esprit a toujours été de rancœur pour le gamin des rues qu'il était et qu'il sera toujours. Il est né ainsi, abattu par le destin. Une fatalité qu'il esquisse sur ses lèvres d'un sourire narquois. Car la bête se délecte du chagrin, se nourrit de la noirceur qui consume les cœurs. Le malheur est une douce idylle, qu'il balaye volontiers de ses canines. La mâchoire traverse les peaux de velours avec le plaisir d'antan. Le liquide cramoisi se déverse dans sa gorge et l'euphorie s'installe. Un court instant. Car ensuite, c'est l'éternelle chute. Le désarroi à nouveau tandis que les souvenirs du passé le hantent, le submergent et l'immergent dans les abysses. Condamné à la noyade, un naufrage qu'il ne cesse d'éviter. Une implosion qu'il retarde de sa noirceur coutumière. Jusqu'à ce que la mascarade se dévoile.
○ 1905 › un cri infâme. les entrailles de la marâtre se déchirent et ainsi naquit l'infâme progéniture. ○ 1916 › la cervelle de la mère explose sous ses deux billes juvéniles. orphelin, il devient un gamin des rues. ○ 1917 › douze ans, il a l'allure d'un jeune homme. on l'envoie guerroyer avec les grands. deux semaines et il revient au pays, il crache ses boyaux. ○ 1922 › le cœur est épris d'une demoiselle, une prostituée dont il se croit amoureux. il l'épouse. ○ 1926 › le premier enfant né. il l'embrase. une clope mal éteinte, une maison de bois. l'incendie lui fend le cœur, brise l'épouse. elle disparaît. ○ 1940 › il guerroie à nouveau, se fait crever dans une tranchée. il reçoit le sang sacré par un allié. l'éternité s'offre à lui, il fuit le pays. ○ 1960 › l'errance durant des décennies. il sillonne l'immense globe et sème sur son passage la haine qui l'anime depuis l'enfance. ○ 1961 › un visage. son visage. il le reconnaîtrait parmi des milliers. il remue ciel et terre pour retrouver l'être-aimée, la femme adorée qu'il croyait emportée par le trépas. ○ 1963 › deux années tapi dans l'ombre, il va à sa rencontre. les ridules marquent ses traits, déforment son joli visage. elle est agonisante, aux portes de la mort. il aimerait la transformer. trop tard. ○ 1973 › la folie s'empare de son esprit, au rythme incessant de la solitude qui ne cesse de croître. il s'exile en russie, rejoint les plaines natales pour s'oublier. ○ 1995 › la solitude le ronge, il part pour les états-unis découvrir le nouveau monde. il y rencontre les siens. il ne les quittera plus des années durant. ○ 2016 › l'humanité lui manquerait presque tandis qu'il offre à nouveau l'éternité pour la seconde fois. un jeune homme malade qui, étrangement, lui rappelle l'enfant qu'il était. il le transforme. regrets.remords. rancœur de son nid qu'il quittera dès le lendemain. ○ 2017 › sa carcasse se traîne jusqu'à blackwater falls. il est subjugué par la noirceur de cette ville et par son étrange beauté. il achète le théâtre qui tombe en ruines pour y rejouer les pièces d'autrefois, sans jamais se montrer. la solitude le gagne à nouveau, à mesure que la gangrène qui l'habite se développe.  
fiche (c) blue walrus
  beyond the veil :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
○ messages : 256
○ double-compte(s) : aucun.
○ crédits : (c) carnavage.
MessageSujet: Re: red eyes (tyr)   Dim 25 Juin - 4:34

Leave me in chains,
Strip me of shame, Caress me with pain.

