AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 
n'oubliez pas que les humains, les fantômes et les polymorphes ont besoin d'amour, eux aussi.
nous sommes présentement en avril 2017. le soleil pointe enfin le bout de son nez
en raison d'un déséquilibre dans la répartition des créatures, les démons ne sont plus autorisés, tout comme les vampires de plus de 100 ans.

Partagez | .
 

 — dying light (ouvert à tous)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
demon ○ breaking bad
○ messages : 195
○ double-compte(s) : evie, la douce chanteuse.
○ crédits : herjuliwiii (avatar), endlesslove (sign), tumblr (gifs)
MessageSujet: — dying light (ouvert à tous)   Lun 26 Juin - 12:49

dying light
— topic ouvert à tous —

i keep ghosts under my bed
they remind me what you said
i remember you in the color red
Mains dans les poches de son jeans, cheveux balayés par le vent froid et le cou fourré dans son manteau, Elinor déambulait à travers les rues de Blackwater Falls sans but précis. Les auras des autres passants qu'elle croisait étaient fades. Leurs vices étaient insignifiants comparés à ceux de tous les mortels qu'elle a croisé par le passé. Certes, à l'occasion elle croisait des hommes et des femmes aux pulsions enfouies qui lui donnaient envie de retrouver le jeu malsain qu'elle jouait des siècles auparavant. Mais chaque fois que l'envie lui prenait, elle revoyait le visage d'Adam et elle rebroussait chemin. Les mortels l'ennuyaient aujourd'hui.

Les clients qu'elle servait à son bar étaient les plus ennuyants de tous. Alcooliques finis qui passent leurs soirées à s'enivrer. Et ce soir ne ferait pas exception. Elle savait à l'avance qu'elle allait servir le même pichet de bière rousse au garagiste du coin et que ce dernier allait s'endormir à sa table, complètement saoul. Elle savait qu'il y avait de fortes chances que des camionneurs de passage en ville viennent causer un peu de troubles avant de repartir - ennuyés comme elle par l'ambiance de l'établissement. Parfois, elle se demandait ce qui lui avait pris de s'exiler dans un trou aussi perdu qu'était cette ville. Des grandes cités comme New York ou Las Vegas offraient tellement plus d'aventures. Elle savait que c'était en partie pour s'isoler et résister à sa partie démoniaque mais parfois, comme ce soir, elle aurait voulu croiser des humains aux vices plus intéressants que la simple boisson... Par contre, depuis quelques temps, Blackwater Falls paraissait plus nerveuse que d'habitude. Elle semblait se réveiller d'un long sommeil. La démone avait bien entendu parler des agressions de plus en plus fréquentes et elle se doutait que ce n'était pas seulement l'oeuvre de d'autres créatures du surnaturel comme elle.

En arrivant près de son lieu de travail, elle s'apprêtait à passer une longue soirée mais elle ne parvint pas à approcher de la porte d'entrer. Une foule se massait devant l'établissement. Fronçant les sourcils, Elinor remarqua tout de suite leur aura étrangement différente. Floue, brouillée... Une aura qui lui rappelait la couleur rouge, la couleur de la rage. Les hommes semblaient d'ailleurs plutôt agressifs et alors qu'elle étudiait la situation, elle reçut une bouteille de vitre sur l'épaule. Un homme de l'autre côté de la rue venait de lui lancer sa bouteille de bière sur elle. Insultée, elle ne fit pas attention à sa blessure, elle se concentrait plutôt sur son agresseur qui se mit à courir dans sa direction, hurlant à la mort. Le cri eut un effet rassembleur sur la foule agressive et tous se mirent à courir dans sa direction. La Reyes comprit tout de suite qu'elle devait trouver refuge et les autres passants dans la rue qui agissaient normalement aussi se mirent à s'enfuir.

précisions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
demon ○ breaking bad
○ messages : 439
○ double-compte(s) : Neil Wilber & Richard Turner
○ crédits : (c) Mellister / (c) Miss Pie
MessageSujet: Re: — dying light (ouvert à tous)   Lun 3 Juil - 6:48

