AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 
n'oubliez pas que les humains, les fantômes et les polymorphes ont besoin d'amour, eux aussi.
nous sommes présentement en mai 2017. le printemps est doux et ensoleillé
n'hésitez pas à aller vous inscrire aux nouvelles missions juste ici

Partagez | .
 

 (M, LIBRE) JAKE GYLLENHAAL ❖ wild world.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
paranormal ○ walk the line
— administratrice —
○ messages : 231
○ double-compte(s) : eli, tadhgán, ichabod, carson, dex.
○ crédits : avatar (c) cosmic dust. – signature (c) starset, tumblr.
MessageSujet: (M, LIBRE) JAKE GYLLENHAAL ❖ wild world.   Lun 26 Juin - 13:50

ADRIAN COHLE
○ âge › trente-quatre ans. ○ date et lieu de naissance › date au choix, à headingley, manitoba, canada. ○ profession › ancien flic, il a été mis aux arrêts après avoir été blessé. même si ça commence à dater, il n'a pas encore repris. (raisons aux choix, il pourra reprendre en jeu si vous le désirez) ○ orientation sexuelle › au choix, même si je l'imagine plutôt hétérosexuel. ○ situation amoureuse et familiale › au choix, mais de préférence célibataire/divorcé, plutôt du genre sans enfants. ○ situation financière › correcte, il ne roule pas sur l'or — mais de toute manière ça ne l'intéresse pas. ○ groupe › long walk home. ○ avatar › jake gyllenhaal. ○ crédits › tumblr.
(note – mis à part les faits autour de sa famille, de son rapport au surnaturel et de sa blessure, le personnage est assez négociable. j'aimerais que vous conserviez un peu le caractère fort (voir lien avec Sylvia), mais pour le reste, ce que je propose ci-dessous n'est majoritairement que des pistes. faites-vous plaisir à vous l'approprier, si ce qui est non-négociable vous plait. )