TYRANNISÉ — Il y avait le goût de ses cendres sur ses lèvres. Il y avait l'amertume de cette vie éphémère sur ses paupières. Il y avait son corps si frêle qu'il caressait de ses doigts tremblants. Il y avait une âme, autrefois, qui pourrissait sous sa chair. Avant que l'implosion éclate et que le monstre naisse. Le garçon a écorché les entrailles de sa génitrice et érodé l'esprit des parents dès le premier souffle. Les cris ont résonné à travers la bâtisse, ont écaillé la cime des arbres aux alentours et ont alerté le village. L'enfant est né avec le mépris du paternel au corps - il ne l'a plus jamais revu. Alors le garçon s'est formé avec le regard dur de la marâtre. Il y avait les coups et les mots parfois violents. Il y avait le froid glacial qui s'engouffrait parmi les fissures de la maison. Les fissures de son âme. C'est ainsi que le gamin s'est forgé, jusqu'à ce que la cervelle de la mère explose sous ses yeux. Le canon glissé entre ses lèvres pulpeuses, le désarroi logé dans ses yeux et ainsi a disparu le doux visage de la mère. Quelques éclats d'os se sont déposés sur les joues de l'enfant. Personne ne l'a averti et il est resté avec les débris du passé accrochés au visage des semaines durant. Il avait un espoir, autrefois. Désormais, il n'y avait plus que le néant pour l'habiter. Enfant des rues, il s'est fait dévorer par le monde qui l'entourait. La guerre l'a massacré, écrasé de son immense poids et l'a fait fuir au-delà des plaines russes. Il se pensait sauvé, lorsque sa tumultueuse route a croisé celle d'une prostituée. L'enfant était homme, croyait-il. En réalité, il n'était qu'un paumé parmi tant d'autres. Il s'est cru amoureux, mais lorsqu'on né mal-aimé, on ne sait ce qu'est l'amour. Il ne saura jamais aimer, cet enfant. Juste mépriser d'un sentiment noir et profond, haïr de tout son être l'humanité. Il y avait l'innocence juvénile, les courbes féminines. La bague s'est glissée au doigt sans réfléchir. L'enfant est né quelques années après, au milieu d'un tas de ruines. Fruit d'un homme déchiré, d'une femme méprisée. Entre succulente liqueur et cris du cœur, l'enfant a flambé. Une clope mal éteinte, un homme dévasté et les flammes rougeoyantes des ténèbres l'ont emporté en une fraction de seconde. La marâtre était ailleurs, occupée à charmer le village. Ça l'a traumatisé que de voir son héritage partir en fumée, l'enfant cracher d'immondes hurlements et les flammes lécher son visage. Aujourd'hui encore, la chaleur le hante, mais le passé l'habite jusqu'aux tréfonds de son âme. Il y a eu le mépris de sa femme, après ça. Monstre. Bête. Il a fui, lui aussi. Et puis la guerre l'a à nouveau attrapé, saisi par la taille et emmené sur les champs de bataille. Il n'était pas belliqueux, ni même ravageur, cet homme. La première balle a frôlé son visage et s'est créchée dans la chair d'un camarade. La seconde, en revanche, a éclaté ses organes. Le sang a jailli et s'est déversé sur la terre. Il a nouveau souillé le sol russe. Il s'est cru libéré de cette misérable existence, tyrannisé par la vie. Et puis, il est arrivé. L'Autre. Lui. Le Sauveur qui lui a offert l'éternité, qui a emporté son humanité. Il n'avait pas idée, alors. Il s'est cru débarqué en Enfer, mais l'Enfer était sur Terre. Il l'a compris lorsque qu'il y a eu la soif, cette faim insatiable qui brûlait sa gorge et l'étouffait. Il s'est nourri de ses propres camarades, ce soir-là. Et ainsi, le démon naquit.