Mon cachet de la veille avait été plutôt conséquent j’avais donc pu aller rembourser quelque dette enfin en parti seulement parce qu’il me fallait tout de même de l’argent pour vivre. Enfin vivre était à mettre entre parenthèses étant donné que je n’avais pas besoin ni de dormir ni de boire, mais pour garder un semblant de vie factice, il fallait quand même acheter un peu de nourriture et payer les factures. Chose qui en soi était tout de même relativement compliquée avec la misère que je gagnais et la tendance que j’avais à acheter beaucoup trop de chose de façon compulsive. Enfin aujourd’hui était une bonne journée du moins jusqu’à ce maintenant. Il n’y avait pas eu de fan furieux ni d’huissier en colère, donc c’était un bon moment.
Enfin, les fans furieux, je n’en avais jamais vraiment eu et c’était un sujet un peu sensible. Une fois de plus ma mort revenait en tête, j’aurais pu devenir quelqu’un si je n’avais pas été aussi sûr de moi et il était certain qu’aujourd’hui je n’avais toujours pas retenu la leçon vis-à-vis de ça puisque j’étais toujours hautain avec le monde qui m’entourait. Me rendant chez moi, enfin dans le petit bout de truc dans lequel je vivais, je me rendais rapidement compte qu’il y avait un truc qui ne collait pas avec l’endroit où je me trouvais à ce moment-là.

Il y avait définitivement trop de personnes dans le coin. Je sentais la rage en train de monter et pas seulement au sens métaphorique du terme. Je regardais autour de moi et je voyais bien qu’il y avait une sorte d’émeute, c’était bien ma veine de me retrouver au milieu d’un truc comme ça. Il était de toute façon trop tard pour faire demi-tour. Je n’avais pas la moindre idée de ce qui se passait dans la tête des humains, mais il ne me fallut guère de temps pour me faire une opinion sur tout ça. Un homme avait lancé une bouteille de bière sur une femme qui semblait être dans la même situation que moi, simple spectatrice de tout ça. Au même moment, un homme se jeta sur moi couteau en l’air. Il fit mouche dans mon flanc et ce qui me tira une grimace et laissa apparaitre mon apparence démoniaque une fraction de seconde, ce fut suffisamment court pour que dans le bazar ambiant personne ne remarque, mais suffisamment rapide pour qu’il prenne la fuite. Je retirais la lame qui n’avait pas bougé d’une main et attrapa la femme devant moi de l’autre pour faire dévier l’homme fou. Il fallait partir c’était stupide de rester là.

- Ce serait stupide de rester là Darling.

J’avais parlé d’une voix forte et assurée alors que je l’entrainais vers l’avant pour quitter cet endroit de malheur et ses fous qui avait perdu la tête. Pourquoi est-ce que j’avais fait ça ? Simplement parce que j’avais bien l’impression qu’elle était différente. Je n’irais sans doute pas à dire comme moi, mais la métisse m’attirer à elle comme si j’étais un aimant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
demon ○ breaking bad
○ messages : 195
○ double-compte(s) : evie, la douce chanteuse.
○ crédits : herjuliwiii (avatar), endlesslove (sign), tumblr (gifs)
MessageSujet: Re: — dying light (ouvert à tous)   Mar 4 Juil - 21:42

La folie des enragés leur donnait l'allure d'une meute d'animaux pourchassant leur proie. La démone n'avait pratiquement jamais vu un tel degré d'agressivité en dehors des quelques fois qu'elle avait croisé des tueurs refoulés qu'elle avait aidé à sortir de leur coquille. Le sang coulait sur le tissu de sa manche mais elle n'y faisait pas attention. Toute son attention était rivée sur les agresseurs qui couraient dans sa direction. Ce fut qu'un homme l'attrapa par le bras et l'entraîna loin de là. Sur le coup, elle fut surprise et résista un court instant avant de suivre le mouvement et de lui emboîter le pas. La belle savait reconnaître les effets du surnaturel et la foule de fous furieux étaient sous l'effet d'une sorte de sortilège ou un truc comme ça. Ce n'était cependant pas le moment de se questionner sur l'origine de ce fléau, le duo devait trouver refuge loin de ces enragés. Elle remarqua un escalier de secours dans une ruelle et ils se lancèrent vers celle-ci. Une fois qu'ils furent tous les deux à l'étage, Elinor souleva l'échelle pour empêcher les poursuivants de monter à leur suite. Elle se dirigea ensuite vers le toit à toute vitesse, suivie de l'homme.