(001) Adrian, il ne se souvient presque pas de son père. Et pourtant, il lui manque un peu tous les jours. Il essaie de faire comme si de rien n'était, et préfère ne jamais en parler. Mais ils étaient proches — ils l'avaient toujours été. Il avait à peine 6 ans quand il est mort. Un accident, simple mais fatal. Et il a commencé à se renfermer, après ça. Sans jamais cesser d'être là pour son frère, sans jamais cesser d'être là pour sa mère. Il a vu sa petite soeur naître, quelques mois après, et il a réalisé qu'elle ne connaîtrait jamais son père, elle. Ça lui a fait de la peine. Alors il s'est promis de la protéger. Il s'est promis de tous les protéger. (002) Son père était chasseur. Pourtant, aucun d'eux n'a jamais détesté le surnaturel. C'était un coup à prendre, d'accepter son existence. Mais comme partout, y a des bons et des mauvais — y a ceux qui veulent dominer, et ceux qui ne veulent qu'exister. Adrian, il a toujours été bon pour faire la part des choses. Mué par un sens de la justice particulièrement aigu, il a rapidement compris les nuances entre le bien et le mal. Et elles l'ont fait souffrir — là-dessus, rien à redire. Il s'est retrouvé blessé par sa lucidité sur le monde très jeune. Mais jamais il n'a perdu de vue que le surnaturel peut être aussi bon que mauvais. (003) Sa mère a été transformée en loup-garou quand il avait douze ans. Ce fut, là encore, un banal accident autant qu'un choc pour les enfants. Mais ils sont restés solidaires, et ils se sont entraidés. Et plus tard, lorsqu'il avait 18 ans, ce fut le tour de sa petite soeur de se faire mordre. Une banale attaque, une foutue vengeance sur sa mère qui avait refusé de se rallier à d'autres lycanthropes — et le mal était fait. Adrian, qui était alors sur le bord de partir de la maison pour vivre sa vie, a décidé de rester. De rester et de s'occuper d'elles. De rester auprès de sa mère, de sa soeur, et de Sylvia. Ça l'a aidé davantage encore à accepter le surnaturel. Et aujourd'hui encore, il continue d'être là au besoin pour elles. (004) Quand il avait quatorze ans, sa cousine Sylvia est venue vivre avec eux après que sa propre mère — et seule parent — fut tuée par un changeling. Si Adrian vécut plus ou moins bien son arrivée, il se rendit pourtant très vite compte de l'équilibre qu'une telle présence instaurait dans leur famille. Les deux s'apprivoisèrent avec les années, pour finalement devenir les deux faces solitaires et taciturnes d'une même pièce. (voir lien avec Sylvia pour plus de détails) (005) Adrian, il a toujours eu beaucoup d'énergie à dépenser. Depuis la mort de son père, il avait développé une aura noire, qu'il avait besoin d'extérioriser. Une violence qu'il a ciblée sur des sacs de sable, commençant la boxe alors qu'il n'avait que huit ans. Et depuis, c'est resté son sport. Il y a initié sa cousine, Sylvia, lorsqu'elle avait 13 ans. Lorsqu'il s'est rendu compte qu'elle aussi avait une énergie noire et colérique à extérioriser. Et ça a marché. C'est devenu leur sport. Ils se sont entraînés, encore et encore. Ils n'ont jamais arrêté. Et une fois que sa blessure fut guérie, c'est la première chose qu'Adrian a recommencé à faire. Ça lui a provoqué plus de douleur qu'il n'a voulu l'accepter, et il doit faire attention à ne pas réouvrir cette blessure encore fraîche. Mais boxer, il ne peut pas s'en empêcher. Il n'a jamais pu. (006) Adrian, ce n'est pas quelqu'un de bon, mais pas quelqu'un de mauvais non plus. Il a son propre sens de la justice, et il a toujours considéré la possibilité que, pour l'appliquer, il lui faudrait un jour se salir les mains. Il sait que son père est chasseur, sait que le sens du sacrifice et des choix difficiles a déjà couru dans la famille. Il sait que les choses ne sont pas faciles, mais il n'y a pas grand-chose qui l'arrête. Parce qu'Adrian, il va au bout des choses. Il ne change que très difficilement d'avis, et il n'est pas du genre à baisser sa garde. Il protège ses intérêts, protège ceux qu'il aime. Protège ses intérêts, sans que grand-chose ne puisse l'arrêter. (007) S'il n'est pas chasseur, il a néanmoins longtemps aidé sa cousine Sylvia dans son entreprise de tenir le surnaturel secret. Coéquipiers dans la police, les deux jeunes gens ont donc longtemps pris tous les cas qu'ils flairaient avoir rapport au surnaturel, afin de protéger leurs collègues de ce monde-là. Aujourd'hui, néanmoins, Sylvia doit le faire seule. Elle lui demande parfois de l'aide, mais ses apparitions se font de plus en plus rares. (voir lien avec Sylvia) (008) Adrian, il a toujours eu très à coeur le fait de travailler dans la police. C'était son projet de carrière, et c'est devenu son métier. Aussi, lorsqu'il s'est retrouvé mis à l'écart après sa blessure, tout le monde a pensé qu'il reviendrait dès qu'il le pourrait. Mais quelque chose semble le retenir. Quelque chose semble l'en empêcher. Sa cousine et sa fratrie sont les premiers à ne pas comprendre ce qui se trame dans sa caboche. Et il semble que quelque chose se soit brisé, en lui, lorsqu'il a été blessé. (Ce peut être n'importe quoi, ça peut aussi être simplement une lassitude de son boulot. À vous de voir ce qui vous inspire à