TYRAN — Les ténèbres se sont emparés de lui. L'âme s'est envolée, transformée en un murmure au fond de sa caboche. L'errance a débuté ainsi, alors qu'il chavirait dans le lointain horizon. Il n'y avait aucune émotion, juste la rage qui l'habitait. L'insatiable faim, l'inassouvissable besoin de dévaster. Se venger du passé qui l'avait consumé. Il a perdu toute trace d'humanité, cet homme devenu monstre. La créature du Mal s'est emparée de lui et il en est devenu le pantin du démon. Nulle corps qu'il aimait, seulement des charognes qu'il semait dans son sillage. Des villages dévastés, des marâtres abîmées. Il n'y avait aucune compassion, aucune émotion. Juste la rage, la haine. Un naufrage qui se dessinait, bientôt. Elle est apparue, ainsi, au milieu de la tempête. Une photo, un visage familier vieilli par le temps. Il en aurait eu le cœur brisé, s'il avait eu un cœur. Il y avait pourtant toujours une étincelle au fond de lui. Il y avait pourtant toujours une lueur d'espoir, un quelque chose qui a aussitôt irradié son esprit. Il y avait une infime flamme flamboyante. C'est pour ça qu'il est parti à sa recherche, cet homme infernal. Il l'a traquée et retrouvée, sa femme perdue. Oubliée dans les méandres du passé. Elle était là, devant lui. Il n'a jamais osé la regarder, l'approcher. Jusqu'à ce qu'il comprenne qu'elle était condamné. Il était trop tard pour la sauver, trop tard pour lui offrir l'éternité. Elle est morte une seconde fois, à ses yeux. Un second déchirement qui n'a fait que nourrir la bête. L'empiffrer un peu plus de l'immonde noirceur qui l'habitait - colère, haine, mépris. Tant de sentiments noirâtres, de gangrènes qui ne cessaient jamais de pourrir son âme. Puisse-t-il encore avoir une âme après les massacres, les éclats d'os, de cervelles répandues au sol et les infâmes échos des hurlements. Des victimes. Des tyrannisés. Un tyran qu'il était devenu en l'espace d'un instant. C'était l'errance, à cette époque. Ça l'est toujours, d'ailleurs. Une immense solitude, ça a été l'exile après ça. Il y avait eu comme le besoin de s'isoler, de s'oublier. Grossière erreur qu'il commit alors, en s'imaginant se sauver. Un condamné qu'il était. Il s'est retrouvé parmi les démons. Il a rejoint un nid empli de bêtes - comme lui. Des vautours, des charognards. Il a cru bon de se plonger dans une mare de liquide écarlate. Du carmin sur ses lèvres, il en a savouré la moindre saveur. Et puis, une once d'humanité s'est esquissée sur sa caboche. Il a sauvé un condamné, sinistre hommage à sa bien-aimée disparue. Le piège s'est fermé sur lui et les ténèbres l'ont avalé. Il a fui le nid, fui les siens. Solitude immense pendue au cœur. L'errance à nouveau. Pour l'éternité.

fiche (c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
○ messages : 679
○ double-compte(s) : Elijah Pembroke
○ crédits : © Miss Pie (signa/profil/ avatar)
MessageSujet: Re: red eyes (tyr)   Dim 25 Juin - 4:45

Bienvenue parmi nous !!!

Oh joli choix d'avatar bon courage pour ta fichette!! j'ai hâte de découvrir ton personnage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
○ messages : 256
○ double-compte(s) : aucun.
○ crédits : (c) carnavage.
MessageSujet: Re: red eyes (tyr)   Dim 25 Juin - 5:03

Merci. I love you
J'ai plusieurs idées de personnage, donc je vais y réfléchir avant d'avancer sur ma fiche. C'est que vous offrez tellement de possibilité de jeu, que j'ai du mal à me décider. Serait-ce possible de savoir quelle créature est la moins représentée sur le forum ? Ça m'aiderait à faire mon choix.
Aussi, si quelqu'un a un pré-lien à me proposer, n'hésitez pas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
hunter ○ ultraviolence
— animateur —
○ messages : 897
○ double-compte(s) : x
○ crédits : moi (ava) et ziggy stardust (sign)
MessageSujet: Re: red eyes (tyr)   Dim 25 Juin - 5:28

BIENVENUE SUR RH Je valide complètement le choix de Cillian Murphy, je suis fan Et ton pseudo est ultra-cool aussi !

Bref, bon courage pour ta fiche ! Et si tu veux un pré-lien avec un chasseur n'hésites pas à m'envoyer un petit mp, je suis dispo à 100%

_________________
SO DON'T BREATHE
when I talk cos you haven’t been spoken to
i’ve got a gun for a mouth and a bullet with your name on it but a trigger for a heart beating blood from an empty pocket.
©️ ZIGGY STARDUST.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
human ○ drink the water
— administratrice —
○ messages : 2584
○ double-compte(s) : tadhgán, sylvia, ichabod, carson.
○ crédits : avatar (c) hallows. – signature (c) johnny cash, myself.
MessageSujet: Re: red eyes (tyr)   Dim 25 Juin - 7:07

OMG, TYR, c'est toi, c'est bien toi ? (avec le pseudo et Cillian, l'inverse m'étonnerais, mais bon, j'y crois tellement pas que voilà )
C'EST TELLEMENT GÉNIAL QUE TU SOIS DE RETOUR ICI, je meurs, je t'aime. cette fois je t'attache à mon pied et tu parles plus, non non non.