Là-haut, ils purent reprendre leur souffle et la métisse remarqua qu'elle n'était pas la seule à saigner. Mais elle remarqua aussi que son partenaire de mauvaise fortune n'avait rien d'humain. « C'est toi qui les a plongé dans un tel état ? » lui demanda-t-elle alors. Elle faisait clairement allusion à sa nature de démon car bien qu'elle n'avait pas remarqué sa brève transformation, elle pouvait reconnaître d'autres créatures de la nuit facilement grâce à leurs auras. Celle de l'homme appartenait clairement à un résident de l'enfer. Perverti, brillante de sombres vices. Elle trouvait parfois dommage que ses pouvoirs ne fonctionnent pas très bien avec ceux de son espèce. Elle aurait pu s'amuser énormément par le passé. Elle devait conclure que c'était cet inconnu qui avait laissé les humains dans une transe de violence sans nom. Autrement, ils étaient tous les deux coincés là et devaient trouver un moyen de se débarasser de cette foule hurlant toujours dans la ruelle et levant les poings vers le ciel. Elle n'avait pas l'intention de mourir de froid sur ce toit, peu importe la charmante compagnie. Elle se demandait bien quel genre de démon il pouvait être s'il avait en effet usé de son influence sur les mortels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
demon ○ breaking bad
○ messages : 439
○ double-compte(s) : Neil Wilber & Richard Turner
○ crédits : (c) Mellister / (c) Miss Pie
MessageSujet: Re: — dying light (ouvert à tous)   Mer 5 Juil - 3:42

Nous avons couru pour nous échapper et aller toujours plus loin. Il fallait trouver un endroit où se réfugier et j’avoue que je n’avais pas pensé à ça, mon seul objectif à ce moment précis c’était la fuite. Je ne pouvais pas rester immobile face à tout ça. Bien qu’aucun d’entre eux n’aurait été capable de me tuer de façon définitive ce n’était jamais très agréable de se faire planter, de sentir le sang frais couler le long de sa blessure, de se coller à ses vêtements qui serait sans doute bons à jeter ensuite pour des raisons de simplicité et sentir la plaie se refermer doucement et inexorablement.

- Quoi ?

Je m’étais tourné vers elle avec une certaine violence alors que nous venions de mettre les pieds sur le toit, elle pensait vraiment que ça pouvait être moi qui ai fait un truc comme ça ? Je veux dire est ce que j’avais l’air assez con pour faire un truc pareil ? Pour le coup, elle venait de me mettre un coup à l’égo. Je poussais un grognement de mécontentement, lui faisant comprendre par la même occasion que le moment que ma question n’avait été que rhétorique. J’avais bien évidemment compris de quoi il était question, mais je ne pouvais concevoir que je puisse être coupable de ça. J’étais peut-être un démon, elle l’avait visiblement compris, mais mon pouvoir n’était pas vraiment de ce genre-là.

- Tu crois vraiment que si c’était moi qui avais fait ce genre de chose je me serais laissé blesser par les humains ?

Tout un tas d’adjectifs qualificatifs était venu dans mon esprit au moment où j’avais prononcé le mot humain. Il y en avait de toute sorte comme "créature insignifiante" ou même "déchet". L’époque où j’avais été humain datait d’assez longtemps pour que j’apprenne à les détester sans complexe. Je passais une main sur ma blessure avec un air perplexe, elle n’était clairement pas mortelle sinon je serais tombé depuis longtemps, mais elle me lançait toujours autant. Je l’examinais histoire de pouvoir mettre un pronostique sur le temps qu’elle mettrait à se fermer. Je réalisais que mes informations n’avaient peut-être pas été claires jusqu’à maintenant, alors je levais la tête devant la métisse devant moi faisant une petite moue assez théâtrale et ajoutant rapidement.

- Désolé de te décevoir, mais je n’en sais pas plus que toi…

Bon, désolé n’était pas le bon mot puisque clairement, je ne l’étais pas, mais au moins elle savait à présent que j’étais parfaitement innocent, je la regardais à mon tour avec un air soupçonneux et si c’était elle. Ce n’était pas la première chose que faisait un coupable ? Rejeter la faute sur les autres ? Je ne lui posais pas la question en retour, mais je me contentais de l’observer pour tenter de décrypter tout ce qu’elle pouvait éventuellement cacher et d’où venait l’attirance que j’éprouvais pour elle, parce que c’était surtout ça qui me perturbait le plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
demon ○ breaking bad
○ messages : 195
○ double-compte(s) : evie, la douce chanteuse.
○ crédits : herjuliwiii (avatar), endlesslove (sign), tumblr (gifs)
MessageSujet: Re: — dying light (ouvert à tous)   Jeu 6 Juil - 22:50