jouer.) (009) Adrian, il vit beaucoup dans son coin. Ça n'a jamais été un grand séducteur, ça n'a jamais été un fervent amateur de chair. Il préfère rester dans sa bulle, qu'il ne partage à l'occasion qu'avec sa cousine et ses frangins. Il n'est pas à la recherche de l'amour, pour une raison qui a toujours échappé à son entourage. Parce qu'Adrian, c'est un gars bien. Et il mériterait que quelqu'un prenne soin de lui. (Là encore, à vous de voir ; je lance ça, je me dis qu'il a pu avoir des relations qui ont mal tourné, ou n'importe quoi. Déchaînez-vous, drama powa (a)). (010) Adrian, c'est quelqu'un d'intelligent. L'esprit vif et bien tourné, malgré ses airs parfois durs ou sauvages. Il sait comment penser, et ça lui a toujours servi. Il était bon pour résoudre les affaires qui lui tombaient entre les mains. Bon quand il s'agissait d'anticiper les problèmes, et de les résoudre au moment même où ils pointaient le bout de leur nez. Et même ceux qui ne l'ont jamais apprécié ne peuvent vraiment le nier : ce type est futé.
sylvia cohle.
Il avait quatorze ans quand Sylvia a débarqué, ses valises sous les bras. Le regard perdu et la vie dévastée par la mort de sa mère — de sa seule parent. Sylvia, il ne l'avait vue qu'une fois, jusque là. Quand elle était petite, quand elle marchait à peine, et qu'elle commençait tout juste à bafouiller. Quand sa mère à lui allait accoucher de X, et que sa soeur, la mère de Sylvia, était venue pour la soutenir. Sylvia, il ne se souvenait même pas d'elle quand elle est arrivée. Et c'est étrangement celui qui a eu le plus de mal à l'accepter. Ça lui a pris quelques semaines avant de comprendre qu'elle ne venait pas dans leur famille pour les séparer. Quelques semaines avant qu'il n'accepte l'idée qu'elle comblait la place de soeur qu'il leur manquait pour un équilibre parfait. Et alors, les choses se sont améliorées. Les deux sauvages ont appris à s'apprivoiser, et ont développé un lien bien différent de la simple fratrie d'adoption. Ils ont appris à devenir amis, se sont découverts des intérêts communs. Et lorsque Sylvia a commencé à avoir trop d'énergie à dépenser, c'est Adrian qui l'a emmenée avec lui à un cours de boxe, simplement pour voir si l'idée d'en faire, elle aussi, pourrait lui plaire. Et ça lui a plu, à la gamine. Elle s'est jetée dans le sport corps et âme, et cette passion commune les a encore rapprochés. Plus tard, ils se sont orientés dans le même domaine professionnel. Et lorsque Sylvia a fini par rejoindre le poste de police de Blackwater Falls, Adrian s'en est retrouvé soulagé. Enfin quelqu'un qui le comprendrait — enfin quelqu'un avec qui il pourrait travailler. Et ils ont bien tenté de les séparer, les cousins. Ils ont bien tenté de les mettre dans différentes équipes, bien tenté de les laisser éloigner. Faudrait pas que leur lien interfère dans leur boulot — faudrait pas que ça les rende trop confiants, ou que ça ne nuise à leur efficacité. Pourtant, bien vite, tout le poste s'est rendu compte que la véritable efficacité venait lorsqu'ils étaient associés. Lorsqu'ils pouvaient penser ensemble, et être les deux faces d'une même pièce. Parce que Sylvia et Adrian, c'est ce qu'ils ont toujours été. Sauvages, mais apprivoisés l'un par l'autre. Distants et solitaires, mais parfaitement complémentaires. Alors on les a mis en équipe. Et pendant tout le temps qu'a duré leur association, ils ont excellé dans leur boulot. Ils se sont fait remarquer, et on n'a pas pu s'empêcher de les féliciter. Ils se sont mis à travailler dans le dos de leurs collègues, également. À prendre en charge toutes les affaires qui impliquaient du surnaturel, et à faire en sorte que les autres flics de la ville continuent à penser que rien de tout ça n'est vrai. Ils l'ont fait jusqu'à il y a un an. Alors qu'ils prenaient en charge une intervention risquée — sachant pertinemment que celle-ci impliquait une créature surnaturelle —, les choses dégénérèrent et Adrian fut blessé. Pas assez gravement pour voir sa vie mise en danger, mais suffisamment pour être mis aux arrêts. Il a été hospitalisé quelque temps, puis a commencé une longue et pénible rééducation. Jamais Sylvia n'a cessé de lui rendre visite, jamais elle n'a arrêté de lui demander conseil. Ils ont continué à partager les affaires, continué à élucider ce qui pouvait l'être — même si Sylvia n'a jamais eu vraiment le droit de sortir les dossiers du commissariat. Et aujourd'hui, même si Adrian est guéri, il n'a pas encore repris le travail. Sylvia, elle, n'a jamais arrêté. Et elle sait qu'elle pourra compter sur lui, même s'il a choisi de ne pas revenir à ses côtés pour le moment. Elle sait qu'il est là pour l'écouter, là pour lui donner son avis. Et si elle commence à progressivement arrêter de lui partager les affaires, elle ne s'éloigne pas de lui pour autant. Elle se dit simplement qu'il doit avoir ses raisons pour rester à l'écart de tout ça. Et qu'elle devrait peut-être commencer à le protéger, au lieu de continuer à l'impliquer. Au fond d'elle, elle sait que ce sont des balivernes — sait qu'Adrian n'a pas besoin d'être protégé. Mais elle ne peut tout simplement pas s'en empêcher. (lire ma fiche pour plus de détails)