pour ce qui est de ta question, dans les créatures, présentement, on manque surtout de polymorphes, on n'en a même pas en fait. mais on recherche aussi toujours des fantômes pour tenir compagnie à ce cher Dimitri qui se sent un peu seul. et à part les démons, en fait, y a très peu de monde partout, c'est juste que les autres races (vampires, loups-garous) ont tendance à se remplir plus facilement... mais sinon, c'est vraiment à ta guise.
pour ce qui est du pré-lien, je vais t'envoyer un petit mp, ce sera plus simple et surtout beaucoup moins long dans ta fiche.

en attendant je te dis rebienvenue parmi nous, bon retour. j'ai trop hâte de te lire à nouveau, et de voir ce que tu vas nous pondre cette fois. si tu as besoin de quoi que ce soit, tu sais où nous trouver, n'hésite pas. I love you

_________________

I wear this crown of thorns, Upon my liar's chair, Full of broken thoughts I cannot repair. Beneath the stains of time, The feelings disappear. You are someone else, I am still right here. ⚭ ⚭ ⚭
keur keur :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
— administratrice —
○ messages : 2416
○ double-compte(s) : lenny et slade.
○ crédits : rivendell (avatar), hallows (signature), lorde (lyrics).
MessageSujet: Re: red eyes (tyr)   Dim 25 Juin - 9:51

TYR si c'est toi, je suis trop contente que tu sois de retouuuur ça fait très très très plaisir de te revoir dans le coin

si tu hésites entre cillian et cate, c'est un choix très difficile parce qu'ils sont badass tous les deux dans tous les cas je sais que tu vas nous sortir un personnage de dingue alors fais toi juste plaisir

rebienvenue parmi nous en tout cas (ou bienvenue si on se trompe totalement ) bon courage pour ta fiche, et si tu as des questions hésite pas

_________________

she's so hard to please, but she's a forest fire. i do my best to meet her demands, play at romance, we slow dance. 
click here :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
vampire ○ kill of the night
○ messages : 256
○ double-compte(s) : aucun.
○ crédits : (c) carnavage.
MessageSujet: Re: red eyes (tyr)   Dim 25 Juin - 10:07

Non non, c'est bien moi, vous ne vous trompez pas. Comme je le disais en MP à Eli, je reprends tout juste l'écriture après une pause de plusieurs mois, donc je suis heureuse de revenir et de vous voir. C'est que vous, vos personnages et l'ambiance de dingue de ce forum m'avaient grandement manquée.

Je réfléchis toujours à un personnage, mais promis, dès que je trouve, je boucle cette fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: red eyes (tyr)   Lun 26 Juin - 12:30

je suis toujours aussi in love de ta plume et de ton imaginaire, ahhh. tyr est trop parfait (again), et j'ai trop hâte de le voir en jeu, et qu'on se fasse plein de rps. (parce que, cette fois, tu n'y couperas pas. )

sur ce, je te valide donc. bon retour parmi nous, amuse-toi bien.

congratulations !
Oh yeah, ça y est, te voilà validé ! Maintenant que t'as ta couleur et ton groupe, les choses sérieuses peuvent enfin commencer.

Pour commencer, on te suggère fortement d'aller jeter un oeil au registre des avatars, pour être bien sûr qu'on n'aurait pas oublié de le recenser en même temps que de te valider. Après ça, n'hésite pas à visiter toutes les rubriques ci-dessous, histoire de te familiariser avec le forum, et d'intégrer ton personnage au jeu. Et enfin, si tu as besoin de quoi que ce soit, n'oublie surtout pas que Riley et Eli te sont entièrement dévouées (ou presque), et que leurs boîtes MP sont grandes ouvertes !

Sur ce, on te souhaite un excellent jeu sur RAISE HELL.
(c) blue walrus
Revenir en haut Aller en bas
avatar
vampire ○ kill of the night
○ messages : 256
○ double-compte(s) : aucun.
○ crédits : (c) carnavage.
MessageSujet: Re: red eyes (tyr)   Mar 27 Juin - 3:28

Baaaah, c'est toi qui es trop parfaite. Merci, plein d'amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: red eyes (tyr)   

Revenir en haut Aller en bas
 

red eyes (tyr)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les Jeux signé Cat's Eyes ... pardon Capcom !
» [Traduction par Belisaria] Rocket Fuel★21 - My Monster with lovely green eyes!
» Traduction par Nivii Scarlet Devil Eyes
» What Linus Bruckman Sees When His Eyes Are Closed
» Golden eyes reloaded

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: GESTION :: death will have your eyes :: fiches validées-