Tout de suite, il parut surpris par la question accusatrice d'Elinor. Il ne semblait pas apprécier que l'on pense qu'il puisse avoir été assez stupide pour se laisser attaquer s'il était le responsable de la furie des humains. Elle haussa les épaules. Très bien, s'il le disait. Elle n'allait pas chercher à pousser. Tout ce qui lui importait c'était de ne pas rester sur ce toit pour le reste de la soirée. À cette heure, la température allait descendre et elle avait beau être immortelle, elle détestait le froid. Charmante compagnie ou non, elle se mit à taper du pied, impatiente. Elle détestait cette situation et avait simplement envie de foncer dans la foule d'enragés et les pousser avec facileté. Elle était plus forte physiquement que tous eux réunis après tout. Et son partenaire d'infortune également. Ensembles, peut-être qu'ils pourraient se débarrasser des mortels juste là en bas. « J'sais pas, les humains se laissent facilement emporter pour un rien. » Elle était bien la première à pouvoir témoigner de leur faiblesse. Si facilement manipulés, si facilement pris sous son emprise. Ils étaient des jouets entre ses mains de marionnettiste.

La belle remarqua tout de suite que son vis-à-vis la dévisageait, cherchant probablement à la percer à jour. « Je voudrais bien dire que c'est moi qui les fait agir ainsi mais je ne peux que pervertir un mortel à la fois, pas une foule comme ça. » Elle était bien une démone s'il n'avait pas encore compris. Et elle les entendait toujours au rez-de-chaussée tenter de grimper à l'échelle comme des fous furieux. Elle leur jeta un coup d'oeil brièvement avant de regarder l'état de son bras. Des morceaux de verre provenant de la bouteille de bière étaient encore plantés dans sa chair. Dans un grognement agacé, elle se mit à les retirer un à un. Elle savait bien qu'elle allait finir par se regénérer très rapidement mais ça ne changeait pas le fait que c'était une tâche douloureuse. Elle était peut-être immortelle mais ça n'effaçait pas la douleur d'un corps physique. Par contre, ce mal ne ressemblait à rien de ce qu'elle avait pu connaître quand elle était humaine. Elle avait été malade et pitoyable, vomissant du sang et sentant sa peau tomber. Être enfant de l'Enfer avait au moins un point positif ; elle pourrait hanter le monde jusqu'à l'éternité. Car même si des chasseurs trouvaient le moyen de l'exorciser, elle finirait par revenir. Les humains n'allaient jamais cesser de refouler des tentations et elle sera toujours là pour les faire succomber à ses dernières. « J'suis Elinor, en passant. » Regard aguicheur et les traits amusés. Malgré la situation, elle était heureuse de croiser un autre enfant de l'Enfer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
demon ○ breaking bad
○ messages : 439
○ double-compte(s) : Neil Wilber & Richard Turner
○ crédits : (c) Mellister / (c) Miss Pie
MessageSujet: Re: — dying light (ouvert à tous)   Ven 7 Juil - 3:59

Son pouvoir était intéressant, je devrais sans doute me méfier d’elle. Cela ne faisait que renforcer les doutes que j’avais sur le fait que c’était éventuellement une créature magique comme moi. Pour le coup, elle était encore plus comme moi puisqu’elle venait de me dire plus ou moins clairement qu’elle était une démone, une démone sacrément sexy au passage si je pouvais me permettre. Je détachais mes yeux de la métisse pour aller jeter un coup d’œil en bas. La situation était vraiment critique, je voyais les humains tenter de monter sans pour autant y parvenir. Ils allaient finir par y arriver et il serait préférable de ne plus être ici lorsque ce serait le cas. Mon attention se retourna vers la brune quand cette dernière se présenta avec un magnifique sourire qui devait faire chavirer bien des cœurs. Je lui retournais simplement l’amabilité avant de répondre.

- Enchanté, moi c’est Jake.