emma cohle. (pré-lien)
Emma, c'est sa petite soeur. Il l'aime, et il a toujours voulu la protéger. Ce qui s'est soldé par un échec, lorsqu'il avait 18 ans. Il venait de quitter la maison lorsqu'elle s'est fait attaquer. Leur mère a bien tenté de la défendre, mais le mal fut fait. Et même si Adrian venait de quitter le domicile familial, cela ne l'a pas empêché d'être là. Il est même revenu vivre à la maison pour s'occuper d'elle au mieux de ses capacités. Il a assisté sa mère, assisté sa cousine. Assisté sa soeur, dans cette malédiction terrible qui était désormais la sienne. Ils ont partagé ce drame qui s'abattait sur la famille, et l'ont porté comme il le fallait. Aujourd'hui encore, Adrian reste très proche d'Emma. Sa soeur, il l'aime. Et même s'il ne lui rend pas visite tous les jours, et qu'il faut bien souvent que ce soit elle qui lance la conversation en premier, il sera toujours là pour elle si le besoin en est. (lien à approfondir à votre convenance)

nathan cohle. (pré-lien)
Nathan, il n'a qu'un an de plus que lui. Une faible différence d'âge, qui fait que les deux frères ont toujours été très proches en tout. Ça s'est souvent soldé par des disputes fraternelles, mais ça ne s'est jamais mal terminé. Nathan n'a jamais eu besoin d'Adrian pour le défendre, et l'inverse a également toujours été vrai. Ce qui fait que les deux frères, ils se sont concentrés sur la plus jeune. Ils ont toujours vécu leur vie en donnant l'impression qu'ils n'étaient pas particulièrement liés. Mais la vérité, c'est que si quelque chose arrive à l'un, on se rend rapidement compte que l'autre n'est pas loin. Qu'ils se soutiennent, envers et contre tout, quand sonne l'heure. Et que lorsqu'il s'agit de s'unir pour protéger Emma, leur alliance est presque aussi féroce et efficace que celle entre Adrian et Sylvia. Nathan et Adrian, ils ont beau avoir des caractères différents, ils pensent de la même manière. Et il n'y a pas grand-chose pour les arrêter, lorsqu'ils sont dressés l'un à côté de l'autre. Même si, ces derniers temps, un étrange fossé est en train de se créer. Un fossé encore davantage creusé par le fait que Nathan et Sylvia commencent à ne plus trop lui partager les affaires surnaturelles qu'ils traitent. (lien à approfondir à votre convenance)
fiche (c) blue walrus

_________________


There's no hate, there's no love, Only dark skies that hang above. I call your name as I walk alone. Send a signal to guide me home. Light the night up, you're my dark star, and now you're falling away.
≈ ≈ ≈
keur keur :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
paranormal ○ walk the line
— administratrice —
○ messages : 231
○ double-compte(s) : eli, tadhgán, ichabod, carson, dex.
○ crédits : avatar (c) cosmic dust. – signature (c) starset, tumblr.
MessageSujet: Re: (M, LIBRE) JAKE GYLLENHAAL ❖ wild world.   Lun 11 Sep - 16:21

come to the dark side
Bien le bonjouuuuuur. J'espère que si vous êtes ici c'est que vous vous êtes arrêtés sur le scénario d'Adrian. Parce que voilà, Adrian c'est la vie, si je jouais pas déjà Sylvia je pense que je voudrais le jouer aussi lol. Bref, je vais essayer que mon speech soit pas trop long, pour pas vous dégoûter. Mais quoi qu'il en soit, si jamais vous avez la moindre question, surtout n'hésitez pas. Et malgré ce que je peux laisser comme impression, je suis très ouverte aux négociations, alors là non plus, n'hésitez pas.