J’accompagnais ma présentation avec une légère révérence à son égard, un bras devant mon torse, une légère inclinaison du buste et de la tête, rien de bien marqué étant donné que je me sentais toujours plus ou moins supérieur à tout le monde, mais ça elle ne pouvait pas le savoir bien qu’elle avait sans doute compris que j’étais un démon, je préférais ne pas en dévoiler plus sur ma condition. De toute façon pour dire quoi ? J’avais bien senti que les créatures d’en bas n’avaient pas d’estime d’elles. Je ne pouvais pas jouer dessus pour les contrôler, elle était tels des pantins ou des robots sans véritable libre arbitre et réflexion. J’avais la mauvaise impression d’être inutile vis-à-vis de ses derniers. Les choix devant nous, il en restait présentement deux, soit tenter de sauter sur le toit suivant, soit entré par effraction dans le building. Du moins, je ne voyais rien d’autre. Les deux options avaient des avantages comme des inconvénients. Autant partager ça avec Elinor, si elle avait une préférence, je pourrais toujours m’y plier.

- Je pense qu’on ne va pas rester sur ce toit, on est d’accord ? Soit on rentre par effraction dans le bâtiment.

Je montrais la porte qui se trouvait un peu plus loin et qui était souvent bloquée par un nombre hallucinant de protections pour empêcher les humains de sauter des toits.

- Sinon, on peut reprendre notre course à travers les toits et descendre plus loin.

Il y avait sur la droite de l’immeuble d’autres bâtiments tout aussi haut et pratiquement à la même hauteur que celui sur lequel nous nous trouvions. Ils ne semblaient pas très espacés les uns des autres et c’était évident qu’avec notre condition de démoniaque, nous n’aurions pas trop de mal à mettre en place cette idée. Maintenant qu’est-ce qui était le plus logique, sans doute plutôt la deuxième option. Parce qu’une fois de nous serions arrivé en bas de ce bâtiment, nous nous retrouvions une fois de plus encerclé par ces humains ayant totalement perdue la raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
demon ○ breaking bad
○ messages : 195
○ double-compte(s) : evie, la douce chanteuse.
○ crédits : herjuliwiii (avatar), endlesslove (sign), tumblr (gifs)
MessageSujet: Re: — dying light (ouvert à tous)   Lun 10 Juil - 20:30

Une seule envie faisait battre le coeur de la succube. Faire payer au type qui lui avait envoyé la bouteille sur l'épaule. Malheureusement, il avait disparu dans la foule d'humains aux esprits troublés par elle ne savait quel fléau. Chose certaine, elle n'était pas responsable. Et apparemment, cet homme non plus. Ce n'était donc pas en cherchant la source du problème qu'ils allaient se débarrasser de ses fourmis. En réalité, elle était certaine que tout ce qu'elle pouvait faire c'était empirer la situation. L'aura des mortels juste en bas brillaient de violence et elle se doutait qu'elle pourrait les lancer dans une furie encore plus grande... si c'était possible... Car ils étaient vraiment dans un autre état que même elle avaut du mal à comprendre. Son partenaire d'infortune ne semblait pas aimer cette situation non plus mais au moins, il fit une petite révérence pour se présenter, ce qui montrait qu'il n'était pas d'une humeur massacrante. Un autre démon l'aurait peut-être envoyée promener et elle l'aurait mal pris. Puis pour couronner le tout, ils auraient sûrement commencé à s'engueuler autant que les sans cervelles en bas. Et la métisse avait d'autres choses à faire que de se prendre la tête. Son bras ensanglanté l'élançait alors elle ne voulait pas que la situation empire. Ce que son vis-à-vis semblait comprendre ; ils étaient mieux de faire équipe. À deux démons, ses humains n'avaient aucune chance. « Enchantée également. » dit-elle en le saluant brièvement. Elle ne pouvait pas s'allonger sur les présentations malheureusement. Car même s'il avait ce charme qui la rendait folle chez les hommes, elle ne pouvait pas s'arrêter à cela présentement. Et Jake le comprenait lui aussi, proposant deux différentes options pour quitter ce foutu toit.