avatar et pseudo – Je vais vous avouer que j'ai vraiment imaginé le personnage depuis le début avec Jake Gyllenhaal, et que j'aime vraiment la bouille qu'il a. Je trouve qu'il fite bien dans la famille Cohle, et si vous l'aimiez, ce serait parfait. Maiiiiiis, si vous avez d'autres idées pour le rôle, surtout n'hésitez pas à partager. Comme je disais, je suis pas très compliquée, et je pense que d'autres avatars peuvent fonctionner pour le personnage c'est juste que j'ai jamais pris le temps de m'y pencher parce que j'aime beaucoup Jake ). Alors foncez. I love you En ce qui concerne le pseudo, le nom de famille n'est pas négociable. Par contre, le prénom l'est totalement, j'ai mis Adrian seulement pour le scénario ; si vous ne l'aimez pas, sentez-vous libre de changer. I love you

personnage – Comme je le disais dans le scénario lui-même, y a quelques points du personnage qui sont non-négociables — notamment son ancien métier, le fait qu'il ait été blessé, l'état de sa famille, et des traits de son histoire. C'est pas pour embêter, juste là pour la simple et bonne raison que c'est aussi l'histoire de Sylvia, et que je me suis basée sur ça pour faire le scénario. J'aimerais aussi, si possible, conserver la fibre du caractère du personnage (un peu sauvage, qui a trouvé refuge dans la boxe, mais intelligent). Après, je l'ai façonnée dans une certaine direction, mais vous pouvez carrément vous en écartez. Appropriez-le vous. Et si vous voulez vous assurer de ce qui est négociable et de ce qui ne l'est pas, n'hésitez pas à jeter un coup d'oeil à ma fiche.

liens – Hormis le lien avec Sylvia (qui sera tout de même à approfondir avec moi), les autres liens sont négociables. J'imagine quand même une famille très soudée, donc j'aimerais que vous ne partiez pas à dire qu'ils se détestent tous. Mais si vous voulez apporter des nuances, n'hésitez pas. Et si les autres personnages sont pris, n'hésitez pas à discuter des liens avec eux également. I love you

autre – Pour le reste, je ne suis pas très exigeante. Je suis quelqu'un d'assez occupé, donc je RP assez lentement de manière générale, mais je finis toujours par répondre. Et même si je suis lente, je suis très disponible à la conversation à côté des rps, et toujours motivée à faire des évolutions de personnages de fou. Je mets pas non plus un an à répondre à mes sujets anyway. Faut juste être indulgent avec mon petit cerveau. Je ne vais donc pas exiger de vous une activité exemplaire. Tant que vous aimez le personnage et le forum, et que vous vivez dessus à votre rythme, je ne demande rien de plus. I love you Je prends tous les rps, courts ou longs, et ma propre longueur varie. Tout ce que je demande, c'est que le français soit un peu soigné, tout de même. Ceci mis à part, j'espère que vous serez intéressés à tenter l'aventure. Promis, je ne suis pas méchante, et je ne mords vraiment pas. Et je le redis, mais si vous avez des questions, n'hésitez surtout pas.

_________________


There's no hate, there's no love, Only dark skies that hang above. I call your name as I walk alone. Send a signal to guide me home. Light the night up, you're my dark star, and now you're falling away.
≈ ≈ ≈
keur keur :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

(M, LIBRE) JAKE GYLLENHAAL ❖ wild world.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (M) JAKE GYLLENHAAL ϟ dieu
» Animal Forest e+ :: Présentation du jeu
» Trouve un mot avec la dernière lettre du mot
» Bonne Saint-Valentin !!!!!!!!!!
» [résolu] Gaby fille ou garçon ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
≡ RAISE HELL. :: GESTION :: roses on my grave-