Elle était soulagée qu'il ne propose pas de simplement tuer les humains. Il leur serait probablement facile d'achever leurs pathétiques vies mais elle tentait de ne pas laisser sa démoniaque personnalité prendre le dessus. Elle ne faisait plus mal aux humains depuis longtemps. Malgré les quelques faux pas, par ci... par là, elle n'avait pas l'intention de continuer sur le chemin de l'enfer. Voir que son vis-à-vis ne comptait pas massacrer la foule sous leurs pieds la rassurait et ce fut avec un sourire en coin qu'elle répondit ; « J'préfère sauter sur l'autre toit. Ce sera pas difficile pour nous, de toute façon. » Et les humains ne pourront pas les suivre. Elle fut la première à s'arrêter au bord du vide et de s'élancer vers le toit adjacent. Les lois de la physique ne semblaient pas s'appliquer pour les êtres comme elle et ce fut sans difficulté qu'elle se retrouva de l'autre côté. Elle se retourna pour fixer Jake et lui lança une petite pique amusée en croisant les bras sur sa poitrine. « J'espère que t'as pas peur du vide. » Elle savait très bien que ce n'était pas le cas. Les démons comme eux n'avaient peur de rien... pas même des chasseurs. Ils auraient beau l'exorciser, elle finirait toujours par revenir. Ils revenaient tous hanter la Terre... elle le savait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
demon ○ breaking bad
○ messages : 439
○ double-compte(s) : Neil Wilber & Richard Turner
○ crédits : (c) Mellister / (c) Miss Pie
MessageSujet: Re: — dying light (ouvert à tous)   Mer 19 Juil - 15:14

Sauter de l’autre côté ? C’était un truc que je n’avais jamais fait jusqu’à présent et ça me laisser un peu inquiet. Je n’avais pas peur de faire ce genre de chose, évidemment, puisque j’étais immortel, mais c’était une première. Je savais qu’à présent j’avais suffisamment de force pour m’élancer et atterrir de l’autre côté. Mais ce n’était pas parce que j’avais les capacités de le faire que cela voulait dire que je l’avais fait pour autant. Je la regardais faire le grand saut avant moi et atterrir en face avec une agilité presque féline alors que j’entendais ses paroles qui auraient presque pu me blesser.

- Peur, moi ? Jamais…

Heureusement qu’elle avait une jolie enveloppe sinon je me serais très certainement énervé. Il faut dire aussi qu’on pardonne toujours plus facilement aux personnes qui ont la chance d’être attirantes. J’affichais un petit sourire en coin avant de me diriger à mon tour vers le bord pour sauter de l’autre côté. Je fis en sorte que mon saut soit à la fois élégant et mesurer. Je devais lui faire croire que j’avais fait ça toute ma vie. Enfin un peu, mais pas trop. C’était un peu compliqué, mais en tout cas, je devais réussir sans effort et c’est ce que je fis. Arrivé à côté d’elle, je lui fis un clin d’œil avant d’ajouter avec un air qui se voulait charmeur.

- J’admets cependant que sauter de toit en toit avec une aussi jolie créature est une première pour moi.

Il parait qu’il fallait que j’apprenne à me calmer et pourtant, personne n’arrive à me tenir en laisse. Je suis toujours en train de draguer tout ce qui bouge, c’est en moi comme toujours. J’avais bon espoir que mon petit jeu ne la laisse pas indifférente tout en ne sachant pas vraiment ce que je cherchais si ce n’est un partenaire de jeu. Je mis une main dans une de mes poches d’un air nonchalant avant d’ajouter toujours sur le même ton.

- Je savais qu’il y avait d’autres démons dans le coin, mais je n’ai pas eu souvent l’occasion d’en croiser d’aussi charmants jusqu’à maintenant.

J’arrivais à ressentir l’aura de mes compères et pour le coup chacun avait quelques choses de vraiment particulières, j’avais un don pour ça. Je ne saurais pas trop comment l’expliquer, mais je savais qu’il en était de même pour mes semblables. Maintenant qu’on était en sécurité sur ce toit, nous avions alors deux options, soit continuer cette course effrénée soit simplement se séparer, je n’avais pas vraiment envie d’opter pour la seconde option, mais je savais parfaitement qu’elle n’avait pas forcément envie de rester prêt de moi pour autant.

- Bon Darling, je propose de continuer un peu, pour ma part, je vais continuer en cette direction, j’habite par la, tu es la bienvenue si tu veux.

Je lui offrais le choix, pour moi ça ne changeait rien, si ce n’est que j’aurais un peu de compagnies et j’aimais bien m’entendre parler alors ça ne me gênait pas du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: — dying light (ouvert à tous)   

Revenir en haut Aller en bas
 

— dying light (ouvert à tous)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 'Dying Light' ne sortira pas sur Wii U
» [Astuces] Dying Light - Guide de jeu pour bien débuter l'aventure Solo à Harran
» Dying Light
» Dying Light
» Dying Light

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: FAR FROM ANY ROAD :: out of the furnace :: flashback :: the devil you know-